Rapport d audit énergétique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport d audit énergétique"

Transcription

1 Rapport d audit énergétique Version du logiciel 2.0.0#124 Date d enregistrement : Date de modification : Certificat PEB d origine n : 1 Type de bâtiment : APPARTEMENT Type d audit : AUDIT COMPLET DE TYPE 2 Rue : Avenue Pierre Holoffe Année de construction : 1928 Descriptif du bien N : 21 Boîte : Volume protégé : 216 m³ Surface de déperdition (AT) : 150 m² CP : 1342 Localité : Limelette Surface de plancher chauffé (Ach) : 76 m² Niveau d isolation globale du volume protégé U moyen = 2,14 W/m²K selon PAE 2 Évaluation du bien en date du Besoins nets en énergie pour le chauffage Performance énergétique des systèmes de chauffage Performance énergétique des systèmes de production d eau chaude sanitaire (ECS) Pourcentage de la consommation couverte par des énergies renouvelables selon PAE 2 Émissions de gaz carbonique (CO 2 ) Demandeur Auditeur agréé n : NHeijmans Date et signature de l auditeur Nom / Prénom : Dupont, Michel Rue : Avenue Pierre Holoffe N : 21 Boîte : 1 CP : 1342 Localité : Limelette Nom / Prénom : Heijmans, Nicolas Rue : Avenue Pierre Holoffe N : CP : 1342 Boîte : Localité : Limelette Les informations reprises dans ce rapport sont le résultat de l application de la procédure d avis énergétique (PAE 2) visant à évaluer la performance énergétique d un logement.

2 Conclusion 2 L énergie primaire Les systèmes L enveloppe L enveloppe du bâtiment est l ensemble des parois délimitant le volume protégé (murs, planchers, toitures, fenêtres ). Le volume protégé comprend l ensemble des locaux du bâtiment que l on souhaite protéger des déperditions thermiques vers l extérieur, vers le sol ou vers des espaces voisins qui n appartiennent pas à ce volume protégé. Les systèmes comprennent et de production d eau chaude sanitaire mais aussi de refroidissement ainsi que les organes auxiliaires nécessaires à leur fonctionnement. L énergie primaire utilisée pour le confort thermique d un logement permet d évaluer l impact de ce logement sur l environnement. POSTES DE L AUDIT Apports solaires. Ils proviennent pour l essentiel de l énergie solaire pénétrant dans le bâtiment par les parois vitrées. Apports internes. Il s agit de la chaleur dégagée par les occupants et les appareils électriques (lampe, électroménager, ordinateur ). Apports via capteurs solaires thermiques. L énergie solaire ainsi captée permet en général de Energie électrique autoproduite. Il s agit de l électricité produite sur place grâce à des panneaux solaires photovoltaïques ou une unité de cogénération. T de confort Énergie primaire T extérieure année climatique type Pertes de chaleur par transmission au travers des parois. Pour les réduire, il faut renforcer l isolation thermique. Le niveau K est un indicateur de la performance thermique de l enveloppe du bâtiment. Plus petit est le niveau K, meilleure est l isolation thermique globale. Pertes de chaleur par les fuites d air Pour les réduire, il faut améliorer l étanchéité à l air de l enveloppe du bâtiment. Pertes de chaleur par ventilation des locaux Ventiler est indispensable pour la santé des occupants et la salubrité du bâtiment. et la récupération quasi-complète de la chaleur. Pertes de ch Les besoins nets en énergie (BNE) et pour la production de l eau chaude sanitaire. Énergie consommée par les auxiliaires. Il s agit des équipements électriques (circulateurs, ventilateurs ) ou veilleuse nécessaire Énergie consommée pour le refroidissement. (par la cheminée, les tuyaux ). Pertes de chaleur de l installation d eau chaude sanitaire (par la cheminée, le ballon de stockage, les tuyaux ). l eau chaude sanitaire en tenant compte des pertes des installations, de la consommation des auxiliaires et du refroidissement éventuel. Pertes de transformation. C est l énergie perdue lors de la transformation d une énergie primaire en une énergie utilisable dans le bâtiment. Par exemple, pour une unité d énergie électrique utilisée dans un logement, la centrale électrique doit consommer 2,5 unités d énergie primaire C est la transformation la plus défavorable. L énergie primaire C est l énergie directement prélevée à la planète. Elle comprend l énergie consommée ainsi que les pertes nécessaires pour transformer la matière première (pétrole, gaz, uranium) en énergie utilisable (mazout, gaz naturel, électricité).

3 Conclusion 3 DESCRIPTIF DE L ENVELOPPE Volume protégé et ses parois Appartement au dernier étage de l'immeuble. 3 façades vers l'extérieur. En dessous de combles non aménagés Étanchéité à l air Probablement mauvaise (inconnue) Documents mis à disposition de l auditeur Certificat Factures énergétiques Plans Cahier de charge

4 Conclusion 4 ÉVALUATION SITUATION EXISTANTE AMÉLIORATION PROJETÉE PAR LE DEMANDEUR AMÉLIORATION CONSEILLÉE PAR L AUDITEUR L enveloppe U moyen = 2,14 W/m²K U moyen = 0,75 W/m²K U moyen = 0,52 W/m²K estimé suivant PAE2 estimé suivant PAE2 estimé suivant PAE2 Besoins nets en énergie pour le chauffage Les systèmes Pertes chauffages Pertes chauffages Pertes chauffages Pertes ECS Pertes ECS Pertes ECS L énergie primaire Consommation en énergie finale L environnement Énergies renouvelables Consommation en énergie primaire Émissions de CO 2 * 1 tonne de CO 2 équivaut à rouler 8400 km en diesel (4,5 l / 100 km) ou essence (5 l / 100 km) ou encore à un aller-retour Bruxelles-Lisbonne en avion (par passager).

5 Conclusion 5 SITUATION EXISTANTE Voir détail parois BILAN ÉNERGÉTIQUE ANNUEL L énergie primaire Les systèmes L enveloppe T de confort T extérieure Pour maintenir la température de confort voulue, les pertes de chaleur par l enveloppe doivent être compensées par les apports de chaleur(apports solaires, internes et par chauffage). En additionnant les BNE pour le chauffage et l ECS et en prenant en compte les postes ci-contre, on obtient l énergie consommée. Pertes par les parois U moyen = 2,14 W/m²K Pertes par les fuites d air Mauvaise étanchéité L énergie primaire est l énergie directement prélevée à la planète. Elle comprend l énergie consommée ainsi que les pertes nécessaires pour transformer la matière première (pétrole, gaz, uranium) en énergie utilisable (mazout, gaz naturel, électricité). L auto-production d électricité est valorisée. Le recours à l électricité du réseau public est fortement pénalisé (x 2,5). Pertes par ventilation Apports solaires Apports internes Besoins nets en énergie pour l eau chaude sanitaire kwh kwh kwh kwh + 0 kwh Besoins nets en énergie pour le chauffage = kwh Pertes des systèmes de chauffage Voir détail systèmes Pertes des syst. d eau chaude sanitaire Consommation pour les auxiliaires Consommation pour le refroidissement Apports du solaire thermique + kwh + kwh + kwh + kwh - kwh Énergie finale consommée = kwh Apport du solaire photovoltaïque Apport de la cogénération Énergie utilisée pour la transformation - kwh - kwh + kwh Énergie primaire = kwh null

6 Conclusion 6 Nouvelle lucarne en façade. Commentaires de l auditeur Voir détail parois SITUATION EXISTANTE avec modification du volume protégé et/ou des secteurs énergétiques BILAN ÉNERGÉTIQUE ANNUEL Pertes par les parois Pertes par les fuites d air Pertes par ventilation Apports solaires Apports internes Besoins nets en énergie pour l eau chaude sanitaire U moyen = 2,2 W/m²K Mauvaise étanchéité kwh kwh kwh kwh + 0 kwh Besoins nets en énergie pour le chauffage = kwh Voir détail systèmes Pertes des systèmes de chauffage Pertes des syst. d eau chaude sanitaire Consommation pour les auxiliaires Consommation pour le refroidissement Apports du solaire thermique + kwh + kwh + kwh + kwh - kwh Énergie finale consommée = kwh Apport du solaire photovoltaïque Apport de la cogénération Énergie utilisée pour la transformation - kwh - kwh + kwh Énergie primaire = kwh null

7 Conclusion 7 DÉTAIL PAROIS Réf. Dénomination Label Surface [m²] U [W/m²K] Pertes... [%]...par rapport à la consommation d énergie finale Pertes par la paroi [kwh] Origine de l info T1 plafond sous combles 66,21 1,9 17, Vérifié T2 brisis 29,37 1,9 7, Vérifié T3 plateforme des lucarnes 4,84 2 1, Vérifié M1 Mur plein dans le bas 16,53 1,4 3, Vérifié M2 Faces et côtés lucarnes 16,9 2 4, Vérifié F1 Fenêtre en bois simple vitrage 16, , Vérifié Total 47,18 % Total kwh

8 Conclusion 8 Commentaires de l auditeur Le propriétaire souhaite - poser un matelas de 10 cm de laine minérale sur le plancher du grenier - remplacer les châssis - isoler les murs par l'intérieur (panneau complexe XPE 5 cm) - isoler les brisis par l'intérieur (panneau complexe XPE 5 cm) Les épaiseurs prévues ne permettent pas de subsides. Pertes par les parois U moyen = 0,75 W/m²K AMÉLIORATION PROJETÉE PAR LE DEMANDEUR Pertes par les fuites d air Mauvaise étanchéité BILAN ÉNERGÉTIQUE ANNUEL Pertes par ventilation Apports solaires Apports internes Besoins nets en énergie pour l eau chaude sanitaire kwh kwh kwh kwh + 0 kwh Besoins nets en énergie pour le chauffage = kwh Pertes des systèmes de chauffage Pertes des syst. d eau chaude sanitaire Consommation pour les auxiliaires Consommation pour le refroidissement Apports du solaire thermique + kwh + kwh + kwh + kwh - kwh Énergie finale consommée = kwh En grisé : les parties inchangées par rapport à la situation Apport du solaire photovoltaïque Apport de la cogénération Énergie utilisée pour la transformation - kwh - kwh + kwh Énergie primaire = kwh null

9 Conclusion 9 AMÉLIORATION PROJETÉE PAR LE DEMANDEUR - SCÉNARIO AVANT AMÉLIORATION APRÈS AMÉLIORATION /an ans Priorité Référence Performance Label Pertes en % Recommandations Performance Label Gains Économie 1 T1 2 F1 3 M1 3 T3 3 M2 3 T2 1,90 5,00 1,40 2,00 2,00 1,90 17,88 % Isolation du plancher des combles 16,83 % Remplacement complet 5,56 % Isolation par l intérieur 2,50 % Remplacement complet 9,04 % Isolation par l intérieur 17,20 % Isolation par l intérieur 0,36 1,97 0,53 0,60 0,54 1,20 Coût estimé* Subsides Temps de retour kwh kwh kwh kwh kwh kwh Scénario complet * Coût estimé : suivant les techniques ou matériaux retenus, le coût des travaux peut varier fortement. Un budget réel ne pourra être évalué que sur base de devis ou de soumissions d entrepreneurs exécutants.

10 Conclusion 10 AMÉLIORATION PROJETÉE PAR LE DEMANDEUR - DÉTAIL DES INTERVENTIONS 1 T1 : plafond sous combles - Isolation du plancher des combles 66,21 m² Voir brochure p. 32 AVANT AMÉLIORATION - COMPOSITION Bois massif 0,022 0,18 0,122 Lame d'air non ventilée 0,18-0, ,2 R total = somme de tous les R de la paroi 0,52 U = 1/R total = 1,90 W/m²K APRÈS AMÉLIORATION - COMPOSITION Laine minérale (MW) 0,1 0,044 2,273 Bois massif 0,022 0,18 0,122 Lame d'air non ventilée 0,18-0, ,2 R total = somme de tous les R de la paroi 2,79 U = 1/R total = 0,36 W/m²K 2 F1 : Fenêtre en bois simple vitrage - Remplacement complet 16,76 m² Voir brochure p. 31 AVANT AMÉLIORATION APRÈS AMÉLIORATION Simple fenêtre Simple fenêtre Simple vitrage U g = 5,7 W/m²K DV haut rendement - instal. >= 2000 U g = 1,4 W/m²K Châssis bois U f = 2,2 W/m²K Châssis bois U f = 2,2 W/m²K U W = 5,00W/m²K g = 0,68 U W = 1,97W/m²K g = 0,45

11 Conclusion 11 AMÉLIORATION PROJETÉE PAR LE DEMANDEUR - DÉTAIL DES INTERVENTIONS 3 M1 : Mur plein dans le bas - Isolation par l intérieur 16,53 m² Voir brochure p. 34 AVANT AMÉLIORATION - COMPOSITION Briques (type inconnu) 0,4 0,76 0,526 Enduit de plâtre 0,015 0,52 0, ,17 R total = somme de tous les R de la paroi 0,73 U = 1/R total = 1,40 W/m²K APRÈS AMÉLIORATION - COMPOSITION Briques (type inconnu) 0,4 0,76 0,526 Enduit de plâtre 0,015 0,52 0,029 Polyéthylène extrudé (PEF) 0,05 0,045 1,111 Plaque de plâtre, < 1,4 cm 0,009-0, ,17 R total = somme de tous les R de la paroi 1,89 U = 1/R total = 0,53 W/m²K

12 Conclusion 12 AMÉLIORATION PROJETÉE PAR LE DEMANDEUR - DÉTAIL DES INTERVENTIONS 3 T3 : plateforme des lucarnes - Remplacement complet 4,84 m² Voir brochure p. 32 AVANT AMÉLIORATION - COMPOSITION Membrane bitumineuse 0,007 0,23 0,03 Bois massif 0,024 0,18 0,133 Lame d'air non ventilée 0,18-0, ,14 R total = somme de tous les R de la paroi 0,5 U = 1/R total = 2,00 W/m²K APRÈS AMÉLIORATION - COMPOSITION Membrane bitumineuse 0,007 0,23 0,03 Bois massif 0,024 0,18 0,133 Lame d'air non ventilée 0,18-0,16 Polystyrène expansé (EPS) 0,05 0,045 1,111 Plaque de plâtre, < 1,4 cm 0,009-0, ,14 R total = somme de tous les R de la paroi 1,66 U = 1/R total = 0,60 W/m²K

13 Conclusion 13 AMÉLIORATION PROJETÉE PAR LE DEMANDEUR - DÉTAIL DES INTERVENTIONS 3 M2 : Faces et côtés lucarnes - Isolation par l intérieur 16,9 m² Voir brochure p. 34 AVANT AMÉLIORATION - COMPOSITION Bois massif 0,024 0,2 0,12 Lame d'air non ventilée 0,15-0, ,17 R total = somme de tous les R de la paroi 0,51 U = 1/R total = 2,00 W/m²K APRÈS AMÉLIORATION - COMPOSITION Bois massif 0,024 0,18 0,133 Lame d'air non ventilée 0,15-0,18 Polystyrène extrudé (XPS) 0,05 0,038 1, ,17 R total = somme de tous les R de la paroi 1,84 U = 1/R total = 0,54 W/m²K

14 Conclusion 14 AMÉLIORATION PROJETÉE PAR LE DEMANDEUR - DÉTAIL DES INTERVENTIONS 3 T2 : brisis - Isolation par l intérieur 29,37 m² Voir brochure p. 32 AVANT AMÉLIORATION - COMPOSITION Ardoises (tuiles) 0,01-0 Lame d'air fortement ventilée 0,04-0 Bois massif 0,024 0,18 0,133 Lame d'air non ventilée 0,18-0, ,2 R total = somme de tous les R de la paroi 0,53 U = 1/R total = 1,90 W/m²K APRÈS AMÉLIORATION - COMPOSITION Ardoises (tuiles) 0,01-0 Lame d'air fortement ventilée 0,04-0 Bois massif 0,024 0,18 0,133 Lame d'air non ventilée 0,18-0,16 Polystyrène extrude (XPS) 0,05 0,054 0,226 Plaque de plâtre, < 1,4 cm 0,009-0, ,2 R total = somme de tous les R de la paroi 0,81 U = 1/R total = 1,20 W/m²K

15 Conclusion 15 Commentaires de l auditeur L'accès au prime n'est pas obtenu à cause de la résistance thermique minimale à obtenir. AMÉLIORATION CONSEILLÉE PAR L AUDITEUR BILAN ÉNERGÉTIQUE ANNUEL Pertes par les parois Pertes par les fuites d air Pertes par ventilation Apports solaires Apports internes Besoins nets en énergie pour l eau chaude sanitaire U moyen = 0,52 W/m²K Bonne étanchéité kwh kwh kwh kwh + 0 kwh Besoins nets en énergie pour le chauffage = kwh Pertes des systèmes de chauffage Pertes des syst. d eau chaude sanitaire Consommation pour les auxiliaires Consommation pour le refroidissement Apports du solaire thermique + kwh + kwh + kwh + kwh - kwh Énergie finale consommée = kwh En grisé : les parties inchangées par rapport à la situation Apport du solaire photovoltaïque Apport de la cogénération Énergie utilisée pour la transformation - kwh - kwh + kwh Énergie primaire = kwh null

16 Conclusion 16 AMÉLIORATION CONSEILLÉE PAR L AUDITEUR - SCÉNARIO AVANT AMÉLIORATION APRÈS AMÉLIORATION /an ans Priorité Référence Performance Label Pertes en % Recommandations Performance Label Gains Économie 1 T1 2 T2 2 T3 2 M2 1,90 1,90 2,00 2,00 17,88 % Isolation du plancher des combles 11,64 % Isolation par l intérieur 2,45 % Isolation par l intérieur 8,92 % Remplacement complet 0,22 0,46 0,35 0,38 Coût estimé* Subsides Temps de retour kwh kwh kwh kwh Étanchéité à l air mauvaise 7,57 % Améliorer l étanchéité à l air bonne kwh F1 4 M1 5,00 1,40 29,09 % Remplacement complet 11,20 % Isolation par l intérieur 1,97 0, kwh kwh Scénario complet * Coût estimé : suivant les techniques ou matériaux retenus, le coût des travaux peut varier fortement. Un budget réel ne pourra être évalué que sur base de devis ou de soumissions d entrepreneurs exécutants.

17 Conclusion 17 AMÉLIORATION CONSEILLÉE PAR L AUDITEUR - DÉTAIL DES INTERVENTIONS 1 T1 : plafond sous combles - Isolation du plancher des combles 66,21 m² Voir brochure p. 32 AVANT AMÉLIORATION - COMPOSITION Bois massif 0,022 0,18 0,122 Lame d'air non ventilée 0,18-0, ,2 R total = somme de tous les R de la paroi 0,52 U = 1/R total = 1,90 W/m²K APRÈS AMÉLIORATION - COMPOSITION Laine minérale (MW) 0,18 0,044 4,091 Bois massif 0,022 0,18 0,122 Lame d'air non ventilée 0,18-0, ,2 R total = somme de tous les R de la paroi 4,61 U = 1/R total = 0,22 W/m²K

18 Conclusion 18 AMÉLIORATION CONSEILLÉE PAR L AUDITEUR - DÉTAIL DES INTERVENTIONS 2 T2 : brisis - Isolation par l intérieur 29,37 m² Voir brochure p. 32 AVANT AMÉLIORATION - COMPOSITION Ardoises (tuiles) 0,01-0 Lame d'air fortement ventilée 0,04-0 Bois massif 0,024 0,18 0,133 Lame d'air non ventilée 0,18-0, ,2 R total = somme de tous les R de la paroi 0,53 U = 1/R total = 1,90 W/m²K APRÈS AMÉLIORATION - COMPOSITION Ardoises (tuiles) 0,01-0 Lame d'air fortement ventilée 0,04-0 Bois massif 0,024 0,18 0,133 Cellulose soufflée 0,18 0,08 1,8 * Pare-vapeur 0, ,2 R total = somme de tous les R de la paroi 2,17 U = 1/R total = 0,46 W/m²K * Cette valeur R répond à d autres règles de calcul

19 Conclusion 19 AMÉLIORATION CONSEILLÉE PAR L AUDITEUR - DÉTAIL DES INTERVENTIONS 2 T3 : plateforme des lucarnes - Isolation par l intérieur 4,84 m² Voir brochure p. 32 AVANT AMÉLIORATION - COMPOSITION Membrane bitumineuse 0,007 0,23 0,03 Bois massif 0,024 0,18 0,133 Lame d'air non ventilée 0,18-0, ,14 R total = somme de tous les R de la paroi 0,5 U = 1/R total = 2,00 W/m²K APRÈS AMÉLIORATION - COMPOSITION Membrane bitumineuse 0,007 0,23 0,03 Bois massif 0,024 0,18 0,133 Laine minérale (MW) 0,18 0,044 2,528 * - - 0,14 R total = somme de tous les R de la paroi 2,87 U = 1/R total = 0,35 W/m²K * Cette valeur R répond à d autres règles de calcul 2 M2 : Faces et côtés lucarnes - Remplacement complet 16,9 m² - AVANT AMÉLIORATION - COMPOSITION Bois massif 0,024 0,2 0,12 Lame d'air non ventilée 0,15-0, ,17 APRÈS AMÉLIORATION - COMPOSITION Bois massif 0,024 0,2 0,12 Laine minérale (MW) 0,15 0,044 2,329 * - - 0,17 R total = somme de tous les R de la paroi 0,51 U = 1/R total = 2,00 W/m²K R total = somme de tous les R de la paroi 2,66 U = 1/R total = 0,38 W/m²K * Cette valeur R répond à d autres règles de calcul

20 Conclusion 20 AMÉLIORATION CONSEILLÉE PAR L AUDITEUR - DÉTAIL DES INTERVENTIONS 2 Améliorer l étanchéité à l air Voir brochure p. 36 à 39 Qualité étanchéité à l air due volume protégé Probablement mauvaise Débit de fuite : valeur en l abscence de test d étanchéité : 12 m³/(h.m²) Qualité étanchéité à l air due volume protégé Moyenne Débit de fuite : objectif : 3 m³/(h.m²) (résultat à confirmer par un test d étanchéité) Améliorer l étanchéité à l air permettra de diminuer vos consommations, puisque vous n aurez pas à chauffer de l air froid qui entre inutilement et de manière incontrôlée dans votre bâtiment. Il est important de garder à l esprit que l étanchéité à l air s inscrit dans une démarche globale, incluant l amélioration de l isolation thermique et de la ventilation. Il est recommandé d assurer des débits de renouvellement d air suffisant grâce à un système de ventilation avant l amélioration significative de l étanchéité à l air. Voir brochure page 36 à F1 : Fenêtre en bois simple vitrage - Remplacement complet 16,76 m² Voir brochure p. 31 AVANT AMÉLIORATION APRÈS AMÉLIORATION Simple fenêtre Simple fenêtre Simple vitrage U g = 5,7 W/m²K DV haut rendement - instal. >= 2000 U g = 1,4 W/m²K Châssis bois U f = 2,2 W/m²K Châssis bois U f = 2,2 W/m²K U W = 5,00W/m²K g = 0,68 U W = 1,97W/m²K g = 0,45

21 Conclusion 21 AMÉLIORATION CONSEILLÉE PAR L AUDITEUR - DÉTAIL DES INTERVENTIONS 4 M1 : Mur plein dans le bas - Isolation par l intérieur 16,53 m² Voir brochure p. 34 AVANT AMÉLIORATION - COMPOSITION Briques (type inconnu) 0,4 0,76 0,526 Enduit de plâtre 0,015 0,52 0, ,17 R total = somme de tous les R de la paroi 0,73 U = 1/R total = 1,40 W/m²K APRÈS AMÉLIORATION - COMPOSITION Briques (type inconnu) 0,4 0,76 0,526 Enduit de plâtre 0,015 0,52 0,029 Polystyrène expansé (EPS) 0,05 0,045 1,111 Plaque de plâtre, 1.4 cm 0,015-0, ,17 R total = somme de tous les R de la paroi 1,92 U = 1/R total = 0,52 W/m²K

22 Conclusion 22 Légende CONCLUSION Pertes par les parois projetée conseillée Pertes par les fuites d air 100 % -59 % -74 % Pertes par ventilation Pertes et besoins Gains Besoins en eau chaude sanitaire Pertes des installations de chauffage Pertes des installations d eau chaude sanitaire Consommation électrique des auxiliaires Consommation électrique pour le refroidissement Pertes de transformation Apports solaires thermiques Apports solaires et internes Apports solaires photovoltaïques ou cogénération Pertes et besoins Gains Besoins nets en énergie pour le chauffage Pertes et besoins Gains Besoins nets en énergie pour le chauffage Pertes et besoins Gains Besoins nets en énergie pour le chauffage

Volume protégé. Surface de plancher chauffée

Volume protégé. Surface de plancher chauffée Volume protégé Le volume protégé d un logement reprend tous les espaces du logement que l on souhaite protéger des déperditions thermiques que ce soit vers l extérieur, vers le sol ou encore des espaces

Plus en détail

Que nous enseigne la base de données PAE?

Que nous enseigne la base de données PAE? Que nous enseigne la base de données PAE? Séminaire auditeurs PAE 8 juin 2009 Nicolas Heijmans, ir Division Energie et Climat CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction 00/00/2006 Contenu

Plus en détail

Logement certifié. médiocre. absent

Logement certifié. médiocre. absent Logement certifié Rue : Rue Lalou n : 18 CP : 1495 Localité : Marbais Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale d énergie

Plus en détail

Version de test - sans valeur

Version de test - sans valeur Logement certifié Rue : Drève des Marguerites n : 55 CP : 7850 Localité : Petit-Enghien Certifié comme : Maison unifamilale Date de construction : 2000 Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Rue du Collège n : 30 boîte : C4 CP : 6830 Localité : Bouillon Certifié comme : Appartement Date de construction : En ou après 1990 Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

Logement certifié. Date : 26/10/2015. Signature :

Logement certifié. Date : 26/10/2015. Signature : Logement certifié Rue : Rue Bois l'evêque n : 128 CP : 4040 Localité : Herstal Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

Logement certifié. Date : 06/11/2015. Signature :

Logement certifié. Date : 06/11/2015. Signature : Logement certifié Rue : Rue des Clairs Chênes n : 15 CP : 5650 Localité : Walcourt Certifié comme : Appartement Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

Logement certifié. Date : 10/03/2015. Signature :

Logement certifié. Date : 10/03/2015. Signature : Logement certifié Rue : Rue de Tombeek n : 2 boîte : 22 CP : 1331 Localité : Rosières Certifié comme : Maison unifamilale Date de construction : 2010 Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Rue des Grands-Prés n : 62 CP : 4032 Localité : Chênée Certifié comme : Maison unifamilale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue de Dison N : 95/97 Boîte : 1er étage CP : 4800 Localité : Verviers Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue de Dison N : 95/97 Boîte : 1er étage CP : 4800 Localité : Verviers Type de bâtiment : CP : 4800 Localité : Verviers Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : pas de référence Construction :

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Rue Léonard Jehotte n : 29 CP : 4040 Localité : Herstal Certifié comme : Maison unifamilale Date de construction : Entre 1946 et 1960 Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

Copie non signée en attente de paiement : non valable pour l acte authentique

Copie non signée en attente de paiement : non valable pour l acte authentique Rue : Rue du Neufmoustier n : 1 CP : 4500 A Espec 0 Exigences PEB Réglementation 2010 Performance moyenne du parc immobilier wallon en 2010 Localité : Huy Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction

Plus en détail

Logement certifié. médiocre. absent. Date : 19/10/2015

Logement certifié. médiocre. absent. Date : 19/10/2015 Logement certifié Rue : Rue des Bourgeois n : 24 CP : 1495 Localité : Villers-la-Ville Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Entre 1919 et 1945 Performance énergétique La consommation

Plus en détail

Logement certifié. Date : 13/11/2015. Signature :

Logement certifié. Date : 13/11/2015. Signature : Logement certifié Rue : Rue du Calvaire n : 282 CP : 4000 Localité : Liège(4000) Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Entre 1919 et 1945 Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

Logement certifié. médiocre. absent. Date : 25/03/2015

Logement certifié. médiocre. absent. Date : 25/03/2015 Logement certifié Rue : Chemin Saint-Pierre n : 64 CP : 1400 Localité : Nivelles Certifié comme : Maison unifamilale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

Logement certifié. Date : 14/11/2015. Signature :

Logement certifié. Date : 14/11/2015. Signature : Logement certifié Rue : Waldring n : 31 A CP : 4730 Localité : Hauset Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale d énergie

Plus en détail

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 27/05/2005 Numéro de référence du permis : PU 2005/067 Construction : 2006 Version

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Calabosse n : 42 CP : 4831 Localité : Bilstain Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale d énergie

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue Jean Haust N : 122 Boîte : CP : 4000 Localité : Liège(4000) Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue Jean Haust N : 122 Boîte : CP : 4000 Localité : Liège(4000) Type de bâtiment : CP : 4000 Localité : Liège(4000) Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole:

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Walk n : 182 CP : 4950 Localité : Waimes Certifié comme : Maison unifamilale Date de construction : Entre 1986 et 1990 Performance énergétique La consommation théorique totale d

Plus en détail

Logement certifié. 8 720 kwh/an. 109 kwh/m².an. Date : 10/07/2015. Signature :

Logement certifié. 8 720 kwh/an. 109 kwh/m².an. Date : 10/07/2015. Signature : Logement certifié Rue : Rue des Combattants n : 68 boîte : 4 CP : 6880 Localité : Bertrix Certifié comme : Appartement Date de construction : 1998 Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue Jean Haust N : 122 Boîte : CP : 4000 Localité : Liège(4000) Impact sur l'environnement - émissions de CO 2

Données administratives. Rue : Rue Jean Haust N : 122 Boîte : CP : 4000 Localité : Liège(4000) Impact sur l'environnement - émissions de CO 2 CP : 4000 Localité : Liège(4000) Impact sur l'environnement - émissions de CO 2 Émissions de CO 2 du bâtiment : 14799 kg CO 2/an Émissions de CO 2 spécifiques : 66 kg CO 2/m².an Description du bâtiment

Plus en détail

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 03/04/2008 Numéro de référence du permis : UCP3/2007/316 Construction : 2012 Version du protocole:

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Rue Sainry n : 26 CP : 4870 Localité : Forêt Certifié comme : Maison unifamilale Date de construction : Entre 1919 et 1945 Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

Logement certifié. Date : 06/08/2015. Signature :

Logement certifié. Date : 06/08/2015. Signature : Logement certifié Rue : Rue Dechamps n : 19 CP : 7170 Localité : Manage Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale d énergie

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue de la Vouée Juetta N : 19 Boîte : CP : 4600 Localité : Richelle Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue de la Vouée Juetta N : 19 Boîte : CP : 4600 Localité : Richelle Type de bâtiment : CP : 4600 Localité : Richelle Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction :

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Rue des Augustins n : 36 CP : 6830 Localité : Bouillon Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Avant ou en 1918 Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

Logement certifié. Date : 07/08/2015. Signature :

Logement certifié. Date : 07/08/2015. Signature : Logement certifié Rue : Rue de Tilleur n : 116 CP : 4420 Localité : Saint-Nicolas Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Avant ou en 1918 Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 24/06/1992 Numéro de référence du permis : 92/39 Construction : 1993 Version

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Rue de l'industrie n : 1 boîte : 022 CP : 6000 Localité : Charleroi Certifié comme : Appartement Date de construction : Entre 1971 et 1980 Performance énergétique La consommation

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue de la Station N : 42 Boîte : CP : 6850 Localité : Paliseul Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue de la Station N : 42 Boîte : CP : 6850 Localité : Paliseul Type de bâtiment : CP : 6850 Localité : Paliseul Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole:

Plus en détail

ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT

ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT Réhabilitation du bâtiment «Mendès France» à Auch 12 logements au standard «BBC Effinergie Rénovation» pour l OPH 32 Octobre 2011

Plus en détail

Données administratives. Rue : Avenue des Combattants N : 70 Boîte : CP : 1490 Localité : Court-Saint-Etienne Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Avenue des Combattants N : 70 Boîte : CP : 1490 Localité : Court-Saint-Etienne Type de bâtiment : CP : 1490 Localité : Court-Saint-Etienne Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole:

Plus en détail

Rénovation thermique de votre logement

Rénovation thermique de votre logement Audits et conseils énergétiques Rénovation thermique de votre logement Réalisé par : Guy LAMOUR Pour : Mr et Mme LEFRANC à LANDAS Le : 19/03/2015 Guy Lamour : conseiller indépendant en rénovation thermique

Plus en détail

Commune de BRIGNOLES

Commune de BRIGNOLES Commune de BRIGNOLES RAPPORT DE DIAGNOSTIC D EVALUATION ENERGETIQUE Maison de village XXX ACDI Agence Centre-var Diagnostic Immobilier - S.A.R.L. au capital de 8 000 euros - R.C.S. de Brignoles n 50 4

Plus en détail

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN Bureau d Etudes Thermiques SCHLIENGER 45, rue de Mulhouse 68210 BALSCHWILLER Tél. 03.89.25.91.95 Fax 03.89.25.91.95 E-mail : sschlienger@free.fr SOMMAIRE

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue du Mistral N : 32 Boîte : CP : 1400 Localité : Nivelles Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue du Mistral N : 32 Boîte : CP : 1400 Localité : Nivelles Type de bâtiment : CP : 1400 Localité : Nivelles Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : 1970 Version du protocole: 22/10/2012

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole: 17/07/2013

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Route de Alle n : 16 boîte : / CP : 6830 Localité : Rochehaut Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Rue Champs-Simon n : 1 boîte : B CP : 6887 Localité : Herbeumont Certifié comme : Appartement Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Rue Sainte-Walburge n : 201 CP : 4000 Localité : Liège(4000) Certifié comme : Maison unifamilale Date de construction : Entre 1919 et 1945 Performance énergétique La consommation

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Boulevard Frère-Orban n : 17 boîte : 1 CP : 4000 Localité : Liège(4000) Certifié comme : Appartement Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue d'omezée N : 2 Boîte : CP : 5600 Localité : Omezée Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue d'omezée N : 2 Boîte : CP : 5600 Localité : Omezée Type de bâtiment : CP : 5600 Localité : Omezée Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole:

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 001 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 001 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole: 17/07/2013

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Rue de l'eglise n : 31 CP : 1410 Localité : Waterloo Certifié comme : Maison unifamilale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

DÉFINISSEZ VOS PRIORITÉS

DÉFINISSEZ VOS PRIORITÉS DÉFINISSEZ VOS PRIORITÉS L'isolation est plus rentable que les équipements de production. Quel objectif? Les pertes de chaleur par le toit et les murs représentent la moitié des dépenses de chauffage.

Plus en détail

Logement certifié. Date : 13/05/2015. Signature :

Logement certifié. Date : 13/05/2015. Signature : Logement certifié Rue : Rue de la Cense n : 47 boîte : 2 CP : 6830 Localité : Rochehaut Certifié comme : Appartement Date de construction : En ou après 2011 Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

PAE RW08/312 0 - RAPPORT COMPLEMENTAIRE. Récapitulatif investissements et primes / crédit d'impôt

PAE RW08/312 0 - RAPPORT COMPLEMENTAIRE. Récapitulatif investissements et primes / crédit d'impôt PAE RW08/312 0 - RAPPORT COMPLEMENTAIRE Récapitulatif investissements et primes / crédit d'impôt Auditeur PAE : Alain Xhonneux Demandeur : Téléphone : 081/85.69.52 Sommaire Généralités 2 1) L audit énergétique

Plus en détail

Logement certifié. Date : 25/03/2015. Signature :

Logement certifié. Date : 25/03/2015. Signature : Logement certifié Rue : Chaussée de Bruxelles n : 199 CP : 6042 Localité : Lodelinsart Certifié comme : Maison unifamilale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

Bureaux Surface nette : 1850 m²

Bureaux Surface nette : 1850 m² - Concours restreint, 3 participants - Rénovation de bureaux - Début 2007 - Maître de l Ouvrage: CREDIBE - Logement - Démarche environnementale Bureaux Surface nette : 1850 m² Concept architectural Fonction

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Rue de Fafchamps n : 69 CP : 4670 Localité : Blégny Certifié comme : Maison unifamilale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

CARACTERISTIQUES du BATIMENT. ENVELOPPE et BATI

CARACTERISTIQUES du BATIMENT. ENVELOPPE et BATI CARACTERISTIQUES du BATIMENT Type de bâtiment : Maison individuelle Année de construction : Entre 1948 et 1974 Forme du bâtiment : Longueur : 12,10 m Largeur : 6,10 m Surface Shon : 109,00 m² Surface hab.

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété «OBIER» 15 rue Claude Bernard NOGENT SUR OISE 31/03/14

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété «OBIER» 15 rue Claude Bernard NOGENT SUR OISE 31/03/14 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété «OBIER» 15 rue Claude Bernard NOGENT SUR OISE 31/03/14 Récapitulatif du l audit énergétique de NOGENT SUR OISE 1 Sommaire I. Introduction... 3 II.

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

CARACTERISTIQUES du BATIMENT

CARACTERISTIQUES du BATIMENT CARACTERISTIQUES du BATIMENT Type de bâtiment : Maison individuelle Année de construction : Entre 1948 et 1974 Forme du bâtiment : Avec décrochement Longueur : 1 m Largeur : 1 m Surface Shon : 202,40 m²

Plus en détail

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur.

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Réduire par 10 les consommations de chauffage Bâtiments existants : besoins en chauffage de 180 à 300 kwh/m².an Objectif :

Plus en détail

Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation

Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation menée avec ARCHIWIZARD Contexte de l étude Mr et Mme LE LOUSTIC viennent d acquérir une maison se situant à Hennebont (56). Peu de travaux

Plus en détail

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 M. Delorme 1 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Marc Delorme Inter Forêt-Bois 42 FR-Saint Etienne 2 3 ème Forum

Plus en détail

DOSSIER D ETUDE THERMIQUE REGLEMENTAIRE RT 2005

DOSSIER D ETUDE THERMIQUE REGLEMENTAIRE RT 2005 DOSSIER D ETUDE THERMIQUE REGLEMENTAIRE RT 2005 Projet de maison individuelle de Monsieur et Madame LORRAIN située à MONTLAUR 31450 Descriptif général L étude suivante a pour objet de présenter les calculs

Plus en détail

Rénovation en maison individuelle : le mix énergétique une solution efficace et abordable?

Rénovation en maison individuelle : le mix énergétique une solution efficace et abordable? Rénovation en maison individuelle : le mix énergétique une solution efficace et abordable? Mardi 7 février 2012 / 10H45-11H45 Maurice DI GIUSTO Président UNA CPC de la CAPEB Jean-Denis HASSENBOELHER Technicien

Plus en détail

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012...

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012... Sommaire Qu est-ce que la RT 2012... 3 Consommation énergétique... 4 Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8 Les avantages de la RT 2012... 9 En résumé... 10 En Résumé Qu est-ce que la RT 2012? Cette

Plus en détail

PROJET. berrand. - Page 1/10 - 87430 VERNEUIL SUR VIENNE. Commentaires divers : Thierry BERRAND 6, rue de prasmounier 87430 VERNEUIL SUR VIENNE

PROJET. berrand. - Page 1/10 - 87430 VERNEUIL SUR VIENNE. Commentaires divers : Thierry BERRAND 6, rue de prasmounier 87430 VERNEUIL SUR VIENNE Logiciel référencé par la marque PROJET berrand 87430 VERNEUIL SUR VIENNE Date de l'étude : Commentaires divers : ARTISAN BERRAND SARL 24/02/2012 perso CLIENT Guy Berrand Thierry BERRAND 6, rue de prasmounier

Plus en détail

certificat de performance énergétique d un logement?

certificat de performance énergétique d un logement? Quelles informations dans le certificat de performance énergétique d un logement? 1. Introduction Les bâtiments représentent plus de 40% de la consommation d énergie de la Communauté européenne. Il est

Plus en détail

Le BBC et son Label ZAC du Centre Ville Ilot Stalingrad Résidence Mosaïque Samedi 22 juin 2013 Le Label BBC - effinergie Pour les constructions neuves : c est concevoir et réaliser des bâtiments dont la

Plus en détail

ETUDE DE DEUX MAISONS A ENERGIE POSITIVE DANS LE CADRE DU PROJET VALLENERGIE

ETUDE DE DEUX MAISONS A ENERGIE POSITIVE DANS LE CADRE DU PROJET VALLENERGIE ETUDE DE DEUX MAISONS A ENERGIE POSITIVE DANS LE CADRE DU PROJET VALLENERGIE L ATELIER DE LA GRANGE EN QUELQUES MOTS L Atelier de la Grange est une équipe de 12 personnes, implantée en zone rurale, à Daverdisse,

Plus en détail

Bâtiment résidentiel existant

Bâtiment résidentiel existant E Certificat de Performance Energetique () N : 20131120026710 Etabli le: 20/11/2013 g., Ah" CP : 7100 Localité : Trivières Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d'urbanisme/unique obtenu

Plus en détail

Annexe 2 : Plan d'occupation des locaux 2009-2010

Annexe 2 : Plan d'occupation des locaux 2009-2010 Annexe 2 : Plan d'occupation des locaux 2009-2010 08h. 12h. 13h. 17h. 18h. 22h. lundi mardi mercredi jeudi vendredi samedi dimanche École École École École École Clubs Manifestation École École Clubs École

Plus en détail

BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE

BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE Ce Bilan thermique simplifié a été réalisé à l aide du logiciel DIALOGIE Il a permis d estimer, à partir des informations recueillies lors d une visite d un technicien

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE RÉSIDENCE DES ORMES À MONTREUIL

AUDIT ÉNERGÉTIQUE RÉSIDENCE DES ORMES À MONTREUIL Montreuil, le 10 mars 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE RÉSIDENCE DES ORMES À MONTREUIL Réunion Intermédiaire Florent LOUSSOUARN DES TEXTES RÉGLEMENTAIRES Bâtiments avant 1974 1 er choc pétrolier RT 74 Décret affichage

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES

L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES ARCHITECTURE ET CREATION Rue Jules Antheunis n 44/1-7030 MONS - Tél. : 065/36.46.07 & Fax : 065/35.50.09 -

Plus en détail

La rénovation. thermique. Rénover sa maison pour une isolation performante!

La rénovation. thermique. Rénover sa maison pour une isolation performante! PRÉFET La rénovation thermique Rénover sa maison pour une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans Les réglementations thermiques successives ont permis l amélioration

Plus en détail

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR Logiciel référencé par la marque PROJET SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY Date de l'étude : ARTISAN 05.01.2011 CLIENT SARL LECLERC Désiré SCI LA PLUME ROUGE Damien LECLERC 1 rue du

Plus en détail

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges SA LE TOIT VOSGIEN BP 31 88100 SAINT-DIE-DES-VOSGES / F. LAUSECKER ARCHITECTE /

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 La Réglementation Thermique 2012 Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Introduction Depuis le 1 er janvier 2013, une nouvelle réglementation thermique s applique à

Plus en détail

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Séminaire : Rénovation énergétique pour ménages à bas revenus 8 octobre 2010 Brussels Table des matières Quelques

Plus en détail

Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux

Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux En se lançant dans ce projet de rénovation de leur maison des années 1970, les propriétaires ont choisi de faire

Plus en détail

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Du projet à la réalisation Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Lay Saint Christophe 54 «Notre projet est né en 2006, d une volonté de minimiser notre empreinte écologique. Nous

Plus en détail

IDES. Engineering. Procédure d avis énergétique Dossier explicatif

IDES. Engineering. Procédure d avis énergétique Dossier explicatif Procédure d avis énergétique Dossier explicatif Faire évaluer son logement Contexte En janvier 2003, l Union européenne a adopté une directive /0#1)/234'5)6(1#7.&'801 relative à la performance énergétique

Plus en détail

Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments

Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments Ce dispositif s applique aux dossiers de demande d aide déposés auprès des services du Conseil régional. Les critères d éco-conditionnalité

Plus en détail

Copropriétés des économies à tous les étages

Copropriétés des économies à tous les étages Copropriétés des économies à tous les étages Gaël BOGOTTO EIE Marseille Provence Programme Introduction Les avancés du Grenelle II de l Environnement Les économies d énergie en copropriété Solutions Démarche

Plus en détail

12/10/2014. Contenu tiré du site energie.wallonie.be Et des formations PEB de la région wallonne. Programme

12/10/2014. Contenu tiré du site energie.wallonie.be Et des formations PEB de la région wallonne. Programme Contenu tiré du site energie.wallonie.be Et des formations PEB de la région wallonne Programme 1. Contexte 2. Bilan énergétique 3. Indicateurs du logiciel PEB 4. Champs d application et exigence PEB 5.

Plus en détail

PLANS DU BÂTIMENT CALCULS Performances Energétiques du Bâtiment Niveau d étanchéité à l air du bâtiment à faire imposer dans le cahier des charges et à faire contrôler par un test Blower Door. Exemples

Plus en détail

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment La certification énergétique de votre habitation se déroulera en 2 étapes : 1) la visite de votre habitation et le relevé de ses caractéristiques ;

Plus en détail

Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres

Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres Les Certificats d économies d énergie Bâtiments et Collectivités locales Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres Charbonnier Sylvie Opérations élémentaires Isolation Sommaire : Opérations

Plus en détail

Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2

Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2 Menuiserie : Double vitrage bois 4/12/4 + 2 Velux 4/8/4 + 2 "lucarnes" de toiture. Murs Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2 Brique rouge alvéolaire 25cm + 7,5cm laine de verre + 7cm brique

Plus en détail

Projet soutenu par. 24 juin 2015 Ulg Campus d Arlon Pauline ABRAHAMS Equipe BEMS pabrahams@ulg.ac.be

Projet soutenu par. 24 juin 2015 Ulg Campus d Arlon Pauline ABRAHAMS Equipe BEMS pabrahams@ulg.ac.be Projet soutenu par 24 juin 2015 Ulg Campus d Arlon Pauline ABRAHAMS Equipe BEMS pabrahams@ulg.ac.be L équipe de recherche BEMS Le concept de maison E+ VallEnergie : action 3 simulation de maisons à énergie

Plus en détail

Construction durable

Construction durable Depuis 90 ans à votre service... Construction durable selon les normes pour habitations passives www.linden.be www.pamaflex.eu Bilan énergétique dans la maison classique 1. Pertes par les murs et les fenêtres

Plus en détail

Energéticien Consultant Formateur

Energéticien Consultant Formateur 1 Energéticien Consultant Formateur 2 Cas 1 : maison contemporaine Maison individuelle 1972 Façade avant entrée Pignon jardin Façade arrière jardin 3 Description Présentation générale état initial 2 niveaux

Plus en détail

La thermique dans le bâtiment

La thermique dans le bâtiment La thermique dans le bâtiment I] Les modes de propagation de la chaleur : La conduction : La transmission de chaleur par conduction se fait à travers un ou plusieurs éléments en contact direct. Le flux

Plus en détail

certificat de performance énergétique d un logement?

certificat de performance énergétique d un logement? Quelles informations dans le certificat de performance énergétique d un logement? 1. Introduction Les bâtiments représentent plus de 40% de la consommation d énergie de la Communauté européenne. Il est

Plus en détail

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants. RT2012 concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.fr Sommaire RT2012, informations essentielles «On vient d où?» Visualisation bilan énergétique, rappels RT RT 2012 «C est

Plus en détail

SOFIA 2 juillet 2008 Le bâti ancien face au défi énergétique Analyse de la performance thermique des bâtiments du centre historique de Bayonne

SOFIA 2 juillet 2008 Le bâti ancien face au défi énergétique Analyse de la performance thermique des bâtiments du centre historique de Bayonne SOFIA 2 juillet 2008 Le bâti ancien face au défi énergétique Analyse de la performance thermique des bâtiments du centre historique de Bayonne Le bâtiment : un secteur énergivore Energie consommée (Mtep)

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : La PEB en 2015 : Comment l appliquer? Bruxelles Environnement Exemple 1 : Habitation individuelle Thomas LECLERCQ - Manuel da CONCEIÇÃO NUNES MATRIciel Objectif de la présentation

Plus en détail

KN0WENERGY. Pompes à chaleur. Présentation des services proposés. Aides financières en Wallonie Encodage dans le logiciel PEB

KN0WENERGY. Pompes à chaleur. Présentation des services proposés. Aides financières en Wallonie Encodage dans le logiciel PEB KN0WENERGY Présentation des services proposés Pompes à chaleur Aides financières en Wallonie Encodage dans le logiciel PEB Guillaume Fallon Février 2014 Présentation de KN0WENERGY Services proposés Certificats

Plus en détail

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE Didier ROSPIDE - Sandra RIPEAU 15/03/12 Présentation Bâtiments passifs CCI Plan de la conférence Présentation du concept Passif Le 1ère

Plus en détail

15/05/2012 Etude réalisée sous ABATIA 1/7

15/05/2012 Etude réalisée sous ABATIA 1/7 Projet Nom Abatia Nom de la variante SHON 127 Haut. sous plafond 2.5 Détails du site Latitude 45.59 Longitude 5.63 Station météo Chambéry Catalogue des parois Nom Type Positionnement Composition Surface

Plus en détail

FICHE CALCULS THERMIQUES "AVANT ET APRES TRAVAUX" INFORMATIONS GENERALES SOCIETE AGENCE CODE CITE ADRESSE CITE

FICHE CALCULS THERMIQUES AVANT ET APRES TRAVAUX INFORMATIONS GENERALES SOCIETE AGENCE CODE CITE ADRESSE CITE FICHE CALCULS THERMIQUES "AVANT ET APRES TRAVAUX" INFORMATIONS GENERALES SOCIETE AGENCE CODE CITE ADRESSE CITE TYPE DE LOGEMENT (collectif/individuel) MODE DE CHAUFFAGE (collectif/individuel) ENERGIE DE

Plus en détail

4 RUE PASLETTE 35 000 RENNES Dossier n :1447

4 RUE PASLETTE 35 000 RENNES Dossier n :1447 Rennes : 02 janvier 2008 4 RUE PASLETTE 35 000 RENNES Dossier n :1447 APPARTEMENT T2 Dans la cour sur la gauche 1er ETAGE 1447_ARPA_DPE21 1 / 6 N : 1447 Valable jusqu au : 01/01/2018 Type de bâtiment :

Plus en détail