GENÈVE LA GRANDE STAR DU SALON DE LA HAUTE HORLOGERIE: LA VEUVE POIGNET. Oh, les vilains! Page 2. Le cas Huzac Page 4. Bande de chrétiens Page 4

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GENÈVE LA GRANDE STAR DU SALON DE LA HAUTE HORLOGERIE: LA VEUVE POIGNET. Oh, les vilains! Page 2. Le cas Huzac Page 4. Bande de chrétiens Page 4"

Transcription

1 GENÈVE LA GRANDE STAR DU SALON DE LA HAUTE HORLOGERIE: LA VEUVE POIGNET JAA CH 1006 Lausanne PP/Journal Vendredi 25 janvier 2013 > N o 133 CHF 3. / Abonnement annuel CHF 140. BEAUTÉS Oh, les vilains! Page 2 UBS Le cas Huzac Page 4 ÉGLISES Bande de chrétiens Page 4 VALAIS Pillage de pierres Page 7 OPEN D AUSTRALIE Notre balle de match Page 17 Vous savez qu en anglais Miss veut dire mademoiselle. Mais aussi ratage. Hervé Lauwick

2 2 C est Rubrique pas pour dire! Faits divers et variés Israël compte sur le gaz pour soutenir sa croissance. Un juste retour de l Histoire. 3 Tiens, voilà du bidon! Patrick Nordmann Les journaux se doivent d être proches de leurs lecteurs. Par le passé, ils séduisaient parce qu ils vous parlaient des problèmes qui vous concernaient et que les plumes qui vous narraient les événements utilisaient votre langage. Les journalistes étaient les rois et ils étaient vos amis. Depuis l arrivée du «marketing» à la tête de tous les médias écrits et électroniques, le lecteur «sujet» est devenu un consommateur «objet», une simple cible commerciale. Ceux qui vous informent ne sont donc plus que des marchands de soupe. Et au lieu de vous attirer par la qualité de leurs informations, ils vous racolent à coups de jeux débiles comme le «WINI» du Matin, de pages «people» pleines de cul-cul et d infos sans pertinence, piquées à la va-vite sur le web par des journalistes qui ne sont plus que des esclaves, remplisseurs d'espaces entre les pubs. Tout cela n est que le signe d un grand mépris pour les citoyens et leur intelligence. Et dans cette débandade générale de la dignité du métier d informer, on trouve en plus des manipulateurs assez cyniques pour abuser de ce qui reste de la crédulité du lecteur. Comme on le verra ci-contre, même un brave concours de Miss n est plus qu une imposture, un petit trafic d intérêts au gré des circonstances du marché. Tous les médias pleurnichent face à la baisse de leur audience et à la perte de leur crédibilité. Qu ils commencent par s en prendre à eux-mêmes. Qu ils nettoient les écuries d Augias que sont devenues leurs rédactions. Qu ils rendent leur place à ceux qui veulent accomplir dignement leur métier. Ou qu ils se taisent à jamais. Plus personne n est dupe. Vigousse Sàrl, rue du Simplon 34, CP 1499, CH-1001 Lausanne > > Tél > Directeur rédacteur en chef : Barrigue > Rédacteurs en chef adjoints : Laurent Flutsch & Patrick Nordmann > Chef d édition : Roger Jaunin > Journaliste : Alinda Dufey > Abonnements : > Tél > Publicité : REGI SA, av. de Longemalle 9, CP 137, 1020 Renens 1, Tél , MEDIALIVE SA, 101 Ruchligweg, CP , Riehen-Bâle, Tél , > Layout et production : > Impression : CIR, Sion > Tirage : ex. Miss et mystères Des pépées et des dés pipés En 2012, Le Matin a gavé ses lecteurs avec le concours de Miss Suisse romande, dont l élection finale a eu lieu en décembre. Mais la gagnante avait probablement gagné bien avant. Les organisateurs du machin ne sont pas des inconnus. Il y a d abord Enzo Lo Bue*, qui sévit sur la RTS avec son émission «Cash», laquelle permet à des quidams d empocher mille balles grâce à des questions débiles. Enzo a créé la société MSR SA (une filiale de DPO, l organisation de manifestations sportives de Daniel Perroud). Autre pilier du concours de beauté, le quotidien orange Le Matin a donné au chef de sa rubrique people, Didier Dana*, les pleins pouvoirs pour faire mousser l événement. Les deux compères n auraient-ils pas tendance à truquer le jeu? La question se pose immanquablement quand on met bout à bout tous les ingrédients qui précédèrent l ultime triomphe de la charmante Souheila Yacoub, 19 ans et 170 cm, couronnée en décembre. Ça tombait bien : en novembre, elle avait déjà été sacrée «Miss Photogénique» par les lecteurs du Matin avec 31,7% des suffrages. Bravo! Genève vaut bien une Miss Il faut dire qu auparavant déjà le public romand avait eu tout loisir de faire sa connaissance. Durant toute l année en effet, Souheila a bénéficié d un traitement très particulier dans Le Matin : «Souheila, le petit prodige de la gymnastique rythmique», «Souheila et son pauvre papa handicapé», «Souheila, étoile de la gym et pourquoi pas Miss?», «Souheila retrouve sa grand-mère en Tunisie», «Souheila à Dysneyland Paris» Encore plus palpitant que la série des «Martine»! Pendant ce temps-là, les onze autres candidates n ont pas fait l objet du moindre papier, hormis les présentations d usage et quelques clichés de groupe en Tunisie... avec Alain Morisod. On ne peut pas faire plus glamour. Et durant cette même année, elles ont été abondamment exploitées par Enzo Lo Bue et son organisation, qui les ont traînées de grandes surfaces de banlieue en fêtes diverses, où elles devaient défiler dans des tenues improbables et dans l indifférence générale. Le tout pour pas un rond, évidemment, tandis que MSR SA encaissait. Or ces demoiselles sont loin d être si cruches que certains le prétendent : quelque peu étonnées des faveurs dont bénéficiait leur concurrente Souheila, elles sont allées y regarder de plus près et ont fait part de leur surprise aux organisateurs. Lesquels ont tout nié en bloc en les traitant de vilaines jalouses : il était faux que Souheila bénéficiait des parures les plus attrayantes. Il était faux qu on cédait à tous ses caprices pour être au centre des photos. Il était faux, par ailleurs, que Didier Dana avait bien profité Le petit Vigousse de la langue française Candidat [k2dida] n. m. Postulant pour un emploi, une fonction, un examen, un concours. Ski alpin : les candidats suisses ont de bonnes chances de monter sur le podium (Pinocchio). Syn. Loser. du voyage en Tunisie (dont vient Souheila) généreusement organisé par l office du tourisme local. Sauf que tout était vrai. Le 15 décembre 2012, lors de la soirée de l élection dans le garage Emil Frey à Genève, les candidates ont eu une nouvelle surprise en découvrant, parmi les quatre jurés, Didier Dana du Matin ainsi que la prof et directrice de l école de danse AREA, où Souheila prenait des cours! Quant aux deux autres, il s agissait d un ancien mannequin et d Alexandre Farago, directeur du garage. Lequel, proche de l UDC, n aurait pas voté pour Souheila, histoire ne pas consacrer une Suissesse d origine maghrébine. Nonobstant ce raciste bas de plafond, le résultat ô combien prévisible fut proclamé, avec un fort relent de chiqué. Les organisateurs de ce concours prennent-ils les candidats et le public pour des gogos? Etrangement, les téléphones de ces messieurs sont restés sourds et muets à nos appels. Une façon de se défiler en beauté? Patrick Nordmann * noms connus de la rédaction Toutes Tartes Comprises Piège à fions Lancé par «TTC», l émission économique de la RTS, un grand casting tourne au vaste dîner de cons. A l écran l été dernier, le journaliste Patrick Fischer partait à la pêche aux nouveaux talents, avec à la clé une alléchante proposition : animer la nouvelle chronique boursière de «TTC». Pour se porter candidat, il suffisait d enregistrer une petite séquence vidéo chez soi, d en céder tous les droits de diffusion et de l envoyer à l émission. Ladite rubrique a effectivement été lancée début Avec, pour l animation, trois jeunes et jolies créatures. Des découvertes issues du casting public? Non : l une est une ancienne speakerine de la RTS, l autre une exanimatrice d une télé privée et la troisième une mannequin et comédienne professionnelle. Tous les naïfs, qui ont participé au concours en croyant sincèrement que leur télévision de service public leur offrait, pour une fois, une opportunité professionnelle, ont donc perdu leur temps et se sont fait avoir. Mieux : comme s il ne lui suffisait pas d avoir embobiné et déçu des dizaines de candidats, la production de «TTC» a décidé d utiliser leurs vidéos de présentation pour se payer férocement leur fiole. A la fin de l émission du 14 janvier 2013, une séquence compilait en effet quelques extraits ridicules de ces vidéos tandis qu une voix off ironisait sur le fait qu aucun n avait été retenu. Sympa. Moralité : quand la RTS cherche de nouvelles têtes, c est pour en faire des têtes de Turc. Jonas Schneiter

3 4 Faits divers et variés Lausanne : bibliothèque en feu au grand dam de Daniel Brûlaz. Un ado se fait arracher une main par un pétard. Il aurait mieux fait de le fumer. 5 Cahuzac de nœuds Piège à fonds Jérôme Cahuzac, ministre français du Budget, est soupçonné d avoir possédé un compte secret à UBS. Il s en défend vertueusement en posant très habilement la mauvaise question. Soucieux de montrer son innocence à tous les passants, Monsieur Cahuzac a très publiquement prié UBS de démentir qu il ait eu un compte dans l établissement. Mais il n a reçu qu une fin de non-recevoir : «Nous ne délivrons pas d attestations de ce genre», a répondu la banque. Zut alors, c est trop bête. Sous le titre «L UBS ne répond pas», Le Canard enchaîné ( ) revient sur l affaire en affirmant : «L UBS ne fournira pas à Jérôme Cahuzac l attestation certifiant qu il n a jamais possédé de compte dans cette banque.» Selon l hebdo satirique, la banque l avait pourtant assuré que «la loi suisse prévoit qu un particulier peut autoriser un établissement à lever le secret bancaire le concernant et nous agirons conformément à la loi». Et le volatile d ironiser : «Peut-être la loi a-t-elle été changée entre-temps?» Eh bien pas du tout, cher confrère. Car en Suisse, comme chacun sait, changer une loi prend des décennies. En réalité, si la banque a indiqué qu elle ne délivre pas «d attestions de ce genre», c est que le ministre et ses avocats suisses et français ont fort malencontreusement rédigé leur demande sur le mode négatif : «Veuillez confirmer que M. Cahuzac n a pas de compte dans votre établissement.» Or ça, c est interdit par la loi, d où le silence d UBS. En revanche, comme nous l ont confirmé des sources très bien placées à UBS, si Monsieur Cahuzac reformule sa demande de manière positive en écrivant : «Donnezmoi toute information concernant ma relation client avec vous», la banque se fera un plaisir de les lui fournir. Quelle en serait la teneur? On l ignore : nos interlocuteurs sont restés discrets comme il sied à des banquiers suisses, mais ils avaient l air plutôt amusés. Le ministre Jérôme Cahuzac et ses conseils jouent-ils au plus fin pour éviter d obtenir une réponse ennuyeuse? Connaissant la probité de tous ces gens-là, on n ose l imaginer. Patrick Nordmann Test à claques Transplantation de foi Amen (le fric) Samedi dernier à Oron-la-Ville, Dieu accomplissait des miracles à tour de bras. Vigousse y était. Oron-la-Ville (VD), 19 h. Il neige. Dans une salle polyvalente, l Eglise évangélique locale accueille l Association internationale des ministères de guérison (AIMG). L entrée est gratuite. A peine suis-je entrée qu un charitable vautour, appâté par mon air égaré, me tombe dessus. Je lui avoue ma totale inexpérience et ses yeux s allument. A grand renfort de brochures et de dépliants, il me vante l activité très foisonnante de l association, des cycles de conférences au service de prière téléphonique. Il ne tarde pas à évoquer un soutien financier de ma part : les bulletins de versement sont à portée de main. Il m encourage par ailleurs à contribuer à la cause en me montrant bonne cliente à la boutique adjacente, où les ouvrages de «développement spirituel» côtoient des tee-shirts à message et autres coffrets DVD. Pour faire bonne figure, j acquiers un manga sur le Messie et un tee-shirt. A la caisse, j apprends que 16 et 16 font 52. Un miracle? Non : face à ma surprise, le vendeur consent à refaire le calcul. Tu montes, guéri? Enfin, mon mentor m indique que si je souhaite devenir «guide de prière», je peux suivre une formation de neuf mois (un samedi par mois, en réalité) pour 450 francs seulement. Après quoi je pourrai dispenser des conseils, lors de manifestations ou au bout du fil, sur la façon de prier efficacement. Car, voyez-vous, une prière mal ficelée peut ne pas donner l effet désiré (Dieu doit être un peu bête). Soudain, une voix métallique résonne : chacun est invité à rejoindre sa place. Il y a là 150 personnes environ, dont une bonne moitié de paumés en tout genre. La soirée commence par une heure de «rock» chrétien, servi par un groupe de jeunes ahuris. Derrière eux, un écran géant déroule les paroles et incite l assistance à chanter aussi. Le tout fait l effet d un lavage de cerveau : des centaines d «alléluias» répétés sans fin, la tête qui tourne, le dos et la nuque rigides, la nausée qui menace. Quand tout le monde est bien étourdi, le président de l AIMG, Werner Lehmann, dont on ne sait s il est habité ou possédé, invite sur scène la vedette de la soirée, le pasteur Martin (prononcez Martine) Bühlmann, un solide Bernois à l entregent proéminent. Il brode sur Luc 24, fait venir des témoins, parle avec eux de jambes qui poussent et de kystes qui fondent, le public fait «alléluia» à tire-larigot et à la demande. La raison, elle, crie au secours. Les paniers de la collecte passent et repassent. A 21 h 30, les guérisons commencent enfin. Selon Martin, nos mains moites et nos jambes lourdes signalent la présence du Saint-Esprit (ah bon ; ce n est donc pas lié à deux heures en posture assise inconfortable). Il invite les souffrants à le rejoindre. Après quelques phrases marmonnées, il leur demande : «Sur une escale de une à dix, si on dit que dix c est avant, vous disez que maintenant c est comment?» Réponses : «7!», «4!», «3!» Les «alléluias» et «amen» saluent ces miracles chiffrés. Le pasteur appelle ensuite les fauchés. Les autres sont lourdement conviés à leur faire des dons, «même seulement 5 francs» (zut, j aurais dû monter sur scène). Les mains pleines d aumônes, un ancien toxicomane lance «Dieu est grand, quoi». Enfin arrive la guérison pour tous : chacun est invité à enlacer ses deux voisins. J embrasse donc, à ma gauche, un volumineux monsieur qui me susurre «soyez bénie». Je réponds «pareillement», ce qui Jésus revient. A l université. Une étude sociologique, qui se veut rigoureuse, vient d être publiée sur le «phénomène» évangélique en Suisse. De quoi embarrasser tous ces allumés? Non. L ouvrage ne fournit qu un tas de chiffres et de témoignages totalement détachés de toute analyse vraiment critique. Ainsi, le succès des évangéliques serait simplement dû à leur «compétitivité» sur le marché du spirituel dans un monde de plus en plus individualiste. Le ton est complaisant, faussement objectif, et ne dissimule que très mal la sympathie des auteurs pour ce mouvement. Pourtant, ce qu on trouve dans l étude est glaçant : homophobie, sectarisme, endoctrinement des enfants, pressions, délires paranormaux, prosélytisme agressif, pompe à fric Placer ces sectes sur le simple plan de la «compétitivité», c est dissimuler la gigantesque machinerie internationale de recrutement, d infiltration, de manipulation, de décérébration et d aliénation qui ne vend qu une sorte de Dieu-copain, de Saint-Esprit-coach et de Jésusflic en échange de la propagation d une idéologie sectaire, haineuse, égocentrique et ignorante. Sur ce terrain, c est sûr, ils sont très forts. Ça aide aussi d avoir des chercheurs dans son camp. Le phénomène évangélique : analyse d un milieu compétitif, J. Stolz et al. Ed. Labor et Fides, 2013, 350 pages. semble ne pas trop lui convenir. En conclusion, le pasteur veut savoir qui, ce soir, a donné son cœur à Dieu. Je sens des regards sur moi. D un ton messianique, Martin annonce encore que Dieu a prévu d ouvrir mille églises en Suisse d ici à «Qui parmi vous a été appelé à cette mission?». Six personnes, dont le toxicomane repenti, se lèvent. La soirée prend fin, non sans que le président rappelle l existence de la boutique et énumère les CD de louanges et autres best-sellers américains qu il serait bon de se procurer. Passant mentalement en revue toutes les incitations pécuniaires déclinées, je calcule que j ai économisé plus de 100 francs. Et qu avec tous les autres forcément plus généreux que moi, à francs ont changé de main. Assommée, je file vers la sortie. Le lendemain, je me réveille avec une sensation nouvelle : de furieuses lancées dans le nerf sciatique. Alléluia! Sasha Durand Sebastian Dieguez Françoise Neuhaus Petit-Flon 35b, 1052 Le Mont-sur-Lausanne Tél Fax

4 6 Faits divers et variés En Valais, on ne boit pas du petit LAT. Conso : la crise pousse à l économie d énergie du désespoir. 7 Devenez médium en deux heures Charlatan.com Grâce aux sites de voyance, il devient très facile de gagner sa vie en racontant n importe quoi à n importe qui. Pour qui souhaite voir son avenir révélé en un clin d œil, la Toile offre des centaines de plateformes francophones de voyance, qui toutes proposent une consultation personnelle en direct avec un «médium», via sa webcam. Le service étant facturé à la minute, des sommes considérables transitent sur cet étrange marché nourri par la détresse sociale. La demande, en effet, est importante. Du coup, les sociétés spécialisées manquent de voyants et le recrutement est permanent. Il suffit pour se faire embaucher de remplir un formulaire et de raconter quelques bêtises au recruteur. Après quoi, on attend quelques minutes derrière sa webcam l arrivée d un pigeon. A partir de là, le médium amateur est payé en moyenne un franc suisse la minute, directement débité du compte du Les rèves Bangla dèche Le Bangladesh a récemment signé un contrat de 500 millions de dollars avec la Russie pour lancer la construction de la première centrale nucléaire du pays. Située à Roopur et comptant deux réacteurs de 1000 mégawatts, cette installation viserait, d après les autorités, à compenser l épuisement des réserves nationales de gaz naturel et à assurer l alimentation du pays. L'alimentation des habitants, en revanche, n est toujours pas garantie. Longue vie aux hommes! Les femmes vivent plus longtemps que les hommes, c est bien connu. Mais dans de nombreux pays européens, l écart de longévité s est réduit de moitié au cours des dernières années. Une évolution réjouissante, paraît-il, puisqu elle prolonge la durée de la vie de couple. Et donc multiplie les risques de divorce. «Il s est encastré dans une maison avec la Porsche Cayenne!» Monsieur Cassaro, garagiste, est accusé de faux dans les titres, remise d un véhicule à une personne non titulaire du permis de conduire et contravention à l ordonnance sur l assurance des véhicules. En enquêtant sur Monsieur Claude, un triste individu déjà jugé, condamné et incarcéré, la police a découvert que vous étiez en affaire avec lui et que vous aviez commis plusieurs infractions, résume le juge. Vous lui avez loué deux véhicules alors qu il n a pas le permis de conduire. Vous admettez? Bien sûr, mais faut comprendre : il est arrivé au volant d une voiture, je croyais qu il avait le permis. Quand vous louez une voiture, vous devez vérifier le permis de conduire, non? Oui, mais il a dit qu il l avait oublié et qu il allait le faxer. Vous n aviez qu à lui dire de revenir avec ses papiers! Mais j ai loué la voiture à son ami, pas à lui. client. Pour optimiser les gains, il est judicieux, naturellement, de faire preuve d une lenteur olympienne et de passer, par exemple, de longues minutes les yeux fermés à donner l impression d un profond recueillement spirituel. En pratiquant la voyance en fin de journée, en plus d une activité professionnelle, on peut se faire près d un millier de francs par mois. Le tout est de n avoir pas le moindre scrupule face aux adeptes de ces plateformes, qui sont profondément pathétiques. Audience en correctionnelle dans un tribunal d arrondissement. Noms fictifs mais personnages réels et dialogues authentiques. Mais vous saviez que c était Monsieur Claude qui allait la conduire! Ben non, je croyais que c était son ami. Alors pourquoi lui avoir demandé son permis? Et pourquoi lui avoir directement loué une seconde voiture un mois plus tard? Il m a berné, je me suis fait avoir, soupire l accusé. Arrêtez d essayer de nous embrouiller. Les faits sont simples, alors on ne va pas y passer la journée. Vous avez loué à deux reprises un véhicule à une personne non titulaire du permis de conduire, point. Ensuite, la Porsche Cayenne de location dont il est question avait des plaques de garage, ce qui n est pas autorisé. Oui, mais c était juste pour un jour, et tous les garagistes font ça. Ce n est pas légal! s énerve le magistrat. Pour finir, Monsieur Claude s est encastré dans une maison avec la fameuse Porsche alors que le contrat de location était échu et que la voiture n était plus couverte par la RC. Afin d éviter les ennuis, vous Grâce aux petits malins prêts à se faire quelques sous en vendant des bobards à plus misérable qu eux, nous pouvons le révéler grâce à nos dons de voyance : les sociétés actives dans ce très juteux bazar ont devant elles un très bel avenir. Jonas Schneiter avez ordonné à votre secrétaire d établir un nouveau contrat de location antidaté. Vous vous êtes rendu coupable de faux dans les titres. Ma secrétaire a suivi les consignes de Monsieur Claude, moi, je ne savais pas. Vous essayez de me faire croire qu en tant que directeur du garage vous laissez vos clients faire les contrats à leur sauce, sans vérifier? Ben oui, je trouve que c est normal. Alors vous êtes vraiment mauvais en gestion. Oui, mais je suis honnête. Il a profité de moi, c est lui qui a trompé tout le monde, moi, j ai rien fait! Intéressant Vous tentez de nous faire croire que votre ignorance n est pas coupable. Eh bien on tranchera! Reconnu coupable de tous les chefs d accusation, Monsieur Cassaro est condamné à 20 joursamende à 50 francs avec un sursis de 2 ans. Il devra en outre s acquitter de 800 francs d amende et 1675 francs de frais de justice. Lily Plein les fouilles! Trous de mémoire Alors que les sites archéologiques valaisans sont de plus en plus pillés, les responsables politiques enterrent la question. A 2650 mètres d altitude, au-dessus de Liddes (VS), se trouve un site archéologique plutôt spectaculaire, parmi les plus haut perchés des Alpes : le «Mur d Hannibal». Bien sûr, il n a rien à voir avec Hannibal puisque le général carthaginois et ses éléphants, contrairement à une croyance tenace, ne sont jamais passés en Valais. Il s agit en réalité d un ouvrage défensif, conservé sur 270 mètres, et qui remonterait à l époque romaine, voire à l âge du fer. Depuis 2006, l Association de recherches archéologiques du Mur d Hannibal (Rahma) fouille une minuscule parcelle du site, sous la direction scientifique du bien prénommé Romain Andenmatten, le tout en collaboration avec l Etat du Valais, la commune de Liddes et les Universités de Lausanne et Genève. En 2012, les premiers résultats ont fait l objet d un article dans l Annuaire d archéologie suisse. Quelques semaines après, le Mur d Hannibal était la proie de pilleurs qui, détecteurs de métaux en main, ont salopé le site en y creusant des trous avec la délicatesse d un tir d artillerie. Des archéos et des bas «C est plus qu un gâchis, c est tout simplement criminel», fulmine ce mois-ci Romain Andematten sur le site Il est en effet illégal de creuser dans un terrain classé zone archéologique. Mais, en Valais comme ailleurs, ce genre de délit se commet dans l indifférence quasi générale. Contacté, l archéologue cantonal François Wiblé avoue son impuissance : «Ce problème de prospection sauvage par des adeptes du détecteur de métaux nous occupe passablement, et de plus en plus depuis le début de l année Je transmets votre demande à ma hiérarchie pour suite utile», écrit-il. C est que le Mur d Hannibal, loin d être un cas isolé, figure parmi une bonne dizaine d autres sites vandalisés. Sans qu aucune mesure dissuasive ne soit prise. Tous les archéologues interrogés attendent impatiemment que l on prenne enfin au sérieux, comme en Allemagne ou en Italie, le délit de pillage. Avec sanctions exemplaires à la clé : confiscation des instruments, amendes salées ou peines de prison. Pas besoin d ailleurs d enquêter longuement ni de POSE DE PARQUETS EN TOUS GENRES SPÉCIALITÉ MASSIF PONÇAGE DE PARQUETS MOQUETTES Case postale 15, 1055 Froideville Tél > Fax surveiller en permanence les sites archéologiques pour confondre les malfrats. La surveillance des sites internet suffirait : certains «prospecteurs» illégaux adorent s y pavaner avec leurs trouvailles... Mais la classe politique valaisanne, pourtant prompte à se déclarer fière de ses racines et du patrimoine cantonal, se fiche de la question. Au Grand Conseil, seule une poignée de députés, tous partis confondus, s en soucie. Elle est systématiquement remise au pas par la majorité, très sensible au lobby de la construction et des entrepreneurs, pour qui les vestiges ne sont que de fâcheux obstacles au bétonnage. A Berne, le conseiller national valaisan et socialiste Stéphane Rossini a déposé, le 13 décembre 2012, une motion pour «la coor- dination de la protection des sites archéologiques». Le texte évoque une interdiction des détecteurs de métaux mieux gérée entre la Confédération et les cantons. L objet n a pas encore été traité par le Parlement. De son côté, Rahma cherche des fonds pour entamer un vrai chantier archéologique sur le Mur d Hannibal dans les années à venir. D ici là, au printemps 2013, un certain Christian Varone pourrait entrer au Gouvernement valaisan : il devrait pouvoir sensibiliser utilement Jacques Melly, le conseiller d Etat en charge de la question, quant à l importance des pierres historiques. Joël Cerutti

5 8 Traits percutants Payez-vous un dessinateur : Mali : la France est sur l Islam du rasoir. 9

6 10 Bien profond dans l actu! USA : Obama a prêté serment. A quel taux? Des néonazis bernois détruisent un bistrot. Sans même payer un gestapot. 11 LE FIN MOT DE L HISTOIRE Une bonne douzaine de siècles avant que la Vierge Marie éprouve de soudaines envies de fraises, le roi Priam de Troie avait bien du souci avec ses propres rejetons. Il faut dire qu il en avait 64, dont 50 garçons (les autres étaient des filles). C est du moins ce qu affirme Homère dans l Iliade. Mais Homère a vécu 400 ans plus tard. Et il a relaté aussi, entre autres et sans rire, l histoire d une femme qui avait couché avec un dieu déguisé en cygne, et qui ensuite avait pondu des œufs. Méfiance, donc. Ueli, j ai vu que votre sous-fifre, le chef de l armée, était favorable à un maintien de nos troupes au Kosovo. Le 8 e conseiller fédéral Depuis son bunker sous le Palais fédéral, il dirige dans le plus grand secret le Gouvernement helvétique. Effectivement. Mais où en sommes-nous dans nos opérations là-bas? Le pays est-il enfin complètement conquis? Vains devins C est très bien. Fig. 1. Apollon, la débandade. Reste que Priam avait des enfants et qu ils n étaient pas faciles. Son cadet, Pâris, s était par exemple mis en tête d épouser rien moins que la plus belle femme du monde, Hélène, qui vivait à Sparte et qui était mariée au roi local. Jamais en retard d une bêtise, ce jeune voyou partit kidnapper la dame, ce qui entraîna quelques désagréments (la guerre de Troie, des milliers de victimes, la destruction de la ville). Le vieux Priam avait aussi une fille à problèmes, Cassandre. Elle était belle à mourir, mais elle le savait. La petite allumeuse collectionnait les amoureux transis qui alignaient les présents hors de prix et les exploits insensés pour lui plaire, mais qui se prenaient râteau sur râteau. Elle s amusa même avec les sentiments effrénés du dieu Apollon soi-même (pourtant bien fait de sa personne), qui était tombé raide dingue d elle. Comme il lui promettait monts et merveilles si elle cédait à ses avances, la capricieuse exigea de ce divin soupirant un don surhumain, carrément, qu elle convoitait Pardon? Ben oui, est-ce que nos glorieux soldats ont remporté la victoire? Comment ça, la victoire? C est une force de maintien de la paix sous mandat de l ONU, chef. Quoi? On a envoyé des hommes au Kosovo pour cueillir des petites fleurs et aider les vieilles dames à traverser la route? Ça suffit, cette plaisanterie! depuis longtemps : celui de voir l avenir. Apollon, sûr et certain qu un tel cadeau lui permettrait de conclure, céda à cette lubie : il offrit à sa dulcinée le don de voyance en savourant d avance le moment tant attendu où, enfin, il assouvirait sa passion dévorante en trombinant frénétiquement Cassandre. Mais au lieu de ça, qu obtint-il de la belle? Un bisou cruellement fugace et désespérément chaste. Salope. Immensément frustré sexuellement et ivre de rage de s être fait promener de la sorte, Apollon décida d infliger à l effrontée une punition terrible. Voilà ce qui arrive quand on fait sa mijaurée, qu en plus on fait la mariole et qu on tourne un dieu de l Olympe en bourrique, non mais sans blagues. Il ne pouvait reprendre à Cassandre son don divinatoire, mais qu à cela ne tienne, il imagina pire : elle pourrait lire l avenir distinctement et dans les détails, mais personne, jamais, ne croirait un traître mot de ses prédictions. Et toc! Ainsi donc, quand son petit frère partit pour Sparte en vue de ravir la belle Hélène, elle eut beau clamer tous azimuts que ça allait semer une merde noire, tout le monde s en ficha. Et pendant le conflit sanglant qui s ensuivit, A partir de maintenant, j exige que nos soldats éventrent, brûlent, pillent et violent! quand les Troyens constatèrent un matin qu un énorme cheval de bois se tenait devant leurs remparts, Cassandre eut beau s époumoner, crier que c était une ruse, que le cheval était bourré de Grecs armés jusqu aux dents et qu il ne fallait surtout pas le faire entrer dans la place, rien n y fit. Sur ce coup-là, avec ou sans les prémonitions de Cassandre, on se demande bien comment les Troyens ont pu se laisser avoir par un truc aussi évident, mais passons. Bref, la vie de Cassandre fut un enfer. Elle ne se maria jamais, fut violée par un soudard grec lors de la prise de Troie, puis embarquée à Mycènes par Agamemnon tombé sous le charme. Ça déplut à son épouse Clytemnestre, qui demanda à son amant (il n y avait pas de raison) de trucider son mari, puis s occupa personnellement de supprimer Cassandre. Laquelle avait bien sûr tout prévu à chaque fois, pour des prunes évidemment. Donc, si même quelqu un qui sait vraiment prévoir l avenir n arrive à rien du tout, à quoi bon les guignols de Davos? Mais on ne peut pas faire ça! OK, vous avez peut-être raison. Laurent Flutsch On va se faire atomiser par l OTAN! Mais qu au moins nos militaires écrasent en douce les petites fleurs et fassent discrètement des crocs-en-jambe aux vieilles dames. Sinon on va encore passer pour des tapettes! 065 Courrier du chieur A 20 minutes Gratuit 20 minutes, Cher 20 minutes, Vous me pardonnerez, j espère, ce mauvais calembour, mais la lecture de votre édition de ce mardi 22 janvier m a mis sur le cul. J utilise à dessein ce mot pour vous demander de rouvrir ledit numéro à hauteur des pages dites «people» réservées aux stars, petites et grandes, qui constituent l essentiel de votre fonds de commerce. En tout, une dizaine de «news», décomposées en deux catégories : les affaires de cul, justement, et les grossesses plus ou moins avouées d une foultitude de starlettes dont pour ma part j ignorais jusqu à l existence. Ajoutez à ces passionnantes révélations un ou deux soupçons de paternité et roulez rotatives, le bon peuple de la presse gratuite vous en sera reconnaissant. Or donc, j ai appris que Zahia Dehar ne fait plus du tout dans le footeux, que Frédéric Deban se serait jadis prostitué alors que Shy m aurait choqué la Toile entière en montrant son dos griffé au sortir d une partie de jambes en l air qui aurait tourné sadomaso. Quand à Kanye, c est simple, ce type est un obsédé ; la preuve, c est son ex qui le dit! Je dois vous l avouer, toutes ces nouvelles me laissent froid. Que ces gens-là aient du cerf sur la tête ou pas, je m en fous. Que vous publiiez ces âneries, peu me chaut. Non, la raison de mon courroux est ailleurs : c est que dans l article consacré aux amours de Charlie Sheen et de Georgia Jones, une star du porno, le comédien avoue : «Une partie de moi l aime.» Ah bon, lesquelles? Permettez, cher 20 minutes, que, frustré, je tourne la page. Roger Jaunin Pitch Ne xabulotronnons pas le grounchy-grouncha! Les théories du professeur Junge Cette semaine : comment défendre la langue française contre les anglicismes. Le canton de Neuchâtel veut obliger les commerces à abandonner le terme anglais «sale» pour annoncer les soldes, car ce mot a déjà un sens en français et qu on n y comprend plus rien, sans compter que c est prétexte à plein de plaisanteries douteuses. Ce n est pourtant pas aussi simple. Car le mot «solde» a lui aussi plusieurs sens. Outre la vente de marchandises à prix réduit, il peut signifier également la paie du soldat ou encore le reliquat d une somme à payer. Si un magasin affiche un panneau «soldes» dans sa vitrine, comment s assurer qu il ne sera pas assailli de militaires qui viendront réclamer de l argent? C est bien beau de vouloir supprimer les anglicismes, mais si ça ne permet pas de mieux se comprendre, ça ne sert à rien. Il faut donc réformer le français pour y supprimer la polysémie. Pour ce faire, il convient d inventer pour chaque sens de chaque mot un signifiant différent. Ainsi, on décidera d utiliser le néologisme «xabulotron» pour dire «vente d articles moins chers», «zyrifluflu» pour dire «paie» et «klunghstehpouhmih» pour «reliquat». On notera au passage que les termes choisis sont arbitraires, ce qui permet de mieux les différencier phonétiquement et d éviter ainsi les «plogosscrouïnks» Vincent (ou «confusions», au sens de «confondre», à ne pas plogosscrouïnker avec le sens de «trouble psychique caractérisé par la désorientation», que nous appellerons «stratafouèrkx»). La méthode peut paraître «carakataklopesque» (pour «radical» au sens de «réforme profonde», à l opposé du sens de «fragment moléculaire», plus communément défini par le terme «stroportqukl»), mais elle est nécessaire si nous voulons cesser de xabulotronner le «grounchygrouncha» (le «français» dans le sens de «langue française», par opposition au sens de «citoyen de la France», ou «abrutixxxxxt»). Alors, bien sûr, certains se plain- dront que tout cela ne rend pas l apprentissage du grounchy-grouncha plus «priklopil» («simple» dans le sens de «facile à comprendre», au lieu de «qui est trop naïf», qui se dit «plénipotentiairj»), mais si chacun y met du sien, ça finira par zyriflufluer. Même si c est au prix d un stratafouèrkx temporaire pour les élèves. Moi, par exemple, qui suis un zizigrügrü carakataklopesque helvético-abrutixxxxxt, je préfère nettement vriblizioniser du kroump que coênmâtcher du slip. Mais chacun fait comme il greütz. Professeur Junge, phare de la pensée contemporaine

7 12 Rubrique Culture et déconfiture Des Romands Citation à poil - citation dans la - nature. citation Un - citation. vrai fesse-tival! Gaz puant sur la France. Et rien sur le canton de Fribourg. 13 Des védés Visionnaire du temps La sortie controversée ces jours du Zero Dark Thirty de Kathryn Bigelow a soulevé de nombreuses questions, notamment celle de l utilisation de la torture pour obtenir des informations servant à capturer des individus dangereux pour la nation, des terroristes. Un thème brûlant d actualité. Un film passé inaperçu en 1998 mais totalement visionnaire! avait déjà incisé à vif le sujet. Dans Couvre-feu d Edward Zwick, tout y passe : attaque terroriste islamique sur New York, intervention musclée de l armée et des services secrets, camps de prisonniers, torture et un sentiment d incompréhension totale par rapport aux revendications des adversaires. Estampillé «divertissement» alors qu il ne l est pas, le public fut déçu, le box-office décevant et on passa à autre chose. Quinze ans plus tard, force est d admettre que ce brûlot incompris avait tout compris. Michael Frei Karloff, films cultes, rares et classiques, Lausanne. Couvre-feu, d Edward Zwick, 1998, Fox, VF et VOST, DVD et Blu-Ray, 116 min. Vendredi 25 janvier (20 h 30) Samedi 26 janvier (20 h 30) Dimanche 27 janvier (17 h) Hervé Akrich L amour de la langue Vendredi 25 janvier 1 re partie Ultra Dieez Une voix, deux guitares L Esprit frappeur Villa Mégroz 1095 Lutry (VD) Un film De l eau dans notre Cervin Helvét hic Comment redorer le blason de la Suisse, s excuser envers l étranger? Image Problem, docu satirique de deux Bernois, cherche des solutions. Amusant et énervant! Tout le monde le sait, la Suisse est un paradis. Fiscal du moins... Mais si le petit pays qui est le nôtre a encore majoritairement cette image d un type qui découpe son Toblerone au couteau suisse en regardant le Cervin et le coucou qu il porte au poignet avant de jouer du cor des Alpes, ici ou là, on en a une vision moins idyllique et touristique. Le pognon sale qui se planque, les multinationales qui exploitent, la xénophobie qui rampe... Dès lors, comment améliorer l image de marque de la Suisse? C est avec cette idée que Simon Baumann et Andreas Pfiffner ont entrepris de réaliser Image Problem, satire potache et dilettante déguisée en faux film publicitaire, de demander au citoyen lambda, ou à sa caricature, ce qu il faudrait faire pour mieux se faire aimer à l étranger. Le problème d Image Problem, c est que nos deux Candide, qui, Vol- Gare aux grilles par égé taire de rien, sont plus manipulateurs que naïfs, jouent avec les clichés tout en nous faisant prendre l Helvétie pour des lanternes. Quel est leur but? Se foutre de la gueule d un pays qui se résume pour eux à la campagne alémanique et à la Côte d Or zurichoise (le Romand, l immigré, le citadin instruit, connaît pas!) ou susciter le débat? Si certains passages sont amusants (comme d arriver à faire lire des excuses adressées à l étranger à un beauf raciste qui, plus tôt, déclarait : «Adolf n a pas fini le travail.»), la malhonnêteté du processus finit pas agacer. Du Michael Moore à la sauce helvétique? C est ça, et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d alu Bertrand Lesarmes Image Problem, de Simon Baumann et Andreas Pfiffner. Durée: 1 h 28. En salles. HORIZONTAL 1 Pas d ébats pour qui combat, prônait-elle 2 Soumises à travail duraille 3 Trop accro au bistro D acc selon Barack 4 Capitales médiévales 5 Son oreille est cassée à l entendre Yougos égaux sous son joug Extérieures à l intérieur de la Suisse 6 Ueli la prétendit sans chienlit Midinette en chansonnette qui n en finit pas 7 Ne dit guère du Nein-Sager Fait méfait Désigne digne ou indigne 8 Pète sec Ouvre-boîte 9 Arrosoir du terroir Marque de baraque 10 Pas soignées à l heure, tu meurs. VERTICAL 1 Une tête à têt 2 Loup pour l homme moyenâgeux 3 Semble de marbre Succès de Français 4 A cran After seven 5 Allaient aller 6 Où l on fabrique du textile de Belgique Lasso à l assaut de sauvages en long-métrage 7 Danger pour étranger à la conduite Ce n est que du vent 8 Infidèle à la belle Cybèle Après d après un de Capri 9 Assista qui a tenté pénalité Pas sorcier pour l initié 10 Arrêta son char bien avant Bachar. Solution pour les nuls dans le prochain numéro Des cédés Le monde d Olivier Mottet Sa galette, Olivier Mottet a tenu à la concocter dans sa propre cuisine, hors des habituels rassemblements de musiciens, arrangeurs et autres «conseillers». Un choix. «Je voulais travailler seul, m autoriser quelque chose qui me plaise», dit-il. Du coup, il faut croire qu à l arrivée ce quelque chose lui a plu. Que ces quelque 15 chansons dont certaines très courtes collent parfaitement à ses envies du moment et que cet auteur-compositeur-interprète nous livre là ce qu il a de plus précieux, de plus près de lui-même. Olivier Mottet possède son propre monde et, comme nous, certains prendront le temps de quelques écoutes avant d en trouver la clé. Mais une fois la porte ouverte, on se laisse prendre par la main, les accords, la voix, les textes. Ceux de Du mercure dans la rivière, de Vladivostok ou encore de Le soleil, toi et moi sont remarquables de sensibilité et d intelligence. De l artisan à l artiste, il n y a souvent qu une syllabe de différence, Olivier Mottet fait parfaitement le lien entre ces deux mots. Un bouquin Chaud, Marcel! Quelques jours avant Noël, à l hôpital de Saint- Imier, le vieux Mairat passe l arme à gauche. Dans un dernier soubresaut, il murmure à Morgan, son infirmière : «Mon fils, Marcel c était pas un accident, cherche qui a fait ça.» Dans un élan de faiblesse, Morgan promet. Cette jolie Bretonne un peu geignarde, fraîchement débarquée en Suisse, enquête donc sur la mort de Marcel. Elle est secondée par Francis, un soigneur à la barbe broussailleuse et au caractère d ours apprivoisé, et par Joël, un apprenti journaliste maigrichon et colérique à l indéniable talent de farfouilleur. Le trio va se retrouver enlisé dans une affaire qui le dépasse : meurtres et attentats vieux de 30 ans, mystérieux indépendantistes du groupe Brouillon de culture FREDONNER Au plus profond de Monopolis, la bande des Etoiles Noires terrorise les habitants avant de se réunir, chaque soir, à l Underground Café. Dominant la ville depuis son building, le milliardaire Zéro Janvier contemple ce chaos et se promet d y remettre bon ordre. Réalisée par une bande d amateurs aux airs de professionnels, la célèbre comédie musicale arrive à Froideville. Starmania, par l Union chorale L Espérance, Grande Salle de Froideville, les 30.01, 01, 02, 06, 08, Réservations au de 18 h à 20 h, à l épicerie Mille-Feuilles à Froideville ou sur POUFFER Hervé et Florence attendent un enfant. Un heureux événement pour elle, un événement pour lui. Alors qu ils se creusent la tête pour trouver le parfait prénom pour le futur bambin, une foule de gens (voisine, belle-mère, curé ) débarquent et ajoutent leur grain ou leur kilo de sel à la discussion déjà bien animée. Une comédie très marrante menée par une jeunesse douée. Le nom de la mère, par la Jeunesse de la Commune d Orsières, salle Echo d Orny à Orsières, 24,25,26.01 à 20 h. Entrée libre, chapeau à la sortie. ADMIRER Guidés par des scientifiques passionnés et des Kirghizes tout-terrain, des amateurs intéressés de tous âges partent chaque année en quête de la mythique panthère des neiges. Un film documentaire retrace ces expéditions menées au cœur du Kirghizstan. Une demi-heure d images sauvages à couper le souffle suivie par un débat entre le public et les responsables du Programme. Une piste à suivre. Za Panthera, CICG, Genève, Caisse de pensions écologique et éthique Contactez-nous pour un conseil! T Roger Jaunin Les copains d abord Historique! La récente et incroyable découverte d une tour bien planquée dans un passage secret dissimulé dans un faux plafond révolutionne l histoire du château de Gruyères! Menée par les éminents et fringants frangins Jacques et Hubert Froidevaux, dits Plonk & Replonk, l étude déliro-scientifique de cette improbable trouvaille est enfin dévoilée aux yeux aguerris d un public friand d humour et d aventures. Cinquante photomontages inédits ainsi que des installations d objets décalés mettent en scène le retour du mystérieux et farfelu comte Arebourg. Une exposition histori- Du mercure dans la rivière, d'olivier Mottet. Mixé et masterisé par Pascal Rinaldi. Vernissage de l album les 25 et (21 h) au Théâtre du Dé, à Evionnaz. Réservations au ou sur Ins_205x40_def:Nest co-loufoque 9:49 Uhr palpitante Seite 1 bourrée de Bélier, ombres de la bande à Baader Entre la vérité et le danger, l enquête de Morgan et de ses compères piétine dans la neige. Philippe Lachat, un Imérien baroudeur et toucheà-tout, livre ici son premier roman. Page après page, l intrigue prenante et bien ficelée célèbre le véritable héros du livre : le Jura et son histoire. La nature, comme les habitants, est pure et sauvage, la neige est abondante et domptée, la bouffe est succulente. Il y fait bon vivre et d aucuns y meurent trop vite. Alinda Dufey Fallait pas faire ça, Marcel!, de Philippe Lachat, Editions Mon Village, 256 pages. Signature de Philippe Lachat : samedi 26 janvier, Payot à La Chaux-de-Fonds, de 11 h à 13 h. romantisme, de tribulations et de rebondissements qui se termine par la projection d une petite bio des deux artistes chaux-de-fonniers et l extrait de leur premier DVD. Le château de Gruyères renferme un vrai petit trésor. A.D. Chroniques du comte Arebourg, exposition de Plonk & Replonk, château de Gruyères, du au

8 14 Mass merdia Rebuts de presse World Economic Forum : il n y a même plus un Davos à ronger. 15 Le train augmentera trois fois Dans son communiqué de presse du 17 janvier, Economiesuisse aborde les transports en Suisse. Elle relève que les usagers du train profitent de «nombreuses incitations financières pernicieuses» et que «la mobilité est trop bon marché en général, raison pour laquelle le trafic augmente constamment». La solution d Economiesuisse? Majorer le prix des billets CFF en fonction du coût réel des transports effectués. Aujourd hui, les passagers ne paient que 30 à 50 % de ce coût ; il faut donc multiplier le prix des billets par 2 ou 3 pour que ces parasites paient réellement ce que coûtent tous leurs déplacements. On devine facilement ce qui irrite Economiesuisse : l ingérence de l Etat, qui assume une part des investissements dans les transports publics. Ce dirigisme étatique fait obstacle au libéralisme que prône Economiesuisse. Voilà qui soulève d intéressantes questions. D abord, idéologiquement, le libéralisme défend les libertés individuelles ; mais quelle liberté pour ceux qui ne pourront plus se payer un billet de train devenu trop cher? L approche d Economiesuisse débouche ainsi sur le cloisonnement social : lorsqu une partie de la population ne pourra plus prendre le train aussi facilement que maintenant, elle se concentrera dans des zones de paupérisation. Pas besoin de construire des murs pour créer des ghettos : il suffit de faire en sorte que leurs habitants n aient plus les moyens d en sortir. Les défenseurs de l automobile, eux aussi, râlent que l Etat soutient les transports publics à leur détriment. Vraiment? Depuis 30 ans, on ne peut traverser la région de Berne sans être freiné par des travaux, financés par l Etat, dont l utilité ne saute pas aux yeux. Dans les pays voisins, on entretient dix fois moins les autoroutes : elles sont toujours là et on y roule dix fois mieux. Le goudron suisse est-il donc de moindre qualité? Les asphalteurs travaillent-ils comme des cochons? Dans une politique globale, ne pourrait-on pas faire l économie de ces travaux routiers permanents et exagérés pour réduire les frais des transports en général? Et pourquoi ne pas rêver de transports publics gratuits, comme à Tallinn (Estonie) depuis le début de cette année? Ah non, pardon : ça déplairait à Economiesuisse. Stéphane Bovon CADEAU À TOUS LES ABONNÉS Info lecteur Annulation d annulation Abonnés bernés En cas de désabonnement, le journal Coopération ne se montre pas très coopératif. Depuis des mois et des mois, Monsieur Carter est agacé de découvrir chaque semaine le journal Coopération dans sa boîte aux lettres. Il ne l ouvre pas, ne le lit pas, perd du temps à le ficeler pour la déchetterie et trouve que vu l épaisseur du machin, c est du gaspillage écologiquement parlant. Un jour, il décide donc de prendre le temps d annuler cet abonnement qu il ne se souvient même pas d avoir souscrit. Après plusieurs appels téléphoniques sans réponse au service clientèle, Monsieur Carter opte pour un autre mode de communication. Il envoie, aux cinq adresses réservées à la clientèle dudit journal, un long courriel demandant la résiliation de son abonnement. En retour, lui parviennent pas moins de trois réponses différentes de confirmation de résiliation, dont une qui précise qu il recevra encore un dernier numéro d ici à quelques jours. Mais après, fini, plus de Coopération. Des semaines plus tard, malgré toutes ces belles promesses, le malheureux reçoit encore ce maudit tas de papier. Inflexible dans son combat, il envoie un nouveau message électronique pour mettre un terme à son abonnement et faire part de son mécontentement à toutes les adresses connues du journal, dans l espoir que cette fois-ci il obtiendra la coopération de Coopération. Pour tout renouvellement ou nouvel abonnement, vous recevrez en bonus le recueil du meilleur de Vigousse.* 84 pages, format 24 x 31 cm, valeur fr > > Vigousse * jusqu à épuisement du stock. Sortie de Roth La nouvelle n a eu droit qu à quelques lignes dans Le Matin ( ) et pourtant elle est de taille : Jean-Jacques Roth, directeur de l Actualité à la RTS, quitte le navire SSR pour rejoindre la flotte Tamedia en tant que rédacteur en chef adjoint au Matin Dimanche. Le bon peuple, certes, n en a rien à cirer. Mais ce départ brutal est assez révélateur des ratés de la célèbre convergence radio-télévision chère à Gilles Marchand, patron de la RTS. Après trois ans à son poste, Jean-Jacques Roth, qui supervisait les rédactions TV et radio, s est rendu compte qu il ne servait strictement à rien, sinon à chapeauter deux médias qui ont déjà chacun leurs flopées de chefs. Fort de ce constat, l honnête et sympathique directeur jette donc l éponge, laissant le soin à la RTS de lui trouver un successeur (ou une?) qui n aura pas plus de raison d être. Lundi 21 janvier, dans un courriel interne adressé à tous les journalistes des deux maisons, Jean- Jacques Roth salue la compétence de tous et les rencontres fructueuses qu il a eues avec chacun, ajoutant que «c est grâce à cela que s est construit le projet de convergence qui était au centre de mon mandat». Preuve qu en trois ans il aura au moins appris à parler la langue de bois maison! Piqués de grève Découpé dans 20 minutes ( ) : un articulet sur une grève du personnel hospitalier à la Providence, illustré par un bloc sculpté romain et deux archéologues vaudois hilares (dont un connu de la rédaction). Confondant! Débit de boisson Entrefilet découvert par un lecteur : «Accident à Bienne. Un automobiliste en état d ébriété a terminé sa course dans la Suze.» Avec des glaçons? Christophe Passer, l éloge Hommages par-ci, louanges par-là, la presse romande n a pas lésiné sur l encens après la disparition de Claude Nobs. L Hebdo non plus, qui titrait en couverture ( ) : «Claude Nobs. L hymne à la joie. Un hommage de Christophe Passer». Et l admirable «grand reporter» de s étaler sur huit pages en mémoire au grand homme en parlant de «son ami» Claude pour, comme à son habitude, parler surtout de lui-même : «Un jour, il m a passé un petit tapis, motifs modernes de design italien, lors d un envol d un mariage. Une autre fois encore, je lui dis en passant que sa montre est jolie, il l enlève et me la donne. Oh, elle ne valait rien, quelques dizaines de francs. Mais je revois le geste, je m entends lui dire : Non, arrête, qu est-ce que tu fais!? J ai toujours la montre arrêtée. Mais le jour de sa mort, je l ai portée, car c était l heure.» Et trois pages plus loin, Christophe Passer conclut : «Claude parlait peu de lui, finalement.» Un exemple trop peu suivi. Palace secours Global Geneva est un nouveau trimestriel de luxe comme seuls les Genevois savent en publier. Ce premier numéro, sans trop de pub encore, est consacré à ceux qui font la gloire de la ville internationale. Mais pas seulement. On peut y découvrir une enquête des plus spectaculaires intitulée «L incroyable affaire du coffre-fort volant à l hôtel La Réserve». On y découvre comment deux malfrats ont réussi à piquer un coffre-fort (forcément bien garni) dans une suite de ce 5 étoiles : sous l œil des caméras de surveillance, ils ont créé une sorte de téléphérique avec une couette pour faire s envoler le butin par le balcon. Le préposé à la sécurité n a pas bronché. Et comble de l histoire, La Réserve n a pas voulu endosser la responsabilité de ce vol. Un hôtel vraiment très casse! Le cahier des sports T es qui, toi? Tralalilalère, «on» a un nouveau champion! Nom : Wawrinka. Prénom : Stanislas, dit Stan. D accord, ça ne sonne pas vraiment suisse, c est soupçonnable de venir d ailleurs, mais c est là. Partout. A la une des journaux, papiers ou télévisés, sur toutes les ondes et les couvertures de magazines. Et ça dégouline de compliments, ça tresse des louanges. Façon «Wawrinka géant!», «Stan le Magnifique!» Et tout cela au prétexte qu au sortir d une rencontre de plus de cinq heures il a bel et bien failli se payer la tête du numéro un mondial. Surtout, ça découvre. Le genre «Un champion est né!» ou mieux encore «Wawrinka chez les grands!» Comme si le bonhomme débarquait de nulle part, était tombé du ciel ou tiens! - sorti de la lampe d Aladin. Alors on interroge sa tendre et belle épouse sur le thème «qui c est celui-là», et il y a fort à parier qu on va bientôt le montrer en train de faire ses courses ou au jardin d enfants avec son petit bout d chou. C est vrai que la «Stanmania», ça sonne bien. Sauf que là on ne parle pas d un opéra rock mais de tennis. Stanislas Wawrinka n est pas né sur une scène de théâtre, encore moins sur celle de la Rod Laver Arena. Ce garçon, mais oui, a un passé, des parents, une enfance, beaucoup d amis, une famille et tout cela fait une vie, sa vie. Il n a pas, c est sûr, le «génie» que l on prête à Roger Federer. Il le sait et a appris à suivre sa propre route. Il bosse comme un fou, parfois ça paye et d autres pas. Mais, bon Dieu, qu on ne vienne pas me dire ou colporter l idée que ce qu il a réalisé à l Open d Australie tient du «miracle». Aujourd hui, Stan Wawrinka occupe le 17 e rang dans la hiérarchie mondiale. Mon-dia-le! Ce qui, en clair, signifie que sur les 1984 joueurs classés cette semaine sur les listes de l ATP il n y en a, aujourd hui, que 16 qui sont meilleurs que lui. Et ça non plus, ça ne tombe pas du ciel. Et ce sera tout pour cette semaine. Roger Jaunin

9 La France aux islamistes : «Passez-moi le Sahel!» 16 La suite au prochain numéro BÉBERT DE PLONK & REPLONK Bonne nouvelle pour ses détracteurs (qui nous labourent le mou), Quentin Tarantino est à deux films de la fin de sa carrière. Oui, Django Unchained, western passablement à l Ouest mais pas terne, est l antépénultième long-métrage de sa filmographie, le bonhomme ayant souvent dit qu il en réaliserait dix et basta! Bon, il y a quelques années, Luc Besson nous avait aussi fait le coup du «dix de der» et son compteur, après quinze longsmétrages, tourne encore Le cinéma est un art où l on se berce d illusions. Sang pour sang Tarantino Donc, comme à chaque fois qu un film de «Q.T.» sort, on a droit à la vieille polémique, hypocritement offusquée, du «ce ne serait pas un peu violent, n a-t-il pas un peu forcé sur le ketchup pour son western spaghetti?». On subit aussi les désormais sempiternelles querelles sur Twitter ou autres blogs pour gogos en mal de débats qui ne volent pas haut. Qu ils prennent leurs clics et leurs clashs! Si Tarantino tournait des épisodes de Martine à la plage, ça se saurait et si le sang effarouche ces vierges vigies des bonnes mœurs, personne ne les oblige à aller au cinéma voir ce dégradant spectacle si salissant pour les yeux. Ensuite, le film serait raciste, selon certains. Ce serait drôle si ce n était pas aussi con. Rappelons que Django parle d un esclave libéré (déchaîné dans tous les sens du terme), qu il se fout de la gueule du Ku Klux Klan et qu il se lit clairement comme un film militant contre toute discrimination, d hier comme d aujourd hui. Mais voilà, on y entend 110 fois le mot «nigger», d après un mec qui n avait rien de mieux à faire que compter. Et c est un Blanc derrière la caméra alors que, selon le raisonnement du cinéaste Spike Lee, seul un Noir peut s attaquer à l esclavagisme. Il faudra veiller à trouver un vrai tétraplégique pour tourner Intouchables 2 Non, sérieusement, allez voir Django parce qu un type qui a le sens de la mise en scène, dont les dialogues ne sont pas écrits en langage SMS et qui permet à un ancien acteur de la série Rex (!), Christoph Waltz, de prouver quel génie il est, ça ne court pas les plaines. De l Ouest ou d ailleurs. Et si vous voulez un film qui flingue et qui stigmatise les étrangers, voyez plutôt du côté des productions Besson (c est un exemple, pas une fixette). Bertrand Lesarmes C est arrivé la semaine prochaine (ou du moins ça se pourrait bien) Mali baba Hollande perd le Nord Minder rien L initiative paie bien Météo et tes bas Neige jusqu en montagne Maurer président Plus que 340 jours Vigousse vendredi 25 janvier 2013

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Une toute jeune ille comprend dificilement les derniers mots de sa mère mourante, mais n ose lui faire répéter. Pourtant voilà Cendrillon liée à cette phrase : Tant que tu penseras à moi tout

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore.

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. «Tu seras aimée le jour où tu pourras montrer ta faiblesse, sans que l autre s en serve pour affirmer sa force.» Cesare PAVESE.

Plus en détail

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B1 : en bref Thème : La vie en banlieue parisienne Après une mise en route sur le début du film, les apprenants découvriront l

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail

Nouvelle salve de Brèves en six coups!

Nouvelle salve de Brèves en six coups! < 12 décembre 2007 > Nouvelle salve de Brèves en six coups! Blocher, Freysinger, Rothenbühler, Cinq cent mille nouveaux lecteurs, La hiérarchie des nouvelles, Comment calculer une part de marché. Blocher

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE!

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! rétablissement et psychose / Fiche 1 JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! JJérôme s énerve : «Je ne suis pas psychotique! Vous ne dites que des conneries! Je suis moi, Jérôme, et je ne vois pas le monde comme vous,

Plus en détail

CONSTAT EN COULEURS AVERTISSEMENT. Vous venez de télécharger un texte sur le site leproscenium.com.

CONSTAT EN COULEURS AVERTISSEMENT. Vous venez de télécharger un texte sur le site leproscenium.com. CONSTAT EN COULEURS AVERTISSEMENT Vous venez de télécharger un texte sur le site leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence, avant son exploitation, vous devez obtenir

Plus en détail

Un taxi à New York. L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici.

Un taxi à New York. L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici. Version audio - CLIQUE ICI Un taxi à New York L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici. Ici, on est à New York City, c

Plus en détail

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE : MALE : FEMALE : MALE : Heureusement que nous sommes très en avance.

Plus en détail

Raphaël Arnáiz, en religion frère Marie-Raphaël, est né le

Raphaël Arnáiz, en religion frère Marie-Raphaël, est né le Bienheureux Raphaël Arnáiz Barón (1911-1938) Raphaël Arnáiz, en religion frère Marie-Raphaël, est né le 9 avril 1911 à Burgos en Espagne, premier de quatre enfants d une famille aisée, catholique pratiquante.

Plus en détail

Amis ou ennemis? Compréhension de lecture Andrée Otte

Amis ou ennemis? Compréhension de lecture Andrée Otte Compréhension de lecture Andrée Otte Amis ou ennemis? Chrystine Brouillet, Ed. La Courte Echelle, Montréal Si Jean-François Turmel croit m impressionner avec son walkman, il se trompe! Quand je pense à

Plus en détail

L hiver Qui sommes nous? Amoureux ou coupable

L hiver Qui sommes nous? Amoureux ou coupable La magie des mots Bienvenue Un poème Merci à tous Les mots Etre une chanson Juste un petit mot L aigle et le vermisseau La prière de la dent L oiseau Une note de musique L amour Ma naissance Fleur d amour

Plus en détail

Nous les transcrivons fidèlement afin qu à votre tour vous puissiez juger du talent des unes et des autres!

Nous les transcrivons fidèlement afin qu à votre tour vous puissiez juger du talent des unes et des autres! Collège International de Cannes. Concours de «La plus belle lettre de l alphabet» 2014 Ah! La lettre! Comme chaque année notre grand jury, composé de Messieurs DICTIONNAIRE, ORTHOGRAPHE et De BEAULANGAGE

Plus en détail

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère La Couleur du lait Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère A vue d œil Titre original : The Color of Milk Nell Leyshon, 2012. Première publication en Grande-Bretagne

Plus en détail

La liberté de religion des enfants et des adolescents. Thomas, ses parents et leur religion

La liberté de religion des enfants et des adolescents. Thomas, ses parents et leur religion La liberté de religion des enfants et des adolescents Thomas, ses parents et leur religion Mise en situation Tu es un avocat qui travaille en droit familial depuis bientôt 15 ans. Tu participes également

Plus en détail

Se Renseigner sur la Loi

Se Renseigner sur la Loi Se Renseigner sur la Loi Le droit pénal Les crimes et la police Qu est-ce que le droit pénal? Le droit pénal rend illégal tout actes qui mènent à la blessure ou la mort de quelqu un à la main de quelqu

Plus en détail

2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript

2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript 2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Familiarisation Text FEMALE: Allô, Monsieur Ledoux? Madame Chavignol à l appareil, la maman de Maxime. Je voudrais

Plus en détail

Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON

Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON Dans la collection Visages du monde : Les enfants des rues (Marc Cantin) Du même auteur chez d autres éditeurs : Têtes de mule, Seuil Jeunesse Pourquoi c est interdit?, Oxygène

Plus en détail

Entrée de Simon. Acte 1 Scène 6 : Rebecca, Edith, Agathe, Simon

Entrée de Simon. Acte 1 Scène 6 : Rebecca, Edith, Agathe, Simon Entrée de Simon. Acte 1 Scène 6 : Rebecca, Edith, Agathe, Simon Agathe : Simon, mon chéri! Simon (embrassant sa mère) : Salut maman. Mais tu es en pleine forme dis-moi! (embrassant Rebecca) Toi, par contre,

Plus en détail

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe de Luc Tartar * extraits * Les sardines (on n est pas des bêtes) - Qu est-ce qu

Plus en détail

Ne vas pas en enfer!

Ne vas pas en enfer! Ne vas pas en enfer! Une artiste de Corée du Sud emmenée en enfer www.divinerevelations.info/pit En 2009, une jeune artiste de Corée du Sud qui participait à une nuit de prière a été visitée par JésusChrist.

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Une interview avec la direction de l'ofaj, Max Claudet et Eva Sabine Kuntz Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Le Grand méchant

Plus en détail

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint 1 Esprit Saint, que fais-tu dans le cœur des personnes? 2 Le 3 ème CLIC nous a donné des indices en provenance de la Bible

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

Une histoire de Letizia Lambert

Une histoire de Letizia Lambert Une histoire de Letizia Lambert Voix off : Aujourd hui c est dimanche. Bonne nouvelle, c est le jour du cinéma. Voix off : Gabriel aime ce moment car... Voix off :...c est très ennuyeux l hôpital. Voix

Plus en détail

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit.

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit. Correspondance jusqu à la mort MARIA PHILIPPOU ========================= Mary : Mon cher John. J espère que tu vas bien. Je n ai pas reçu eu de tes nouvelles depuis un mois. Je m inquiète. Est-ce que tu

Plus en détail

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 Salut! Est-ce que tu as un bon copain? Un meilleur ami? Est-ce que tu peux parler avec lui ou avec elle de tout? Est-ce

Plus en détail

Thomas Impressions du mois de Novembre. Musset est dans la place, Cirque et Attentat.

Thomas Impressions du mois de Novembre. Musset est dans la place, Cirque et Attentat. Thomas Impressions du mois de Novembre. Musset est dans la place, Cirque et Attentat. Tu cours derrière une scène Permettez-moi de vous suivre Ça est frénétique, ça est énorme plus que jamais et ça prend

Plus en détail

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE 52 INSIDE Un autre regard sur Michel R. WALTHER Directeur général de la Clinique de La Source Directeur général de la Clinique de La Source, Michel R. Walther est né en 1949 au Maroc de parents suisses.

Plus en détail

GUIDE POUR LA CONDUITE ET LE COMPORTEMENT DES FORCES DE POLICE. Servir et protéger

GUIDE POUR LA CONDUITE ET LE COMPORTEMENT DES FORCES DE POLICE. Servir et protéger GUIDE POUR LA CONDUITE ET LE COMPORTEMENT DES FORCES DE POLICE Servir et protéger En bref Comité international de la Croix-Rouge 19, avenue de la Paix 1202 Genève, Suisse T +41 22 734 60 01 F +41 22 733

Plus en détail

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas?

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas? Première scène Il est assis sur le bord du lit. En boxer-short et en tee-shirt. Il fait visiblement de grands efforts pour se réveiller. Elle est dans la cuisine. On ne la voit pas encore. Quel temps fait-il?

Plus en détail

Name, Vorname: Nummer: Seite 1. Kantonale Prüfung 2009

Name, Vorname: Nummer: Seite 1. Kantonale Prüfung 2009 Name, Vorname: Nummer: Seite 1 Kantonale Prüfung 2009 für die Zulassung zum gymnasialen Unterricht im 9. Schuljahr GYMNASIEN DES KANTONS BERN FRANZÖSISCH NULLSERIE Bitte beachten: - Bearbeitungsdauer 60

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

Le conte du Petit Chaperon rouge

Le conte du Petit Chaperon rouge Le conte du Petit Chaperon rouge d après les frères Grimm Il était une fois une petite fille que tout le monde aimait et sa grand-mère encore plus. Elle ne savait que faire pour lui faire plaisir. Un jour,

Plus en détail

Le Petit Chaperon rouge Conte de Grimm

Le Petit Chaperon rouge Conte de Grimm Lecture suivie n 6 - Période 3 : Janvier - Février page n : rouge Conte de Grimm Il était une fois une charmante petite fille que tout le monde aimait au premier regard. Sa grand-mère qui l adorait plus

Plus en détail

NOTRE société évolue de plus en plus vite, l espérance de vie des Français

NOTRE société évolue de plus en plus vite, l espérance de vie des Français Préface NOTRE société évolue de plus en plus vite, l espérance de vie des Français et leur longévité augmentent bien plus que nous ne l avions imaginé depuis cinquante ans. Dans de nombreux domaines, on

Plus en détail

Septième Tradition. «Tous les groupes devraient subvenir entièrement à leurs besoins et refuser les contributions de l extérieur.»

Septième Tradition. «Tous les groupes devraient subvenir entièrement à leurs besoins et refuser les contributions de l extérieur.» Septième Tradition «Tous les groupes devraient subvenir entièrement à leurs besoins et refuser les contributions de l extérieur.» Des alcooliques qui subviennent à leurs besoins? A-t-on jamais entendu

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

EMERVEILLE. Psaume 19

EMERVEILLE. Psaume 19 EMERVEILLE Psaume 19 Cédric Chanson La Colline, le 12 juillet 2015 Soli Deo Gloria 1. S émerveiller, remercier, partager (Faire passer et déguster des morceaux de melon) Comment vous trouvez ce melon?

Plus en détail

Poème n 9. Poème n 10

Poème n 9. Poème n 10 Poème n 9 Quand je t ai vu, je savais que t avais un bon jus. Je t ai goutté, tu étais sucré Je ne pouvais plus me passer de toi Mais un jour, tu m as fait grossir Merci coca-cola pour tout ce plaisir

Plus en détail

L écrivain. Il était arrivé là sans vraiment savoir comment. Mais il est clair que ce vieux portique en bois lui barrait la route.

L écrivain. Il était arrivé là sans vraiment savoir comment. Mais il est clair que ce vieux portique en bois lui barrait la route. L écrivain Il se trouvait devant la porte. Il était arrivé là sans vraiment savoir comment. Mais il est clair que ce vieux portique en bois lui barrait la route. Faire demi-tour il ne le pouvait! Pourquoi?

Plus en détail

Titre Usage Livret. Chantez, priez, célébrez le Seigneur Entrée Page 3. Dieu nous accueille Entrée Page 3

Titre Usage Livret. Chantez, priez, célébrez le Seigneur Entrée Page 3. Dieu nous accueille Entrée Page 3 SOMMAIRE : Titre Usage Livret Chantez, priez, célébrez le Seigneur Entrée Page 3 Dieu nous accueille Entrée Page 3 Nous sommes le corps du Christ Entrée Page 4 Si le Père vous appelle Entrée Page 4 Je

Plus en détail

Contre la pauvreté j agis un peu. Pourquoi? Comment?

Contre la pauvreté j agis un peu. Pourquoi? Comment? Contre la pauvreté j agis un peu beaucoup à la folie Pourquoi? Comment? Objectif de l animation Echanger sur nos engagements dans la lutte contre la pauvreté : contre la pauvreté, pour la justice sociale

Plus en détail

En effet comme vous le rappelle toujours le ministre le jour où il prend soin de vous écrire pour vous retirer votre permis :

En effet comme vous le rappelle toujours le ministre le jour où il prend soin de vous écrire pour vous retirer votre permis : (Mini) Tremblement de terre dans les juridictions pénales (avril 2009) Alors que depuis des années on ne cesse de s élever contre la durée moyenne de 2 à 3 ans des recours devant les juridictions administratives

Plus en détail

Garde de jour pour enfants

Garde de jour pour enfants Garde de jour pour enfants comprendre les dispositions de garde et les ordonnances de la cour criminelle ou du tribunal de la famille Contexte Les garderies ont pour principale tâche de préserver en tout

Plus en détail

Paye Bah. Ibrahim Touré

Paye Bah. Ibrahim Touré Mon pays est immense comme un continent A cause de la guerre, les gens sont mécontents. La guerre a tout détruit au nord Personne n ose sortir dehors Même les ampoules la nuit ne s allument plus Le jour

Plus en détail

INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. PERSONNAGES PROBLÈME À L ÉCOLE ZUT! JE L AI PERDU!

INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. PERSONNAGES PROBLÈME À L ÉCOLE ZUT! JE L AI PERDU! INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. Un membre de l équipe doit réfléchir à une façon de résoudre le problème. Les autres membres de l équipe

Plus en détail

au s s i on t un e âm e

au s s i on t un e âm e Frère Marie-Angel Les canailles au s s i on t un e âm e Itinéraire spirituel d un enfant SDF éditions des Béatitudes Préface Je m appelle Angel. Mon second prénom chrétien est Gabriel et c est par ce dernier

Plus en détail

Au pays du non voyant

Au pays du non voyant Olivier Guiryanan Au pays du non voyant Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les

Plus en détail

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005 Irina L. Irina d ici Témoignage recueilli en juin 2005 Production : atelier du Bruit Auteur (entretiens, récit de vie, module sonore) : Monica Fantini Photos : Xavier Baudoin 197 7 Naissance à Caransebes,

Plus en détail

Agenda N 15 Musée d histoire des sciences de Genève

Agenda N 15 Musée d histoire des sciences de Genève RUE DE LAUSANNE 128 1202 GENÈVE WWW.VILLE-GE.CH/MHS TOUS LES JOURS SAUF LE MARDI 10h-17H ENTRÉE LIBRE Agenda N 15 Musée d histoire des sciences de Genève PROGRAMME DU MUSÉUM DE GENèVE VOIR AU VERSO Décembre

Plus en détail

Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions.

Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions. LIRE UN CNTE ET RÉPNDRE À UN QUESTINNAIRE METTANT EN JEU DIFFÉRENTES CMPÉTENCES. Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions. Dans une forêt très sombre,

Plus en détail

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux?

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux? Réponses au questionnaire ludique par de 2 classes de CM1/CM2 de Courtoiville (35) Suite à la projection durant la Biennale de l égalité 2011 à Saint-Malo. 1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film.

Plus en détail

Les 10 Excuses qui vous Paralysent

Les 10 Excuses qui vous Paralysent Jérôme YVON Les 10 Excuses qui vous Paralysent Les réponses pour agir! Investisseur Immobilier Débutant.fr Les gagnants trouvent des moyens, les perdants des excuses F. D. Roosevelt Investisseur Immobilier

Plus en détail

Coups d news de Pascal Sugg

Coups d news de Pascal Sugg Good News Matière à Répliques du 8/0/5 Coups d news de Pascal Sugg Texte écrit dans le cadre de la soirée «Matière à Répliques» du samedi 8 février 05 à la Galerie Le Palladion à Toulouse autour du tableau

Plus en détail

Conversations au château hanté : Scène de ménage

Conversations au château hanté : Scène de ménage Séquence 34 - Sketch 1/5 Les verbes terminés par «-ant» sketches à imprimer, sketchs à imprimer, sketch à imprimer, sketches gratuits, sketchs gratuits, sketch métier, sketch à jouer, sketch fle, sketch

Plus en détail

SERVICE DE LOCATION D EXPOSITIONS * CARTOPOLE BAUD

SERVICE DE LOCATION D EXPOSITIONS * CARTOPOLE BAUD SERVICE DE LOCATION D EXPOSITIONS * CARTOPOLE DE BAUD SERVICE DE LOCATION D EXPOSITIONS LE CARTOPOLE DE BAUD SORT DE SES MURS ET PART A LA RENCONTRE DES BRETONS Création d expositions temporaires itinérantes

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

( ) et maintenant priorité au direct en Grande-Bretagne le couple est arrivé

( ) et maintenant priorité au direct en Grande-Bretagne le couple est arrivé Us ( ) et maintenant priorité au direct en Grande-Bretagne le couple est arrivé il y a un peu plus d une heure maintenant à l aéroport d Heathrow en Grande- Bretagne vous le voyez ils ont été accueillis

Plus en détail

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir.

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. 2 Dieu vous aime et il tient ses promesses. Depuis que Dieu a fait le monde, il a promis de prendre

Plus en détail

Xellow ROSUNBERG. Description : Historique :

Xellow ROSUNBERG. Description : Historique : 2 2 Prologue En des temps reculés, circulait une légende. Celle-ci expliquait ce qu était une élue, une tueuse de vampires. Cette histoire racontait que l Homme créa la tueuse pour combattre tous les vampires

Plus en détail

SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT

SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT TU ES ACTIF SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX. MAIS CONNAIS-TU TON PROPRE RÉSEAU SOCIAL? QUELLES SONT LES PERSONNES DE TON ENTOURAGE

Plus en détail

KHALED AL KHAMISSI. traduit de l arabe (Egypte) par Hussein Emara et Moïna Fauchier Delavigne

KHALED AL KHAMISSI. traduit de l arabe (Egypte) par Hussein Emara et Moïna Fauchier Delavigne KHALED AL KHAMISSI Taxi traduit de l arabe (Egypte) par Hussein Emara et Moïna Fauchier Delavigne 1 Mon Dieu! Quel âge pouvait avoir ce chauffeur de taxi? Et quel âge pouvait avoir sa voiture? Je n en

Plus en détail

Le dispositif conçu pour M6 et Orange pour soutenir l offre de forfaits illimités M6 Mobile by Orange

Le dispositif conçu pour M6 et Orange pour soutenir l offre de forfaits illimités M6 Mobile by Orange Le dispositif conçu pour M6 et Orange pour soutenir l offre de forfaits illimités M6 Mobile by Orange 1 Soutenir l offre de forfaits illimités M6 Mobile by Orange Campagne TV et radio Site internet Brochures

Plus en détail

La cigale et la fourmi I

La cigale et la fourmi I Enseignant La cigale et la fourmi I Socles de compétences de français Enseignement secondaire 1 er degré COMPTE D'ÉPARGNE + INTÉRÊT ALEX 230 Porte d entrée Banque Compétences Gérer la compréhension du

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

Français Authentique Pack 2

Français Authentique Pack 2 Guide : Comment utiliser le pack 2 Discussions Authentiques Cher(e) ami(e), Merci d avoir acheté le pack 2 Discussions Authentiques. C est une bonne décision et vous ne le regretterez pas. Je mets à votre

Plus en détail

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E Pour qu un enfant se «laisse» encadrer ou discipliner, il faut d abord que ses besoins affectifs soient satisfaits : Mon enfant est-il sécurisé par quelques règles

Plus en détail

Noël, une rencontre! D.D.E.C. 43 Pôle Primaire SDC Le Puy Avent/Noël 2014 Page 1

Noël, une rencontre! D.D.E.C. 43 Pôle Primaire SDC Le Puy Avent/Noël 2014 Page 1 Noël, une rencontre! D.D.E.C. 43 Pôle Primaire SDC Le Puy Avent/Noël 2014 Page 1 1 ère rencontre En marche vers Noël : Restons éveillés Ecoute de la Parole de Dieu (Cf. Annexe 1) Mime les attitudes des

Plus en détail

Unité 3 es oches et leurs reproche r s p r leu, senu je s Le page 37

Unité 3 es oches et leurs reproche r s p r leu, senu je s Le page 37 es Les jeunes, leurs proches et leurs reproches page 37 1 Je sais communiquer! Écoutez le dialogue suivant, entre Christophe, un copain de Lucas et son père. Cochez les bonnes cases dans le tableau suivant.

Plus en détail

Le droit criminel et le droit de la famille

Le droit criminel et le droit de la famille FR 00 4 4 Le droit criminel et le droit de la famille Le droit de la famille et les femmes en Ontario Un seul droit de la famille pour toutes les femmes Renseignez-vous sur vos droits fodf Femmes ontariennes

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

Gabor Szilasi. Gabor Szilasi Clip 1

Gabor Szilasi. Gabor Szilasi Clip 1 Gabor Szilasi Gabor Szilasi Clip 1 Comment je suis devenu photographe C est, c est pas ce que je voulais devenir, photographe, mais j ai commencé à étudier en médecine et je voulais me sauver en 49 de

Plus en détail

PARLER DE L INFLUENCE DE LA PUBLICITÉ

PARLER DE L INFLUENCE DE LA PUBLICITÉ Activités éducatives pour les 10 à 11 ans PARLER DE L INFLUENCE DE LA PUBLICITÉ HABILETÉS FINANCIÈRES ANALYSER LES PUBLICITÉS DIFFÉRENCIER LES BESOINS DES DÉSIRS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ La publicité est

Plus en détail

Compréhension orale - 40 minutes

Compréhension orale - 40 minutes Compréhension orale - 40 minutes L épreuve de compréhension orale rassemble 4 sections comprenant 60 questions. SECTION A 8 questions Associer des illustrations à des messages oraux. SECTION B 26 questions

Plus en détail

En voiture Simone. Luc Tartar Editions Lansman

En voiture Simone. Luc Tartar Editions Lansman Simone Luc Tartar Editions Lansman Entre le père, avec un cadeau. PAPA Le père : Simone? Tu es là? Evidemment que tu es là. On m a dit que tu avais roulé sous une voiture. Simone. Que s est-il passé? Temps

Plus en détail

Dans la première ruse de Renart, ce fut Ysengrin la victime.

Dans la première ruse de Renart, ce fut Ysengrin la victime. Je vais vous présenter les ruses de Renart dans le roman de Renart. Renart, notre héros Renart est le personnage principal choisi par l'auteur. Dans chacune de ses histoires, il est dans une mauvaise posture

Plus en détail

Quand un homme est agressé en chemin

Quand un homme est agressé en chemin Point de Passage obligé 6 : Jésus, «notre salut» Quand un homme est agressé en chemin Intention théologique du module : Jésus, Dieu proche, invite les hommes à s «approcher» de leurs frères. Introduction

Plus en détail

Lettre ouverte à mon homme

Lettre ouverte à mon homme L amour 6 DITES-MOI UN PEU Lettre ouverte Lettre ouverte à mon homme Dans dix-huit jours je serai mariée, tu seras mon époux. Pourtant, je ne t aime pas. J ai vingt-neuf ans, un physique agréable, un travail,

Plus en détail

LA DÉFENSE DES DROITS DE L HOMME. Pour le meilleur et surtout pour le pire. Nina Bonche et Camilia Gaied. Lycée Jacob Holtzer, Firminy

LA DÉFENSE DES DROITS DE L HOMME. Pour le meilleur et surtout pour le pire. Nina Bonche et Camilia Gaied. Lycée Jacob Holtzer, Firminy LA DÉFENSE DES DROITS DE L HOMME Pour le meilleur et surtout pour le pire Nina Bonche et Camilia Gaied Lycée Jacob Holtzer, Firminy 25 «Il me répétait sans cesse que j étais la femme de sa vie, qu à tout

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Qu'est-ce qu'on gagne?

Qu'est-ce qu'on gagne? Qu'est-ce qu'on gagne? Un couple au train de vie aisé rencontre un homme travailleur précaire et une femme plombier qui vie en marge et travaille seulement quand elle a besoin d'un peu d'argent. Durée

Plus en détail

Nom : Prénom : Date :

Nom : Prénom : Date : J observe le livre dans son ensemble, je le feuillette et je réponds aux 1) Je complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Collection Genre 2) Qui

Plus en détail

concours sois intense au naturel

concours sois intense au naturel concours sois intense Tu veux participer? Rends-toi sur le site, réponds au jeu-concours et cours la chance de gagner le grand prix, d une valeur approximative de 2 000 $, ou encore l une des nombreuses

Plus en détail

Politique : affiches de l UDC en Suisse

Politique : affiches de l UDC en Suisse http://clio-texte.clionautes.org/politique-affiches-de-l-udc-en-suisse.html 28 images par Patrice Delpin, Xavier Birnie-Scott Mise en ligne : jeudi 18 juin 2015 i Histoire contemporaine i A. Fin du XXe

Plus en détail

www.ao-editions.com page 1

www.ao-editions.com page 1 www.ao-editions.com page 1 Extrait d une allocution du président de la République Françaises, Français, Un certain nombre de nos compatriotes s effarouchent que des gens disparaissent comme ça du jour

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

Le meilleur placement!

Le meilleur placement! 25 e DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE C Frère Antoine-Emmanuel Am 8, 4-7 ; Ps 112 ; 1 Tm 2, 1-8 ; Lc 16, 1-13 8 septembre 2013 Sanctuaire du Saint-Sacrement, Montréal Le meilleur placement! La première page

Plus en détail