OBSERVATOIRE DES SERVICES À LA PERSONNE. Département de l Orne ORNE. de Flers. Bassin d Alençon. Bassin. Bassin d Argentan.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "OBSERVATOIRE DES SERVICES À LA PERSONNE. Département de l Orne ORNE. de Flers. Bassin d Alençon. Bassin. Bassin d Argentan."

Transcription

1 - JANVIER OBSERVATOIRE DES SERVICES À LA PERSONNE SUR LE DÉPARTEMENT DE DE L O ORNE Bassin d Argentan Bassin de l Aigle - Mortagne Bassin de Flers Bassin d Alençon Pays d Alençon Département de l Orne

2

3 PRÉAMBULE Dans le cadre du Comité Départemental des Services à la Personne (CDSAP), un observatoire local sur le secteur a été mis en place par la MEFA depuis En partenariat avec l UT61 de la DIRECCTE et le Pays d Alençon, il s agit de la 3 ème édition de ce document d analyse. Cet observatoire local a pour objectifs : d avoir une meilleure connaissance du secteur en matière d activité et d emploi, d en suivre ses évolutions, ainsi que de pouvoir communiquer les constats effectués aux professionnels du secteur et aux acteurs locaux emploi-formation-insertion. Afin d avoir une vision complète du département de l Orne, l observatoire porte sur l ensemble des territoires infra-départementaux. Cette nouvelle analyse présente ainsi l actualisation des chiffres pour l année 2012 sur le Pays d Alençon, le département de l Orne et chacun de ses bassins d emploi : le bassin d Argentan, le bassin de Flers, le bassin de l Aigle-Mortagne et le bassin d Alençon. Pour chacun des territoires, vous retrouverez une fiche descriptive avec chiffres-clés, graphiques et commentaires.

4

5 SOMMAIRE 1. Le département de l Orne... p. 7 à p Le bassin d Argentan..... p. 9 à p Le bassin de Flers..... p.11 à p Le bassin de l Aigle - Mortagne... p.13 à p Le bassin d Alençon..... p.15 à p Le Pays d Alençon... p.17 à p Zoom sur les chiffres du secteur des Particuliers-employeurs... p.20 à p.25

6

7 SUR UR L O ORNE Le département de l Orne Descriptif Nombre de communes : 505 Nombre d habitants : Superficie : 6 103,4 km 2 Densité de population : 47,8 habitants/km 2 Nombre d emplois : Source : INSEE, RP 2010/ERREFOM, site internet de l animation territoriale en Basse-Normandie Les structures Sur l Orne, on compte 86 OASP (=Organismes Agréés Services à la Personne), dont 30 associations (y compris les fédérations présentes localement) 1 mutuelle 5 SIAE (=Structure d Insertion par l Activité Economique) 50 entreprises (tous statuts confondus) Pas d organisme public Sur le département de l Orne, le nombre d OASP est stable (0% d évolution sur un an, soit 8 nouvelles structures et 8 cessations d activité). On compte : 36 structures avec un agrément qualité (-5 structures sur un an) et 50 structures sous régime déclaratif (+5 structures sur un an). L activité 94% des heures travaillées sont effectuées en mode prestataire Source : Bilans d activité OASP/UT61, 2009 à heures travaillées dans les SAP ont été déclarées en Cela correspond à une baisse de 5,2% sur un an. La plupart des heures travaillées sont effectuées en mode prestataire. Les heures travaillées dans les SAP - hors emploi direct - sur le département de l Orne représente 23% du volume régional. -5,2% d évolution des heures travaillées dans les SAP entre Répartition des heures travaillées selon le mode de prestation 7

8 SUR UR L O ORNE L activité (suite) Sur le département de l Orne, on observe que les 3 activités principales en termes de services à la personne sont l assistance aux personnes âgées (55,6% des heures travaillées), l entretien de la maison et travaux ménagers (29,4%) et l assistance aux personnes handicapées (5%). Source : Bilans d activité OASP/UT61, 2012 Répartition des heures travaillées selon le type d activité L emploi Source : Bilans d activité OASP/UT61, personnes ont travaillé dans les services à la personne (soit 1615 ETP) Cela représente 20,2% de l ensemble des personnes travaillant dans le secteur des services à la personne au niveau régional. Par rapport à l année précédente, on observe une diminution du nombre de salariés ayant travaillé dans le secteur : -18,2% d évolution entre 2011 et Répartition des personnes travaillant dans les SAP selon le poste occupé Les bénéficiaires Evolution annuelle du nombre de bénéficiaires personnes ont bénéficié de services à la personne Sur le département de l Orne, on remarque que le nombre de bénéficiaires a fortement augmenté entre 2008 et Puis la tendance est stagnante en 2011 et repart à la hausse en L évolution enregistrée est de +3,3% sur un an (soit +639 bénéficiaires). Source : Bilans d activité OASP/UT61, 2008 à

9 SUR UR L O ORNE Le bassin d Argentan Descriptif Nombre de communes : 96 Nombre d habitants : Superficie : 985,5 km 2 Densité de population : 45,3 habitants/km 2 Nombre d emplois : Source : INSEE, RP 2010/ERREFOM, site internet de l animation territoriale en Basse-Normandie Les structures Sur le bassin d Argentan, on compte 9 OASP (=Organismes Agréés Services à la Personne), dont 2 associations Pas de mutuelle 1 SIAE (=Structure d Insertion par l Activité Economique) 6 entreprises (tous statuts confondus) Pas d organisme public Sur le bassin d Argentan, le nombre d OASP est en hausse (+28% d évolution sur un an, soit 2 nouvelles structures). On compte : 2 structures avec un agrément qualité (-2 structures sur un an) et 7 structures sous régime déclaratif (+4 structures sur un an). L activité 100% des heures travaillées sont effectuées en mode prestataire Source : Bilans d activité OASP/UT61, 2009 à 2012 Répartition des heures travaillées selon le mode de prestation heures travaillées dans les SAP ont été déclarées en Cela correspond à une baisse de 75% sur un an. Il s agit d une baisse importante qui correspond à une cessation d activité d une structure associative majeure (UNA d Argentan) mais avec reprise par une structure d un autre territoire (UNA Pays d Ouche et d Auge). -75% d évolution des heures travaillées dans les SAP entre

10 SUR UR L O ORNE L activité (suite) Sur le bassin d Argentan, on observe que les 3 activités principales en termes de services à la personne sont l assistance aux personnes âgées (54,5% des heures travaillées), l entretien de la maison et travaux ménagers (27,5%) et l assistance aux personnes handicapées (7,8%). Source : Bilans d activité OASP/UT61, 2012 Répartition des heures travaillées selon le type d activité L emploi Source : Bilans d activité OASP/UT61, 2012 Répartition des personnes travaillant dans les SAP selon le poste occupé 94 personnes ont travaillé dans les services à la personne (soit 45 ETP) Par rapport à l année précédente, on observe une forte diminution du nombre de salariés ayant travaillé dans le secteur: -63,6% d évolution entre 2011 et Comme évoqué pour les heures travaillées, on peut expliquer cette baisse par rapport à la cessation d activité d une structure associative. Les bénéficiaires Evolution annuelle du nombre de bénéficiaires 794 personnes ont bénéficié de services à la personne Sur le bassin d Argentan, on remarque que le nombre de bénéficiaires enregistre une baisse importante sur 2012 : -54,9% d évolution. Comme précédemment, ceci s explique par la cessation d activité d une structure associative. Source : Bilans d activité OASP/UT61, 2008 à

11 SUR UR L O ORNE Le bassin de Flers Descriptif Nombre de communes : 131 Nombre d habitants : Superficie : 1602,1 km 2 Densité de population : 58,6 habitants/km 2 Nombre d emplois : Source : INSEE, RP 2010/ERREFOM, site internet de l animation territoriale en Basse-Normandie Les structures Sur le bassin d Argentan, on compte 26 OASP (=Organismes Agréés Services à la Personne), dont 10 associations Pas de mutuelle 1 SIAE (=Structure d Insertion par l Activité Economique) 15 entreprises (tous statuts confondus) Pas d organisme public Sur le bassin de Flers, le nombre d OASP est stable (+0% d évolution sur un an, pas de nouvelles structures). On compte : 11 structures avec un agrément qualité (-1 structure sur un an) et 15 structures sous régime déclaratif (+1 structure sur un an). L activité 93% des heures travaillées sont effectuées en mode prestataire Source : Bilans d activité OASP/UT61, 2009 à 2012 Répartition des heures travaillées selon le mode de prestation heures travaillées dans les SAP ont été déclarées en Cela correspond à une baisse de 1,4% sur un an. La plupart des heures travaillées sont effectuées en mode prestataire. Les heures travaillées dans les SAP - hors emploi direct - sur le bassin de Flers représente 38% du volume départemental. -1,4% d évolution des heures travaillées dans les SAP entre

12 SUR UR L O ORNE L activité (suite) Sur le bassin de Flers, on observe que les 3 activités principales en termes de services à la personne sont l assistance aux personnes âgées (48,6% des heures travaillées), l entretien de la maison et travaux ménagers (36,1%) et l aide à la mobilité (7,2%). Source : Bilans d activité OASP/UT61, 2012 Répartition des heures travaillées selon le type d activité L emploi Source : Bilans d activité OASP/UT61, personnes ont travaillé dans les services à la personne (soit 564 ETP) Cela représente 34% de l ensemble des personnes travaillant dans le secteur des services à la personne au niveau départemental. Par rapport à l année précédente, on observe une diminution du nombre de salariés ayant travaillé dans le secteur : -11,7% d évolution entre 2011 et Répartition des personnes travaillant dans les SAP selon le poste occupé Les bénéficiaires personnes ont bénéficié de services à la personne Sur le bassin de Flers, on remarque que le nombre de bénéficiaires de services à la personne est relativement stable entre 2008 et Depuis 2011, la tendance est à la hausse : +8,1% d évolution en 2012 (+485 bénéficiaires). Evolution annuelle du nombre de bénéficiaires Source : Bilans d activité OASP/UT6, 2008 à

13 SUR UR L O ORNE Le bassin de l Aigle - Mortagne Descriptif Nombre de communes : 186 Nombre d habitants : Superficie : 2 482,7 km 2 Densité de population : 34,2 habitants/km 2 Nombre d emplois : Source : INSEE, RP 2010/ERREFOM, site internet de l animation territoriale en Basse-Normandie Les structures Sur le bassin de l Aigle-Mortagne, on compte 31 OASP (=Organismes Agréés Services à la Personne), dont 12 associations Pas de mutuelle 2 SIAE (=Structure d Insertion par l Activité Economique) 17 entreprises (tous statuts confondus) Pas d organisme public Sur le bassin de L Aigle-Mortagne, le nombre d OASP est stable (+0% d évolution sur un an, soit 4 nouvelles structures et 4 cessations d activité). On compte : 12 structures avec un agrément qualité (+1 structure sur un an) et 19 structures sous régime déclaratif (-1 structure sur un an). L activité 97% des heures travaillées sont effectuées en mode prestataire Source : Bilans d activité OASP/UT61, 2009 à heures travaillées dans les SAP ont été déclarées en Cela correspond à une baisse de 9,3% sur un an. La plupart des heures travaillées sont effectuées en mode prestataire. Les heures travaillées dans les SAP - hors emploi direct - sur le bassin de l Aigle- Mortagne représente 24% du volume départemental. -9,3% d évolution des heures travaillées dans les SAP entre Répartition des heures travaillées selon le mode de prestation 13

14 SUR UR L O ORNE L activité (suite) Sur le bassin de l Aigle- Mortagne, on observe que les 3 activités principales en termes de services à la personne sont l assistance aux personnes âgées (54,9% des heures travaillées), l entretien de la maison et travaux ménagers (24,5%) et le jardinage (6%). Source : Bilans d activité OASP/UT61, 2012 Répartition des heures travaillées selon le type d activité L emploi Source : Bilans d activité OASP/UT61, 2012 Répartition des personnes travaillant dans les SAP selon le poste occupé 826 personnes ont travaillé dans les services à la personne (soit 456 ETP) Cela représente 33% de l ensemble des personnes travaillant dans le secteur des services à la personne au niveau départemental. Par rapport à l année précédente, on observe une diminution du nombre de salariés ayant travaillé dans le secteur : -15% d évolution entre 2011 et Les bénéficiaires personnes ont bénéficié de services à la personne Sur le bassin de l Aigle- Mortagne, on remarque que le nombre de bénéficiaires de services connait un recul en 2010 puis repart à la hausse. La tendance en 2012 est toujours à la hausse : +3,3% d évolution (soit +178 bénéficiaires). Evolution annuelle du nombre de bénéficiaires Source : Bilans d activité OASP/UT61, 2008 à

15 SUR UR L O ORNE Le bassin d Alençon Descriptif Nombre de communes : 92 Nombre d habitants : Superficie : 1 033,1 km 2 Densité de population : 66,1 habitants/km 2 Nombre d emplois : Source : INSEE, RP 2010/ERREFOM, site internet de l animation territoriale en Basse-Normandie Les structures Sur le bassin d Alençon, on compte 20 OASP (=Organismes Agréés Services à la Personne), dont 6 associations (y compris les fédérations présentes localement) 1 mutuelle 1 SIAE (=Structure d Insertion par l Activité Economique) 12 entreprises (tous statuts confondus) Pas d organisme public Sur le bassin d Alençon, le nombre d OASP est en baisse (-9,1% d évolution sur un an, soit 2 cessations d activité). On compte : 11 structures avec un agrément qualité (-2 structures sur un an) et 9 structures sous régime déclaratif (pas d évolution sur 1 an). L activité 91% des heures travaillées sont effectuées en mode prestataire Source : Bilans d activité OASP/UT61, 2009 à heures travaillées dans les SAP ont été déclarées en Cela correspond à une hausse de 17,3% sur un an. La plupart des heures travaillées sont effectuées en mode prestataire. Les heures travaillées dans les SAP - hors emploi direct - sur le bassin d Alençon représente 35% du volume départemental. +17,3% d évolution des heures travaillées dans les SAP entre Répartition des heures travaillées selon le mode de prestation 15

16 SUR UR L O ORNE L activité (suite) Sur le bassin d Alençon, on observe que les 3 activités principales en termes de services à la personne sont l assistance aux personnes âgées (63,6% des heures travaillées), l entretien de la maison et travaux ménagers (25,7%) et l assistance aux personnes handicapées (4,7%). Source : Bilans d activité OASP/UT61, 2012 Répartition des heures travaillées selon le type d activité L emploi Source : Bilans d activité OASP/UT61, personnes ont travaillé dans les services à la personne (soit 549 ETP) Cela représente 42% de l ensemble des personnes travaillant dans le secteur des services à la personne au niveau départemental. Par rapport à l année précédente, on observe une stabilité du nombre de salariés ayant travaillé dans le secteur : pas d évolution entre 2011 et Répartition des personnes travaillant dans les SAP selon le poste occupé Les bénéficiaires Evolution annuelle du nombre de bénéficiaires personnes ont bénéficié de services à la personne Sur le bassin d Alençon, on remarque que le nombre de bénéficiaires de services à la personne a augmenté jusqu en 2010 puis baissé en La tendance en 2012 repart fortement à la hausse : +14,6% d évolution (+944 bénéficiaires) Source : Bilans d activité OASP/UT61, 2008 à

17 SUR UR L O ORNE Le Pays d Alençon Descriptif Nombre de communes : 122 Nombre d habitants : Superficie : km 2 Densité de population : 68 habitants/km 2 Nombre d emplois : Source : INSEE, RP 2009 et 2010/ERREFOM, site internet de l animation territoriale en Basse- Les structures Sur le Pays d Alençon, on compte 24 OASP (=Organismes Agréés Services à la Personne), dont 7 associations (y compris les fédérations présentes localement) 1 mutuelle 2 SIAE (=Structure d Insertion par l Activité Economique) 14 entreprises (tous statuts confondus) Pas d organisme public Sur le Pays d Alençon, le nombre d OASP est en baisse (-11,1% d évolution sur un an, soit 3 cessations d activité). On compte : 13 structures avec un agrément qualité (-1 structure sur un an) et 11 structures sous régime déclaratif (-2 structures sur un an). L activité 91% des heures travaillées sont effectuées en mode prestataire Source : Bilans d activité OASP/UT61, 2009 à 2012 Répartition des heures travaillées selon le mode de prestation heures travaillées dans les SAP ont été déclarées en Cela correspond à une hausse de 16,0% sur un an. La plupart des heures travaillées sont effectuées en mode prestataire. Les heures travaillées dans les SAP - hors emploi direct - sur le Pays d Alençon représente 37% du volume départemental. +16,0% d évolution des heures travaillées dans les SAP entre

18 SUR UR L O ORNE L activité (suite) Sur le Pays d Alençon, on observe que les 3 activités principales en termes de services à la personne sont l assistance aux personnes âgées (62,3% des heures travaillées), l entretien de la maison et travaux ménagers (25,9%) et l assistance aux personnes handicapées (5,2%). Source : Bilans d activité OASP/UT61, 2012 Répartition des heures travaillées selon le type d activité L emploi Source : Bilans d activité OASP/UT61, 2012 Répartition des personnes travaillant dans les SAP selon le poste occupé personnes ont travaillé dans les services à la personne (soit 679 ETP) Cela représente 46% de l ensemble des personnes travaillant dans le secteur des services à la personne au niveau départemental. Par rapport à l année précédente, on observe une augmentation du nombre de salariés ayant travaillé dans le secteur : +4,2% d évolution entre 2011 et Les bénéficiaires Evolution annuelle du nombre de bénéficiaires personnes ont bénéficié de services à la personne Sur le Pays d Alençon, on remarque que le nombre de bénéficiaires de services à la personne est en augmentation depuis La tendance en 2012 est cependant légèrement à la baisse : -0,4% d évolution (soit -35 personnes). Source : Bilans d activité OASP/UT61, 2008 à

19

20 SUR L ORNE 7. Zoom sur les chiffres du secteur des Particuliers-employeurs Le particulier-employeur est une personne physique qui emploie, sans but lucratif, un ou plusieurs salariés à son domicile (ou le cas échéant au domicile privé du salarié ou dans un espace privatif). Il s agit de la forme d emploi la plus fréquente dans les services à la personne. EMPLOI DIRECT : L employeur (particulier), recrute directement son salarié. Il n existe pas d intermédiaire entre le particulier- employeur et le salarié : aucune structure intervient. MODE MANDATAIRE : L employeur (particulier) passe un contrat de m an d at av e c un e structure. Celle-ci est un intermédiaire entre le particulier-employeur et le salarié, et se charge de différentes formalités. Deux situations sont possibles. Dans les deux cas, le particulier qui recourt au service est juridiquement l employeur. Note explicative Les données qui sont présentées ci-après concernent le secteur des Particuliersemployeurs. Il s agit des principaux chiffres-clés sur les emplois de la famille pour la Normandie : la Haute-Normandie et la Basse-Normandie. Depuis novembre 2012, l association Fepem Basse-Normandie et la Délégation Fepem Haute-Normandie ont évolué : elles ont fusionné afin de créer une Fepem commune aux deux régions, la Fepem Normandie. Cartographie par département de la Haute Normandie et de la Basse-Normandie HAUTE Par conséquent, vous retrouverez des données pour l année 2011* sur l ensemble de la Normandie, à partir de différentes bases : - le nombre de salariés et le nombre de particuliers-employeurs, issus des bases de données de l IRCEM - le nombre d heures rémunérées, issu des bases de données de l ACOSS BASSE NORMANDIE NORMANDIE Les données sont déclinées pour chaque région et par département. Un zoom particulier est effectué pour le département de l Orne (en page 25). * données disponibles les plus récentes, traitées et fournies par l Observatoire Fepem 20

21 SUR L ORNE 21

22 SUR L ORNE 22

23 SUR L ORNE 23

24 SUR L ORNE 24

25 SUR L ORNE 7. (suite) Zoom sur le département de l Orne Pour le département de l Orne, on compte (hors catégorie d emploi «Assistant maternel») : Particuliers-employeurs (évolution sur un an = -3,7%) salariés du Particulier-employeur (évolution sur un an = -4,2%) heures déclarées (évolution sur un an = -6,0%) Comme au niveau national et régional, le secteur de l emploi entre particuliers a connu dans l Orne une réelle dégradation de l activité en C est notamment la forte baisse du nombre d heures déclarées dans le champ de l emploi à domicile qui est à l origine de ce recul (hors activité Garde d enfants à domicile qui ne cesse de progresser, mais lentement car les parents employeurs ajustent désormais au plus près leurs volumes d heures). Pour plus de détails, se reporter au tableau ci-dessous. Les chiffres du secteur des Particuliers-employeurs dans l Orne Pour toute demande de précision, veuillez contacter Audrey PITON, Responsable Régional Normandie 25

26

27 ANNEXES Définition du secteur Les grandes familles d activité Les modes d intervention La structuration

28 SUR L ORNE Définition du secteur Les services à la Personne sont l ensemble des services contribuant au mieux-être des personnes sur leur lieu de vie. Ces services en pleine évolution répondent à une demande sociale importante et diversifiée. Ces services rendus au domicile des particuliers visent effectivement à répondre à un certain nombre d enjeux économiques et sociaux : vieillissement de la population, allongement de l espérance de vie, développement de l activité professionnelle féminine, etc. Les grandes familles d activité Le secteur des services à la personne comprend une liste d activités régie par le Code du Travail (article D7231-1). Il existe 21 activités répertoriées, tels que : - les activités de services à la personne soumises à agrément - les activités de services à la personne soumises à titre facultatif à déclaration Très souvent, les activités de services à la personne sont regroupés au sein de 3 grandes familles ; à savoir : Les services à la famille (garde d enfants à domicile ; soutien scolaire à domicile ; accompagnement d enfants lors de leurs déplacements ; assistance administrative ; assistance informatique ; ) Les services de la vie quotidienne (entretien de la maison et travaux ménagers ; petit travaux bricolage et jardinage ; préparation de repas et commissions ; livraison de repas à domicile ; surveillance et maintenance de résidence ; ) Les services aux personnes âgées, dépendantes ou handicapées (assistance aux personnes âgées, handicapées, dépendantes, garde-malade ; aide à la mobilité et transport ; soins esthétiques ; soins et promenade d animaux de compagnie ; )

29 SUR L ORNE Les différents modes d intervention Il existe différentes manières d exercer les métiers des services à la personne. On distingue 3 modes d intervention possibles : l emploi direct, le mode mandataire et le mode prestataire. Ces modes d intervention différent en fonction de l intermédiation ou non d une structure dans l offre de prestation de services à la personne. Dans le cas d une offre directe d intervention (= sans l intermédiation d une structure), on y retrouve une seule modalité : l emploi direct. Dans l autre cas, lors d une offre indirecte d intervention (= sans l intermédiation d une structure), on y retrouve les deux autres modalités : le mode mandataire et le mode prestataire. L emploi direct En emploi direct, aucune structure n intervient. Le particulier emploie directement à son domicile l intervenant, il est son employeur. On parle alors de «Particulier- Employeur» car c est lui qui s occupe du recrutement, organise le travail de son salarié et possède toutes les responsabilités d un employeur «classique» (ex : respect des obligations légales en cas d arrêt maladie, d accident du travail, de licenciement, etc.) Le mode mandataire Dans le mode mandataire, une structure intervient mais le particulier reste l employeur. L intervenant à domicile est bien embauché par celui-ci mais un certain nombre de tâches sont déléguées à une structure extérieure. Généralement, la structure choisie s occupe du recrutement et de toute la gestion administrative du salarié (contrat de travail, déclarations sociales et fiscales, fiches de paie, etc.). Le mode prestataire Dans le mode prestataire, une structure intervient et le particulier n est plus l employeur. C est la structure qui le devient (une association, une entreprise, une collectivité territoriale,...). Celle-ci vend à un particulier le service effectué par un de ses salariés. Le particulier est ici un client : il n est simplement que l «acheteur» d un service auprès d un prestataire donné.

30 SUR L ORNE La structuration Très souvent, c est le bénéficiaire du service à la personne qui est l employeur de l intervenant qui le lui rend. Généralement, cela concerne 8 cas sur 10. Autrement dit, on observe que le secteur du «Particulier-Employeur» (soit l emploi direct et le mode mandataire) représente 80% de l activité dans les services à la personne. La relation directe entre le salarié et le bénéficiaire du service à la personne constitue donc la forme d emploi la plus fréquente dans le secteur. Néanmoins, la multiactivité est fréquente : la moitié des salariés travaillant pour un particulier-employeur a également un contrat avec un Organisme Agréé Services à la Personne (OASP). Structures de l économie sociale et solidaire (ex : associations, mutuelles, etc.) Service Public (ex: CCAS, CIAS) Entreprises (ex: enseignes nationales, auto-entrepreneurs, etc.) Particuliers-Employeurs Dans le département de l Orne, on compte 86 organismes agréés SAP en Ils peuvent être classés en 3 sphères : l économie sociale et solidaire, la sphère publique et la sphère privée ; tel que : - la sphère de l économie solidaire et sociale Elle se compose principalement d associations, de coopératives ou de mutuelles. Il s agit de la sphère la plus importante : 36 organismes agréés SAP appartiennent à la sphère de l économie sociale dans le département de l Orne, soit 42% de l ensemble des OASP (contre 31% en Basse-Normandie) - la sphère publique Le service public est présent dans le secteur des SAP. Il s agit des CCAS (Centre Communal d Action Sociale) et des CIAS (Centre Intercommunal d Action Sociale). Cependant, les organismes appartenant à la sphère publique sont généralement peu nombreux. D ailleurs, on en compte aucun dans le département de l Orne. - la sphère privée Elle est constituée des autres types organismes : les entreprises (EURL, SAS, EI, SARL,...) et les auto-entrepreneurs. Dans l Orne, il y a 50 organismes agréés de la sphère privée, soit 58% de l ensemble des OASP (contre 63% en Basse-Normandie). Ce chiffre est en pleine progression, notamment depuis la création du statut d auto-entrepreneur.

31

32 Réalisation et conception : Catherine CHATEAU, attachée d administration (UT61 de la DIRECCTE) Charline PINGUÉ, chargée de mission Observation/Formation (MEFA) U. T. 61 Unité Territoriale de l Orne de la DIRECCTE Basse-Normandie 57 rue Cazault - BP ALENCON cedex Tél. : En partenariat avec : la Maison de l Emploi et de la Formation d Alençon et le Pays d Alençon Document élaboré dans le cadre du Comité Départemental des Services à la Personne Contact : Catherine CHATEAU

- Document d analyse - MARS 2012 OBSERVATOIRE DES SERVICES À LA PERSONNE DES CHIFFRES-CLÉS SUR L EMPLOI ET LA FORMATION

- Document d analyse - MARS 2012 OBSERVATOIRE DES SERVICES À LA PERSONNE DES CHIFFRES-CLÉS SUR L EMPLOI ET LA FORMATION - Document d analyse - MARS 2012 OBSERVATOIRE DES SERVICES À LA PERSONNE DES CHIFFRES-CLÉS SUR L EMPLOI ET LA FORMATION PRÉAMBULE Le secteur des services à la personne a connu une croissance très rapide

Plus en détail

- Jeudi 1 er mars 2012 - Halle aux Toiles, Alençon

- Jeudi 1 er mars 2012 - Halle aux Toiles, Alençon Journée PRISME Les Métiers des Services A la Personne - Jeudi 1 er mars 2012 - Halle aux Toiles, Alençon Interventions de : Catherine CHÂTEAU Attachée d administration (UT 61 de la DIRECCTE) Tél. : 02

Plus en détail

Le secteur du particulieremployeur. services à la personnes. 29/02/2012 titre de la présentation

Le secteur du particulieremployeur. services à la personnes. 29/02/2012 titre de la présentation Le secteur du particulieremployeur dans le champ des services à la personnes 1 29/02/2012 titre de la présentation Le secteur du particulier employeur dans le champ des SAP Le particulier employeur est

Plus en détail

Enquête «emploi formation» auprès des structures agréées des services à la personne dans le Var

Enquête «emploi formation» auprès des structures agréées des services à la personne dans le Var Enquête «emploi formation» auprès des structures agréées des services à la personne dans le Var Août 2011 Enquête «emploi formation» Raison Sociale :... Enseigne :... (Si différente de la raison sociale)

Plus en détail

Les Services à la Personne dans la Vienne

Les Services à la Personne dans la Vienne Les Services à la Personne dans la Vienne Journée des Services à la Personne Mardi 2 décembre 2014 mission OREF Les Services à la Personne (SAP) 21 activités Les services à la vie quotidienne ménage, repassage,

Plus en détail

DIECCTE Réunion Novembre 2015 - N 001

DIECCTE Réunion Novembre 2015 - N 001 DIECCTE Réunion Novembre 2015 - N 001 Etudes Publication de la Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi de L activité des services à la personne 10 millions

Plus en détail

LES ORGANISMES AGREES AU 31.12.2010

LES ORGANISMES AGREES AU 31.12.2010 Les dossiers de l'osap LES ORGANISMES AGREES AU 31.12.2010 page Le paysage des organismes agréés sur le Chalonnais 2 Selon le statut juridique 2 Selon l'agrément 2 Selon le mode de gestion 3 Evolution

Plus en détail

Services à la personne: Un champ contraint pour un système d information morcelé. Philippe Rodriguez 20 octobre 2011

Services à la personne: Un champ contraint pour un système d information morcelé. Philippe Rodriguez 20 octobre 2011 Services à la personne: Un champ contraint pour un système d information morcelé Philippe Rodriguez 20 octobre 2011 Déroulé de la présentation Contexte Les enjeux Le plan «Borloo» les activités concernées

Plus en détail

Les intervenants à domicile

Les intervenants à domicile Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale du Nord www.cdg59.fr Les intervenants à domicile Guy DECLOQUEMENT Direction des affaires financières, de la prévention et de la santé 14 rue Jeanne

Plus en détail

Colloque régional DIRECCTE Alsace. Prévention des risques professionnels dans les activités de services à la personne

Colloque régional DIRECCTE Alsace. Prévention des risques professionnels dans les activités de services à la personne Agence nationale des services à la personne Colloque régional DIRECCTE Alsace Prévention des risques professionnels dans les activités de services à la personne Strasbourg, 22 novembre 2010 La politique

Plus en détail

LES SERVICES À LA PERSONNE DANS LE COTENTIN

LES SERVICES À LA PERSONNE DANS LE COTENTIN LES SERVICES À LA PERSONNE DANS LE COTENTIN Décembre 2014 Sommaire Le marché des services à la personne p2 120 organismes de services à la personne dans le Cotentin p7 Un potentiel de développement important

Plus en détail

Observation du territoire Parisien

Observation du territoire Parisien Observation du territoire Parisien Les services à la personne Septembre 2007 Le marché des services à la personne à Paris en 2005 A Paris, en 2005, 80,8 % du marché total des services à la personne en

Plus en détail

Tout. Particulier employeur. savoir. sur le. Cesu. L essayer, c est l adopter! Février 2014. www.cesu.urssaf.fr

Tout. Particulier employeur. savoir. sur le. Cesu. L essayer, c est l adopter! Février 2014. www.cesu.urssaf.fr Particulier employeur Tout savoir sur le Cesu L essayer, c est l adopter! Février 2014 Le Cesu l essayer, c est l adopter! Qui n a pas eu un jour envie d une aide pour le ménage, les devoirs des enfants,

Plus en détail

L obligation d emploi

L obligation d emploi L obligation d emploi 1 2 La réponse à l obligation d emploi dans le secteur privé La réponse à l obligation d emploi dans le secteur public La loi fixe à tout établissement privé ou public d au moins

Plus en détail

SERVICES AUX PERSONNES

SERVICES AUX PERSONNES Pays du Grand Beauvaisis Fiche sectorielle Edition 2013 SERVICES AUX PERSONNES Définition du secteur Les services à la personne regroupent l ensemble des services contribuant au mieux-être des citoyens

Plus en détail

AGENCE NATIONALE DES SERVICES À LA PERSONNE. Comment rémunérer votre intervenant à domicile en Cesu préfinancés?

AGENCE NATIONALE DES SERVICES À LA PERSONNE. Comment rémunérer votre intervenant à domicile en Cesu préfinancés? AGENCE NATIONALE DES SERVICES À LA PERSONNE Comment rémunérer votre intervenant à domicile en Cesu préfinancés? Préfinancé par votre organisme de prestations sociales (caisse d allocations familiales,

Plus en détail

la référence du service à la personne Février 2012

la référence du service à la personne Février 2012 L ADMR la référence du service à la personne Février 2012 1 L ADMR, la référence du service à la personne 1 er opérateur associatif au service des personnes Depuis plus de 65 ans, le quotidien de nos clients

Plus en détail

Métiers et formations de l aide à domicile

Métiers et formations de l aide à domicile 1 Métiers et formations de l aide à domicile S informer pour devenir un professionnel de l aide à domicile CONFERENCE EMPLOI Mardi 27 Septembre 2011 Médiathèque André Malraux - BEZIERS 2 1 Services à la

Plus en détail

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 LE BAROMETRE DES EMPLOIS DE LA F AMILLE No 11 décembre 2014 TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 L activité de l emploi à domicile hors garde d enfants est en repli depuis le 1 er trimestre 2012 La dégradation

Plus en détail

Demande d agrément services à la personne pour les auto-entrepreneurs 1) Identification

Demande d agrément services à la personne pour les auto-entrepreneurs 1) Identification Demande d agrément services à la personne pour les auto-entrepreneurs 1) Identification - Personne physique : nom, prénom, adresse, sexe. - Lieu d exercice : domicile personnel, adresse professionnelle

Plus en détail

Café réseaux mardi 15 avril 2008. Maintien à domicile, services à la personne et réseaux de santé

Café réseaux mardi 15 avril 2008. Maintien à domicile, services à la personne et réseaux de santé Café réseaux mardi 15 avril 2008 Maintien à domicile, services à la personne et réseaux de santé Maintien à domicile et SAP 1 maintien à domicile Le contexte Les enjeux L organisation 2 services à la personne

Plus en détail

De quels services parle-t-on? Des services de qualité et de proximité

De quels services parle-t-on? Des services de qualité et de proximité De quels services parle-t-on? Des services de qualité et de proximité Des services qui vous facilitent la vie Les services à la personne réunissent l ensemble des activités contribuant à simplifier votre

Plus en détail

Particulier. employeur. Juin 2012. Tout. savoir. sur le. Cesu. [ Chèque emploi service universel ] L essayer, c est l adopter! www.cesu.urssaf.

Particulier. employeur. Juin 2012. Tout. savoir. sur le. Cesu. [ Chèque emploi service universel ] L essayer, c est l adopter! www.cesu.urssaf. Particulier employeur Juin 2012 Tout savoir sur le Cesu [ Chèque emploi service universel ] L essayer, c est l adopter! Le Chèque emploi service universel (Cesu) L essayer, c est l adopter! Qui n a pas

Plus en détail

SERVICES A LA PERSONNE ETRE PARTICULIER. Les activités des services à la personne

SERVICES A LA PERSONNE ETRE PARTICULIER. Les activités des services à la personne S A LA PERSONNE ETRE PARTICULIER EMPLOYEUR Les activités des services à la personne Famille Enfants, soutien scolaire, aide administrative ou informatique Vie quotidienne Ménage, bricolage, jardinage,

Plus en détail

1. Consolider l emploi dans les entreprises d insertion

1. Consolider l emploi dans les entreprises d insertion ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SOUTIEN AUX EMPLOIS DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ECONOMIE 17.12 DESCRIPTIF DE L'INTERVENTION OBJECTIFS Consolider l emploi des entreprises de l économie sociale et solidaire

Plus en détail

Les services à la personne

Les services à la personne Les services à la personne Cadrage statistique du secteur DARES COE - 3 décembre 2013 Les contours des SAP Les sources disponibles L activité et la structuration du secteur Caractéristiques des salariés

Plus en détail

AGENCE NATIONALE DES SERVICES À LA PERSONNE. Cesu préfinancé : Découvrez ses nombreux avantages

AGENCE NATIONALE DES SERVICES À LA PERSONNE. Cesu préfinancé : Découvrez ses nombreux avantages AGENCE NATIONALE DES SERVICES À LA PERSONNE Cesu préfinancé : Découvrez ses nombreux avantages Le Cesu préfinancé, qu est-ce que c est? Le Chèque emploi service universel préfinancé, ou Cesu préfinancé,

Plus en détail

Cesu. C est une offre proposée aux particuliers pour leur faciliter l accès à l ensemble des services à la personne.

Cesu. C est une offre proposée aux particuliers pour leur faciliter l accès à l ensemble des services à la personne. Cesu SOMMAIRE Définition Avantages Réductions d impôt Bénéficiaires I n f o r m a t i o n s 1. Qu'est-ce que le Chèque emploi service universel? Créé dans le cadre de la politique conduite pour favoriser

Plus en détail

Les services à la personne en Midi-Pyrénées portés par l assistance aux personnes âgées

Les services à la personne en Midi-Pyrénées portés par l assistance aux personnes âgées Numéro 158 : avril 2014 Les services à la personne en Midi-Pyrénées portés par l assistance aux personnes âgées En Midi-Pyrénées, les services à la personne emploient, en 2010, 91 000 salariés pour seulement

Plus en détail

Information Economique

Information Economique Information Economique L ACTIVITE DE L HOTELLERIE en AVEYRON Analyse de données, saisons 211 et 212 L Observatoire mensuel d activité ACTISCOPE TOURISME est un outil qui a pour but de permettre aux différents

Plus en détail

A VOTRE BONHEUR Spécialiste des services à la personne et aide à domicile

A VOTRE BONHEUR Spécialiste des services à la personne et aide à domicile A VOTRE BONHEUR Spécialiste des services à la personne et aide à domicile AVB est une société centrée sur le respect de la vie et de la dignité de la personne. Nos assistants de vie, gardes d enfants,

Plus en détail

L essentiel. du Cesu. www.cesu.urssaf.fr. Janvier 2014. Salarié du particulier employeur

L essentiel. du Cesu. www.cesu.urssaf.fr. Janvier 2014. Salarié du particulier employeur L essentiel Salarié du particulier employeur du Cesu Janvier 2014 www.cesu.urssaf.fr Vous travaillez au domicile d un particulier : - à temps partiel ou complet, - pour un emploi occasionnel ou régulier.

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2015 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI En 2012, 100 300 établissements employaient 361 700 travailleurs handicapés. La loi fixe à tout établissement privé ou

Plus en détail

SANTÉ AU TRAVAIL L ESSENTIEL DE CE QUI CHANGE

SANTÉ AU TRAVAIL L ESSENTIEL DE CE QUI CHANGE SANTÉ AU TRAVAIL L ESSENTIEL DE CE QUI CHANGE LOI DU 20 JUILLET 2011 ET SES DÉCRETS D APPLICATION Loi n 2011-867 du 20 juillet 2011 relative à l organisation de la médecine du travail, décrets 2012-134

Plus en détail

ACCORD PROFESSIONNEL DU 12 OCTOBRE 2007

ACCORD PROFESSIONNEL DU 12 OCTOBRE 2007 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel SERVICES À LA PERSONNE ACCORD PROFESSIONNEL DU 12 OCTOBRE 2007 RELATIF AU CHAMP D APPLICATION

Plus en détail

Conférence de Presse 2014, année pivot pour l emploi à domicile? Les chiffres et les faits à retenir

Conférence de Presse 2014, année pivot pour l emploi à domicile? Les chiffres et les faits à retenir Conférence de Presse 2014, année pivot pour l emploi à domicile? Les chiffres et les faits à retenir 1. Introduction : - par Marie Béatrice Levaux, présidente de la FEPEM 2. Chiffres et données clés :

Plus en détail

Bilan Social données 2010

Bilan Social données 2010 Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité Bilan Social données 2010 Le Bilan Social permet à l OEMM de donner une description précise du champ de la Mutualité. L ensemble des organismes appliquant

Plus en détail

Sal a on o d es e s se s r e v r i v ce c s e s à à la a personne Fps/2009

Sal a on o d es e s se s r e v r i v ce c s e s à à la a personne Fps/2009 Salon des services à la personne Groupe IRCEM - emplois de la famille - Entreprises privées et associations prestataires : Tout savoir sur vos obligations en matière de protection sociale Salon des services

Plus en détail

LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER

LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER Les particuliers qui ont recours à des services visés à l article L.129-1 du Code du travail, fournis par une association ou une entreprise, ou

Plus en détail

Observatoire Landais de l aide à domicile

Observatoire Landais de l aide à domicile Observatoire Landais de l aide à domicile Bulletin n 5 Avril 2014 Analyse de L aide à domicile sur le territoire Landais entre 2010 et 2012 La DREES 1 estime que les dépenses liées à la dépendance en 2011,

Plus en détail

L e conomie sociale et solidaire dans le de partement de la Loire en 2010

L e conomie sociale et solidaire dans le de partement de la Loire en 2010 L e conomie sociale et solidaire dans le de partement de la Loire en 2010 I. Chiffres généraux Année 2010 Nombre d'établissements Effectifs au 31/12 Nombre d'etp Rémunération brute annuelle en Associations

Plus en détail

Créer son entreprise dans les services à la personne : démarches d méthodologies

Créer son entreprise dans les services à la personne : démarches d méthodologies Créer son entreprise dans les services à la personne : démarches d et méthodologies 2007 1 Une activité réglementée 2007 2 21 activités de services à la personne; Agrément simple(facultatif) ou qualité

Plus en détail

LES ORGANISMES DE SERVICES A LA PERSONNE

LES ORGANISMES DE SERVICES A LA PERSONNE LES ORGANISMES DE SERVICES A LA PERSONNE Les services à la personne désignent les activités destinées à répondre aux besoins des particuliers dans leur vie quotidienne. On distingue 3 domaines de services

Plus en détail

Cercle LAB Impact des services à la personne sur le Marketing Mix en Assurance et en Banque. Le services à la personne à domicile

Cercle LAB Impact des services à la personne sur le Marketing Mix en Assurance et en Banque. Le services à la personne à domicile Cercle LAB Impact des services à la personne sur le Marketing Mix en Assurance et en Banque Le services à la personne à domicile Le Plan Borloo Engager les entreprises dans le développement des services

Plus en détail

Diplôme d État d éducateur de jeunes enfants

Diplôme d État d éducateur de jeunes enfants FICHE FORMATION SOCIALE Diplôme d État d éducateur de jeunes enfants A l occasion du renouvellement des agréments des formations initiales sociales dispensées en région (période 2014-2018), le Conseil

Plus en détail

L EMPLOI DES PERSONNES HANDICAPEES DANS LE COTENTIN

L EMPLOI DES PERSONNES HANDICAPEES DANS LE COTENTIN L EMPLOI DES PERSONNES HANDICAPEES DANS LE COTENTIN Novembre 2011 Sommaire L emploi des personnes handicapées dans le cotentin 2 Le public handicapé en emploi dans le secteur privé 5 L EMPLOI DES PERSONNES

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses SEPTEMBRE 2012 N 060 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Les services à la personne en : stabilité de l activité globale, après le

Plus en détail

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale - nombre de ressources (ETP) mutualisées Exemples d indicateurs de résultat - couverture des besoins en services par type de handicap - couverture des besoins et répartition des places d hébergement -

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

L accueil familial en faveur des personnes handicapées et allocation d accueil familial

L accueil familial en faveur des personnes handicapées et allocation d accueil familial L accueil familial en faveur des personnes handicapées et allocation d accueil familial 1. Définition Le dispositif d accueil familial concourt à la diversification des offres d hébergement proposées aux

Plus en détail

2B/DS/PR10/DO/LAC/06.06.14. ASSOCIATION INTERMEDIAIRE «Domicile Services» LIVRET D ACCUEIL CLIENT

2B/DS/PR10/DO/LAC/06.06.14. ASSOCIATION INTERMEDIAIRE «Domicile Services» LIVRET D ACCUEIL CLIENT ASSOCIATION INTERMEDIAIRE «Domicile Services» LIVRET D ACCUEIL CLIENT Type d agrément : SAP 41529947 En date du : 23 / 12 / 2012 SOMMAIRE I PRESENTATION DE L ASSOCIATION II INFORMATIONS PRATIQUES III LES

Plus en détail

Embaucher, c est facile avec le «Cesu déclaratif» À jour au 1er janvier 2006

Embaucher, c est facile avec le «Cesu déclaratif» À jour au 1er janvier 2006 Embaucher, c est facile avec le «Cesu déclaratif» À jour au 1er janvier 2012 1 Le dispositif Cesu déclaratif Le Cesu déclaratif est un dispositif du réseau des Urssaf qui facilite les formalités liées

Plus en détail

Services à la personne Arrondissement de Sartène Mai 2011

Services à la personne Arrondissement de Sartène Mai 2011 a a a a a Sommaire Méthodes... 2 Champs des services à la personne... 2 Zone étudiée... 4 Sources de données... 4 Introduction... 5 Facteurs de l augmentation des besoins... 6 Population croissante, âgée

Plus en détail

SERVICES À LA PERSONNE LE CESU PRÉFINANCÉ : DES AVANTAGES POUR TOUS

SERVICES À LA PERSONNE LE CESU PRÉFINANCÉ : DES AVANTAGES POUR TOUS SERVICES À LA PERSONNE LE CESU PRÉFINANCÉ : DES AVANTAGES POUR TOUS 2 SOMMAIRE Les chiffres clés 2014... 4 Le Chèque emploi service universel, qu est-ce que c est?.5 Quelles prestations régler avec le

Plus en détail

Les emplois dans les services à la personne

Les emplois dans les services à la personne Les emplois dans les services à la personne Etat des lieux du suivi statistique Dares CNIS - 17 septembre 2010 Dares () Les services à la personne CNIS - 17 septembre 2010 1 / 23 Plan de la présentation

Plus en détail

Exploration des perceptions et des consommations des services à la personne et bilan prospectif. Présentation du 7 mars 2012

Exploration des perceptions et des consommations des services à la personne et bilan prospectif. Présentation du 7 mars 2012 Exploration des perceptions et des consommations des services à la personne et bilan prospectif Présentation du 7 mars 2012 Rappel de la méthodologie Nous avons réalisé : 5 groupes de 3 heures (7-10 personnes)

Plus en détail

Repères. Caisse Commune de Sécurité Sociale de la Lozère

Repères. Caisse Commune de Sécurité Sociale de la Lozère Repères Caisse Commune de Sécurité Sociale de la Lozère Une Caisse Unique......pour un Département Unique Créée en 2009, la Caisse Commune de Sécurité Sociale de la Lozère est un organisme multi branches

Plus en détail

anorama Emploi - Formation Nord-Pas-de-Calais

anorama Emploi - Formation Nord-Pas-de-Calais DRTEFP Direction Régionale du Travail, de l Emploi et de la Formation Professionnelle Nord-Pas de Calais Juin 2009 N 65 P anorama Emploi - Formation Nord-Pas-de-Calais Les emplois du champ des services

Plus en détail

SERVICES A LA PERSONNE : CRÉDIT ET RÉDUCTION D IMPÔT

SERVICES A LA PERSONNE : CRÉDIT ET RÉDUCTION D IMPÔT Fiche pratique SERVICES A LA PERSONNE : CRÉDIT ET RÉDUCTION D IMPÔT Boite à outils - Juridique Cette fiche a pour objet de vous présenter le crédit et la réduction d impôt prévus dans le cadre des services

Plus en détail

Les salariés des particuliers-employeurs en 2006

Les salariés des particuliers-employeurs en 2006 Les salariés des particuliers-employeurs en 2006 Claire Marbot, Valérie Dejonghe et Véronique Bruniaux* Sur l ensemble de l année 2006, plus de 1,6 million de salariés ont été employés directement par

Plus en détail

SPECIMEN. Modèle de contrat de travail à durée indéterminée Assistante Maternelle. Entre l employeur. et le salarié. adh@fepem.fr

SPECIMEN. Modèle de contrat de travail à durée indéterminée Assistante Maternelle. Entre l employeur. et le salarié. adh@fepem.fr Modèle de contrat de travail à durée indéterminée Assistante Maternelle Entre l employeur Madame Mademoiselle Monsieur NOM :... Prénom :... Adresse :... En qualité de (père mère tuteur ou autre) :... N

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire en Pays Sud Bourgogne. Chiffres-clés

L Economie Sociale et Solidaire en Pays Sud Bourgogne. Chiffres-clés L Economie Sociale et Solidaire Chiffres-clés Préambule : l'economie Sociale et Solidaire et la Chambre Régionale de l'economie Sociale et Solidaire L'Economie Sociale et Solidaire L Economie Sociale et

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

Critères d éligibilité

Critères d éligibilité Ce document vous est proposé à titre d exemple pour vous faciliter la rédaction de votre accord et ne saurait être exhaustif Ce document servira à l EXONÉRATION de la contribution Agefiph Titre de l accord

Plus en détail

- Article 1 de la loi n 2005-841 du 26 juillet 2005 relative au développement des services à la personne ;

- Article 1 de la loi n 2005-841 du 26 juillet 2005 relative au développement des services à la personne ; CHEQUES EMPLOI SERVICE UNIVERSELS (CESU) en tant que moyen de règlement de certains services offerts par les collectivités TEXTES DE REFERENCE - Article 1 de la loi n 2005-841 du 26 juillet 2005 relative

Plus en détail

Agence nationale des services à la personne

Agence nationale des services à la personne Agence nationale des services à la personne CCI du Morbihan Bilan du secteur des services à la personne Marie-Pierre Le Breton 22 mars 2011 Le développement de l activité L offre des organismes agréés

Plus en détail

1. Quelles prestations ouvrent droit à réduction ou crédit d impôts?

1. Quelles prestations ouvrent droit à réduction ou crédit d impôts? Pourquoi une réduction ou un crédit d impôts? Le Gouvernement français, dans le cadre de sa politique de développement des services à la personne, a mis en place des incitations fiscales pour les personnes

Plus en détail

Les chiffres clés des services à la personne activité, emplois, acteurs

Les chiffres clés des services à la personne activité, emplois, acteurs Mois AAAA Décembre 2008 activité, emplois, acteurs En bref Les services à la personne recouvrent un ensemble de 21 activités qui peuvent être produits dans le cadre d un emploi direct par la personne qui

Plus en détail

SERVICES À LA PERSONNE POUR TOUT SAVOIR

SERVICES À LA PERSONNE POUR TOUT SAVOIR SERVICES À LA PERSONNE POUR TOUT SAVOIR 2 SOMMAIRE Les services à la personne.... 6 Les avantages liés aux services à la personne.... 8 Les services à la personne au quotidien.... 9 Les professionnels

Plus en détail

Mon guide. Chèque. Domicile

Mon guide. Chèque. Domicile Mon guide Chèque Domicile Sommaire Comment fonctionnent mes Chèques Domicile? Qu est-ce qu un Chèque Domicile...................3 Le circuit de mes Chèques Domicile.................5 Quels Services à la

Plus en détail

Les services à la personne en Ile-de-France : des emplois précaires et peu rémunérés

Les services à la personne en Ile-de-France : des emplois précaires et peu rémunérés ILE-DE-FRANCE à la page à la page N 355 - Avril 11 Emploi Les services à la personne en Ile-de-France : des emplois précaires et peu rémunérés En 06, parmi les 225 000 salariés des services à la personne,

Plus en détail

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014 CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 07/03/2014 APPEL A

Plus en détail

LA REFORME DES CARRIERES DES FONCTIONNAIRES DE CATEGORIE C

LA REFORME DES CARRIERES DES FONCTIONNAIRES DE CATEGORIE C LA REFORME DES CARRIERES DES FONCTIONNAIRES DE CATEGORIE C Décrets n 2005-1344, n 2005-1345 et n 2005-1346 du 28 octobre 2005 I REGLES DE CLASSEMENT PRINCIPE : Jusqu' à présent, les fonctionnaires stagiaires

Plus en détail

LES EXONERATIONS FISCALES

LES EXONERATIONS FISCALES LES EXONERATIONS FISCALES Pour vous aider dans votre vie quotidienne, vous comptez faire appel à un salarié à domicile que vous l'employez via l'intermédiaire de notre association agréée, vous pouvez donc

Plus en détail

Présentation générale 11/2014

Présentation générale 11/2014 Présentation générale 11/2014 49 Communes Conseil Communautaire «Art L123-4 à L123-9 du CASF» C I A S 33 membres (EPCI) Le Président = Pdt. de la CCBDP 16 Membres issus du Conseil Communautaire 16 Membres

Plus en détail

LES SERVICES D AIDE À LA PERSONNE EN FRANCE, PAR

LES SERVICES D AIDE À LA PERSONNE EN FRANCE, PAR LES SERVICES D AIDE À LA PERSONNE EN FRANCE, PAR L UNA (UNION NATIONALE DE L AIDE, DES SOINS ET DES SERVICES AUX DOMICILES) Les services à la personne sont définis en France par le Plan de développement

Plus en détail

L accueil familial en faveur des Personnes agées

L accueil familial en faveur des Personnes agées I VOLET 3 L accueil familial en faveur des Personnes agées 1. Définition Le dispositif d accueil familial concourt à la diversification des offres d hébergement proposées aux personnes âgées. Il contribue

Plus en détail

MATINÉE «EMPLOI ET RESSOURCES HUMAINES

MATINÉE «EMPLOI ET RESSOURCES HUMAINES MATINÉE «EMPLOI ET RESSOURCES HUMAINES DANS L AIDE À DOMICILE» 05 décembre 2012 Université Catholique de Lyon CLARIFICATION DES BESOINS EN EMPLOI ET FORMATION DES STRUCTURES D AIDE À DOMICILE Emploi Formation

Plus en détail

GUIDE REGIONAL FORMATIONS PAYANTES. Année 2015 DÉLÉGATION POITOU-CHARENTES QUAND LES TALENTS GRANDISSENT, LES COLLECTIVITÉS PROGRESSENT

GUIDE REGIONAL FORMATIONS PAYANTES. Année 2015 DÉLÉGATION POITOU-CHARENTES QUAND LES TALENTS GRANDISSENT, LES COLLECTIVITÉS PROGRESSENT GUIDE REGIONAL FORMATIONS PAYANTES Année 2015 DÉLÉGATION POITOU-CHARENTES QUAND LES TALENTS GRANDISSENT, LES COLLECTIVITÉS PROGRESSENT Tarifs 2015 Formations et interventions payantes Vu la loi n 84-594

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

Tableau de bord statistique

Tableau de bord statistique Note d information : La méthodologie précisant le périmètre statistique du champ Jeunesse et Sports dans le cadre de ce projet, est présentée dans Amélioration la fiche «Guide méthodologique de». la connaissance

Plus en détail

«ENTREPRISE SOLIDAIRE»

«ENTREPRISE SOLIDAIRE» DOSSIER DEMANDE D AGREMENT «ENTREPRISE SOLIDAIRE» Actualisé par France Active suite à la parution du décret N 2009-304 du 18 mars 2009, en l absence de circulaire officielle. A adresser à : DIRECCTE PREFECTURE

Plus en détail

En 2010, les services à la personne pèsent 3,9 % de l emploi salarié alsacien. Le particulier

En 2010, les services à la personne pèsent 3,9 % de l emploi salarié alsacien. Le particulier N 20 Septembre 2015 L emploi dans les services à la personne reste moins présent en Alsace En 2010, les services à la personne pèsent 3,9 % de l emploi salarié alsacien. Le particulier est le principal

Plus en détail

L aide à domicile Personnes âgées Personnes handicapées

L aide à domicile Personnes âgées Personnes handicapées CONSEIL départemental DE LA HAUTE-GARONNE SOLIDAIRE QUI que vous soyez L aide à domicile Personnes âgées Personnes handicapées Chef de file de la politique sociale en faveur des personnes âgées et handicapées,

Plus en détail

DEMANDE D AGRÉMENT «SERVICES À LA PERSONNE» POUR LES AUTO-ENTREPRENEURS

DEMANDE D AGRÉMENT «SERVICES À LA PERSONNE» POUR LES AUTO-ENTREPRENEURS DEMANDE D AGRÉMENT «SERVICES À LA PERSONNE» POUR LES AUTO-ENTREPRENEURS Un auto-entrepreneur déclaré peut choisir d exercer dans le secteur des services à la personne. Rappel : Le régime de l auto-entrepreneur

Plus en détail

SERVICES À LA PERSONNE DES OPPORTUNITÉS DE PARCOURS PROFESSIONNELS POUR LES JEUNES

SERVICES À LA PERSONNE DES OPPORTUNITÉS DE PARCOURS PROFESSIONNELS POUR LES JEUNES SERVICES À LA PERSONNE DES OPPORTUNITÉS DE PARCOURS PROFESSIONNELS POUR LES JEUNES 2 SOMMAIRE Les services à la personne.... 6 Une palette de 18 métiers.... 7 Près de 60 diplômes ou titres... 8 Des parcours

Plus en détail

CONTINUER À TRAVAILLER ET À PROGRESSER

CONTINUER À TRAVAILLER ET À PROGRESSER En tant qu employeur de la fonction publique, vous pouvez être amené à recruter des apprentis, y compris des personnes en situation de handicap. Vous trouverez ici toutes les informations pratiques pour

Plus en détail

Méthodologie utilisée

Méthodologie utilisée Dossier spécial Juillet 2010 La carte d identité du de la mutualité Exploitation par le CEREQ des DADS 2007 L Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité (OEMM) a poursuivi son travail de collaboration

Plus en détail

CHARTE ASSOCIATIVE DE L UDCCAS DES ALPES MARITIMES

CHARTE ASSOCIATIVE DE L UDCCAS DES ALPES MARITIMES CHARTE ASSOCIATIVE DE L UDCCAS DES ALPES MARITIMES CHARTE ASSOCIATIVE liant l UNCCAS et les UNIONS Départementales et Régionales de l UNCCAS «le réseau national des solidarités communales» Entre L Union

Plus en détail

Les ménages de Provence-Alpes-Côte d Azur recourent peu aux services à la personne

Les ménages de Provence-Alpes-Côte d Azur recourent peu aux services à la personne SUD INSEE Les services à la personne : un secteur pénalisé par ses conditions d emploi Les ménages de Provence-Alpes- Côte d Azur recourent peu aux services à la personne en 2006. Ce faible recours s explique

Plus en détail

Contrat de travail à durée indéterminée Assistant(e) maternel(le) Date de délivrance de l agrément (ou date du dernier renouvellement) :

Contrat de travail à durée indéterminée Assistant(e) maternel(le) Date de délivrance de l agrément (ou date du dernier renouvellement) : Contrat de travail à durée indéterminée Assistant(e) maternel(le) Entre les parents employeurs : (père) et (mère) (adresse) N PAJEMPLOI : Code NAF : 88.91 A Numéro de téléphone en cas d urgence : - Père

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire L Economie Sociale et Solidaire en - Chiffres clés - octobre 2014 Champ : Le périmètre de l économie sociale a été défini conjointement en mars 2008 par la délégation interministérielle à l innovation

Plus en détail

ARRETE PORTANT AGREMENT D'UN ORGANISME DE SERVICES AUX PERSONNES. N d'agrément : SAP478161144. Le préfet du département de l Ain,

ARRETE PORTANT AGREMENT D'UN ORGANISME DE SERVICES AUX PERSONNES. N d'agrément : SAP478161144. Le préfet du département de l Ain, PREFET DE L'AIN REPUBLIQUE FRANCAISE DIRECTION REGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONSOMMATION, DE LA CONCURRENCE, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI RHONE-ALPES Unité territoriale de l Ain ARRETE PORTANT AGREMENT

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3246 Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION AVENANT N 137 DU 26 SEPTEMBRE 2011 RELATIF AU TEMPS PARTIEL

Plus en détail

II.1 - LES AIDES A DOMICILE (Fiche 1)

II.1 - LES AIDES A DOMICILE (Fiche 1) II.1 - LES AIDES A DOMICILE () EVALUATION DES BESOINS Selon le degré de dépendance et les besoins de la personne handicapée, différents services peuvent être mis en place : - Les aides ménagères vont assurer

Plus en détail

L ORIENTATION PROFESSIONNELLE

L ORIENTATION PROFESSIONNELLE Guide pratique MDPH Partie 1 Fiche n IV-2 CNSA - DGEFP Version 1 sept/2008 L ORIENTATION PROFESSIONNELLE Plan : 1. Les principes de l orientation professionnelle... 1 2. Vers quels lieux peut se faire

Plus en détail

Le secteur informatique

Le secteur informatique Mai 2014 Le secteur informatique Service Etudes CCI Indre Le secteur informatique Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE SECTEUR INFORMATIQUE EN FRANCE Etablissements

Plus en détail

La nouvelle prime de partage des profits : Mode d emploi

La nouvelle prime de partage des profits : Mode d emploi La nouvelle prime de partage des profits : Mode d emploi La Loi n 2011-894 du 28 juillet 2011 de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2011 institue une prime de partage des profits, ou

Plus en détail

Union Sociale du Bâtiment et des Travaux Publics 49 Boulevard Delfino 06300 NICE www.usbtp.fr Tel : 04.92.00.44.44 Fax : 04.93.26.85.

Union Sociale du Bâtiment et des Travaux Publics 49 Boulevard Delfino 06300 NICE www.usbtp.fr Tel : 04.92.00.44.44 Fax : 04.93.26.85. COMPRENDRE VOTRE RETRAITE Trois ans après la dernière réforme, un nouveau texte de loi est prévu concernant le régime des retraites par répartition : maintien de l'âge légal de départ à la retraite à 62

Plus en détail

Guide. du Correspondant Mutualiste

Guide. du Correspondant Mutualiste Guide du Correspondant Mutualiste Version 2 - Janvier 2011 La Mutuelle Nationale Territoriale - Mutuelle soumise aux dispositions du Code de la Mutualité - RNM 775 678 587 - Document non contractuel -

Plus en détail