Formation - FATCA Application aux fonds et sociétés de gestion du secteur immobilier

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Formation - FATCA Application aux fonds et sociétés de gestion du secteur immobilier"

Transcription

1 Formation - FATCA Application aux fonds et sociétés de gestion du secteur immobilier 28 novembre 2014

2 Sommaire Qu est ce que FATCA? Les accords inter-gouvernementaux en de mise en œuvre de FATCA (les «IGA») Le cadre juridique de FATCA L IGA France --- Etats-Unis Les obligations FATCA en France Le secteur de l Asset Management Les spécificités immobilières Annexes PwC

3 Qu est ce que FATCA? 3

4 Qu est ce que FATCA? Lutter contre l évasion fiscale des contribuables américains détenant des avoirs financiers à l étranger S inscrire dans un contexte international favorable: G20 Londres, liste OCDE des paradis fiscaux, Les études menées par l IRS confirment que plus l IRS fait appel à des tiers pour recouper ses informations, plus le taux de fraude fiscale des contribuables US est faible Financer la restauration des finances publiques américaines dans le cadre des politiques de relance PwC

5 Qu est ce que FATCA? Genèse : Dispositif légal américain adopté en Mars 2010 à portée extraterritoriale Objet : Lutte contre l évasion fiscale des contribuables américains détenant des actifs /comptes financiers gérés à l étranger Mode opératoire: - Obtenir des informations des agents financiers étrangers pour les confronter aux déclarations fiscales spontanées des US persons - Des obligations crées par la loi Fatca et reprises par un contrat entre les institutions financières Non-américaines («Foreign Financial Institutions» ou FFI) et l IRS Identifier les titulaires de comptes/d avoirs US persons à l administration fiscale américaine (l IRS). Reporting annuels des avoirs détenus et des revenus perçus par les US persons Application une retenue à la source de 30% Entrée en vigueur : 1 er juillet 2014 PwC

6 Qu est ce que FATCA? Mettre en place des moyens de contrôle automatisés et électroniques permettant le recoupement des données (équivalent d un «Imprimé Fiscal Unique») Reporting sur les revenus US & Non US des US persons PFFI Etendre le principe d un reporting à l IRS à la charge des Particating Foreign Financial Institution (PFFI) Contrôle de cohérence Déclaration annuelle de revenus Personne US à l étranger Recherche d informations sur les US persons PwC

7 Qu est ce que FATCA? Un mécanisme visant à lutter contre l évasion fiscale des personnes US percevant des revenus et détenant des avoir à l étranger PFFI PFFI Centralisation des déclarations des PFFIs PFFI PFFI PFFI PFFI PFFI La finalité: un contrôle de cohérence entre les déclarations des contribuables US et les éléments transmis par les institutions financières non US participantes (PFFI) concernant les revenus et les avoirs de ces contribuables PwC

8 Qu est ce que FATCA? Sanction prévue : 1. Retenue à la source appliquée par les agents financiers Américains en cas de paiement reçu dans un compte ouvert dans un FFI non-conforme à Fatca 2. Retenue à la source devant être appliquée par un FFI (i) sur les revenus perçus par ses clients récalcitrants -titulaires de comptes (ii) sur les paiements adressés à des FFIs non-conformes à Fatca un dispositif d une grande efficacité Evolution de l approche unilatérale américaine : - Souhait des Etats-Unis de créer une dynamique de collaboration, actée par une convention, avec autant d Etats-partenaires que possible - Souhait d un certain nombres d Etats de collaborer, moyennant un engagement réciproque, des Etats-Unis PwC

9 Qu est ce que FATCA? 18 mars 2010 : Hire Act 7 juin 2011 : L AFG adresse un courrier à l IRS sur les problématiques liés à l organisation de la gestion en France 8 février 2012 : Publication du projet de réglementation 18 février 2012 : 5 Etats, dont la France, font une déclaration commune relative à une approche intergouvernementale de Fatca 26 juillet 2012 : Publication du modèle #1 d accord avec 5 Etats pour l application de Fatca 12 septembre 2012 : Signature du 1 er IGA (USA et le RU) 8 novembre 2012 : Les USA annoncent des négociations d IGA avec plus de 50 Etats 6 décembre 2012 : La Commission européenne publie un «Plan d action pour renforcer la lutte contre la fraude et l évasion fiscales» 19 avril 2013 : les ministres des finances du G20 approuvent l échange automatique d informations et demandent à l OCDE de préparer un modèle standardisé Été 2013 : concertation DGFIP/ secteur financier sur le cahier des charges du reporting Fatca 14 novembre 2013 : Signature de l IGA France-USA 12 décembre 2013: Réunion ASPIM/AFG/DGFIP sur l application de FATCA aux fonds immobiliers 8 août 2014: Publication d une loi de finances rectificative qui contient des dispositions d application de Fatca 29 octobre 2014: Adoption par 51 Etats de l OCDE d un modèle de traité d échanges automatisés d informations fiscales (Common Reporting Standard)

10 Les accords inter-gouvernementaux en de mise en œuvre de FATCA (les «IGA»)

11 Les accords inter-gouvernementaux en vue de mettre en place FATCA et d améliorer le reporting fiscal international (les «IGA») Structure d un IGA - Le corpus du traité Définitions, définition des obligations d échanges d informations, périodicité et modalités des échanges d informations, - Annexe 1: Le processus de due diligence pour l identification de «l américanité» des personnes physiques et des entités - Processus distinct pour les comptes-clients ouverts au 1 er juillet 2014 et ceux ouverts après Stock de comptes-clients au 1 er juillet 2014: Définition du processus de due diligences attendu Nouveaux comptes-clients ouverts à partir du 1 er juillet 2014: Nouvelles procédures à mettre en œuvre de façon pérenne - Annexe 2 : Liste des types d institutions financières considérées comme exonérées, réputées conformes ou bénéficiant d un régime «allégé» («Non-Reporting FIs/Deemed compliant») et liste des produits financiers exonérés Portée territoriale l IGA France/Etats-Unis ne s appliquera pas aux succursales à l étranger des FFI français Application aux succursales en France de FFI étrangers (même si l état du siège n a pas signé d IGA) PwC

12 Les accords inter-gouvernementaux en vue de mettre en place FATCA et d améliorer le reporting fiscal international (les «IGA») Les avantages présentés par un IGA (InterGouvernmental Agreement): Suppression de la mise en place d un lien contratuel entre un FFI et l IRS Suppression de l obligation de reporting direct à l IRS au profit d un reporting intermédié par les autorités fiscales locales dans le cadre d un échange automatique d informations-fatca Prémunir les FFIs résidents dans un Etat conventionné contre l application de la retenue à la source FATCA de 30% Mise en œuvre en partie simplifiée de la réglementation FATCA et des adaptations locales de Fatca Définition adaptée des institutions financières visées et de celles dispensées de tout ou partie des obligations Fatca Définition des produits financiers pouvant bénéficier d une exemption ou de règles allégées Sécurité juridique accrue dans le cadre de la transmission des données, Possible mise en œuvre d outils locaux déjà existants, notamment Imprime Fiscal Unique (IFU), application uniforme de Fatca à l ensemble des FFIs résidents de l Etat conventionné - Application obligatoire pour toutes les institutions financières qui résident sur le territoire de l Etat partie à la convention avec les Etats-Unis Clause de la nation la plus favorisée Les limites d un IGA: Un IGA ne se substitue pas et «n efface» pas complètement la réglementation émanant, unilatéralement, des Etats- Unis - Certaines «passerelles techniques» entre la réglementation standard US et les IGA, dans le sens du «plus favorable» PwC

13 Les accords inter-gouvernementaux en vue de mettre en place FATCA et d améliorer le reporting fiscal international (les «IGA») Etat engagé dans un IGA-Fatca Etat régi par les dispositions standard de Fatca En septembre 2014, environ une centaine Etats avait montré ou concrétisé leur intérêt pour la mise en place d un traité d échange d informations relatif à FATCA (IGA-Fatca) avec les Etats-Unis.

14 Les accords inter-gouvernementaux en vue de mettre en place FATCA et d améliorer le reporting fiscal international (les «IGA») Etats signataires d un IGA-Fatca (novembre 2014): Afrique du Sud, Allemagne, Australie, Autriche*, Belgique, Bermudes*, Canada, Caïmans, Chili*, Costa Rica, Danemark, Estonie, Espagne, Finlande, France, Gibraltar, Guernesey, Hongrie, Honduras, Île de Man, Îles Vierges britanniques, Irlande, Israël, Italie, Jamaïque, Japon*, Jersey, Liechtenstein, Luxembourg, Malte, Maurice, Mexique, Norvège, Nouvelle- Zélande, Pays-Bas, Royaume-Uni, Slovénie, Suisse* Les Etats suivants, bien que n ayant pas encore signé d IGA, peuvent être considérés comme inclus dans la liste des signataires : Algérie, Anguilla, Antigua-et-Barbuda, Arabie Saoudite, Arménie*, Azerbaïdjan, Bahamas, Bahreïn, Barbade, Bélarusse, Brésil, Bulgarie, Cap Vert, Chine, Colombie, Corée du Sud, Croatie, Curaçao, Chypre, la Dominique, République Dominicaine, Émirats Arabes Unis, Géorgie, Groënland, Grenade, Guyane, Haïti, Hong Kong*, Inde, Indonésie, Irak*, Kosovo, Koweït, Malaisie, Moldavie*, Monténégro, Nicaragua*, Lituanie, Ouzbékistan, Panama, Paraguay*, Pérou, Pologne, Portugal, Qatar, Roumanie, Saint-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les Grenadines, Serbie, Seychelles, Saint-Marin*, Singapour, République Slovaque, Suède, Taiwan*, République Tchèque, Thaïlande, Turquie, Turkménistan, Îles Turques et Caïques, Ukraine. Les pays en gras sont signataires ou négocient des IGA de modèle 2. PwC

15 Le cadre juridique de FATCA

16 Cadre juridique de FATCA Les dispositions standards de FATCA Hiring Incentives to Restore Employment Act ( HIRE Act), 18 mars 2010 codifié au chapitre 4 (sections 1471 through 1474) du code fiscal US contient les dispositions sur du Foreign Account Tax Compliance Act (FATCA) Treasury Regulations Refonte du régime Qualified Intermediary (Q.I.) (établissements de crédit) Les acteurs du secteur financier visés, dans le dispositif FATCA-standard: BANQUES DEPOSITAIRES / FIDUCIAIRES FONDS ET SOCIETES DE GESTION ASSUREURS HOLDINGS et CENTRES DE TRESORERIE Entités recevant des dépôts dans l exercice normal d une activité bancaire ou similaire Détenir des actifs financiers pour le compte de tiers Transactions sur certaines classes d actifs financiers; gestion de portefeuille; opérations d'investissement, d'administration Assureur proposant des produits d assurance s ayant une cash value

17 Cadre juridique de FATCA Dispositions Françaises 14 novembre 2013: Signature d un accord (I.G.A.) entre la France et les Etats-Unis Transposition de FATCA en France, ainsi rendu obligatoire pour l ensemble des entités financières résidentes en France Toutes les entités Françaises du secteur financier visé les succursales en France de sociétés étrangères du secteur financier visé Réciprocité des échanges d informations avec les Etats-Unis Protection des institutions financières contre l application, à leur niveau, de la retenue à la source FATCA de 30% (sauf infraction significative) Entrée en vigueur Adoption de certaines mesures d application de l I.G.A. 1ere loi de finances rectificative pour 2014 Habilitation légale et obligation des institutions financières de fournir et déclarer les informations nécessaires aux échanges internationaux automatiques d'informations à des fins fiscales 200 d amende par compte déclarable comportant une ou plusieurs informations omises ou erronées, sauf manquement dû à client ou de la personne concernée Cahier des charges informatiques du format de reporting (projet) Instruction fiscale: en attente

18 Cadre juridique de FATCA Dispositions Françaises DISPOSITIONS DU CGI CONCERNANT FATCA Article 1649 AC du CGI (loi de finances rectificative pour 2014, loi n du ) -«Les teneurs de compte, les organismes d'assurance et assimilés et toute autre institution financière mentionnent, sur une déclaration déposée dans des conditions et délais fixés par décret, les informations requises pour l'application des conventions conclues par la France permettant un échange automatique d'informations à des fins fiscales. Ces informations peuvent notamment concerner tout revenu de capitaux mobiliers ainsi que les soldes des comptes et la valeur de rachat des bons ou contrats de capitalisation et placements de même nature. Afin de satisfaire aux obligations mentionnées au premier alinéa, ils mettent en œuvre, y compris au moyen de traitements de données à caractère personnel, les diligences nécessaires en matière d'identification et de déclaration des comptes, des paiements et des personnes. Ces traitements éventuels sont soumis à la loi n du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés.» Cette disposition légitime les institutions financières à opérer des traitements automatisés afin d'identifier les contribuables visés et les comptes concernés dans le cadre de leur obligation déclarative, Il donne ainsi un fondement légal aux diligences d'identification des contribuables et des comptes visés que les institutions financières sont amenées à accomplir dans le cadre de l'échange automatique d'informations, notamment en procédant à des traitements automatisés de données à caractère nominatif. Ces traitements sont soumis à la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés Article 1736 du CGI «I.-5. Tout manquement à l'obligation déclarative prévue à l'article 1649 AC est sanctionné par une amende fiscale de 200 par compte déclarable comportant une ou plusieurs informations omises ou erronées. Toutefois, la sanction mentionnée au premier alinéa du présent 5 n'est pas applicable lorsque le teneur de compte, l'organisme d'assurance et assimilé ou l'institution financière concernée établit que ce manquement résulte d'un refus du client ou de la personne concernée de lui transmettre les informations requises et qu'il a informé de ce manquement l'administration des impôts.»

19 L IGA France --- Etats-Unis Les obligations FATCA en France

20 Les obligations-fatca en France (1) Obligation de s enregistrer auprès de l IRS S enregistrer sur le site de l IRS S enregistrer en tant que groupe-fatca, le cas échéant Avant le 22 décembre 2014, dernier délai Pour les entités financières visées et non-éligibles à un statut allégé Par un processus de due diligence précisé par l IGA, identifier les personnes physiques Américaines et les entités substantiellement détenues par des Américains (2) Obligations de Due diligence => Comptes-clients pré-existants au 1er juillet 2014 => et toute nouvelle ouverture de compte-client depuis le 1 er juillet 2014 (1 er janvier 2015 pour les comptes détenus par les entités) Qualité de l information, de la documentation et des données Identifier le statut-fatca des relations d affaires/partenaires financiers/contreparties: PFFI, NPFFI, DC FFI, NFFE, (3) Obligations de Reporting Reporting annuel sur l ensemble des comptes Américains identifiés lors du processus de Due diligence Reporting des paiements effectués au profit de NPFFIs PwC

21 Les obligations FATCA en France Principe: les institutions financières déclarantes françaises (Reporting French Financial Institutions ou RFFI) sont en principe soumises aux obligations FATCA et sont tenues de se faire connaître auprès de l IRS en s enregistrant sur un portail Internet de l IRS (https://sa2.www4.irs.gov/fatca-rup/) consacré à FATCA afin d obtenir un GIIN (Global Intermediary Identification Number). L enregistrement requiert aussi, prioritairement, que les Expanded Affiliated Groups ( EAG ) soient déclarés Définir le périmètre du ou des EAG L enregistrement requiert de déclarer les entités en distinguant le régime du siège d une institution et sa ou ses succursales à l étranger Pour les entités tenues de s enregistrer, cette étape doit être finalisée pour le 22 décembre 2014 au plus tard. L IRS met à jour mensuellement la liste des entités enregistrées.

22 Les obligations FATCA en France La notion de Groupe-FATCA («Expanded Affiliated Group», EAG ) inclut l ensemble des entités détenues directement ou indirectement à plus de 50 % en valeur ET en droit de vote Expanded Affilated Group «Groupe Etendu d Affiliés» Section 1471 (e), 1504 IRC Mécanisme permettant a priori de simplifier la mise en place du FATCA Groupe construit selon le critère suivant: lien de détention/intérêt supérieur à 50% (droits en capital ET droits de vote) EAG Portée du groupe FATCA: La déclaration d existence et composition du groupe est centralisée La tête de groupe peut prendre une responsabilité de supervision des procédures FATCA mises en place par les membres de son groupe Les membres du groupe conservent individuellement leurs obligations/responsabilités de due dilligence, de reporting et de retenue à la source, chacun selon ses dispositions-fatca nationales! Risque de contagion entre entités membre d un groupe si l une d elle n est plus en conformité

23 Les obligations FATCA en France Même en étant membre d un EAG, chaque entité conserve le reste des obligations FATCA: identification, retenue à la source et reporting Lorsque l on crée un EAG, il est nécessaire de désigner un «"Lead FFI"» «"Lead FFI"» Processus coordonné d entrée au régime FATCA Désignation d un «Lead FFI» Le "Lead FFI" s engage personnellement à être un PFFI ou DCFFI Le "Lead FFI" doit notifier à l IRS les nouveaux membres et les membres sortants. Le "Lead FFI" devra fournir certaines informations sur les membres (eg activités menées, statut préexistant QI, NFFE, ) Un point de contact unique pour tous les membres Le "Lead FFI" peut désigner d autres membres du groupe comme point de contact d un «sousgroupe» particulier (ex : pays ou ligne de métier). Responsabilité particulière en matière de communication avec l IRS sur la certification Deemed Compliant FFI. Différents rôles sont prévus au sein des groupes : Rôle de Lead FFI : procédure coordonnée de mise en place du FATCA dans le groupe Rôle du Point of Contact - FFI : point de contact central avec l IRS pour le groupe FFI Rôle du Compliance FFI : surveillance du respect de la conformité de la réglementation FATCA

24 Les obligations FATCA en France I. Comptes préexistants de personnes physiques - Obligation de due diligence en matière d identification de comptes déclarables américains A. «Comptes de faible valeur» (1/2): Pour les comptes des personnes physiques préexistants dont le solde au 30 juin 2014 est supérieur à USD mais n excède pas 1 million d USD: Obligation pour la RFFI d effectuer un examen par voie électronique des données qu elle détient quant à la présence de l un des 7 indices d américanité suivants (date-butoir pour la finalisation de cet examen: 30 juin 2016): 1. pré-identification du titulaire du compte comme citoyen ou résident américain (passeport US ou Green Card); 2. lieu de naissance situé aux Etats-Unis; 3. adresse postale ou de domicile actuelle aux Etats-Unis (y compris les boîtes postales américaines P.O Box); 4. numéro de téléphone actuel aux Etats-Unis; 5. ordre de virement permanent sur un compte géré aux Etats-Unis; 6. procuration ou délégation de signature en cours de validité accordée à une personne dont l adresse est située aux Etats-Unis ou; 7. adresse portant la mention «à l attention de» ou «poste restante» qui est l unique adresse du titulaire du compte inscrite dans le dossier de la RFFI.

25 Les obligations FATCA en France I. Comptes préexistants de personnes physiques - Obligation de due diligence en matière d identification de comptes déclarables américains A. «Comptes de faible valeur» (2/2): Pour les comptes des personnes physiques préexistants dont le solde au 30 juin 2014 est supérieur à USD mais n excède pas 1 million d USD: En cas d absence d indices d américanité pour ces comptes aucune nouvelle démarche n est requise jusqu à ce qu un changement de circonstance ne se produise (apparition d un indice d américanité ou évolution du compte en compte à valeur élevée) ce qui nécessite la mise en place par la RFFI d une veille permanente sur ces comptes. Si au 30 juin 2014 un compte préexistant n est pas à valeur élevé mais le devient au dernier jour de 2015 ou de toute année civile ultérieure, la RFFI doit appliquer les procédures d examen approfondi (cf. description page suivante) dans les six mois qui suivent le dernier jour de l année civile au cours de laquelle le compte devient compte de valeur élevée. En présence d au moins un indice d américanité, la RFFI doit considérer le compte comme compte déclarable américain sauf transmission dans certains cas spécifiques par le titulaire de compte de documents probants justifiant qu il n est pas citoyen ou résident américain. Le compte sera réputé être un compte déclarable américain toutes les années suivantes sauf si le titulaire cesse d être une personne américaine déterminée.

26 Les obligations FATCA en France I. Comptes préexistants de personnes physiques - Obligation de due diligence en matière d identification de comptes déclarables américains B. «Comptes à valeur élevée» (1/2) : Pour les comptes des personnes physiques préexistants dont le solde excède 1 million de dollars au 30 juin 2014 ou au 31 décembre 2015 ou de toute année suivante: Obligation pour la RFFI d effectuer un examen par voie électronique des données qu elle détient quant à la présence de l un des 7 indices d américanité précités (date-butoir pour la finalisation de cet examen: 30 juin 2015). Obligation pour la RFFI d effectuer des recherches dans les dossiers papier. La RFFI ne pourra s affranchir de cette obligation que si elle a pu réaliser un examen électronique de l ensemble des indices d américanité (à l exception du lieu de naissance aux Etats-Unis) et que les résultats de cet examen sont probants. Dans le cas contraire, la RFFI devra effectuer des recherches dans ses dossiers au cours des cinq années précédentes sur d éventuels indices d américanité. Obligation pour la RFFI de traiter comme compte déclarable américain tout compte de valeur élevé confié à un chargé de clientèle (y compris les éventuels comptes financiers qui sont groupés avec un tel compte de valeur élevé) si le chargé de compte sait que le titulaire du compte est une personne américaine déterminée. A ce titre, la RFFI est tenue de mettre en œuvre des procédures garantissant que les chargés de clientèle identifient tout changement de circonstances en relation avec un compte (cas typique d une nouvelle adresse postale aux Etats- Unis) qui ferait que le compte devienne un compte déclarable américain. Ces obligations constituent les procédures d examen approfondi définies dans l IGA pour les comptes de valeur élevée.

27 Les obligations FATCA en France I. Comptes préexistants de personnes physiques - Obligation de due diligence en matière d identification de comptes déclarables américains «Comptes à valeur élevée» (2/2) : Pour les comptes des personnes physiques préexistants dont le solde excède 1 million de dollars au 30 juin 2014 ou au 31 décembre 2015 ou de toute année suivante: En cas d absence d indices d américanité pour ces comptes, aucune nouvelle démarche n est requise jusqu à ce qu un changement de circonstance ne se produise (apparition d un indice d américanité) ce qui nécessite la mise en place par la RFFI d une veille permanente sur ces comptes. En présence d au moins un indice d américanité, la RFFI doit considérer le compte comme compte déclarable américain sauf transmission dans certains cas spécifiques par le titulaire de compte de documents probants justifiant qu il n est pas citoyen ou résidant américain. Le compte sera réputé être un compte déclarable américain toutes les années suivantes sauf si le titulaire cesse d être une personne américaine déterminée.

28 Les obligations FATCA en France II. Nouveaux comptes de personnes physiques - Obligation de due diligence en matière d identification de comptes déclarables américains «Nouveaux comptes de personnes physiques»: comptes de personnes physiques ouverts à partir du 1 er juillet 2014 Possibilité de dispenser les comptes de dépôt dont le solde à la fin de l année civile n excède pas USD. Pour les autres comptes, la RFFI doit obtenir lors de l ouverture de compte (ou dans les 90 jours suivant la fin de l année civile durant laquelle les conditions de dispense ci-dessus ne sont plus remplies pour le compte), une autocertification, laquelle peut faire partie des documents d ouverture de compte, qui lui permette de déterminer si le titulaire du compte réside aux Etats-Unis à des fins fiscales et confirmer la vraisemblance de l autocertification en s appuyant sur des renseignements/documents recueillis à l ouverture de compte dans le cadre des procédures LAB et KYC. Obligation pour la RFFI de traiter comme compte déclarable américain tout nouveau compte dont l autocertification établit que le titulaire réside aux Etats-Unis à des fins fiscales et d obtenir du titulaire de compte un formulaire W-9 avec indication de son TIN. A défaut de pouvoir obtenir de la part du titulaire du compte une autocertification valide à l ouverture de compte, la RFFI doit considérer le compte comme un compte déclarable américain.

29 Les obligations FATCA en France III. Comptes préexistants d entités - Obligation de due diligence en matière d identification de comptes déclarables américains (1/2) Les comptes d entités préexistantes dont le solde n excède pas USD au 30 juin 2014 n ont pas à être examinés tant que le solde n excède pas 1 million d USD. Obligation de la RFFI d examiner les comptes d entités préexistantes dont le solde excède USD au 30 juin 2014 (date-butoir de l examen: 30 juin 2016) et tout compte dont le solde n excède pas USD au 30 juin 2014 mais dépasse le seuil de 1 million d USD au dernier jour de 2015 ou de toute année civile ultérieure (date-butoir de l examen: dans les six mois qui suivent le dernier jour de l année civile au cours de laquelle le solde du compte a été supérieur à 1 million d USD) L examen consiste à: déterminer si au regard de renseignements obtenus à des fins réglementaires (LAB/KYC) l entité est une personne américaine déterminée (par exemple si le lieu de constitution ou de création ou l adresse est aux Etats-Unis). Dans ce cas, le compte est considéré comme compte déclarable et un formulaire W-9 doit être obtenu sauf si la RFFI détermine avec une certitude suffisante sur la base de renseignements en sa possession ou qui sont accessibles au public que le titulaire de compte n est pas une personne américaine déterminée; déterminer si au regard de renseignements obtenus à des fins réglementaires (LAB/KYC) l entité est une Institution financière non américaine. Dans ce cas, ou si la RFFI est en mesure de vérifier le GIIN de l entité, le compte n est pas considéré comme compte déclarable américain; déterminer si, notamment en l absence de GIIN, l institution financière est non participante. Dans ce cas le compte n est pas un compte déclarable américain mais les paiements effectués doivent faire l objet d un reporting spécifique.

30 Les obligations FATCA en France III. Comptes préexistants d entités - Obligation de due diligence en matière d identification de comptes déclarables américains (2/2) Si au regard de renseignements obtenus à des fins réglementaires (LAB/KYC) l entité n est ni une personne américaine ni une institution financière, déterminer (i) si le titulaire du compte est une entité contrôlée, (ii) si le titulaire du compte est une NFFE passive et (iii) si l une des personnes ayant le contrôle de l entité titulaire du compte est un citoyen ou un résident américain. US-owned >25% «US-owned Foreign Entitites» Une «US-owned Foreign Entity» est une entité étrangère dont un ou plusieurs américains (PP ou PM) détiennent un pourcentage substantiel (i.e. >25% directement ou indirectement des droits aux bénéfices ou au capital) Entités Etrangères Non Financières / NFFE (société, partnership

31 Les obligations FATCA en France IV. Nouveaux comptes d entités - Obligation de due diligence en matière d identification de comptes déclarables américains «Nouveaux comptes d entités»: comptes ouverts à partir du 1 er juillet 2014 Possibilité de dispenser les comptes dont le solde à la fin de l année civile n excède pas USD. Pour les autres comptes, la RFFI doit déterminer si le titulaire du compte est (i) une personne américaine déterminée; (ii) une Institution financière française ou d une autre juridiction partenaire; (iii) une financière étrangère participante, une financière étrangère réputée conforme à la loi FATCA (Deemed Compliant Foreign Financial Institution), une Exempt FFI; ou (iv) une NFFE active ou passive.

32 Les obligations FATCA en France Personnes physiques Entités Non-US US Recalcitrant FFI NFFEs US Participating FFI FFI ayant passé un accord avec l IRS ou résident d un Etat conventionné avec les Etats-Unis (IGA) Participating FFI Passive NFFEs Active NFFEs Non Participating FFI FFI résident d un Etat non-conventionné et n ayant pas passé d accord avec l IRS Deemed Compliant FFI / Non-reporting FFI FFI éligible à un statut allégé et faisant application de ce régime Exempted beneficial owner Certaines entités de droit public, certaines organisations internationales, certains fonds de pension, Deemed Compliant/ Non reporting FI Nonparticipating FFI Exempted beneficial owner US owned Non-US owned PwC

33 Les obligations FATCA en France L obligation de reporting: obtenir et transmettre les renseignements concernant les comptes déclarables dans des délais et selon des modalités prédéfinis Informations devant être transmises à la DGFIP (1) - Personnes physiques US: nom, adresse, TIN le cas échéant (obligatoire à compter du 1 er janvier 2017). Pour les comptes préexistants dont le solde n excède pas au 30 juin 2014 la valeur de USD, possibilité de les exclure de la déclaration. - Personnes morales non US détenues par des personnes US: nom, adresse, TIN (le cas échéant) de l entité et de chacune des personnes US. Pour les comptes préexistants dont le solde n excède pas au 30 juin 2014 la valeur de USD, possibilité de les exclure de la déclaration Année fiscale de référence pour le reporting 2014 (informations à transmettre à Bercy début 2015 ) (2) Le numéro de compte (ou équivalent fonctionnel) (3) Nom et numéro GIIN de l institution financière déclarante française (4) Le solde du compte à la fin de l année civile considérée ou, si compte clos durant l année de référence, immédiatement avant la date de clôture. (1)+(2)+(3)+(4)+ (5-A) Dans le cas d un compte conservateur, le montant brut total des intérêts, des dividendes et des autres revenus produits par les actifs détenus sur le compte 2015 (informations à transmettre à Bercy début 2016 ) (6) Dans le cas d un compte de dépôt, le montant brut total des intérêts versés sur le compte (7) Pour les autres types de comptes, le montant brut total versé au titulaire du compte ou portés à son crédit (8) Nom de chaque Institution financière non participante à laquelle la RFFI a fait des paiements ainsi que le montant total de ces paiements (1)+(2)+(3)+(4)+ (5-A) + (6) + (7) + (8) (5-B) Le produit brut total de la vente ou du rachat d un bien versé ou crédité sur le compte 2016 (informations à transmettre à Bercy début 2017)

FATCA, nouveau défi de conformité dans le secteur financier

FATCA, nouveau défi de conformité dans le secteur financier www. landwell.fr www. pwc.fr FATCA, nouveau défi de conformité dans le secteur financier 18 Septembre 2014 David CHRETIEN Avocat Cadre juridique universel de FATCA Adoption de FATCA (Foreign Account Tax

Plus en détail

LOI FATCA. avocate associée

LOI FATCA. avocate associée LOI FATCA LES ETATS-UNIS ONT MIS EN PLACE UNE NOUVELLE LEGISLATION POUR PREVENIR L EVASION FISCALE, APPELEE "FOREIGN ACCOUNT TAX COMPLIANCE ACT" (LOI FATCA), QUI EXIGE DES INSTITUTIONS FINANCIERES FRANCAISES

Plus en détail

Fatca Application à la gestion. Mardi 18 Juin 2013 Delphine Charles-Peronne Philippe Sebagh

Fatca Application à la gestion. Mardi 18 Juin 2013 Delphine Charles-Peronne Philippe Sebagh Fatca Application à la gestion Mardi 18 Juin 2013 Delphine Charles-Peronne Philippe Sebagh Sommaire 1- La notion d Investment Entity 2- Statut de n-reporting FATCA French FI des fonds d investissements

Plus en détail

Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe. Pays dont les ressortissants sont dispensés de visa

Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe. Pays dont les ressortissants sont dispensés de visa Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe Pour la zone caraïbe du Royaume des Pays-Bas, soit : les éléments territoriaux d Aruba, de Curaçao et de Saint-Martin, et les Pays-Bas

Plus en détail

Détenteur de titres de participation 1:

Détenteur de titres de participation 1: Owner Documented FFI Reporting Statement Owner Reporting Statement en vertu du Foreign Accnt Tax Compliance Act US (FATCA) pr les véhicules de placement passifs et les entités/trusts d investissement gérés

Plus en détail

Comment se préparer face à la diversité des régimes Fatca?

Comment se préparer face à la diversité des régimes Fatca? Comment se préparer face à la diversité des régimes Fatca? Fédération Bancaire Française Lundi 22 avril 2013 Landwell & Associés Savoir identifier le référentiel Fatca pertinent dans un contexte international

Plus en détail

Foreign Account Tax Compliance Act (FATCA)

Foreign Account Tax Compliance Act (FATCA) Foreign Account Tax Compliance Act (FATCA) 1. Qu'est-ce que la FATCA? L US Foreign Account Tax Compliance Act (FATCA ou Loi sur l'acquittement des obligations fiscales pour les comptes étrangers détenus

Plus en détail

Foreign Account Tax Compliance Act (FATCA)

Foreign Account Tax Compliance Act (FATCA) Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-conseil.com Paris Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubai Foreign Account Tax Compliance Act (FATCA)

Plus en détail

A S S O C I A T I O N L U X E M B O U R G E O I S E D E S F O N D S D E P E N S I O N, A S B L

A S S O C I A T I O N L U X E M B O U R G E O I S E D E S F O N D S D E P E N S I O N, A S B L A S S O C I A T I O N L U X E M B O U R G E O I S E D E S F O N D S D E P E N S I O N, A S B L FLASH n 15 février 2012 Rencontre du troisième type Les fonds de pension et FATCA Avertissement Ce Flash a

Plus en détail

FATCA Retour d expérience FATCA sur les Sociétés de Gestion : règles d identification, reporting réglementaire,

FATCA Retour d expérience FATCA sur les Sociétés de Gestion : règles d identification, reporting réglementaire, FATCA Retour d expérience FATCA sur les Sociétés de Gestion : règles d identification, reporting réglementaire, Laure Capron BNP Paribas Securities Services Responsable FATCA France 18 septembre 014 Table

Plus en détail

CLASSIFICATION FISCALE INTERNATIONALE D UNE ENTITÉ

CLASSIFICATION FISCALE INTERNATIONALE D UNE ENTITÉ CLASSIFICATION FISCALE INTERNATIONALE D UNE ENTITÉ 500-5000, rue Yonge Toronto (Ontario) M2N 7J8 www.transamerica.ca Nom officiel complet de l entité qui est le propriétaire de police/titulaire de compte

Plus en détail

PHILEAS L/S EUROPE. Part I EUR Code ISIN : FR0011023910 OPCVM de droit français géré par PHILEAS ASSET MANAGEMENT

PHILEAS L/S EUROPE. Part I EUR Code ISIN : FR0011023910 OPCVM de droit français géré par PHILEAS ASSET MANAGEMENT INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

Réunion du Conseil au niveau des Ministres. Paris, 6-7 mai 2014

Réunion du Conseil au niveau des Ministres. Paris, 6-7 mai 2014 Réunion du Conseil au niveau des Ministres Paris, 6-7 mai 2014 DÉCLARATION RELATIVE À L ÉCHANGE AUTOMATIQUE DE RENSEIGNEMENTS EN MATIÈRE FISCALE Adoptée le 6 mai 2014 Déclaration relative à l Échange automatique

Plus en détail

La Commission de Contrôle des Informations Nominatives,

La Commission de Contrôle des Informations Nominatives, DELIBERATION N 2015-05 DU 28 JANVIER 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES AUTORISATION A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR FINALITE

Plus en détail

Conséquences de la loi américaine «Foreign Account Tax Compliance Act (FATCA)» pour les caisses populaires et credit unions

Conséquences de la loi américaine «Foreign Account Tax Compliance Act (FATCA)» pour les caisses populaires et credit unions Conséquences de la loi américaine «Foreign Account Tax Compliance Act (FATCA)» pour les caisses populaires et credit unions Le 4 décembre 2012 Dan Lundenberg, associé Grant Thornton, S.E.N.C.R.L. T +1

Plus en détail

Directives pour remplir le formulaire «Classification fiscale internationale d une entité» (auto-certification)

Directives pour remplir le formulaire «Classification fiscale internationale d une entité» (auto-certification) Directives pour remplir le formulaire «Classification fiscale internationale d une entité» (auto-certification) Introduction Rappel des faits : Le 1 er juillet 2014, date d entrée en vigueur du nouvel

Plus en détail

Taux des retenues d impôt des non-résidents vivant dans les pays ayant conclu une convention fiscale avec le Canada 1

Taux des retenues d impôt des non-résidents vivant dans les pays ayant conclu une convention fiscale avec le Canada 1 Taux des retenues d impôt des non-résidents vivant dans les pays ayant conclu une 1 Taux des retenues d impôt des non-résidents vivant dans les pays ayant conclu une 1 Pays 2 Intérêts 3 Dividendes 4 Redevances

Plus en détail

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Un article de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 aligne le coût de ce rachat

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1409817L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1409817L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et du développement international PROJET DE LOI autorisant l approbation de l accord entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement

Plus en détail

Notice explicative. Qui souscrit cette déclaration?

Notice explicative. Qui souscrit cette déclaration? Notice explicative L option pour le prélèvement forfaitaire libératoire, prévue à l article 117 quater du code général des impôts (CGI), est applicable à certains revenus distribués (de source française

Plus en détail

Le secteur bancaire confronté au défi FATCA. Juillet 2013. kpmg.fr

Le secteur bancaire confronté au défi FATCA. Juillet 2013. kpmg.fr Le secteur bancaire confronté au défi FATCA Juillet 2013 kpmg.fr 1 Le secteur bancaire confronté au défi FATCA Sommaire Contexte et enjeux opérationnels de la réglementation FATCA... 2 Cinq grands chantiers

Plus en détail

APERÇU DES DERNIERS DÉVELOPPEMENTS APPORTÉS À LA RÉGLEMENTATION FATCA

APERÇU DES DERNIERS DÉVELOPPEMENTS APPORTÉS À LA RÉGLEMENTATION FATCA 0-TETIERE-TOURN-GAUCHE Chronique droit fiscal APERÇU DES DERNIERS DÉVELOPPEMENTS APPORTÉS À LA RÉGLEMENTATION FATCA CARINE SABOT Associé Ernst & Young Société d avocats À l approche de l entrée en vigueur

Plus en détail

Offre des dépositaires pour les fonds immobiliers. Jean-Pierre Jacquet Responsable produit pour les fonds alternatifs BNP Paribas Securities Services

Offre des dépositaires pour les fonds immobiliers. Jean-Pierre Jacquet Responsable produit pour les fonds alternatifs BNP Paribas Securities Services Offre des dépositaires pour les fonds immobiliers Jean-Pierre Jacquet Responsable produit pour les fonds alternatifs BNP Paribas Securities Services 08/01/2014 Dépositaire de fonds immobilier : une solide

Plus en détail

DÉCISION DE LA COMMISSION

DÉCISION DE LA COMMISSION L 15/12 Journal officiel de l Union européenne 20.1.2011 DÉCISIONS DÉCISION DE LA COMMISSION du 19 janvier 2011 relative à l équivalence des d enquête et de sanctions auxquels sont soumis les contrôleurs

Plus en détail

SOUSCRIPTION DU CONTRAT : TERRITORIALITE

SOUSCRIPTION DU CONTRAT : TERRITORIALITE SOUSCRIPTION DU CONTRAT : TERRITORIALITE AVERTISSEMENT : La souscription réalisée par une personne domiciliée hors de France ou par un ressortissant d un Etat autre que la France sur le territoire national

Plus en détail

Déclaration en vertu de l accord intergouvernemental franco-américain («IGA») en vue de vérifier votre statut FATCA

Déclaration en vertu de l accord intergouvernemental franco-américain («IGA») en vue de vérifier votre statut FATCA Déclaration en vertu de l accord intergouvernemental franco-américain («IGA») en vue de vérifier votre statut FATCA - Entité étrangère (non américaine) non financière I. Identification du client Dénomination

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GENERALE DES IMPOTS 5 I-1-06 N 4 du 12 JANVIER 2006 MESURES DE TRANSPOSITION DE LA DIRECTIVE 2003/48/CE DU CONSEIL DU 3 JUIN 2003 EN MATIERE DE FISCALITE DES REVENUS

Plus en détail

Banking Business Consulting SYNTHESE SUR LES ENJEUX LIES A LA MISE EN PLACE DE FATCA. 1 P a g e. 1. Objectif de FATCA

Banking Business Consulting SYNTHESE SUR LES ENJEUX LIES A LA MISE EN PLACE DE FATCA. 1 P a g e. 1. Objectif de FATCA 1. Objectif de FATCA En mars 2010, le Sénat américain a adopté la loi "Foreign Account Tax Compliance Act" aux termes de laquelle les établissements financiers et les fonds étrangers sont appelés à collaborer

Plus en détail

MOUVEMENTS MIGRATOIRES

MOUVEMENTS MIGRATOIRES PARTIE 5 MOUVEMENTS page 363 5 MOUVEMENTS page 364 SOMMAIRE MOUVEMENTS n Répartition par nationalité des travailleurs entrés en France au cours de l année 29 366 n L immigration familiale 367 à 37 n Les

Plus en détail

CONSEIL D ÉTAT =============== N 51.062 Projet de loi

CONSEIL D ÉTAT =============== N 51.062 Projet de loi CONSEIL D ÉTAT =============== N 51.062 Projet de loi portant approbation 1. de l Accord entre le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg et le Gouvernement des États-Unis d Amérique en vue d'améliorer

Plus en détail

ALTER DOMUS France IT S PEOPLE WHO MAKE THE DIFFERENCE

ALTER DOMUS France IT S PEOPLE WHO MAKE THE DIFFERENCE FRANCE ALTER DOMUS Alter Domus est un leader européen dans les Services d Administration de Fonds et les Services Administratifs et Comptables de sociétés. Nous sommes spécialisés dans le service aux véhicules

Plus en détail

Professionnels de l'intérim, services et métiers de l'emploi. au détachement de travailleurs en FRANCE

Professionnels de l'intérim, services et métiers de l'emploi. au détachement de travailleurs en FRANCE Professionnels de l'intérim, services et métiers de l'emploi RÈGLES applicables au détachement de travailleurs en FRANCE Ce document est purement informatif et, à ce titre, volontairement synthétique.

Plus en détail

Fonds d investissement Distribution au détail Définitions des catégories

Fonds d investissement Distribution au détail Définitions des catégories (Comité des normes des fonds d investissement canadiens) Fonds d investissement Distribution au détail Définitions des catégories 31 mai 2006 (avec amendements en vigueur au 1 er août 2006) Toutes les

Plus en détail

Sont également imposables toutes les prestations versées non pas à la personne imposable elle-même, mais à un tiers.

Sont également imposables toutes les prestations versées non pas à la personne imposable elle-même, mais à un tiers. Notice n 29/357 de l'administration fiscale cantonale sur l'imposition à la source des intérêts hypothécaires de personnes qui ne sont ni domiciliées ni en séjour en Suisse (du 19 mars 2013) Valable depuis

Plus en détail

Le Fonds d Investissement Spécialisé (FIS)

Le Fonds d Investissement Spécialisé (FIS) Le Fonds d Investissement Spécialisé (FIS) Le 13 février 2007, le Parlement luxembourgeois a adopté une loi introduisant le Fonds d Investissement Spécialisé (FIS). Cette nouvelle loi remplace la loi du

Plus en détail

MODALITES D APPLICATION DES CONVENTIONS FISCALES INTERNATIONALES

MODALITES D APPLICATION DES CONVENTIONS FISCALES INTERNATIONALES MODALITES D APPLICATION DES CONVENTIONS FISCALES INTERNATIONALES La reconnaissance de la qualité de «résident étranger» conditionne l application des conventions fiscales internationales. QU EST CE QU

Plus en détail

Quoi de neuf? retenue et. considéré comme. sur demande Foreign Account Tax. Act of. montant brut payé fiscale. retenue

Quoi de neuf? retenue et. considéré comme. sur demande Foreign Account Tax. Act of. montant brut payé fiscale. retenue Directives relatives au formulaire W 8EXP (Rév. avril 2014) Département du Trésor Internal Revenue Service Certificat de gouvernement étranger ou d autre organisme étranger relativement à la retenue et

Plus en détail

RENTES, PENSIONS ET ALLOCATIONS

RENTES, PENSIONS ET ALLOCATIONS PARTIE 3 Avant-propos...76 Synthèse...77 Règlements européens > Les paiements des rentes d accident du travail...8 > Les paiements des pensions d invalidité...83 > Les paiements des pensions de vieillesse...86

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

P L A C E M E N T S A GF FOIRE AUX QUESTIONS SUR LA LOI FATCA - AGF

P L A C E M E N T S A GF FOIRE AUX QUESTIONS SUR LA LOI FATCA - AGF P L A C E M E N T S A GF FOIRE AUX QUESTIONS SUR LA LOI FATCA - AGF Qu est-ce que la FATCA? La loi intitulée Foreign Account Tax Compliance Act (FATCA) fait référence à des dispositions qui ont été adoptées

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE TITRES REGLEMENT RELATIF A L ORGANISATION DU MARCHE DES CERTIFICATS COOPERATIFS D ASSOCIES (CCA)

CREDIT AGRICOLE TITRES REGLEMENT RELATIF A L ORGANISATION DU MARCHE DES CERTIFICATS COOPERATIFS D ASSOCIES (CCA) CREDIT AGRICOLE TITRES REGLEMENT RELATIF A L ORGANISATION DU MARCHE DES CERTIFICATS COOPERATIFS D ASSOCIES (CCA) Préambule La loi du 13 juillet 1992 a modifié la loi du 10 septembre 1947 portant statut

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 244 24 décembre 2015. S o m m a i r e

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 244 24 décembre 2015. S o m m a i r e MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 5967 1623 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 244 24 décembre 2015 S o m m a i r e Loi du 18 décembre 2015

Plus en détail

LES RÉGIMES SUPPLÉMENTAIRES DE RETRAITE POUR LES CADRES SUPÉRIEURS AU CANADA

LES RÉGIMES SUPPLÉMENTAIRES DE RETRAITE POUR LES CADRES SUPÉRIEURS AU CANADA SANTÉ AVOIRS CARRIÈRE LES RÉGIMES SUPPLÉMENTAIRES DE RETRAITE POUR LES CADRES SUPÉRIEURS AU CANADA PRINCIPAUX RÉSULTATS OBTENUS AVEC LA BASE DE DONNÉES MERCER SUR LES RSR (MISE À JOUR DE 2014) AVRIL 2015

Plus en détail

LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI»

LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI» LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI» La SOPARFI n'est pas régie par une loi spécifique, mais se définit comme une société de capitaux luxembourgeoise soumise à une fiscalité tant directe

Plus en détail

DISPENSE DE VISA EN MOIS Franchise 3 mois par période de 6 mois PAYS

DISPENSE DE VISA EN MOIS Franchise 3 mois par période de 6 mois PAYS AFRIQUE DU SUD ALBANIE ALGERIE ALLEMAGNE *** ANDORRE ANTIGUA-et-BARBUDA ARABIE SAOUDITE ARGENTINE ARMENIE AUSTRALIE AUTRICHE *** BAHAMAS BAHREIN BARBADE BELGIQUE *** BOLIVIE BOSNIE - HERZEGOVINE BRESIL

Plus en détail

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39 under the SMALL BUSINESS INVESTOR TAX CREDIT ACT (O.C. 2003-220) Regulation Outline Filed July 29, 2003 Citation........................................... 1 Definition

Plus en détail

Impôts 2015. Revenus des valeurs et capitaux mobiliers. les revenus imposables. les revenus exonérés d impôt sur le revenu. quelle imposition?

Impôts 2015. Revenus des valeurs et capitaux mobiliers. les revenus imposables. les revenus exonérés d impôt sur le revenu. quelle imposition? Impôts 2015 Revenus des valeurs et capitaux mobiliers les revenus imposables les revenus exonérés d impôt sur le revenu quelle imposition? abattements, crédits d impôt, prélèvements sociaux Les revenus

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR Arrêté du 27 juin 2014 modifiant l arrêté du 29 décembre 2011 relatif aux documents et visas exigés pour l entrée des étrangers sur

Plus en détail

Votre fiduciaire de confiance au Luxembourg EXPERTISE COMPTABLE ET FISCALE CONSEIL ECONOMIQUE GESTION DES SALAIRES

Votre fiduciaire de confiance au Luxembourg EXPERTISE COMPTABLE ET FISCALE CONSEIL ECONOMIQUE GESTION DES SALAIRES Votre fiduciaire de confiance au Luxembourg EXPERTISE COMPTABLE ET FISCALE CONSEIL ECONOMIQUE GESTION DES SALAIRES ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES Membre inscrit I. Définitions Loi du 11 mai 2007 relative

Plus en détail

Principes d application sectoriels sur les bénéficiaires effectifs d organismes de placements collectifs

Principes d application sectoriels sur les bénéficiaires effectifs d organismes de placements collectifs Mars 2013 Principes d application sectoriels sur les bénéficiaires effectifs d organismes de placements collectifs Document de nature explicative 1. Les principes d application sectoriels élaborés par

Plus en détail

DEMANDE D OUVERTURE DE COMPTE SOCIETE

DEMANDE D OUVERTURE DE COMPTE SOCIETE DEMANDE D OUVERTURE DE COMPTE SOCIETE Comment ouvrir un compte société pour accéder aux services de Keytrade Bank Luxembourg S.A. COMPLETEZ ET SIGNEZ... La demande d ouverture de compte et joignez les

Plus en détail

DEMANDE D OUVERTURE DE COMPTE SOCIETE

DEMANDE D OUVERTURE DE COMPTE SOCIETE DEMANDE D OUVERTURE DE COMPTE SOCIETE Comment ouvrir un compte société pour accéder aux services de Keytrade Bank Luxembourg S.A. COMPLETEZ ET SIGNEZ... La demande d ouverture de compte et joignez les

Plus en détail

Nature des revenus Impôt canadien Dégrèvement conventionnel Remarques Désignation Taux % de % à % Procédure voir chiffres

Nature des revenus Impôt canadien Dégrèvement conventionnel Remarques Désignation Taux % de % à % Procédure voir chiffres C A N A D A (Etat au 1 er janvier 2014) Index Aperçu des effets de la convention contre les doubles impositions 1 Imputation forfaitaire d'impôt (cf. remarque sous ch. IV) 5 Formule 196 " NR 7 - R Aperçu

Plus en détail

ELLIPSIS HIGH YIELD FUND Fonds Commun de Placement de droit français

ELLIPSIS HIGH YIELD FUND Fonds Commun de Placement de droit français SOCIETE GENERALE ELLIPSIS ASSET MANAGEMENT 29, Boulevard Haussmann 16, Avenue Matignon F75009 PARIS F75008 PARIS Dépositaire Société de gestion CARNEGIE FUND SERVICES S.A. BANQUE CANTONALE DE GENÈVE 11,

Plus en détail

ANNEXE : Source : direction de la législation fiscale (DLF)

ANNEXE : Source : direction de la législation fiscale (DLF) ANNEXE : COMPARATIF DES NORMES FATCA, OCDE ET DE L UNION EUROPÉENNE - 35 - ANNEXE : COMPARATIF DES NORMES FATCA, OCDE ET DE L UNION EUROPÉENNE Source : direction de la législation fiscale (DLF) 1 Institutions

Plus en détail

Projet de loi C-31 Loi de mise en œuvre de l accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux

Projet de loi C-31 Loi de mise en œuvre de l accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux Projet de loi C-31 Loi de mise en œuvre de l accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux Allocution de Darren Hannah Vice-président intérimaire, Politiques et opérations

Plus en détail

TRAITEMENT FISCAL DES REVENUS MOBILIERS DANS LE CHEF D UN RESIDENT BELGE PERSONNE PHYSIQUE REVENUS 2014

TRAITEMENT FISCAL DES REVENUS MOBILIERS DANS LE CHEF D UN RESIDENT BELGE PERSONNE PHYSIQUE REVENUS 2014 TRAITEMENT FISCAL DES REVENUS MOBILIERS DANS LE CHEF D UN RESIDENT BELGE PERSONNE PHYSIQUE REVENUS 2014 Ci-dessous, nous vous proposons un bref aperçu du traitement fiscal des revenus mobiliers (dividendes

Plus en détail

Guichet Unique de la Mobilité Entrante DRI. Version du 4 Mai 2012

Guichet Unique de la Mobilité Entrante DRI. Version du 4 Mai 2012 Guichet Unique de la Mobilité Entrante DRI Version du 4 Mai 2012 Objectifs Identification des étudiants, doctorants, stagiaires, chercheurs étrangers accueillis à l INSA Vérification de la conformité par

Plus en détail

Avocat à la Cour Tel : 01 45 02 08 03 Fax : 01 45 02 08 10 j.goncalves@artales-avocats.com FONDATIONS CAPITAL PRIVE PME

Avocat à la Cour Tel : 01 45 02 08 03 Fax : 01 45 02 08 10 j.goncalves@artales-avocats.com FONDATIONS CAPITAL PRIVE PME Jean Goncalves 44 rue Paul Valery 75116 Paris Avocat à la Cour Tel : 01 45 02 08 03 Fax : 01 45 02 08 10 j.goncalves@artales-avocats.com FONDATIONS CAPITAL PRIVE PME Note pour les investisseurs résidents

Plus en détail

Statut d U.S. Person - Autodéclaration

Statut d U.S. Person - Autodéclaration Statut d U.S. Person - Autodéclaration Le présent formulaire est requis pour chaque police et tous ses champs doivent être renseignés. Veuillez indiquer «n/a» pour les champs non pertinents. Pour toute

Plus en détail

DELIBERATION N 2016-40 DU 16 MARS 2016 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT

DELIBERATION N 2016-40 DU 16 MARS 2016 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT DELIBERATION N 2016-40 DU 16 MARS 2016 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR FINALITE

Plus en détail

CCR FLEX CROISSANCE. Fonds Commun de Placement de droit français «FCP» RAPPORT SEMESTRIEL POUR LA SUISSE AU 30 JUIN 2014

CCR FLEX CROISSANCE. Fonds Commun de Placement de droit français «FCP» RAPPORT SEMESTRIEL POUR LA SUISSE AU 30 JUIN 2014 CCR FLEX CROISSANCE Fonds Commun de Placement de droit français «FCP» RAPPORT SEMESTRIEL POUR LA SUISSE AU 30 JUIN 2014 LA SOCIÉTÉ DE GESTION : LE REPRÉSENTANT EN SUISSE : CCR Asset Management Carnegie

Plus en détail

Obligations nouvelles de reporting au régulateur incombant aux sociétés de gestion de portefeuille gérant des Fonds d Investissement Alternatifs (FIA)

Obligations nouvelles de reporting au régulateur incombant aux sociétés de gestion de portefeuille gérant des Fonds d Investissement Alternatifs (FIA) Obligations nouvelles de reporting au régulateur incombant aux sociétés de gestion de portefeuille gérant des Fonds d Investissement Alternatifs (FIA) Les sociétés de gestion de portefeuille 1 gérant des

Plus en détail

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits Salariés FÉVRIER 2014 Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits B Les majorations de durée d assurance B Le congé parental B La majoration pour 3 enfants Vous avez eu ou élevé des enfants Vous avez

Plus en détail

LOI DE FINANCES 2008 : EVOLUTIONS ET

LOI DE FINANCES 2008 : EVOLUTIONS ET ET TENDANCES DE LA FISCALITE IMMOBILIERE En France, le collectif budgétaire pour 2008 a consacré une fiscalité spécifique et avantageuse pour l immobilier réglementé (AMF). En parallèle, on a pu observer

Plus en détail

Accord de coopération avec la Banque de développement du Conseil de l Europe

Accord de coopération avec la Banque de développement du Conseil de l Europe Cote du document: EB 2007/92/R.55 Point de l ordre du jour: 22 c) Date: 23 octobre 2007 Distribution: Publique Original: Anglais F Accord de coopération avec la Banque de développement du Conseil de l

Plus en détail

EMIR PRINCIPAUX IMPACTS POUR LES UTILISATEURS DE PRODUITS DERIVES

EMIR PRINCIPAUX IMPACTS POUR LES UTILISATEURS DE PRODUITS DERIVES EMIR PRINCIPAUX IMPACTS POUR LES UTILISATEURS DE PRODUITS DERIVES Carole Uzan Autorité des Marchés Financiers Direction de la Régulation et des Affaires Internationales INTRODUCTION LES PRINCIPALES ÉTAPES

Plus en détail

AUGMENTATION DE CAPITAL 2014 RESERVEE AUX ADHERENTS DU PLAN D EPARGNE DU GROUPE SAINT-GOBAIN

AUGMENTATION DE CAPITAL 2014 RESERVEE AUX ADHERENTS DU PLAN D EPARGNE DU GROUPE SAINT-GOBAIN Compagnie de Saint-Gobain Les Miroirs 18, avenue d'alsace (92400) Courbevoie France S.A. au capital de 2 220 707 160 542 039 532 R.C.S. Nanterre Le 21 mars 2014 Communiqué AUGMENTATION DE CAPITAL 2014

Plus en détail

Enregistrement FATCA pour les GFI

Enregistrement FATCA pour les GFI Séance d information Enregistrement FATCA pour les GFI Patrick Dorner Genève, le 18 décembre 2013 INTRODUCTION Thèmes Introduction: effets de l'accord sur les GFI Obligations pour les GFI Obligations indirectes

Plus en détail

TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC

TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC I DETERMINATION DE LA RESIDENCE Au plan fiscal, les conséquences résultant pour un résident et ressortissant français de son installation au Maroc dépendent

Plus en détail

SECURITE SOCIALE ET TRAVAIL A L ETRANGER QUE FAIRE?

SECURITE SOCIALE ET TRAVAIL A L ETRANGER QUE FAIRE? Office National de Sécurité Sociale SECURITE SOCIALE ET TRAVAIL A L ETRANGER QUE FAIRE? 1. Envoi dans des pays de l Union européenne (UE) Depuis le 1er mai 2010, le Règlement CE n 883/2004 détermine la

Plus en détail

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS La grande majorité des membres du conseil d administration de la Banque seront indépendants au sens de la présente politique. Le

Plus en détail

Quelle garantie pour vos dépôts?

Quelle garantie pour vos dépôts? 006 w w w. l e s c l e s d e l a b a n q u e. c o m Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Quelle garantie pour vos dépôts? L E S M I N I - G U I D E S B A N C A I R E S FBF - 18 rue

Plus en détail

Reporting titre par titre des établissements de crédit

Reporting titre par titre des établissements de crédit Reporting titre par titre des établissements de crédit Banque centrale du Luxembourg Sommaire 1 Introduction...3 2 Les données à transmettre à la BCL...5 2.1 Aperçu général...5 2.2 Les titres soumis à

Plus en détail

Addendum belge au prospectus d émission

Addendum belge au prospectus d émission Contrôle de l'information et des marchés financiers Annexe II : modèle d addendum belge au prospectus Addendum belge au prospectus d émission Date Dénomination de l OPCVM Forme juridique de l OPCVM (société

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/25 NOTE COMMUNE N 16/2011

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/25 NOTE COMMUNE N 16/2011 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2011/26/06 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2011/25 NOTE COMMUNE N 16/2011 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

Foire aux questions (FAQ) FATCA

Foire aux questions (FAQ) FATCA Foire aux questions (FAQ) FATCA Contents 1. Généralités... 4 FATCA, qu'est-ce que c'est?... 4 Quel est le but de la législation FATCA?... 4 Quand la législation FATCA entre-t-elle en application?... 4

Plus en détail

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64 Edition 2015 Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64 Section K : ACTIVITÉS FINANCIÈRES ET D ASSURANCE Cette section comprend les activités des

Plus en détail

La société de placement étrangère passive («PFIC») Foire aux questions

La société de placement étrangère passive («PFIC») Foire aux questions Octobre 2015 La société de placement étrangère passive («PFIC») Foire aux questions Le présent document vous fournit de l information sur le traitement des sociétés de placement étrangères passives. De

Plus en détail

La Société de Participations Financières luxembourgeoise

La Société de Participations Financières luxembourgeoise La Société de Participations Financières luxembourgeoise La Société de Participations Financières luxembourgeoise, communément appelée «SOPARFI», est la société de droit commun luxembourgeoise. Elle est

Plus en détail

La fin des biens cachés à l étranger. Que faire alors?

La fin des biens cachés à l étranger. Que faire alors? Doctrine La fin des biens cachés à l étranger. Que faire alors? Nathalie Lannoy Avocat au Barreau de Bruxelles de Wilde & associés 1. Aucune autre décennie que l actuelle qui n est qu à mi- parcours n

Plus en détail

Accord entre le gouvernement du Canada

Accord entre le gouvernement du Canada Accord entre le gouvernement du Canada et le gouvernement des États-Unis d Amérique en vue d améliorer l observation fiscale à l échelle internationale au moyen d un meilleur échange de renseignements

Plus en détail

Accès aux soins des étrangers

Accès aux soins des étrangers Accès aux soins des étrangers Quels freins? Quelles perspectives? 24 mai 2007 P. LAFLANDRE CPAM BEAUVAIS Accès aux soins des étrangers ETRANGER COUVERT PAR SON PAYS ETRANGER EN SITUATION REGULIERE DEMANDEUR

Plus en détail

PAYS DISPENSE DE VISA EN MOIS. REGIME DE CIRCULATION TRANSFRONTIERE POUR LA POLYNESIE FRANCAISE (mis à jour le 06/08/2009)

PAYS DISPENSE DE VISA EN MOIS. REGIME DE CIRCULATION TRANSFRONTIERE POUR LA POLYNESIE FRANCAISE (mis à jour le 06/08/2009) PAYS DISPENSE DE VISA EN MOIS non soumis au régime général de l'obligation de visa Franchise 3 mois Franchise 1 mois ALLEMAGNE *** ANDORRE ARGENTINE AUSTRALIE AUTRICHE *** BELGIQUE *** BRESIL BRUNEI BOLIVIE

Plus en détail

Exercer une activité temporaire hors de France

Exercer une activité temporaire hors de France Artisans, commerçants, professions libérales Exercer une activité temporaire hors de France Vos démarches et obligations Édition 2015 Exercer une activité temporaire hors de France Vos démarches et obligations

Plus en détail

HELIUM OPPORTUNITES DOCUMENT D INFORMATION PERIODIQUE SUR LE SEMESTRE. au 27 juin 2014

HELIUM OPPORTUNITES DOCUMENT D INFORMATION PERIODIQUE SUR LE SEMESTRE. au 27 juin 2014 HELIUM OPPORTUNITES DOCUMENT D INFORMATION PERIODIQUE SUR LE SEMESTRE au 27 juin 2014 Fonds Commun de Placement Société de gestion : Syquant Capital, 67 rue de la Boétie 75008 Paris Dépositaire :RBC Investors

Plus en détail

Subsidiaries Holding Association Shares (Cooperative Credit Associations) Regulations

Subsidiaries Holding Association Shares (Cooperative Credit Associations) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Subsidiaries Holding Association Shares (Cooperative Credit Associations) Regulations Règlement sur la détention des actions de l association par ses filiales (associations

Plus en détail

BIENVENUE AU PARADIS DES ENTREPRENEURS

BIENVENUE AU PARADIS DES ENTREPRENEURS BIENVENUE AU PARADIS DES ENTREPRENEURS Les Emirats bénéficient d'une des économies les plus dynamiques au monde. Réputé pour sa beauté naturelle et son "art de vivre", Dubaï a également acquis la réputation

Plus en détail

Directive FATCA Sujet: Foreign Account Tax Compliance Act (FATCA) procédure

Directive FATCA Sujet: Foreign Account Tax Compliance Act (FATCA) procédure Directive FATCA Sujet: Foreign Account Tax Compliance Act (FATCA) procédure Cher courtier, La Foreign Account Tax Compliance Act (abrégé ci-après FATCA) est une législation américaine qui a pour but de

Plus en détail

12. Le système monétaire

12. Le système monétaire 12. Le système monétaire Le rôle de la monnaie est fondamental. Imaginez une situation où aucun moyen de paiement ne ferait l unanimité : - Economie de «troc». - On échange des biens et services contre

Plus en détail

Vous avez du talent, nous protégeons votre indépendance. Demande de pension d invalidité Notice explicative

Vous avez du talent, nous protégeons votre indépendance. Demande de pension d invalidité Notice explicative Vous avez du talent, nous protégeons votre indépendance Demande de pension d invalidité Nature des pensions PENSION POUR INCAPACITE AU METIER (seulement les professions artisanales) Il s agit d une pension

Plus en détail

Recommandation sur la commercialisation des comptes à terme

Recommandation sur la commercialisation des comptes à terme Recommandation sur la commercialisation des comptes à terme 2012-R-02 du 12 octobre 2012 1 Contexte Dans le cadre de son action de veille sur la publicité et les nouveaux produits, l ACP a constaté sur

Plus en détail

Tarif. Placements et conseils financiers

Tarif. Placements et conseils financiers Tarif Placements et conseils financiers Tables des matières 4/5 Mandat de conseil «BCVs Supervision» 6/7 Mandat de gestion «BCVs Star Select» 8/9 Mandat de gestion «BCVs Active Portfolio» 10 Mandat de

Plus en détail

(Règles agréées par arrêté ministériel du 7 septembre 2010 applicables à partir du 12 septembre 2010) SOMMAIRE INTRODUCTION 1-3 DÉFINITIONS 4

(Règles agréées par arrêté ministériel du 7 septembre 2010 applicables à partir du 12 septembre 2010) SOMMAIRE INTRODUCTION 1-3 DÉFINITIONS 4 RÈGLES PROFESSIONNELLES RELATIVES AUX OBLIGATIONS DES PROFESSIONNELS DE L EXPERTISE COMPTABLE POUR LA PRÉVENTION DE L UTILISATION DU SYSTÈME FINANCIER AUX FINS DE BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DE FINANCEMENT

Plus en détail

PARTIE 5 DÉTACHEMENT LE DÉTACHEMENT ÉTRANGER-FRANCE FINANCIERS FLUX MOUVEMENTS. page 125

PARTIE 5 DÉTACHEMENT LE DÉTACHEMENT ÉTRANGER-FRANCE FINANCIERS FLUX MOUVEMENTS. page 125 PARTIE 5 LE LE FLUX FINANCIERS ÉTRANGERFRANCE page 125 MOUVEMENTS MIGRATOIRES LE AVANT PROPOS 127 à 131 SYNTHÈSE 132 à 133 RÈGLEMENTS EUROPÉENS > Détachements et pluriactivités. 134 à 136 > Le détachement

Plus en détail

Des allocations de solidarité

Des allocations de solidarité Retraités juin 205 Des allocations de solidarité Aspa ASI Des allocations de solidarité Vous êtes retraité et vous avez de faibles revenus? Vous pouvez peut-être bénéficier de l allocation de solidarité

Plus en détail

> Dossier 17 mars 2009

> Dossier 17 mars 2009 > Dossier 17 mars 2009 Le travail des étrangers en France Vous embauchez un étranger au sein de votre entreprise : ce que vous devez savoir. L embauche de personnels de nationalité étrangère est soumise

Plus en détail

Dispositions de la loi de finances 2014 relatives à la contribution libératoire

Dispositions de la loi de finances 2014 relatives à la contribution libératoire Groupement Professionnel des Banques du Maroc Dispositions de la loi de finances 2014 relatives à la contribution libératoire Guide pratique de place 0 Préambule I- CONTEXTE GENERAL Le Maroc a adhéré le

Plus en détail

Ordonnance sur l activité d intermédiaire financier exercée à titre professionnel

Ordonnance sur l activité d intermédiaire financier exercée à titre professionnel Ordonnance sur l activité d intermédiaire financier exercée à titre professionnel (OIF) 955.071 du 18 novembre 2009 (Etat le 1 er janvier 2010) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 41 de la loi du 10 octobre

Plus en détail