LISTE DES ÉQUIPEMENTS PRIORITAIRES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LISTE DES ÉQUIPEMENTS PRIORITAIRES"

Transcription

1

2 LISTE DES ÉQUIPEMENTS PRIORITAIRES N fiche Segmentation Équipements Exigences Carsat PRÉVENTION DU RISQUE CHIMIQUE 1 VL Carrosserie et PL 2 VL Mécanique et PL Système de lavage pour pistolets à peinture solvantée Réseau d aspiration des gaz d échappement 3 Fontaine de dégraissage des pièces 4 Fontaine mobile de nettoyage des freins Système d aspiration diminuant l exposition aux vapeurs de solvant et évitant tout contact cutané, avec rejet à l extérieur du bâtiment. Système d aspiration avec captage des gaz au plus près des pots d échappement, assurant un rejet efficace des polluants à l extérieur du bâtiment et doté d aides à la manutention (potences, rails de transferts, enrouleurs ). Système d élimination des graisses agissant de préférence par voie bactériologique pour la fontaine de dégraissage. PRÉVENTION DES RISQUES MUSCULOSQUELETTIQUES Système de levage de la caisse évitant le travail à genoux del opérateur 5 VL Carrosserie Table élévatrice Déclaration CE de conformité du constructeur, avec aptitude à l emploi avant mise en service sur produit neuf. Aide au démontage et à la manutention des éléments sous caisse 6 VL Mécanique Table élévatrice mobile Déclaration CE de conformité du constructeur. et PL 7 Vérin de fosse Déclaration CE de conformité du constructeur. Soupape d arrêt de sécurité Aide à la manutention pour les opérations sur pneumatique 8 VL Mécanique et PL Lève-roue mobile 9 Démonte-pneu Équilibreuse de roues PRÉVENTION DES CHUTES DE HAUTEUR ET DE PLAIN-PIED 10 VL Carrosserie et PL PIRL ou échafaudage roulant Déclaration CE de conformité du constructeur pour les appareils semi automatique, dotés de bras d assistance évitant le port des pneumatiques, pour les opérations sur jantes. Déclaration CE de conformité pour les appareils semi automatique, dotés de bras d assistance évitant le port des pneumatiques, pour les opérations sur jantes et pour les équilibreuses. Attestation d admission à la marque NF 11 PL Protection fosse Avec échelle fixe de sortie latérale, assurant une deuxième sortie de secours, dans le respect de la recommandation nationale 12 VL Mécanique, PL et carrosserie Systèmes suspendus (enrouleurs et bras multiénergie)

3 FICHE 1 pour VL carrosserie et PL Prévention du risque chimique SYSTÈME DE LAVAGE POUR PISTOLETS À PEINTURE SOLVANTÉE Diminution de l exposition au risque chimique lors du lavage des pistolets de peinture. Réduction du risque d intoxication / troubles respiratoires, eczémas et atteinte du système nerveux (lors d une exposition à long terme). DONNÉES TECHNIQUES Performances attendues Rejet dans l extraction du laboratoire ou rejet à l extérieur de l atelier. Les systèmes de ventilation doivent être conformes aux guides INRS de ventilation. Implantation : l équipement sera placé dans le box/laboratoire de préparation de peinture le cas échéant. Dans le cas contraire, il sera placé hors de courants d air ou de perturbations. Fournitures des éléments nécessaires à l élaboration du dossier technique. Systèmes fermés - à privilégier L ouverture du couvercle doit provoquer automatiquement l arrêt du nettoyage et la mise en route automatique d un dispositif de ventilation évitant la dispersion des polluants dans l atelier. Systèmes ouverts Présence d un clapet anti-retour sur la gaine d extraction. Vitesse dans le plan d ouverture de 0,5 m/s au minimum.

4 FICHE 2 pour VL mécanique et PL Prévention du risque chimique RÉSEAU D ASPIRATION DES GAZ D ÉCHAPPEMENT Réduction des risques liés à l inhalation des gaz d échappement par la mise en place d un système d aspiration avec rejet à l extérieur. Performances attendues La fourniture répondra aux exigences suivantes : le rejet des gaz d échappement se fera à l extérieur ; le débit du dispositif par bouche sera : - de 350 à 450 m 3 /h pour un véhicule léger, - de 700 à m 3 /h pour un véhicule utilitaire, - supérieur ou égal à m 3 /h pour un poids lourd ; un dispositif d enrouleur du flexible, soit avec dispositif de rappel, soit électrique, permettra un rangement rapide pour éviter les chutes de plain-pied ; la réglementation en vigueur sera respectée ; le niveau sonore du système d extraction (gaines et ventilation) ne dépassera pas 75 db(a) aux postes de travail ; les éléments nécessaires à l élaboration du dossier d installation (notamment mesure de la vitesse dans les gaines et mesures des débits contractuels) seront mis à disposition.

5 FICHE 3 pour VL mécanique et PL Prévention du risque chimique FONTAINE DE DÉGRAISSAGE DES PIÈCES Réduction de risque de maladies telles que les cancers (dus aux inhalations), les lésions cutanées, l asthme et les atteintes du système nerveux (lors d une exposition à long terme). Dégraissage des pièces à l aide d une fontaine de dégraissage par voie bactériologique (ou lessiviel). Respecter les protocoles fournis par les fabricants (sécurité, hygiène, port des EPI).

6 FICHE 4 pour VL mécanique et PL Prévention du risque chimique FONTAINE MOBILE DE NETTOYAGE DE FREINS La fontaine mobile de nettoyage des systèmes de freins substitue les aérosols solvantés classiquement utilisés par une solution dégraissante. De plus, le système de nettoyage évite la vaporisation de poussières et de fibres potentiellement nocives pour la santé. ATTENTION! Certains solvants agissant par voie bactériologique susceptibles de contenir des agents CMR seront exclus.

7 FICHE 5 pour VL carrosserie Prévention des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) TABLE ÉLÉVATRICE La table élévatrice permet de mettre des charges à niveau et de travailler à hauteur. Amélioration des postures définies comme pénibles, diminution du temps d exposition dans des postures incommodantes et néfastes à long terme sur la santé. Performances attendues - Les équipements répondront à la norme NF EN A1 (novembre 2014) relative aux tables élévatrices qui spécifie les exigences en matière de sécurité pour les tables élévatrices utilisées pour le levage et/ou l'abaissement du matériel avec une course verticale de 3 m maximum. - Le constructeur doit fournir des documents attestant de l aptitude à l emploi de la table de levage (réalisée par le constructeur) impliquant la réalisation d un examen d adéquation et d un essai de fonctionnement. À défaut d une aptitude à l emploi réalisée par le constructeur, un organisme spécialisé réalisera en outre un examen de montage et d installation, suivi d une épreuve statique et dynamique. Possibilité de financer table à 2 plateaux.

8 FICHE 6 pour VL mécanique et PL Prévention des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) TABLE ÉLÉVATRICE MOBILE La table élévatrice mobile permet de mettre des charges à niveau et de travailler à hauteur. Amélioration des postures définies comme pénibles, diminution du temps d exposition dans des postures incommodantes et néfastes à long terme sur la santé. Exigences Le constructeur fournira une déclaration CE de conformité.

9 FICHE 7 pour VL mécanique et PL Prévention des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) VÉRIN DE FOSSE Le vérin de fosse est destiné à la dépose de boîte de vitesse, de transfert, changement d'un embrayage ou tout autre élément. Il permet de surélever et maintenir des pièces automobiles lourdes sans manutention manuelle. Données techniques Le constructeur fournira une déclaration CE de conformité. Soupape d arrêt de sécurité.

10 FICHE 8 pour VL mécanique et PL Prévention des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) LÈVE-ROUE MOBILE Lève-roue qui peut être à fonctionnement électrique pour lever, descendre et transporter les pneus dans les ateliers de réparation. - Charge admissible : 80 kg. Poids : 60 kg. Course 1440 Mm. - Centre de gravité très bas pour une parfaite stabilité! - Vitesse contrôlée lors de la montée pour positionner précisément la roue à la hauteur requise. - Rotation aisée de la roue pour mise en place rapide sur le moyeu. - La batterie permet environ cycles. Chargeur de batterie d'origine. Exigences Déclaration CE de conformité pour les appareils semi-automatiques, dotés de bras d assistance évitant le port des pneumatiques, pour les opérations sur jantes et pour les équilibreuses.

11 FICHE 9 pour VL mécanique et PL Prévention des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) AIDE À LA MANUTENTION SUR DÉMONTE-PNEU ET ÉQUILIBREUSE DE ROUES Le financement concerne les équipements d'aide à la manutention pour la mise en place et le retrait des roues sur le démonte-pneu ou sur l équilibreuse de roues. Exigences Déclaration CE de conformité pour les appareils semi-automatiques, dotés de bras d assistance évitant le port des pneumatiques, pour les opérations sur jantes et pour les équilibreuses.

12 FICHE 10 pour VL carrosserie et PL Prévention des chutes de hauteur et de plain-pied PLATE-FORME INDIVIDUELLE ROULANTE LÉGÈRE (PIRL) OU ÉCHAFAUDAGE ROULANT Les chutes de faible hauteur restent nombreuses ce qui montre la nécessité de prévoir des platesformes de travail adaptés au lieu de moyens de fortune encore trop souvent rencontrés. La fiche INRS ED 75 «Plates-formes pour travaux de faible hauteur» rappelle la réglementation et la normalisation, et donne des indications pratiques pour le choix de différents matériels, notamment les Plates-formes Individuelles Roulantes Légères (PIRL) et les échafaudages roulants de faible hauteur (plancher < 2,50 m). Exigences Ces équipements répondront aux normes NF P pour les PIRL ou NF P pour les échafaudages roulants de faible hauteur et disposeront d une déclaration CE de conformité du fabricant/fournisseur et/ou disposeront de la marque NF.

13 FICHE 11 pour PL Prévention des chutes de hauteur et de plain-pied PROTECTION DE FOSSE Depuis le mois d octobre 2012, les Recommandations R.468 et R.469 de l Assurance Maladie Risques Professionnels demandent à ce que les garages et ateliers soient équipés de protections de fosse ; il est recommandé à tous les chefs d entreprise d appliquer certaines mesures pour le personnel opérant dans les ateliers équipés de fosses de visite et de prévoir un système de protection ou de couverture de fosse. Celle-ci peut être obtenue par la mise en place d une protection qui peut être rigide (rideau aluminium ou caillebottis par exemple) ou souple (filet ou bâche par exemple) ou de tout autre dispositif de protection équivalent afin de répondre intégralement aux risques de chute du personnel ou du matériel dans les fosses. De plus, la fosse doit être pourvue de deux accès dont un au moins est désigné comme accès de secours. Ce dernier accès peut être réalisé par une échelle fixée dans la structure de la fosse.

14 FICHE 12 pour VL mécanique, PL et carrosserie Prévention des chutes de hauteur et de plain-pied SYSTÈMES SUSPENDUS (enrouleurs et bras multi-énergie) Le chef d'entreprise doit prendre des mesures de prévention et les risques liés aux chutes de plain-pied doivent être analysés et pris en compte dans le cadre de l'évaluation des risques professionnels, obligatoire en entreprise, et consignés sur le Document Unique d Évaluation des Risques Professionnels. Il est avant tout nécessaire de supprimer ce danger en veillant en particulier à limiter le plus possible les encombrements au sol. Le chef d'entreprise doit veiller à maintenir l'ordre partout dans l entreprise et en particulier dans l atelier. Les voies de circulation doivent être débarrassées de tout obstacle.

Objet Ce programme d aide financière simplifiée vient en appui du Plan d Action Régional (PAR Garage) prioritaire pour la CARSAT Nord Est.

Objet Ce programme d aide financière simplifiée vient en appui du Plan d Action Régional (PAR Garage) prioritaire pour la CARSAT Nord Est. PROGRAMME DE PREVENTION «Garages» Dispositif d Aide Financière Simplifiée Régional AFS régionale «Garages» Conditions générales d attribution de l aide Objet Ce programme d aide financière simplifiée vient

Plus en détail

PROGRAMME DE PREVENTION «GARAGES» 2013 Dispositif d Aide Financière Simplifiée Régional

PROGRAMME DE PREVENTION «GARAGES» 2013 Dispositif d Aide Financière Simplifiée Régional PROGRAMME DE PREVENTION «GARAGES» 2013 Dispositif d Aide Financière Simplifiée Régional Objet : Le Programme de prévention vise à réduire les risques auxquels sont exposés les salariés des PME/TPE ayant

Plus en détail

Aides Financières Simplifiées. «Activité Garages»

Aides Financières Simplifiées. «Activité Garages» Aides Financières Simplifiées «Activité Garages» Objet : Réduire les risques auxquels sont exposés les salariés des PME/TPE ayant une activité de «Mécanique et réparation de véhicules automobiles» en aidant

Plus en détail

Garages automobiles. La santé de votre entreprise passe par la santé de vos salariés!

Garages automobiles. La santé de votre entreprise passe par la santé de vos salariés! Garages automobiles et poids lourds La santé de votre entreprise passe par la santé de vos salariés! Santé et sécurité riment avec rentabilité Des clients toujours plus exigeants, un marché de plus en

Plus en détail

Programmes Prioritaires Nationaux : Fumées de soudage. Y. CAROMEL - Contrôleur de sécurité

Programmes Prioritaires Nationaux : Fumées de soudage. Y. CAROMEL - Contrôleur de sécurité Programmes Prioritaires Nationaux : Fumées de soudage Y. CAROMEL - Contrôleur de sécurité Règles essentielles de ventilation appliquées aux activités de soudage Y. CAROMEL - Contrôleur de sécurité Règles

Plus en détail

technologie Nom :.. Prénom :... Classe :...

technologie Nom :.. Prénom :... Classe :... technologie S4 LES ACTIVITÉS DE SERVICE S4-4 La santé et la sécurité au travail 1/8 COURS N 3 DATE :../. /.. 0 1,5 3ans Objectifs : A laide des outils de manutention et de la connaissance de ces outils,

Plus en détail

w w w. c r a m -l r. f r LES RISQUES DANS UNE CARROSSERIE L identification des risques pour la santé est la

w w w. c r a m -l r. f r LES RISQUES DANS UNE CARROSSERIE L identification des risques pour la santé est la Les risques professionnels en Languedoc-Roussillon w w w. c r a m -l r. f r DÉCOUVRIR LES RISQUES DANS UNE CARROSSERIE L identification des risques pour la santé est la principale difficulté dans l élaboration

Plus en détail

Journée SMT MP 30 janvier 2015

Journée SMT MP 30 janvier 2015 Journée SMT MP 30 janvier 2015 Les Aides Financières Simplifiées de la CARSAT Gérard MOREAU Ingénieur Conseil AFS Nationales PRECISEO (coiffure) ECHAFAUDAGE + Emission des Moteurs Diesel Aquabonus (pressing)

Plus en détail

Aide Financière Simplifiée Garages

Aide Financière Simplifiée Garages 1 Aide Financière Simplifiée Garages 2015-2017 Synoptique AFS Garages 2 Acteurs : CNPA, FNAA, FFC-R, SSTI AFS G Demande Entreprise CODE RISQUE Sensibilisation SSTI : 0 Sensibilisation OF 1 000 * Formation

Plus en détail

des risques professionnels

des risques professionnels Prévention des risques professionnels Réparateurs automobiles Garagistes Peintres carrossiers Des gestes simples pour vous protéger Développer une allergie respiratoire, se faire mal au dos en soulevant

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER

RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER Adoptée par le Comité Technique National des industries de la Métallurgie (CTN A) le 09 octobre 2012,

Plus en détail

MÉMO SÉCURITÉ. travaux en hauteur : échafaudage roulant. entreprises artisanales du bâtiment

MÉMO SÉCURITÉ. travaux en hauteur : échafaudage roulant. entreprises artisanales du bâtiment MÉMO SÉCURITÉ entreprises artisanales du bâtiment travaux en hauteur : échafaudage roulant Les échafaudages roulants sont des équipements d accès en hauteur couramment utilisés par certains métiers du

Plus en détail

SERRURERIE ET SÉCURITÉ

SERRURERIE ET SÉCURITÉ IL S AGIT LE PLUS SOUVENT DE TRAVAUX DE GRANDE HAUTEUR. L OUVRAGE DATANT DE PLUS DE 10 ANS EN GÉNÉRAL, LES DISPOSITIFS DE SÉCURITÉ DES ACCÈS ET PLATEFORMES NE SONT PLUS ADAPTÉS, VOIRE PARFOIS MANQUANTS.

Plus en détail

Risques liés s aux produits chimiques : S informer et agir pour prévenir

Risques liés s aux produits chimiques : S informer et agir pour prévenir Risques liés s aux produits chimiques : S informer et agir pour prévenir Etat des lieux de la prise en compte des risques liés aux agents chimiques dangereux pour la santé et la sécurité des salariés Principaux

Plus en détail

ASPIRATION DES FUMEES DE SOUDAGE -COUPAGE

ASPIRATION DES FUMEES DE SOUDAGE -COUPAGE ASPIRATION DES FUMEES DE SOUDAGE -COUPAGE Améliorer l environnement des soudeurs est, depuis toujours, un axe prioritaire qui doit être développé. La prise en compte de l environnement est indissociable

Plus en détail

SYSTÈMES POUR GAZ D ÉCHAPPEMENT. www.expair.fr

SYSTÈMES POUR GAZ D ÉCHAPPEMENT. www.expair.fr SYSTÈMES POUR GAZ D ÉCHAPPEMENT Présentation : société Expair La société Expair propose une gamme complète d équipements pour résoudre les problèmes liés à la pollution de l air dans les locaux industriels

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Centres de contrôle technique poids lourds

CAHIER DES CHARGES Centres de contrôle technique poids lourds CAHIER DES CHARGES Centres de contrôle technique poids lourds Acquisition d installations de captage des gaz d échappement et cabines de conduite des contrôles en air propre Ce document technique a été

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER SERRURIERS METALLIERS

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER SERRURIERS METALLIERS MÉMO SANTÉ SERRURIERS METALLIERS CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses

Plus en détail

mémo santé contraintes physiques : les reflexes à adopter et de l isolation métiers du plâtre Chef d entreprise artisanale

mémo santé contraintes physiques : les reflexes à adopter et de l isolation métiers du plâtre Chef d entreprise artisanale mémo santé Chef d entreprise artisanale métiers du plâtre et de l isolation contraintes physiques : les reflexes à adopter Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser

Plus en détail

La sécurisation des quais de chargement. La prévention des collisions et des risques d écrasement

La sécurisation des quais de chargement. La prévention des collisions et des risques d écrasement Evaluation des risques professionnels La sécurisation des quais de chargement La prévention des collisions et des risques d écrasement La sécurisation des quais de chargement Evaluation des risques professionnels

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER ÉLECTRICIENS

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER ÉLECTRICIENS MÉMO SANTÉ ÉLECTRICIENS CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses solutions

Plus en détail

TRAVAUX EN HAUTEUR. Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Gard. Réunion Travaux en Hauteur 28 et 29 juin 2005

TRAVAUX EN HAUTEUR. Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Gard. Réunion Travaux en Hauteur 28 et 29 juin 2005 TRAVAUX EN HAUTEUR Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Gard SOMMAIRE Les accidents de service La nouvelle réglementation Les principes généraux de prévention Quelques situations de

Plus en détail

RÉGLEMENTATION SÉCURITÉ

RÉGLEMENTATION SÉCURITÉ RÉGLEMENTATION SÉCURITÉ Amiante page 22 Utiliser des échafaudages de pied 10068 - page 23 Monter et démonter des échafaudages de pied de type multidirectionnels 10085 - page 23 Monter et démonter des échafaudages

Plus en détail

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-F et P4-F 185 (Modèle standard) P2-F et P4-F 170 MODELE P2/4-F 170 P2/4-F 185 (Standard) P2/4-F 195 P2-F et P4-F 195 H 325 340 350 DH 156 171 181

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Circulaire d'informations n 2009/17 du 15 septembre 2009 LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Références : - Loi n 84-594 du 12 juillet 1984 modifiée relative à la formation des agents de

Plus en détail

Obligations de formations pour les activités relevant uniquement de l'article Article R4412-139 du Code du Travail

Obligations de formations pour les activités relevant uniquement de l'article Article R4412-139 du Code du Travail Obligations de formations pour les activités relevant uniquement de l'article Article R4412-139 du Code du Travail Destiné aux entreprises réalisant des travaux susceptibles d'être en présence d'amiante

Plus en détail

Seul les Labels, et représentent une preuve officielle. Le marquage NF EN131 est une affirmation qui n engage que la responsabilité du fabricant.

Seul les Labels, et représentent une preuve officielle. Le marquage NF EN131 est une affirmation qui n engage que la responsabilité du fabricant. LES NORMES La sécurité sous toutes ses formes EXIGEZ LA CERTIFICATION POUR VOS ECHELLES ET MARCHEPIEDS LA PREUVE PAR LE LABEL NORMES, DÉCRET, LABELS Des textes officiels et des marques qui certifient la

Plus en détail

EVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE

EVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE EVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE Cette évaluation doit être systématique, quelle que soit l activité de l entreprise, même s il n y a pas d exposition a priori du fait des activités de travail. L'objectif

Plus en détail

EVALUATION des RISQUES PROFESSIONNELS EvRP. Dr. Aziz TIBERGUENT Décembre 2007

EVALUATION des RISQUES PROFESSIONNELS EvRP. Dr. Aziz TIBERGUENT Décembre 2007 EVALUATION des RISQUES PROFESSIONNELS EvRP DEUXIEME PARTIE Dr. Aziz TIBERGUENT Décembre 2007 EVALUATION des RISQUES PROFESSIONNELS EvRP METHODES ET PRATIQUES Comment évaluer les risques professionnels?

Plus en détail

Travaux de toiture. Guide pratique

Travaux de toiture. Guide pratique Travaux de toiture Guide pratique 1 Travaux de toiture dangereux 2 Travaux de toiture dangereux 3 Travaux de toiture dangereux 4 Echelles de couvreurs Pour les travaux sur une surface dont la pente est

Plus en détail

Guide de sélection. Compresseurs d air pour les métiers de l Automobile

Guide de sélection. Compresseurs d air pour les métiers de l Automobile Guide de sélection Compresseurs d air pour les métiers de l Automobile Guide de sélection DEVILBISS met à votre disposition ce guide spécialement dédié aux métiers de l automobile. Il vous permet d effectuer

Plus en détail

ESSENTIEL PREVENTION AFFICHAGE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL DANS LES ENTREPRISES

ESSENTIEL PREVENTION AFFICHAGE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL DANS LES ENTREPRISES ESSENTIEL PREVENTION AFFICHAGE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL DANS LES ENTREPRISES Définition Une signalisation ou un affichage sécurité doit être mise en place dans l entreprise lorsqu un risque ne peut

Plus en détail

POURQUOI NOUS CHOISIR?

POURQUOI NOUS CHOISIR? AWITECH est spécialisée dans l étude, la conception et la réalisation clé en main d installations de traitement d air industriel, dans les disciplines suivantes : Dépoussiérage Industriel, Nettoyage Centralisé

Plus en détail

CHARIOTS ELEVATEURS A MAT RETRACTABLE

CHARIOTS ELEVATEURS A MAT RETRACTABLE Référence : 2.2.4.7. Durée : 3 jours Objectifs : Public : 6 personnes Pré-requis : Etre âgé de 18 ans Etre reconnu apte médicalement Moyens pédagogiques : Salle de cours Vidéoprojecteur Animation : Formateur

Plus en détail

Aide Financière Simplifiée. Réparation automobile et Garages

Aide Financière Simplifiée. Réparation automobile et Garages Aide Financière Simplifiée Réparation automobile et Garages Date limite de dépôt du dossier : 30 septembre 2017 Conditions Générales d Attribution Page 2 Dossier à compléter Page 7 Annexe A Dossier de

Plus en détail

Il devra adapter son discours et ses exemples au niveau et à l activité prépondérante des stagiaires de son groupe.

Il devra adapter son discours et ses exemples au niveau et à l activité prépondérante des stagiaires de son groupe. Face à face pédagogique en français et en langue étrangère : 7 heures 1. Tour de table Introduction 2. Contexte et enjeux de la sécurité 3. Les risques et moyens de prévention/protection 4. Organisation

Plus en détail

EDITIONS TISSOT. Plan général de l ouvrage

EDITIONS TISSOT. Plan général de l ouvrage DOSSIER PRATIQUE BTP Evaluation des risques professionnels EDITIONS TISSOT Textes à jour au 1 er septembre 2006 Plan général de l ouvrage 1 re partie : A propos d évaluation des risques... 101 2 e partie

Plus en détail

Exposition aux émissions des moteurs Diesel et prévention des risques

Exposition aux émissions des moteurs Diesel et prévention des risques Exposition aux émissions des moteurs Diesel et prévention des risques J-P Depay et E. Mazillier Sommaire Introduction Moteur Diesel Émissions Diesel et particules Expositions professionnelles Prévention

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. fontaine biologique de dégraissage des pièces mécaniques agissant par voie bactériologique et/ou en phase aqueuse.

CAHIER DES CHARGES. fontaine biologique de dégraissage des pièces mécaniques agissant par voie bactériologique et/ou en phase aqueuse. AFS «Garage plus sûr» ANNEXE 2 Fontaines biologiques sans solvant de dégraissage de pièces mécaniques (fontaine fixe) et de nettoyage des freins (fontaine mobile) agissant par voie bactériologique et/ou

Plus en détail

de la formation des travailleurs à la prévention des risques liés à l amiante s applique.

de la formation des travailleurs à la prévention des risques liés à l amiante s applique. FORMATION DES TRAVAILLEURS A LA PREVENTION DES RISQUES LIES A L AMIANTE POUR LES INTERVENTIONS SUSCEPTIBLE DE PROVOQUER L EMISSION DE FIBRES D AMIANTE DES ACTIVITES DEFINIES A L ARTICLE R.4412-139 DU CODE

Plus en détail

TRAVAUX EN HAUTEUR Nouvelle législation. Décret du 01/09/2004 Arrêté du 21/12/2004 Recommandation R 408

TRAVAUX EN HAUTEUR Nouvelle législation. Décret du 01/09/2004 Arrêté du 21/12/2004 Recommandation R 408 TRAVAUX EN HAUTEUR Nouvelle législation Décret du 01/09/2004 Arrêté du 21/12/2004 Recommandation R 408 Décret du 01 septembre 2004 Réalisation des travaux temporaires en hauteur PRÉVENIR LES CHUTES Art.

Plus en détail

Fournissez des chaussures antidérapantes au personnel de cuisine

Fournissez des chaussures antidérapantes au personnel de cuisine Solution n 1 Fournissez des chaussures antidérapantes au personnel de cuisine En cuisine, tout le monde porte des chaussures antidérapantes de type SRC. Pourquoi porter des chaussures antidérapantes? Chaque

Plus en détail

Statistiques des accidents du travail et des maladies professionnelles RASSCT 2013

Statistiques des accidents du travail et des maladies professionnelles RASSCT 2013 Centre de Gestion du Haut-Rhin Fonction Publique Territoriale 22 rue Wilson - 68027 COLMAR Cedex Tél. : 03 89 20 36 00 - Fax : 03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net - www.cdg68.fr Circulaire n 10/2015 Cl.

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MÉTIERS DE LA PIERRE

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MÉTIERS DE LA PIERRE MÉMO SANTÉ MÉTIERS DE LA PIERRE CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses

Plus en détail

VD100. Pompe de relevage

VD100. Pompe de relevage VD100 Pompe de relevage Le VD100 est développé conformément aux règles de l art et soumis à un contrôle qualité permanent. Ces performances exigent le respect scrupuleux des règles d installation et d

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Centres de contrôle technique véhicules légers. Acquisition d installations de captage des gaz d échappement

CAHIER DES CHARGES Centres de contrôle technique véhicules légers. Acquisition d installations de captage des gaz d échappement CAHIER DES CHARGES Centres de contrôle technique véhicules légers Acquisition d installations de captage des gaz d échappement Ce document technique a été élaboré par un groupe de travail coordonné par

Plus en détail

GUIDE ECHAFAUDAGE ROULANT MDS

GUIDE ECHAFAUDAGE ROULANT MDS La sécurité n est performante que si elle est accessible Économique et Ergonomique GUIDE ECHAFAUDAGE ROULANT MDS Montage et Démontage en Sécurité Ce guide est une information sur la législation de sécurisation

Plus en détail

DIRECCTE LORRAINE. Intervention sur les opérations sur Matériaux Contenant de l Amiante ( MCA) : Réglementation amiante sous-section 4

DIRECCTE LORRAINE. Intervention sur les opérations sur Matériaux Contenant de l Amiante ( MCA) : Réglementation amiante sous-section 4 Intervention sur les opérations sur Matériaux Contenant de l Amiante ( MCA) : Réglementation amiante sous-section 4 Éléments de contexte : - Évolution de la réglementation avec décret du 4 mai 2012 et

Plus en détail

ECO SECURE. Sécurité en Toiture. Solutions de sécurité collective et individuelle en toiture

ECO SECURE. Sécurité en Toiture. Solutions de sécurité collective et individuelle en toiture Sécurité en Toiture Solutions globales et personnalisées en neuf et en rénovation Produits esthétiques qui répondent aux normes en vigueur ECO SECURE Solutions de sécurité collective et individuelle en

Plus en détail

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-f & P4-f - 185/180 - Standard P2-f & P4-f - 170/165 - Compact P2-f & P4-f - 200/195 - Confort MODELE H DH P2f-4f - 185/180 - Standard 340 171 P2f-4f - 170/165 - Compact

Plus en détail

Les monte escaliers de MediTek La solution pour votre mobilité à votre domicile

Les monte escaliers de MediTek La solution pour votre mobilité à votre domicile Les monte escaliers de MediTek La solution pour votre mobilité à votre domicile VOTRE INDEPENDANCE REGAGNEE PAR L EXCELLENCE DU NOUVEAU MONTE ESCALIER DE MEDITEK. Autrefois, quand monter un escalier était

Plus en détail

ACCUEILLIR. un jeune dans le BTP ACCUEIL

ACCUEILLIR. un jeune dans le BTP ACCUEIL ACCUEILLIR un jeune dans le BTP ACCUEIL ACCUEILLIR un jeune dans le BTP Complétez votre démarche d accueil en commandant le coffret accueil de votre métier ou en le téléchargeant sur www.oppbtp.fr Coffrets

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL. Etude et Définition de Produits Industriels. Épreuve : E1 - Unité U 11.

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL. Etude et Définition de Produits Industriels. Épreuve : E1 - Unité U 11. BACCALAUREAT PROFESSIONNEL Etude et Définition de Produits Industriels Épreuve : E1 - Unité U 11. Etude du comportement mécanique d'un système technique. Durée : 3 heures Coefficient: 3 Compétences et

Plus en détail

ENTRETIEN DES LOCAUX Date de dernière mise à jour : 20/11/06

ENTRETIEN DES LOCAUX Date de dernière mise à jour : 20/11/06 Page 1 sur 8 ENTRETIEN DES LOCAUX ASPECT REGLEMENTAIRE En matière d entretien et de nettoyage des locaux, la règlementation impose à l autorité territoriale certaines opérations : Tenir en état constant

Plus en détail

FREEDOMLIFT Flexibilité inégalée, accessibilité optimale. Capacités : 5,5 T, 7 T, 9 T

FREEDOMLIFT Flexibilité inégalée, accessibilité optimale. Capacités : 5,5 T, 7 T, 9 T PONTS 2 COLONNES V.U./P.L. Flexibilité inégalée, accessibilité optimale. Capacités : 5,5 T, 7 T, 9 T Ponts élévateurs à 2 colonnes SPF 5520 5,5 T (EFA, haute flexibilité) SPF 5522 5,5 T bras télescopiques

Plus en détail

S3.4 La prévention des risques professionnels

S3.4 La prévention des risques professionnels CERTIFICAT D APTITUDE PROFESSIONNEL RÉPARATION DES CARROSSERIES Classe de seconde Document professeur SAVOIRS ASSOCIÉS DÉVELOPPÉS Savoirs S3.4.1 Les enjeux sociaux des accidents du travail. S3.4.2 Le processus

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015 PLAN DE PRÉVENTION PLAN DE PREVENTION Qu est-ce qu un plan de prévention? C est un document dans lequel sont notifiées les mesures de coordination générales prises pour prévenir les risques liés à l interférence

Plus en détail

AUDITEUR : CHRISTELLE GERVAIS - TECHNICIENNE HSE ACMS CONGRES DE SANTE AU TRAVAIL DANS LE BTP - LIMOGES 2015 1

AUDITEUR : CHRISTELLE GERVAIS - TECHNICIENNE HSE ACMS CONGRES DE SANTE AU TRAVAIL DANS LE BTP - LIMOGES 2015 1 Analyse des risques liés à la charge physique de travail et Evaluation de l'exposition au facteur de risque «postures pénibles» chez les plombiers chauffagistes d'une PME TRAVAIL DANS LE BTP - LIMOGES

Plus en détail

Solutions de sécurité collective et individuelle en toiture

Solutions de sécurité collective et individuelle en toiture Sécurité en toiture Produits esthétiques et conformes aux normes en vigueur ECO SECURE Solutions de sécurité collective et individuelle en toiture CONCEPTION / FABRICATION / INSTALLATION / RÉNOVATION /

Plus en détail

Organisation Sécurité-Santé et Plan de Prévention et de Secours PPS

Organisation Sécurité-Santé et Plan de Prévention et de Secours PPS Organisation Sécurité-Santé et Plan de Prévention et de Secours PPS Les nécessités d une bonne exploitation soucieuse de la Sécurité et de la Santé exigent d appliquer les règles légales avec une connaissance

Plus en détail

Formations en sécurité. Conseil en sécurité

Formations en sécurité. Conseil en sécurité Formations en sécurité Conseil en sécurité Sécurit Up 85 Bis route de Saint-Priest 69780 Mions Tél : 04 78 21 72 90 Fax : 04 78 21 73 76 E-mail : contact@securitup.fr Quelques chiffres En 2010, selon les

Plus en détail

ALCOOL DROGUE PERTE DE VIGILANCE DIMINUTION DES RÉFLEXES. Ne pas conduire de véhicule sous l emprise d alcool ou de drogue

ALCOOL DROGUE PERTE DE VIGILANCE DIMINUTION DES RÉFLEXES. Ne pas conduire de véhicule sous l emprise d alcool ou de drogue MÉMENTO PRÉVENTION ALCOOL DROGUE PERTE DE VIGILANCE DIMINUTION DES RÉFLEXES Ne pas conduire de véhicule sous l emprise d alcool ou de drogue Lors d un contrôle, si le taux d alcool par litre de sang est

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET SÉCURITÉ DES SALARIÉS

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET SÉCURITÉ DES SALARIÉS LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET SÉCURITÉ DES SALARIÉS SOMMAIRE Le rappel des obligations légales. les principaux risques. Le document Unique. Rappel des obligations légales Article

Plus en détail

LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION.

LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION. LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION. Le lève-personne ORIOR permet de transférer en toute sécurité dans le cadre d un usage domestique une personne à mobilité réduite d un support à un autre, d un lit

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ Décret n o 2008-1325 du 15 décembre 2008 relatif à la sécurité des ascenseurs,

Plus en détail

Tous les 6 mois. Une personne compétente. Tous les ans pour l alimentation de secours

Tous les 6 mois. Une personne compétente. Tous les ans pour l alimentation de secours 1 Tous les 6 mois Une personne compétente Tous les ans pour l alimentation de secours 2 Ainsi que les équipements suivants: Etc 3 Mise ou remise en service d un appareil de levage Examen d adéquation ayant

Plus en détail

Accompagner les entreprises pour diminuer l exposition des salariés aux fumées de soudage.

Accompagner les entreprises pour diminuer l exposition des salariés aux fumées de soudage. PROGRAMME DE PREVENTION «Fumées de soudage» Dispositif d Aide Financière Simplifiée Régional Conditions générales d attribution de l aide Objet Accompagner les entreprises pour diminuer l exposition des

Plus en détail

Transformer L énergie

Transformer L énergie Chapitre IV : Les récepteurs hydrauliques. IV.1 Introduction : Les récepteurs hydrauliques transforment l énergie hydraulique en énergie mécanique. On distingue : - Les récepteurs pour mouvement de translation

Plus en détail

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION Lieu de l intervention :... Service, local, secteur ou atelier :... Nature de l opération

Plus en détail

1. REGLEMENTATION 2. INTRODUCTION

1. REGLEMENTATION 2. INTRODUCTION 1. REGLEMENTATION Code du travail articles R. 4222-1 à 26, R. 4412-149 et 150, R. 4722-1, 2, 13, 14, 26, R. 4724-2 et 3 et R. 4212-1 à 7; Arrêté du 8 octobre 1987: contrôle périodique des installations

Plus en détail

Le Risque Chimique : Evaluation et Prévention

Le Risque Chimique : Evaluation et Prévention Le Risque Chimique : Evaluation et Prévention Le Risque Chimique et Produits Chimiques Omniprésents dans le milieu professionnel : près de 40% des salariés sont exposés à au moins 1 produit chimique (SUMER

Plus en détail

Document unique d évaluation des risques Société Delaudiovisuelle. Document réalisé le 10 avril 2012 Révisable au 10 avril 2013

Document unique d évaluation des risques Société Delaudiovisuelle. Document réalisé le 10 avril 2012 Révisable au 10 avril 2013 Document unique d évaluation des risques Société Delaudiovisuelle Document réalisé le 10 avril 2012 Révisable au 10 avril 2013 Fiche d identité de l entreprise : Société Delaudiovisuelle Basé à : 6 rue

Plus en détail

Protections collectives contre les chutes de hauteur

Protections collectives contre les chutes de hauteur Fiche 2 Protections collectives contre les chutes de hauteur A qui servent-elles? Comment les dimensionner? promouvoir cette disposition? Quels en est le coût, quels en sont les gains? Sur la majorité

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION UF PVC COMPOSITES

DOCUMENT D INFORMATION UF PVC COMPOSITES DOCUMENT D INFORMATION UF PVC COMPOSITES GUIDE POUR LA PRESCRIPTION DES ENTRÉES D AIR SUR MENUISERIES PVC DANS L HABITAT SYNDICAT NATIONAL DE LA MENUISERIE PVC COMPOSITES 7-9, rue la Pérouse - 75784 PARIS

Plus en détail

OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION

OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION Service Santé Sécurité au Travail Maison des Communes Cité Administrative Rue Renoir BP 609 64006 PAU Cedex

Plus en détail

TRAVAIL EMPLOI FORMATION

TRAVAIL EMPLOI FORMATION TRAVAIL EMPLOI FORMATION Equipement de protection Hygiène et sécurité Prévention Santé MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Direction générale du travail

Plus en détail

PLATE-FORME ELEVATRICE MOBILE DE PERSONNES

PLATE-FORME ELEVATRICE MOBILE DE PERSONNES FORMATION PLATE-FORME ELEVATRICE MOBILE DE PERSONNES CACES R386 Yvan MULATTIERI Les Plates-formes Elévatrices Mobiles de Personnes 1 Introduction 2 Les principaux risques 3 Les PEMP en sécurité Sommaire

Plus en détail

Le plan national d actions coordonnées

Le plan national d actions coordonnées Le plan national d actions coordonnées 2009 2012 de la branche accidents du travail et maladies professionnelles Trouble musculo-squelettiques (TMS) 1ère cause de maladies professionnelles indemnisées

Plus en détail

ENTRAINEZ-VOUS CORRECTION VEUILLEZ TROUVER CI-APRES UN TEST DE CONNAISSANCES GENERALES.

ENTRAINEZ-VOUS CORRECTION VEUILLEZ TROUVER CI-APRES UN TEST DE CONNAISSANCES GENERALES. ENTRAINEZ-VOUS CORRECTION VEUILLEZ TROUVER CI-APRES UN TEST DE CONNAISSANCES GENERALES. IL EST PREFERABLE QUE VOUS LE FASSIEZ SANS UTILISER VOTRE MANUEL Quelques exercices d entrainement Une seule réponse

Plus en détail

LE TRAVAIL EN HAUTEUR

LE TRAVAIL EN HAUTEUR F I C H E P R E V E N T I O N N 0 2 «H Y G I E N E S E C U R I T E» LE TRAVAIL EN HAUTEUR STATISTIQUES Avec près d une centaine d agent victime de chutes de hauteur durant les 5 dernières années dans les

Plus en détail

BVPG: BRUIT, VIBRATIONS, POUSSIÈRES* ET GAZ D ÉCHAPPEMENT

BVPG: BRUIT, VIBRATIONS, POUSSIÈRES* ET GAZ D ÉCHAPPEMENT Fiche : Hygiène et sécurité BVPG: BRUIT, VIBRATIONS, POUSSIÈRES* ET GAZ D ÉCHAPPEMENT Liste des préconisations relatives à l exposition aux facteurs de risque bruit, vibrations, poussières* réputées sans

Plus en détail

PREVENIR LES RISQUES PROFESSIONNELS EN ENTREPRISE : INCITATIONS FINANCIERES. Améliorer les conditions de travail :

PREVENIR LES RISQUES PROFESSIONNELS EN ENTREPRISE : INCITATIONS FINANCIERES. Améliorer les conditions de travail : PREVENIR LES RISQUES PROFESSIONNELS EN ENTREPRISE : INCITATIONS FINANCIERES POSITIVES photo F. Villa 2003 Améliorer les conditions de travail : AIDES FINANCIERES SIMPLIFIEES & CONTRATS DE PREVENTION Contrats

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS. Nous mettons nos compétences à votre disposition pour vous proposer des formations en intra et inter entreprise.

CATALOGUE DE FORMATIONS. Nous mettons nos compétences à votre disposition pour vous proposer des formations en intra et inter entreprise. CATALOGUE DE FORMATIONS Nous mettons nos compétences à votre disposition pour vous proposer des formations en intra et inter entreprise. SOMMAIRE Les formation proposées 3 Informations administratives

Plus en détail

Limiter les nuisances chantiers Bruits et vibrations

Limiter les nuisances chantiers Bruits et vibrations Aménagement urbain durable Furtivité Urbaine Réseaux Et Travaux Limiter les nuisances chantiers Bruits et vibrations Journée technique CIDB Club Décibel Villes J. BILAL 26 novembre 2013 Nuisances chantiers

Plus en détail

- Intervenant- Dr FAUQUEMBERGUE Médecin du Travail

- Intervenant- Dr FAUQUEMBERGUE Médecin du Travail - Intervenant- Dr FAUQUEMBERGUE Médecin du Travail PLAN Réforme au 1 er Juillet 2012 Les missions du service de santé au travail Les missions du médecin du travail Les missions de l IPRP (Intervenant en

Plus en détail

TRAVAUX CHEZ VOUS CHUTES MANUTENTIONS AMIANTE HYGIÈNE

TRAVAUX CHEZ VOUS CHUTES MANUTENTIONS AMIANTE HYGIÈNE TRAVAUX CHEZ VOUS CHUTES MANUTENTIONS AMIANTE HYGIÈNE LES RISQUES Sur les chantiers de construction ou lors de travaux dans les maisons individuelles ou les appartements, les conditions de travail des

Plus en détail

Dans quels cas réaliser un plan de prévention?

Dans quels cas réaliser un plan de prévention? Dans quels cas réaliser un plan de prévention? «L opération» peut être de différentes natures : chantiers, travaux de bâtiment, entretien de locaux, prestations intellectuelles Planification d une opération

Plus en détail

REGISTRE DE SANTE ET DE SECURITE AU TRAVAIL. «La sécurité est l affaire de tous»

REGISTRE DE SANTE ET DE SECURITE AU TRAVAIL. «La sécurité est l affaire de tous» REGISTRE DE SANTE ET DE SECURITE AU TRAVAIL «La sécurité est l affaire de tous» Le registre est ouvert en application des dispositions de l article 3-1 du décret 85-603 du 10 juin 1985 modifié relatif

Plus en détail

analyse des risques évaluation des risques FIN définition des limites de la situation de travail identification des dangers estimation des risques

analyse des risques évaluation des risques FIN définition des limites de la situation de travail identification des dangers estimation des risques La démarche d analyse des risques Les principes généraux de prévention les phases de la démarche analyse des risques définition des limites de la situation de travail identification des dangers estimation

Plus en détail

Assainissement d ambiance de travail AMBICLEAN

Assainissement d ambiance de travail AMBICLEAN I : Assainissement d ambiance de travail Assainissement d ambiance de travail AMBICLEAN Fiche I4 Principe de fonctionnement Avant propos Outre le respect des VMEP (Valeur Moyenne d Exposition Professionnelle)

Plus en détail

Solutions pour toitures sèches

Solutions pour toitures sèches Solutions pour toitures sèches NOUVEAU VENTURHIS Tourelle et embase pour tourelle Tourelle à haut débit et à consommation d énergie réduite FONCTIONS STANDARDS Extraction de l air vicié de bâtiments AVANTAGEs

Plus en détail

Domaine professionnel processus période Activités stables Activités évolutives Métiers des machines terrain

Domaine professionnel processus période Activités stables Activités évolutives Métiers des machines terrain Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) poste méca Page 1 sur 10 Métiers des machines terrain Faisait des pièces de machines outils. A fait

Plus en détail

Le déneigement des véhicules lourds. transport

Le déneigement des véhicules lourds. transport Le déneigement des véhicules lourds transport TABLE DES MATIÈRES L élimination du danger à la source : éviter le travail en hauteur!...p. 5 En hauteur, mais en toute sécurité! Utiliser des moyens collectifs

Plus en détail

Qualité, Sécurité, Environnement

Qualité, Sécurité, Environnement Qualité, Sécurité, Environnement Santé, Sécurité, Hygiène au travail Déployer un Système de Management SST efficient (OHSAS 18001) Mettre un place une démarche «M.A.S.E.» Mettre en œuvre et optimiser l

Plus en détail

Monte-escaliers électriques

Monte-escaliers électriques Monte-escaliers électriques LIFTKAR PT Fiable, polyvalent, ingénieux Que vous soyez un utilisateur de fauteuil roulant, une personne à mobilité réduite, une aide à domicile ou un professionnel de santé

Plus en détail

LA CLIMATISATION. Tout ce que vous devez savoir sur. Tout ce que vous devez savoir sur. www.peugeot.com.tn LE CONSEIL PEUGEOT LES AMORTISSEURS

LA CLIMATISATION. Tout ce que vous devez savoir sur. Tout ce que vous devez savoir sur. www.peugeot.com.tn LE CONSEIL PEUGEOT LES AMORTISSEURS LE CONSEIL PEUGEOT LES AMORTISSEURS LES BALAIS ESSUIE-VITRES LA BATTERIE LA CONTREFAÇON L ÉCHAPPEMENT L ÉCLAIRAGE LE FILTRE À PARTICULES LE FREINAGE LA GAMME PEUGEOT DE PIÈCES D ORIGINE LES LUBRIFIANTS

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS CADRE LÉGISLATIF DOCUMENT N 1 DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Secteur de la poissonnerie DOC N1.indd 1 21/11/2014 10:49 OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR Article L4121-1du code du travail

Plus en détail

Repérage des Facteurs de Pénibilité et Prévention. Secteur Automobile (mécanique carrosserie casse)

Repérage des Facteurs de Pénibilité et Prévention. Secteur Automobile (mécanique carrosserie casse) Repérage des Facteurs de Pénibilité et Prévention Secteur Automobile (mécanique carrosserie casse) Projet animé par : Dr Benjamin GALLOUX Médecin du travail Didier COURTIAL CARSAT Inspection du travail

Plus en détail

Les Protections Collectives

Les Protections Collectives Les Protections Collectives Le risque d intoxication 4 voies de pénétration des toxiques dans l organisme. Voie pulmonaire : inhalation. Voie oculaire : projection. Voie cutanée : contact avec la peau.

Plus en détail

CAP Serrurier-métallier REFERENTIEL D ACTIVITES PROFESSIONNELLES PRESENTATION DES ACTIVITES ET TACHES

CAP Serrurier-métallier REFERENTIEL D ACTIVITES PROFESSIONNELLES PRESENTATION DES ACTIVITES ET TACHES REFERENTIEL D ACTIVITES PROFESSIONNELLES PRESENTATION DES ACTIVITES ET TACHES ACTIVITES : TACHES 1 - Prendre connaissance des documents, des consignes écrites et orales. 2 - Relever des cotes pour l'exécution

Plus en détail