ANALYSE CRITIQUE DES CONCEPTS DES ECOLES DU DOS: QUELLES SONT LES LIMITES? QUELLES SONT LES ALTERNATIVES?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ANALYSE CRITIQUE DES CONCEPTS DES ECOLES DU DOS: QUELLES SONT LES LIMITES? QUELLES SONT LES ALTERNATIVES?"

Transcription

1 ANALYSE CRITIQUE DES CONCEPTS DES ECOLES DU DOS: QUELLES SONT LES LIMITES? QUELLES SONT LES ALTERNATIVES? M. VANDERTHOMMEN, C. DEMOULIN et J.M. CRIELAARD Département des Sciences de la motricité, CHU, Liège, Belgique Workshop: Nouveautés dans la prévention des blessures sportives en théorie et en pratique, Luxembourg, décembre 2007 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE LIEGE 1 LOMBALGIE CHRONIQUE KCE reports vol 48B, 2006 (Nielens, Van Zundert, Mairiaux et al.) Données probantes : traitement de la lombalgie chronique «commune» Repos au lit Supports lombaires Massage Cryo-thermothérapie Electrothérapie Ultrasons laser Hydrothérapie Manipulations Ecole du dos Traitement (interventions cognitivocomportementales) Reconditionnement physique multidisciplinaire Qualité de l évidence évidence élevée contre très faible faible pas d évidence faible faible faible moyenne (court terme) moyenne élevée 2 1

2 SYNDROME DE DECONDITIONNEMENT PHYSIQUE (Mayer, 1988) (Gronblad, 1997) 1) Perte de flexibilité rachidienne et raideur lombo-pelvi-fémorale 2) Diminution de la force et de l endurance musculaires 3) Désadaptation cardio-respiratoire à l effort 4) Inhibition neuromusculaire et incapacité fonctionnelle ( kinésiophobie) EFFETS PSYCHO-SOCIAUX 3 MACHINES SPECIFIQUES Extension Flexion Latéro-flexion Rotation 4 2

3 RECONDITIONNEMENT PHYSIQUE INSTRUMENTALISE REVUE LITTERATURE y Risch et al., 1993 (Spine) n = 54 lombalgiques chroniques (durée D + : 7,2 ans) 4 groupe actif : 10 semaines, 1 à 2 x/sem. 4 groupe contrôle (liste d attente) GROUPE ACTIF : Force D + qualité de vie GROUPE CONTRÔLE : NS 5 RECONDITIONNEMENT PHYSIQUE INSTRUMENTALISE REVUE LITTERATURE CONCLUSION : Evidence scientifique robuste QUESTIONS : 4 Efficacité autres programmes actifs? 4 Coûts? 4 Compliance patients autres programmes actifs? ETUDE (Zürich, Suisse) Mannion et al., 1999 (Spine) Mannion et al., 2001 (Spine), part 1 Käser et al., 2001 (Spine), part 2 Mannion et al., 2001 (Spine), part 3 6 3

4 METHODE Mannion et al., 1999 et 2001 (Spine) n = 148 lombalgiques chroniques (durée D + = 10,9 ans) 12 semaines, 2x/sem. 4 Groupe 1 : «kinésithérapie» individuelle active 4 Groupe 2 4 Groupe 3 : musculation sur «machines» (2-3 patients) : «gymnastique» collective (10-12 patients) 7 RESULTATS Mannion et al., 1999 et 2001 (Spine) VAS moyen (u.a.) DOULEUR Kiné Machines Gym 0 Pré Post 6 mois 8 4

5 S1 S2 S9 S10 S18 S35 S36 ED RP Eval 1 Eval 18 Eval 36-3 séances d évaluation - 8 séances d école du dos (ED) - 25 séances de reconditionnement physique (RP) Entraînement cardiovasculaire Musculation tronc instrumentalisée Gymnastique collective Kinésithérapie individuelle 9 RESULTATS après 36 séances (n = 136) Douleur et incapacité Pré-test 18ème séance * * * * * * * * 36ème séance Pourcentage VAS EVA Eifel Dallas 10 5

6 CONCLUSIONS PROVISOIRES Mannion et al., 1999 et 2001 (Spine) 4 revalidation active: - douleur et incapacité - gains de force 4 sans modification structure musculaire activation et coordination neuro-musculaire Modifications psychologiques (motivation, tolérance à la douleur) 11 CONCEPT D INSTABILITE VERTEBRALE INSTABILITE RADIOLOGIQUE INSTABILITE CLINIQUE SPONDYLOLISTHESIS (STADE II) hypermobilité sensations d instabilité (assis debout) incapacité à maintenir la lordose physiologique épisodes douloureuses (gestes anodins, ext. tronc) modifications du rythme «lombo-pelvien) Glissement de 25 à 50 % Dysplasie nette L5 Plateau S1 en «S» Disque L5/S1 : pincement 12 6

7 MODELE FONCTIONNEL DE LA STABILITE LOMBOPELVIENNE (Panjabi) 3 sous-systèmes Concept de «zone neutre» ZONE NEUTRE = instabilité clinique = déficit du sous-système actif 13 LE SOUS-SYSTEME ACTIF MUSCULATURE GLOBALE MUSCULATURE LOCALE multisegmentaire pas insertion sur C.V. (gds bras de leviers) fonction dynamique Ex. : érecteurs du rachis, grand droit, obliques segmentaire insertion sur C.V. fonction stabilisatrice Ex. : - multifidus (MF) - transverse abdomen (TrA) Pas contrôle intersegmentaire! 14 7

8 CONTRÔLE MOTEUR DE LA STABILITE LOMBO-PELVIENNE MOUVEMENTS PREVISIBLES (Hodges & Richardson, 1997) MF TrA : activité anticipative indépendante 15 TRANSVERSE DE L ABDOMEN 1) pression intra-abdominale : rigidité vertébrale dans zone neutre 2) Mise en tension du fascia thoracolombaire : mouvements rotation & translation Transversus abdominis 16 8

9 MULTIFIDUS 1) «raideur» zone neutre (contrôle lordose) 2) «ajusteur» des positions vertébrales (réharmonisation) 3) Mise en tension fascia thoraco-lombaire stabilité lombosacrée 17 LOMBALGIE CHRONIQUE TRANSVERSE DE L ABDOMEN Disparition de l activité anticipative du Tr A Activité retardée du Tr A ( muscle mobilisateur) Retard variable Dysfonctionnement stratégie motrice? Réflexe d inhibition Médiateurs chimiques Douleur Inflammation Lésion articulaire 18 9

10 LOMBALGIE AIGUE MULTIFIDUS Atrophie précoce ipsilatérale segmentaire (L5) Hides et al., LOMBALGIE AIGUE MULTIFIDUS Atrophie : - précoce - ipsilatérale - segmentaire (L5) - persistante si disparition des symptômes Corrélation avec récidives 20 10

11 INSTABILITE LOMBO-SACREE : REEDUCATION NIVEAU 1 : contrôle segmentaire local - synergie MF + Tr A (+ plancher pelvien) - position neutre, contraction isométrique - feedback (palpation, manométrie, EMG) 21 INSTABILITE LOMBO-SACREE : REEDUCATION NIVEAU 2 : contrôle segmentaire en chaîne fermée - idem niveau 1 + fonction antigravitaire - muscles mono-articulaires toniques - maintien lordose physiologique - charges légères - plans instables - plateaux vibrants et/ou oscillants 22 11

12 INSTABILITE LOMBO-SACREE : REEDUCATION NIVEAU 3 : contrôle segmentaire en chaîne ouverte - idem niveau 1 + travail résiste en chaîne ouverte - muscles pluri-articulaires phasiques (musculature globale) - maintien lordose physiologique 23 CONCLUSIONS REVALIDATION MULTIDISCIPLINAIRE RACHIDIENNE ECOLE DU DOS RECONDITIONNEMENT PHYSIQUE cognitif maintien ergonomie protection rachidienne gymnastique collective cardio-vasculaire machine de musculaire rééducation individuelle Niveau 1 Niveau 2 Niveau 3 STABILISATION LOMBO-SACREE 24 12

13 MERCI POUR VOTRE ATTENTION 25 13

REVALIDATION PLURIDISCIPLINAIR E DU RACHIS. Dr N. Massart G. Lefebvre

REVALIDATION PLURIDISCIPLINAIR E DU RACHIS. Dr N. Massart G. Lefebvre REVALIDATION PLURIDISCIPLINAIR E DU RACHIS Dr N. Massart G. Lefebvre LOMBALGIE EN QUELQUES CHIFFRES 80 % 2,3 1/1 0 N 2 TRAITEMENT DE LA LOMBALGIE COMMUNE CHRONIQUE Traitement Qualité de l évidence Repos

Plus en détail

Réflexions sur l intérêt d une prise en charge de type école du dos

Réflexions sur l intérêt d une prise en charge de type école du dos Réflexions sur l intérêt d une prise en charge de type école du dos et après si ça devient chronique? E_Pendeville Cliniques Universitaires Saint luc Crédo : mal de dos handicap Kinésiophobie reclassement

Plus en détail

Prise en charge rééducative du sportif lombalgique. Luc Sénégas Décembre 05

Prise en charge rééducative du sportif lombalgique. Luc Sénégas Décembre 05 Prise en charge rééducative du sportif lombalgique Luc Sénégas Décembre 05 Les pathologies lombaires se développent le plus souvent chez les personnes non adaptées physiquement Actif Sédentaire Exemple

Plus en détail

Intérêt pratique du bilan isocinétique du rachis?

Intérêt pratique du bilan isocinétique du rachis? Intérêt pratique du bilan isocinétique du rachis? Dr Jean-Baptiste GRISOLI Service de médecine du sport Hôpital SALVATOR APHM Prise en charge du lombalgique, intérêt du bilan isocinétique? Dr GRISOLI Jean-Baptiste

Plus en détail

LA LOMBALGIE CHRONIQUE INVALIDANTE

LA LOMBALGIE CHRONIQUE INVALIDANTE LA LOMBALGIE CHRONIQUE INVALIDANTE DE LOURDES CONSÉQUENCES ÉCONOMIQUES : 6 millions de CS par an 1,4 milliards d euros de coûts directs et 5-10 fois plus de coûts indirects Coût de la prise en charge de

Plus en détail

Évaluation fonctionnelle instrumentale des muscles du tronc chez le sportif

Évaluation fonctionnelle instrumentale des muscles du tronc chez le sportif Évaluation fonctionnelle instrumentale des muscles du tronc chez le sportif Patrick Feiereisen Kinésithérapeute Centre Hospitalier de Luxembourg Contact: feiereisen.patrick@chl.lu Les différents types

Plus en détail

Pr Philippe Mairiaux Santé au travail et Education pour la santé Université de Liège

Pr Philippe Mairiaux Santé au travail et Education pour la santé Université de Liège Pr Philippe Mairiaux Santé au travail et Education pour la santé Université de Liège 6 e congrès UOAD, Ciney, 19 mars 2011 Comment éviter les incapacités de longue durée? Des métiers à risque? Les facteurs

Plus en détail

Ceinture Home Dépôt. Orthèse lombaire et abdominale. Mother-to-be (Medicus)

Ceinture Home Dépôt. Orthèse lombaire et abdominale. Mother-to-be (Medicus) Orthèse lombaire et abdominale Mother-to-be (Medicus) Prévention Soutient courbe lombaire Supporte poids du ventre Ajustable Soulage les maux de dos en position debout (Beaty et al. 1999) Ceinture Home

Plus en détail

Orthèse lombaire et abdominale

Orthèse lombaire et abdominale Orthèse lombaire et abdominale Mother-to-be (Medicus) Prévention Soutient courbe lombaire Supporte poids du ventre Ajustable Soulage les maux de dos en position debout (Beaty et al. 1999) Ceinture Home

Plus en détail

Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée

Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée Intérêt dans la prévention et le traitement des LOMBALGIES, SCIATIQUES et RACHIALGIES et dans les MANUTENTIONS DE CHARGES

Plus en détail

Ecole du dos de Paris. Traitement et Prévention de la lombalgie commune

Ecole du dos de Paris. Traitement et Prévention de la lombalgie commune Ecole du dos de Paris Traitement et Prévention de la lombalgie commune Les différentes façons d envisager Dans la forme: Libéral / Hôpital Prise en charge curative Place de l auto-traitement Dans le fond:

Plus en détail

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION Parfois sous estimées, les orthèses de compression contention augmentent le niveau de vigilance par leur mécanisme de «rappel à l ordre», préviennent les récidives

Plus en détail

Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation

Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation 1 1 Contexte - Public ciblé 1/3 des accidents du travail sont dus à des manutentions. Coût annuel : 1,5 milliards d euros. Les lombalgies représentent

Plus en détail

Pour quelles raisons avons-nous, ainsi que plus de 100 kinésithérapeutes belges, choisi Mastercare la table thérapeutique suédoise?

Pour quelles raisons avons-nous, ainsi que plus de 100 kinésithérapeutes belges, choisi Mastercare la table thérapeutique suédoise? Article rédigé par Madame Karin Timmermans (en 2003), directrice du centre du dos 'Mastercare Rugcentrum' près d Anvers où elle exerce la profession de kinésithérapeute. Madame Timmermans a près de 20

Plus en détail

Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme

Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme Les douleurs osseuses et articulaires La Lombalgie Douleur rachidienne

Plus en détail

L entraînement de la force chez L ENFANT : Application au ski alpin. Relations avec la technique et la préparation physique.

L entraînement de la force chez L ENFANT : Application au ski alpin. Relations avec la technique et la préparation physique. L entraînement de la force chez L ENFANT : Application au ski alpin Nicolas Coulmy Département Sportif et Scientifique Relations avec la technique et la préparation physique Préparation technique Préparation

Plus en détail

Quelques exercices pour prévenir le mal de dos

Quelques exercices pour prévenir le mal de dos KINĒ SITHĒ RAPIE DU SPORT Fiche Pratique publiée le 01.10.08 Quelques exercices pour prévenir le mal de dos Par le Docteur Frédéric Maton, médecin du sport. La première étape d une bonne prévention, passe

Plus en détail

PRISE EN CHARGE MASSO- KINÉSITHÉRAPIQUE DANS LA LOMBALGIE COMMUNE : MODALITÉS DE PRESCRIPTION MAI 2005

PRISE EN CHARGE MASSO- KINÉSITHÉRAPIQUE DANS LA LOMBALGIE COMMUNE : MODALITÉS DE PRESCRIPTION MAI 2005 PRISE EN CHARGE MASSO- KINÉSITHÉRAPIQUE DANS LA LOMBALGIE COMMUNE : MODALITÉS DE PRESCRIPTION MAI 2005 Service ALD et accords conventionnels - 1 - SYNTHÈSE ET PERSPECTIVES I. INTRODUCTION Les lombalgies

Plus en détail

Spondylolisthésis et rééducation fonctionnelle! Xavier Dufour" 27 Novembre 2008"

Spondylolisthésis et rééducation fonctionnelle! Xavier Dufour 27 Novembre 2008 Spondylolisthésis et rééducation fonctionnelle! Xavier Dufour" 27 Novembre 2008" Plan! # 1- Généralités" # 2- Prise en charge médicale" # 3- Etiopathogénie" # 4- Traitement! 1- Généralités! Définition!

Plus en détail

REEDUCATION APRES REPARATION COIFFE DES ROTATEURS B. MONDE, D. ANDREU

REEDUCATION APRES REPARATION COIFFE DES ROTATEURS B. MONDE, D. ANDREU REEDUCATION APRES REPARATION COIFFE DES ROTATEURS B. MONDE, D. ANDREU 1 Rééducation adaptée aux tendons réparés 2 3 4 Pressions dans l éspace sous acromial en fonction des actions musculaires lors de l

Plus en détail

ALGORITHME DECISIONNEL

ALGORITHME DECISIONNEL ALGORITHME DECISIONNEL RACHIS LOMBAIRE SACRO ILIAQUES COXO FEMORALES BILAN 1 DIM RAS PATHOLOGIE LIMITEES TRAITEMENT 1 TNF LOMBAIRE NON TRAITE TNF SACRO ILIAQUE NON TRAITE BILAN CONTROLE 2 BIEN = DEBUT

Plus en détail

Les vertèbres cervicales sont très mobiles et forment un angle de 25, les dorsales 60, la lombaire 90.

Les vertèbres cervicales sont très mobiles et forment un angle de 25, les dorsales 60, la lombaire 90. Lésions des parties nobles de la moelle épinière Eléments osseux : corps vertébral articulaires lames épineuses transverses pédicules vertébraux Eléments non osseux (sagittal) : disques ligaments capsules

Plus en détail

Les tendinopathies du membre supérieur. Dr Streit Gérald Service de rhumatologie CHU Minjoz

Les tendinopathies du membre supérieur. Dr Streit Gérald Service de rhumatologie CHU Minjoz Les tendinopathies du membre supérieur Dr Streit Gérald Service de rhumatologie CHU Minjoz Définition Tendinite : atteinte du tendon Ténosynovite: gaine synoviale, et modification des trajets tendineux.

Plus en détail

Dr. Laatiq M. Dr F. Zonens-Hirszowski DU douleur Pointe à Pitre 17-21 février 2014

Dr. Laatiq M. Dr F. Zonens-Hirszowski DU douleur Pointe à Pitre 17-21 février 2014 Dr. Laatiq M. Dr F. Zonens-Hirszowski DU douleur Pointe à Pitre 17-21 février 2014 Introduction La lombalgie se définit comme «une douleur lombosacrée médiane ou latéralisée avec possibilité d irradiation

Plus en détail

Syndrome du piriforme ou syndrome de la traversée fessière. Place de la thérapie manuelle

Syndrome du piriforme ou syndrome de la traversée fessière. Place de la thérapie manuelle Syndrome du piriforme ou syndrome de la traversée fessière Place de la thérapie manuelle Définition Il est habituel de parler de syndrome du piriforme L étude anatomique de la région laisse penser que

Plus en détail

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture 148 l e x a m e n m u s c u l o s q u e l e t t i q u e I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE Faites les exercices suivants au moins 2 fois par jour, tous les jours. Faites l effort de maintenir une

Plus en détail

Activités physiques et lombalgies une question d équilibre

Activités physiques et lombalgies une question d équilibre L A C T I V I T É P H Y S I Q U E C H E Z L A D U L T E Activités physiques et lombalgies une question d équilibre 4 par France Brunet M. Lavigueur éprouve des douleurs lombaires après avoir recommencé

Plus en détail

Port de charge et manutention / les bons conseils / données synthétiques

Port de charge et manutention / les bons conseils / données synthétiques 1 sur 6 26/10/2015 13:32 Port de charge et manutention / les bons conseils / données synthétiques 1) Les situations de contrainte : Plus le poids est éloigné du centre de gravité plus il est lourd. 2)

Plus en détail

BILANS ANALYTIQUES MUSCULO-TENDINEUX

BILANS ANALYTIQUES MUSCULO-TENDINEUX BILANS ANALYTIQUES MUSCULO-TENDINEUX I) INTRODUCTION 1. Le muscle Le muscle est un organe excitable-contractile, extensible visco-élastique, Motricité : - Automatique (marche) - Réflexe (activité stéréotypée,

Plus en détail

LES ACCIDENTS DE SPORT

LES ACCIDENTS DE SPORT LES ACCIDENTS DE SPORT Service formation sport SDIS 86 / 2006 Fracture Fracture de fatigue Périostite LES ACCIDENTS DE SPORT OSSEUX TENDINEUX Tendinite Rupture tendineuse ARTICULAIRE Entorse Luxation trouble

Plus en détail

Les conseils de. Les appareils de cardio-training

Les conseils de. Les appareils de cardio-training Les conseils de Les appareils de cardio-training Aujourd hui, toutes les salles de fitness disposent d une gamme variée d appareils de cardio-training permettant d améliorer sa condition physique dans

Plus en détail

L EPAULE INSTABLE D. ANDREU, B. MONDE

L EPAULE INSTABLE D. ANDREU, B. MONDE L EPAULE INSTABLE D. ANDREU, B. MONDE 1 LES MECANISMES ACTIFS DE PROTECTION ARTICULAIRE Phénomène d anticipation.prog neuromoteur postural, gestuel acquis, augmente la raideur active des M resp de protection

Plus en détail

Luxation de hanche sur infirmité motrice cérébrale

Luxation de hanche sur infirmité motrice cérébrale Luxation de hanche sur infirmité motrice cérébrale Z.OUMLERGUEB L.SEKHRI ZEGGAR A.SEBIA. K.DJERIDA. HOPITAL MILITAIRE REGIONAL UNIVERSITAIRE DE CONSTANTINE 19éme Congrès de la SACOT Oran 2012. Définition:

Plus en détail

Différentes pathologies

Différentes pathologies PRATIQUES SPORTIVES PATHOLOGIES ET TRAUMATOLOGIES CESA Différentes pathologies Pathologies du rachis Lésions osseuses Lésions musculaires Lésions tendineuses Lésions ligamentaires Les lésions des articulations

Plus en détail

Commission médicale de la FFR XIII. 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse

Commission médicale de la FFR XIII. 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse Commission médicale de la FFR XIII 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse La place des étirements dans le Rugby à XIII Plan de la présentation: 1 ère partie: Définitions 2 ème partie: Les différents types

Plus en détail

C. Rachis. Sommaire 01 C 02 C 03 C 04 C 05 C 06 C 07 C 08 C 09 C

C. Rachis. Sommaire 01 C 02 C 03 C 04 C 05 C 06 C 07 C 08 C 09 C C. Rachis Sommaire 1 C 2 C 3 C 4 C 5 C 6 C 7 C 8 C 9 C Affections congénitales... 1 Syndrome médullaire... 1 Possibilité de subluxation atloïdo-axoïdienne... 1 Cervicalgie commune... 1 Névralgie cervico-brachiale...

Plus en détail

QU EST-CE QU UNE BONNE POSTURE?

QU EST-CE QU UNE BONNE POSTURE? QU EST-CE QU UNE BONNE POSTURE? Importance d une bonne posture : Le poids du corps doit être distribué de façon à créer une tension minimale sur les muscles, les ligaments et les surfaces articulaires

Plus en détail

Articulaction Exercices pour les membres supérieurs

Articulaction Exercices pour les membres supérieurs Articulaction Exercices pour les membres supérieurs Programme de prévention des blessures au travail Service de santé et sécurité au travail Centre Acti-Santé Programme d exercices pour les membres supérieurs

Plus en détail

Articulaction Exercices pour le dos et le cou

Articulaction Exercices pour le dos et le cou Articulaction Exercices pour le dos et le cou Programme de prévention des blessures au travail Service de santé et sécurité au travail Centre Acti-Santé Programme d exercices pour le dos et le cou Les

Plus en détail

Conférence 27 novembre 2010

Conférence 27 novembre 2010 Conférence 27 novembre 2010 LE TRAITEMENT FONCTIONNEL DE LA CERVICALGIE L évolution des connaissances en physiothérapie nous amène à traiter les dysfonctions neuro-musculo-squelettiques cervicales avec

Plus en détail

Chirurgie du rachis. Rééducation post-opératoire immédiate. Centre des Massues

Chirurgie du rachis. Rééducation post-opératoire immédiate. Centre des Massues Chirurgie du rachis Rééducation post-opératoire immédiate Centre des Massues Service chirurgie : Dr Roussouly Dr Nouvel Kinésithérapie : N.Zeizig, M.Pagés, P.Pommerol Lyon Octobre 2003 Différents types

Plus en détail

IMPORTANCE DES ETIREMENTS

IMPORTANCE DES ETIREMENTS IMPORTANCE DES ETIREMENTS L'augmentation de la souplesse est l un des meilleurs moyens de prévention des blessures musculo-tendineuses. L entraînement de la souplesse, par la pratique d étirements avant

Plus en détail

Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien

Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien Docteur Paul HALLACQ Services de Neurochirurgie et de Neurotraumatologie Hôpital Dupuytren, Limoges 11 septembre 2002 Cadre nosologique CLE cause anatomique

Plus en détail

La spasticité - quelle prise en charge?

La spasticité - quelle prise en charge? AVC, TCC et maladies neurologiques : Développer et actualiser notre pratique soignante Plan Introduction La spasticité - quelle prise en charge? Présentation clinique et retentissement Traitement Résumé

Plus en détail

Introduction. Introduction. Anatomie descriptive. Hanche et douleur. Anatomie, sémiologie et chirurgie de la hanche. Sémiologie et lésions anatomiques

Introduction. Introduction. Anatomie descriptive. Hanche et douleur. Anatomie, sémiologie et chirurgie de la hanche. Sémiologie et lésions anatomiques Introduction Anatomie, sémiologie et chirurgie de la hanche Caractère inadapté de la hanche aux fonctions vitales et cérébrales? = prévalence de la coxarthrose 1.3% à 80 ans incidence 80/100 000 par an

Plus en détail

massothérapie spécialisée massothérapie sportive thérapie myofasciale structurale masso-kinésithérapie 450.796.1212

massothérapie spécialisée massothérapie sportive thérapie myofasciale structurale masso-kinésithérapie 450.796.1212 massothérapie sportive massothérapie spécialisée thérapie myofasciale structurale masso-kinésithérapie 450.796.1212 Olivier Côté Professionnel, dynamique et passionné Sept années d expérience en tant que

Plus en détail

Quand les anti- douleurs classiques ne suffisent plus...

Quand les anti- douleurs classiques ne suffisent plus... Quand les anti- douleurs classiques ne suffisent plus... Dr Patrice FORGET Service d Anesthésiologie Unité de douleur chronique Cliniques universitaires Saint-Luc. Université catholique de Louvain, Bruxelles,

Plus en détail

Cyphose posturale et pathologique

Cyphose posturale et pathologique Cyphose posturale et pathologique Brice Ilharreborde CHU Robert Debré Université Paris VII Introduction Verticalisation = antéversion du bassin Mise en place progressive des courbures 3 mois: port de tête

Plus en détail

Table des matières. Remerciements...v. Préface... vii. Avant-propos... xi. Mode d utilisation du manuel et du DVD... xv

Table des matières. Remerciements...v. Préface... vii. Avant-propos... xi. Mode d utilisation du manuel et du DVD... xv Remerciements...v Préface... vii Avant-propos... xi Mode d utilisation du manuel et du DVD... xv Nomenclature française traditionnelle et terminologie anatomique officielle...xvii Table des matières...

Plus en détail

Anatomie fonctionnelle Le tronc

Anatomie fonctionnelle Le tronc Anatomie fonctionnelle Le tronc Les principaux mouvements du tronc Face antérieure : les abdominaux Rôles Grand droit Petit oblique Grand oblique Transverse Précautions à prendre Face postérieure : la

Plus en détail

LA MUSCULATION AU LYCEE

LA MUSCULATION AU LYCEE LA MUSCULATION AU LYCEE 1 LA MUSCULATION permet de développer la force d un muscle grâce a des contractions musculaires répétées. Elle répond a 3 objectifs différents: être plus développé être plus performant

Plus en détail

Sport, Santé et Préparation Physique N 26

Sport, Santé et Préparation Physique N 26 Sport, Santé et Préparation Physique N 26 Lettre électronique des entraîneurs du Val-de-Marne NOVEMBRE 2004 Université Paris 12 Conseil général du Val-de-Marne Sommaire de ce numéro : 1) A propos de l

Plus en détail

GAINAGE. Modèle de Legras Modèle de Bergmark. Les chaînes musculaires. Système stabilisateur global Système stabilisateur local

GAINAGE. Modèle de Legras Modèle de Bergmark. Les chaînes musculaires. Système stabilisateur global Système stabilisateur local LE GAINAGE 1. Historique du gainage 2. Définition du gainage 3. Principe de zone neutre et d instabilité 4. Les trois systèmes de stabilisation de la colonne 5. Les deux modèles de stabilisateurs actifs

Plus en détail

Ostéopathie et lombalgie! en phase aigue" Xavier Dufour" Gilles Barette "

Ostéopathie et lombalgie! en phase aigue Xavier Dufour Gilles Barette Ostéopathie et lombalgie! en phase aigue" Xavier Dufour" Gilles Barette " Définition" # Société Française de Rhumatologie! # Douleur allant de la charnière dorsolombaire au bassin pouvant irradier jusqu$au

Plus en détail

Cause psycho-sociale? sociale?

Cause psycho-sociale? sociale? EXAMEN CLINIQUE DU RACHIS CERVICAL R. Dupuy Introduction Cervicalgie : motif fréquent de consultation Dissociation radio-clinique fréquente Organe difficile à examiner car mobile, avec vertèbres de petite

Plus en détail

23/10/2012. Mme B. 72 ans, vient vous voir en consultation pour une gonalgie droite.

23/10/2012. Mme B. 72 ans, vient vous voir en consultation pour une gonalgie droite. Module Transversal 4 Déficience, Incapacité, Handicap Cas clinique ED MT4/7.2 Fédération de Médecine Physique et de Réadaptation, CHU Montpellier-Nîmes, Sous la direction des Professeurs Christian Hérisson

Plus en détail

Claude Karger Anne Sophie Kesseler

Claude Karger Anne Sophie Kesseler Claude Karger Anne Sophie Kesseler Docteur, j ai mal au dos!! Faites de la natation, ça va passer Mythe ou réalité? Les poissons souffrent-ils du dos? A priori, non. Pourquoi? Ne sont pas soumis à la pesanteur!!

Plus en détail

Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie

Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie 4 Item 53 Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie et l orthophonie Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Argumenter les principes d'utilisation

Plus en détail

FEDERATION INTERNATIONALE DE GYMNASTIQUE

FEDERATION INTERNATIONALE DE GYMNASTIQUE FEDERATION INTERNATIONALE DE GYMNASTIQUE Information médicale Medical Information Pratique de la gymnastique spondylolyse Gymnastic practise and spondylolysis Auteur / Author Dr. Michel LEGLISE PRATIQUE

Plus en détail

Fiches de musculation du kayakiste et céiste

Fiches de musculation du kayakiste et céiste Fiches de musculation du kayakiste et céiste 3. Les deltoïdes Deltoïdes Roudneff Le deltoïde est un muscle mobilisateur de l épaule, il se compose de trois faisceaux mobilisant le bras en flexion, extension,

Plus en détail

Lombalgie, si on cambrait?! Xavier Dufour 20 juin 2013! SNMKR!

Lombalgie, si on cambrait?! Xavier Dufour 20 juin 2013! SNMKR! Lombalgie, si on cambrait?! Xavier Dufour 20 juin 2013! SNMKR! Qui semble avoir mal?! Que feriez-vous pour être sûr de vous faire mal au dos?! Effort de port de charge! En flexion! Avec rotation associée!

Plus en détail

Scoliose lombaire dégénérative et déformations adultes: Balance spino-pelvienne, le normal et le pathologique

Scoliose lombaire dégénérative et déformations adultes: Balance spino-pelvienne, le normal et le pathologique Faculté de Médecine PARIS V- René Descartes Centre Hospitalier SAINTE-ANNE Scoliose lombaire dégénérative et déformations adultes: Balance spino-pelvienne, le normal et le pathologique G. Abi Lahoud M.D.,

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET AGE

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET AGE INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET AGE Incontinence urinaire du sujet âgé Particularités épidémiologiques Pathologie féminine 1 femme sur 5 après 65 ans 1 femme sur 4 après 85 ans 1 / 2 à 2 / 3 en institution

Plus en détail

LES DOULEURS LOMBAIRES D R D U F A U R E T - L O M B A R D C A R I N E S E R V I C E R H U M A T O L O G I E, C H U L I M O G E S

LES DOULEURS LOMBAIRES D R D U F A U R E T - L O M B A R D C A R I N E S E R V I C E R H U M A T O L O G I E, C H U L I M O G E S LES DOULEURS LOMBAIRES D R D U F A U R E T - L O M B A R D C A R I N E S E R V I C E R H U M A T O L O G I E, C H U L I M O G E S INTRODUCTION La lombalgie est un symptôme fréquent avec une prévalence

Plus en détail

pour la ligue d athlétisme de Poitou-Charentes

pour la ligue d athlétisme de Poitou-Charentes Approche de la musculation «sans matériel lourd» du jeune et du collégien par le renforcement musculaire Nicolas DOMBROWSKI, professeur agrégé eps, académie de la Martinique, 2008 Document réalisé en 2008,

Plus en détail

LES ETIREMENTS DU SPORTIF Facteur de Performance!

LES ETIREMENTS DU SPORTIF Facteur de Performance! LES ETIREMENTS DU SPORTIF Facteur de Performance! Institut Régional de Biologie et Médecine du Sport www.irbms.com Acteur par Passion dans le Sport et la Santé Dr Frédéric MATON Mme Brigitte KOTWICA M.

Plus en détail

LYSES ISTHMIQUES ET SPONDYLOLISTHESIS PAR LYSE ISTHMIQUE

LYSES ISTHMIQUES ET SPONDYLOLISTHESIS PAR LYSE ISTHMIQUE LYSES ISTHMIQUES ET SPONDYLOLISTHESIS PAR LYSE ISTHMIQUE Aspects cliniques et radiologiques P. Guigui, Hôpital Beaujon Paris Introduction Affection fréquente 5% à 7% Homme 2% à 5% Femme Le plus souvent

Plus en détail

RACHIALGIES : DOULEURS DU RACHIS : POURQUOI L ACTIVITÉ EST-ELLE THÉRAPEUTIQUE?

RACHIALGIES : DOULEURS DU RACHIS : POURQUOI L ACTIVITÉ EST-ELLE THÉRAPEUTIQUE? RACHIALGIES : DOULEURS DU RACHIS : POURQUOI L ACTIVITÉ EST-ELLE THÉRAPEUTIQUE? Dr S. Genevay, CC Responsable Consultation multidisciplinaire du dos Service de rhumatologie EBM 1 Garder l activité = règle

Plus en détail

COLLOQUE PREPARATION PHYSIQUE. GOLF Ligue alsace de golf Nicolas Delpech LE GOLF EST-IL UN SPORT???? Geste du golf en chiffre SOMMAIRE

COLLOQUE PREPARATION PHYSIQUE. GOLF Ligue alsace de golf Nicolas Delpech LE GOLF EST-IL UN SPORT???? Geste du golf en chiffre SOMMAIRE COLLOQUE PREPARATION PHYSIQUE LE GOLF EST-IL UN SPORT???? GOLF Ligue alsace de golf Nicolas Delpech www.preparationphysique.net SOMMAIRE Geste du golf en chiffre La préparation physique, à quoi ça sert?

Plus en détail

LA Restauration Fonctionnelle du Rachis. Samedi 7 fevrier 2015. Maison des Associations

LA Restauration Fonctionnelle du Rachis. Samedi 7 fevrier 2015. Maison des Associations Les Thématiques de M édecine P hysique et de R éadaptation Samedi 7 fevrier 2015 Maison des Associations Mesdames, Messieurs, chères consœurs, chers confrères, Je vous remercie d accepter notre invitation

Plus en détail

PROBLEME DE DOS. I- Pourquoi souffre-t-on?

PROBLEME DE DOS. I- Pourquoi souffre-t-on? PROBLEME DE DOS I- Pourquoi souffre-t-on? Le rachis ou colonne vertébrale se compose de 24 vertèbres (7 cervicales, 12 dorsales et 5 lombaires) séparées entre elles par des joints articulés, les disques

Plus en détail

Place de l arthroplastie (Prothèse totale de disque) dans le traitement de la hernie discale

Place de l arthroplastie (Prothèse totale de disque) dans le traitement de la hernie discale Place de l arthroplastie (Prothèse totale de disque) dans le traitement de la hernie discale Dr Lecomte Yves Chirurgie orthopédique Clinique de l Espérance CHC-Liège Replacer la hernie discale dans l histoire

Plus en détail

Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia

Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia Service de chirurgie orthopédique et de traumatologie du sport. CHU de Grenoble, hôpital sud. Introduction Entorses de la cheville -> très fréquentes

Plus en détail

CARNET D ENTRAÎNEMENT EN MUSCULATION

CARNET D ENTRAÎNEMENT EN MUSCULATION CARNET D ENTRAÎNEMENT EN MUSCULATION NOM PRÉNOM CLASSE Projet Choisi LES DIFFERENTS TYPES DE FORCES QUE NOUS UTILISERONS TYPES DE FORCE VITESSE ou EXPLOSIVE % de la charge maximale en 10 répétitions 70%

Plus en détail

REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE

REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE Eric HALLARD, Kinésithérapeute La rupture du LCAE est de plus en plus fréquente

Plus en détail

Problème rotulien. Les problèmes rotuliens sont dominés par 3 pathologies :

Problème rotulien. Les problèmes rotuliens sont dominés par 3 pathologies : Problème rotulien Les problèmes rotuliens sont dominés par 3 pathologies : Le syndrôme rotulien. L instabilité de la rotule (luxation). L arthrose de la rotule. 1. Le syndrôme rotulien : C est l ensemble

Plus en détail

Fiche AP5 - Les étirements :

Fiche AP5 - Les étirements : Fiche AP5 - Les étirements : pourquoi faut-il s étirer quand on fait du sport? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien

Plus en détail

décompensation des mécanismes d équilibration désordres posturo-cinétiques peur de tomber

décompensation des mécanismes d équilibration désordres posturo-cinétiques peur de tomber Syndrome post-chute Syndrome (Murphy 1982) décompensation des mécanismes d équilibration désordres posturo-cinétiques peur de tomber associant versant moteur troubles de l équilibre et de la posture déséquilibre

Plus en détail

Neurologiques gq Centrales EMPR LE NORMANDY GRANVILLE

Neurologiques gq Centrales EMPR LE NORMANDY GRANVILLE La Marche dans les Affections Neurologiques gq Centrales S Injeyan JL Isambert Y Bebin S Le Doze M Cano P Fages W Loisel La Marche Fonction complexe Organisée hiérarchiquement au niveau spinal Contrôlée

Plus en détail

Troubles posturaux et syndromes parkinsoniens

Troubles posturaux et syndromes parkinsoniens Centre Hospitalier Régional Universitaire de Lille Troubles posturaux et syndromes parkinsoniens Pr Luc Defebvre Service de Neurologie et Pathologie du Mouvement, CNRS 3291, CHRU, Lille Janvier 2010 Place

Plus en détail

Claude-charles BALICK-WEBER Réanimation médicale bordeaux

Claude-charles BALICK-WEBER Réanimation médicale bordeaux Claude-charles BALICK-WEBER Réanimation médicale bordeaux introduction La présence d une neuromyopathie est très fréquente chez les patients ayant été intubés. l EMG des membres retrouve des anomalies

Plus en détail

Proprioception. Définition :

Proprioception. Définition : Proprioception Définition : La proprioception est la perception du corps et des membres, de leur position (1) et de leur mouvement(2) dans l'espace, sans que l'individu ait besoin de les vérifier avec

Plus en détail

PROTOCOLE D ÉVALUATION POUR PRODUIRE UNE SÉQUENCE EFFECTIVE : IL S AGIT DE MAÎTRISER LES CONNAISSANCES SUIVANTES.

PROTOCOLE D ÉVALUATION POUR PRODUIRE UNE SÉQUENCE EFFECTIVE : IL S AGIT DE MAÎTRISER LES CONNAISSANCES SUIVANTES. PROTOCOLE D ÉVALUATION Produire une séquence Concevoir un entraînement Analyser sa prestation 10 points 7points 3 points POUR PRODUIRE UNE SÉQUENCE EFFECTIVE : IL S AGIT DE MAÎTRISER LES CONNAISSANCES

Plus en détail

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron?

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? ÉTIREMENTS Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives, quels que soient l âge et le niveau

Plus en détail

Athénée Royal d Evere

Athénée Royal d Evere Athénée Royal d Evere Prévention des hernies discales en milieu scolaire et dans la vie de tous les jours Présenté par Didier Vanlancker LEVAGE DE CHARGES POSITION INITIALE Levage de charges Jambes légèrement

Plus en détail

Usage strictement personnel uniquement. www.lbinder.fr Cours de technologie manuelle

Usage strictement personnel uniquement. www.lbinder.fr Cours de technologie manuelle Usage strictement personnel uniquement www.lbinder.fr Cours de technologie manuelle bibliographie Masso kinésithérapie et thérapie manuelle pratique, Michel DUFOUR, édition MASSON, 2009 La morpho-palpation,

Plus en détail

Evaluation du coude OBSERVATION. Ne pas oublier d intégrer l observation globale du patient (voir évaluation de l épaule)

Evaluation du coude OBSERVATION. Ne pas oublier d intégrer l observation globale du patient (voir évaluation de l épaule) Evaluation du coude Examen subjectif Examen objectif 1. Observation du patient - Dynamique - Statique 2. Evaluation des mouvements actifs - Mvts fonctionnels - Goniométrie 3. Evaluation des mouvements

Plus en détail

autobus de transport urbain

autobus de transport urbain Fabricant de sièges conducteur pour véhicules spécialisés Conçu spécifiquement pour les autobus de transport urbain Confort-Durabilité-Performance Le poste conducteur d un autobus de transport urbain doit

Plus en détail

PREVENTION DES BLESSURES Vol.4

PREVENTION DES BLESSURES Vol.4 Les spécifications produits peuvent changer sans notification préalable. Nous nous attachons à produire des articles de la meilleure qualité. Si vous constatiez quelque chose d anormal, ou un défaut, contactez

Plus en détail

L élastique de renforcement Thera-Band

L élastique de renforcement Thera-Band Attention Dänk a Glänk les Die articulations richtige Prävention. L élastique de renforcement Thera-Band Vos loisirs en sécurité Suva Caisse nationale suisse d assurance en cas d accidents Sécurité durant

Plus en détail

80 % 20 % 40 % 60 % 25 % Les plus lourds ont le moins d arthrose ou de discopathie!

80 % 20 % 40 % 60 % 25 % Les plus lourds ont le moins d arthrose ou de discopathie! http://prodige.hug-ge.ch/ Définition : Syndrome lombo-vertébral +/- irradiation dans le(s) membre(s) inférieur(s) Persistant depuis «un certain temps» ou récurrent Dr Stéphane Genevay Consultation du rachis

Plus en détail

Exercices de mise en forme avec ballon

Exercices de mise en forme avec ballon Exercices de mise en forme avec ballon 1 Contenu de la présentation 1. 1. Avantages de de l entraînement nement avec ballon 2. 2. Qu est-ce que le le «core training»? 3. Choix du ballon et précautions

Plus en détail

INNOVATION De la rééducation au sport santé. LPG crée le Neuro

INNOVATION De la rééducation au sport santé. LPG crée le Neuro INNOVATION De la rééducation au sport santé LPG crée le Neuro Physical Training! Bouger pour sa santé, une évidence pour les français? Bien que Faire du sport soit, chaque année, une des résolutions prioritaires

Plus en détail

23/10/2012. Enoncé. Enoncé

23/10/2012. Enoncé. Enoncé Module Transversal 4 Déficience, Incapacité, Handicap Cas clinique ED MT4/7.2 Items 49-50-51-53 Fédération de Médecine Physique et de Réadaptation, CHU Montpellier-Nîmes, Sous la direction des Professeurs

Plus en détail

L équilibre a sa source. Programme. Fitness

L équilibre a sa source. Programme. Fitness L équilibre a sa source Programme Fitness Cours collectifs en salle un programme de cours collectifs est proposé sous l animation des coachs sportifs. Evian Stability Training Entraînement complet alliant

Plus en détail

Voici un programme combinant entraînements cardio-vasculaire et musculaire pendant huit semaines pour se mettre en forme avant l été.

Voici un programme combinant entraînements cardio-vasculaire et musculaire pendant huit semaines pour se mettre en forme avant l été. Voici un programme combinant entraînements cardio-vasculaire et musculaire pendant huit semaines pour se mettre en forme avant l été. Ce programme consiste à faire au moins deux séances d entraînement

Plus en détail

SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT. Fev 2013 New England Journal of Medecine

SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT. Fev 2013 New England Journal of Medecine SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT Fev 2013 New England Journal of Medecine Définition Courbure latérale de la colonne vertébrale d au moins 10 sur une radiographie du rachis dans le plan frontal en

Plus en détail

THERAPIE PAR ONDES DE CHOC

THERAPIE PAR ONDES DE CHOC THERAPIE PAR ONDES DE CHOC sales@btlnet.com www.btlnet.com Tous les droits sont réservés. Toutes les précautions pour offrir des informations précises et pour suivre les mises à jour ont été prises, nous

Plus en détail

EPU95 Montmorency Rhumatologie & Orthopédie Mise à jour du 13 Mai 2007 MEDECINE MANUELLE & PATHOLOGIE VERTEBRALE

EPU95 Montmorency Rhumatologie & Orthopédie Mise à jour du 13 Mai 2007 MEDECINE MANUELLE & PATHOLOGIE VERTEBRALE EPU95 Montmorency Rhumatologie & Orthopédie Mise à jour du 13 Mai 2007 MEDECINE MANUELLE & PATHOLOGIE VERTEBRALE Dr Pierre CORNELIS (Attaché au service du Dr J.Y MAIGNE, Hôtel - Dieu PARIS) Séance de formation

Plus en détail

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE REMALDO Equipe de rééducation-hlsom Octobre 2011 ETUDE DE CAS: MONSIEUR F DESCRIPTION M F est âgé de 80 ans, il est entouré par sa famille, diagnostic posé

Plus en détail