EXPOSE DES MOTIFS N

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EXPOSE DES MOTIFS N 43-2012"

Transcription

1 Commune de Plan lesouates EXPOSE DES MOTIFS N Message aux membres du Conseil municipal OBJET: CREDIT D ETUDE POUR POUR LA MISE AUX NORMES FEDERALES DES BOX ET LE REAMENAGEMENT DU CENTRE EQUESTRE DES CHERPINES A PLANLESOUATES CREDIT D ETUDE Fr Service de l environnement et des espaces verts PlanlesOuates septembre 2012

2 CREDIT D ETUDE POUR LA MISE AUX NORMES FEDERALES DES BOX ET L AMENAGEMENT DU CENTRE EQUESTRE DES CHERPINES A PLANLESOUATES C R E D I T D ETUDE E X P L I C A T I O N S C O M P L E M E N T A I R E S 1. Préambule Dès le mois d août 2013 entrent en force les nouvelles normes édictées par l Office vétérinaire fédéral (OVF) en matière d accueil des chevaux et des poneys. Or, les installations abritant le centre équestre de PlanlesOuates ne répondent malheureusement plus à ces normes. La commune souhaite conserver ce patrimoine et son affectation aux sports équestres, telle qu elle existe aujourd hui. A ces fins, elle entend d une part adapter la Ferme des Cherpines à ces nouvelles exigences et d autre part répondre aux besoins du Centre équestre, lui permettant de développer les activités proposées aux cavaliers, jeunes et moins jeunes, ainsi qu aux personnes handicapées bénéficiant de séances d hypothérapie. Historique En 2008, un membre sympathisant, cavalier et architecte de son état avait, à la demande de la gérante, conçu un projet de construction d un nouveau «Manège des Cherpines». Outre l investissement conséquent qu une telle construction représentait, un peu plus de 4 millions et demi, le projet tel qu imaginé est incompatible avec le développement du futur quartier des Cherpines. Dès lors que la commune souhaite conserver, voire développer les activités équestres, elle saisit l opportunité de cette indispensable mise aux nouvelles normes pour apporter des aménagements suceptibles d améliorer également les conditions d accueil des usagers. D autres aménagements portent sur les points qui avaient été retirés par le Conseil municipal, de l exposé des motifs EM relatif à la pose de containers/vestiaires provisoires et à la modification des éclairages aux Cherpines. Généralités et objectifs du projet Afin de répondre aux nouvelles normes fédérales, ainsi qu au développement ou à la remise en état des infrastructures, un réaménagement des espaces de la Ferme est donc

3 nécessaire. L étude qui vous est demandée permettra de chiffrer les éléments suivants, que vous retiendrez ou non pour le crédit d engagement : Propositions de réaménagement des volumes intérieurs de la ferme : o Remplacement des box existants trop exigus par deux nouvelles rangées de box conformes à la nouvelle législation, création d une sellerie. o Création d un espace d accueil pour les cavaliers, élèves du centre et leurs accompagnateurs (buvette, wc, wc handicapés, salle de réunion). o Création de volumes de rangement (type cave), notamment pour le matériel du centre équestre. o Couverture des volumes de rangement existants par des bâches. o Adaptation électrique au 1 er étage de la ferme Propositions de réaménagments extérieurs : o Amélioration des accès. o Redimensionnement, couverture et éclairage de la carrière. o Stabilisation au sable de la surface de l enclos des chevaux. La Ferme, très beau bâtiment au demeurant, n est pas un monument «classé» et nous ne sommes que peu limités dans les aménagements potentiels. 2. Explications techniques a) Mise aux normes des box Les nouvelles dimensions légales varient quelque peu selon qu il s agisse de nouvelles constructions ou de modifications d infrastructures existantes, auquel cas, ces normes sont un peu moins exigeantes. Elles varient également en fonction de la taille des animaux qui y séjournent. Actuellement, seuls 2 box pourraient répondre aux exigence de l OVF, avec 7,35m 2. Les box ont pratiquement tous des surfaces différentes variant entre 3,45m 2 et 5m 2 Pour les écuries existant au 1 er applicables : septembre 2008, les dimensions suivantes sont Hauteur au garrot en cm. Surface minimale en m2. Hauteur minimale en m. < > 175 5, ,5 1,8 1,9 2 2,2 2,2 2,2 Source : Office vétérinaire fédéral (OVF) Informations spécifiques protection des animaux N o 11.3_(1) Avril 2009 Exigences minimales auxquelles doivent satisfaire les box pour chevaux

4 L objectif est donc d optimiser l espace disponible pour définir différentes variantes de box de dimensions différentes. b) Aménagement du centre équestre Depuis plusieurs années, la responsable du centre équestre appelle de ses vœux la création d un espace d accueil des cavaliers, des élèves et des personnes qui les accompagnent, de wc, de vestiaires et d un bureau proche de son lieu d activité, ainsi que d une sellerie permettant de ranger et protéger l encombrant matériel nécessaire à la pratique de l équitation. Ces aménagements sont prévus à l intérieur de la Ferme, sans incidence sur son aspect extérieur. Leur création permettrait d une part d améliorer le confort, aujourd hui fort sommaire, et d autre part d assumer l administration du centre tout en ayant un œil sur les mouvements autour de la Ferme et sur les animaux. A ce jour, ces aménagements sont estimés comme suit : Espace buvette destiné à l accueil des cavaliers et du public 40m 2 équipé de tables, chaises, coin cuisine et wc Bureau permettant une visibilité sur l entrée de la Ferme 12m 2 Espace sellerie pour l entreposage du matériel 20m 2 Total 72m 2 Pour le cas où une partie de ces locaux serait envisagée à l étage, il conviendrait de prévoir un dispositif permettant l accès aux personnes à mobilité réduite qui pratiquent régulièrement l hypothérapie. Le réseau et l armoire électriques devront être modifiés et mis aux normes actuelles, de même que les normes de sécurité (incendie, sorties de secours, etc.) 2 vestiaires (hommesfemmes) avec wc et douches (les 2 vestiaires situés derrière la buvette, utilisés actuellement par les clubs de football, rugby et foot US, pourront être mis à disposition du centre équestre). c) Redimensionnement et éclairage de la carrière La carrière actuelle est divisée en deux parties de par une qualité de revêtement différente et ne correspond pas aux besoins des cavaliers. Il existe deux types de carrières «réglementaires» : 1) Petite carrière (40m x 20m) 2) Grande carrière (dite olympique 60m x 20m) L espace nécessaire à cette deuxième catégorie n étant pas disponible, il serait possible d augmenter les dimensions de la carrière actuelle pour ainsi disposer d une «petite carrière réglementaire» (voir annexe). En outre, en dotant cette carrière d un éclairage adapté, la durée d activité serait prolongée en fin de journée. Les responsables du centre équestre, auditionnées en commission «sport», ont également fait part de leur souhait de couverture de cette carrière, notamment en raison de la

5 diminution du nombre d usagers à la mauvaise saison. Nous proposons d inclure cet élément dans le chiffrage pour avoir une vision la plus complète possible. d) Amélioration des accès Nous devons repenser les accès pour les usagers et éviter l envahissement des bêtes de La Gavotte (portails), les livraisons (local à foin) et l assainissement du pourtour du bâtiment. e) Remise en état et réaménagement de la ferme et de ses abords Lors de la présentation de l EM consacré à la pose de containers/vestiaires provisoires et à la modification des éclairages, il avait été question d apporter d autres aménagements visant à améliorer la salubrité et l esthétique des lieux et à optimiser les espaces. Certains d entre eux avaient alors été soustraits de cet exposé des motifs, avec la volonté de les voir présentés dans une autre délibération touchant uniquement la Ferme et ses abords. L intervention que nous vous proposons pour le centre équestre nous semble l opportunité de remettre à l ordre du jour certaines de ces améliorations qui avaient été écartées alors. Il s agit de : o la stabilisation au sable de la surface de l enclos des chevaux ; o l adaptation électrique du 1 er étage (citée plus haut) ; o la couverture des volumes de rangement existants par des bâches ; o la création de volumes de rangement (type cave), notamment pour le matériel du centre équestre. 3. Procédure administrative Au vu de l importance des travaux qui vous sont proposés, une autorisation de construire devra être demandée pour la réalisation de ce projet. 4. Annexes Estimation des coûts selon devis comparatifs. Plan de situation Plan «carrières réglementaires» 5. Conclusion Ce crédit d étude a pour but de : o Rendre les box conformes aux normes légales actuellement en vigueur ; o Valoriser ce patrimoine «agroéquestre» et assurer sa pérénité à l orée d une urbanisation importante ; o Tenir compte des besoins des usagers tout en entamant un processus de détermination des relations financières avec l association utilisatrice des lieux, sous forme de conventions notamment ; o D élaborer un projet complet, extérieurs compris, permettant l élaboration de variantes chiffrées, dans le but d obtenir les autorisations de construire et de voter un crédit d investissement sur la base des appels d offre entrés.

6 Le Conseil administratif a prévu, avec votre accord et collaboration, de mettre en œuvre ce projet et vous demande de voter ce crédit d engagement de Fr TTC selon l estimation des coûts. Ce crédit ne figure pas dans le plan annuel des investissements Il conviendra de le rajouter avec ses incidences financières. Le Conseil administratif SEE/FL septembre 2012

EXPOSE DES MOTIFS N 04-2015

EXPOSE DES MOTIFS N 04-2015 Commune de Plan -les-ouates EXPOSE DES MOTIFS N 04-2015 Message aux membres du Conseil municipal CREDIT D ETUDE POUR LA TRANSFORMATION ET LE REAMENAGEMENT DES ANCIENS VESTIAIRES CHERPINES A DESTINATION

Plus en détail

EXPOSE DES MOTIFS N 17-2015

EXPOSE DES MOTIFS N 17-2015 Commune de Plan -les-ouates EXPOSE DES MOTIFS N 17-2015 Message aux membres du Conseil municipal OBJET: EXTENSION DU RESEAU DE LA FIBRE OPTIQUE COMMUNALE CREDIT D INVESTISSEMENT Fr. 200 000.00 Plan-les-Ouates

Plus en détail

MUNICIPALITE DE PAYERNE

MUNICIPALITE DE PAYERNE MUNICIPALITE DE PAYERNE Au Conseil Communal de Payerne : Préavis n 09/2015 Objet du préavis Remplacement des vestiaires du skater-hockey à La Palaz Municipalité de Payerne / Préavis n 09/2015 Page 2 /

Plus en détail

PREAVIS NO 3/2005 BÂTIMENT COMMUNAL AGRANDISSEMENT DES BUREAUX ADMINISTRATIFS ET CREATION D UN APPARTEMENT DE DEUX PIECES

PREAVIS NO 3/2005 BÂTIMENT COMMUNAL AGRANDISSEMENT DES BUREAUX ADMINISTRATIFS ET CREATION D UN APPARTEMENT DE DEUX PIECES Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Par le présent préavis, votre municipalité sollicite l octroi d un crédit de fr. 135'000. destiné à des travaux de transformations dans le bâtiment communal.

Plus en détail

PREAVIS MUNICIPAL No 03-2014. Objet : Bâtiment Multifonctions Crédit de construction

PREAVIS MUNICIPAL No 03-2014. Objet : Bâtiment Multifonctions Crédit de construction 1188 Gimel, le 13 juin 2014 MUNICIPALITE DE GIMEL PREAVIS MUNICIPAL No 03-2014 présenté au Conseil Communal de Gimel, en sa séance du 26 juin 2014 Objet : Bâtiment Multifonctions Crédit de construction

Plus en détail

EXPOSE DES MOTIFS N 109-2014

EXPOSE DES MOTIFS N 109-2014 Commune de Plan -les-ouates EXPOSE DES MOTIFS N 109-2014 Message aux membres du Conseil municipal OBJET: Crédit d engagement en vue de l acquisition de la parcelle N 10017, sise dans le périmètre des Cherpines

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICE

MARCHE PUBLIC DE SERVICE MARCHE PUBLIC DE SERVICE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) POUVOIR ADJUDICATEUR DEPARTEMENT DE LA CHARENTE OBJET DE LA CONSULTATION RÉALISATION D UNE MISSION DE DIAGNOSTIC SUR L ACCESSIBILITÉ

Plus en détail

CHAPITRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N

CHAPITRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N CHAPITRE II : APPLICABLES A LA ZONE N Caractère de la zone : Il s agit d une zone naturelle et forestière protégée en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur

Plus en détail

Le château du Grand Clos devrait se vendre aux enchères publiques le mercredi 27 octobre 2010 ensuite de poursuites de créanciers saisissants.

Le château du Grand Clos devrait se vendre aux enchères publiques le mercredi 27 octobre 2010 ensuite de poursuites de créanciers saisissants. PRÉAVIS MUNICIPAL NO 37 2006-2011 Madame la Présidente, Mesdames et Messieurs les Conseillères et Conseillers, PRÉAMBULE Le château du Grand Clos devrait se vendre aux enchères publiques le mercredi 27

Plus en détail

Avant propos: pour bien connaître les obligations qui nous concernent

Avant propos: pour bien connaître les obligations qui nous concernent Préambule La loi du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées a renforcé l obligation d aménagement des bâtiments recevant du

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL 12-4605 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL concernant une demande de crédit de Fr. 70 000.- pour une étude de faisabilité relative au développement des infrastructures sportives sur le Communal

Plus en détail

ELABORATION D UN DOSSIER D Ad-Ap. Laurent WORMS Gérant de Help-Erp

ELABORATION D UN DOSSIER D Ad-Ap. Laurent WORMS Gérant de Help-Erp ELABORATION D UN DOSSIER D Ad-Ap Laurent WORMS Gérant de Help-Erp ROLE D UN B.E.T. La mission d un B.E.T. est différente de la mission du bureau de contrôle (Art. L111-25 du CCH). Le B.E.T. intervient

Plus en détail

COMMUNE D HAUTERIVE CONSEIL GENERAL

COMMUNE D HAUTERIVE CONSEIL GENERAL COMMUNE D HAUTERIVE CONSEIL GENERAL RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL A L APPUI D UNE DEMANDE DE CREDIT POUR LA RENOVATION DE LA CUISINE ET DES SANITAIRES DU CLUB-HOUSE DU FC HAUTERIVE Monsieur

Plus en détail

Commune de Prangins Municipalité

Commune de Prangins Municipalité Commune de Prangins Municipalité Préavis No 53/14 au Conseil Communal Demande d'un crédit de CHF 165'000.-- TTC en vue de travaux de démolition du pavillon scolaire provisoire des Fossés et de la création

Plus en détail

PREAVIS MUNICIPAL No 3-2013. Objet : Bâtiment Multifonctions - Crédit d'étude

PREAVIS MUNICIPAL No 3-2013. Objet : Bâtiment Multifonctions - Crédit d'étude 1188 Gimel, le 3 juin 2013 MUNICIPALITE DE GIMEL PREAVIS MUNICIPAL No 3-2013 présenté au Conseil Communal de Gimel, en sa séance du 24 juin 2013 Objet : Bâtiment Multifonctions - Crédit d'étude Monsieur

Plus en détail

EXPOSE DES MOTIFS N 93-2014

EXPOSE DES MOTIFS N 93-2014 Commune de Plan -les-ouates EXPOSE DES MOTIFS N 93-2014 Message aux membres du Conseil municipal OBJET: Crédit d engagement pour l aménagement d abris pour le stationnement des deux roues Fr. 784'000.-

Plus en détail

COMMUNE D AVENCHES. Législature 2011-2016. Préavis municipal n 92 au Conseil communal

COMMUNE D AVENCHES. Législature 2011-2016. Préavis municipal n 92 au Conseil communal COMMUNE D AVENCHES Municipalité Législature 2011-2016 Préavis municipal n 92 au Conseil communal «Projet de rénovation du bâtiment de l Hôtel de Ville Choix des variantes» Approuvé en séance de Municipalité

Plus en détail

Préavis pour la rénovation du Chalet Brûlé

Préavis pour la rénovation du Chalet Brûlé Commune de LAVEY-MORCLES Préavis de la Municipalité au Conseil communal N 08/2015 Préavis pour la rénovation du Chalet Brûlé Lavey, le 28 juillet 2015 Au Conseil communal de Lavey-Morcles, Monsieur le

Plus en détail

MISE EN ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) Juin 2014

MISE EN ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) Juin 2014 MISE EN ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) Juin 2014 Pour vous accompagner dans la mise en accessibilité de votre commerce la CCI Indre vous propose 2 offres : Offre information

Plus en détail

le réaménagement des anciens locaux de la police et du contrôle des habitants

le réaménagement des anciens locaux de la police et du contrôle des habitants PREAVIS MUNICIPAL n 1129/2008 concernant le réaménagement des anciens locaux de la police et du contrôle des habitants Au Conseil communal de Lutry, Madame la Présidente, Mesdames et Messieurs les Conseillers

Plus en détail

Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015

Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015 Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015 Compte-rendu fait par : I.MOUSQUET Présents : C.CHARRIER, architecte E.BAZZO, DGS A.DJEBARI, enseignante maternelle

Plus en détail

CRÉDIT POUR L ACQUISITION D UN PAVILLON MODULAIRE ABRITANT DES LOCAUX POUR L IMAD, LE GIAP ET LA MQAV

CRÉDIT POUR L ACQUISITION D UN PAVILLON MODULAIRE ABRITANT DES LOCAUX POUR L IMAD, LE GIAP ET LA MQAV DA 525 14.09 CRÉDIT POUR L ACQUISITION D UN PAVILLON MODULAIRE ABRITANT DES LOCAUX POUR L IMAD, LE GIAP ET LA MQAV Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux, L Institution genevoise de maintien

Plus en détail

Accessibilité du cabinet infirmier aux personnes handicapées

Accessibilité du cabinet infirmier aux personnes handicapées Métier 6 Accessibilité du cabinet infirmier aux personnes handicapées La loi n 2005-102 du 11 février 2005 «pour l'égalité des droits, des chances, la participation à la citoyenneté des personnes handicapées»

Plus en détail

COMMISSION D ATTRIBUTION DES LOGEMENTS DE VOSGELIS REGLEMENT INTERIEUR DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 MAI 2011

COMMISSION D ATTRIBUTION DES LOGEMENTS DE VOSGELIS REGLEMENT INTERIEUR DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 MAI 2011 COMMISSION D ATTRIBUTION DES LOGEMENTS DE VOSGELIS REGLEMENT INTERIEUR DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 MAI 2011 1/ OBJET Le présent règlement a pour objet de préciser les règles d organisation

Plus en détail

Annexe 8 CONTRAT EN FAVEUR DU TRES HAUT NIVEAU SPORTIF SEINE-ET-MARNAIS DU CLUB... DISCIPLINE.. EVOLUANT EN. IL A D ABORD ÉTÉ EXPOSÉ CE QUI SUIT :

Annexe 8 CONTRAT EN FAVEUR DU TRES HAUT NIVEAU SPORTIF SEINE-ET-MARNAIS DU CLUB... DISCIPLINE.. EVOLUANT EN. IL A D ABORD ÉTÉ EXPOSÉ CE QUI SUIT : 1 Annexe 8 CONTRAT EN FAVEUR DU TRES HAUT NIVEAU SPORTIF SEINE-ET-MARNAIS DU CLUB... DISCIPLINE.. EVOLUANT EN. ENTRE ET - LE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE Domicilié à l Hôtel du Département 77010 MELUN

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE POUR LES ERP

NOTICE DE SECURITE POUR LES ERP Le Service Départemental d Incendie et de Secours Préfecture du Gers NOTICE DE SECURITE POUR LES ERP GERS (En complément du dossier grand rassemblement) Objet de la démarche : Cette notice descriptive

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Marché Public de maîtrise d oeuvre Consultation n 2015 MO 01 Objet du marché : REHABILITATION ET EXTENSION DU GYMNASE Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Procédure adaptée en application

Plus en détail

AVIS AUX LOCATAIRES. Réparation du système de chauffage

AVIS AUX LOCATAIRES. Réparation du système de chauffage Réparation du système de chauffage La présente est pour vous informer qu un bris du système de chauffage nous oblige à effectuer rapidement des réparations majeures. Afin de minimiser les inconvénients

Plus en détail

Préambule. Yvonand, le 18 janvier 2010 AU CONSEIL COMMUNAL 1462 YVONAND. Préavis municipal No 2010/01

Préambule. Yvonand, le 18 janvier 2010 AU CONSEIL COMMUNAL 1462 YVONAND. Préavis municipal No 2010/01 Yvonand, le 18 janvier 2010 AU CONSEIL COMMUNAL 1462 YVONAND Préavis municipal No 2010/01 Concerne : Demande d un crédit de construction pour des travaux de transformations du bâtiment ECA 859, chemin

Plus en détail

«VALLEIRY» (Haute-Savoie)

«VALLEIRY» (Haute-Savoie) 1 «VALLEIRY» (Haute-Savoie) CONVENTION DE TRAVAUX MODIFICATIFS Convention de travaux modificatifs 1 A Fleur de Saisons 1 octobre 2013 2 NOTE D INFORMATION POUR LA RÉALISATION DES TRAVAUX MODIFICATIFS L

Plus en détail

VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL

VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL relatif à l'appui d une demande de crédit-cadre de Fr. 500'000., destiné à la transformation progressive de 16 studios en 8 appartements de 2 ½ pièces,

Plus en détail

Commune d Orbe CP 32 Hôtel de Ville 1350 Orbe T +41 24 442 92 10 F +41 24 442 92 19 greffe@orbe.ch www.orbe.ch

Commune d Orbe CP 32 Hôtel de Ville 1350 Orbe T +41 24 442 92 10 F +41 24 442 92 19 greffe@orbe.ch www.orbe.ch Commune d Orbe CP 32 Hôtel de Ville 1350 Orbe T +41 24 442 92 10 F +41 24 442 92 19 greffe@orbe.ch www.orbe.ch MUNICIPALITE Au Conseil communal 1350 Orbe N/réf. 1783-1800-2045-6081 - PG/cv V/réf. Orbe,

Plus en détail

Réunion d information ACCESSIBILITÉ. 7 octobre 2015

Réunion d information ACCESSIBILITÉ. 7 octobre 2015 Réunion d information ACCESSIBILITÉ 7 octobre 2015 A ce jour, il n y a pas de délai supplémentaire pour la mise en accessibilité des ERP. Selon la règlementation en vigueur, tous les dossiers devaient

Plus en détail

L AMÉNAGEMENT DES LOCAUX DE TRAVAIL POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES

L AMÉNAGEMENT DES LOCAUX DE TRAVAIL POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES L AMÉNAGEMENT DES LOCAUX DE TRAVAIL POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES Gérard Dessein Ingénieur en chef Chef du Service Accessibilité et Constructions adaptées

Plus en détail

Rue de la Tour-de-Boël 7 / Rénovation de l immeuble PR - 903

Rue de la Tour-de-Boël 7 / Rénovation de l immeuble PR - 903 Rue de la Tour-de-Boël 7 / Rénovation de l immeuble PR - 903 Mandataire : G.M. Architectes Associés SA Place de Jargonnant 5 1207 Genève DEPARTEMENT DES CONSTRUCTIONS ET DE L AMENAGEMENT. SERVICE D ARCHITECTURE

Plus en détail

Se conformer à la Loi Informatique et Libertés

Se conformer à la Loi Informatique et Libertés Se conformer à la Loi Informatique et Libertés Le cadre législatif Loi n 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l informatique, aux fichiers et aux libertés modifiée par la loi du 6 août 2004 dite loi Informatique

Plus en détail

QUAND SE POSE LA QUESTION DE L EXCLUSION D UN ELEVE DANS L ENSEIGNEMENT PRIVE SOUS CONTRAT SOMMAIRE

QUAND SE POSE LA QUESTION DE L EXCLUSION D UN ELEVE DANS L ENSEIGNEMENT PRIVE SOUS CONTRAT SOMMAIRE DAA 04 octobre 2009 QUAND SE POSE LA QUESTION DE L EXCLUSION D UN ELEVE DANS L ENSEIGNEMENT PRIVE SOUS CONTRAT SOMMAIRE 1 Un Chef d établissement a-t-il le droit d exclure un élève et si oui, à quelles

Plus en détail

LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS

LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS MINISTERE DES TRAVAUX PUBLICS MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS RESTAURANT SCOLAIRE ET HALL DE SPORTS CONFERENCE DE PRESSE 20 mai

Plus en détail

Préavis N 10-2014 au Conseil communal

Préavis N 10-2014 au Conseil communal Municipalité Préavis N 10-2014 au Conseil communal Créditts supplémentaires au budget communal de l'exercice 2014, 1ère série Crédit demandé CHF 189'700.00 Responsabilité(s) du dossier : Direction de l

Plus en détail

CREDIT D ÉTUDE POUR LA CRÉATION D UN RESTAURANT SCOLAIRE ET D UN CENTRE DE QUARTIER À LA FERME BOURQUIN GOLAY (AVENUE EDMOND-VAUCHER 3-5)

CREDIT D ÉTUDE POUR LA CRÉATION D UN RESTAURANT SCOLAIRE ET D UN CENTRE DE QUARTIER À LA FERME BOURQUIN GOLAY (AVENUE EDMOND-VAUCHER 3-5) DA 079 11.11 CREDIT D ÉTUDE POUR LA CRÉATION D UN RESTAURANT SCOLAIRE ET D UN CENTRE DE QUARTIER À LA FERME BOURQUIN GOLAY (AVENUE EDMOND-VAUCHER 3-5) Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux,

Plus en détail

COMMUNE D ÉCUBLENS/VD M U N I C I P A L I T É

COMMUNE D ÉCUBLENS/VD M U N I C I P A L I T É COMMUNE D ÉCUBLENS/VD M U N I C I P A L I T É AU CONSEIL COMMUNAL Préavis n 3/2014 Projet de réaménagement routier de la «plaine du Croset» Demande de crédit d étude Séance de la commission ad hoc, le

Plus en détail

RAPPORTN 13.388 CP DIRECTIONGENERALEDESSERVICES PÔLEPROSPECTIVEET PARTENARIATS. Direction : Mission contractualisation et politique de la ville

RAPPORTN 13.388 CP DIRECTIONGENERALEDESSERVICES PÔLEPROSPECTIVEET PARTENARIATS. Direction : Mission contractualisation et politique de la ville RAPPORTN 13.388 CP COMMUNEDE CHAVILLE - POLITIQUEDE CONTRACTUALISATION - APPROBATIONDU CONTRATDE DEVELOPPEMENTDEPARTEMENT- VILLE DE CHAVILLE ET ATTRIBUTIONSDE SUBVENTIONS D'INVESTISSEMENTET DE FONCTIONNEMENT

Plus en détail

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION Projet de règlement no. 1 : Règlement sur les stationnements et la mobilité urbaine PRÉSENTATION Présenté par Madame Marie-Ève Dostie, membre du comité exécutif,

Plus en détail

Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections

Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections 1 Une bibliothèque publique est un Etablissement Recevant du Public (ERP) Les réglementations en vigueur prévoient des

Plus en détail

PREAVIS MUNICIPAL n 1138/2008 concernant. Au Conseil communal de Lutry, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers communaux,

PREAVIS MUNICIPAL n 1138/2008 concernant. Au Conseil communal de Lutry, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers communaux, PREAVIS MUNICIPAL n 1138/2008 concernant les travaux généraux de réfection des chambres d hôtes de l Hôtel du Rivage et la création d un accès facilité aux personnes handicapées et à mobilité réduite Au

Plus en détail

Municipalité de la Commune de Prangins

Municipalité de la Commune de Prangins Municipalité de la Commune de Prangins Préavis No 7/11 au Conseil Communal Demande d'un crédit d'étude de 155'000.-- en vue de travaux de transformations, de rénovation et d assainissement du bâtiment

Plus en détail

sport nature équitation Centre Equestre et Poney-club Présentation de la réalisation Le bâtiment d accueil 1. Réflexion de départ.

sport nature équitation Centre Equestre et Poney-club Présentation de la réalisation Le bâtiment d accueil 1. Réflexion de départ. Créé de toutes pièces en 2001, par Yanka Nadobny et Gilles Coladon, à Nages et Solorgues (30), Kalinka est un centre équestre et un poney club où l on prend le temps de découvrir et comprendre les poneys

Plus en détail

Le service de l éclairage public *** Présenté par Mr Kheiriddine AOMARI, Chef de Division des Equipements et Services 09 Octobre 2014

Le service de l éclairage public *** Présenté par Mr Kheiriddine AOMARI, Chef de Division des Equipements et Services 09 Octobre 2014 Royaume du Maroc Ministère de l Intérieur Direction Générale des Collectivités Locales Direction de la Planification et de l Equipement Le service de l éclairage public *** Présenté par Mr Kheiriddine

Plus en détail

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires)

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) Mission Jeunesse FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) La Ville d Angers effectue un travail d aide aux projets des jeunes par l intermédiaire de la mission jeunesse. Cette mission

Plus en détail

ATELIER DES HOTELIERS. Congrès du Synhorcat 1 er décembre 2011

ATELIER DES HOTELIERS. Congrès du Synhorcat 1 er décembre 2011 ATELIER DES HOTELIERS Congrès du Synhorcat 1 er décembre 2011 EXPOSE DES TEXTES APPLICABLES E.R.P OBLIGATION REGLEMENTAIRE E.R.P - CADRE REGLEMENTAIRE ASCENSEUR ACCESSIBILITE AUX PERSONNES HANDICAPEES

Plus en détail

CHARTE DE BONNES PRATIQUES DE LA SOUS-TRAITANCE

CHARTE DE BONNES PRATIQUES DE LA SOUS-TRAITANCE CHARTE DE BONNES PRATIQUES DE LA SOUS-TRAITANCE Cette charte a vocation à s appliquer lors de travaux effectués par une ou plusieurs entreprises, dites sous-traitantes, à l intérieur de l enceinte et des

Plus en détail

Le mémo du délégué du personnel.

Le mémo du délégué du personnel. Le mémo du délégué du personnel. le sommaire. 1. Champ d application 2. Ses attributions et ses rôles 3. Ses moyens d action 4. Protection Légale Préambule Afin de permettre la représentation des salariés

Plus en détail

PRE AVIS DE LA MUNICIP ALITE AU CONSEIL COMMUNAL

PRE AVIS DE LA MUNICIP ALITE AU CONSEIL COMMUNAL PRE AVIS DE LA MUNICIP ALITE AU CONSEIL COMMUNAL N 54/12.11 DEMANDE D'UN CREDIT DE CHF 170 000.00 POUR L AMENAGEMENT DU CIMETIERE DU MOLLIAU Infrastructure, énergies et espaces publics Préavis présenté

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REGION LANGUEDOC - ROUSSILLON DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Réunion du 3 février 2006 N 01.11 RENOVATION DE LA PEPINIERE D'ENTREPRISES SIMYRA Vu le Code Général des Collectivités Territoriales et notamment

Plus en détail

MUNICIPALITE DE PAYERNE

MUNICIPALITE DE PAYERNE MUNICIPALITE DE PAYERNE Au Conseil Communal de Payerne : Préavis n 14/2015 Objet du préavis Travaux de remise en état des appartements du 1 er étage du bâtiment des Régents Municipalité de Payerne / Préavis

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE L ECOLE DE JOURNALISME ET DE COMMUNICATION D AIX MARSEILLE APPROUVE PAR LE CONSEIL DE L ECOLE DU 4 JUILLET 2014

REGLEMENT INTERIEUR DE L ECOLE DE JOURNALISME ET DE COMMUNICATION D AIX MARSEILLE APPROUVE PAR LE CONSEIL DE L ECOLE DU 4 JUILLET 2014 REGLEMENT INTERIEUR DE L ECOLE DE JOURNALISME ET DE COMMUNICATION D AIX MARSEILLE APPROUVE PAR LE CONSEIL DE L ECOLE DU 4 JUILLET 2014 Le règlement intérieur de l Université d Aix Marseille approuvé par

Plus en détail

Le Maire et les édifices religieux. Les Entretiens de la FAPI Moirans 28 avril 2012

Le Maire et les édifices religieux. Les Entretiens de la FAPI Moirans 28 avril 2012 Le Maire et les édifices religieux Les Entretiens de la FAPI Moirans 28 avril 2012 A qui appartient l église? En général à la commune, si elle a été construite avant 1905 (domaine public, à la différence

Plus en détail

TAXE DE SEJOUR GUIDE PRATIQUE

TAXE DE SEJOUR GUIDE PRATIQUE TAXE DE SEJOUR GUIDE PRATIQUE SOMMAIRE PRESENTATION PAGE 3 MISE EN PLACE PAGE 4 TARIFS ET EXONERATIONS PAGE 5 MODE DE CALCUL PAGE 6 LES REGLES A SUIVRE PAGE 7 LES PENALITES PAGE 8 L ORGANISATION PAGE 9

Plus en détail

Adoption du plan partiel d affectation (PPA) «A la Tonnaz 2»

Adoption du plan partiel d affectation (PPA) «A la Tonnaz 2» Préavis No 25/2011 Adoption du plan partiel d affectation (PPA) «A la Tonnaz 2» Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillères et Conseillers, 1. OBJET DU PRÉAVIS Le présent préavis a pour

Plus en détail

Diagnostic des conditions d accessibilité des personnes handicapées dans les établissements recevant du public de 5 ème catégorie : commerces

Diagnostic des conditions d accessibilité des personnes handicapées dans les établissements recevant du public de 5 ème catégorie : commerces Cahier des charges Diagnostic des conditions d accessibilité des personnes handicapées dans les établissements recevant du public de 5 ème catégorie : commerces Maître d Ourvage : xxxx Consultation pour

Plus en détail

CHARTE DES ASSOCIATIONS ETUDIANTES DE L UNIVERSITE DE NÎMES

CHARTE DES ASSOCIATIONS ETUDIANTES DE L UNIVERSITE DE NÎMES CHARTE DES ASSOCIATIONS ETUDIANTES DE L UNIVERSITE DE NÎMES I Dispositions générales. Cette charte, approuvée par le Conseil d de Nîmes dans sa séance du 15 novembre 2011 précise les droits et obligations

Plus en détail

L accessibilité des hôtels, restaurants et commerces de 5 ème catégorie

L accessibilité des hôtels, restaurants et commerces de 5 ème catégorie L accessibilité des hôtels, restaurants et commerces de 5 ème catégorie Guide pratique Règlementation, recommandations et préconisations Préambule 2 Définition d un ERP: Sont considérés comme des Établissements

Plus en détail

Être Responsable De Club

Être Responsable De Club Être Responsable De Club Prénom NOM Promo Date Objet Sylvain BOUCHERAND 2010 16/08/09 Création du document Charles- Adrien LOUIS 2010 29/08/09 Mise à jour parti Comptabilité Page 1 sur 8 Table des matières

Plus en détail

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE. Référence : PA-CMA004-2014 CAHIER DES CHARGES

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE. Référence : PA-CMA004-2014 CAHIER DES CHARGES MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Référence : PA-CMA004-2014 CAHIER DES CHARGES FOURNITURE, LIVRAISON, MONTAGE ET INSTALLATION DE MOBILIER DE BUREAU POUR L ANTENNE DE MONTEREAU DE LA CMA77 Personne publique passant

Plus en détail

MUSEE DEPARTEMENTAL DES ANTIQUITES MUSEUM MUNICIPAL D HISTOIRE NATURELLE

MUSEE DEPARTEMENTAL DES ANTIQUITES MUSEUM MUNICIPAL D HISTOIRE NATURELLE MUSEE DEPARTEMENTAL DES ANTIQUITES MUSEUM MUNICIPAL D HISTOIRE NATURELLE CONVENTION D UTILISATION COMMUNE DES INSTALLATIONS DETECTION-INCENDIE et INTRUSION 2 MUSEE DEPARTEMENTAL DES ANTIQUITES MUSEUM MUNICIPAL

Plus en détail

PRÉFET DE SEINE MARITIME PROTOCOLE PROJET

PRÉFET DE SEINE MARITIME PROTOCOLE PROJET PRÉFET DE SEINE MARITIME PROTOCOLE PROJET Entre : l État, représenté par Monsieur Pierre de Bousquet de Florian, Préfet de la région Haute-Normandie, Préfet de la Seine-Maritime, L'Agence Nationale pour

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT NUMÉRO 697 CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME SUR LE TERRITOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT NUMÉRO 697 CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME SUR LE TERRITOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE 1 CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT NUMÉRO 697 CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME SUR LE TERRITOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE La codification administrative comprend le texte du règlement d origine,

Plus en détail

PERSONNES HANDICAPEES «MODUL HAND» Prestation approuvée par le Conseil d administration du Fongecif Bretagne

PERSONNES HANDICAPEES «MODUL HAND» Prestation approuvée par le Conseil d administration du Fongecif Bretagne PRESTATION SPECIFIQUE A DESTINATION DES PERSONNES HANDICAPEES «MODUL HAND» CAHIER DES CHARGES Prestation approuvée par le Conseil d administration du Fongecif Bretagne Nom de l organisme prestataire de

Plus en détail

Bilan des Energies et des Fluides 2011

Bilan des Energies et des Fluides 2011 Bilan des Energies et des Fluides 2011 Rapport de synthèse Unibat, Service des Bâtiments et Travaux Georges Berweiler, Efficience, Energie & Habitat Lausanne, le 2 juillet 2012 Introduction Dans le cadre

Plus en détail

Le bureau Lutz est prêt à déposer le projet pour la mise à l enquête de la réfection des façades et du chauffage.

Le bureau Lutz est prêt à déposer le projet pour la mise à l enquête de la réfection des façades et du chauffage. 2 transformation aussi délicate. Il a dès lors été décidé de travailler de manière plus traditionnelle en donnant un mandat à un bureau d architectes pour le suivi de la réalisation et l établissement

Plus en détail

Rapport régional d activités dans le cadre du Schéma de couverture de risques en sécurité incendie

Rapport régional d activités dans le cadre du Schéma de couverture de risques en sécurité incendie Rapport régional d activités dans le cadre du Schéma de couverture de risques en sécurité incendie Période couverte : Du 1 er juin 2013 au 31 décembre 2014 Juin 2015 Table des matières Introduction...

Plus en détail

ACCESSIBILITE POUR LES PERSONNES HANDICAPEES

ACCESSIBILITE POUR LES PERSONNES HANDICAPEES ACCESSIBILITE POUR LES PERSONNES HANDICAPEES Situation : Au 1 er janvier 2015, l ensemble des ERP (Etablissements Recevant du Public) existants devront Etre accessibles aux personnes en situation de handicap

Plus en détail

YMAGIS Société anonyme au capital de 1.974.040,50 euros Siège social : 106, rue La Boétie 75008 Paris 499619864 R.C.S. Paris

YMAGIS Société anonyme au capital de 1.974.040,50 euros Siège social : 106, rue La Boétie 75008 Paris 499619864 R.C.S. Paris YMAGIS Société anonyme au capital de 1.974.040,50 euros Siège social : 106, rue La Boétie 75008 Paris 499619864 R.C.S. Paris RAPPORT DU CONSEIL d ADMINISTRATION A L ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 30 JUIN

Plus en détail

Concernant la révision et l actualisation du règlement communal sur l évacuation et l épuration des eaux usées

Concernant la révision et l actualisation du règlement communal sur l évacuation et l épuration des eaux usées Commune de Lutry Direction des travaux Préavis municipal no 1096/2006 Concernant la révision et l actualisation du règlement communal sur l évacuation et l épuration des eaux usées Au Conseil communal

Plus en détail

Séance publique du 12 juillet 2004. Délibération n 2004-1998

Séance publique du 12 juillet 2004. Délibération n 2004-1998 Séance publique du 12 juillet 2004 Délibération n 2004-1998 commission principale : déplacements et urbanisme commune (s) : Lyon 6 objet : Extension du palais des congrès à la Cité Internationale - Validation

Plus en détail

COMMUNE D AVENCHES. Législature 2011-2016. Préavis municipal n 35 au Conseil communal

COMMUNE D AVENCHES. Législature 2011-2016. Préavis municipal n 35 au Conseil communal COMMUNE D AVENCHES Municipalité Législature 2011-2016 Préavis municipal n 35 au Conseil communal «Gestion des archives de la commune d Avenches» Approuvé en séance de Municipalité le 27 août 2012 1 Monsieur

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 493 RÈGLEMENT CONSTITUANT LE SITE DU PATRIMOINE DE L ÉGLISE SAINTE- JEANNE-DE-CHANTAL

RÈGLEMENT NUMÉRO 493 RÈGLEMENT CONSTITUANT LE SITE DU PATRIMOINE DE L ÉGLISE SAINTE- JEANNE-DE-CHANTAL RÈGLEMENT NUMÉRO 493 RÈGLEMENT CONSTITUANT LE SITE DU PATRIMOINE DE L ÉGLISE SAINTE- JEANNE-DE-CHANTAL AVIS DE MOTION : - résolution 2012-04-90 ADOPTION DU RÈGLEMENT : - résolution 2012-07-192 ENTRÉE EN

Plus en détail

HOPITECH 2011. Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux?

HOPITECH 2011. Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux? 1 HOPITECH 2011 Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux? 1. Présentation de la Loi NOME 2. La constitution du prix pour un consommateur: - Sensibilité aux prix de marché - Sensibilité à la variation du

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières Cahier des Clauses Techniques Particulières Prestation de veille réglementaire et évaluation de conformité en santé et sécurité au travail pour les Services Départementaux d Incendie et de Secours du Cher,

Plus en détail

vers une accessibilité généralisée accès à tout pour tous

vers une accessibilité généralisée accès à tout pour tous vers une accessibilité généralisée accès à tout pour tous Guide Sommaire La réglementation... 3 A savoir...... 4 Le calendrier... 5 Le coût... 6 Les démarches... 6 Les dérogations... 7 Exemples... 8 Les

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION DU «55»

CONTRAT DE LOCATION DU «55» Association Culturelle Juive 55, rue des Ponts F-54000 Nancy téléphone : 03 83 35 26 97 télécopie : 03 83 37 33 04 courriel : acj55@free.fr CONTRAT DE LOCATION DU «55» NOM DU LOCATAIRE N TÉL.. ADRESSE

Plus en détail

Budget Primitif 2015 Programme "Remboursement de la dette" M. Pierre, Rapporteur de la commission «Finances, administration générale et économie»

Budget Primitif 2015 Programme Remboursement de la dette M. Pierre, Rapporteur de la commission «Finances, administration générale et économie» Direction des finances - 2DEPARTEMENT DES VOSGES Extrait des délibérations du Conseil général Réunion du 19 janvier 2015 Budget Primitif 2015 Programme "Remboursement de la dette" M. Pierre, Rapporteur

Plus en détail

PRE AVIS DE LA MUNICIP ALITE AU CONSEIL COMMUNAL

PRE AVIS DE LA MUNICIP ALITE AU CONSEIL COMMUNAL PRE AVIS DE LA MUNICIP ALITE AU CONSEIL COMMUNAL N 44.10/12 DEMANDE D UN CREDIT DE CHF 86'000.00 POUR L'ACHAT ET LA POSE DE CONTENEURS PREFABRIQUES POUR L ADMINISTRATION DU THEATRE Direction du patrimoine

Plus en détail

Le Conseil d Etat du canton de Fribourg

Le Conseil d Etat du canton de Fribourg .0.5 Ordonnance du mai 005 relative aux sites Internet de l Etat Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu l article 9 let. c de la loi du 6 octobre 00 sur l organisation du Conseil d Etat et de l administration

Plus en détail

Critères d éligibilité

Critères d éligibilité Ce document vous est proposé à titre d exemple pour vous faciliter la rédaction de votre accord et ne saurait être exhaustif Ce document servira à l EXONÉRATION de la contribution Agefiph Titre de l accord

Plus en détail

LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES

LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES 1. Base Les prescriptions de protection incendie AEAI sont la base

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme Mode d emploi Ville de Mâcon Direction du Développement et de l Urbanisme Le PLU : mode d emploi Le dossier du P.L.U. est composé de 5 pièces. Il est disponible et consultable à

Plus en détail

Espérance. Partage. Projet de construction d une maison d accueil et du siège de notre ONG à N Djaména

Espérance. Partage. Projet de construction d une maison d accueil et du siège de notre ONG à N Djaména Espérance et Partage Projet de construction d une maison d accueil et du siège de notre ONG à N Djaména Espérance et Partage, Association suisse d aide aux malades et orphelins du Sida au Tchad, ONG reconnue

Plus en détail

DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE RESPONSABLE D ASSURANCE QUALITE EN PROTECTION INCENDIE

DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE RESPONSABLE D ASSURANCE QUALITE EN PROTECTION INCENDIE DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE RESPONSABLE D ASSURANCE QUALITE EN PROTECTION INCENDIE A partir du 1er janvier 2015, toute autorisation de construire est assujettie à un degré d assurance qualité concernant

Plus en détail

Convention de coproduction SDIS- UDSP pour les jeunes sapeurs-pompiers

Convention de coproduction SDIS- UDSP pour les jeunes sapeurs-pompiers Convention de coproduction SDIS- UDSP pour les jeunes sapeurs-pompiers Entre le Service Départemental d Incendie et de Secours du Jura, ci-après dénommé le SDIS, représenté par Monsieur Christophe PERNY,

Plus en détail

CONVENTION. Mise à disposition de toitures de bâtiments propriétés de la Ville de Genève à des tiers

CONVENTION. Mise à disposition de toitures de bâtiments propriétés de la Ville de Genève à des tiers CONVENTION Concerne : Pour : Mise à disposition de toitures de bâtiments propriétés de la Ville de Genève à des tiers l'installation de capteurs solaires photovoltaïques sur le toit du bâtiment sis au.,

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA RT 2012

PRÉSENTATION DE LA RT 2012 PRÉSENTATION DE LA RT 2012 La nouvelle réglementation thermique 2012 (dite «RT 2012») pose des objectifs ambitieux en matière d efficacité énergétique avec un maximum d énergie consommée fixé à 50 kwhep/(m².an)

Plus en détail

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève SOIXANTE-SEPTIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A67/52 Point 23.2 de l ordre du jour provisoire 6 mai 2014 Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève Rapport du Directeur

Plus en détail

PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL

PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL Les établissements de soutien et d aide par le travail sont des établissements et services médico-sociaux (article L312-1 du Code de l action sociale

Plus en détail

accessibilité > Les établissements recevant du public > Les installations ouvertes au public

accessibilité > Les établissements recevant du public > Les installations ouvertes au public accessibilité l essentiel > Les établissements recevant du public > Les installations ouvertes au public Loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et

Plus en détail

Projet 1 : QCM en ligne

Projet 1 : QCM en ligne Chaque groupe choisit un projet parmi ceux proposés ci-après. Il ne peut y avoir deux groupes sur le même projet. Les projets proposés peuvent paraître de complexité et de taille différentes, il en sera

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL Remarque préliminaire Cette notice a été élaborée à votre attention dans le but de faciliter votre

Plus en détail

EQUIP SPORT 2015 Programme d investissements dans les équipements sportifs bisontins

EQUIP SPORT 2015 Programme d investissements dans les équipements sportifs bisontins Dossier de presse EQUIP SPORT 2015 Programme d investissements dans les équipements sportifs bisontins Contacts VILLE DE BESANÇON Directeur de Cabinet Thierry MORTON 03.81.61.50.21 Directeur de Cabinet

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION D EXTENSION D UN ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR PRIVE

DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION D EXTENSION D UN ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR PRIVE DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION D EXTENSION D UN ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR PRIVE SOMMAIRE Pages I- Préambule 3 II- Pièces à fournir 4 III- Identification générale de l établissement 5 IV-

Plus en détail

Un budget 2015 équilibré avec une reprise en main du patrimoine immobilier, mais un avenir suspendu au programme d assainissement de l Etat

Un budget 2015 équilibré avec une reprise en main du patrimoine immobilier, mais un avenir suspendu au programme d assainissement de l Etat COMMUNE DE VAL-DE-RUZ Information aux médias Un budget 2015 équilibré avec une reprise en main du patrimoine immobilier, mais un Le compte de résultat du budget 2015 de la Commune de Val-de-Ruz boucle

Plus en détail