Des solutions pratiques pour tous Analyse de Pascal Portier, directeur du marketing de l Enseigne La Poste. PAGE II PAGE V PAGE VI

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Des solutions pratiques pour tous Analyse de Pascal Portier, directeur du marketing de l Enseigne La Poste. PAGE II PAGE V PAGE VI"

Transcription

1 «Développer la qualité de ces emplois» Entretien avec Christine Lagarde. Des solutions pratiques pour tous Analyse de Pascal Portier, directeur du marketing de l Enseigne La Poste. «Un nouveau secteur bientôt à maturité» Georges Drouin, fondateur du Syndicat des entreprises de services à la personne. PAGE II PAGE V PAGE VI S p é c i a l S e r v i c e s à l a P e r s o n n e L envolée d un marché d avenir Fortement soutenus par la politique publique, les services à la personne connaissent un bel essor et répondent à un enjeu de taille : développer la croissance et l emploi en s adaptant à une nécessité sociale. Un marché évalué, pour 2008, à plus de 15 milliards d euros. Le «XXIe siècle sera celui des services, et notamment celui.» Christine Lagarde, ministre de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, donnait ainsi le ton lors de son annonce du nouveau plan de développement. «Une nécessité sociale et économique», selon elle. Et de fait, ce secteur de l économie française, qui regroupe l ensemble des services s adressant aux particuliers, est celui dont la croissance, en termes de création d emplois, a été la plus forte au cours des quinze dernières années. Cela s explique par des tendances fondamentales, comme l allongement de la durée de vie, le vieillissement de la population, le maintien des personnes agées à domicile, la hausse du revenu et du patrimoine d une grande partie des séniors, un taux de natalité qui se porte bien, et la croissance continue du taux d activité féminine (qui atteint aujourd hui 46%), mais aussi par une évolution des valeurs et des styles de vie associée à l augmentation du nombre de célibataires, de familles monoparentales... Résultat : le secteur est en plein boom, il recrute et ses besoins augmentent constamment. Le nombre d entreprises a été multiplié par deux en deux ans et le nombre de salariés a progressé de 20%. Certaines de ces entreprises sont déjà des enseignes connues du grand public, les autres structures sont essentiellement de type associatif, regroupées dans des grands réseaux et orientées traditionnellement pour répondre aux besoins sociaux. Spécialistes de la garde d enfant, du soutien scolaire (près de 40% des revenus du secteur), de l aide ménagère aux personnes dépendantes, du portage de repas ou de l assistance informatique : les entreprises agrées de ce secteur d activité emploient aujourd hui 1,9 million de professionnels, à raison de équivalents temps plein. A la clé : un chiffre d affaires global qui dépassera, en 2008, 15 milliards d euros. Une efficace politique publique Outre une conjoncture sociale favorable, cet accroissement exponentiel est favorisé par les différentes dispositions législatives prises depuis plusieurs années et notamment depuis 1999, date des premières mesures en faveur des emplois familiaux. Le soutien public s est ensuite élargi à destination de tous les utilisateurs potentiels en prenant la forme de réductions d impôt pour les particuliers faisant appel à des services à domicile. Une orientation répondant à des préoccupations concernant l emploi et notamment celui des personnes peu qualifiées, touchées par un chômage important. Le plan de développement des services à la personne, adopté en 2005 à l initiative de Jean-Louis Borloo, a visé à donner une impulsion nouvelle au développement de ce secteur en mettant l accent sur la structuration de l offre et le développement d entreprises prestataires de services dans un domaine où l emploi direct par les particuliers était prédominant. Les avantages fiscaux et les facilités administratives associés aux chèques emploi services, puis aux chèques préfinancés délivrés par les entreprises à leurs salariés, ont incité un nombre croissant de français à «consommer» des services à la personne. A ce jour, ils seraient plus de 20 millions selon les chiffres officiels. Réserves de croissance «Trois ans plus tôt, ce secteur peu homogène connaissait une croissance annuelle de l ordre de 5%, freinée par un accès difficile à des services trop chers proposés en réponse à une demande insuffisante», rappelle Bruno Arbouet, directeur général de l Agence nationale. «Depuis la promulgation de la loi Borloo à l automne 2005, tous les indicateurs ont doublé chaque année : croissance du chiffre d affaires du secteur, volume d émission de chèques préfinancés,». Un début prometteur pour les initiateurs de la loi : «Si tous les foyers consommaient 3 heures de services par semaine, cela créerait 2 millions d équivalent temps plein», évalue Michèle De Bonneuil, LIRE LA SUITE PAGE II Editorial Les plus beaux métiers du monde es services à la personne dopent la L croissance. Ils sont créateurs d emploi et satisfont de nouveaux besoins répondant à une véritable demande sociétale. A l heure de la dématérialisation, du télétravail, de la banalisation de la vie en solo, ils favorisent un regain d humanisation des échanges et des relations de proximité. Ces métiers en quête de reconnaissance, en voie de professionnalisation, doivent être appréciés à leur juste valeur et rémunérés en conséquence. Ils inaugurent le XXI e siècle avec un enjeu essentiel : celui des échanges interhumains qui placent de nouveau la personne, enfant ou senior, autonome ou dépendante, au cœur de l économie comme au cœur de la société. Tournés vers le confort, le bien-être, l assistance ou le réconfort de tous les individus, moteurs de développement de micro-entreprises, PME ou grands groupes, ce sont souvent des travaux difficiles. N en faisons pas des travaux ingrats. Ils contribuent, sans conteste, à notre mieux vivre et sont, de ce fait, parmi les plus beaux métiers du monde. Franck Haufrecht «Professionnalisation, qualité, formation : un enchaînement vertueux.» RÉFLEXION Pour renforcer l attractivité des métiers et valoriser leur image auprès des particuliers employeurs et des entreprises, Laurent Hénart, le président de l Agence nationale (Ansp), travaille à la professionnalisation du secteur. De quand date le véritable décollage du développement? Jusqu en 2004, emplois étaient, en moyenne, créés chaque année. Le changement de rythme est intervenu en 2006 avec près de nouveaux emplois selon le Bureau d information et de prévisions économiques. Fin 2007, nous avons observé les premiers effets positifs sur la durée du travail dans le secteur : les contrats sont passés de 13 à 17 heures hebdomadaires en moyenne. A titre de comparaison, pour l ensemble de l économie française la durée moyenne est de 23 heures. C est un point fondamental car l une de nos priorités est de faire reculer le temps partiel subi dans ces métiers. Enfin, le succès attendu du CESU préfinancé, c est-à-dire la possibilité pour un employeur de financer en partie des services au domicile de ses collaborateurs, devrait soutenir le développement de la demande. Les emplois des services à la personne sont-ils en manque de reconnaissance? Le défi est évidemment de changer l image de ces métiers. D abord, les consommateurs doivent comprendre qu il est normal que ces services aient un coût parce qu ils représentent du travail et des compétences. Ensuite, il faut que du côté des jeunes qui sont en train de choisir leur orientation, ou des demandeurs d emploi qui veulent faire évoluer leur parcours professionnel, le regard sur ces professions change. Le secteur est en pleine expansion et recrute énormément. Il offre une grande diversité de métiers et l opportunité de faire évoluer sa carrière avec de nombreuses possibilités de formation. Justement, comment rendre ces emplois attractifs? Il faut d abord rendre les conditions de travail, les rémunérations et les perspectives de carrière plus attractives. C est la démarche que nous soutenons avec, par exemple, le développement et la mise à jour des conventions collectives. Il faut ensuite informer les employeurs, surtout les particuliers, afin qu ils n oublient pas que leurs responsabilités sont celles de vrais employeurs avec tout ce que cela implique au niveau du respect du Code du travail. Ainsi, pour leur faciliter l accès aux informations utiles juridiques, fiscales, sociales, l Ansp a mis en place le site Internet Servicesalapersonne.gouv.fr et le numéro unique «3211» pour répondre à toutes leurs interrogations. La pérennisation des emplois du secteur, est-elle votre chantier prioritaire? L enjeu à long terme réside effectivement dans la professionnalisation de ces métiers. Le secteur recrute énormément mais a du mal à trouver des salariés qualifiés. Beaucoup y sont arrivés sans diplôme ni qualification, et pour ces profils, il faut, par la Validation des Acquis de l Expérience (VAE), pouvoir reconnaître leurs compétences Laurent Hénart, président de l Agence nationale. afin qu ils puissent évoluer professionnellement : changer de métier, être mieux payés, éventuellement prendre des responsabilités et pouvoir suivre des formations complémentaires. Pour l Agence nationale des services à la personne comme pour le gouvernement, c est une priorité. Simplement, il y a 1.9 million de collaborateurs dans ce secteur, l effort est donc à mener dans la durée. PROPOS RECUEILLIS PAR ELODIE TOUSTOU-CHELIDZE LES CAHIERS DE LA COMPÉTITIVITÉ, datés du 10 septembre 2008, sont édités par l Agence Média Thème, en partenariat avec le ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi. Directeur de la rédaction : Franck Haufrecht - Rédactrice en chef : Betty Mamane. Chef de rubrique : Elodie Toustou-Chelidze. Ont participé à la rédaction de ce numéro : Rebecca Assoun, Fanny Bijaoui, Justine Charlet, Katja Epelbaum, Rachel Landau, Bethsabée Langlois, Eric Hiller, François Jeusset Secrétaire de rédaction : Elisabeth Marchand Création : Ingrid Lhande. Maquettistes : David Garino, Hélène Renard Directeur général : Laurent Nadjar Directeur de la stratégie : Deror Sultan Service administratif : Anne-Marie Duron Responsables d édition : Jérémy Dahan, Elie Maravinte, Aurélien Obadia, Frédéric Tabet, Laëtitia Zaoui Média Thème : 17, rue de Lancry PARIS - Tél. : Contact : (La rédaction du Monde n a pas participé à la réalisation de ce supplément) CAHIER DU «MONDE» DATÉ DU 10 Septembre 2008, N NE PEUT ÊTRE VENDU SÉPARÉMENT

2 Le monde de la compétitivité - ENJEUX «Nous prévoyons des mesures visant à développer la qualité de ces emplois» ACTION A mi-parcours du plan de développement des services à la personne, Christine Lagarde, ministre de l Economie, de l Industrie et de l Emploi revient sur les enjeux d un marché d avenir et les mesures d accompagnement du gouvernement. Le secteur apparaît aujourd hui, en France, comme l un des plus dynamiques et des plus prometteurs. Comment se porte aujourd hui ce marché? Le secteur regroupe déjà 1,9 millions de salariés. Le chiffre d affaires du secteur en 2007 atteint 14,1 milliards d euros et dépassera 15 milliards d euros en Derrière le secteur des services à la personne, on retrouve déjà des dizaines de métiers au service des particuliers : les services à la famille (garde d enfants, soutien scolaire), les services de la vie quotidienne (ménage, jardinage, bricolage, livraisons à domicile, etc.) et les services aux personnes âgées, dépendantes ou handicapées (garde-malade, aide à la mobilité, assistance, etc.). Par ailleurs, leur croissance et leur diversification sont durables car ces métiers accompagnent toutes les évolutions de notre société. Ils permettent d apporter des réponses pour faire face aux enjeux de demain comme le vieillissement de la population, la dépendance. L accompagnement de ce secteur par l Etat est un investissement déterminant pour la croissance de l économie française et le bien être de nos concitoyens. Le premier plan de développement, lancé par la loi du 26 juillet 2005, a connu un succès incontestable. Quel bilan en faites-vous et quelles en ont été les conséquences en termes de création d emplois? J en fais un bilan très positif. Le secteur a permis de créer emplois en 2006 et en Pour moi, ce secteur est une véritable locomotive, puisque près d un emploi sur trois créés l an dernier en France, l a été dans le secteur. Depuis janvier 2006, 7500 associations et entreprises se sont créées pour proposer aux particuliers une prestation de service à domicile. C est une vraie opportunité pour des personnes souhaitant créer une entreprise. C est aussi une vraie opportunité pour les salariés embauchés d apprendre et de valoriser un métier de service. A ce stade, 85% des salariés sont directement employés par des particuliers employeurs et 15% sont employés par des entreprises ou des associations spécialisées dans les services à la personne. Et je note avec beaucoup d intérêt que, depuis 2005, les créations d emplois de ces dernières sont deux fois supérieures à la moyenne du secteur. Qu en est-il de la diffusion du chèque emploi service universel (CESU)? Le chèque emploi service universel (CESU), instauré par la loi du 26 juillet 2005, a complété et renforcé le dispositif précédent du chèque emploi service. Il se décline en deux offres de services : le CESU bancaire, permet aux particuliers de rémunérer et de déclarer un salarié employé à domicile. Le CESU préfinancé permet aux entreprises et aux collectivités locales d aider les particuliers, en les co-finançant, à se tourner vers un prestataire pour bénéficier de services à domicile. Le nombre de ces cofinanceurs est en très forte hausse et s élevait à fin Le succès du CESU est impressionnant ; il a permis de distribuer 170 millions d euros de pouvoir d achat en 2007, contre 84 millions en Ce rythme rapide se poursuit en Sans doute parce qu il représente déjà un fort vecteur de développement du pouvoir d achat des Français. Quelles sont aujourd hui les aides publiques instaurées en faveur du développement des services à la personne? Je citerai les trois principales : la réduction et le crédit d impôt pour les ménages, et, pour les employeurs, le régime d exonération des charges sociales patronales et le régime d exonération de TVA pour les associations agréées. Ces aides représentent 4,5 milliards d euros en Elles sont un reflet très fort de l engagement du gouvernement en faveur du pouvoir d achat et ce sont des aides intelligentes. Elles permettent, en effet, de créer des emplois non délocalisables. Elles offrent la possibilité à des personnes, souvent peu qualifiées, d accéder à un emploi. Enfin, lorsque ces personnes sont recrutées par des entreprises ou associations, elles leur permettent de plus en plus souvent d accéder à des formations qualifiantes. Quelles mesures sont envisagées pour structurer l offre de services, sécuriser les emplois - souvent précaires- et «professionnaliser» ce secteur? La première étape du développement doit être consolidée et pérennisée, pour accélérer la poursuite des objectifs dont elle est porteuse en matière de qualité de service et de professionnalisation des salariés. Le nombre moyen d heures effectuées par chaque salarié du secteur est en augmentation mais nous pouvons faire mieux ; des actions de formation et de professionnalisation des salariés ont été mises en place par les partenaires sociaux. Il faut s appuyer sur ces expériences et les amplifier. Avec Laurent Wauquiez, nous travaillons actuellement à la définition d une nouvelle étape Patrick BAGEIN Christine Lagarde, ministre de l Economie, de l Industrie et de l Emploi. du plan de développement des services à la personne. J attends prochainement les propositions que doit me remettre Michèle Debonneuil à qui j ai confié en début d année une mission sur ce sujet. Nous annoncerons, à l automne, des mesures visant à la fois à développer la qualité des emplois et à sécuriser les parcours professionnels des salariés. Elles viseront aussi à amplifier l essor du secteur, en termes d emplois créés et de nombre de ménages ayant recours à ces services. PROPOS RECUEILLIS PAR BETTY MAMANE SUITE DE LA PAGE I présidente du comité scientifique de l Ansp et auteur d un second rapport sur les services à la personne en cours de finalisation. Marginales à ce jour, les entreprises qui offrent à leurs salariés des chèques (14,41 de valeur moyenne) pour payer des services à la personne ( entreprises et collectivités locales actuellement) pourraient demain participer à l acquisition des réserves de croissance espérées par le gouvernement. Lʼenjeu de la professionnalisation Parallèlement à ces progrès quantitatifs, l offre de services à la personne se densifie sur tout le territoire. Les acteurs locaux se sont saisis des opportunités offertes en matière de développement économique. Les initiatives sont nombreuses, étroitement liées non seulement aux politiques publiques de l emploi et de l insertion, mais aussi en faveur de la famille, des personnes âgées ou handicapées. Elles passent aussi bien par des particuliers employeurs, qui contribuent à la professionnalisation de leurs salariés, qu à travers des micro-entreprises ou d organismes plus importants, qui recrutent sur une base élargie. Toutefois, cette envolée ne doit pas masquer les problèmes. Fortement concurrencées par le travail non déclaré, encore en quête de reconnaissance d une clientèle habituée à pratiquer des revenus relativement faibles pour une assistance à domicile, les entreprises de ce secteur souffrent, dans une certaine mesure, de difficultés de recrutement. Car ce secteur en pleine croissance est aussi, à ce niveau, un «secteur en tension», notamment pour la garde d enfants et l aide aux personnes âgées où l on commence à se heurter à une vraie pénurie de main-d œuvre. Confrontés au manque de motivation des candidats, les professionnels se plaignent d un manque de valorisation de ces métiers. Ce que confirme le dernier rapport du Conseil de l emploi, des revenus et de la cohésion sociale (Cerc) portant sur les services à la personnes qui évoque des emplois fortement féminisés et souffrant d un déficit d image. Du reste, pour que le secteur poursuive sa dynamique de croissance et tienne ses promesses de développement, il est indispensable de miser sur la qualité des services. Dès lors l un des principaux enjeux reste de professionnaliser le secteur pour valoriser les emplois et améliorer la qualité des prestations. Une démarche qui passe aussi par une sensibilisation des citoyens pour les amener à accepter de payer, au juste prix, ces services de mieux en mieux adaptés à leurs besoins. BETHSABÉE LANGLOIS Le CESU préfinancé : mode d emploi Les titres sont remboursés aux intervenants par le Centre de Remboursement du CESU (CR CESU), les salariés employés par des particuliers le sont par leur banque. Le Chèque Emploi Service Universel (CESU) préfinancé fête bientôt ses trois ans. Qui sont les émetteurs des titres agréés? 6 émetteurs ont été habilités par l Agence nationale des services à la personne (Ansp) : ACE (Accor Services Caisse d Epargne), Chèque Domicile, Groupe Domiserve (Axa - Dexia), La Banque Postale, Natexis Intertitres, Sodexo CCS. Qui distribue le CESU préfinancé? Les Chèques emploi service universel (Cesu) préfinancés sont 6 Emetteurs de titres sont agréés par l Agence Nationale des Services à la personne. sur le modèle des chèques restaurant ou vacances financés et distribués par les entreprises, les employeurs publics, les professions libérales, les comités d entreprises ou les mutuelles et caisses de retraite Ils peuvent aussi être pris en charge, totalement ou en partie, par les organismes publics sociaux (collectivités territoriales, caisses de Sécurité sociale, Centres d action sociale etc.). Pour quels services? On peut distinguer trois grandes familles de services à la personne : - les services «familiaux» : garde d enfants (assistante maternelle, crèche, garderie périscolaire ), soutien scolaire à domicile, Financeurs : entreprises, CE, professions libérales, administrations, services sociaux. Intervenants : entreprises, associations ou professionnel employé par un particulier. assistance informatique - les services de la vie quotidienne : jardinier, femme de ménage, petit bricolage et entretien de la maison, gardiennage pour de courtes périodes, livraisons de pressing, de courses - les services aux personnes dépendantes ou handicapées : préparation et livraison de repas à domicile, aide ménagère, transport et assistance aux personnes âgées et handicapées, auxiliaire de vie Pour quels avantages? - Pour les employeurs, les aides versées ne sont pas soumises aux cotisations sociales, dans la limite d un plafond annuel de Bénéficiaires : salariés, particuliers, personnes dépendantes par bénéficiaire. Ils bénéficient aussi d un crédit d impôt de 25% sur les aides versées, dans la limite de par exercice. - Pour les salariés ou agents : l abondement de leur employeur est exonéré de charges sociales et d impôt. La participation du salarié au CESU ouvre, quant à elle, droit à un crédit d impôt de 50% dans la limite de par an. Exemple pour une heure de garde d enfant facturée 18 par un prestataire : l entreprise en finance 9, le salarié les 9 autres. Le coût net pour le salarié n est donc que de 4,50 après crédit d impôt. ELODIE TOUSTOU-CHELIDZE II - 10 septembre

3 Trois ans après le premier volet du plan Borloo sur les services à la personne, quel bilan faites-vous de la situation? La Fepem représente 3,5 millions de particuliers employeurs qui emploient à domicile 1,6 million de salariés. Le nombre de particuliers employeurs a augmenté tout comme le nombre de salariés et le nombre d heures travaillées. Avec une masse salariale de plus de 9 milliards d euros, le secteur économique des particuliers employeurs est le premier pourvoyeur d emplois en France. Nous avons généré 17% de création nette d emplois en France en Alors que le plan initial, engagé il y a trois ans, se voulait un plan de développement marchands, il y a eu certes un essor des entreprises, mais ce n est pas la réponse unique et prédominante à l enjeu sociétal. Les pouvoirs publics ontils bien pris en compte la valeur ajoutée que représentent les particuliers employeurs? Il y a eu une erreur d appréciation sur la manière dont les citoyens français fonctionnent et sur les enjeux sociétaux des emplois familiaux. Nous avons démontré par notre prédominance qu il était temps d arrêter la lecture sous le prisme unique du secteur marchand à la fois en termes de professionnalisation, de qualité et d amélioration des conditions de travail. Le Le monde de la compétitivité - ENJEUX Les particuliers employeurs se mobilisent DYNAMIQUE Acteurs clés au cœur du développement, les particuliers employeurs attendent une véritable structuration du secteur et une simplification des formalités. Analyse de Marie-Béatrice Levaux, présidente de la Fédération des Particuliers Employeurs (Fepem). Dans quel esprit s est créé E comme Enfants? Nous souhaitions pouvoir fournir une assistance parentale à domicile en nous adaptant à la demande de chacun : notre offre est modulable, y compris en termes de financement. Quelle est la valeur ajoutée de vos services? Avant tout, la qualité de nos intervenants. Ils sont recrutés sous la direction d une professionnelle de la petite enfance : nos procédures de sélection et d évaluation sont rigoureuses grâce aux tests définis par un jury et à l examen attentif des diplômes, qualifications, expériences passées et savoir-être. Pour renforcer particulier employeur doit continuer de jouer son rôle d acteur majeur en termes de croissance et de cohésion sociale, et doit devenir la réalité française des services à la personne. Nous nous battons depuis longtemps sur des questions essentielles qui agitent la société française : la dépendance et le vieillissement, la natalité et l accompagnement de la petite enfance, et l intégration sociale des salariés les moins qualifiés. Pour autant, il y a des signes encourageants : la reconnaissance dans la Loi de modernisation de l économie, du statut de particulier employeur a fait de nos ressortissants des acteurs économiques et sociaux à part entière. C est un premier pas. Quelles sont vos préconisations pour le second volet du plan ( )? Les pouvoirs publics doivent donner une impulsion forte et reconnaître que le statut de particulier employeur est la réponse la plus moderne et la moins coûteuse pour ce secteur d activité. S il n y a pas un rééquilibrage du plan, la Fepem prendra ses responsabilités. Nous l avons déjà fait en suspendant notre participation au Conseil d administration de l Agence Nationale des Services à la Personne (Ansp). Nous travaillons aussi à une Une solution rassurante pour les parents Faire garder son enfant en toute confiance. leurs compétences, ils sont régulièrement conviés à nos formations (par exemple, la nutrition ou les activités d éveil) et suivent en outre une formation aux premiers secours. Afin de faciliter la relation parents-intervenants-enfants, nous avons développé des outils de gestion du quotidien : cahier de liaison, fiches techniques, livret sécurité, fiche de poste et guide d urgence. Les familles ont aussi l assurance de voir palliés les absences ou le départ de leur garde d enfants : la continuité de la prestation reste assurée. Enfin, nous Marie-Béatrice Levaux, présidente de la Fédération des Particuliers Employeurs (Fepem). meilleure structuration du secteur et nous avons initié une enquête avec le Credoc sur les particuliers employeurs en Europe. Sans oublier, dans une optique de simplification, de créer un centre de formalités du particulier employeur afin d offrir en ligne aux particuliers des réponses claires à leurs interrogations, et nos efforts sur la dématérialisation et l outil Internet en matière de formation des salariés. PROPOS RECUEILLIS PAR FANNY BIJAOUI GARDE D ENFANTS. La directrice de E comme Enfants, Sandra Küntzmann, nous présente sa conception de la garde d enfants et les contraintes de qualité qui s y trouvent liées. sommes à la disposition des familles et des intervenants pour un conseil, une intervention d assistance ou de régulation. Quels sont vos projets de développement? Notre savoir-faire est aujourd hui consolidé. La garde d enfants étant une activité de proximité, nous sommes engagés dans une démarche d ouverture d agences en Ile-de-France et, pourquoi pas, en province. Nous voulons pour cela renforcer nos équipes d encadrement. e-enfants.com Publi reportage La formation au cœur de la professionnalisation COHÉSION Le partenariat entre le secteur du particulier employeur, l Institut FEPEM de l Emploi Familial (IFEF) et l AGEFOS PME, concerne deux conventions collectives : celles des salariés et des assistants maternels du particulier employeur. Gros plan sur les avancées dans ce domaine. L AGEFOS PME est l OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agrée des Fonds de Formation) désigné des salariés du particulier employeur. L accord formation du 1 er février 1996 a permis à tous les particuliers employeurs de participer à la professionnalisation de leurs salariés. Dans ce cadre, l Institut FEPEM* de l Emploi Familial (IFEF) est mandaté par les instances paritaires pour mettre en œuvre la politique de formation des différentes branches sur le territoire. Le 4 février 2008, un nouvel avenant conventionnel a notamment permis la mise en œuvre du Droit Individuel à la Formation (DIF) au sein de ce secteur d activité. De même, l accord formation étendu le 19 décembre 2006 a permis à tout assistant maternel d avoir accès à la formation professionnelle continue dans le cadre du DIF, et de la Validation des Acquis et de l Expérience (VAE). Cet accord permet aux assistants maternels, quels que soient le nombre d employeurs et la durée de travail de chacun de leurs contrats, d accumuler un droit au DIF, en privilégiant l ancienneté dans l activité professionnelle, plutôt que dans le contrat de travail. Professionnelle Lʼaccent sur la formation à distance AGEFOS PME**, avec le soutien financier du Dans quel cadre l ACFCI* s est-elle engagée en faveur de la promotion des services à la personne? Notre proximité avec le monde entrepreneurial et notre mission d accompagnement des entreprises nous ont tout naturellement conduits, dès 2005, à agir dans le cadre de la politique publique des services à la personne engagée par le gouvernement. Cette implication s est concrétisée par la signature, en octobre 2006, d une convention biennale avec l Ansp. Quelle est la contribution précise de l ACFCI? Cinq axes de travail prioritaires ont été définis entre les CCI et l Ansp : la mise Les particuliers employeurs peuvent participer à la professionnalisation de leurs salariés. FUP*** (Fonds Unique de Péréquation), a accompagné la branche dans la mise en place d outils et de supports de communication : un centre d appels ( , numéro indigo 0,20 la minute) et des supports permettant de sensibiliser les salariés à faire valoir leur DIF pour des projets de formation partagés avec leur employeur. Chaque année, plus de brochures de formation sont adressées par AGEFOS PME aux employeurs et salariés avec possibilité d une inscription en ligne sur En 2008, l accent a été mis sur le développement de la Formation Ouverte à Distance (FOAD). Par ailleurs, trois titres qualifiants sont reconnus par la branche professionnelle et accessibles via la VAE : le Titre Employé Familial Polyvalent, le Certificat de Qualification Garde d enfants au domicile et le Certificat de Qualification Professionnelle Assistant de Vie. En 2006, les branches Les CCI s engagent en place d un dispositif de certification des compétences, le développement des formations, l assistance professionnelles et l IFEF ont d ailleurs organisé les premiers trophées de la FOAD pour récompenser les meilleurs contenus pédagogiques. Dans le secteur des assistants maternels, des outils pratiques permettant de faciliter les départs en formation des salariés et un catalogue de stages de formation continue ont été, du reste, mis à la disposition des parents employeurs et des assistants maternels. En 2007, deux tiers des actions financées par AGEFOS PME concernaient des actions d accompagnement à la VAE. Au total, plus de personnes ont obtenu une certification de la branche professionnelle des salariés du particulier employeur et salariés ont participé à une formation continue grâce à un réseau de 200 organismes de formation labellisés sur l ensemble du territoire. RACHEL LANDAU * ** *** ACCOMPAGNEMENT. L Assemblée des Chambres Françaises de Commerce et d Industrie (ACFCI) participe, elle aussi, au développement. Christian Hérail, président de la CRCI Haute-Normandie et membre du bureau de l ACFCI, en charge des services, en explique la portée. Christian Hérail, président de la CRCI Haute-Normandie et membre du bureau de l ACFCI. aux entreprises grâce au maillage des CCI sur tout le territoire national, la diffusion de l information et, non des moindres, le soutien à la création d entreprises de services. Ce dernier point a conduit au lancement d un observatoire des porteurs de projets afin de mieux connaître les candidats pour mieux les conseiller. Audelà de ces axes prédéfinis, il s agit aussi pour nous de promouvoir le CESU préfinancé auprès des entreprises afin de contribuer à l ouverture du marché**. PROPOS RECUEILLIS PAR REBECCA ASSOUN * ** L ACFCI sera présente au salon du 20 au 22 novembre, à Paris septembre III

4 Le monde de la com- pétitivité - ENJEUX Un secteur en quête de valorisation ANALYSE Pour le Conseil pour l Emploi, les Revenus et la Cohésion Sociale, l amélioration des conditions de travail des employés et la professionnalisation de ces métiers représentent des enjeux essentiels pour l avenir du secteur. A vec un chiffre d affaires en progression de 1,4 milliard d euros en 2008, l engouement des Français pour les services à la personne ne se dément pas. Côté emploi, le Bipe (Bureau d information et de prévisions économiques) prévoit que le cap des 2 millions de salariés pourrait être dépassé dès cette année, avec un volume total d heures facturées en hausse de 59 millions par rapport à Des Marzanna Syncerz Pour garder les enfants, les assistantes maternelles sont de plus en plus demandées. chiffres qui traduisent le dynamisme d un secteur tiré par une forte demande et une offre qui se structure peu à peu. Aujourd hui, 14% de la main-d œuvre est employée par des associations ou entreprises «prestataires». Pour le reste, 70% des salariés 85% si l on compte les assistants maternels sont employés directement par des particuliers employeurs, souvent pour quelques heures par semaine, à de bas salaires. Au début de l année, dans son rapport consacré aux enjeux économiques et sociaux des services à la personne, le Conseil de l emploi, des revenus et de la cohésion sociale (Cerc), pointait déjà le déficit d image et de qualité de ces emplois chez les particuliers employeurs : trop féminisés, peu qualifiés, à bas salaire et au statut précaire. «Tout l enjeu pour le secteur consiste maintenant à créer des emplois de meilleure qualité, qui offrent de vraies perspectives de carrière, confirme Michel Dollé, le rapporteur général du Cerc, des conditions qu actuellement les entreprises et les associations proposant des services à la personne peuvent mieux offrir que les particuliers employeurs.». Car même si l usage du Chèque emploi service a permis de «sortir de la clandestinité nombre d employés» comme l a fait remarquer le Médiateur de la République, il n en reste pas moins que 80% des prestations seraient encore payées sous le manteau. Priorité aux services socialement utiles? «Pourquoi ne pas concentrer les avantages fiscaux sur les utilisateurs des emplois fournis par des prestataires?», s interroge Michel Dollé. Une idée inspirée du modèle suédois où les aides fiscales ne sont attribuées que si l employé à domicile travaille pour un prestataire, ce qui lui garantit un salaire fixe, une formation, bref, des perspectives. La facture est, au final, plus élevée pour l utilisateur, mais le service rendu n est pas le même, la garantie de qualité et de continuité des services fournis a un prix. «Ne faut-il pas surtout concentrer l aide sur les services à vocation sociale qui sont de formidables viviers d emplois? Car Une réponse concrète pour améliorer le pouvoir d achat INTERNET. Premier moteur de recherche local de bonnes affaires, Brozengo.com est un nouvel acteur sur la Toile. Ses objectifs : redynamiser et revaloriser le commerce «traditionnel», simplifier la consommation des Français et favoriser leur pouvoir d achat. Rencontre avec Grégory Ogorek, président de Brozengo. En quoi consiste Brozengo? Brozengo s adresse aux petits commerces, aux réseaux de franchise et aux grandes enseignes de distribution. Le pouvoir d achat est une réelle problématique et les commerces ont du mal à générer du trafic, notamment parce qu il est difficile pour les commerçants de faire émerger leurs bonnes affaires dans les médias traditionnels. Ce concept est inédit en France. L internaute peut rechercher les bonnes affaires proposées à proximité de chez lui par produit, famille de produits et marque, ainsi que les magasins via un annuaire géolocalisé par type de magasin ou d enseigne. Quelles sont vos perspectives? Brozengo s ouvre au public avec un annuaire de commerces sur entreprises de type commerces de produits finis référencés par l INSEE et plus de 2000 offres référencées dont celles de l un de ses premiers partenaires, ce sont dans les métiers les plus difficiles, comme ceux de la prise en charge des personnes âgées dépendantes, des personnes handicapées ou la garde des jeunes enfants, que les besoins vont être les plus forts dans les prochaines années.». ELODIE TOUSTOU-CHELIDZE Grégory Ogorek, président de Brozengo. Vivre Mobile, une enseigne majeure dans la téléphonie mobile. Le site vise un développement rapide d ici fin 2008 : offres issues de grandes enseignes, réseaux de franchise ou petits commerces seront proposées aux internautes ainsi qu un annuaire comprenant commerces. Notre souhait est de véritablement agir pour le pouvoir d achat des Français tout en renforçant le commerce de proximité. Grégory Ogorek, PDG Tél. : Publi reportage Une participation active à la professionnalisation FORMATION SPÉCIALISÉE L Institut des Services à la Personne (ISERP) conçoit et déploie, sur l Hexagone, des programmes de formation initiale et de formation continue en partenariat avec un réseau d organismes locaux. Un plan de formation de 8000 personnes commandité par la FESP* et la mise en place prochaine de certifications professionnelles sont en chantier. Philippe Scélin, directeur de l ISERP et Guy Loudière, directeur du développement. récurseur en 1997 des fidéliser l apprenti et de P formations des services l embaucher à l issue de sa à la personne, l ISERP formation. Basé à Alençon, (www.iserp.fr) propose l ISERP déploie, depuis aujourd hui, dans 55 villes réparties sur l Hexagone, des programmes complets de formation initiale et de formation continue en coordination avec la FESP. Deux cursus de formation en apprentissage constitués en 2002 permettent, chaque année, à une soixantaine de jeunes, d acquérir le professionnalisme requis pour la gestion et la pratique au quotidien des services à la personne. «Quatre promotions sont sorties cette année du CFA (contrat d apprentissage et quelques années, son ingénierie pédagogique et économique, dans le cadre de partenariats avec des centres de formation locaux. En Picardie, Poitou- Charentes, Aquitaine et Ile-de-France, ces qualifications sont d ores et déjà proposées. D autres cursus sont en cours de constitution dans les régions Paca, Pyrénées, Est, Nord et Bretagne. «Dans les 5 ans à venir, tout employeur devrait pouvoir trouver dans sa région un centre de formation», prévoit Philippe de professionnalisation) Scélin. avec d excellents taux de réussite aux examens et d insertion professionnelle dans le secteur», précise Philippe Scélin, directeur de l ISERP. «C est le seul mode de formation qui articule formation en centre et en entreprise avec le statut Objectif 8000 L ISERP Entreprises propose, du reste, aux professionnels en activité, une trentaine de stages courts très spécialisés. Une journée ou une demi-journée permet au participant de de salarié, permettant ainsi perfectionner ses compétences au jeune de bénéficier d un apprentissage avec un suivi pédagogique tout au long de l année». Dans un contexte de pénurie de main d œuvre et d accroissement de la demande en management ou en communication, ou encore d acquérir une expertise technique sur un service très ciblé : repassage, soutien scolaire à domicile, coiffure à domicile du marché, cette formule L ISERP, gérée conjointement permet à l employeur de par la FESP et la Chambre de Commerce et d Industrie d Alençon, participe actuellement à la formation de 8000 personnes, décidée au niveau national d entre-elles sont actuellement formées par l un des 25 organismes régionaux labellisés par l ISERP. «En France, on a l habitude de dire que les PME et les TPE forment peu leurs salariés. Mais les entreprises de services à la personne font exception et s impliquent massivement dans notre dispositif de formation. Notre offre complète et personnalisée participe à la professionnalisation de vrais métiers que constituent les services à la personne», souligne Philippe Scélin. Bientôt un certificat de qualification professionnel Des métiers susceptibles de bénéficier, dans un proche avenir, de certificats de qualification professionnelle, à l élaboration desquels l ISERP se prépare. FRANÇOIS JEUSSET * FESP : Fédération des entreprises de services à la personne. IV - 10 septembre

5 e président du groupe La Poste, L Jean-Paul Bailly, a inscrit, dès 2005, les services à la personne comme un axe stratégique de développement de l entreprise au profit de ses collaborateurs, clients et partenaires. Le groupe La Poste entend ainsi apporter au plus grand nombre, des réponses simples et pratiques au plus proche des besoins quotidiens ou pour faire face à l évolution du mode et du rythme de vie : vie professionnelle et vie personnelle. la vie : acquérir un logement, avoir des enfants, devenir un senior actif pour les demandes des enfants et de tous les proches. Ce développement dans le secteur s articule autour : cès au plus grand nombre aux services à domicile, distribuées par La Poste sous la marque Genius ou, dans le cadre de partenariats, avec les entreprises et collectivités territoriales, pour leurs clients, salariés ou adhérents. Le monde de la compétitivité - ACTEURS Un accès facilité aux services à la personne ENGAGEMENT Dix-huit mois après le lancement en janvier 2007 auprès du grand public de ses offres facilitant l accès aux services à la personne, sous la marque Genius, La Poste est devenue l un des leaders du secteur. Accessible dans l ensemble des bureaux de poste, par Internet et par téléphone, Genius a su conquérir clients. émetteur de CESU (Chèque emploi service universel) et la poursuite de l intégration de services à la personne dans ses offres d assurance, de prévoyance L entreprise La Poste, dans le cadre de sa politique sociale, fait bénéficier ses collaborateurs de CESU préfinancés qu elle abonde jusqu à concurrence de 10 par chèque de 15, et met à disposition de ses personnels des offres qui leur facilitent l accès aux services à la personne. RACHEL LANDAU Des solutions pratiques, pour tout et pour tous La Poste, acteur de référence dans le domaine, dispose d une offre complète pour répondre aux besoins des particuliers et des entreprises. Pascal Portier, Directeur du marketing de l Enseigne La Poste et Directeur général de La Poste Services A la Personne en détaille les spécificités. Pour le jardinage, il est rassurant de s appuyer sur les compétences d un pro. Quelle est la valeur ajoutée des offres de La Poste pour un particulier en termes de services à domicile? Un particulier a le choix pour mettre en place sa prestation de service à domicile : soit il assure par ses propres moyens la recherche d un intervenant (emploi direct ou recours à un prestataire de service à la personne), soit il confie à une entreprise de services, comme La Poste, la prise en charge des démarches nécessaires pour la recherche, l organisation et la mise en place de sa prestation. Forte de ses valeurs, sa proximité, son accessibilité, La Poste s est naturellement positionnée, avec ses offres Genius, comme un acteur de confiance, facilitateur de la mise en place des services à domicile (simplification des démarches, gain de temps ) Comment se caractérisent les offres Genius? Les offres Genius répondent aux différentes attentes de nos clients. La gamme cartes Genius apporte des solutions aux besoins récurrents de ménage, repassage, garde d enfant, soutien scolaire ou assistance personnalisée aux proches (préparation de repas, livraison de courses, téléassistance ). Cette gamme privilégie la proximité entre le client et l intervenant et prévoit la phase nécessaire d organisation (horaires, jours, modalités ) pour garantir la réponse la plus adaptée à son besoin. La gamme pack Genius prend en charge les besoins ponctuels de jardinage, d assistance informatique, de petit bricolage et de grand nettoyage. Elle privilégie la simplicité à travers le «tout inclus», au contenu prédéfini, prépayé et fixe, sans frais supplémentaire pour le client. Par exemple, un besoin d entretien du jardin trouve sa réponse dans le pack de 3 heures de jardinage à un prix garanti, ou encore dans le cadre d un déménagement le pack 4 heures de grand nettoyage est une réponse simple pour préparer un état des lieux. Quels sont les engagements de Genius? Toutes les offres Genius sont porteuses des mêmes engagements de La Poste : France métropolitaine aux 21 services à la personne soin du client sous 48 heures, par un prestataire de confiance référencé par La Poste de la relation avec le prestataire Genius Pour satisfaire ces engagements, La Poste s est entourée de plus de 5000 prestataires partenaires. Les offres Genius permettent de bénéficier des mesures fiscales associées aux services à la personne. Comment un particulier peut-il bénéficier des offres Genius de La Poste? Depuis janvier 2007, les offres Genius sont accessibles dans tous les bureaux de poste (au guichet ou auprès de son conseiller bancaire de La Banque postale) par Internet (www. genius-laposte.fr) ou par téléphone ( ). Quelles sont les solutions proposées par La Poste dans le cadre des partenariats entreprises sur le marché des services à la personne? Le groupe La Poste propose aux entreprises et aux collectivités des solutions facilitant l accès aux services à la personne pour leurs salariés, clients ou Etre bien entouré pour l entretien de son domicile. adhérents. A titre d exemple : une entreprise, dans le cadre de sa politique sociale, souhaitant mettre en place des CESU préfinancés pour ses collaborateurs, trouve une réponse complète à travers l offre CESU de La Banque Postale (gestion de titres, accès illimités aux offres Genius). De même, une entreprise du secteur de la grande distribution, du secteur immobilier, souhaitant proposer à ses clients une offre commerciale différenciante, trouve à La Poste une palette de solutions, de la conception de l offre à la sous-traitance complète, en marque Genius ou sous sa marque. Ces solutions sont détaillées sur l espace «Entreprises et collectivités» du site : PROPOS RECUEILLIS PAR FANNY BIJAOUÏ Un nouveau pack Genius à La Poste : l informatique L ancé le 1er septembre par La Poste, le pack Genius Informatique enrichit la gamme des offres prépayées qui connaissent un très bon accueil. Tout comme les packs jardinage, bricolage et nettoyage, le pack Genius Informatique est une offre «Tout inclus», au contenu prédéfini, prépayé et fixe, sans frais supplémentaires pour le client. Il prévoit une prestation d 1h 30 à domicile dans le domaine de l informatique et d Internet pouvant aller de l installation à la prise en main et la formation. Le pack concerne le micro-ordinateur ainsi que les périphériques comme l imprimante, les logiciels, la connexion à Internet ou encore la mise en service de l antivirus et du contrôle parental Il englobe également une initiation ou un perfectionnement aux logiciels de bureautique (traitement de texte, tableur...) ou de loisirs (photo, vidéo...) ainsi qu aux différents modes de communication en ligne (Internet, messagerie instantanée, blog...). Qui sont les clients Genius de La Poste? La Poste facilite l accès aux services à la personne pour tout client et quel que soit son besoin, mais qui sont les clients Genius? es clients Genius appartiennent à toutes les ca- L tégories socioprofessionnelles dont 45% de CSP + et concernent toutes les tranches d âges : moins de 35 ans (9%) de 35 à 49 ans (33%), de 50 à 64 ans (25%) et plus de 65 ans (33%). Les clients Genius sont répartis sur l ensemble du territoire métropolitain avec une surpondération des grandes villes. courent pour la première fois à un service au domicile et 23% des clients Genius ont demandé au moins un deuxième service pour leur résidence secondaire, à l occasion d un déménagement nent une offre «famille» : entretien de la maison (44%), garde d enfant (9%), et soutien scolaire (9%). nées aux prestations personnalisées pour les proches (parents âgés, ). nent la mise en œuvre de services ponctuels comme le jardinage (16%), le petit bricolage (7%) et l assistance informatique (9%). Ces données* illustrent le positionnement de La Poste, acteur facilitant l accès aux services à la personne pour tous, et l adéquation de ses offres Genius à la multiplicité des besoins des clients. 91,5% des clients se déclarent satisfaits ou très satisfaits du service Genius et de ses partenaires prestataires de services à la personne. Publi reportage * Toutes les données sont issues des enquêtes systématiquement réalisées auprès des clients Genius (sur la période de janvier 2007 à juin 2008) septembre V

6 Le monde de la compétitivité - ACTEURS «Ne cassons pas la dynamique impulsée par le plan Borloo» MARCHÉ Fondateur du Syndicat des Entreprises de Services à la Personne dont il est aujourd hui le président d honneur, et membre du conseil exécutif du MEDEF, Georges Drouin donne cinq ans à ce nouveau secteur pour parvenir à maturité. Georges Drouin, président d honneur du Syndicat des Entreprises de Services à la Personne, et membre du conseil exécutif du MEDEF. A l heure où le gouvernement s apprête à adapter ses dispositions sur les services à la personne, quelles seraient, selon vous, les mesures efficaces? L abaissement de la TVA à 5,5% pour ce secteur spécifique (décidé à la suite d un rapport remis au gouvernement en 1994, NDLR), les avanta- L assistance informatique s installe à la maison HIGH-TECH Avec un marché potentiel évalué entre 500 et 900 millions d euros d ici à 2010, les services informatiques à domicile sont boostés par les dispositions fiscales en faveur des particuliers. Pour les distributeurs spécialisés, ces offres d assistance sont devenues un nouvel outil de fidélisation client. ges fiscaux accordés aux ménages et aux entreprises avec le Chèque emploi service et, plus récemment, avec le Chèque emploi service universel (CESU), étaient les conditions nécessaires pour permettre à des entreprises d accéder à ce marché. L ensemble de ces dispositions, consolidées dans le plan Borloo et le statut d entreprise de services à la personne institué par ce dernier, doit être conservé. De la même façon que le gouvernement a, à une autre époque, contribué au développement des compagnies aériennes avec l allocation de subventions provisoires, il pourrait aujourd hui conserver ces dispositions sur une période de cinq ans. Le temps nécessaire pour permettre à ce marché de devenir mature. Quelles seront les étapes de maturation de ce marché? Trois conditions sont requises pour permettre à ce marché de devenir mature : en premier lieu, une professionnalisation de cette activité et la mise en place de procédures normalisées. Cela suppose l acquisition de compétences techniques spécifiques à l aide d une formation adaptée, l attribution de certifications et la mise en place d une convention collective ce qui a été obtenu récemment. Soumises à une forte concurrence du travail au noir, ces entreprises doivent, par ailleurs, pratiquer des prix raisonnables, aidées en cela par des mesures fiscales et législatives adaptées. Cette modération tarifaire incite la clientèle potentielle à y souscrire. L expérience nous a Les avantages fiscaux accordés avec le CESU ont favorisé le développement. montré qu au fur et à mesure que l on consomme un service de qualité professionnelle, on prend conscience de son juste Un service de qualité professionnelle mérite son juste prix prix. La part budgétaire allouée à celui-ci est ensuite une question de choix et de priorité. Nous devons mobiliser tous les acteurs pour faciliter la formation et le recrutement des personnels. Pour l instant, le développement de ce marché s effectue à un bon rythme. Ne cassons pas cette dynamique. Le développement des services à la personne ne doit plus être envisagé, comme par le passé, comme un enjeu politique. Le plan Borloo, qui en a fait un secteur économique à part entière, doit être pérennisé. PROPOS RECUEILLIS PAR ERIC HILLER râce au Plan Borloo qui Ga inscrit l assistance informatique et l accompagnement Internet à domicile dans la liste des vingt activités de services à la personne soutenues par l Etat, l offre décolle et se structure. A commencer chez les grands distributeurs spécialisés où les acheteurs d ordinateurs sont nombreux à solliciter une aide sur mesure pour réussir leurs premiers pas informatiques. «Nous vendons des produits qui nécessitent un certain accompagnement dans le temps, explique-t-on chez Darty. Les critères de prix ou de choix ne suffisent pas. Pour le multimédia par exemple, nous allons déjà au-delà en proposant une palette de services compris dans le prix de vente (livraison, assistance téléphonique, prise en main de l ordinateur à distance ), le tout dans l idée de créer une relation de confiance avec le client pour le fidéliser dans le temps.» Des tarifs séduisants grâce aux déductions fiscales Au-delà de l assistance téléphonique qui permet de guider les acheteurs dans l installation, la mise en route et l utilisation de leur nouvel ordinateur, l enseigne propose désormais, grâce à sa filiale agréée par l Etat A2I, une intervention directe à domicile avec des services à la carte. Ils peuvent être soit techniques (installation/connexion d ordinateurs et d Internet, d un réseau Wi-fi, d un périphérique), soit pédagogiques (initiation à l usage de l ordinateur, d Internet ou des packs logiciels). «Certains clients VI L offre d aide informatique à domicile s enrichit et séduit de nouveaux utilisateurs. ont des difficultés à réaliser seuls l installation de leur ordinateur, et au-delà, beaucoup expriment le besoin d avoir quelqu un de qualifié à leurs côtés pour les aider concrètement dans les premières étapes d utilisation. En effet, les usages des ordinateurs deviennent de plus en plus complexes, avec plus d interactions avec les nouveaux outils, les périphériques, les réseaux avec ou sans fil». Une offre qui convient également aux clients qui n ont tout simplement pas envie de se charger de l installation et préfèrent la confier à des professionnels. Darty A2I effectue également les interventions techniques qui ne nécessitent pas de pièces détachées. Qu un client ne soit plus sous garantie Darty ou qu il ait acheté son ordinateur ailleurs, il peut bénéficier d une intervention dans le cadre de la Loi Borloo. Cette dernière offre ainsi des facilités qui ouvrent de nouvelles perspectives de développement pour le groupe car désormais, le consommateur qui fait appel à ces techniciens maison bénéficie d un taux de TVA à 5,5% et peut déduire de ses impôts 50% du montant des prestations payées (dans la limite de 1000 euros par an et par foyer fiscal). «Pour une prestation qui dure une heure, le prix forfaitaire est fixé à 80 euros, soit 40 euros de déduction fiscale pour notre client!, précise-t-on chez Darty. Un tarif qui rend ainsi beaucoup plus accessible le déplacement à domicile d un technicien expérimenté.». ELODIE TOUSTOU-CHELIDZE Monoprix propose aussi ses prestations VIE QUOTIDIENNE Leader du commerce de centre-ville, Monoprix a lancé en juin dernier une offre de services à la personne. Entretien avec Bernardo Sanchez Incera, directeur général exécutif du groupe. Comment est venue l idée de lancer Monoprix Service à la personne? La notion de service est intrinsèque à notre identité de commerçant de proximité. Depuis sa création, il y a plus de 75 ans, Monoprix est au cœur de la vie des villes et de ses habitants. Notre ambition a toujours été de faciliter la vie quotidienne de nos clients tout en anticipant et en encourageant les nouvelles tendances de consommation. Nos enseignes proposaient déjà, depuis de nombreuses années, une gamme complète de services en magasin ainsi que des livraisons à domicile. C est donc très naturellement que Monoprix s est engagé dans la n service de proximité déve- par des profession- Uloppé nels de la santé et adossé à une charte de qualité permet à l entreprise DOMIDOM de connaître une forte croissance depuis 2003, année de sa création. «Outre les prestations d accompagnement à la personne qui constituent - 10 septembre Bernardo Sanchez Incera, directeur général exécutif du groupe Monoprix. Des services pour toute la famille PROXIMITÉ. Spécialiste de la prise en charge de la dépendance à domicile, DOMIDOM étend ses services et s ouvre à la franchise. DOMIDOM en chiffres en CDI chiffre d affaires en 2007 (+140% de 2006 à 2007) le cœur de notre activité, nos 31 agences réparties sur l Hexagone délivrent des services de garde d enfants, d entretien de la maison et de bricolage», précise Damien Cacaret, pharmacien cofondateur de DOMIDOM. Proximité, écoute et personnalisation du service sont les clés de la réussite de cette entreprise en plein essor. La charte qualité, en cours de certification, prévoit une évaluation préalable des besoins au domicile du client et un suivi personnalisé de la prestation. Attentive aussi aux besoins de ses salariés, DOMIDOM investit sur le tutorat et la formation continue. Son institut, animé par une quinzaine de professionnels voie. La demande dans ce secteur est réelle et n est encore que très partiellement satisfaite. Elle résulte d une évolution importante des modes de vie urbains et nous avons la conviction qu elle va s amplifier dans les années à venir. En lançant Monoprix Services à la Personne, nous entendons apporter une réponse : simplifier l accès aux services en offrant des garanties à nos clients. Cette nouvelle offre est également la traduction d une volonté forte de Monoprix de participer, aux côtés de l Agence nationale des services à la personne, à la professionnalisation du secteur. Comment avez-vous construit votre offre de services à la personne? Nous avons déployé notre savoir-faire de commerçant, Créée en 2003 par des professionnels de la santé, DOMIDOM emploie 1350 salariés dans 31 agences de proximité réparties sur l hexagone. aguerris, a assuré la formation de 580 stagiaires en «La formule de la franchise nous permet aujourd hui, avec notre expertise, de renforcer notre service de proximité dans les départements où nous sommes déjà implantés et d étendre notre activité à de nouvelles régions, dans l Est et l Ouest notamment». Publi reportage comme nous le faisons pour les produits, en sélectionnant les meilleurs prestataires afin de proposer à nos clients une offre qualitative et attractive. Le choix des entreprises partenaires s est opéré sur des critères d expérience, de qualité et de formation des collaborateurs. Cette sélection faite, nous pouvons aujourd hui proposer aux habitants de Paris et région parisienne, Lille, Lyon, Marseille, Nice et Rennes une palette étendue de services à la personne en adéquation avec leurs besoins. L accès à ces services, qui vont de la garde d enfants au ménage en passant par l assistance informatique ou le bricolage, par exemple, se fait via un numéro unique et gratuit *. Les clients bénéficient d une évaluation précise de leurs besoins, et nos partenaires leur proposent une réponse sur mesure. Cette offre est-elle l aboutissement de votre engagement dans le secteur ou seulement une première étape? Il s agit pour Monoprix d une démarche de long terme. Le déploiement de Monoprix Services à la Personne est une première étape importante. Mais il nous faut aller plus loin si nous voulons réellement développer cette activité. Nous envisageons d élargir l éventail de notre offre de services. D autres innovations sont à venir. Nous croyons en la croissance et nous avons bien l intention de l accompagner. PROPOS RECUEILLIS PAR FANNY BIJAOUI * , appel gratuit depuis un poste fixe, disponible 6j/7, de 10h à 19h.

7

8 Le monde de la compétitivité - ÉVOLUTIONS Dépendance partielle : les partenaires sociaux innovent SOUTIEN À DOMICILE Organisme paritaire de protection sociale multi-professionnel, le groupe D&O a créé en décembre dernier DOmissimo, enseigne nationale de services à la personne. Entretien avec Françoise Glénat et Christian Schmidt de La Brélie, respectivement président et directeur général du Groupe D&O. Dans quel contexte s est inscrite la création de DOmissimo? Françoise Glénat : DOmissimo est la seule Enseigne Paritaire Nationale de Services à la Personne. Gérée par les partenaires sociaux, à but non lucratif, elle est labellisée par l Agence Nationale des Services à la Personne (Ansp) et bénéficie aux retraités des caisses du groupe D&O. Mais pour en élargir l accès au grand public, DOmissimo a conclu un accord avec les syndicats de pharmaciens d officine (FSPF, UNPF, USPO). L objectif est ainsi de diffuser le boîtier de communication «DOmissimo Box» dont les fonctionnalités apportent une réponse aux besoins de soutien à domicile des personnes en situation de perte d autonomie. Quels sont les principaux services proposés par ce boîtier? F.G. : La DOmissimo Box, reliée à la ligne téléphonique de la personne qui en a fait la demande via son pharmacien, dispose de trois touches. La première (rouge) actionne une alerte d urgence, reliée 24h/24 à un service pour évaluer l urgence, et prévenir aussitôt les services d aide concernés. La personne en situation d urgence peut aussi donner l alerte grâce à un médaillon ou à un bracelet. Jupiterimages Ce système favorise une intervention de secours en un temps record, permettant ainsi d éviter la survenance de pathologies lourdes et de rassurer la personne fragile et son entourage. La seconde touche (verte) est reliée au pharmacien pour bénéficier aisément de conseils en automédication ou de suivi de posologies. Le pharmacien «référent» s engage Le soutien à domicile des personnes en perte d autonomie s inscrit dans une logique de cohésion sociale. alors à conserver les ordonnances de ses abonnés. Enfin, la troisième touche (bleue) permet de joindre un conseiller DOmissimo qui met gratuitement son interlocuteur en relation avec le prestataire adapté d aide à domicile (portage et préparation de repas, ménage ). Dans une logique de suivi de la qualité, le conseiller rappelle ensuite le client afin de tester son niveau de satisfaction. Quels sont les avantages de la DOmissimo Box? F.G. : Elle concilie l assistance, la démarche sanitaire et sociale du pharmacien et les services à la personne, dans une optique de prévention et donc d économie de soins. Ces services peuvent, en effet, éviter l hospitalisation ou la prise en charge en établissement spécialisé En outre, le pharmacien renforce son action et son rôle de conseiller de proximité : il entretient une relation de confiance avec son client. A l échelle de la collectivité, la démarche DOmissimo s aligne sur celle de la Loi «services à la personne», à savoir : participer à une véritable économie de soins au sens large et contribuer à une logique de compression des coûts en vue d atteindre l équilibre financier. Enfin, la promotion des services à la personne s inscrit dans une logique de création d emplois non délocalisables. Un groupe de protection sociale paritaire non lucratif tel D&O y trouve aussi son intérêt. Ces emplois génèrent en effet des charges sociales qui entretiennent la solidarité financière intergénérationnelle. Les actifs prennent en charge les retraités en situation de dépendance partielle dans une logique de cohésion sociale au sens large. Comment cette offre novatrice est-elle perçue? Christian Schmidt de La Brélie : Nous n en sommes qu au début. Pour autant, nous constatons un intérêt fort de la part des pharmaciens : depuis la signature de notre convention à Pharmagora fin mars, nous avons envoyé un premier mailing à officines mi-juin. Un mois après, plus de 1000 pharmaciens ont souhaité recevoir une demande de conventionnement. Le taux de réponse à cette problématique de soutien aux personnes partiellement dépendantes est donc extrêmement positif. L action des syndicats et le discours de l Ansp, qui considère les services à la personne comme une voie d avenir pour les pharmaciens, portent leurs fruits. Quelles sont les évolutions à venir? C.S.L.B. : Nous sommes encore dans la phase d expérimentation. Pour pouvoir généraliser le dispositif dès 2009, nous comptons sur l évolution de la loi, car celle-ci ne permet pas encore au pharmacien de percevoir d honoraires pour le service rendu via DOmissimo. Pour l instant, seul un défraiement est autorisé. Au-delà de la fonction de pharmacien «référent», une Une mobilisation inédite es professionnels de la pharmacie L ont contribué à la naissance de l une des caisses de retraite du groupe D&O. Cette proximité a aidé à conclure le partenariat entre DOmissimo (l Enseigne Paritaire Nationale de Services à la Personne) et les trois syndicats d officines de pharmacie (FSPF, UNPF, USPO). Cette démarche concilie assistance, action sanitaire et sociale du pharmacien et services à la personne. Forts de leur légitimité, de leur compétence et de B. Mazodier Françoise Glénat et Christian Schmidt de La Brélie, respectivement président et directeur général du Groupe D&O. voie complémentaire pourrait être approfondie : celle du portage de médicaments à domicile. Un suivi sur toute la France, par un observatoire, pourrait être envisagé afin de prouver que le soutien à domicile coûte moins cher dans la durée qu un placement dans une maison médicalisée. De quoi conforter le rôle du pharmacien et des services à la personne. PROPOS RECUEILLIS PAR KATJA EPELBAUM leur maillage national ( officines en France) et donc de leur proximité géographique avec les patients, les pharmaciens mettent ainsi en avant leur rôle de conseil. Sur la base de ce partenariat, les trois syndicats et DOmissimo ont répondu à l appel innover pour développer l offre de ministère de l Economie, des Finances et de l Emploi et l Agence Nationale de Services à la Personne. R. Lecourieux «Nous exigeons du salarié des niveaux élevés de qualification, d intégrité et de ponctualité» PROXIMITÉ Proche d Avignon, l association Proxim Services 84 délivre depuis 1992, un service de proximité aux personnes âgées et aux particuliers en activité. réparation des P repas, courses, ménage, sont des tâches nécessaires au maintien à domicile des personnes âgées. Quant aux prestations ménagères et à la garde d enfants, elles allègent l emploi du temps des personnes actives de la région. Des prestations payantes, financées par le département pour les personnes âgées dépendantes (A.P.A) selon un barème de revenus. Créée en 1992, l association Proxim Services 84 emploie, à cet effet 130 salariés, à hauteur de 45 équivalents temps plein environ. «Ce n est pas du bénévolat», précise Christiane Canet, directrice de l association Proxim Services 84. Christiane Canet, directrice de l association. «Nos intervenants sont des professionnels salariés qui ont obtenu un diplôme à l issue de leur formation». Selon un principe comparable à celui de l apprentissage, certains d entre eux ont obtenu un diplôme d auxiliaire de vie sociale, après une formation en alternance d au moins un an en maison de retraite et dans un organisme de formation comme l AFPA ou la Croix-Rouge. D autres ont acquis leur diplôme au travers de la Validation des Acquis par l Expérience (VAE). «A sa création, l association s est donnée pour mission double de créer des emplois initialement pour des mères de famille seules et d aider les personnes âgées par un service de proximité». Les différentes dispositions d abattement fiscal (loi Aubry, plan Borloo), ont permis depuis à l association d étoffer grandement sa palette de prestations mais l esprit reste le même, comme le souligne Christiane Canet : «plus souples dans notre gestion du personnel, moins regardants sur le nombre d heures totalisées à la fin du mois. Je pense en revanche que notre position d association locale nous impose d être dix fois plus vigilants qu une entreprise privée sur la gestion et la qualité de la prestation délivrée!». ERIC HILLER Christiane Canet, directrice de l association. Basée à Sorgues, près d Avignon, l association Proxim Services 84 que dirige Christiane Canet, emploie 130 salariés. VIII - 10 septembre

9 S pécialisée dans la fourniture de services à la personne de plus en plus personnalisés, Séréna enregistre une fidélisation de sa clientèle et une professionnalisation croissante des 2000 prestataires sélectionnés. Ce portefeuille étendu d offres assure actuellement à Séréna la couverture de plus de 97% du territoire national. Il permet ainsi à l enseigne de proposer un service de proximité et personnalisé dans la plupart des cas. Une centaine de télé-conseillers répartis sur les villes de Niort où est implanté le siège de Séréna, Angers, Nîmes et Rouen, enregistrent les demandes six jours sur sept, de 7h à 21h, du lundi au samedi. Le marché des services à la personne est en mouvement et en forte croissance, constatent ses dirigeants. «Depuis Le monde de la compétitivité - PERSPECTIVES Le pari de la proximité et de la qualité PLATE-FORME D ÉCHANGES Après 18 mois de commercialisation, la qualité proposés par Séréna, à travers les forces de vente du Groupe Caisse d Epargne et celles de leurs partenaires mutualistes (MAIF, MACIF et MGEN) fidélisent clients. L Tanguy Carré est directeur des offres assurances et services du Groupe Caisse d Epargne. «Nous garantissons à nos clients, un contrôle permanent de la qualité de service des 2000 prestataires référencés» 18 mois, nous enregistrons une diversification croissante de la consommation de services à la personne», confirme Tanguy Carré, directeur des offres assurances et services du Groupe Caisse d Epargne : «si l aide ménagère concernait initialement près de 80% des demandes, elle représente aujourd hui près de 57% du volume de services commandés». Parmi les services en forte croissance, le soutien scolaire a bénéficié des campagnes publicitaires nationales conduites par des prestataires désormais de renom. «Nous avons également communiqué sur les prestations de jardinage qui représentent actuellement 17% des commandes enregistrées par nos différents centres d appels», précise Tanguy Carré. Enfin, la garde d enfants répond à la demande d une forte proportion des clients de l enseigne. Entrée dans les habitudes d un nombre croissant de foyers, la consommation de services à la personne est également en forte augmentation, comme en témoignent les clients de Séréna. «Avec un accroissement de l ordre de 10% du panier moyen de chaque client, la consommation annuelle représente aujourd hui près de 80 heures commandées». Cette prestation facturée par Séréna 20 de l heure en moyenne soit 10 de l heure, déduction faite des avantages fiscaux accordés aux particuliers inclut plusieurs services complémentaires à la prestation elle-même. L enseigne assure la mise en relation du client avec le prestataire idéal selon les spécifications de la commande et réalise l ensemble des démarches administratives. «Notre but est d apporter à nos clients un service de qualité, tout en leur offrant le maximum de simplicité, de confort et de sérénité dans leurs démarches», résume Tanguy Carré. «Nombre d entre eux n ont certainement pas conscience qu en réglant un prestataire avec un chèque emploi service universel, Un bouquet de services qui s étoffe Depuis septembre 2007, les commandes de prestations de services à la personne ont pris leur rythme de croisière chez Séréna, démontrant ainsi l attrait de ce nouveau produit pour les particuliers. il s agit aussi d anticiper et d accompagner des évolutions socio- a première étape qui poursuivraient les nente facilitée par des d installation est mêmes buts. «Nous investissements informatiques franchie, permettant à sommes en effet, avec importants Séréna, en étroite relation avec ses quatre nos quatre actionnaires, dans la continuité réalisés chez Séréna depuis l origine. Mais logiques actionnaires distributeurs d une démarche bien nous sommes également : Groupe Caisse d Epargne, Macif, Maif, Mgen, d approfondir sa réflexion à la fois sur les besoins des clients et sur l offre. Deux ans et demi après la création de l entreprise, l objectif est bien de partager et de compléter la connaissance acquise du client. Un objectif qui reflète l une des valeurs communes à Séréna et à ses fondateurs : enrichir la relation client, au-delà de la simple intermédiation. Cette démarche s applique naturellement à ses nouveaux distributeurs ancrée de proximité et d accompagnement de nos clients, à tous les moments de leur vie, et de compréhension des évolutions sociales et démographiques», souligne Robert Grandi, président du directoire de Séréna. «Nous sommes avant tout une société de services à destination de nos clients et de nos actionnaires. Nous sommes bien sûr attentifs à toutes les composantes de la chaîne de valeur de nos services, engagés dans une démarche qualité perma- attentifs à ce que notre compétitivité économique s inscrive dans une compétitivité sociale : globalement porteuses de partage du confort et de création ou professionnalisation d emplois». Publi reportage Pour en savoir plus Pour tout particulier, client Caisse d épargne, sociétaire de la Macif, de la Maif, adhérent de la Mgen, les services Répartition des prestations 2008 de Séréna ils signent de fait un contrat de travail». En sélectionnant et en recrutant le prestataire adapté à la demande, Séréna prend en charge les contraintes inhérentes à l employeur. Cette disposition permet ainsi au consommateur d acheter chaque service «au détail», sans préoccupation quelconque de continuité dans ses commandes. En période de vacances ou en cas d indisponibilité temporaire du fournisseur de services à la personne, Séréna, intermédiaire de cette transaction avec le consommateur, sélectionnera automatiquement le remplaçant d une prestation régulière. Assurer la pérennité du service Dans ce marché en croissance, un intermédiaire comme Séréna assure la stabilité de la transaction entre le consommateur et le prestataire de services. «Nous effectuons un contrôle systématique de la vec ses clients servis depuis plus de 18 mois A et ses 2000 prestataires, Séréna dispose aujourd hui d une connaissance approfondie de ce secteur d activité en plein développement. Cette connaissance constitue une valeur ajoutée potentielle à son service d intermédiation, tant pour le consommateur que pour le prestataire. «En tant qu enseigne nationale, nous pouvons aujourd hui disposer d une vision assez fine de la demande et de la qualité de l offre proposée, au regard de ces attentes», confirme Robert Grandi. Cette entreprise issue du monde mutualiste et bancaire aura reçu en héritage de ses fondateurs l habitude d acquérir une connaissance précise de sa clientèle qui lui permet aujourd hui de répondre au mieux aux attentes individuelles et collectives. Cette connaissance propre à Séréna et exploitable dans le cadre des réflexions nationales engagées sur qualité du service délivré et garantissons ainsi au client une utilisation optimale de son investissement», précise Robert Grandi, président du directoire de Séréna. En complément des différentes dispositions réglementaires et fiscales (loi Aubry, plan Borloo ) favorables au développement du marché des services à la personne, cette filiale du Ansp bancaire et ses partenaires mutualistes participent à sa professionnalisation. A ce jour, tout ou presque reste à construire pour conférer à ce marché la pleine maturité, estime le représentant du Groupe Caisse d Epargne : mise en place d un système complet de formation professionnelle au niveau national, choix et implémentation des outils de nouvelles technologies nécessaires pour fluidifier ces transactions «Les débats engagés actuellement autour vont, pour le moment, dans le sens d une pérennisation des Un rôle déterminant dans la professionnalisation ce marché, alimente d ores et déjà une réflexion générale des actionnaires sur les besoins de leurs clients et au-delà. Ce travail doit permettre rapidement à l enseigne de construire de véritables relations partenariales avec ses différents prestataires. Des processus en cours d élaboration et des outils collaboratifs adaptés simplifieront le traitement des demandes de services. Ils devraient donc permettre à l enseigne et à ses différents prestataires de gagner rapidement en efficacité et en productivité. Lʼimportance dʼune coordination Séréna accompagne ainsi, efficacement, la mise en œuvre de procédures normalisées qui contribueront, à terme, à une véritable professionnalisation de l ensemble du secteur d activités. Professionnalisation du secteur rime aussi avec personnalisation de services construits Robert Grandi est président du directoire de Séréna. mesures incitatives décidées par les gouvernements successifs», assure Tanguy Carré. Une continuité nécessaire estime-t-il pour donner à tous les acteurs les conditions d une professionnalisation progressive de leur activité. «Notre métier d intermédiaire, encore peu connu dans ce secteur d activités, nous permet de délivrer aux clients le service le plus personnalisé possible et, aux prestataires, la meilleure visibilité sur l évolution de leur marché». L occasion pour Séréna de proposer des pistes éclairées vers une plus grande professionnalisation des services à la personne. FRANÇOIS JEUSSET Forte de sa connaissance précise de l offre et d un vaste fichier clients, Séréna développe son offre et s inscrit dans une logique de professionnalisation. à partir des besoins réels des différents publics. «Par exemple, illustre Robert Grandi, nous dénombrons actuellement en France un peu moins de 3 millions de familles monoparentales, pour lesquelles des services à la personne doivent être construits spécifiquement». Séréna entend fournir rapidement les éléments constitutifs de ces nouvelles offres personnalisées. La professionnalisation favorisera la conception et le déploiement d un système plus intégré de formation professionnelle, pour lequel une enseigne telle que Séréna devrait pouvoir jouer un rôle facilitateur. A savoir, comme le souligne Robert Grandi, qu au-delà d une stabilité fiscale et réglementaire, «ce secteur a besoin pour croître et se professionnaliser, d une réflexion approfondie sur la formation des acteurs en relation étroite avec les processus d agréments». F. J. La plate-forme de gestion des appels des clients Séréna septembre IX

10 Le monde de la compétitivité - PERSPECTIVES Les nouvelles technologies au service des personnes PRÉVOYANCE Groupe de protection sociale complémentaire, dans le domaine des emplois de la famille et, l IRCEM rassemble plus de 5 millions de clients. Il se définit comme un acteur référent sur un secteur qu il considère comme levier majeur de croissance de l économie française. Entretien avec Jean-Charles Grollemund, son directeur général. Quel rôle souhaite jouer l I R C E M dans l important enjeu que sont les services à la personne? L IRCEM se positionne comme un pôle fédérateur pour l en- semble des parties prenantes du secteur des emplois de la famille et. Le groupe contribue, par des couvertures en protection sociale et par des services innovants proposés, à la reconnaissance, aux yeux de tous, d un véritable statut de salarié pour les p e r s o n n e s travaillant à domicile. Par nos actions, nous participons à la valori- sation de ces métiers. Jean-Charles Grollemund, directeur général de l IRCEM. Quelle est la valeur ajou- tée de l IR- CEM? L IRCEM travaille en amélioration continue pour offrir une satisfaction optimale en termes de prestations de services. Le groupe a été certifié ISO 9001 sur l ensemble de ses activités en janvier A travers sa connaissance du secteur, depuis plus de 30 ans, l IRCEM a une capacité accrue à répondre aux attentes et aux besoins. Nous menons tant des études qualitatives que quantitatives sur le secteur et n hésitons pas à réunir nos clients pour leur demander leur avis. C est dans cette droite ligne que nous avons, par exemple, mis en place un service spécialisé sur l aide psychologique, opérationnelle 24h sur 24h à partir d une plate-forme téléphonique. De plus, l IRCEM a très vite perçu l intérêt du développement des nouvelles technologies dans l amélioration. Plus précisément Fin 2003, l IRCEM a initié une plateforme Innovation Recherche et Développement en partenariat avec les universités de Valenciennes et de Montpellier. Ces échanges ont donné lieu au lancement, au premier semestre 2008, de notre site web 2.0, IRCEM.com : un site réellement adapté au public, qui donne accès aux services de retraite et prévoyance, mais aussi à des vidéos relatives à la prévention santé, à des forums et à des blogs sans oublier la gestion de son emploi du temps. Depuis janvier 2008, l IRCEM gère, via le site, le compteur de Droit Individuel à la Formation pour les assistantes maternelles accompagné d une assistance pour en faciliter l utilisation. Quel est l impact du site? Nous avons communiqué en janvier et en juin sur l ouverture du site directement auprès des membres participants de notre groupe. Les connections sont nombreuses suite à cette communication et nous enregistrons certains jours plus de 5000 personnes. Les études démontrent que nos populations ont autant recours à Internet que la moyenne de la population française. D ailleurs, les assistantes maternelles, par exemple, sont plus connectées que la moyenne de la population française. L objectif du site est de fonder une véritable communauté et de contribuer à lutter contre le sentiment d isolement qu expriment des salariés. C est aussi un outil facilitateur des démarches administratives liées à la protection sociale. Comme vous le voyez, l IRCEM souhaite être au plus proche de son public. Dans cette droite ligne, nous allons inaugurer, fin novembre, lors du salon des Services à la personne, le Bus IRCEM. Quelles sont les réponses de l IRCEM sur le bien vieillir? En réponse à l appel d offre conjointe de l ASP et de la Direction Générale des entreprises, nous portons le projet Quatersperanto. Une appellation en hommage au livre de Michèle Debonneuil, L espoir économique : vers la révolution du quaternaire. Notre ambition est de définir, avec l ensemble des partenaires, comment une personne âgée peut bien vieillir en restant à domicile en toute sécurité. C est le concept de la Bienveillance. En collaboration avec les scientifiques, notamment des professeurs en gérontologie, et en partenariat avec la société ISITEK, nous élaborons des solutions techniques afin de créer un réseau d alerte en cas d incident lié aux risques majeurs rencontrés par les personnes âgées : à savoir la chute, la déshydratation et la mauvaise posologie dans la prise de médicaments. Nous axons sur la prévention : à l aide de messages téléphoniques, d utilisation de capteurs et de radars au domicile des personnes. Bien entendu, nous sommes vigilants à ce que ces solutions t e c h n o l o - giques préservent le libre-arbitre et l intimité des personnes âgées : elles ne prévoient pas l emploi de caméra et le système peut être stoppé à tout moment par la personne. L IRCEM mise énormément sur l emploi des nouvelles technologies C est exact. C est aussi pour accentuer le lien entre le nombre important Etre au plus proche de ses clients e Bus IRCEM sera L présent sur le Salon des Services à la personne pour débuter une tournée nationale qui prendra fin l année suivante lors de la troisième édition du Salon. Pour aller au devant de ses adhérents et pour privilégier la relation de employeurs des obligations et droits en matière de protection sociale, et notamment concernant l action sociale, la prévoyance et la mutuelle, et ses services gratuits, des outils mis à disposition sur le nouveau portail, prévention santé, notamment en ce qui concerne les risques professionnels, connaissances métier et permettre d acquérir des savoir-faire pour professionnaliser les actions, sécuriser les interventions et accroître les compétences, des processus de formations diplômantes ou non, référente et fédératrice sur les services à la personne. En partenariat avec la FEPEM et le site particulier-emploi. fr, le Bus IRCEM permettra également de faire la promotion de l emploi direct pour les particuliers et les salariés qui pourraient faire le choix de travailler dans ce secteur. Il pourra répondre aux besoins des partenaires de l IRCEM qui souhaitent l utiliser pour des sessions d information dans les objectifs du projet. K. E. Profession : fournisseur de services PRESTATAIRES La concurrence du travail au noir et le manque de professionnalisation des prestataires n incitent pas pour le moment les particuliers à payer le juste prix des services délivrés, estiment les observateurs de ce marché. A vec près de créations d emplois au cours des six dernières années, évaluation faite par l Agence centrale des organismes de sécurité sociale (ACOSS), le marché est un des plus dynamiques actuellement. Consolider ce secteur naissant passe par la normalisation des procédures, une meilleure formation du personnel et la pratique de tarifs modérés. Telle est en tout cas la préconisation de plusieurs observateurs de ce marché. De fait, la professionnalisation est déjà en marche, avec notamment le plan de formation engagé par la FESP pour professionnels répartis sur l ensemble de l Hexagone. Au-delà des actions ponctuelles, un plan plus vaste de formation pourrait être financé par les OPCA (organismes paritaires collecteurs agréés). Ce plan serait alors engagé sans débours supplémentaires pour X Lisa F. Young - Fotolia l Etat qui, selon l Agence Nationale des Services à la personne aura consacré à ce secteur d activité près de 3,8 milliards d euros toutes aides confondues pour l exercice 2008, dans le prolongement des aides de 2006 (2,76 M ) et de 2007 (3 M environ). Objectifs : formation et certification Selon un rapport du conseil de l emploi, des revenus et de la cohésion sociale (CERC) publié en janvier dernier, une large proportion des aides à domicile et employés de maison en activité ont une formation de niveau BEPC (soit 58% et 75% respectivement). Pour parvenir au Une meilleure formation : c est l une des attentes du marché. niveau de professionnalisation souhaité par les acteurs du marché, un programme complet de formation continue doit encore être déployé sur l ensemble du territoire. Des partenariats sont engagés dans ce sens avec des organismes locaux de formation, par des acteurs comme l ISERP (Institut des Services à la Personne), émanation de la FESP. Dans un second temps, des certifications encore à définir, attesteraient du niveau de qualité de l offre ainsi atteint. «L organisation de ce secteur, sa professionnalisation se fera avec le développement de sa clientèle qui représente actuellement près de 20% des ménages», témoigne de son côté Christian Schmidt de la Brélie, directeur général du groupe D&O de retraite, prévoyance, complémentaire santé et action sociale. L offre d aide d urgence que réserve ce groupe plus spécifiquement aux personnes dépendantes, participe au développement et à la professionnalisation de ce secteur en mettant à contribution une profession à haute qualification : les pharmaciens. Cette formule inaugurée en juin dernier et financée par le Cesu social, permet à ce jour à 1100 pharmacies sur les officines françaises, d apporter aux abonnés un service d aide et de conseil personnalisé. ERIC HILLER - 10 septembre «C est une profession désormais régie par une déontologie précise». MÉTIER A la tête de la fédération des Entreprises de Services à la Personne, Jacques Manardo a acquis une connaissance approfondie du marketing des services au cabinet Deloitte & Touch, dont il a fondé la filiale française et occupe le poste de directeur général du groupe. Quelle évaluation faites-vous du marché actuel des services à la personne? Les entreprises de services à la personne ne forment pas un conglomérat disparate de petits intervenants. Elles sont détentrices d un savoir-faire spécifique, sont désormais regroupées dans une fédération commune, bénéficient d une convention collective unique et appliquent des modes opératoires précis. Ce secteur en développement actuellement souffre d un manque de reconnaissance pas de codes APE spécifiques à ce jour, subit une forte concurrence du travail au noir et pâtit de l habitude prise de longue date en France par les contribuables de bénéficier de services sociaux gratuits. En 2007, les entreprises adhérentes de la FESP ont totalisé un chiffre d affaires de 400 millions d euros (sur un total de 14,2 milliards de chiffre d affaires : pour les entreprises agréées, selon l Agence Nationale du Service à la Personne) et ont créé emplois. Nous espérons pour 2008, enregistrer un accroissement de 50%. Parmi l ensemble de ces services, vous noterez que le soutien scolaire représente à lui seul 40% du chiffre. Quelles mesures permettront, selon vous, un développement significatif? Aujourd hui, la femme française exerce le plus souvent une activité Jacques Manardo, président de la Fédération des Entreprises de Services à la Personne. professionnelle, tout en assurant la gestion du foyer. Pour faire face à cette «double vie», elle commence à prendre l habitude de payer des services à la personne et représente à ce jour 90% de notre clientèle. Les français actifs passent plus de temps au bureau qu à domicile et de plus en plus d entreprises sont conduites à proposer des services de proximité. Une des innovations du plan Borloo a consisté à associer le «U» au chèque emploi service en créant le CESU, permettant ainsi aux entreprises de cofinancer ces services. Elles constituent des sources de développement considérables. PROPOS RECUEILLIS PAR E. H.

11 Le monde de la compétitivité - AU QUOTIDIEN Retrouver le plaisir de manger RESTAURATION À DOMICILE Depuis 2001, le prestataire Saveurs et Vie mitonne des menus gastronomiques, sains et personnalisés, à l intention des seniors de la région parisienne. Une formule alliant nutrition et plaisir, proposée aussi dès l année prochaine sur les régions de Nantes, Lyon et Marseille. Pour réveiller les papilles de nos aînés, et parfois leur permettre d oublier le régime culinaire d un séjour à l hôpital, Saveurs et Vie fait depuis 2001 son marché auprès des meilleurs fournisseurs des halles de Rungis. «Une personne âgée souffre souvent de dénutrition», affirme Paul Tronchon, ingénieur agronome, ancien directeur de l alimentation et de la nutrition à l Assistance Publique. Sa société créée avec Patrick Serog, médecin, concilie au quotidien les contraintes médicales et les goûts culinaires de clients dont la moyenne d âge est de 80 ans. «La qualité des repas à l hôpital a certes été améliorée au fil des ans, mais une personne hospitalisée conserve rarement un bon souvenir gastronomique de son séjour : à sa sortie, elle aura envie d une restauration différente, qui ne lui rappelle pas son passage hospitalier», affirme-t-il. Les produits achetés aux grossistes de Rungis sont cuisinés chez des traiteurs locaux sélectionnés par Saveurs et Vie. Le mode de cuisson (sous vide à basse température) imposé dans son cahier des charges, permet de conserver Saveurs et vie en chiffres réée en 2001, «Saveurs et vie» réalise actuellement C cette TPE emploie 17 personnes et livre quotidiennement - Nantes, Lyon et Marseille. toute la saveur et la texture d origine des différents aliments. «La texture des aliments constitue un élément important dans la qualité de nos livraisons», commente Paul Tronchon. Elle participe à l attrait du plat et s adapte aux problèmes éventuels de dentition de certains clients. Menus à la carte L un des trois diététiciens de cette petite entreprise de 17 employés élabore les menus en concertation avec un médecin et conformément aux préférences exprimées par le client en début de semaine. «Grillade de porc mousseline de céleri», «sauté d agneau à la provençale», «quenelle de brochet semoule», sont quelques-uns des plats de résistance mitonnés par Saveurs et Vie. Les régimes sans sel (qui représentent 6% des commandes) sont également au menu. Les trois repas quo- Paul Tronchon, fondateur de Saveurs et Vie en tidiens sont proposés à la livraison pour un coût de 18,90 (12,90 pour le déjeuner seul et 15,90 pour le déjeuner et le dîner). Des menus allégés, plus économiques, sont par ailleurs proposés pour 9,90. Près de 800 repas sont livrés quotidiennement. Avec le développement progressif de ce service en 2009 sur Nantes, Lyon et Marseille, Paul Tronchon évalue à 1400 repas le futur volume de livraisons journalières. «Véritable innovation, précise-t-il, Saveurs et Vie enregistre un retour très positif du milieu médical : 70% de notre clientèle nous a contacté sur les conseils des assistantes sociales et des diététiciens des établissements hospitaliers». Publi reportage Des aides appréciées des Français TÉMOIGNAGES Actifs ou retraités, en bonne santé ou pas, chacun de nos témoins a des raisons différentes de faire appel à une aide extérieure. Mais tous reconnaissent la nette amélioration de leur confort de vie. «Une aide différente pour ma résidence principale et ma résidence secondaire» Nicole, 69 ans, directrice juridique de banque à la retraite (Paris/Île d Oléron) «Mon temps se partage entre notre résidence principale à Paris et notre résidence secondaire située sur l île d Oléron. À Paris, j emploie une personne qui vient faire le ménage et le repassage tous les samedis pendant quatre heures. Elle fait les gros travaux de ménage, ce qui me permet de nettoyer plus superficiellement le reste de la semaine. Quand je travaillais, je partais de très bonne heure, j employais donc quelqu un une heure par jour pour faire le lit, nettoyer la salle de bains et la cuisine. Une fois à la retraite, j ai changé un peu nos habitudes. À l île d Oléron, je fais également appel à une aide ménagère qui vient deux à trois heures par semaine le temps de nos séjours. J emploie de temps en temps un jardinier qui vient couper les grosses branches. Et quand mes petites-filles viennent nous voir là-bas, nous faisons appel à une baby-sitter pour nous aider à nous occuper d elles. Dans quelques semaines, je compte aussi employer les services d un informaticien pour apprendre à me débrouiller avec mon ordinateur. Le développement m a vraiment simplifié la vie.» «Grâce à ces services, je vis encore chez moi» Yvette, 89 ans, viticultrice à la retraite (Angoulême) «C est grâce aux services d aide à la personne que je vis encore chez moi, près de mes enfants, petitsenfants et arrière-petitsenfants. J emploie plusieurs personnes, à la fois par chèque emploi service et aussi en passant par l association ADMR. Une personne vient le matin pour me préparer mon petitdéjeuner et m aider pour l habillage car il y a des gestes que je ne peux plus faire. Elle fait ensuite un peu de ménage et participe quelquefois à la préparation du déjeuner. L aprèsmidi, une autre personne vient repasser et préparer mon dîner. Elle peut aussi m accompagner pour une promenade ou me faire la lecture du journal, ma vue ne me permettant plus tout à fait de le faire. C est donc à la fois un appui pour des besoins quotidiens et un accompagnement de confort.» «Un auxiliaire de vie nous aide à prendre soin de notre fille handicapée» Jean-Jacques, 55 ans, professeur d EPS (Dijon) «Nous avons une fille de 20 ans handicapée moteur, en fauteuil. Elle a suivi une scolarité normale et fait des études dans un IUT depuis deux ans. Depuis l âge de trois ans, elle bénéficie d une aide en classe. Actuellement, nous avons fait appel à une auxiliaire de vie qui l aide à manger, aller aux toilettes, se déplacer dans l établissement où elle fait ses études. Elle remplit aussi le rôle d une auxiliaire pédagogique dans le sens où elle l accompagne en cours pour des saisies informatiques ou des prises de notes. C est un métier difficile où il faut à la fois toujours être disponible et faire en sorte aussi que l enfant s autonomise. Il faut avoir du bon sens et une certaine psychologie. A la maison, ma femme et moi nous occupons de notre fille mais nous employons une personne pour nous soulager du ménage.» «Je pars au travail sans souci pour mon bébé» Anne-Gaëlle, 31 ans, médecin généraliste (Bordeaux) «J ai deux enfants, une fille qui vient juste de naître et un garçon d un an et demi. Pour notre garçon, nous avons eu recours au début à une nounou à domicile car nous n avions pas trouvé d assistante maternelle. Trois mois plus tard, nous en avons trouvé une avec laquelle nous avons établi un contrat sur mesure. Nous avons des contraintes d horaires très importantes et nous voulions qu elle soit disponible et souple. Employer cette personne me permet de partir tranquillement au travail en étant sûre de la sécurité et du bien-être de mon enfant. L importance du service à la personne, je la vois tous les jours dans le cadre de mon travail. Les personnes âgées qui viennent en consultation auraient souvent besoin de plus d aide.» JUSTINE CHARLET Un soutien effectif et affectif. A la maison, en toute sérénité PERSONNES DÉPENDANTES Depuis cinq ans, Symphonie Domicile Services est spécialisée dans l aide à domicile des personnes âgées et dépendantes en Ile-de-France. En relation permanente avec les acteurs sociaux et médicaux des communes, ainsi que les associations locales, la société propose une gamme de services adaptés et prend en charge l ensemble des difficultés liées à la perte d autonomie. onfrontés aux problèmes de la dépendance, C des professionnels ont souhaité apporter une réponse à la question du maintien à domicile des personnes âgées en Ile-de-France. Créée en 2002, Symphonie Domicile Services permet aux personnes âgées ou handicapées de continuer à vivre sereinement chez elles. Elle propose la mise à disposition de son personnel qualifié pour aider les personnes âgées dans toutes les tâches de la vie quotidienne : aide à la toilette, au lever et au coucher, préparation des repas, tâches ménagères, accompagnement extérieur, suivi de prise de médicaments Symphonie alloue l essentiel de ses ressources à la qualité de son service : cela suppose à la fois un recrutement professionnel des meilleures auxiliaires de vie, la mise en place d une formation continue pour ses intervenantes, un contrôle permanent de la prestation réalisée à domicile et le remplacement de l auxiliaire de vie au pied levé en cas d impondérable. Bien plus qu une simple structure d aide, Symphonie - 10 septembre Olivia Soares Des professionnels à la maison SUR MESURE Garde d enfants, femmes de ménage, jardiniers... Créée en 2006, la société Solutia propose une gamme complète de prestations à domicile. Entretien avec son directeur général, Laurent Lartaud. Comment définiriez-vous Solutia? Notre métier est de faciliter la vie de nos clients avec une offre de services à domicile sur mesure pour répondre à tous les besoins des familles : aide ménagère, garde d enfants, sortie d école, jardinage et des personnes isolées ou en perte d autonomie. Nos clients sont issus de toutes les catégories socioprofessionnelles de la population du fait de notre politique de prix adaptée, tenant compte des possibilités de prise en charge et d allègement fiscal (réduction ou crédit d impôt). C est cette qualité du relationnel et la simplicité des démarches qui font la différence. Quelles sont aujourd hui les ambitions de la société? Depuis 2 ans, l offre sur le marché des services à la personne a explosé avec une multiplication des intervenants. Cela a stimulé le secteur mais également créé une grande disparité dans l offre et de la confusion au niveau des consommateurs. Dès sa création, Solutia a fait le choix de la qualité avec des objectifs clairs : créer un service haut de gamme, professionnaliser les métiers et tout mettre en œuvre pour garantir 100% de satisfaction chez les clients. Solutia c est : Domicile Services assure un suivi personnalisé de chaque bénéficiaire et un strict encadrement des prestations. «Pour chaque demande, un chef de secteur Symphonie se déplace à domicile ou à l hôpital, réalise une analyse gratuite des besoins, rencontre la famille, lui propose un plan d aide et l accompagne dans ses tâches administratives (CESU, demande d Allocation Personnalisée d Autonomie, mutuelles), souligne Guillaume Staub, gérant de Comment cela se traduit-il? L organisation de Solutia est basée sur le cahier des charges de la certification SQS-Qualicert. Nos directeurs d agences reçoivent une solide formation professionnelle. Ils s appuient sur des intervenants qui sont tous des professionnels du service à domicile, rigoureusement recrutés pour leur sens des responsabilités et leurs qualités humaines. Ceux-ci ont également tous un véritable statut (97% sont en CDI). C est un enjeu stratégique. Au même titre que la formation dont la société Solutia a résolument fait le choix en s enregistrant comme organisme formateur dans le domaine des services à la personne. Grâce à leur expertise, les responsables d agence Solutia réalisent un diagnostic précis des attentes de chaque client et lui proposent la solution la plus adaptée. Un suivi régulier des interventions permet ensuite de confirmer les choix retenus. - Un réseau de 30 agences et implantations locales - 11 partenariats nationaux - Un concept de satisfaction client avec «Satisfait +» Des interventions de qualité au service des personnes âgées. la société. En outre, une fois par mois, le chef de secteur réalise des «visites mystères» pour contrôler la qualité de la prestation et vérifier que la relation entre la personne âgée et l auxiliaire de vie est bonne. Une hotline est également mise à la disposition des proches 7j/7 : le lien avec la famille est ainsi permanent. Symphonie Domicile Services propose un large choix de forfaits adaptés en fonction du nombre d heures d intervention de Quelles sont vos perspectives de développement? Présent dans les grandes villes de France, Solutia poursuit son maillage du territoire au rythme de 3 à 4 nouvelles agences par trimestre. Ces ouvertures d agences sont complétées par l intégration d entreprises indépendantes qui rejoignent le réseau Solutia pour bénéficier de l infrastructure et du soutien de l enseigne. Nous avons également développé, avec succès, des partenariats avec des enseignes nationales réputées (mutuelles et assurances, grande distribution, banques) et poursuivons dans cette voie. Solutia confirme son développement et devient un acteur majeur dans le secteur. PROPOS RECUEILLIS PAR REBECCA ASSOUN ses auxiliaires de vie. Les tarifs oscillent entre 9,90 et 11,50 l heure grâce à la réduction fiscale qui permet d économiser 50% des montants engagés au titre du maintien à domicile. Enfin, Symphonie fonctionne comme un guichet unique pour repondre à toutes les questions liées à la dépendance ; des solutions de téléassistance, de portage de repas, de soins infirmiers et de matériel médical sont ainsi proposées. «Lorsqu une famille doit faire face à la dépendance d un parent, il s agit bien souvent d une situation d urgence et la recherche de solutions est très éprouvante compte tenu de la multitude des interlocuteurs. Symphonie leur permet une prise en charge et un accompagnement total», explique Guillaume Staub. Des qualités d aides et d encadrement qui constituent la valeur ajoutée de l entreprise. PROPOS RECUEILLIS PAR FANNY BIJAOUI Pour toutes informations : Tél. : (prix d un appel local) XI

12

FORUM DE L'ENTREPRISE ET DES SERVICES A LA PERSONNE* LUNDI 12 JUIN 2006

FORUM DE L'ENTREPRISE ET DES SERVICES A LA PERSONNE* LUNDI 12 JUIN 2006 Communiqué de presse Paris, le 12 juin 2006 FORUM DE L'ENTREPRISE ET DES SERVICES A LA PERSONNE* LUNDI 12 JUIN 2006 «Le Chèque Emploi Service Universel : un outil incontournable des politiques de Ressources

Plus en détail

LE PARI D UN EMPLOI FAMILIAL DECLARE, ORGANISE ET PROFESSIONNALISE

LE PARI D UN EMPLOI FAMILIAL DECLARE, ORGANISE ET PROFESSIONNALISE LE PARI D UN EMPLOI FAMILIAL DECLARE, ORGANISE ET PROFESSIONNALISE EN EUROPE : VERS LA CONSTRUCTION D UNE UNION PLUS COMPETITIVE, PLUS SOCIALE ET PLUS SOLIDAIRE. 15 JANVIER 2010 FAIRVALUE Corporate & Public

Plus en détail

Titre Cesu La Banque Postale

Titre Cesu La Banque Postale Titre Cesu La Banque Postale Les deux déclinaisons du Cesu Titre de Travail Simplifié (TTS) permet de rémunérer et de déclarer un salarié employé à domicile, s adresse aux entreprises, ainsi qu aux particuliers

Plus en détail

De quels services parle-t-on? Des services de qualité et de proximité

De quels services parle-t-on? Des services de qualité et de proximité De quels services parle-t-on? Des services de qualité et de proximité Des services qui vous facilitent la vie Les services à la personne réunissent l ensemble des activités contribuant à simplifier votre

Plus en détail

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages Dossier de presse juillet 2014 L APPRENTISSAGE, que d avantages Sommaire Introduction : l apprentissage 3 Quelques chiffres 3 Les enjeux 3 Un dispositif plus simple, plus sécurisé, mieux financé 3 1. Pourquoi

Plus en détail

SERVICES À LA PERSONNE LE CESU PRÉFINANCÉ : DES AVANTAGES POUR TOUS

SERVICES À LA PERSONNE LE CESU PRÉFINANCÉ : DES AVANTAGES POUR TOUS SERVICES À LA PERSONNE LE CESU PRÉFINANCÉ : DES AVANTAGES POUR TOUS 2 SOMMAIRE Les chiffres clés 2014... 4 Le Chèque emploi service universel, qu est-ce que c est?.5 Quelles prestations régler avec le

Plus en détail

AGENCE NATIONALE DES SERVICES À LA PERSONNE. Cesu préfinancé : Découvrez ses nombreux avantages

AGENCE NATIONALE DES SERVICES À LA PERSONNE. Cesu préfinancé : Découvrez ses nombreux avantages AGENCE NATIONALE DES SERVICES À LA PERSONNE Cesu préfinancé : Découvrez ses nombreux avantages Le Cesu préfinancé, qu est-ce que c est? Le Chèque emploi service universel préfinancé, ou Cesu préfinancé,

Plus en détail

Le secteur du particulieremployeur. services à la personnes. 29/02/2012 titre de la présentation

Le secteur du particulieremployeur. services à la personnes. 29/02/2012 titre de la présentation Le secteur du particulieremployeur dans le champ des services à la personnes 1 29/02/2012 titre de la présentation Le secteur du particulier employeur dans le champ des SAP Le particulier employeur est

Plus en détail

de presse OVP septembre 2007 SERVICES À LA PERSONNE QU EST-CE QUE C EST? COMMENT ÇA MARCHE? COMBIEN ÇA COÛTE? QUELS AVANTAGES?

de presse OVP septembre 2007 SERVICES À LA PERSONNE QU EST-CE QUE C EST? COMMENT ÇA MARCHE? COMBIEN ÇA COÛTE? QUELS AVANTAGES? dossier 2006 de presse OVP septembre 2007 SERVICES À LA PERSONNE QU EST-CE QUE C EST? COMMENT ÇA MARCHE? COMBIEN ÇA COÛTE? QUELS AVANTAGES? organisation vie pratique Une offre de prestations à domicile

Plus en détail

D o s s i e r D e P r e s s e

D o s s i e r D e P r e s s e D o s s i e r D e P r e s s e Ouverture à Lyon de la première Maison des Emplois de la Famille La Maison des Emplois de la Famille Le Groupe IRCEM La FEPEM IPERIA, l Institut Maison des Emplois de la Famille

Plus en détail

Embaucher, c est facile avec le «Cesu déclaratif» À jour au 1er janvier 2006

Embaucher, c est facile avec le «Cesu déclaratif» À jour au 1er janvier 2006 Embaucher, c est facile avec le «Cesu déclaratif» À jour au 1er janvier 2012 1 Le dispositif Cesu déclaratif Le Cesu déclaratif est un dispositif du réseau des Urssaf qui facilite les formalités liées

Plus en détail

G u i d e d e l a s s i s t a n t m a t e r n e l. Comment bénéficier d une formation? La formation professionnelle, engageons-nous!

G u i d e d e l a s s i s t a n t m a t e r n e l. Comment bénéficier d une formation? La formation professionnelle, engageons-nous! G u i d e d e l a s s i s t a n t m a t e r n e l Comment bénéficier d une formation? La formation professionnelle, engageons-nous! Sommaire Se former page 2 Dans quel objectif? Comment? La formation,

Plus en détail

sourstrsoavaillependants NON EMPLOYEURS TRAVAILLEURS INDEPENDANTS NON EMPLOYEURS

sourstrsoavaillependants NON EMPLOYEURS TRAVAILLEURS INDEPENDANTS NON EMPLOYEURS sourstrsoavaillependants NON EMPLOYEURS Source d infos : ANSP ( Agence National de Services à la Personne )du 16 décembre 2008 TRAVAILLEURS INDEPENDANTS NON EMPLOYEURS En tant que travailleur indépendant

Plus en détail

Le Chèque emploi service universel en quelques mots

Le Chèque emploi service universel en quelques mots Le Chèque emploi service universel en quelques mots Qu'est-ce que le Chèque emploi service universel? Créé dans le cadre de la politique conduite pour favoriser les services à la personne (plan de développement

Plus en détail

YOOPALA DOSSIER DE PRESSE

YOOPALA DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE Yoopala, n 1 de la garde d enfants à domicile I. La garde d enfants : un marché en pleine croissance 5 Le boom du secteur des services à la personne Des aides gouvernementales pour soutenir

Plus en détail

Comment accompagner. La formation professionnelle, de votre assistant maternel. G u i d e d u p a r t i c u l i e r - E m p l o y e u r

Comment accompagner. La formation professionnelle, de votre assistant maternel. G u i d e d u p a r t i c u l i e r - E m p l o y e u r G u i d e d u p a r t i c u l i e r - E m p l o y e u r Comment accompagner la formation professionnelle de votre assistant maternel La formation professionnelle, engageons-nous! Sommaire La formation,

Plus en détail

Sommaire. Des questions? page 6 En savoir plus sur page 7 La VAE Le Passeport formation

Sommaire. Des questions? page 6 En savoir plus sur page 7 La VAE Le Passeport formation Sommaire La formation, mode d emploi pages 2-3 Dans quel objectif? Comment? Parlez formation! Qui doit prendre l initiative de la formation : vous ou l assistant maternel? Quelles actions choisir? Quand

Plus en détail

SERVICES AUX PERSONNES

SERVICES AUX PERSONNES Pays du Grand Beauvaisis Fiche sectorielle Edition 2013 SERVICES AUX PERSONNES Définition du secteur Les services à la personne regroupent l ensemble des services contribuant au mieux-être des citoyens

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3248 Convention collective nationale IDCC : 1512. PROMOTION IMMOBILIÈRE ACCORD

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2006-053

LETTRE CIRCULAIRE N 2006-053 PARIS, le 14/03/2006 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2006-053 OBJET : Le Chèque Emploi Service Universel - Cesu TEXTE A ANNOTER : lettre circulaire

Plus en détail

FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE

FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE Bobigny Mardi 1 er mars 2011 1 SOMMAIRE INTRODUCTION. p. 3 1. L EMPLOI DES JEUNES.. p. 4 Développer l alternance Financer l augmentation

Plus en détail

Cercle LAB Impact des services à la personne sur le Marketing Mix en Assurance et en Banque. Le services à la personne à domicile

Cercle LAB Impact des services à la personne sur le Marketing Mix en Assurance et en Banque. Le services à la personne à domicile Cercle LAB Impact des services à la personne sur le Marketing Mix en Assurance et en Banque Le services à la personne à domicile Le Plan Borloo Engager les entreprises dans le développement des services

Plus en détail

DANS LES ENTREPRISES DE SERVICES

DANS LES ENTREPRISES DE SERVICES VALORISER ET POURVOIR LES EMPLOIS DANS LES ENTREPRISES DE SERVICES À LA PERSONNE Découvrez les services de l ANPE pour fiabiliser vos recrutements Les Services Entreprises de l ANPE Il y a ceux qui pensent

Plus en détail

PLAN DE DÉVELOPPEMENT DES SERVICES À LA PERSONNE

PLAN DE DÉVELOPPEMENT DES SERVICES À LA PERSONNE PLAN DE DÉVELOPPEMENT DES SERVICES À LA PERSONNE Mercredi 16 février 2005 Contacts presse : Frédérique HENRY Benoît PARAYRE : 01 44 38 22 03 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Plan de développement des services à la

Plus en détail

Cesu. C est une offre proposée aux particuliers pour leur faciliter l accès à l ensemble des services à la personne.

Cesu. C est une offre proposée aux particuliers pour leur faciliter l accès à l ensemble des services à la personne. Cesu SOMMAIRE Définition Avantages Réductions d impôt Bénéficiaires I n f o r m a t i o n s 1. Qu'est-ce que le Chèque emploi service universel? Créé dans le cadre de la politique conduite pour favoriser

Plus en détail

AGENCE NATIONALE DES SERVICES À LA PERSONNE. Serv ces à la personne : pour tout savoir

AGENCE NATIONALE DES SERVICES À LA PERSONNE. Serv ces à la personne : pour tout savoir AGENCE NATIONALE DES SERVICES À LA PERSONNE Serv ces à la personne : pour tout savoir Sommaire 1. Le secteur des services à la personne... 3 Adapté aux nouveaux modes de vie et aux besoins sociaux de la

Plus en détail

Particulier. employeur. Juin 2012. Tout. savoir. sur le. Cesu. [ Chèque emploi service universel ] L essayer, c est l adopter! www.cesu.urssaf.

Particulier. employeur. Juin 2012. Tout. savoir. sur le. Cesu. [ Chèque emploi service universel ] L essayer, c est l adopter! www.cesu.urssaf. Particulier employeur Juin 2012 Tout savoir sur le Cesu [ Chèque emploi service universel ] L essayer, c est l adopter! Le Chèque emploi service universel (Cesu) L essayer, c est l adopter! Qui n a pas

Plus en détail

Tout. Particulier employeur. savoir. sur le. Cesu. L essayer, c est l adopter! Février 2014. www.cesu.urssaf.fr

Tout. Particulier employeur. savoir. sur le. Cesu. L essayer, c est l adopter! Février 2014. www.cesu.urssaf.fr Particulier employeur Tout savoir sur le Cesu L essayer, c est l adopter! Février 2014 Le Cesu l essayer, c est l adopter! Qui n a pas eu un jour envie d une aide pour le ménage, les devoirs des enfants,

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

NATHALIE FORTUNEE DELEGUEE REGIONALE CONSTRUCTYS

NATHALIE FORTUNEE DELEGUEE REGIONALE CONSTRUCTYS NATHALIE FORTUNEE DELEGUEE REGIONALE CONSTRUCTYS Sommaire I. La Présentation du Secteur II. Présentation de l OPCA CONSTRUCTYS Antilles-Guyane III. L Accompagnement des Entreprises du secteur A. La démarche

Plus en détail

LE L E CH C E H Q E U Q E U E EM E PL P O L I O SE S R E V R I V CE C E UN U I N VE V R E S R E S L E Logo financeur

LE L E CH C E H Q E U Q E U E EM E PL P O L I O SE S R E V R I V CE C E UN U I N VE V R E S R E S L E Logo financeur LE CHEQUE EMPLOI SERVICE UNIVERSEL Le CESU pour quoi? Aider les familles, les salariés dans leur quotidien avec des solutions pratiques et concrètes. Maintenir les personnes âgées à leur domicile et respecter

Plus en détail

Colloque régional DIRECCTE Alsace. Prévention des risques professionnels dans les activités de services à la personne

Colloque régional DIRECCTE Alsace. Prévention des risques professionnels dans les activités de services à la personne Agence nationale des services à la personne Colloque régional DIRECCTE Alsace Prévention des risques professionnels dans les activités de services à la personne Strasbourg, 22 novembre 2010 La politique

Plus en détail

L intergénérationnel, un enjeu pour tous

L intergénérationnel, un enjeu pour tous www.limousin.gouv.fr 1 2 L intergénérationnel, un enjeu pour tous 3 SOMMAIRE COMMUNIQUE DE SYNTHESE page 4 CONTEXTE page 6 Le contrat de génération en Limousin L appui-conseil au contrat de génération

Plus en détail

PERSONIA : ENSEIGNE CREE A L INITIATIVE DE L ADMR D AG2R ET DU CREDIT MUTUEL

PERSONIA : ENSEIGNE CREE A L INITIATIVE DE L ADMR D AG2R ET DU CREDIT MUTUEL PERSONIA DOSSIER DE PRESSE Paris, le mardi 14 février 2006 PERSONIA : ENSEIGNE CREE A L INITIATIVE DE L ADMR D AG2R ET DU CREDIT MUTUEL PERSONIA propose, depuis le début du mois, une gamme de services

Plus en détail

Dossier de présentation. Fédération du Service aux Particuliers

Dossier de présentation. Fédération du Service aux Particuliers Dossier de présentation Fédération du Service aux Particuliers 48 boulevard de la Tour Maubourg -75007 Paris T +33(0)1 53854080 -F +33 (0)1 44 18 39 94 accueilfesp@fesp.fr www.fesp.fr 1 Maxime AIACH, président

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION I. OBJECTIFS ET RÉSULTATS 1. Descriptif de l'objectif de l'action Cette mesure s articule en deux volets : GPEC : volet A ressources humaines Il s agit de renforcer l accompagnement des politiques dans

Plus en détail

ATELIER DE LA PROFESSION. Comment optimiser la politique de rémunération de l entreprise pour augmenter sa compétitivité?

ATELIER DE LA PROFESSION. Comment optimiser la politique de rémunération de l entreprise pour augmenter sa compétitivité? ATELIER DE LA PROFESSION Comment optimiser la politique de rémunération de l entreprise pour augmenter sa compétitivité? Comment optimiser la politique de rémunération de l entreprise pour augmenter sa

Plus en détail

L Enseigne CNP Services à la personne

L Enseigne CNP Services à la personne «Profession: Faciliteur de vie» Laboratoire Assurance Banque Offres de services à la personne Impact des services à la personne sur le marketing-mix mix L Enseigne CNP Services à la personne Christophe

Plus en détail

Salon des services à la personne

Salon des services à la personne Salon des services à la personne Le Salon des services à la personne 3 ème édition Conférence La professionnalisation, un enjeu de taille dans le secteur des Services à la personne Organisée par MERCI+

Plus en détail

Tout savoir sur le Cesu

Tout savoir sur le Cesu Tout savoir sur le Cesu PARTICULIER EMPLOYEUR 2015 www.cesu.urssaf.fr LE CESU, L ESSAYER C EST L ADOPTER! Qui n a pas eu un jour envie d une aide pour le ménage, les devoirs des enfants, des travaux de

Plus en détail

L offre IRP AUTO partenaire des Écoles de conduite

L offre IRP AUTO partenaire des Écoles de conduite L offre IRP AUTO partenaire des Écoles de conduite www.irp-auto.com IRP AUTO Qui sommes-nous? Nos métiers IRP AUTO, est le groupe de protection sociale des professionnels de l automobile. Il regroupe des

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3090 Convention collective nationale IDCC : 1527. IMMOBILIER (Administrateurs de biens, sociétés immobilières,

Plus en détail

Services à la personne

Services à la personne Enquête régionale auprès des entreprises agréées 2010 Services à la personne Midi-Pyrénées En France : > 390 000 emplois créés depuis 2005 > Près de 2 millions de salariés dans les services à la personne

Plus en détail

10 Propositions Syntec Numérique pour les candidats à l élection présidentielle de 2012. Le numérique : industrie du futur, futur de l industrie

10 Propositions Syntec Numérique pour les candidats à l élection présidentielle de 2012. Le numérique : industrie du futur, futur de l industrie 10 Propositions Syntec Numérique pour les candidats à l élection présidentielle de 2012 Le numérique : industrie du futur, futur de l industrie La ré-industrialisation de la France passe par le développement

Plus en détail

www.generaledesservices.com

www.generaledesservices.com Page 1 Guide du créateur dans les Services à la personne 2015 Salarié chef d entreprise commerçant? Envie de changer d activité tout en ayant un emploi durable, dynamique et dans un marché en pleine expansion?

Plus en détail

RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DOSSIER DE PRESSE

RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014 1 PRÉAMBULE La réforme de la formation professionnelle sera effective à compter du 1 er janvier 2015. Elle poursuit l ambition d

Plus en détail

GARDE D ENFANTS. Tout savoir sur la PAJE

GARDE D ENFANTS. Tout savoir sur la PAJE GARDE D ENFANTS Tout savoir sur la PAJE Sommaire Qu est-ce que la PAJE? Page 2 La prime à la naissance ou à l adoption Page 3 L allocation de base Page 4 Le complément de libre choix du mode de garde Page

Plus en détail

INFORMATION FISCALE Réduction et crédit d impôt au titre des services à la personne

INFORMATION FISCALE Réduction et crédit d impôt au titre des services à la personne PRÉAMBULE : pourquoi une réduction ou un crédit d impôts? Le Gouvernement français, dans le cadre de sa politique de développement des services à la personne, a mis en place des incitations fiscales pour

Plus en détail

Réseau et Licence de Marque. Spécialiste de la livraison de repas à Domicile & Généraliste des services d Aide à Domicile

Réseau et Licence de Marque. Spécialiste de la livraison de repas à Domicile & Généraliste des services d Aide à Domicile Réseau et Licence de Marque Spécialiste de la livraison de repas à Domicile & Généraliste des services d Aide à Domicile Réseau et Licence de Marque Spécialiste de la livraison de repas à Domicile & Généraliste

Plus en détail

AGENCE NATIONALE DES SERVICES À LA PERSONNE. Comment rémunérer votre intervenant à domicile en Cesu préfinancés?

AGENCE NATIONALE DES SERVICES À LA PERSONNE. Comment rémunérer votre intervenant à domicile en Cesu préfinancés? AGENCE NATIONALE DES SERVICES À LA PERSONNE Comment rémunérer votre intervenant à domicile en Cesu préfinancés? Préfinancé par votre organisme de prestations sociales (caisse d allocations familiales,

Plus en détail

Le Cesu préfinancé et ses avantages accessibles à tous les travailleurs indépendants DOSSIER DE PRESSE. 30 septembre 2008

Le Cesu préfinancé et ses avantages accessibles à tous les travailleurs indépendants DOSSIER DE PRESSE. 30 septembre 2008 Le Cesu préfinancé et ses avantages accessibles à tous les travailleurs indépendants DOSSIER DE PRESSE 30 septembre 2008 CONTACTS PRESSE 1 Agence nationale des services à la personne Sarah Cassone sarah.cassone@servicesalapersonne.gouv.fr

Plus en détail

PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE RETRAITE OFFRE CRÉATEURS TRAVAIL TEMPORAIRE

PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE RETRAITE OFFRE CRÉATEURS TRAVAIL TEMPORAIRE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE RETRAITE OFFRE CRÉATEURS TRAVAIL TEMPORAIRE Regarder vers l avenir, c est essentiel VOUS REGARDEZ VERS L AVENIR Vous venez de créer votre entreprise de Travail Temporaire et nous

Plus en détail

La formation professionnelle évolue...

La formation professionnelle évolue... décembre 2014 spécial réforme La formation professionnelle évolue... Voici ce qui change pour vous CPF financement tutorat plan de formation Entretien professionnel Période de professionnalisation Ce qui

Plus en détail

Le pacte de responsabilité et de solidarité

Le pacte de responsabilité et de solidarité Le pacte de responsabilité et de solidarité Direccte CENTRE Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi Qu est ce que le pacte de responsabilité

Plus en détail

OBSERVATOIRE RÉGIONAL

OBSERVATOIRE RÉGIONAL OBSERVATOIRE RÉGIONAL du Commerce de proximité : l emploi et la formation en Midi-Pyrénées Document de synthèse octobre 2015 Réalisé avec le soutien de La DIRECCTE Midi-Pyrénées et la contribution de :

Plus en détail

Une exposition : «Les services à la personne»

Une exposition : «Les services à la personne» Une exposition : «Les services à la personne» Pour tous vos forums, salons, espaces d'accueil de public, une exposition itinérante en 4 panneaux (100 x 40 cm) disponible gratuitement. Un aperçu des activités,

Plus en détail

Une exposition : «Les métiers des services à la personne»

Une exposition : «Les métiers des services à la personne» Une exposition : «Les métiers des services à la personne» Pour tous vos forums, salons, espaces d'accueil de public, une exposition itinérante en 5 panneaux (200 x 80 cm) disponible gratuitement : Les

Plus en détail

Selon la Dares, les personnes handicapées connaissent un taux de chômage largement

Selon la Dares, les personnes handicapées connaissent un taux de chômage largement - N 33/2009! LSQ n 15302 HANDICAPÉS Emploi 02/09 LÉGISLATION SOCIALE Les aides à l emploi en faveur des personnes handicapées Tableau à jour au 1 er février 2009 (*) Selon la Dares, les personnes handicapées

Plus en détail

de la Guadeloupe et des Iles du Nord

de la Guadeloupe et des Iles du Nord DISCOURS DE Monsieur Maurice DACCORD Secrétaire Général de l Agence Nationale des Services à la Personne EN CLOTURE DU 1 ER SALON DES SERVICES A LA PERSONNE DE LA GUADELOUPE ET DES ILES DU NORD JEUDI 1

Plus en détail

Conférence de Presse 2014, année pivot pour l emploi à domicile? Les chiffres et les faits à retenir

Conférence de Presse 2014, année pivot pour l emploi à domicile? Les chiffres et les faits à retenir Conférence de Presse 2014, année pivot pour l emploi à domicile? Les chiffres et les faits à retenir 1. Introduction : - par Marie Béatrice Levaux, présidente de la FEPEM 2. Chiffres et données clés :

Plus en détail

Projet d accord national interprofessionnel relatif à la formation professionnelle

Projet d accord national interprofessionnel relatif à la formation professionnelle Projet d accord national interprofessionnel relatif à la formation professionnelle Préambule.. Titre I - Développer et simplifier la formation dans l entreprise La formation est un levier déterminant de

Plus en détail

1. Quelles prestations ouvrent droit à réduction ou crédit d impôts?

1. Quelles prestations ouvrent droit à réduction ou crédit d impôts? Pourquoi une réduction ou un crédit d impôts? Le Gouvernement français, dans le cadre de sa politique de développement des services à la personne, a mis en place des incitations fiscales pour les personnes

Plus en détail

CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC

CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC «POUR UNE ENTREPRISE DES SERVICES A LA PERSONNE PROFESSIONNELLE ET PERENNE» FEDESAP : TOUR CIT, 3 rue de l Arrivée 75749 PARIS CEDEX 15 Tél : 01 45 38 44 11 contact@fedesap.org

Plus en détail

Comment faire garder son enfant à son domicile?

Comment faire garder son enfant à son domicile? Comment faire garder son enfant à son domicile? L emploi d un(e) garde d enfant(s) à domicile 3 possibilités s offrent à vous La garde d enfants au domicile des parents, une réponse à vos besoins La garde

Plus en détail

LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER

LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER Les particuliers qui ont recours à des services visés à l article L.129-1 du Code du travail, fournis par une association ou une entreprise, ou

Plus en détail

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR Dossier de presse, jeudi 20 décembre 2012 Contact presse : Préfecture de région : 01 82 52 40 25 communication@paris-idf.gouv.fr AP-HP : 01 40 27 37 22 - service.presse@sap.aphp.fr

Plus en détail

Fafiec au 1 er mars 2011

Fafiec au 1 er mars 2011 Financements Fafiec au 1 er mars 2011 Les partenaires sociaux, négocient chaque année les modalités de financement de la professionnelle. Pour 2011, ils ont souhaité que la qualité des services et de l

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité

Pacte de responsabilité et de solidarité Pacte de responsabilité et de solidarité Et mesures pour l accélération de l investissement Le premier ministre vient d annoncer des mesures pour soutenir l investissement public et privé qui complètent

Plus en détail

Icam site de Paris Sénart Rencontre Entreprises 30 mai 2013

Icam site de Paris Sénart Rencontre Entreprises 30 mai 2013 Icam site de Paris Sénart Rencontre Entreprises 30 mai 2013 L Icam en Bref De 1898 à nos jours 1898 : création de l Institut Catholique des Arts et Métiers à Lille 1903 : création de la formation professionnelle

Plus en détail

Convention-cadre nationale entre Pôle emploi et UNIFORMATION

Convention-cadre nationale entre Pôle emploi et UNIFORMATION CONVENTION Convention-cadre nationale entre Pôle emploi et UNIFORMATION POUR LE PLACEMENT, LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES ET L ACCOMPAGNEMENT DES TRANSITIONS PROFESSIONNELLES DES DEMANDEURS D EMPLOI

Plus en détail

AGEFOS PME ET LA BRANCHE PROFESSIONNELLE DU SPORT. www.agefos-pme-midipyrenees.com

AGEFOS PME ET LA BRANCHE PROFESSIONNELLE DU SPORT. www.agefos-pme-midipyrenees.com AGEFOS PME ET LA BRANCHE PROFESSIONNELLE DU SPORT Textes de référence et obligations Les dispositions de la CCN du Sport (7 juillet 2005 et étendue par arrêté du 7 décembre 2006) s appliquent à toutes

Plus en détail

Flore-Aline Colmet Daâge*

Flore-Aline Colmet Daâge* NOTE n 153 - Fondation Jean-Jaurès - 23 janvier 2013 - page 1 Un enjeu clé pour dynamiser l emploi Flore-Aline Colmet Daâge* * Directrice d études, département «Opinion et stratégies d entreprise», Ifop

Plus en détail

CPF COMPTE PERSONNEL DE FORMATION. Salarié

CPF COMPTE PERSONNEL DE FORMATION. Salarié CPF COMPTE PERSONNEL DE FORMATION Salarié Prendre en main votre évolution professionnelle : un défi désormais simple à relever! SOMMAIRE Le compte personnel de formation : de quoi s agit-il?... 01 A quoi

Plus en détail

Soutien à domicile A.8.4

Soutien à domicile A.8.4 Soutien à domicile A.8.4 Mise à jour : Juillet 2013 LE CHEQUE EMPLOI SERVICE UNIVERSEL Le Chèque emploi service universel (Cesu) permet de rémunérer et de déclarer un salarié employé à domicile. Il facilite

Plus en détail

Projet d accord national interprofessionnel relatif à la formation professionnelle. Titre I - Développer et simplifier la formation dans l entreprise

Projet d accord national interprofessionnel relatif à la formation professionnelle. Titre I - Développer et simplifier la formation dans l entreprise Projet d accord national interprofessionnel relatif à la formation professionnelle Préambule.. Titre I - Développer et simplifier la formation dans l entreprise La formation est un levier déterminant de

Plus en détail

vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou territoriale,

vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou territoriale, Vous êtes un professionnel du corps médical ou des services sociaux, vous travaillez au sein d un établissement spécialisé, vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou

Plus en détail

- Article 1 de la loi n 2005-841 du 26 juillet 2005 relative au développement des services à la personne ;

- Article 1 de la loi n 2005-841 du 26 juillet 2005 relative au développement des services à la personne ; CHEQUES EMPLOI SERVICE UNIVERSELS (CESU) en tant que moyen de règlement de certains services offerts par les collectivités TEXTES DE REFERENCE - Article 1 de la loi n 2005-841 du 26 juillet 2005 relative

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 6 juin 2014 AGEN 5 années de croissance perdues 1 850 Volume de la production nationale en milliard d'euros constants (valeur 2005) 1 800 1 750 1 700

Plus en détail

Note pour l adaptation de la société au vieillissement

Note pour l adaptation de la société au vieillissement Note pour l adaptation de la société au vieillissement Présentation de l'unapl : L Union nationale des professions libérales (UNAPL) est une organisation patronale représentative créée en 1977. Elle fédère

Plus en détail

Identification de la société

Identification de la société Identification de la société Raison sociale de l entreprise : SO Lifes Siège social : 23 Avenue Saint Lazare, Bât D, Résidence Parc des Roses, 34000 MONTPELLIER Zone de couverture : Montpellier et ses

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunions des 12, 17 et 19 juin 2014 Allier

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunions des 12, 17 et 19 juin 2014 Allier Pacte de responsabilité et de solidarité Réunions des 12, 17 et 19 juin 2014 Allier 1 2 Le Pacte : quels bénéficiaires? Les entreprises Toutes les entreprises, quelle que soit leur taille.. Petites et

Plus en détail

AGENCE NATIONALE DES SERVICES À LA PERSONNE. Cesu préfinancé : parlez-en à votre employeur!

AGENCE NATIONALE DES SERVICES À LA PERSONNE. Cesu préfinancé : parlez-en à votre employeur! AGENCE NATIONALE DES SERVICES À LA PERSONNE Cesu préfinancé : parlez-en à votre employeur! Le Cesu préfinancé, plus de bien-être, plus de temps libre Le Chèque emploi service universel préfinancé, ou Cesu

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME ENTREPRISES, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA FORMATION PROFESSIONNELLE. FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME 1 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3248 Convention collective nationale IDCC : 1512. PROMOTION IMMOBILIÈRE AVENANT

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME ENTREPRISES, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA FORMATION PROFESSIONNELLE. FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME 1 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

Introduction Pourquoi être présent sur Internet Comment démarrer son site Internet? Comment choisir son prestataire pour créer son site Internet?

Introduction Pourquoi être présent sur Internet Comment démarrer son site Internet? Comment choisir son prestataire pour créer son site Internet? 1 Sommaire Introduction... 3 Pourquoi communiquer?... 3 Communication et Internet... 3 Les objectifs de ce Livre Blanc... 3 Pourquoi être présent sur Internet?... 4 Contexte, marché... 4 Internet, 1 er

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE GESTION ACTION DU PLAN DE FORMATION ET DU COMPTE PERSONNEL DE FORMATION (CPF)

CONDITIONS GÉNÉRALES DE GESTION ACTION DU PLAN DE FORMATION ET DU COMPTE PERSONNEL DE FORMATION (CPF) L ENTREPRISE s engage : CONDITIONS GÉNÉRALES DE GESTION ACTION DU PLAN DE FORMATION ET DU COMPTE PERSONNEL DE FORMATION (CPF) u À consulter les instances représentatives du personnel (s il y a lieu) ;

Plus en détail

Les services à la personne

Les services à la personne Les services à la personne Cadrage statistique du secteur DARES COE - 3 décembre 2013 Les contours des SAP Les sources disponibles L activité et la structuration du secteur Caractéristiques des salariés

Plus en détail

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME 2013 TRIMESTRE

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME 2013 TRIMESTRE LE BAROMETRE DES EMPLOIS DE LA F AMILLE No 7 décembre 2013 TENDANCE AU 2 EME 2013 TRIMESTRE Une stabilisation fragile de l activité dans le champ de l emploi à domicile hors garde d enfants Après avoir

Plus en détail

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION. L ANFA a créé ce mode d emploi pour vous accompagner et vous guider tout au long de votre CQP.

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION. L ANFA a créé ce mode d emploi pour vous accompagner et vous guider tout au long de votre CQP. CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION L ANFA a créé ce mode d emploi pour vous accompagner et vous guider tout au long de votre CQP. Sommaire 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Qu est-ce que le CQP? 3 Quels sont les objectifs

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines L assurance emploie environ 205 000 personnes en France. Fort recruteur depuis des années, elle offre des perspectives de mobilité et de carrière intéressantes, favorisées par la formation initiale et

Plus en détail

FAVORISER LA CROISSANCE, L EMPLOI ET L ACTIVITE

FAVORISER LA CROISSANCE, L EMPLOI ET L ACTIVITE Un ensemble de mesures conçu pour répondre aux préoccupations quotidiennes et aux besoins concrets des TPE et PME afin de : lever les freins à l emploi ; développer l activité ; faciliter la création et

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle

Réforme de la formation professionnelle MEDEF Social mars 2015 Réforme de la formation professionnelle Compétitivité Mobilité Employabilité Edito En 2030, près de 30 % de nos métiers auront évolué. Pour relever ce défi, la formation des femmes

Plus en détail

Laurent WAUQUIEZ, Secrétaire d Etat chargé de l Emploi

Laurent WAUQUIEZ, Secrétaire d Etat chargé de l Emploi Laurent WAUQUIEZ, Secrétaire d Etat chargé de l Emploi Lancement du plan 2 de développement des services à la personne Fiche de Synthèse Lancement du plan 2 de développement des services à la personne,

Plus en détail

Pack d information courtier en formation

Pack d information courtier en formation Pack d information courtier en formation 1 EFFICOURS GLOBAL Réseau de courtier en formation Le réseau EFFICOURS vous permet de développer votre activité de conseiller en formation indépendant. Tel un franchisé,

Plus en détail

Note complémentaire n 4 : essai de simulation d usage du compte en fonction des statuts

Note complémentaire n 4 : essai de simulation d usage du compte en fonction des statuts Note complémentaire n 4 : essai de simulation d usage du compte en fonction des statuts [1] Pour illustrer la mise en œuvre du compte au long de la vie, la mission IGAS a procédé à une simulation de son

Plus en détail

SERVICES À LA PERSONNE :

SERVICES À LA PERSONNE : N 26 Octobre 2007 Direction du commerce, de l'artisanat, des services et des professions libérales 3-5, 1 rue Barbet de Jouy 75353 - Paris 07 SP. Tél. : 01.43.19.24.24 http://www.pme.gouv.fr PME/TPE en

Plus en détail

Emplois d avenir GUidE de l EmploYEUr

Emplois d avenir GUidE de l EmploYEUr Emplois d avenir GUIDE DE L EMPLOYEUR GUIDE DE L EMPLOYEUR La jeunesse est la priorité du quinquennat qui s ouvre. Son avenir mobilisera le Gouvernement dans de nombreux domaines et notamment ceux de l

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3309 Convention collective nationale IDCC : 2272. ASSAINISSEMENT ET MAINTENANCE INDUSTRIELLE (1 re édition.

Plus en détail

Améliorer les conditions de réussite des parcours d insertion

Améliorer les conditions de réussite des parcours d insertion Améliorer les conditions de réussite des parcours d insertion Fiche Action 1 : Action sur la levée des freins et des difficultés pouvant constituer un frein à une reprise d emploi ou de formation Fiche

Plus en détail