2. En quoi le marché des connaissances sert-il aux apprentissages des élèves?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2. En quoi le marché des connaissances sert-il aux apprentissages des élèves?"

Transcription

1

2

3 1. Qu'est-ce qu'un marché des connaissances? Un marché des connaissances, c'est un moment organisé et structuré pour permettre à une partie des enfants que nous appelons " marchands " de partager avec les autres enfants " les clients " des savoirs qu'ils sont capables de transmettre aux autres. Ces savoirs peuvent être non scolaires ou scolaires. Chaque marchand doit être capable de préparer matériellement son stand, de gérer les clients et de s'assurer qu'ils ont acquis ou non la compétence concernée. Le marché se déroule en deux parties pour permettre à tous les enfants d'être un moment client et un moment marchand. Un marché des connaissances est constitué de 5 étapes : Dans chaque classe participante, recueillir les demandes des enfants "ce que j'ai envie d'apprendre " et/ou " ce que je peux apprendre " Un bilan se fait au sein de chaque classe du point de vue des apprenants et des appreneurs. Le marché des connaissances. Lecture dans chacune des classes de toutes les demandes recensées et recherche d'"appreneur" pour satisfaire aux envies "ce que je peux lui apprendre " ou d'apprenant pour répondre aux propositions. Préparation de chaque atelier au sein de chaque classe, avec des prises de contact, des demandes de renseignements supplémentaires entre apprenant et "appreneur" si nécessaire. 2. En quoi le marché des connaissances sert-il aux apprentissages des élèves? Pour être " marchand ", un enfant doit proposer à sa classe " un brevet ". Il doit fournir la preuve qu'il maîtrise bien la compétence qu'il propose et qu'il sait aussi la transmettre aux autres. D'élève, il devient professeur et découvre alors que transmettre un savoir n'est pas chose facile et qu'il nécessite de la part des clients écoute et attention. Chaque enfant réalise aussi qu'il sait des choses, qu'il ne sait pas tout, qu'il peut trouver de l'aide pour apprendre dans la communauté où il vit. Il est donc amené par ce biais à réfléchir sur l'acte d'apprendre. La dynamique ainsi mise en place peut être réutilisée pour les travaux plus scolaires, les apprentissages étant facilités par le désir d'apprendre. Mettre en place un Marché des connaissances dans une école, signifie avoir accepté les postulats suivants : Tout le monde sait quelque chose. Personne ne sait tout. Le savoir est dans l humanité : les collectivités d individus représentent des ensembles de savoirs.

4 Mettre en place un Marché des connaissances dans une école, c est ouvrir une réflexion sur les conditions d apprentissages : Le maître est-il le seul détenteur du savoir : le maître sait, les enfants apprennent ; Apprenons-nous pour avoir une bonne note, pour obtenir un certain pouvoir sur ce qui nous entoure ou encore pour augmenter le savoir de l humanité? Le savoir que nous détenons, dont nous faisons l acquisition, est-t-il uniquement scolaire? Comment réconcilier les notions de plaisir et d apprentissage? Apprendre doit-il mettre forcément les élèves dans des situations de compétition? Partager son savoir entraîne-t-il une perte ou un enrichissement? Notre savoir reste-il entier quand il est partagé ; Comment se faire reconnaître par les autres à travers les apprentissages?

5

6

7 1. Quels points de départ dans nos classes pour le premier marché? Au cycle 3, Sabine est passée par un temps de langage assez long : - une phase de présentation et d information en précisant que le marché est un échange de connaissances apportées par les élèves, dans des espaces délocalisés, à tout âge ; - une phase d illustration en prenant appui sur un brevet existant (en analysant les rubriques du tableau, en précisant les exigences attendues) et en le mettant en scène ; - une phase d échange en répondant aux questions des élèves, en apportant des précisions sur le fond et la forme. Au cycle 2, Nicole, de son côté, a expliqué à ses élèves que le cycle 3 les invitait à un marché de connaissances au cours duquel des activités leur seraient proposées puis seraient validées sur une feuille de route. Il s agit d une présentation générale. 2. Quelle mise en place antérieure au marché? Les étapes au cycle 3 : - propositions de brevets par les élèves qui sont très enthousiastes (limitation à deux élèves vendeurs par stand) ; - première sélection des brevets par l enseignant (tous ne peuvent être reçus) ; - perfectionnement par les élèves des brevets sélectionnés (reformulations, apports d informations,...) avec mise en situation par l enseignant pour certains élèves afin qu ils voient concrètement les carences ou imprécisions de leur brevet ; - préparation matérielle pour tenir son stand (feux vert et rouge, titre, nombre de places,...) Ce temps de préparation (l explication, la rédaction des critères de réussite) est long et fondamental mais c est la clé de la réussite du stand. Pour des élèves de cycle 3, ces étapes correspondent à un travail très pointu d exigences d écriture en français mais également de structuration de la pensée et d organisation personnelle. De plus, un comportement sérieux et responsable est attendu chez l élève. 3. Quelle organisation le jour du marché? Au cycle 3, distribution et explication des fiches individuelles de route avec l enseignante. Ce document récapitule tous les stands, leur(s) responsable(s), le lieu, Pendant ce temps, les élèves "vendeurs" installent leur stand en rassemblant le matériel nécessaire au bon endroit. Pour le premier marché, il y avait huit stands (dont trois destinés aux élèves de Moyenne et Grande Sections) qui se déroulaient dans quatre lieux différents. Il nous paraît très intéressant d exploiter tous les espaces de l école (cour, préau, couloir, salle TV, hall, ) Ce jour-là, les élèves de maternelle étaient observateurs ou acheteurs de connaissances, mais ne tenaient pas eux-même de stand. Pour les deux classes, le fait de se déplacer dans différents lieux de l école sous-tend une confiance et un respect de règles de bruit et de sécurité, acquises antérieurement. Ce point est très important et est rappelé avant chaque marché.

8 4. Quel bilan après le premier marché? Dans les deux classes, les élèves étaient contents de cette expérience : elle a permis d une part l échange entre les élèves (relation de tutorat, d entraide entre frères et sœurs, voisins, camarades) et d autre part la réussite des enfants (par la fabrication d objets pour les plus petits et l acquisition de notions pour les plus grands). Pour les deux enseignantes, comme pour les élèves, la durée du marché, soit une heure, a paru un peu courte, les enfants ne pouvant faire qu'un ou deux ateliers, mais le temps passé à chaque atelier est, selon nous, difficile voire impossible à estimer. Après cette première réussite et l enthousiasme général, un deuxième marché a eu lieu. 5. Quelle évolution entre le premier et le second marché? Les élèves de maternelle, aidés par l ATSEM, Nicole et deux parents, ont tenu des stands. La grille individuelle de route a été modifiée pour mieux correspondre aux élèves de Maternelle. Il paraît important également qu il n y ait pas un nombre de stands trop élevé (sinon, déception des enfants vendeurs qui ne voient pas de clients se présenter). Nous prévoyons, en moyenne, un atelier pour quatre élèves, sachant cependant que le nombre de places peut varier. 6. Quelle conclusion? Nous espérons développer le marché des connaissances et faire adhérer nos collègues à ce projet en invitant leur classe d abord en tant qu observateurs, clients de certains stands et, pourquoi pas, ultérieurement faire des marchés inter-écoles. Nicole Gautier et Sabine Bidan École publique de Saint-Didier-sous-Riverie Suite au second marché de cette année, les élèves de grande section ont répondu à cette question afin d'expliquer les marchés aux lecteurs de notre journal scolaire. Nous vous livrons ci-dessous leur discussion - C'est des trucs qu'on pouvait apprendre aux autres, aux enfants qu'on ne connaît pas. - On demande à apprendre des trucs qu'on ne sait pas faire. - C'est quand quelqu'un m'apprend à faire des choses que je ne sais pas faire. - Si les enfants arrivent très bien à faire, ils n'apprennent pas. - On apprend des choses mais on apprend pas si on sait déjà faire. Si on ne sait pas faire, on peut demander aux autres. - On apprend avec les autres pour travailler un petit peu, pour que " ça fait " du bien. - Non parce que quand on travaille, c'est quand il n'y a pas de marché. - Mais tu ne travailles pas, tu apprends ; quand on est à l'école tu travailles - On travaille si on ne sait pas faire. - Quand on sera grand on pourra apprendre des choses aux copains. Quand on sera au CP. - Oui parce que les petits ne savent pas bien faire, mais les petits ils aimeraient bien apprendre à dessiner. - Mais F. a appris aux plus grands! - Parce que F. il est plus petit, mais il savait faire les voitures. - Quand on est grand il y a des choses qu'on ne sait pas faire. - La maîtresse sait tout faire parce qu'elle est plus grande que les enfants. - Mais des fois, elle peut se tromper.

9 J'ai été appreneuse pour donner des enseignements sur les chevaux : j'ai fait quelques exercices sous forme de jeu! (comme, cherche l'intrus, une image avec 3 réponses dont une est juste, relier l'image à la bonne réponse ) Mais je leur ai aussi fait faire du travail à l'oral. En leur expliquant beaucoup de choses. Je leur ai laissé choisir la réponse qu'ils pensaient, puis je les faisais parler sur leurs choix, et après je leur ai répondu, tout en expliquant la réponse. Ca c'est ce que j'ai fait mais aussi ce que j'avais préparé. Donc je pense que j'ai assez bien suivi mon programme. Mais le problème, c'est qu'au début, il y avait 2 personnes à la fois qui voulait venir. Et moi j'ai fait la bêtise de les faire venir en même temps dans mon atelier. Et j'ai été débordée, car mes 2 élèves ne voulaient pas apprendre la même chose sur les chevaux. Après j'ai dit aux autres qu'ils devaient venir un par un, donc ça s'est bien passé. La prochaine fois je dirai "NON" dès le début. Mais cette fois ci, je n'avais pas trop osé. CELESTE (CM2) Samedi 1er février 2003, je suis allé au marché des connaissances. Là-bas on apprend des choses et on en fait apprendre. Moi j'ai fait apprendre aux autres à faire des dérapages en vélo. Je n'ai pas eu beaucoup d'enfants, un seul a passé le brevet, puis un a abandonné en cours de route. Il disait qu'il n'était pas fait pour ça. Je pense que ça ne s'est pas passé comme je l'avais prévu car je n'étais pas assez autoritaire. J'ai aussi appris à lire l'heure. C'était assez facile pour moi, car je savais déjà un peu. J'aime les marchés des connaissances car on apprend des choses mais aussi ça permet d'améliorer nos difficultés. Il y a aussi plein de règles à appliquer.

10

11 ! "# $%%%%%%% "$%%% & $%%%%% ' $ ()* $%%%%%%%%%%%!"#$%%%%% %% %&%%%%%%%%%% %% '!( +, # -.#) / 0 %*1-2, 3% %% %% %% %%

12 )( *8 -$ :11; ) *2 %% %% %% <'4. ) *2 %% %%

13 Le nom du brevet doit être bref et évocateur.!pour quoi le brevet a-t-il été déposé?) Suggestions : - apprendre ; - fabriquer ; - communiquer ; - créer ; - entretenir ; - organiser ; - se distraire ; - travailler... Tous les brevets sont déposés pour apprendre quelque chose à quelqu'un. On limite donc la fonction "apprendre" à un apprentissage inscrit dans les programmes scolaires et qui n'entre pas dans une autre catégorie, par exemple, "Reconnaître les verbes". Suggestions : - arts ; - français ; - langues ; - math ; - sciences ; - sport ; - technique ; - technologie... " (qui décide que le brevet est réussi ou non?) En général, si ce sont des enfants, on note "épreuve enfant" ; si ce sont des adultes, on note "épreuve adulte". D'autres possibilités sont : - auto-proclamation (je dis que je sais faire) ; - témoignage d'enfant ; - témoignage d'adulte ; - examen... # On précise pour qui le brevet est destiné. À l'école, on choisit une tranche d'âge - ce qui n'empêche pas que des enfants plus jeunes ou plus âgés puissent passer le brevet. On établit la liste du matériel et des documents dont on a besoin pour faire passer le brevet. $ On précise s'il y a besoin d'autres personnes pour faire passer le brevet. En général, il s'agit d'assurer la sécurité. Exemple : - adultes pour le stand "faire du vélo sans roulettes". %& Il s'agit du nombre de personnes qui sont accueillies en même temps sur le stand. ' Si le lieu doit être précisé (piscine, bois, mare,...) Il peut être aussi nécessaire de préciser le moment. Cette partie est indispensable. Il faut préciser avec rigueur quels sont les critères qui permettent de décider si un brevet est réussi ou non. Attention! Il ne faut pas tenir compte de l'âge ou du niveau d'un enfant. Les brevets réussis doivent tous avoir la même valeur. Pour tenir compte de l'âge, il faut donc déposer plusieurs brevets. Exemple : - multiplier un nombre entier par un autre nombre entier plus petit que 10 ; - multiplier un nombre entier par n'importe quel autre nombre entier ; - multiplier un nombre décimal par un nombre entier... Comment ça se passe? Il est inutile d'énoncer des évidences : qu'il y a une phase d'apprentissage, que le client peut s'entraîner... On précise ici ce qui est particulièrement difficile, ce à quoi il faut faire attention avant de commencer. Cette partie comporte aussi des conseils pour faciliter la réussite du brevet.

14

15

16 Publié par l OCCE MEUSE Mars 2009 ISSN n

J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement.

J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement. J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement. On réfléchit, on a les mots dans sa tête, on les lit à l école

Plus en détail

Le marché des connaissances Pratiques d échange de savoirs

Le marché des connaissances Pratiques d échange de savoirs Le marché des connaissances Pratiques d échange de savoirs Fiche synthétique Le marché des connaissances fonctionne sur l idée que "Personne ne sait tout, mais tout le monde sait quelque chose...". Il

Plus en détail

Pratiques Réussies Axées sur L'éducation des Élèves de la Communauté Noire

Pratiques Réussies Axées sur L'éducation des Élèves de la Communauté Noire Pratiques Réussies Axées sur L'éducation des Élèves de la Communauté Noire Guide d'écoute Vous trouverez ci-dessous, des suggestions pour faciliter votre réflexion, vos discussions et vos plans d'action

Plus en détail

Défi lecture 2011-12

Défi lecture 2011-12 Défi lecture 201112 Contexte : Travail à partir des sélections du prix des incorruptibles 20062011.. Historique : Créé en 1988 par des libraires avec la collaboration de Françoise Xenakis, présidente d'honneur,

Plus en détail

Rebecca Léo Thomas Gaspard

Rebecca Léo Thomas Gaspard Parfois on va à l'école parce que nos parents n'ont pas le temps, ou sinon nos parents ne savent pas tout. On va à l école pour avoir un bon métier et une belle maison, pour développer notre intelligence,

Plus en détail

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com À l origine, en 2011, je voulais créer le site sous la forme d une communauté interactive. Plusieurs rédacteurs pour partager des conseils sur l écriture et la

Plus en détail

«La notion de stratégie d apprentissage»

«La notion de stratégie d apprentissage» fiche pédagogique FDLM N 373 / EXPLOITATION DES PAGES 24-25 PAR PAOLA BERTOCHINI ET EDVIGE COSTANZO «La notion de stratégie d apprentissage» PUBLIC : FUTURS ENSEIGNANTS EN FORMATION INITIALE ET ENSEIGNANTS

Plus en détail

COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN. (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008)

COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN. (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008) COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008) 1 - Quelques considérations préliminaires sur la recherche d emploi et les

Plus en détail

Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV

Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV Le Projet des Étoiles est l un des projets à moyen terme du CELV axé sur les nouvelles

Plus en détail

ETUDE DE GESTION. Comment choisir le sujet d étude?

ETUDE DE GESTION. Comment choisir le sujet d étude? ETUDE DE GESTION Comment choisir le sujet d étude? Véronique Bernhardt-Denni GAF 2013 PETIT RAPPEL Pourquoi est-il important de s investir dans l étude? Pour obtenir des points supplémentaires à l épreuve

Plus en détail

Modèles de lettres de présentation. Pour une candidature personnalisée

Modèles de lettres de présentation. Pour une candidature personnalisée Modèles de lettres de présentation Pour une candidature personnalisée Document réalisé par le Carrefour jeunesseemploi Rivière-du-Nord 2013-2014 Saint-Jérôme, le 20 septembre 2013 Monsieur Mario St-Onge

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi anapec Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Des compétences pour l emploi des emplois pour les

Plus en détail

Temps Scolaire pour l'information et l'orientation

Temps Scolaire pour l'information et l'orientation Temps Scolaire pour l'information et l'orientation Code : Connaissance De Soi TITRE : STRATEGIES POUR ORGANISER SON TEMPS Niveau : 4ème Groupe : Matériel : ½ Classe questionnaire organiser son temps Durée

Plus en détail

La distance d arrêt.

La distance d arrêt. La distance d arrêt. Niveau Références B.O. Partie 3 ème C - De la gravitation à l énergie mécanique. C2 - Énergie cinétique et sécurité routière. Sous-partie Pourquoi la vitesse est-elle dangereuse? Pré

Plus en détail

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 C O M P E T E N C E 7 : L A U T O N O M I E, L I N I T I A T I V E. D après Ph Meirieu. Année scolaire 2011/2012 http://www.meirieu.com/index.html

Plus en détail

Entretien réalisé avec des enfants de CM1-CM2. École du Lac de la Villeneuve de GRENOBLE (Classe de Jacqueline BASSET)

Entretien réalisé avec des enfants de CM1-CM2. École du Lac de la Villeneuve de GRENOBLE (Classe de Jacqueline BASSET) ELMO DES ENFANTS... EN PARLENT Nous incitons de mille manières nos enfants à lire. Nous tentons de nous montrer psychologues en tenant compte de leurs manières de choisir, de leur goût, des aides dont

Plus en détail

Le journal de bord et je journal personnel. Types de textes prescrits

Le journal de bord et je journal personnel. Types de textes prescrits J assume mes responsabilités Page 1 de 7 Le journal de bord et je journal personnel Types de textes prescrits Domaine Écriture Lecture Com. orale Participer à une discussion libre 1re 2e 3e 4e 5e 6e 7e

Plus en détail

INTERVIEW D'UN CHERCHEUR PAR DES ELEVES DU CYCLE 3

INTERVIEW D'UN CHERCHEUR PAR DES ELEVES DU CYCLE 3 INTERVIEW D'UN CHERCHEUR PAR DES ELEVES DU CYCLE 3 D'après le travail réalisé en 1996 pour son mémoire professionnel par Fabienne MARILL, professeur d'école. 1 Interview du chercheur par les C.E. 2 de

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

ANALYSER LA PUBLICITÉ

ANALYSER LA PUBLICITÉ Activités éducatives pour les élèves de 10 à 11 ans ANALYSER LA PUBLICITÉ NIVEAU : PRIMAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 10 À 11 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ L élève apprend à reconnaître une publicité et à

Plus en détail

Mathématiques Programmes 2008 La soustraction au CE1

Mathématiques Programmes 2008 La soustraction au CE1 Mathématiques Programmes 2008 La soustraction au CE1 Animation pédagogique Présentation Les programmes 2008 placent désormais la mise en place de la technique opératoire de la soustraction au CE1. Ce changement

Plus en détail

Aider les enseignants en formation à établir un plan d action

Aider les enseignants en formation à établir un plan d action Aider les enseignants en formation à établir un plan d action La préparation TESSA devrait toujours permettre aux enseignants en formation de faire l expérience des activités TESSA d'une manière pratique

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Partir un an à l étranger Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara, Isabelle

Plus en détail

Apprendrelaphotonumerique.com

Apprendrelaphotonumerique.com Le guide pour apprendre la photo facilement 1) Je me présente J'étais vraiment nul en photo. Pourtant, tout petit déjà, je savais que c'était ça que je voulais faire. J'étais tellement mauvais que je refusais

Plus en détail

ALAIN DUNBERRY Avec la collaboration de Frédéric Legault Professeurs DEFS, UQAM Septembre 2013 2 1. Introduction 5 6 7 8 11 12 2. La méthodologie 14 15 16 3. Les résultats des opérations d évaluation

Plus en détail

Ecoles : La Roche des Arnauds et Gap La Gare 2012 / 2013

Ecoles : La Roche des Arnauds et Gap La Gare 2012 / 2013 «Permettre aux élèves d accéder à des notions scientifiques et technologiques en acquérant des compétences transversales notamment dans les domaines... De l autonomie, De l apprentissage de la vie sociale

Plus en détail

Préparation pour la garderie et l école

Préparation pour la garderie et l école 135 Chapitre14 Préparation pour la garderie et l école Dans certaines communautés, il y a des endroits où l on prend soin des enfants pendant que leurs parents travaillent. Ce sont généralement des écoles

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

APPRENDRE PAR PROJETS EN MATERNELLE

APPRENDRE PAR PROJETS EN MATERNELLE APPRENDRE PAR PROJETS EN MATERNELLE SOMMAIRE Qu'est-ce qu'apprendre par projet? Pourquoi apprendre par projet? Comment prévoir des apprentissages autour d'un projet? Quelles spécificités pour mener un

Plus en détail

Bilan Stage «Programme ton ordi en python»

Bilan Stage «Programme ton ordi en python» Bilan Stage «Programme ton ordi en python» Château de Ladoucette, 22-24 décembre 2014 A l'occasion de la manifestation «Ladoucette 3.0» qui s'est déroulée au Château de Ladoucette à Drancy du 6 décembre

Plus en détail

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES. AU SERVICE DES ENSEIGNANTS DU 1 er DEGRE SECONDAIRE

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES. AU SERVICE DES ENSEIGNANTS DU 1 er DEGRE SECONDAIRE GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES AU SERVICE DES ENSEIGNANTS DU 1 er DEGRE SECONDAIRE I. CADRE LÉGAL Développer des compétences, telle est désormais la mission de l école. Le

Plus en détail

Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues

Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues REAL2 143504-LLP-1-2008-1-FR-KA2-KA2NW 2010/06/06 Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues Motiver à apprendre et apprendre à motiver Cracovie, Pologne, 18 21 septembre

Plus en détail

Bilan de compétences

Bilan de compétences Bilan de compétences I. Introduction Le but du bilan de compétences est de vous aider dans l'élaboration de votre C.V et et de votre lettre de motivation, et dans la préparation d'un entretien d'embauche.

Plus en détail

CAR Le rapport à l étude : comment s y prendre/comment le guider?

CAR Le rapport à l étude : comment s y prendre/comment le guider? CAR Le rapport à l étude : comment s y prendre/comment le guider? Travail préalable, efficacité en classe et audelà : la méthode «prévoir, agir et rétroagir» Savoir pourquoi il apprend. Prendre des initiatives

Plus en détail

Remarque : les séances 3 à 7 qui suivent sont des exemples de défis, il n y a pas véritablement de progression, on peut donc choisir celles qui

Remarque : les séances 3 à 7 qui suivent sont des exemples de défis, il n y a pas véritablement de progression, on peut donc choisir celles qui «Permettre aux élèves d accéder à des notions scientifiques et technologiques en acquérant des compétences transversales notamment dans les domaines... De l autonomie, De l apprentissage de la vie sociale

Plus en détail

Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir. d une même problématique?

Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir. d une même problématique? Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir Enoncé : d une même problématique? Une histoire de boîtes (cinquième) On dispose d une feuille

Plus en détail

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses Cet outil a pour but de présenter dix questions d entrevue typiques et le type de réponse qui constitue une réponse concise et réfléchie. Ces questions sont parmi les plus difficiles posées en entrevue.

Plus en détail

Un apprentissage de la Communication NonViolente

Un apprentissage de la Communication NonViolente Un apprentissage de la Communication NonViolente De quoi s agit-il? Un outil soutenant une démarche pédagogique pour : développer un savoir-faire en communication au service d un savoir-être en relation

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

Mieux gérer son temps ou savoir travailler efficacement

Mieux gérer son temps ou savoir travailler efficacement Mieux gérer son temps ou savoir travailler efficacement OBJECTIF GENERAL : savoir gérer son temps personnel, savoir s organiser. Pour atteindre cet objectif, 3 objectifs intermédiaires sont nécessaires

Plus en détail

BTS Comptabilité et Gestion des Organisations

BTS Comptabilité et Gestion des Organisations BTS Comptabilité et Gestion des Organisations Recueil de témoignages de titulaires d un bac STG ou professionnel de comptabilité 12 rue Dessaignes 41016 BLOIS CEDEX bts-dessaignes.org Téléphone : 02 54

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

EDUCATION PAR LA TECHNOLOGIE - LE PRESENTOIR NOMINATIF. Education par la Technologie - LE PRESENTOIR NOMINATIF

EDUCATION PAR LA TECHNOLOGIE - LE PRESENTOIR NOMINATIF. Education par la Technologie - LE PRESENTOIR NOMINATIF EDUCATION PAR LA TECHNOLOGIE - LE PRESENTOIR NOMINATIF Education par la Technologie - LE PRESENTOIR NOMINATIF 1 OUTILS D ACCOMPAGNEMENT DU NOUVEAU PROGRAMME. «MODE D EMPLOI». Education Par la Technologie.

Plus en détail

DOSSIER INSCRIPTION. DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité. Centre de Loisirs de Maubourguet

DOSSIER INSCRIPTION. DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité. Centre de Loisirs de Maubourguet DOSSIER INSCRIPTION DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité CP Centre de Loisirs de Maubourguet SOMMAIRE. Page 2 : actions proposées pour les CP. Page 3 : engagement parental et engagement de l enfant.

Plus en détail

«La différence entre ce que vous êtes et ce que vous voulez être. C est ce que vous faites.»

«La différence entre ce que vous êtes et ce que vous voulez être. C est ce que vous faites.» «La différence entre ce que vous êtes et ce que vous voulez être C est ce que vous faites.» L autopsie d une résolution Le terme autopsie vient du grec «Le voir de vos propres yeux». L'objectif de l'autopsie

Plus en détail

C est un processus. Un ensemble de démarches qui prennent en compte chaque élève comme une personne. Des situations éducatives qui peuvent être

C est un processus. Un ensemble de démarches qui prennent en compte chaque élève comme une personne. Des situations éducatives qui peuvent être C est un processus. Un ensemble de démarches qui prennent en compte chaque élève comme une personne. Des situations éducatives qui peuvent être engagées dans et hors l école. L élève apprend a se construire

Plus en détail

Questionnaire Enfants Projet Accueil dans les BM

Questionnaire Enfants Projet Accueil dans les BM 1 HEG- 2006- Cours Statistique et techniques d'enquête Questionnaire Enfants Projet Accueil dans les BM "Nous sommes des étudiants de la Haute Ecole de Gestion à Genève nous faisons des études pour travailler

Plus en détail

COMMENT JE PEUX AIDER MON ENFANT À DÉVELOPPER LES DIFFÉRENTES QUALITÉS DU PROFIL DE L APPRENANT PROGRAMME D ÉDUCATION INTERNATIONAL

COMMENT JE PEUX AIDER MON ENFANT À DÉVELOPPER LES DIFFÉRENTES QUALITÉS DU PROFIL DE L APPRENANT PROGRAMME D ÉDUCATION INTERNATIONAL COMMENT JE PEUX AIDER MON ENFANT À DÉVELOPPER LES DIFFÉRENTES QUALITÉS DU PROFIL DE L APPRENANT PROGRAMME D ÉDUCATION INTERNATIONAL Ouverts d esprit Ouverts d esprit Nous portons un regard critique sur

Plus en détail

Conceptualiser et concevoir un programme de formation

Conceptualiser et concevoir un programme de formation Conceptualiser et concevoir un programme de formation Les informations obtenues à partir de l évaluation des besoins de formation vous aideront à concevoir le programme de formation. Ce travail doit s

Plus en détail

Poker. A rendre pour le 25 avril

Poker. A rendre pour le 25 avril Poker A rendre pour le 25 avril 0 Avant propos 0.1 Notation Les parties sans * sont obligatoires (ne rendez pas un projet qui ne contient pas toutes les fonctions sans *). Celles avec (*) sont moins faciles

Plus en détail

Questionnaire (Perception) Guide pratique. Section Technopédagogie

Questionnaire (Perception) Guide pratique. Section Technopédagogie Questionnaire (Perception) Guide pratique Section Technopédagogie 01/08/2007 1. QU EST CE QUE QUESTIONNAIRE? Il s agit une application web de création et de publication de questionnaires en ligne, également

Plus en détail

Qu'est-ce que vous avez aimé?

Qu'est-ce que vous avez aimé? 29 responses Qu'est-ce que vous avez aimé? J'ai fait des amis et j'ai mieux appris le français. Tout. J ai aime la rencontre avec eux. J'aime parler avec les eleves d'angleterre. Apprendre un autre pays

Plus en détail

Rapport de mission : Mission éducation-animation à Noflaye, Sénégal.

Rapport de mission : Mission éducation-animation à Noflaye, Sénégal. Rapport de mission : Mission éducation-animation à Noflaye, Sénégal. 1 Je m'appelle Gabrielle, j'ai 20 ans et je suis partie en tant que bénévole pour Urgence Afrique au Sénégal à Noflaye dans la région

Plus en détail

CHOISIR LES BONS MOTS CLES POUR SON

CHOISIR LES BONS MOTS CLES POUR SON CHOISIR LES BONS MOTS CLES POUR SON REFERENCEMENT Blog: http://collegedesbruyeres.site50.net/ 1 PRESENTATION DU POSITIONNEMENT A) Promesse ou valeur utilisateur Le site du collège des Bruyères se distinguera

Plus en détail

Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues. DELF Prim A2. Livret de l examinateur. Production orale PMA22S008 04/06/13

Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues. DELF Prim A2. Livret de l examinateur. Production orale PMA22S008 04/06/13 Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues Livret de l examinateur Production orale PMA22S008 04/06/13 Épreuve de production / interaction orale 25 points Cette épreuve est composée

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Comment organiser une séance d EPS

Comment organiser une séance d EPS Comment organiser une séance d EPS Ce qui est important pour l élève c est de : - comprendre quand il réussit quelle procédure reproductible a été utilisée et isolée pour cette procédure - apprendre pour

Plus en détail

TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB

TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB NOM DU FICHIER TESSA : Togo_Ma_M1_S2_G_110213 PAYS TESSA : Togo DOMAINE DU MODULE : MATHEMATIQUES Module numéro : 1 Titre du module : Étude du nombre et de la structure

Plus en détail

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/7

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/7 1/7 La campagne Tapori 2014 : Créons un mobile où chacun a sa place! Cette année, pour la campagne Tapori 2014, nous vous proposons de créer un mobile décoratif. Ce mobile sera un support qui permettra

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

www.russe- facile.fr

www.russe- facile.fr Apprenez le russe facilement www.russe- facile.fr Ce guide est destiné à partager mon expérience. Je vous explique comment j'ai appris le russe sans douleur. Mon histoire avec le russe A 18 ans je maîtrisais

Plus en détail

3 façons de Gagner de l'argent sur Internet

3 façons de Gagner de l'argent sur Internet 3 façons de Gagner de l'argent sur Internet Ce livre numérique vous est offert par : Sébastien Laude (Pour en savoir plus sur l'auteur cliquez sur : A propos de l'auteur ) 1 Avertissement légal Le simple

Plus en détail

20 questions qui ont le pouvoir de changer votre vie

20 questions qui ont le pouvoir de changer votre vie 20 questions qui ont le pouvoir de changer votre vie Mes amis.es de l ACADÉMIE ZÉROLIMITE, Aujourd hui est le début d une nouvelle aventure: Celle de l ACADÉMIE ZÉROLIMITE. Plusieurs d entre vous génèreront

Plus en détail

La méthode de travail efficace. Apprendre les leçons par la rédaction de fiche de travail

La méthode de travail efficace. Apprendre les leçons par la rédaction de fiche de travail La méthode de travail efficace Pour réussir ses études, il faut avant tout une bonne stratégie d apprentissage en organisant très méthodiquement sa façon d apprendre. Organiser un planning de travail La

Plus en détail

Questions à se poser pour concevoir, tenir et évaluer une activité de formation en milieu de travail

Questions à se poser pour concevoir, tenir et évaluer une activité de formation en milieu de travail Questions à se poser pour concevoir, tenir et évaluer une activité de formation en milieu de travail Présentation en soutien au webinaire réalisé dans le cadre de la Semaine québécoise des adultes en formation

Plus en détail

Ecrire le règlement de la classe, de l école

Ecrire le règlement de la classe, de l école Ecrire le règlement de la classe, de l école Objectifs : - prendre part à l élaboration collective des règles de vie de la classe et de l école. - participer activement à la vie de la classe et de l école

Plus en détail

Optimisez la gestion des compétences dans votre entreprise

Optimisez la gestion des compétences dans votre entreprise GUIDE PRATIQUE ENTRETIEN PROFESSIONNEL Optimisez la gestion des compétences dans votre entreprise 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI ENTRETIEN professionnel L article 1er de l accord national

Plus en détail

La politique de l école

La politique de l école La politique de l école Socialiser pour développer le langage. 1. Définition : L autonomie de la parole L école et ses partenaires : familles intervenants réguliers ou ponctuels liens avec le pré-scolaire

Plus en détail

PIGE CONFERENCE «Oser se dépasser»

PIGE CONFERENCE «Oser se dépasser» PIGE CONFERENCE «Oser se dépasser» Ar5cles Pré- Event Le Sursaut Le Mandat L Intelligent d Abidjan L Inter Le Sport Supersport Ar5cles Post- Event Fraternité Ma9n Le Mandat Le Patriote Le Sport Le Sursaut

Plus en détail

Etablissement scolaire privé hors contrat* Etudier au Cours Molière c est l assurance d une prise en charge totale de votre enfant.

Etablissement scolaire privé hors contrat* Etudier au Cours Molière c est l assurance d une prise en charge totale de votre enfant. Cours Molière Etablissement scolaire privé hors contrat* Etudier au Cours Molière c est l assurance d une prise en charge totale de votre enfant. * Etablissement indépendant financièrement, il n est pas

Plus en détail

Le Programme de formation. Le premier cycle du primaire. Information aux parents

Le Programme de formation. Le premier cycle du primaire. Information aux parents Le Programme de formation Le premier cycle du primaire Information aux parents Septembre 2000 En septembre prochain, votre enfant sera au premier cycle du primaire, c'est-à-dire qu'il ou elle entrera en

Plus en détail

METHODES DE TRAVAIL : IDEES GENERALES

METHODES DE TRAVAIL : IDEES GENERALES METHODES DE TRAVAIL : IDEES GENERALES Les questions suivantes sont destinées à vous aider à vous situer et vous faire quelques propositions d'amélioration. 1. Pour quelles raisons ai-je choisi cette formation?

Plus en détail

Tous pour un... un pour tous!

Tous pour un... un pour tous! Tous pour un... un pour tous! Activités de développement de la solidarité Élèves du primaire GUIDE D ANIMATION À L INTENTION DES ENSEIGNANTS proposé par 5935, St-Georges, bureau 310 Lévis (Québec) G6V

Plus en détail

Objectifs de la formation et référentiel de compétences relatifs à la formation des enseignantes et enseignants du secondaire I et II1

Objectifs de la formation et référentiel de compétences relatifs à la formation des enseignantes et enseignants du secondaire I et II1 Objectifs de la formation et référentiel de compétences relatifs à la formation des enseignantes et enseignants du secondaire I et II1 Ce document, présenté comme un tout, se décline en réalité selon deux

Plus en détail

Le kamishibaï, théâtre de papier japonais au service des apprentissages, de l'école maternelle à l'école élémentaire.

Le kamishibaï, théâtre de papier japonais au service des apprentissages, de l'école maternelle à l'école élémentaire. Le kamishibaï, théâtre de papier japonais au service des apprentissages, de l'école maternelle à l'école élémentaire. Comment motiver les élèves? Comment fixer leur attention? Comment justifier les apprentissages?

Plus en détail

Façonne ton avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom.

Façonne ton avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom. Façonne ton avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom. Prêt pour le marché du travail. Un apprentissage professionnel te permet d accéder directement à la vie professionnelle en sortant

Plus en détail

Stratégie Générale du Succès en Ligne. Livret de travail

Stratégie Générale du Succès en Ligne. Livret de travail Stratégie Générale du Succès en Ligne Livret de travail Par Dushan Jancik Remarque : Ce livret est un outil de travail utilisé dans les coachings en stratégie Internet proposés par Dushan Jancik. Vous

Plus en détail

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 Juliette Olivier, 1AI (Binôme : Tracy GESINI) Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 I) Evolution de l auto-apprentissage sur l année Au début de l année, j ai eu du mal à quitter

Plus en détail

Dispositif Relais Rive Droite

Dispositif Relais Rive Droite Dispositif Relais Rive Droite Bienveillance, confiance, persévérance, exigence pour raccrocher Enseignante : Monique Argoualc'h www.drrivedroite.infini.fr Le cadre des classes relais Dispositif en collège

Plus en détail

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite AVANT LA LECTURE 1- SURVOLER LA PAGE COUVERTURE Lire le titre, puis amener l enfant à observer la page couverture tout en l invitant à faire des

Plus en détail

Une tâche complexe : LES BATTEMENTS DU CŒUR HUMAIN

Une tâche complexe : LES BATTEMENTS DU CŒUR HUMAIN Une tâche complexe : LES BATTEMENTS DU CŒUR HUMAIN Ce travail peut venir en introduction à la leçon sur l écriture scientifique. Enoncé : Caroline est invitée à fêter les 80 ans de sa grand-mère. Elle

Plus en détail

Evaluation de votre conférence de méthode ou cours-séminaire

Evaluation de votre conférence de méthode ou cours-séminaire Enseignement : INTRODUCTION A LA SOCIOLOGIE 2 : CONCEPTS, METHODES, ET ENJEU ACTUELS Excellent Bon Moyen Insuffisant Comment évaluez-vous la préparation et l'organisation des séances? 6 (30%) 11 (55%)

Plus en détail

Cahier de voile Partie 1

Cahier de voile Partie 1 Cahier de voile Partie 1 Des propositions d activités pour apprendre en EPS : Utiliser l écrit et l oral pour acquérir des connaissances sur la voile, faire le bilan de ce qu on a fait, de ce qu on a appris,

Plus en détail

Félicitations X pour ton sérieux et ton implication dans ton travail. Tes résultats sont excellents et ceci dans tous les domaines étudiés.

Félicitations X pour ton sérieux et ton implication dans ton travail. Tes résultats sont excellents et ceci dans tous les domaines étudiés. Trimestre 1 X a fait énormément de progrès tout au long du trimestre et je ne peux que la féliciter. Il/elle s investit beaucoup en classe en participant activement. Les résultats en français/maths ont

Plus en détail

Animation pédagogique

Animation pédagogique Animation pédagogique Proposition d un cadre de réflexion Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 1 Le document précise les professionnelles attendues dans

Plus en détail

CollègeLouiseWeiss. Du 15 au 20 décembre 2014. STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL ANNEE SCOLAIRE 2014 2015

CollègeLouiseWeiss. Du 15 au 20 décembre 2014. STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL ANNEE SCOLAIRE 2014 2015 CollègeLouiseWeiss STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL Du 15 au 20 décembre 2014. ANNEE SCOLAIRE 2014 2015 20, rue du Bois clair 91620 Nozay 01.69.80.84.42. 01.69.80.76.92. 1 Ce document vous est fourni pour

Plus en détail

Le livret des compétences relationnelles

Le livret des compétences relationnelles Le livret des compétences relationnelles Version janvier 2011 Un travail collectif, en croisant les regards Ce livret est le fruit d un travail collectif, réalisé par un groupe d employeurs, de demandeurs

Plus en détail

Travail en groupe Apprendre la coopération

Travail en groupe Apprendre la coopération Travail en groupe Apprendre la coopération Travailler en groupe, en atelier peut répondre à de nombreux objectifs qui peuvent être très différents les uns des autres. Nous insisterons ici sur les pratiques

Plus en détail

AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative»

AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative» AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative» Les TICE, un mode d accès à mon autonomie bien sûr! «L'autonomie n'est pas un don! Elle ne survient pas par une sorte de miracle!

Plus en détail

La psychologie de l enfant. Qui sont les 7-12 ans?

La psychologie de l enfant. Qui sont les 7-12 ans? La psychologie de l enfant Qui sont les 7-12 ans? Leurs activités péri-scolaires : Les enfants en sont les plus gros consommateurs 44% des enfants pratiquent un sport en dehors de l école et 28% une activité

Plus en détail

Séance de TICE Traitement de Textes 2

Séance de TICE Traitement de Textes 2 Séance de TICE Traitement de Textes 2 Guide à destination des Conseillers pédagogiques pour accompagner la séance Cellule d'itération et Groupe TICE 34 (Académie de Montpellier) Conseils avant de commencer

Plus en détail

Volet : Développement personnel 2.1 Apprendre à apprendre

Volet : Développement personnel 2.1 Apprendre à apprendre F Titre : J apprends à apprendre Activité pouvant servir d amorce au volet développement personnel. Le questionnaire est suivi d une compréhension en lecture et de questions générales. Un livre de référence

Plus en détail

Collège Choiseul Amboise Véronique Bourgoin (CPE) - Patricia Rat (mathématiques) «Enquête du CESC»

Collège Choiseul Amboise Véronique Bourgoin (CPE) - Patricia Rat (mathématiques) «Enquête du CESC» Collège Choiseul Amboise Véronique Bourgoin (CPE) - Patricia Rat (mathématiques) «Enquête du CESC» I Caractéristiques de l activité Disciplines impliquées : Mathématiques et vie scolaire Niveau de classe

Plus en détail

Vous trouverez ci-dessous quelques propositions et pistes de travail pour vous aider à accueillir au mieux des «Enfants du Voyage» dans votre école.

Vous trouverez ci-dessous quelques propositions et pistes de travail pour vous aider à accueillir au mieux des «Enfants du Voyage» dans votre école. ACCUEILLIR ET ACCOMPAGNER LES «ENFANTS DU VOYAGE» A L ECOLE «Si je veux réussir à accompagner un être vers un but précis, je dois le chercher là où il est, et commencer là, justement là» S.Kierkegaard

Plus en détail

Le Programme de formation L éducation préscolaire. Information aux parents

Le Programme de formation L éducation préscolaire. Information aux parents Le Programme de formation L éducation préscolaire Information aux parents Septembre 2000 Votre enfant entre à la maternelle cette année. Cette première étape du parcours scolaire, que l'on appelle aussi

Plus en détail

Exemples de séances pour des rencontres

Exemples de séances pour des rencontres Exemples de séances pour des rencontres Thème : Lipdubbing Les fiches d activités suivantes ont été conçues pour aider les enseignants qui réalisent un projet d échange en langue étrangère avec une école

Plus en détail

RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES

RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES Présentées au conseil d établissement de l école Notre-Dame-du-Rosaire lors de la séance ordinaire du 9 juin 2014.

Plus en détail

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5 1/5 Les enfants, acteurs essentiels du combat contre les idées reçues. Prendre en compte leur parole et les actes concrets qu ils posent. Réfléchir et débattre ensemble PROPOSER UN DEBAT PHILO Il s'agit

Plus en détail