Comportement de Miscanthus cultivé sur des sols fortement contaminés en Cd, Pb et Zn

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comportement de Miscanthus cultivé sur des sols fortement contaminés en Cd, Pb et Zn"

Transcription

1 25 & 26 septembre 2014 Cité scientifique - Villeneuve d Ascq Gestion et requalification durable des sites et sols pollués: Expériences en Nord - Pas de Calais Comportement de Miscanthus cultivé sur des sols fortement contaminés en Cd, Pb et Zn Florien NSANGANWIMANA, Christophe WATERLOT, Géraldine BIDAR, Bertrand POURRUT, Francis DOUAY Groupe ISA, LGCgE 1

2 1. Contexte Des sols agricoles aux alentours de l ancienne fonderie de plomb Metaleurop Nord fortement contaminés en Cd, Pb et Zn Des productions végétales agricoles qui excèdent souvent les valeurs réglementaires en vigueur concernant l alimentation humaine et animale 750 ha = 36 exploitations concernées à des degrés variables 2

3 2. Contexte Comment gérer durablement les sols agricoles autour de l ancienne fonderie de Metaleurop Nord? Phytener: Phytostabilisation + production de biomasse végétale non-alimentaire Etudier les potentialités du Miscanthus giganteus pour gérer durablement ces sols Capacité de stabilisation des polluants dans la rhizosphère Qualité de la biomasse produite sur les sols contaminés Evaluation du rendement de la biomasse 3

4 3. Caractéristiques agronomiques de M. giganteus Graminée pérenne : 15 years Taille des tiges : 3-4 m Rendement : t MS ha -1 Peu d intrants agricoles Stabilisation du sol Séquestration de CO 2 Utilisation de la biomasse Cadoux et al, 2013 Chauffage biofuel mulch Litière pour animaux 4

5 4. Objectifs spécifiques de l étude Evaluer l aptitude de M. giganteus à se developer sur les sols contaminés Etudier l influence de la culture sur les paramètres physico-chimiques des sols et le comportement de Cd, Pb et Zn Déterminer l accumulation des ETM dans les organes de M. giganteus selon le gradient de contamination des sols et les pratiques culturales 5

6 5. Le dispositif expérimental Des plantations de miscanthus mises en place en 2007/2008 et en 2010 M1000 MV Evin-Malmaison Site atelier «Metaleurop» ME M500 Evin-Malmaison M200 Courcelles-les-Lens + Une parcelle témoin (MC) de 1,3 ha située à Linzeux (Pas de Calais) 6

7 6. Specificités des sols des parcelles du dispositif MC M200 M500 Limon de plus de 120 cm (g > 120 cm) Limon profond (g > 120 cm) Limon reposant à 30 cm sur un limon argileux. Un matériau argilo-limonosableux apparaît entre 50 et 80 cm (g : cm) Limon argileux reposant entre cm sur un matériaux argilo-limonosableux (g : cm) Limon argileux calcaire reposant entre 30 et 50 cm sur un limon calcaire (g : 30 cm) 7

8 7. Parcelle MV : pratiques culturales vs transfert et accumulation des ETM chez M. giganteus 1 bloc : 3 origines de miscanthus 2 densités de plantation Fertilisation (en 2012) 3 réplicats + 3 blocs avec inoculum mycorhizien 72 sous-blocs 11 mai et 1 juin

9 8. Echantillonnage des sols et de végétaux : Septembre 2011 M500 SITA ME M200 Miscanthus en septembre + Parcelle MC Echantillons prélevés sur 3 plots : MC, M200 (M200-1 et M200-3) et M500 5 échantillons couple Sol / Plante : - Sol (0-25 cm) - Pied de miscanthus (racines, rhizomes, tiges, feuilles) 9

10 9. Echantillonnage des sols et de végétaux : Septembre 2011 Miscanthus en septembre 3 échantillons couple Sol / Plante par modalité : - sol (0-25 cm) - pied de miscanthus (racines, rhizomes, tiges, feuilles) 10

11 10. Préparation et analyse des échantillons Sols Végétaux Séchage à T C ambiante Broyage Lavage à l eau du robinet Rinçage à l eau osmosée Tamisage 2 mm Tamisage 250 µm Séchage à 40 C Granulométrie ph, CEC, phosphore (P 2 O 5 ), Cations échangeables CaCO 3, C org, N Oxydes de Fe et Mn Cd, Pb, Zn Extraction CaCl 2 0,01 M Extraction séquentielle Broyage 250 µm [ETM] Minéralisation à l eau régale Hot Block, 1 h 15 min à 95 o C Dosage de Cd, Pb, Zn par SAA Minéralisation HNO 3 + H 2 O 2 Hot Block, 4 h à 80 o C Dosage de Cd, Pb, Zn par SAA 11

12 Accumulation des ETM dans les organes de M. giganteus selon le gradient de contamination des sols Objectifs : Description des paramètres physico-chimiques et distribution de Cd, Pb et Zn dans les sols Etude de la croissance et rendement de biomasse aérienne Etude de la distribution et l accumulation de Cd, Pb et Zn dans les organes de miscanthus 12

13 12. Paramètres physico-chimiques des sols MC M200-1 M200-3 M500 Argile (%) 20,0 26,2 16,8 31,1 Limons (%) 69 40,5 58,2 52,2 Sables (%) ,5 25,0 16,7 ph (H 2 O) 6,5 7,4 7,6 7,6 C Org (g kg -1 ) 8,9 14,3 17,7 27,6 N tot (g kg -1 ) 0,9 1,1 1,3 2,8 C/N 9,3 12,7 14,1 12,8 CaCO 3 (g kg -1 ) 0,8 2,5 9,1 22,6 P 2 O 5 (g kg -1 ) 0,1 0,4 0,4 0,2 CEC 15,6 16,3 19,9 25,5 Fe (g kg -1 ) 8,2 4,8 4,7 7,8 Mn (g kg -1 ) 0,4 0,2 0,3 0,1 Sols à dominante limoneuse CO, N tot, CaCO 3, P 2 O 5, CEC : M500 > M200-1 = M200-3 >> MC 13

14 13. Concentrations des ETM dans les sols 0,2 13,7 MC MC Gradient de contamination en Cd, Pb, Zn : M500 > M200-1 = M200-3 >> MC 52,3 MC Concentrations en Cd, Pb and Zn de MC TAH régionales 14

15 14. Fractions extractibles des ETM au CaCl 2 0,01 M Sols Cd (%) Pb (%) Zn (%) MC 0,609 ± 0,411 a < LD 0,311 ± a M ,219 ± 0,074 b 0,006 ± 0,001 a 0,064 ± 0,064 ab M ,252 ± 0,133 b 0,005 ± 0,001 a 0,114 ± 0,047 b M500 0,400 ± 0,277 ab 0,003 ± 0,000 b 0,044 ± 0,008 c ETM peu extractibles au CaCl 2 0,01 M : < 1 % Les fractions extractibles dépendent des propriétés physico-chimiques des sols ainsi que la mobilité naturelle d un ETM 15

16 15. ACP des paramètres physico-chimiques des sols Sol MC : ph, (Fe, Mn, ETM-CaCl 2 et ETM-Fraction R) Sol M200-1 et M200-3 : (P 2 O 5, K + et Cd-Fraction A), (Fe et Na + ) Sol M500 : (CEC, C Org, CaCO 3, Ca 2+, Mg 2+ et Pb-Fraction D) 16

17 Accumulation des ETM dans les organes de Miscanthus giganteus selon le gradient de contamination des sols Objectifs : Description des paramètres physico-chimiques et distribution de Cd, Pb et Zn dans les sols Etude de la croissance et rendement de biomasse aérienne Etude de la distribution et l accumulation de Cd, Pb et Zn dans les organes de miscanthus 17

18 17. Croissance et rendement du miscanthus 1 ère année, mai 2 ème année, juillet 3 ème année, juillet 3 ème année, novembre Absence de symptômes de toxicité visibles Compétition avec le développement des adventices (1 ère et 2 ème années) Rendement : 14 t ha -1 la 3 ème année (hiver 2011, % d humidité) 18

19 18. Concentrations des ETM dans les organes du miscanthus ETM plus accumulés dans les racines Pas de différence significative entre les organes aériens 19

20 19. Transfert des ETM du sol aux organes du miscanthus BCF: [ETM] organe végétal / [ETM] sol ETM Sols BCF par organe Feuilles Tiges Rhizomes Racines Cd M ,13 ± 0,04 cd 0,09 ± 0,04 d 0,28 ± 0,19 bcd 2,99 ± 1,05 a M ,09 ± 0,03 d 0,15 ± 0,02 c 0,33 ± 0,11 b 2,43 ± 0,45 a M500 0,06 ± 0,01 e 0,08 ± 0,03 de 0,22 ± 0,06 b 2,51 ± 0,87 a Pb M ,04 ± 0,02 cde 0,04 ± 0,02 cde 0,06 ± 0,02 cd 0,16 ± 0,00 b M ,06 ± 0,02 cd 0,05 ± 0,01 d 0,05 ± 0,01 d 0,13 ± 0,06 b M500 0,02 ± 0,00 e 0,03 ± 0,01 e 0,02 ± 0,00 e 0,07 ± 0,02 c Zn M ,14 ± 0,02 e 0,12 ± 0,07 ef 0,11 ± 0,01 e 0,24 ± 0,09 d M ,13 ± 0,02 e 0,08 ± 0,04 ef 0,12 ± 0,01 e 0,21 ± 0,01 d M500 0,10 ± 0,02 e 0,08 ± 0,03 ef 0,06 ± 0,01 f 0,18 ± 0,04 d Racines > Rhizomes > tiges = feuilles M200-1 = M200-3 > M500 Cd >> Zn > Pb (racines) Cd > Zn > Pb (rhizomes) Cd = Zn > Pb (tiges) Zn Cd > Pb (feuilles) 20

21 20. Transfert des ETM des racines aux autres organes TF: [ETM] feuilles, tiges ou rhizomes/[etm] racines ETM Cd Pb Zn Sols TF par organe Feuilles Tiges Rhizomes M ,05 ± 0,01 ab 0,03 ± 0,01 ab 0,09 ± 0,03 abc M ,04 ± 0,04 ab 0,06 ± 0,01 ab 0,14 ± 0,04 bc M500 0,02 ± 0,01 a 0,04 ± 0,02 ab 0,09 ± 0,03 bc M ,4 ± 0,10 c 0,16 ± 0,05 b 0,001 ± 0,001 a M ,43 ± 0,2 c 0,42 ± 0,1 c 0,14 ± 0,19 abc M500 0,24 ± 0,11 bc 0,31 ± 0,14 bc 0,04 ± 0,06 a M ,63 ± 0,12 b 0,34 ± 0,14 a 0,51 ± 0,22 ab M ,64 ± 0,14 b 0,39 ± 0,19 ab 0,56 ± 0,05 b M500 0,58 ± 0,15 b 0,45 ± 0,25 ab 0,38 ± 0,08 a TF sur M200-1 = M200-3 = M500 TF < 1 pour M200-1, M200-3 et M500 Zn >> Cd > Pb (rhizomes) Zn Pb >> Cd (tiges) Zn > Pb >> Cd (feuilles) 21

22 21. Transfert et accumulation des ETM dans les organes du miscanthus Miscanthus giganteus se développe bien sur les sols étudiés Accumulation des ETM principalement dans les racines et faible transfert aux rhizomes et aux organes aériens L accumulation des ETM n augmente pas avec le gradient de contamination du sol Les BCF et les TF sont largement inférieurs à 1 sur les sols M200-1, M200-3 et M500 Miscanthus giganteus est considéré comme une espèce excluder et un bon candidat pour la phytostabilisation dans le contexte expérimental 22

23 Accumulation des ETM dans les organes de M. giganteus : Influence des pratiques culturales Objectifs : Etudier le comportement d accumulation des ETM chez trois génotypes de Miscanthus giganteus Etudier l influence de la densité de plantation, ajout d un inoculum mycorhizien sur le transfert et l accumulation des ETM chez les trois génotypes de M. giganteus in situ 23

24 23. Concentrations des ETM dans les sols selon les modalités De petites différences selon certaines modalités en ce qui concerne le degré de contamination des sols, voire même certains paramètres physico-chimiques Des biais possibles Evaluation du transfert et de l accumulation des ETM dans les organes au regard des BCF 24

25 24. Transfert des ETM du sol aux organes du miscanthus Racines : Cd >> Zn > Pb Rhizomes : Cd > Zn > Pb Tiges : Cd = Zn > Pb Feuilles : Cd Zn > Pb Pas de différences significatives selon les génotypes 25

26 25. Effets de facteurs sur l accumulation des ETM Influence monofactorielle sur l accumulation des ETM dans les organes : Génotype Inoculum Densité Aucun effet Influence bi et trifactorielle sur l accumulation des ETM dans les organes : Génotype x densité Densité x inoculum Aucun effet Génotype x inoculum x densité Génotype x inoculum : effet négatif Augmentation de l accumulation d au moins un ETM dans 34 % des cas : - 11 % des cas : feuilles, - 7 % des cas : tiges, - 7 % des cas : rhizomes, - 9 % des cas : racines 26

27 26. Bilan et perspectives Même profil d accumulation des ETM chez les trois génotypes étudiés La densité de plantation n influence pas l accumulation des ETM chez les trois génotypes Aucun effet croisé entre la densité de plantation et l ajout de l inoculum mycorhizien sur l accumulation des ETM dans les organes Les résultats préliminaires montrent que l ajout de l inoculum pourrait augmenter l accumulation des ETM dans les organes de miscanthus Quelle est l évolution du comportement des génotypes au cours du temps? Quelle est l intérêt d associer les pratiques culturales étudiées afin de réduire le transfert des ETM du sol vers les organes du miscanthus? 27

28 Les partenaires de Phytener Merci pour votre attention 28

Analyses de sol et interprétation 4des résultats

Analyses de sol et interprétation 4des résultats Analyses de sol et interprétation 4des résultats 4 Analyses de sol et interprétation des résultats Pour optimiser la fumure, il faut prendre en considération, en plus du besoin des plantes, différentes

Plus en détail

Phytostabilisation des sols contaminés en métaux lourds par industrie d extraction de Cu

Phytostabilisation des sols contaminés en métaux lourds par industrie d extraction de Cu Phytostabilisation des sols contaminés en métaux lourds par industrie d extraction de Cu à Lubumbashi Ngoy Shutcha M1, Kamengwa Kissi C1, Mpundu Mubemba M1, Colinet G2, Faucon MP3, Mahy G4, Visser M5,

Plus en détail

CHAPITRE 5 CONTAMINATIONS des SOLS en ETM CONSÉQUENCES et DANGERS

CHAPITRE 5 CONTAMINATIONS des SOLS en ETM CONSÉQUENCES et DANGERS CHAPITRE 5 CONTAMINATIONS des SOLS en ETM CONSÉQUENCES et DANGERS 1 RISQUES SANITAIRES et ENVIRONNEMENTAUX 3 éléments DANGER EXPOSITION CIBLE(S) propriétés intrinsèques intensité, une ou plusieurs d'une

Plus en détail

Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole

Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole Nathalie Goma-Fortin, Sitevi, 1 décembre 2009 Rôles de la matière organique dans les sols Réseau régional de sites d expérimentations Faible

Plus en détail

T A R I F S DE BASE HT MENUS ANALYTIQUES. ANALYSES DE SOLS VITICULTURE avec interprétation

T A R I F S DE BASE HT MENUS ANALYTIQUES. ANALYSES DE SOLS VITICULTURE avec interprétation T A R I F S DE BASE HT DESIGNATION CONTENU OBJECTIF 2016 HT MENUS ANALYTIQUES S DE SOLS VITICULTURE avec interprétation 610 611 MENU PLANTATION Granulométrie 5 fractions - PH eau - Calcaire Total - Calcaire

Plus en détail

Utilisation du modèle STICS pour quantifier la vitesse potentielle de minéralisation de l azote organique du sol sur le réseau régional Mh

Utilisation du modèle STICS pour quantifier la vitesse potentielle de minéralisation de l azote organique du sol sur le réseau régional Mh Utilisation du modèle STICS pour quantifier la vitesse potentielle de minéralisation de l azote organique du sol sur le réseau régional Mh Laure Beff, Yvon Lambert, Nicolas Beaudoin, Bruno Mary et Thierry

Plus en détail

Escola Tècnica Superior d Enginyers de Camins, Canals i Ports de Barcelona Univesitat Politècnica de Catalunya

Escola Tècnica Superior d Enginyers de Camins, Canals i Ports de Barcelona Univesitat Politècnica de Catalunya 3. Identification du sol. 3.1. Généralités. On a procédé à faire une identification du sol en ce qui concerne ses propriétés, indices et son état initial. Ceci pour identifier, sur un profil de 5 m de

Plus en détail

Les communautés de nématodes en tant que bioindicateurs potentiels de la santé des sols urbain

Les communautés de nématodes en tant que bioindicateurs potentiels de la santé des sols urbain Les communautés de nématodes en tant que bioindicateurs potentiels de la santé des sols urbain Rochat Guy* *Laboratoires Biologie du sol et Sol & végétation, Institut de Biologie, Université de Neuchâtel

Plus en détail

Sols contaminés: la solution verte

Sols contaminés: la solution verte Sols contaminés: la solution verte Michel Labrecque Chercheur Institut de recherche en biologie végétale Professeur associé département de Sciences biologiques Université de Montréal Phytoremédiation Utilisation

Plus en détail

AGRONOMIE ANALYSES ET PRESTATIONS

AGRONOMIE ANALYSES ET PRESTATIONS AGRONOMIE ANALYSES ET PRESTATIONS Laboratoire agréé par le Ministère français de l Agriculture - agrément T1 1 AGRONOMIE 2013 Logistique : Forfait de prélèvement d échantillon sur site Forfait de prise

Plus en détail

Apport de l inoculation mycorhizienne dans la protection de Miscanthus x giganteus

Apport de l inoculation mycorhizienne dans la protection de Miscanthus x giganteus 25 & 26 septembre 2014 Cité scientifique - Villeneuve d Ascq Gestion et requalification durable des sites et sols pollués: Expériences en Nord - Pas de Calais Apport de l inoculation mycorhizienne dans

Plus en détail

Le projet ARENBI Analyse des Risques Environnementaux, Biodisponibilité et Impacts liés aux pollutions diffuses

Le projet ARENBI Analyse des Risques Environnementaux, Biodisponibilité et Impacts liés aux pollutions diffuses Le projet ARENBI Analyse des Risques Environnementaux, Biodisponibilité et Impacts liés aux pollutions diffuses Olivier ATTEIA - Jean-Louis CRABOS Roubaix 10 mai 2012 Le Réseau Aquitain sur la Pollution

Plus en détail

Ex. de Schéma conceptuel

Ex. de Schéma conceptuel Influence des caractéristiques des sourcesde pollution sur les risques de transfertsvers la biosphère. (1) Problématique générale (2) Quelques exemples G. Uzu 1, M. Shahid 1, M. Arshad 1, M. Cecchi 1,

Plus en détail

INCORPORATION DE DECHETS VERTS COMPOSTES DANS DES MASSIF DE PRINTEMPS

INCORPORATION DE DECHETS VERTS COMPOSTES DANS DES MASSIF DE PRINTEMPS INCORPORATION DE DECHETS VERTS COMPOSTES DANS DES MASSIF DE PRINTEMPS 1 MATERIEL VEGETAL : 2 TRAITEMENTS Anthémis: argyranthemum blanc Sté S et G Verveines: verbena coloris mélangés Sté Fischer ❶ Témoin

Plus en détail

Grappe agro-scientifique canadienne pour l'horticulture 2

Grappe agro-scientifique canadienne pour l'horticulture 2 Grappe agro-scientifique canadienne pour l'horticulture 2 Rapport sur les progrès avril 2015 Activité 17, Pomme de terre 16 L azote pour l amélioration de la récolte, de la qualité et de la rentabilité

Plus en détail

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005 Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques 21 et 23 février 2005 Marc F. Clément, agronome Qui a bonnes plantes a bonnes vaches!

Plus en détail

PHYTOSTABILISATION AIDEE DE SEDIMENTS DE COURS D EAU MIS A TERRE. V. Bert, C. Lors, A. Laboudigue, R. Gaucher

PHYTOSTABILISATION AIDEE DE SEDIMENTS DE COURS D EAU MIS A TERRE. V. Bert, C. Lors, A. Laboudigue, R. Gaucher PHYTOSTABILISATION AIDEE DE SEDIMENTS DE COURS D EAU MIS A TERRE V. Bert, C. Lors, A. Laboudigue, R. Gaucher Contexte et Enjeux En Europe,100 à 200 millions de m3 de sédiments de curage contaminés produits/

Plus en détail

Mesure du flux induit par DGT dans un sol contaminé : effet du ph.

Mesure du flux induit par DGT dans un sol contaminé : effet du ph. Mesure du flux induit par DGT dans un sol contaminé : effet du ph. Julien Rachou Université de Montréal (Montréal, QC, Canada) William Hendershot McGill University (Montréal, QC, Canada) Sébastien Sauvé

Plus en détail

Capamin. Programme ROHM et (OHM Vicdessos) C. Gers*, G. Le Roux*, M. Hedde, T. Gauquelin +, V. Baldy + *Ecolab UMR 5245; Pessac INRA; IMBE UMR 7263

Capamin. Programme ROHM et (OHM Vicdessos) C. Gers*, G. Le Roux*, M. Hedde, T. Gauquelin +, V. Baldy + *Ecolab UMR 5245; Pessac INRA; IMBE UMR 7263 Capamin Quelle est la capacité des terrils miniers à accueillir la faune des sols environnants (et quel est le rôle des Eléments Traces Métalliques dans cette capacité)? Programme ROHM et (OHM Vicdessos)

Plus en détail

UTILISATION DES SÉDIMENTS VALORISÉS : exemple de la plate-forme expérimentale SOLINDUS pour le pré-traitement des produits de dragage

UTILISATION DES SÉDIMENTS VALORISÉS : exemple de la plate-forme expérimentale SOLINDUS pour le pré-traitement des produits de dragage UTILISATION DES SÉDIMENTS VALORISÉS : exemple de la plate-forme expérimentale SOLINDUS pour le pré-traitement des produits de dragage Dr H. Bréquel, Responsable département Recherche 1 1 /20 CONTEXTE ET

Plus en détail

ESSAIS INTERLABORATOIRES SOLS ET INTRANTS

ESSAIS INTERLABORATOIRES SOLS ET INTRANTS ESSAIS INTERLABORATOIRES SOLS ET INTRANTS A15 Analyses de terres 15a Sols frais 24 Matières fertilisantes minérales A38a Boues, Sédiments, Sols Physico chimie A38b Boues, Sédiments, Sols Micropolluants

Plus en détail

Agnès Laboudigue Ecole des Mines de Douai

Agnès Laboudigue Ecole des Mines de Douai Les technologies de dépollution : recherche, développement et méthodes d évaluation Agnès Laboudigue Ecole des Mines de Douai Les facteurs principaux de la prise de décision pour le choix d une technique

Plus en détail

Comprendre la formation et la fertilité des sols

Comprendre la formation et la fertilité des sols Comprendre la formation et la fertilité des sols Un sol est constitué d'éléments minéraux et de matières organiques. Il prend naissance à partir de la roche puis évolue sous l'action du climat et de la

Plus en détail

C - Qualité des sols et de l eau. Bilan

C - Qualité des sols et de l eau. Bilan C - Qualité des sols et de l eau Bilan 1 CAH, Solution du sol et nutrition minérale végétale Le sol est un système complexe formé : D'une fraction solide minérale faite de fragments de roche issus du sous-sol

Plus en détail

T A R I F S DE BASE HT MENUS ANALYTIQUES. ANALYSES DE SOLS VITICULTURE avec interprétation

T A R I F S DE BASE HT MENUS ANALYTIQUES. ANALYSES DE SOLS VITICULTURE avec interprétation T A R I F S DE BASE HT DESIGNATION CONTENU OBJECTIF 2015 HT MENUS ANALYTIQUES S DE SOLS VITICULTURE avec interprétation 610 COMPLETE (avec oligos) Granulométrie 5 fractions - PH eau - Calcaire Total -

Plus en détail

L évidence écologique Une station d assainissement où il fait bon se

L évidence écologique Une station d assainissement où il fait bon se PHYTOREM S.A. L évidence écologique Une station d assainissement où il fait bon se Le BAMBOU-ASSAINISSEMENT Le Procédé Sol EFFLUENTS EXPORTATION VERS LA TIGE Chaume ou tige Pollution organique et minérale

Plus en détail

LA MATIERE ORGANIQUE

LA MATIERE ORGANIQUE ITV France FERTILISATION DE LA VIGNE Un point sur les préconisations FICHE 3 LA MATIERE ORGANIQUE L objectif général est la conservation ou l amélioration du patrimoine sol, en évitant l appauvrissement

Plus en détail

Situations illustrées au champ et outils de diagnostic

Situations illustrées au champ et outils de diagnostic Situations illustrées au champ et outils de diagnostic Pierre MORTREUX Chambre d Agriculture du Nord Pas de Calais PROSENSOLS.EU Chantiers d arrachage de Objectifs? Contexte Sol de limon argileux sur craie

Plus en détail

BASES de DONNÉES et SPATIALISATION des TENEURS en ETM

BASES de DONNÉES et SPATIALISATION des TENEURS en ETM CHAPITRE 6 BASES de DONNÉES et SPATIALISATION des TENEURS en ETM 1. IMN du BRGM 2. Grid sampling (pixels) UK Suède - RMQS 3. Cartogrammes France Yonne - NPC 4. Krigeage USA Hg BP Pb RMQS - NPC 5. Statistiques

Plus en détail

GESTION ET VALORISATION DES CENDRES DE CHAUFFERIES BOIS

GESTION ET VALORISATION DES CENDRES DE CHAUFFERIES BOIS GESTION ET VALORISATION DES CENDRES DE CHAUFFERIES BOIS Suivi épandage Etude réalisée pour le compte de l ADEME par : SOLAGRO : M. Christian COUTURIER AQUASOL : M. Thierry BRASSET Coordination technique

Plus en détail

Gérer définitivement les problèmes de mousse

Gérer définitivement les problèmes de mousse Gérer définitivement les problèmes de mousse Tuer la mousse n est pas un problème mais pour l éliminer définitivement, il faudra identifier la ou les origines de sa présence et y remédier Quelles sont

Plus en détail

Séminaire Viticulture de Précision. Estimation et gestion de la vigueur : exemple de la proxi-détection dans les vignobles étroits (AgroSup Dijon)

Séminaire Viticulture de Précision. Estimation et gestion de la vigueur : exemple de la proxi-détection dans les vignobles étroits (AgroSup Dijon) Séminaire Viticulture de Précision Estimation et gestion de la vigueur : exemple de la proxi-détection dans les vignobles étroits (AgroSup Dijon) Thématique de recherche Suivi du cycle végétatif de la

Plus en détail

Agronomie Environnement

Agronomie Environnement Agronomie Environnement Cultures Abonnement info : fax info, documents de synthèse, tours de plaine collectifs Conseil culture Prestation Durée Prix Remarques sur tarif Abonnement Voir tableau ci-dessous

Plus en détail

Granulométrie, humidité résiduel et ph d un sol

Granulométrie, humidité résiduel et ph d un sol Granulométrie, humidité résiduel et ph d un sol ECHANTILLONNAGE ET ANALYSE Echantillonnage : Echantillonnage et préparation des échantillons de sol en vue de l analyse (Norme X 31-100 et Normes NF X 31-101

Plus en détail

Le miscanthus, une diversification pour l agriculteur? Foire de Libramont 25 juillet 2014

Le miscanthus, une diversification pour l agriculteur? Foire de Libramont 25 juillet 2014 Le miscanthus, une diversification pour l agriculteur? Foire de Libramont 25 juillet 2014 Plan de l exposé Présentation de ValBiom Le miscanthus, pour quoi faire? Le miscanthus comme combustible Le miscanthus

Plus en détail

Rotations dans la culture de pomme de terre : bilans humiques et logiciel de calcul

Rotations dans la culture de pomme de terre : bilans humiques et logiciel de calcul Colloque sur la pomme de terre Une production à protéger 13 novembre 2009, Québec Rotations dans la culture de pomme de terre : bilans humiques et logiciel de calcul Marc F. CLÉMENT., agronome, conseiller

Plus en détail

jeudi 29 décembre 2011 Page 1 sur 7

jeudi 29 décembre 2011 Page 1 sur 7 jeudi 29 décembre 2011 Page 1 sur 7 Menus analytiques Analyses sur sols agricoles SO_S1 Analyse chimique simple S1 42,70 SO_S1 : Prise en charge, préparation, ph eau* et KCl*, matière organique, calcaire

Plus en détail

ACCREDITATION CERTIFICATE. N 1-1663 rév. 5. Satisfait aux exigences de la norme NF EN ISO/CEI 17025 : 2005 Fulfils the requirements of the standard

ACCREDITATION CERTIFICATE. N 1-1663 rév. 5. Satisfait aux exigences de la norme NF EN ISO/CEI 17025 : 2005 Fulfils the requirements of the standard Convention N 2393 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 1-1663 rév. 5 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

Mise en place d'un test de génotoxicité sur le gardon Rutilus rutilus introduit dans des lagunes de traitement de lixiviats.

Mise en place d'un test de génotoxicité sur le gardon Rutilus rutilus introduit dans des lagunes de traitement de lixiviats. Mise en place d'un test de génotoxicité sur le gardon Rutilus rutilus introduit dans des lagunes de traitement de lixiviats Ivan Starikov Encadrant: Lotfi Aleya Co-encadrant: Nicolas Capelli UMR CNRS 6249

Plus en détail

Grégory Loucougaray, Pierre Gos, Laurent Dobremez, Baptiste Nettier, Yves Pauthenet & Sandra Lavorel

Grégory Loucougaray, Pierre Gos, Laurent Dobremez, Baptiste Nettier, Yves Pauthenet & Sandra Lavorel Pratiques agricoles et propriétés agro-écologiques des prairies dans un processus d intensification écologique : le cas de l élevage bovin dans le Vercors Grégory Loucougaray, Pierre Gos, Laurent Dobremez,

Plus en détail

L'analyse élémentaire en "routine"!

L'analyse élémentaire en routine! L'analyse élémentaire en "routine"! Christophe Cloquet SARM- CNRS Basé à Vandoeuvre-lès-Nancy dans le Centre de Recherches Pétrographiques et Géochimiques (CRPG) UMR7358 Le SARM, comme le CRPG font parties

Plus en détail

MOSAIC. Dynamique des Matières Organiques des Sols, dans des systèmes Agricoles Intensifs liés à l élevage et dans un contexte de Changements globaux

MOSAIC. Dynamique des Matières Organiques des Sols, dans des systèmes Agricoles Intensifs liés à l élevage et dans un contexte de Changements globaux UMR SAS MOSAIC Dynamique des Matières Organiques des Sols, dans des systèmes Agricoles Intensifs liés à l élevage et dans un contexte de Changements globaux Décembre 2012 Décembre 2016 V. Viaud Appel d

Plus en détail

«Providing Energy Solutions to Railways in Africa» promoted by

«Providing Energy Solutions to Railways in Africa» promoted by «Providing Energy Solutions to Railways in Africa» promoted by SOMMAIRE I / LE JATROPHA 1 ) Cadre 2 ) Conditions de croissance & Floraison 3 ) Dérivés commerciaux 4 ) Problèmes rencontrés 5 ) Conclusions

Plus en détail

LE LAVAGE DES SOLS ET SEDIMENTS POLLUES

LE LAVAGE DES SOLS ET SEDIMENTS POLLUES LE LAVAGE DES SOLS ET SEDIMENTS POLLUES Une alternative de gestion pour optimiser les chantiers Solutions environnementales clé en main pour une valorisation active de sites VALGO - Copyright 2009 SOMMAIRE

Plus en détail

Fertilisation raisonnée des sols et Biogéochimie Enjeux agronomiques, environnementaux et sanitaires. - Exercices -

Fertilisation raisonnée des sols et Biogéochimie Enjeux agronomiques, environnementaux et sanitaires. - Exercices - Fertilisation raisonnée des sols et Biogéochimie Enjeux agronomiques, environnementaux et sanitaires. ENSAT 24-5 camille.dumat@ensat.fr - Exercices - Ex. n LOI DE RESTITUTION OU LOI DES AVANCES Approche

Plus en détail

Projets relevant des articles R 211-25 à R 211-47 du code de l'environnement

Projets relevant des articles R 211-25 à R 211-47 du code de l'environnement Préfecture de la Haute-Saône ««««««««««««MISSION INTERSERVICES DE L'EAU ««««««D 3.1- Doctrine relative aux épandages agricoles de boues sur des sols à teneur riche en nickel Projets relevant des articles

Plus en détail

Visite terrain de plantations expérimentales d'essences à croissance rapide.

Visite terrain de plantations expérimentales d'essences à croissance rapide. Visite terrain de plantations expérimentales d'essences à croissance rapide. 10 ans de recherche en Abitibi-Témiscamingue 6 septembre 2012 PROGRAMME - Jeudi 6 septembre 2012 MRC d Abitibi et MRC de la

Plus en détail

RECHERCHES CONCERNANT LA CORRÉLATION ENTRE LES ÉLÉMENTS MINÉRAUX DU SOL, LA PLANTE ET LES FRUITS CHEZ CERTAINS VARIÉTÉS DE PRUNIER ET ABRICOTIER

RECHERCHES CONCERNANT LA CORRÉLATION ENTRE LES ÉLÉMENTS MINÉRAUX DU SOL, LA PLANTE ET LES FRUITS CHEZ CERTAINS VARIÉTÉS DE PRUNIER ET ABRICOTIER RECHERCHES CONCERNANT LA CORRÉLATION ENTRE LES ÉLÉMENTS MINÉRAUX DU SOL, LA PLANTE ET LES FRUITS CHEZ CERTAINS VARIÉTÉS DE PRUNIER ET ABRICOTIER Doctorant: Camelia Lascu Mot-clé: minéraux, prunier, abricotier,

Plus en détail

RAPPORT D'ANALYSE. IDRA ENVIRONNEMENT Mr Guillaume DEBRIL La Haye de Pan 35170 BRUZ. Conservation de vos échantillons

RAPPORT D'ANALYSE. IDRA ENVIRONNEMENT Mr Guillaume DEBRIL La Haye de Pan 35170 BRUZ. Conservation de vos échantillons IDRA ENVIRONNEMENT Mr Guillaume DEBRIL La Haye de Pan 35170 BRUZ RAPPORT D'ANALYSE Page 1/5 N Ech Matrice Référence échantillon Observations 001 Sol S1-0-0,5 m 002 Sol S2-0-0,5 m (116) 003 Sol S3-0-0,5

Plus en détail

Filière «bois» : Phytostabilisation aidée ---- Effets sur les activités microbiologiques et les matières organiques

Filière «bois» : Phytostabilisation aidée ---- Effets sur les activités microbiologiques et les matières organiques 25 & 26 septembre 2014 Cité scientifique - Villeneuve d Ascq Gestion et requalification durable des sites et sols pollués: Expériences en Nord - Pas de Calais Filière «bois» : Phytostabilisation aidée

Plus en détail

Validation de méthode Dosage de métaux (Cr, Cd, Pb, Ni) sous forme d aérosol dans un échantillon d air

Validation de méthode Dosage de métaux (Cr, Cd, Pb, Ni) sous forme d aérosol dans un échantillon d air Jean de Boutiny M1 STEM Validation de méthode Dosage de métaux (Cr, Cd, Pb, Ni) sous forme d aérosol dans un échantillon d air Maître de stage : Jean-Ulrich Mullot Tuteurs de stage : Aurélie Gollion, Lucien

Plus en détail

Le recyclage de la matière constituant les êtres vivants.

Le recyclage de la matière constituant les êtres vivants. Chapitre 4 : Le recyclage de la matière constituant les êtres vivants. Lorsque les êtres vivants meurent, la matière organique qui les constitue tombe sur le sol. (ex : feuilles mortes ) Que devient la

Plus en détail

Une image des sols de France à travers la Base de Données d'analyse de Terre.

Une image des sols de France à travers la Base de Données d'analyse de Terre. Une image des sols de France à travers la Base de Données d'analyse de Terre. Walter C. 1, Arrouays D. 2, Lemercier B. 1, Pachot P. 1, Saby N. 2, Schvartz C., B. Toutain 2 1. INRA Agrocampus Ouest, UMR

Plus en détail

Méthode A : dosage du cadmium, chrome, cobalt, cuivre, plomb, manganèse, nickel et zinc par spectrométrie d absorption atomique avec flamme.

Méthode A : dosage du cadmium, chrome, cobalt, cuivre, plomb, manganèse, nickel et zinc par spectrométrie d absorption atomique avec flamme. S-II-2.1V1 DOSAGE DES ELEMENTS METALLIQUES EN TRACE DANS LES EXTRAITS À L EAU RÉGALE : MÉTHODE PAR ABSORPTION ATOMIQUE AVEC FLAMME ET ATOMISATION ÉLECTROTHERMIQUE (AAS/GF) 1. Objet Dosage des éléments

Plus en détail

Etat de fertilité des sols forestiers: Enseignements du suivi pédologique de l Inventaire permanent des ressources ligneuses

Etat de fertilité des sols forestiers: Enseignements du suivi pédologique de l Inventaire permanent des ressources ligneuses Les bioénergies ont-elles un impact sur les sols? Etat de fertilité des sols forestiers: Enseignements du suivi pédologique de l Inventaire permanent des ressources ligneuses G. Colinet Les bioénergies

Plus en détail

NANTES BP 52703-44327 Nantes Cedex 3 Tél. 02 51 85 44 44 - Fax 02 51 85 44 50 www.inovalys.fr

NANTES BP 52703-44327 Nantes Cedex 3 Tél. 02 51 85 44 44 - Fax 02 51 85 44 50 www.inovalys.fr BP 570-447 Nantes Cedex Tél. 0 5 85 44 44 - Fax 0 5 85 44 50 www.inovalys.fr RESULTATS PARTIELS : D400077 (Ce document n'est pas le rapport d'analyse définitif) Réf. Dossier : DEVIS 77 Bd du Rempart BP

Plus en détail

Influence de l évolution des sols du site de l Union sur les phénomènes de mobilisation des polluants

Influence de l évolution des sols du site de l Union sur les phénomènes de mobilisation des polluants 25 & 26 septembre 2014 Cité scientifique - Villeneuve d Ascq Gestion et requalification durable des sites et sols pollués: Expériences en Nord - Pas de Calais Influence de l évolution des sols du site

Plus en détail

Outil d'aide à la décision pour la valorisation des sédiments de barrage. B. Anger EDF R&D F. Thery EDF R&D D. LEVACHER, Université de Caen

Outil d'aide à la décision pour la valorisation des sédiments de barrage. B. Anger EDF R&D F. Thery EDF R&D D. LEVACHER, Université de Caen Outil d'aide à la décision pour la valorisation des sédiments de barrage B. Anger EDF R&D F. Thery EDF R&D D. LEVACHER, Université de Caen CONTEXTE Accumulation de sédiments ~10% Du mix de production d

Plus en détail

Evaluation de la production de Bois Raméal Fragmenté (B.R.F.) à partir d une coupe de peupliers issue d une parcelle en agroforesterie

Evaluation de la production de Bois Raméal Fragmenté (B.R.F.) à partir d une coupe de peupliers issue d une parcelle en agroforesterie Evaluation de la production de Bois Raméal Fragmenté (B.R.F.) à partir d une coupe de peupliers issue d une parcelle en agroforesterie Compte-rendu d expérimentation Service Développement économique des

Plus en détail

La réalisation d essais en réacteur pilote en vue d une demande d homologation de digestat

La réalisation d essais en réacteur pilote en vue d une demande d homologation de digestat La réalisation d essais en réacteur pilote en vue d une demande d homologation de digestat M CORDELIER, JF. LASCOURREGES, C. PEYRELASSE, C.LAGNET, P.POUECH 4 ième Journées Industrielles Méthanisation 4

Plus en détail

Les phytotechnologies en génie végétal Valérie BERT et Frédérique CADIERE

Les phytotechnologies en génie végétal Valérie BERT et Frédérique CADIERE Les phytotechnologies en génie végétal Valérie BERT et Frédérique CADIERE Valérie BERT, Direction des Risques Chroniques, Pôle Risque et Technologies Durables, Unité Technologies et Procédés Propres et

Plus en détail

Amendement & Fertilisation du noyer

Amendement & Fertilisation du noyer FICHE TECHNIQUE NOIX N 16 Creysse Amendement & Fertilisation du noyer Avril 2008 Fiche élaborée en collaboration avec la coordination technique noix sud-ouest Implantation du verger de noyers Les trois

Plus en détail

A FER ET ALLIAGES FERREUX (CRM-RM) A3-1 Aciers non alliés MASSIF IRSID -1- C S i M n P S Cr M o N i

A FER ET ALLIAGES FERREUX (CRM-RM) A3-1 Aciers non alliés MASSIF IRSID -1- C S i M n P S Cr M o N i A FER ET ALLIAGES FERREUX (CRM-RM) A3-1 Aciers non alliés MASSIF IRSID -1- C S i M n P S Cr M o N i Massifs divers Epaisseur mini 30 IRS1636 0,47 0,40 0,78 0,029 0,037 (0,060)... 0,092 Acier non allié

Plus en détail

Comparaison de la croissance de 4 types de plants de peuplier hybride dans les sols argileux de l Abitibi- Témiscamingue résultats après 2 ans

Comparaison de la croissance de 4 types de plants de peuplier hybride dans les sols argileux de l Abitibi- Témiscamingue résultats après 2 ans Comparaison de la croissance de 4 types de plants de peuplier hybride dans les sols argileux de l Abitibi- Témiscamingue résultats après 2 ans Fiche technique SABRINA MORISSETTE, Ing.f. ANNIE DESROCHERS,

Plus en détail

DEPOLLUTION PAR LES NOUES? Le rôle du sol et des plantes

DEPOLLUTION PAR LES NOUES? Le rôle du sol et des plantes GESTION DES EAUX PLUVIALES, BIODIVERSITE EN VILLE : LES NOUES? DEPOLLUTION PAR LES NOUES? Le rôle du sol et des plantes Marie-Charlotte Leroy Doctorante UNIVERSITE DE ROUEN CONTEXTE et OBJECTIFS Problématique

Plus en détail

Capacité épuratoire des. toitures végétalisées. Julie Schwager. Marie Christine Gromaire M. Seidl, K. Lamprea, C. Mirande, M. Saad

Capacité épuratoire des. toitures végétalisées. Julie Schwager. Marie Christine Gromaire M. Seidl, K. Lamprea, C. Mirande, M. Saad JOURNEE TECHNIQUE Quelle place pour les toitures végétalisées Paris, Capacité épuratoire des toitures végétalisées Julie Schwager Amandine Irles, Jérémy Thiriat CETE de l Est LRPC de Nancy Directeurs de

Plus en détail

Problématiques liées à la mise en œuvre du CWEA Audrey Joris, Benoît Renard

Problématiques liées à la mise en œuvre du CWEA Audrey Joris, Benoît Renard Formation continue experts et laboratoires «sols» Problématiques liées à la mise en œuvre du CWEA Audrey Joris, Benoît Renard Jambes 25 novembre 2014 1 Décret Sol : Application des procédures du CWEA Décret

Plus en détail

COLOMB Bruno. UMR 1248 AGIR INRA/ENSAT, BP Auzeville, F Castanet Tolosan,

COLOMB Bruno. UMR 1248 AGIR INRA/ENSAT, BP Auzeville, F Castanet Tolosan, Apport de l essai P de longue durée de Toulouse Auzeville pour la gestion du phosphore à partir des analyses de terre, dans les systèmes de culture à bas niveaux d intrants du sud de la France. COLOMB

Plus en détail

Utilisation de la méthode d analyse des carbonates résiduels pour étudier le devenir au champ des amendements minéraux basiques carbonatés Article

Utilisation de la méthode d analyse des carbonates résiduels pour étudier le devenir au champ des amendements minéraux basiques carbonatés Article Groupe Chaulage Utilisation de la méthode d analyse des carbonates résiduels pour étudier le devenir au champ des amendements minéraux basiques carbonatés Article Auteurs : Jean Yves Baliteau, SADEF Responsable

Plus en détail

Le transfert des métaux des sols vers les plantes potagères : retour d'expérience

Le transfert des métaux des sols vers les plantes potagères : retour d'expérience Journée technique d information et de retour d expérience de la gestion des sites et sols pollués Mardi 15 novembre 2016 Organisée par l'ineris et le BRGM, en concertation avec le Ministère de l'environnement,

Plus en détail

Formation «Compost & Co»

Formation «Compost & Co» Formation «Compost & Co» Techniques de valorisation des déchets organiques chez soi Mercredi 08 avril 2015 Le sol : un milieu vivant dont il faut profiter Pas simplement un support «éponge» pour nos plantes.

Plus en détail

Montpellier SupAgro - 6 Juin 2013. En partenariat avec

Montpellier SupAgro - 6 Juin 2013. En partenariat avec Montpellier SupAgro - 6 Juin 2013 En partenariat avec ICV Juin 2013 Objectifs des tests sur l emballage Etude 1 Déterminer les effets du transport et du stockage. Différents matériaux peuvent avoir un

Plus en détail

Réseau de parcelles Quasaprove état des lieux explicatif des contaminations des sols et des végétaux par les ETM et les mycotoxines

Réseau de parcelles Quasaprove état des lieux explicatif des contaminations des sols et des végétaux par les ETM et les mycotoxines Réseau de parcelles Quasaprove 2010-2013 état des lieux explicatif des contaminations des sols et des végétaux par les ETM et les mycotoxines LAURENCE DENAIX, STÉPHANE THUNOT, EMMA KOO SEEN LIN, FLORENCE

Plus en détail

ECOULEMENT DE L EAU DANS LES SOLS

ECOULEMENT DE L EAU DANS LES SOLS Unité d hydrologie et d hydraulique agricole Génie rural et environnemental ECOULEMENT DE L EAU DANS LES SOLS Notes de cours provisoires année académique 2010-2011 Aurore Degré Table des matières CHAPITRE

Plus en détail

Migration des substances

Migration des substances CHAPITRE 14 Migration des substances 14.1 INTRODUCTION L application d engrais minéraux ou organiques apportent des quantités d azote qui se transforment en nitrates. Ces nitrates sont prélevés par les

Plus en détail

CHAPITRE 7. Action du filet en toile de jute sur la texture du substrat

CHAPITRE 7. Action du filet en toile de jute sur la texture du substrat - 186 - CHAPITRE 7 Action du filet en toile de jute sur la texture du substrat 1. INTRODUCTION En végétalisation, l'utilisation d'un matériau provisoire fixé au sol est prévue pour servir de points d'ancrages

Plus en détail

Comment être sûr de disposer de résultats d analyse fiables, précis et rapides

Comment être sûr de disposer de résultats d analyse fiables, précis et rapides Les règles pour la qualité de vos analyses de sol Comment être sûr de disposer de résultats d analyse fiables, précis et rapides CLIQUEZ ICI pour entrer Comment bien choisir son laboratoire pour les analyses

Plus en détail

ARVALIS-Institut du végétal

ARVALIS-Institut du végétal Localisation des engrais au semis du maïs : approches agronomiques Adéquation avec les cinétiques d absorption de la culture Mobilité des éléments et mise à disposition aux racines Risques de toxicité

Plus en détail

RAPPORT INTÉRIMAIRE D ESSAI DE CULTIVARS D ASPERGES

RAPPORT INTÉRIMAIRE D ESSAI DE CULTIVARS D ASPERGES RAPPORT INTÉRIMAIRE D ESSAI DE CULTIVARS D ASPERGES L essai consiste à évaluer sur 2 sites différents 10 nouveaux cultivars sélectionnés par le Dr David J Wolyn chercheur de l Université de Guelph. Les

Plus en détail

POJET DE COMPOSTAGE DE LA COMMUNE DE DSCHANG. Le compostage des ordures ménagères à Dschang.

POJET DE COMPOSTAGE DE LA COMMUNE DE DSCHANG. Le compostage des ordures ménagères à Dschang. POJET DE COMPOSTAGE DE LA COMMUNE DE DSCHANG Le compostage des ordures ménagères à Dschang. Le site de compostage Site de Ngui Le site de compostage PARTENAIRES Equipe de mise en œuvre Encadreurs Dr Emmanuel

Plus en détail

Production de la biomasse végétale

Production de la biomasse végétale 4 Production de la biomasse végétale Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte d'affectation spéciale "Développement Agricole et Rural" du Ministère de l'alimentation, de l'agriculture

Plus en détail

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Mise en contexte Résultats des essais du CETAB+ Méthodologie; Biomasse et facteurs de variation; Rendements en maïs et corrélations avec l azote apporté;

Plus en détail

Caractérisation du comportement environnemental de bétons recyclés

Caractérisation du comportement environnemental de bétons recyclés Caractérisation du comportement environnemental de bétons recyclés Différences observables entre le comportement à la lixiviation d un béton témoin et d in béton recyclé Colloque RECYBETON Emmanuel VERNUS

Plus en détail

JOURNÉES EAU ET ENVIRONNEMENT

JOURNÉES EAU ET ENVIRONNEMENT Étude de la pollution des sols aéroportuaires et de ses impacts environnementaux et sanitaires Céline HEBRARD - LRPC Lille Page 2/X Contexte Première démarche d appréciation de la qualité des sols aéroportuaires

Plus en détail

TRAITEMENT DES LIXIVIATS PAR UN COUPLAGE DE PROCEDES

TRAITEMENT DES LIXIVIATS PAR UN COUPLAGE DE PROCEDES TRAITEMENT DES LIXIVIATS PAR UN COUPLAGE DE PROCEDES 1. Contexte de l étude + Objectifs 2. Caractérisation des lixiviats 3. Performances du couplage de procédés 4. Conclusion générale Étude menée au STRI/LHC

Plus en détail

HAUTE-VIENNEE. Année 2015

HAUTE-VIENNEE. Année 2015 Station de SAINT-BRICE SUR VIENNE HAUTE-VIENNEE SYNTHESE DU REGISTRE Année 2015 SAUR, Service Traitement des boues VALBÉ, Grand Ouest Parc Tertiaire Laroiseau, 21 rue Anita Conti, CS 80 190, 56 005 VANNES

Plus en détail

17/02/17. La pollution des sols. 2-3 Les sources anthropiques des ETM 15%

17/02/17. La pollution des sols. 2-3 Les sources anthropiques des ETM 15% La pollution des sols benedetti@ipgp.fr 2-3 Les sources anthropiques des ETM 15% 1 1- Sites et sols pollués 1-1 Définitions Un site pollué est un site qui, du fait d'anciens dépôts de déchets ou d'infiltration

Plus en détail

Le devenir des minéraux de type amiante dans les conditions de surface : fibrogenèse (Massif du Koniambo)

Le devenir des minéraux de type amiante dans les conditions de surface : fibrogenèse (Massif du Koniambo) Le devenir des minéraux de type amiante dans les conditions de surface : fibrogenèse (Massif du Koniambo) Christine Laporte-Magoni Géochimiste Laboratoire PPME, EA3325 UNC 1 Contexte du Projet Que sont

Plus en détail

Présenté par : Dr Asmae Nouira. Novembre Hanoi -2007. Journées Scientifiques Inter-Réseaux AUF

Présenté par : Dr Asmae Nouira. Novembre Hanoi -2007. Journées Scientifiques Inter-Réseaux AUF Efficacité du semis direct à contrer l érosion hydrique en milieu agricole : mise en évidence à l'aide des techniques de radioéléments, de modélisation et de mesures aux champs (MAROC-CANADA) Présenté

Plus en détail

Le phénomène du MANGANESE en Grandes cultures et plantes pérennes

Le phénomène du MANGANESE en Grandes cultures et plantes pérennes Rencontres Techniques Jeudi 19 octobre 2017 Le phénomène du MANGANESE en Grandes cultures et plantes pérennes Introduction : les symptômes de carence en manganèse apparaissent de plus en plus fréquemment

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET SESSION 2011 France métropolitaine BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE ÉPREUVE N 2 DU PREMIER GROUPE ÉPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE Option : Génie des équipements agricoles Durée : 3 heures 30 Matériel(s)

Plus en détail

Essais Engrais Verts Hivernaux en viticulture AB Gers. 29 février 2012

Essais Engrais Verts Hivernaux en viticulture AB Gers. 29 février 2012 Essais Engrais Verts Hivernaux en viticulture AB Gers Plan de l intervention Contexte de l essai Objectifs de l essai Résultats 2011 1ères conclusions Contexte Agronomique gersois Face à la diminution

Plus en détail

LE PLOMB ET LE SATURNISME

LE PLOMB ET LE SATURNISME LE PLOMB ET LE SATURNISME De la recherche aux actions de réduction des expositions 29 Janvier 2015, Paris 29 Janvier 2015, Paris Les méthodes de mesure développées pour le projet Plomb-Habitat Barbara

Plus en détail

LE FRACTIONNEMENT DES MATIERES ORGANIQUES DU SOL

LE FRACTIONNEMENT DES MATIERES ORGANIQUES DU SOL Biologie du sol - 8pages 1/10/03 9:34 Page 2 LE FRACTIONNEMENT DES MATIERES ORGANIQUES DU SOL Au laboratoire : d après l INRA de Versailles Agitation de 50 g de terre séchée avec 250 ml d hexamétaphosphate

Plus en détail

«Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière Bécancour et outils géochimiques»

«Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière Bécancour et outils géochimiques» Colloque «les eaux Souterraines du Québec» UQAC, Chicoutimi, 14 Octobre 2010. Groupe de Recherche Interuniversité sur les Eaux Souterraines. «Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière

Plus en détail

EVALUATION DES TENEURS EN PESTICIDES SUR UN TRANSECT DE 10KM DANS LA MARNE. Protégeons ensemble l'air que nous respirons

EVALUATION DES TENEURS EN PESTICIDES SUR UN TRANSECT DE 10KM DANS LA MARNE. Protégeons ensemble l'air que nous respirons EVALUATION DES TENEURS EN PESTICIDES SUR UN TRANSECT DE 1KM DANS LA MARNE Afin de répondre aux différentes attentes nationale et régionale, ATMO Champagne-Ardenne mène des campagnes de mesures de produits

Plus en détail

ENGRAIS VERTS HIVERNAUX

ENGRAIS VERTS HIVERNAUX ENGRAIS VERTS HIVERNAUX EN VITICULTURE des couverts qui nécessitent une conduite spécifique de leur semis à leur destruction Laure Gontier INSTITUT FRANÇAIS DE LA VIGNE ET DU VIN Pôle Sud-Ouest, V innopôle,

Plus en détail

Cultiver des plantes pérennes pour la bioénergie sur des sols pollués : quels impacts sur la dynamique des métaux et leurs impacts écotoxicologiques?

Cultiver des plantes pérennes pour la bioénergie sur des sols pollués : quels impacts sur la dynamique des métaux et leurs impacts écotoxicologiques? Cultiver des plantes pérennes pour la bioénergie sur des sols pollués : quels impacts sur la dynamique des métaux et leurs impacts écotoxicologiques? Forum des Labos Centre de Versailles-Grignon 3 juin

Plus en détail

Transfert, spéciation et impact du cuivre dans un sol sous vigne : rôle de la structuration spatiale et du statut organique

Transfert, spéciation et impact du cuivre dans un sol sous vigne : rôle de la structuration spatiale et du statut organique 1 Transfert, spéciation et impact du cuivre dans un sol sous vigne : rôle de la structuration spatiale et du statut organique Aline NAVEL (28-211) Directeurs de Thèse : Jean MARTINS et Lorenzo SPADINI

Plus en détail

Supports de formation du GCE Inventaires nationaux de gaz à effet de serre

Supports de formation du GCE Inventaires nationaux de gaz à effet de serre Supports de formation du GCE Inventaires nationaux de gaz à effet de serre CCNUCC Logiciel d inventaire des GES (parties NAI) Secteur UTCATF Étude de cas La «République mondiale» Version 2, avril 2012

Plus en détail