Destination Berry : des vacances autrement MAI/JUIN 2012 N 36. p14. p p18. dossier P9. Développement. Solidarité. Le journal du Conseil général

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Destination Berry : des vacances autrement MAI/JUIN 2012 N 36. p14. p16-17. p18. dossier P9. Développement. Solidarité. Le journal du Conseil général"

Transcription

1 Le journal du Conseil général MAI/JUIN 2012 N 36 p14 Développement Sécurité alimentaire : Le rôle accru du Laboratoire départemental p16-17 Solidarité Cher-Nord : bientôt une maison des solidarités p18 PORTRAIT Marcel Arvis, Militant du sport dossier P9 Destination Berry : des vacances autrement

2 2 sommaire page 4 Chantiers, ça se passe près de chez vous pages 5 à 8 Zapping pages 14 à17 Cher en actions Développement 14 Llaboratoire départemental d analyses : du nouveau pour la sécurité et l hygiène alimentaire Expertise 15 Centenaire de la base d Avord : deux jours dans les nuages Solidarité 16 & 17 Bientôt une 2 e maison des solidarités Micado sonne la récré dans les campagnes pages 18 à 22 Le magazine du Cher Portraits 18 & 19 Marcel Arvis Marion de Latude Marie Weingarten Culture 20 Grange aux verrières : une exposition lumineuse Lignes 18 : prochain arrêt, l Air du temps Sports 21 Magel Hand, l autonomie par le sport Événements 22 page 23 Politique Les tribunes des groupes politiques du Conseil général Dossier pages 9 à13 Destination Berry, pour passer des vacances autrement Riche de ses atouts naturels et culturels, de la grande diversité de ses offres de séjour, le Cher mise sur le développement d un tourisme vert et généreux. Valoriser l accueil et le séjour des visiteurs, c est aussi favoriser l économie locale et l emploi. Le service public départemental Hôtel du Département Place Marcel Plaisant Bourges cedex Tél Le Cher Solidarités Rue Heurtault de Lamerville à Bourges Tél Archives départementales Musée départemental de la Résistance et de la Déportation Rue Heurtault de Lamerville à Bourges Tél Lecture publique Chemin du Grand Mazières à Bourges Tél Maison départementale des personnes handicapées Route de Guerry à Bourges Tél N vert Centres de gestion de la route (coordonnées sur inforoutes.fr) Centres médico-sociaux, Centres de planification ou d éducation familiale (coordonnées sur cg18.fr et dans les pages jaunes de l annuaire) Maison des solidarités - est Ilôt Saint-Abdon Baugy Tél. : Laboratoire départemental d analyses Rue Louis Mallet à Bourges Tél Pyramide du Conseil général Route de Guerry à Bourges Tél. : Tourisme, culture, jeunesse et sports, économie et enseignement supérieur, développement durable, environnement, agriculture, aménagement du territoire, logement et déplacements, éducation, infrastructures (bâtiments-routes), action sociale et insertion. en ligne Retrouvez toute l actualité du Conseil général du Cher sur Pour adresser un courriel, utilisez le formulaire de contact : à votre écoute Numéros verts (appel gratuit depuis un poste fixe) : Allô Lignes 18 : Viabilité hivernale : Centre de planification ou d éducation familiale à Bourges : Le fil (service d écoute, de conseil et d accompagnement des parents, des adolescents et des enfants) : Maison départementale des personnes handicapées : Numéro azur (prix d un appel local) : Attentif seniors 18 :

3 édito 3 Miser sur le tourisme, naturellement! Alain Rafesthain, Président du Conseil général, lors du lancement des travaux de l écoquartier Baudens à Bourges le 23 mars 2012 Natif de Presly, je connais assez les sentiments des Berrichons (et des Solognots), tout à la fois secrètement fiers de leur territoire et de ses richesses, et rétifs à les partager avec d autres, avec ces touristes dont on est heureux de voir qu ils savent admirer nos paysages, nos édifices ou nos produits, mais dont on craint qu ils ne les perturbent par leur présence parfois voyante ou bruyante. Pourtant, le tourisme constitue un formidable vecteur de développement. Ce sont des apports évidents à l hôtellerie-restauration mais, bien au-delà, à l ensemble du commerce local. C est aussi l incitation à s installer plus durablement, d abord en résidence secondaire, puis principale, que l on soit actif ou retraité, français ou étranger. C est encore un facteur reconnu de création d entreprises et par conséquent d emplois. Toutes les études ont montré que le tourisme est l élément déclencheur d un développement économique qui va bien au-delà des campings et des billets d entrée dans les châteaux. Ce sont les régions les plus favorisées par le tourisme, donc considérées Le Conseil général comme les plus attractives, qui ont vu arriver ou se monter a réorganisé sa des entreprises et donc des emplois. C est pourquoi ce politique d intervention numéro de Cher magazine s intéresse à ce thème. C est économique et touristique aussi pourquoi le Conseil général a décidé de réorganiser ses dans un double but : être moyens d intervention avec les agences de développement plus efficace et maîtriser économique et touristique, dans un double but, d efficacité les dépenses. maximale et de maîtrise des dépenses. Naturellement, le développement touristique ne doit pas se faire au détriment de l agriculture, qui constitue une richesse considérable du Cher, ou de l industrie qui possède de très beaux fleurons qu il convient de soutenir et de promouvoir, car l industrie n est pas notre passé : elle est aussi notre avenir. Ni à celui des services, aux entreprises comme à la personne, qui recèlent les plus importants gisements d emplois des prochaines décennies. C est naturellement un ensemble d actions qu il faut mener, dans tous ces secteurs, pour créer des emplois et de la richesse dans notre département. Économie productive et économie résidentielle doivent se conjuguer. Alain Rafesthain

4 4 chantiers ça se passe près de chez vous Aubigny-sur-Nère Maison des solidarités-nord Extension du centre médico-social (travaux prévus jusqu à fin 2012) e Aubigny-sur- Nère Vailly-sur-Sauldre Vailly-sur-Sauldre Saint-Doulchard RD 923 Travaux sur le pont sur la Grande Sauldre. (travaux en juin) e RD Pont Réhabilitation de l ouvrage d art franchissant la voie ferrée. Cet ouvrage en béton construit en 1964 doit faire l objet en 2012 de travaux importants qui n ont jamais été entrepris par l état avant le transfert de la RN76 au Département en (Un seul sens de circulation (Bourges - Saint-Doulchard) pendant les travaux. Travaux et déviations de mi-mai à fin août Interdiction totale de circulation dans les deux sens : 18 et 25 juin, 2, 7, 8 et 10 juillet.) P l u s d i n f o s a u e Saint-Doulchard Saint-Florent sur-cher Apremontsur-Allier Saint-Amand- Montrond Orval Jouet-sur-l Aubois Cuffy Jouet-sur-l Aubois / Cuffy / Apremont-sur-Allier Construction de la piste de La Loire à Vélo (fin des travaux en juin) e Saint-Florent-sur-Cher Maison des solidarités-ouest Construction avec intégration du centre médico-social (travaux prévus jusqu en septembre pour une ouverture en octobre) e Saint-Amand-Montrond / Orval RD 925 Travaux de renforcement de la chaussée sur le giratoire de l A71 - RD 925. (travaux en mai) e Saint-Amand-Montrond Maison des solidarités-sud Extension du centre médico-social (travaux prévus jusqu à fin 2012) e Saint-Amand-Montrond RD 2144 Travaux de renforcement de la chaussée sur le giratoire de la RD 2144 / 951. (travaux en mai) e

5 zapping 5 arrêt sur images Master Class Des collégiens de V. Hugo (Bourges) et I. Joliot-Curie (Mehun), se s o u v iendro n t d u Pr inte mp s de Bourges 2012 et de leur rencontre avec Sébastien Hoog, guitariste et arrangeur d Izia. Difficile d improviser avec un pro! D autant que le registre, paroles et musiques, avait été puisé parmi le répertoire de la chanteuse tête d affiche du Printemps. Une coopération placée sous le signe de la connaissance et de la pratique des musiques actuelles orchestrée par le Conseil général du Cher, le Printemps de Bourges, l Inspection académique, et le Conservatoire de musique de Bourges. Bon pied, bon œil! Certains dimanches, on se presse dans le petit matin de Noirlac : après un petit déjeuner gourmand les Matinales proposent au public une courte conférence, à chaque fois sur un sujet différent, suivi d une performance artistique originale (musique, danse, théâtre ). De quoi satisfaire les petits et grands esprits curieux Prochaines matinales les 13 mai, 10 juin, 14 et 28 octobre de 10h à 12h30. P l u s d i n f o s s u r Forums d infos pour les aînés Vous vous occupez d un proche âgé? Vous aidez une personne dépendante? Les forumsconférences «Mieux accompagner nos aînés» sont l occasion de rencontrer des professionnels, trouver des solutions pratiques ainsi que des conseils, et partager son expérience. Prochain forum le 15 mai 2012 à Châteaumeillant. Hibou, genou POU Lancée au printemps dans les écoles de Saint-Florent, l opération Pourates sensibilise les enfants et leurs parents aux poux grâce à des supports ludiques et originaux. Le but : prévenir au plus tôt les infestations et limiter les risques de contaminations. Une initiative de l association pour les clubs et équipe de prévention de Bourges et du Cher (Acep) soutenue par le Département et l Inspection académique.

6 6 zapping i Bibliothèques i Au printemps, la voix dans tous ses éclats «La voix est un instrument essentiel à la communication, propre à chacun. Il nous a donc semblé important de nous intéresser à cette thématique, dans toutes ses dimensions.» Christine Perrichon, directrice de la lecture publique au Conseil général explique ainsi la mise en place de «La voix dans tous ses éclats» en lien étroit avec neuf bibliothèques* du département. à la clé, du 4 avril au 7 juillet, des ouvrages et un programme tout aussi éclectiques : slam, rap, doublages de films ou encore concert lyrique. De quoi satisfaire les goûts des plus jeunes comme des seniors. C est en tout cas l espoir de Christine Perrichon : «Première entrée culturelle dans les communes, la bibliothèque est un lieu d ouverture à toutes les formes d écriture et d expression. Des émotions à partager, oreilles grand ouvertes!» A.T. i le dispositif i films à l affiche Les bibliothèques du Cher font une place croissante à l image. En 2009, la direction de la lecture publique a lancé un service vidéo disposant d un fonds de films et documentaires au format DVD. Vingtquatre bibliothèques du département ont jusqu à présent adhéré au dispositif et permettent ainsi à leurs usagers d emprunter gratuitement ces vidéos. En répondant à une demande multimédia grandissante, ce service attire un nouveau public dans les bibliothèques. Dans la continuité, la direction de la lecture publique expérimente désormais le prêt de tablettes numériques pour regarder les films et projette de créer un portail Internet qui permettra de consulter le catalogue et regarder des vidéos en ligne. *Saint-Germain-du-Puy, Genouilly, Méry-ès-Bois, Foëcy, Massay, Rians, Saint-Eloy-de-Gy, Fussy et Dun-sur-Auron. Le Département à votre service 487jeunes ont bénéficié du dispositif AIDaPar(t) depuis sa création en 2008, dont 184 en Cette aide à la première installation accordée aux ans rembourse le dépôt de garantie versé au bailleur à hauteur de 300. P l u s d i n f o s a u ou i Le Service des assemblées i Un véritable chef d orchestre «Chaque année, nous centralisons près de 800 propositions émanant de toutes les directions du Conseil général avant qu elles ne soient présentées en assemblées départementales et en commissions permanentes.» Béatrice Méteignier, responsable du service des assemblées, explique ainsi le rôle de son équipe. Six personnes chargées de préparer les réunions des élus pour que ces derniers, une fois réunis, aient en mains toutes les cartes propres au débat et à la prise de décision. «Notre rôle : organiser tel un chef d orchestre les contrôles juridiques, financiers ou encore de marchés publics pour chaque rapport afin de les envoyer aux élus quelques jours avant les réunions.» Le jour J, Béatrice Méteignier et son équipe assistent aux débats et vérifient le respect du cadre juridique. Chaque avis fera l objet d une «délibération» transmise ensuite, comme la loi le prévoit, à la Préfecture. A.T.

7 zapping 7 i Musée de la Résistance et de la Déportation i Jean Moulin, grand résistant et artiste d exception Le musée de la Résistance et de la Déportation du Cher accueille une exposition des œuvres de Jean Moulin, figure incontournable de la Résistance mais aussi, mais peu de gens le savent, artiste dessinateur et caricaturiste talentueux de l entre-deux-guerres, sous le nom de Romanin. Pour la première fois en région Centre, le musée de la Résistance et de la Déportation du Cher présente une sélection de la collection conservée au musée des Beaux-Arts de Béziers. Une exposition rare qui permet de découvrir sous un autre jour la personnalité singulière de cet homme hors du commun : dessins à l encre de Chine ou au fusain, peintures à l aquarelle ou à la gouache, gravures À découvrir jusqu au 15 juillet. S.G. Ouverture : du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30. Samedi et dimanche de 14h à 18h. Le devoir de Mémoire Le Musée de la Résistance et de la Déportation du Cher participe au travail de mémoire comme au droit à l histoire. Il est ouvert à tous ceux qui souhaitent non seulement ne pas oublier mais aussi transmettre, comme à tous ceux, notamment les jeunes générations, qui veulent découvrir, étudier comment le Cher vécut pendant l Occupation, les drames de la Déportation, et l espoir généré par les femmes et les hommes, entrés en Résistance, qui ont lutté jusqu à la Libération. S.G. Musée de la Résistance et de la Déportation du Cher rue Heurtault de Lamerville à Bourges. Tél I Hommage à Raymond Aubrac I Figure de la Résistance «Raymond Aubrac disait qu il vaut mieux se battre pour conserver sa liberté que se battre pour la reconquérir. Il a continué jusqu au bout, jusqu à la fin de ses jours, à être un militant afin de témoigner. Cet homme était admirable. Il donnait espoir en l humanité.» Alain Rafesthain P. Martinat Le geste écocitoyen Attention, sites naturels sensibles! Promeneurs, pêcheurs, ou adeptes d une activité aquatique sur le Cher le Conseil général vous invite à respecter certaines zones sensibles, à l instar d une partie du bocage de Noirlac à Bruère-Allichamps. D avril à juillet notamment, des panneaux indiqueront les zones de nidification de petits échassiers, le Petit Gravelot. Le Conseil général protège la biodiversité des espaces naturels sensibles. Il incite les utilisateurs à respecter les cheminements prévus, à ramasser leurs ordures, à ne pas déranger les espèces en période de nidification, ni cueillir de fleurs pour ne pas troubler l écosystème. A.-S. M. un relais qui a de la classe Prendre du recul pour mieux s intégrer. La classe-relais du collège Saint-Exupéry, à Bourges, accueille en cours d année des élèves d autres établissements du Cher présentant des problèmes de retard scolaire, de comportements et parfois judiciaires, dont pâtit leur intégration dans le cadre éducatif traditionnel. Durant quelques semaines, la classe-relais offre à ces jeunes, par groupe d une dizaine d élèves, l occasion de changer de contexte, de réapprendre à vivre et travailler ensemble afin de les ramener vers une scolarité normale. Cette action, labellisée «Colleges18.fr», bénéficie du soutien financier du Conseil général pour son fonctionnement et la mise en place de projets. L an passé, les élèves de la classe-relais ont ainsi pu se rendre à Paris et participer à un atelier pédagogique avec un photographe. 21 élèves issus de dix collèges du Cher ont été accueillis dans la classe-relais du collège Saint-Exupéry sur l année scolaire

8 8 zapping Les MAM, nouvelle formule d accueil pour les bambins Et si vous n emmeniez plus votre bout de chou chez sa nounou mais dans une maison commune où elle s est regroupée avec d autres collègues pour garder les enfants qu on leur a confiés? Ces nouveaux diego cervo lieux d accueil individuel, créés en association par ces professionnelles agréées par le Département, ce sont les maisons des assistantes maternelles (MAM). Et depuis la loi de 2010 autorisant leur existence, ces MAM se développent et regroupent au maximum quatre assistantes maternelles pour seize enfants. Ainsi dans le Cher, deux ont ouvert en 2011 : Assmat à Quantilly et Le Nid du bonheur à Saint-Germain-du-Puy, étoffant l offre des structures d accueil petite enfance sur le territoire. Alternative entre la nourrice et la crèche, ces structures adaptées aux besoins des 0 à 6 ans multiplient les avantages. Pour les assistantes maternelles d abord, c est l assurance d une coupure entre vie professionnelle et vie privée. Exerçant à plusieurs, elles échangent plus facilement sur leurs expériences et leurs pratiques. De leur côté, les enfants en plus grand nombre sont davantage socialisés. Quant aux parents, ils bénéficient d un fonctionnement très souple et d une plus grande amplitude horaire. E.B. La gestion des déchets sous enquête publique Ouverte en avril, l enquête d utilité publique engagée sur le Plan de prévention et de gestion des déchets non-dangereux doit s achever le 29 mai prochain. Mission obligatoire des conseils généraux depuis 2005, ces derniers doivent selon la réglementation réviser ce plan en concertation avec les acteurs de la gestion des déchets et coordonner les actions menées par les communes et les syndicats de communes pour sa mise en œuvre. Il s agit de définir les objectifs de gestion pour les 12 ans à venir. Le Conseil général du Cher a engagé cette révision selon une démarche participative ouverte à tous les acteurs locaux. Les habitants sont invités à consulter les documents et à formuler leurs remarques. Les documents sont disponibles dans les mairies des chefs-lieux de cantons, à l Hôtel du département et sur le site A.R. Si vous ne recevez pas Cher Magazine ou si l un de vos voisins n est pas destinataire, faites-le nous savoir. Il s agit sans doute d un problème de distribution que nous ne manquerons pas de signaler à Médiapost. Tél. : Papiers classés, vie facilitée Voilà des ateliers très concrets proposés par la Caisse d allocations familiales de Vierzon avec l aide de partenaires*. Ils ont pour but d aider les personnes en difficulté face à l afflux de documents administratifs : lesquels conserver, comment les classer? Pour ainsi faciliter les démarches et mieux faire valoir ses droits. En 2011, 170 personnes ont participé à ces ateliers. Prochaine séance : le 14 juin à 14h à Epicéa, 1bis rue Bobby-Sands à Vierzon. A.-S. M. I n f o s : * Conseil général, Admr 18, Afado 18, Caf du Cher, Cpam, CCAS de Vierzon, France Loire Vierzon, Missions locales de Vierzon et St-Amand, MSA Beauce Cœur de Loire, Udaf 18.

9 dossier 9 tourisme handicap Riche de ses atouts naturels et culturels, de la grande diversité de ses offres de séjours, le Cher mise sur le développement d un tourisme vert et généreux. Valoriser l accueil et le séjour des visiteurs, c est aussi favoriser l économie locale et l emploi. ADT - Rémy Lacroix Destination Berry pour passer des vacances autrement

10 10 dossier tourisme Des habitants ambassade Tout est prêt pour faire découvrir et apprécier aux touristes les richesses du pays où l on vit. Le village des Roulottes du Berry, composé de 50 roulottes (dont 3 adaptées aux personnes à mobilité réduite), bénéficie pleinement de son implantation au cœur DU Parc de nature et de loisirs du Pôle du cheval et de l âne à Lignières. Un site idéal pour des séjours en famille, entre amis comme pour des séminaires d entreprises C est le nombre total de nuitées vendues en 2011 dans le Cher par les hôtels, campings, gîtes de France, hébergements collectifs et insolites (hors chambres d hôtes). La saison touristique s annonce d autant plus prometteuse dans le Berry et le Cher que tout est «au top» pour accueillir les visiteurs dans les meilleures conditions. Les sites appartenant au Conseil général qui investit et persévère depuis plus de dix ans dans une politique dynamique en ce domaine sont fin prêts. C est le cas, entre autres, du Pôle du cheval et de l âne à Lignières, du Pôle des étoiles à Nançay, de l Espace métal à Grossouvre, du parcours de la Loire à vélo et de la base de loisirs de Goule qui jalonnent le territoire aux côtés des incontournables pépites historiques, culturelles, naturelles que recèle le Cher (voir infographie ci-après). Associés en réseau autour d une charte de qualité et de l identité «Berry Province», les professionnels du tourisme coopèrent avec les institutions publiques telles que l Agence de développement touristique du Cher. Ils proposent des hébergements diversifiés, de courts ou longs séjours, ainsi qu une palette plus large de services. Les atouts ne manquent pas pour un développement du tourisme. Le département peut pleinement profiter à la fois de sa position centrale sur le territoire national, de sa proximité avec l Île-de-France. Mais aussi des changements intervenus dans les modes de vie, de vacances et de repos, dans la durée du temps de travail. Les aspirations du grand public évoluent. Aujourd hui les destinations campagne pour un tourisme vert, un tourisme vrai où chacun peut se ressourcer, découvrir la douceur de vivre et l authenticité, sont bien plus recherchées. Avec la variété de ses paysages, la richesse de son patrimoine architectural et historique, avec ses atouts gastronomiques et vinicoles, ses loisirs, le Cher répond parfaitement à ces exigences nouvelles de qualité et de mieux-être. Un regain aussi pour l emploi local Le Cher et l ensemble du Berry touristique gagnent progressivement en image et en notoriété. Il est possible d aller bien plus loin encore. Les campagnes de promotion vers l extérieur sont indispensables mais les meilleurs ambassadeurs ne sont-ils pas les habitants du Cher eux-mêmes? C est pourquoi, chacun peut s approprier les atouts que recèle son département.

11 dossier 11 urs de leur département C est aussi l occasion souvent de redécouvrir son propre territoire. Il y a toujours du plaisir et de la fierté à faire découvrir à sa famille et à ses amis le pays où l on aime vivre. Les dix-neuf offices de tourisme et syndicats d initiative répartis sur tout le territoire départemental où l on peut disposer de toutes les informations, les documentations et services souhaités sont tout autant ouverts à la population locale qu aux visiteurs. À travers l hôtellerie, la restauration, les services et les loisirs, le développement du tourisme assure aussi un regain d activité économique utile au département et à ses habitants. Des milliers d emplois maintenus et créés en dépendent. Pour ne choisir que trois exemples parmi d autres : vingt-neuf personnes dont vingt-deux contrats salariés directs travaillent au Pôle du cheval et de l âne, vingt-deux personnes à la base de loisirs de Goule, cinq au Pôle des étoiles. Alain Raynal Zoom sur Où se renseigner? Sur le site Internet Auprès des dix-neuf offices de tourisme et syndicats d initiative C est le nombre total d emplois, dont directs, induits par les activités liées au tourisme dans le Cher. Une soixantaine d emplois directs ont été créés grâce aux investissements du Conseil général pour sa politique des pôles. Destination Berry Province! Le Cher et l Indre associent depuis une quinzaine d années leurs savoir-faire et leurs moyens pour faire connaître les riches atouts touristiques du Berry, nom de l ancienne province qui recouvre les deux départements. Un nouveau pas a été franchi en 2010 avec la création de l identité «Berry Province». Grâce à ce rappel historique dans la mémoire collective, à une identité mieux repérée et une image valorisée bien au-delà de la région, l attractivité touristique du territoire en sort renforcée. «Le Berry évoque et rappelle un passé historique prestigieux, un terroir où la douceur de vivre est préservée», assure Ludovic Azuar, directeur de l Agence de développement touristique du Cher, pour qui «Berry Province» permet aussi de mieux se démarquer. Le site Internet offre une palette extrêmement diversifiée et complète d information sur l ensemble des destinations et filières touristiques ainsi que des services proposés dans le Berry. questions à Pascal Méreau, vice-président du Conseil général en charge du tourisme «Un fort soutien à l économie» Pourquoi le Cher a-t-il toutes ses chances dans le développement touristique? Pascal Méreau : Le tourisme se développe aujourd hui vers de nouvelles tendances avec le «slow tourisme», le tourisme vert et l antitourisme de masse, qui sont en phase avec nos destinations et l identité «Berry Province» qui privilégient la nature, le patrimoine, l authenticité, l accueil privilégié pour une sorte de retour au bien-vivre. Nous avons la chance d être dans une position géographique centrale avec un très grand nombre de visiteurs et de touristes qui viennent de la région parisienne. Le contexte géopolitique et économique actuel incite le public à choisir des destinations plus proches. Ce qui favorise aussi le Cher avec ses formules de courts séjours. Enfin, nos atouts sont valorisés grâce aux investissements du Conseil général qui travaille depuis plus d une dizaine d années à un véritable maillage du territoire avec sa politique de développement de pôles touristiques. Aujourd hui les Berrichons voient d un meilleur œil leur département et les potentialités qu il recèle. Peut-on juger de l impact réel sur l activité économique? P. M. : Les chiffres communiqués par l Observatoire du tourisme et les professionnels confirment que le tourisme, avec quatre mille emplois directs et indirects et 230 millions d euros dans l année de retombées financières, toutes activités confondues, constitue un soutien fort à l activité économique et à l attractivité du territoire. Tout cela concourt à la notoriété, à la bonne image du département.

12 12 dossier tourisme Tout au long de la Loire à Berrycyclettes Avec l ouverture en début d été 2012 du circuit entre Marseilles-lès-Aubigny et Apremont-sur-Allier, les 107 kilomètres du parcours de la Loire à vélo dans le Cher seront intégralement aménagés (1). Plus de 90 % de l itinéraire proposé aux amoureux de la Petite reine est en voirie propre et sécurisée. À Marseilles-lès-Aubigny, là où la Loire caresse au plus près le canal de Berry, des travaux d équipements connexes à l itinéraire à vélo sont en cours d achèvement. Un nouveau bâtiment d accueil offrira des services communs aux cyclotouristes et aux plaisanciers du canal. Le Conseil général, maître d ouvrage de l aménagement de la Loire à vélo, et la Région Centre ont investi au total huit millions d euros, 20 % pour le Département et 80 % pour la Région. Le Conseil général développe également un réseau de location de bicyclettes le long de l itinéraire. Il a acheté pour cela un stock de vélos pour tous les âges, enfants, adultes, certains électriques. L opération «Berrycyclettes» a été créée avec l objectif de valoriser la pratique du cyclotourisme pour l excursion et le plaisir. Les professionnels du tourisme hôteliers, gérants de camping, restaurateurs... qui désirent élargir leur activité à la location de vélos sont invités à s associer à «Berrycyclettes». En 2011, cyclotouristes ont été comptabilisés sur la partie du parcours dans le Cher. La Loire à Vélo et «Berrycyclettes» sont potentiellement créateurs d activité et d emploi. (1) Le parcours total aménagé jusqu à Saint-Nazaire atteint les 850 kilomètres. ADT - C. Mouton C est le nombre de lits d hôtels, gîtes, chambres d hôtes, campings créés depuis 2009 grâce au soutien du Conseil général. P l u s d i n f o s s u r Parole à Marie-Christine Falgoux, coordinatrice à l action touristique locale à l Office de tourisme de Lignières «Les habitants du canton et alentours constituent près de 45 % de notre fréquentation. Des liens sont ainsi tissés entre l office de tourisme et la population locale. Nous proposons un programme d animations et d expositions pour les touristes et les gens d ici qui peuvent mieux s approprier leur territoire et les potentialités qu il recèle. Ils se renseignent sur les possibilités d hébergement ou sollicitent des conseils pour organiser des séjours pour leur famille ou leurs amis. On travaille avec des associations et des prestataires locaux. Notre espace boutique dédié à l artisanat local est très apprécié par les gens d ici». Denis Roumet, directeur de la Maison des Sancerre «L échelon départemental avec le Conseil général et l Agence de développement touristique est l échelon pertinent pour une mise en cohérence du territoire et pour mener une bonne stratégie. Ils s appuient sur des figures de proue comme la cathédrale de Bourges et les vins du Sancerrois pour étendre le tourisme vers d autres pôles comme le Pôle des étoiles, ou celui du cheval et de l âne. La Loire à vélo constitue un formidable levier pour convier une clientèle inhabituelle, celle des cyclotouristes. Elle est un excellent outil de promotion pour toute notre région du Sancerrois, en lien avec l œnotourisme que nous développons». Madeleine Jay, propriétaire de chambres d hôtes à Jars et présidente de l association «Un sourire pour vous accueillir» «Nous sommes engagés avec des prestataires sur une charte, un engagement renouvelé chaque année, qui insiste sur la qualité des sites et de l accueil, afin que le visiteur soit toujours considéré comme un hôte important et un ami. Nous l invitons à découvrir d autres sites pour un séjour plus complet et plus agréable. Pour cela, nous travaillons en réseau avec d autres lieux de visite, des musées, des jardins classés, avec des animateurs d activités de loisirs, des vignerons, des artisans d art. La qualité de l accueil encourage à revenir dans le Cher et fidélise des touristes».

13 Les incontournables du Cher Offices du tourisme Syndicats d initiative Le Pôle des Etoiles Culture scientifique et observation de l univers grâce à la radioastronomie. Visites, expositions, planétarium. Blancafort Aubigny-sur-Nère Le Centre de Céramique Contemporaine Culture, patrimoine et création autour des arts de la terre et du feu. Une cinquantaine de céramistes. Expositions. Belleville-sur-Loire Vierzon Nançay Vignoux-sur-Barangeon Concressault Musée de la Sorcellerie Henrichemont Menetou-Salon Canal Latéral à la Loire Sancerre La Maison des Sancerre Gastronomie (AOC) La Borne La Loire à Vélo La Loire à vélo Balades, découverte de la nature, randonnées cyclistes. Graçay Mehun-sur-Yèvre Le Pôle du Cheval et de l Ane Sport équestre, village vacances de roulottes, randonnées avec âne bâté, découverte de la nature, Sitazin. Bourges La Cathédrale Saint-Etienne, le Palais Jacques Cœur, les marais classés Le Cher Bessaisle-Fromental Lignièresen-Berry Bruère- Allichamps Canal du Berry Canal du Berry Dun-sur-Auron La Guerche-sur-L Aubois Apremont-sur-Allier Parc floral, le village Grossouvre Canal du Berry Saint-Amand- Montrond Cité de l Or Le Centre culturel de rencontre de Noirlac Culture et patrimoine au cœur de l abbaye cistercienne. Des rendez-vous artistiques tout au long de l année. Le Châtelet Châteaumeillant Culan Sidiailles Base de loisirs La Base nautique de Goule Loisirs, activités nautiques, détente et promenades. La Halle et L Espace Métal de Grossouvre Culture et patrimoine technologique lié à la découverte de l histoire du fer. Visites, expositions, espace de création artistique.

14 14 le Cher en actions développement le cher en actions i Laboratoire départemental d analyses i Du nouveau pour la sécurité et l hygiène alimentaire Service public du Conseil général, le Laboratoire départemental d analyses élargit son champ de prestations sur tout le territoire. Le Laboratoire départemental d analyses (LDA)* connaît un développement conséquent de ses activités. Ses compétences sont confirmées dans le domaine de la santé animale. Début mars dernier, il a obtenu l agrément pour le dépistage de la maladie de Schmallenberg qui frappe particulièrement les élevages ovins et caprins victimes d un virus découvert fin 2011 en Allemagne. Ce sont surtout ses prestations sur l ensemble de la chaîne de la sécurité et de l hygiène alimentaire qui se sont étendues à tout le territoire départemental. Prenant appui sur l accord conclu avec le laboratoire de Touraine situé à Tours, cinq cents clients supplémentaires ont rejoint ceux déjà en contrat avec le LDA du Cher. Pour rappel, le Laboratoire de Touraine prospectait depuis longtemps sur le département. Précisément dans Toute la filière concernée Le Laboratoire départemental d analyses (LDA) propose ses services à l ensemble de la filière alimentaire : professionnels des métiers de bouche, producteurs, acteurs de la restauration collective... Ceux-ci peuvent ainsi décider eux-mêmes des auto-contrôles. Le LDA propose des expertises, des diagnostics d hygiène, des audits, des suivis sur la durée. P o u r e n s a v o i r p l u s : Ce site permet aussi aux clients d accéder à leurs résultats d analyses. Du prélèvement au diagnostic, le laboratoire départemental d analyses apporte une réponse complète à l ensemble des acteurs de la filière alimentaire du Cher. le domaine de la sécurité alimentaire à partir d une équipe basée à Saint-Doulchard. Trois agents effectuaient sur le Cher les prélèvements qui étaient ensuite transmis à Tours pour analyse. Dans le cadre de l accord fixé entre les deux laboratoires publics, les trois agents titulaires du laboratoire de Touraine sont aujourd hui salariés du Département. Leurs activités et leur clientèle ont été transférées vers le LDA. Christelle Aubriot, l une des trois techniciennes préleveuses embauchées le 1 er février dernier n y voit que des avantages pour les clients. «La proximité avec le laboratoire à Bourges constitue un plus. Les contacts et les échanges avec nos collègues laborantins sont plus rapides et plus concrets. Nous pouvons mieux répondre aux demandes et aux questions des clients». «Nous pouvons maintenant travailler avec toutes les entreprises de la chaîne alimentaire» Ce gage supplémentaire d efficacité permet aussi d optimiser l activité et l utilisation des outils d analyse, donc de réduire les coûts, confirmet-on du côté de la direction du Laboratoire départemental d analyse. L extension des prestations dans le domaine de l hygiène alimentaire sur une plus large couverture géographique du Cher et à tarif égal renforce encore, avec l activité santé animale, les compétences du service public. «Nous pouvons maintenant travailler avec toutes les entreprises de la chaîne alimentaire qu elles soient en milieu rural ou urbain et ceci à des tarifs très attractifs et à égalité sur tout le département», assure Paul Bernard, vice-président du Conseil général en charge de l environnement et de l agriculture. A.R. * Le laboratoire départemental d analyses est situé rue Louis Mallet à Bourges

15 expertise le Cher en actions 15 i Centenaire de la base d Avord i Deux jours dans les nuages Depuis sa création, le site d Avord n a jamais dévié de sa vocation de formation tout en gagnant encore en importance avec l arrivée de la dissuasion nucléaire. Rencontre avec son commandant, le Colonel Rataud. Quelles sont aujourd hui les missions de la BA 702? Avec personnes sur place, Avord est l un des premiers employeurs publics du Cher et l une des plus grandes bases aériennes françaises. Désignés comme base de défense soutenant l ensemble des formations du ministère du Cher, de l Indre, du Loir-et-Cher et de la Nièvre, nous sommes par ailleurs chargés de plusieurs grandes missions. Outre une vocation de dissuasion puisque nous accueillons régulièrement les forces aériennes stratégiques avec notamment les Mirage 2000 N et les Rafale de l Armée de l air française, nous sommes école d aviation de transport. Le site joue par ailleurs le rôle de centre de contrôle et de détection aéroportée grâce aux quatre Boeing Awacs qui sillonnent le ciel français mais aussi les cieux troublés des Balkans ou encore plus récemment de Libye. Dernière mission, la défense sol-air, grâce à «L un des premiers employeurs publics du Cher et l une des plus grandes bases aériennes françaises» la présence d un pôle sol-air au sein duquel oeuvrent le Centre de formation de la défense sol-air, l Escadron de défense sol-air et l Escadron de soutien technique sol-air. Si vous deviez isoler quelques grands moments de l histoire du site d Avord? Depuis l installation de la base en 1912 par le capitaine Bellanger, le site a toujours été un important lieu de formation au pilotage. C est l une des principales constantes du siècle écoulé. Aujourd hui encore, l école de l aviation de transport (EAT) forme de nombreux pilotes français mais aussi étrangers. Autre phase importante, l arrivée de la dissuasion nucléaire dans les années 60 grâce aux Mirage IV et aux Boeing ravitailleurs qui resteront sur site près d un quart de siècle, sans oublier bien sûr l arrivée des Awacs voici une vingtaine d années. Propos recueillis par Antoine Teillet Un plateau de toute beauté Avec deux jours de démonstrations aériennes et à spectateurs attendus, le meeting aérien qui se déroulera les 30 juin et 1 er juillet prochains sur le site de la base aérienne 702 «Capitaine Georges Madon» d Avord fait partie des événements les plus attendus de cet été dans la région. Mis en place par la Fondation des œuvres sociales de l air (FOSA) avec le soutien de l ensemble du personnel du site, l événement accueillera les démonstrations de la Patrouille de France ou encore du Rafale. Outre les célèbres Alphajet tricolores, l équipe de voltige de l Armée de l air sera aussi de la fête, de même que, probablement, les L39 Albatros de la Patrouille Breitling, sans oublier un à deux Awacs. La rencontre étant l occasion de fêter 100 ans d aviation militaire dans le Cher, «des premiers Blériot aux opérations en Libye», des appareils plus anciens sont également attendus, de même que des aéronefs étrangers ayant participé au conflit libyen et un avion «surprise» décrit comme extrêmement rare en meeting. Le meeting du centenaire, les 30 juin et 1 er juillet, accueillera de multiples démonstrations, dont celle de la Patrouille de France. P o u r e n s a v o i r p l u s : Tarifs : Adultes : 10 euros. Moins de 18 ans : 5 euros. Gratuit pour les moins de 12 ans, titulaires de la médaille de l aéronautique, personnes handicapées avec un accompagnateur. Entrées de 10h à 18h.

16 16 le Cher en actions solidarité i Cher Nord / aubigny-sur-nère i Bientôt une 2 e Maison des solidarités Le Conseil général poursuit la mise en œuvre de ces structures dédiées à tous. Pour mener à bien l ouverture d une deuxième Maison dans le nord du département, élus et associations de la Communauté de communes Sauldre et Sologne étaient conviés en mars à une réunion publique. 19 mars, La Chapelle d Angillon, 18h45. Une cinquantaine de personnes (maires, représentants d associations ) s installent dans la salle des fêtes pour échanger sur le projet de la Maison des solidarités-nord. «Ce lieu ressource concernera tout le monde. Nous voulons élaborer avec vous les réponses aux besoins de la population de notre territoire, le Département apportant ses connaissances techniques et vous celles du terrain et du territoire : nous avons à apprendre de vous pour aider les personnes en difficulté, explique en ouverture Brigitte Augier de Montgremier, responsable de la Maison des solidarités- Nord. ll s agit aussi d établir plus de passerelles avec les associations qui jouent un rôle social». Dans cette optique, les participants ont listé les faits marquants intervenus sur leur communauté de communes Sauldre et Sologne. Une appropriation collective qui préfigure l état d esprit de la future Maison des solidarités. Une dynamique déjà enclenchée à l est Mais dans le public, on s interroge : la démarche ne va-t-elle pas faire doublon avec des structures existantes? «Non, car l intérêt, c est le regroupement», souligne Brigitte Augier de Montgremier. «Ça peut paraître utopiste mais ça marche!», appuie Françoise Rabin, directrice de l animation et du développement social des territoires. Rien que les trois premiers mois après son ouverture, la Maison des solidarités-est a accueilli plus de usagers. Avec déjà un certain nombre d actions engagées : «outre la mise en réseau d associations locales et départementales, nous avons donné la priorité à la jeunesse, public le plus en péril en milieu rural. Un questionnaire a été lancé auprès des ans, abordant les problématiques du logement et de la scolarité». Un projet dans six collèges est également engagé. «Élaborer avec la population les réponses à ses besoins sur le territoire» Avant de clore la réunion, les participants se sont réunis en ateliers pour isoler points forts, faiblesses et axes d amélioration liés à leurs réalités de terrain. Ceci afin de nourrir la réflexion et permettre de déterminer, d ici juin, les actions prioritaires à mener. Estelle Boutheloup Un avenir qui se construit ensemble Jean-Claude Pereira, président d Aubigny-Cyclotourisme- Marche - VTT. «Cela devrait permettre aux associations de trouver les bons conseils pour orienter, si besoin, leurs adhérents vers les personnes susceptibles d intervenir en leur faveur. C est aussi l occasion d essayer de travailler ensemble pour se mettre au service d une personne qui nécessite une attention particulière». Agnès Chevallier, responsable de gestion à la crèche Les P tits Souliers (Henrichemont). «Des projets pourront ainsi être coordonnés entre les institutions départementales de l action sociale et les acteurs locaux associatifs ou collectivités locales en rapport avec les mêmes publics. Je souhaite que cette Maison permette une mutualisation des expériences et apporte son expertise». Christine Gilet, présidente de l association laïque et solidaire ENSEMBLE (Méry-ès-Bois). «Cette Maison des solidarités sera bénéfique si c est un lieu d échange, de mutualisation (de personnels qualifiés par exemple pour des activités avec les enfants) et d apports (financiers ou de personnels) pour améliorer le cadre de vie, en maintenant ce qui existe déjà ou en aidant à créer de nouvelles activités».

17 le Cher en actions 17 Maisons des solidarités : un projet social de territoire partagé Le projet social de territoire fait le diagnostic des réalités de terrain au plan social sur l ensemble du territoire départemental. Une fois les forces et les faiblesses mises en évidence, le projet décline les grandes orientations permettant la mise en place des actions à mener en priorité au service de la population. Pour cela, l accent est mis sur l interaction entre toutes les instances publiques et privées qui dynamisent le territoire. L idée même d un projet social de territoire est de développer une approche transversale des ressources, l échange entre partenaires institutionnels mais aussi l implication des populations. Ce projet, qui s inscrit comme un des objectifs phare de la démarche prospective et partenariale de Cher 2015 et Cher 2021, apporte par ailleurs une réponse aux souhaits exprimés par la population au cours de la grande concertation organisée par le Département en 2005 et Après l ouverture de la Maison des solidarités-est, cinq autres Maisons des solidarités devraient voir le jour d ici Tout le département sera ainsi couvert, avec une ou plusieurs antennes pour garantir la meilleure proximité possible, comme à Sancerre pour la Maison des solidarités-nord. De janvier à mars, cinq réunions publiques ont été organisées pour permettre de bâtir un projet au plus proche des réalités des habitants du Cher nord. Micado sonne la récré dans les campagnes Montigny, 14h30. Dans la salle des fêtes, Aurélie et Élodie mettent en place jeux et jouets. À 15h, parents, enfants et habitants pourront jouer à ce qu ils veulent durant deux heures! «C est un service gratuit, ouvert à tous, de 0 à 117 ans!», lance Aurélie Durand, responsable de Micado. Depuis 2005, cette ludothèque itinérante circule dans une vingtaine de communes du Cher pour amener le jeu en milieu rural. «L association, soutenue par le Département, crée du lien entre les générations et les structures en proposant des temps d animation dans les crèches, écoles, collèges et maisons de retraite, poursuit Aurélie. Nos animations sont mises en place par les collectivités, ponctuellement ou régulièrement. Micado programme aussi des soirées jeux pour les adultes». Outre l accès à tous à la culture, le dispositif offre aussi «des temps privilégiés, car les parents ne jouent plus ou peu avec leurs enfants. Et pour 15 euros par an, l adhésion permet d emprunter trois jeux par mois». Fort de son succès, la ludothèque étend son service aux bibliothèques. «Une animation est prévue le 2 juin à Neuvy-Deux-Clochers, afin d amener à la lecture par le jeu». En attendant, rendez-vous à Henrichemont, chaque mercredi à partir de mai, pour un moment de détente et de convivialité au grand air E.B. micado fait partie du réaap (Réseau d écoute d appui et d accompagnement des parents). R e n s e i g n e m e n t s : 3 Place de la Mairie à Henrichemont. Tél Les 1 er et 3 e mercredis de chaque mois, de 10h à 12h.

18 18 le magazine du Cher portraits Le magazine du cher Marcel Arvis, L engagement sportif À bientôt 73 ans, ce passionné de sport a reçu le trophée d honneur des Trophées du sport Une distinction qui salue son remarquable engagement dans le monde associatif sportif. Dans son bureau, sur des étagères, Marcel Arvis a étalé les souvenirs et symboles de sa vie. Sur la plus haute, des photos avec Michel Platini, Aymé Jacquet et René Girard ; «Amener les jeunes, par le sport, à porter un autre regard sur la société» une rangée de médailles de la Fédération française de football, du Sport adapté et du Comité départemental olympique et sportif (CDOS) et un trophée d honneur remis le 17 février dernier aux Trophées du sport 2012, cérémonie organisée par le Conseil général du Cher et le CDOS. «C est le dernier, j en n aurai plus après lâche non sans émotion celui qui, durant près de 50 ans, consacra sa vie à la jeunesse et au sport dans le Cher. Cette reconnaissance est la plus importante pour moi car elle émane du Département, interlocuteur majeur dans le sport sur le territoire : j ai été le premier à signer avec lui une convention pour le foot puis une autre pour le sport adapté». Tour à tour arbitre de foot, animateur et éducateur sportif, mais aussi président de clubs, dirigeant et membre de hautes instances sportives, Marcel Arvis est de ces figures locales à qui l on doit effectivement beaucoup. Notamment la création en 1976 d une section sport à l UFOLEP* de Neuvysur-Barangeon, l animation et la promotion du football féminin en 1984 rare à l époque! alors qu il rentre au comité directeur du District du Cher de football, ou encore la relance du Comité départemental sport adapté du Cher (pour personnes à déficience intellectuelle) et dont il devient le président en «J ai toujours milité pour le sport " minoritaire ", insiste t-il, précisant au passage que le CDSA 18 regroupe aujourd hui près de 200 licenciés. Relancer le sport adapté, ça a été aussi ma façon de m accrocher». Car depuis 2001, l homme se bat contre la maladie de Parkinson. Mais pas question pour autant de raccrocher le milieu sportif! Car s il a dû quitter des responsabilités, Marcel Arvis conserve toujours un pied dans quelques instances**. «Le sport m a apporté beaucoup de plaisir. Je suis arrivé au but que je m étais fixé, notamment amener les jeunes, par le sport, à porter un autre regard sur la société et avoir un sens de la collectivité». Estelle Boutheloup * Union française des œuvres laïques d éducation physique ** Il est membre de la Commission sport/ santé et handicap (CDOS), membre du Comité directeur du Comité départemental des médaillés Jeunesse et sport du Cher, Président d honneur du CDSA 18.

19 portraits le magazine du Cher19 * Nature 18 déménage : l association est située depuis avril rue Henri Moissan à Bourges (dans l ancienne école primaire). Marion de Latude, l écologie comme seconde nature Sa soif de rencontres et de connaissances a amené cette jeune passionnée d écologie à la coordination de Nature 18*. Un poste qui la porte sur de passionnants projets dont «Objectif zéro pesticide dans nos villes et nos villages», son bébé. Pour Marion de Latude, tout commence en Afrique du Sud. «Petite, je voulais être vétérinaire-danseuse. La légende familiale veut que ma passion pour les animaux soit née au Kruger National Park». De là tient-elle aussi son insatiable bougeotte : «plus de 20 déménagements en 28 ans!, lance t-elle tout sourire. Je suis née à Grenoble, 6 mois après j étais à Marseille. Ensuite, l Afrique du Sud, l île Maurice, la région parisienne, Poitiers, Mulhouse jusqu à une ville étudiante par année de fac : DEUG de bio à Toulouse, Licence à Jussieu. Master I en écologie scientifique, ma passion, à Rennes et Master II en écologie-éthologie évolutive et thèse à Dijon que j abandonne». Le tout émaillé de mutliples implications associatives. Diplômée jeune chercheur, Marion intègre Nature 18 en 2009 : «À la base je n étais pas naturaliste. Marie Weingarten Accompagner en toute humilité «Aimer l autre», Marie-Evelyne Weingarten peine à trouver d autres explications aux divers engagements associatifs qu elle a pris ces dernières années, une fois à la retraite d une carrière d infirmière. «Je prends beaucoup de plaisir dans le bénévolat, explique-t-elle. Soutenir des personnes plus démunies, être disponible, en toute humilité. C est ce qui me plaît.» Soutien aux malades d Alzheimer par le biais d une chorale qu elle anime aux Opalines à La Charité-sur-Loire, lutte contre l illettrisme tout près de son domicile, à quelques kilomètres de Nérondes, Marie-Evelyne Weingarten, avait aussi l habitude auparavant de rendre visite à des enfants d écoles maternelles dans le cadre de lectures scolaires. De ces rencontres, elle retient des échanges, une volonté d écouter l autre, et, lorsqu elle s adresse par exemple aux malades d Alzheimer, «rentrer quelques instants dans d autres univers pour les ramener vers nous. C est impressionnant de voir ce qu écouter Le temps des cerises peut éveiller chez certains d entre eux» De son propre passé qui pourrait expliquer peut-être cet engagement présent, Marie-Evelyne Weingarten ne souhaite guère parler. Pour elle, seuls comptent ceux qu elle aide, chaque jour et chaque semaine et notamment ces trois personnes illettrées qu elle accompagne dans leur reconquête patiente de la lecture et de l écriture. Mais immédiatement, elle nuance : «Finalement, Désormais, par «infusion», je m y connais mieux en «bestioles et plantouilles». Entre communication et management, trésorerie et dossiers de subventions, Marion vit à fond son poste multi-casquettes. «Cœur vif de l association, je coordonne différents projets dont l opération «Objectif zéro pesticide dans nos villes et nos villages», seule action concrète que je porte». Et le week-end, elle ne s arrête pas : soirée dans un café-jeux de Bourges, voir la famille à Toulouse, les amis en Poitou- Charentes «C est «France-Trotter» avec mon chien Bluz et ma voiture que j aménage pour dormir». Quant à refaire ses valises? «J ai encore des choses à faire ici. Même si mon grand désir est de faire le tour de l Inde : élevée entre 4 et 9 ans par une nounou indou, j ai une forte attirance pour cette civilisation non individualiste». Estelle Boutheloup je ne suis pas pour grand-chose dans leurs progrès. Eux seuls avancent, je ne fais que me tenir à leurs côtés.» Antoine Teillet

20 20 le magazine du Cher culture i Grange aux verrières à Saint-Hilaire i Une exposition lumineuse Au cœur du bourg de Saint-Hilaire-en-Lignières, à quelques pas de son atelier, Jean Mauret, maître verrier de renommée internationale, a converti en 2009 une ancienne grange en lieu d exposition. Après trois années consacrées au vitrail, Jean Mauret a cette année choisi d ouvrir la Grange aux verrières à d autres formes d expression artistique. Du 6 mai au 28 octobre, trois artistes Joël Frémiot, Georges Mérillon et Bernard Michez y présenteront leurs peintures aux côtés des vitraux mais aussi des sculptures sur bois de leur hôte. Le quatuor avait déjà exposé ensemble à Bourges, au début des années 70. Il se réunit à nouveau, cette fois autour du thème de la Exploration de l art sous toutes ses lumière, abordé avec les points de formes dans l atelier de sculptures. vue et formes artistiques propres à chacun. En explorant des formes, des assortiments de couleurs, des supports et des matériaux différents, leurs créations résolument contemporaines conjuguent esthétisme et invitation à la réflexion. «L art donne à voir des choses aux gens, qu ils ne verraient peutêtre pas autrement. C est un questionnement et des réponses», explique Jean Mauret, qui sera régulièrement présent à l exposition pour échanger avec les visiteurs. La Grange aux verrières, elle-même baignée de lumière, offre un parfait écrin à cette exposition, à laquelle elle participe autant qu elle l abrite. L œuvre de Jean Mauret se caractérise par la diversité des signes, des valeurs autant que par celle des couleurs. Exposition ouverte du jeudi au dimanche de 14h30 à 18h30. Tarif : 5 euros, réduit : 3 euros, gratuit pour les adhérents de l association des Amis de la Grange aux verrières. Prochain arrêt : L Air du temps L accès à la culture est un enjeu citoyen auquel veille le Conseil général du Cher. C est afin d y contribuer qu il a scellé avec l association Les Bains Douches et la société de transport STI Centre un partenariat autour du festival l Air du temps, organisé à Lignières du 16 au 19 mai prochains. Lignes18, le service de transport départemental, acheminera gratuitement tous les jours, les spectateurs depuis Bourges, avec retour à la fin des concerts. «Cette démarche va faciliter la venue au festival de personnes qui n ont pas forcément de moyen de locomotion ou qui ont peu de ressources et peuvent ainsi économiser les frais de déplacement», explique Michelle Muller, chargée du développement et de l accueil du public au sein de l association des Bains Douches. Une démarche qui rejoint la volonté du Conseil général de désenclaver les zones rurales, dans le domaine culturel en particulier. Ce type de services s inscrit en outre dans un esprit de développement durable en favorisant les déplacements collectifs. Le festival l Air du temps proposera quinze concerts cette année, dont quatre gratuits. Plus d infos et programme du festival : (voir aussi page 22).

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

Image de Nevers et de l action touristique locale. Etude réalisée en mai juin juillet 2007

Image de Nevers et de l action touristique locale. Etude réalisée en mai juin juillet 2007 Image de Nevers et de l action touristique locale Etude réalisée en mai juin juillet 2007 Image de Nevers dans la presse en 2006 Presse nationale : Nevers est très peu citée dans la presse nationale sauf

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui Avec la Mutualité Française, la santé avance Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mutualité en matière

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. le 24 Juin 2014 www.cducentre.com. www.cducentre.com

DOSSIER DE PRESSE. le 24 Juin 2014 www.cducentre.com. www.cducentre.com DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT OFFICIEL DU SITE INTERNET LANCEMENT OFFICIEL DU SITE INTERNET le 24 Juin 2014 www.cducentre.com www.cducentre.com Dossier de presse lancement site internet - Signature régionale

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Dossier de presse Animation Numérique de Territoire

Dossier de presse Animation Numérique de Territoire Dossier de presse Animation Numérique de Territoire Contact : Laure Dubois : contact@animateurnumeriquedeterritoire.com Site web : www.animateurnumeriquedeterritoire.com Offices de Tourisme de France Fédération

Plus en détail

Rencontre intergénérationnelle autour du jeu

Rencontre intergénérationnelle autour du jeu Rencontre intergénérationnelle autour du jeu Cre ation d'un support d'animation par les e le ves pour les personnes a ge es de leur commune Renforcer le lien social et cre er des re flexions sur la citoyennete.

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse 1 «Le Perche souhaite accueillir de nouveaux arrivants et met en place une politique volontariste et des actions. La session d accueil s adresse à tous les porteurs de projet souhaitant créer ou reprendre

Plus en détail

Dossier de demande ravitaillement OFFICE DE TOURISME DU CANTON DE SALIGNAC 24590 SALIGNAC

Dossier de demande ravitaillement OFFICE DE TOURISME DU CANTON DE SALIGNAC 24590 SALIGNAC Dossier de demande ravitaillement OFFICE DE TOURISME DU CANTON DE SALIGNAC 24590 SALIGNAC PARTENAIRES IMPLIQUES DANS LE PROJET Les organisateurs à l initiative du projet ont souhaité que celui-ci fédère

Plus en détail

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com DOSSIER DE PRESSE La Ville d ANGERS, Angers Loire Métropole, Angers Loire Tourisme, Angers Expo Congrès et la Chambre de Commerce et d Industrie de Maine et Loire ont décidé de créer à ANGERS un BUREAU

Plus en détail

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Conférence de presse lundi 22 septembre 2014 à l Hôtel de Région, 1/10 Sommaire : Introduction...

Plus en détail

CHARTE DES PROMENEURS DU NET DU CHER 21 mai 2014

CHARTE DES PROMENEURS DU NET DU CHER 21 mai 2014 Association pour les Clubs et Equipes de Prévention CHARTE DES PROMENEURS DU NET DU CHER 21 mai 2014 Préambule A l initiative de la Caisse d Allocations Familiales (Caf) du Cher, un appel à projet a été

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail

CRT Picardie. Enquête auprès des acteurs du tourisme

CRT Picardie. Enquête auprès des acteurs du tourisme CRT Picardie Enquête auprès des acteurs du tourisme 1 Votre entreprise ou structure / organisme institutionnel Votre nom : Votre titre : Votre e-mail : (pour pourvoir vous envoyer le résultat de l enquête)

Plus en détail

SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014

SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014 SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014 COMMISSION CULTURE Présenté par Anaïs GUILLEMET et Paul NANNARONE Dès notre 1 ère commission, nous avons été sollicités pour participer à l action «1914-1944, D une guerre

Plus en détail

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX ANALYSE des BESOINS SOCIAUX d.soufflard-antony@laposte.net Commune de ROUSSET (13) Présentation aux Elus 29 septembre 2011 Préalable la commune de ROUSSET (13) 2 Diplômes Master² en Consultation des Organisations

Plus en détail

Mutuelle Petite Enfance Lafayette

Mutuelle Petite Enfance Lafayette Mutuelle Petite Enfance Lafayette Page 1 sur 8 1 PRESENTATION Le relais d assistantes maternelles «Canne à Sucre» se situe au 197 cours Lafayette 69006 LYON. Le relais assistantes maternelles «Canne à

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Immeuble Le Méliès, 261 rue de Paris 93100 Montreuil Tél. 0142853952 Fax 0149950601 www.vacancesetfamilles.fr fede@vacancesetfamilles.asso.frfr 1 SOMMAIRE Présentation Vacances et

Plus en détail

Projet de coopération interrégionale «Valorisation et promotion des vignobles de Loire»

Projet de coopération interrégionale «Valorisation et promotion des vignobles de Loire» Projet de coopération interrégionale «Valorisation et promotion des vignobles de Loire» Des territoires de vignobles coopèrent pour prolonger leurs stratégies de développement oenotouristique et patrimonial

Plus en détail

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Mémoire intitulé : «Le patrimoine bâti : une autre approche» Présenté par : Le Service d aide-conseil

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION CONTINUE 2015-2016. GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE

OFFRE DE FORMATION CONTINUE 2015-2016. GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE OFFRE DE FORMATION CONTINUE 205-206 GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE SOMMAIRE THÉMATIQUE COORDINATION Le Groupe d Appui Départemental (GAD) du Gard, instance

Plus en détail

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir Vingt ans d expérience auprès des familles gitanes, du voyage, semi-sédentaires ou

Plus en détail

Musée d Histoire naturelle et d ethnographie de Colmar 1 ère journée des Châteaux d Alsace 28 juin 2012

Musée d Histoire naturelle et d ethnographie de Colmar 1 ère journée des Châteaux d Alsace 28 juin 2012 Musée d Histoire naturelle et d ethnographie de Colmar 1 ère journée des Châteaux d Alsace 28 juin 2012 La Fédération Nationale des Routes Historiques Présentation générale : le concept de «Route Historique»

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL SERVICE AIDE A DOMICILE CCAS DE MARLY-LE-ROI CCAS DE MARLY-LE-ROI

LIVRET D ACCUEIL SERVICE AIDE A DOMICILE CCAS DE MARLY-LE-ROI CCAS DE MARLY-LE-ROI SERVICE AIDE A DOMICILE CCAS DE MARLY-LE-ROI CCAS de Marly-le-Roi 2 e étage Service d aide à domicile Hôtel de Ville BP 252 78160 Marly-le-Roi Tel : 01 30 61 60 81 - Fax : 01 30 61 61 11 www.marlyleroi.fr

Plus en détail

FICHE PRESSE. Contexte

FICHE PRESSE. Contexte FICHE PRESSE Visite d une délégation du Conseil d administration de la caisse d Allocations familiales de la Vienne au Château de Beauvoir vendredi 11 juillet 2014 à 10h30 Sont présents : Monsieur Joël

Plus en détail

Charte de qualité pour l accueil individuel des jeunes enfants

Charte de qualité pour l accueil individuel des jeunes enfants Charte de qualité pour l accueil individuel des jeunes enfants INTRODUCTION Cette charte s inscrit dans le cadre du Schéma Départemental d Accueil du Jeune Enfant de la Corrèze, qui réunit le Conseil général,

Plus en détail

Entreprendre ici est une chance

Entreprendre ici est une chance Entreprendre ici est une chance Je me sens bien dans cette ambiance cosmopolite Environnement exceptionnel Pierre est chargé de clientèle pour l Europe «Anglais, allemand, italien, chinois, russe Quand

Plus en détail

Rentrée 2014 Changer de vie, de région, de métier : le dispositif Soho Solo GERS sur le salon «Parcours France»

Rentrée 2014 Changer de vie, de région, de métier : le dispositif Soho Solo GERS sur le salon «Parcours France» Communiqué de presse Auch, le 22 septembre 2014 Rentrée 2014 Changer de vie, de région, de métier : le dispositif Soho Solo GERS sur le salon «Parcours France» Changer de vie, de région, de métier, de

Plus en détail

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement 16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement Rencontre sur le thème «Une Solidarité Collective au service des Malades et des Aidants» Lundi 21 Septembre

Plus en détail

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale - nombre de ressources (ETP) mutualisées Exemples d indicateurs de résultat - couverture des besoins en services par type de handicap - couverture des besoins et répartition des places d hébergement -

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013 Nantes, le 11 mars 2013 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014 v Dossier de presse Contact service presse Tél. : 02 40 41 64 36 Fax : 02 40 41 64 10 presse@mairie-nantes.fr 1000

Plus en détail

Quoi? Une friche industrielle réhabilitée. Les anciens établissements Cannelle

Quoi? Une friche industrielle réhabilitée. Les anciens établissements Cannelle Quoi? Une friche industrielle réhabilitée Les anciens établissements Cannelle En 1945, la famille Cannelle, originaire du territoire de Belfort, décide de s installer en bord de Loire port des Noues, afin

Plus en détail

LA DEMARCHE QUALITE HERAULT. Comité Interconsulaire Départemental de l Hérault

LA DEMARCHE QUALITE HERAULT. Comité Interconsulaire Départemental de l Hérault LA DEMARCHE QUALITE HERAULT Comité Interconsulaire Départemental de l Hérault CONTEXTE A LA CREATION : Triple constat : Dispersion de petites structures Image restrictive du Département Déficience de la

Plus en détail

LE DISPOSITIF FÉDÉRAL DE FORMATION ou DFF

LE DISPOSITIF FÉDÉRAL DE FORMATION ou DFF LE DISPOSITIF FÉDÉRAL DE FORMATION ou DFF La formation constitue un outil au service du projet politique décliné au niveau local. Elle contribue au rayonnement de l USEP au sein des départements et des

Plus en détail

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Madame, Monsieur, «Territoires 2 vie, territoires d initiatives» est un projet de coopération lancé

Plus en détail

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance plénière du 5 décembre 2005 AVIS 1 Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance du 5 décembre

Plus en détail

Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015

Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015 PRÉFET DES LANDES Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015 1 La Huitième édition de ce forum organisé par les

Plus en détail

SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET EDUQUER DURABLE

SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET EDUQUER DURABLE 2008-2009 SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET A L ECO-CITOYENNETE EDUQUER POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE { Le Conseil général vous soutient pour conduire } un projet de classe ou de collège sur le temps scolaire

Plus en détail

Rôle de CampusFrance

Rôle de CampusFrance Réunion d'information 20 novembre 2012 La vie d un étudiant en France Institut français du Rôle de CampusFrance Le suivi de la procédure CampusFrance est obligatoire pour tout projet d étude diplômant

Plus en détail

La manifestation. Championnat de France Sport Boules Sport Adapté. Du vendredi 12 au dimanche 14 juin 2015 à PALADRU

La manifestation. Championnat de France Sport Boules Sport Adapté. Du vendredi 12 au dimanche 14 juin 2015 à PALADRU Dossier de Presse La manifestation Championnat de France Sport Boules Sport Adapté Du vendredi 12 au dimanche 14 juin 2015 à PALADRU Des athlètes d exception, au-delà du handicap! Le Sport Adapté est une

Plus en détail

Au cœur des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, le Bleuet de France, Fleur Française du Souvenir renaît pour redonner de l espoir!

Au cœur des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, le Bleuet de France, Fleur Française du Souvenir renaît pour redonner de l espoir! DOSSIER DE PRESSE Au cœur des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, le Bleuet de France, Fleur Française du Souvenir renaît pour redonner de l espoir! 11 novembre 1934 11 novembre 2014 80 ans

Plus en détail

Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées. Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012

Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées. Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012 Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012 Le schéma: outil de planification Document opposable, adopté pour 5 ans par le Conseil

Plus en détail

Le groupe MGEN et Harmonie Mutuelle soutiennent le développement de la Mutualité Française Bourguignonne SSAM

Le groupe MGEN et Harmonie Mutuelle soutiennent le développement de la Mutualité Française Bourguignonne SSAM Dijon, le 6 mars 2014 Le groupe MGEN et Harmonie Mutuelle soutiennent le développement de la Mutualité Française Bourguignonne SSAM Le 6 mars 2014 à Dijon, Thierry Beaudet, président du groupe MGEN, et

Plus en détail

SYLVIA PINEL. Jeudi 9 janvier 2014

SYLVIA PINEL. Jeudi 9 janvier 2014 SYLVIA PINEL MINISTRE DE L ARTISANAT, DU COMMERCE ET DU TOURISME Discours Discours Vendredi 10 janvier 2014 N 340 Discours de Sylvia PINEL ministre de l Artisanat, du Commerce et du Tourisme lors de la

Plus en détail

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion Prix de l inclusion 2014 1ère édition Prix de l inclusion p.2 Sommaire Communiqué presse p.3 Le projet p.4 Les partenaires p.6 Porteur du projet p.7 Communiqué Le Prix de l inclusion souhaite encourager,

Plus en détail

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser Édito Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir de vous présenter dans ce document le fruit de presque deux longues années de concertation

Plus en détail

RELAIS PARENTS ASSISTANTES MATERNELLES

RELAIS PARENTS ASSISTANTES MATERNELLES COMMUNAUTE DU PAYS DE VENDOME Direction Enfance Jeunesse Service Petite Enfance REGLEMENT INTERIEUR RELAIS PARENTS ASSISTANTES MATERNELLES 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 I. PREAMBULE... 3 II. LES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

Liste de l ensemble des actions proposées lors de l atelier 4, classées par thème :

Liste de l ensemble des actions proposées lors de l atelier 4, classées par thème : LES ATELIERS DU TOURISME DU TERRITOIRE DE BELFORT 12 avril 2012, l ATRIA, Belfort Atelier 4 La communication et la commercialisation du territoire Animateur : Emilie LUA MaHoC Rapporteur : xxx Thème de

Plus en détail

Programme des activités pour les scolaires 2015 2016

Programme des activités pour les scolaires 2015 2016 MUSEE DES BEAUX-ARTS Programme des activités pour les scolaires 2015 2016 Découvrir le musée en s amusant, apprendre à regarder les œuvres d art et les objets, créer en toute liberté dans l atelier toutes

Plus en détail

La réduction du temps de travail

La réduction du temps de travail Activité pour la classe : CFTH La réduction du temps de travail Cette fiche contient : un texte informatif sur la «RTT» des questions ouvertes sur ce texte une activité de compréhension et d expression

Plus en détail

QUI VISITE? POURQUOI EXPOSER AU SALON VOYAGES TOURISME & LOISIRS?

QUI VISITE? POURQUOI EXPOSER AU SALON VOYAGES TOURISME & LOISIRS? CONTEXTE Le secteur du tourisme mondial, après avoir connu un léger déclin en temps de crise connait ces quatre dernières années une reprise certaine. A titre indicatif, le secteur a connu une phase d

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics Spécialité Loisirs Tous Publics Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015 Avignon Marseille Loisirs Tous Publics Les métiers de l animation Depuis plus de vingt ans, nous formons les professionnels de l animation

Plus en détail

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES Convention de partenariat entre la Fédération Bancaire Française et France Active

Plus en détail

«Du plaisir de pratiquer au savoir partager : aider les enfants à se reconstruire par le sport».

«Du plaisir de pratiquer au savoir partager : aider les enfants à se reconstruire par le sport». «Du plaisir de pratiquer au savoir partager : aider les enfants à se reconstruire par le sport». Ce titre témoigne de l ambition associative de faire du sport un levier éducatif pour la reconstruction

Plus en détail

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR Dossier de presse, jeudi 20 décembre 2012 Contact presse : Préfecture de région : 01 82 52 40 25 communication@paris-idf.gouv.fr AP-HP : 01 40 27 37 22 - service.presse@sap.aphp.fr

Plus en détail

Exclusive Restaurant se lance en franchise

Exclusive Restaurant se lance en franchise Dossier de Presse / Décembre 2012 Exclusive Restaurant se lance en franchise Parce qu un bon moment peut faire toute la différence. Ex c l usi ve R esta u ran ts - SAS au capital de 44 560 - RCS Par i

Plus en détail

La Fondation Société Générale pour la solidarité

La Fondation Société Générale pour la solidarité La Fondation Société Générale pour la solidarité F O N D A T I O N P O U R L A S O L I D A R I T É La Fondation d entreprise Société Générale pour la Solidarité Elle intervient en faveur de l insertion

Plus en détail

PRESENTATION DU LABEL FAMILLE PLUS AUX PRESTATAIRES D ACTIVITES

PRESENTATION DU LABEL FAMILLE PLUS AUX PRESTATAIRES D ACTIVITES PRESENTATION DU LABEL FAMILLE PLUS AUX PRESTATAIRES D ACTIVITES Présentation du label Le marché des familles comprend 8 000 000 de familles françaises auxquelles s ajouteraient 20 000 000 de familles étrangères

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine N 13 : 30 mars 2011 Priorité Santé Mutualiste : un kit de communication pour permettre aux mutuelles de promouvoir

Plus en détail

Quoi de neuf pour le tourisme à Fontainebleau?

Quoi de neuf pour le tourisme à Fontainebleau? Petit Déjeuner de Presse : Quoi de neuf pour le tourisme à Fontainebleau? Jeudi 30 Juin 2011 Fontainebleau Tourisme 4, rue Royale 77300 Fontainebleau Tél : 01 60 74 99 99 /06 73 54 03 99 remi.dourthe@fontainebleau-tourisme.com

Plus en détail

PROJETS DES ALAE ET ALSH DE TARBES

PROJETS DES ALAE ET ALSH DE TARBES PROJETS DES ALAE ET ALSH DE TARBES AVRIL 2012 Basket, sport tarbais par excellence : C est pourquoi la ville développe depuis quelques années une convention de partenariat avec le comité départemental

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR. OFFICE des RETRAITÉS. CCAS de LANNION

Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR. OFFICE des RETRAITÉS. CCAS de LANNION Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR OFFICE des RETRAITÉS CCAS de LANNION CCAS 11 Bd Louis Guilloux 22300 lannion tél 02 96 46 13 22 fax 02 96 46 13 23 L office des retraités

Plus en détail

Et l électricité vient à vous

Et l électricité vient à vous Conception : Crédits photos : Fotolia, Médiathèque ERDF, Médiathèque EDF avril 2010 ERDF - Électricité Réseau Distribution France Tour Winterthur 92085 Paris La Défense cedex www.erdfdistribution.fr ERDF

Plus en détail

Tous les partenaires du Forum pour l emploi sont heureux de vous accueillir sur leurs stands et vous souhaitent une bonne visite.

Tous les partenaires du Forum pour l emploi sont heureux de vous accueillir sur leurs stands et vous souhaitent une bonne visite. 1 Recherche d emploi ou d informations sur un métier Renseignements sur une formation interrogations sur son avenir professionnel Cette journée permet de : > Rencontrer des entreprises qui recrutent, >

Plus en détail

LMNP PARIS. Maisons-Laffitte (78) Censi-bouvard / CLASSIQUE

LMNP PARIS. Maisons-Laffitte (78) Censi-bouvard / CLASSIQUE LMNP Censi-bouvard / CLASSIQUE PARIS Maisons-Laffitte (78) MAISONS-LAFFITTE A seulement quelques kilomètres à l ouest de Paris, dans le département des Yvelines, Maisons-Laffitte jouit d une situation

Plus en détail

GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES

GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES 1/7 GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES PROMOUVOIR LE PARTAGE D'EXPERIENCES POSITIVES ET LA PARTICIPATION CITOYENNE La Pairémulation Une forme de soutien mutuel pour stimuler et soutenir l accès

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2012. Parc de Nature et de Loisirs en Berry

DOSSIER DE PRESSE 2012. Parc de Nature et de Loisirs en Berry DOSSIER DE PRESSE 2012 Parc de Nature et de Loisirs en Berry Vos Contacts Presse Clément ROQUET Responsable Commercial & Marketing c.roquet.pole@orange.fr Erell PLANCHET Accueil du Public - Événementiel

Plus en détail

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

PLUS DE 180 FORMATIONS AUX MÉTIERS DES SERVICES DE L AGRICULTURE ET DE LA NATURE

PLUS DE 180 FORMATIONS AUX MÉTIERS DES SERVICES DE L AGRICULTURE ET DE LA NATURE A B C D PLUS DE 180 FORMATIONS AUX MÉTIERS DES SERVICES DE L AGRICULTURE ET DE LA NATURE E FORMATION SCOLAIRE OU PAR APPRENTISSAGE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE LA FORCE D UN RÉSEAU D ÉTABLISSEMENTS

Plus en détail

DOSSIER à l attention des candidats à la reprise du commerce multiservices

DOSSIER à l attention des candidats à la reprise du commerce multiservices COMMUNE DE MARCELLUS (Lot-et-Garonne) DOSSIER à l attention des candidats à la reprise du commerce multiservices Ce dossier se décompose en 2 parties : Partie 1 : présentation de la commune et du multiservices

Plus en détail

Les Petits Débrouillards présentent

Les Petits Débrouillards présentent Les Petits Débrouillards présentent Un programme éducatif pour développer et accompagner la pratique d activités scientifiques et techniques sur les territoires. Soutenu par les investissements d avenir

Plus en détail

www.ville-lepellerin.fr

www.ville-lepellerin.fr Pg n 1 / 10 Mairie de Le Pellerin, 44640 DOSSIER DE PRESSE Le Pellerin, le lundi 29 janvier 2007 lancement du site internet de la ville du Pellerin < mardi 6 février 2007 > sommaire Communiqué de presse

Plus en détail

Ecole Maîtrisienne Régionale de Bourgogne. Présentation Saison Culturelle 2007/2008

Ecole Maîtrisienne Régionale de Bourgogne. Présentation Saison Culturelle 2007/2008 DOSSIER DE PRESSE Ecole Maîtrisienne Régionale de Bourgogne L ART AU SERVICE DE L ÉDUCATION DANS UN CADRE SCOLAIRE Présentation Saison Culturelle 2007/2008 Conférence de presse du lundi 22 octobre 2007

Plus en détail

vous propose : DES COURS DE LANGUE DES SIGNES DES ACTIONS DE SENSIBILISATION EN ENTREPRISES ET DANS LES ECOLES DES SORTIES CULTURELLES BILINGUES

vous propose : DES COURS DE LANGUE DES SIGNES DES ACTIONS DE SENSIBILISATION EN ENTREPRISES ET DANS LES ECOLES DES SORTIES CULTURELLES BILINGUES vous propose : Association de loi 1901 DES COURS DE LANGUE DES SIGNES DES ACTIONS DE SENSIBILISATION EN ENTREPRISES ET DANS LES ECOLES DES SORTIES CULTURELLES BILINGUES Edito Sourds et entendants un seul

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel

Plus en détail

Decouvrir Reunir Partager

Decouvrir Reunir Partager Decouvrir Reunir Partager + Paris, terre d exploration Notre agence parisienne a fait de la capitale son terrain de jeu en réalisant des programmes de loisirs et des événements sur-mesure destinés aux

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à projets «soutien à la fonction parentale» 2014

Cahier des charges de l appel à projets «soutien à la fonction parentale» 2014 DE L AUDE RESEAU D ÉCOUTE, D APPUI ET D ACCOMPAGNEMENT DES PARENTS Cahier des charges de l appel à projets «soutien à la fonction parentale» 2014 Depuis la mise en œuvre dans l Aude, en 2001, du réseau

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE Accueil de loisirs de Nozay Croc Loisirs de Vay Responsables Nozay : Denis Bretécher (enfancenozay.lamano@orange.fr) N port: 06.79.67.32.92. Vay: Nolwen Hébert-Bertho

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

édito Sommaire Trois ans déjà que je suis arrivé à ta maison!!!

édito Sommaire Trois ans déjà que je suis arrivé à ta maison!!! édito Sommaire Les services de la Communauté de Communes p3 La profession d Assistante Maternelle Une journée chez nounou Trois ans déjà que je suis arrivé à ta maison!!! p4 Mois après mois, tu as su t

Plus en détail

LE 1 ER MARCHE DE BIENS ET SERVICES DES ESAT ET DES ENTREPRISES ADAPTEES DU GRAND OUEST

LE 1 ER MARCHE DE BIENS ET SERVICES DES ESAT ET DES ENTREPRISES ADAPTEES DU GRAND OUEST DOSSIER DE PRESSE Jeudi 12 mars 2015 RENNES Halle Martenot Optimisez vos achats pro avec les ESAT et les entreprises adaptées! HANDI MARKET GRAND OUEST Un événement B2B. Une première dans le Grand Ouest!

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

Première édition du Prix Chorum «MUSIQUE ET HANDICAP»

Première édition du Prix Chorum «MUSIQUE ET HANDICAP» Appel à prix - Dépôt des candidatures jusqu au 25 février 2011 «Développer et favoriser des initiatives en vue de faciliter l ouverture des pratiques musicales aux personnes en situation de handicap» «Toute

Plus en détail

La vie associative LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE

La vie associative LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE La vie associative LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE sommaire La vie associative Ville-associations en dialogue continu page 4 La participation des associations à la vie locale page

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENT. Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION

CHARTE D ENGAGEMENT. Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION CHARTE D ENGAGEMENT Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION Le SYCOPARC s engage à mettre en œuvre la programmation via son service de médiation culturelle. Il veille à la cohérence et à la pertinence des

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

LE PROJET EDUCATIF L ACCUEIL QUOTIDIEN DU JEUNE ENFANT A LA MAISON DE LA PETITE ENFANCE. Sommaire. 1 - Les principes... 2

LE PROJET EDUCATIF L ACCUEIL QUOTIDIEN DU JEUNE ENFANT A LA MAISON DE LA PETITE ENFANCE. Sommaire. 1 - Les principes... 2 LE PROJET EDUCATIF L ACCUEIL QUOTIDIEN DU JEUNE ENFANT A LA MAISON DE LA PETITE ENFANCE Sommaire 1 - Les principes... 2 2 - Les objectifs... 3 A - Favoriser la conciliation Vie familiale Vie professionnelle...

Plus en détail

Appel à Projets Tourisme 2014 Le Tourisme de Proximité pour et par les Bourguignons

Appel à Projets Tourisme 2014 Le Tourisme de Proximité pour et par les Bourguignons Appel à Projets Tourisme 2014 Le Tourisme de Proximité pour et par les Bourguignons Conseil régional de Bourgogne 17 boulevard de la Trémouille CS 23 502-21035 DIJON APPEL A CANDIDATURES PREAMBULE Le tourisme

Plus en détail