Contractualiser la qualité. Performance et garantie dans les marchés publics de travaux. Olivier RUIZ DIR EST. Performance et marchés de chaussées

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Contractualiser la qualité. Performance et garantie dans les marchés publics de travaux. Olivier RUIZ DIR EST. Performance et marchés de chaussées"

Transcription

1 Contractualiser la qualité Performance et garantie dans les marchés publics de travaux Olivier RUIZ DIR EST Nancy, 26 mai 2011

2 Sommaire : I- Approche générale II- Performances / exigences techniques dans les marchés travaux III- Qualité IV- Garanties Nancy, 26 mai

3 Performances / Exigences techniques + Qualité Durabilité Garanties Granulats Liants Classes de performances Niveau de formulation De fabrication De transport De mise en oeuvre Du contrôle Portée Durée + Performances Qualité Durabilité Garantie 22

4 Performances / Exigences techniques La qualité intrinsèque des éléments constitutifs agit directement sur la qualité du matériau fabriqué et donc sur sa durabilité. Spécificités sur les granulats et les liants hydrocarbonés Les performances, exigences techniques sont jugées au regard d'essais, de contrôles, de classifications définis par des normes CCTP - Art (PDF) Le choix des classes d'enrobé permet pour chaque type d'enrobé de fixer un niveau de performance vis à vis d'une spécificité. Type d'enrobé Classes de performance BBTM cl1, cl2 Pourcentage de vide BBM cl1, cl2, cl3 Résistance à l'orniérage BBSG cl1, cl2, cl3 Résistance à l'orniérage Résistance à la traction GB EME cl2, cl3, cl4 cl1, cl2 Pourcentage de vide Tenue à l eau Résistance à l'orniérage Résistance à la traction Résistance à la fatigue 33

5 Niveau des études de formulation exigées Type d'essai à réaliser Niveau d'étude de formulation - Résistance à la fatigue Niveau 4 - Module de rigidité Niveau 3 - Résistance à l'orniérage Niveau 2 - Tenue à l'eau - Pourcentage de vide à un nombre de girations donné Niveau 1 Types d'enrobé Niveau d'étude de formulation exigée EB14-EME et EB14-GB4 Niveau 4 Pour tout autre type d'enrobé Niveau 2 minimum Ces résultats de moins de 5 ans devront préciser pour chaque formule d'enrobé la date et les lieux des prélèvements, les principales caractéristiques des constituants dont le bitume, utilisés pour l'étude, la ou les dates d'exécution des essais, le ou les laboratoires d'essais qui les ont exécutés, la courbe granulométrique qui est celle de l'étude et l'étiquette de marquage CE correspondante à l'enrobé. 44

6 Granulats Spécifications minimales des granulats pour couche de roulement Produits Résistance mécanique des gravillons fabrication des gravillons EB-BBSG Code B* Code III Code a EB-BBM BBTM Code B* Code II Code a fabrication des sables et graves A la demande express du maître d'oeuvre qui le stipulera dans le bon de commande des sections seront réalisées avec des enrobés fabriqués à partir de code A Produits Résistance mécanique des gravillons fabrication des gravillons EB-BBSG Code A Code III Code a EB-BBM BBTM Code A Code II Code a fabrication des sables et graves 55

7 Spécifications minimales des granulats pour couche de liaison Produits Résistance mécanique des gravillons fabrication des gravillons fabrication des sables et graves EB-BBSG Code C Code III Code a Spécifications minimales des granulats pour couche de base et fondation Produits Résistance mécanique des gravillons fabrication des gravillons GNT Code C Code III Code b EB-GB EB-EME Code C Code III Code a fabrication des sables et graves 66

8 Liants Hydrocarbonés Type de matériaux EB10-BBSG2 EB10-BBSG3 EB14-BBSG2 EB14-BBSG3 EB10-BBM A de classe 2 (discontinuité en 2/6) EB10-BBM A de classe 3 (discontinuité en 2/6) EB10-BBM B de classe 2 (discontinuité en 4/6) EB10-BBM B de classe 3 (discontinuité en 4/6) Types de bitumes EB10-BBM C de classe 2 (continue) EB10-BBM C de classe 3 (continue) BBTM6 de classe 1 BBTM10 de classe 1 EB20-GB2 EB14-GB3 EB14-GB4 EB14-EME2 Liant pur 20/30 ou dur 15/25 ou 10/20 ou liant modifié 77

9 Liants Hydrocarbonés Les grades de bitumes purs inférieurs à 30 sont strictement interdits en couche de roulement Les liants modifiés par adjonction de SBS (Styrène Butadiène Styrène) réticulés présenteront les caractéristiques à minima suivantes : - une température Bille& Anneau (selon NF EN 1427) supérieure ou égale à57 C ; - un point Fraass inférieur ou égal à -12 C (selon NF EN 12593) ; - un retour élastique (selon NF EN à 25 C) supérieur ou égal à

10 Qualité Paramêtres qui entrent en jeu dans l'obtention d'un produit final de qualité : Qualité intrinsèque des éléments constitutifs Qualité de fabrication Qualité du conditionnement durant le transport Qualité de mise en oeuvre -Matériel - Savoir-faire des équipes - Conditions météo - Conditions de visibilité (Tx de nuit) - Etat du support fraisé Qualité du suivi de chantier Qualité du contrôle - intérieur - extérieur 99

11 Garanties Démarche initiée en Champs d'application : Les garanties portent sur les dégradations suivantes hors agressions extérieures (accidents, déversement de produit chimiques ou pétroliers, circulation d'engin non autorisé,...) - Nids de poule, départ en plaque - Fissures - Orniérage Pour chaque type de dégradation sont fixés des objectifs et des mesures compensatoires en cas de non obtention des objectifs visés. Durée Une durée minimale sur les enrobés bitumineux est imposée dans les marchés d'entretien de la DIR EST elle est fixée à 3 ans. La durée maximale de la garantie est laissée à l'initiative du candidat qui l'indique dans le CCAP pour chaque type d'enrobé mentionné au marché. 10

12 Montant des travaux de reprise Participation financière de la MOA Nombre de mois de garantie 11

13 Question : Garantie décennale sur les couches de surface réalisées dans le cadre d'une réhabilitation de la chaussée. Une utopie? 12

Renforcer votre assise

Renforcer votre assise N O T I C E T E C H N I Q U E ENROBE à module élevé COLBASE N Renforcer votre assise COLBASE N appartient à la famille des enrobés à module élevé de classe 1 de la norme NFP-98140. Il supporte les trafics

Plus en détail

prolongée e et les nouveaux enrobés

prolongée e et les nouveaux enrobés Chaussée à durée e de vie prolongée e et les nouveaux enrobés Laboratoire des chaussées Transports Québec Pierre Langlois, ing. M. Ing. 1 L'expérience acquise Certaines chaussées ont des durées de vies

Plus en détail

Le traitement anti-fissure

Le traitement anti-fissure N O T I C E T E C H N I Q U E COMPLEXE ANTI-FISSURE S A F L E X X A Le traitement anti-fissure SAFLEX AF est un produit utilisé pour la prévention ou la réparation des fissures, il nécessite une couche

Plus en détail

Survol de la présentation

Survol de la présentation Les enrobés du MTQ : relation entre leurs caractéristiques, leur mise en œuvre et leur performance sur la route Michel Paradis, ing. M.Sc. Transports Québec Service des matériaux d infrastructures Colloque

Plus en détail

Normalisation des Mélanges Bitumineux. Utilisation des normes

Normalisation des Mélanges Bitumineux. Utilisation des normes Normalisation des Mélanges Bitumineux Utilisation des normes Thomas CAILLOT - Sétra Thomas CAILLOT - Normalisation des Mélanges Bitumineux 1/26 Journée Enrobés Bitumineux Bitumineux Nancy le le 17 17 juin

Plus en détail

Abaissement des températures d enrobage : avantages d'un liant prêt à l'emploi

Abaissement des températures d enrobage : avantages d'un liant prêt à l'emploi Abaissement des températures d enrobage : avantages d'un liant prêt à l'emploi EUROBITUME Bitumen Day 2014 @ Anderlecht Vincent BAPTISTE, Total Marketing Services Sommaire Concept du liant «prêt à l emploi»

Plus en détail

Référentiel technique sur les Enrobés à Module Élevé. D. LESBATS CEREMA / DTerSO / LRPC

Référentiel technique sur les Enrobés à Module Élevé. D. LESBATS CEREMA / DTerSO / LRPC Référentiel technique sur les Enrobés à Module Élevé D. LESBATS CEREMA / DTerSO / LRPC Sommaire - Point normatif - Caractéristiques techniques - Contrôles - Domaine d emploi et limites Point normatif NF

Plus en détail

Enrobés recyclés et caractéristiques des granulats Du laboratoire au chantier

Enrobés recyclés et caractéristiques des granulats Du laboratoire au chantier Enrobés recyclés et caractéristiques des granulats Du laboratoire au chantier Laurent De Marco CETE IF Clôture de l opération AGREGA Ifsttar (centre de Nantes) - Mardi 10 décembre 2013 PLAN DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

Travaux de Voirie. Marché à bons de commandes C.C.T.P. Le 10 août 2007. Page 1 sur 9

Travaux de Voirie. Marché à bons de commandes C.C.T.P. Le 10 août 2007. Page 1 sur 9 Travaux de Voirie Marché à bons de commandes C.C.T.P. Le 10 août 2007 Page 1 sur 9 1. DISPOSITIONS GENERALES Le présent cahier constitue le Cahier des Clauses Techniques Particulières des marchés à bon

Plus en détail

Formulation des mélanges hydrocarbonés à chaud

Formulation des mélanges hydrocarbonés à chaud Formulation des mélanges hydrocarbonés à chaud S.Ollier/C.Mauduit Cotita Centre Est 3 juin 2010 Rappel normatif Les normes Depuis 1990, 53 normes européennes Toutes publiées en tant que normes françaises

Plus en détail

ENROBÉ A MODULE ÉLEVÉS, EME

ENROBÉ A MODULE ÉLEVÉS, EME 1 ENROBÉ A MODULE ÉLEVÉS, EME L EXPÉRIENCE FRANÇAIS / FRENCH EXPERIENCES 01 Plan de la Présentation 2. Historique des EME en France;. Terminologie;. Caractéristiques Techniques;. Études de Formulations;.

Plus en détail

Enrobés au bitume multigrade G. GAUTHIER - TOTAL

Enrobés au bitume multigrade G. GAUTHIER - TOTAL Enrobés au bitume multigrade G. GAUTHIER - TOTAL Contexte : challenges pour l industrie routière Augmentation constante du trafic Fermeture pour maintenance plus difficile et coûteuse Nécessité de dimensionner

Plus en détail

ROLE DES COUCHES DE ROULEMENT

ROLE DES COUCHES DE ROULEMENT ROLE DES COUCHES DE ROULEMENT Définition Fonctions Exigences Les Enrobés Bitumineux : Formulation, Fabrication, Mise en Place - Montréal 2006 1 DEFINITION Partie supérieure de la chaussée assurant le passage

Plus en détail

Cahier des charges Goudronnage plateforme déchets verts La Charme 71170 CHAUFFAILLES

Cahier des charges Goudronnage plateforme déchets verts La Charme 71170 CHAUFFAILLES Cahier des charges Goudronnage plateforme déchets verts La Charme 71170 CHAUFFAILLES Objet du marché Goudronnage de l accès à la plateforme de collecte des déchets verts située à La Charme à Chauffailles

Plus en détail

BITUME POLYMÈRE RÉTICULÉ POUR ENROBÉS HAUTES PERFORMANCES

BITUME POLYMÈRE RÉTICULÉ POUR ENROBÉS HAUTES PERFORMANCES BITUME POLYMÈRE RÉTICULÉ POUR ENROBÉS HAUTES PERFORMANCES Les liants STYRELF sont des bitumes modifiés par des polymères élastomériques selon un procédé de réticulation qui leur confère des propriétés

Plus en détail

Mathieu WALLEZ. Couches de roulement bitumineuses. Durabilité : quelles voies d optimisation? SPRIR EUROVIA Est

Mathieu WALLEZ. Couches de roulement bitumineuses. Durabilité : quelles voies d optimisation? SPRIR EUROVIA Est Couches de roulement bitumineuses Durabilité : quelles voies d optimisation? Mathieu WALLEZ SPRIR EUROVIA Est Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement du territoire

Plus en détail

Le spécialiste des sols sportifs, de loisirs et de sécurité

Le spécialiste des sols sportifs, de loisirs et de sécurité Le spécialiste des sols sportifs, de loisirs et de sécurité Choisir SÉCURISOL TX, c est améliorer les performances et la durée de vie de vos sols de sécurité! Sur une infrastructure naturelle compactée,

Plus en détail

Comité Technique Bitume Québec Congrès annuel Bitume Québec

Comité Technique Bitume Québec Congrès annuel Bitume Québec Développementd enrobés spéciaux Comité Technique Bitume Québec Congrès annuel Bitume Québec Hotel Loews le Concorde, Québec 21 Mars 2013 1 Développement d Enrobés spéciaux Comité Technique Bitume Québec:.Catherine

Plus en détail

curité et réduire le bruit de roulement

curité et réduire le bruit de roulement Améliorer la sécurits curité et réduire le bruit de roulement RUGOSOFT Une nouvelle conception innovante Colas de bétons bitumineux minces ou très minces Les Enrobés Bitumineux : Formulation, Fabrication,

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DES YVELINES DIRECTION DES ROUTES ET DES TRANSPORTS. Entretien éco-responsable et économe du patrimoine routier

CONSEIL GENERAL DES YVELINES DIRECTION DES ROUTES ET DES TRANSPORTS. Entretien éco-responsable et économe du patrimoine routier CONSEIL GENERAL DES YVELINES DIRECTION DES ROUTES ET DES TRANSPORTS Entretien éco-responsable et économe du patrimoine routier Objectifs de la politique d entretien du patrimoine routier Yvelinois Conserver

Plus en détail

Comparaison entre les chaussées souples bitumineuses et les chaussées rigides en béton CONGRÈS BITUME QUÉBEC MARS Par: Marc Proteau, ing.

Comparaison entre les chaussées souples bitumineuses et les chaussées rigides en béton CONGRÈS BITUME QUÉBEC MARS Par: Marc Proteau, ing. Comparaison entre les chaussées souples bitumineuses et les chaussées rigides en béton CONGRÈS BITUME QUÉBEC MARS 2005 Par: Marc Proteau, ing. Comparaison entre les chaussées souples bitumineuses et les

Plus en détail

Évolution normative des Mélanges Bitumineux

Évolution normative des Mélanges Bitumineux Évolution normative des Mélanges Bitumineux Présentation des normes Journée technique enrobés bitumineux : évolution normative et contractuelle 17/06/08 Vincent Coin LRPC Strasbourg Thomas Caillot - SETRA

Plus en détail

P. VALLON - Retraitement en place à froid - Juillet 2009

P. VALLON - Retraitement en place à froid - Juillet 2009 à é Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement du territoire P. VALLON - Retraitement en place à froid - Juillet 2009 WWW.developpement-durable.gouv.fr Constitution

Plus en détail

Formulation et détermination du type de liants hydrocarbonés et mixte à froid et en centrale. Alan Carter, ÉTS

Formulation et détermination du type de liants hydrocarbonés et mixte à froid et en centrale. Alan Carter, ÉTS et détermination du type de liants hydrocarbonés et mixte à froid et en centrale Formation sur le retraitement à froid des chaussées souples Montréal, 4-6 décembre 2007 Plan de la présentation Méthode

Plus en détail

CONSEIL GÉNÉRAL DE LA VIENNE JOURNÉE D'INFORMATION COUCHES D'ACCROCHAGE EMULSION À RUPTURE RAPIDE

CONSEIL GÉNÉRAL DE LA VIENNE JOURNÉE D'INFORMATION COUCHES D'ACCROCHAGE EMULSION À RUPTURE RAPIDE CONSEIL GÉNÉRAL DE LA VIENNE JOURNÉE D'INFORMATION COUCHES D'ACCROCHAGE EMULSION À RUPTURE RAPIDE n-luc FORT sponsable du Service Entretien et Exploitation la Routes 27 novembre 2014 Remerciements à Sylvain

Plus en détail

Le recouvrement des chaussées en béton de ciment par l utilisation d enrobés bitumineux : Concepts et solutions

Le recouvrement des chaussées en béton de ciment par l utilisation d enrobés bitumineux : Concepts et solutions Le recouvrement des chaussées en béton de ciment par l utilisation d enrobés bitumineux : Concepts et solutions Yvan Paquin, ing. Marc Proteau, ing. Construction DJL inc. Au nom de Bitume Québec 30 mars

Plus en détail

ENROBES BITUMINEUX A CHAUD MISE EN APPLICATION DES NOUVELLES NORMES NF EN

ENROBES BITUMINEUX A CHAUD MISE EN APPLICATION DES NOUVELLES NORMES NF EN N 17 Décembre 2008 Cftr - info ENROBES BITUMINEUX A CHAUD MISE EN APPLICATION DES NOUVELLES NORMES NF EN La présente note d'information a pour objet de rappeler le contenu des normes "NF EN" relatives

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DES POIDS LOURDS ET VÉHICULES UTILITAIRES LÉGERS DANS LA CONCEPTION, L'ENTRETIEN ET L'EXPLOITATION DES INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES

PRISE EN COMPTE DES POIDS LOURDS ET VÉHICULES UTILITAIRES LÉGERS DANS LA CONCEPTION, L'ENTRETIEN ET L'EXPLOITATION DES INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES Emmanuel DELAVAL CETE Nord-Picardie Département CGI / AS PRISE EN COMPTE DES POIDS LOURDS ET VÉHICULES UTILITAIRES LÉGERS DANS LA CONCEPTION, L'ENTRETIEN ET L'EXPLOITATION DES INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES

Plus en détail

Conception des giratoires

Conception des giratoires Club Entretien du 11/10/14 Auteur : Nicolas Grignard Sommaire Contexte Dimensionnement Mise en œuvre 2 Contexte Références : Guide Technique du CERTU : «Conception structurelle d un giratoire en milieu

Plus en détail

LE PROJET ROUTIER : UN ENCHAINEMENT DE CHOIX

LE PROJET ROUTIER : UN ENCHAINEMENT DE CHOIX LA ROUTE LE PROJET ROUTIER : UN ENCHAINEMENT DE CHOIX CHOIX DE LA STRATÉGIE DE DIMENSIONNEMENT CHOIX DU TRACÉ TRAFIC CUMULÉ ASSURE DES LIAISONS PERMET DES ÉCHANGES CHOIX DU TRAFIC SOLS RENCONTRÉS -PARAMÈTRES

Plus en détail

Transp or t s. Québec. Montréal

Transp or t s. Québec. Montréal Transp or t s Québec Direction du Laboratoire des chaussées Utilisation du bardeau dans les enrobés : cas de l Autoroute 20 (BPF) et de la Route 116 (BPC) Michel Paradis, ing. M.Sc. Laboratoire des chaussées

Plus en détail

Normalisation européenne. des enrobés bitumineux à chaud

Normalisation européenne. des enrobés bitumineux à chaud Normalisation européenne et Marquage des enrobés bitumineux à chaud Cete de l Est - LR NANCY 17 Juin 2008 M. WALLEZ - USIRF 1/24 Qu'est-ce que le marquage CE? p La normalisation européenne des matériaux

Plus en détail

AVIS TECHNIQUE FLEXIPLAST COMITE FRANÇAIS POUR LES TECHNIQUES ROUTIERES CHAUSSEES 143

AVIS TECHNIQUE FLEXIPLAST COMITE FRANÇAIS POUR LES TECHNIQUES ROUTIERES CHAUSSEES 143 COMITE FRANÇAIS POUR LES TECHNIQUES ROUTIERES AVIS TECHNIQUE CHAUSSEES 143 PROCÉDÉS ANTIFISSURES FLEXIPLAST Entreprise : EUROVIA Management 18, place de l'europe 92565 Rueil-Malmaison Cedex Téléphone 01

Plus en détail

L objectif du projet est la mise en oeuvre d une chaudière à granulés bois et d un plancher chauffant à basse température

L objectif du projet est la mise en oeuvre d une chaudière à granulés bois et d un plancher chauffant à basse température PRESENTATION DU PROJET L objectif du projet est la mise en oeuvre d une chaudière à granulés bois et d un plancher chauffant à basse température 1 - ETENDUE DE LA PRESTATION Les travaux concernent la conception

Plus en détail

Historique et mise à jour de la méthode LC

Historique et mise à jour de la méthode LC Direction du Laboratoire des chaussées Historique et mise à jour sur les enrobés du MTQ Louise Boutin, ing. Laboratoire des chaussée Service des matériaux d infrastructure Survol de la présentation Historique

Plus en détail

MEFISTO: Moyen d Essai de résistance à la FISsuration en fatigue sous cisaillement (τ)

MEFISTO: Moyen d Essai de résistance à la FISsuration en fatigue sous cisaillement (τ) : Moyen d Essai de résistance à la FISsuration en fatigue sous cisaillement (τ) Ph. Tamagny, Laboratoire central des Ponts et Chaussées Centre de Nantes L. Wendling, Laboratoire régional des Ponts et Chaussées,

Plus en détail

DECLARATION DES PERFORMANCES N 1

DECLARATION DES PERFORMANCES N 1 DECLARATION DES PERFORMANCES N 1 Résistance mécanique C18 EN 1912 : 2012 + EN 338 :2009 DECLARATION DES PERFORMANCES N 2 Résistance mécanique C24 EN 1912 : 2012 + EN 338 :2009 DECLARATION DES PERFORMANCES

Plus en détail

Bitume Quebec 24-26 novembre 2009. Enrobés Coulés à Froid Panorama des applications

Bitume Quebec 24-26 novembre 2009. Enrobés Coulés à Froid Panorama des applications Bitume Quebec 24-26 novembre 2009 Enrobés Coulés à Froid Panorama des applications 1986 : Premiers enrobés coulés à froid avec des granulats entièrement concassés de granulométrie discontinue et une émulsion

Plus en détail

DEVIS DESCRIPTIFS ET ESTIMATIFS

DEVIS DESCRIPTIFS ET ESTIMATIFS DEPARTEMENT DE LA CORREZE MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Maître d ouvrage : COMMUNAUTE DE COMMUNES DE BUGEAT SORNAC MILLEVACHES AU COEUR 19170 SAINT MERD LES OUSSINES Tél. 05 55 46 06 31 Fax 05 55 46 06 33 Bugeat.sornac@millevachesaucoeur.com

Plus en détail

La vérification des formules de mélanges

La vérification des formules de mélanges La vérification des formules de mélanges Pierre Langlois, ing., M.Ing. Formation technique 2011 Gestion de la qualité en chaussées souples 30 novembre et 1 er décembre 2011 Formules de mélanges (d enrobés)

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX (B.P.) Pouvoir adjudicateur exerçant la maîtrise d'ouvrage. Mairie de GENECH (59 242) Objet du marché

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX (B.P.) Pouvoir adjudicateur exerçant la maîtrise d'ouvrage. Mairie de GENECH (59 242) Objet du marché MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX (B.P.) Pouvoir adjudicateur exerçant la maîtrise d'ouvrage Mairie de GENECH (59 242) Objet du marché Travaux d'entretien Programme 2008 Tous les montant figurant

Plus en détail

La route en béton. Une solution économique et de qualité

La route en béton. Une solution économique et de qualité La route en béton Une solution économique et de qualité Ir Luc Rens Ingénieur conseil FEBELCEM Directeur EUPAVE 1 Introduction Les premières routes en béton belges datent de l entre-deux-guerres : presque

Plus en détail

Le projet de RDC en bref: Caractériser en laboratoireles propriétés thermomécaniques des matériaux bitumineux les plus couramment utilisés au Québec

Le projet de RDC en bref: Caractériser en laboratoireles propriétés thermomécaniques des matériaux bitumineux les plus couramment utilisés au Québec Intégration des propriétés thermomécaniques dans le processus de dimensionnement des chaussées souples Le projet de RDC en bref: Caractériser en laboratoireles propriétés thermomécaniques des matériaux

Plus en détail

P r e for o ma m n a c n e c s e s r hé h o é l o o l g o i g q i u q e u s e s d e d s e

P r e for o ma m n a c n e c s e s r hé h o é l o o l g o i g q i u q e u s e s d e d s e Performances rhéologiques des enrobés et des enrobés spéciaux Yvan Paquin, ing. Directeur Technique Construction DJL inc. 24 novembre 2010 Contenu de la présentation 1. Comportement rhéologique des enrobés

Plus en détail

Bordereau de Prix Unitaires

Bordereau de Prix Unitaires Consultation de travaux pour le programme de voiries communales 2015 Bordereau de Prix Unitaires Marché passé selon la procédure adaptée en application de l article 28 du Code des Marchés Publics VU Code

Plus en détail

TRAVAUX DE PROTECTION D UN OUVRAGE DFCI : Piste E 211 Les Vernades. Cahier des charges

TRAVAUX DE PROTECTION D UN OUVRAGE DFCI : Piste E 211 Les Vernades. Cahier des charges TRAVAUX DE PROTECTION D UN OUVRAGE DFCI : Piste E 211 Les Vernades Cahier des charges Ces travaux consistent à effectuer un enrochement en rive droite du ruisseau des Vernades afin de protéger la piste

Plus en détail

Reproduction même partielle soumise à autorisation ZADEPRE. Projet PFT TP du Limousin. 14 avril au 28 mai 2014. Projet de Fin d Etude

Reproduction même partielle soumise à autorisation ZADEPRE. Projet PFT TP du Limousin. 14 avril au 28 mai 2014. Projet de Fin d Etude BELLANCA FOULTIER TORRES 14 avril au 28 mai 2014 Projet de Fin d Etude Sommaire I /Inventaire des défauts prévisibles d une chaussée 2 - Famille des fissures 2 a) Fissure longitudinale de fatigue 2 b)

Plus en détail

Les enrobés avec chaux hydratée : solution au désenrobage? Par : Michel Paradis, ing. M. Sc. Journée bitume - 26 mars 2002 Trois-Rivières 1 Problématique 2 Désenrobage Présentation - Définition - Évolution

Plus en détail

LETTRE DE COMMANDE DE TRAVAUX

LETTRE DE COMMANDE DE TRAVAUX LETTRE DE COMMANDE DE TRAVAUX Pouvoir adjudicateur exerçant la maîtrise d ouvrage COMMUNE DE SAINT CLEMENT DES LEVEES 49 350 ST CLEMENT DES LEVEES TRAVAUX DE VOIRIE Objet de la consultation Programme de

Plus en détail

Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans

Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans Recommandations ayant trait à la qualité acoustique des produits de construction utilisés dans les écrans Les recommandations relatives à la

Plus en détail

ROUTES Matériaux, Durabilité des chaussées MASTER 2 GENIE-CIVIL

ROUTES Matériaux, Durabilité des chaussées MASTER 2 GENIE-CIVIL ROUTES Matériaux, Durabilité des chaussées MASTER 2 GENIE-CIVIL TomeII M.ROBERT (J.F.LAFON) 1 SOMMAIRE: Chap IX: LES G.N.T. Chap X: LES GRAVES TRAITEES AU LIANT HYDRAULIQUE Chap XI: LES ENROBES BITUMINEUX

Plus en détail

MÉTHODOLOGIE CONTRACTUELLE FAVORISANT L INNOVATION TECHNOLOGIQUE - Point de vue de l entrepreneur - Eric LAYERLE

MÉTHODOLOGIE CONTRACTUELLE FAVORISANT L INNOVATION TECHNOLOGIQUE - Point de vue de l entrepreneur - Eric LAYERLE MÉTHODOLOGIE CONTRACTUELLE FAVORISANT L INNOVATION TECHNOLOGIQUE - Point de vue de l entrepreneur - Eric LAYERLE Intérêts des variantes Maître d ouvrage : offre plus intéressante Coût Matériaux économiques

Plus en détail

Alan Carter Formation technique BQ 2013

Alan Carter Formation technique BQ 2013 Alan Carter Formation technique BQ 2013 Ref PPT de Pierre Langlois PPT de Michel Paradis Formulation des enrobés au Québec Avant 1990: Marshall modifié; 1990: Début de l usage de l orniéreur. Pourquoi

Plus en détail

C719 E.I. CU + CE Jardins de la Chasse Page - 1 - Annexe 504 Etude des revêtements de chaussée

C719 E.I. CU + CE Jardins de la Chasse Page - 1 - Annexe 504 Etude des revêtements de chaussée C719 E.I. CU + CE Jardins de la Chasse Page - 1 - Annexe D-504 : Etude des revêtements de chaussée Sources : IBGE : rapport vulgarisé «cartographie du bruit routier, l expérience Bruxelloise» réalisé par

Plus en détail

EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ :

EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : 1/8 EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : ISOLATION THERMIQUE ACOUSTIQUE Date d application : 01 juillet 2015 2/8 SOMMAIRE

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DU GERS 10 Rue Michelet BP 70363 32000 AUCH Cédex 8 MARCHE PUBLIC DE TRAVAIX CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

CENTRE HOSPITALIER DU GERS 10 Rue Michelet BP 70363 32000 AUCH Cédex 8 MARCHE PUBLIC DE TRAVAIX CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) CENTRE HOSPITALIER DU GERS 10 Rue Michelet BP 70363 32000 AUCH Cédex 8 MARCHE PUBLIC DE TRAVAIX CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) MARCHE A BONS DE COMMANDE POUR L EXECUSION DE TRAVAUX

Plus en détail

SPECIFICATION TECHNIQUE

SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L - 24 ELEMENTS ELASTIQUES ELASTOMERE THERMOPLASTIQUE POUR ORGANES DE CHOC ET TRACTION EDITION : 03/2004 Index 1. INTRODUCTION... 3 1.1.

Plus en détail

Déterminer la qualité de l enrobé grâce aux essais préliminaires. Le laboratoire mobile WLB 10 S pour la mousse à bitume

Déterminer la qualité de l enrobé grâce aux essais préliminaires. Le laboratoire mobile WLB 10 S pour la mousse à bitume Déterminer la qualité de l enrobé grâce aux essais préliminaires Le laboratoire mobile WLB 10 S pour la mousse à bitume Qu est-ce que la mousse à bitume? Bitume chaud Eau Air Chambre d expansion avec buse

Plus en détail

Utilisation et impact des géogrilles dans le renforcement des chaussées

Utilisation et impact des géogrilles dans le renforcement des chaussées Utilisation et impact des géogrilles dans le renforcement des chaussées Pierre Hornych Mai Lan Nguyen Maissa Gharbi IFSTTAR - LAMES 1/xx UTILISATION ET IMPACT DES GÉOGRILLES DANS LE RENFORCEMENT DES CHAUSSÉES

Plus en détail

Pierre Langlois, ing. M. Ing.

Pierre Langlois, ing. M. Ing. Les enrobés pour chaussées à longue durée de vie Pierre Langlois, ing. M. Ing. 1 L'expérience acquise Certaines chaussées ont des durées de vies écourtées malgré une mise en œuvre impeccable: Dégradations

Plus en détail

Norme matériaux bitumineux coulés à froid NF EN 12273

Norme matériaux bitumineux coulés à froid NF EN 12273 Institut Des Routes, des Rues et des Infrastructures pour la Mobilité NOTE D INFORMATION N 21 Septembre 2010 Norme matériaux bitumineux coulés à froid NF EN 12273 La présente note a pour objet d informer

Plus en détail

NOTE D INFORMATION LES ENROBES A MODULE ELEVE

NOTE D INFORMATION LES ENROBES A MODULE ELEVE NOTE D INFORMATION CHAUSSEES DEPENDANCES 96 Auteur : Observatoire des Techniques de Chaussées Editeur : LES ENROBES A MODULE ELEVE Avril 1997 La présente note, écrite dans le cadre de l'observatoire des

Plus en détail

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L - 72 FOURNITURE DE SEMELLES ELASTIQUES POUR LA FIXATION DE VOIE "TYPE BOTZELAER" EDITION: 04/2001 Index 1. INTRODUCTION... 3 1.1. DOMAINE

Plus en détail

Politique d'entretien routier et optimisation de la gestion du patrimoine

Politique d'entretien routier et optimisation de la gestion du patrimoine CoTITA Méditerranée Journée du 15 novembre 2012 Optimisation des infrastructures de transport et mobilité alternative Politique d'entretien routier et optimisation de la gestion du patrimoine Réseau Scientifique

Plus en détail

DIR Nord. Entretien routier Variantes. COTITA 19 novembre Direction Interdépartementale Des Routes Nord

DIR Nord. Entretien routier Variantes. COTITA 19 novembre Direction Interdépartementale Des Routes Nord ud EEC Direction Interdépartementale Des Routes Nord Direction Interdépartementale Des Routes Nord COTITA 19 novembre 2013 DIR Nord Entretien routier Variantes 50 1 0- Direction Interdépartementale des

Plus en détail

MARQUAGE ROUTIER TRAVAUX DE SIGNALISATION HORIZONTALE. Cahier des Clauses Techniques Particulières

MARQUAGE ROUTIER TRAVAUX DE SIGNALISATION HORIZONTALE. Cahier des Clauses Techniques Particulières MARQUAGE ROUTIER TRAVAUX DE SIGNALISATION HORIZONTALE Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P. Page 1/9 SOMMAIRE 1- Généralités 2- Consistance des travaux 3- Provenance des matériaux et des

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX (BP) Rénovation des allées du Cimetière Communal

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX (BP) Rénovation des allées du Cimetière Communal MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX (BP) Maître d ouvrage Maître d œuvre Mairie de Quincié en Beaujolais LeBourg 69430 - Quincié en Beaujolais Tél.: 04 74 04 32 47 - Fax: 04 74 04 30 35 Calad études

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX MAIRIE DE COULOGNE DIRECTION DES MARCHES SERVICE DES MARCHES 62137 COULOGNE Tél: 03 21 36 92 80 MODIFICATION DU SYSTEME D ALARME INCENDIE ET POSE D UN LIMITATEUR DE BRUIT A LA

Plus en détail

Commune de Saumane de Vaucluse MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX

Commune de Saumane de Vaucluse MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Commune de Saumane de Vaucluse MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES (B.P.U.) Pouvoir adjudicateur Commune de Saumane de Vaucluse Représentant du pouvoir adjudicateur Madame le Maire Objet

Plus en détail

Techniques à froid et retraitement

Techniques à froid et retraitement Techniques à froid et retraitement Marc-Stéphane Ginoux LR Aix-en-Provence Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr SOMMAIRE Pages Introduction Les matériaux Le

Plus en détail

Lot N 05 ELECTRICITE

Lot N 05 ELECTRICITE MAITRE D OUVRAGE LOGEHAB 18 rue Blatin 63000 CLERMONT FERRAND Pavillons TERRAIL RENOVATION EXTERIEURE DES BATIMENTS Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P Lot N 05 ELECTRICITE 27/03/2015 MAÎTRE

Plus en détail

Prise en compte du développement durable Marchés de construction et d entretien de chaussée Cas des matériaux bitumineux

Prise en compte du développement durable Marchés de construction et d entretien de chaussée Cas des matériaux bitumineux Prise en compte du développement durable Marchés de construction et d entretien de chaussée Cas des matériaux bitumineux L EXPERIENCE DU CONSEIL GENERAL DE LA SARTHE www.sarthe.com 1 Les principes «Il

Plus en détail

comparateur Eco-comparateur Eco-comparateur comparateur SEVE

comparateur Eco-comparateur Eco-comparateur comparateur SEVE 1.Contexte Eco-comparateur comparateur Dans le cadre de notre politique de développement durable, nous proposons à nos clients des solutions de structures environnementales vérifiées à l aide du programme

Plus en détail

CHARTE DE BONNES PRATIQUES Gestion des déchets du B.T.P. .P. en Basse-Normandie MARCHES PUBLICS PRESCRIPTIONS TYPES : TRAVAUX PUBLICS

CHARTE DE BONNES PRATIQUES Gestion des déchets du B.T.P. .P. en Basse-Normandie MARCHES PUBLICS PRESCRIPTIONS TYPES : TRAVAUX PUBLICS CHARTE DE BONNES PRATIQUES Gestion des déchets du B.T.P.P. en Basse-Normandie MARCHES PUBLICS PRESCRIPTIONS TYPES : TRAVAUX PUBLICS Commande du Maître d'ouvrage au Maître d'oeuvre Déchets de Chantiers

Plus en détail

Propriétés spécifiques des EBT confectionnés aux bitumes

Propriétés spécifiques des EBT confectionnés aux bitumes Propriétés spécifiques des EBT confectionnés aux bitumes composés au GREENSEAL BT (B20 ) 1.PERFORMANCES MECANIQUES DES EBT à 105 & 130 C. Le Laboratoire des Pt.& Ch. du Luxembourg a réalisé les essais

Plus en détail

RAPPORT INITIAL LYCEE DIDEROT - REFECTION DE PLAFONDS. À l'attention de MME LORCY LYCEE DIDEROT 43 CRS GENERAL GIRAUD 69283 LYON CEDEX 01 69 LYON 01

RAPPORT INITIAL LYCEE DIDEROT - REFECTION DE PLAFONDS. À l'attention de MME LORCY LYCEE DIDEROT 43 CRS GENERAL GIRAUD 69283 LYON CEDEX 01 69 LYON 01 LYCEE DIDEROT 43 CRS GENERAL GIRAUD 69283 LYON CEDEX 01 À l'attention de MME LORCY RAPPORT INITIAL LYCEE DIDEROT - REFECTION DE PLAFONDS 69 LYON 01 N DE CLIENT : 31599435 N DE CONVENTION : 8O60150039 CHRONO

Plus en détail

Les mortiers de réparation

Les mortiers de réparation Les mortiers de réparation Pathologie du béton et la réparation du béton Déroulement de l opération 1 Diagnostic Evaluer la maladie et son étendue Réparations Structurelles / Superficielles 2 Préparation

Plus en détail

Réponse Siniat : Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? A B C D E F G. Pour réduire les déperditions de chaleur

Réponse Siniat : Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? A B C D E F G. Pour réduire les déperditions de chaleur Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? Pour réduire les déperditions de chaleur Améliorer l efficacité énergétique Faire des économies d énergie Réduire les flux d air non maîtrisés Améliorer

Plus en détail

Aménagements cyclables : une grande salle de sport à la disposition des parisiens ou la Ville de Paris met les parisiens au sport! Solution Bitume N 5

Aménagements cyclables : une grande salle de sport à la disposition des parisiens ou la Ville de Paris met les parisiens au sport! Solution Bitume N 5 Aménagements cyclables : une grande salle de sport à la disposition des parisiens ou la Ville de Paris met les parisiens au sport! Solution Bitume N 5 Le problème à résoudre Désengorger une ville, la rendre

Plus en détail

BRUIT DE CONTACT PNEU-CHAUSSEE : LE POINT DE VUE D UN PNEUMATICIEN

BRUIT DE CONTACT PNEU-CHAUSSEE : LE POINT DE VUE D UN PNEUMATICIEN «Les Sources de Bruits Routiers» LCPC Nantes 9/02/2007 BRUIT DE CONTACT PNEU-CHAUSSEE : LE POINT DE VUE D UN PNEUMATICIEN MECANISMES BRUIT USAGE : PART DU PNEUMATIQUE METHODE ISO BRUIT EXTERIEUR PERSPECTIVES

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MAITRE D OUVRAGE 40 Av. des Chartreux 13004 Marseille Tél : RENOVATION ET EXTENSION D'UN APPARTEMENT A MARSEILLE Cahier des Clauses Techniques Particulières Lot n 07 REVETEMENT DE SOL BOIS MAITRISE D ŒUVRE

Plus en détail

SPECIFICATION TECHNIQUE

SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE A - 18 VIS, GOUJONS ET ECROUS NORMAUX EDITION: 1974 Index CHAPITRE I VIS, GOUJONS ET ECROUS EN ACIER... 3 Objet... 3 1. Conditions de

Plus en détail

Institut Des Routes, des Rues et des Infrastructures pour la Mobilité COMPOMAC R (M2)

Institut Des Routes, des Rues et des Infrastructures pour la Mobilité COMPOMAC R (M2) Institut Des Routes, des Rues et des Infrastructures pour la Mobilité Avis technique N 153 Mars 2010 Validité : 7 ans CHAUSSéES COMPOMAC R (M2) P2 P6 ENROBéS SPéCIAUX Sommaire Présentation du produit par

Plus en détail

La Maison de Thierry Projet de mise en œuvre d un centre socio sportif

La Maison de Thierry Projet de mise en œuvre d un centre socio sportif Votre interlocuteur : Andry RANDRIAMAMPIANDRARIVO Responsables des Opérations Antananarivo 00 32 74 030 93 andry@transmad.org La Maison de Thierry Projet de mise en œuvre d un centre socio sportif Rapport

Plus en détail

Chantier expérimental de Béton Compacté au Rouleau à Sabotsy-Namehana, Antananarivo Madagascar

Chantier expérimental de Béton Compacté au Rouleau à Sabotsy-Namehana, Antananarivo Madagascar Chantier expérimental de Béton Compacté au Rouleau à Sabotsy-Namehana, Antananarivo Madagascar J. L. Rakotomalala 1 *, G. Escadeillas 2, G. Ranaivoniarivo 3 (1) Institut Supérieur de Technologie d Antananarivo,

Plus en détail

Norme NF EN 206-1 et DTU 21

Norme NF EN 206-1 et DTU 21 Norme NF EN 206-1 et DTU 21 La norme NF EN 206-1, avec son annexe nationale, devient la base normative pour tous les bétons de structure. Introduction La norme européenne NF EN 206-1 remplace la norme

Plus en détail

Remarque : Les enduisages ne peuvent être réalisés que par des entreprises possédant le Marquage CE, depuis janvier 2011.

Remarque : Les enduisages ne peuvent être réalisés que par des entreprises possédant le Marquage CE, depuis janvier 2011. L ENDUISAGE TABLE DES MATIERES 1) Définition. 2) Composition d un enduit. 3) Les différents types. 4) Travaux préparatoires. 5) Mise en œuvre. 6) Contrôles. 7) Conclusions. 1. Définition - Traitement de

Plus en détail

Sources. la Newsletter. Activités, services et produits dʼhauraton France Juin 2012

Sources. la Newsletter. Activités, services et produits dʼhauraton France Juin 2012 Sources 8 la Newsletter Activités, services et produits dʼhauraton France Juin 2012 Edito Thierry Platz, Gérant Norme EN 1433 Conformité, sécurité des caniveaux hydrauliques et responsabilité pénale. NORME

Plus en détail

Normalisation européenne et marquage CE

Normalisation européenne et marquage CE Normalisation européenne et marquage CE European standardization and CE marking François CAQUEL 1, Ministère de l'équipement CETE de l'est LRPC Nancy, 71 rue de la Grande Haie 54510 TOMBLAINE Téléphone

Plus en détail

POUR MATERIELS DE TOUTES MARQUES. Formation. La formation la plus avancée pour les techniques des enduits superficiels

POUR MATERIELS DE TOUTES MARQUES. Formation. La formation la plus avancée pour les techniques des enduits superficiels POUR MATERIELS DE TOUTES MARQUES Formation 2013 La formation la plus avancée pour les techniques des enduits superficiels P R O G R A M M E 2 0 1 3 COSSÉ-LE-VIVIEN COSSÉ-LE-VIVIEN COSSÉ-LE-VIVIEN COSSÉ-LE-VIVIEN

Plus en détail

CAHIER des CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES

CAHIER des CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES Ville de l Isle d Espagnac MARCHÉ DE TRAVAUX A BONS DE COMMANDES Réhabilitation localisée de voirie par projection de granulats enrobés à l émulsion de bitume 2015-2016 Maître d ouvrage : VILLE de L ISLE

Plus en détail

Agence Midi-Pyrénées

Agence Midi-Pyrénées Agence Midi-Pyrénées www.cemexgranulats.fr STABILISATEUR de Graviers Le stabilisateur de graviers est un système conçu pour la réalisation de sol dur et praticable en graviers décoratifs. Parfaitement

Plus en détail

Compte rendu de LA37 B, TP numéro 1. Evolution de la température et du degrée d'hydratation

Compte rendu de LA37 B, TP numéro 1. Evolution de la température et du degrée d'hydratation 4 6 8 2 4 8 22 26 3 34 38 42 46 5 54 58 62 66 7 74 78 83 89 96 8 44 Bertin Morgan Compte rendu de LA37 B, TP numéro. Les essais effectués par le laboratoire des ponts et chaussés nous ont fournis la température

Plus en détail

Exemple d application du guide: renforcement de chaussées

Exemple d application du guide: renforcement de chaussées LYON 19 juin 2012 Exemple d application du guide: renforcement de chaussées Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement du territoire Ph. CARLE - COTITA CE - 19

Plus en détail

La Route Durable : Innovation et «Recyclage» Marc-Stéphane Ginoux LRPC d'aix en Provence. Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée

La Route Durable : Innovation et «Recyclage» Marc-Stéphane Ginoux LRPC d'aix en Provence. Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée La Route Durable : Innovation et «Recyclage» Marc-Stéphane Ginoux LRPC d'aix en Provence Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr SOMMAIRE Pages Introduction Les

Plus en détail

STAC. Enrobés hydrocarbonés et enduits superficiels pour chaussées aéronautiques. Guide d application des normes

STAC. Enrobés hydrocarbonés et enduits superficiels pour chaussées aéronautiques. Guide d application des normes STAC Enrobés hydrocarbonés et enduits superficiels pour chaussées aéronautiques Guide d application des normes service technique de l Aviation civile www.stac.aviation-civile.gouv.fr STAC Enrobés hydrocarbonés

Plus en détail

Fourniture et livraison de repas cuisinés en liaison froide au domicile de particuliers sur la commune de CAZERES/GARONNE -=-=-

Fourniture et livraison de repas cuisinés en liaison froide au domicile de particuliers sur la commune de CAZERES/GARONNE -=-=- DELEGATION DE SERVICE PUBLIC -=--=- Fourniture et livraison de repas cuisinés en liaison froide au domicile de particuliers sur la commune de CAZERES/GARONNE -=-=- Règlement de consultation (RC) Date limite

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN. Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P)

VILLE DE FEYZIN. Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P) VILLE DE FEYZIN Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P) Travaux de remplacement des fenêtres et installation de volets roulants de l'école des Géraniums Travaux de remplacement de menuiserie

Plus en détail

FOURNITURE EN VRAC D ASPHALTE FROID ET TIÈDE TRANSPORTÉ PAR LES CAMIONS DE LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY

FOURNITURE EN VRAC D ASPHALTE FROID ET TIÈDE TRANSPORTÉ PAR LES CAMIONS DE LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY FOURNITURE EN VRAC D ASPHALTE FROID ET TIÈDE TRANSPORTÉ PAR LES CAMIONS DE LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY SP-12-04 La Ville de Châteauguay demande des soumissions pour la fourniture en vrac d asphalte froid et

Plus en détail

58. ASPHALTE COULÉ. 58.11 RETRAIT CONTRARIE (version 02/2013) 58.12 RESISTANCE A L'ORNIERAGE (version 04/2013)

58. ASPHALTE COULÉ. 58.11 RETRAIT CONTRARIE (version 02/2013) 58.12 RESISTANCE A L'ORNIERAGE (version 04/2013) 58. ASPHALTE COULÉ 58.11 RETRAIT CONTRARIE (version 02/2013) 58.12 RESISTANCE A L'ORNIERAGE (version 04/2013) 58.11 RETRAIT CONTRARIE (version 02/2013) 1. BUT DE L'ESSAI Caractériser, par un essai de retrait

Plus en détail