Mouvinsitu. ven 7 nov 20:30. danse, cirque & 7 e art. «Bien heureux sont ceux. qui rêvent debout sans marcher sur leur vie.»»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mouvinsitu. ven 7 nov 20:30. danse, cirque & 7 e art. «Bien heureux sont ceux. qui rêvent debout sans marcher sur leur vie.»»"

Transcription

1 danse, cirque & 7 e art Mouvinsitu De et avec Boris Gibé et Florent Hamon Cie Les Choses de Rien ven 7 nov 20:30 «Bien heureux sont ceux qui rêvent debout sans marcher sur leur vie.»» renseignements i réservations

2 Vendredi 7 novembre 20:30 Depuis 3 ans, Boris Gibé et Florent Hamon, danseurs, circassiens et vidéastes, mênent un projet hybrique, Mouvinsitu, qui interroge les croisements entre cinéma, danse et cirque. Le processus de création s'est construit autour de diverses périodes de résidences aboutissant à une série de courts métrages qui seront exposés dans la galerie du théâtre, puis à la création d'une pièce chorégraphique dont la première aura lieu le 7 novembre sur le plateau de La passerelle. Le spectacle Plus qu un acrobate, plus qu un danseur, Boris Gibé est un faiseur d illusions. Inverser les points de vue, jouer avec les perspectives, bouleverser les repères du spectateur tel est le crédo de ses créations. Rien d étonnant à ce que son art croise aujourd hui celui du cinéma. Depuis quelques années, Boris Gibé et Florent Hamon poursuivent une idée folle : transposer l écriture filmique sur un plateau de théâtre. Oui, mais pas question d user de vidéo ou de caméras. Tout reposera sur les mille et une astuces qu ils trouveront pour retranscrire le concept du montage à travers le corps, la lumière et le son. Après de longues périodes de recherche et la réalisation de plusieurs courtsmétrages, les voilà prêts à passer à l action et, qui plus est, à décortiquer sous nos yeux la mécanique de leurs rêves. Ensemble, ils donneront corps aux péripéties de deux individus perdus dans les méandres de la vie. Une fable métaphysique et burlesque qu ils construiront «à vue» pour nous donner à voir la machinerie de leur spectacle. Montrer les secrets de sa fabrication, dévoiler ses «trucs» sans rien perdre de sa magie : une aventure sacrément gonflée, dans laquelle on les suit les yeux fermés. L exposition Exposition Mouvinsitu Courts-métrages et installation de Boris Gibé & Florent Hamon Du 14 octobre au 15 novembre 2014 dans la galerie du théâtre De & avec Boris Gibé & Florent Hamon Cie Les Choses de rien régie Nicolas Gastard et Marinette Jullien avec l'aide précieuse de Ben Fury, Céline Zordia, Pierogiorgio Milano, Elsa Dourdet, Florent Berghal, Gaspard Gilbert, Thomas Cotereau, Hélène Poignon, Nicolas Gastard, Morgan Romagny, Marinette Jullien, Bernard Saderne Production : Les Choses de rien Coproduction : maison de la Culture d amiens ; CnCDC, Châteauvallon ; espace Jean Legendre, Compiègne ; tridanse parcours régional d accueils en résidence de projets chorégraphiques transdisciplinaires région PaCa. Accueils en résidence : CnD, Pantin ; tanzfabrik, Berlin ; szene, salzurg ; sc Cultura promjene, Zagreb ; La gare, marigny-le-cahouet Aide à la création : ministère de la Culture et la Communication DiCream et DraC ilede-france Mouvinsitu est accompagné par le dispositif TRIDANSE*, parcours régional d accueil en résidence de projets chorégraphiques interdisciplinaires - Région PACA *tridanse est le fruit d un partenariat entre Le Citron Jaune, Cnar (Port-st-Louis du rhône) ; le 3bisf, lieu d arts contemporains (aix-en-provence); le vélo théâtre, Pôle régional de développement culturel (apt) et le théâtre La passerelle, scène nationale de gap et des alpes du sud. Vidéos à voir Avec l exposition Mouvinsitu, la Galerie du théâtre s ouvre à la vidéo à travers une installation d étonnants courts-métrages. Partant aux quatre coins du monde à la découverte d architectures poétiques dont ils font leur terrain d expérimentations, les deux artistes ont fabriqué des courts métrages qui questionnent l obligation qui nous est faite aujourd hui de nous adapter constamment à un environnement mouvant. Les images réalisées utilisent tous les trucages et les anciennes techniques cinématographiques mises en boucle, cadrages, illusions d optiques pour désorienter nos sens et nous donner l illusion de visionner des rêves. Dans cette exposition, chaque court-métrage sera présenté dans un dispositif particulier, le tout formant une scénographie globale que le spectateur sera invité à parcourir à la manière d un labyrinthe.

3 Note d intention Nous avons choisi d étaler ce projet dans le temps, afin de nous imprégner d ambiances de lieux abandonnés et constituer pendant les deux premières années un vivier d images filmiques, parmi lesquelles nous pourrons puiser nos sources d inspiration, transposées ensuite en une pièce chorégraphique. Les axes de réflexion La pièce chorégraphique issue de ce projet jouera avec les conventions de la représentation, dérapera entre fiction, imaginaire et réalité, en utilisant cette fois-ci sur scène, les procédés de montage du cinéma (ellipses temporelles, zoom sonore, champs/contre champs, hors champ, montage alterné, répétitions... ). Cette transposition du cinéma sur le plateau s'opèrera aussi d un point de vue chorégraphique. La physicalité y sera abordée par la mise en aplat que procure l écran en 2D, la défragmentation du mouvement, les accélérés, les ralentis, les boucles... Le corps y sera malmené, comme pour mettre en évidence son inadaptation provoquée par la perte de repère d une société de l'image et de l'urgence. Cette urgence et cette mise en danger laisseront place à la fragilité des corps, comme le fait le burlesque dans sa relation avec des situations tragiques. Par le détournement de ces conventions filmiques, il s'agira d'opérer des glissements d'identités, de flouter la réalité avec l'imaginaire et le rêve et de tenter d'ouvrir de nouveaux espaces poétiques. Modalité de relation à l espace Notre démarche s attaquant à la perception de la réalité, nous tentons d offrir une prise de recul sur l appréhension de l espace. Nous proposons au spectateur un nouvel angle d observation, lui donnant quelques clefs de construction des conventions de cette réalité, lui offrant la possibilité de jouer avec, jusqu à le retourner dans une perte de repère, ou lui offrant la possibilité de se créer d autres références. Comment le réel peut-il devenir fictionnel? Comment le naturel peut- il devenir un décor? Pour nos films, nous partons à l autre bout du monde, chercher des architectures poétiques et décadentes qui ont perdu leur réalité, mais qui créent de nouveaux espaces poétiques. Nous nous posons actuellement la même question pour notre pièce. Un théâtre mis à nu peut devenir un terrain de jeu idéal, où chaque outil technique (perches, projecteurs, tapis de danse, pendrillons, ) offre déjà d énormes possibilités de propositions quand on les sort de la convention de l invisible. La question de l espace est prédominante dans nos films et notre pièce en cours de création : comment l espace contextualise-t-il notre relation au monde? Comment influence-t-il la relation entre les personnes qui peuplent cet espace? L espace est pourtant de plus en plus une construction de l homme, qui passe peu à peu du statut d artisan à celui de victime. Alors pour sortir de ce phénomène, il ne reste que le vide vers lequel se retourner, une autre thématique qui nous est chère Les protagonistes qui traversent nos pièces incarnent la posture de l homme faible, celui qui n arrive pas à s adapter de à la réalité, aux changements de contextes induits par l espace. Ces personnages prennent le risque d'être qualifiés de fous, parce qu ils ont conscience d'appartenir à un tout, ou au destin du monde. Boris Gibé et Florent Hamon, directeurs artistique

4 Biographies La compagnie Les Choses de rien Fondateur et directeur artistique de la Cie Les Choses de Rien, Boris Gibé, issu du cirque, y développe depuis 2004 un univers bricolé, intime et propice à l émotion. Principal collaborateur artistique de la compagnie depuis sa création, Florent Hamon, danseur, chorégraphe et vidéaste, codirige le projet de création Mouvinsitu avec Boris Gibé. Après avoir créé la performance Installation tripode en 2005, le spectacle sous chapiteau Le Phare en 2006, Bull en 2008, et Les Fuyantes en 2011, la compagnie Les Choses de Rien poursuit sa recherche d un langage artistique original où danse acrobatique, cirque aérien, théâtre physique, musique et technologie se mêlent pour approcher une poétique du mouvement à l état brut. La recherche des Choses de Rien s articule essentiellement autour de la perception du monde, de la mise en perspective, et de la recherche du point de fuite. D une histoire commune provenant d une vie itinérante circassienne et d une même volonté à s affranchir de leur pratique initiale pour s orienter vers l écriture d une nouvelle forme de langage chorégraphique, Boris Gibé et Florent Hamon poussent leur corps jusqu à ses limites physiques. Les techniques gestuelles des interprètes se construisent à partir de la dramaturgie du spectacle, qui elle-même se nourrit de tous les médiums qui la composent (sons, lumière, machinerie, images vivantes et numériques,...). Boris Gibé, circassien, danseur, vidéaste Immergé dès son plus jeune âge dans le monde du cirque, Boris Gibé connaît ses premières expériences professionnelles à l âge de douze ans. Cofondateur de la Cie Zampanos en 1996, il tourne quatre créations qui sillonnent les villages de France et 14 pays d Afrique en Il collabore ensuite avec : le Cirque Médrano, la Cie Cahin Caha, la Cie DCA (Philippe Decouflé), les Ogres de Barback, le Cirque Electrique, le Cirque Pocheros, la Cie Christophe Haleb-La Zouze, la Cie Les Cambrioleurs Julie Bérès, Kitsou Dubois... Début 2004, Boris Gibé fonde la compagnie Les Choses de Rien et crée Le Phare qui reçoit la bourse Beaumarchais- SACD et le prix Jeunes Talents Cirque Il crée ensuite Installation Tripode, Bull et Les Fuyantes, (accueilli à La passerelle en 2011). Florent Hamon, circassien, danseur, vidéaste Connecté au cirque depuis l'âge de 10 ans, il suit des études d audiovisuel avant de se tourner vers la danse et d intégrer la formation ex.e.r.ce 07 codirigée par Mathilde Monnier et Xavier Le Roy au CCN de Montpellier. Il travaille ensuite comme danseur avec Yann Lheureux, Laure Bonicel et Anne Lopez. En parallèle, il collabore avec la compagnie Les Choses de Rien et apporte régulièrement un regard vidéo à la compagnie Chant de balles. Il a créé le concert performance MontÂgne en 2006 et la pièce de danse Ball en Actuellement, il travaille en tant qu'interprète pour le Théâtre Dromesko et les chorégraphes Anne Lopez, Tania Carvahlo et Mathieu Hocquemiller tout en développant un travail personnel autour du collectif nomad'act et avec la compagnie Les Choses de rien.

5 Infos pratiques TarIFs : Plein tarif : 22 Tarif réduit : 17 Tarif 26 ans : 12 Durée : 1h Plus d info : Vidéo : renseignements et réservations : Tel Théâtre La passerelle 137 boulevard Pompidou Gap Cedex CoNTaCT Presse : Hélène Desrues Responsable de la communication Tel