QUELQUE PART EN FRANCE L ÉTÉ 1944 DE JOHN G. MORRIS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "QUELQUE PART EN FRANCE L ÉTÉ 1944 DE JOHN G. MORRIS"

Transcription

1 QUELQUE PART EN FRANCE L ÉTÉ 1944 DE JOHN G. MORRIS

2 RENNES EN LIBERTÉ Le 6 juin 1944, les forces alliées débarquent sur les plages normandes. Ralenties dans la «guerre des haies», il faudra attendre l opération Cobra le 24 juillet pour que s accélère la libération des villes de l Ouest. Le 1 er août, deux jours après la libération d Avranches, les forces américaines parviennent aux portes de Rennes, mais sont bloquées à la sortie de Betton par les canons allemands. L artillerie américaine entre alors en action pour anéantir les dernières forces allemandes dans la capitale bretonne. La Résistance veut anticiper l arrivée des Américains et éviter qu ils prennent la main sur l administration de la ville. Le 3 août, les membres du Comité Départemental de la Libération obligent le maire à démissionner et s installent aux commandes des principales administrations. Le 4 août, les forces américaines triomphantes sont accueillies à la Mairie de Rennes par la nouvelle administration issue de la Résistance, Rennes est libérée. Le photo-éditeur américain John G. Morris arrive en juillet 1944 en Normandie. Comme ses confrères Robert Capa ou Ernest Hemingway, il va vivre l histoire en temps réel. Les œuvres de Morris décalent notre regard sur cette période tragique et encore présente dans les mémoires de nos aînés. Certaines photographies de l exposition mettent en abyme l histoire même de la place de la Mairie. À travers d autres, John G. Morris reconstruit les mémoires de l été Tels sont le rôle et la force de l art de la photographie : au-delà de l esthétique, nous faire voir la réalité sous des angles différents, au travers de regards étonnés, critiques ou admiratifs, mais toujours subjectifs. John G. Morris questionne notre perception et notre savoir sur ces journées de la Libération, nous aide à voir plus clair, et nous rappelle inexorablement l absurdité et la tragédie de la guerre. Benoît Careil Adjoint au Maire de Rennes, Délégué à la Culture

3 QUELQUE PART EN FRANCE L ÉTÉ 1944 DE JOHN G. MORRIS 38 PHOTOGRAPHIES À CIEL OUVERT 19 SEPTEMBRE > 19 OCTOBRE 2014 PLACE DE L HÔTEL DE VILLE - RENNES

4 À RENNES, LA PHOTOGRAPHIE À CIEL OUVERT Organisée dans un lieu privilégié du centre-ville, l exposition de rentrée de la place de l Hôtel de Ville vise à faire connaître les œuvres d artistes d envergure internationale au grand public. Photo D.Gouray - Ville de Rennes

5 Les invitations lancées par la Ville à différents photographes depuis 10 ans (Sebastião Salgado, Steve McCurry, Sabine Weiss, Martin Parr, Claudine Doury, Albert & Verzone ) ont permis à plusieurs créateurs d aborder de manière personnelle et toujours originale le medium photographique. L exposition a toujours été porteuse d un regard humaniste sur le monde qui nous entoure, et ce malgré les approches plus plasticiennes des dernières années. En accès de tous jour et nuit, et gratuitement, l événement facilite la rencontre avec l art et la culture d ici et d ailleurs. L initiative permet ainsi le développement d une politique culturelle ouverte sur l échange et la diversité. Revenant sur le registre du photojournalisme, la proposition de cette année est liée au 70 e anniversaire du Débarquement, cet événement attendu depuis des mois qui présageait la fin de la deuxième guerre mondiale. Ce ne sont pas des photographies de combat qui sont présentées. C est le regard attentif qu un Américain de 27 ans porta durant trois semaines de l été 1944 sur les régions de Normandie et de Bretagne et leurs populations prises dans la tourmente des dures batailles qui ont suivi le D-Day. John G. Morris, photo-éditeur au prestigieux magazine Life, basé à Londres depuis 1943, arrive vers le 21 juillet en France pour assister les meilleurs professionnels de l image avec lesquels il travaille depuis des mois. Notamment Robert Capa, le célèbre Hongrois émigré dont il a sauvé onze images des films, pris sur la plage d Omaha Beach le 6 juin 1944, endommagés par un séchage précipité. Les photographes, des professionnels légendaires que Morris accompagne sur le terrain, couvrent les combats. Pour sa part, il a emprunté un appareil Rolleiflex à son journal et avec des images carrées, en noir et blanc, parfaitement composées, il saisit des à-côtés, la marge de la guerre, les difficultés quotidiennes, la vie qui reprend doucement, mais aussi l ennemi. Il attendait des féroces soldats, il va souvent croiser des adolescents terrifiés, des hommes exténués. Son parcours le mène à Sainte-Mère-Église, Bayeux, Isigny, Marigny, Valognes, Rennes, Dol-de- Bretagne, Saint-Malo. Il arrive à Rennes le jour de sa libération, le 4 août, et en une série d images relate la joie de la liberté mêlée aux stigmates de l occupation. De retour à Londres, puis aux États-Unis, il oublie ces photographies. Il a trop à faire avec celles des autres et va poursuivre une brillante carrière dans de grands journaux américains, le Ladies Home Journal, le New York Times, le Washington Post, le National Geographic, avec un passage à la direction éditoriale de l agence Magnum. C est son confrère et ami Robert Pledge, le directeur de l agence Contact Press Images, qui l a poussé à les regarder de près soixante-neuf ans plus tard et à les remettre en forme avec lui. A 97 ans, John G. Morris a dû admettre qu une fois dans sa vie, lui qui avait côtoyé les plus grands hommes d images, il avait été photographe, et avec talent.

6 John G. Morris (Contact Press Images) Correspondant de guerre britannique de la 2 e armée britannique en train de rédiger un article, Hôtel du Lion d or, Bayeux, Normandie, 28 juillet 1944.

7 QUAND L HISTOIRE FAIT LE PHOTOGRAPHE par Robert Pledge directeur de l agence Contact Press Images commissaire de l exposition L histoire ne se résume pas à des dates. Certaines constituent néanmoins l expression de moments stratégiques, de grands tournants dans le sort des hommes. Il en est ainsi de la capitulation le 2 février 1943 de l armée allemande, prise au piège à Stalingrad (aujourd hui Volgograd) par l armée soviétique, et de la capitulation du Japon impérial face aux Etats-Unis le 2 septembre 1945, peu après les explosions atomiques d Hiroshima et de Nagasaki. Autre date, toute aussi chargée de conséquences, le 6 juin 1944 qui signe le début de la fin de la Seconde Guerre mondiale sur le front occidental autrement dit, en Europe une fin marquée le 8 mai 1945, par la capitulation de l Allemagne nazie une semaine après le suicide d Adolf Hitler dans son bunker de Berlin. Le bilan du conflit demeure terrible : plus de soixante millions de morts et la destruction massive de villes et de régions entières. À une époque où l internet n existe pas et où la télévision n en est qu à ses balbutiements, c est essentiellement dans la presse illustrée qu un large public peut voir et découvrir ce qui se passe dans le monde. Touchant douze millions de lecteurs, le célèbre hebdomadaire américain Life, inspiré du Picture Post britannique, lui-même héritier des grands magazines allemands des années trente tel le Berliner Illustrierte, va jouer un rôle majeur dans l opinion américaine. Il va même peser sur l implication des États-Unis longtemps hésitants à entrer dans le conflit. L image était prise très au sérieux à Life. Elle constituait la matière essentielle de la publication, l élément autour duquel tout s articulait et le magazine avait réuni, depuis sa création en 1936, les meilleurs photographes, souvent issus de l émigration allemande et hongroise, ainsi que de jeunes esprits aventuriers. Nombre d entre eux deviendront célèbres et marqueront l histoire de la presse et de la photographie. Rien n obligeait John Morris, engagé par Life en 1938 et en poste en Angleterre depuis septembre 1943, à quitter son bureau londonien de photo éditeur sept semaines après le débarquement de Normandie pour se rendre de l autre côté de la Manche. Même pas les meurtrières bombes volantes V1 envoyées par les Allemands sur la capitale britannique, parfois à partir de rampes de lancement situées en Normandie. Rien, sauf la réelle curiosité qui définit tout bon journaliste et la volonté d accompagner pour une fois sur le terrain ces photographes qu il envoyait depuis des mois sur les scènes de guerre. Là où Morris se rend, les combats sont rudes. Ce rôle de coordinateur de la photographie pour le front occidental qu il s est inventé, il

8 l accomplit sérieusement et avec humilité, aidant les photographes et correspondants de Life dans leurs reportages dont le célèbre Robert Capa. Par précaution, il a emprunté au journal un boîtier Rolleiflex de format 6x6 et une quinzaine de rouleaux de film noir et blanc de douze vues chacun. Et de temps en temps, car le film est rare, il va capter ce qu il découvre. Il n a jamais été preneur d images auparavant. Il ne le sera jamais plus après son retour à Londres à la mi-août. Ce qui explique sa réticence à me voir entreprendre le présent ouvrage. Je ne suis pas photographe rétorquait-il à mon insistance. Il finit cependant par se laisser convaincre après l exposition de trente de ses photographies au festival Visa pour l image de Perpignan en septembre Tes photos sont meilleures que celles de Robert Capa lui dira publiquement David Douglas Duncan. Elles sont remarquablement composées, très bien choisies. John a travaillé sans faire d effets et sans se mettre en avant, ajoutera le grand photographe de guerre avec qui il partage âge, nationalité, et le choix de résider en France depuis longtemps Duncan dans le midi et Morris dans la capitale. De mère française et de père britannique, mon enfance a été nourrie de chaque côté de la Manche de l histoire d un conflit dont j ai vécu quelquesuns des austères lendemains. Quelque part en France est donc à la fois un projet personnel et altruiste. Il m a paru impensable que ces photographies puissent demeurer pour toujours oubliées dans le fond d un tiroir, mal classées et mal conservées, alors qu elles constituent aujourd hui un si précieux carnet de route à valeur historique. S est alors engagé un complexe travail de recherche pour recomposer lieux, dates, circonstances, souvent devenus incertains si longtemps après. Les négatifs et planches-contacts étaient incomplets et la numérotation des images peu fiable. Il m a fallu fixer des repères dans le temps et dans l espace avec l aide des neuf lettres que John adressa, entre le 18 juillet et le 15 août 1944, à sa femme Mary Adèle restée aux États-Unis avec leurs deux enfants. Peu situées à cause de la censure militaire, écrites de quelque part en France (pour ne pas dévoiler à l ennemi les positions alliées), elles sont pleines de notations optimistes afin de ne surtout pas l inquiéter. Des municipalités, des musées régionaux et de nombreuses personnes consultés nous ont apporté des indices essentiels. Des propos extraits de longs entretiens filmés avec John Morris autour de ses photographies accompagnent certaines d entre elles. La chronologie imbriquée des images et lettres s est voulue la plus méticuleuse possible, avec sans doute, ici ou là, de légères entorses, quelques manques et de possibles inexactitudes. Le regard sensible et humaniste que nous renvoient ces images reflète la vision grave d un homme qui s est toujours positionné contre toute forme de guerre, affirmant sa passion pour la paix. Photo-éditeur, auteur, mémoire et mémorialiste de sa profession, John G. Morris devait également être découvert et reconnu pour cet exceptionnel témoignage photographique. Introduction du livre "Quelque part en France, l'été 1944 de John G. Morris" publié aux Éditions Marabout

9 John G. Morris (Contact Press Images) Distribution d'abricots pour accueillir les libérateurs américains, place de la Mairie, devant le théâtre de Rennes, Ille-et-Vilaine, Bretagne, 4 août 1944

10 John G. Morris (Contact Press Images) Correspondants de guerre britanniques et canadiens consultant une personnalité locale, près de Saint Malo, Bretagne, 8 août

11 ENTREVUE Extrait d une interview de John G. Morris dans Télérama Comment vous êtes-vous retrouvé directeur photo du magazine Life, à Londres, en 1943? En novembre 1938, après la fac, j ai rejoint le groupe de presse Time Inc. à New York, comme garçon de bureau. Les équipes étaient jeunes et, très vite, j ai pu faire autre chose que distribuer le courrier. D ailleurs, un an après mon arrivée, je ne travaillais plus que pour Life Magazine. Il faut se souvenir de ce que représentait ce journal à l époque. Le bouclage se faisait le samedi pour une parution dès la semaine suivante dans tout le pays. Aucun hebdomadaire n était aussi rapide dans sa réalisation. Et, finalement, nous vendions 12 millions d exemplaires. Life avait une conception de l image si dynamique que les plus grands photographes voulaient y publier leurs photos, d autant qu ils y étaient mieux payés qu ailleurs. En 1943, l année la plus dure de la Seconde Guerre mondiale, j ai appris qu un poste de directeur photo était libre à Londres. J ai immédiatement postulé. Que savait-on en Angleterre et aux Etats-Unis de ce qui se passait dans l Europe occupée? Pas grand-chose. Les seules images dont nous disposions venaient de la propagande nazie. Life avait aussi un correspondant en Suède, pays neutre, qui nous faisait passer des photos par le biais de l ambassade des Etats-Unis à Londres. Grâce à lui, nous avons pu avoir une idée de Berlin détruit par les bombardements alliés. Je garde encore en mémoire des clichés figurant un gymnase rempli de cadavres. Quand j ai voulu les envoyer à New York, la censure anglaise me les a confisqués. «Ces photos sont très intéressantes, m a dit l officier, et vous pourrez en disposer une fois la guerre terminée.» Vous êtes arrivé en Normandie vers le 20 juillet Quelle a été votre première impression de la France? Il y avait des réfugiés partout. Le manque de nourriture tout comme la faim étaient patents. Je me souviens encore d un homme à qui j avais donné un morceau de sucre. Il l a porté à sa bouche, passant à peine la langue dessus avant de le ranger, comme s il s agissait d un bien trop précieux pour être consommé. On voyait combien la vie sous l Occupation avait été difficile. Combien, aussi, la propagande nazie et collaborationniste avait été forte. Il restait encore beaucoup d affiches et de prospectus. Malgré cela, malgré nos bombardements, les Français nous accueillaient à bras ouverts. Cela m a soulagé. Les GI afro-américains étaient même bien mieux traités en Angleterre et en France qu aux Etats-Unis. Vous avez couvert de nombreuses guerres ensuite. Qu est-ce que celle-là avait de si particulier? Je suis un pacifiste. Mais cette guerre-là était juste. Il était impossible de la remettre en question. Par contre, aucune de celles qui ont suivi, qu il s agisse de la Corée, du Vietnam ou de l Irak, n était justifiée. Propos recueillis par Yasmine Youssi Télérama du 28 mai 2014

12 REPÈRES BIOGRAPHIQUES John Godfrey Morris est né en 1916 à Maple Shade dans le New Jersey, près de Philadelphie, aux Etats-Unis. Après avoir passé son enfance et sa jeunesse à Chicago où il fera des études en sciences politiques, il devient photo-éditeur au bureau de Londres du prestigieux magazine Life, chargé de la couverture photographique du front d Europe occidentale pendant la deuxième guerre mondiale. Il est parvenu à sauver onze images historiques du débarquement du 6 juin 1944 en Normandie des films de Robert Capa endommagés au développement. Sa longue carrière journalistique, liée à l artistocratie du photojournalisme du XX e siècle, débutée à Life en 1938 le mène ensuite au Ladies Home Journal ( ), au Washington Post ( ), au New York Times ( ), et au National Geographic ( ) dont il fut le correspondant à Paris, avec un détour conséquent à la direction éditoriale de la mythique agence Magnum ( ). Ses mémoires Get the Picture, A Personal History of Photojournalism publiées aux Etats-Unis par Random House en 1998, rééditées en poche par University of Chicago Press, sont sorties en France en 1999 (Des hommes d images, éditions de la Martinière). Elles ont été depuis traduites en italien, en japonais, en polonais et en espagnol. John Morris est détenteur de nombreuses distinctions, notamment le Dr. Erich Salomon Preis attribué par la Société Allemande de photographie (DGPh, Cologne, 2003) et le Lifetime Achievement Award de l International Center of Photography (ICP, New York, 2010) pour l ensemble de sa carrière. En 2009, il a été fait chevalier de la Légion d Honneur. Robert Pledge est né en 1942 à Londres, Grande-Bretagne. Sa famille s installe à Paris lorsqu il a dix ans. Après des études en anthropologie et en langues africaines, il commence, en 1966, une carrière de journaliste spécialisé sur l Afrique puis devient l un des responsables de Zoom, le magazine de l image, une revue bimensuelle d art visuel. Co-fondateur en 1976 de l agence Contact Press Images à New York, Robert Pledge est membre de nombreux jurys internationaux et invité dans diverses universités d Amérique et d Asie. Il réalise également des expositions photographiques à travers le monde. En 2004 et 2010, il a reçu le prix Olivier Rebbot attribué par l Overseas Press Club of America pour l ouvrage Le petit livre rouge d un photographe chinois sur la Révolution culturelle, conçu avec Li Zhensheng, et pour 44 Days, Iran and the Remaking of the World sur la révolution des ayatollahs de 1979, réalisé avec l écrivain Jacques Menasche sur le travail du photographe américain David Burnett.

13 John G. Morris (Contact Press Images) Jeune soldat allemand prisonnier, près de Saint-Malo, Bretagne, 9 août

14 LA ROUTE DE LA VOIE DE LA LIBERTÉ Conférence / Projection en présence de John G. Morris et de Robert Pledge Cinéma Arvor Rennes Samedi 20 septembre 11 h Entrée libre et gratuite, dans la limite des places disponibles Cette rencontre sera animée par Bruno Elisabeth, maître de conférences en Arts plastiques à l université Rennes 2, où il enseigne la photographie et la vidéo. Avec le projet «La route de la Voie de la Liberté», travail porté par le centre d art Le Village (Bazouges La Pérouse), et le Phakt Centre Culturel du Colombier (Rennes), dans le cadre d une résidence mission du Conseil Général d'ille-et-vilaine, Bruno Elisabeth questionne actuellement les traces de la Seconde Guerre mondiale. Dans une tension entre la rigueur documentaire et la liberté d une photographie plasticienne, il s attache à mêler approches paysagère, contextuelle, commémorative ou encore spectaculaire. S esquisse ici, 70 ans après les événements, un dialogue photographique, traversant la Normandie et la Bretagne ; deux régions également parcourues et photographiées bien longtemps avant lui par John G. Morris. ARVOR, CINÉMA D ART ET ESSAI 29, Rue d Antrain, Rennes Bus : Lignes 1, 5, 8, 9, 51, 70, 71 (arrêt Sainte-Anne) Métro : Station Sainte-Anne Parking : Hoche, le Thabor "Quelque part en France, l'été 1944 de John G. Morris". Un ouvrage de John G. Morris et Robert Pledge publié aux éditions Marabout.

15 Livre d or : un livre d or est à votre disposition dans le hall de l Hôtel de Ville Tous les événements commémoratifs sur metropole.rennes.fr/memoire

16 QUELQUE PART EN FRANCE L ÉTÉ 1944 DE JOHN G. MORRIS 38 PHOTOGRAPHIES À CIEL OUVERT 19 SEPTEMBRE > 19 OCTOBRE 2014 PLACE DE L HÔTEL DE VILLE - RENNES Cette exposition est une production de la Direction générale de la Culture de la Ville de Rennes et de Rennes Métropole. Elle est organisée en collaboration avec Contact Press Images.

Quelque part en France L été 1944 de John G. Morris

Quelque part en France L été 1944 de John G. Morris EXPOSITION de photographies du 15 mai au 1 er novembre 2015 Musée Mémorial de la Bataille de Normandie Boulevard Fabian Ware BAYEUX DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Fanny GARBE Communication Bayeux Museum

Plus en détail

le nouveau livre de ian patrick

le nouveau livre de ian patrick le nouveau livre de ian patrick DIAN PATRICK est américain naturalisé français. En accompagnant son père William, vétéran du débarquement allié du 6 juin 44 sur une plage de Normandie, il réalise la portée

Plus en détail

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important?

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important? Pages 77-78. Passage en italique. «Je crois devoir attirer votre attention sur le fait qu en exécution des ordres reçus du commandeur des SS, les arrestations ont été opérées uniquement par la police française

Plus en détail

Objectifs (socio-) culturels : découvrir des œuvres et des auteurs de tous pays ; inciter à la lecture.

Objectifs (socio-) culturels : découvrir des œuvres et des auteurs de tous pays ; inciter à la lecture. Un livre toujours Thèmes Cinéma, littérature, musique, théâtre. Concept Dans «Un livre toujours», comme dans «Un livre un jour», Olivier Barrot présente un livre, en 3 minutes seulement, pour donner aux

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

Dispositif départemental d aide à la création et à l édition

Dispositif départemental d aide à la création et à l édition Direction de la culture Bibliothèque départementale des Bouches-du-Rhône Dispositif départemental d aide à la création et à l édition Année 2013 Littérature / Patrimoine / Arts visuels Date limite de dépôt

Plus en détail

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth Charlène Reynaud Licence IUP Université jean Monnet Rapport de fin de séjour Stage Bournemouth A. Vie pratique Mon séjour s est déroulé à Bournemouth, ville de 163900 située à 2h00 de Londres. Bournemouth

Plus en détail

Candidature des participants. PEJ-France Caen

Candidature des participants. PEJ-France Caen Candidature des participants PEJ-France Caen Du 29 mai au 8 juin 2014 2 Le mot du président Malo MOFAKHAMI Président du PEJ-France Chers participants, En 2014, le Parlement Européen des Jeunes - France

Plus en détail

Deuxième Guerre mondiale

Deuxième Guerre mondiale Musée de la Défense aérienne de Bagotville Premier cycle du primaire Nom : Deuxième Guerre mondiale FICHES D HISTOIRE Cher élève, Je m appelle Charles. Je vis au Canada avec ma soeur Charlotte et nos parents.

Plus en détail

Vivian Maier DOSSIER DE PRESSE. VERNISSAGE Mardi 15 octobre de 18h à 21h

Vivian Maier DOSSIER DE PRESSE. VERNISSAGE Mardi 15 octobre de 18h à 21h DOSSIER DE PRESSE Vivian Maier VERNISSAGE Mardi 15 octobre de 18h à 21h EXPOSITION du mercredi 16 octobre au samedi 21 décembre 2013 Du mercredi au samedi de 14h à 19h et sur rendez-vous Nous sommes heureux

Plus en détail

Panorama de la méthode en organisation

Panorama de la méthode en organisation Albert Moundosso Panorama de la méthode en organisation Les différents visionnaires, concepteurs et praticiens de l organisation du travail Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions

Plus en détail

CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ. Quelques conseils

CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ. Quelques conseils CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ Quelques conseils 1 LA FINALITE, LA «PHILOSOPHIE» D UN RAPPORT D ACTIVITE Le rapport d activité a pour fonction de convaincre le jury que vous êtes

Plus en détail

Pouvons-nous citer votre nom et celui de votre entreprise sur le site ou désirez-vous rester anonyme?

Pouvons-nous citer votre nom et celui de votre entreprise sur le site ou désirez-vous rester anonyme? Pouvons-nous citer votre nom et celui de votre entreprise sur le site ou désirez-vous rester anonyme? Je m appelle Julie Remfort et je travaille au Ministère des Finances à Paris. Quel métier faites-vous

Plus en détail

Résultat du questionnaire «Positionnement du Congrès des Suisses de l étranger»

Résultat du questionnaire «Positionnement du Congrès des Suisses de l étranger» Résultat du questionnaire «Positionnement du Congrès des Suisses de l étranger» But du questionnaire Analyser le positionnement actuel du Congrès des Suisses de l étranger afin de savoir s il faut modifier

Plus en détail

14 avril 1912 14 avril 2012

14 avril 1912 14 avril 2012 14 avril 1912 14 avril 2012 24/02/12 10:18 Découvrez l histoire du plus célèbre naufrage du xx e siècle, Le Titanic, à travers le témoignage étonnant de l un des survivants, Michel Navratil C était un

Plus en détail

1914-1918 PREMIERE GUERRE MONDIALE CATALOGUE. Archives Municipales de Menton

1914-1918 PREMIERE GUERRE MONDIALE CATALOGUE. Archives Municipales de Menton 1914-1918 PREMIERE GUERRE MONDIALE CATALOGUE Archives Municipales de Menton 1 Le service des Archives Municipales de Menton vous propose une sélection de documents en relation avec la Première Guerre Mondiale.

Plus en détail

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Septembre 1939 : début de la deuxième guerre mondiale Anschluss : annexion

Plus en détail

«Nous avions huit vaches et cent poules»

«Nous avions huit vaches et cent poules» «Nous avions huit vaches et cent poules» Portrait Mme HINSCHBERGER Marie Et si on vous demandait de vous présenter «J ai perdu ma maman à l âge de 3 ans et 8 mois. Elle a eu une grippe et une pneumonie.

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Chloé B. 3 ème 2. Rapport de stage : Stage chez Mme J. : cabinet d orthodontie du16 au 20 décembre. Collège Colette BESSON Année 2013-2014.

Chloé B. 3 ème 2. Rapport de stage : Stage chez Mme J. : cabinet d orthodontie du16 au 20 décembre. Collège Colette BESSON Année 2013-2014. Chloé B. 3 ème 2 Rapport de stage : Stage chez Mme J. : cabinet d orthodontie du16 au 20 décembre Collège Colette BESSON Année 2013-2014 Page 1 Sommaire du Rapport de stage : Introduction : Page 3 1 ere

Plus en détail

Réinsertion des enfants soldats en RDC

Réinsertion des enfants soldats en RDC Réinsertion des enfants soldats en RDC D après le Protocole facultatif à la Convention internationale des droits de l enfant, un enfant soldat est un combattant âgé de moins de 18 ans. L ONU estime à 300

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE Stage d observation chez Magnum Photos

RAPPORT DE STAGE Stage d observation chez Magnum Photos Rédigé par : Julie PICHOT TABLE DES MATIERES 1. CHOIX DU STAGE : MAGNUM PHOTOS... 2 2. PRESENTATION DE L ENTREPRISE MAGNUM PHOTOS... 2 2.1 CREATION DE L ENTREPRISE... 2 STATUT JURIDIQUE DE L ENTREPRISE...

Plus en détail

Rapport de Stage. Statut juridique de l entreprise : Entreprise Conforme Légal Indépendante

Rapport de Stage. Statut juridique de l entreprise : Entreprise Conforme Légal Indépendante Koell-Keith Johan- Charles Rapport de Stage I-Description de l organisation Nom de l entreprise : Noticias SIN Statut juridique de l entreprise : Entreprise Conforme Légal Indépendante Situation géographique

Plus en détail

La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale

La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale Niveaux Nombre d élèves Collège 4 e et 3 e Classe entière 1) Objectifs : - Expliquer pourquoi, comment et dans quel contexte la

Plus en détail

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER Introduction CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER «Au début vous n avez aucune idée de l ampleur des économies que vous pouvez réaliser, déclare Todd Graham. Faire des économies pour l usine, c est la partie que

Plus en détail

Accueillir, faire connaissance

Accueillir, faire connaissance Formation/action de l Institut Catholique de Paris Recension de méthodes et techniques d animation Accueillir, faire connaissance 1. Constitution du groupe 1.1 Jeu «Aveugle et son guide» Des binômes constitués

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

Oral de motivation ESC Brest

Oral de motivation ESC Brest Oral de motivation ESC Brest 30 minutes avant le début de l entretien, j ai été accompagné dans une pièce pour remplir mon portrait chinois dont les questions changent tous les jours. Le jour où je suis

Plus en détail

Crédits photo : Jérémie Lusseau. Livret d exposition

Crédits photo : Jérémie Lusseau. Livret d exposition Crédits photo : Jérémie Lusseau Exposition Sources de Vie Livret d exposition Bienvenue à l exposition Sources de Vie Cette exposition photo a été créée afin de mettre en valeur la beauté de la diversité

Plus en détail

E-LECLERC LEVALUATION DU SITE WEB. A. Evaluation «subjective» du site web. 1. Choix du site web. 2. Présentation le site A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4

E-LECLERC LEVALUATION DU SITE WEB. A. Evaluation «subjective» du site web. 1. Choix du site web. 2. Présentation le site A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4 LEVALUATION DU SITE WEB E-LECLERC A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4 A. Evaluation «subjective» du site web 1. Choix du site web J ai choisi de réaliser l évaluation «subjective» sur le site web : www.e-leclerc.com,

Plus en détail

Résister, collaborer sous l occupation (niveau 3 ème -1 ère ) Déroulement de l atelier

Résister, collaborer sous l occupation (niveau 3 ème -1 ère ) Déroulement de l atelier Résister, collaborer sous l occupation (niveau 3 ème -1 ère ) Déroulement de l atelier Manipuler des objets, analyser des documents d archives, mettre l élève en contact direct avec des traces de l histoire,

Plus en détail

CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV

CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV I.COMPRÉHESION ORALE A) Écoutez ce premier dialogue trois fois et répondez aux questions. Répondez V pour Vrais ou F pour Faux. 1. Ils sont arrivés pour le déjeuner. V F 2.

Plus en détail

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT POUR LES VISITES SCOLAIRES

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT POUR LES VISITES SCOLAIRES LIVRET D ACCOMPAGNEMENT POUR LES VISITES SCOLAIRES NIVEAU COLLèGE-LYCéE LES GRANDES ACCélératiOns pendant la seconde guerre mondiale Ce livret d accompagnement a été réalisé en 0 dans le cadre d un projet

Plus en détail

Louer devient encore plus intéressant avec le. Pack Bailleur. Une tranquillité absolue pour votre bien immobilier!

Louer devient encore plus intéressant avec le. Pack Bailleur. Une tranquillité absolue pour votre bien immobilier! Louer devient encore plus intéressant avec le Pack Bailleur Une tranquillité absolue pour votre bien immobilier! Félicitations! En mettant votre bien en location, vous assurez vos arrières et vos fins

Plus en détail

Carnet de Guerre de Rob Roy, 1939 à 1944. Dossier de presse

Carnet de Guerre de Rob Roy, 1939 à 1944. Dossier de presse Dossier de presse 1 Présentation Né à Mont-de Marsan dans la Landes, le 3 octobre 1909, Robert de la Rivière (1909-1992) dit Rob Roy fut dès sa jeunesse un amoureux fou de l automobile et du dessin. Il

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Partir un an à l étranger Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara, Isabelle

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

Appel à candidatures,

Appel à candidatures, Parcours d Education Artistique et Culturelle Communauté de Communes du Cœur de l Avesnois (3CA) Musée-Atelier Départemental du Verre de Sars-Poteries La Communauté de Communes du Cœur de l Avesnois, et

Plus en détail

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO 3 ème séminaire international BIE - UNESCO Dialogue politique et stratégies de mise en œuvre du changement du curriculum de l éducation de base pour lutter contre la pauvreté. Ouagadougou 13-17 mars 2006

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

Kim Thúy de passage à Sherbrooke

Kim Thúy de passage à Sherbrooke Bulletin spécial Mai 2014 Kim Thúy de passage à Sherbrooke Pour célébrer avec nous le Mois du patrimoine asiatique La très talentueuse et sympathique écrivaine Kim Thúy a tout de suite répondu par l affirmative

Plus en détail

le front populaire des photographes Henri Cartier-Bresson I Robert Capa I Sam Lévin I André Kertész I François Kollar I Willy Ronis I David Seymour...

le front populaire des photographes Henri Cartier-Bresson I Robert Capa I Sam Lévin I André Kertész I François Kollar I Willy Ronis I David Seymour... le front populaire des Henri Cartier-Bresson I Robert Capa I Sam Lévin I André Kertész I François Kollar I Willy Ronis I David Seymour... photographes Les faits Un grand moment photographique Chim (David

Plus en détail

Paroles «d anciens» des écoles européennes

Paroles «d anciens» des écoles européennes 1) Présentation : Prénom, nom, nationalité(s), école/université fréquentée actuellement. Alice G., Belge, née à Munich. J ai passé toute ma scolarité à l école européenne de Munich (à part la maternelle).

Plus en détail

INFORMATIONS JANVIER 2015

INFORMATIONS JANVIER 2015 , 5 Boulevard de la Dollée 50000 SAINT-LO Tel : 02 33 57 46 61 - Courriel : ad50@occe.coop Site Internet : http://www.occe.coop/~ad50/ INFORMATIONS JANVIER 2015 Coopérative scolaire N Voilà une nouvelle

Plus en détail

La Mort digne: deux entretiens avec Frédéric Lamoth

La Mort digne: deux entretiens avec Frédéric Lamoth La Mort digne: deux entretiens avec Frédéric Lamoth Élisabeth Vust, 24 Heures, 2 mai 2003 Contessa Piñon, Journal de la Côte, 26 juin 2003 B ERNARD C AMPICHE E DITEUR Interview express de Frédéric Lamoth,

Plus en détail

Rapport de stage Echange IFMSA

Rapport de stage Echange IFMSA Rapport de stage Echange IFMSA La Pologne La Pologne est un pays chargé d histoire, c est principalement pour cette raison que j ai postulé pour y partir. Je voulais connaître l histoire de l Europe de

Plus en détail

Guerre du Vietnam, Photographie de presse, Nick Ut 1972

Guerre du Vietnam, Photographie de presse, Nick Ut 1972 Guerre du Vietnam, Photographie de presse, Nick Ut 1972 P H O T O D E P R E S S E EPREUVE D HISTOIRE DES ARTS Brevet 2011 ANGLAIS PERSONNAGE ET CONTEXTE 1. Dans quel pays s est produit cet évènement? Dans

Plus en détail

PROGRAMMATION CULTURELLE 2013-2014. Les Charentais dans la Grande Guerre 1914-1918

PROGRAMMATION CULTURELLE 2013-2014. Les Charentais dans la Grande Guerre 1914-1918 Les Charentais dans la Grande Guerre 1914-1918 PROGRAMMATION CULTURELLE 2013-2014 Programme labellisé par la Mission «centenaire 14-18» Les Archives départementales MOT DU PRÉSIDENT «ça a commencé comme

Plus en détail

toute vie mérite d être écrite dans un livre

toute vie mérite d être écrite dans un livre toute vie mérite d être écrite dans un livre votre histoire mérite un livre. osez transmettre l essentiel. Grâce à ses 5 formules et à son réseau de plus de 90 biographes, Plume d Eléphant permet à tout

Plus en détail

Dossier de presse. Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah»

Dossier de presse. Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah» Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah» Dossier de presse Reprenant et complétant l exposition «Les Juifs de France dans la Shoah», réalisée en 2012 par l ONAC et le Mémorial de la Shoah, cette

Plus en détail

Rencontrer un auteur ou un illustrateur

Rencontrer un auteur ou un illustrateur Rencontrer un auteur ou un illustrateur «Il paraît vain de vouloir parachuter un écrivain dont les élèves n ont jamais entendu parler si cette visite n est pas sérieusement préparée. Les parachutages d

Plus en détail

Les médias font leur pub :

Les médias font leur pub : Les médias font leur pub : TV5MONDE accompagne les voyageurs Thèmes Économie, consommation, publicité Le principe du dispositif À l'occasion de la 24 e édition de la Semaine de la presse et des médias

Plus en détail

FAQ - ETUDIANTS. Nous avons rassemblé ici les questions les plus fréquemment posées par les candidats.

FAQ - ETUDIANTS. Nous avons rassemblé ici les questions les plus fréquemment posées par les candidats. FAQ - ETUDIANTS Nous avons rassemblé ici les questions les plus fréquemment posées par les candidats. Attention : cette page ne remplace en aucun cas les instructions en anglais pour remplir le dossier

Plus en détail

Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux!

Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux! Avec la participation de la ville de Vernouillet (2 ème Ville Amie des enfants du département) Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux! 19/20 Novembre

Plus en détail

Parler positif pour gagner en énergie

Parler positif pour gagner en énergie Parler positif pour gagner en énergie Fais pas ci, fais pas ça Fais pas ci, fais pas ça Viens ici, mets toi là Attention prends pas froid Ou sinon gare à toi Cette chanson de Dutronc est représentative

Plus en détail

VISITE DE LA MAISON SOUVENIR DE MAILLE PAR LES ELEVES DE 3 ème DU COLLEGE JULES ROMAINS

VISITE DE LA MAISON SOUVENIR DE MAILLE PAR LES ELEVES DE 3 ème DU COLLEGE JULES ROMAINS VISITE DE LA MAISON SOUVENIR DE MAILLE PAR LES ELEVES DE 3 ème DU COLLEGE JULES ROMAINS Vue extérieure de la Maison du Souvenir Source : Maison du Souvenir Les 19 et 20 février derniers, les élèves de

Plus en détail

Chapitre 1. Trouver ses bases

Chapitre 1. Trouver ses bases Chapitre 1 Trouver ses bases 9 Lundi Dépendance Comme un bébé dans les bras de sa mère est impuissant, Dieu souhaite que nous (re)devenions ainsi dans ses bras à lui. Il s agit, en fait, plus de réaliser

Plus en détail

Des rencontres avec Des séances réservées. et les professionnels. Un accueil personnalisé. Enseignants, élèves, étudiants et nouveaux publics

Des rencontres avec Des séances réservées. et les professionnels. Un accueil personnalisé. Enseignants, élèves, étudiants et nouveaux publics Enseignants, élèves, étudiants et nouveaux publics Un accueil personnalisé. Des rencontres avec Des séances les cinéastes réservées. et les professionnels. Du 7 au 15 avril 2015 au Cinéma Luminor-Hôtel

Plus en détail

Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE

Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE Avril 2001 Préambule J ai effectué un stage du 1 er au 23 avril 2001, dans l entreprise E.C.E.L.I. dont le siège se situe à Luisant (Eure-Et-Loir). Ce rapport détaillera

Plus en détail

Comment écrire un bon rapport de stage?

Comment écrire un bon rapport de stage? Comment écrire un bon rapport de stage? Pour votre stage de découverte de l entreprise en 3 e, pour votre stage de bac pro, vous devez écrire un rapport de stage. Vous ne savez pas par où commencer? Pas

Plus en détail

Le rôle de leadership du chef Tecumseh dans la défense du Haut-Canada

Le rôle de leadership du chef Tecumseh dans la défense du Haut-Canada Le rôle de leadership du chef Tecumseh dans la défense du Haut-Canada Aperçu de la leçon Le leadership est une qualité importante en temps de guerre. Qu est-ce qui fait un leader? Le chef Tecumseh a joué

Plus en détail

Echange Dossier - septembre 2001 Numéro CGT-CFDT Contacts L ARTT A la DG

Echange Dossier - septembre 2001 Numéro CGT-CFDT Contacts L ARTT A la DG Echange Dossier - septembre 2001 Numéro CGT-CFDT Contacts L ARTT A la DG Septembre 2001 : Un mois avant la mise en place «anticipée» de l ARTT, l administration n a toujours pas consulté le personnel,

Plus en détail

Monnaie-papier : vous e tes en guerre!

Monnaie-papier : vous e tes en guerre! Bonjour, c est Lionel du blog Gold-up (dit le «Boxeur Financier»)! Monnaie-papier : vous e tes en guerre! Nous sommes entrés sans votre accord dans une guerre qui se joue directement dans votre portefeuille

Plus en détail

LePhysionomiste.fr, la nouvelle adresse web des lieux incontournables de la nuit parisienne

LePhysionomiste.fr, la nouvelle adresse web des lieux incontournables de la nuit parisienne LePhysionomiste.fr, la nouvelle adresse web des lieux incontournables de la nuit parisienne Difficile de trouver un outil qui répertorie à la fois les bars, clubs et autres établissements de nuit à Paris.

Plus en détail

Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002

Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002 Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002 I Christian Gattinoni : travail personnel A Travail plastique L œuvre créatrice de Christian Gattinoni se voit dirigée vers

Plus en détail

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses Cet outil a pour but de présenter dix questions d entrevue typiques et le type de réponse qui constitue une réponse concise et réfléchie. Ces questions sont parmi les plus difficiles posées en entrevue.

Plus en détail

Contacts presse : Aurélie VIEL Marion ORCZYK Cyrille MALINOSKY info@prixbayeux.org

Contacts presse : Aurélie VIEL Marion ORCZYK Cyrille MALINOSKY info@prixbayeux.org Appel à candidatures pour les reportages Jon Randal président du jury En Ukraine, en Centrafrique, en Syrie, mais aussi toujours en Afghanistan, le travail des journalistes reste extrêmement dangereux,

Plus en détail

Titre Nom Prénom Adresse adresse 2 NPA localité. Lausanne, le XX yyyyy 2014. Vivre en Suisse en 2014 votre avis compte! Cher Monsieur / Chère Madame,

Titre Nom Prénom Adresse adresse 2 NPA localité. Lausanne, le XX yyyyy 2014. Vivre en Suisse en 2014 votre avis compte! Cher Monsieur / Chère Madame, Lausanne, le XX yyyyy 2014 Vivre en Suisse en 2014 votre avis compte! Cher Monsieur / Chère Madame, Le Centre de compétence suisse en sciences sociales (FORS) à l'université de Lausanne réalise l European

Plus en détail

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

VOYAGE AUTOUR DU MONDE AVEC ATELIER MULTIMEDIA. Médiathèque Hélène Oudoux. À la médiathèque Hélène Oudoux, tu peux :

VOYAGE AUTOUR DU MONDE AVEC ATELIER MULTIMEDIA. Médiathèque Hélène Oudoux. À la médiathèque Hélène Oudoux, tu peux : À la médiathèque Hélène Oudoux, tu peux : - emprunter des livres, revues, CD et DVD ; - consulter des documents sur place ; - venir travailler seul ou en groupe ; - te rendre à l espace multimédia pour

Plus en détail

PARTIE 1 LISTEZ VOS REALISATIONS

PARTIE 1 LISTEZ VOS REALISATIONS PARTIE 1 LISTEZ VOS REALISATIONS Quel est l objectif de cet exercice? Recenser et trier vos réalisations Préparer un éventail de réalisations pour vos entretiens de recrutement A quoi va-t-il vous servir?

Plus en détail

Ritterhude 1. Photo : Léa

Ritterhude 1. Photo : Léa Ritterhude 1 Durant le voyage en Allemagne qui s est passé du 04 au 11 décembre 2014, nous avons entre autre, visité 4 villes, Ritterhude, ville, où nous avons été hébergés chez nos correspondants, Brême,

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

Options et extensions Package FIPFA PARIS 2011

Options et extensions Package FIPFA PARIS 2011 Options et extensions Package FIPFA PARIS 2011 Extension 4 jours/3 nuits à Paris à partir de 210 Extension 6 jours/5 nuits à Paris à partir de 340 Bataille de Normandie, le musée à partir de 60 Diner croisière

Plus en détail

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense. Allocution pour la prise d armes de la Croix du combattant

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense. Allocution pour la prise d armes de la Croix du combattant MINISTÈRE DE LA DÉFENSE M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense Allocution pour la prise d armes de la Croix du combattant Cour d honneur des Invalides, le 1 er octobre 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

Livret. du professeur OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS. Le programme Le site Internet La visite Le concours photo

Livret. du professeur OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS. Le programme Le site Internet La visite Le concours photo Livret du professeur Le programme Le site Internet La visite Le concours photo OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS Découverte professionnelle 2010-2011 Découverte professionnelle 2010-2011

Plus en détail

Ensemble, soutenons le Bleuet de France!

Ensemble, soutenons le Bleuet de France! DOSSIER DE PRESSE Il ne peut y avoir de Solidarité sans Mémoire Depuis 1991, les fonds récoltés par l Œuvre Nationale du Bleuet de France (ONBF) permettent d accompagner la politique mémorielle de l ONACVG.

Plus en détail

SETOUCHI ISLANDS 2013

SETOUCHI ISLANDS 2013 SETOUCHI ISLANDS 2013 L été 2010, à l invitation de Fram Kitagawa (directeur de Art Front Gallery), je visitais pour la première fois l archipel Setouchi. Il y avait là, dans cinq des îles de l archipel,

Plus en détail

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir.

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. 2 Dieu vous aime et il tient ses promesses. Depuis que Dieu a fait le monde, il a promis de prendre

Plus en détail

Inspiré de la nouvelle de Richard Matheson, «Escamotage».

Inspiré de la nouvelle de Richard Matheson, «Escamotage». Inspiré de la nouvelle de Richard Matheson, «Escamotage». EPISODE 1- Le Piège. Internet : sûrement le plus fabuleux réseau qui relie les hommes. Des continents entiers peuvent être reliés entre eux. Mais

Plus en détail

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques...

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Je suis Karine Nivelais je vis en couple, nous avons 40 et 45 ans, et 4 enfants qui ont 14, 12, 11 ans et 6 ans. Pour notre troisième

Plus en détail

N 10 LETTRE D INFORMATION UCPA Centre équestre municipal de Saint-Médard-en-Jalles

N 10 LETTRE D INFORMATION UCPA Centre équestre municipal de Saint-Médard-en-Jalles N 10 LETTRE D INFORMATION UCPA Centre équestre municipal de Saint-Médard-en-Jalles Découvrez tous les mois les nouveautés, les informations, les interviews du centre équestre municipal Stages de la Toussaint

Plus en détail

BG Ingénieurs Conseil, Genève

BG Ingénieurs Conseil, Genève BG Ingénieurs Conseil, Genève Diego Salamon, employeur Sur mandat de l AI, Cadschool nous a demandé si nous serions prêts à accueillir un stagiaire pendant trois mois. Nous connaissions cet institut de

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

PETIT GUIDE POUR LA RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ

PETIT GUIDE POUR LA RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ PETIT GUIDE POUR LA RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ EN PREAMBULE C est une épreuve de concours à part entière. C est le résultat d un vrai travail personnel. C est la pièce principale du dossier d inscription

Plus en détail

Lire et Ecrire a changé toute ma vie

Lire et Ecrire a changé toute ma vie Lire et Ecrire a changé toute ma vie Fabienne VANDERMIÈGE Responsable de l association L illettrisme Osons en parler Agente de sensibilisation à Lire et Ecrire Verviers Avant de venir t inscrire à Lire

Plus en détail

LE GUIDE DU MAUVAIS MANAGER

LE GUIDE DU MAUVAIS MANAGER Gilles Roux LE GUIDE DU MAUVAIS MANAGER Pourquoi tant de chefs sont-ils nuls? Mon Petit Éditeur en collaboration avec les Éditions Majarogi Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur :

Plus en détail

A l école de la guerre 1914/1918, atelier aux Archives municipales. Atelier pédagogique proposé pendant l exposition au château des ducs de Bretagne.

A l école de la guerre 1914/1918, atelier aux Archives municipales. Atelier pédagogique proposé pendant l exposition au château des ducs de Bretagne. A l école de la guerre 1914/1918, atelier aux Archives municipales. Atelier pédagogique proposé pendant l exposition au château des ducs de Bretagne. Service éducatif des Archives municipales de Nantes,

Plus en détail

Carnet de guerre de Rob Roy, 1939-1944

Carnet de guerre de Rob Roy, 1939-1944 Dossier enseignant Exposition du 25 avril au 30 juillet Musée des Armes de Tulle Carnet de guerre de Rob Roy, 1939-1944 Récit du dimanche 12 mai 1940 : «Le soir venu, plus un anglais ne reste sur le terrain

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Comment faire pour commander la première fois? S inscrire Mon Compte Se Connecter

Comment faire pour commander la première fois? S inscrire Mon Compte Se Connecter Comment faire pour commander la première fois? Vous devez d abord créer votre Compte Client, en cliquant sur le Bouton, < S inscrire > en haut à droite sur la page d accueil ou en cliquant sur la Rubrique

Plus en détail

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI Durant 3 semaines j étais { Hiratsuka, près de Yokohama où j allais tous les jours au lycée. Ma famille d accueil se composait du père, de la mère, de ma

Plus en détail

Seul le discours prononcé fait foi

Seul le discours prononcé fait foi NOTES POUR UNE ALLOCUTION DU MAIRE DE MONTRÉAL MONSIEUR GÉRALD TREMBLAY RÉCEPTION EN L HONNEUR DES ANCIENS ÉLÈVES DE L INSEAD HÔTEL DE VILLE DE MONTRÉAL 2 OCTOBRE 2009 Seul le discours prononcé fait foi

Plus en détail

WORKS OF MR SEB. Présentation des projets artistiques de Sébastien Loubatié

WORKS OF MR SEB. Présentation des projets artistiques de Sébastien Loubatié WORKS OF MR SEB Présentation des projets artistiques de Sébastien Loubatié INTRODUCTION Depuis une dizaine d années, mes travaux tournent autour de la thématique de la représentation. Pour cela, je réalise

Plus en détail

Partenariat. la Ville de Paris et. le Conseil Général de La Réunion. Convention de. Dossier de presse. entre

Partenariat. la Ville de Paris et. le Conseil Général de La Réunion. Convention de. Dossier de presse. entre Samedi 3 septembre 2011 Convention de Partenariat entre la Ville de Paris et le Conseil Général de La Réunion Dossier de presse Communication du Conseil Général Tél. : 0262 21 86 30 Fax : 0262 21 39 45

Plus en détail

E Projet d écoute FLA 30-2. Extrait d une pièce de théâtre : Le grand voyage. Cahier de l élève. Nom :

E Projet d écoute FLA 30-2. Extrait d une pièce de théâtre : Le grand voyage. Cahier de l élève. Nom : E Projet d écoute Extrait d une pièce de théâtre : Le grand voyage FLA 30-2 Cahier de l élève Nom : Le grand voyage DESCRIPTION DU PROJET Tu vas écouter un extrait d une pièce de théâtre. Tu seras invité

Plus en détail

Les médias font leur pub :

Les médias font leur pub : Les médias font leur pub : TV5MONDE fait son cinéma Thèmes Économie, consommation, publicité Le principe du dispositif À l'occasion de la 24 e édition de la Semaine de la presse et des médias dans l'école,

Plus en détail