Performance Energétique du Bâtiment et RT2012

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Performance Energétique du Bâtiment et RT2012"

Transcription

1 Performance Energétique du Bâtiment et RT juin 2012 ORLEANS Opération réalisée avec le soutien financier de l Union Européenne, de l Etat et de la Région Centre :

2 Programme La Règlementation Thermique 2012 Dates d application Grands principes Les 5 points clefs de la RT 2012 Focus technique : l étanchéité à l air Zoom sur le projet : une initiative en Région Centre

3 Quand et pour quels bâtiments? RT 2012 applicable pour le tertiaire et le résidentiel NEUFS. Type de bâtiments Textes officiels Entrée en application Résidentiels en zone ANRU Bâtiments tertiaires (bureaux et enseignement) Résidentiels toutes zones Bâtiments tertiaires (hôtels, commerces ) Décret et Arrêté du 26/10/2010 Décret et Arrêté du 26/10/2010 Décret et Arrêté du 26/10/ octobre octobre er janvier 2013 À venir 1 er janvier 2013 Date d entrée en application = date de dépôt du permis de construire.

4 3 Exigences de Performance globale Efficacité énergétique : l indice Bbio Relatif à la performance de l enveloppe et au besoin en énergie pour 3 usages : chauffage, rafraichissement et éclairage. Bbio < Bbio max Consommation d énergie primaire : l indice Cep Relatif à la consommation d énergie pour 5 usages : chauffage, rafraichissement et éclairage, ECS, auxiliaires. Cep < Cep max Température intérieure conventionnelle : l indice Tic Relatif au confort d été. Tic < Tic ref On raisonne sur la performance globale du bâtiment et non pas sur les performances des éléments constructifs pris un par un. Importance de la conception bioclimatique.

5 5 Exigences de moyens

6 Focus sur l Etanchéité à l air : point clef de la RT 2012 Si la perméabilité est conforme, tout va bien. Sinon il faut chercher, casser et refaire Echec du test et recherche des défauts Défaut au niveau du passage de la tige du volet roulant Correction Photographies Rigassi D où l importance de prévenir au plus tôt : Conception du bâtiment et définition de l enveloppe étanche à l air Réunion de tous les corps d état au début du chantier Soin de la mise en œuvre et test intermédiaire (clos et couvert)

7 Importance de la conception du bâtiment Mémento et carnets de détails à disposition sur le site :

8

9 Focus sur l Etanchéité à l air : point clef de la RT 2012

10 Focus sur l Etanchéité à l air : point clef de la RT 2012 La pose du pare-vapeur selon l ossature bâtiment Les jonctions entre matériaux Les menuiseries extérieures Le passage des équipements électriques Le passage des tuyauteries Les travaux de finition Tous les corps d état sont concernés.

11 Mise en œuvre : ossature en blocs Attention! Briques et autre parpaings sont poreux à l air. 2 solutions techniques : - Enduit intérieur étanche à l air - Membrane d étanchéité maçonnés

12 Mise en œuvre : ossature bois / acier Attention! Importance de la compatibilité entre les produits (membranes et scotchs). Solutions techniques : - Membrane d étanchéité - Importance d anticiper le vide technique

13 Mise en œuvre : pose et raccords entre membranes et supports Attention! Eviter les raccords de membranes en angle. Solutions techniques : - Grande longueur de membrane - Compatibilité entre scotchs et membranes.

14 Mise en œuvre : que faire au niveau Attention! Soin à apporter à la jonction entre matériaux. Solutions techniques : enduits, scotchs adaptés. Anticiper les jonctions avec la pose préalable de morceaux de membranes. des jonctions?

15 Mise en œuvre : pose des menuiseries Attention! Revoir les techniques traditionnelles de poses des menuiseries. Plusieurs solutions techniques : - scotchs adaptés - joints mousse pré comprimés

16 Mise en œuvre : passage des fluides Attention! Toujours reboucher les trous réalisés. Solutions techniques : - scotchs, embouts adaptés - vide technique pour ne pas toucher à la membrane

17 Mise en œuvre : Traversées des dalles Attention! Toujours reboucher les trous réalisés. Solutions techniques : - Scotchs - Embouts adaptés - Mortiers et de la membrane

18 Mise en œuvre : travaux de finition Attention! L étanchéité à l air doit être pérenne sur toute la durée de vie du bâtiment. Il faut la protéger des aménagements ultérieurs.

19 Pour récapituler Soin particulier à apporter à l étanchéité à l air pour atteindre les objectifs de bâtiments performants. Le RT 2012 n est qu une étape vers la RT 2020 et les Bâtiments à Energie Positive (BEPOS).

20 L ensemble des films sont extraits du DVD «Etanchéité à l air des bâtiments» créé par l ADEME et les Régions Alsace, Franche-Comté, Bourgogne et Pays de la Loire.

Plate-forme de formation des métiers du bâtiment SARLAT LA CANEDA 19 décembre 2012

Plate-forme de formation des métiers du bâtiment SARLAT LA CANEDA 19 décembre 2012 24330 Saint Laurent-sur-Manoire, Dordogne web : www.odetec.fr Plate-forme de formation des métiers du bâtiment SARLAT LA CANEDA 19 décembre 2012 Sources des illustrations : Réglementation thermique «Grenelle

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 La Réglementation Thermique 2012 Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Introduction Depuis le 1 er janvier 2013, une nouvelle réglementation thermique s applique à

Plus en détail

RT 2012 Pourquoi utiliser le bois?

RT 2012 Pourquoi utiliser le bois? RT 2012 Pourquoi utiliser le bois? RT 2012 : Pourquoi utiliser le bois? Quelques rappels sur la RT2012 et le projet de RT2020. RT2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois techniquement? La performance

Plus en détail

La mise en œuvre BBC. Formation pour entreprises IBSE

La mise en œuvre BBC. Formation pour entreprises IBSE La mise en œuvre BBC Formation pour entreprises IBSE 2 Les labels Maison bioclimatique Maison conçue pour bénéficier de tous les avantages du climat et du terrain ainsi que de la végétation environnante.

Plus en détail

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Quelques rappels sur la RT2012 et le projet de RT2020. RT2012 et RT2020 :

Plus en détail

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation»

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Mercredi de l info du 22 février 2012 Conseil et Réseaux Bureau d études Bâtiment et Process «Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Vincent DUBAR Chef de projets

Plus en détail

Les réglementations thermiques dans les existants. Jacques Faucher - DREAL Limousin

Les réglementations thermiques dans les existants. Jacques Faucher - DREAL Limousin Les réglementations thermiques dans les existants Jacques Faucher - DREAL Limousin 1 RÉGLEMENTER SENSIBILISER INCITER RT existants : les grands principes À quel moment de la vie d un bâtiment? À l occasion

Plus en détail

Vers les bâtiments à énergie positive. Comment travailler ensemble?

Vers les bâtiments à énergie positive. Comment travailler ensemble? Vers les bâtiments à énergie positive. Comment travailler ensemble? 1 AUJOURD HUI Tout concourt à des solutions efficientes de confort, à faible impact environnemental et au développement durable. 2 La

Plus en détail

RT 2012 : quelles perspectives pour le chauffage à granulés de bois

RT 2012 : quelles perspectives pour le chauffage à granulés de bois : quelles perspectives pour le chauffage à granulés de bois Christophe Lavergne, magazine l installateur Daniel Goupil, ECS ingénierie Thomas Perrissin, ÖkoFEN Production/consommation de granulés en France

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012. Zoom sur l air et l eau. Sika, Les solutions Sika. partenaire de vos ambitions

Réglementation Thermique 2012. Zoom sur l air et l eau. Sika, Les solutions Sika. partenaire de vos ambitions 010 00 dessine l arrivée des bâtiments à énergie positive, d ici 00. Tél.: 01 49 9 80 00 Fax : 01 49 9 84 5 des notices produits disponibles sur. Thermique à nos clients et utilisateurs, des solutions

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA RT 2012

PRÉSENTATION DE LA RT 2012 PRÉSENTATION DE LA RT 2012 La nouvelle réglementation thermique 2012 (dite «RT 2012») pose des objectifs ambitieux en matière d efficacité énergétique avec un maximum d énergie consommée fixé à 50 kwhep/(m².an)

Plus en détail

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants. RT2012 concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.fr Sommaire RT2012, informations essentielles «On vient d où?» Visualisation bilan énergétique, rappels RT RT 2012 «C est

Plus en détail

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 M. Delorme 1 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Marc Delorme Inter Forêt-Bois 42 FR-Saint Etienne 2 3 ème Forum

Plus en détail

Synthèse du suivi de 7 projets de logements BBC

Synthèse du suivi de 7 projets de logements BBC Synthèse du suivi de 7 projets de logements BBC 2 marchés ont été passés : Avec WIGWAM pour : Tests étanchéité à l air Thermographies Vérification des matériaux mis en œuvre au niveau de l enveloppe Avec

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Journée Adhérents AIDELEC 18/11/2011 Présentée par : Caroline Dreumont BE thermique EN&CO Jean-Luc Bonnot - BE Fluides RUBIN VARREON 1 Plan de présentation Le bâtiment

Plus en détail

RT 2012 et Construction à Ossature Bois GIPEBLOR Nancy 19 novembre 2012

RT 2012 et Construction à Ossature Bois GIPEBLOR Nancy 19 novembre 2012 RT 2012 et Construction à Ossature Bois GIPEBLOR Nancy 19 novembre 2012 Institut technologique FCBA : Forêt, Cellulose, Bois - construction, Ameublement Cadre réglementaire Rappel : délai d application

Plus en détail

Généralités et Exigences

Généralités et Exigences Généralités et Exigences Fédération Française du Bâtiment Basse-Normandie lenotref@bnormandie.ffbatiment.fr 02.31.27.70.53-06.48.77.95.04 Respect de tous les gardes fous RT2005 + 50 kwh EP /m 2.an + étanchéité

Plus en détail

Conception de 10 logements à Energie Positive: Retour d expérience projet «Les Aires»àPouzols(34) Maitre d Ouvrage FDI.

Conception de 10 logements à Energie Positive: Retour d expérience projet «Les Aires»àPouzols(34) Maitre d Ouvrage FDI. Conception de 10 logements à Energie Positive: Retour d expérience projet «Les Aires»àPouzols(34) Maitre d Ouvrage FDI Philippe Guigon 1 Qui sommes nous Un réseau d experts spécialisés en optimisation

Plus en détail

Les clés pour comprendre

Les clés pour comprendre Les clés pour comprendre La Réglementation Thermique 2012 (RT2012) a pour objectif, tout comme les précédentes réglementations thermiques de limiter les consommations énergétiques des bâtiments neufs qu

Plus en détail

Construire un logement en respectant la RT2012

Construire un logement en respectant la RT2012 Construire un logement en respectant la RT2012 Mise à jour août 2013 Fiche réalisée par l ALE de l agglomération lyonnaise - TD Introduction La règlementation Thermique 2012 s applique à tous les logements

Plus en détail

Mise en place d une énergie renouvelable obligatoire en maison(s) individuelle et groupées

Mise en place d une énergie renouvelable obligatoire en maison(s) individuelle et groupées Besoin bioclimatique inférieur au Bbio max Attestation à remettre au permis de construire Consommation d énergie primaire inférieure au Cep max Etude à finaliser avant le début de la construction Température

Plus en détail

CONSTRUIRE SELON LA RT 2012. Les clés pour comprendre la réglementation

CONSTRUIRE SELON LA RT 2012. Les clés pour comprendre la réglementation CONSTRUIRE SELON LA RT 2012 Les clés pour comprendre la réglementation Le Contexte de la réglementation P ortée par les enjeux climatiques et par l engagement de réduire par 4 les émissions de gaz à effet

Plus en détail

Construire un logement en respectant la RT2012

Construire un logement en respectant la RT2012 Construire un logement en respectant la RT2012 Mise à jour décembre 2012 Introduction La règlementation Thermique 2012 est entrée en vigueur en octobre 2011 pour les logements situés en zone ANRU. Elle

Plus en détail

Réponse Siniat : Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? A B C D E F G. Pour réduire les déperditions de chaleur

Réponse Siniat : Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? A B C D E F G. Pour réduire les déperditions de chaleur Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? Pour réduire les déperditions de chaleur Améliorer l efficacité énergétique Faire des économies d énergie Réduire les flux d air non maîtrisés Améliorer

Plus en détail

Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments

Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments Ce dispositif s applique aux dossiers de demande d aide déposés auprès des services du Conseil régional. Les critères d éco-conditionnalité

Plus en détail

LA RT 2012. Marre. Énergie trop chère Isolons. nous! d avoir froid. nous!

LA RT 2012. Marre. Énergie trop chère Isolons. nous! d avoir froid. nous! Remboursez nous! Marre d avoir froid Énergie trop chère Isolons nous! Isoler plus pour dépenser moins LA RT 2012 OU COMMENT RÉDUIRE MES DÉPENSES ÉNERGÉTIQUES EN CONSTRUISANT MA MAISON DANS LE RESPECT DE

Plus en détail

Règlementation Thermique 2012

Règlementation Thermique 2012 Mme COSSET M. TREMELET M. OLAGNIER Règlementation Thermique 2012 Connaître ses limites pour mieux l appliquer RT 2012 : pour quels bâtiments? Application pratique difficile pour l instant! Cas des restructurations

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Besançon JNL 2012 1 er et 2 octobre 2012

AVERTISSEMENT. Besançon JNL 2012 1 er et 2 octobre 2012 AVERTISSEMENT Ces diapositives constituent le support d une conférence Ils ne peuvent être dissociés du discours des conférenciers des JNL de Besançon (2012) Besançon JNL 2012 1 er et 2 octobre 2012 1

Plus en détail

RT 2012 : un après... Où en sommes nous?

RT 2012 : un après... Où en sommes nous? RT 2012 : un après... Où en sommes nous? Narbonne 28 novembre 2013 Carcassonne - 3 décembre 2013 www.developpement-durable.gouv.fr Sommaire RT 2012 : rappels réglementaires Les clefs de la réussite d'une

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 22 octobre 2011 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 9 sur 170 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT

Plus en détail

SOCOTEC. Points sensibles de la RT2012 et articulations avec la réglementation. Pour la maîtrise des risques et l amélioration des performances

SOCOTEC. Points sensibles de la RT2012 et articulations avec la réglementation. Pour la maîtrise des risques et l amélioration des performances SOCOTEC Points sensibles de la RT2012 et articulations avec la réglementation Pour la maîtrise des risques et l amélioration des performances David RETIERE / david.retiere@socotec.fr 31/05/2012 Sommaire

Plus en détail

Exigences Nouveautés par rapport à la RT2005 Conséquences sur les solutions Conséquences pour les entreprises

Exigences Nouveautés par rapport à la RT2005 Conséquences sur les solutions Conséquences pour les entreprises Exigences Nouveautés par rapport à la RT2005 Conséquences sur les solutions Conséquences pour les entreprises Roland FAUCONNIER Direction des Affaires Techniques de la FFB Contexte réglementaire actuel

Plus en détail

RT 2012 RT 2012. Réglementation thermique. structure en acier. Réglementation thermique. et bâtiments à

RT 2012 RT 2012. Réglementation thermique. structure en acier. Réglementation thermique. et bâtiments à Réglementation thermique RT 0 et bâtiments à structure en acier Réglementation thermique Textes, dates de mise en application et attestations Textes de référence : Décret n 00-69 du 6 octobre 00 relatif

Plus en détail

Exigences Nouveautés par rapport à la RT2005 Conséquences sur les solutions Conséquences pour les entreprises

Exigences Nouveautés par rapport à la RT2005 Conséquences sur les solutions Conséquences pour les entreprises Exigences Nouveautés par rapport à la RT2005 Conséquences sur les solutions Conséquences pour les entreprises Roland FAUCONNIER Direction des Affaires Techniques de la FFB Contexte réglementaire actuel

Plus en détail

ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX

ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX Je soussigné(e) : Représentant(e) de la société Située à : Numéro Voie Lieu-dit Localité Code postal : ---- BP

Plus en détail

Essais d étanchéité à l air sur parois maçonnées enduites Influence du remplissage ou non des joints verticaux

Essais d étanchéité à l air sur parois maçonnées enduites Influence du remplissage ou non des joints verticaux Essais d étanchéité à l air sur parois maçonnées enduites Influence du remplissage ou non des joints verticaux 1 - Contexte et objectifs La règlementation thermique 2012 (RT 2012) [1] se met progressivement

Plus en détail

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Etanchéité à l air dans la construction bois Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Pourquoi des bâtiments étanches à l air? Ne pas confondre : étanchéité à l air et confinement Une bonne étanchéité à l air

Plus en détail

Evolution de la réglementation thermique dans l ancien et dans le neuf, RT2012

Evolution de la réglementation thermique dans l ancien et dans le neuf, RT2012 Evolution de la réglementation thermique dans l ancien et dans le neuf, RT2012 Jacques FAUCHER Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement du Limousin 1 Sommaire 1. Le contexte

Plus en détail

RT 2012 et RT existant

RT 2012 et RT existant RT 2012 et RT existant RéglemenTaTion TheRmique et efficacité énergétique Dimitri molle et Pierre-manuel Patry ÊG roupeêe yrolles,ê2 011,ÊI SBNÊ:Ê9 78-2-212-12979-3 Sommaire Avant-propos... 1 Partie 1

Plus en détail

Réglementation thermique : de la RT 2005 à la RT 2012 : anticiper pour gagner de nouveaux marchés!

Réglementation thermique : de la RT 2005 à la RT 2012 : anticiper pour gagner de nouveaux marchés! Réglementation thermique : de la RT 2005 à la RT 2012 : anticiper pour gagner de nouveaux marchés! Damien MONOT Conseiller technique Contexte 1. Contexte mondial - Le réchauffement de la planète - dérèglement

Plus en détail

Les performances minimales à respecter Conséquences sur les solutions Conséquences pour les professions. LIMOGES ESTER TECHNOPOLE LE 15 septembre 2011

Les performances minimales à respecter Conséquences sur les solutions Conséquences pour les professions. LIMOGES ESTER TECHNOPOLE LE 15 septembre 2011 Les performances minimales à respecter Conséquences sur les solutions Conséquences pour les professions Roland FAUCONNIER Direction des Affaires Techniques de la Fédération Française du Bâtiment LIMOGES

Plus en détail

Exigences. Conséquences sur les solutions. Roland FAUCONNIER Direction des Affaires Techniques de la FFB

Exigences. Conséquences sur les solutions. Roland FAUCONNIER Direction des Affaires Techniques de la FFB Exigences Nouveautés par rapport à la RT2005 Conséquences sur les solutions Roland FAUCONNIER Direction des Affaires Techniques de la FFB Contexte réglementaire actuel articulation des réglementations

Plus en détail

RT 2012. Une nouvelle étape vers l efficience énergétique

RT 2012. Une nouvelle étape vers l efficience énergétique RT 2012 Une nouvelle étape vers l efficience énergétique Introduction - Sommaire Rappels historiques Dates d applications Conditions d applications Les évolutions Les exigences minimales Le calcul thermique

Plus en détail

Isolation et confort thermique

Isolation et confort thermique Réglementation / Isolation et confort thermique Isolation et confort thermique Réglementation Soigner l isolation thermique et hygrothermique d un bâtiment a un double effet : assurer un confort d utilisation

Plus en détail

Les énergies renouvelables dans la Réglementation thermique

Les énergies renouvelables dans la Réglementation thermique Les énergies renouvelables dans la Réglementation thermique 10 avril 2013 ROGER Marie-Christine Chef du bureau de la qualité technique et de la réglementation de la construction DGALN/DHUP/QC Le contexte

Plus en détail

Réglementation thermique 2012. 23/03/2011 Session de sensibilisation à la maîtrise de l'énergie - ADM 54 / LQE 1

Réglementation thermique 2012. 23/03/2011 Session de sensibilisation à la maîtrise de l'énergie - ADM 54 / LQE 1 Réglementation thermique 2012 23/03/2011 Session de sensibilisation à la maîtrise de l'énergie - ADM 54 / LQE 1 La règlementation thermique 2012 (RT2012) - Plan 1 RT2012 : Généralisation des principes

Plus en détail

JEUDI 30 SEPTEMBRE 2010 NOVOTEL VITROLLES

JEUDI 30 SEPTEMBRE 2010 NOVOTEL VITROLLES LES BÂTIMENTS MÉDITERRANÉENS PERFORMANTS JEUDI 30 SEPTEMBRE 2010 NOVOTEL VITROLLES RT 2012 C est quand qu on va où? André POUGET Sommaire Domaine d application 3 exigences de performances globales Coefficient

Plus en détail

Formation. Logements BBC à ossature métallique

Formation. Logements BBC à ossature métallique Formation Logements BBC à ossature métallique Module 1 La RT2012 Comprendre les enjeux de la nouvelle réglementation thermique, identifier les principales exigences et acquérir des notions de thermique

Plus en détail

Collectif Effinergie. Dynamique territoriale de l efficacité énergétique. Yann DERVYN Directeur PARIS - 2 OCTOBRE 2013 - AUDITORIUM LE MONDE

Collectif Effinergie. Dynamique territoriale de l efficacité énergétique. Yann DERVYN Directeur PARIS - 2 OCTOBRE 2013 - AUDITORIUM LE MONDE Collectif Effinergie Yann DERVYN Directeur Dynamique territoriale de l efficacité énergétique Un enjeu environnemental et Enjeux économique dans le secteur du bâtiment Une absence de définition de la basse

Plus en détail

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012...

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012... Sommaire Qu est-ce que la RT 2012... 3 Consommation énergétique... 4 Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8 Les avantages de la RT 2012... 9 En résumé... 10 En Résumé Qu est-ce que la RT 2012? Cette

Plus en détail

Bâtiments bois à basse consommation d énergie. L étanchéité à l air. Auvergne Promobois Jean-Pierre Mathé chargé de mission construction bois

Bâtiments bois à basse consommation d énergie. L étanchéité à l air. Auvergne Promobois Jean-Pierre Mathé chargé de mission construction bois Auvergne Promobois Jean-Pierre Mathé chargé de mission construction bois Objectifs Performance thermique Pérennité du bâtiment Performance acoustique Protection incendie Santé Confort d été Confort ressenti

Plus en détail

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46 CAHORS 21 janvier 2010 DDT 46 Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments Introduction Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement

Plus en détail

RT BATIMENTS EXISTANTS. Labels et RGE. «Reconnu Grenelle Environnement»

RT BATIMENTS EXISTANTS. Labels et RGE. «Reconnu Grenelle Environnement» RT BATIMENTS EXISTANTS Labels et RGE «Reconnu Grenelle Environnement» RT BATIMENTS EXISTANTS RT Bâtiments existants S APPLIQUENT AUX BÂTIMENTS RÉSIDENTIELS ET TERTIAIRES EXISTANTS À L OCCASION DE TRAVAUX

Plus en détail

Un Objectif du Grenelle Environnement

Un Objectif du Grenelle Environnement Un saut énergétique Avec la RT2012, le Grenelle Environnement prévoit de diviser par 3 la consommation énergétique des bâtiments neufs d habitation et d usage tertiaire, soit : une consommation d énergie

Plus en détail

LES ÉCONOMIES D ÉNERGIE DANS LE BÂTIMENT

LES ÉCONOMIES D ÉNERGIE DANS LE BÂTIMENT LES ÉCONOMIES D ÉNERGIE DANS LE BÂTIMENT LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BATIMENTS EXISTANTS et l'innovation Limoges Ester Technopole lundi 13 février 2012 Appel à projets "innovation en éco-réhabilitation

Plus en détail

Objectifs Bâtiments 2012-2020. Hubert Despretz Ademe/DBU Décembre 2009

Objectifs Bâtiments 2012-2020. Hubert Despretz Ademe/DBU Décembre 2009 Objectifs Bâtiments 2012-2020 Hubert Despretz Ademe/DBU Décembre 2009 Sommaire Rappel des parcs et consommations Performance énergétique des bâtiments dans le Grenelle Solutions bâtiments neufs et bâtiments

Plus en détail

RT 2012 et responsabilités

RT 2012 et responsabilités RT 2012 et responsabilités UDAF Valence 24/05/2012 Source :Christian Blachot Architecte Nicolas Estrangin (ADIL Information Energie) 1.MODALITÉS TECHNIQUES 24/05/2012 RT2012 et responsabilités 2 Objectifs

Plus en détail

Extension nouvelle d un bâtiment existant. (extension)

Extension nouvelle d un bâtiment existant. (extension) Fiche d application : Extension nouvelle d un bâtiment existant (extension) Date Modification 8 juillet 2013 1 08 janvier 2015 Mise à jour suite à la parution des arrêtés du 11 décembre 2014 et du 19 décembre

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012

Réglementation Thermique 2012 TECHNIQUE CONSTRUCTION PARIS ILE-DE-FRANCE 15 novembre 2010 Réglementation Thermique 2012 Ce qu il faut retenir La nouvelle réglementation thermique RT 2012 s appliquera à partir de la fin de l année 2011.

Plus en détail

T. BONNARDOT 17/12/2010

T. BONNARDOT 17/12/2010 CYTHELIA Conseil & Expertise La Maison ZEN 350, route de la traverse 73 000 MONTAGNOLE Tel +33 (0) 4 79 25 31 75 www.cythelia.fr SARL au capital de 140 000 - RCS Chambéry B 393 290 937 - APE 7219 Z RT

Plus en détail

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012 338 memento 2013 RÉGLEMENTATION 5. thermique historique des réglementations... p..340 la rt 2012 Les nouveautés... p..341 Les indicateurs et exigences... p..341 Les dispositifs de contrôle... p..343 La

Plus en détail

Maîtrise de l étanchéité à l air - le rôle d un bureau d études -

Maîtrise de l étanchéité à l air - le rôle d un bureau d études - Maîtrise de l étanchéité à l air - le rôle d un bureau d études - Mardi 20 Novembre 2012 EURECA sprl Matthieu BOURGEOIS www.eureca-net.be info@eureca-net.be 0478 96 86 07 / 0486 90 80 07 Rue Petit Babin,

Plus en détail

Rapport de vérification

Rapport de vérification Phase conception Provisoire phase chantier Définitif phase chantier Certification NF HQE TM Bâtiments Tertiaires Label HPE Construction neuve Rénovation OPERATION Opération Bâtiment RESTRUCTURATION D'UN

Plus en détail

L essentiel de la RT 2012

L essentiel de la RT 2012 La newsletter des Experts Tertiaire Somfy N 5 I AVRIL 2012 édition spéciale L essentiel de la RT 2012 POLE SOLERE, Cité de l Environnement (69) Bâtiment BEPOS. Gestion des Brises Soleil Orientables et

Plus en détail

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005 THERMIQUE RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE Construire une maison bien isolée et faiblement consommatrice d énergie est devenu une priorité. Les systèmes constructifs en béton sont d ores et déjà prêts

Plus en détail

Etape n 10 : Test d étanchéité à l air

Etape n 10 : Test d étanchéité à l air Etape n 10 : Test d étanchéité à l air Le test d étanchéité à l air Les travaux de gros œuvre et une grande partie du second œuvre sont terminés. Avant de s attaquer aux finitions, un test d étanchéité

Plus en détail

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION RT 2012 : Le cas du logement collectif Ulrich ROCHARD Ingénieur génie climatique / thermicien POUGETS Consultants, Paris Mardi 8 novembre 2011 La RT 2012 : le départ est donné

Plus en détail

RT2012. La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT

RT2012. La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT RT2012 La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT RT2012 1974 : premier choc pétrolier. La France prend conscience de la nécessité d économiser ses ressources énergétiques.

Plus en détail

La Perméabilité à l air ou comment aller vers le BBC

La Perméabilité à l air ou comment aller vers le BBC La Perméabilité à l air ou comment aller vers le BBC 1 Le LABEL BBC «effinergie» en MI Passe par 2 obligations Choix constructif et technique Structure Isolation Ventilation Source de chauffage Production

Plus en détail

Technique d étanchéité

Technique d étanchéité ISO-CONNECT Vario SD ISO-CONNECT Vario SD facilite la vie sur le chantier. Les confusions entre les films à l intérieur (pare-vapeur) et à l extérieur (par-pluie) appartiennent au passé. La membrane multifonction

Plus en détail

Projets et réalisations BEPOS. Vincent BRAIRE, le 12 septembre 2013

Projets et réalisations BEPOS. Vincent BRAIRE, le 12 septembre 2013 Projets et réalisations BEPOS Vincent BRAIRE, le 12 septembre 2013 PRÉSENTATION DE 3 OPÉRATIONS NEUF NEUF RENO - Maisons individuelles VILLAVENIR (6 maisons) - Immeuble collectif LE GRAND CARCOUET ( 30

Plus en détail

Exigences Nouveautés par rapport à la RT2005 Conséquences sur les solutions Conséquences pour les entreprises

Exigences Nouveautés par rapport à la RT2005 Conséquences sur les solutions Conséquences pour les entreprises Exigences Nouveautés par rapport à la RT2005 Conséquences sur les solutions Conséquences pour les entreprises Roland FAUCONNIER Direction des Affaires Techniques de la FFB Contexte réglementaire actuel

Plus en détail

Présentation du concept

Présentation du concept Label THPE RT 2005 2 niveaux d isolation disponibles Maisons INOV en clos couvert avec garantie décennale Version B du 11 mail 2009 SOMMAIRE Présentation du concept... 3 Descriptif du clos couvert des

Plus en détail

Les secrets d une bonne étanchéité à l air

Les secrets d une bonne étanchéité à l air Les secrets d une bonne étanchéité à l air 18/03/2014 Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/2014 - Page 1 Partie 1: Généralités - Qu est-ce que l étanchéité à l air? - Intérêts à rendre un bâtiment étanche à l

Plus en détail

Mise en œuvre pour Maison à ossature bois

Mise en œuvre pour Maison à ossature bois chapitre 1 - normes techniques Trois grandes nouveautés entrent dans cette réglementation thermique : Les exigences de performance globale sont exprimées en valeur absolue de consommation (kwh/m 2 /an)

Plus en détail

RAPPORT. Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux.

RAPPORT. Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. RAPPORT Formulaire d attestation de la prise en compte de la réglementation thermique à l achèvement des travaux. Je soussigné : FRELON représentant de la société AQUIDIAG situé à : Numéro 20 Voie RUE

Plus en détail

Support : «maison» L isolation des bâtiments RT 2012. 1- Introduction et problématique. 2- Les chiffres clés

Support : «maison» L isolation des bâtiments RT 2012. 1- Introduction et problématique. 2- Les chiffres clés L isolation des bâtiments RT 2012 Support : «maison» Manipulations TD Evaluation Durée : 2h Compétences à acquérir A- Analyser B- Modéliser C- Expérimenter D- Communiquer A1 A2 A3 B1 B2 B3 B4 C1 C2 D1

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les équipements solaires thermiques pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier

Plus en détail

LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS. Après le 01/01/1948

LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS. Après le 01/01/1948 LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS Concerne les bâtiments terminés Après le 01/01/1948 Vendredi 24 avril 2009 ASTI 38950 St Martin le Vinoux a.s.t.i@orange.fr Gérard Maubleu le 20/04/2009

Plus en détail

REHA > OP3 / CASERNE DOUANIERS / JEUMONT Requalification à haute performance énergétique de l habitat

REHA > OP3 / CASERNE DOUANIERS / JEUMONT Requalification à haute performance énergétique de l habitat REHA > OP3 / CASERNE DOUANIERS / JEUMONT Requalification à haute performance énergétique de l habitat PRESENTATION DU BATIMENT --- CONTEXTE DU MONTAGE DE L OPERATION ANRU / REHA PUCA JEUMONT 28/01/2013

Plus en détail

RT2012. News. News. www.samse.fr. Ensemble pour la. Ensemble pour la. www.samse.fr. Avec SAMSE et ses partenaires

RT2012. News. News. www.samse.fr. Ensemble pour la. Ensemble pour la. www.samse.fr. Avec SAMSE et ses partenaires Vous devez fournir les attestations de PC et de fin de travaux Attestation au depôt de pc : 1 Votre extension doit respecter les exigences de la élément par élément Attestation fin de travaux : Cette attestation

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012

La Réglementation Thermique 2012 La Réglementation Thermique 2012 La réglementation thermique 2012 ou RT 2012 est le fruit d une réflexion de deux ans des acteurs des différents secteurs du bâtiment, faisant suite au dernier Grenelle

Plus en détail

Le Label. Les perspectives

Le Label. Les perspectives Le Label Les perspectives Un bilan sur le BBC-Effinergie En France 30/09/2012-92 550 logements certifiés 460 00 logements en demandes - 97 opérations tertiaires certifiées- 792 soit 5.6 M m² Shon en demandes

Plus en détail

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS Michel Perrin Directeur opérationnel CNDB Un marché en pleine expansion Plus de 10 000 maisons et logements bois/an Une demande potentielle

Plus en détail

Les 5 à 7 de l éco-construction

Les 5 à 7 de l éco-construction Les 5 à 7 de l éco-construction Retrouvez les conférences sur www.ifb42.com La RT2012 Le confort d été Performances des menuiseries extérieures Humidité et transfert de vapeur d eau dans les parois Les

Plus en détail

Concours 2012 «Bâtiments basse consommation d énergie en Languedoc-Roussillon»

Concours 2012 «Bâtiments basse consommation d énergie en Languedoc-Roussillon» Concours 2012 «Bâtiments basse consommation d énergie en Languedoc-Roussillon» Céline VACHEY ADEME 1er décembre 2011 Quel bilan depuis 2007? 240 dossiers déposés 95 lauréats Tertiaire (36) Associations

Plus en détail

Conception bioclimatique et efficacité énergétique L enveloppe passive et active

Conception bioclimatique et efficacité énergétique L enveloppe passive et active Conception bioclimatique et efficacité énergétique L enveloppe passive et active 20/03/2012 Olivier Servant Saint-Gobain Habitat France Directeur des marchés Les lois Grenelle pour les Bâtiments Neufs

Plus en détail

Les règles de l isolation

Les règles de l isolation 3 Les règles de l isolation Étape 1 : assurer une excellente isolation thermique des parois vitrées et opaques. En plus de jouer un rôle de barrière contre les déperditions thermiques, l isolation des

Plus en détail

DOSSIER THÉMATIQUE TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE :

DOSSIER THÉMATIQUE TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE : DOSSIER THÉMATIQUE Mars 2015 TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE : Quelles conséquences sur les consommations énergétiques et les caractéristiques bioclimatiques? Le renforcement

Plus en détail

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 Stéphane GIRAULT Études de conception en génie climatique et électricité Audits énergétiques Études

Plus en détail

RT 2012 OBJECTIF : Evolution règlementaire pour le bâtiment : L impact du bâtiment en France

RT 2012 OBJECTIF : Evolution règlementaire pour le bâtiment : L impact du bâtiment en France RT 2012 OBJECTIF : La règlementation thermique RT 2012 a pour objectif de protéger l environnement en favorisant les économies d énergie. Inspirée du concept des bâtiments basse consommation (BBC), elle

Plus en détail

INDICATIONS DE CORRECTION

INDICATIONS DE CORRECTION SUJET NATIONAL POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS Technicien principal territorial de 2 ème classe Examen professionnel de promotion interne Examen professionnel d avancement de grade

Plus en détail

RT 2012 L essentiel des solutions Delta Dore

RT 2012 L essentiel des solutions Delta Dore L essentiel des solutions Delta Dore Affichage des s Gestion du chauffage Ce qu il faut retenir un nouveau challenge pour toute la filière du bâtiment La RT (réglementation thermique) 2012 vise à limiter

Plus en détail

RT 2012. FT2i SIRET : 521 257 808 00019 NAF :7120 B Centre d'affaires Atlantis, 8 rue Louis Blériot 56400 AURAY

RT 2012. FT2i SIRET : 521 257 808 00019 NAF :7120 B Centre d'affaires Atlantis, 8 rue Louis Blériot 56400 AURAY RT 2012 I. Evolution de la RT 2005 et du label BBC à la RT 2012 Sommaire Les échecs de la RT 2005 Le BBC RT 2012: Les nouvelles obligations Le Bbio Le Cep Le TIC Le Q4 Les nouvelles technologies Suivi

Plus en détail

Comprendre pour mieux choisir.

Comprendre pour mieux choisir. Comprendre pour mieux choisir. Qu est-ce qu une réglementation thermique? Quels sont les avantages de faire construire un appartement RT2012? Qu est-ce que la réglementation thermique française? De tous

Plus en détail

Cette maison avait pour but d être la moins énergivore possible et aller au-delà en devenant une maison à énergie positive.

Cette maison avait pour but d être la moins énergivore possible et aller au-delà en devenant une maison à énergie positive. Mardi 20 Novembre 2012 Démarche du projet Cette maison est un projet personnel, pour accueillir 4 personnes. Le choix du lieu d implantation a été important par rapport au lieu de travail afin de diminuer

Plus en détail

Bâtiments Collectifs Maisons Individuelles

Bâtiments Collectifs Maisons Individuelles MÉMO THERMIQUE SOMMAIRE 1. Environnements d application 2. Comment s y retrouver? 3. Qu est ce que R =(m²k/w)? 4. Qu est ce que U =(W/m²K)? 5. Qu est ce que RSE & RSI =(m²k/w)? 6. Qu est ce que Ψ =(W/mK)?

Plus en détail

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE JORF n 0301 du 28 décembre 2007 texte n 5 ARRETE Arrêté du 21 septembre 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments neufs en France métropolitaine NOR: DEVU0763823A Le ministre

Plus en détail

LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE LE BESOIN BIOCLIMATIQUE

LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE LE BESOIN BIOCLIMATIQUE LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE Des équipements performants pour une consommation d énergie réduite Ventilation performante (naturelle, naturelle assistée, simple flux, double flux...) Energies

Plus en détail

Partie 5. Isolation de Toiture. Murs massiques à isolation répartie (5 Solutions) Chape Isolante RDC et Étage

Partie 5. Isolation de Toiture. Murs massiques à isolation répartie (5 Solutions) Chape Isolante RDC et Étage Partie 5 Murs massiques à isolation répartie (5 Solutions) Chape Isolante RDC et Étage Isolation de Toiture Plusieurs possibilités de créations de murs en béton de chanvre Solution N 1 Ossature légère

Plus en détail