EXPOSE DES MOTIFS N

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EXPOSE DES MOTIFS N 43-2012"

Transcription

1 Commune de Plan lesouates EXPOSE DES MOTIFS N Message aux membres du Conseil municipal OBJET: CREDIT D ETUDE POUR POUR LA MISE AUX NORMES FEDERALES DES BOX ET LE REAMENAGEMENT DU CENTRE EQUESTRE DES CHERPINES A PLANLESOUATES CREDIT D ETUDE Fr Service de l environnement et des espaces verts PlanlesOuates septembre 2012

2 CREDIT D ETUDE POUR LA MISE AUX NORMES FEDERALES DES BOX ET L AMENAGEMENT DU CENTRE EQUESTRE DES CHERPINES A PLANLESOUATES C R E D I T D ETUDE E X P L I C A T I O N S C O M P L E M E N T A I R E S 1. Préambule Dès le mois d août 2013 entrent en force les nouvelles normes édictées par l Office vétérinaire fédéral (OVF) en matière d accueil des chevaux et des poneys. Or, les installations abritant le centre équestre de PlanlesOuates ne répondent malheureusement plus à ces normes. La commune souhaite conserver ce patrimoine et son affectation aux sports équestres, telle qu elle existe aujourd hui. A ces fins, elle entend d une part adapter la Ferme des Cherpines à ces nouvelles exigences et d autre part répondre aux besoins du Centre équestre, lui permettant de développer les activités proposées aux cavaliers, jeunes et moins jeunes, ainsi qu aux personnes handicapées bénéficiant de séances d hypothérapie. Historique En 2008, un membre sympathisant, cavalier et architecte de son état avait, à la demande de la gérante, conçu un projet de construction d un nouveau «Manège des Cherpines». Outre l investissement conséquent qu une telle construction représentait, un peu plus de 4 millions et demi, le projet tel qu imaginé est incompatible avec le développement du futur quartier des Cherpines. Dès lors que la commune souhaite conserver, voire développer les activités équestres, elle saisit l opportunité de cette indispensable mise aux nouvelles normes pour apporter des aménagements suceptibles d améliorer également les conditions d accueil des usagers. D autres aménagements portent sur les points qui avaient été retirés par le Conseil municipal, de l exposé des motifs EM relatif à la pose de containers/vestiaires provisoires et à la modification des éclairages aux Cherpines. Généralités et objectifs du projet Afin de répondre aux nouvelles normes fédérales, ainsi qu au développement ou à la remise en état des infrastructures, un réaménagement des espaces de la Ferme est donc

3 nécessaire. L étude qui vous est demandée permettra de chiffrer les éléments suivants, que vous retiendrez ou non pour le crédit d engagement : Propositions de réaménagement des volumes intérieurs de la ferme : o Remplacement des box existants trop exigus par deux nouvelles rangées de box conformes à la nouvelle législation, création d une sellerie. o Création d un espace d accueil pour les cavaliers, élèves du centre et leurs accompagnateurs (buvette, wc, wc handicapés, salle de réunion). o Création de volumes de rangement (type cave), notamment pour le matériel du centre équestre. o Couverture des volumes de rangement existants par des bâches. o Adaptation électrique au 1 er étage de la ferme Propositions de réaménagments extérieurs : o Amélioration des accès. o Redimensionnement, couverture et éclairage de la carrière. o Stabilisation au sable de la surface de l enclos des chevaux. La Ferme, très beau bâtiment au demeurant, n est pas un monument «classé» et nous ne sommes que peu limités dans les aménagements potentiels. 2. Explications techniques a) Mise aux normes des box Les nouvelles dimensions légales varient quelque peu selon qu il s agisse de nouvelles constructions ou de modifications d infrastructures existantes, auquel cas, ces normes sont un peu moins exigeantes. Elles varient également en fonction de la taille des animaux qui y séjournent. Actuellement, seuls 2 box pourraient répondre aux exigence de l OVF, avec 7,35m 2. Les box ont pratiquement tous des surfaces différentes variant entre 3,45m 2 et 5m 2 Pour les écuries existant au 1 er applicables : septembre 2008, les dimensions suivantes sont Hauteur au garrot en cm. Surface minimale en m2. Hauteur minimale en m. < > 175 5, ,5 1,8 1,9 2 2,2 2,2 2,2 Source : Office vétérinaire fédéral (OVF) Informations spécifiques protection des animaux N o 11.3_(1) Avril 2009 Exigences minimales auxquelles doivent satisfaire les box pour chevaux

4 L objectif est donc d optimiser l espace disponible pour définir différentes variantes de box de dimensions différentes. b) Aménagement du centre équestre Depuis plusieurs années, la responsable du centre équestre appelle de ses vœux la création d un espace d accueil des cavaliers, des élèves et des personnes qui les accompagnent, de wc, de vestiaires et d un bureau proche de son lieu d activité, ainsi que d une sellerie permettant de ranger et protéger l encombrant matériel nécessaire à la pratique de l équitation. Ces aménagements sont prévus à l intérieur de la Ferme, sans incidence sur son aspect extérieur. Leur création permettrait d une part d améliorer le confort, aujourd hui fort sommaire, et d autre part d assumer l administration du centre tout en ayant un œil sur les mouvements autour de la Ferme et sur les animaux. A ce jour, ces aménagements sont estimés comme suit : Espace buvette destiné à l accueil des cavaliers et du public 40m 2 équipé de tables, chaises, coin cuisine et wc Bureau permettant une visibilité sur l entrée de la Ferme 12m 2 Espace sellerie pour l entreposage du matériel 20m 2 Total 72m 2 Pour le cas où une partie de ces locaux serait envisagée à l étage, il conviendrait de prévoir un dispositif permettant l accès aux personnes à mobilité réduite qui pratiquent régulièrement l hypothérapie. Le réseau et l armoire électriques devront être modifiés et mis aux normes actuelles, de même que les normes de sécurité (incendie, sorties de secours, etc.) 2 vestiaires (hommesfemmes) avec wc et douches (les 2 vestiaires situés derrière la buvette, utilisés actuellement par les clubs de football, rugby et foot US, pourront être mis à disposition du centre équestre). c) Redimensionnement et éclairage de la carrière La carrière actuelle est divisée en deux parties de par une qualité de revêtement différente et ne correspond pas aux besoins des cavaliers. Il existe deux types de carrières «réglementaires» : 1) Petite carrière (40m x 20m) 2) Grande carrière (dite olympique 60m x 20m) L espace nécessaire à cette deuxième catégorie n étant pas disponible, il serait possible d augmenter les dimensions de la carrière actuelle pour ainsi disposer d une «petite carrière réglementaire» (voir annexe). En outre, en dotant cette carrière d un éclairage adapté, la durée d activité serait prolongée en fin de journée. Les responsables du centre équestre, auditionnées en commission «sport», ont également fait part de leur souhait de couverture de cette carrière, notamment en raison de la

5 diminution du nombre d usagers à la mauvaise saison. Nous proposons d inclure cet élément dans le chiffrage pour avoir une vision la plus complète possible. d) Amélioration des accès Nous devons repenser les accès pour les usagers et éviter l envahissement des bêtes de La Gavotte (portails), les livraisons (local à foin) et l assainissement du pourtour du bâtiment. e) Remise en état et réaménagement de la ferme et de ses abords Lors de la présentation de l EM consacré à la pose de containers/vestiaires provisoires et à la modification des éclairages, il avait été question d apporter d autres aménagements visant à améliorer la salubrité et l esthétique des lieux et à optimiser les espaces. Certains d entre eux avaient alors été soustraits de cet exposé des motifs, avec la volonté de les voir présentés dans une autre délibération touchant uniquement la Ferme et ses abords. L intervention que nous vous proposons pour le centre équestre nous semble l opportunité de remettre à l ordre du jour certaines de ces améliorations qui avaient été écartées alors. Il s agit de : o la stabilisation au sable de la surface de l enclos des chevaux ; o l adaptation électrique du 1 er étage (citée plus haut) ; o la couverture des volumes de rangement existants par des bâches ; o la création de volumes de rangement (type cave), notamment pour le matériel du centre équestre. 3. Procédure administrative Au vu de l importance des travaux qui vous sont proposés, une autorisation de construire devra être demandée pour la réalisation de ce projet. 4. Annexes Estimation des coûts selon devis comparatifs. Plan de situation Plan «carrières réglementaires» 5. Conclusion Ce crédit d étude a pour but de : o Rendre les box conformes aux normes légales actuellement en vigueur ; o Valoriser ce patrimoine «agroéquestre» et assurer sa pérénité à l orée d une urbanisation importante ; o Tenir compte des besoins des usagers tout en entamant un processus de détermination des relations financières avec l association utilisatrice des lieux, sous forme de conventions notamment ; o D élaborer un projet complet, extérieurs compris, permettant l élaboration de variantes chiffrées, dans le but d obtenir les autorisations de construire et de voter un crédit d investissement sur la base des appels d offre entrés.

6 Le Conseil administratif a prévu, avec votre accord et collaboration, de mettre en œuvre ce projet et vous demande de voter ce crédit d engagement de Fr TTC selon l estimation des coûts. Ce crédit ne figure pas dans le plan annuel des investissements Il conviendra de le rajouter avec ses incidences financières. Le Conseil administratif SEE/FL septembre 2012

EXPOSE DES MOTIFS N 04-2015

EXPOSE DES MOTIFS N 04-2015 Commune de Plan -les-ouates EXPOSE DES MOTIFS N 04-2015 Message aux membres du Conseil municipal CREDIT D ETUDE POUR LA TRANSFORMATION ET LE REAMENAGEMENT DES ANCIENS VESTIAIRES CHERPINES A DESTINATION

Plus en détail

EXPOSE DES MOTIFS N 17-2015

EXPOSE DES MOTIFS N 17-2015 Commune de Plan -les-ouates EXPOSE DES MOTIFS N 17-2015 Message aux membres du Conseil municipal OBJET: EXTENSION DU RESEAU DE LA FIBRE OPTIQUE COMMUNALE CREDIT D INVESTISSEMENT Fr. 200 000.00 Plan-les-Ouates

Plus en détail

PREAVIS MUNICIPAL No 03-2014. Objet : Bâtiment Multifonctions Crédit de construction

PREAVIS MUNICIPAL No 03-2014. Objet : Bâtiment Multifonctions Crédit de construction 1188 Gimel, le 13 juin 2014 MUNICIPALITE DE GIMEL PREAVIS MUNICIPAL No 03-2014 présenté au Conseil Communal de Gimel, en sa séance du 26 juin 2014 Objet : Bâtiment Multifonctions Crédit de construction

Plus en détail

PREAVIS NO 3/2005 BÂTIMENT COMMUNAL AGRANDISSEMENT DES BUREAUX ADMINISTRATIFS ET CREATION D UN APPARTEMENT DE DEUX PIECES

PREAVIS NO 3/2005 BÂTIMENT COMMUNAL AGRANDISSEMENT DES BUREAUX ADMINISTRATIFS ET CREATION D UN APPARTEMENT DE DEUX PIECES Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Par le présent préavis, votre municipalité sollicite l octroi d un crédit de fr. 135'000. destiné à des travaux de transformations dans le bâtiment communal.

Plus en détail

le réaménagement des anciens locaux de la police et du contrôle des habitants

le réaménagement des anciens locaux de la police et du contrôle des habitants PREAVIS MUNICIPAL n 1129/2008 concernant le réaménagement des anciens locaux de la police et du contrôle des habitants Au Conseil communal de Lutry, Madame la Présidente, Mesdames et Messieurs les Conseillers

Plus en détail

EXPOSE DES MOTIFS N 93-2014

EXPOSE DES MOTIFS N 93-2014 Commune de Plan -les-ouates EXPOSE DES MOTIFS N 93-2014 Message aux membres du Conseil municipal OBJET: Crédit d engagement pour l aménagement d abris pour le stationnement des deux roues Fr. 784'000.-

Plus en détail

PREAVIS MUNICIPAL No 3-2013. Objet : Bâtiment Multifonctions - Crédit d'étude

PREAVIS MUNICIPAL No 3-2013. Objet : Bâtiment Multifonctions - Crédit d'étude 1188 Gimel, le 3 juin 2013 MUNICIPALITE DE GIMEL PREAVIS MUNICIPAL No 3-2013 présenté au Conseil Communal de Gimel, en sa séance du 24 juin 2013 Objet : Bâtiment Multifonctions - Crédit d'étude Monsieur

Plus en détail

Le château du Grand Clos devrait se vendre aux enchères publiques le mercredi 27 octobre 2010 ensuite de poursuites de créanciers saisissants.

Le château du Grand Clos devrait se vendre aux enchères publiques le mercredi 27 octobre 2010 ensuite de poursuites de créanciers saisissants. PRÉAVIS MUNICIPAL NO 37 2006-2011 Madame la Présidente, Mesdames et Messieurs les Conseillères et Conseillers, PRÉAMBULE Le château du Grand Clos devrait se vendre aux enchères publiques le mercredi 27

Plus en détail

EXPOSE DES MOTIFS N 109-2014

EXPOSE DES MOTIFS N 109-2014 Commune de Plan -les-ouates EXPOSE DES MOTIFS N 109-2014 Message aux membres du Conseil municipal OBJET: Crédit d engagement en vue de l acquisition de la parcelle N 10017, sise dans le périmètre des Cherpines

Plus en détail

MUNICIPALITE DE PAYERNE

MUNICIPALITE DE PAYERNE MUNICIPALITE DE PAYERNE Au Conseil Communal de Payerne : Préavis n 09/2015 Objet du préavis Remplacement des vestiaires du skater-hockey à La Palaz Municipalité de Payerne / Préavis n 09/2015 Page 2 /

Plus en détail

COMMUNE D HAUTERIVE CONSEIL GENERAL

COMMUNE D HAUTERIVE CONSEIL GENERAL COMMUNE D HAUTERIVE CONSEIL GENERAL RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL A L APPUI D UNE DEMANDE DE CREDIT POUR LA RENOVATION DE LA CUISINE ET DES SANITAIRES DU CLUB-HOUSE DU FC HAUTERIVE Monsieur

Plus en détail

ATELIER DES HOTELIERS. Congrès du Synhorcat 1 er décembre 2011

ATELIER DES HOTELIERS. Congrès du Synhorcat 1 er décembre 2011 ATELIER DES HOTELIERS Congrès du Synhorcat 1 er décembre 2011 EXPOSE DES TEXTES APPLICABLES E.R.P OBLIGATION REGLEMENTAIRE E.R.P - CADRE REGLEMENTAIRE ASCENSEUR ACCESSIBILITE AUX PERSONNES HANDICAPEES

Plus en détail

ELABORATION D UN DOSSIER D Ad-Ap. Laurent WORMS Gérant de Help-Erp

ELABORATION D UN DOSSIER D Ad-Ap. Laurent WORMS Gérant de Help-Erp ELABORATION D UN DOSSIER D Ad-Ap Laurent WORMS Gérant de Help-Erp ROLE D UN B.E.T. La mission d un B.E.T. est différente de la mission du bureau de contrôle (Art. L111-25 du CCH). Le B.E.T. intervient

Plus en détail

L accessibilité des hôtels, restaurants et commerces de 5 ème catégorie

L accessibilité des hôtels, restaurants et commerces de 5 ème catégorie L accessibilité des hôtels, restaurants et commerces de 5 ème catégorie Guide pratique Règlementation, recommandations et préconisations Préambule 2 Définition d un ERP: Sont considérés comme des Établissements

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Marché Public de maîtrise d oeuvre Consultation n 2015 MO 01 Objet du marché : REHABILITATION ET EXTENSION DU GYMNASE Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Procédure adaptée en application

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL 12-4605 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL concernant une demande de crédit de Fr. 70 000.- pour une étude de faisabilité relative au développement des infrastructures sportives sur le Communal

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE L ECOLE DE JOURNALISME ET DE COMMUNICATION D AIX MARSEILLE APPROUVE PAR LE CONSEIL DE L ECOLE DU 4 JUILLET 2014

REGLEMENT INTERIEUR DE L ECOLE DE JOURNALISME ET DE COMMUNICATION D AIX MARSEILLE APPROUVE PAR LE CONSEIL DE L ECOLE DU 4 JUILLET 2014 REGLEMENT INTERIEUR DE L ECOLE DE JOURNALISME ET DE COMMUNICATION D AIX MARSEILLE APPROUVE PAR LE CONSEIL DE L ECOLE DU 4 JUILLET 2014 Le règlement intérieur de l Université d Aix Marseille approuvé par

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REGION LANGUEDOC - ROUSSILLON DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Réunion du 3 février 2006 N 01.11 RENOVATION DE LA PEPINIERE D'ENTREPRISES SIMYRA Vu le Code Général des Collectivités Territoriales et notamment

Plus en détail

Avant propos: pour bien connaître les obligations qui nous concernent

Avant propos: pour bien connaître les obligations qui nous concernent Préambule La loi du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées a renforcé l obligation d aménagement des bâtiments recevant du

Plus en détail

ANNEXE "NORMES DE STATIONNEMENT"

ANNEXE NORMES DE STATIONNEMENT 20 ANNEXE "NORMES DE STATIONNEMENT" NORMES POUR LES VEHICULES AUTOMOBILES Même si les travaux ou constructions ne sont pas soumis à l obtention d une autorisation d urbanisme, les dispositions relatives

Plus en détail

sport nature équitation Centre Equestre et Poney-club Présentation de la réalisation Le bâtiment d accueil 1. Réflexion de départ.

sport nature équitation Centre Equestre et Poney-club Présentation de la réalisation Le bâtiment d accueil 1. Réflexion de départ. Créé de toutes pièces en 2001, par Yanka Nadobny et Gilles Coladon, à Nages et Solorgues (30), Kalinka est un centre équestre et un poney club où l on prend le temps de découvrir et comprendre les poneys

Plus en détail

PREAVIS MUNICIPAL n 1138/2008 concernant. Au Conseil communal de Lutry, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers communaux,

PREAVIS MUNICIPAL n 1138/2008 concernant. Au Conseil communal de Lutry, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers communaux, PREAVIS MUNICIPAL n 1138/2008 concernant les travaux généraux de réfection des chambres d hôtes de l Hôtel du Rivage et la création d un accès facilité aux personnes handicapées et à mobilité réduite Au

Plus en détail

L AMÉNAGEMENT DES LOCAUX DE TRAVAIL POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES

L AMÉNAGEMENT DES LOCAUX DE TRAVAIL POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES L AMÉNAGEMENT DES LOCAUX DE TRAVAIL POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES Gérard Dessein Ingénieur en chef Chef du Service Accessibilité et Constructions adaptées

Plus en détail

PREAVIS MUNICIPAL N 1199/2014. 1. Préambule. concernant. l achat de la parcelle N 4 379, propriété de Poste Immobilier SA, à Berne

PREAVIS MUNICIPAL N 1199/2014. 1. Préambule. concernant. l achat de la parcelle N 4 379, propriété de Poste Immobilier SA, à Berne PREAVIS MUNICIPAL N 1199/2014 concernant l achat de la parcelle N 4 379, propriété de Poste Immobilier SA, à Berne Au Conseil communal de Lutry Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers,

Plus en détail

Règlementation pour l utilisation des bâtiments communaux par les associations Commune de Montfleur

Règlementation pour l utilisation des bâtiments communaux par les associations Commune de Montfleur Règlementation pour l utilisation des bâtiments communaux par les associations Commune de Montfleur 1 1 Réglementation pour la commune de Montfleur L attribution annuelle sera faite par demande écrite

Plus en détail

CRÉDIT POUR L ACQUISITION D UN PAVILLON MODULAIRE ABRITANT DES LOCAUX POUR L IMAD, LE GIAP ET LA MQAV

CRÉDIT POUR L ACQUISITION D UN PAVILLON MODULAIRE ABRITANT DES LOCAUX POUR L IMAD, LE GIAP ET LA MQAV DA 525 14.09 CRÉDIT POUR L ACQUISITION D UN PAVILLON MODULAIRE ABRITANT DES LOCAUX POUR L IMAD, LE GIAP ET LA MQAV Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux, L Institution genevoise de maintien

Plus en détail

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à CASTRES

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à CASTRES Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à CASTRES Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, lutter contre le sentiment d insécurité, la ville de CASTRES a décidé de

Plus en détail

CHARTE DES TERRASSES DE CAFÉ OU RESTAURANT SUR LA COMMUNE DE LIMEUIL

CHARTE DES TERRASSES DE CAFÉ OU RESTAURANT SUR LA COMMUNE DE LIMEUIL CHARTE DES TERRASSES DE CAFÉ OU RESTAURANT SUR LA COMMUNE DE LIMEUIL Les terrasses sont une composante du décor urbain et elles favorisent l activité commerciale. L'objet de cette réglementation des terrasses

Plus en détail

Commune de Prangins Municipalité

Commune de Prangins Municipalité Commune de Prangins Municipalité Préavis No 53/14 au Conseil Communal Demande d'un crédit de CHF 165'000.-- TTC en vue de travaux de démolition du pavillon scolaire provisoire des Fossés et de la création

Plus en détail

MUNICIPALITE DE PAYERNE

MUNICIPALITE DE PAYERNE MUNICIPALITE DE PAYERNE Au Conseil Communal de Payerne : Préavis n 14/2015 Objet du préavis Travaux de remise en état des appartements du 1 er étage du bâtiment des Régents Municipalité de Payerne / Préavis

Plus en détail

Réunion d information ACCESSIBILITÉ. 7 octobre 2015

Réunion d information ACCESSIBILITÉ. 7 octobre 2015 Réunion d information ACCESSIBILITÉ 7 octobre 2015 A ce jour, il n y a pas de délai supplémentaire pour la mise en accessibilité des ERP. Selon la règlementation en vigueur, tous les dossiers devaient

Plus en détail

Logement, logement salubre, logement collectif, pièce d habitation, petit logement individuel

Logement, logement salubre, logement collectif, pièce d habitation, petit logement individuel Permis de INFORMATIONS GÉNÉRALES Un permis de est la décision préalable de l'autorité administrative compétente (la Commune) d'autoriser, pour les petits logements individuels et les logements collectifs,

Plus en détail

CHAPITRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N

CHAPITRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N CHAPITRE II : APPLICABLES A LA ZONE N Caractère de la zone : Il s agit d une zone naturelle et forestière protégée en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur

Plus en détail

Préavis pour la rénovation du Chalet Brûlé

Préavis pour la rénovation du Chalet Brûlé Commune de LAVEY-MORCLES Préavis de la Municipalité au Conseil communal N 08/2015 Préavis pour la rénovation du Chalet Brûlé Lavey, le 28 juillet 2015 Au Conseil communal de Lavey-Morcles, Monsieur le

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR SALLE ASSOCIATIVE DE SAINT GEORGES DU BOIS

REGLEMENT INTERIEUR SALLE ASSOCIATIVE DE SAINT GEORGES DU BOIS REGLEMENT INTERIEUR SALLE ASSOCIATIVE DE SAINT GEORGES DU BOIS TITRE I DISPOSITIONS GENERALES Article 1 Objet Le présent règlement a pour objet de déterminer les conditions dans lesquelles doit être utilisée

Plus en détail

Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier

Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier Préambule Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier Validé par le Conseil d Administration du 28 juin 2013. Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, répondre

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Mairie de BRAILLANS 9 rue de la mairie 25640 BRAILLANS 03 81 57 93 30 Email : mairie.braillans@orange.fr MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. (mise à jour du 22/09/2014)

REGLEMENT INTERIEUR. (mise à jour du 22/09/2014) UNIVERSITE MONTPELLIER 2 Sciences et Techniques REGLEMENT INTERIEUR (mise à jour du 22/09/2014) Sommaire 1. Champ d application 2. Assemblée générale, Direction de l Unité et Conseil de laboratoire 3.

Plus en détail

Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015

Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015 Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015 Compte-rendu fait par : I.MOUSQUET Présents : C.CHARRIER, architecte E.BAZZO, DGS A.DJEBARI, enseignante maternelle

Plus en détail

Le service de l éclairage public *** Présenté par Mr Kheiriddine AOMARI, Chef de Division des Equipements et Services 09 Octobre 2014

Le service de l éclairage public *** Présenté par Mr Kheiriddine AOMARI, Chef de Division des Equipements et Services 09 Octobre 2014 Royaume du Maroc Ministère de l Intérieur Direction Générale des Collectivités Locales Direction de la Planification et de l Equipement Le service de l éclairage public *** Présenté par Mr Kheiriddine

Plus en détail

LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE DEMAIN

LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE DEMAIN CONSTRUCTION RENOVATION EQUIPEMENTS PUBLICS ARCHITECTURE - SECURITE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 14 février 2010 LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE

Plus en détail

Commune d Orbe CP 32 Hôtel de Ville 1350 Orbe T +41 24 442 92 10 F +41 24 442 92 19 greffe@orbe.ch www.orbe.ch

Commune d Orbe CP 32 Hôtel de Ville 1350 Orbe T +41 24 442 92 10 F +41 24 442 92 19 greffe@orbe.ch www.orbe.ch Commune d Orbe CP 32 Hôtel de Ville 1350 Orbe T +41 24 442 92 10 F +41 24 442 92 19 greffe@orbe.ch www.orbe.ch MUNICIPALITE Au Conseil communal 1350 Orbe N/réf. 1783-1800-2045-6081 - PG/cv V/réf. Orbe,

Plus en détail

Caractéristiques des modes d hébergements équins, conséquences sur les conditions de travail

Caractéristiques des modes d hébergements équins, conséquences sur les conditions de travail Le magazine en ligne de l actualité technique et scientifique équine Caractéristiques des modes d hébergements équins, conséquences sur les conditions de travail L. Madeline (1), R. Palazon (2), M. Fourot

Plus en détail

La politique sportive municipale

La politique sportive municipale Quelques chiffres pour commencer : La politique sportive municipale La Ville consacre 7% de son budget aux Sports 22 salles de sports 7 stades - 20 terrains 1 piscine (Danielle Lesaffre) 150 agents municipaux

Plus en détail

Fiche d autoévaluation d un centre équestre CONDITIONS D'ENCADREMENT ACTIVITES

Fiche d autoévaluation d un centre équestre CONDITIONS D'ENCADREMENT ACTIVITES Fiche d autoévaluation d un centre équestre Date : Dénomination de l'établissement : Si le centre équestre est administré par une association : Les statuts sont-ils en conformité avec les activités proposées

Plus en détail

DELIBERATION N 2015-53 DU 20 MAI 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DE LA

DELIBERATION N 2015-53 DU 20 MAI 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DE LA DELIBERATION N 2015-53 DU 20 MAI 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DE LA MODIFICATION DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES

Plus en détail

PRE AVIS DE LA MUNICIP ALITE AU CONSEIL COMMUNAL

PRE AVIS DE LA MUNICIP ALITE AU CONSEIL COMMUNAL PRE AVIS DE LA MUNICIP ALITE AU CONSEIL COMMUNAL N 54/12.11 DEMANDE D'UN CREDIT DE CHF 170 000.00 POUR L AMENAGEMENT DU CIMETIERE DU MOLLIAU Infrastructure, énergies et espaces publics Préavis présenté

Plus en détail

VILLE D ESSEY-LES-NANCY REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS

VILLE D ESSEY-LES-NANCY REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS VILLE D ESSEY-LES-NANCY REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS Séance du 19 septembre 2012 OBJET : Convention de partenariat avec la DDFIP Rapporteur : Mme MERCIER Délibération

Plus en détail

LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS

LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS MINISTERE DES TRAVAUX PUBLICS MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS RESTAURANT SCOLAIRE ET HALL DE SPORTS CONFERENCE DE PRESSE 20 mai

Plus en détail

PRÉAVIS N 53 AU CONSEIL COMMUNAL

PRÉAVIS N 53 AU CONSEIL COMMUNAL PRÉAVIS N 53 AU CONSEIL COMMUNAL Patrimoine immobilier communal Demande d un crédit de CHF 892 000.- TTC pour l établissement d une expertise technique systématique Délégué municipal : M. Claude Uldry

Plus en détail

ETUDES D ASSAINISSEMENT

ETUDES D ASSAINISSEMENT REFFOUH Abdelhafid Chef de division des études Direction de l Eau et de l Assainissement Direction Générale des Collectivités Locales Ministère de l Intérieur 10/12/2009 1 ETUDES D ASSAINISSEMENT Etudes

Plus en détail

Figure 1 : construction modulaire provisoire de type ALHO

Figure 1 : construction modulaire provisoire de type ALHO République et Canton de Neuchâtel COMMUNE DE L A T E NE Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant une demande de crédit de 515 000 francs pour l'achat d'une construction modulaire provisoire

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

REGLEMENT COMMUNAL A CHARGE DES OCCUPANTS DES LOCAUX DES BIENS COMMUNAUX

REGLEMENT COMMUNAL A CHARGE DES OCCUPANTS DES LOCAUX DES BIENS COMMUNAUX REGLEMENT COMMUNAL A CHARGE DES OCCUPANTS DES LOCAUX DES BIENS COMMUNAUX Article 1. Il est établi, à partir du 1 er mai 2013 pour un terme expirant le 31 décembre 2018, un règlement-tarif à charge des

Plus en détail

MUNICIPALITE DE PAYERNE

MUNICIPALITE DE PAYERNE MUNICIPALITE DE PAYERNE Au Conseil Communal de Payerne : Préavis n 04/2012 Objet du préavis Remplacement de fenêtres, assainissement de l installation de chauffage et divers travaux d entretien au bâtiment

Plus en détail

Charte de qualité Séminaires résidentiels

Charte de qualité Séminaires résidentiels Charte de qualité Séminaires résidentiels Eligibilité au Club Finistère Affaires Contact : Françoise Canévet «Finistère Tourisme» Agence de Développement Touristique 02 98 76 23 23 francoise.canevet@finisteretourisme.com

Plus en détail

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève SOIXANTE-SEPTIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A67/52 Point 23.2 de l ordre du jour provisoire 6 mai 2014 Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève Rapport du Directeur

Plus en détail

Un budget 2015 équilibré avec une reprise en main du patrimoine immobilier, mais un avenir suspendu au programme d assainissement de l Etat

Un budget 2015 équilibré avec une reprise en main du patrimoine immobilier, mais un avenir suspendu au programme d assainissement de l Etat COMMUNE DE VAL-DE-RUZ Information aux médias Un budget 2015 équilibré avec une reprise en main du patrimoine immobilier, mais un Le compte de résultat du budget 2015 de la Commune de Val-de-Ruz boucle

Plus en détail

EXPOSE DES MOTIFS N 121-2011

EXPOSE DES MOTIFS N 121-2011 Commune de Plan lesouates EXPOSE DES MOTIFS N 1212011 Message aux membres du Conseil municipal OBJET: Acquisition de véhicules, machines et agrégats III CREDIT D ENGAGEMENT Fr. 400 000.00 PlanlesOuates

Plus en détail

Règlement du Sport Poney (RSP)

Règlement du Sport Poney (RSP) (RSP) Edition 2011 Etat 01.01.2015 Modifications ordinaires au 01.01.2015 en rouge Table des matières Contenu 1 Généralités... 4 1.1 Bases et champ d application... 4 1.2 Caractère obligatoire et subordination...

Plus en détail

L accessibilité des commerces et des services de proximité (classés en 5 e catégorie au sens du règlement de sécurité)

L accessibilité des commerces et des services de proximité (classés en 5 e catégorie au sens du règlement de sécurité) L accessibilité des commerces et des services de proximité (classés en 5 e catégorie au sens du règlement de sécurité) La loi du 11 février 2005 exprime le principe «d accès à tout pour tous» qui implique

Plus en détail

Schéma Directeur Accessibilité

Schéma Directeur Accessibilité Schéma Directeur Des services régionaux de transport de voyageurs - Deuxième concertation en Gironde - Contenu de la présentation Rappel des étapes antérieures sur le réseau ferroviaire (Maillage, référentiel

Plus en détail

COMMUNE D AVENCHES. Législature 2011-2016. Préavis municipal n 35 au Conseil communal

COMMUNE D AVENCHES. Législature 2011-2016. Préavis municipal n 35 au Conseil communal COMMUNE D AVENCHES Municipalité Législature 2011-2016 Préavis municipal n 35 au Conseil communal «Gestion des archives de la commune d Avenches» Approuvé en séance de Municipalité le 27 août 2012 1 Monsieur

Plus en détail

Préavis n 15/14 au Conseil communal

Préavis n 15/14 au Conseil communal COMMUNE D AUBONNE Municipalité Préavis n 15/14 au Conseil communal Travaux de mise à jour des bâtiments rue de l'industrie 8 et 10 Délégué municipal : - M. Michel Crottaz, municipal Aubonne, le 21 octobre

Plus en détail

Rue de la Tour-de-Boël 7 / Rénovation de l immeuble PR - 903

Rue de la Tour-de-Boël 7 / Rénovation de l immeuble PR - 903 Rue de la Tour-de-Boël 7 / Rénovation de l immeuble PR - 903 Mandataire : G.M. Architectes Associés SA Place de Jargonnant 5 1207 Genève DEPARTEMENT DES CONSTRUCTIONS ET DE L AMENAGEMENT. SERVICE D ARCHITECTURE

Plus en détail

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale - nombre de ressources (ETP) mutualisées Exemples d indicateurs de résultat - couverture des besoins en services par type de handicap - couverture des besoins et répartition des places d hébergement -

Plus en détail

EQUIP SPORT 2015 Programme d investissements dans les équipements sportifs bisontins

EQUIP SPORT 2015 Programme d investissements dans les équipements sportifs bisontins Dossier de presse EQUIP SPORT 2015 Programme d investissements dans les équipements sportifs bisontins Contacts VILLE DE BESANÇON Directeur de Cabinet Thierry MORTON 03.81.61.50.21 Directeur de Cabinet

Plus en détail

Classe aquatique mobile

Classe aquatique mobile Classe aquatique mobile Ecole de natation itinérante «La piscine itinérante n est pas seulement une «solution» pour résoudre le problème de l éducation aquatique dans les régions dépourvues d infrastructures

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 493 RÈGLEMENT CONSTITUANT LE SITE DU PATRIMOINE DE L ÉGLISE SAINTE- JEANNE-DE-CHANTAL

RÈGLEMENT NUMÉRO 493 RÈGLEMENT CONSTITUANT LE SITE DU PATRIMOINE DE L ÉGLISE SAINTE- JEANNE-DE-CHANTAL RÈGLEMENT NUMÉRO 493 RÈGLEMENT CONSTITUANT LE SITE DU PATRIMOINE DE L ÉGLISE SAINTE- JEANNE-DE-CHANTAL AVIS DE MOTION : - résolution 2012-04-90 ADOPTION DU RÈGLEMENT : - résolution 2012-07-192 ENTRÉE EN

Plus en détail

ST-URSANNE REAMENAGEMENT DE LA VIEILLE VILLE

ST-URSANNE REAMENAGEMENT DE LA VIEILLE VILLE Commune de Clos du Doubs ST-URSANNE REAMENAGEMENT DE LA VIEILLE VILLE Assemblée communale Jeudi 11 décembre 2014 HISTORIQUE 11.06.13 présentation du projet à la population 18.09.13 avis de principe du

Plus en détail

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER ANNEXE DU REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 88 Validé par le Comité Directeur du 5 Novembre 2005 Adopté par l Assemblée Générale du 18 mars 2006

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (CCTP) MARCHE DE FOURNITURES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (CCTP) MARCHE DE FOURNITURES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (CCTP) MARCHE DE FOURNITURES FOURNITURE ET MISE EN PLACE D INFRASTRUCUTURES TELEPHONIQUES ET INFORMATIQUES Pouvoir adjudicateur : COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS

Plus en détail

LOI n 2014-288 du 5 mars 2014 «relative à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie sociale» : les impacts (2)

LOI n 2014-288 du 5 mars 2014 «relative à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie sociale» : les impacts (2) LOI n 2014-288 du 5 mars 2014 «relative à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie sociale» : les impacts (2) Le Parlement a adopté, le jeudi 27 février, une loi dont l article 30 procède

Plus en détail

COMMISSION D ATTRIBUTION DES LOGEMENTS DE VOSGELIS REGLEMENT INTERIEUR DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 MAI 2011

COMMISSION D ATTRIBUTION DES LOGEMENTS DE VOSGELIS REGLEMENT INTERIEUR DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 MAI 2011 COMMISSION D ATTRIBUTION DES LOGEMENTS DE VOSGELIS REGLEMENT INTERIEUR DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 MAI 2011 1/ OBJET Le présent règlement a pour objet de préciser les règles d organisation

Plus en détail

RAPPORT DE L ARCHITECTE

RAPPORT DE L ARCHITECTE REPUBLIQUE TUNISIENNE GOUVERNORAT DE NABEUL COMMUNE DE HAMMAMET ETAT DES LIEUX DU LOTISSEMENT «DIAR HAMMAMET» PROMOTEUR : SYNDIC CITE «DIAR HAMMAMET» RAPPORT DE L ARCHITECTE MARS 2012 1/14 SOMMAIRE PRESENTATION

Plus en détail

accessibilité > Les établissements recevant du public > Les installations ouvertes au public

accessibilité > Les établissements recevant du public > Les installations ouvertes au public accessibilité l essentiel > Les établissements recevant du public > Les installations ouvertes au public Loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE POUR LES ERP

NOTICE DE SECURITE POUR LES ERP Le Service Départemental d Incendie et de Secours Préfecture du Gers NOTICE DE SECURITE POUR LES ERP GERS (En complément du dossier grand rassemblement) Objet de la démarche : Cette notice descriptive

Plus en détail

Article 4 : Responsabilités - Sanctions... 5... 5 Respect du présent règlement... 5 Sanctions... 5 Exécution du présent règlement...

Article 4 : Responsabilités - Sanctions... 5... 5 Respect du présent règlement... 5 Sanctions... 5 Exécution du présent règlement... RÈGLEMENT DU COMPLEXE SPORTIF INTERCOMMUNAL DU GOUERCH Le Gouerch Complexe sportif Préambule : Le présent règlement a pour objet de fixer les règles de fonctionnement et les conditions d accès au complexe

Plus en détail

CONSEIL GÉNÉRAL RAPPORT CONSEIL COMMUNAL CONSEIL GÉNÉRAL. Législature 2012-2016 16 ème séance 1. INTRODUCTION

CONSEIL GÉNÉRAL RAPPORT CONSEIL COMMUNAL CONSEIL GÉNÉRAL. Législature 2012-2016 16 ème séance 1. INTRODUCTION CONSEIL GÉNÉRAL Législature 2012-2016 16 ème séance TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION 1 2. HISTORIQUE 2 3. ÉTAT GÉNÉRAL DES INFRASTRUCTURES EXISTANTES 2-3 4. PROJET 3 5. COÛTS ESTIMATIFS 4 6. CONCLUSION

Plus en détail

VERS UNE ACCESSIBILITÉ. généralisée. Accès à tout pour tous

VERS UNE ACCESSIBILITÉ. généralisée. Accès à tout pour tous VERS UNE ACCESSIBILITÉ généralisée Accès à tout pour tous La loi handicap du 11 février 2005 précise que les conditions d accès des personnes handicapées dans les E.R.P.* doivent être les mêmes que celles

Plus en détail

ACCESSIBILITE DANS LES ERP

ACCESSIBILITE DANS LES ERP ACCESSIBILITE DANS LES ERP SOMMAIRE 1 La législation SOMMAIRE 2 Règles générales applicables aux ERP existants 3 Les possibilités de dérogation 1ère partie La législation Accessibilité: le principe La

Plus en détail

COMMUNE D AVENCHES. Législature 2011-2016. Préavis municipal n 92 au Conseil communal

COMMUNE D AVENCHES. Législature 2011-2016. Préavis municipal n 92 au Conseil communal COMMUNE D AVENCHES Municipalité Législature 2011-2016 Préavis municipal n 92 au Conseil communal «Projet de rénovation du bâtiment de l Hôtel de Ville Choix des variantes» Approuvé en séance de Municipalité

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR Ecole de Loisir et de Compétition

REGLEMENT INTERIEUR Ecole de Loisir et de Compétition REGLEMENT INTERIEUR Ecole de Loisir et de Compétition Préambule : le centre équestre est dédié à la pratique d activités sportives. Même si les chevaux sont aussi les meilleurs amis de l homme, leur comportement

Plus en détail

Etude d éclairement naturel

Etude d éclairement naturel Etude d éclairement naturel Maison en ligne HALLEY LEXELL Sommaire 1 Cadre de l étude 2 Valoriser les espaces de vie par la lumière naturelle - Analyse d éclairement naturel du modèle existant - Propositions

Plus en détail

Vu l article 65 de la Loi sur les compétences municipales (L.R.Q., chapitre C-47.1);

Vu l article 65 de la Loi sur les compétences municipales (L.R.Q., chapitre C-47.1); VILLE DE MONTRÉAL RÈGLEMENT RCG 08-035 RÈGLEMENT PRÉVOYANT CERTAINES MESURES RELATIVES AUX ALARMES-INCENDIES NON FONDÉES EN VUE D AMÉLIORER LA PRÉVENTION DES INCENDIES ET LA SÉCURITÉ PUBLIQUE Vu l article

Plus en détail

CCI NANTES ST-NAZAIRE. vers une. accessibilité. généralisée. Accès à tout pour tous

CCI NANTES ST-NAZAIRE. vers une. accessibilité. généralisée. Accès à tout pour tous CCI NANTES ST-NAZAIRE vers une accessibilité généralisée Accès à tout pour tous La loi handicap du 11 février 2005 précise que les conditions d accès des personnes handicapées dans les E.R.P.* doivent

Plus en détail

MUNICIPALITÉ D'ÉCUBLENS/VD PRÉAVIS No 5/2009. Hôtel de Ville du Motty Transformations intérieures Demande de crédit

MUNICIPALITÉ D'ÉCUBLENS/VD PRÉAVIS No 5/2009. Hôtel de Ville du Motty Transformations intérieures Demande de crédit MUNICIPALITÉ D'ÉCUBLENS/VD PRÉAVIS No 5/2009 Hôtel de Ville du Motty Transformations intérieures Demande de crédit AU CONSEIL COMMUNAL D'ÉCUBLENS/VD Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers,

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ VERS UNE. Accès à tout pour tous. généralisée

ACCESSIBILITÉ VERS UNE. Accès à tout pour tous. généralisée PRÉFET DE LA SARTHE Direction Départementale des Territoires de la Sarthe Sous-Commission Départementale d Accessibilité VERS UNE ACCESSIBILITÉ généralisée Accès à tout pour tous La loi handicap du 11

Plus en détail

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 JUILLET 2005 SUR LE TELETRAVAIL

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 JUILLET 2005 SUR LE TELETRAVAIL ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 JUILLET 2005 SUR LE TELETRAVAIL Préambule Les partenaires sociaux européens, UNICE, UEAPME et CEEP d une part, et CES (et le comité de liaison EUROCADRES/CEC) d

Plus en détail

Chaque location fait l objet d un contrat établi par la Mairie sur la base d une requête écrite du locataire.

Chaque location fait l objet d un contrat établi par la Mairie sur la base d une requête écrite du locataire. Règlement des salles de réunions et autres locaux communaux, adopté par le Conseil administratif de Chêne-Bougeries en application de ses compétences découlant de l article 48, lettres a) et v), de la

Plus en détail

COMMUNE D ECUBLENS/VD M U N I C I P A L I T E

COMMUNE D ECUBLENS/VD M U N I C I P A L I T E COMMUNE D ECUBLENS/VD M U N I C I P A L I T E AU CONSEIL COMMUNAL Préavis n 2015/05 Réaménagement routier du chemin du Bochet Demande de crédit de construction Séance de la commission ad hoc, le jeudi

Plus en détail

F I C H E T E C H N I Q U E N 2 0 1 0 / 2. Préconisations pour la mise en place de panneaux photovoltaïques

F I C H E T E C H N I Q U E N 2 0 1 0 / 2. Préconisations pour la mise en place de panneaux photovoltaïques F I C H E T E C H N I Q U E N 2 0 1 0 / 2 Préconisations pour la mise en place de panneaux Service PréveNTiON edition mars 2010 En l absence de réglementation applicable à l installation de panneaux,

Plus en détail

Décisions de la Commission cantonale (BE) pour la protection des animaux applicables dès 2010

Décisions de la Commission cantonale (BE) pour la protection des animaux applicables dès 2010 Décisions de la Commission cantonale (BE) pour la protection des animaux applicables dès 2010 Sommaire Détention prolongée d animaux domestiques en plein air... 2 Élevage et détention d animaux à titre

Plus en détail

RAPPORT AU CONSEIL COMMUNAL D'YVERDON-LES-BAINS. concernant

RAPPORT AU CONSEIL COMMUNAL D'YVERDON-LES-BAINS. concernant Municipalité 03 mars 2008 MW RAPPORT AU CONSEIL COMMUNAL D'YVERDON-LES-BAINS concernant PR08.04PR une man crédit d'investissement fr. 1 000'000.- pour entreprendre les travaux la 4 e étape du plan décennal

Plus en détail

ATTENDU QUE l article 960.1 du Code municipal du Québec, un règlement de cette nature doit indiquer :

ATTENDU QUE l article 960.1 du Code municipal du Québec, un règlement de cette nature doit indiquer : CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC DU HAUT SAINT FRANÇOIS MUNICIPALITÉ DU CANTON DE HAMPDEN RÈGLEMENT NUMÉRO 110-34 DÉCRÉTANT LA DÉLÉGATION DE COMPÉTENCE DE LA PART DU CONSEIL À LA DIRECTRICE GÉNÉRALE / SECRÉTAIRE

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (Code de la construction et de l habitation Art. R123 à R123.55 arrêté du 22 juin 1990) S agissant d une opération en site existant, en application

Plus en détail

BP 2015. Les équipements technologiques de l'administration. Mme Calais, Rapporteur de la commission «Finances, administration générale et économie»

BP 2015. Les équipements technologiques de l'administration. Mme Calais, Rapporteur de la commission «Finances, administration générale et économie» Direction Informatique et Réseaux Direction 27DEPARTEMENT DES VOSGES Extrait des délibérations du Conseil général Réunion du 19 janvier 2015 BP 2015 Les équipements technologiques de l'administration Mme

Plus en détail

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION Projet de règlement no. 1 : Règlement sur les stationnements et la mobilité urbaine PRÉSENTATION Présenté par Madame Marie-Ève Dostie, membre du comité exécutif,

Plus en détail

Commune de Saint Antonin de Lacalm

Commune de Saint Antonin de Lacalm AMENAGEMENT D'UNE MAIRIE PROGRAMME Commune de Saint Antonin de Lacalm - Le Bourg - 81120 SAINT ANTONIN DE LACALM Tél : 05 63 55 55 78 - Fax : 05 63 55 69 47 - Courriel : mairie.stantonindelacalm@e-kiwi.fr

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme Mode d emploi Ville de Mâcon Direction du Développement et de l Urbanisme Le PLU : mode d emploi Le dossier du P.L.U. est composé de 5 pièces. Il est disponible et consultable à

Plus en détail