Vers l emploi vert? Moi aussi, je peux! JOB DAY, Gosselies, 8 décembre 2010

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vers l emploi vert? Moi aussi, je peux! JOB DAY, Gosselies, 8 décembre 2010"

Transcription

1 Vers l emploi vert? Moi aussi, je peux! JOB DAY, Gosselies, 8 décembre 2010

2 Les emplois verts, c est quoi? «Les emplois verts réduisent l impact sur l environnement des entreprises et des secteurs économiques pour le ramener à des niveaux viables ( ) [ils] sont définis comme des emplois dans l agriculture, dans l industrie, les services et l administration qui contribuent à la préservation ou au rétablissement de la qualité de l environnement» Emplois verts : pour un travail décent dans un monde durable, à faibles émissions de carbone, PNUE, 2008 Plusieurs dizaines de définitions pas de définition claire : un emploi vert = potentiellement n importe quel emploi!

3 Les emplois verts, c est quoi? Document de référence des alliances emploi-environnement (PM 2.Vert) : METIERS VERTS : Nouveaux métiers mobilisant de nouvelles compétences liées à des activités visant à augmenter l efficience énergétique ou à réduire les impacts environnementaux. METIERS AFFECTES PAR LE DEVELOPPEMENT DURABLE : Métiers plus anciens mais qui nécessitent de nouvelles compétences car ils s exercent dans un nouveau contexte (ex. chauffeur de bus électrique) ou avec de nouveaux matériaux, de nouvelles techniques, de nouvelles exigences de qualité liées à l augmentation de l efficience énergétique ou la réduction des impacts environnementaux (ex. électricien qui maîtrise l étanchéité à l air).

4 Les emplois verts, c est quoi? Les métiers dits verts ne devraient donc correspondre qu à une partie relativement faible des emplois liés à la croissance verte. Par contre les métiers affectés par le développement durable vont se développer considérablement. FORMATION VERTE : Modules d apprentissage visant à augmenter l efficacité énergétique et/ou réduire les impacts environnementaux, sous la forme d acquisition de : savoir-être liés à la modification des comportements (ex. précision des gestes, interaction entre les intervenants sur le chantier ou sous une forme plus générale d éducation au développement durable faire comprendre le sens plus général des démarches (ex. qualité environnementale du bâtiment) ; savoir-faire nouveaux liés à des techniques ou matériaux nouveaux ; savoirs liés à des techniques, des réglementations etc.

5 Compétences pour les emplois verts Pour assurer la transition vers une économie sobre en carbone : amélioration des compétences existantes > développement de nouvelles compétences vertes équilibre entre : compétences génériques (ex. autonomie, communication) compétences génériques vertes (ex. gestion des déchets, URE) compétences professionnelles «complémentaires» (STIM!) compétences vertes spécialisées Compétences pour les emplois verts, Cedefop, 2010

6 Quelques métiers impactés par le développement durable Maçon Technicien frigoriste Couvreur Monteur en climatisation Poseur de fermetures menuisées Electricien automaticien Electricien installateur Mécanicien de maintenance Monteur en chauffage central Opérateur de production Technicien chauffagiste Conducteur de travaux/chef de chantier Architecte

7 Quelques métiers «verts» Responsable achats en développement durable Consultant en développement durable Chef de projet sites et sols pollués Chef de projet démantèlement nucléaire Chef de projet énergies renouvelables Expert bilan carbone Extrait du Guide des nouveaux métiers 2010, Michael Page International

8 et quelques parcours individuels de stagiaires passés en formation au Centre de compétence Forem Formation Environnement : N. F., H., 33 ans, gradué en agronomie, a suivi des formations de responsable environnement et de gestionnaire valoriste de déchets, travaille comme conseiller en gestion des déchets au sein du SIPP d une université ; H. R., F., 27 ans, technicienne de laboratoire, a suivi des formations de responsable environnement, en assainissement de sols et en gestion énergétique / énergies renouvelables, travaille en R&D pour un bureau d études spécialisé en biométhanisation ;

9 Quelques parcours individuels W.B., H., 37 ans, titulaire du CESS et d une formation initiale en électricité industrielle, a suivi une formation de technicien en maintenance éolienne, travaille dans une entreprise spécialisée du secteur ; A.V., F., 22 ans, titulaire d un baccalauréat en agronomie, a suivi une formation de gestionnaire valoriste de déchets, travaille comme technicienne dans un bureau d études spécialisé en assainissement des sols ; E.V., H., 49 ans, gradué en moteurs thermiques et en construction, diverses expériences comme ouvrier puis dans l immobilier, a suivi une formation de conseiller en énergie, travaille comme facilitateur énergie dans une fédération sectorielle.

10 Autres parcours en vrac E.M., F., 22 ans, formation de responsable environnement, occupe cette fonction dans une entreprise du secteur verrier ; B.H., H., 35 ans, formation de responsable environnement, coordonnateur EMAS dans une intercommunale ; B.M., F., 30 ans, formations de conseiller en énergie et de gestionnaire valoriste de déchets, est responsable de ces matières au sein du service technique d une université ; Etc.

11 L offre de formation du Centre de compétence Forem Formation Environnement Gestion environnementale : SME, audit Gestion des déchets : déchets ménagers, de la construction, de l industrie, de garage, hospitaliers; assainissement des sols, dragage des boues, traitement des gaz et fumées Gestion des énergies : URE (techniques du chaud et du froid, gestion énergétique ), énergies alternatives et renouvelables (solaire photovoltaïque, éolien, pompe à chaleur ), pollutions électromagnétiques Gestion de la qualité, gestion intégrée QSE

12 Merci pour votre attention Guibert Debroux

Les formations «vertes» au Forem. Energie et Habitat 25 octobre 2012

Les formations «vertes» au Forem. Energie et Habitat 25 octobre 2012 Les formations «vertes» au Forem Energie et Habitat 25 octobre 2012 1. Introduction: contexte PM 2.vert / AEE 2. Modules de formation spécifiques agréés «Eco-climat» 3. Formations «vertes» 1. Introduction

Plus en détail

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations,

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations, DE : Hervé BALEN LE janvier 2014 Troisième Révolution Industrielle La dynamique de l économie verte. Ateliers prospectifs de l emploi 16 janvier 2014 Les impacts en termes de métiers, de formations, Ne

Plus en détail

Comment intégrer pour l avenir les techniques BBC dans les formations initiales et continues longues?

Comment intégrer pour l avenir les techniques BBC dans les formations initiales et continues longues? Comment intégrer pour l avenir les techniques BBC dans les formations initiales et continues longues? Intervenant : Bernard DEFAYE Ingénieur de formation du Département Sectoriel BTP de Toulouse AFPA Ingénierie

Plus en détail

Bâtiment INSTALLATEUR THERMIQUE

Bâtiment INSTALLATEUR THERMIQUE Bâtiment INSTALLATEUR THERMIQUE INSTALLATEUR THERMIQUE L installateur thermique assure le confort des bâtiments en posant et entretenant des systèmes de chauffage, de climatisation et de ventilation. Métier

Plus en détail

CENTRE SECTORIEL DE FORMATION EN BATIMENT

CENTRE SECTORIEL DE FORMATION EN BATIMENT CENTRE SECTORIEL DE FORMATION EN BATIMENT ET ANNEXES IBN SINA Projet de développement solidaire Avril 2014 CENTRE SECTORIEL DE FORMATION AUX METIERS DU BATIMENTS ET ANNEXES IBN SINA La construction du

Plus en détail

Les métiers de l économie verte. Pays de Bourgogne

Les métiers de l économie verte. Pays de Bourgogne Les métiers de l économie verte www.teebourgogne.com Pays de Bourgogne Qui sommes nous? Nos missions Capitaliser les connaissances Accompagner les porteurs de projet Informer et promouvoir l économie verte

Plus en détail

Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique

Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique LES ENERGIES RENOUVELABLES ET L EFFICACITE ENERGETIQUE AU CŒUR DE LA STRATEGIE ENERGETIQUE NATIONALE Hajjaji

Plus en détail

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1)

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) Public visé Chefs d entreprise Artisans Chargés d affaire Conducteurs de travaux Personnels de chantier

Plus en détail

Bâtiment ÉLECTRICIEN

Bâtiment ÉLECTRICIEN Bâtiment ÉLECTRICIEN ÉLECTRICIEN L électricien effectue tous les travaux d installations électriques et de raccordement d appareils électriques dans diverses spécialités : éclairage, confort thermique,

Plus en détail

Colloque sur l employabilité en développement durable Université Laval- 30 janvier 2014

Colloque sur l employabilité en développement durable Université Laval- 30 janvier 2014 Colloque sur l employabilité en développement durable Université Laval- 30 janvier 2014 1- Présentation d EnviroCompétences EnviroCompétences Comité sectoriel de main-d œuvre de l environnement (1996)

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016. 10 septembre 2015

THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016. 10 septembre 2015 THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016 10 septembre 2015 THÉMATIQUES PROPOSÉES A Concevoir, surveiller, maintenir et exploiter les grandes installations de production E Services énergétiques

Plus en détail

Le Titre de compétence, une carte maîtresse dans le parcours de formation!!

Le Titre de compétence, une carte maîtresse dans le parcours de formation!! Le Titre de compétence, une carte maîtresse dans le parcours de formation!! Un des atouts du Titre de compétence est de donner accès, ou de permettre des dispenses parfois importantes chez les opérateurs

Plus en détail

Ingénieur-e en performance énergétique. Nouveauté 2013. Formation par apprentissage. en partenariat avec

Ingénieur-e en performance énergétique. Nouveauté 2013. Formation par apprentissage. en partenariat avec Nouveauté 2013 en partenariat avec Formation par apprentissage Ingénieur-e en performance énergétique ÉCOLE PUBLIQUE D INGÉNIEUR-E-S Institut National des Sciences Appliquées de Rouen Performance énergétique

Plus en détail

LISTE DES THEMES DE FORMATION RETENUS

LISTE DES THEMES DE FORMATION RETENUS OFFRE REGIONALE DE FORMATION BTP LANGUEDOC ROUSSILLON (ORDF BTP LR) LISTE DES THEMES DE FORMATION RETENUS Cet appel à propositions bénéficie d un cofinancement sur les Fonds de l OPCA de la Construction,

Plus en détail

Bâtiment INSTALLATEUR SANITAIRE

Bâtiment INSTALLATEUR SANITAIRE Bâtiment INSTALLATEUR SANITAIRE INSTALLATEUR SANITAIRE L installateur sanitaire pose et entretient des équipements sanitaires (éviers, baignoires, douches, chauffe-eau ) et des réseaux de canalisations.

Plus en détail

CONTENU. B- Traitement et recyclage des déchets 1. Démolition des navires

CONTENU. B- Traitement et recyclage des déchets 1. Démolition des navires CONTENU 2 I- Une transition sûre et équitable? Les enjeux mondiaux du développement durable II- Le débat écologique et sa dimension sociale III- Les nuances de vert dans les emplois verts IV. Emplois verts

Plus en détail

Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER

Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER SERRURIER- MÉTALLIER Le serrurier-métallier travaille tout type de construction métallique : serrurerie, rampe d escalier, porte, fenêtre, véranda, pont, passerelle, pylône...

Plus en détail

Licence Professionnelle Métiers des énergies renouvelables

Licence Professionnelle Métiers des énergies renouvelables Licence Professionnelle Métiers des énergies renouvelables 123 Avenue Albert Thomas 87060 Limoges Cedex FRANCE en partenariat avec le Lycée Turgot Licence Professionnelle Métiers des énergies renouvelables

Plus en détail

SYNTHESE GPEC METIERS DE L ECONOMIE VERTE

SYNTHESE GPEC METIERS DE L ECONOMIE VERTE SYNTHESE GPEC METIERS DE L ECONOMIE VERTE Dans le cadre de la dynamique du Grenelle de l Environnement à l échelle nationale, la Région Alsace et le Ministère du Développement Durable, des Transports et

Plus en détail

Devenez Expert Tertiaire Somfy. Et engagez vous sur la voie du succès!

Devenez Expert Tertiaire Somfy. Et engagez vous sur la voie du succès! Devenez Expert Tertiaire Somfy Et engagez vous sur la voie du succès! Valorisez votre savoir-faire et vos compétences avec l appui des chargés d affaires tertiaire Somfy qui s engagent à vos côtés. Votre

Plus en détail

les metiers de l énergie une publication Orientations

les metiers de l énergie une publication Orientations les metiers de l énergie une publication Orientations Les acteurs traditionnels de la production, la transformation et la distribution du pétrole, de l électricité nucléaire ou thermique et du gaz demeurent

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

Après un Bac technologique STI Energie et environnement

Après un Bac technologique STI Energie et environnement Après un Bac technologique STI Energie et environnement Après le bac STI Filières SÉLECTIVES À L ENTRÉE IUT STS CPGE bulletins de première admission sur dossier notes des épreuves anticipées de français

Plus en détail

Former Accompagner Innover

Former Accompagner Innover Former Accompagner Innover Pour une maîtrise durable de l énergie 1 Former Innover Accompagner Depuis 2 Notre Système Management Qualité traduit un réel engagement de valeurs. La certification ISO 9001

Plus en détail

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Le constructeur en béton armé réalise les fondations, les murs et les planchers de constructions neuves (logements individuels ou collectifs,

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION 2015 CEF INTERNATIONAL

CATALOGUE DE FORMATION 2015 CEF INTERNATIONAL CATALOGUE DE FORMATION 2015 CEF INTERNATIONAL SOMMAIRE I. TRANSITION ENVIRONNEMENTALE II. TRANSITION DIGITALE III. ORGANISATION DURABLE DES ENTREPRISES IV. TECHNIQUES ET FILIERES METIERS 2 I- Transition

Plus en détail

Développement durable et énergie. Techniques métiers. Actions commerciales et marchés publics. Management

Développement durable et énergie. Techniques métiers. Actions commerciales et marchés publics. Management Développement durable et énergie Techniques métiers Actions commerciales et marchés publics Management Organisation administrative, juridique et financière Développement durable et énergie Amélioration

Plus en détail

Formation en alternance

Formation en alternance Formation en alternance EN CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION EN CONTRAT D APPRENTISSAGE En raison des couts et de l impact environnemental de l énergie, les secteurs utilisateurs d énergie (industrie, agriculture,

Plus en détail

Le BTP sur l arrondissement de Vitryle-François

Le BTP sur l arrondissement de Vitryle-François Le BTP sur l arrondissement de Vitryle-François Le poids de la construction sur le bassin vitryat Services 37% Répartition par secteur des salariés privés sur l arrondissement de Vitry-le-François en 2012

Plus en détail

Les éco-activités et les emplois de l environnement Intervenante: Christelle Insergueix

Les éco-activités et les emplois de l environnement Intervenante: Christelle Insergueix Atelier économie sociale et solidaire Les éco-activités et les emplois de l environnement Intervenante: Christelle Insergueix L ARENE ILE-DE-FRANCE a pour mission de produire, mobiliser et transmettre

Plus en détail

Bâtiment et développement durable

Bâtiment et développement durable Bâtiment MAÇON MAÇON Le maçon construit le gros œuvre des bâtiments. Il met en place les fondations puis monte les structures porteuses : murs, poutrelles et planchers. Métier Le maçon réalise des travaux

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

Florian Buchter Responsable Efficacité Energétique Groupe E SA. Energy Forum Valais/Wallis 2014 17.06.2014 HES-SO Valais-Wallis de Sierre

Florian Buchter Responsable Efficacité Energétique Groupe E SA. Energy Forum Valais/Wallis 2014 17.06.2014 HES-SO Valais-Wallis de Sierre L'EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE AU SERVICE DES ENTREPRISES EXEMPLES CONCRETS Florian Buchter Responsable Efficacité Energétique SA Energy Forum Valais/Wallis 2014 17.06.2014 HES-SO Valais-Wallis de Sierre GROUPE

Plus en détail

DUT. Génie civil Construction durable (GC-CD) IUT - Bordeaux

DUT. Génie civil Construction durable (GC-CD) IUT - Bordeaux DUT Génie civil Construction durable (GC-CD) IUT - Bordeaux Carte d identité de la formation Diplôme DUT - Diplôme universitaire de technologie Spécialité Génie civil - Construction durable (GC-CD) Conditions

Plus en détail

QUALIFICATIONS ET CERTIFICATIONS RGE

QUALIFICATIONS ET CERTIFICATIONS RGE QUALIFICATIONS ET CERTIFICATIONS RGE en rénovation Le recours a un professionnel RGE est obligatoire crédit d impôt pour la transition énergétique (CITE), éco-prêt à taux zéro. pas obligatoire Catégories

Plus en détail

Le Conservatoire national des arts et métiers ENSEIGNER À TOUS ET PARTOUT

Le Conservatoire national des arts et métiers ENSEIGNER À TOUS ET PARTOUT Le Conservatoire national des arts et métiers ENSEIGNER À TOUS ET PARTOUT LE CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS UN SERVICE PUBLIC 3 MISSIONS Formation des adultes tout au long de la vie professionnelle

Plus en détail

Etat des lieux des «emplois verts» en Région Bruxelloise

Etat des lieux des «emplois verts» en Région Bruxelloise CONSEIL CENTRAL DE L ECONOMIE 18 décembre 2008 Etat des lieux des «emplois verts» en Région Bruxelloise Etienne Aulotte Bruxelles Environnement Service Economie, Emploi et Environnement eal@ibgebim.be

Plus en détail

DONNEES NORMES PHYSIQUES ANNEXE 2

DONNEES NORMES PHYSIQUES ANNEXE 2 DONNEES NORMES PHYSIQUES ANNEXE 2 CALCUL DES NORMES PHYSIQUES (Arrêté du Gouvernement du 6 février 2014) 1. DONNEES GENERALES NOM ADRESSE (rue et n ) CODE POSTAL COMMUNE 2. POPULATION SCOLAIRE l'école

Plus en détail

Résultat de la recherche des formations

Résultat de la recherche des formations Résultat de la recherche des formations Impression à partir du site https://formationbatimentdurable.picardie.fr le 26/01/2016.Accéder aux résultats de la recherche Résultat de votre recherche de formations

Plus en détail

Plan Marshall 2.vert. Budget : 2,770 milliards d euros (1,620 milliard en crédits classiques et 1,150 milliard en financement alternatif)

Plan Marshall 2.vert. Budget : 2,770 milliards d euros (1,620 milliard en crédits classiques et 1,150 milliard en financement alternatif) Plan Marshall 2.vert Un pilotage permanent via la mise en place d une cellule dirigée par un Délégué Spécial et des Gouvernements de suivi tous les trois mois - et une évaluation extérieure indépendante

Plus en détail

Transition énergétique

Transition énergétique MARDI 8 DECEMBRE 2015 Transition énergétique L habitat au cœur des enjeux L ATTENUATION ET L ADAPTATION AU CHANGEMENT CLIMATIQUE : UN DEFI MAJEUR DANS LES TERRITOIRES La 21ème conférence des Nations Unies

Plus en détail

Exigences PEB passif 2015, comment les maîtriser? Bruxelles Environnement

Exigences PEB passif 2015, comment les maîtriser? Bruxelles Environnement Exigences PEB passif 2015, comment les maîtriser? Bruxelles Environnement L équilibre entre le confort de l occupant, le bâtiment à haute performance énergétique et les impératifs techniques Vincent Szpirer

Plus en détail

La gestion intelligente des bâtiments

La gestion intelligente des bâtiments La gestion intelligente des bâtiments Les différentes possibilités pour rendre les bâtiments plus efficaces énergétiquement Mardi 1 avril 2014 Sommaire 0/ Le contexte général 1/ Le jeu de rôle de la construction

Plus en détail

télégestion audit sens-e SIMPLIFIER LA GESTION DE VOS ÉNERGIES SOLUTIONS D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE

télégestion audit sens-e SIMPLIFIER LA GESTION DE VOS ÉNERGIES SOLUTIONS D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE télégestion SIMPLIFIER LA GESTION DE VOS ÉNERGIES audit sens-e SOLUTIONS D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE SOLUTIONS D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE La télégestion, clé d une stratégie énergétique de pointe En tant que

Plus en détail

NO ENERGY, NO FUTURE. 5 e Forum Météo. Par Ir.,Philippe Delaisse Secrétaire général EF4 asbl

NO ENERGY, NO FUTURE. 5 e Forum Météo. Par Ir.,Philippe Delaisse Secrétaire général EF4 asbl NO ENERGY, NO FUTURE 5 e Forum Météo Politique énergétique wallonne Par Ir.,Philippe Delaisse Secrétaire général EF4 asbl Belgique Une unité dans la diversité 3 Régions: - Région flamande - Région de Bruxelles-Capitale

Plus en détail

Tables des figures et des tableaux

Tables des figures et des tableaux Tables des figures et des tableaux 1. Table des figures Figure 1 : Priorités de la démarche négawatt... 7 Figure 2 : Démarche de modélisation du scénario négawatt 2011... 11 Figure 3 : Diagramme de Sankey

Plus en détail

Liste des principales formations de promotion sociale pouvant ouvrir droit à 180h de congé-éducation payé

Liste des principales formations de promotion sociale pouvant ouvrir droit à 180h de congé-éducation payé La liste ci-dessous reprend les principales formations qui peuvent ouvrir droit à un maximum de 180h par année scolaire pour un travailleur à temps plein au cours de l année scolaire 2014-2015. Les formations

Plus en détail

Technique du froid. Pour des solutions commerciales et industrielles.

Technique du froid. Pour des solutions commerciales et industrielles. Technique du froid. Pour des solutions commerciales et industrielles. Aujourd hui, les exigences formulées pour la technique du froid et de la climatisation dans le contexte commercial et industriel sont

Plus en détail

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre Qualifications et certifications RGE en rénovation Les qualifications et certifications RGE éligibles pour vos travaux de rénovation énergétique en métropole Le recours a un professionnel RGE est obligatoire

Plus en détail

CLIMATIQUE OPTION 2EGC PRESENTATION EFFICACITE ENERGETIQUE

CLIMATIQUE OPTION 2EGC PRESENTATION EFFICACITE ENERGETIQUE PRESENTATION EFFICACITE ENERGETIQUE EN GENIE CLIMATIQUE Partenariat : Lycée des métiers Raspail PARIS 14 e Formation en alternance pendant un an (3 sem. Univ. / 3 sem. Entrep.) après un BTS ou un DUT Objectifs

Plus en détail

L'étanchéitéàl'air, un défi collectif Focus technique : la formation

L'étanchéitéàl'air, un défi collectif Focus technique : la formation L'étanchéitéàl'air, un défi collectif Focus technique : la formation Le Pôle Bâtiments Basse Consommation Une initiative ancrée dans la stratégie locale et en lien avec le Pôle de Compétitivité Energivie

Plus en détail

VERS UN SECTEUR DE LA CONSTRUCTION LOW CARBON. Bruno RENDERS Administrateur Directeur général 13 décembre 2012

VERS UN SECTEUR DE LA CONSTRUCTION LOW CARBON. Bruno RENDERS Administrateur Directeur général 13 décembre 2012 VERS UN SECTEUR DE LA CONSTRUCTION LOW CARBON Bruno RENDERS Administrateur Directeur général 13 décembre 2012 LE CONTEXTE DES GREEN JOBS TERMINOLOGIE ET DÉFINITIONS LE MODÈLE IFSB, MISE EN PRATIQUE DE

Plus en détail

Ministère de l Education nationale. Mention complémentaire de niveau IV : Technicien en énergies renouvelables

Ministère de l Education nationale. Mention complémentaire de niveau IV : Technicien en énergies renouvelables Ministère de l Education nationale Mention complémentaire de niveau IV : Technicien en énergies renouvelables Patrick Bet 21 janvier 2010 Présentation générale Le champ technique concerné est celui des

Plus en détail

«Une Entreprise entre deux Entreprises» PRO ACTIF. LISTE DES OFFRES, INFORMATIONS, STAGES ET PROFILS COLLECTÉS MIGRATION 2009 Jeudi 24 septembre

«Une Entreprise entre deux Entreprises» PRO ACTIF. LISTE DES OFFRES, INFORMATIONS, STAGES ET PROFILS COLLECTÉS MIGRATION 2009 Jeudi 24 septembre 1 LISTE DES OFFRES, INFORMATIONS, STAGES ET PROFILS COLLECTÉS MIGRATION 2009 Jeudi 24 septembre 1. D 48-1 Secrétaire de Direction polyvalente, formation en entreprise d'imprimantes & copieurs CDI 10 à

Plus en détail

Principes de la réglementation concernant la performance énergétique des bâtiments fonctionnels

Principes de la réglementation concernant la performance énergétique des bâtiments fonctionnels Principes de la réglementation concernant la performance énergétique des bâtiments fonctionnels Présentation du Ministère de l Economie et du Commerce extérieur Journée Construction Acier 2011 Luxembourg,

Plus en détail

LES ENJEUX ENERGETIQUES DU BATIMENT DE DEMAIN :

LES ENJEUX ENERGETIQUES DU BATIMENT DE DEMAIN : STAGE DE FORMATION MDE LES ENJEUX ENERGETIQUES DU BATIMENT DE DEMAIN : LE BBC ET LA RT 2012 Contexte Alors que la RT2012 va bientôt paraître dans le journal officiel, la prise de conscience de l importance

Plus en détail

éco-construction bâtiments d élevage

éco-construction bâtiments d élevage éco-construction bâtiments d élevage Jacques Capdeville, service Bâtiment-Environnement, Institut de l Elevage Michel Colache, Maison Régionale de l Elevage SIMA février 2011 un contexte Des préoccupations

Plus en détail

AFPA DE METZ Présentation du métier et de la formation

AFPA DE METZ Présentation du métier et de la formation AFPA DE METZ Présentation du métier et de la formation association nationale pour la formation professionnelle des adultes Technicien de Maintenance des Equipements Thermiques Le niveau IV correspond au

Plus en détail

Licence Pro. "Gestion et maintenance des installations énergétiques" Répertoire des emplois occupés au 1er décembre 2011 par les diplômés 2008/2009

Licence Pro. Gestion et maintenance des installations énergétiques Répertoire des emplois occupés au 1er décembre 2011 par les diplômés 2008/2009 Licence Pro. "Gestion et maintenance des installations énergétiques" Répertoire des emplois occupés au 1er décembre 2011 par les diplômés 2008/2009 Résultats établis par l'ove - DEVE Intitulé de Missions

Plus en détail

Formations. Transition énergétique

Formations. Transition énergétique Formations Transition énergétique Se former à la transition énergétique Anticipez les mutations de votre métier et les attentes de vos clients et prospects en vous formant dès aujourd hui aux enjeux de

Plus en détail

Sommaire. Les enjeux. Les engagements. Le constat énergétique. Efficacité du parc de bâtiments tertiaires. Le cadre réglementaire 12-04-2013

Sommaire. Les enjeux. Les engagements. Le constat énergétique. Efficacité du parc de bâtiments tertiaires. Le cadre réglementaire 12-04-2013 Sommaire Les enjeux Les engagements Le constat énergétique Efficacité du parc de bâtiments tertiaires Le cadre réglementaire test pied de page 2 bâtiment tertiaire- les enjeux Triple enjeux de la transition

Plus en détail

de la formation des travailleurs à la prévention des risques liés à l amiante s applique.

de la formation des travailleurs à la prévention des risques liés à l amiante s applique. FORMATION DES TRAVAILLEURS A LA PREVENTION DES RISQUES LIES A L AMIANTE POUR LES INTERVENTIONS SUSCEPTIBLE DE PROVOQUER L EMISSION DE FIBRES D AMIANTE DES ACTIVITES DEFINIES A L ARTICLE R.4412-139 DU CODE

Plus en détail

Modularisation et individualisation des parcours de formation. Présentation du 23 juin 2010

Modularisation et individualisation des parcours de formation. Présentation du 23 juin 2010 Modularisation et individualisation des parcours de formation Présentation du 23 juin 2010 Une volonté politique Rendre effectif le droit à la formation tout au long de la vie Doter tout jeune d une qualification

Plus en détail

METIERS EN TENSION 2007 BUREAU du 26 avril 2007

METIERS EN TENSION 2007 BUREAU du 26 avril 2007 METIERS EN TENSION 2007 BUREAU du 26 avril 2007 Evolution de la liste par rapport à 2006 : - 1 Métier disparu (électromécanicien) - 11 Métiers nouveaux (identifiés en bleu) - 47 Métiers identiques Pôle

Plus en détail

Les clés pour comprendre

Les clés pour comprendre Les clés pour comprendre La Réglementation Thermique 2012 (RT2012) a pour objectif, tout comme les précédentes réglementations thermiques de limiter les consommations énergétiques des bâtiments neufs qu

Plus en détail

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO)

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO) MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GESSOCO) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : ENERGIE Spécialité : GESTION,

Plus en détail

Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011

Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011 Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011 S SECTORIELLES Les partenaires professionnels des contrats d objectifs bretons ont contribué à la préparation du CPRDF.

Plus en détail

MINERGIE-A concept, enjeux et perspectives

MINERGIE-A concept, enjeux et perspectives MINERGIE-A concept, enjeux et perspectives Martial Bujard Quels sont les standards Minergie? Standard de base: plus de confort, moins de consommation d énergie Maison passive suisse : besoins de chaleur

Plus en détail

RT 2012 et RT existant

RT 2012 et RT existant RT 2012 et RT existant RéglemenTaTion TheRmique et efficacité énergétique Dimitri molle et Pierre-manuel Patry ÊG roupeêe yrolles,ê2 011,ÊI SBNÊ:Ê9 78-2-212-12979-3 Sommaire Avant-propos... 1 Partie 1

Plus en détail

1 QUESTIONS INITIALES... 3 2 QUELS SONT LES CHOIX A EFFECTUER?... 4 3 LES SECTIONS... 5 4 LES FORMES... 7

1 QUESTIONS INITIALES... 3 2 QUELS SONT LES CHOIX A EFFECTUER?... 4 3 LES SECTIONS... 5 4 LES FORMES... 7 1 QUESTIONS INITIALES... 3 2 QUELS SONT LES CHOIX A EFFECTUER?... 4 3 LES SECTIONS... 5 4 LES FORMES... 7 5 QUELLES SONT LES CARACTERISTIQUES DE CES DEUX PREMIERS CHOIX? QUELLES SONT LEURS DIFFERENCES?...

Plus en détail

Promotion des énergies renouvelables et de l efficacité énergétique

Promotion des énergies renouvelables et de l efficacité énergétique Promotion des énergies renouvelables et de l efficacité énergétique ENERGIE & BÂTIMENT Ali BEN HMID Expert Senior Tunis, le 24 Mai 2012 Seite 1 La GIZ en Tunisie Deutsche Gesellschaft für Internationale

Plus en détail

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides Les enjeux énergétique de l industrie du Limousin L industrie : 21 % des consommations régionales Baisse

Plus en détail

La formation en solaire photovoltaïque

La formation en solaire photovoltaïque La formation en solaire photovoltaïque Le plan Solwatt en pratique Moulins de Beez, 27 février 2008 G. Debroux Historique de la formation solaire PV Centre de compétence FOREM Formation Environnement :

Plus en détail

Programme de formation Quali PAC

Programme de formation Quali PAC Programme de formation Quali PAC Objectif du stage : Acquérir les bases permettant le dimensionnement, la conception et la mise en œuvre d installations de PAC qualitatives, dans une logique de développement

Plus en détail

Il y a un fort décalage entre l image que l on peut avoir des métiers de l environnement et la réalité. Il y a des métiers :

Il y a un fort décalage entre l image que l on peut avoir des métiers de l environnement et la réalité. Il y a des métiers : Il y a un fort décalage entre l image que l on peut avoir des métiers de l environnement et la réalité. Il y a des métiers : - au «grand air», au contact de la nature, - mais aussi, et surtout, des métiers

Plus en détail

Présentation. Objectifs

Présentation. Objectifs LICENCE PROFESSIONNELLE ELECTRICITE ET ELECTRONIQUE, SPÉCIALITÉ GESTION DE SOLUTIONS ÉNERGIES RENOUVELABLES ET SOLUTIONS INNOVANTES POUR LE BÂTIMENT.(MIE) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence

Plus en détail

Choisir un professionnel qualifié RGE

Choisir un professionnel qualifié RGE L habitat Choisir un professionnel qualifié RGE COMPRENDRE Pour des bâtiments économes en énergie Édition : septembre 2014 RGE, un signe pour identifier DES PROFESSIONNELS COMPÉTENTS Vous voulez faire

Plus en détail

Les rendez-vous des métiers de l environnement

Les rendez-vous des métiers de l environnement Technicien d exploitation secteur Énergie Responsabilités, travail en équipe, diversité des missions, autonomie. Le technicien d exploitation Énergie intègre une équipe qui assure la maintenance préventive

Plus en détail

F O R M A T I O N S 2011-2 0 1 2 C O N S T R U C T I O N D U R A B L E

F O R M A T I O N S 2011-2 0 1 2 C O N S T R U C T I O N D U R A B L E F O R M A T I O N S 2011-2 0 1 2 C O N S T R U C T I O N D U R A B L E Charline Boyer 02 545 58 35 charline.boyer@confederationconstruction.be M O D U L E S G É N É R A U X I N I T I A T I O N S 1. E CO-

Plus en détail

Audit Energétique des Bâtiments

Audit Energétique des Bâtiments Audit Energétique des Bâtiments Introduction Le Grenelle Environnement La règlementation L Audit Energétique Exemples de rénovation Conclusion 2 Le Grenelle Environnement 3 Le Grenelle Environnement 2009

Plus en détail

Bâtiment PEINTRE- DÉCORATEUR

Bâtiment PEINTRE- DÉCORATEUR Bâtiment PEINTRE- DÉCORATEUR PEINTRE- DÉCORATEUR Le peintre-décorateur recouvre les murs intérieurs/ extérieurs et les plafonds de revêtements, afin de les protéger et de les décorer. Métier Le peintre-décorateur

Plus en détail

Formation en alternance

Formation en alternance Formation en alternance EN CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION EN CONTRAT D APPRENTISSAGE En raison des coûts et de l impact environnemental de l énergie, les secteurs utilisateurs d énergie (industrie, agriculture,

Plus en détail

MARCHÉ DE L EMPLOI. ANALYSE Novembre 2014. Un ZOOM sur les métiers «MONTEUR ET TECHNICIEN FRIGORISTE» AU SOMMAIRE

MARCHÉ DE L EMPLOI. ANALYSE Novembre 2014. Un ZOOM sur les métiers «MONTEUR ET TECHNICIEN FRIGORISTE» AU SOMMAIRE MARCHÉ DE L EMPLOI ANALYSE Novembre 2014 Un ZOOM sur les métiers AU SOMMAIRE Description et conditions de travail... 2 La réserve de main-d œuvre... 2 Les opportunités d emploi... 3 L appariement entre

Plus en détail

Pr Dennoun SAIFAOUI Coordonnateur du Master Energies renouvelables Faculté des Sciences Ain Chock Université Hassan II-Casablanca

Pr Dennoun SAIFAOUI Coordonnateur du Master Energies renouvelables Faculté des Sciences Ain Chock Université Hassan II-Casablanca Pr Dennoun SAIFAOUI Coordonnateur du Master Energies renouvelables Faculté des Sciences Ain Chock Université Hassan II-Casablanca 1 2 Ttttt Transition TTransi Les offres de Formation dans les universités

Plus en détail

AMIANTE REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT

AMIANTE REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT Evaluer les risques avant toute intervention, notamment le risque amiante par tout moyen approprié Informer et former le personnel d encadrement et opérateurs

Plus en détail

Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire

Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire Stéphane COUSIN CIBE 5 mars 2015 Salon ENR / Be Positive Lyon Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire I. Atouts

Plus en détail

Présentation générale du pôle wallon de compétitivité GreenWin. Mars 2011

Présentation générale du pôle wallon de compétitivité GreenWin. Mars 2011 Présentation générale du pôle wallon de compétitivité GreenWin Mars 2011 Un pôle: c est quoi? Un pôle de compétitivité est un outil de développement économique régional axé sur 5 domaines d activités R&D

Plus en détail

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE ISO 9001:2008 la solution électrique maîtrisée Industrie Compensation d énergie réactive Suppression des pénalités sur le réactif. Optimisation en fonction

Plus en détail

Les bâtiments neufs institutionnels : exemplarité recherchée! Colloque multi-énergies AGPI, 15 et 16 avril 2015

Les bâtiments neufs institutionnels : exemplarité recherchée! Colloque multi-énergies AGPI, 15 et 16 avril 2015 Les bâtiments neufs institutionnels : exemplarité recherchée! Colloque multi-énergies AGPI, 15 et 16 avril 2015 Sujets d échanges Introduction Bâtiments neufs Bâtiments existants Prochaines étapes 2 Pourquoi

Plus en détail

Secteurs d activitéet Métiers àl horizon 2015-2020. Observatoire MD3E Contact : Stéphanie Queval s.queval@md3e.fr

Secteurs d activitéet Métiers àl horizon 2015-2020. Observatoire MD3E Contact : Stéphanie Queval s.queval@md3e.fr Secteurs d activitéet Métiers àl horizon 2015-2020 Observatoire MD3E Contact : Stéphanie Queval s.queval@md3e.fr Les métiers en 2015-2020 : Perspectives d emploi De nombreux départs àla retraite A l horizon

Plus en détail

1.1. Economies d'énergie - Aide à la décision - Diagnostic

1.1. Economies d'énergie - Aide à la décision - Diagnostic Sommaire 1. AIDES NATIONALES... 2 1.1. Economies d'énergie - Aide à la décision - Diagnostic... 2 1.2. Economies d'énergie - Aide à la décision - Etude de faisabilité... 4 1.3. Economies d'énergie - Aide

Plus en détail

L EVOLUTION ET LES ENJEUX LIES A LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE

L EVOLUTION ET LES ENJEUX LIES A LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE L EVOLUTION ET LES ENJEUX LIES A LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE Analyse de l évolution des emplois et des compétences dans les industries chimiques en Haute-Normandie à horizon 2020 SYNTHESE Monsieur Ludovic

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables

Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables Bruxelles Environnement A la recherche des meilleures combinaisons techniques pour réduire les coûts des bâtiments HPE Antoine HUPIN

Plus en détail

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants PARCOURS COMPLET DE PROFESSIONNALISATION Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants proposer un ensemble de prestations liées à l amélioration de la performance thermique

Plus en détail

LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES. Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo

LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES. Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo 1 Etat des lieux : les énergies renouvelables, une mine d activités en devenir Dans un contexte de lutte contre le changement climatique,

Plus en détail

Objectifs Bâtiments 2012-2020. Hubert Despretz Ademe/DBU Décembre 2009

Objectifs Bâtiments 2012-2020. Hubert Despretz Ademe/DBU Décembre 2009 Objectifs Bâtiments 2012-2020 Hubert Despretz Ademe/DBU Décembre 2009 Sommaire Rappel des parcs et consommations Performance énergétique des bâtiments dans le Grenelle Solutions bâtiments neufs et bâtiments

Plus en détail

Présentation de l entreprise. Définition de l activité. Prestations. Avantages. Références

Présentation de l entreprise. Définition de l activité. Prestations. Avantages. Références JPB Sàrl ENTREPRISE GENERALE D EQUIPEMENTS ENERGETIQUES.- TECHNIQUES- CLIMATIQUES Présentation de l entreprise Définition de l activité Prestations Organigramme de collaboration Avantages Références 36,av.

Plus en détail

Bilan des Energies et des Fluides 2011

Bilan des Energies et des Fluides 2011 Bilan des Energies et des Fluides 2011 Rapport de synthèse Unibat, Service des Bâtiments et Travaux Georges Berweiler, Efficience, Energie & Habitat Lausanne, le 2 juillet 2012 Introduction Dans le cadre

Plus en détail