CATALOGUE D'ESSAIS INTERLABORATOIRES AGLAE 2015 BIOLOGIE MEDICALE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CATALOGUE D'ESSAIS INTERLABORATOIRES AGLAE 2015 BIOLOGIE MEDICALE"

Transcription

1 Ensemble pour s'améliorer CATALOGUE D'ESSAIS INTERLABORATOIRES AGLAE 2015 BIOLOGIE MEDICALE Association AGLAE Parc des Pyramides 427 rue des Bourreliers Hallennes lez Haubourdin +33 (0) aglae.fr aglae.fr

2 Sommaire Les essais interlaboratoires AGLAE 2 AGLAE, un Contrôle Qualité Externe sous accréditation 3 Nouveautés 2015 dans le domaine bio-médical 3 Pourquoi participer au Contrôle Qualité Externe AGLAE? 4 Les programmes dans le domaine bio-médical 5 Description technique des programmes, leur tarif 6-22 Biologie médicale 6-9 Eaux à usage médical Microbiologie sur eaux Conditions générales d'inscription aux essais interlaboratoires Les essais interlaboratoires AGLAE Des essais d'aptitude aussi désignés par "Evaluation Externe de la Qualité" (EEQ). Objectifs des essais d aptitude? Evaluer et améliorer les performances analytiques des laboratoires participants. Principe : Les essais d évaluation des performances analytiques reposent sur l envoi aux laboratoires d un matériau adapté. Chaque laboratoire traite les échantillons dans son propre système analytique de routine. Un examen statistique est réalisé à partir de l ensemble des résultats obtenus. Cet examen est mené de façon à obtenir une dispersion satisfaisante sur le plan statistique des valeurs observées. Chaque laboratoire obtient ainsi une évaluation de ses performances analytiques par rapport à celles de l ensemble de la profession. ATTENTION : les essais AGLAE ne sont pas destinés à la validation de méthode ou de matériel. 2 / 23

3 AGLAE, un Contrôle Qualité Externe sous accréditation A.G.L.A.E. est accréditée par la section LABORATOIRES selon la norme NF EN ISO / CEI et les règles d application du Cofrac sous le numéro pour des activités d organisateurs de comparaison interlaboratoires. 98% des paramètres mis en œuvre par AGLAE sont couverts par l accréditation. Les quelques paramètres non couverts par l accréditation sont signalés dans chaque descriptif de programme au niveau du paragraphe intitulé «Paramètres mis en œuvre». Accréditation n Portée disponible sur Nouveautés 2015 dans le domaine bio-médical Extension d'accréditation COFRAC pour les eaux à usage médical AGLAE est à présent accrédité par le COFRAC pour les programmes d'analyses biologiques sur l eau déminéralisée stérile ou l eau ultra pure : "Microbiologie sur eaux de type eaux de dialyse" (programme 83A) et "Microbiologie sur eaux de type eaux d'endoscopes" (programme 83B) Cette reconnaissance s'inscrit dans la démarche d'aglae d'accréditer tous les paramètres proposés. Nouveau programme Legionella et Legionella pneumophila sur eaux sales par PCR 2 essais sur eaux de type eaux d installation de refroidissement par dispersion d eau dans un flux d air (IRDEFA) (programme 36) Modification de programme Salmonella désormais disponible dans un programme séparé du programme 11 (programme 37) (Programme 11 : Escherichia coli et entérocoques intestinaux par NPP catalogue environnement) A noter pour 2015 : version anglaise disponible pour tous les documents d'essais Retrouvez les programmes ENVIRONNEMENT dans le deuxième catalogue d'aglae 3 / 23

4 Pourquoi participer au Contrôle Qualité Externe AGLAE? Un nombre élevé de participants aux essais Ce grand nombre de participants témoigne de l apport incontesté de notre prestation et contribue à la robustesse des résultats. Echantillons pour plus de 100 participants 600 laboratoires français et internationaux inscrits à nos essais. Plus d une centaine de participants dans le domaine de la microbiologie. Près de 300 inscrits pour le dénombrement des légionelles sur eaux propres et la cytobactériologie des urines. Une évaluation approfondie de vos performances Un rapport complet vous permet une interprétation facile de vos résultats. Evaluation de votre performance analytique z-score et classement qualitatif Estimation de vos propres incertitudes (microbiologie) Influence des méthodes d'analyse? Ecarts entre groupes de pairs? des facteurs que nous étudions pour vous aider à améliorer la qualité de vos analyses. Représentation d écarts entre modalités analytiques Des essais organisés avec rigueur, une gestion au quotidien facile pour vous De votre inscription à l interprétation de vos résultats, notre équipe qualifiée vous accompagne. Une inscription aux essais en toute transparence : stablisation des échantillons, nombre d évaluations par an pour chaque paramètre Des remises avantageuses, des conditions de paiement facilité Choisissez parmi les nombreux programmes proposés et bénéficiez de remises jusqu à 15% : Montant de votre inscription (hors cotisation et frais de transport) Réductions à HT 5% à HT 10% Vous souhaitez participer à des essais supplémentaires? Nous sommes à votre écoute. AGLAE achemine en express les échantillons et s assure de leur bonne réception par votre laboratoire. + de HT 15% Un paiement possible en 2 ou 3 fois sans frais selon le montant de votre participation. Via votre espace adhérent, retrouvez consignes, formulaires de résultats (vierges et complétés), codes attribués, rapports, attestation de participation, synthèses de résultats Et en exclusivité pour les adhérents d AGLAE : en cours d'année, des essais expérimentaux à prix réduit 4 / 23

5 Les programmes dans le domaine bio-médical Biologie Médicale page Eaux à usage médical page 80 Cytobactériologie des urines (ECBU) 7 84 Bactériologie des selles (coproculture) 8 85 Bactériologie du sang (hémoculture) 9 82 Endotoxines sur eaux de type eaux à usage médical 83A Microbiologie sur eaux de type eaux de dialyse 83B Microbiologie sur eaux de type eaux d endoscope Microbiologie sur eaux page 30 Microbiologie de base sur eaux propres Pseudomonas aeruginosa et staphylocoques pathogènes sur eaux propres Legionella et Legionella pneumophila sur eaux propres par culture Legionella et Legionella pneumophila sur eaux sales par culture 35 Legionella et Legionella pneumophila sur eaux propres par PCR 36 Legionella et Legionella pneumophila sur eaux sales par PCR Salmonella sur eaux propres 21 Modifications par rapport à la campagne 2014 (modifications en rouge dans les pages suivantes) Programmes mis en œuvre sous réserve d un nombre suffisant d inscrits Pages suivantes, coût en HT : pour les laboratoires à l international, les frais de transport sont facturés en sus. 5 / 23

6 BIOLOGIE MEDICALE 6 / 23

7 PROGRAMME 80 : CYTOBACTERIOLOGIE DES URINES (ECBU) Type de matrice : Urines synthétiques maîtrisées Accréditation Cofrac n Portée disponible sur Paramètres mis en œuvre : Bactériologie et Cytologie : numération bactérienne, hématurie, leucocyturie, identification des souches bactériennes et antibiogramme NB : Tous les paramètres sont mis en œuvre à chaque essai. 4 ESSAIS (envoyés en février, juin, septembre et novembre 2015) EXPERIENCE 3 ANS Coût en HT : 415 de participants : 275 (source : 2014) Tube de mesures par paramètre et par flacon 4 ESSAIS : 15M80.1, 15M80.2, 15M80.3 et 15M80.4 Bactériologie Cytologie 10 ml (volume mort d environ 2 ml) 10 ml (volume mort d environ 2 ml) Bactériologie J Cytologie J / 23

8 PROGRAMME 84 : BACTERIOLOGIE DES SELLES (COPROCULTURE) Type de matrice : Selles synthétiques Paramètres mis en œuvre : Bactériologie des selles [1] : recherche, identification des souches bactériennes pathogènes et antibiogramme [1] à titre expérimental : paramètre en développement non couvert par l accréditation (voir conditions générales d inscription) 1 ESSAI (envoyé en octobre 2015) EXPERIENCE 1 AN de participants : 39 (source : 2014) 15M84.1 Quantité Flacon Coût en HT : 250 de mesures par paramètre et par flacon Bactériologie des selles Quelques grammes 2 1 Bactériologie des selles J / 23

9 Type de matrice : sang PROGRAMME 85 : BACTERIOLOGIE DU SANG (HEMOCULTURE) Paramètres mis en œuvre : Bactériologie du sang [1] : recherche, identification des souches bactériennes et antibiogramme [1] à titre expérimental : paramètre en développement non couvert par l accréditation (voir conditions générales d inscription) 1 ESSAI (envoyé en juin 2015) EXPERIENCE 1 AN de participants : 44 (source : 2014) Coût en HT : 250 Tubes d échantillons de mesures par paramètre et par échantillon 15M85.1 Bactériologie du sang 10 ml 4 2 (1 échantillon = 2 tubes) 1 (aérobie) 1 (anaérobie) Bactériologie du sang J / 23

10 EAUX A USAGE MEDICAL 10 / 23

11 PROGRAMME 82 : ENDOTOXINES SUR EAUX DE TYPE EAUX A USAGE MEDICAL Type de matrice : eau déminéralisée stérile ou eau ultra-pure de type eau de dialyse Paramètre mis en œuvre : Endotoxines bactériennes [1] (dénombrement au LAL) [1] à titre expérimental : paramètre en développement non couvert par l accréditation (voir conditions générales d inscription) 1 ESSAI (envoyé en novembre 2015) EXPERIENCE 2 ANS de participants : 27 (source : 2014) Coût en HT : M82.1 Endotoxines bactériennes Flacon 10 ml (volume mort pour l'agitation) de mesures par paramètre et par flacon 2 2 Endotoxines bactériennes J / 23

12 PROGRAMME 83A : MICROBIOLOGIE SUR EAUX DE TYPE EAUX DE DIALYSE Type de matrice : eau déminéralisée stérile ou eau ultra-pure de type eau de dialyse Accréditation Cofrac n Portée disponible sur Paramètres mis en œuvre : Flore aérobie revivifiable à 22 C pendant 7 jours (milieux de culture conseillés R2A ou TEAG) Germes de l hospitalisme (présence /absence) issus de la flore aérobie revivifiable à 22 C Pseudomonas aeruginosa NB : Tous les paramètres sont mis en œuvre à chaque essai. 2 ESSAIS (envoyés en mars et octobre 2015) EXPERIENCE 2 ANS de participants : 45 (source : 2014) Coût en HT : 368 Flacon de mesures par paramètre et par flacon 2 ESSAIS : 15M83A.1 et 15M83A.2 Flore aérobie revivifiable à 22 C Germes de l hospitalisme Pseudomonas aeruginosa 500 ml (volume mort pour l'agitation) 2 2 Flore aérobie revivifiable à 22 C Germes de l hospitalisme Pseudomonas aeruginosa J / 23

13 PROGRAMME 83B : MICROBIOLOGIE SUR EAUX DE TYPE EAUX D ENDOSCOPES Accréditation Cofrac n Portée disponible sur Type de matrice : eau déminéralisée stérile ou eau ultra-pure de type eau de rinçage d endoscopes Paramètres mis en œuvre : Flore mésophile aérobie totale revivifiable à 30 C pendant 5 jours (sur milieu de culture conseillé PCA) Germes de l hospitalisme (présence /absence) issus de la flore aérobie revivifiable à 30 C NB : Tous les paramètres sont mis en œuvre à chaque essai. 2 ESSAIS (envoyés en mars et octobre 2015) EXPERIENCE 2 ANS Coût en HT : 310 de participants : 54 (source : 2014) Flacon de mesures par paramètre et par flacon 2 ESSAIS : 15M83B.1 et 15M83B.2 Flore mésophile aérobie totale revivifiable à 30 C Germes de l hospitalisme 500 ml (volume mort pour l'agitation) 2 2 Flore mésophile aérobie totale revivifiable à 30 C Germes de l hospitalisme J / 23

14 MICROBIOLOGIE SUR EAUX 14 / 23

15 Accréditation Cofrac n Portée disponible sur PROGRAMME 30 : MICROBIOLOGIE DE BASE SUR EAUX PROPRES Type de matrice : Eaux de distribution publique, eaux de piscine, eaux de bains à remous, eaux de douches à jets, eaux de puits, eaux de forage, eaux pour soins standards et eaux bactériologiquement maîtrisées Paramètres mis en œuvre : Germes revivifiables à 22 C (GV 22), germes revivifiables à 36 C (GV 36), coliformes totaux*, Escherichia coli, entérocoques intestinaux, spores de germes anaérobies sulfitoréducteurs NB : Tous les paramètres sont mis en œuvre à chaque essai. 4 ESSAIS (envoyés en mars 2015, juin 2015, octobre 2015 et janvier 2016) EXPERIENCE 20 ANS Coût en HT : 744 de participants : 265 (source : 2014) 4 ESSAIS : 15M30.1, 15M30.2, 15M30.3 et 15M30.4 GV 22, GV 36 coliformes totaux*, Escherichia coli, entérocoques intestinaux, spores de germes anaérobies sulfito-réducteurs Flacon 500 ml (volume mort pour permettre l'agitation) de mesures par paramètre et par flacon 2 2 PARTICULARITES * coliformes totaux : Si le nombre de laboratoires analysant selon une méthode alternative est trop important, le traitement statistique ne sera pas réalisé toutes méthodes confondues. Pour tous les paramètres de ce programme, les incertitudes sont calculées et mises à disposition des participants. Les indicateurs fournis à chaque laboratoire sont l'incertitude en répétabilité u r ² et l'incertitude en reproductibilité u R ². L incertitude évaluée pour l ensemble de la profession est également présentée. GV 22, GV 36 coliformes totaux, Escherichia coli J Entérocoques intestinaux spores de germes anaérobies sulfito-réducteurs 15 / 23

16 PROGRAMME 31 : PSEUDOMONAS AERUGINOSA ET STAPHYLOCOQUES PATHOGENES SUR EAUX PROPRES Accréditation Cofrac n Portée disponible sur Type de matrice : Eaux de distribution publique, eaux de piscine, eaux de bains à remous, eaux de douches à jets, eaux pour soins standards et eaux bactériologiquement maîtrisées Paramètres mis en œuvre : Pseudomonas aeruginosa et staphylocoques pathogènes (coagulase +) NB : Tous les paramètres sont mis en œuvre à chaque essai. 4 ESSAIS (envoyés en janvier, avril, septembre et décembre 2015) EXPERIENCE 20 ANS Coût en HT : 510 de participants : 210 (source : 2014) Flacon de mesures par paramètre et par flacon 4 ESSAIS : 15M31.1, 15M31.2, 15M31.3 et 15M31.4 Pseudomonas aeruginosa staphylocoques pathogènes (coagulase +) 500 ml (volume mort pour permettre l'agitation) 2 2 PARTICULARITES Pour tous les paramètres de ce programme, les incertitudes sont calculées et mises à disposition des participants. Les indicateurs fournis à chaque laboratoire sont l'incertitude en répétabilité u r ² et l'incertitude en reproductibilité u R ². L incertitude évaluée pour l ensemble de la profession est également présentée. Pseudomonas aeruginosa staphylocoques pathogènes J / 23

17 PROGRAMME 32 : LEGIONELLA ET LEGIONELLA PNEUMOPHILA SUR EAUX PROPRES PAR CULTURE Type de matrice : Eaux chaudes sanitaires, eaux de distribution publique Accréditation Cofrac n Portée disponible sur Paramètres mis en œuvre : Legionella et Legionella pneumophila NB : Tous les paramètres sont mis en œuvre à chaque essai. 3 ESSAIS (envoyés en mars, septembre et décembre 2015) EXPERIENCE > 15 ANS Coût en HT : 558 de participants : 265 (source : 2014) 3 ESSAIS : 15M32.1, 15M32.2 et 15M32.3 Legionella Legionella pneumophila Flacon 500 ml (volume mort pour permettre l'agitation) de mesures par paramètre et par flacon 2 2 Legionella J Legionella pneumophila / 23

18 Accréditation Cofrac n Portée disponible sur PROGRAMME 33 : LEGIONELLA ET LEGIONELLA PNEUMOPHILA SUR EAUX SALES PAR CULTURE Type de matrice : Eaux de type eaux d installation de refroidissement par dispersion d eau dans un flux d air (IRDEFA) Paramètres mis en œuvre : Legionella et Legionella pneumophila NB : Tous les paramètres sont mis en œuvre à chaque essai. 3 ESSAIS (envoyés en février, mai et octobre 2015) EXPERIENCE > 5 ANS Coût en HT : 610 de participants : 145 (source : 2014) Flacon de mesures par paramètre et par flacon 3 ESSAIS : 15M33.1, 15M33.2, 15M33.3 Legionella Legionella pneumophila 1000 ml 2 2 Legionella J Legionella pneumophila / 23

19 PROGRAMME 35 : LEGIONELLA ET LEGIONELLA PNEUMOPHILA SUR EAUX PROPRES PAR PCR Type de matrice : Eaux chaudes sanitaires, eaux de distribution publique Accréditation Cofrac n Portée disponible sur Paramètres mis en œuvre : Legionella et Legionella pneumophila NB : Tous les paramètres sont mis en œuvre à chaque essai. 2 ESSAIS (envoyés en mars et décembre 2015) EXPERIENCE > 5 ANS Coût en HT : 600 de participants : 44 (source : 2014) 2 ESSAIS : 15M35.1 et 15M35.2 Legionella Legionella pneumophila Flacon 500 ml (volume mort pour permettre l'agitation) de mesures par paramètre et par flacon 2 2 Legionella J Legionella pneumophila / 23

20 PROGRAMME 36 : LEGIONELLA ET LEGIONELLA PNEUMOPHILA SUR EAUX SALES PAR PCR Type de matrice : Eaux de type eaux d installation de refroidissement par dispersion d eau dans un flux d air (IRDEFA) Paramètres mis en œuvre : Legionella [1] et Legionella pneumophila [1] [1] à titre expérimental : paramètre en développement non couvert par l accréditation (voir conditions générales d inscription) NB : Tous les paramètres sont mis en œuvre à chaque essai. 2 ESSAIS (envoyés en février et octobre 2015) Coût en HT : ESSAIS : 15M36.1, 15M36.2 Legionella Legionella pneumophila Flacon 500 ml (volume mort pour permettre l'agitation) de mesures par paramètre et par flacon 2 2 Legionella Legionella pneumophila J / 23

21 Type de matrice : Eaux de distribution publique PROGRAMME 37 : SALMONELLA SUR EAUX PROPRES Accréditation Cofrac n Portée disponible sur Paramètre mis en œuvre : Salmonella (Analyse qualitative : présence / absence) 2 ESSAIS (envoyés en avril et septembre 2015) EXPERIENCE 15 ANS Coût en HT : 150 de participants : 85 (source : 2014) Flacon de mesures par paramètre et par flacon 2 ESSAIS : 15M37.1 et 15M37.2 Salmonella 1000 ml (volume mort pour permettre l'agitation) 2 1 Salmonella J / 23

22 Conditions générales d'inscription aux essais interlaboratoires En s'inscrivant à une campagne d essais interlaboratoires d AGLAE, tout établissement accepte les conditions générales qui suivent. 1. Inscription aux essais AGLAE est une Association loi 1901 à but non lucratif. Tout laboratoire d analyses et d essais dans les domaines de la chimie, biologie, physique peut s'inscrire aux essais, il est alors adhérent au réseau. Tout adhérent désirant participer activement au fonctionnement de l Association peut en faire la demande (nous contacter). La campagne d'essais interlaboratoires d'aglae a lieu de janvier à janvier de l'année suivante. Il est néanmoins possible de s'inscrire tout au long de l année, ceci dans la mesure où des essais sont encore disponibles. L inscription à un programme inclut la participation à l ensemble des essais restants au moment de l'inscription. L'inscription est effective lorsqu'aglae confirme la bonne réception du bon de commande du laboratoire ou du devis validé. Une fois l inscription formalisée, le laboratoire ne pourra pas se désengager et demander un remboursement, même s il demande explicitement à ne pas recevoir les échantillons. Le laboratoire s'inscrit en acceptant de recevoir les échantillons n'importe quel jour ouvré (jour travaillé selon la législation française) au cours de la campagne. Après inscription, le participant reçoit pour l année le calendrier des essais auxquels il va participer. AGLAE peut-être amenée à modifier sa campagne en cours d année (date, modification de flaconnage, période d analyses ). Sans que cela engage la responsabilité d'aglae tout programme d essais pourra être supprimé en début de campagne si le nombre de participants inscrits n était pas jugé suffisant. Dans cette situation, les frais facturés seraient remboursés. 2. Matériaux de Contrôle Qualité AGLAE propose à tous les laboratoires inscrits à une campagne des " Matériaux de Contrôle Qualité ". Il s'agit de matériaux d'essais issus des essais interlaboratoires sur matrices solides. Tout adhérent peut commander ces matériaux qu il ait participé ou non à l essai dont le matériau provient. Le laboratoire peut les commander à tout moment de l année. A réception d'un bon de commande du laboratoire ou devis validé, AGLAE informe le laboratoire de la date d'envoi de ces matériaux. Les modalités de transport, de réception et de règlement des matériaux de contrôle qualité suivent celles des matériaux d'essais. 3. Règlement des sommes dues Le laboratoire s engage à régler le montant de sa facture. La facture inclut : frais de participation et éventuellement de transport, TVA, frais de gestion, remises. La facturation des frais de participation est établie au prorata des essais restants pour un programme, majorée de 10% lorsque l intégralité des essais du programme n est plus disponible. Les frais de port sont inclus dans le coût des essais pour les laboratoires situés en France métropolitaine et en Corse ; pour les laboratoires à l international (y compris les départements et territoires d'outre-mer), ils sont facturés en sus. A noter que les frais de port des matériaux de contrôle qualité sont facturés en sus quelle que soit la destination. Des frais de gestion peuvent être appliqués notamment en cas de frais de virement systématiques. Le laboratoire doit régler les sommes dues sans frais supplémentaires pour AGLAE (pas de billets à ordre, pas de frais de virement ) dans le respect de l'échéancier indiqué sur la facture : règlement en une, deux ou trois fois selon le montant de la facture. Dans certains cas, un paiement à la commande peut être exigé. Tout retard ou défaut de paiement entraîne de plein droit et sans mise en demeure préalable l exigibilité immédiate des sommes dues ainsi que le paiement des pénalités au taux d une fois et demi le taux d intérêt légal, ceci sur la base des sommes non réglées et sans préjudice des dommages, intérêts et autres frais que l Association se réserve le droit de réclamer. Toutes les sommes dues courent du jour de leur échéance jusqu à leur paiement effectif. AGLAE se réserve le droit de suspendre la diffusion des rapports d'essais, voire l'envoi des matériaux, à tout laboratoire négligeant de respecter les échéances et de répondre aux relances. En cas de suspension temporaire de l'envoi des matériaux, le laboratoire ne pourra pas réclamer le remboursement des essais non reçus. 4. Principaux engagements d AGLAE AGLAE s engage à respecter la norme NF EN ISO / CEI et le document LAB CIL REF 02 dans l organisation de ses essais interlaboratoires. AGLAE s engage à assurer la confidentialité des informations qu elle détient. L'anonymat des participants à un essai est garanti par le codage des résultats, tous les documents d essai contenant des résultats sont diffusés sous couvert du code laboratoire. 5. Communication avec les participants Les échanges entre l'association et le laboratoire sont essentiellement électroniques : envoi et réception d' s, mise à disposition de documents sur l'espace du site internet d'aglae dédié à chaque laboratoire ("Espace Adhérent"). Le laboratoire doit s'assurer que les coordonnées communiquées (adresses, s ) sont actualisées. Association AGLAE - Parc des Pyramides rue des Bourreliers Hallennes lez Haubourdin +33(0) / / 22 / 23

23 Conditions générales d'inscription aux essais interlaboratoires La responsabilité d'aglae ne saurait être engagée en cas de non-réception d' s. Il appartient au laboratoire de suivre le déroulement des essais et de réagir aux relances. 6. Transport des matériaux d essai Les matériaux sont acheminés en livraison express par un transporteur sélectionné par AGLAE. Les délais de livraison sont disponibles auprès du transporteur ou d AGLAE. Le laboratoire doit être en mesure de recevoir les matériaux dès 7h30. Des livraisons sont possibles entre 12h et 14h. La responsabilité d'aglae vis à vis de l'acheminement est limitée aux seuls retards dépassant 2 jours ouvrés, non imputables au laboratoire et en période normale d'activité. La date de remise de l'ensemble des colis aux transporteurs est considérée pour calculer les éventuels retards. La responsabilité d'aglae n'est pas engagée en cas de : - dysfonctionnement imputable au laboratoire (nonréception du colis présenté ou perte du colis en interne ou changement d adresse sans avoir prévenu au préalable), - retards douaniers, - conflits sociaux, nationaux ou locaux, - cas de force majeur empêchant le bon acheminement (problèmes météorologiques ), - réclamation injustifiée sur l intégrité des produits reçus. Dans tous les cas, lorsque la responsabilité d'aglae est engagée, la valeur du dédommagement sera au plus d'un montant égal à la valeur d'achat de l'essai concerné (plus les frais de port éventuellement facturés). Attention : une taxe peut être demandée au laboratoire par la douane locale selon le pays de destination. Le laboratoire doit prendre les mesures nécessaires afin de répondre aux exigences des douanes et récupérer ses matériaux au plus vite. 7. Réception et qualité des matériaux d essai En cas d anomalie majeure constatée à réception des échantillons, le laboratoire doit contacter AGLAE dans les plus brefs délais pour mettre en place les actions adaptées. Les anomalies signalées par le laboratoire plus de 24 heures après la réception ne seront plus recevables. Eu égard à la nature des matériaux d essai, la responsabilité d AGLAE se limite aux défauts de qualité conduisant à l impossibilité d atteindre l objectif visé au cours de l essai ; à savoir évaluer les performances analytiques des participants ayant analysé dans un délai raisonnable. Seuls les paramètres accrédités sont concernés par cette clause. 8. Analyse des matériaux d essai Dans la mesure du possible, le laboratoire doit débuter les analyses pendant la période raisonnable de début de traitement des échantillons, indiquée pour chaque paramètre dans la fiche descriptive du programme. Au-delà de cette période, la stabilité et l homogénéité ne sont plus vérifiées ; des défauts peuvent survenir et interférer sur l estimation des performances analytiques des laboratoires, ceci sans que la responsabilité d AGLAE soit engagée. Pour les laboratoires à l international (y compris les départements et territoires d outre-mer), le délai d acheminement peut être systématiquement supérieur à la période raisonnable de début de traitement des échantillons. Il appartient à chacun de les vérifier, paramètre par paramètre. Le laboratoire doit rendre ses résultats pendant la période indiquée par AGLAE. Le laboratoire ne doit en aucun cas communiquer ses résultats à autrui (autres établissements qu AGLAE), tout au moins avant la diffusion du rapport d essai. 9. Rapport d'essai L'objectif est de diffuser le rapport d'essai final le plus rapidement possible. Le délai d'édition n est toutefois pas contractuel, étant fonction de la difficulté du traitement des données concernées et des impératifs calendaires. A noter que les rapports finaux sont à télécharger sur l espace adhérent du site internet d AGLAE. Ils sont disponibles pour tous les laboratoires inscrits à l'essai. 10. Propriété des données Les données produites (en particulier les valeurs de fidélité) appartiennent à l'association et à elle seule. Elles peuvent être librement utilisées en interne par les laboratoires membres de l'association mais toute communication à l'extérieur de l'association ou toute utilisation par un tiers requiert l'accord préalable du Conseil d'administration. 11. Règles de sécurité et respect de l environnement En s inscrivant aux essais AGLAE, le laboratoire s engage à manipuler les échantillons et les éliminer avec les précautions d usage et conformément à la réglementation en vigueur. En cas de défaut majeur, AGLAE se réserve le droit d annuler le paramètre concerné ou l essai dans sa totalité, et de le reprogrammer à une date ultérieure sur décision du Conseil d Administration de l Association ; ceci sans que le laboratoire ne puisse réclamer un quelconque dédommagement. Association AGLAE - Parc des Pyramides rue des Bourreliers Hallennes lez Haubourdin +33(0) / / 23 / 23

Ce document est diffusé à titre informatif et est basé sur des résultats et observations d essais interlaboratoires A.G.L.A.E.

Ce document est diffusé à titre informatif et est basé sur des résultats et observations d essais interlaboratoires A.G.L.A.E. Association Générale des Laboratoires d Analyses de l Environnement NOTE TECHNIQUE N 4 Recherche et dénombrement de Legionella spp et de Legionella pneumophila dans les eaux propres : RT-PCR versus Culture

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-1644 rév. 4

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-1644 rév. 4 Convention N 2189 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 1-1644 rév. 4 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-0144 rév. 2

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-0144 rév. 2 Convention N 87 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 1-0144 rév. 2 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

Note explicative CHIMIE INORGANIQUE AVEYRON LABO

Note explicative CHIMIE INORGANIQUE AVEYRON LABO CHIMIE INORGANIQUE Note explicative Les délais indiqués sont, à titre indicatif. Ils peuvent varier en fonction de l activité du laboratoire. Les délais indiqués correspondent aux délais analytiques incompressibles.

Plus en détail

VALIDATIERAPPORT RAPPORT DE VALIDATION

VALIDATIERAPPORT RAPPORT DE VALIDATION VALIDATIERAPPORT RAPPORT DE VALIDATION Analysemethode Méthode d analyse Techniek Technique Matrix / matrixgroep Matrice / Groupe de matrices Datum laatste aanpassing / Date de la dernière adaptation Dénombrement

Plus en détail

1 RE CONNEXION : COMMENT CREER VOTRE COMPTE WEB?

1 RE CONNEXION : COMMENT CREER VOTRE COMPTE WEB? 1 RE CONNEXION : COMMENT CREER VOTRE COMPTE WEB? Pour vous connecter à l espace adhérent du site internet de l Association A.G.L.A.E., créez votre compte web. Ce compte web est unique pour un laboratoire.

Plus en détail

Document valide au 21/08/2015. Livret d Accueil

Document valide au 21/08/2015. Livret d Accueil Livret d Accueil Bienvenue au BIPEA! Vous avez choisi de participer à nos circuits de comparaison interlaboratoires et nous vous remercions de la confiance que vous nous témoignez. Nous espérons que nos

Plus en détail

CHAINE D ANALYSES INTER-LABORATOIRES BOUCHONS PLAN DE CAMPAGNE

CHAINE D ANALYSES INTER-LABORATOIRES BOUCHONS PLAN DE CAMPAGNE CHAINE D ANALYSES INTER-LABORATOIRES BOUCHONS PLAN DE CAMPAGNE 2015 BOUCHONS EN LIEGE POUR VINS TRANQUILLES MESURE DES PARAMETRES MECANIQUES ET PHYSIQUES Version 01 du 01/12/14 Ce document présente notre

Plus en détail

CATALOGUE D'ESSAIS INTERLABORATOIRES AGLAE 2015 ENVIRONNEMENT

CATALOGUE D'ESSAIS INTERLABORATOIRES AGLAE 2015 ENVIRONNEMENT Ensemble pour s'améliorer CATALOGUE D'ESSAIS INTERLABORATOIRES AGLAE 2015 ENVIRONNEMENT Association AGLAE Parc des Pyramides 427 rue des Bourreliers 59320 Hallennes lez Haubourdin +33 (0)3 20 16 91 40

Plus en détail

Bulletin d'inscription

Bulletin d'inscription Bulletin d'inscription Comment vous inscrire? 1. Vous nous faites parvenir votre bulletin d'inscription par courrier à Novatem conseils et formations, 128 rue du Faubourg de Douai- 59000 Lille ou vous

Plus en détail

Laboratoire Eau de Paris. Analyses et Recherche

Laboratoire Eau de Paris. Analyses et Recherche Laboratoire Eau de Paris Analyses et Recherche L eau, un aliment sous contrôle public Pour Eau de Paris, approvisionner la capitale en eau, c est garantir à ses 3 millions d usagers une ressource de qualité,

Plus en détail

Guide de lecture de la révision 06 du document LAB REF 02

Guide de lecture de la révision 06 du document LAB REF 02 Introduction : Le document LAB REF 02 «Exigences pour l accréditation des laboratoires suivant la norme NF EN ISO/CEI 17025» est un document essentiel à la fois pour les laboratoires accrédités et candidats

Plus en détail

Les usages de l eau. Les modes de contamination. Les risques infectieux. Les eaux destinée à la consommation humaine. Critères de qualité des eaux

Les usages de l eau. Les modes de contamination. Les risques infectieux. Les eaux destinée à la consommation humaine. Critères de qualité des eaux Etablissements de santé : recommandations actuelles sur la qualité de l eau Docteur Fabien SQUINAZI Laboratoire d hygiène de la ville de Paris Les usages de l eau alimentation : boisson, préparation des

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-1322 rév. 6

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-1322 rév. 6 Convention N 926 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 1-1322 rév. 6 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

LE CONTRÔLE DE QUALITE EN BACTERIOLOGIE

LE CONTRÔLE DE QUALITE EN BACTERIOLOGIE LE CONTRÔLE DE QUALITE EN BACTERIOLOGIE Les événements de l année en Médecine Microbiologie clinique 2012 Paris 27 janvier 2012 C.Cattoen - Valenciennes Préambule Vérification en continu du processus analytique

Plus en détail

Analyses bactériologiques alimentaires

Analyses bactériologiques alimentaires LABORATOIRE DÉPARTEMENTAL D' ANALYSES Analyses bactériologiques alimentaires 1 - Présentation lozere.fr Les analyses consistent à vérifier la conformité des produits alimentaires selon des critères bactériologiques

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE N 5. Comparaison des résultats obtenus par ICP/MS avec les autres techniques d analyse pour Fe, Ti et Hg

NOTE TECHNIQUE N 5. Comparaison des résultats obtenus par ICP/MS avec les autres techniques d analyse pour Fe, Ti et Hg NOTE TECHNIQUE N 5 Comparaison des résultats obtenus par avec les autres techniques d analyse pour Fe, Ti et Ce document est diffusé à titre informatif et est basé sur des résultats et observations d essais

Plus en détail

Assemblée Générale des Evaluateurs - Section Santé Humaine - Cofrac 28 & 30/06/2010. Documents présents dans le dossier de missionnement :

Assemblée Générale des Evaluateurs - Section Santé Humaine - Cofrac 28 & 30/06/2010. Documents présents dans le dossier de missionnement : 1 Documents présents dans le dossier de missionnement : Fiche d organisation de l évaluation sur site - SH FORM 35. Récapitulatif de la mission avec mise en évidence de certains points qui requièrent une

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente Article 1 Objet et champ d application Les conditions générales ont pour objet de définir les droits et obligations des parties dans le cadre de la vente en ligne des biens

Plus en détail

Contrôle de Qualité en Biologie Médicale. Formation. Pr Niama Diop Sall Niama.sall@ucad.edu.sn

Contrôle de Qualité en Biologie Médicale. Formation. Pr Niama Diop Sall Niama.sall@ucad.edu.sn Contrôle de Qualité en Biologie Médicale Formation Qualité et Biosécurité Pr Niama Diop Sall Niama.sall@ucad.edu.sn Projet RESAOLAB Thiès, Août 2012 Eviter la Camisole de Force Essayer d être un Praticien

Plus en détail

Air intérieur Réglementation Etablissements recevant du public

Air intérieur Réglementation Etablissements recevant du public Air intérieur Réglementation Etablissements recevant du public Version «organismes accrédités» SOMMAIRE Etablissements recevant du public concernés par la surveillance de la qualité de l air intérieur

Plus en détail

Validation des méthodes d analyse. Application à la microbiologie des eaux

Validation des méthodes d analyse. Application à la microbiologie des eaux N d identification de l application : NF148 Date d édition : 30 octobre 2013 Validation des méthodes d analyse Application à la microbiologie des eaux Protocole de validation d'une méthode alternative

Plus en détail

CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS

CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS (1/30pages) CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS ANNEE : 2015 Date de mise à jour : 09/03/2015 1 - Microbiologie des eaux - Microbiologie des aliments Formation technique de Microbiologie HYGIÈNE

Plus en détail

Préambule : Les marchandises concernées par le présent protocole sont indiquées par un * dans l annexe 1 du cahier des charges Qualimat-transport.

Préambule : Les marchandises concernées par le présent protocole sont indiquées par un * dans l annexe 1 du cahier des charges Qualimat-transport. Protocole de nettoyage-désinfection de contenants ayant transporté des marchandises de catégorie 1 (classification Qualimat-Transport ) en vue de leur réaffectation pour le transport des «produits» destinés

Plus en détail

VALIDATION DE METHODES QUALITATIVES EN CONTINU

VALIDATION DE METHODES QUALITATIVES EN CONTINU VALIDATION DE METHODES QUALITATIVES EN CONTINU IX E JOURNÉES PROFESSIONNELLES DE L AFTLM PARIS Informations pré requises Type de flexibilité Méthodes «fournisseurs» (portée flexible standard A), dites

Plus en détail

CATALOGUE DES PRESTATIONS. Mai 2015. Proximité, Réactivité, Expertise : Nos compétences pour répondre à vos besoins. www.savoie-labo.

CATALOGUE DES PRESTATIONS. Mai 2015. Proximité, Réactivité, Expertise : Nos compétences pour répondre à vos besoins. www.savoie-labo. CATALOGUE DES PRESTATIONS Mai 2015 SAVOIE LABO est une filiale du 23 allée du lac d Aiguebelette Savoie Technolac BP 251 73374 Le Bourget du Lac cedex LE LABORATOIRE Laboratoire de contrôle spécialisé

Plus en détail

Qui sommes-nous? 7 500 prélèvements

Qui sommes-nous? 7 500 prélèvements Qui sommes-nous? Le laboratoire départemental d analyses de l Eure est un service du Conseil général totalement dédié à la recherche de pathogènes, de résidus chimiques et de polluants présents dans les

Plus en détail

Questions techniques. Document Cofrac d exigences spécifiques Guide technique d accréditation Ecarts

Questions techniques. Document Cofrac d exigences spécifiques Guide technique d accréditation Ecarts Questions techniques Document Cofrac d exigences spécifiques Guide technique d accréditation Ecarts 1 Personnel ( 5.1) 2 1 «Personnel du LBM» points à vérifier Vérification et application des dispositions

Plus en détail

Trouvez vos interlocuteurs: www.eurofins.ch. Valable à partir du 1er juillet 2012, remplace toutes les listes de prix précédentes.

Trouvez vos interlocuteurs: www.eurofins.ch. Valable à partir du 1er juillet 2012, remplace toutes les listes de prix précédentes. Eaux potables et de baignade Page 6 Liste de prix des eaux potables et de baignade Eurofins Scientific AG Parkstrasse 0 CH-502 Schönenwerd Tel. +4 (0) 62 858 7 00 Fax +4 (0) 62 858 7 09 E-mail info@eurofins.ch

Plus en détail

Journées Techniques 2013 Métrologie Casablanca - MAROC - du 22 au 24 avril 2013

Journées Techniques 2013 Métrologie Casablanca - MAROC - du 22 au 24 avril 2013 PROGRAMME GENERAL SESSION : «Incertitudes de mesure - Applications pratiques» : Georges BONNIER Date : Lundi 22 Avril SESSION : «Statistiques pour la mesure : cartes de contrôles, comparaisons interlaboratoires»

Plus en détail

Conditions générales de vente Traceur Direct

Conditions générales de vente Traceur Direct Conditions générales de vente Traceur Direct Les ventes en ligne effectuées sur le site "www.traceurdirect.com" sont à destination de la France Métropolitaine en franco de port à partir de 185 euros hors

Plus en détail

Accréditation des laboratoires COFRAC ISO15189. Alain Cœur Conseil - alain.coeur@wanadoo.fr - 06.85.75.12.64

Accréditation des laboratoires COFRAC ISO15189. Alain Cœur Conseil - alain.coeur@wanadoo.fr - 06.85.75.12.64 Accréditation des laboratoires COFRAC ISO15189 SOMMAIRE Biologie et qualité : rapide historique Accréditation COFRAC Norme ISO 15189 Ecarts entre l ISO 15 189 et le GBEA Présentation d une méthodologie

Plus en détail

Estimation de l'incertitude de mesure intra laboratoire pour les analyses physico-chimiques : exemple de l'analyse de l'atrazine dans l'eau

Estimation de l'incertitude de mesure intra laboratoire pour les analyses physico-chimiques : exemple de l'analyse de l'atrazine dans l'eau Estimation de l'incertitude de mesure intra laboratoire pour les analyses physico-chimiques : exemple de l'analyse de l'atrazine dans l'eau Rapport final BRGM/RP-54734-FR juin 2006 Estimation de l'incertitude

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTES

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTES SIAPV Service Image Aérienne Photos Vidéos AUBERTIN Christophe 11, rue du Milieu 55230 ARRANCY-SUR-CRUSNE Tél. : +33(0)630204998 Email : contact@siapv.fr Site internet : www.siapv.fr SIREN : 532 843 653

Plus en détail

CATALOGUE 2015. 21 b boulevard Tellene 13007 Marseille Tél / Fax : 04 91 31 02 17 / 06 12 46 30 26 / tsalmon@wanadoo.fr

CATALOGUE 2015. 21 b boulevard Tellene 13007 Marseille Tél / Fax : 04 91 31 02 17 / 06 12 46 30 26 / tsalmon@wanadoo.fr CATALOGUE 2015 1 LE MOT DU DIRECTEUR Fort du succès de nos formations vous avez été plus nombreux à vouloir poursuivre l aventure avec TS CONSULTANT. Aussi pour satisfaire une demande continuellement forte,

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. 18 mai 2006 Cercle des Sciences Analytiques

Laboratoire national de métrologie et d essais. 18 mai 2006 Cercle des Sciences Analytiques Laboratoire national de métrologie et d essais 1 Justesse des analyses : utilisation des matériaux de référence certifiés et des essais d aptitude Cédric Rivier 18 mai 2006 Justesse - Définition «Etroitesse

Plus en détail

MESURES D'HUMIDITE DE L'AIR - INITIATION

MESURES D'HUMIDITE DE L'AIR - INITIATION MESURES D'HUMIDITE DE L'AIR - INITIATION REFERENCE H01 Être capable de mettre en œuvre des instruments de mesure de l'humidité de l'air (choix de la technologie, méthode de mesure, préconisations d emploi,

Plus en détail

Le produit ne comprend pas forcément tous les éléments de la photo. Se référer à la fiche détaillée du produit pour plus d'informations.

Le produit ne comprend pas forcément tous les éléments de la photo. Se référer à la fiche détaillée du produit pour plus d'informations. Toute prise de commande au titre d'un produit figurant au sein de la boutique en ligne du site web TRDracing.fr suppose la consultation préalable des présentes conditions générales. En conséquence, le

Plus en détail

POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE

POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE BELAC 2-003 Rev 1-2014 POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE Les versions des documents du système de management de BELAC telles que disponibles sur le site

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE (dernière mise à jour le 07 Juillet 2014)

CONDITIONS GENERALES DE VENTE (dernière mise à jour le 07 Juillet 2014) CONDITIONS GENERALES DE VENTE (dernière mise à jour le 07 Juillet 2014) PREAMBULE: Ce site est la propriété de Maxiburo SASU au capital de 40.000,00 Euros Immatriculée au RCS d EVRY sous le numéro 404451494

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTES O&C SARL

CONDITIONS GENERALES DE VENTES O&C SARL CONDITIONS GENERALES DE VENTES O&C SARL 1) Objet / Généralités Nos ventes sont soumises aux présentes conditions générales qui prévalent sur toutes conditions d achats, sauf accord particulier conclu préalablement

Plus en détail

VALIDATIERAPPORT RAPPORT DE VALIDATION

VALIDATIERAPPORT RAPPORT DE VALIDATION VALIDATIERAPPORT RAPPORT DE VALIDATION Analysemethode Méthode d analyse Techniek Technique Matrix / matrixgroep Matrice / Groupe de matrices Datum laatste aanpassing / Date de la dernière adaption Dénombrement

Plus en détail

Conditions générales de Ventes

Conditions générales de Ventes CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE LA SOCIETE RELATIA DEFINITIONS : Pour la bonne compréhension des présentes, il est convenu des définitions suivantes : «Le Client» : toute société qui contracte en vue

Plus en détail

ANALYSES MICROBIOLOGIQUES ALIMENTAIRES

ANALYSES MICROBIOLOGIQUES ALIMENTAIRES ANALYSES MICROBIOLOGIQUES ALIMENTAIRES Page 2 sur 9 SOMMAIRE CADRE REGLEMENTAIRE DES ANALYSES MICROBIOLOGIQUES ALIMENTAIRES... 3 MODALITES D EXECUTION DE LA PRESTATION... 4 A. Le laboratoire d analyse...

Plus en détail

CONDITIONS D ABONNEMENT GÉNÉRALES POUR LA LIVRAISON VIA INTERNET DES IMAGES DES COMPTES ANNUELS

CONDITIONS D ABONNEMENT GÉNÉRALES POUR LA LIVRAISON VIA INTERNET DES IMAGES DES COMPTES ANNUELS Département Informations Micro-économiques Service Centrale des bilans boulevard de Berlaimont 14-1000 Bruxelles - BELGIQUE tél. 02 221 30 01 - fax 02 221 32 66 e-mail: centraledesbilans@nbb.be - website:

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de la santé Sous-direction «Prévention des risques liés à l environnement et à l alimentation» Bureau «Qualité des

Plus en détail

ANNEXE RUBRIQUE QUALITE DE L EAU

ANNEXE RUBRIQUE QUALITE DE L EAU Sommaire ANNEXE RUBRIQUE QUALITE DE L EAU 1. Réseau d eau... 2 2. Rapport d analyse Qualité sanitaire de l eau... 3 3. Eaux pluviales... 6 4. Revêtements spéciaux... 7 5. Analyse de l eau... 7 5.1 Arrêté

Plus en détail

Cette expérience a été mise en place en collaboration avec le Chimiscope sur une idée de Luc Schnieper, enseignant de Biologie.

Cette expérience a été mise en place en collaboration avec le Chimiscope sur une idée de Luc Schnieper, enseignant de Biologie. 13. Analyse de l eau Cette expérience a été mise en place en collaboration avec le Chimiscope sur une idée de Luc Schnieper, enseignant de Biologie. Les eaux des rivières, des fleuves, des mares ou des

Plus en détail

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Le respect des bonnes pratiques d hygiène de fabrication, par chaque opérateur, constitue le préalable à toute démarche de maîtrise de la sécurité

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ARTICLE 1 OBJET DU CONTRAT Par le présent contrat, LES TAXIS BLEUS s engagent à traiter les demandes de taxi du client avec un accès prioritaire par rapport au grand public 24h/24 et 7j/7. En sa qualité

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE Chris Imprimerie EURL au capital de 1000 euros 40 chemin de la Parette 13012 Marseille Siret 527 861 058 00016 TVA Intracom FR83527861058 Les rapports de la Société Chris

Plus en détail

ESSAIS DE COMPARAISON INTERLABORATOIRES CAMPAGNE 2010 ESSAIS SUR ENROBES BITUMIMEUX RAPPORT D EVALUATION

ESSAIS DE COMPARAISON INTERLABORATOIRES CAMPAGNE 2010 ESSAIS SUR ENROBES BITUMIMEUX RAPPORT D EVALUATION LPEE/LNM LABORATOIRE PUBLIC D ESSAIS ET D ETUDES LABORATOIRE NATIONAL DE METROLOGIE Km 7, Route d El Jadida OASIS Casablanca Maroc- Fax +212.522 98-25-72 Tél.+212.522 48-87-28/29/27 E.mail : berrada@lpee.ma

Plus en détail

PASSIONS CREATION GRATUITE DE PORTAIL INTERNET PASSIONS POUR LES PASSIONNES via UN PORTAIL QUI LEUR EST RESERVE CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET

PASSIONS CREATION GRATUITE DE PORTAIL INTERNET PASSIONS POUR LES PASSIONNES via UN PORTAIL QUI LEUR EST RESERVE CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET PASSIONS CREATION GRATUITE DE PORTAIL INTERNET PASSIONS POUR LES PASSIONNES via UN PORTAIL QUI LEUR EST RESERVE CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D'UTILISATION DU SITE DE «PASSIONS» Les présentes Conditions

Plus en détail

Conditions Générales de Vente (site e- commerce)

Conditions Générales de Vente (site e- commerce) Conditions Générales de Vente (site e- commerce) Préambule Les présentes conditions générales de vente sont conclues : ENTRE : - La société., domiciliée, immatriculée SIRET., désigné comme le Vendeur ET

Plus en détail

DEMANDE D OUVERTURE DE COMPTE CLIENT INFORMATIONS CONCERNANT VOTRE SOCIETE

DEMANDE D OUVERTURE DE COMPTE CLIENT INFORMATIONS CONCERNANT VOTRE SOCIETE Date :... DEMANDE D OUVERTURE DE COMPTE CLIENT Formulaire à retourner dûment rempli avec un RIB et un EXTRAIT K-BIS (de moins de 6 mois) de votre société ainsi que les conditions générales de vente de

Plus en détail

Olivier DELATTRE Conseiller en Hygiène Alimentaire Laboratoire LAREBRON (Carso)

Olivier DELATTRE Conseiller en Hygiène Alimentaire Laboratoire LAREBRON (Carso) Olivier DELATTRE Conseiller en Hygiène Alimentaire Laboratoire LAREBRON (Carso) PLAN 1) Le point sur la réglementation en matière de prélèvements et d analyses alimentaires 2) Comment déterminer la durée

Plus en détail

MANAO Conditions Générales de vente au 01/03/2015

MANAO Conditions Générales de vente au 01/03/2015 Préambule 1.1 Les présentes conditions générales de vente s appliquent à toutes les ventes réalisées par les sociétés : MANAO SARL 14 rue des anoubles. 340470 Montpellier. France RCS : Montpellier B 503

Plus en détail

La qualité microbiologique de l eau dans les établissements de santé : pourquoi et comment la maîtriser?

La qualité microbiologique de l eau dans les établissements de santé : pourquoi et comment la maîtriser? La qualité microbiologique de l eau dans les établissements de santé : pourquoi et comment la maîtriser? Docteur Fabien SQUINAZI Directeur du Laboratoire d hygiène de la ville de Paris Le biofilm des réseaux

Plus en détail

ALIMENTAIRE : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS

ALIMENTAIRE : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Service : Microbiologie Méthode technique ALIMENTAIRE : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Mise en service de la première version : Mise en application de cette version : Rédaction

Plus en détail

Catalogue des matériaux de référence

Catalogue des matériaux de référence Centre d expertise en analyse environnementale du Québec Catalogue des matériaux de référence DR-12-CMR Édition : 2011-01-17 Pour toute information complémentaire sur les activités du Centre d expertise

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTES EXERTIS COMTRADE 2014 APPLICABLES A COMPTER DU 01/01/2014

CONDITIONS GENERALES DE VENTES EXERTIS COMTRADE 2014 APPLICABLES A COMPTER DU 01/01/2014 Les présentes conditions générales de vente sont applicables à tous produits et/ou prestations de service vendus par la SAS EXERTIS COMTRADE (via site Web, Courriel, Télécopie, Téléphone, Courrier, EDI

Plus en détail

La démarche d amélioration AFTLM OCTOBRE 2012

La démarche d amélioration AFTLM OCTOBRE 2012 La démarche d amélioration continue 1 PLAN -L amélioration continue vue par l ISO EN 15 189 -L amélioration continue demandée par le COFRAC -La démarche d amélioration dans son organisation au quotidien

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES

CONDITIONS GENERALES CONDITIONS GENERALES 1. Sauf stipulation contraire écrite, toutes offres et toutes conventions (même celles à venir) sont régies par les présentes conditions, lesquelles en font partie intégrante et priment

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente Préambule : La Société «Les Evasions de Jade» ci-après désignée sous le vocable «le Prestataire» EIRL (Entreprise Individuelle à Responsabilité limitée), dont le siège social

Plus en détail

Rechercher un organisme accrédité mode d emploi Easy Search

Rechercher un organisme accrédité mode d emploi Easy Search Rechercher un organisme accrédité mode d emploi Easy Search Guide d utilisation du nouvel outil de recherche Easy Search sur le site internet du Cofrac. Sommaire Préambule Recherche rapide Exemples de

Plus en détail

Réglementation et recommandations applicables POINT SUR LES ENDOSCOPES. 2 types de traitement. Niveau de désinfection. Manuel

Réglementation et recommandations applicables POINT SUR LES ENDOSCOPES. 2 types de traitement. Niveau de désinfection. Manuel POINT SUR LES ENDOSCOPES Réglementation et recommandations applicables Service d Expertises en Hygiène Hospitalière - 1 Service d Expertises en Hygiène Hospitalière - 2 Niveau de désinfection 2 types de

Plus en détail

Mise en service d un réseau neuf

Mise en service d un réseau neuf Gestion des risques liés à l eau lors de l ouverture d un bâtiment Aile Ouest Aile Est Aile SUD ICASS ARROJA Marie-Agnès, cadre hygiéniste ICS MOREAU Nathalie, infirmière hygiéniste Mise en service d un

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1 ) Définitions CONDITIONS GENERALES DE VENTE Les termes ci-après définis auront dans les présentes Conditions Générales de Vente les significations suivantes : Vendeur : la société 37DEUX, société à responsabilité

Plus en détail

Réglementation et analyses des aliments

Réglementation et analyses des aliments Réglementation et analyses des aliments Christian Delagoutte, Docteur vétérinaire HACCP Octobre 2009 Dans votre activité, vous êtes amenés à réaliser ou faire réaliser des prélèvements en vue d'analyses

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION. La SAS Loue ton Sam n est pas un prestataire de services de transport.

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION. La SAS Loue ton Sam n est pas un prestataire de services de transport. CONDITIONS GENERALES D UTILISATION La société Loue ton Sam, SAS au capital de 8.000, immatriculée au RCS de Saint-Etienne sous le numéro 808 169 882 et dont le siège social est situé 26, rue des Violettes

Plus en détail

4 èmes Rencontres de la Vilaine

4 èmes Rencontres de la Vilaine 4 èmes Rencontres de la Vilaine Décryptage d une méthode d analyse de micropolluants organiques dans l eau : du développement analytique au bulletin d analyse Fabien Mercier Usine de Férel 19 septembre

Plus en détail

lité et Justesse Essais inter-laboratoires

lité et Justesse Essais inter-laboratoires Fidélit lité et Justesse Essais inter-laboratoires Objectif : Définir les méthodes m pour évaluer l incertitude l de mesure d un d résultat r quantitatif. SANCHEZ Erick - Responsable Assurance Qualité

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE N 2009/01 AU 1 er MAI 2009

CONDITIONS GENERALES DE VENTE N 2009/01 AU 1 er MAI 2009 CONDITIONS GENERALES DE VENTE N 2009/01 AU 1 er MAI 2009 PREAMBULE : 0.1 Le client déclare avoir pris connaissance des présentes conditions générales de vente avant la conclusion du contrat avec la Société

Plus en détail

Accréditation des laboratoires de ais

Accréditation des laboratoires de ais Accréditation des laboratoires de biologie médicale m français ais Hélène MEHAY Directrice de la section Santé Humaine Cofrac 52 rue Jacques Hillairet 75012 Paris Journée FHF Centre 30 juin 2015 1 L accréditation

Plus en détail

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI EXIGENCES SPECIFIQUES POUR LA CERTIFICATION DES PERSONNES REALISANT DES DIAGNOSTICS TECHNIQUES IMMOBILIERS CEPE REF 26 Révision 06 Septembre 2009 Section «Certification d Entreprises et de Personnels et

Plus en détail

Annexe 2 : Catalogue traverses de récupération et conditions générales de vente Benoit Fuchs Sarl

Annexe 2 : Catalogue traverses de récupération et conditions générales de vente Benoit Fuchs Sarl Annexe 2 : Catalogue traverses de récupération et conditions générales de vente Benoit Fuchs Sarl CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1. DISPOSITIONS GENERALES Toute remise de commande implique de la part

Plus en détail

Sarl MIG AUTOMATION CONDITIONS GENERALES DE VENTE (12/07/2010)

Sarl MIG AUTOMATION CONDITIONS GENERALES DE VENTE (12/07/2010) Tél. : 04 77 29 17 36 - Fax : 04 77 29 41 96 - E-mail : accueil@mig-automation.fr SIRET : 451 389 449 00039 - APE : 3314 Z CONDITIONS GENERALES DE VENTE (12/07/2010) Les présentes Conditions Générales

Plus en détail

La norme NF EN ISO/CEI 17025 Mise en œuvre au CTP. Michèle BOUCLIER 12 octobre 2011

La norme NF EN ISO/CEI 17025 Mise en œuvre au CTP. Michèle BOUCLIER 12 octobre 2011 La norme NF EN ISO/CEI 17025 Mise en œuvre au CTP Michèle BOUCLIER 12 octobre 2011 Centre Technique du Papier CTP Domaine Universitaire - 351, rue de la Papeterie - 38044 Grenoble Cedex 09 - France Tél.

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente Les présentes conditions générales ont pour objet de définir les conditions dans lesquelles les prestations de services de la société Ether Création sont effectuées. 1 - Généralités

Plus en détail

Conditions générales des prestations de service Dernière mise à jour : [14/06/2014]

Conditions générales des prestations de service Dernière mise à jour : [14/06/2014] Conditions générales des prestations de service Dernière mise à jour : [14/06/2014] Les présentes conditions générales ont pour objet de définir les modalités de fourniture et d'utilisation du Service

Plus en détail

ESSAIS INTERLABORATOIRES MEUNERIE

ESSAIS INTERLABORATOIRES MEUNERIE ESSAIS INTERLABORATOIRES MEUNERIE A02 Farine : analyses physico-chimiques et alvéographe 03 Farine : Pain courant français 07 Semoule 16 Filth Test A25 Farine : farinographe et mixolab A41 Farine : rhéofermentomètre

Plus en détail

Les produits sont proposés à la vente sur le territoire géographique mondial.

Les produits sont proposés à la vente sur le territoire géographique mondial. CONDITIONS GENERALES DE VENTE Objet Les présentes conditions générales de vente ont pour objet, d'une part, d'informer tout éventuel consommateur sur les conditions et modalités dans lesquelles p DOMAINE-

Plus en détail

Document ressource de métrologie

Document ressource de métrologie éduscol Ressources pour le cycle terminal STL Spécialité biotechnologies Document ressource de métrologie Définitions de base, acceptabilité de valeurs mesurées et expression dʼun résultat de mesure Document

Plus en détail

SAICA GROUP. Conditions Générales d Achat - France

SAICA GROUP. Conditions Générales d Achat - France SAICA GROUP Conditions Générales d Achat - France 1. Domaine d application 1.1. A titre de conditions déterminantes du consentement et sauf exception expresse faisant l objet de conditions particulières

Plus en détail

1 - COMMANDE. 1.3. Sauf convention contraire, le client confie à SOJADIS le soin d installer le Produit commandé, prestation facturée en sus.

1 - COMMANDE. 1.3. Sauf convention contraire, le client confie à SOJADIS le soin d installer le Produit commandé, prestation facturée en sus. SOJADIS a pour activité l étude, la conception et la réalisation d installation de systèmes d équipements d aide à la conduite mais également de nombreux accessoires destinés à l adaptation de véhicules

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE 2014 CONDITIONS GENERALES DE VENTE Amaury Médias, Société par Action simplifiée au capital de 2 430 000, dont le siège se situe 738, rue Yves Kermen 92100 Boulogne-Billancourt, inscrite au RCS de Nanterre

Plus en détail

INSTRUCTION Consignes et conditions de recevabilité des demandes d'essais et des échantillons. I. Objet et domaine d application...

INSTRUCTION Consignes et conditions de recevabilité des demandes d'essais et des échantillons. I. Objet et domaine d application... UMR 15 INSTRUCTION Consignes et conditions de recevabilité des demandes d'essais et des échantillons I-TE-04 Version 11 Du 05/03/2014 Ce document est la propriété du CIRAD, il ne peut être consulté ou

Plus en détail

Conditions générales de Vente

Conditions générales de Vente Conditions générales de Vente Les utilisateurs d ExpedierPasCher.com sont soumis aux termes et conditions générales indiquées ci-après. Ceux-ci concernent l'accès au site web, son utilisation ainsi que

Plus en détail

Cycle de formation PRAXIS Mener et réussir l accréditation de son laboratoire de biologie médicale

Cycle de formation PRAXIS Mener et réussir l accréditation de son laboratoire de biologie médicale 2 sessions : décembre 2011 - avril 2012 // septembre 2012 - janvier 2013 Cycle de formation PRAXIS Mener et réussir l accréditation de son laboratoire de biologie médicale Maîtriser en 15 jours les compétences

Plus en détail

Règlement du Jeu-Concours Newsletter

Règlement du Jeu-Concours Newsletter Règlement du Jeu-Concours Newsletter Article 1 : OBJET 1.1 La société WIZBII, SAS au capital de 39 409 euros et enregistrée auprès du greffe du Tribunal de Commerce de Grenoble sous le numéro 524 455 540,

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET DE PRESTATIONS DE SERVICES MOREAU OENOLOGIE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET DE PRESTATIONS DE SERVICES MOREAU OENOLOGIE CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET DE PRESTATIONS DE SERVICES MOREAU OENOLOGIE ARTICLE 1 : OBJET APPLICATION DES CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET DES PRESTATIONS DE SERVICES ARTICLE 2 : IDENTIFICATION DE

Plus en détail

Prestations Laboratoire

Prestations Laboratoire Prestations Laboratoire Laboratoire d Analyses et de Technologie des Viandes INTERVENTION EN ABATTOIR Classement couleur Selon classement EUROP et/ou grille interne Classement tenue des gras d agneaux

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D INSCRIPTIONS INDIVIDUELLES

CONDITIONS GENERALES D INSCRIPTIONS INDIVIDUELLES CONDITIONS GENERALES D INSCRIPTIONS INDIVIDUELLES Par «Colloquium», on entend la société en charge de l organisation de l Evènement, dans la cadre d un mandat préalable consenti par son mandant ou donneur,

Plus en détail

Soldez vos écarts pour éviter le placard! Analyse d impact de l écart : Formalisation d un plan d actions Apport de preuves aux évaluateurs :

Soldez vos écarts pour éviter le placard! Analyse d impact de l écart : Formalisation d un plan d actions Apport de preuves aux évaluateurs : Mars 2015 43 Soldez vos écarts pour éviter le placard! La réunion de clôture de l audit COFRAC s achève sur l acceptation et la formalisation des écarts critiques et non critiques. Le laboratoire peut

Plus en détail

Sommaire des documents de la base documentaire 15189 v2012 01/11/2013

Sommaire des documents de la base documentaire 15189 v2012 01/11/2013 La base documentaire a été complètement révisée pour être en conformité avec cette version 2012 de l ISO 15189. La cartographie des différents processus du LBM a également été modifiée (suppression du

Plus en détail

Evolution rubrique 2921

Evolution rubrique 2921 Association Française des Professionnels pour la maîtrise des risques Cliquez sanitaires pour des modifier réseaux le d'eau style du titre légionelles, Pseudomonas, bactéries aérobies revivifiables. iifibl

Plus en détail

Lettre Trimestrielle

Lettre Trimestrielle ANNEE 2012 NUMER O 2 LA QUALITE EST L AFFAIRE DE TOUS Lettre Trimestrielle Date: 10/09/2012 Message de l auteur Dans ce numéro 1 Message de l auteur 1 Bien répondre au LAB REF 02 (Version 7). 3 Les outils

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE Les présentes Conditions Générales de Vente de la société SEPETA définissent les conditions applicables aux ventes conclues entre, d'une part, le client, et d'autre part la

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE LA SOCIETE CHAUVEDIS ARTICLE 1 CHAMP D APPLICATION DES CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE LA SOCIETE CHAUVEDIS ARTICLE 1 CHAMP D APPLICATION DES CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE LA SOCIETE CHAUVEDIS ARTICLE 1 CHAMP D APPLICATION DES CONDITIONS GENERALES DE VENTE Les présentes conditions générales de vente (ci-après dénommées les «C.G.V.») s'appliquent

Plus en détail