AMM Architecte. Le label finansol garantit la solidarité et la transparence des investissements dans la Foncière Chênelet :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AMM Architecte. Le label finansol garantit la solidarité et la transparence des investissements dans la Foncière Chênelet : www.finansol."

Transcription

1 AMM Architecte Construction de Logements Sociaux Écologiques M e m o r a n d u m d I n v e s t i s s e m e n t Proposition de prise de participation au capital de la SAS Foncière Chênelet Montant de capital recherché : 1m Coût estimé de l'ensemble des Projets : 5m Le label finansol garantit la solidarité et la transparence des investissements dans la Foncière Chênelet : Biographie du Dirigeant : François MARTY (PDG de SPL, Directeur Général de «Chênelet Développement») : 55 ans, ancien Chef de Cabinet de Monsieur Guy Hascoët, Secrétaire d Etat à l Economie Solidaire sous le Gouvernement Jospin, et titulaire du diplôme d Executive MBA d HEC. François Marty est une personnalité de la région Nord-Pas-de-Calais. Il est Lauréat Ashoka 2008, membre du MEDEF, administrateur du GAL 1% Logement («Groupement d Aide au Logement») et de la coopérative «Chacun chez soi».

2 1. PREAMBULE DE FRANÇOIS MARTY Chênelet - Le logement social écologique - Pour répondre à un problème sociétal majeur, Chênelet réinvente l habitat pour les populations à bas revenus. Pionnière du logement social écologique, l organisation déploie une solution originale à fort potentiel qui s appuie sur un réseau d entreprises d insertion pour offrir un cadre de vie valorisant aux habitants. Pourquoi? logements sociaux manquent en France pour répondre aux besoins A l encontre des idées reçues, les S.A, offices et coopératives d H.L.M. ne représentent que 20 % du logement en France et nous sommes dans un domaine où l initiative privée peut être déterminante pour faire évoluer les mentalités et les comportements. Le logement social existant, de qualité médiocre, est à la fois stigmatisant et coûteux pour ses habitants. Les charges et les énergies, déjà très élevées, ne cessent d augmenter et constituent un enjeu majeur du secteur pour soutenir les populations à faibles revenus qui ne peuvent y faire face. Le logement écologique permet des économies de charges importantes mais sa filière est peu développée en France et ne s adresse qu à une population aisée. Le coût des charges et des énergies va aller croissant et cet enjeu est à l abandon en termes de réflexion et d action dans le logement social. L idée nouvelle : une réponse sociale, économique et environnementale Construire des maisons esthétiques, HQD (Haute Qualité Durable) en logement social : en s appuyant sur des entreprises d insertion conçues avec les habitants afin d optimiser le confort et répondre aux besoins à partir de matériaux naturels choisis en fonction des ressources locales permettre une économie de charges majeures pour sortir les habitants à faible revenu de situations inextricables et onéreuses pour la société toute entière. 2

3 Pourquoi nous avons besoin de vous? Accompagnés par «Ashoka» depuis 2008, notre enjeu est de: 1. Donner une taille significative à ce que nous avons commencé, le challenge est de 15 maisons en année 1, et de 50 en année Faire évoluer les comportements dans le secteur où nous intervenons : 1. Le Réseau Chênelet Construction est déjà constitué de 9 structures d entreprenariat social au service des mêmes causes (solidaire, exclusion et logements des plus pauvres).formés à nos méthodes et savoir-faire sur nos chantiers ils devraient être à même de reproduire nos réalisations d ici environ 3 ans dans leur région. Une vingtaine d autres structures ont marqué leur intérêt pour notre projet, qui pour être durable, doit pouvoir être financé à moyen-terme. Par votre concours financier vous nous permettrez de réaliser les opérations recensées en «portefeuille» et contribuerez au développement général de nos activités d éco construction solidaire. «Ce sont les pauvres qui sont le plus pénalisés par le manque d écologie» L objet de ce Mémorandum est de vous présenter une opportunité d investissement dans un projet de construction de logements sociaux écologiques développé par une société Foncière appartenant à un groupe d entreprises sociales innovantes, le groupe «Chênelet» (Cf. présentation en Annexe 3). 3

4 2. PROJET CHENELET - CONCEPT GENERAL L ECO-CONSTRUCTION L histoire a commencé dans le Pas-de-Calais par la transformation d un bâtiment agricole de 400m² en salle de rencontre et bureaux, avec des matériaux locaux et écologiques, comme la paille et l argile. Suite à cela nous avons eu l idée de créer sur le même principe des logements sociaux à la fois confortables et peu onéreux en charges de consommation. pour les personnes à faibles revenus. Grâce à une série d innovations, de bonnes connaissances des matières bois et argile et des ressources locales, associées à une bonne expertise technique, le Groupe a pu réaliser fin 2000 ses premiers logements à Landrethun-le-Nord (62) sur le site même de Chênelet. Afin de pousser plus avant son activité de construction ll a progressivement amélioré la maîtrise de la production de matériaux comme les structures bois massif et les blocs en terre crue (BTC), matériau écologique peu énergivore à la fabrication, procurant une sensation étonnante de bien-être dans la maison (le mur en BTC est un facteur de régulation thermique). Le Groupe Chênelet a pu enrichir son savoir-faire au sein du Réseau Ecobâtir (réseau national d acteurs de la construction écologique) dont il fait partie et poursuit une activité propre de recherche et développement, ainsi que de mesure des performances énergétiques. Il ne faut pas seulement dire que nos logements sont plus économiques, il faut dire de combien. Les chiffres indiqués ici sont issus de nos premières réalisations (une vingtaine de logements dont les plus anciens ont bientôt 9 ans) : Coût de fonctionnement (base 0,066 centimes le KWh d énergie finale «au compteur») : 97 KWh ef * 0,066 * 90m2 = 550 /an. Ce coût de fonctionnement comprend le chauffage, la ventilation, la production d eau chaude sanitaire, éclairage et auxiliaires (appareils éléctroménagers ). une économie de 40% à 65% sur la facture d eau, permise par la récupération d eau du toit dans des cuves pour les toilettes les machines à laver. 4

5 Comment? Par l utilisation de matériaux naturels. Le bois, l argile, le Fermacell (à la place du placo), la ouate de cellulose (à la place de la laine de verre) des systèmes de chauffage originaux, la toiture végétalisée Vous trouverez le détail complet des matériaux et techniques que nous utilisons sur le site web : Résultat : des réalisations aux normes quantifiées supérieures à celles des indices utilisés dans ce secteur Postes de consommation Equipements Consommation annuelle d énergie primaire (rapportée à la surface SRE) [1] Chauffage Eau chaude sanitaire Ventilation Chaudière au gaz faible puisssance Solaire thermique avec appoint gaz Ventilation naturelle hygrorèglable 23 à 30 kwh ep/m 2.an 22 kwh ep/m 2.an 10 kwh ep/m 2.an Auxiliaires et éclairage - 20 kwh ep/m 2.an TOTAL DES POSTES - 70 kwh ep/m 2 SRE.an [1] Sur la base des gammes 2010 (Loos en Gohelle / Calais / Douai) selon la méhode de calcul CEN 13790, calculées par surface de référence énergétique (SRE). La consommation totale ramenée à la surface hors d œuvre nette (SHON) s élève à 61 kwh ep/m 2.an. Soit mieux que le Bâtiment Basse Consommation français (BBC en Nord Pas-de-Calais = 65 kwh ep/m 2.an) Etanchéité à l air : 0,28 m 3 /m 2.h, soit deux fois mieux que le BBC français 1. 1 Test I4 Q4 (France) sous 4 Pa réalisé sur les logements de Loos en Gohelle : 0,28 (0,6 m 3 /m 2.h). 5

6 VALEUR AJOUTEE DES LOGEMENTS CONSTRUITS PAR LE GROUPE CHENELET La valeur ajoutée des logements construits par le groupe Chênelet réside à la fois dans les techniques innovantes de construction employées (15 ans de garantie de gaz au niveau de l isolation des fenêtres, dalles flottantes blindées construites sous la maison pour améliorer sa stabilité) et dans les matériaux utilisés (bois, etc. pour une durabilité plus importante) 2. Les logements «Chênelet» ont une capacité de prendre de la valeur avec le temps car d une part ils sont construits aux «normes» de demain, d autre part, en comparaison avec la plupart des logements sociaux du parc existant, ils nécessitent moins de dépenses de Gros Entretien. LE TRAVAIL EN INSERTION SUR LE METIER VALORISANT DU BATIMENT ECOLOGIQUE Le problème de l emploi pour les non-qualifiés persiste en France depuis des années. Chênelet s y attaque, avec passion, en travaillant avec une équipe de cadres et d encadrants surqualifiés par rapport à la taille de ses structures (cf. Annexe équipe Chênelet p.22). Quelques chiffres : pour les 4 maisons de Saint-Denis, la dernière réalisation Chênelet, 50% du prix de la maison est représenté par la main d œuvre à 60% non qualifiée. Cela s explique à la fois parce que les matériaux naturels sont très gourmands en main d œuvre. mais également parce que nous avons développé à l extrême nos méthodes et nos process (insertion oblige!). L idée du Groupe «Chênelet» est de pouvoir reproduire facilement ces expériences en laissant une large part à la préfabrication en atelier (plus propice à l emploi de personnes peu qualifiés) et à des procédés de fabrication et de montage facilités. L objectif est aussi de créer des synergies en associant les autres structures du groupe «Chênelet» dans le processus : la Foncière Chênelet pour le financement, les associations pour les formations et Scierie et Palettes du Littoral pour l insertion professionnelle (Voir organigramme de l ensemblier Chênelet en annexe p.25). 2 Voir photos des Chantiers et des Constructions sur le site internet : rubrique «Chênelet Construction». 6

7 LA GESTION DU PARC IMMOBILIER Choix et cible des locataires Les locataires de PLAI ont des ressources avoisinant 60% du SMIC et/ou connaissent des problèmes d insertion. Dans toutes les opérations que nous menons ou auxquelles nous participons nous avons introduit une phase de concertation avec les habitants, les élus, les bailleurs et les associations permettant d évoquer/évaluer les problèmes qui peuvent se poser à l usage: impayés, problèmes de voisinage, dégradations, non mixité sociale Gestion locative Dans ce modèle nous ne sommes pas le gestionnaire locatif, c est fondamentalement un autre métier, un autre type de collaborateurs, une autre mission. Des structures performantes existent, comme par exemple la SNL (Solidarité Nationale pour le Logement) ou IS (Immobilière Sociale du Pas de Calais). Ces structures se rémunèrent sur un pourcentage du loyer, en général 5% et bénéficient d un agrément de l Etat qui leur permet de garantir au propriétaire, en l occurrence la Foncière, tous les loyers, que le logement soit ou non occupé. Nos premières réalisations ont été conduites pour compte de tiers, bailleurs sociaux ou sociétés HLM classiques qui dès la livraison en assuraient la gestion. Partenaires SPL intervient pour le compte de différents Bailleurs Sociaux, tels Logirep, Habitat & Humanisme, Habitat 62/59, l APSA et la SCI «Chênelet Habitat» pour les constructions déjà réalisées. Des liens étroits ont également été noués avec le secteur professionnel du bâtiment :FFB(Fédération Française du Bâtiment), CNDB (Comité National pour le Développement du Bois), Nord Picardie Bois, Ecobâtir. Des accords de partenariat sont également à l étude avec Colas (Formation des personnels à l éco construction), Eiffage et Norpac. Revente des programmes Afin que les actionnaires de la Foncière puissent obtenir le remboursement de leur investissement, le scénario envisagé est une revente des logements au terme de 5 à 8 ans aux Bailleurs Sociaux, qui ont d'ores et déjà manifesté un fort intérêt pour un achat de logements écologiques clef en main. Leur analyse est que la construction devra évoluer ne serait ce que pour la réglementation thermique à venir (RT 2012) ; ils devront progressivement arriver à construire des logements ne consommant 7

8 que 50 KWh/m 2 par an 3. Les logements sociaux les plus exigeants consomment actuellement autour de 150 KWh/m 2.an, le parc existant se situant autour de 260 KWh/m 2.an. Par ailleurs ces calculs théoriques de la performance des bâtiments étant effectués avant l opération nous préférons les mesurer avant et après l opération et les traduire en coût (suivi en euros des consommations effectives). Les Sociétés d HLM doivent présenter un Plan de Gestion Stratégique (PGS), conforme à ces nouvelles réglementations, qui les obligent à des travaux de rénovation ainsi qu à des changements planifiés de composants (chaudière, menuiseries, enduits extérieurs) ; or, ils n ont ni les expertises internes, ni les entreprises, ni les fournisseurs de matériaux, leur métier consistant à ce jour, à faire le plus grand nombre de logements possible au prix le plus bas. Le modèle Chênelet apporte aux bailleurs sociaux plusieurs avantages : 1. Des logements livrés aux normes de demain, 2. Moins de sources d impayés de la part des locataires du fait qu ils auront à acquitter moins de charges que dans les logements sociaux classiques, 3. Un prix d acquisition avantageux ;en effet, la Foncière Chênelet est bénéficiaire de subventions et de montants de prêts (notamment CDCE au taux de 0,95%) supérieurs à ceux auxquels les bailleurs sociaux auraient pu prétendre, ce qui lui permettra de leur céder les logements à un prix comparable à du neuf sous déduction de la seule subvention qu ils auraient pu percevoir, soit une bonne opération pour les bailleurs sociaux.par ailleurs, dans un marché où manquent maisons, il ne devrait pas être difficile de céder une cinquantaine de maisons par an; il s agira plutôt d un produit rare. LA CHAINE DE VALEUR DE NOS CONSTRUCTIONS Vente du produit à l élu Montage de la concertation Gestion du chantier Construction et réalisation Formation des habitants Gestion locative Revente à des bailleurs sociaux de logements occupés Nous n intervenons que là où nous estimons apporter de la valeur ajoutée. Nous faisons appel à des professionnels expérimentés dans tous les domaines où nous les jugeons plus efficients : Construction : finitions internes (plomberie, électricité), toitures végétalisées. Gestion locative. 3 Transformation des énergies utilisées pour vivre dans un logement, additionnées quelque soit leur nature, et converties en KWh sur une année par mètre carré. 8

9 6 INVESTIR, NOUS SOUTENIR a) Vous êtes un institutionnel Nous vous proposons de souscrire à l augmentation de capital de la Foncière Chênelet en tant qu investisseur solidaire. b) Vous êtes une personne physique Plusieurs possibilités vous sont offertes : a. Faire un don Que vous soyez assujettis à l ISF ou non, en faisant un don à l association Chênelet, agréée solidaire, vous aurez le bénéfice des dispositions fiscales les plus favorables. Les capitaux ainsi recueillis seront mis à la disposition de la Foncière Chênelet via la SARL Groupe Chênelet pour favoriser nos projets d éco construction sociale. b. Souscrire au capital de la SARL Chênelet Les fonds recueillis au titre de cette souscription seront investis en parts de la Foncière Chênelet, entreprise agréée solidaire. Ce dispositif vous permet de bénéficier à la souscription des avantages fiscaux liés à l investissement dans le capital d une PME Ci-dessous à titre indicatif exemple pour un investissement ISF de Euros : Investissement ISF au K de SARL Chênelet Première Option Paiement ISF Deuxième Option Investissement K Sarl Chênelet Coût Année 1 Années 2 à 4 Coût Final Année 5 Acquittement ISF Acquittement ISF 2500 Investissement Plus value annuelle, hypothèse conservatrice (2%) Cession des parts TOTAL Coût L'OPTION 2 PERMET DE REALISER UN GAIN DE 8541 Euros NB :Vous trouverez repris en annexe 2 page 12 les avantages fiscaux auxquels vous pouvez prétendre en fonction de votre profil. 9

10 BULLETIN DE SOUSCRIPTION/ DE SOUTIEN Je pré-souscris à l'augmentation de capital de la SARL Groupe Chênelet et je joins à cet effet un chèque de :.... libellé à l'ordre de la SARL Chênelet (*) Au titre de cet investissement, je souhaite me prévaloir auprès de l'administration fiscale d'une: Réduction d'isf Réduction d'ir Je fais un don de :. par chèque libellé à l'ordre de l'association Chênelet (*) Au titre de la réduction d'isf OUI NON O Madame O Mademoiselle O Monsieur Nom :... Prenom :... Adresse : CP:...Ville :... Tel :...Portable :... Courriel (*) Les chèques sont à adresser à: Epargne en Conscience- 26, Boulevard du Roi René Aix en Provence. Contact: Josette Amor - TEL: Adresse Mail : Investir en toute confiance :Les informations que vous nous communiquez ne sont destinées qu'à notre seule organisation. Conformément à la loi 78,17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de suppression et de rectification aux données personnelles vous concernant. 10

11 ANNEXE 1 :L ORGANISATION DU GROUPE «CHENELET» 11

12 ANNEXE 2 :Dispositif fiscal en fonction de la nature de l investissement/du don DON A UNE ASSOCIATION,ENTREPRISE SOLIDAIRE PERSONNES PHYSIQUES INVESTISSEMENT DANS LE K D'UNE PME Don -Règles de calcul de l'avantage fiscal - Taux de la Structure Plafond réduction bénéficiaire d'impot 20% du revenu imposable 66,00% Association Chênelet (entreprise solidaire) Plafond annuel Loi TEPA - Réduction d'isf Taux de la réduction d'impot ISF exonéré à hauteur de 75% du montant de l'investisse ment Structure bénéficiaire SARL Groupe Chênelet La fraction des dons qui excède la limite des 20% est reportée sur les 5 années suivantes La fraction du versement non utilisée au titre de l ISF peut bénéficier de la réduction d'impôt sur le revenu au titre de la souscription au capital de PME Le souscripteur s'engage à conserver ses parts pendant une durée minimum de 5 ans à compter de la date de souscription NB:Les contribuables qui transmettent leur déclaration par internet sont dispensés d'adresser leurs reçus Réduction d'isf pour don ou donation - Règles de calcul Taux de réduction Plafond de l'impot de solidarité sur la fortune Structures pouvant être bénéficiaires /an ISF exonéré à hauteur de 75% du montant du don (1) Association Chênelet (Entreprise solidaire) Plafond annuel personne seule pour un couple Loi Dutreil - Réduction d'ir Taux de réduction de l'ir Réduction de 25% du montant de l'investisse ment (1) Structure bénéficiaire SARL Groupe Chênelet (1)La déclaration d'isf doit être déposée avec le versement de l'impot le 15 Juin;les dons effectués dans le cadre de ce dispositif peuvent être réalisés entre le 16 Juin de l'année N-1 et le 15 Juin de l'année N (1):Si le montant de la réduction d'impôt est supérieur au plafond, l'excédent ouvre droit à une réduction d'impôts dans les mêmes conditions sur les 3 années suivantes. NB: Ces deux dispositifs d'investissements peuvent coexister mais pas se cumuler sur le même versement 12

Pierre Avenir 3 Société Civile de Placement Immobilier

Pierre Avenir 3 Société Civile de Placement Immobilier Pierre Avenir 3 Société Civile de Placement Immobilier Communication à caractère promotionnel BNP Paribas REIM, société de gestion de portefeuille, lance une nouvelle SCPI Scellier, «label BBC» : Pierre

Plus en détail

1 Concevoir son projet et construire

1 Concevoir son projet et construire Se loger avec l économie sociale et solidaire avec l économie sociale et solidaire 1 Concevoir son projet et construire Soutien à la conception de votre projet de construction ou de rénovation, Assistance

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles Fiche conseil Édition février 2012 Source Weishaupt SOMMAIRE P 2 : Contexte, enjeux et objectifs P 3 : Le parc des maisons chauffées au

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION 2 SOMMAIRE INTRODUCTION 3 PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ÉMISSION DE GAZ À EFFET DE SERRE 4 LA CONSOMMATION D ÉNERGIE

Plus en détail

Supplément au guide :

Supplément au guide : Supplément au guide : De très nombreuses aides peuvent financer une partie des frais liés à vos travaux de rénovation (prestations d études, diagnostics, prestations de maîtrise d œuvre fourniture et pose

Plus en détail

Concours. 2011 Présentation des projets lauréats. ats

Concours. 2011 Présentation des projets lauréats. ats Concours «Ma maison éco» 2011 Présentation des projets lauréats ats PROJETS Rénovations R 4 Projets retenus Famille THIL 37330 Marcilly sur Maulne Famille THIL Natures des parois: Murs extérieurs Nord

Plus en détail

Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014. Réunion du 25 Novembre 2009

Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014. Réunion du 25 Novembre 2009 Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014 Réunion du 25 Novembre 2009 Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014 1. Situation et contexte urbain 2.

Plus en détail

Rénovation à très haute performance énergétique (Minergie-P )

Rénovation à très haute performance énergétique (Minergie-P ) Rénovation à très haute performance énergétique (Minergie-P ) de Treize immeubles d habitation Pour la Société Coopérative d Habitation 10.03.2014 1. INTRODUCTION 1.1Présentation de la société candidate

Plus en détail

PremeLY Habitat 3 BBC

PremeLY Habitat 3 BBC PremeLY Habitat 3 BBC (Bâtiment Basse Consommation) SCPI DE TYPE «SCELLIER BBC» souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2011 La clôture de la période de souscription pourra intervenir par anticipation

Plus en détail

Projet JCE. MAISON MITOYENNE - Mr et Mme Guiquel. 22 rue de la pommerais - SAINT JACQUES DE LA LANDE

Projet JCE. MAISON MITOYENNE - Mr et Mme Guiquel. 22 rue de la pommerais - SAINT JACQUES DE LA LANDE Ecole des Métiers de l Environnement Campus de Ker Lann Rennes 35170 BRUZ Tél. : 02.99.05.88.00./ Fax. : 02.99.05.88.09. http://www.ecole-eme.com Auteurs : BOTREL Yohann Section : DEPS EREE DESGRANGES

Plus en détail

Fiscalité forestière. (Mise à jour janvier 2015, sous réserve des évolutions ultérieures) 1/6

Fiscalité forestière. (Mise à jour janvier 2015, sous réserve des évolutions ultérieures) 1/6 Fiscalité forestière (Mise à jour janvier 2015, sous réserve des évolutions ultérieures) 1/6 Rappel de la fiscalité forestière Présentation simplifiée ACQUISITION ET SOUSCRIPTION Forêt en direct Parts

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

L autopromotion à Strasbourg. La démarche «10 terrains pour 10 immeubles durables»

L autopromotion à Strasbourg. La démarche «10 terrains pour 10 immeubles durables» L autopromotion à Strasbourg La démarche «10 terrains pour 10 immeubles durables» Ville et Communauté urbaine 1 parc de l Étoile 67076 Strasbourg Cedex - France Contact : forum-ecoquartiers@strasbourg.eu

Plus en détail

ISOLATION DE TOITURES, COMBLES PERDUS OU HABITABLES, TOITURES-TERRASSES REGLEMENT PARTICULIER 2015

ISOLATION DE TOITURES, COMBLES PERDUS OU HABITABLES, TOITURES-TERRASSES REGLEMENT PARTICULIER 2015 «DISPOSITIF «ISOLATION DE 10000 TOITURES» ISOLATION DE TOITURES, COMBLES PERDUS OU HABITABLES, TOITURES-TERRASSES REGLEMENT PARTICULIER 2015 Le présent règlement a pour objet de préciser les conditions

Plus en détail

Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état

Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état Le secteur du bâtiment est un des plus grands consommateurs d'énergie et émetteurs de gaz à effet de serre. C'est donc sur ce secteur que s'est

Plus en détail

HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014

HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014 Programme d Intérêt Général HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014 LANEUVEVILLE-DEVANT-NANCY SOMMAIRE Qu est-ce que le Programme d Intérêt Général Habiter Mieux? Enjeux et objectifs Présentation

Plus en détail

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges SA LE TOIT VOSGIEN BP 31 88100 SAINT-DIE-DES-VOSGES / F. LAUSECKER ARCHITECTE /

Plus en détail

COMPRENDRE. Édition : février 2013

COMPRENDRE. Édition : février 2013 L habitat COMPRENDRE 2013 Édition : février 2013 sommaire glossaire introduction Se donner les moyens de maîtriser l énergie.3 À savoir avant de se lancer...4 Trouver l aide adaptée....6 Pour tout contribuable,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Dispositif d aide à l investissement locatif. Paris, le 30 décembre 2012. Contact

DOSSIER DE PRESSE. Dispositif d aide à l investissement locatif. Paris, le 30 décembre 2012. Contact DOSSIER DE PRESSE Dispositif d aide à l investissement locatif Paris, le 30 décembre 2012 Contact Service de presse du ministère de l Égalité des territoires et du Logement 72, rue de Varenne, 75007 Paris

Plus en détail

DOSSIER DE SOUSCRIPTION

DOSSIER DE SOUSCRIPTION Société Anonyme au capital de 37.000 T 809 460 868 RCS PARIS 5 rue de la Rochefoucauld 75009 Paris Tél. : + 33 (0)1 48 78 21 16 Email : contact@lorettefilms.com Site : www.lorettefilms.com COMPOSITION

Plus en détail

Effilogis 2015. rénovation mode d emploi. www.effilogis.fr

Effilogis 2015. rénovation mode d emploi. www.effilogis.fr PARTICULIERS Un COLLECTIVITÉS investissement BAILLEURS SOCIAUX de bon sens Effilogis 2015 rénovation mode d emploi www.effilogis.fr Habitation BBC Bon à savoir Une habitation rénovée Bâtiment Basse Consommation

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé VOUS AVEZ UN PROJET DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 EDITION 2015 avec la mention RGE et le CITE Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé SOMMAIRE ECO PTZ P.2 CREDIT D IMPÔT

Plus en détail

(Bâtiment Basse Consommation)

(Bâtiment Basse Consommation) PREMELY Habitat 3 BBC (Bâtiment Basse Consommation) SCPI DE TYPE «SCELLIER BBC» Prorogation de la commercialisation jusqu au 20 décembre 2012. La période de souscription de PREMELY Habitat 3 BBC, prévue

Plus en détail

Comment optimiser la performance énergétique de son logement?

Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Janvier 2014 AHF / J.M. VOGEL Plan de la présentation Contexte Objectifs Faire un premier bilan énergétique Les différents travaux d économies

Plus en détail

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES Quercy Energies Le réseau EIE en Midi-Pyrénées 4 premiers EIE créés en novembre 2001, toute la région est couverte en 2007 avec 11 CIE dans 9 EIE En MIDI- PYRENEES

Plus en détail

Réunions patrimoniales Janvier Février 2013

Réunions patrimoniales Janvier Février 2013 Réunions patrimoniales Janvier Loi de Finances pour 2013 et 3 ème Loi de finances Rectificative pour 2012 Le présent document vous est transmis à titre personnel, il a été réalisé sur la base de l environnement

Plus en détail

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN Bureau d Etudes Thermiques SCHLIENGER 45, rue de Mulhouse 68210 BALSCHWILLER Tél. 03.89.25.91.95 Fax 03.89.25.91.95 E-mail : sschlienger@free.fr SOMMAIRE

Plus en détail

Conception de 10 logements à Energie Positive: Retour d expérience projet «Les Aires»àPouzols(34) Maitre d Ouvrage FDI.

Conception de 10 logements à Energie Positive: Retour d expérience projet «Les Aires»àPouzols(34) Maitre d Ouvrage FDI. Conception de 10 logements à Energie Positive: Retour d expérience projet «Les Aires»àPouzols(34) Maitre d Ouvrage FDI Philippe Guigon 1 Qui sommes nous Un réseau d experts spécialisés en optimisation

Plus en détail

Systèmes de mesure ou d estimation des consommations en logement

Systèmes de mesure ou d estimation des consommations en logement Fiche d application : Systèmes de mesure ou d estimation des consommations en logement Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 30 mai 2013 1 Préambule L article 23 de l arrêté

Plus en détail

4. Déduction des intérêts d emprunt pour l acquisition de la résidence principale

4. Déduction des intérêts d emprunt pour l acquisition de la résidence principale Lettre d'information - Septembre - Octobre 2007 MESURES FISCALES ET PATRIMONIALES EN FAVEUR DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU POUVOIR D ACHAT ENTREPRISES 1. Défiscalisation des heures supplémentaires 2. Parachutes

Plus en détail

68 rue Duquesne 69006 LYON Tel : 04 78 89 01 49 Fax : 04 72 43 09 76 Mail : contact@fpconseil.fr

68 rue Duquesne 69006 LYON Tel : 04 78 89 01 49 Fax : 04 72 43 09 76 Mail : contact@fpconseil.fr 68 rue Duquesne 69006 LYON Tel : 04 78 89 01 49 Fax : 04 72 43 09 76 Mail : contact@fpconseil.fr 1 REUNION DU 19 NOVEMBRE 2012 SOMMAIRE Loi de Finances rectificative 2012 Loi de Financement de la Sécurité

Plus en détail

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Du projet à la réalisation Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Lay Saint Christophe 54 «Notre projet est né en 2006, d une volonté de minimiser notre empreinte écologique. Nous

Plus en détail

Lépine Providence DOSSIER DE PRESSE

Lépine Providence DOSSIER DE PRESSE Lépine Providence L E S E N S D E L A V I E DOSSIER DE PRESSE Réunir & innover au service des personnes âgées Depuis 2010, la Ville de Versailles est titulaire du label Bien vieillir. Véritable récompense

Plus en détail

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building Bruxelles - 13 avril 2011 David JUIN Chef de projet réglementation thermique Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement

Plus en détail

PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais. Réunion Publique du 27/06/2013

PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais. Réunion Publique du 27/06/2013 PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais Réunion Publique du 27/06/2013 1 Sa durée est de 3 ans de Juin 2013 à Mai 2016. Le périmètre de l opération concerne les 10

Plus en détail

Devenir propriétaire de son logement

Devenir propriétaire de son logement GUIDE PRATIQUE DES NOUVELLES MESURES Devenir propriétaire de son logement Photos Patrick Modé www.logement.gouv.fr www.cohesionsociale.gouv.fr www.anah.fr Accession à la propriété. Les règles ont changé.

Plus en détail

Recommandation d ARKEON Finance émise dans le cadre du mandat de conseil sur la réduction de l ISF

Recommandation d ARKEON Finance émise dans le cadre du mandat de conseil sur la réduction de l ISF Recommandation d ARKEON Finance émise dans le cadre du mandat de conseil sur la réduction de l ISF Le Mandant : Monsieur Madame Monsieur et/ou Madame Mademoiselle Nom : Nom de jeune fille :... Prénoms

Plus en détail

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS mountee: Energy efficient and sustainable building in European municipalities in mountain regions IEE/11/007/SI2.615937 D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS Nom du projet-pilote

Plus en détail

Ecole Montessori d Avignon, (84)

Ecole Montessori d Avignon, (84) Commission d évaluation : Réalisation/Fonctionnement du 14 octobre 2014 V1 Ecole Montessori d Avignon, (84) 1 Ce projet contraint par l aspect économique (financement du projet par l association) permet

Plus en détail

DANS QUELLES CONDITIONS PEUT-ON BENEFICIER DU CREDIT D IMPOT?

DANS QUELLES CONDITIONS PEUT-ON BENEFICIER DU CREDIT D IMPOT? Le crédit d impôt est une disposition fiscale permettant aux ménages de déduire de leur impôt sur le revenu une partie des dépenses réalisées pour certains travaux d amélioration énergétique réalisés dans

Plus en détail

développe les solidarités

développe les solidarités développe les solidarités www.gard.fr Propriétaires bailleurs, comment louer sereinement votre logement? SOMMAIRE les Aides à l amélioration de l habitat... 5 les Aides au Logement... 7 l Assurance Loyers

Plus en détail

1 Taux de la Taxe sur la Valeur Ajoutée

1 Taux de la Taxe sur la Valeur Ajoutée Vous trouverez ci-après les principales dispositions nouvelles pour 2014 concernant la TVA et le CIDD. La loi de finances pour 2014 a été publiée au Journal Officiel du 30/12/2013. Elle officialise les

Plus en détail

Les formations pour le bâtiment en Picardie

Les formations pour le bâtiment en Picardie 2nd semestre 2013 Les formations pour le bâtiment en Picardie ECONOMIE D ENERGIE NOUVELLES ENERGIES CONSTRUIRE DURABLEMENT DIRECTION D ENTREPRISE IFRB PICARDIE 33, Mail Albert 1er - CS 51 111-80011 AMIENS

Plus en détail

Bâtiments économes en énergie

Bâtiments économes en énergie Bâtiments économes en énergie > Construction neuve et rénovation ECONOMIES D ÉNERGIE CONFORT ET QUALITÉ DE VIE DURABILITÉ DU BÂTI PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT Les bâtiments économes en énergie ou «basse

Plus en détail

Fiscalité Tout ce qu il faut savoir sur l ISF

Fiscalité Tout ce qu il faut savoir sur l ISF Conférence débat Mercredi 14 mai 2014 Fiscalité Tout ce qu il faut savoir sur l ISF L Impôt Sur la Fortune (ISF) est un impôt annuel dû par les personnes physiques dont le patrimoine net (actif - passif),

Plus en détail

Point sur la Loi Scellier BBC

Point sur la Loi Scellier BBC Point sur la Loi Scellier BBC Loi Scellier BBC : Principe général Qu'est ce que la loi Scellier BBC? La loi Scellier BBC est apparue au cours de l'année 2009, lorsque les députés ont décidé de «verdir»

Plus en détail

T. BONNARDOT 17/12/2010

T. BONNARDOT 17/12/2010 CYTHELIA Conseil & Expertise La Maison ZEN 350, route de la traverse 73 000 MONTAGNOLE Tel +33 (0) 4 79 25 31 75 www.cythelia.fr SARL au capital de 140 000 - RCS Chambéry B 393 290 937 - APE 7219 Z RT

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS Les présentes mises à jour concernent le quatrième tirage 2000. PACS ( Pacte civil de solidarité ) - Page 6 Le régime applicable entre

Plus en détail

Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies

Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies 2 Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies La facture annuelle de chauffage représente 900 en moyenne par ménage, avec de grandes disparités (de 250 pour une maison basse consommation

Plus en détail

LACOURTE NOTE FISCALE OCTOBRE 2012

LACOURTE NOTE FISCALE OCTOBRE 2012 Le projet de Loi de finances pour 2013 présenté en Conseil des Ministres vendredi 28 septembre 2012 constitue la première pierre de l architecture de la politique fiscale du Gouvernement. Il vient bouleverser

Plus en détail

MANDAT DE GESTION ISF 2015

MANDAT DE GESTION ISF 2015 MANDAT DE GESTION ISF 2015 1 AVERTISSEMENT Ce document n est pas contractuel et est réservé aux professionnels de la gestion de patrimoine (CIF) souhaitant obtenir des informations sur le mandat de gestion

Plus en détail

Présentation de la loi de finances 2013

Présentation de la loi de finances 2013 Expertise Comptable Audit Social Juridique Notre vocation est de mesurer la valeur Notre ambition, vous aider à la créer Conseils Présentation de la loi de finances 2013 Actualités sociales et fiscales

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie un

Plus en détail

3 0La maison BBC, une réalité

3 0La maison BBC, une réalité 3 0La maison BBC, une réalité Dès le 1 er janvier 2013, la maison BBC sera la maison de référence. Innover pour le plus grand nombre Pour tous les futurs propriétaires de maisons individuelles neuves,

Plus en détail

ISF : LES DIFFERENTS CAS D'EXONERATION DES TITRES SOCIAUX

ISF : LES DIFFERENTS CAS D'EXONERATION DES TITRES SOCIAUX Droit de la famille Organisation et transmission patrimoniale Fiscalité Droit de l entreprise PATRIMOTHEME - MAI 2014 ISF : LES DIFFERENTS CAS D'EXONERATION DES TITRES SOCIAUX Plusieurs régimes d'exonération,

Plus en détail

SCPI UFFI Performances Énergétiques

SCPI UFFI Performances Énergétiques GESTION D ACTIFS IMMOBILIERS SCPI - OPCI groupements forestiers SCPI UFFI Performances Énergétiques Date d ouverture de la souscription : 22 novembre 2011 Donnons plus de valeur au temps UFFI REAM - UFFI

Plus en détail

Diane Patrimoine. Document non contractuel communiqué à titre indicatif

Diane Patrimoine. Document non contractuel communiqué à titre indicatif Diane Patrimoine La forêt : un investissement long terme avec un rendement régulier qui permet également de régler son ISF et réduire sa base imposable. Il existe du fait de la loi en faveur du Travail,

Plus en détail

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2014 publiée au Journal officiel le 30 décembre 2013

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2014 publiée au Journal officiel le 30 décembre 2013 Les principales dispositions de la loi de finances pour publiée au Journal officiel le 30 décembre 2013 IMPÔT SUR LE REVENU Barème CGI. art.197 Décote CGI. art. 197 Barème non revalorisé en 2012 et 2013

Plus en détail

Dispositif Duflot : «On ne nous dit pas tout» Analyse par STEPHANE PILLEYRE

Dispositif Duflot : «On ne nous dit pas tout» Analyse par STEPHANE PILLEYRE Dispositif Duflot : «On ne nous dit pas tout» Analyse par STEPHANE PILLEYRE Après 5 mois d existence, le dispositif Duflot n a encore trouvé le succès escompté par ses instigateurs. Des études récemment

Plus en détail

le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier

le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier Étanchéitéàl air le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier Les rencontres du Groupe PROTEC - CONFERENCE Qui sommes nous? Bureau de mesure et contrôle de la perméabilité à l air Formations en Infiltrométrie

Plus en détail

- Dispositifs de défiscalisation des investissements outre-mer

- Dispositifs de défiscalisation des investissements outre-mer - Dispositifs de défiscalisation des investissements outre-mer L article 21 de la loi de finances pour 2014 réforme le régime de défiscalisation des investissements outre-mer des entreprises. Les conditions

Plus en détail

Loi de finances pour 2015 Aides à la rénovation énergétique des bâtiments

Loi de finances pour 2015 Aides à la rénovation énergétique des bâtiments Janvier 2015 Loi de finances pour 2015 Aides à la rénovation énergétique des bâtiments (CITE, TVA à taux réduit, Eco-PTZ) INTRODUCTION La loi de finances pour 2015 introduit un certain nombre de mesures

Plus en détail

FCPI et FIP ISF Réduction d ISF en faveur de l investissement dans les PME La règle «de minimis» Calcul de la réduction d ISF : Réduction d ISF =

FCPI et FIP ISF Réduction d ISF en faveur de l investissement dans les PME La règle «de minimis» Calcul de la réduction d ISF : Réduction d ISF = FCPI et FIP ISF Réduction d ISF en faveur de l investissement dans les PME Un avantage fiscal institué par la loi TEPA afin de permettre aux redevables de l ISF de bénéficier d une réduction d ISF en investissant

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la avec www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie

Plus en détail

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Comprendre TRAVAUX DE RÉNOVATION L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Pour vous aider à financer les travaux de rénovation énergétique de votre logement L éco-prêt à taux zéro est un dispositif

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à taux zéro, quel intérêt?................. 4 Une palette

Plus en détail

SCPI Renovalys 3. Editorial. SCPI Malraux à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 11 Mars 2014

SCPI Renovalys 3. Editorial. SCPI Malraux à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 11 Mars 2014 SCPI Malraux à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 11 Mars 2014 Editorial Les dernières données statistiques sur le marché locatif révèlent finalement que les loyers ont globalement augmenté

Plus en détail

LE GUIDE LOI PINEL 2015 OU COMMENT SE CONSTITUER UN PATRIMOINE IMMOBILIER À MOINDRE EFFORT

LE GUIDE LOI PINEL 2015 OU COMMENT SE CONSTITUER UN PATRIMOINE IMMOBILIER À MOINDRE EFFORT LE GUIDE LOI PINEL 2015 OU COMMENT SE CONSTITUER UN PATRIMOINE IMMOBILIER À MOINDRE EFFORT L investissement Pinel, un Investissement immobilier Le site est édité par un groupement de conseillers en gestion

Plus en détail

SPÉCIAL FISCALITÉ 2014 ISF et Impôt sur le Revenu

SPÉCIAL FISCALITÉ 2014 ISF et Impôt sur le Revenu SPÉCIAL FISCALITÉ ISF et Impôt sur le Revenu CHOISISSEZ L IMPACT QUE VOUS DONNEZ À VOTRE ISF en vous associant à nos programmes d action humanitaire RÉDUIRE VOS IMPÔTS Vous êtes redevable de l Impôt sur

Plus en détail

PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT (PLH 2010-2015) OBSERVATOIRE : Amélioration de l Habitat

PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT (PLH 2010-2015) OBSERVATOIRE : Amélioration de l Habitat PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT (PLH 2010-2015) OBSERVATOIRE : Amélioration de l Habitat «Comprendre et qualifier la situation et l évolution du marché dans toutes ses compoanah N 5 Septembre 2015 Observatoire

Plus en détail

Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments

Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments climat d innovation Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments Les aides financières à disposition des ménages Edition 2012 Essayons d y voir plus clair 2/3 Les décisions du Grenelle de l Environnement

Plus en détail

Réduire ses impôts en 2013. «De nombreuses stratégies possibles, quelques précautions à prendre»

Réduire ses impôts en 2013. «De nombreuses stratégies possibles, quelques précautions à prendre» Réduire ses impôts en 2013 «De nombreuses stratégies possibles, quelques précautions à prendre» Nos Modalités d Intervention 1 er rendez-vous Présentation du cabinet Découverte de votre patrimoine Détermination

Plus en détail

Le Défi lancé par la Région Poitou-Charentes pour une «maison témoin à très basse consommation d'énergie à moins de 80.000»

Le Défi lancé par la Région Poitou-Charentes pour une «maison témoin à très basse consommation d'énergie à moins de 80.000» ANNEXE Le Défi lancé par la Région Poitou-Charentes pour une «maison témoin à très basse consommation d'énergie à moins de 80.000» Dans un contexte de vie plus chère et de régression du pouvoir d'achat

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 1 Sommaire I. Introduction... 3 II. Visite du site... 4

Plus en détail

Financement de la réhabilitation des logements

Financement de la réhabilitation des logements Financement de la réhabilitation des logements Quels instruments disponibles? La gamme des outils Aides directes de l Etat et des collectivités locales Subventions nationales et locales Défiscalisation

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos économies d énergie l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à

Plus en détail

Réduisez votre ISF en 2015

Réduisez votre ISF en 2015 Réduisez votre ISF en 2015 et profitez du dynamisme de l industrie du cinéma Investissement au capital d'une PME qui permet de réduire son ISF jusqu à 45.000 euros à hauteur de 47,62 % des sommes investies

Plus en détail

Etude de faisabilité

Etude de faisabilité Etude de faisabilité Modèle de cahier des charges pour chaufferie dédiée Ce modèle de cahier des charges d étude de faisabilité a été réalisé dans le cadre de la Mission Régionale Bois-Energie Il est un

Plus en détail

DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Mercredi de l info du Mercredi 25 Mars 2009 «PERFORMANCE ENERGETIQUE ET BATIMENT A BASSE CONSOMMATION D ENERGIE» Le point sur les réglementations,

Plus en détail

Chantier I.F.P.E.C. / Lille. Trophées de la Construction Bois 2009 CNDB Nord BAT Région Nord Pas de calais Picardie U.E.F.E.D.R.

Chantier I.F.P.E.C. / Lille. Trophées de la Construction Bois 2009 CNDB Nord BAT Région Nord Pas de calais Picardie U.E.F.E.D.R. Chantier I.F.P.E.C. / Lille Trophées de la Construction Bois 2009 CNDB Nord BAT Région Nord Pas de calais Picardie U.E.F.E.D.R. Présentation du Projet Extension d un bâtiment tertiaire existant sur 4 niveaux

Plus en détail

livret d éd épargne bancaire. Taux de rémunr

livret d éd épargne bancaire. Taux de rémunr www.hdgdev.com 1 PROVAIR POUR EN SAVOIR PLUS! CODEVair : Livret d éd épargne monétaire rémunr munéré. Fonctionnement identique à celui d un d livret d éd épargne bancaire. Taux de rémunr munération indexé

Plus en détail

Les principales dispositions du projet de loi de finances pour 2014 adopté en première lecture à l Assemblée nationale du 19 novembre 2013

Les principales dispositions du projet de loi de finances pour 2014 adopté en première lecture à l Assemblée nationale du 19 novembre 2013 Les principales dispositions du projet de loi de finances pour adopté en première lecture à l Assemblée nationale du 19 novembre 2013 IMPÔT SUR LE REVENU Barème CGI. art.197 Décote CGI. art. 197 Barème

Plus en détail

PATRIMOINE BIEN-ETRE. www.sigmagestion.com

PATRIMOINE BIEN-ETRE. www.sigmagestion.com PATRIMOINE BIEN-ETRE www.sigmagestion.com Présentation du FIP PATRIMOINE BIEN-ETRE Réduisez votre ISF de 50 % 1 ou votre IR de 18% 1, en contrepartie d une durée de blocage pouvant aller jusqu au 31 décembre

Plus en détail

123Ho l d i n g ISF 2009. Visa AMF n 09-064. Société de Conseil

123Ho l d i n g ISF 2009. Visa AMF n 09-064. Société de Conseil Visa AMF n 09-064 123Ho l d i n g ISF 2009 L Autorité des Marchés financiers a apposé le visa n 09-064 en date du 20 mars 2009 sur un prospectus présentant cette opération, laquelle interviendra en une

Plus en détail

MAISON VOUS ACCOMPAGNER TOUT AU LONG DE VOTRE PROJET CUGAND (85) - CLISSON (44) www.c-3-p.fr

MAISON VOUS ACCOMPAGNER TOUT AU LONG DE VOTRE PROJET CUGAND (85) - CLISSON (44) www.c-3-p.fr MAISON www.c-3-p.fr VOUS ACCOMPAGNER TOUT AU LONG DE VOTRE PROJET CUGAND (85) - CLISSON (44) MAISON Construire avec C3P MAISON c est choisir la tranquillité et un interlocuteur unique pour mener à bien

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

fioul domestique La rénovation thermique des immeubles collectifs

fioul domestique La rénovation thermique des immeubles collectifs fioul domestique La rénovation thermique des immeubles collectifs Fiche conseil Édition décembre 212 Sommaire P 2 : Obligations P 3 : Démarches volontaires P 4 : Les points clés d une rénovation réussie

Plus en détail

Économies d énergie et énergies renouvelables. Le crédit d impôt. en 2014

Économies d énergie et énergies renouvelables. Le crédit d impôt. en 2014 Économies d énergie et énergies renouvelables Le crédit d impôt en 2014 Limitons les effets du changement climatique! Le changement climatique est une réalité. Mais savez-vous que vous pouvez, vous aussi,

Plus en détail

DOSSIER DE SOUSCRIPTION

DOSSIER DE SOUSCRIPTION Société Anonyme au capital de 37.000 T 750 124 323 RCS PARIS 5 rue de la Rochefoucauld 75009 Paris Tél. : + 33 (0)1 48 78 21 16 Email : contact@lorettedeveloppement.com Site : www.lorettedeveloppement.com

Plus en détail

OPTIMISATION FISCALE DE L INVESTISSEMENT START UP

OPTIMISATION FISCALE DE L INVESTISSEMENT START UP La Note Juridique automne 2014 OPTIMISATION FISCALE DE L INVESTISSEMENT START UP Investir au capital d une société start-up est risqué mais nécessaire au développement de l activité des entreprises françaises.

Plus en détail

www.conte-habitat.com Maisons individuelles Performance énergétique Rénovation Professionnels

www.conte-habitat.com Maisons individuelles Performance énergétique Rénovation Professionnels Maisons individuelles Performance énergétique Rénovation Professionnels C A R C A S S O N N E N A R B O N N E A U D E SOMMAIRE n MAISONS INDIVIDUELLES 2 / 6 n PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE 7 / 8 n RÉNOVATION

Plus en détail

Projet d habitat urbain groupé, écologique et auto-promu, dans le Grand Nancy

Projet d habitat urbain groupé, écologique et auto-promu, dans le Grand Nancy Projet d habitat urbain groupé, écologique et auto-promu, dans le Grand Nancy Contact : Bernard Tauvel au 5 rue Fabert 54000 Nancy Tél : 06 76 39 39 50 et 03 83 27 67 73 Email : bernard.tauvel@laposte.net

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Supplément au guide :

Supplément au guide : Supplément au guide : Les aides pour les propriétaires au 1 er janvier 2014 De très nombreuses aides peuvent financer jusqu à 95% des frais liés à vos travaux de rénovation (prestations d études, diagnostics,

Plus en détail

1. Lois de Finances rectificatives 2011... 2. 1.1. LFR 2011 adoptée le 6 juillet 2011 : Fiscalité du Patrimoine... 2. 1.1.1. Réforme de l ISF...

1. Lois de Finances rectificatives 2011... 2. 1.1. LFR 2011 adoptée le 6 juillet 2011 : Fiscalité du Patrimoine... 2. 1.1.1. Réforme de l ISF... version6.2.1.0 Dernières évolutions 1. Lois de Finances rectificatives 2011... 2 1.1. LFR 2011 adoptée le 6 juillet 2011 : Fiscalité du Patrimoine... 2 1.1.1. Réforme de l ISF... 2 1.1.2. Donations et

Plus en détail

constructeur de maisons en béton cellulaire

constructeur de maisons en béton cellulaire CONSOM MATION BÂTIMENT BASSE BBC BATICONFORT, constructeur de maisons en béton cellulaire 1 er constructeur francilien w w w. b a t i c o n f o r t. f r ÉDITO BATICONFORT, bâtisseur de vies nouvelles POURQUOI

Plus en détail