Unité de stripping d ammoniac à partir de digestat Valorisation en solution fertilisante

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Unité de stripping d ammoniac à partir de digestat Valorisation en solution fertilisante"

Transcription

1 XVIII èmes Rencontres Professionnelles Colmar, 15 décembre 2011 «Engrais minéraux issus de l organique : intérêts et limites» Unité de stripping d ammoniac à partir de digestat Valorisation en solution fertilisante

2 Présentation de la société Europe Environnement Spécialités Ventilation industrielle, traitement des mauvaises odeurs et des rejets gazeux toxiques. Métiers Aéraulique, génie des procédés, biochimie, chaudronnerie plastique Chiffres-clés Création en salariés 2 usines de production dans le monde CA 25 k en 2010 dont¼ à l étranger

3 Technologies de dépollution de l air Lavage de gaz Biofiltration Adsorption sur charbon actif

4 Applications dans la filière méthanisation DIGESTAT Stockage Chaudronnerie Acidification Cuve d acidification Elimination et récupération d azote Strippeurde NH 4+, laveur d ammoniac Méthaniseur BIOGAZ Désulfuration : Laveur à la soude caustique, filtre à charbon actif, biofiltre Déshumidification : Condenseur Traitement des siloxanes: Filtre à charbon actif

5 Unité de stripping d ammoniac Liquide à stripper (NH 4+ ) 1-5 g/l Air ambiant FOND EN PENTE DEVESICULEUR Air chargé en NH 3 BUSE D ASPERSION GARNISSAGE Liquide traité (utilisation directe ou retraitement Transfert de masse gaz-liquide Surface d échange dans garnissage ou pulvérisation directe RendementdestrippingsurNH 4 + >90% Augmentation du rendement par prétraitement du liquide à stripper: - Montée en ph (injection de soude, chaux) - Montée en température (échangeur liquide-liquide)

6 Unité de lavage acide d ammoniac Air épuré RendementsurNH 3 >99% APPOINT D EAU RAMPE D ASPERSION DEVESICULEUR GARNISSAGE REGULATION PH Obtention d une solution concentrée Sulfate d ammonium Nitrate d ammonium POMPE DOSEUSE REACTIF Air chargé en NH 3 NH NB NPP ph DECONCENTRATION AUTOMATIQUE REACTIF ACIDE SOLUTION D AMMONIUM CONCENTREE

7 Présentation du site de Biogasyl(Les Herbiers 85) Usinede méthanisationde déchetsissusde l agromiseen route en mai2008 Capacitédu digesteur1800 m T/an d intrants provenant de : 57% IAA 29% Restaurationet grandedistribution 14% Elevage Production et valorisation: Biogaz(cogénération) : 500 kw (électricité) et 650 kw (chaleur) Digestat: T/an

8 Valorisation du digestat produit 35% Plan d'épandage 65% Post traitement (fertilisant) Post-traitement(installation en route depuis 2009) : stripping d ammoniac puis lavage acide Obtentiond unesolution concentréeen sulfate ounitrate d ammoniumcompatible avec la norme NFU (solution azotée pour mise sur le marché) = Engrais minéral chimiquement stable, facilement transportable et source de profit

9 Post traitement de m3/an de digestat: schéma global Atmosphère Digestat après centrif 3,5 m 3 /h NH 4+ 3 g/l STRIPPEUR Air épuré LAVEUR Base Echangeur Air extérieur Air à traiter NH 3 H 2 SO 4 95% ou HNO 3 75% Eaux grises NH 4+ < 150 mg/l vers STEP Engrais Solution fertilisante 100 L/h (NH 4 ) 2 SO 4 ou NH 4 NO 3

10 Bilan des coûts Traitement de 3,5 m 3 /h de digestat(fraction liquide ) à 3 g NH 4+ /L Valorisation de 800 m 3 /an de solution de sulfate d ammonium à 10 % N CAPEX Strippeur, Laveur, Réchauffeur, Ventilateur, Coffret de commande, Cuves de stockage et distribution de réactifs, Gainerie, GC, Transport, Montage, Mise en service OPEX Acide sulfurique 95%, Chaux, Electricité, Eau 800 k H 2 SO 4 95% : /t

11 Axes de développement Procédé VALEAZ - partenariat avec ALCION Environnement Couplage lavage NH 3 valorisation d ammoniaque et nitrate de sodium Laveur NH 3 Purge laveur acide Nitrate d ammonium en solution Produits commercialisables Réacteur + injection réactif basique Sels de nitrate de sodium ou calcium Additif aux réseaux d assainissement Concentrateur Ammoniaque en solution 20 à 30% Fabrication de levure, catalyseur d oxydateur thermique, synthèse chimique

12 Essais d absorption avec de l acide phosphore pour un utilisateur industriel Couplage stripping de NH 4+ valorisation de phosphate d ammonium DAP-MAP Perméat ultrafiltration Rétentat osmose inverse StrippeurNH 4 + Réacteur Laveur NH 3 Solution de DAP/MAP Engrais

13 Europe Environnement Solutions de dépollution de l air Traitement des rejets gazeux corrosifs, nocifs et odorants Pour toute question : Cédric DEBUCHY

La valorisation du digestat

La valorisation du digestat La valorisation du digestat EREP SA Chemin du Coteau 28 CH - 1123 Aclens Tél. : +41 21 869 98 87 Fax : +41 21 869 01 70 Courriel : info@erep.ch www.erep.ch Le traitement et la gestion du digestat 1. Propriétés

Plus en détail

TRAITEMENT PAR ABSORPTION (LAVAGE)

TRAITEMENT PAR ABSORPTION (LAVAGE) Référent : Service SEET Direction DPED ADEME (Angers) TRAITEMENT PAR ABSORPTION (LAVAGE) Juillet 2014 Les polluants concernés par la technique de traitement par absorption sont les composés odorants et

Plus en détail

Présentation Commerciale

Présentation Commerciale Présentation Commerciale Biogaskontor Plan de la présentation 1 Les technologies Naskeo 2 L offre commerciale 2 La société Naskeo Environnement en chiffres Société anonyme Capital de 63 000 Fonds propres

Plus en détail

Europe Environnement, L ingénierie dans la dépollution de l air. Traitement des rejets gazeux corrosifs, nocifs et odorants

Europe Environnement, L ingénierie dans la dépollution de l air. Traitement des rejets gazeux corrosifs, nocifs et odorants Europe Environnement, L ingénierie dans la dépollution de l air Traitement des rejets gazeux corrosifs, nocifs et odorants NUISANCES OLFACTIVES DANS LES SYSTEMES D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ASCOMADE 08

Plus en détail

Performances environnementales et économiques économiques. Description

Performances environnementales et économiques économiques. Description BREF Industries de traitement des déchets - Doc. de synthèse V 1.0-01/12/08 MTD pour des types spécifiques de traitements de déchets TRAITEMENTS BIOLOGIQUES DES DECHETS - METHANISATION Description 65 -

Plus en détail

Principes et procédés d épuration du biométhane pour l injection dans les réseaux de gaz naturel. Phase : Faisabilité du projet d injection

Principes et procédés d épuration du biométhane pour l injection dans les réseaux de gaz naturel. Phase : Faisabilité du projet d injection Principes et procédés d épuration du biométhane pour l injection dans les réseaux de gaz naturel Phase : Faisabilité du projet d injection Etape : Considérations générales 11 pages version 19/08/2011 Sommaire

Plus en détail

Réussir un projet biogaz :

Réussir un projet biogaz : Réussir un : Les points clés à prendre en compte Fabien Dauriac Siège Social 20, Place du Foirail 65917 TARBES Cedex 9 Tél : 05 62 34 66 74 Fax : 05 62 93 59 95 Email : accueil@hautes-pyrenees pyrenees.chambagri.fr

Plus en détail

METHANISATION Éléments de réflexion

METHANISATION Éléments de réflexion METHANISATION Éléments de réflexion Anne-Sophie BOILEAU LA METHANISATION Le principe Les substrats Les techniques La typologie des projets Méthanisation éléments de réflexion 2 La méthanisation : le principe

Plus en détail

Développement d un procédé de précipitation des phosphates sous forme de STRUVITE

Développement d un procédé de précipitation des phosphates sous forme de STRUVITE Développement d un procédé de précipitation des phosphates sous forme de STRUVITE Naskeo Environnement Créé en 2005 25 employés 3 sites 2 Naskeo: une entreprise innovante Le Laboratoire de Biotechnologie

Plus en détail

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 Belkacem Abdous, Lhachmi Kamar, Omari Lhoussaine Direction de Recherche et Développement, OCP S.A. SOMMAIRE

Plus en détail

Présentation plans et devis

Présentation plans et devis Présentation plans et devis Production de biogaz pour l autosuffisance énergétique d une ferme porcine Préparé par Sylvain de Ladurantaye Jalil Hassaoui Khalid Ouazir Jeudi, 1 er mai 2008 1 Plan de la

Plus en détail

La valorisation du biogaz par stations de cogénération

La valorisation du biogaz par stations de cogénération La valorisation du biogaz par stations de cogénération Frank Steenhaut Séminaire sur la BIOMETHANISATION 26 janvier 2006 - TOURNAI Les secteurs d activités Secteurs d'activités Fabrication Ingénierie Stations

Plus en détail

Développement de procédés de recyclage du phosphore sous une forme valorisable en agriculture. Les enjeux du recyclage à partir d effluents chargés

Développement de procédés de recyclage du phosphore sous une forme valorisable en agriculture. Les enjeux du recyclage à partir d effluents chargés Développement de procédés de recyclage du phosphore sous une forme valorisable en agriculture Les enjeux du recyclage à partir d effluents chargés Contexte et objectif Recycler le P comme engrais phosphaté

Plus en détail

Traitement du Biogaz : solutions, résultats et intérêt économique. «Le traitement n est pas un coût, c est une source de revenus supplémentaires»

Traitement du Biogaz : solutions, résultats et intérêt économique. «Le traitement n est pas un coût, c est une source de revenus supplémentaires» Traitement du Biogaz : solutions, résultats et intérêt économique «Le traitement n est pas un coût, c est une source de revenus supplémentaires» Les principaux polluants Humidité le biogaz est naturellement

Plus en détail

TRAITEMENT DE POTABILISATION DES EAUX DE SURFACE ELIMINATION DES IONS AMMONIUM

TRAITEMENT DE POTABILISATION DES EAUX DE SURFACE ELIMINATION DES IONS AMMONIUM TRAITEMENT DE POTABILISATION DES EAUX DE SURFACE ELIMINATION DES IONS AMMONIUM Conf2006/65 1 FORMES DE L AZOTE Minéral Organique Soluble Volatil Etat d oxydation : - 3 à + 5 Conf2006/65 2 L AZOTE MINERAL

Plus en détail

BIOXY S NEW ASSAINISSANT ACIDE PERACÉTIQUE & CONTRÔLE D ODEURS

BIOXY S NEW ASSAINISSANT ACIDE PERACÉTIQUE & CONTRÔLE D ODEURS DESCRIPTION BIOXY S NEW ASSAINISSANT ACIDE PERACÉTIQUE & CONTRÔLE D ODEURS BIOXY S NEW est un produit en poudre qui génère de l acide peracétique dans l eau. BIOXY S NEW a été conçu pour assainir des surfaces

Plus en détail

Intervention à télécharger sur : Lien avec le site / la page Objectif : réduction des consommations de papier Certifié ISO 14001

Intervention à télécharger sur : Lien avec le site / la page Objectif : réduction des consommations de papier Certifié ISO 14001 DR FORMATION INFOMA DR R.Vezin 15 et 16 décembre 2009 Partie 2 Principe intrants technique Lionel TRICOT Intervention à télécharger sur : Lien avec le site / la page Objectif : réduction des consommations

Plus en détail

STOCKAGE au LABORATOIRE

STOCKAGE au LABORATOIRE STOCKAGE au LABORATOIRE - Local bien ventilé (mécaniquement ou naturellement) - 4 armoires spécifiques facilement accessibles : pour les acides (ventilée et anticorrosion) pour les bases pour les composés

Plus en détail

DosaSkid Dispositif de dosage clé en main

DosaSkid Dispositif de dosage clé en main 2 versions : Pompes skidées (montées sur châssis) Skid d injection avec cuve de stockage Solutions compactes, modulaires et complètes, idéales pour stocker, doser et injecter les solutions de réactifs

Plus en détail

La méthanisation. des déchets sources d énergie. www.regioncentre.fr

La méthanisation. des déchets sources d énergie. www.regioncentre.fr La méthanisation des déchets sources d énergie www.regioncentre.fr La méthanisation est un processus biologique de dégradation de la matière organique, par des bactéries, en absence d oxygène et à température

Plus en détail

méthanisation Débat ONG 06 mai 2010

méthanisation Débat ONG 06 mai 2010 Risques sanitaires et accidentels liés à la méthanisation Débat ONG 06 mai 2010 Pourquoi cette réflexion? - Plan d actions déchets 2009 2012 du MEEDDM et le comité opérationnel 10 du Grenelle de l Environnement

Plus en détail

TEPZZ 9_8 7A_T EP 2 918 327 A1 (19) (11) EP 2 918 327 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 16.09.2015 Bulletin 2015/38

TEPZZ 9_8 7A_T EP 2 918 327 A1 (19) (11) EP 2 918 327 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 16.09.2015 Bulletin 2015/38 (19) TEPZZ 9_8 7A_T (11) EP 2 918 327 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 16.09.1 Bulletin 1/38 (21) Numéro de dépôt: 11876.7 (22) Date de dépôt: 11.03.1 (1) Int Cl.: B01D 3/ (06.01)

Plus en détail

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE Avenue des Etangs Narbonne, F-11100, France Votre correspondant : Romain CRESSON INRA Transfert Environnement Avenue des Etangs Narbonne, F-11100, France Tel: +33 (0)4 68 46 64 32 Fax: +33 (0)4 68 42 51

Plus en détail

Vapeur, Eau : analyses, résultats attendus et conséquences

Vapeur, Eau : analyses, résultats attendus et conséquences Vapeur, Eau : analyses, résultats attendus et conséquences Frédy Cavin : expert en stérilisation CHUV Journées des formateurs de la SSSH, 12.2.2013 «Plus une eau est pure, moins elle a de poissons» Proverbe

Plus en détail

De la goutte au poudre de la suspension aux granules. Traitement innovateur des liquides dans les sécheurs en lit fluidisé

De la goutte au poudre de la suspension aux granules. Traitement innovateur des liquides dans les sécheurs en lit fluidisé De la goutte au poudre de la suspension aux granules Traitement innovateur des liquides dans les sécheurs en lit fluidisé Transformez vos suspensions et pâtes sortie d air Ce sont les techniques de séchage

Plus en détail

CONTRÔLE INDUSTRIEL et REGULATION AUTOMATIQUE

CONTRÔLE INDUSTRIEL et REGULATION AUTOMATIQUE Session 2012 BREVET de TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONTRÔLE INDUSTRIEL et REGULATION AUTOMATIQUE E-3 SCIENCES PHYSIQUES U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Durée : 2 heures coefficient : 2,5 Durée conseillée Chimie

Plus en détail

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE L IMPÔT SUR LE REVENU (DÉDUCTION POUR AMORTISSEMENT PRODUCTION D ÉNERGIE PROPRE)

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE L IMPÔT SUR LE REVENU (DÉDUCTION POUR AMORTISSEMENT PRODUCTION D ÉNERGIE PROPRE) AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE L IMPÔT SUR LE REVENU (DÉDUCTION POUR AMORTISSEMENT PRODUCTION D ÉNERGIE PROPRE) MODIFICATIONS 1. (1) La définition de «déchets alimentaires», au paragraphe

Plus en détail

10 en agronomie. Domaine. Les engrais minéraux. Livret d autoformation ~ corrigés. technologique et professionnel

10 en agronomie. Domaine. Les engrais minéraux. Livret d autoformation ~ corrigés. technologique et professionnel 10 en agronomie Les engrais minéraux Livret d autoformation ~ corrigés 8 Domaine technologique et professionnel Collection dirigée par Madeleine ASDRUBAL Ingénieur d agronomie ENESAD Département des Sciences

Plus en détail

ORDRE DU JOUR 18 h 18 h 30 18 h 35 18 h 55 19 h 30 19 h 45 20 h 15 20 h 45 21 h

ORDRE DU JOUR 18 h 18 h 30 18 h 35 18 h 55 19 h 30 19 h 45 20 h 15 20 h 45 21 h ORDRE DU JOUR 18 h Accueil 18 h 30 Ouverture 18 h 35 Présentation de la technologie 18 h 55 Atelier d échanges et plénière 19 h 30 PAUSE 19 h 45 Présentation sur la qualité de l air 20 h 15 Période d échanges

Plus en détail

Rencontre thématique 1 La technologie et le procédé. 19 novembre 2012

Rencontre thématique 1 La technologie et le procédé. 19 novembre 2012 Rencontre thématique 1 La technologie et le procédé 19 novembre 2012 Les gaz réfrigérants et les agents de gonflement CFC HCFC HFC Nom chlorofluorocarbures hydro chlorofluorocarbures hydrofluorocarbures

Plus en détail

Analyse du Cycle de Vie des modes de valorisation de biogaz issu de méthanisation de Fractions Fermentescibles des OM collectées sélectivement

Analyse du Cycle de Vie des modes de valorisation de biogaz issu de méthanisation de Fractions Fermentescibles des OM collectées sélectivement Analyse du Cycle de Vie des modes de valorisation de biogaz issu de méthanisation de Fractions Fermentescibles des OM collectées sélectivement Septembre 2007-6 ème Journée «Bus Propre» à Lille - Sandrine

Plus en détail

ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION A LA FERME

ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION A LA FERME Schéma guide pour établir un cahier des charges d étude ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION A LA FERME DENOMINATION DE L'OPERATION Précisez Objet - Lieu Maître d ouvrage : Personne à contacter

Plus en détail

L assainissement en région parisienne et la préservation des milieux aquatiques

L assainissement en région parisienne et la préservation des milieux aquatiques Visite de la Cité de l Eau et de l Assainissement Avenue Kléber 92700 Colombes SIAAP Syndicat interdépartemental pour l assainissement de l agglomération parisienne L assainissement en région parisienne

Plus en détail

TRAITEMENT DES LIXIVIATS PAR UN COUPLAGE DE PROCEDES

TRAITEMENT DES LIXIVIATS PAR UN COUPLAGE DE PROCEDES TRAITEMENT DES LIXIVIATS PAR UN COUPLAGE DE PROCEDES 1. Contexte de l étude + Objectifs 2. Caractérisation des lixiviats 3. Performances du couplage de procédés 4. Conclusion générale Étude menée au STRI/LHC

Plus en détail

Pompes à membranes électriques pour urée

Pompes à membranes électriques pour urée Pompes à membranes électriques pour urée Pourquoi l urée? Les moteurs produisent des gaz d échappement nuisibles à l environnement qui se composent le plus souvent d oxyde de carbone, d hydrocarbures et

Plus en détail

Les polluants : les nitrates

Les polluants : les nitrates Les polluants : les nitrates L azote est un élément essentiel de la matière vivante. Sa quantité et sa forme chimique dans le milieu aquatique y conditionnent le développement de la vie. [ 1 ] L azote

Plus en détail

Devis de l installateur. Eléments à fournir

Devis de l installateur. Eléments à fournir Devis de l installateur Eléments à fournir ELEMENTS TECHNIQUES 1. Scénarios de développement d un projet En fonction des différents substrats organiques mobilisables pour l installation, l installateur

Plus en détail

Présenté par J-L. Böhm Equipe de Recherche en Physico-Chimie et Biotechnologies (ERPCB) EA 3914

Présenté par J-L. Böhm Equipe de Recherche en Physico-Chimie et Biotechnologies (ERPCB) EA 3914 BIORÉACTEUR A MEMBRANE ASSOCIANT UN LIT FIXÉ ANAÉROBIE ET UNE UNITÉ D ULTRAFILTRATION Études de laboratoire financées par Ademe et Région Basse-Normandie Étude sur pilote industriel financée par Oseo ANVAR

Plus en détail

TRAITEMENT BIOLOGIQUE

TRAITEMENT BIOLOGIQUE Référent : Service SEET Direction DPED ADEME (Angers) TRAITEMENT BIOLOGIQUE Juillet 2014 Les polluants concernés par la technique de traitement biologique sont les composés odorants et les Composés Organiques

Plus en détail

AESEQ Carrefour de l eau express 2015. Installations septiques : ventilation, eaux parasites et usage d additifs. Par : Christian VÉZINA, ing.

AESEQ Carrefour de l eau express 2015. Installations septiques : ventilation, eaux parasites et usage d additifs. Par : Christian VÉZINA, ing. AESEQ Carrefour de l eau express 2015 Installations septiques : ventilation, eaux parasites et usage d additifs Par : Christian VÉZINA, ing. Objectifs de la conférence À la fin de cette conférence le participant

Plus en détail

ÉPURATION DES GAZ Pour des stations de traitement des eaux et des déchets solides urbains ECOTEC conçoit, construit et fournit les systèmes complets d

ÉPURATION DES GAZ Pour des stations de traitement des eaux et des déchets solides urbains ECOTEC conçoit, construit et fournit les systèmes complets d ÉPURATION DES GAZ Pour des stations de traitement des eaux et des déchets solides urbains ÉPURATION DES GAZ Pour des stations de traitement des eaux et des déchets solides urbains ECOTEC conçoit, construit

Plus en détail

Oxydation HydroThermale avec Valorisation énergétique

Oxydation HydroThermale avec Valorisation énergétique Oxydation en voie humide W e t A i r O x i d a t i o n Oxydation HydroThermale avec Valorisation énergétique Mots clés : oxydation hydrothermale, catalyse, déchets, valorisation énergétique, acide acétique,

Plus en détail

Coffrets de dosage DOSINGBOX pour 1, 2, 3, 4, 5 ou 6 pompes

Coffrets de dosage DOSINGBOX pour 1, 2, 3, 4, 5 ou 6 pompes Stockage & Systèmes c est aussi : Des cuves et rétentions Des rétentions mobiles pour containers et fûts Les postes de dépotage Sécuribox Des douches et laveurs d'yeux de sécurité et des packs complets

Plus en détail

L eau dans le processus de lavagedésinfection. conditions de mesure des paramètres. 15 mars 2007, SSSH P. Ménard et L. Rosetti

L eau dans le processus de lavagedésinfection. conditions de mesure des paramètres. 15 mars 2007, SSSH P. Ménard et L. Rosetti L eau dans le processus de lavagedésinfection et de stérilisation: conditions de mesure des paramètres 15 mars 2007, SSSH P. Ménard et L. Rosetti Les normes Normes sur l eau purifiée (pharma, laboratoire,

Plus en détail

E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE

E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE 1. Objet La présente méthode de référence spécifie une méthode de détermination de l azote nitreux dans l eau

Plus en détail

Développement de projets bio-méthane / bio-gnv

Développement de projets bio-méthane / bio-gnv Dans le cadre du projet Développement de projets bio-méthane / bio-gnv Revue des technologies disponibles en France pour des capacités de production < 80Nm 3 /h Exigences et contraintes à prendre en compte

Plus en détail

LA MÉTHANISATION VALORISER VOS EFFLUENTS. MéthaFast LA PETITE MÉTHANISATION FRANÇAISE. GAMME 30-50 - 80-100 kwe. Groupe

LA MÉTHANISATION VALORISER VOS EFFLUENTS. MéthaFast LA PETITE MÉTHANISATION FRANÇAISE. GAMME 30-50 - 80-100 kwe. Groupe LA MÉTHANISATION VALORISER VOS EFFLUENTS MéthaFast LA PETITE MÉTHANISATION FRANÇAISE GAMME 30-50 - 80-100 kwe V. 04/04/2013 LES + de MéthaFast PRECURSEUR Depuis l installation de l unité de méthanisation

Plus en détail

Valorisation électrique et thermique du biogaz de méthanisation

Valorisation électrique et thermique du biogaz de méthanisation Valorisation électrique et thermique du biogaz de méthanisation Cyril Lejeune Formation EFE Biomasse pour les usages énergétiques Paris, 19 juin 2008 Sommaire 1.) Caractérisation des biogaz de méthanisation

Plus en détail

GESTION DES EAUX ET DES DECHETS DANS LES FROMAGERIES

GESTION DES EAUX ET DES DECHETS DANS LES FROMAGERIES DEPARTEMENT DE LA SECURITE ET DE L ENVIRONNEMENT DCPE 520 SERVICE DES EAUX, SOLS ET ASSAINISSEMENT OCTOBRE 2012 DIRECTIVE CANTONALE GESTION DES EAUX ET DES DECHETS DANS LES FROMAGERIES Section assainissement

Plus en détail

La vapeur saturée «sèche» pour le nettoyage et la désinfection des surfaces, machines, convoyeurs, équipements, structures, locaux

La vapeur saturée «sèche» pour le nettoyage et la désinfection des surfaces, machines, convoyeurs, équipements, structures, locaux Présente une nouvelle technologie La vapeur saturée «sèche» pour le nettoyage et la désinfection des surfaces, machines, convoyeurs, équipements, structures, locaux IAA Industries pharmaceutiques et cosmétiques

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE : BISULFITE D AMMONIUM

FICHE DE DONNEES DE SECURITE : BISULFITE D AMMONIUM Nom du produit : Bisulfite d ammonium 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Noms commerciaux et synonymes : Bisulfite d ammonium (à différentes concentrations) Informations sur le fournisseur :

Plus en détail

Journée régionale méthanisation 26 septembre 2013

Journée régionale méthanisation 26 septembre 2013 Journée régionale méthanisation 26 septembre 2013 Méthanisation à la ferme intérêts généraux traiter des déchets organiques d un territoire produire une énergie renouvelable réduire les émissions de Gaz

Plus en détail

Fraise Suivi de 3 sites pilotes pour le recyclage des solutions nutritives 2015

Fraise Suivi de 3 sites pilotes pour le recyclage des solutions nutritives 2015 Fraise Suivi de 3 sites pilotes pour le recyclage des solutions nutritives 2015 Daniel IZARD, Chambre d Agriculture de Vaucluse (84) Catherine TAUSSIG, APREL. Essai rattaché à l action n 04.2015.07 : Fraise,

Plus en détail

Pollution automobile. Normes et dépollution

Pollution automobile. Normes et dépollution Pollution automobile Normes et dépollution Cycle ECE X 4 Cycle EUDC C a r a c t é r i s t i q u e s U n i t é E C E 1 5 E U D C D i s t a n c e k m 4 1. 0 1 3 = 4. 0 5 2 6. 9 5 5 D u r é e s 4 1 9 5 =

Plus en détail

Stockage tampon de purges de moutardes ou sauces

Stockage tampon de purges de moutardes ou sauces 22 PARTIE 2 : LE DETAIL DE L INSTALLATION PROJETEE I. EFFLUENTS DE L USINE REINE DE DIJON La société Reine de Dijon produit de nombreuses moutardes et sauces différentes. Ainsi, les équipements de production

Plus en détail

Journée d information & d échanges des fontainiers. La désinfection de l eau

Journée d information & d échanges des fontainiers. La désinfection de l eau Journée d information & d échanges des fontainiers La désinfection de l eau La désinfection de l eau Le but de la désinfection La désinfection par le Chlore Les méthodes Le dosage Mesurer la teneur en

Plus en détail

Introduction. Sommaire. La méthanisation. à la ferme. Qu est-ce-que Trame? 1/ Le fonctionnement biologique

Introduction. Sommaire. La méthanisation. à la ferme. Qu est-ce-que Trame? 1/ Le fonctionnement biologique La méthanisation m à la ferme Sommaire / Le fonctionnement biologique / De l action des micro-organismes à l installation sur la ferme Les substrats / le digesteur / le digestat / le biogaz / la production

Plus en détail

Objectif : Effectuer le traitement chimique d une solution dont la composition est représentative de déchets de travaux pratiques.

Objectif : Effectuer le traitement chimique d une solution dont la composition est représentative de déchets de travaux pratiques. OLYMPIADES DE LA CHIMIE 005 EPREUVE PRATIQUE DES ELIMINATOIRES REGIONALES POITOU-CHARENTES le février 005 Traitement de déchets minéraux "D'après la préparation aux olympiades de l'académie de Nancy-Metz

Plus en détail

INVENTAIRE DES OPERATIONS UNITAIRES DES TRAITEMENTS D EAUX RESIDUAIRES. Kliaguine Guennady

INVENTAIRE DES OPERATIONS UNITAIRES DES TRAITEMENTS D EAUX RESIDUAIRES. Kliaguine Guennady INVENTAIRE DES OPERATIONS UNITAIRES DES TRAITEMENTS D EAUX RESIDUAIRES Kliaguine Guennady (Université nationale technique, Donetsk, Ukraine) Tel. : +38(062)305 24 69; E-mail: dfst@dgtu.donetsk.ua Résumé

Plus en détail

Outotec Usines de production d acide sulfurique

Outotec Usines de production d acide sulfurique Outotec Usines de production d acide sulfurique Les usines de production d'acide sulfurique d Outotec sont un concept global. Elles intègrent des systèmes de traitement des effluents gazeux extrêmement

Plus en détail

COMMENT CHOISIR SES ENGRAIS EN PRODUCTION D ANNUELLES JULIE MONETTE, AGR. PLANTPRODUCTS

COMMENT CHOISIR SES ENGRAIS EN PRODUCTION D ANNUELLES JULIE MONETTE, AGR. PLANTPRODUCTS COMMENT CHOISIR SES ENGRAIS EN PRODUCTION D ANNUELLES JULIE MONETTE, AGR. PLANTPRODUCTS PRINCIPAUX OBJECTIFS DANS LE CHOIX DES ENGRAIS Maintient du ph du substrat Apport adéquat d éléments Ajuster selon

Plus en détail

Etude rigoureuse des solutions acides et basiques

Etude rigoureuse des solutions acides et basiques Etude rigoureuse des solutions acides et basiques. V Etude rigoureuse des solutions acides et basiques Sir Isaac Newton ( 1642-1727 ) a. Condition d électroneutralité... 68 b. Condition de conservation

Plus en détail

Pour plus d informations sur nos partenariats : aqua-etiam.com

Pour plus d informations sur nos partenariats : aqua-etiam.com Pour plus d informations sur nos partenariats : +31(0)88 7865847 + 31 (0) 88 7865099 info@ Eau saine au goût agréable. Rétention de minéreaux essentiels. Système membranaire inégalé et breveté. Plus de

Plus en détail

Il s agit de raisonner et piloter ensemble deux techniques culturales majeures : l irrigation et la fertilisation.

Il s agit de raisonner et piloter ensemble deux techniques culturales majeures : l irrigation et la fertilisation. Conduite de l irrigation fertilisante mars 2007 Cette pratique consiste à utiliser le réseau d irrigation pour apporter en solution dans l eau tout ou partie de la fertilisation. Elle est accessible à

Plus en détail

LA METHANISATION. La méthanisation n est pas une technique marginale :

LA METHANISATION. La méthanisation n est pas une technique marginale : LA METHANISATION La méthanisation n est pas une technique marginale : Amiens était jusqu ici la seule référence en France. Depuis 4 à 5 ans la technique de ce process s est considérablement améliorée.

Plus en détail

Sulfate SO 4. Potassium K + b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette.

Sulfate SO 4. Potassium K + b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette. 2 nde : Sciences et laboratoires (SL) Activité : Etude qualitative d une eau minérale Objectif : Comparer les résultats expérimentaux observés avec les valeurs données sur les étiquettes de quelques eaux

Plus en détail

3.) La préparation du biogaz

3.) La préparation du biogaz 3.) La préparation du biogaz Les principaux polluants et leurs effets nocifs Le soufre et ses composés (H 2 S notamment): Corrosion des équipements, dépôt sur les équipements Les condensats: Corrosion

Plus en détail

A l'origine, une source unique

A l'origine, une source unique A l'origine, une source unique PeKacid 0-60-20 est une nouvelle source innovante de P205 pour les sols calcaires et les eaux dures Acide phosphorique solide en sacs Produit cristallisé acidifiant PH 2.2

Plus en détail

Le biométhane en Région wallonne Cécile Heneffe

Le biométhane en Région wallonne Cécile Heneffe Décembre 2014 Le biométhane en Région wallonne Cécile Heneffe La valeur ajoutée, tant économique qu environnementale, visée par ValBiom repose essentiellement sur son positionnement indépendant, sa rigueur

Plus en détail

QUALITE ET TRAITEMENT D AIR DES BATIMENTS INDUSTRIELS

QUALITE ET TRAITEMENT D AIR DES BATIMENTS INDUSTRIELS QUALITE ET TRAITEMENT D AIR DES BATIMENTS INDUSTRIELS Par François Heyndrickx ing.. Conseil Eurodeur 13&14 juin2006 Nous allons parler principalement de l air malsain et ou malodorant en milieu industriel

Plus en détail

Epuration du biogaz. Muriel Schibler 06 99 07 85 96. muriel.schibler@gdfsuez.com

Epuration du biogaz. Muriel Schibler 06 99 07 85 96. muriel.schibler@gdfsuez.com Epuration du biogaz Muriel Schibler 06 99 07 85 96 muriel.schibler@gdfsuez.com CARTOGRAPHIE DES SITES QUI INJECTENT EN OCTOBRE 2014 3 membranes 1 lavage à l eau 1 PSA Et après!!!! 140113 WIN Briefing meeting

Plus en détail

Se protéger contre la contamination par les micro-organismes. Gazole, gazole non routier et fioul domestique Cuves de stockage et réservoirs

Se protéger contre la contamination par les micro-organismes. Gazole, gazole non routier et fioul domestique Cuves de stockage et réservoirs 0193 exe TOTAL A5 contamination_mise en page 1 20/09/11 15:41 Page1 Se protéger contre la contamination par les micro-organismes Gazole, gazole non routier et fioul domestique Cuves de stockage et réservoirs

Plus en détail

2/ Donner les différents traitements pour rendre l eau potable et définir le rôle de chacune des étapes.

2/ Donner les différents traitements pour rendre l eau potable et définir le rôle de chacune des étapes. II/ Traitement des eaux (CDI) 1/ Le traitement des eaux à Aix pour les rendre potables Activité TD 1/ Indiquer une station de traitement des eaux de la ville d Aix. http://www.mairie-aixenprovence.fr/article.php3?id_article=60

Plus en détail

Equilibres acido-basiques

Equilibres acido-basiques Equilibres acido-basiques I. Définitions A. Couple acide base D après la définition de Brönsted et Lowry (192), Un acide est toute espèce susceptible de libérer un proton. Une base est toute espèce susceptible

Plus en détail

Contexte : Objectif : Expérimentation :

Contexte : Objectif : Expérimentation : Estimation de la valeur fertilisante de digestats issus de la biométhanisation. Résultat de 3 années d expérimentation en culture de maïs (2009 à 2011). (JFr. Oost 1, Marc De Toffoli 2 ) 1 Centre pilote

Plus en détail

INCINÉRATEURS. Incinération de déchets spéciaux Incinération d eaux usées Incinération de boues d épuration. Une entreprise de Bayer et LANXESS

INCINÉRATEURS. Incinération de déchets spéciaux Incinération d eaux usées Incinération de boues d épuration. Une entreprise de Bayer et LANXESS INCINÉRATEURS Incinération de déchets spéciaux Incinération d eaux usées Incinération de boues d épuration Une entreprise de Bayer et LANXESS INCINÉRATION DE DÉCHETS SPÉCIAUX Indroduction Introduction

Plus en détail

F25. Note. Il est important de tenir compte de la note (2) qui suit le titre de la sous-classe F24F. [5]

F25. Note. Il est important de tenir compte de la note (2) qui suit le titre de la sous-classe F24F. [5] XXXX F25 RÉFRIGÉRATION OU REFROIDISSEMENT; SYSTÈMES COMBINÉS DE CHAUFFAGE ET DE RÉFRIGÉRATION; SYSTÈMES À POMPES À CHALEUR; FABRICATION OU EMMAGASINAGE DE LA GLACE; LIQUÉFACTION OU SOLIDIFICATION DES GAZ

Plus en détail

Electricité et cogénération biomasse

Electricité et cogénération biomasse Electricité et cogénération biomasse Etienne Lebas COGEBIO Mars 2013 Procédés de conversion de la biomasse Source : European Comission Technologies de cogénération biomasse Méthanisation Pyrolyse Gazéification

Plus en détail

La méthanisation: Technique de valorisation des déchets organiques. Florence MORIN ADEME Franche-Comté

La méthanisation: Technique de valorisation des déchets organiques. Florence MORIN ADEME Franche-Comté La méthanisation: Technique de valorisation des déchets organiques Florence MORIN ADEME Franche-Comté 20 novembre 2015 Fonctionnement d une unité de méthanisation Quelles solutions de valorisation des

Plus en détail

TitroLine 6000 - idéal pour l agro-alimentaire, l eau, les eaux usées et les applications environnementales

TitroLine 6000 - idéal pour l agro-alimentaire, l eau, les eaux usées et les applications environnementales - idéal pour l agro-alimentaire, l eau, les eaux usées et les applications environnementales Grâce à sa vaste gamme d applications, le permet l accès aux titrations potentiométriques et est l appareil

Plus en détail

Traitement et valorisation du biogaz

Traitement et valorisation du biogaz Traitement et valorisation du biogaz www.dta.airliquide.com Salon des Energies Renouvelables Lyon, 27 Février 2009 Sommaire Biogaz Sources / production / composition Valorisation du biogaz Les procédés

Plus en détail

Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation

Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation SOMMAIRE 1 Introduction et présentation generale... 3 2 Presentation technique... 4 2.1

Plus en détail

Rapport annuel 2008. OCP en images

Rapport annuel 2008. OCP en images Rapport annuel 2008 OCP en images 4 À gauche Forage minier vertical par sondeuse. À droite Le sautage consiste à fragmenter la surface de la mine à l aide d explosifs. 5 6 Enlèvement par dragline des

Plus en détail

Traitement des micropolluants: aspects technique

Traitement des micropolluants: aspects technique Traitement des micropolluants: aspects technique Mise en œuvre des filières de traitement des micropolluants Didier Rubin Les filières de traitement Filières principales en eaux usées communales Ozonation

Plus en détail

TRAITEMENT ANAEROBIE DES EFFLUENTS EN CHIMIE

TRAITEMENT ANAEROBIE DES EFFLUENTS EN CHIMIE TRAITEMENT ANAEROBIE DES EFFLUENTS EN CHIMIE François MORIER Directeur Général JOURNEE INDUSTRIELLE METHANISATION Exemple d applications industrielles par de petites unités de méthanisation Le 5 Octobre

Plus en détail

AFM Recyclage Cheviré (44) Station de traitement des eaux pluviales D.O.E

AFM Recyclage Cheviré (44) Station de traitement des eaux pluviales D.O.E AFM Recyclage Cheviré (44) Station de traitement des eaux pluviales Version du 22/04/2009 SOMMAIRE I OBJET ET DONNEES DE BASE... 3 A. OBJET... 3 B. DONNEES DE BASES... 3 II DESCRIPTIF... 6 Saint Dizier

Plus en détail

Magnus copyright Produits Chimiques Magnus Ltée/ MagChem Inc. LES FLUIDES ANTIGEL. Magnus copyright Produits chimiques Magnus Ltée

Magnus copyright Produits Chimiques Magnus Ltée/ MagChem Inc. LES FLUIDES ANTIGEL. Magnus copyright Produits chimiques Magnus Ltée LES FLUIDES ANTIGEL Fluides antigel Objectifs : Protéger contre le gel et les bris de la tuyauterie Protéger l efficacité thermique des systèmes Protéger contre la corrosion Permettre un environnement

Plus en détail

Technologies des procédés industriels d éliminations des déchets dangereux

Technologies des procédés industriels d éliminations des déchets dangereux GTZ - PGPE P.05.2099.9-001.00 L Atelier de Planification Technologies des procédés industriels d éliminations des déchets dangereux Dipl.- Ing. Peter Quarten, HIM GmbH Marrakech, Juin 2009 Les Installations

Plus en détail

Le ph, c est c compliqué! Gilbert Bilodeau, agr., M.Sc.

Le ph, c est c compliqué! Gilbert Bilodeau, agr., M.Sc. Le ph, c est c pas compliqué! Gilbert Bilodeau, agr., M.Sc. Conseiller en serriculture Des réponses r aux questions C est quoi et pourquoi c est c important? Conséquences d un d débalancementd? Comment

Plus en détail

Présentation société NASKEO Environnement 11/09/2013. Strictement confidentiel

Présentation société NASKEO Environnement 11/09/2013. Strictement confidentiel Présentation société NASKEO Environnement 11/09/2013 Sommaire du document 1. Naskeo en quelques chiffres 2. Les prestations proposées par Naskeo 3. Références Naskeo et projets en cours 4. Activités Narbonne

Plus en détail

Produits chimiques posant des risques excessifs

Produits chimiques posant des risques excessifs A n n e x e G Produits chimiques posant des risques excessifs Produits chimiques Acide chromique solution (chrome (VI) solution d oxyde) CrO 3(aq) Acide fluorhydrique - solution HF (aq) Acide perchlorique

Plus en détail

HelixX & MagixX. Des laveurs d air qui réduisent efficacement les odeurs des porcheries

HelixX & MagixX. Des laveurs d air qui réduisent efficacement les odeurs des porcheries HelixX & MagixX Des laveurs d air qui réduisent efficacement les odeurs des porcheries HelixX et MagixX les laveurs d air efficaces pour séparer La réduction des émissions émanant des bâtiments d élevage

Plus en détail

INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411

INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411 Annexe au dossier de demande d aide pour les investissements productifs Nombre de points attendus pour le projet présenté pour les différents critères : Critère Définition INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

Biogaz et biométhane en France: Panorama

Biogaz et biométhane en France: Panorama Biogaz et biométhane en France: Panorama Caroline Marchais, déléguée générale du Club Biogaz club.biogaz@atee.fr +33 1 46 56 41 43 www. biogaz.atee.fr www.biomethanecarburant.info 1 Le Club Biogaz ATEE

Plus en détail

Les METHAGRIS. du BLAVET

Les METHAGRIS. du BLAVET Les METHAGRIS du BLAVET Contexte sur le Pays de Pontivy Rencontre des porteurs de projets potentiels, organisée par NOV Agri Cogénération et Valorisation de la chaleur : Constat des difficultés de valorisation

Plus en détail

Spécifications pour l injection du biométhane dans le réseau du gaz naturel. Abdelhaq El Ouardi, Ing. Service des énergies nouvelles

Spécifications pour l injection du biométhane dans le réseau du gaz naturel. Abdelhaq El Ouardi, Ing. Service des énergies nouvelles Spécifications pour l injection du biométhane dans le réseau du gaz naturel Abdelhaq El Ouardi, Ing. Service des énergies nouvelles Plan d ensemble Biométhane: le gaz naturel renouvelable; Contexte légal

Plus en détail

Chloroforme ENVIRONNEMENT INDUSTRIE. Synthèse spécifique au secteur d activité Agroalimentaire

Chloroforme ENVIRONNEMENT INDUSTRIE. Synthèse spécifique au secteur d activité Agroalimentaire ENVIRONNEMENT INDUSTRIE Chloroforme Synthèse spécifique au secteur d activité Agroalimentaire I. Description et Composés II. Origine et Présence dans l environnement III. Secteur d utilisation IV. Valeurs

Plus en détail

Méthode. l azote total Kjeldahl (NTK) dans l eau Page : 1 de 9

Méthode. l azote total Kjeldahl (NTK) dans l eau Page : 1 de 9 dans l eau Page : 1 de 9 AVERTISSEMENT : Avant d appliquer cette méthode, consulter les manuels d instructions, les fiches signalétiques et autres documents portant sur la sécurité. Le timbre d'encre coloré

Plus en détail

Tableau d avancement

Tableau d avancement Terminale S - AP SPC 6 Tableau d avancement Objectifs : Savoir réaliser un bilan de matière initial, intermédiaire ou final grâce à un tableau d avancement. Une transformation chimique est l évolution

Plus en détail