Campagne nationale du Neurodon Pourquoi le Neurodon?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Campagne nationale du Neurodon 2014. Pourquoi le Neurodon?"

Transcription

1 Campagne nationale du Neurodon 2014 Pourquoi le Neurodon? *La Fédération pour la Recherche sur le Cerveau rassemble six associations membres (Association pour la Recherche sur la Sclérose Latérale Amyotrophique / France Alzheimer / France Parkinson / Fondation pour l Aide à la Recherche sur la Sclérose en Plaques / Fondation Française pour la Recherche sur l Epilepsie / Union Nationale des Familles et Amis de Malades psychiatriques (UNAFAM) et six associations partenaires qui représentent l ensemble des maladies du cerveau (Amadys (dystonies) / Aramise (atrophie multisystématisée) / ARTC (tumeurs cérébrales) / France AVC (accidents vasculaires cérébraux) / Huntington France / La Fondation Motrice (paralysie cérébrale) La Fédération pour la Recherche sur le Cerveau se bat pour aider la recherche à vaincre les maladies du cerveau. Toutes sans exception, de la plus répandue à la plus rare. Les maladies du cerveau comprennent les maladies neurologiques (la maladie d Alzheimer, la maladie de Parkinson, l épilepsie, la Sclérose en plaques, l AVC, l Atrophie multisystématisée, la dystonie, la Chorée de Huntington, les tumeurs cérébrales, la paralysie cérébrale, la Sclérose Latérale Amyotrophique, etc.), les maladies psychiatriques (anxiété, dépression, addictions, schizophrénie, autisme, troubles obsessionnels compulsifs, etc.) et les déficits des organes des sens (déficiences visuelles ou auditives). Parmi les affections neurologiques, les maladies neuro-dégénératives occupent une place prépondérante en raison de leur gravité et de leur fréquence croissante liée au vieillissement de la population. Le mercredi 12 février 2014 Contacts presse Fédération pour la Recherche pour le Cerveau Elisabeth Ilinski Tel : Agence PRPA Catherine Gros Isabelle Closet Tel :

2 Sommaire Pourquoi le Neurodon? Ø Ø Ø Répondre au mieux aux besoins prioritaires des chercheurs. Alerter sur la situation au côté de la communauté des neurosciences. Informer et sensibiliser le public. Annexe 1 : Les chiffres clés des maladies du cerveau. Annexe 2 : Présentation des principaux partenaires de la campagne

3 Pourquoi le Neurodon? Percer les mystères du cerveau, comprendre son développement, ses fonctions et ses pathologies, concevoir les clés pour venir à bout de ses maladies Autant d enjeux de taille pour la Fédération pour la Recherche sur le Cerveau (FRC) et ses associations membres et partenaires, pour la communauté de chercheurs, pour les médecins, les patients et leurs familles! En attendant le réveil des décideurs et qu un Plan Cerveau voie le jour, la générosité du public est une fois de plus sollicitée lors de la Campagne Nationale du Neurodon initiée par la FRC qui se déroule du lundi 10 au dimanche 16 mars prochains dans le même calendrier que la Semaine du Cerveau organisée par la Société des neurosciences, partenaire de la FRC. Les objectifs du Neurodon 2014 sont liés à la conjoncture actuelle : Ø Répondre au mieux aux besoins prioritaires des chercheurs A cet effet, pour que les fonds récoltés viennent combler au mieux les besoins prioritaires de la recherche dans ce domaine, la FRC a interrogé les chercheurs. Dans un monde perpétuellement changeant où les formes de financement de la recherche évoluent rapidement, notamment depuis 2007, avec la création de l Agence Nationale pour la Recherche (ANR), il est apparu nécessaire à la FRC de se rapprocher des laboratoires en neurosciences pour savoir si les aides apportées à la recherche étaient en adéquation avec les besoins les plus actuels. Dans cette perspective, une vaste enquête a été mise en place à l automne 2013 sur la base d un questionnaire (60 questions orientées vers les différentes formes de besoins potentiels des laboratoires) adressé aux équipes de recherche. Cette enquête a reçu un écho extrêmement favorable de la communauté des chercheurs et environ 30% des laboratoires (sur 927 laboratoires contactés) y ont répondu. Ce taux démontre l écoute dont bénéficie la FRC auprès des chercheurs. Cette forte notoriété s explique également par le fait que 60% des laboratoires qui ont postulé à un financement de la FRC à un moment ou à un autre ont été soutenus. Les attentes exprimées grâce à cette enquête portent sur 3 points bien spécifiques : Besoin de ressources humaines et tout particulièrement de doctorants et post doctorants pour près de 70% des laboratoires interrogés «Ce qui frappe, c est le caractère quasi unanime des réponses de la communauté des chercheurs demandant que la FRC puisse aussi intervenir pour financer des ressources humaines nécessaires à l avancement des projets de recherche, en particulier des jeunes chercheurs sous forme de contrats doctoraux (financement de thèses incluant les charges sociales) ou de financement de stages postdoctoraux» explique le Professeur Nieoullon, Président du Conseil Scientifique de la FRC. Besoin d équipements. L apport des équipements à même d accroître le potentiel des plateformes technologiques demeure l un des axes forts des appels d offre de la FRC mais, précise le Professeur Nieoullon «les demandes portent également sur des possibilités de financements de petit matériel (près de 50%) dont l acquisition est parfois difficile eu-égard aux délais imposés par les appels d offres institutionnels. Ainsi la réactivité avec laquelle la FRC est à même de pourvoir ces laboratoires est certainement l une de ses forces majeures». Parmi les domaines en demande d équipements : l électrophysiologie, l imagerie cellulaire, et la neuro imagerie in vivo notamment pour 58% des laboratoires de recherche clinique. Besoin d une meilleure connaissance de la discipline, de la profession, des enjeux. «Il est frappant de noter le fait qu une très grande majorité des chercheurs interrogés ressent un déficit de notoriété des neurosciences auprès du grand public, de même qu une faible connaissance et valorisation du métier de chercheur en neurosciences» commente le Professeur Nieoullon. 3

4 La FRC va donc poursuivre ses actions d information et de sensibilisation développées ces dernières années auprès du public pour mieux faire connaître les neurosciences et leurs enjeux. La FRC soutient la recherche en neurosciences depuis pratiquement 15 ans et près de 15 millions d euros ont été attribués aux équipes de chercheurs, pour l essentiel en crédits de fonctionnement sur projet et en fournissant des équipements aux plateformes technologiques. Forte des enseignements de cette enquête, la FRC va étendre son soutien aux équipes de recherche par le financement de thèses et de séjours postdoctoraux. «Notre objectif : aider la recherche pour favoriser une meilleure compréhension du cerveau et de son fonctionnement, permettre la découverte de nouveaux traitements et médicaments, mieux soigner et à terme guérir les maladies du cerveau» explique Jean-Marie Laurent le nouveau Président de la Fédération pour la Recherche sur le Cerveau. Les ressources 2012 de la FRC s élevaient à 2,3 millions d. Plus de 2 millions émanent de la générosité du public ; 1,6 million d a été utilisé pour réaliser les missions sociales et d information de l association. Ø Lancer une alerte au côté de la communauté des neurosciences Parce que la recherche sur les maladies du cerveau manque cruellement de financements, que les maladies du cerveau sont un fléau qui frappe plus de 15 millions de nos concitoyens et leur entourage, qu elles constituent un réel problème de santé publique : handicap (moteur, intellectuel et psychique) du patient, impact sur les familles, coût de prise en charge, augmentation préoccupante du nombre de patients atteints en regard du vieillissement de la population, la Fédération pour la Recherche sur le Cerveau renouvelle son alerte intitulée «La décennie à venir doit être celle du cerveau!». Cette alerte sera largement relayée par la Société des Neurosciences, la Société française de neurologie et l Association Française de Psychiatrie Biologie et Neuropsychopharmacologie et par les associations de la FRC. En ligne sur elle a pour but de sensibiliser l opinion. Les signatures qui seront recueillies lors du Neurodon, participeront à renforcer l appel de la FRC vis-à-vis des pouvoirs publics pour que la recherche sur le cerveau et les maladies du cerveau soit enfin prise en considération! Pourquoi la FRC interpelle-t-elle les pouvoirs publics? La réponse de Jean-Marie Laurent, Président de la FRC «A la veille de la 14 ème campagne nationale pour le Neurodon, la FRC fait à nouveau part de ses inquiétudes car la recherche sur le cerveau et ses maladies manque de plus en plus de moyens. En effet, l écart continue à se creuser entre les efforts consentis par notre pays et ce qui est fait dans les autres pays. Bien que ces maladies constituent le plus grand défi de santé publique du XXI ème siècle, rien ne semble bouger! Toujours pas de Plan Cerveau à l horizon! Les neurosciences ne touchent-elles donc pas les agences sanitaires et ministères concernés? Tous les acteurs impliqués dans le combat contre les maladies neurologiques et psychiatriques : chercheurs, sociétés savantes, associations de patients s interrogent sur le silence des autorités de santé. Le nombre de malades devrait doubler entre 2020 et Quel est le sens de ce silence face à ces enjeux? Quels sont les motifs qui font qu il ne semble pas que les tutelles considèrent comme une priorité nationale de préserver notre mémoire, comprendre le développement du cerveau, trouver les clés pour surmonter les addictions, ou encore vaincre la maladie d Alzheimer ou celle de Parkinson?» 4

5 5

6 Ø Informer et sensibiliser le public Le Neurodon, organisé par la FRC, et la Semaine du Cerveau mise en place par la Société des neurosciences sont un temps fort commun dédié à la recherche sur le cerveau et ses maladies. Les efforts convergents associés à ceux des partenaires institutionnels (CNRS, INSERM, INRA), permettent une sensibilisation d autant plus importante du grand public aux avancées de la recherche et de la médecine dans le domaine du cerveau. La campagne du Neurodon sera illustrée par : o o o o Un nouveau spot d appel à dons «On sait réparer le cerveau d un ordinateur mais pas celui d un être humain. Faute de moyens» diffusé sur les chaînes de télévision publique. Un nouveau visuel décliné sur des affiches et un flyer. Du 10 au 16 mars : une opération spécifique de collecte organisée dans les magasins du Groupe Carrefour. En 2013 plus de euros ont pu être collectés. Quatre rendez-vous pour le grand-public: ü «Les émotions en scène» samedi 15 mars 2014 à 14h30 à la Cité des Sciences et de l Industrie à Paris. Manifestation organisée en partenariat avec la Cité des Sciences et de l Industrie et la revue «Cerveau et Psycho». La pensée occidentale, qui a longtemps opposé le corps et l'esprit, s'est beaucoup méfiée de l'expression des émotions, perçue comme une perte de contrôle de soi. C'est assez récemment que la neurologie et la psychologie ont souligné l'importance des émotions dans le raisonnement et la vie sociale. Les émotions sont-elles un matériau utile pour le comédien, ou au contraire doit-il les tenir à distance pour maîtriser son jeu? Comment l'acteur parvient-il, par son corps et sa voix, à exprimer l'état intérieur d'un être imaginaire? Pourquoi dans la "vraie vie" est-il parfois si difficile de rester maître de ses émotions? Autant de questions auxquelles répondront Philippe Vernier, neurobiologiste, directeur de recherche au CNRS et le comédien Rufus. Des saynètes inspirées de la vie quotidienne, interprétées par des comédiens de la Ligue d'improvisation, seront décryptées par Anne-Solène Maria, psychologue, Inserm. Réservation conseillée : Entrée libre. ü «Réveillez vos désirs» Conférence du Pr Michel Lejoyeux, professeur de psychiatrie et d addictologie. Nos envies et nos rêves à notre portée.que signifient nos envies? Comment retrouver une envie perdue? Redonner le goût des envies à quelqu un qui les a perdues? Lundi 10 mars à 18h30-7, rue de Bellechasse PARIS - organisée par la FRC. Entrée libre. 6

7 ü «Jardins ouverts pour le Neurodon» : les 1 er, 2, 3 et 4 mai, l opération permettra au grand public de visiter plus de 100 jardins parfois inaccessibles, dans six régions, et de soutenir le Neurodon (pour en savoir plus : et/ou La Semaine du Cerveau, partenaire de la FRC, sera illustrée par : o De nombreux rendez-vous organisés dans toute la France : conférences et débats (dont la moitié en milieu scolaire), visites de laboratoires, cafés des sciences et rencontres littéraires, expositions, ateliers pour les jeunes, spectacles de théâtre et d'improvisations, démonstrations d'appareils et d'interfaces homme-machine, projections de films avec débat Le programme de la Semaine du Cerveau 2014 est consultable sur : Organisée pour la quinzième année consécutive, la Semaine du Cerveau est une fête pour tous ceux qui s intéressent aux mystères du cerveau. En 2013 près de 500 bénévoles ont accueillis plus de personnes aux conférences, ateliers scolaires, projections de film, théâtre, animations locales initiées pour toujours mieux sensibiliser et informer le public. En 2014, 10 villes supplémentaires se joignent aux 23 villes précédemment impliquées. 7

8 Annexe 1 : Les chiffres clés des maladies du cerveau Chaque année, environ un tiers de la population européenne est affecté par une maladie du cerveau. Ajusté sur l âge et les comorbidités, ceci représente 165 millions de personnes. Les plus fréquents sont les troubles anxieux (69 millions), la dépression (30 millions), l insomnie (29 millions). Les maladies du cerveau sont le plus gros contributeur de handicap en Europe, avec un tiers du coût total des maladies. Les principaux troubles en termes de handicap sont la dépression (7,2% du coût total), les démences et notamment la maladie d Alzheimer (3,7%) et les troubles liés à l usage d alcool (3,4%). Ø Un défi économique majeur Les coûts agrégés, évalués en 2010, sont de 798 milliards pour les 19 principales maladies du cerveau en Europe. A titre de comparaison, ces coûts sont de 192 milliards pour les maladies cardiovasculaires (http:// et de 150 à 250 milliards pour le cancer (http://www.comparatorreports.se). Par groupe de pathologies, ces coûts sont de 113 milliards pour la dépression, de 105 milliards pour les démences et de 94 milliards pour les troubles psychotiques. Ce sont les coûts sociaux (incapacités de travailler) et les coûts sanitaires indirects (prise en charge) qui sont souvent les plus importants dans ces maladies. La majorité des coûts estimés sont directs (60%), ces coûts directs représentant le quart des coûts directs totaux liés à la santé en Europe en 2010 (296 milliards sur les milliards, selon l OCDE 2011, 1. En France, un travail soutenu par la Fondation Fondamental 2 sur le coût des maladies psychiatriques, estime que 12 millions d habitants souffrent d un trouble psychiatrique, pour un coût estimé à 109 milliards, dont 80% représentent la valeur sociale des conséquences des maladies. Les dépenses liées aux soins psychiatriques s élèvent à 13,4 milliards, soit 8% de l ensemble des dépenses de soins. D après l étude mondiale Global Burden of Disease 2010, les troubles mentaux sont la principale cause de maladies non mortelles dans le monde. En 20 ans, le poids des troubles mentaux seuls a augmenté de 40%, principalement avec la croissance démographique et le vieillissement de la population. Ø Un soutien insuffisant En Europe, le montant 3 engagé pour les recherches sur le cerveau et les maladies cérébrales s élève à 4,1 milliards d euros dont 78 % proviennent des investissements industriels, 17 % des fonds gouvernementaux et 5 % des fondations caritatives. Par comparaison, les USA dépensent trois fois et demi plus pour leur recherche sur le cerveau (14,5 milliards d ) que les européens. Et, cela se retrouve au niveau de la production scientifique, dont plus de 25 % dans le domaine des neurosciences est américaine. Cependant, même si la France tient son rang en terme de brevets et de publications, elle est nettement distancée par le Royaume Uni et l Allemagne (et pour le reste du monde, outre les USA, maintenant par la Chine et le Japon). Globalement, comme le souligne la Cour des Comptes dans son rapport de juin 2013 «Le financement public de la recherche, un enjeu national» l effort français pour la recherche en sciences du vivant, et en neurosciences en particulier, est en train de devenir inférieur à celui d un grand nombre de pays européens et ne cesse de perdre du terrain. 1- Olesen J, Gustavsson A, Svensson M, Wittchen HU, Jönsson B; CDBE2010 study group; European Brain Council. The economic cost of brain disorders in Europe. Eur J Neurol Jan;19(1): Chevreul K, Prigent A, Bourmaud A, Leboyer M, Durand-Zaleski I. The cost of mental disorders in France. Eur Neuropsychopharmacol Aug;23(8): étude impulsée par l European Brain Council et publiée cette fois-ci en 2006 (Sobocki, P. et al., Eur. J. Neurosci., 2006, 24, 1-26) 8

9 Annexe 2 : Les principaux partenaires de la campagne 2014 Association Française de Psychiatrie Biologie et Neuropsychopharmacologie L Association Française de Psychiatrie Biologique a été fondée en 1979 par le Professeur Pierre Deniker dans le but de promouvoir l étude scientifique des affections psychiatriques, de leur prévention et de leur traitement. Cette association scientifique sans but lucratif est largement ouverte à différents types de praticiens, l essentiel de ses membres étant des médecins psychiatres et des pharmacologues. Pour s'enrichir des perspectives les plus récentes, l Association Française de Psychiatrie Biologique est devenue l'afpbn en intégrant la Neuropsychopharmacologie. L AFPBN comprend aujourd hui près de 450 membres actifs, qui sont impliqués dans des approches très diverses : psychiatrie clinique, neuropsychologie, épidémiologie, neuroimagerie, génétique, biologie moléculaire, psychopharmacologie, neurophysiologie. Si l Association se réfère au modèle médical de la pathologie mentale, elle considère qu il ne s agit nullement d une démarche exclusive des autres approches, psychologique, socioculturelle et humaniste. L éducation est l un des objectifs prioritaires de l AFPBN. Elle cherche à susciter et encourage les vocations dans le domaine de la recherche sur les neurosciences appliquées aux maladies mentales. Elle soutient le développement des connaissances et cherche également à promouvoir la diffusion auprès du public d informations exactes et précises dans ce domaine. Pour atteindre ses objectifs, l AFPBN organise régulièrement des réunions scientifiques, afin de favoriser les échanges entre les chercheurs-cliniciens. L AFPBN accorde également des bourses et des prix pour des travaux de recherche clinique ou de recherche fondamentale. Ses travaux sont régulièrement publiés dans L Encéphale. Son conseil d'administration pour la période Président : Professeur Philippe COURTET Past Président : Professeur Michel HAMON Trésorier : Professeur Pierre-Michel LLORCA Secrétaire général : Professeur Franck-J. BAYLÉ Secrétaire général adjoint Professeur Patrick MARTIN Pour en savoir plus: 9

10 Amadys La dystonie est un trouble du tonus musculaire lié à un mauvais signal envoyé par le cerveau. Elle se traduit par des postures ou des mouvements anormaux, comme par exemple un torticolis chronique, la crampe de l écrivain ou du musicien. Selon les cas et les moments, la dystonie peut être très handicapante et douloureuse. On estime que personnes en France souffrent de dystonie. Cette maladie concerne hommes et femmes de tous les âges et peut même se déclarer chez les enfants. La dystonie est une maladie qui nécessite la consultation d un neurologue, spécialiste des mouvements anormaux. Plus un diagnostic est précoce, plus la prise en charge sera efficace. Créée en 1987, AMADYS est l association nationale de personnes atteintes de dystonie. Elle regroupe 2200 adhérents dont 70 délégués répartis sur toute la France. L association est reconnue d intérêt général, et bénéficie d un agrément de représentant des usagers. Elle est principalement financée par les adhésions et les dons. Ses missions sont: Faire connaître la maladie au corps médical et au grand public via son site, des brochures, un colloque médical annuel et des opérations ponctuelles grand public pour récolter des dons : pièce de théâtre, rencontre sportive, Accompagner les personnes atteintes et leurs proches : AMADYS accompagne les malades dans leurs démarches administratives et propose une assistance juridique Soutenir la recherche : grâce aux dons, AMADYS a pu investir plus de euros dans la recherche ces 15 dernières années AMADYS est soutenue par un comité scientifique composé de représentants des différentes spécialités médicales impliquées dans la dystonie et présidé par le Pr Marie Vidailhet. Le comité analyse les projets de recherche, répond aux questions médicales des adhérents, participe aux colloques scientifiques au niveau national et international et publie des articles scientifiques dans la revue de l association Une devise: «En parler, c est déjà aider» Un site : pour informer Une ligne d écoute :

11 Fondation ARSEP * Créée à l'initiative d'arnaud Brunel, la Fondation ARSEP est issue de l'association pour la Recherche sur la Sclérose en Plaques, créée le 5 mars 1969 pour soutenir la Recherche, seul espoir quant au traitement réel de la sclérose en plaques. Elle est aujourd hui présidée par Jean-Frédéric De Leusse. La Fondation ARSEP, reconnue d utilité publique, a deux missions essentielles : - Promouvoir et encourager la recherche française et internationale sur la SEP (1,8 millions reversés en 2012) par le financement annuel de projets de recherche sur la pathologie, - Diffuser l'information la plus pertinente sur les avancées médicales, scientifiques et thérapeutiques auprès du grand public via revues, journées et rencontres d informations, site internet, réseaux sociaux ; auprès de la communauté scientifique et médicale via congrès et réunions scientifiques. Habilitée à recevoir legs, donations et ISF, elle ne fait appel qu à des dons privés et ne perçoit aucune subvention. Elle est agréée par le Comité de la Charte pour des dons en confiance. Contacts Jean-Frédéric De Leusse président Michel Laffitte - trésorier Anne-Marie Moussu directrice générale Fondation ARSEP 14 rue Jules Vanzuppe Ivry sur Seine Facebook/ARSEPfondation * membre fondateur de la FRC 11

12 Les actions et les projets : Association pour la Recherche sur les Tumeurs Cérébrales L ARTC soutient des sociétés savantes et des travaux de recensement des tumeurs : - Soutien à l ANOCEF, (Association des Neuro-Oncologues d expression française)- soutien à des projets sélectionnés par la SFCE (Société Française des Cancers de l Enfant) - Soutien du recensement national des tumeurs cérébrales primitives (RNTCP) du système nerveux central. L ARTC soutient la recherche expérimentale au laboratoire : - Soutien à la recherche translationnelle qui permet d apporter directement aux patients les progrès de la recherche effectuée dans les laboratoires, notamment à l Institut du Cerveau et de la Moelle - Soutien du projet «GlioTex» soutenu par l ARC dont l objectif est de mettre au point au laboratoire des thérapies personnalisées. L ARTC soutient la recherche clinique : - Soutien des «fellows cliniques» qui sont de jeunes neurologues/oncologues qui se spécialisent en Neuro-Oncologie. L objectif est que plus de 30% des patients soient inclus dans des protocoles innovants. L ARTC soutient directement les équipes impliquées dans l amélioration de la qualité de la vie et l étude des complications des traitements : - Financement d essais thérapeutiques sur la dépression et la fatigue chez les patients traités pour une tumeur cérébrale - Aide aux services : ergothérapeute et médecin rééducateur. - Programme «d aide aux aidants» visant à former les aidants des patients à connaître la maladie, ses traitements et à leur apprendre les gestes techniques utiles. - Onconeurotox : centre de prise en charge clinique, diagnostique et thérapeutique des patients atteints de complications neurologiques liées aux traitements anti-cancéreux. L ARTC soutient la collaboration Franco-Africaine en Neuro-Oncologie en formant de jeunes collègues africains neurologues, neurochirurgiens ou neuropathologistes par des stages courts (3 mois). Les délégations régionales organisent tout au long de l année des événements destinés à faire connaître l ARTC et à recueillir des fonds. A Paris, le prochain concert annuel aura lieu le jeudi 5 juin 2014 à la Chapelle de la Salpêtrière. 12

13 Fondation Française pour la Recherche sur l Epilepsie (FFRE)* La FFRE est une Fondation à envergure nationale, reconnue d'utilité publique, avec 3 missions principales pour défendre la cause de l épilepsie. L épilepsie est la deuxième pathologie neurologique invalidante en France, avec plus de patients, dont résistent à tous les traitements (coût annuel de 3,5 milliards d euros). A cela s ajoute une méconnaissance profonde de la maladie qui conduit la plupart des personnes qui souffrent d épilepsie à vivre en permanence avec la double crainte de la crise et du regard des autres. - Soutenir et promouvoir la recherche sur les épilepsies : La FFRE octroie tous les ans des crédits de recherche pour des projets originaux sur l épilepsie. Les montants accordés vont de à euros pour des projets qui s intéressent à la génétique, aux épilepsies pharmaco-résistantes, aux épilepsies de l enfant, aux troubles associés (stress, dépression), à la mortalité, comme à l acquisition de matériel hospitalier dédié à la recherche. - Lutter contre les idées reçues : Afin de lutter contre les préjugés persistants et la méconnaissance de la maladie La FFRE organise des campagnes d information et des évènements, diffuse de l information pour le grand public et dans tous les lieux où une personne souffrant d épilepsie peut être rejetée (entreprises, écoles) - Contribuer au soutien des malades et de leurs familles : La FFRE accompagne les personnes souffrant d épilepsie et leur famille et lutte, en lien avec les autres acteurs de la prise en charge de l épilepsie, pour que les patients jouissent de tous leurs droits dans la société, à l école comme au travail. * membre fondateur de la FRC 13

14 Une semaine pour découvrir le cerveau et les progrès faits par la Recherche en Neurosciences La 15ème édition de la Semaine du cerveau aura lieu en France et dans 62 pays dans le monde du 10 au 16 mars Pendant toute cette semaine, le grand public pourra aller à la rencontre des chercheurs pour apprendre à mieux connaître le cerveau et s'informer sur l'actualité de la recherche dans ce domaine. Dans plus de 30 villes en France, des chercheurs issus des grands organismes de recherche, des instituts des neurosciences, du monde hospitalo-universitaire proposent un programme varié et ludique au travers d'expositions, de projections de films, de conférences grand public, ateliers, spectacles, animations pour les enfants, rencontres en milieu scolaire, et débats. L accès à toutes les manifestations est gratuit et le programme volontairement orienté grand public. Cette manifestation est coordonnée par la Société des Neurosciences en partenariat avec la Fédération pour la Recherche sur le cerveau, sous l'égide de la Fondation Dana Alliance. Les grands organismes de recherche, Inserm, INRA et CNRS sont partenaires de la manifestation. La semaine du cerveau est un événement spectaculaire par sa dimension nationale (plus de 30 villes impliquées), par le nombre de chercheurs mobilisés, par le succès public rencontré, par la qualité de sa programmation. Une occasion unique de s'informer sur l'actualité de la Recherche. Coordination nationale Communication-Presse Roland SALESSE - Alexia BELLEVILLE : Consulter : 14

15 Société des Neurosciences Créée le 4 mai 1988, la Société des Neurosciences est une association scientifique à but non lucratif régie par la loi de Elle regroupe aujourd'hui plus de 2500 membres. Elle a pour but de promouvoir le développement des recherches dans tous les domaines des neurosciences. Elle se compose de membres français et étrangers, répartis entre membres honoraires, bienfaiteurs, titulaires et étudiants. La Société des Neurosciences est une association de chercheurs francophones dans tous les domaines des Neurosciences, de la recherche fondamentale à la recherche clinique, et à la recherche appliquée, de tous les secteurs publics ou privés, de toutes nationalités. Dans les pays francophones elle a pour but de favoriser : ü les interactions entre chercheurs de tous horizons, et de contribuer à l'animation et au développement de l'activité scientifique, ü la diffusion des connaissances scientifiques dans le cadre de l'éducation, de la formation des jeunes chercheurs, et de l'information du public. ü le soutien aux recherches en neurosciences par les organismes publics et les établissements du secteur privé. La Société des Neurosciences participe à la vie scientifique internationale et au rayonnement de la recherche effectuée dans les pays francophones en s'associant aux sociétés scientifiques internationales, Federation of European Neuroscience Societies (FENS), International Brain Research Organisation (IBRO), et en menant des actions conjointes avec les autres associations scientifiques thématiques ou nationales, en Europe et dans le monde. Ses outils de communication mis à disposition : ü ü ü un annuaire électronique ainsi qu'une version imprimée de tous ses membres remis à jour chaque année. un bulletin biannuel «La Lettre des Neurosciences», où à côté des informations sur la vie de la Société, sont traités des dossiers à caractère plus général, tel que les débouchés en Neurosciences, les Neurosciences dans divers pays, la formation des jeunes chercheurs,... un serveur Web, diffusant des informations administratives et scientifiques, mais également un annuaire électronique des membres de la Société, un serveur d'offres d'emplois, et un serveur des thèses en neurosciences, ainsi que l'accès en ligne au European Journal of Neurosciences (EJN). Ses rendez-vous : ü ü ü «La Semaine du Cerveau», en partenariat avec European Dana Alliance for the Brain (EDAB) et la Fédération pour la Recherche sur le Cerveau (FRC). Cette manifestation annuelle est destinée au grand public, pour lui faire connaître les découvertes récentes dans le domaine des Neurosciences. La Journée Alfred Fessard et la lecture Alfred Fessard. Selon les années, la lecture Alfred Fessard a lieu, soit lors du Colloque de la Société, soit lors d'une journée scientifique regroupant différentes conférences autour d'un même thème. Tous les deux ans, le Colloque de la Société des Neurosciences, qui, pendant une semaine, offre des conférences plénières, des symposiums thématiques, et de multiples séances de communications affichées. Ce colloque réunit plus de 1200 jeunes chercheurs pour lesquels la Société fait un effort financier particulier. Son conseil d'administration pour la période Président : Christophe Mulle Vice-Président : Jean-Antoine Girault Secrétaire Générale : Valérie Crépel Secrétaire Générale adjointe : Claire Rampon Trésorier : Abdelhamid Benazzouz Trésorier adjoint : Clément Léna Pour en savoir plus: 15

16 UNION NATIONALE DES AMIS ET FAMILLES DE PATIENTS ATTEINTS DE MALADIES PSYCHIATRIQUES L Unafam est une association reconnue d utilité publique qui accueille, soutient, et informe les familles confrontées aux troubles psychiatriques d un des leurs (elle regroupe ainsi plus de familles). Elle a une mission d entraide et de formation des aidants familiaux. Elle contribue en outre à l élaboration de la politique de santé dans le domaine de la psychiatrie, des politiques sociales dans le domaine du handicap psychique et défend les droits et les intérêts des familles et des malades auprès des élus et des responsables. Elle est présente dans toutes les régions et départements français auprès des élus, dans les institutions et dans les instances hospitalières, et dans celles des personnes handicapées. Au plan national, l Unafam est membre de diverses structures de concertation avec différents ministères. Pour l Unafam, la recherche est une urgente nécessité. De multiples pathologies psychiatriques sévères (troubles schizophréniques et bipolaires, dépressions sévères, troubles obsessionnels compulsifs) attendent encore le soulagement des souffrances qu elles causent par l avancée des connaissances des neurosciences et des sciences humaines et sociales, pour mieux comprendre les maladies et la façon de se comporter vis à vis de la personne atteinte. 16

17 Confédération des Jeunes Chercheurs La Confédération des Jeunes Chercheurs (CJC) est une association de loi 1901, nationale et pluridisciplinaire. Elle regroupe une trentaine d associations de doctorant(e)s et de docteurs impliquées dans la reconnaissance du doctorat comme expérience professionnelle. Au niveau national, de par son expertise sur le doctorat, elle est un interlocuteur privilégié des pouvoirs publics, représentée notamment au Conseil National de l Enseignement Supérieur et de la Recherche (CNESER). Au niveau européen, elle participe à la réflexion sur le doctorat et les jeunes chercheurs par l intermédiaire de l association EURODOC, dont elle est membre fondateur. Positions de la CJC La CJC travaille activement sur les thématiques suivantes : - statut et rémunération des doctorants - encadrement des doctorants - transversalité des formations doctorales conditions matérielles de travail - perspectives de carrière des docteurs Les membres élus au bureau de la CJC Présidente : Carole Chapin - Vice-Présidents : Aurélie Coubart, Pierre Dorion, Hélène Duffuler-Vialle et Romain Morvezen - Secrétaire : Andreas Giraud Trésorier : Juliette Guérin - Courrier : Confédération des Jeunes Chercheurs Campus des Cordeliers 15 rue de l'ecole de Médecine PARIS 17

Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante

Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante Le Plan s inscrit dans le défi santé/bien-être de l Agenda stratégique pour la recherche, le transfert et l innovation (France Europe 2020).

Plus en détail

www.saint-quentin-en-yvelines.fr

www.saint-quentin-en-yvelines.fr IPS - 3, place de la Mairie 78190 Trappes-en-Yvelines Tél. : 01 30 16 17 80 www.saint-quentin-en-yvelines.fr Un Institut au cœur des problématiques de santé créé par l agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

La Mutualité en chiffres

La Mutualité en chiffres La Mutualité en chiffres Édition 2012 La Mutualité en chiffres Édition 2012 La Mutualité, acteur principal de la complémentaire santé page 5 La complémentaire santé dans l activité des mutuelles Les prestations

Plus en détail

La santé. Les établissements de l entité Mutualité Santé Services

La santé. Les établissements de l entité Mutualité Santé Services 1 solidaire Apporter une réponse concrète aux besoins de la population en matière de santé, selon des principes fondamentaux de solidarité et d entraide. Développer un important réseau d œuvres sanitaires

Plus en détail

Infirmieres libérales

Infirmieres libérales Détail des programmes- Feuillets complémentaires à la plaquette générale Infirmieres libérales Stages courts 2012 Durées et dates disponibles sur un calendrier en annexe Santé formation Formations gratuites

Plus en détail

Définition, finalités et organisation

Définition, finalités et organisation RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Définition, finalités et organisation Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à présenter à l ensemble des professionnels de santé, aux patients

Plus en détail

La Réhabilitation Psychosociale : philosophie et enjeux

La Réhabilitation Psychosociale : philosophie et enjeux La Réhabilitation Psychosociale : philosophie et enjeux La réhabilitation psychosociale est à la mode. Ce n est jamais bon signe. Cela risque de conduire à perdre le sens initial de cette démarche. La

Plus en détail

Unité Hospitalière de Psychiatrie de la Personne Âgée (UHPG)

Unité Hospitalière de Psychiatrie de la Personne Âgée (UHPG) Unité Hospitalière de Psychiatrie de la Personne Âgée (UHPG) Filière : SANTE MENTALE Carte d'identité Nom de l'institution : FONDATION DE NANT- SECTEUR PSYCHIATRIQUE DE L EST VAUDOIS Nom du service : UNITE

Plus en détail

STATUTS Révisés 23 mars 2012

STATUTS Révisés 23 mars 2012 Association Nationale des Equipes Contribuant à l Action Médico-Sociale Précoce STATUTS Révisés 23 mars 2012 TITRE I - DÉNOMINATION ET BUTS Article 1 - Dénomination Il a été créé le 2 août 1982, conformément

Plus en détail

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée»

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» «SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» intéresser, l entendre, et transformer en soins de vie ce qu elle veut nous dire qu elle soit atteinte

Plus en détail

«Tout le monde devrait faire une psychothérapie.»

«Tout le monde devrait faire une psychothérapie.» «Tout le monde devrait faire une psychothérapie.» Moins je me connais, mieux je me porte. Clément Rosset, Loin de moi, 1999 Faut-il tout «psychiatriser»? Tout événement de vie difficile tel qu une rupture

Plus en détail

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant Vivre avec un trouble dépressif Septembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin

Plus en détail

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance FONDATION NATIONALE DE GERONTOLOGIE Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance La vieillesse est une étape de l existence pendant laquelle chacun poursuit

Plus en détail

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Action sociale Nos actions dans le domaine du handicap L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Assumer au quotidien une situation de handicap est difficile pour une famille

Plus en détail

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Les soins palliatifs Contacts presse : Secrétariat d Etat chargée des Aînés Service

Plus en détail

Titre : Hémiplégie Alternante : une étude des épisodes paroxystiques.

Titre : Hémiplégie Alternante : une étude des épisodes paroxystiques. I.B.AHC 1. DESCRIPTION DE L ETUDE Titre : Hémiplégie Alternante : une étude des épisodes paroxystiques. Auteurs : Elisa De Grandis MD PhD, G Gaslini Institute, University of Genoa Melania Giannotta MD,

Plus en détail

The Over-60 Research Unit UCSF 2007 adaptation en français en 2013

The Over-60 Research Unit UCSF 2007 adaptation en français en 2013 The Over-60 Research Unit UCSF 2007 adaptation en français en 2013 Adaptée par Amandine Capber Titulaire d'un Master 2 recherche, étudiante en Master 2 professionnel Neuropsychologie et Psychopathologie

Plus en détail

palliatifs accompagnement

palliatifs accompagnement palliatifs & accompagnement Sommaire PAGE 4 PAGE 5 PAGE 8 PAGE 11 PAGE 12 Définition des soins palliatifs En pratique, que sont les soins palliatifs? À qui s adressent les soins palliatifs? Quelles aides

Plus en détail

1 euro collecté lors d'une avant-première au cinéma = 1 euro distribué à la recherche sur le cerveau

1 euro collecté lors d'une avant-première au cinéma = 1 euro distribué à la recherche sur le cerveau 1 euro collecté lors d'une avant-première au cinéma = 1 euro distribué à la recherche sur le cerveau tel est le principe d'espoir en tête des Rotariens français. Dans toute la France, le même jour et à

Plus en détail

Assurance maladie grave

Assurance maladie grave ASSURANCE COLLECTIVE Le complément idéal à votre assurance collective Assurance maladie grave Votre partenaire de confiance. Assurance maladie grave La tranquillité d esprit à votre portée Les progrès

Plus en détail

Initiative de recherche clinique précoce au Québec: une opportunité à saisir.

Initiative de recherche clinique précoce au Québec: une opportunité à saisir. Initiative de recherche clinique précoce au Québec: une opportunité à saisir. 1 er Forum sur le médicament Jacques Turgeon, B.Pharm., Ph.D., Membre Académie canadienne des sciences de la santé, Membre

Plus en détail

AEU de Thérapies Comportementales et Cognitives (Niveau 1)

AEU de Thérapies Comportementales et Cognitives (Niveau 1) AEU de Thérapies Comportementales et Cognitives (Niveau 1) Responsables scientifiques et pédagogiques : Jérôme Palazzolo et Galina Iakimova Jérôme Palazzolo Psychiatre - Psychothérapeute (MD, PhD, HDR)

Plus en détail

la maladie d Alzheimer

la maladie d Alzheimer Prévenir... les difficultés de vie avec un proche atteint de la maladie d Alzheimer 27 La maladie d Alzheimer n est pas la maladie d une seule personne 800 000 français sont atteints par la maladie d Alzheimer

Plus en détail

Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale :

Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale : Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale : Docteur DARY Patrick, Cardiologue, Praticien Hospitalier Centre Hospitalier de St YRIEIX - Haute Vienne 87500 Situé

Plus en détail

PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ. Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé

PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ. Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé À chacun son stade! Votre profil est unique, votre réponse à l exercice physique

Plus en détail

Santé Travail Lille 2014

Santé Travail Lille 2014 Santé Travail Lille 2014 Premier carrefour d échanges entre les professionnels de santé au travail et le monde des entreprises Du 3 au 6 juin 2014 Lille Grand Palais Lille Grand Palais -1 Bd des Cités

Plus en détail

SANTE ECOLE ENSEIGNANTS

SANTE ECOLE ENSEIGNANTS SANTE ECOLE ENSEIGNANTS Formation des directeurs 13 mai 2014 Nadine Colin, déléguée MGEN SANTE ECOLE ENSEIGNANTS 1. La MGEN, acteur de santé? 2. Eléments de réflexion et de débats 3. Dispositifs et outils

Plus en détail

NOM ET PRENOM DU PROFESSIONNEL :... SPECIALITE/TITRE :... NOM DE L ETABLISSEMENT ADHERENT:... ADRESSE :... Mail :...@...

NOM ET PRENOM DU PROFESSIONNEL :... SPECIALITE/TITRE :... NOM DE L ETABLISSEMENT ADHERENT:... ADRESSE :... Mail :...@... MàJour le 12 01 2015 BULLETIN D ENGAGEMENT INDIVIDUEL AU RESEAU REGIONAL DE CANCEROLOGIE ONCO Nord Pas-de-Calais Document à retourner à l adresse suivante : Réseau Régional de Cancérologie Onco Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

Entretien du professeur Dartigues, directeur de l unité Inserm U897 de l Université de Bordeaux

Entretien du professeur Dartigues, directeur de l unité Inserm U897 de l Université de Bordeaux Entretien du professeur Dartigues, directeur de l unité Inserm U897 de l Université de Bordeaux - Que pensez vous du débat suscité par l article paru dans Sciences et Avenir sur l association entre benzodiazépines

Plus en détail

Critères de Choix d une Echelle de Qualité De Vie. Etudes cliniques dans l autisme. Introduction

Critères de Choix d une Echelle de Qualité De Vie. Etudes cliniques dans l autisme. Introduction Critères de Choix d une Echelle de Qualité De Vie Etudes cliniques dans l autisme Marie-Christine Picot Congrès Epsylon 5 avril 2013 Introduction Mesurer la Qualité de Vie liée à la Santé : Evaluer les

Plus en détail

Création d une coopérative scolaire

Création d une coopérative scolaire Pour créer une coopérative scolaire : Fiche modalités d adhésion Fiche d adhésion Création d une coopérative scolaire Règlement-type d une Coopérative scolaire (à conserver obligatoirement dans les archives

Plus en détail

Appel à projets Qualité de vie qualité des soins 2016

Appel à projets Qualité de vie qualité des soins 2016 Appel à projets Qualité de vie qualité des soins 2016 Date unique de clôture : 14 septembre 2015 Procédure de demande de financement Cet appel à projets est ouvert aux centres hospitaliers du secteur public,

Plus en détail

L HÔPITAL PUBLIC COÛTERAIT PLUS CHER QUE LES CLINIQUES PRIVÉES? RÉTABLISSONS LA VÉRITÉ!

L HÔPITAL PUBLIC COÛTERAIT PLUS CHER QUE LES CLINIQUES PRIVÉES? RÉTABLISSONS LA VÉRITÉ! www.fhf.fr L HÔPITAL PUBLIC COÛTERAIT PLUS CHER QUE LES CLINIQUES PRIVÉES? RÉTABLISSONS LA VÉRITÉ! LE MOT DU PRÉSIDENT Les hôpitaux publics occupent en France une place très particulière : service public

Plus en détail

Les onze propositions issues des États généraux des malades du cancer et de leurs proches de la Ligue contre le cancer

Les onze propositions issues des États généraux des malades du cancer et de leurs proches de la Ligue contre le cancer Oncologie (2005) 7: 78-83 78 Springer 2005 DOI 10.1007/s10269-005-0158-4 Les onze propositions issues des États généraux des malades du cancer et de leurs proches de la Ligue contre le cancer Comité du

Plus en détail

Association Autonomie Aquitaine

Association Autonomie Aquitaine M1 : le contexte législatif et réglementaire de la démarche qualité en secteur médico- social: o La Loi du 2 janvier 2002 : o ses fondements o La démarche de projet o Le règlement de fonctionnement o Le

Plus en détail

Les réseaux de santé Alain Grand

Les réseaux de santé Alain Grand Les réseaux de santé Alain Grand Section 1 : les réseaux de santé Devant le constat d un cloisonnement excessif du système de santé, susceptible d induire des «pertes de chance» vis-à-vis de certaines

Plus en détail

Comment peut-il vous aider? Ludres 20 mars 2010

Comment peut-il vous aider? Ludres 20 mars 2010 Comment peut-il vous aider? Ludres 20 mars 2010 Les objectifs des réseaux de santé Mettre le patient au centre et non la maladie Améliorer la qualité des soins Optimiser les moyens humains et financiers

Plus en détail

Mention : STAPS. Sport, Prévention, Santé, Bien-être. Objectifs de la spécialité

Mention : STAPS. Sport, Prévention, Santé, Bien-être. Objectifs de la spécialité Mention : STAPS Sport, Prévention, Santé, Bien-être Objectifs de la spécialité L'objectif de la spécialité «Sport, Prévention, Santé, Bien être» est de doter les étudiants de compétences scientifiques,

Plus en détail

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre Avril 2011 La longue expérience de la Mutualité Française dans la mise en œuvre d actions de prévention,

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D ETUDES DOCTORALES : SCIENCES ET TECHNIQUES

REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D ETUDES DOCTORALES : SCIENCES ET TECHNIQUES Université Moulay Ismail Faculté des Sciences et Techniques Errachdia REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D ETUDES DOCTORALES : SCIENCES ET TECHNIQUES CEDOC-ST DENOMINATION DU CEDOC Article 1: Le Centre d Etudes

Plus en détail

Compte rendu de l intervention de Jean-Louis LACOMBE. Rencontre européenne de la technologie du 23 mars 2005. La Fondation d entreprise EADS

Compte rendu de l intervention de Jean-Louis LACOMBE. Rencontre européenne de la technologie du 23 mars 2005. La Fondation d entreprise EADS Compte rendu de l intervention de Jean-Louis LACOMBE Rencontre européenne de la technologie du 23 mars 2005 La Fondation d entreprise EADS La fondation d entreprise créée par EADS est conçue comme une

Plus en détail

Nouveau plan greffe : Axes stratégiques pour l avenir

Nouveau plan greffe : Axes stratégiques pour l avenir Extrait Communiqué de presse Saint-Denis, le 12 avril 2012 Nouveau plan greffe : Axes stratégiques pour l avenir La dynamique du plan greffe 2000-2003 a généré un essor sans précédent de près de 50 % de

Plus en détail

Fondation PremUp. Mieux naître pour mieux vivre

Fondation PremUp. Mieux naître pour mieux vivre Fondation PremUp Mieux naître pour mieux vivre Une fondation de coopération scientifique initiée par les pouvoirs publics en 2007 6 membres fondateurs : L Assistance Publique des Hôpitaux de Paris, l Inserm,

Plus en détail

STATUTS Association Loi 1901 «L Arbre à Lucioles»

STATUTS Association Loi 1901 «L Arbre à Lucioles» Art.1 : CONSTITUTION ET DENOMINATION STATUTS Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16août 1901, ayant pour titre : «L'ARBRE

Plus en détail

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux ADARUQ - Novembre 2013 RRI : Un aperçu «Habiliter, faciliter, créer des liens» Habiliter les

Plus en détail

S T A T U T S LA QUADRATURE DU NET

S T A T U T S LA QUADRATURE DU NET S T A T U T S LA QUADRATURE DU NET Association loi 1901 Article 1 - Constitution I DENOMINATION OBJET - SIEGE Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une Association régie par la loi du 1er

Plus en détail

Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie

Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie APPEL A CANDIDATURES 2011 Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie Action 1.2 Date limite de soumission en ligne du dossier : 06 décembre 2010 http://www.e-cancer.fr/aap/for2011

Plus en détail

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession Position adoptée par Conseil national de l Ordre des infirmiers le 14 septembre 2010 Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Plus en détail

Programme de Recherche INterdisciplinaire sur les Crises et la Protection Sanitaires 15 octobre 2015 Maison de la Chimie PARIS

Programme de Recherche INterdisciplinaire sur les Crises et la Protection Sanitaires 15 octobre 2015 Maison de la Chimie PARIS Séminaire scientifique annuel Université Sorbonne Paris Cité 2015 Programmes de recherche interdisciplinaires Programme de Recherche INterdisciplinaire sur les Crises et la Protection Sanitaires 15 octobre

Plus en détail

2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS CANCER ET ACCOMPAGNEMENT DU PHARMACIEN : UN PREMIER PAS VERS LA RÉSILIENCE.

2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS CANCER ET ACCOMPAGNEMENT DU PHARMACIEN : UN PREMIER PAS VERS LA RÉSILIENCE. 2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS Avec le Haut Patronage de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN, Ministre de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative CANCER ET ACCOMPAGNEMENT

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE Emploi et développement des Hommes

DOSSIER DE CANDIDATURE Emploi et développement des Hommes DOSSIER DE CANDIDATURE Emploi et développement des Hommes Date limite de renvoi des dossiers complétés : 6 novembre 2013, par mail à l adresse contact@grandprix-distributionresponsable.com Nom de l initiative:

Plus en détail

GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE

GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE Vous êtes à la recherche d un médecin de famille? Le CSSS-IUGS peut vous aider. Inscrivez-vous au guichet d accès à un médecin de famille en remplissant le formulaire

Plus en détail

Vous êtes proche d une personne qui souffre d un trouble psychique?

Vous êtes proche d une personne qui souffre d un trouble psychique? rfsm fnpg fribourgeois de santé mentale er Netzwerk für psychische Gesundheit Vous êtes proche d une personne qui souffre d un trouble psychique? Vous vivez des moments difficiles : Nous sommes là pour

Plus en détail

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.»

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» 39 e Congrès de la Mutualité Française Résolution générale «La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» La crise financière, économique, sociale et écologique frappe durement notre pays,

Plus en détail

Assurance soins de longue durée

Assurance soins de longue durée Assurance soins de longue durée Protection Temporelle Guide de l assuré GUIDE DE L ASSURÉ 1 Et si vous ne pouviez plus prendre soin de vous-même? Les progrès de la médecine et les meilleures conditions

Plus en détail

I. Dénomination, siege social et objectifs. Article 1 (Dénomination et cadre légal)

I. Dénomination, siege social et objectifs. Article 1 (Dénomination et cadre légal) I. Dénomination, siege social et objectifs Article 1 (Dénomination et cadre légal) Par les présents statuts, il est constitué une fédération internationale d associations dénommée EURODOC le Conseil Européen

Plus en détail

9 Référentiel de missions de l agence du service civique

9 Référentiel de missions de l agence du service civique BINOME 21 PROJET ASSOCIATIF 2011-2013 Pour une solidarité intergénérationnelle Erard Marie-Françoise Sommaire 1 Objectifs 2 Chartes 3 Fonctionnement de l association 4 Etude préalable 5 Projet actuel 6

Plus en détail

Programme Scientifique

Programme Scientifique Programme Scientifique L AFTAD est un organisme de FMC Agrément n 100381 Le Congrès Les Journées de l AFTAD donne droit à 12 crédits de FMC au titre de la Formation Présentielle, pour les médecins libéraux

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

ASSOCIATION RENCONTRES AFRICAINES ASSOCIATION LOI 1901 Sous-Préfecture de Grasse n 91/09753 STATUTS

ASSOCIATION RENCONTRES AFRICAINES ASSOCIATION LOI 1901 Sous-Préfecture de Grasse n 91/09753 STATUTS ASSOCIATION RENCONTRES AFRICAINES ASSOCIATION LOI 1901 Sous-Préfecture de Grasse n 91/09753 STATUTS ARTICLE 1 DÉNOMINATION Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par

Plus en détail

droits des malades et fin de vie

droits des malades et fin de vie DOCUMENT à CONSERVER ET À EMPORTER si VOUS êtes HOSPITALISé droits des malades et fin de vie La loi Leonetti Le respect de la personne Le rôle de votre médecin L accès aux soins palliatifs Photo couverture

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES 1 TEXTES DE REFERENCE 1.1 Cadre juridique Loi n o 2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, notamment la mesure 72 de son annexe

Plus en détail

Article 4 - MEMBRES. Article 5 - CONDITIONS D ADHÉSION & COTISATION. Article 5 - DÉMISSION / RADIATION

Article 4 - MEMBRES. Article 5 - CONDITIONS D ADHÉSION & COTISATION. Article 5 - DÉMISSION / RADIATION Démarche Précoce d Insertion socioprofessionnelle Direction nationale - 14, rue Colbert - 56100 Lorient Tél. 0297 350828 Fax. 0297350338 direction@cometefrance.com www.cometefrance.com STATUTS DE L ASSOCIATION

Plus en détail

Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte

Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte Juillet 2011 Démarche diagnostique et d évaluation du fonctionnement chez l adulte Généralités Diagnostic

Plus en détail

Médecine 4P Prédictive, Préventive, Personnalisée, Participative Les enjeux

Médecine 4P Prédictive, Préventive, Personnalisée, Participative Les enjeux Médecine 4P Prédictive, Préventive, Personnalisée, Participative Les enjeux Unité Inserm UMR 1087-CNRS UMR 6291 Hervé Le Marec Evolution de la médecine et de la recherche biomédicale développement de traitements

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Pôle de compétence en promotion de la santé région Centre en Promotion de la Santé en Région Centre. Salon des formations en promotion de la santé

Pôle de compétence en promotion de la santé région Centre en Promotion de la Santé en Région Centre. Salon des formations en promotion de la santé Fédération Régionale des Acteurs FRAPS Pôle de compétence en promotion de la santé région Centre en Promotion de la Santé en Région Centre Salon des formations en promotion de la santé Mardi 20 janvier

Plus en détail

Contribution de la commission imagerie à la future loi de santé 2014

Contribution de la commission imagerie à la future loi de santé 2014 Contribution de la commission imagerie à la future loi de santé 2014 A l initiative des professionnels de terrain, la FHF a constitué en janvier 2014 une commission imagerie. Composée de médecins et de

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

Annonce. Beyrouth, le 4/6/2013. La Doyenne. Nina SAADALLAH. UNIVERSITE LIBNAISE Faculté de Santé Publique Décanat

Annonce. Beyrouth, le 4/6/2013. La Doyenne. Nina SAADALLAH. UNIVERSITE LIBNAISE Faculté de Santé Publique Décanat UNIVERSITE LIBNAISE Faculté de Santé Publique Décanat Annonce La Doyenne de la Faculté de Santé Publique annonce le début du dépôt des dossiers de candidature pour les différents Masters Professionnels

Plus en détail

Charte de la Société suisse de la sclérose en plaques

Charte de la Société suisse de la sclérose en plaques Charte de la Société suisse de la sclérose en plaques Préambule La présente charte tend à rassembler l essentiel des principes, valeurs et visions qui sont chères à la Société suisse de la sclérose en

Plus en détail

Evaluation des équipes mobiles spécialisées en psychiatrie. DDASS des Bouches-du-Rhône

Evaluation des équipes mobiles spécialisées en psychiatrie. DDASS des Bouches-du-Rhône Evaluation des équipes mobiles spécialisées en psychiatrie DDASS des Bouches-du-Rhône Modalités de l évaluation envoi aux équipes d un questionnaire d évaluation spécifique entretiens menés avec tout ou

Plus en détail

QUEL MEILLEUR INVESTISSEMENT D AVENIR QU UNE ÉTUDE SUR LA SANTÉ DES JEUNES ADULTES?

QUEL MEILLEUR INVESTISSEMENT D AVENIR QU UNE ÉTUDE SUR LA SANTÉ DES JEUNES ADULTES? QUEL MEILLEUR INVESTISSEMENT D AVENIR QU UNE ÉTUDE SUR LA SANTÉ DES JEUNES ADULTES? I-SHARE SUIVRA L ÉTAT DE SANTÉ DE 30 000 JEUNES PENDANT 10 ANS «Les grandes cohortes doivent contribuer à éclairer les

Plus en détail

Prévention des conduites addictives : des sciences sociales aux pratiques locales

Prévention des conduites addictives : des sciences sociales aux pratiques locales Colloque régional de prévention des addictions Mardi 31 mars 2015 Clermont-Ferrand Prévention des conduites addictives : des sciences sociales aux pratiques locales Appels à communication Le Pôle de référence

Plus en détail

ACCÈS AUX SOINS. La santé mentale. dans le 5 e a Lyon

ACCÈS AUX SOINS. La santé mentale. dans le 5 e a Lyon ACCÈS AUX SOINS La santé mentale dans le 5 e a Lyon décembre 2010 ACCÈS AUX SOINS Le Conseil Local de Santé Mentale du 5 e arrondissement : qu est-ce que c est? Le Conseil Local de Santé Mentale du 5 e

Plus en détail

La prise en charge de votre épilepsie

La prise en charge de votre épilepsie G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre épilepsie Vivre avec une épilepsie sévère Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide

Plus en détail

Recueil des règles de conservation des documents des établissements universitaires québécois LISTE DES RÈGLES

Recueil des règles de conservation des documents des établissements universitaires québécois LISTE DES RÈGLES LISTE DES RÈGLES 01 - ADMINISTRATION ADMINISTRATION - GÉNÉRALITÉS 01.01 Document définitif - Fichier informatique 01.02 Document mis à jour - Fichier informatique 01.03 Document préparatoire, document

Plus en détail

Le Plan cancer 2009-2013 en France : pilotage et bilan d étape

Le Plan cancer 2009-2013 en France : pilotage et bilan d étape Le Plan cancer 2009-2013 en France : pilotage et bilan d étape Symposium Plan cancer Bruxelles, 26 novembre 2012 Catherine Morin, responsable du suivi du Plan cancer - INCa Sommaire de la présentation

Plus en détail

SOMMAIRE. METHODE VITTOZ... P3 La Méthode... P3 Le champ d action... P3. Centre de formation AKOUO : CCCM 77 rue Ste Cécile 13005 Marseille

SOMMAIRE. METHODE VITTOZ... P3 La Méthode... P3 Le champ d action... P3. Centre de formation AKOUO : CCCM 77 rue Ste Cécile 13005 Marseille FORMATION A LA METHODE VITTOZ Centre Culturel CCCM 77 rue Ste Cécile 13005 Marseille Tel 04 91 25 88 89 Mail : centre.culturel.cccm@free.fr Site : http://centre.culturel.cccm.free.fr http://vittoz-akouo-formation-marseille.com

Plus en détail

9 PROPOSITIONS POUR UNE MEILLEURE ACCESSIBILITE AU SYSTEME DE SANTE DES PERSONNES EN SITUATION DE GRANDE EXCLUSION

9 PROPOSITIONS POUR UNE MEILLEURE ACCESSIBILITE AU SYSTEME DE SANTE DES PERSONNES EN SITUATION DE GRANDE EXCLUSION 9 PROPOSITIONS POUR UNE MEILLEURE ACCESSIBILITE AU SYSTEME DE SANTE DES PERSONNES EN SITUATION DE GRANDE EXCLUSION De par ses missions d écoute, d orientation, d accueil et de prise en charge notamment

Plus en détail

Réunion du 22 mars 2007 14h-16h 30 Salle N104 Date CR : 23/03/2007 N CR : 2

Réunion du 22 mars 2007 14h-16h 30 Salle N104 Date CR : 23/03/2007 N CR : 2 Centre de recherches Historiques de l Ouest COMPTE RENDU DE REUNION Réunion du 22 mars 2007 14h-16h 30 Salle N104 Date CR : 23/03/2007 N CR : 2 Objet : Conseil de laboratoire Rédacteur : Jean-Charles SINAUD

Plus en détail

«LA PLEINE CONSCIENCE»

«LA PLEINE CONSCIENCE» «LA PLEINE CONSCIENCE» Dominique Lanctôt PhD Psychologue Colloque de la 3ième journée de formation des 3L La survivance Vendredi 25septembre 2015 MONTRÉAL Plan de présentation 1-Définition de la pleine

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France DIRECTION GÉNÉRALE DES RESSOURCES HUMAINES PARIS, LE 25 JANVIER 2010 DIRECTION DES RELATIONS SOCIALES Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France Dans le cadre de sa responsabilité

Plus en détail

Les cotutelles internationales de thèse

Les cotutelles internationales de thèse Les cotutelles internationales de thèse Période de travail et de création, le Doctorat offre une réelle expérience professionnelle au jeune chercheur. Le doctorant est formé pour la recherche et par la

Plus en détail

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES CONTEXTE 1. Pourquoi avoir élaboré un guide sur l éducation thérapeutique du En réponse à la demande croissante des professionnels de santé

Plus en détail

PRÉ-PROGRAMME. Les rendez-vous d affaires et de coopération hospitalière du bassin méditerranéen. www.hopitalexpomed.com. héral UNE MANIFESTATION

PRÉ-PROGRAMME. Les rendez-vous d affaires et de coopération hospitalière du bassin méditerranéen. www.hopitalexpomed.com. héral UNE MANIFESTATION PRÉ-PROGRAMME Les rendez-vous d affaires et de coopération hospitalière du bassin méditerranéen UNE MANIFESTATION EN ASSOCIATION AVEC EN PARTENARIAT AVEC UNE ORGANISATION FÉDÉRATION HOSPITALIÈRE DE FRANCE

Plus en détail

ASSOCIATION IVOIRIENNE DE LUTTE CONTRE L EPILEPSIE A I L E

ASSOCIATION IVOIRIENNE DE LUTTE CONTRE L EPILEPSIE A I L E 1 ASSOCIATION IVOIRIENNE DE LUTTE CONTRE L EPILEPSIE A I L E STATUTS ET REGLEMENT INTERIEUR Préambule L épilepsie est l une des affections neurologiques les plus fréquentes en Côte d Ivoire. publique.

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION «NOUVEL HORIZON»

STATUTS DE L ASSOCIATION «NOUVEL HORIZON» STATUTS DE L ASSOCIATION «NOUVEL HORIZON» TITRE 1 : DEFINITION DE L ASSOCIATION Article 1 : Dénomination Il est fondé entre toutes les personnes morales ou physiques qui adhèrent aux présents statuts une

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral Vivre avec un accident vasculaire cérébral Octobre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

Pacte européen pour la santé mentale et le bien-être

Pacte européen pour la santé mentale et le bien-être Pacte européen pour la santé mentale et le bien-être CONFERENCE DE HAUT-NIVEAU DE L UE ENSEMBLE POUR LA SANTÉ MENTALE ET LE BIEN-ÊTRE Bruxelles, 12-13 juin 2008 Slovensko predsedstvo EU 2008 Slovenian

Plus en détail

Présentation de la MDA d EURE ET LOIR

Présentation de la MDA d EURE ET LOIR Présentation de la MDA d EURE ET LOIR 1 MDA d EURE et LOIR Date de création : Décembre 2007 Date d ouverture au public : 21 juin 2010 2 MDA d EURE et LOIR Structure juridique porteur : Centre Hospitalier

Plus en détail

Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux

Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux Quel est l enjeu «Les maladies chroniques constituent le principal problème de morbidité à l échelle mondiale et un obstacle majeur au

Plus en détail

PRÉ-PROGRAMME. www.hopitalexpomed.com FÉDÉRATION HOSPITALIÈRE DE FRANCE

PRÉ-PROGRAMME. www.hopitalexpomed.com FÉDÉRATION HOSPITALIÈRE DE FRANCE PRÉ-PROGRAMME UNE MANIFESTATION FÉDÉRATION HOSPITALIÈRE DE FRANCE EN ASSOCIATION AVEC EN PARTENARIAT AVEC AVEC LE SOUTIEN DE UN SALON D EXPOSITION Des visiteurs professionnels du secteur de la santé Directeurs

Plus en détail

ASSOCIATION LOI DU 1er JUILLET 1901 COMITE DE COOPERATION AVEC LE LAOS ( C.C.L. )

ASSOCIATION LOI DU 1er JUILLET 1901 COMITE DE COOPERATION AVEC LE LAOS ( C.C.L. ) ASSOCIATION LOI DU 1er JUILLET 1901 COMITE DE COOPERATION AVEC LE LAOS ( C.C.L. ) ARTICLE 1 : FORMATION Il est créé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er Juillet

Plus en détail

La Matmut, un assureur innovant et compétitif

La Matmut, un assureur innovant et compétitif La Matmut, un assureur innovant et compétitif La conception de notre métier d'assureur est d'accompagner au mieux nos assurés à chaque étape de leur vie. Cela nous conduit à rechercher en permanence des

Plus en détail

Droits des personnes malades en fin de vie

Droits des personnes malades en fin de vie R S L S Droits des personnes malades en fin de vie Dr. R. Mislawski Médecin coordonnateur, Docteur en droit Sommaire Introduction 1 Domaine de la loi 2 Conditions de fond de mise en œuvre de la loi 3 Critères

Plus en détail

Se libérer de la drogue

Se libérer de la drogue Chacun doit savoir qu il peut se libérer de la drogue à tout moment. Se libérer de la drogue Je ne maîtrise plus la situation Longtemps encore après la première prise de drogue, le toxicomane croit pouvoir

Plus en détail

Améliorer la qualité du système de santé et maîtriser les dépenses : propositions de l Assurance maladie pour 2015

Améliorer la qualité du système de santé et maîtriser les dépenses : propositions de l Assurance maladie pour 2015 Améliorer la qualité du système de santé et maîtriser les dépenses : propositions de l Assurance maladie pour 2015 Rapport au ministre chargé de la sécurité sociale et au Parlement sur l'évolution des

Plus en détail

STATUTS DE THEATRE IN LOVE

STATUTS DE THEATRE IN LOVE ARTICLE 1-FORME ET DENOMINATION Il est créé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour dénomination : THEATRE

Plus en détail