Prix des lycéens allemands E-den de Mikaël Ollivier et Raymond Clarinard

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prix des lycéens allemands 2006. E-den de Mikaël Ollivier et Raymond Clarinard"

Transcription

1 Prix des lycéens allemands 2006 E-den de Mikaël Ollivier et Raymond Clarinard Dossier de l élève 1. Comment utiliser ce dossier? Ce dossier est destiné à faciliter votre lecture du roman. Il comprend trois grandes parties : une évocation des thèmes principaux du roman ; un parcours du roman chapitre par chapitre, incluant une analyse du lexique, des pistes de lecture sous forme de questions et des renvois à des faits de civilisation ; enfin, un relevé de thèmes communs à ce roman et aux autres romans sélectionnés pour le Prix. Ce dossier doit accompagner votre lecture et aider votre prise de notes dans votre carnet de bord, qui reste votre principal instrument de travail. Ce carnet permet en effet de noter vos impressions de lecture chapitre par chapitre, de dresser et d affiner au fur et à mesure le portrait des personnages principaux, de dessiner la topographie des lieux, de relever les indices dispersés dans le roman, de faire le point sur les thèmes abordés, etc. C est à partir de ce carnet que vous préparerez votre présentation du roman en classe. 2. Thèmes principaux du roman E-den se définit comme un roman de science-fiction. Les thèmes traditionnels de ce genre y sont donc représentés : les sociétés futures, les dangers du progrès (pollution, Etat policier, manipulations génétiques), la violence, la réalité virtuelle, les relations entre l homme et l ordinateur, etc. E-den se fait aussi, comme souvent le roman de science-fiction, porteur d un message : mise en garde contre les dangers de la drogue, mise en garde contre les conséquences néfastes du progrès, mise en garde contre certains modèles d organisation de la société, rappel des valeurs humanistes (amitié, amour filial, confiance). On retrouve aussi de nombreuses allusions à des films de science-fiction (Star Trek en particulier) et plus généralement à une culture de l image. E-den suit l enquête d un détective professionnel, employé par la brigade des stupéfiants. Les personnages empruntés au roman policier traditionnel sont nombreux : Serge Poiret, type de l agent fédéral fatigué et un peu dépassé, mais néanmoins capable de dénouer l affaire en se surpassant dans les moments décisifs ; son assistante, amoureuse de lui ; ses anciens amisennemis (Sylvia) qui resurgissent du passé ; les indics-adjuvants qui sont aussi des opposants (Iannis, Sylvia). Les stéréotypes du genre policier sont activés dans la physionomie et la psychologie des personnages, dans leur manière de s exprimer, dans la topographie du roman et dans les actions mises en scène. Enfin, le style même du roman policier marque le ton des personnages (humour, voire autodérision ; langue familière, voire grossière, etc.). Les thèmes chers au genre du roman policier sont également très présents : la violence, la drogue, l enquête (qui est toujours aussi quête d identité), les enquêtes parallèles, l amour, l amitié, les interférences politiques. Les structures narratives du roman policier, enfin, jouent un rôle déterminant : les indices sont distribués au fil du roman et invitent à la relecture ; l enquête progresse en partant de l énigme 1

2 initiale pour mener au dénouement en passant par les phases d hypothèses/vérifications et de mise en danger des deux personnages principaux, qui sont aussi les narrateurs du roman. E-den raconte enfin le parcours initiatique d un adolescent frappé par la vision d une jeune fille endormie. Le roman réactive certains schémas du genre du conte (motif de la beauté, opposition être / paraître, quête initiatique en trois étapes majeures, thèmes de l interdiction et de la transgression). Mais le roman situe l action dans un futur proche (et non dans un passé indéterminé), et l univers ordonné du conte est remplacé par un monde artificiel dont la face cachée est très inquiétante. Les thèmes du roman initiatique y abondent : relations avec le père et la mère, figures tutélaires des grands-parents, importance de l amitié, premier amour, transgression des interdits et prise de risque. 2

3 3. Travail préliminaire Le titre - Que désigne selon vous le titre «E-den»? Comment imaginez-vous un tel endroit? Notez les mots clés qui vous viennent à l esprit. - Quel est le contraire d un éden? Comment imaginez-vous cet endroit. Notez les mots clés. Eventuellement vous pouvez relire le texte de l ancien testament se rapportant à l éden. - Remarquez comment est écrit le titre «E-den». A quoi vous fait pensez le «E-«? - Quelle indication sur le roman donne cette forme d écriture du mot «E-den» Quand vous aurez lu le livre, relisez le titre : - Le titre correspond-t-il à l histoire du livre? Auriez-vous choisi un autre titre?l - Comparez le prologue avec vos notes. Confirme-t-il vos réflexions ou au contraire y a-t-il beaucoup de différences? - Quel rôle a ce prologue dans le livre? - Pourquoi n y a-t-il pas d épilogue? 3

4 4. Parcours du roman chapitre par chapitre Dans le roman, deux champs lexicaux sont particulièrement représentés : celui de la drogue et de la médecine d une part, celui de l informatique et des nouvelles technologies d autre part. Afin de faciliter la lecture, nous proposons d entrée un relevé des expressions récurrentes ressortissant à ces deux domaines. Champ sémantique de la drogue et de la médecine : les stupéfiants (14) : le Bureau des stups (14): la pisto-seringue (21, 32): la piqûre / la seringue (21) : le (médecin) légiste (21) : le labo (22): la catalepsie (55) : l accoutumance (93) : le capteur (101, 167) : l oniromètre (103): la nausée (113) : la dépendance : être accro (125) : intubé / sous perfusion (148) : sombrer dans l inconscient (165) : les relevés (167) : les poumons (184) : le camé (200): la lésion incurable (201) : la rupture d anévrisme (202) : les drogues la section de la police chargée de combattre le trafic de drogue (néologisme) seringue qui fonctionne comme un pistolet, voir dessin en 4ème de couverture instrument avec lequel un médecin injecte un produit dans le corps d un patient der Gerichtsmediziner (abr.) le laboratoire la paralysie, le coma l habitude die Elektrode (néol.) instrument servant à mesurer l intensité des rêves d un patient endormi un haut-le-cœur (die Übelkeit) die Abhängigkeit (abr. fam.) être dépendant intubiert / an einer Infusion hängend das Bewußtsein verlieren die Daten les organes pour respirer (fam.) le drogué une blessure que l on ne peut pas soigner ein Aderriss, der zum Tode führt Champ sémantique de l informatique et des nouvelles technologies : (une voiture) encodée (14) : un itinéraire préenregistré (15) : la télécommande (26): l Inter Federal Express (31) : le braquage informatique (32): le VisioNet (34) : un Ekranoplane (41, 59) : l Orlyonok (59 ff.): l ordi (43) / la bécane (81) : le clavier (44) : le VRCafé (46) : se connecter? se déconnecter (51) : mit einem Code versehen une route enregistrée à l avance die Fernbedienung train à grande vitesse parcourant l Europe der Online-Banküberfall das Bildtelefon invention russe de l époque de la guerre froide, entre avion et hydravion prototype d ekranoplane de deuxième génération, conçu à la fin des années 60 pour la Marine russe (fam.) l ordinateur die Tastatur le café qui propose des jeux de réalité virtuelle online / offline gehen 4

5 le moteur de recherche (51) : l annuaire en ligne (51) : le fournisseur d accès (52) : le pseudo (64) = le pseudonyme : greffer (76) : la micro-balise de repérage (76) : se téléporter (81) : l éolienne (87) : le réseau (127) : le logiciel (128) : le plantage (164) : la fibre optique (171) : die Suchmaschine das Online-Branchenbuch der Provider le nom fictif utilisé en ligne implanter das mini GPS sich beamen (inspiré de Star Trek) das Windrad das Netz die Software (fam.) der Absturz Lichtleitfaser, Lichtwellenleiter 5

6 Fiche de lecture Prologue, p. 9 à 11 Aspects lexicaux : p. 9 verdoyant : vert la demeure : la maison la rambarde : barrière de protection l archipel : ensemble d îles somnoler : dormir à demi p. 10 le papotage / papoter : la baleine: p. 11 se lasser : jaillir : l écume : la décapotable : bavarder, discuter der Wal en avoir assez surgir, apparaître soudain mousse produite en mer par les vagues voiture que l on peut conduire sans toit Pistes de lecture : -Quelle est la perspective narrative de ce prologue? -Comment peut-on caractériser le paysage décrit? -Essayez de situer cette scène dans le temps et l espace. -Quelle est l impression suscitée par ce paysage et ce moment parfaits? -En quoi la page de couverture du livre illustre-t-elle bien le prologue? -Dressez un premier portrait du personnage de Mel. -A quel genre de roman le lecteur s attend-il après lecture du prologue? 6

7 Fiche de lecture Chapitres 1 et 2, p.13 à 24 Aspects lexicaux : p. 13 faire la gueule : p. 14 un gosse / un gamin : une manif : la banderole : la huit-voies: le péage: l embouteillage: p. 15 les gros sous : le branle-bas de combat : foutu : ringard : le somme : le véhicule de fonction : être de notoriété publique : p. 17 pile poil quand : le bitume : le vigile : p. 19 lessivé par : p. 20 le boulot : sucrer mes vacances : p. 21 vacances ratées : un môme : tourner au vinaigre : ne pas lâcher d une semelle : se faufiler: bifurquer : sordide: être de mauvaise humeur un enfant une manifestation (eine Demo) bande de tissu ou de papier sur laquelle est inscrit qch l autoroute à huit voies lieu où l on paye sur une autoroute un bouchon (ein Stau) l argent l agitation, la panique fini, perdu démodé la petite sieste une voiture que l on a par son métier être connu de tous. juste au moment où l asphalte la personne qui monte la garde détruit par le travail supprimer manquées, qui n ont pas eu lieu ou ont été mauvaises un enfant devenir agressif suivre pas à pas se glisser discrètement par de petits endroits tourner horrible 7

8 p. 22 éplucher un dossier : le ponte : p. 23 ronger son ennui : dénicher : étudier dans le détail la personnalité essayer d oublier son ennui trouver Pistes de lecture : Chapitre 1 : -Quelle est la perspective narrative adoptée dans ce premier chapitre? -Quels sont les indices qui permettent de situer l action dans une époque ultérieure à la nôtre? -Identifiez les lieux évoqués sur une carte de France. A quoi sont associés chacun de ces lieux dans le roman? Vous pourrez compléter cette liste au fur et à mesure de votre lecture. -Faites la liste des personnages évoqués et un premier portrait des personnages principaux en notant dans votre carnet de lecture ce qui caractérise chacun (nom et prénom, âge, vocabulaire utilisé, attitude, etc.). Vous complèterez cette liste au fil des chapitres. Vous pouvez présenter ces fiches-personnnages sous la forme carte d identité + profil psychologique, comme les policiers les utilisent dans leurs enquêtes. -Quel personnage vous plaît ou vous déplaît et pourquoi? -Qu a-t-il pu se passer entre le prologue et le chapitre 1? Chapitre 2 : -Quelles sont les différentes techniques narratives utilisées dans ce chapitre? -Quels sont les éléments (structure narrative, stéréotypes, langage, thèmes, etc.) qui rappellent le roman policier traditionnel? -Comment peut-on décrire les relations entre Goran et son père? -Comparez les portraits croisés que Goran et Serge font l un de l autre. -En quoi Goran et Mel se ressemblent-ils? -Qu apprend-on dans ce chapitre au sujet de l organisation politique de cette Europe futuriste? -Quels sont les indices qui orientent l enquête de Serge Poiret? -Comment interpréter l allusion au conte de La Belle au bois dormant? -Par quels moyens le narrateur entretient-il le suspense dans ces deux chapitres? 8

9 Fiche de lecture Chapitres 3, 4, 5, 6 et 7, p. 25 à 46 Aspects lexicaux : p. 25 être débordé par : p. 26 vautré : scotché devant : le gouffre : la courbature: la vedette : hanter : aiguiser : p. 27 déboîter : p. 28 le flingue : la pub : le pantin : prendre le taureau par les cornes : à poigne : dans le tas : : la complaisance : cerner : donner l assaut : p. 29 foutre : p. 31 la saloperie: p. 32 claquer du fric : être en délicatesse avec : p. 33 le receleur : recouper des informations : ne plus avoir de temps à cause de assis négligemment assis devant sans bouger le trou profond une douleur aux muscles la star heimsuchen rendre plus sensible arriver par le côté l arme à feu la publicité le bouffon (der Hampelmann) s attaquer de front à un problème sévère au hasard die Nachgiebigkeit encercler donner le signe de l attaque faire un mauvais produit dépenser de l argent avoir des problèmes avec der Hehler comparer p. 34 ça roule : s emmerder : ça va s ennuyer 9

10 accuser le coup : être marqué par p. 37 planter quelqu un : la bagnole : balancer (37) : p. 38 abruti : p. 39 exploser qqn : p. 41 la myopie : le quitter la voiture envoyer idiot battre qqn à un jeu mauvaise vue (lorsque l on ne voit pas de loin) p. 43 le restau : filer comme une lettre à la poste : tuer dans l œuf : p. 45 minable : crevé : le restaurant passer vite et sans problème tuer ; supprimer totalement nul très fatigué p. 46 décliner une proposition : refuser Pistes de lecture : Chapitre 3 : -Qu apprend-on sur la vie quotidienne de Goran et de son père? -Quels sont les sentiments de Goran depuis sa «rencontre» avec Mélanie? -Quelle vision du monde futur nous donne Goran? -Quelle est la place de la mort dans cette société? -Quels sont les points communs et les différences entre la télévision du futur et le paysage audiovisuel actuel? -Quels sont les sentiments de Goran à l égard de sa mère? -En quoi le discours électoral de Maxime Gréhant confirme-t-il ce qu on a appris de lui dans les deux premiers chapitres? -Quel rôle joue Périclès dans la vie de Goran? Chapitre 4 : -Décrivez le Berlin du futur. -Quels sont les premiers indices recueillis par Serge Poiret à Berlin? 10

11 -Qu apprend-on au sujet des parents de Goran? -Quel type de père est Serge? Chapitre 5 : -Qu apprend-on au sujet de la mère de Goran? -Pourquoi Goran et son père ont-ils du mal à se parler? Chapitre 6 : -Qu est-ce qui distingue Goran et Péri des adolescents d aujourd hui? -La vie dans cette société futuriste vous paraît-elle enviable? -Quel nouveau personnage entre indirectement en scène? -Comment pourrait s expliquer l attitude «bizarre» de Péri? Chapitre 7 : -Quelles sont les relations entre Serge, Norah et Goran? -Qu apprend-on des goûts de Goran? Pourquoi Serge n aime-t-il pas les jeux de rôle? -Quel nouveau personnage est évoqué? Dans quel chapitre trouve-t-on en fait la première allusion indirecte à ce personnage? -Comment le narrateur entretient-il le suspense? -Quel bilan peut-on tirer à la fin de cette deuxième grande phase du récit? Que sait-on de l affaire Mélanie Gréhant? Que sait-on des personnages et de leurs relations entre eux? Quels sont les éléments qui entretiennent la curiosité du lecteur et créent du suspense? 11

12 Fiche de lecture Chapitres 8, 9 et 10, p. 47 à 62 Aspects lexicaux : p. 47 rouillé : au radar : p. 48 un pied de nez vivant : la grossesse : obnubiler : p. 49 se battre contre des moulins: déteindre : p. 50 nager / patauger (voir p. 56) : la boite crânienne : p. 52 frimeur : cogiter : p. 55 un paumé :: faire du bruit : le bobard : donner un os à ronger : chiffonner : crever : p. 57 descendre qqn : moisir à l ombre : dare-dare : la morgue : la cage : la navette spatiale : p. 59 la tuyère : p. 60 puer : costaud : abîmé encore mal réveillé une provocation vivante die Schwangerschaft obscurcir l esprit combat perdu d avance abfärben ne pas comprendre la tête prétentieux, fier de soi réfléchir quelqu un qui est sans repère faire un scandale public le mensonge donner une occupation pour faire diversion déranger mourir tuer qqn avec une arme à feu être en prison très vite endroit où l on garde les morts der Käfig der Space Shuttle die Düse sentir mauvais fort, musclé 12

13 le gros temps : le compartiment : chahuter : incarcérer : p. 61 la boîte : les flots : purger sa peine : p. 62 l entrevue : faramineux : irrécupérable : la tempête das Abteil bousculer mettre en prison l entreprise la surface de la mer seine Strafe absitzen le rendez-vous très élevé qu on ne peut pas sauver Pistes de lecture : Chapitre 8 : -Que révèle le dialogue entre Goran et son père au sujet de leurs relations? -Comment est décrite la vie quotidienne dans la société future? Quels sont les liens entre cette société et la nôtre? -Le lycée du futur vous semble-t-il très différent de ce que vous connaissez? -Quelle est la fonction narrative de ce chapitre et de ce dialogue père-fils? -Réécrivez le courriel de Goran à Iannis en respectant les règles de l orthographe et de la grammaire. Chapitre 9 : -Quelle est la perspective narrative de ce chapitre? -Analysez la manière dont Serge parle de Sylvia. Quels sont les éléments stylistiques qui rappellent le roman policier? -Comment expliquer la réaction de Serge à l évocation du nom de Sylvia? -Qu apprend-on au sujet de Sylvia Corso? Chapitre 10 : -Quel est l effet produit par le passage entre le chapitre 9 et le chapitre 10? -Qu apprend-on de l organisation de la société du futur? Cette organisation vous semble-telle être un modèle possible pour l avenir? -A quoi vous fait penser la Katorga? -Pourquoi l auteur choisit-il un nom et un environnement russes? 13

14 Fiche de lecture Chapitres 11, 12 et 13, p. 63 à 78 Aspects lexicaux : p. 64 la confiserie : les bonbons le manège : das Karussell rompre un serment : ne pas respecter la parole donnée p. 65 le givre : l escouade de brutes : p.66 fouiner : louche : p. 67 se casser : le mec : p. 69 le hoplite : p. 70 la sueur : p. 71 un dîner un peu trop arrosé : la cicatrice : la tempe/la pommette : p. 72 bégayer : p. 74 fagoté : p. 76 la garce : la donzelle : jouer la fille de l air : croupir : rechigner : der Rauhreif die Truppe von furchterregenden Soldaten rechercher pas clair partir l homme (ici, le compagnon) fantassin lourdement armé de la Grèce antique la transpiration où l on boit trop die Narbe la joue problèmes d élocution, troubles du langage (stottern) mal habillé la femme mauvaise la jeune femme disparaître, prendre la fuite mourir lentement s opposer à 14

15 p. 77 striduler : émettre un sifflement Pistes de lecture : Chapitre 11 : -Repérez sur une carte de la banlieue parisienne les lieux évoqués. -Qu apprend-on de la vie quotidienne dans l Europe du futur dans ce chapitre? -Complétez le portrait de Iannis et comparez avec les indices déjà donnés dans les chapitres précédents -Quels éléments indiquent que Goran s engage sur une voie inhabituelle et potentiellement dangereuse? Chapitre 12 : -Quelle est la fonction de ce chapitre dans le roman? En quoi peut-on le mettre en parallèle avec le chapitre précédent? -Analysez le portrait de Sylvia par Serge. Que trahit ce portrait des relations passées et présentes entre les deux personnages? -Pourquoi Serge se méfie-t-il de Sylvia? Chapitre 13 : -Quel est l effet produit par la fin du 3ème paragraphe? Analysez les procédés stylistiques qui permettent cet effet. -Pensez-vous que Serge contrôle vraiment la situation? -Quels éléments créent du suspense? -Les chapitres 12 et 13 vous semblent-ils représentatifs du genre du roman policier? 15

16 Fiche de lecture Chapitres 14, 15 et 16, p. 79 à 104 Aspects lexicaux : p. 79 se filer des baffes : la CPE : p. 80 ne pas en mener large : p. 82 la connerie : la mise à pied : le virement : p. 84 on n est pas rendus : se tenir à carreau : p. 87 la grande ceinture (ou la grande couronne) : p. 89 crasseux : p. 90 hirsute : se gifler la Conseillère Principale d Education (nom donné à la personne responsable du respect du règlement au collège) avoir peur la bêtise l interdiction de venir au collège un transfert d argent on peut attendre longtemps être sage la grande banlieue parisienne très sale avec une chevelure abondante et mal coiffée p. 92 l armoire à glace : p. 93 l ordonnance : p. 94 faire tache : faire le ménage : p.. 95 le traître : p. 99 briffer : la personne très grande et très large d épaules papier que l on reçoit d un médecin pour obtenir des médicaments faire mauvais effet nettoyer der Verräter donner des informations et des instructions précises 16

17 débouler : p. 100 semer la pagaille : gérer : p. 102 accoucher : Allusions à la série Star Trek : se téléporter : faire irruption créer du désordre s occuper de mettre un enfant au monde personnage de Worf, humanoïde Klingon sich beamen Pistes de lecture : Chapitre 14 : -Pourquoi cette première alerte ne suffit-elle pas à ramener Goran sur le droit chemin? -Montrez comment ce chapitre crée une tension nouvelle. -Quelle nouvelle intrigue apparaît dans ce chapitre? Quels sont les indices dont le lecteur dispose déjà (grâce aux chapitres précédents) à ce sujet? Chapitre 15 : -Décrivez la zone 6, sa fonction et ses attributs, et comparez avec ce que vous savez de Chartres. -En quoi peut-on considérer le séjour à Chartres comme une étape initiatique? -Que révèle ce chapitre au sujet de Iannis? Est-ce une surprise? -Quels sont les éléments qui rappellent le roman noir? Chapitre 16 : -Comment s explique le coup de blues de Serge? -Pourquoi Serge est-il ennuyé que Sylvia rencontre Maxime Gréhant? -Qu apprend-on de nouveau sur Maxime Gréhant et sur Sylvia? -Quels éléments nouveaux sont apportés par ce chapitre pour l enquête? 17

18 Fiche de lecture Chapitres 17, 18, 19 et 20, p. 105 à 120 Aspects lexicaux : p. 111 le duvet : soyeux : glousser : p. 112 vain (112) : p. 115 le haut-le-cœur : p. 116 le baratin : le fumier : p. 118 assouvir : brouiller les pistes : p. 119 la lie : la barbe naissante semblable à la soie kichern inutile l envie de vomir le discours trompeur compost d origine animale, ici le personnage malfaisant (seine Bedürfnisse) stillen essayer de cacher ce qu on fait. ce qu il y a de pire, le fond Pistes de lecture : Chapitre 17 : -Quelle est la perspective narrative de ce chapitre? -Quelle est sa fonction? -Analysez la stratégie argumentative et justificative de Goran. Ses arguments vous semblentils typiques de quelqu un qui goûte à la drogue pour la première fois? Chapitre 18 : -Que vous rappelle la perspective narrative adoptée dans ce chapitre? Que peut-on en déduire a posteriori? -Quelles sont les principales caractéristiques de l E-den? -Pourquoi l E-den fascine-t-il tant les adolescents? -Comparez la rencontre virtuelle de Mel et Goran avec leur première rencontre au chapitre 1. 18

19 Chapitre 19 : -Quel rôle joue Péri dans cette scène? -Que peut-on déduire de ses paroles? -Pourquoi Goran ne l écoute-t-il pas? -Goran est-il seulement «en manque de Mel» (p. 118)? Chapitre 20 : -Pourquoi Goran ne renonce-t-il pas malgré la vision cauchemardesque de la zone 6? -Qu est-ce qui vous frappe dans le style même du récit de Goran? En quoi est-ce un symptôme de son état? 19

20 Fiche de lecture Chapitres 21, 22 et 23, p. 121 à 140 Aspects lexicaux : p. 122 potasser : mener qqn en bateau : le réduit : prendre au dépourvu : p. 123 coller : la trouille : partir en transe : p.125 faire la moue : p. 127 mettre en rideau : le joujou : saturer : p. 131 brûler les étapes : p. 132 la déflagration : p. 135 bidon : p. 136 le ressac : étudier tromper qqn la petite pièce surprendre donner la peur délirer faire une grimace faire disparaître le jouet être plein aller plus vite que prévu l explosion faux, illusoire les vagues Pistes de lecture : Chapitre 21 : -Quelle est la fonction narrative de ce chapitre? Pourquoi est-il si long et si détaillé? -Quels éléments du roman policier traditionnel retrouve-t-on dans ce chapitre? (personnages, objets, situations, thèmes, structure narrative, ton, etc.) -En quoi ce chapitre constitue-t-il un pas décisif dans l enquête de Serge Poiret? -Les explications données par Sylvia sont-elles de nature à rassurer Serge? 20

21 Chapitre 22 : -Quel est l effet produit par l absence de transition entre les chapitres 21 et 22? -La description du sentiment amoureux vous semble-t-elle juste? -Quel effet produit chez Mel le discours de Goran sur le caractère irréel de l E-den? Pourquoi ne veut-elle pas comprendre ce qu il lui dit? -Comment expliquer que Goran n ait pas totalement perdu la notion de la réalité? -Comparez la fin de ce chapitre au prologue et à la fin du chapitre 18. Chapitre 23 : -Quel effet produit ce chapitre très court? -Quelle est sa fonction narrative? 21

22 Fiche de lecture Chapitres 24, 25 et 26, p. 141 à 158 Aspects lexicaux : p. 141 coincer : p. 142 torpiller : rappliquer : mesquin : grommeler : p. 143 rigolo : l engueulade : clouer le bec à qqn : la récrimination : p. 144 en haut lieu : le manège : le bouc émissaire : gronder : s enliser : p. 145 le fusible : p. 147 se repasser qqch. en boucle : le pressentiment : la voyance : p. 151 les fringues : p. 153 puiser : p. 154 le repère : p. 156 la paume : attraper détruire venir très vite d esprit étroit rouspéter drôle une dispute le faire taire le reproche dans les sphères élevées de la politique (ici) das Theater der Prügelknabe être mécontent se perdre die Sicherung se rappeler sans cesse lorsque l on sent qqch. à l avance die Hellseherei les vêtements schöpfen der Anhaltspunkt le creux de la main 22

23 Pistes de lecture : Chapitre 24 : -Comment est construit ce chapitre? Pourquoi y trouve-t-on tous les personnages importants pour Serge Poiret? -Analysez les différences stylistiques entre les deux chapitres datés du 2 mai. Que traduisentelles? -Quelle est la fonction narrative de l épisode de Copenhague? Chapitre 25 : -Analysez la réaction de Serge. Pensez-vous qu il soit responsable de l attitude de Goran? -Sur quoi et sur qui Serge peut-il s appuyer dans cette situation? -Décrivez les attributs et la fonction des grands-parents de Goran en relisant les chapitres où ils sont évoqués. Chapitre 26 : -La représentation de l idylle vous semble-t-elle exagérée? Quelle est la fonction narrative de ce moment parfait? -Pourquoi Mel veut-elle connaître la vérité sur l E-den? -Quelle est la fonction de l épisode des baleines? -Quel effet produit la fin du chapitre sur le lecteur? 23

24 Fiche de lecture Chapitres 27, 28 et 29, p. 163 à 174 Aspects lexicaux : p. 159 poireauter : p. 161 les entrailles : extirper : p. 162 tirer qqn des griffes de qqn : truqué : p. 163 confiné : emmitouflé : p. 164 plancher : embobiner qqn : remédier à qqch. : p. 165 il y a beaucoup d inconnues dans cette équation : le jeu en vaut la chandelle : p. 169 draguer : p. 173 pas foutu de : p. 174 moisir : la ruse : attendre le cœur faire sortir délivrer de modifié enfermé habillé chaudement travailler le tromper par des paroles fausses trouver une solution à il y a beaucoup d éléments inconnus le jeu vaut la peine, le risque peut être gagnant/rapporter qqch. chercher à séduire incapable de rester la stratégie 24

25 Pistes de lecture : Chapitre 27 : -Décrivez le comportement de Serge. -Montrez comment le rythme s accélère une nouvelle fois. -Quels sont les dangers de la stratégie proposée par Sylvia? Chapitre 28 : -Quelle est la fonction de ce chapitre? -Quels éléments (détails, style, diverses intrigues, etc.) montrent qu on approche du dénouement? -Pourquoi Sylvia sourit-elle au moment où elle prend congé de Serge? Chapitre 29 : -Comparez l arrivée de Serge dans l E-den à celle de Goran (chapitre 18). -Quel effet produisent les remarques de Sylvia sur le lecteur? -Analysez l attitude de Sylvia pendant qu elle guide Serge. -Quelle est la situation à la fin du chapitre? Est-ce une situation typique du roman policier? 25

26 Fiche de lecture Chapitres 30, 31, 32 et 33, p. 175 à 198 Aspects lexicaux : p. 177 se détraquer/ déconner (voir p. 180) : p. 178 le raté : l acolyte : dérouté : p. 179 incongru : se détériorer : p. 181 effondré : p. 182 le gourdin : p. 183 verrouillé : humer : p. 184 la baie vitrée : p. 185 le flux : le fuyard : antédiluvien : submergé : p. 186 faucher des vies : engageant : p. 187 la hache : les serres : étrangler : fondre sur qqn : p. 189 la stupeur : mal fonctionner le dysfonctionnement le complice surpris et perdu inattendu et inadapté s abîmer très triste le bâton fermé à clé sentir la fenêtre le courant celui qui s enfuit, prend la fuite ; s échappe très ancien, archaïque ; tout à fait démodé envahi ; pleine de monde tuer des gens rassurant die Axt les griffes serrer autour de la gorge s approcher de qqn à grande vitesse la stupéfaction 26

27 p. 190 mesurer les retombées de qqch. : p. 193 l arc de cercle : p. 194 au large : p. 195 la matraque / la massue (voir p.196) : p. 196 ne plus savoir où donner de la tête : à l aveuglette : lancinant : en comprendre les conséquences der Halbkreis loin en mer der Knüppel ne plus savoir où commencer au hasard stechend Pistes de lecture : Chapitre 30 : -Quelle est la perspective narrative de ce chapitre? -Quelle surprise attend Serge? Pourquoi Péri et ses amis sont-ils là? -Quelles sont les caractéristiques et la fonction du groupe qui se constitue pour sauver Goran? -Pourquoi Serge comprend-il plus vite que les amis de Goran ce qui se passe? Chapitre 31 : -Décrivez l attitude de Serge au début du chapitre. Quel est son rôle désormais? -Repérez les éléments traditionnels du roman policier et ceux de la science-fiction. Chapitre 32 : -Quels éléments contribuent à cette ambiance d apocalypse? -En quoi peut-on considérer ce chapitre comme la première étape du dénouement? -Quel rôle joue Péri? -Quels sont les éléments qui créent le suspense? Chapitre 33 : -Comment est structuré ce chapitre? -Caractérisez les différentes étapes qui mènent à la situation finale. -Que va-t-il se passer maintenant? 27

28 Fiche de lecture Chapitres 34 et 35, p.199 à 208 Aspects lexicaux : p. 199 être rompu de fatigue : p. 200 s éclipser : se retaper : en avoir sa claque de qqch. : la cohue : la démission : p. 201 le décès : éprouvé : entamer : p. 202 fricoter avec qqn : le piège : l héritière : p. 206 prendre à son compte : être épuisé disparaître se remettre en forme en avoir assez la foule fait de quitter de sa propre volonté un emploi la mort qui a beaucoup souffert réduire avoir des relations sexuelles avec qqn die Falle die Erbin dire qu on est à l origine de Pistes de lecture : Chapitre 34 : -Quelle est la fonction de ce chapitre? -Quels sont les sentiments de Serge face à l état actuel de Goran? -Quels sont les éléments empruntés au roman policier? Quel effet produisent-ils? Chapitre 35 : -Comparez le ton de Serge et celui de Goran dans les chapitres 34 et 35. -Comment est organisée la rééducation à la vraie vie? Pensez-vous qu elle réussira? -Que pensez-vous de l attitude de Mélanie face à son père? -Tous les aspects de l intrigue sont-ils résolus à la fin du roman? Quelles questions restent ouvertes? 28

La Reine des fourmis a disparu

La Reine des fourmis a disparu La Reine des fourmis a disparu Séance 1 : Découverte de la couverture. Montrer l album sans rien dire. La couverture est cachée par 12 petits cartons sur lesquels sont proposés des indices. Chaque indice

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

Handelsmittelschulen Bern Biel Thun. Aufnahmeprüfungen 2010. Datum: Montag, 22. März 2010. Lösungen. 13.30-14.30 (60 Minuten) Gesamtpunktzahl : / 87

Handelsmittelschulen Bern Biel Thun. Aufnahmeprüfungen 2010. Datum: Montag, 22. März 2010. Lösungen. 13.30-14.30 (60 Minuten) Gesamtpunktzahl : / 87 Handelsmittelschulen Bern Biel Thun Aufnahmeprüfungen 2010 Datum: Montag, 22. März 2010 Fach: Französisch Lösungen Zeit: 13.30-14.30 (60 Minuten) Gesamtpunktzahl : / 87 NOTE : 1 Lisez ce texte: Logicielle

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Le guide s articule autour de quatre thèmes, qui sont incontournables pour bien documenter une situation d aliénation parentale ou de risque:

Le guide s articule autour de quatre thèmes, qui sont incontournables pour bien documenter une situation d aliénation parentale ou de risque: GUIDE D ENTREVUE TROUSSE DE SOUTIEN À L ÉVALUATION DU RISQUE D ALIÉNATION PARENTALE Véronique Lachance Marie-Hélène Gagné Ce guide d entrevue a été conçu pour vous aider à documenter les situations familiales

Plus en détail

Marie Lébely. Le large dans les poubelles

Marie Lébely. Le large dans les poubelles Marie Lébely Le large dans les poubelles Prologue «La vitesse de conduction des fibres postganglionnaires est-elle du même ordre que celle des fibres nerveuses motrices du système nerveux somatique?» C

Plus en détail

Les élèves sont amenés à se questionner sur l interaction homme/machine à travers l histoire, les apports ainsi que les limites des machines.

Les élèves sont amenés à se questionner sur l interaction homme/machine à travers l histoire, les apports ainsi que les limites des machines. ductionintro Fiche 1 Les élèves sont amenés à se questionner sur l interaction homme/machine à travers l histoire, les apports ainsi que les limites des machines. Suggestions: Comment les technologies

Plus en détail

Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose

Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose Le «blues du post-partum» est FRÉQUENT chez les nouvelles mères. Quatre mères sur cinq auront le blues du post-partum. LE «BLUES DU POST-PARTUM» La

Plus en détail

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La rue Grandir, qu est-ce que cela signifie vraiment? Un jeune qui a vécu isolé dans les rues de Paris témoigne. Cette fiche pédagogique propose de découvrir une réalité peu connue de la France d aujourd

Plus en détail

DIPLÔME NATIONAL DU BREVET SESSION 2010 FRANÇAIS. Séries Technologique et Professionnelle. Coefficient : 2

DIPLÔME NATIONAL DU BREVET SESSION 2010 FRANÇAIS. Séries Technologique et Professionnelle. Coefficient : 2 DIPLÔME NATIONAL DU BREVET SESSION 2010 FRANÇAIS Séries Technologique et Professionnelle Coefficient : 2 Première partie : 1 h 30 - Questions (15 points) et réécriture (5 points) 1 h 15 - Dictée (5 points)

Plus en détail

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE!

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! rétablissement et psychose / Fiche 1 JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! JJérôme s énerve : «Je ne suis pas psychotique! Vous ne dites que des conneries! Je suis moi, Jérôme, et je ne vois pas le monde comme vous,

Plus en détail

L intolérance à l incertitude et le trouble d anxiété généralisée

L intolérance à l incertitude et le trouble d anxiété généralisée 1 L intolérance à l incertitude et le trouble d anxiété généralisée Dans notre compréhension actuelle du trouble d anxiété généralisée (TAG), nous estimons que l intolérance à l incertitude joue un rôle

Plus en détail

Questionnaire pour les enseignant(e)s

Questionnaire pour les enseignant(e)s info@educatout123.fr www.educatout123.fr +31 614303399 L enfant qui bouge beaucoup! C est un fait, un enfant bouge beaucoup, il a besoin de se dépenser. Il arrive même parfois qu on n arrive plus à tenir

Plus en détail

NOTE FINALE : / 60 FRANÇAIS LIVRET DES TÂCHES. 9 e théorique 9 e PROCI niveau avancé EPREUVE COMMUNE 2013 / 2014 NOM ET PRÉNOM : LYCÉE ET CLASSE :

NOTE FINALE : / 60 FRANÇAIS LIVRET DES TÂCHES. 9 e théorique 9 e PROCI niveau avancé EPREUVE COMMUNE 2013 / 2014 NOM ET PRÉNOM : LYCÉE ET CLASSE : EPREUVE COMMUNE 2013 / 2014 NOTE FINALE : / 60 FRANÇAIS LIVRET DES TÂCHES 9 e théorique 9 e PROCI niveau avancé DATE : Mardi 3 juin 2014 DURÉE : 2 leçons NOM ET PRÉNOM : LYCÉE ET CLASSE : A. COMPRÉHENSION

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

Langue Française. Syllabus A1. Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire

Langue Française. Syllabus A1. Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire Langue Française Redatto da Dott.ssa Annie Roncin Syllabus A1 Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire L étudiant peut : -comprendre et utiliser des expressions familières et quotidiennes

Plus en détail

Objectif (socio-) linguistique : enrichir le vocabulaire lié à l espace, le lexique lié à l apparence physique.

Objectif (socio-) linguistique : enrichir le vocabulaire lié à l espace, le lexique lié à l apparence physique. Atomic Betty Thème Jeunesse Concept Cette série de dessins animés présente les aventures de Betty, une super héroïne qui sauve la galaxie et ses habitants des pires dangers qui la menacent. Quand la sonnerie

Plus en détail

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Ecole d Application STURM Janvier-Février 2012 CM2 Salle 2 Mme DOUILLY DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Sujet proposé par les élèves et choisi par la majorité. 1 ère séance : définitions et explications Réflexion

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

Le jeu de l'alerte. Le jeu de l'alerte. Chute dans l'escalier : Tombe en courant : La victime a très mal à... La victime a un peu mal à...

Le jeu de l'alerte. Le jeu de l'alerte. Chute dans l'escalier : Tombe en courant : La victime a très mal à... La victime a un peu mal à... Blessure : 1 1 Blessure : 1 2 Chute dans l'escalier : La victime a très mal à... Tombe en courant : La victime a un peu mal à... Blessure : 1 3 Blessure : 1 4 Tombe d'une chaise : La victime s'est coupée

Plus en détail

Fiche d appréciation littéraire LE CHEVALIER QUI CHERCHAIT SES CHAUSSETTES

Fiche d appréciation littéraire LE CHEVALIER QUI CHERCHAIT SES CHAUSSETTES Fiche d appréciation littéraire LE CHEVALIER QUI CHERCHAIT SES CHAUSSETTES AUTEUR : CHRISTIAN OSTER Christian Oster est né en 1949. Il publie des romans aux éditions de Minuit (dont Mon grand appartement,

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE Fiche n 1 : Les 4 types de texte Fiche n 2 : La situation d énonciation 1- Le texte narratif qui sert à raconter 2- Le texte descriptif qui sert à faire voir 3- Le texte explicatif qui sert à faire comprendre

Plus en détail

RENCONTRES EFFRAYANTES

RENCONTRES EFFRAYANTES RENCONTRES EFFRAYANTES Vampire ou loup-garou? Un frisson me saisit soudain, non pas un frisson de froid, mais un étrange frisson d angoisse. Je hâtai le pas, inquiet d être seul dans ce bois, apeuré sans

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

Par: Bridget Clarke et Kathlyn Pascua

Par: Bridget Clarke et Kathlyn Pascua Par: Bridget Clarke et Kathlyn Pascua Anna Gavalda Née le 9 décembre 1970 à Boulogne- Billancourt Professeur de français Écrit pour le magazine de mode, Elle Bibliographie Nouvelles Je voudrais que quelqu

Plus en détail

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE B Projet d écriture Bande dessinée : La BD, c est pour moi! FLA 10-2 Cahier de l élève PROJETS EN SÉRIE Il faut réaliser ces projets dans l ordre suivant : A Bain de bulles Lecture B La BD, c est pour

Plus en détail

Les enfants et la sécurité alentour des. Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens.

Les enfants et la sécurité alentour des. Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens. Les enfants et la sécurité alentour des Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens. Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens. Qu est-ce que ton chien aime faire avec toi? Qui

Plus en détail

AGNÈS BIHL, Elle et lui (2 14)

AGNÈS BIHL, Elle et lui (2 14) (2 14) PAROLES {Refrain :} Elle et lui, c est le jour et la nuit C est le sucre et le sel, lui et elle Il est fromage elle est dessert 1 Il est sauvage elle est solaire Il est poker elle est tarot Il est

Plus en détail

QUELQUES MOTS SUR L AUTEURE DANIELLE MALENFANT

QUELQUES MOTS SUR L AUTEURE DANIELLE MALENFANT Activité pédagogique autour du roman, de Danielle Malenfant ISBN 978-2-922976-38-0 ( 2013, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités autour du roman RÉSUMÉ DU

Plus en détail

Stromae Alors on danse

Stromae Alors on danse Chanson Stromae Alors on danse Alors on danse (x 3) Qui dit études dit travail, Qui dit taf 1 te dit les thunes 2, Qui dit argent dit dépenses, Qui dit crédit dit créance 3, Qui dit dette te dit huissier

Plus en détail

Fiche d exploitation andragogique La maison de Marjo

Fiche d exploitation andragogique La maison de Marjo Fiche d exploitation andragogique La maison de Marjo Résumé du livre Marjo a toujours rêvé d avoir une grande maison avec des animaux. Après avoir épousé Daniel, elle réalise son rêve et devient fermière.

Plus en détail

La responsabilitié civile... vous connaissez?

La responsabilitié civile... vous connaissez? Fiche d activité FA La responsabilitié civile... vous connaissez? Lorsqu on parle d assurance habitation, le feu et le vol sont les deux sortes de sinistres qui viennent d abord à l esprit. Mais il y en

Plus en détail

Texte à reconstituer : un passage de La Mère aux monstres de Maupassant

Texte à reconstituer : un passage de La Mère aux monstres de Maupassant Texte à reconstituer : un passage de La Mère aux monstres de Maupassant Construire le plan : fixer l ordre des événements, fixer l ordre de la narration Pour ne pas vous perdre dans votre histoire, demandez-vous

Plus en détail

01 - BRIGITTE, Battez-vous

01 - BRIGITTE, Battez-vous Paroles et musique : Aurélie Maggiori, Sylvie Hoarau 3eme Bureau Copyright Control PAROLES Faites-vous la guerre pour me faire la cour* Soyez gangsters, soyez voyous 1 Toi mon tout, mon loubard 2 Tu serais

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

SECTION 5. Élaboration d un plan de sécurité. Sachez où aller et quoi faire si vous êtes victime de mauvais traitements. Un guide pour les aînés

SECTION 5. Élaboration d un plan de sécurité. Sachez où aller et quoi faire si vous êtes victime de mauvais traitements. Un guide pour les aînés SECTION 5. Élaboration d un plan de sécurité Sachez où aller et quoi faire si vous êtes victime de mauvais traitements Un guide pour les aînés 43 SECTION 5. Élaboration d un plan de sécurité Les violences

Plus en détail

SÉMIOLOGIE DE L IMAGE FONCTIONNELLE DES 2001- D TRAVAIL 2 - LE TRAVAIL D ANALYSE. Présenté à M. Luc Saint- Hilaire

SÉMIOLOGIE DE L IMAGE FONCTIONNELLE DES 2001- D TRAVAIL 2 - LE TRAVAIL D ANALYSE. Présenté à M. Luc Saint- Hilaire SÉMIOLOGIE DE L IMAGE FONCTIONNELLE DES 2001- D TRAVAIL 2 - LE TRAVAIL D ANALYSE Présenté à M. Luc Saint- Hilaire Fait par Mélanie Hanley-Boutin 95 114 726 3 octobre 2011 École des arts visuels de l Université

Plus en détail

Connaissance et pratiques du «jeu du foulard» et autres jeux d apnée ou d évanouissement chez les enfants âgés de 6 à 15 ans

Connaissance et pratiques du «jeu du foulard» et autres jeux d apnée ou d évanouissement chez les enfants âgés de 6 à 15 ans Connaissance et pratiques du «jeu du foulard» et autres jeux d apnée ou d évanouissement chez les enfants âgés de 6 à 15 ans Une étude Ipsos Public Affairs / A.P.E.A.S Janvier 01 Nobody s Unpredictable

Plus en détail

Exercices Objectifs Points obtenus

Exercices Objectifs Points obtenus Français I LE FAIT DIVERS 8P Exercices Objectifs Points obtenus Seuil de réussite LA STRUCTURE D UN FAIT DIVERS Connaître les divers éléments qui constituent un fait divers /17 /12 1 Différencier un titre

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches Niveau C1 Descripteur global Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches La personne peut : comprendre en détail de longs discours et des échanges complexes

Plus en détail

Conseils. pour les enfants, les adolescents et les adultes atteints de TDAH

Conseils. pour les enfants, les adolescents et les adultes atteints de TDAH Conseils pour les enfants, les adolescents et les adultes atteints de TDAH Conseils pour aider votre enfant atteint de TDAH Même si le traitement par VYVANSE peut permettre de gérer les symptômes du TDAH,

Plus en détail

LE TELEPHONE COMMERCIAL

LE TELEPHONE COMMERCIAL Mini CATALOGUE LE TELEPHONE COMMERCIAL SOMMAIRE Les relations téléphoniques performantes 2 La prise de rendez-vous en prospection 3 La négociation commerciale 5 La vente en émission d appel 6 Rebond et

Plus en détail

Souvenir de la nuit du 4 1

Souvenir de la nuit du 4 1 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : SOUVENIR DE LA NUIT DU 4 1 / 5 Souvenir de la nuit du 4 1 Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges [...] Est-ce que ce n est pas

Plus en détail

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Nom : Prénom :.. MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Récapitulatif pour la validation du Diplôme National du Brevet (Attestation du Niveau A2 en Langue Vivante) : ACTIVITES

Plus en détail

Voyage au pays du sommeil

Voyage au pays du sommeil Service de prévention et d éducation à la santé - 2014 Voyage au pays du sommeil Séance 1 : Le soir à la maison 1- En GS, votre enfant à besoin de 11h de sommeil chaque nuit. Cependant, il existe des petits

Plus en détail

Les 100 plus belles façons. François Gagol

Les 100 plus belles façons. François Gagol Les 100 plus belles façons d'aimer François Gagol Les 100 plus belles façons d Aimer François Gagol François Gagol, 2003. Toute reproduction ou publication, même partielle, de cet ouvrage est interdite

Plus en détail

Les médias font leur pub :

Les médias font leur pub : Les médias font leur pub : TV5MONDE joue la diversité Thèmes Économie, consommation, publicité Le principe du dispositif À l'occasion de la 24 e édition de la Semaine de la presse et des médias dans l'école,

Plus en détail

SOUFFREZ-VOUS D UN TROUBLE BIPOLAIRE?

SOUFFREZ-VOUS D UN TROUBLE BIPOLAIRE? SOUFFREZ-VOUS D UN TROUBLE BIPOLAIRE? Les changements de l humeur constituent un phénomène normal de la vie. Cependant, dans la maladie bipolaire, ces changements sont hors de proportion avec les énervements.

Plus en détail

Épreuve de production orale

Épreuve de production orale Épreuve de production orale 25 points Cette épreuve d expression orale comporte 3 parties qui s enchaînent. La durée totale est de 10 à 15 minutes. Avant le début de l épreuve, le candidat dispose de 10

Plus en détail

La mobilité en toute sécurité.

La mobilité en toute sécurité. La mobilité en toute sécurité. Mobilité, rapidité, confort et sécurité. Les CFF transportent environ un million de passagers, jour après jour. Car le train est fiable. Car voyager en train, c est pratique

Plus en détail

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille.

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Parent avant tout Parent malgré tout Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Edition: Addiction Suisse, Lausanne 2012 Que vous soyez directement concerné-e ou que

Plus en détail

Mika : Elle me dit. Paroles et musique : Mika/Doriand Universal Music France. Thèmes. Objectifs. Vocabulaire. Note. Liste des activités

Mika : Elle me dit. Paroles et musique : Mika/Doriand Universal Music France. Thèmes. Objectifs. Vocabulaire. Note. Liste des activités Mika : Paroles et musique : Mika/Doriand Universal Music France Thèmes La famille, relations enfants/parents. Objectifs Objectifs communicatifs : Donner des ordres. Faire des reproches. Rapporter des propos.

Plus en détail

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent 1 Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent Mini livre gratuit Sherpa Consult Bruxelles, Mai 2012 Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction

Plus en détail

Bienvenue à la Banque nationale de Belgique!

Bienvenue à la Banque nationale de Belgique! Bienvenue à la Banque nationale de Belgique! La Banque nationale de Belgique n est pas une banque comme les autres Par exemple, tu ne peux pas y ouvrir de compte bancaire : seules les autres banques y

Plus en détail

une autruche la banquise un pompier une vague un poisson la fumée un savon une voiture un tiroir la gare un car un anorak une mandoline

une autruche la banquise un pompier une vague un poisson la fumée un savon une voiture un tiroir la gare un car un anorak une mandoline Fiche 1 Lecture orale 1 Je lis les lettres. c d q t g k s f v z b u è é e h c n k l m u b v S Z Q V T N C D O L P R 2 Je lis des mots outils. dessus dessous devant derrière qui que nous vous mon son pourquoi

Plus en détail

Pour un usage plus sûr du téléphone portable

Pour un usage plus sûr du téléphone portable Pour un usage plus sûr du téléphone portable On commence tout juste à en parler : l utilisation du portable comporte des risques pour la santé. Pour tenter de les réduire, le Criirem (Centre de recherche

Plus en détail

Rencontre avec Younil par Bouba Tabti-Mohammedi

Rencontre avec Younil par Bouba Tabti-Mohammedi NOUVEAUTÉ Entretien Rencontre avec Younil par Bouba Tabti-Mohammedi Younil, L œil du chacal. Alger : Éditions Barzakh, 2000. Nous avons rencontré à Alger, où elle est née en 1965, où elle est allée à l

Plus en détail

Duscherer K., Khan A. & Mounoud P. Associations Verbales pour 76 Verbes d Action Swiss Journal of Psychology

Duscherer K., Khan A. & Mounoud P. Associations Verbales pour 76 Verbes d Action Swiss Journal of Psychology Duscherer K., Khan A. & Mounoud P. Associations Verbales pour 76 Verbes d Action Swiss Journal of Psychology Annexe D: Liste des réponses associatives primaires pour les différents groupes d âges avec

Plus en détail

Seniors au volant. Conduire plus longtemps en toute sécurité et en toute liberté

Seniors au volant. Conduire plus longtemps en toute sécurité et en toute liberté Seniors au volant Conduire plus longtemps en toute sécurité et en toute liberté Seniors, sachez allier expérience et prude nce La vigilance n a pas d âge Aujourd hui, quand on est senior, on est très longtemps

Plus en détail

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : Es-tu plutôt roman, BD, conte ou poésie? FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE ACTIVITE 1 : JE ME RAPPELLE Voici

Plus en détail

Compétences pour vivre chez soi (exemple d Arnaud)

Compétences pour vivre chez soi (exemple d Arnaud) Compétences pour vivre chez soi (exemple d Arnaud) Arnaud Arnaud a 32 ans. Il présente de l'autisme et une déficience intellectuelle modérée. Arnaud vit seul dans sa maison. En journée, il va dans un service

Plus en détail

Séance 1 : 1 ère séance concernant cet album.

Séance 1 : 1 ère séance concernant cet album. Séance 1 : 1 ère séance concernant cet album. Objectifs spécifiques : - Observation des illustrations de la 1 ère de couverture et mise en évidence de l inversion des valeurs (loup gentil et cochons méchants).

Plus en détail

Elisabeth Vroege. Ariane et sa vie. Roman. Editions Persée

Elisabeth Vroege. Ariane et sa vie. Roman. Editions Persée ARIANE ET SA VIE Elisabeth Vroege Ariane et sa vie Roman Editions Persée Ce livre est une œuvre de fiction. Les noms, les personnages et les événements sont le fruit de l imagination de l auteur et toute

Plus en détail

La Chronique des matières premières

La Chronique des matières premières La Chronique des matières premières Céréales, minerais ou pétrole, les ressources naturelles sont au cœur de l économie. Chaque jour de la semaine, Dominique Baillard informe du cours des matières premières

Plus en détail

LE DISCOURS RAPPORTÉ

LE DISCOURS RAPPORTÉ LE DISCOURS RAPPORTÉ Le discours rapporté Le discours rapporté direct et indirect On parle de discours rapporté quand une personne rapporte les paroles d une autre personne ou bien ses propres paroles.

Plus en détail

Groupes de compétences. C est possible! Même en solo!

Groupes de compétences. C est possible! Même en solo! Groupes de compétences au lycée C est possible! Même en solo! Pour qui? Pour tous les élèves des classes de Seconde LV1 & LV2 dans un premier temps. Pour tous les élèves de classes de Premières et Pour

Plus en détail

«Selon les chiffres de la BNS, l évasion fiscale prospère»

«Selon les chiffres de la BNS, l évasion fiscale prospère» «Selon les chiffres de la BNS, l évasion fiscale prospère» * Précision apportée par l auteur, publiée le 26 novembre. Voir en fin d'article Gabriel Zucman vient de publier un livre, «La Richesse cachée

Plus en détail

«Lady Souris : le mystère du frigidaire» : Gwénaëlle Boulet

«Lady Souris : le mystère du frigidaire» : Gwénaëlle Boulet «Lady Souris : le mystère du frigidaire» : Gwénaëlle Boulet Rédaction : concevoir et écrire plusieurs phrases cohérente. Ecrire à partir d un album. ( CE1 ou fin d année CP/CE1) En parallèle lire d autres

Plus en détail

Polly la futée et cet imbécile de loup

Polly la futée et cet imbécile de loup 1 Nom : Prénom : Date : Le livre et les personnages. A l aide du livre, complète les rubriques ci-dessous : Auteure : Illustrateur : Forme littéraire : Editeur :... Nombre de pages du livre : Combien y

Plus en détail

PARTIR VIVRE EN APPARTEMENT

PARTIR VIVRE EN APPARTEMENT Activités éducatives pour les 15 à 17 ans PARTIR VIVRE EN APPARTEMENT VOTRE ENFANT APPREND À : ESTIMER LES COÛTS DE LA VIE EN APPARTEMENT ÉVALUER SA CAPACITÉ FINANCIÈRE DRESSER UN BUDGET DÉTAILLÉ FAIRE

Plus en détail

Nom : Prénom : Date :

Nom : Prénom : Date : J observe le livre dans son ensemble, je le feuillette et je réponds aux 1) Je complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Collection Genre 2) Qui

Plus en détail

Là où vont nos pères1

Là où vont nos pères1 Là où vont nos pères1 Ces pages ne cherchent pas à servir de guide d interprétation pour cet album sans paroles. Chacun y cherchera et y trouvera des significations personnelles, des situations familières

Plus en détail

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous?

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous? Les textes de l exposition «Dictature et démocratie» et le questionnaire pédagogique sont assez longs. Nous vous conseillons donc de répartir les fiches de travail entre vos élèves et de mettre les réponses

Plus en détail

«Tous les autres le font» L influence, les fréquentations et les consommations.

«Tous les autres le font» L influence, les fréquentations et les consommations. LA LETTRE AUX PARENTS N o 2 Cher-s Parent-s, «Tous les autres le font» L influence, les fréquentations et les consommations. L adolescence est une période de changement de contexte scolaire ou de formation

Plus en détail

Académie de Créteil. Projet présenté autour de l album «Trois souris peintres» d Ellen Stoll Walsh

Académie de Créteil. Projet présenté autour de l album «Trois souris peintres» d Ellen Stoll Walsh Projet académique 2013-2014 «Des boîtes à histoires» Comment créer un outil au service de la mise en mémoire et de la compréhension des textes littéraires Académie de Créteil Projet présenté autour de

Plus en détail

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière Loin de mes yeux Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière expérience une dimension unique. Voici un guide tout simple, une carte routière pour vous montrer les chemins

Plus en détail

Première éducation à la route Je suis piéton

Première éducation à la route Je suis piéton séance 1 Première éducation à la route Je suis piéton Je découvre Observe attentivement ce dessin puis décris ce qui se passe dans cette rue. Est-ce que tu as repéré des situations dangereuses? Lesquelles?

Plus en détail

Auxiliaire avoir au présent + participe passé

Auxiliaire avoir au présent + participe passé LE PASSÉ COMPOSÉ 1 1. FORMATION DU PASSÉ COMPOSÉ Formation : Auxiliaire avoir au présent + participe passé PARLER MANGER REGARDER J ai parlé Tu as parlé Il/elle/on a parlé Nous avons parlé Vous avez parlé

Plus en détail

Une histoire d assurances Lecture/fiche de travail

Une histoire d assurances Lecture/fiche de travail Information pour les enseignants 1/6 Exercice Jean F. et son histoire d assurances Description de différents cas issus du vécu des adolescents et indication des assurances concernées. L histoire de Jean

Plus en détail

La gestion des situations d urgence et de crise. module GSC BJOP 2008 (CESG)

La gestion des situations d urgence et de crise. module GSC BJOP 2008 (CESG) La gestion des situations d urgence Objectif de la sensibilisation Gestion des situations d urgence Comprendre des notions de crise et d urgence Typologie et phases de l agression Mieux connaître les différentes

Plus en détail

Je vous mets au défi de réaliser un jardin sensoriel facilement transportable (Cycle 1)

Je vous mets au défi de réaliser un jardin sensoriel facilement transportable (Cycle 1) Je vous mets au défi de réaliser un jardin sensoriel facilement transportable (Cycle 1) Réponse apportée par une classe de PS-MS de l école maternelle du Gué d Alleré, à travers un projet mené au cours

Plus en détail

Certaines situations de trafic peuvent-elles provoquer un risque accru d hypoglycémie?

Certaines situations de trafic peuvent-elles provoquer un risque accru d hypoglycémie? P a g e 1 Comment savoir que vous présentez une hypoglycémie? La plupart des personnes diabétiques sentent rapidement lorsque leur taux de glycémie est trop bas (inférieur à 60 mg/dl). Les premiers symptômes

Plus en détail

1 Objectifs généraux du travail avec la vidéo. A quoi sert le travail sur des documents vidéo en classe de FLE?

1 Objectifs généraux du travail avec la vidéo. A quoi sert le travail sur des documents vidéo en classe de FLE? Module sur l utilisation de la vidéo en classe de français langue étrangère JEAN-MICHEL DUCROT Coordinateur de programmes pédagogiques à Alep-Syrie. Responsable du Centre de Documentation Pédagogique d'alep,

Plus en détail

4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe.

4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe. 4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe. Utiliser un document vidéo en classe de langue ce n est pas regarder ensemble la télévision mais le visionner en organisant sa découverte

Plus en détail

La création d un livre pour enfants Projet pour le site Web Page par page : La création d un livre pour enfants de la Bibliothèque nationale du Canada

La création d un livre pour enfants Projet pour le site Web Page par page : La création d un livre pour enfants de la Bibliothèque nationale du Canada La création d un livre pour enfants Projet pour le site Web Page par page : La création d un livre pour enfants de la Bibliothèque nationale du Canada Les enfants sont exposés aux livres illustrés tôt

Plus en détail

L Essentiel des Règles de jeu du GN Version 2014-finale

L Essentiel des Règles de jeu du GN Version 2014-finale L Essentiel des Règles de jeu du GN Version 2014-finale Ceci est un résumé. Pour le détail des règles, reportez vous au document complet. NOTA : Nous avons souhaité une simplification radicale des règles

Plus en détail

Carré parfait et son côté

Carré parfait et son côté LE NOMBRE Carré parfait et son côté Résultat d apprentissage Description 8 e année, Le nombre, n 1 Démontrer une compréhension des carrés parfaits et des racines carrées (se limitant aux nombres entiers

Plus en détail

6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE. Présenté par Transpoco

6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE. Présenté par Transpoco 6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE Présenté par Transpoco Une flotte automobile représente un avantage pour les entreprises à la fois en terme de déplacements qui sont

Plus en détail

Atelier n 4 : La carie 1. Matériel utilisé :

Atelier n 4 : La carie 1. Matériel utilisé : Atelier n 4 : La carie 1. Matériel utilisé : Dents en plâtre. Papier aluminium. Terre. Acide Instruments pour nettoyer les dents. 2. La carie : Tu viens de voir dans la partie précédente, l importance

Plus en détail

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18)

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18) La Fête jusqu où? Niveau B1 Remarque : attention, les supports 1 et 2 ne sont pas dissociables et son à travailler de manière enchaînée. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années

Plus en détail

«Evaluation de l activité physique chez les enfants et adolescents à l aide d une méthode objective» SOPHYA

«Evaluation de l activité physique chez les enfants et adolescents à l aide d une méthode objective» SOPHYA ID: «Evaluation de l activité physique chez les enfants et adolescents à l aide d une méthode objective» SOPHYA Swiss children s objectively measured physical activity Questionnaire pour les parents sur

Plus en détail

Les jours de la semaine

Les jours de la semaine Les jours de la semaine Les jours de la semaine S enfilent un à un Comme les billes d un grand collier Dans un ordre, ils se suivent Chaque jour se ressemble Chaque jour est différent Mais on ne peut les

Plus en détail

11. SUPREME NTM : Laisse pas traîner ton fils Paroles et musique : Supreme NTM Sony Music

11. SUPREME NTM : Laisse pas traîner ton fils Paroles et musique : Supreme NTM Sony Music 11. SUPREME NTM : Laisse pas traîner ton fils Paroles et musique : Supreme NTM Sony Music A l'aube de l'an 2000 Pour les jeunes c'est plus le même deal Pour celui qui traîne, comme pour celui qui file

Plus en détail

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans Juin 2010 TABLE DES MATIÈRES 1. CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES 4 2. OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT ENFANTS DE 4 ANS À 5 ANS

Plus en détail

IDEOGRAPHIX, BUREAU De lecture

IDEOGRAPHIX, BUREAU De lecture 074 _ Les Actes de Lecture n 106 _ juin 2009 _ [dossier] _ Idéographix bureau d'écriture _ Carole Cane & Alain déchamps IDEOGRAPHIX, BUREAU De lecture Carole Cane & Alain DÉCHAMPS Idéographix n est pas

Plus en détail

Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité. Utilisation du simulateur de conduite "EF-SCOOT Prévention"

Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité. Utilisation du simulateur de conduite EF-SCOOT Prévention Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité Utilisation du simulateur de conduite "EF-SCOOT Prévention" Ce document a été réalisé conjointement par l Inspection

Plus en détail

Ariane Moffatt : Je veux tout

Ariane Moffatt : Je veux tout Ariane Moffatt : Je veux tout Paroles et musique : Ariane Moffatt Sony Music France Thèmes La relation amoureuse, les enfants gâtés. Objectifs Objectifs communicatifs : Exprimer un sentiment. Exprimer

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail