Le digital post PARIS. Numéro mars 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le digital post PARIS. Numéro 102 29 mars 2013 http://digitalpost.ddb.fr"

Transcription

1 Le digital post PARIS Numéro mars 2013

2 INSPIRE Walt Disney World se fait l ambassadeur de la magie 2.0 Our goal is to deliver a more immersive, more seamless and more personal experience to each and every guest who spends time with us. Tom Staggs, Chairman Le manque de fluidité dans un parc d attraction peut ruiner l expérience du visiteur en un coup de baguette magique. C est pourquoi Walt Disney World, qui accueille 30 millions de visiteurs par an, imagine des solutions innovantes pour faciliter la gestion de ces problèmes logistiques. Son système MyMagic+, annoncé en janvier pour un lancement au printemps, devrait permettre de lever tous les obstacles que les clients rencontrent sur leur parcours. L application, qui sera très prochainement mise en service, guidera les visiteurs dans l organisation de leur visite en leur permettant de réserver une table dans le restaurant de leur choix, ou de planifier leur passage dans leur attraction favorite. Un bracelet électronique utilisant la technologie RFID, le MagicBand, servira de moyen de paiement (à condition d avoir préalablement renseigné ses informations de carte bancaire), de ticket d entrée ou encore de clé d hôtel. En outre, les employés auront accès à des informations sur les visiteurs et pourront ainsi personnaliser leur accueil en leur souhaitant spontanément leur anniversaire ou en les appelant par leur prénom. Cet ingénieux système présente plusieurs avantages. Tout d abord, Disney parfait la magie de son univers et renforce la signature de ses parcs qui ambitionnent de réaliser les rêves de ses clients («where dreams come true») en faisant disparaître les derniers éléments de réalité fonctionnelle. Ensuite, l entreprise se donne les moyens de collecter des données qui permettront de mieux comprendre les habitudes de ses clients et d ajuster son marketing. Enfin, en réduisant l attente des visiteurs à chaque attraction, Disney augmente le temps potentiellement consacré au shopping et à la restauration. Le procédé a déjà fait ses preuves puisque dans le parc Wet n Wild, où il est utilisé depuis 2006, les dépenses ont augmenté de 15 à 20% par visiteur. Plus d infos :

3 INSPIRE Doritos appelle à l audace Chaque année, le festival South by Southwest attire les feux des projecteurs par la force d innovation de ses participants et les nombreux concerts qu il abrite. L édition 2013 n a pas failli à sa réputation, et nous a dévoilé un changement digne d intérêt dans la stratégie de Doritos. La marque, connue pour l aisance avec laquelle elle manie les réseaux sociaux et engage ses fans, a donc choisi le festival pour lancer sa première campagne globale en organisant un concert interactif entièrement contrôlé par les tweets du public. Les spectateurs (réels ou en ligne) ont pu ainsi élire l artiste qui allait assurer la première partie des têtes d affiche, choisir les morceaux joués en rappel, déclencher en temps réel des effets spéciaux sur scène et afficher leurs photos sur un écran géant. Soit une belle façon de mêler expérience «in real life» et médias sociaux. La seconde étape du dispositif ne s est pas faite attendre : le concert a vite été suivi par le dévoilement simultané d un spot TV, de nouveaux packagings et du nouveau positionnement de la marque : «For the Bold». Pour Doritos, le mot d ordre consiste à miser sur la soif de vivre de son audience et sur son désir d oser pour s adresser de la même façon aux publics des 37 pays dans lesquels la marque est présente, notamment en adaptant au niveau global sa stratégie de crowd-sourcing, largement éprouvée aux Etats-Unis et en capitalisant sur la proximité permise par les médias sociaux. A l heure où les stratégies internationales se diversifient et oscillent entre local, global et «glocal», Doritos choisit d adopter un discours unique pour l ensemble de ses publics. Reste à savoir si la marque parviendra à générer la même implication, ses positions actuellement très inégales sur les différents marchés représentant un bel obstacle à franchir. Plus d infos :

4 INSPIRE Am, stram, gram plutôt Sydney ou Shanghaï? La destination de vacances de ses rêves et les prix bas en plus? C est la promesse de nombreux sites de réservation en ligne avec leurs offres de dernière minute, ventes flash et autres promos. Mais si l on remplace les dates fixes et vols à quatre escales par une dose d inspiration et une petite surprise, c est le concept prometteur de Getgoing.com que l on obtient. L idée part d un constat simple : aujourd hui, une partie des voyageurs est libre de partir où bon lui semble, n ayant pas d obligations sociales ou professionnelles à remplir. De fait, ils commencent à penser leurs voyages autrement, ou, plutôt, comme l affirme Alek Vernitsky, PDG et co-fondateur du site, en termes d options. La question devient alors : «Est-ce que je veux aller ici ou là?», et permet de créer un nouveau business model. Pour le site, il s agit ainsi de négocier des tarifs préférentiels auprès des compagnies aériennes en garantissant à celles-ci que les places vendues à moindre coût resteraient inoccupées si elles conservaient leur prix initial. Mais comment prouver une telle affirmation? La démonstration se résume en quatre mots : «Pick Two, Get One». Concrètement, le futur vacancier précise d abord sa région du monde ou ses centres d intérêt, à partir desquels le moteur propose une quinzaine de destinations. Le voyageur hiérarchise ensuite les propositions en fonction de critères tels que le prix ou les dates, permettant au site d opérer une seconde sélection. L étau se resserre enfin sur deux destinations : à ce stade, le voyageur doit s engager à payer sans savoir lequel des deux vols il pourra effectivement obtenir mais en étant sûr que, dans tous les cas, il bénéficiera d une importante réduction. Le bénéfice est ainsi partagé par l ensemble des acteurs : la compagnie aérienne améliore son taux de remplissage en étant sûre de ne pas vendre un vol à un voyageur recherchant une destination précise et donc susceptible de le payer à plein tarif ; le vacancier bénéficie d un beau voyage à moindre coût garanti ; et GetGoing.com innove avec un concept qui renouvelle le discours prix autour de la flexibilité. Plus d infos :

5 INSPIRE Une expérience in-store aussi riche que celle d un site web Nombreuses sont les marques qui dotent leurs points de vente d équipements numériques, mais plus rares sont celles qui en optimisent l usage. Kate Spade Saturday, la nouvelle marque du groupe de mode Kate Spade, a fait le pari d y parvenir. La marque, qui se veut branchée et sociale, a mis tout en œuvre pour séduire une cible de Japonaises ultra-connectées et tenter de les attirer plus souvent en boutique. Elle a ainsi créé un concept de magasin misant sur une expérience d achat à la fluidité digne d un site de vente en ligne, et propose chaque samedi des articles en exclusivité boutique pour convaincre sa cible de faire le déplacement. Pour soutenir un fonctionnement en flux tendu, la marque a repensé son organisation pour faire preuve d une réactivité accrue, en faisant reposer toute son organisation sur des ipads. Ceux-ci ont d abord pour objectif d enrichir l expérience client en point de vente, en fournissant des informations produits telles que le prix mais aussi des contenus vidéo, des visites virtuelles, The Kate Spade Saturday girl spends her life online, so she wants the bricks and mortar experience to be as easy and seamless as her online experience. Kyle Andrew, SVP des informations sur les inspirations à l origine des stylismes ou encore sur les différentes façons de porter les vêtements, ces contenus étant évidemment partageables sur les médias sociaux. La problématique est ici de doser de la manière la plus juste possible la quantité de contenus, pour créer de l intérêt sans pour autant détourner les consommatrices de l achat. Les ipads ont aussi des fonctions plus pragmatiques : tout d abord, ils remplacent les affichettes, permettant à la marque de réaliser d importantes économies au vu des changements très fréquents de collections. Ils permettent également d offrir un programme de fidélité personnalisé, mais aussi de former les employés, d automatiser le suivi des commandes, de gérer les stocks et d analyser les ventes, de la même façon que sur un site d e-commerce... Si son dispositif n est encore qu en version bêta, KSS choisit de reproduire les bonnes pratiques e-commerce pour les adapter au point de vente physique et utilise la technologie pour faire changer les comportements et servir l expérience client. Plus d infos :

6 Le digital post THE BEST INTERFACE IS NO INTERFACE Golden Krishna Senior Designer, Samsung Design America - #NoUI

7 THINK Les datas sont-elles des objets intimes? En 2010, utilisateurs de Facebook s étaient engagés à désactiver leurs comptes pour protester contre le non respect de leurs données personnelles 1. Depuis, le réseau social a affiché sa volonté d offrir un meilleur contrôle des datas par les internautes. Malgré tout, les problèmes de confidentialité demeurent. On craint désormais que Graph Search ne mette à jour des informations qu on croyait disparues mais qui n étaient en fait qu enfouies sous des années de statuts et de partages. Certaines start-ups y voient une aubaine et mettent au point des outils de nettoyage spécifiques. À tous ceux qui préfèrent que leur ancienne vie amoureuse reste cachée, KillSwitch propose ainsi, depuis le 14 février 2013, d en effacer toute trace de leur Timeline. De telles précautions n empêchent cependant pas les craintes de naître et face à la profusion de datas, on ne sait plus très bien ce qu il est convenable de rendre public ou non. Comment doit-on s approprier les données qui sont produites d après nos activités, nos prises de parole, nos actions, etc.? Les datas doivent-elles être partagées ou doit-on les protéger? Sont-elles devenues des objets intimes? Regardless of who gathered it, customers still see it as THEIR data. They expect to be treated like the owners. Sean Madden, Fast Company Le paradoxe de l exposition de l intime Pour le latin, l intime c est «ce qui est dedans», à l intérieur de l être, de la famille, du foyer. Plus concrètement, c est tout ce qu on a l habitude de garder caché ou de ne partager qu avec un cercle de proches, ceux qu on appelle aussi «les intimes». Un souvenir est intime parce qu il nous semble trop personnel, on le protège par crainte de se rendre vulnérable. Ou bien on le dissimule parce qu il appartient à ce que la société désigne comme tabou. Il a souvent trait à la sexualité ou au corps et son caractère privé semble indéniable. C est à la fin du XVIIIème qu il commence à se dévoiler. Jusque là, il n était que rarement verbalisé et on le purgeait régulièrement au confessionnal. Comme le souligne Anne Coudreuse dans son étude de l histoire de l intime 2, c est Rousseau qui ouvre la voie de son exposition avec la publication en 1782 des Confessions. Il se leurre dès le Livre I lorsqu il imagine que son entreprise «n aura pas d imitateur». Le XIXème siècle, celui de l intime pour Anne Coudreuse, voit la littérature s enrichir de journaux, de correspondances et d autobiographies. Le «moi» se donne à voir. Dès lors, on ne cesse plus de se raconter. Dans les années 1980, l émission Strip-Tease fait de l intime un divertissement. Les caméras s immiscent à l intérieur du foyer, donnant à voir ce «dedans» privé dans des programmes à succès tels que Confessions Intimes. L intime séduit toujours plus. On en fait même un argument de vente. La dernière campagne Meetic donne la parole à des utilisateurs qui expliquent pourquoi ils ont choisi de faire confiance au site de rencontres. L authenticité de leurs discours les rend plus touchants. Ils instaurent une proximité directe avec la cible en mettant en lumière des histoires personnelles. Quand l intime s expose, il prend le risque de dévoiler des données qui pourront être quantifiées, stockées et diffusées sous forme de datas. Nouveau Graal du marketing, elles sont collectées toujours plus facilement à mesure que l intégration digitale avance. Chaque morceau d intimité qu on donne à voir via un objet connecté peut être transformé en datas. Et plus notre quotidien se pare de ces technologies digitales, plus la production de datas se fait silencieuse et menaçante pour l intime. La crainte de la surveillance invisible Sans vraiment s en apercevoir, on laisse l intime s échapper. On ne contrôle plus son exposition et il se montre ainsi partout, tout le temps et à tous sous forme de datas, traduction informatique de nos envies et de nos actions. La prise de conscience est brutale lorsqu on s aperçoit que ce qu on pensait privé est si facilement accessible. La Fédération Belge du secteur financier, Febelfin, l a mise en scène dans une vidéo virale où un charlatan bluffe des naïfs volontaires en se faisant passer pour un médium 3. Des hackers lui soufflent en fait des informations qui auraient dû rester confidentielles mais qu ils trouvent très rapidement sur la toile. Ainsi révélé par des datas en libre circulation, l intime n échappe

8 plus à la société de surveillance que décrivait Michel Foucault en 1975 dans Surveiller et Punir. Chaque individu sait qu il peut être observé à tout instant. Ses habitudes les plus lambda peuvent être transformées en datas à son insu. Il se méfie avant tout de ces sites et applications auxquels il aurait donné l autorisation, sans vraiment s en rendre compte, d exploiter ses données. Le Big Data, qui fait naître tant d espérances chez les marketeurs, rappelle alors la figure omnisciente du Big Brother de Georges Orwell. À chaque seconde, on est filmé, géolocalisé, analysé et on ne sait plus où mettre à l abri cet intime qu on ne parvient plus à garder au dedans. La suspicion qui en découle s avère avant tout dangereuse pour les marques. La réappropriation de l intime Les consommateurs, de plus en plus informés, cherchent ainsi à privatiser les datas pour se réapproprier leur intime trop souvent exposé. Ils protestent contre l utilisation non consentie d informations relatives à leurs habitudes de consommation par des entreprises dont ils sont les clients. Aux Etats-Unis, Target a frôlé le scandale en envoyant des publicités pour des produits en lien avec la maternité à des femmes qu il supposait être enceintes. Comme le souligne Charles Duhigg, qui a publié une enquête à ce sujet dans le New York Times, «utiliser les datas pour prédire la grossesse d une femme pourrait être un désastre en termes de relations publiques 4». Ce désastre, Target l a évité de peu puisque sa publicité ciblée a révélé à un père que sa fille mineure était enceinte. L histoire a beau sembler anecdotique, elle a fait prendre conscience à la firme américaine du danger qu elle courait à manipuler les données personnelles de ses clients. D autres marques accompagnent au contraire les consommateurs dans leur processus de privatisation des datas. Parmi les entreprises qui développent des wearable technologies capables de produire des informations à propos du corps et de son activité, certaines proposent une exploitation privée des données. Le médaillon Shine 5 de la start-up Misfitwearables permet, par exemple, de contrôler sa dépense énergétique quotidienne. L objet est discret et les datas produites ne sont fournies qu à l utilisateur. Dans le même registre, le Fuel Band de Nike 6 donne à ses porteurs la possibilité de calculer leur activité physique au cours de la journée. L approche est cependant différente puisque la technologie Nike+ implique un partage des datas. Le bracelet lui-même est plus voyant et affiche en permanence le «Fuel» que l utilisateur a brûlé. En outre, les datas récupérées peuvent être partagées via le réseau social de Nike. Mais ce partage n est pas sans avantage puisqu il est présenté par la marque comme un outil de motivation. Il instaure, en effet, un jeu entre les utilisateurs en stimulant leur esprit de compétition. Les datas ne sont ainsi pas partagées en vain. Traiter les datas comme des objets intimes, c est donc construire une relation intelligente avec ses clients. Bien sûr les datas ne naissent pas à l intérieur de l individu. Elles sont produites par des systèmes informatiques qui ne lui appartiennent pas. Elles traduisent cependant ses habitudes et ses envies. En se faisant le miroir de l intime, elles fournissent aux entreprises des informations précieuses sur le comportement des consommateurs. Dès lors, il est important que les marques s appliquent à innover pour protéger l intime et à proposer des contrats clairs aux clients qui souhaitent partager leurs datas pour optimiser leur expérience (personnalisation, réduction, valorisation ). En d autres termes, elles doivent répondre à la question sous-jacente du client : «que vais-je gagner à partager mes données?» 1 Quit Facebook Day 2 COUDREUSE Anne, Pour une histoire de l intime et de ses variations, 2009, L Harmattan 3 Présentation et vidéo de la campagne 4 DUHIGG Charles, How companies learn your secrets, New York Times, 16 février Shine 6 Nike+

9 REACT Oreo 1 - Kit Kat 0 Sur Twitter, les marques doivent faire preuve de réactivité et de répartie. C est ainsi que lorsqu une fan de chocolat twitte son amour de Kit Kat et Oreo, Kit Kat saisit la balle au bond et défie Oreo en lui proposant une partie de morpion, le vainqueur remportant le coeur de la belle. Quelques heures plus tard, Oreo répond avec beaucoup d intelligence (Kit Kat ayant placé sa croix au milieu, l issue aurait certainement été un match nul...) et un humour qui lui permet de retourner la situation à son avantage. Quoiqu il en soit, les deux marques ont ici fait preuve d une maîtrise certaine des techniques de marketing temps réel avec pour objectif d initier des conversations, créer de la connivence tout en donnant corps à la personnalité de marque. De nombreuses marques comprennent ainsi qu elles peuvent tirer parti de ces interactions avec leurs clients mais aussi avec d autres marques, à l instar d AMC et Oreo qui s étaient déjà gentiment affrontées sur Twitter, Taco Bell et Old Spice ou Orbitz et Priceline...

10 KNOW La sélection de la DOC - Le marché du digital en France par comscore ComScore vient de publier son étude «2013 France Digital Future in Focus» dévoilant ses conclusions sur l évolution du paysage digital en 2013 transformé par la vidéo en ligne, le mobile, le search, les médias sociaux et l achat en ligne. Marché clé en Europe, la France comptait 48 millions d internautes en décembre Alors que 92,5% du trafic web provient du PC, on peut s attendre à ce que la tendance se modifie avec la prolifération des mobiles et des tablettes qui représentent près de 7,5% du trafic web. En effet, en décembre 2012, 53% des usagers mobiles possédaient un smartphone, ce type de devices représentant 71% des mobiles achetés. Les Français sont devant la TV, leur PC ou leur tablette, smartphone et autres écrans, en fonction du contenu qu ils souhaitent consommer et du moment de la journée, l important étant de rester connecté. Selon Delphine Gatignol, VP Sales de ComScore en France, «l année 2013 promet d être riche pour les marketeurs qui devront non seulement réfléchir aux nouvelles manières de s adresser à ces consommateurs hyper-connectés, mais surtout bien appréhender les habitudes cross-plateformes des consommateurs dans le but de toujours mieux gérer leurs investissements dans le digital». L étude révèle aussi que les Français effectuent en moyenne 134 recherches par mois et qu ils passent en moyenne 5,7h sur les sites de services ( s, messageries instantanées et réseaux sociaux). Google maintient sa position de leader avec plus de 94% des requêtes effectuées en France. Mais là aussi le marché est en pleine mutation avec l utilisation de sites «non-traditionnels» du type leboncoin.fr pour effectuer des requêtes en ligne. Enfin sans surprise, Facebook reste en tête des réseaux sociaux avec le plus grand nombre de visiteurs uniques (soit 34,2 millions). Les réseaux professionnels connaissent au second semestre 2012 une forte progression sur smartphone, LinkedIn (+35%), Viadéo (+72%). A signaler la hausse des connexions sur Twitter (+28%). Plus d infos :

11 KNOW Le chiffre de la Digital University 37% C est le nombre de publicités en ligne qui ont été affichées sans jamais être vues par les internautes européens en (Une publicité est considérée comme vue si plus de 50% de ses pixels sont affichés à l écran). Source : Europe Digital Future in Focus ComScore March 2013 NEWS Amazon va produire des séries Après NETFLIX et la série House of Cards, Amazon se lance à son tour dans la production. Selon Business Insider, la plateforme e-commerce produira des séries web orientées Humour et Jeunesse. La première production se dénommera Alpha House et rassemblera des acteurs de standing dont Bill Murray et John Goodman. La guerre des contenus ne fait que commencer Plus d infos : Twitter Music avant la fin du mois? Le site de micro-blogging se lance dans la découverte musicale après le rachat, l an dernier, de la start-up We Are Hunted. Selon CNET.com, l application serait disponible sous ios avant la fin du mois et s appellerait tout simplement Twitter Music. L application proposera de découvrir les tendances du moment en streaming via Soundcloud, et suggérera aux utilisateurs, artistes et morceaux en fonction des écoutes et des «following» de ces derniers. Plus d infos : YouTube dépasse le milliard d utilisateurs mensuels Après huit années d existence, YouTube, la start-up de partage de vidéos rachetée par Google en 2006 peut se targuer d avoir atteint le milliard de visiteurs uniques par mois. Presque 1 internaute sur 2 visite YouTube, et si c était un pays, il serait le 3ème en termes de population derrière la Chine et l Inde. En revanche, ce record est atteint 5 mois après Facebook. Plus d infos : Tweet + teaser = tweaser Le «tweaser» va-t-il prendre le pas sur le traditionnel teaser? Les premières images du dernier film The Wolverine de Marvel ont en tout cas été révélées par le réalisateur James Mangold en personne, en utilisant Vine, l application de partage de vidéos de 6 secondes de Twitter. C est un changement de taille dans l industrie cinématographique habituée à présenter les premières images d un film à travers les sites officiels ou sur YouTube. Le tweet qui a largement fait réagir la communauté de fans constitue donc un signal positif pour Vine et un indicateur intéressant de son potentiel de viralité. Plus d infos : Nike lance son incubateur A la manière du New York Times, qui avec «Times Space» incube des start-ups souhaitant puiser dans l infinité de datas du quotidien, Nike a sélectionné 10 start-ups souhaitant créer des applications utilisant la technologie Nike+ ou la plateforme Nike Fuel. Ces start-ups, spécialisées dans la santé ou la gamification recevront une enveloppe de $ en échange d une cession de capital à hauteur de 6%.

Économie et réseaux sociaux

Économie et réseaux sociaux Économie et réseaux sociaux Forum financier belge Louvain-la-Neuve 23/10/2012 Économie et réseaux sociaux Olivier de Wasseige @defimedia.be Plus de 7 internautes sur 10 sont membres d au moins un réseau

Plus en détail

BOUTIQUES CONNECTÉES Répondre aux nouveaux comportements d achat

BOUTIQUES CONNECTÉES Répondre aux nouveaux comportements d achat BOUTIQUES CONNECTÉES Répondre aux nouveaux comportements d achat Club ESSEC Luxe 24 octobre 2013 Contact Conférence Club ESSEC Luxe: Thina Cadierno - @TCadierno tcadierno@gmail.com NOUVEAU CLIENT 24 millions

Plus en détail

6 février 2015 Etude Kurt Salmon pour le Forum d Avignon Paris

6 février 2015 Etude Kurt Salmon pour le Forum d Avignon Paris «France, Grande-Bretagne, Etats-Unis et Chine : quels nouveaux modèles de consommation culturelle? quelles adaptations pour les institutions culturelles?» 6 février 2015 Etude Kurt Salmon pour le Forum

Plus en détail

RÉSEAUX SOCIAUX 2011

RÉSEAUX SOCIAUX 2011 RÉSEAUX SOCIAUX 2011 Mode d emploi Comment évoluent les usages des internautes? Pourquoi être présent sur le web social? Quelles sont les bonnes pratiques pour une entreprise? Evolution des usages Evolution

Plus en détail

La génese. Ainsi est né Biilink, la marketplace sociale des startups!

La génese. Ainsi est né Biilink, la marketplace sociale des startups! Uno dos PRESS Page 1 La génese Lancé il y a maintenant plus d un an, Biilink s est d abord auto-défini comme le réseau social de l initiative et de l entraide féminine. A travers un fonctionnement type

Plus en détail

Le guide du Branded Content

Le guide du Branded Content Le guide du Branded Content Avril 2015 Adresse : Performance Consumer Group 192 Avenue Charles De Gaulle 92200 Neuilly-sur-Seine Contact : Yann Lejas (Sales Executive) Email : yann.lejas@performance-cg.com

Plus en détail

Développer sa stratégie sur les médias sociaux

Développer sa stratégie sur les médias sociaux Your network is more powerful than you think Développer sa stratégie sur les médias sociaux Nicholas Vieuxloup Mai 2010 VOUS LES Panorama CONNAISSEZ des médias sociaux TOUS? Les Médias Sociaux en chiffres

Plus en détail

Programme de formations 2012-S1

Programme de formations 2012-S1 Programme de formations 2012-S1 WAGA4 sprl / bvba Avenue Victor Hugo 7 B-1420 Braine-l Alleud Belgium Tél. : +32 2 888 72 78 Fax : +32 2 888 72 79 contact@waga4.com - www.waga4.com BNP Paribas Fortis 001-6252703-62

Plus en détail

! Qu est-ce que le! Social Listening?! Pourquoi est-il si important dans la communication pharma?

! Qu est-ce que le! Social Listening?! Pourquoi est-il si important dans la communication pharma? Qu est-ce que le Social Listening? Pourquoi est-il si important dans la communication pharma? Qu est-ce que le Social Listening? Pourquoi est-il si important dans la communication pharma? Les média sociaux

Plus en détail

Offre spéciale Cap Digital

Offre spéciale Cap Digital Offre spéciale Cap Digital NPA Conseil vous propose un pack spécial de 3 Dossiers NPA Les medias numériques face a la question des APIs 2 Voiture connectée. L enjeu des écosystèmes et les opportunités

Plus en détail

Ma vie d internaute. L évolution de mes habitudes numérique

Ma vie d internaute. L évolution de mes habitudes numérique Ma vie d internaute L évolution de mes habitudes numérique Une étude menée à travers le monde Un projet mené sur un échantillon de 11 pays ROYAUME-UNI FRANCE ESPAGNE RUSSIE ETATS-UNIS CANADA MEXIQUE BRESIL

Plus en détail

Connaissez-vous vraiment les réseaux sociaux?

Connaissez-vous vraiment les réseaux sociaux? Connaissez-vous vraiment les réseaux sociaux? Digigirlz 17.03.2015 Sébastien PETIT, Social Media Lead, Microsoft @sepetit Les usages des français en 2015 84% des français sont des utilisateurs actifs

Plus en détail

Tourisme : cap vers le Web 2.0

Tourisme : cap vers le Web 2.0 Tourisme : cap vers le Web 2.0 Aujourd hui et Demain Orléans 27 novembre 2007 www.detente.fr p.viceriat@detente.fr Qu est est-ce que le Web 1.0? Le Web 1.0 est une manière simple et économique de mettre

Plus en détail

E-commerce : réduire l écart entre recherche et achat

E-commerce : réduire l écart entre recherche et achat 2014 Edition Spéciale 3 Intelligence Applied 1 Le e-commerce a dominé la croissance des entreprises ces dernières années. Mais les marques et les distributeurs devraient lui en demander plus. Voici pourquoi...

Plus en détail

Les rendez-vous Numérique 14

Les rendez-vous Numérique 14 Les rendez-vous Numérique 14 Ben Chams - Fotolia Programme d actions avec le soutien du FRED (Fonds pour les REstructurations de la Défense) dans le cadre du PLR (Plan Local de Redynamisation) d Angers

Plus en détail

Réseaux Sociaux. (en Anglais Social Network)

Réseaux Sociaux. (en Anglais Social Network) Réseaux Sociaux Réseau social, locution Site internet qui permet aux internautes de se créer une page personnelle afin de partager et d'échanger des informations et des photos avec leur communauté d'amis

Plus en détail

Benchmark. Community Management d agences de communication

Benchmark. Community Management d agences de communication Benchmark Community Management d agences de communication Méthode Comparaison d agences très présentes sur les réseaux sociaux, petites et moyennes. Indicateurs : présence sur les réseaux sociaux, nombre

Plus en détail

SOLUTION D INTELLIGENCE ET DE VISUALISATION SOCIALE

SOLUTION D INTELLIGENCE ET DE VISUALISATION SOCIALE SOLUTION D INTELLIGENCE ET DE VISUALISATION SOCIALE OUIBEAT EST UNE SOLUTION D INTELLIGENCE ET DE VISUALISATION SOCIALE 100% PERSONNALISABLE qui intègre les réseaux sociaux et la publicité pour concevoir

Plus en détail

Rencontres du Tourisme Jeudi 21 mars 2013. Le tourisme numérique

Rencontres du Tourisme Jeudi 21 mars 2013. Le tourisme numérique Rencontres du Tourisme Jeudi 21 mars 2013 Le tourisme numérique Introduction Le Web dans le monde, en 2012 2,3 milliards d internautes 16h/ mois sur Internet en moyenne Introduction Comment utilise t-on

Plus en détail

t 23 MAI 2013 DIGITAL DAY FIGARO + 1

t 23 MAI 2013 DIGITAL DAY FIGARO + 1 t 23 MAI 2013 DIGITAL DAY FIGARO + 1 HELLO HOLA BONJOUR CIAO BOM DIA HALLO t 23 MAI 2013 DIGITAL DAY FIGARO + 2 t 23 MAI 2013 DIGITAL DAY FIGARO + 3 NURUN MONDE 2 2 t 23 MAI 2013 DIGITAL DAY FIGARO + 4

Plus en détail

Vendre son champagne sur internet

Vendre son champagne sur internet dossier P.13-17 Vendre son champagne sur internet De nombreuses études le montrent : le commerce en ligne se porte bien et devrait continuer à croître sur les deux prochaines années. Ainsi, la Fédération

Plus en détail

DIGITAL MINDS. Chapitre 7, Les médias sociaux. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved.

DIGITAL MINDS. Chapitre 7, Les médias sociaux. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved. DIGITAL MINDS 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web Chapitre 7, WSI We Simplify the Internet Leader mondial en Stratégie Marketing sur Internet Siège social, Toronto, Canada Présent dans plus

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10

DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10 UNE CAMPAGNE DE COMMUNICATION SUR LA LIBRAIRIE INDÉPENDANTE DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10 BIENVENUE Chez mon libraire, La librairie est un lieu essentiel de partage, qui valorise la richesse de notre

Plus en détail

Les réseaux sociaux, quels enjeux pour la PME? Conférence RAI - Lundi 12 Octobre 2015

Les réseaux sociaux, quels enjeux pour la PME? Conférence RAI - Lundi 12 Octobre 2015 Les réseaux sociaux, quels enjeux pour la PME? Conférence RAI - Lundi 12 Octobre 2015 1 «Si le savoir-faire de l entreprise est sa raison d être, le faire-savoir est la garantie de sa pérennité» Dans un

Plus en détail

La distribution et le marketing numériques

La distribution et le marketing numériques La distribution et le marketing numériques E-commerce : un développement solide L e-commerce transforme la manière avec laquelle les clients ont accès et achètent leurs produits. Avec, en point d orgue,

Plus en détail

Atelier marketing / Les techniques innovantes du webmarketing au service du développement clients

Atelier marketing / Les techniques innovantes du webmarketing au service du développement clients Atelier marketing / Les techniques innovantes du webmarketing au service du développement clients Ce document est la synthèse de la conférence, réalisée et diffusée en direct par : Les techniques innovantes

Plus en détail

Big data* et marketing

Big data* et marketing Catherine Viot IAE de Bordeaux Maître de conférences HDR Responsable pédagogique du Master 2 Marketing Equipe de Recherche en Marketing - IRGO catherine.viot@u-bordeaux4.fr Big data* et marketing 2006

Plus en détail

ERP. LIVRE BLANC Omnicanal, comment gérer tous les points de contact depuis un outil unique

ERP. LIVRE BLANC Omnicanal, comment gérer tous les points de contact depuis un outil unique ERP LIVRE BLANC Omnicanal, comment gérer tous les points de contact depuis un outil unique ERP & SOMMAIRE Introduction retailers, vers une expérience omnicanal Introduction Mutation du parcours client

Plus en détail

UMMTO Département sciences commerciales 3 ème année Marketing LMD 2012/2013 VEILLE MARKETING. Exposé. Tarmoul Lyes T. Said Y.

UMMTO Département sciences commerciales 3 ème année Marketing LMD 2012/2013 VEILLE MARKETING. Exposé. Tarmoul Lyes T. Said Y. UMMTO Département sciences commerciales 3 ème année Marketing LMD 2012/2013 Exposé VEILLE MARKETING Tarmoul Lyes T. Said Y. Lynda SOMMAIRE Introduction Chapitre I : Généralité, objet et les types de veille

Plus en détail

ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles?

ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles? ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles? Livre Blanc Cabestan Des sources de données disparates Il existe autant d'approches pour reconnaître un

Plus en détail

www.champmarket.com Mediakit

www.champmarket.com Mediakit www.champmarket.com Mediakit Nouveau concept exclusivement Champagne, ChampMarket invite Néophytes et Experts à découvrir les adresses les plus confidentielles ou à se laisser séduire par le glamour des

Plus en détail

Optimiser son expérience client dans la vente au détail

Optimiser son expérience client dans la vente au détail VENTE ACHETER Optimiser son expérience client dans la vente au détail Un Livre Blanc Maxymiser d Oracle Oct 2015 Livre Blanc www.maxymiser.fr Depuis quelques années, les professionnels de la vente au détail

Plus en détail

Comment utiliser les médias sociaux pour développer mon activité?

Comment utiliser les médias sociaux pour développer mon activité? Comment utiliser les médias sociaux pour développer mon activité? CCI Rennes Bretagne Eco-Entreprises - L association Bretagne Eco-Entreprises met en synergie les compétences de ses 65 entreprises membres

Plus en détail

Comment le digital redéfinit les frontières de la communication interne et externe en entreprise? LES DERNIÈRES TROUVAILLES EN MATIÈRE DE TRANSFORMATION DIGITALE Quel est le quotient intellectuel digital

Plus en détail

Imaginez que vous disposiez enfin de tous les outils de communication à distance

Imaginez que vous disposiez enfin de tous les outils de communication à distance FORMER PARTAGER COMMUNIQUER DIFFUSER PRÉSENTER ÉVALUER Imaginez que vous disposiez enfin de tous les outils de communication à distance que vous souhaitiez REPLAY TV Chardin Business Connect, une approche

Plus en détail

Vous proposez une franchise

Vous proposez une franchise Vous proposez une franchise L une de vos principales problématiques de communication est de réussir à allier : communication «globale» : Avec un impact fort, elle permet de maîtriser l image globale de

Plus en détail

MAG. Qui est Valls y Machinant David? Découvrez l initiateur du projet En-Haut.be

MAG. Qui est Valls y Machinant David? Découvrez l initiateur du projet En-Haut.be MAG locaux, PME, Indépendants et entrepreneurs Qui est Valls y Machinant David? Découvrez l initiateur du projet En-Haut.be Présentation du projet En-haut.be Le blog qui aide les commerçants locaux...

Plus en détail

BAROMOBILE EDITION 2011. Le baromètre de l internet mobile

BAROMOBILE EDITION 2011. Le baromètre de l internet mobile BAROMOBILE EDITION 2011 Le baromètre de l internet mobile «Le monde change» Alors que les smartphones poursuivent leur envolée, le trafic de données sur le téléphone mobile explose. Il devrait être multiplié

Plus en détail

Trucs et Astuces pour utiliser Facebook efficacement

Trucs et Astuces pour utiliser Facebook efficacement Trucs et Astuces pour utiliser Facebook efficacement Agenda Créer votre page Poster des news Les messages qui marchent Développer votre nombre de fans Analyser vos performances sur Facebook Questions/Réponses

Plus en détail

Pourquoi disposer d un site Internet mobile n est qu un début

Pourquoi disposer d un site Internet mobile n est qu un début Edition Spéciale 2 Intelligence Applied 1 Avoir un site «responsive design» ou adapté aux mobiles constitue un grand pas en avant. Il ne doit cependant pas être considéré comme le substitut à une véritable

Plus en détail

Réussir sa collecte. Contactez-nous! contact@helloasso.com 06 58 39 99 60

Réussir sa collecte. Contactez-nous! contact@helloasso.com 06 58 39 99 60 Réussir sa collecte Contactez-nous! contact@helloasso.com 06 58 39 99 60 MENU // P.3 P.6 INTRODUCTION COLLECTER TOUT AU LONG DE L ANNÉE Étape 1 : Offrir la possibilité de vous soutenir tout au long de

Plus en détail

Le Big Data s invite dans nos vies, faut-il en avoir peur?

Le Big Data s invite dans nos vies, faut-il en avoir peur? Le Big Data s invite dans nos vies, faut-il en avoir peur? Du Big Data au Smart Data Fernando IAFRATE, Sr Manager BI & Data Architecture Disneyland Paris 1 L EVOLUTION DU DIGITAL Notre monde se transforme

Plus en détail

Séminaire E-Marketing Artisans: faites votre promotion sur internet!

Séminaire E-Marketing Artisans: faites votre promotion sur internet! Séminaire E-Marketing Artisans: faites votre promotion sur internet! Stéphanie Pahaut Coordinatrice Tourisme Qualité tourismequalite@coeurdelardenne.be 1 Du marketing traditionnel au marketing numérique

Plus en détail

Avis d expert, par Anne BARADAT pour le Cercle Marketing Direct Mars 2015

Avis d expert, par Anne BARADAT pour le Cercle Marketing Direct Mars 2015 Avis d expert, par Anne BARADAT pour le Cercle Marketing Direct Mars 2015 Leboncoin.fr : succès commercial et phénomène de société «Achetez, vendez, près de chez vous» Tout le monde connaît Leboncoin,

Plus en détail

LA CREATION DIGITALE AU SERVICE DU REEL

LA CREATION DIGITALE AU SERVICE DU REEL PRESENTE LA CREATION DIGITALE AU SERVICE DU REEL LA CREATION DIGITALE AU SERVICE DU REEL ADRENALINE STUDIO - DOPAMINE SOLUTIONS Les équipes d ADRENALINE-DOPAMINE sont heureuses de vous accueillir dans

Plus en détail

VIENNE LONDRES MUNICH BERLIN ZURICH PARIS HONG KONG PEKIN MOSCOU ISTANBUL

VIENNE LONDRES MUNICH BERLIN ZURICH PARIS HONG KONG PEKIN MOSCOU ISTANBUL Enterprise Email Marketing Solutions & Services IMPLI PERT CATION INE N DÉLIV RABIL CE ITÉ W N E S Guide Pratique de l Emailing 2012 Conseils pratiques sur la meilleure façon de mettre en place des emails

Plus en détail

Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1

Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1 Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1 Sylvie Boulet Responsable de la Mission TIC de la Chambre de Commerce et d Industrie de Lot-et-Garonne s.boulet@ccit47.fr Tél : 05 53 77 10 84 Les réunions

Plus en détail

Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication

Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication hotelbb.com Rejoignez-nous sur une problématique STRATéGIE : Faire de b&b hôtels, une marque «brand friend» Quelle communication de challenger

Plus en détail

Trends Every. to Know. Eli Goodman, Media Evangelist @LosBuenos Delphine Gatignol, VP Sales FRANCE. Marché. Numérique en France

Trends Every. to Know. Eli Goodman, Media Evangelist @LosBuenos Delphine Gatignol, VP Sales FRANCE. Marché. Numérique en France FRANCE Trends Every Marketer Tendances Needs du Marché to Know Numérique en France Eli Goodman, Media Evangelist @LosBuenos Delphine Gatignol, VP Sales #FutureInFocus @comscorefr @comscore TENDANCES QUI

Plus en détail

COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER?

COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER? COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER? COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER? Benoit DUDRAGNE http://bdc-etourisme.com Benoit.dudragne@gmail.com www.facebook.com/bdc.conseil.etourisme

Plus en détail

Les médias sociaux. Source : http://www.clickz.com/

Les médias sociaux. Source : http://www.clickz.com/ Offre de service! Les médias sociaux Facebook attire plus de clics que Google. Facebook a attiré plus de 200 millions de nouveaux usagers l an passé. 80% des compagnies utilisent Facebook. Source : http://www.clickz.com/

Plus en détail

CONVERSATION PRISM THE VISION PROSPECTIVE DES RESEAUX SOCIAUX. Visio-conférence de Brian SOLIS

CONVERSATION PRISM THE VISION PROSPECTIVE DES RESEAUX SOCIAUX. Visio-conférence de Brian SOLIS THE CONVERSATION PRISM VISION PROSPECTIVE DES RESEAUX SOCIAUX Visio-conférence de Brian SOLIS Votre entreprise a besoin d aide pour définir sa stratégie digitale? Se présentant lui-même comme un geek,

Plus en détail

Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE

Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE 4 novembre 2015 Les Echos Business - 04/11/2015 http://business.lesechos.fr/directions-numeriques/digital/transformation-digitale/021450570757-s-adapter-ou-se-transformer-les-hesitations-des-entreprises-pre-numeriques-204380.php

Plus en détail

Référencement Google en 2013, faisons un point!

Référencement Google en 2013, faisons un point! Référencement Google en 2013, faisons un point! Chambre de Commerce Bayonne Pays Basque BAYONNE le 15 février 2013 Neil McCarthy - Goodness Neil McCarthy - Goodness Je google, tu googles, il google, nous

Plus en détail

Grégory Bressolles L E-MARKETING

Grégory Bressolles L E-MARKETING Grégory Bressolles L E-MARKETING Conseiller éditorial : Christian Pinson Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-057045-4 SOMMAIRE Avant-propos 5 CHAPITRE 1 Qu est-ce que l e-marketing? I COMMENT INTERNET A-T-IL

Plus en détail

Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs

Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs 20 Juin 2012 CONFIDENTIEL ET PROPRIÉTÉ DE McKINSEY & COMPANY Toute utilisation de ce support, ainsi que

Plus en détail

Internet et prévention. Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes

Internet et prévention. Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes Internet et prévention Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes Journées Annuelles de Santé Publique 1 décembre 2011 I- CONTEXTE : les jeunes français (15-24 ans) et Internet

Plus en détail

Directions Marketing : réussir vos challenges stratégiques et opérationnels d aujourd hui

Directions Marketing : réussir vos challenges stratégiques et opérationnels d aujourd hui Directions Marketing : réussir vos challenges stratégiques et opérationnels d aujourd hui Transformation et maturité digitale de l entreprise : quelles avancées? Quels leviers pour gagner en performance?

Plus en détail

Benchmark nouveaux réseaux & medias sociaux. : Carole Gölitz ICI-Marketing

Benchmark nouveaux réseaux & medias sociaux. : Carole Gölitz ICI-Marketing Benchmark nouveaux réseaux & medias sociaux #ATN @ATNAixlesbains @icimarketing Mybunjee.com: soyez réactifs! Importance des media sociaux Utilisez vous les media sociaux? Oui 97% Non 3% Source : Media

Plus en détail

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER»

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» 28/04/15 1 «LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» Le 6 novembre 2014, le Président de la République a officiellement annoncé la candidature de la France à l organisation

Plus en détail

RESEAUX SOCIAUX : OUTILS DE PROSPECTION ET FIDELISATION?

RESEAUX SOCIAUX : OUTILS DE PROSPECTION ET FIDELISATION? Faut-il être présent sur les réseaux sociaux? De plus en plus d entreprises se posent la question. Considéré il y a encore peu comme un simple moyen d échange ou de prise de contact, le réseau social est

Plus en détail

7 conseils pour une description de poste irrésistible! Des descriptions de postes excellentes = Des candidats excellents

7 conseils pour une description de poste irrésistible! Des descriptions de postes excellentes = Des candidats excellents 7 conseils pour une description de poste irrésistible! Des descriptions de postes excellentes = Des candidats excellents Sommaire Conseil n 1 : Soyez créatif dans la description du poste, PAS dans son

Plus en détail

Quatre façons dont les entreprises peuvent utiliser les outils de publication sociale open source pour stimuler leurs activités

Quatre façons dont les entreprises peuvent utiliser les outils de publication sociale open source pour stimuler leurs activités Quatre façons dont les entreprises peuvent utiliser les outils de publication sociale open source pour stimuler leurs activités acquia.com +33 (0)1 79 97 25 70 +44 (0)1865 520 010 John Eccles House, Robert

Plus en détail

VOTRE IMAGE VAUT DE L OR EN LIGNE AUSSI... GOUDA DE HOLLANDE DU NORD AU SCEAU ROUGE

VOTRE IMAGE VAUT DE L OR EN LIGNE AUSSI... GOUDA DE HOLLANDE DU NORD AU SCEAU ROUGE VOTRE IMAGE VAUT DE L OR AUSSI... QUELQUES CHIFFRES 80% des Belges sont aujourd hui connectés à Internet, bientôt, ils seront 90%. Le nombre d utilisateurs mobiles a doublé les deux dernières années. 60%

Plus en détail

Vendredi 9 Juillet 2010

Vendredi 9 Juillet 2010 Vendredi 9 Juillet 2010 Méthodologie Segments de la communication online Display Search Affiliation Comparateurs E-mailing Annuaires Mobile Régies 1 2 Agences Déclaratif sous huissier + entretiens Confrontation

Plus en détail

Stratégies opérationnelles d APPS-CRM pour smartphones et tablettes

Stratégies opérationnelles d APPS-CRM pour smartphones et tablettes 1/213 3/213 6/213 9/213 12/213 3/214 5/214 Stratégies opérationnelles d APPS-CRM pour smartphones et tablettes Le marché pour les smartphones et les tablettes En 213, on a dénombré plus de 24,1 millions

Plus en détail

A. Comprendre les attentes des internautes et leurs évolutions permanentes en B2C

A. Comprendre les attentes des internautes et leurs évolutions permanentes en B2C Chapitre 1 : Pourquoi intégrer Internet à sa stratégie d'entreprise 15 A. Comprendre les attentes des internautes et leurs évolutions permanentes en B2C Chapitre 1 : Pourquoi intégrer Internet à sa stratégie

Plus en détail

Nouveau site Internet Roger Dubuis Découvrir et voyager dans l Incredible World of Roger Dubuis

Nouveau site Internet Roger Dubuis Découvrir et voyager dans l Incredible World of Roger Dubuis Information Presse L univers The Incredible Warrior, collection Excalibur Avec le lancement de son nouveau site Internet www.rogerdubuis.com, la Maison genevoise vous invite à découvrir et vivre l intense

Plus en détail

Liens FAIBLES (amis de nos amis, collègues, ). Les réseaux sociaux permettent une connexion avec ces liens faibles

Liens FAIBLES (amis de nos amis, collègues, ). Les réseaux sociaux permettent une connexion avec ces liens faibles S421-1-3 LA REVOLUTION DIGITALE S42 La relation commerciale S421 : La relation commerciale et son contexte Définir les notions de relation commerciale et de contact commercial. Présenter la diversité des

Plus en détail

media kit DKOMAG Décoration, Style & Inspiration NOVEMBRE 2015 La Décoration en ligne sous tous les angles - www.dkomag.com

media kit DKOMAG Décoration, Style & Inspiration NOVEMBRE 2015 La Décoration en ligne sous tous les angles - www.dkomag.com media kit DKOMAG Décoration, Style & Inspiration NOVEMBRE 2015 La Décoration en ligne sous tous les angles - www.dkomag.com DKOmag.com est un magazine en ligne consacré au secteur de la Maison, du Design

Plus en détail

Tout Savoir. Tout Savoir 22/03/2013 CENTRE DE FORMATION ET DE RESSOURCES TIC. Nos actions centrées autour de. Un service de Proximité

Tout Savoir. Tout Savoir 22/03/2013 CENTRE DE FORMATION ET DE RESSOURCES TIC. Nos actions centrées autour de. Un service de Proximité CENTRE DE FORMATION ET DE RESSOURCES TIC L objectif : permettre aux professionnels de se familiariser avec les technologies, d'en suivre (voire d en anticiper) les évolutions, d'en identifier l'impact

Plus en détail

Dossier de presse Février 2009. Orange Vallée. L esprit «start-up» au service des clients d Orange

Dossier de presse Février 2009. Orange Vallée. L esprit «start-up» au service des clients d Orange Dossier de presse Février 2009 Orange Vallée L esprit «start-up» au service des clients d Orange L Editorial de Jean-Louis Constanza Président d Orange Vallée «Pourquoi une autre entité d innovation chez

Plus en détail

Diginnove, Agence Conseil E-commerce, vous accompagne dans votre apprentissage des principaux médias sociaux B2C et B2B

Diginnove, Agence Conseil E-commerce, vous accompagne dans votre apprentissage des principaux médias sociaux B2C et B2B Diginnove, Agence Conseil E-commerce, vous accompagne dans votre apprentissage des principaux médias sociaux B2C et B2B Des formations personnalisées sur-mesure pour appréhender facilement les réseaux

Plus en détail

DIGITAL MINDS. Chapitre 3, Le cercle vertueux du pay per click. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved.

DIGITAL MINDS. Chapitre 3, Le cercle vertueux du pay per click. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved. DIGITAL MINDS 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web Chapitre 3, Le cercle vertueux du pay per click WSI We Simplify the Internet Leader mondial en Stratégie Marketing sur Internet Siège social,

Plus en détail

Les réseaux sociaux, quels enjeux pour la PME?

Les réseaux sociaux, quels enjeux pour la PME? Les réseaux sociaux, quels enjeux pour la PME? 1 «Si le savoir-faire de l entreprise est sa raison d être, le faire-savoir est la garantie de sa pérennité» Dans un monde où les marchés et les technologies

Plus en détail

Jeudi 16 octobre 2014

Jeudi 16 octobre 2014 Jeudi 16 octobre 2014 PANORAMA DES RESEAUX SOCIAUX 2014 PANORAMA DES RESEAUX SOCIAUX 2014 TOUR DE TABLE Salah Animateur numérique du territoire un ensemble d individus, organisations reliés entre eux

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE MARKETING DES MÉDIAS SOCIAUX?

QU EST-CE QUE LE MARKETING DES MÉDIAS SOCIAUX? Les médias sociaux sont maintenant presque aussi utilisés que le courriel pour partager des nouvelles et de l information en ligne. Facebook compte plus de 1 milliard d utilisateurs, plus de 55 millions

Plus en détail

Comment communiquent les cabinets à l ère du numérique?

Comment communiquent les cabinets à l ère du numérique? Mardi 17 novembre 2015 Comment communiquent les cabinets à l ère du numérique? Bertrand SALLIOU Directeur Adjoint EXPERT INFOS - Les Echos Publishing Comment communiquent les cabinets à l ère du numérique

Plus en détail

RÉSEAUX SOCIAUX & BTOB

RÉSEAUX SOCIAUX & BTOB Ecoute MOI Regarde MOI Recrute MOI Regarde MOI Accepte MOI RÉSEAUX SOCIAUX & BTOB Comment les investir? quels impacts sur le référencement? SOMMAIRE RÉSEAUX SOCIAUX & BTOB PANORAMA 2014 ET USAGES POURQUOI

Plus en détail

Voyage Exploratoire Barcelone

Voyage Exploratoire Barcelone Voyage Exploratoire Barcelone 24 au 26 février 2016 Inclus une journée au Mobile World Congress Le contexte Elue «Capitale européenne de l innovation» par la commission européenne en 2014, Barcelone accueille

Plus en détail

Social Day Bayonne 28 Janvier 2014

Social Day Bayonne 28 Janvier 2014 Social Day Bayonne 28 Janvier 2014 Qui suis-je? Enseignant chercheur à ESG Management School (Paris) MBA et Ph.D en systèmes d information (Canada) Consultant conférencier - 10 ans d expérience auprès

Plus en détail

Découvrez Outlook.com, la nouvelle génération d e-mail!

Découvrez Outlook.com, la nouvelle génération d e-mail! Découvrez Outlook.com, la nouvelle génération d e-mail! Dossier de presse Septembre 2013 édito Lancé en août 2012, Outlook.com est le nouveau service de messagerie gratuit pour le grand public de Microsoft,

Plus en détail

5 sept 2014 - GAMARTHE. Frédéric PERES - CCI Bayonne Pays Basque

5 sept 2014 - GAMARTHE. Frédéric PERES - CCI Bayonne Pays Basque 5 sept 2014 - GAMARTHE Frédéric PERES - CCI Bayonne Pays Basque Atelier Webmarketing - UZTARTU - 05 sept2014 - Gamarthe Atelier Webmarketing - UZTARTU - 05 sept2014 - Gamarthe Atelier Webmarketing - UZTARTU

Plus en détail

EN MAÎTRISANT INTERNET, APPORTEZ UN NOUVEL ÉLAN À VOTRE ACTIVITÉ

EN MAÎTRISANT INTERNET, APPORTEZ UN NOUVEL ÉLAN À VOTRE ACTIVITÉ EN MAÎTRISANT INTERNET, APPORTEZ UN NOUVEL ÉLAN À VOTRE ACTIVITÉ CRÉER ET GÉRER SON IDENTITÉ NUMÉRIQUE François BONNEVILLE Aricia Jean-Baptiste MERILLOT Photo & Cetera Le terme d'identité recouvre plusieurs

Plus en détail

L explosion du marketing multi-écrans

L explosion du marketing multi-écrans Chapitre 6 L explosion du marketing multi-écrans Vérifier la météo sur son smartphone tout en regardant les informations à la télévision dès le matin, puis recevoir une publicité sur son PC du bureau pour

Plus en détail

ANALYSE MARQUE NESPRESSO. La marque aux publicités stars. Digimind. Logiciels de veille, e-réputation et social media monitoring 1

ANALYSE MARQUE NESPRESSO. La marque aux publicités stars. Digimind. Logiciels de veille, e-réputation et social media monitoring 1 ANALYSE MARQUE NESPRESSO La marque aux publicités stars Digimind. Logiciels de veille, e-réputation et social media monitoring 1 Nespresso : une publicité qui crée l événement Le 29 octobre, la marque

Plus en détail

le Lab La TrendyNews soin et beauté n 4

le Lab La TrendyNews soin et beauté n 4 le Lab by La TrendyNews soin et beauté n 4 le Lab by Édito Sommaire Le chiffre du mois...3 L infographie du mois : les acheteurs de cosmétiques et le digital...4 Focus sur le showrooming...6 Brèves : brand

Plus en détail

CJD - Cannes - Sophia-Antipolis Novotel - 9 Avril. Stratégies Digitales VOTRE INCONNU EST NOTRE QUOTIDIEN MÉDIAS SOCIAUX & E-RÉPUTATION

CJD - Cannes - Sophia-Antipolis Novotel - 9 Avril. Stratégies Digitales VOTRE INCONNU EST NOTRE QUOTIDIEN MÉDIAS SOCIAUX & E-RÉPUTATION CJD - Cannes - Sophia-Antipolis Novotel - 9 Avril Stratégies Digitales VOTRE INCONNU EST NOTRE QUOTIDIEN MÉDIAS SOCIAUX & E-RÉPUTATION Apprenez à surveiller et gérer votre e-réputation, communiquer d une

Plus en détail

Extraits de résultats

Extraits de résultats Extraits de résultats L étude Profiling Une mesure du profil détaillé des visiteurs de vos sites Internet Plus de 200 critères de qualification profil perso & pro, usages du web, style de vie, consommation

Plus en détail

API, applications et possibilités. L intégration des API et l avenir d Internet

API, applications et possibilités. L intégration des API et l avenir d Internet L intégration des API et l avenir d Internet 2 API *, applications et possibilités : L intégration des API et l avenir d Internet. comment les API transforment-elles l Internet? Même aux yeux des internautes

Plus en détail

ENP Écuisses (71) 26 septembre. ENP Nevers (58) Voir site internet. ENP Écuisses (71) 24 octobre. ENP Nevers (58) Voir site internet

ENP Écuisses (71) 26 septembre. ENP Nevers (58) Voir site internet. ENP Écuisses (71) 24 octobre. ENP Nevers (58) Voir site internet PROGRAMME 2012 Les ateliers ont lieu de 9h à 11h pour Dijon et Écuisses - de 15h à 17h pour Auxerre (horaires spécifiques pour Nevers) Être présent sur les réseaux sociaux : Facebook, Viadeo, Twitter,

Plus en détail

LES RESEAUX SOCIAUX MARDI 25 FEVRIER 2014

LES RESEAUX SOCIAUX MARDI 25 FEVRIER 2014 LES RESEAUX SOCIAUX MARDI 25 FEVRIER 2014 OFFICE DE TOURISME Maison du Patrimoine 2 rue de la Chapelle 66820 VERNET-LES-BAINS Tel : 04 68 05 55 35 www.vernet-les-bains.fr Contact e-tourisme : Emilie /

Plus en détail

LE MARKETING TRANSMÉDIA SIMPLE & EFFICACE

LE MARKETING TRANSMÉDIA SIMPLE & EFFICACE NOUS VOUS PRÉSENTONS LE MARKETING TRANSMÉDIA SIMPLE & EFFICACE Ou comment innover par l usage Exemples et tests inclus! LE STUDIO QUI VOUS VOIT AUTREMENT. FICHE D IDENTITÉ EXPRESS DE NOTRE SOLUTION POUR

Plus en détail

LittlelessConversation ETUDE MODE MASCULINE

LittlelessConversation ETUDE MODE MASCULINE LittlelessConversation ETUDE MODE MASCULINE Mutation des comportements, nouvelles influences, LLC vous livre ses premières analyses sur votre univers. JUIN2010 Une Étude LittlelessConversation AgenceConseilenCommunication

Plus en détail

Evénement connecté. Créez un lien particulier entre vos clients et votre marque

Evénement connecté. Créez un lien particulier entre vos clients et votre marque Evénement connecté Créez un lien particulier entre vos clients et votre marque Insights 59% 65% 46% des clients engagés sont tout à fait prêts à parler de la marque de façon positive autour d eux. des

Plus en détail

Vendredi 14 décembre 2012 : Cocktail économique. Chefs d entreprise : comment dynamiser votre image sur Internet?

Vendredi 14 décembre 2012 : Cocktail économique. Chefs d entreprise : comment dynamiser votre image sur Internet? Vendredi 14 décembre 2012 : Cocktail économique Chefs d entreprise : comment dynamiser votre image sur Internet? Présentation Ozil Conseil Communication Web : Stratégie digitale : blogs et réseaux sociaux

Plus en détail

Brand content : les écarts entre l offre et la demande

Brand content : les écarts entre l offre et la demande 2014 Edition Spéciale 4 Intelligence Applied Les consommateurs sont de plus en plus nombreux, dans le monde, à se montrer très friands de brand content, et la plupart des marques sont prêtes à satisfaire

Plus en détail

en misant sur le web 2.0

en misant sur le web 2.0 Tirer le meilleur parti d Internet Tirer le meilleur parti d Internet en misant sur le web 2.0 Yannick Le Magadure Comité Régional de Tourisme Vous avez dit «web 2.0»? 4 étapes clés vers une société hyper

Plus en détail

DIGITAL MINDS. Chapitre 5, La publicité display, un avantage concurrentiel. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web

DIGITAL MINDS. Chapitre 5, La publicité display, un avantage concurrentiel. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web DIGITAL MINDS 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web Chapitre 5, La publicité display, un avantage concurrentiel WSI We Simplify the Internet Leader mondial en Stratégie Marketing sur Internet

Plus en détail

Livre Blanc Virtua 2012

Livre Blanc Virtua 2012 Livre Blanc Virtua 2012 LES SECRETS D UNE CAMPAGNE DIGITALE DE NOËL RÉUSSIE Suivez-nous sur Twitter Virtua 021 544 28 00 info@virtua.ch Stratégies et créations digitales 2 Table des matières Préparez votre

Plus en détail