MODULE DISTILLATION. Physique de la distillation. Séparation industrielle. Guide TP «séparation industrielle»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MODULE DISTILLATION. Physique de la distillation. Séparation industrielle. Guide TP «séparation industrielle»"

Transcription

1 MODULE DISTILLATION Séparation industrielle Guide TP 1 / 11

2 Guide TP SOMMAIRE Objectifs de la séance et travail à effectuer 3 page Utilisation du simulateur 3 Fiche 1 Collecte des données 5 Fiche 2 Exploitation des données, tracé des courbes 7 Fiche 3 Analyse des résultats 10 2 / 11

3 Objectif de la séance et travail à effectuer Il s agit de réaliser et d étudier la séparation d un mélange eau alcool à 12% d alcool sur une installation industrielle continue. Cette séparation est effectuée grâce à un simulateur dont le fonctionnement est décrit cidessous. Le travail de collecte des données est décrit dans la fiche 1. La fiche 2 décrit le travail d exploitation des données. La fiche 3 décrit le travail d analyse des résultats. Utilisation du simulateur L alimentation (100 kg/h de mélange à 12% d alcool) est introduite dans une cuve chauffée par une épingle de chauffage. Elle est séparée en un distillat (vapeurs condensées au condenseur) et un résidu (partie de l alimentation qui n est pas vaporisée). Le curseur permet de régler la chauffe, donc le débit de vapeur et ainsi, le débit de distillat.! Attention! Il faut vous assurer de la stabilité des mesures avant de faire un relevé! Les mesures disponibles sont les suivantes : - le débit de distillat (kg/h), - la composition massique en alcool du distillat (% alcool), - le débit de résidu (kg/h), - la composition massique en alcool du résidu (% alcool). 3 / 11

4 Composition massique en alcool dans le distillat Débit de distillat Composition massique en alcool dans le résidu Curseur (réglage de la chauffe) Débit de résidu 4 / 11

5 Fiche 1 Collecte des données Faites varier la chauffe et, pour chaque position du curseur, relevez : - le débit de distillat (kg/h), - la composition du distillat (% massique en alcool), - le débit de résidu (kg/h), - la composition résidu (% massique en alcool), Il faut faire au moins une dizaine d expériences pour une exploitation correcte de vos relevés. La séquence de relevés la plus simple correspond aux valeurs suivantes du débit de distillat (en kg/h) : 1, 10, 20, 30, 40, 50, 60, 70, 80, 90, 99. Vous pouvez également travailler avec une autre séquence de relevés comme par exemple : 1, 5, 10, 15, 20,, 90, 95, 99, ou encore : 1, 2, 4, 6, 8, 10,..92, 94, 96, 98, 99, ou toute autre séquence pourvu qu elle soit régulière et couvre la plage de débit 1 à 99 kg/h. Vous pouvez utiliser le tableau de relevés de la page suivante. Les deux dernières colonnes de cette fiche ne sont pas à compléter pour le moment, elles seront remplies ultérieurement. 5 / 11

6 tableau de relevés-1- Module Distillation TP Date :. N expérience débit de distillat (kg/h) % massique alcool distillat débit de résidu (kg/h) % massique alcool distillat alcool pur dans le distillat (kg/h) taux de récupération (%) 6 / 11

7 Fiche 2 Exploitation des données, tracé des courbes 1) Calcul du taux de récupération Le taux de récupération représente le pourcentage de l alcool pur alimenté qui passe dans le distillat. Par exemple un taux de récupération de 90% signifie que 90% de l alcool pur introduit avec l alimentation est passé dans le distillat. alcool pur dans le distillat Taux = x 100 alcool pur dans l alimentation Ici, le débit d alimentation et la composition en alcool de l alimentation ne changent pas, et la quantité d alcool pur dans l alimentation est : débit d alimentation x % alcool de l alimentation / 100 = 12 Pour chaque ligne du tableau de relevés, la case de l avant dernière colonne contient la quantité d alcool pur dans le distillat : débit de distillat x % alcool du distillat / 100 et la case de la dernière colonne contient le taux de récupération, c est à dire la valeur de la case de l avant dernière colonne divisée par 12 et multipliée par 100 alcool pur dans le distillat Taux = x ) tracé des courbes Sur le premier fond de courbe des pages suivantes, vous tracerez l évolution de la composition du distillat et de la composition du résidu en fonction du débit de distillat que vous aurez relevé. Sur le second fond de courbe des pages suivantes, vous tracerez l évolution de la composition du distillat et du taux de récupération en fonction du débit de distillat que vous aurez relevé. 7 / 11

8 60 50 % massique alcool Débit de distillat (kg/h) Evolution des compositions massiques en alcool dans le distillat et le résidu en fonction du débit de distillat 8 / 11

9 % massique alcool et taux de récupération débit de distillat (kg/h) Evolution de la composition massique en alcool dans le distillat et du taux de récupération en fonction du débit de distillat 9 / 11

10 Fiche 3 Analyse des résultats 1) Quelle est la composition la meilleure que vous ayez obtenu au distillat?. A quel taux de récupération correspond cette composition?. 2) Quel est le meilleur taux de récupération que vous ayez obtenu?. A quelle composition du distillat correspond ce taux de récupération?. 3) Existe-t-il une valeur du débit de distillat qui permette d obtenir à la fois une bonne qualité de distillat (composition proche de la meilleure composition obtenue) et un taux de récupération important (taux de récupération proche du meilleur taux de récupération obtenu)? 10 / 11

11 Vous arrivez sans doute à la conclusion que ce procédé de séparation ne vous permet pas d obtenir à la fois une bonne qualité et un taux de récupération correct. Il y a interaction entre qualité et taux de récupération! 11 / 11

MODULE REACTEUR. Chimie industrielle. Bilan thermique. Apports et éliminations de chaleur. Guide TP «conduite d une réaction exothermique»

MODULE REACTEUR. Chimie industrielle. Bilan thermique. Apports et éliminations de chaleur. Guide TP «conduite d une réaction exothermique» MODULE REACTEUR Guide TP 1 / 30 Guide TP SOMMAIRE Objectifs de la séance et travail à effectuer 3 page Utilisation du simulateur 3 Fiche 1 Premiers éléments du bilan thermique 11 Fiche 2 Conduite d une

Plus en détail

MODULE REACTEUR. Chimie industrielle. Bilan thermique. Chauffer, refroidir. Guide TP «étude du chauffage et du refroidissement d un réacteur»

MODULE REACTEUR. Chimie industrielle. Bilan thermique. Chauffer, refroidir. Guide TP «étude du chauffage et du refroidissement d un réacteur» MODULE REACTEUR Chauffer, refroidir Guide TP «étude du chauffage et du refroidissement d un réacteur» 1 / 31 Guide TP «étude du chauffage et du refroidissement d un réacteur» SOMMAIRE Objectifs de la séance

Plus en détail

Chapitre A4 Changement d état de l eau.

Chapitre A4 Changement d état de l eau. Chapitre A4 Changement d état de l eau. A4-1 Mesure de température. Utilisation d un thermomètre 10 min On mesure la température avec un thermomètre. L unité de la température est le degrés Celsius C Il

Plus en détail

Exemples d utilisation de G2D à l oral de Centrale

Exemples d utilisation de G2D à l oral de Centrale Exemples d utilisation de G2D à l oral de Centrale 1 Table des matières Page 1 : Binaire liquide-vapeur isotherme et isobare Page 2 : Page 3 : Page 4 : Page 5 : Page 6 : intéressant facile facile sauf

Plus en détail

Exercices MathSpé PC 2012-2013. Chapitre T.6 : Les diagrammes binaires liquide-vapeur

Exercices MathSpé PC 2012-2013. Chapitre T.6 : Les diagrammes binaires liquide-vapeur Chapitre T.6 : Les diagrammes binaires liquide-vapeur Exercice 1 : Le diagramme binaire isobare du mélange binaire formé par le propan-2-ol (noté 2) et du 2-méthylpropan-2-ol (noté 1) est donné ci-dessous.

Plus en détail

TP n 5 Raccordement d un chauffe-eau

TP n 5 Raccordement d un chauffe-eau But du TP : Découvrir les couplages étoile ou triangle des résistances Problématique : Vous devez raccorder le circuit électrique d un chauffe-eau à élément stéatite comportant 3 résistances de chauffe.

Plus en détail

TP N 26 : ETUDE DU CHANGEMENT D ETAT D UN CORPS PUR

TP N 26 : ETUDE DU CHANGEMENT D ETAT D UN CORPS PUR TP N 26 : ETUDE DU CHANGEMENT D ETAT D UN CORPS PUR 1 I. Objectif. On se propose d étudier la vaporisation de l eau, considérée comme un corps pur. A l aide de deux capteurs de température et de pression,

Plus en détail

Étude d une pompe à chaleur

Étude d une pompe à chaleur TP N 15 Étude d une pompe à chaleur - page 89 - - T.P. N 14 - ÉTUDE D'UNE POMPE A CHALEUR 1. FONCTIONNEMENT THÉORIQUE Une pompe à chaleur est une machine thermique dans laquelle le fluide qui subit une

Plus en détail

DIAGRAMME BINAIRE EN EQUILIBRE LIQUIDE VAPEUR

DIAGRAMME BINAIRE EN EQUILIBRE LIQUIDE VAPEUR DIAGRAMME BINAIRE EN EQUILIBRE LIQUIDE VAPEUR L'objectif du TP est de tracer un diagramme isobare en équilibre liquide vapeur du binaire H 2 O / HCl, par une méthode utilisant le principe de la distillation

Plus en détail

Chapitre 6 : Une eau, des eaux. 1. Que contient une eau minérale?

Chapitre 6 : Une eau, des eaux. 1. Que contient une eau minérale? Chapitre 6 : Une eau, des eaux 1. Que contient une eau minérale? Chapitre 6 : Une eau, des eaux 1. Que contient une eau minérale? Activité 1 p 36 Etude d une étiquette d une eau minérale. 1/ L eau minérale

Plus en détail

Manuel d utilisation. Juillet 2013

Manuel d utilisation. Juillet 2013 Manuel d utilisation Juillet 2013 Sommaire Saisie dans les formulaires... 3 Module de configuration... 4 Données créancier... 4 Préférences... 5 Base des mandats... 6 Création de mandat... 7 Données mandat...

Plus en détail

TP RECTIFICATION 61 AVENUE DU GAL DE GAULLE 94 000CRETEIL GOUDOT SEBASTIEN LAKHDARI OMAR TAP JULIEN

TP RECTIFICATION 61 AVENUE DU GAL DE GAULLE 94 000CRETEIL GOUDOT SEBASTIEN LAKHDARI OMAR TAP JULIEN 61 VNU DU GL D GULL 94 000CRTIL GOUDOT SBSTIN LKHDRI OMR TP JULIN TP RCTIFICTION nnée universitaire 2004-2005 Université Paris XII - Créteil Maîtrise IUP SIL TP de chimie TP Rectification SOMMIR INTRODUCTION

Plus en détail

DS de Spécialité n o 4 Extraction & identification de la caféine

DS de Spécialité n o 4 Extraction & identification de la caféine DS de Spécialité n o 4 Extraction & identification de la caféine Selon la légende, le café fut remarqué pour la première fois quelques 850 ans avant notre è r e : u n b e r g e r d u Y é m e n n o t a

Plus en détail

La méthode "FSC" : un outil très puissant

La méthode FSC : un outil très puissant La méthode "" : un outil très puissant Thomas Letz, INES Education thomas.letz@ines-solaire.fr Un système solaire combiné (SSC) est une installation solaire thermique fournissant de l'énergie provenant

Plus en détail

Cahier répertoire (TSTG) M. Lagrave. Partie A. Partie B. Exercice. Correction. M. Lagrave. Lycée Beaussier

Cahier répertoire (TSTG) M. Lagrave. Partie A. Partie B. Exercice. Correction. M. Lagrave. Lycée Beaussier Lycée Beaussier 2011 2012 Sommaire Un établissement bancaire propose ce placement : Si vous déposez un capital de 10 000 euros, vous obtenez un capital de 15 000 euros au bout de 10 ans. 1. Quel est le

Plus en détail

Chapitre 7 - Menu Graph : Module et Analyse

Chapitre 7 - Menu Graph : Module et Analyse Chapitre 7 - Menu Graph : Module et Analyse Table des matières Chapitre 7 - Menu Graph : Module et Analyse... 7.1 Module... 7.2 Propriétés du module de graphique... 7.3 La fonction Propriétés du module

Plus en détail

Etude d une installation de cogénération industrielle

Etude d une installation de cogénération industrielle Etude d une installation de cogénération industrielle Objectif du TD : L objectif de ce TD est l étude et la modélisation sous Thermoptim d une installation de cogénération existante, et l influence des

Plus en détail

Pegase3 - Les Tickets FNAS. Dernière révision le 28/09/2005. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr

Pegase3 - Les Tickets FNAS. Dernière révision le 28/09/2005. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Pegase3 - Les Tickets FNAS Dernière révision le 28/09/2005 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Définition... 3 Paramétrage dans Pégase... 3 Fiche Etablissement...3 Fiche Salarié...4

Plus en détail

Utilitaires Ellipses / Analyse des Ventes Activités des Caisses

Utilitaires Ellipses / Analyse des Ventes Activités des Caisses Utilitaires Ellipses / Analyse des Ventes Activités des Caisses I Préambule Cet utilitaire est accessible dans Ellipses via le menu «Utilitaires» / «C Compléments» puis «Analyse des Ventes» Ce programme

Plus en détail

Par ners. We will be under the same roof. Ingénierie des Procédés- Etudes Générales Audits Energétiques- Cogénération

Par ners. We will be under the same roof. Ingénierie des Procédés- Etudes Générales Audits Energétiques- Cogénération Ingénierie des Procédés- Etudes Générales Audits Energétiques- Cogénération GUIDE DU FROID Date : 01/2008 Rév. : 0 Par : PARTNERS 18, rue Nelson Mandela2045 L Aouina-Tunis Tél. : (00 216) 71 724 032/760

Plus en détail

Le tableur. Table des matières

Le tableur. Table des matières Le tableur Table des matières 1 Présentation 2 1.1 Repèrage des cellules........................... 2 1.2 Édition des cellules............................ 2 1.3 Contenu d une cellule..........................

Plus en détail

PHOTOSHOP CORRECTIONS SIMPLES

PHOTOSHOP CORRECTIONS SIMPLES Niveau : Débutant COURS PHOTOSHOP PHOTOSHOP CORRECTIONS SIMPLES INTRODUCTION Dans ce chapitre, après une introduction sur les histogrammes, nous apprendrons les méthodes les plus simples pour améliorer

Plus en détail

TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR

TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR Ce TP s étale sur une séance de 2 heures (spectre visible), puis une séance d 1 heure (spectre infrarouge). Objectifs : - Identifier un colorant

Plus en détail

TP12 : Extraction de l huile essentielle de lavande - Correction

TP12 : Extraction de l huile essentielle de lavande - Correction TP12 : Extraction de l huile essentielle de lavande - orrection Objectifs Réaliser et comprendre le principe d une hydrodistillation Réaliser un relargage Réaliser une extraction par solvant I La lavande

Plus en détail

Module Prix de revient

Module Prix de revient Module Prix de revient Index Configuration / Prix de revient... 2 Prix de revient / Départements... 4 Prix de revient / employé... 5 Pour inscrire les heures manuellement si vous utilisé pas le Punch:...

Plus en détail

Le rendement de la combustion

Le rendement de la combustion Le rendement de la combustion Les chaufferies des immeubles équipés d un chauffage collectif par chaudières fioul lorsqu'elles sont rénovées vers le gaz naturel comprennent le plus souvent deux voire un

Plus en détail

Chapitre 14 Notion de résistance électrique. Loi d Ohm

Chapitre 14 Notion de résistance électrique. Loi d Ohm Chapitre 14 Notion de résistance électrique. Loi d Ohm Plan Introduction: I Mesurer avec un multimètre Mesure de l intensité Mesure de la tension II Pour aller plus loin Mesures en courant continu. Rappels

Plus en détail

Guide sur la création d un test autocorrigé

Guide sur la création d un test autocorrigé Guide sur la création d un test autocorrigé Une démarche simple et fonctionnelle de création d un test autocorrigé, composé de questions fréquemment utilisées. Mai 2011 Table des matières Page Réalisation

Plus en détail

Procédure de changement des codes TVA dans Stockix+/Accountix

Procédure de changement des codes TVA dans Stockix+/Accountix Procédure de changement des codes TVA dans Stockix+/Accountix 1. Préambule 2. Activation de la Procédure 3. Nouvelle fonctionnalité : Application d un nouveau taux sur un ancien document. 4. Nouvelle fonctionnalité

Plus en détail

1. Gaz parfait et transformations thermodynamiques

1. Gaz parfait et transformations thermodynamiques 1. Gaz parfait et transformations thermodynamiques Pour l'air : r = R / M = 0,871 kj / (kg.k), avec M masse molaire c p =1,005 kj/kg K, c v = 0,718 kj/kg K = 1.93 kg / m 3 à 0 C et à 1013 mbars Pour un

Plus en détail

Guide d utilisation : Le compte entreprise sur boamp.fr

Guide d utilisation : Le compte entreprise sur boamp.fr Guide d utilisation : Le compte entreprise sur boamp.fr Sommaire Sommaire... 1 Introduction... 2 Pourquoi créer un compte entreprise?... 2 Comment ouvrir un compte entreprise?... 2 Comment me connecter

Plus en détail

8. Introduction au logiciel de simulation HYSYS : calcul d'une colonne de distillation.

8. Introduction au logiciel de simulation HYSYS : calcul d'une colonne de distillation. 8. Introduction au logiciel de simulation HYSYS : calcul d'une colonne de distillation. Plusieurs logiciels de simulation commerciaux sont disponibles sur le marché : ASPEN Plus, HYSYS, PRO II, Prosim,

Plus en détail

Excel 2002 Avancé. Guide de formation avec exercices et cas pratiques. Patrick Morié, Bernard Boyer

Excel 2002 Avancé. Guide de formation avec exercices et cas pratiques. Patrick Morié, Bernard Boyer Excel 2002 Avancé Guide de formation avec exercices et cas pratiques Patrick Morié, Bernard Boyer Tsoft et Groupe Eyrolles, 2003 ISBN : 2-212-11238-6 5 - ANALYSE ET SIMULATION MODÈLE ITÉRATIF 1 - NOTION

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

GUIDE DE L UTILISATEUR

GUIDE DE L UTILISATEUR VOTRE PROGRAMME FLEXIBLE D ASSURANCE GUIDE DE L UTILISATEUR Le site du programme flexible d assurance renferme une description détaillée du fonctionnement du programme et des différents types de protections

Plus en détail

Analyse de l influence des hypothèses de modélisation sur la consommation d un bâtiment

Analyse de l influence des hypothèses de modélisation sur la consommation d un bâtiment S si Analyse de l influence des hypothèses de modélisation sur la consommation d un bâtiment TP 2 heures Noms : Prénoms : Classe : Date : Note : /20 Problématique Le propriétaire a relevé mensuellement

Plus en détail

MultiploDingo. Manuel pédagogique. Introduction

MultiploDingo. Manuel pédagogique. Introduction MultiploDingo Manuel pédagogique Introduction Merci d avoir acheté le jeu MultiploDingo. Le but de ce jeu est de faciliter l apprentissage à l école primaire (CE1 au CM2) des notions suivantes: - Multiplications

Plus en détail

Etude d un cycle frigorifique avec compresseur

Etude d un cycle frigorifique avec compresseur Etude d un cycle frigorifique avec compresseur Cycle frigorifique Le principe de la pompe à chaleur est ancien (Thomson 1852), mais il a fallu attendre 1927 pour voir da première pompe à chaleur fonctionner

Plus en détail

Le calorimètre de Junkers et la mesure de la masse moléculaire par effusiométrie

Le calorimètre de Junkers et la mesure de la masse moléculaire par effusiométrie Manipulation 1 Le calorimètre de Junkers et la mesure de la masse moléculaire par effusiométrie Consignes de sécurité Soyez prudent en utilisant le gaz naturel. Dans le cas d une odeur de gaz, fermez la

Plus en détail

POMPE A CHALEUR A MELANGE DE FLUIDES

POMPE A CHALEUR A MELANGE DE FLUIDES POMPE A CHALEUR A MELANGE DE FLUIDES Cette note complète la présentation pédagogique allégée de la pompe à chaleur, en traitant du cas où le fluide thermodynamique est un mélange de vapeurs. C est notamment

Plus en détail

Siveco Manuel Dynamic Software NV 29/02/2008

Siveco Manuel Dynamic Software NV 29/02/2008 Siveco Manuel Dynamic Software NV 29/02/2008 1 GENERAL A partir de la version 6_4_14 de Flexigar2000, le traitement des contrats et garanties se passe par SIVECO Sirius and Vega Coupling. Vu que les contrats

Plus en détail

TP 11: Réaction d estérification - Correction

TP 11: Réaction d estérification - Correction TP 11: Réaction d estérification - Correction Objectifs : Le but de ce TP est de mettre en évidence les principales caractéristiques de l'estérification et de l'hydrolyse (réaction inverse). I ) Principe

Plus en détail

PROJET EXCEL. Sujet : Elaboration d un programme complet

PROJET EXCEL. Sujet : Elaboration d un programme complet UNIVERSITE CHOUAIB DOUKKALI Faculté des Lettres et des Sciences Humaines Année universitaire 2013/2014 Matière : Informatique Enseignant : M.RMILI PROJET EXCEL Sujet : Elaboration d un programme complet

Plus en détail

Calcul de valeurs globales dans ArtemiS SUITE

Calcul de valeurs globales dans ArtemiS SUITE 09/14 dans ArtemiS SUITE Dans certains cas, il peut être utile de ramener les résultats d analyse à une valeur globale, donc, par exemple, de réduire une évolution de niveau en fonction du temps à une

Plus en détail

Introduction. Comment actualiser des montants d argent? Pour en savoir. Pour quitter. Introduction. La mécanique des intérêts

Introduction. Comment actualiser des montants d argent? Pour en savoir. Pour quitter. Introduction. La mécanique des intérêts Comment Est ce que ça pourrait vouloir dire par exemple que je serais capable de planifier l achat d une voiture? Objectifs Connaître l impact des intérêts dans le temps Savoir trouver la valeur actuelle

Plus en détail

Split - Inverter - Bi-étagée Très haute température e-connectée AÉROTHERMIE CHANGEZ D ENERGIE SANS CONTRAINTES

Split - Inverter - Bi-étagée Très haute température e-connectée AÉROTHERMIE CHANGEZ D ENERGIE SANS CONTRAINTES AJP@C À CHALEUR Split - Inverter - Bi-étagée Très haute température e-connectée 80 CPOMPE AÉROTHERMIE CHANGEZ D ENERGIE SANS CONTRAINTES AJP@C UNE POMPE À CHALEUR TRES HAUTE TEMPERA POUR LE REMPLACEMENT

Plus en détail

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.»

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.» Chapitre 5 / TP 1 : Contrôle qualité de l'eau de Dakin par dosage par étalonnage à l'aide d'un spectrophotomètre Objectif : Vous devez vérifier la concentration massique d'un désinfectant, l'eau de Dakin.

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Inscription aux «Actions Collectives» via les Webservices. I. Accès à la plateforme d actions collectives Unifaf

Inscription aux «Actions Collectives» via les Webservices. I. Accès à la plateforme d actions collectives Unifaf Inscription aux «Actions Collectives» via les Webservices A partir du 5 janvier prochain, Unifaf met à votre disposition une plate-forme en ligne vous facilitant l inscription de vos salariés aux actions

Plus en détail

Leçon n 11 Statistiques et simulations

Leçon n 11 Statistiques et simulations Leçon n 11 Statistiques et simulations C est une leçon qui se prolongera les années suivantes. Il s agit de rapprocher «les statistiques» d une notion qui sera étudiée en première «les probabilités» et

Plus en détail

EXERCICE N 9. Base Centrale de pilotage. Notions abordées : Création d objets personnels. Utilisation de fonctions numériques

EXERCICE N 9. Base Centrale de pilotage. Notions abordées : Création d objets personnels. Utilisation de fonctions numériques Base Centrale de pilotage EXERCICE N 9 Notions abordées : Création d objets personnels Utilisation de fonctions numériques Utilisation de fonctions logiques Viviane Demay/DEP-CISAD - novembre 2005 N.B.

Plus en détail

Writer. Le logiciel se présente directement avec une page vierge, prête à l emploi pour créer votre nouveau document.

Writer. Le logiciel se présente directement avec une page vierge, prête à l emploi pour créer votre nouveau document. Writer Attention : Les documents faits avec Writer ne pourront être lu qu avec Writer, sauf manipulation permettant l échange avec d autres logiciels. Le logiciel se présente directement avec une page

Plus en détail

TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Deuxième Partie

TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Deuxième Partie TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Deuxième Partie Rappel : Lorsque l on chauffe un mélange d une solution de glucose et d une solution d acide 3,5- dinitrosalycilique

Plus en détail

Logiciel de gestion commerciale

Logiciel de gestion commerciale Créer un contrat CONTRAT Rappel : Pour Hygisoft le client final est la copropriété et en aucun cas le Syndic qui lui est associé. Aller dans Contrat et cliquer sur Gestion : La fenêtre de gestion de vos

Plus en détail

Logiciel de gestion administrative des EHPAD. Guide de la simulation budgétaire. Société INSIGHT

Logiciel de gestion administrative des EHPAD. Guide de la simulation budgétaire. Société INSIGHT GEPSS V14.0 Logiciel de gestion administrative des EHPAD Guide de la simulation budgétaire Société INSIGHT Version du 27 Août 2015 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 PARTIE 1 : SIMULATION PAIE GEPSS... 4 CHAPITRE

Plus en détail

MANUEL DE FORMATION DE CONVERSION EN BASES DE DONNÉES

MANUEL DE FORMATION DE CONVERSION EN BASES DE DONNÉES MANUEL DE FORMATION DE CONVERSION EN BASES DE DONNÉES VERSION 6.03 1, rue de la Martinerie 78610 LE PERRAY EN YVELINES SUPPORT TECHNIQUE Tél. : +33-(02).99.73.52.06 Adresse e-mail : support@euroid.fr Site

Plus en détail

ODOMOBILE 2.0 Juin 2013

ODOMOBILE 2.0 Juin 2013 2.0 Juin 2013 2.0 La gestion évoluée de vos déplacements est au bout de vos doigts. 2.0 propose une nouvelle interface conviviale, parfaitement adaptée aux dernières générations de téléphones mobiles et

Plus en détail

Export base de donnée Wordpress Transférer un site wordpress du local vers un hébergement distant

Export base de donnée Wordpress Transférer un site wordpress du local vers un hébergement distant Export base de donnée Wordpress Transférer un site wordpress du local vers un hébergement distant TP 30 Export base de donnée Wordpress I - Principe Vous avez développé votre site en local sous Wamp, créé

Plus en détail

Guide pour Structure Ossature Bois

Guide pour Structure Ossature Bois L C C B SARL 93 Grand Rue 67290 WEISLINGEN Tel: 03-88-01-59-83 Email : lccb.lenser@wanadoo.fr Guide pour Structure Ossature Bois Dans ce guide certaines touches sont modélisées par les touches suivantes

Plus en détail

Capteur contrôleur de batteries 200A

Capteur contrôleur de batteries 200A Capteur contrôleur de batteries 200A Référence produit : 90-60-455 NOTICE UTILISATEUR et FICHE D INSTALLATION nke - Compétition voile Z.I. Kerandré Rue Gutenberg 56700 HENNEBONT- FRANCE http://www.nke.fr

Plus en détail

Tutoriel. Plan de démonstration: Comparaison de trois types de parois en rénovation thermique. Rénovation : ITE (Isolation par l extérieur) :

Tutoriel. Plan de démonstration: Comparaison de trois types de parois en rénovation thermique. Rénovation : ITE (Isolation par l extérieur) : Tutoriel Plan de démonstration: Comparaison de trois types de parois en rénovation thermique Rénovation : ITE (Isolation par l extérieur) : Composition de l existant: Plaque de plâtre BA 13 (1,25 cm) Polystyrène

Plus en détail

Sommaire. Les pourcentages. Les suites. Statistiques. Les probabilités. Descriptif de l épreuve... Conseils pour l épreuve...

Sommaire. Les pourcentages. Les suites. Statistiques. Les probabilités. Descriptif de l épreuve... Conseils pour l épreuve... Sommaire Descriptif de l épreuve............................................. Conseils pour l épreuve............................................ Les pourcentages FICHES Pages 1 Pourcentage Proportions....................................7

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE COMPTABILITE CREANCIERS. Version 1.0 du 27 septembre 2013

GUIDE PRATIQUE COMPTABILITE CREANCIERS. Version 1.0 du 27 septembre 2013 GUIDE PRATIQUE COMPTABILITE CREANCIERS Version 1.0 du 27 septembre 2013 Table des matières 1. Introduction... 3 1.1. Les comptabilités auxiliaires... 3 2. Paramètres de bases... 3 2.1. Les conditions de

Plus en détail

Les installations de brûleurs de Zantingh. La certitude d un chauffage écologique et économique en énergie

Les installations de brûleurs de Zantingh. La certitude d un chauffage écologique et économique en énergie Les installations de brûleurs de Zantingh La certitude d un chauffage écologique et économique en énergie You Zantingh fabrique des brûleurs au gaz sous son propre nom depuis 1970. Au cours des années,

Plus en détail

Dossier de candidature à la VAE. Certificat visé INTITULE : CONSULTANT(E) QUALIFICATION LOGICIELLE

Dossier de candidature à la VAE. Certificat visé INTITULE : CONSULTANT(E) QUALIFICATION LOGICIELLE Nom : Prénom : Adresse : Téléphone : E-mail : Dossier de candidature à la VAE Certificat visé INTITULE : CONSULTANT(E) QUALIFICATION LOGICIELLE Organisme certificateur : FITEC Votre objectif est d obtenir

Plus en détail

OSCILLOSCOPE. Présentation Altitude Tracé. Leçon + ex n 3 page 207 + ex n 18 page 226 chapitre 13 page 198

OSCILLOSCOPE. Présentation Altitude Tracé. Leçon + ex n 3 page 207 + ex n 18 page 226 chapitre 13 page 198 Date: Séquence n OSCILLOSCOPE Présentation Altitude Tracé Leçon + ex n 3 page 207 + ex n 18 page 226 chapitre 13 page 198 Présentation Présentation Présentation Fiche méthode page 247 Présentation Fiche

Plus en détail

Comment suivre l évolution d une transformation chimique? + S 2 O 8 = I 2 + 2 SO 4

Comment suivre l évolution d une transformation chimique? + S 2 O 8 = I 2 + 2 SO 4 Afin d optimiser leurs procédés, les industries chimiques doivent contrôler le bon déroulement de la réaction de synthèse menant aux espèces voulues. Comment suivre l évolution d une transformation chimique?

Plus en détail

TP 7 : Manipulation d images.

TP 7 : Manipulation d images. Lycée Masséna TP 7 : Manipulation d images. On va voir deux choses dans ce TP : les tableaux Numpy, qui sont très pratiques pour les opérations terme à terme entre tableaux de nombres à plusieurs dimensions.

Plus en détail

Mode d emploi pour télécharger votre manuel numérique enrichi enseignant (achat via KNE)

Mode d emploi pour télécharger votre manuel numérique enrichi enseignant (achat via KNE) Mode d emploi pour télécharger votre manuel numérique enrichi enseignant (achat via KNE) 1) Afin de pouvoir télécharger votre manuel numérique enrichi, il faut au préalable vous créer un compte sur notre

Plus en détail

Leçon N 7 PICASA 4 ème Partie

Leçon N 7 PICASA 4 ème Partie Leçon N 7 PICASA 4 ème Partie Dans cette leçon vous continuez les traitements de vos photos avec PICASA 3 3 Luminosité et contraste 3.1 La luminosité L exposition est une notion fondamentale en photographie

Plus en détail

GUIDE UTILISATEUR DU SYSTEME DACON

GUIDE UTILISATEUR DU SYSTEME DACON GUIDE UTILISATEUR DU SYSTEME DACON 1. Recommandations Générales...2 1.1. Introduction...2 1.2. Avertissement...2 1.3. Pré-Requis...2 1.4. Conseils pour la saisie des données...2 1.5. Comment soumettre

Plus en détail

Installation du logiciel Windows Suivant Démarrer Tous les programmes Démarrer Tous les programmes Marketing Manager Marketing Manager Linux ici Mac

Installation du logiciel Windows Suivant Démarrer Tous les programmes Démarrer Tous les programmes Marketing Manager Marketing Manager Linux ici Mac Le Marketing Manager de bluevizia est un outil informatique facile à utiliser et moderne pour le développement et la gestion des processus marketing. Installation du logiciel Windows Double cliquez avec

Plus en détail

Microsoft Excel : tables de données

Microsoft Excel : tables de données UNIVERSITE DE LA SORBONNE NOUVELLE - PARIS 3 Année universitaire 2000-2001 2ème SESSION SLMD2 Informatique Les explications sur la réalisation des exercices seront fournies sous forme de fichiers informatiques.

Plus en détail

DISTILLATION CONTINUE

DISTILLATION CONTINUE PROTOCOLE TECHNIQUE DISTILLATION CONTINUE A GARNISSAGE Mars 2015 Manip n 4 1 SOMMAIRE 1 Photo de l installation 2 - Schéma de principe de l installation 3 Descriptif de l installation 3.1 Description usuelle

Plus en détail

DOCUMENT FONCTIONNEL Analyse de sensabilité Monte Carlo Niveau 2 R

DOCUMENT FONCTIONNEL Analyse de sensabilité Monte Carlo Niveau 2 R DANS CE DOCUMENT, IL S'AGIT DE : Comment l analyse Monte-Carlo fonctionne-t-elle dans? Comment interpréter les résultats de l analyse de sensibilité Monte-Carlo? L analyse de sensibilité Monte-Carlo est

Plus en détail

TP Android : Structure d une application

TP Android : Structure d une application 1 TP Android : Structure d une application Vincent Dubois Dans ce TP, nous allons utiliser Android Studio pour créer une première application Android et l exécuter sur un périphérique mobile. Les premières

Plus en détail

Antidote et vos logiciels

Antidote et vos logiciels Antidote et vos logiciels Antidote 8 v2 Linux Antidote, c est un correcteur avancé, des dictionnaires et des guides linguistiques qui s ajoutent à vos logiciels pour vous aider à écrire en français. Pour

Plus en détail

5 ème COURS Chimie Chapitre 3 LES MÉLANGES HOMOGÈNES ET LES CORPS PURS CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.

5 ème COURS Chimie Chapitre 3 LES MÉLANGES HOMOGÈNES ET LES CORPS PURS CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free. 5 ème COURS Chimie Chapitre 3 LS MÉLANGS HOMOGÈNS T LS CORPS PURS CORRCTION DS XRCICS Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 Correction : xercice 1 p 40 a L'apparence homogène d'une substance ne

Plus en détail

Module Harmony SOMMAIRE

Module Harmony SOMMAIRE sd 201 1 NOTICE D'INSTALLATION ET D'EMPLOI Module Harmony SOMMAIRE page Présentation ------------------------------------------------ 3 Caractéristiques techniques ------------------------------ 3 Descriptif

Plus en détail

Manuel d utilisation de la version en ligne. Février 2013

Manuel d utilisation de la version en ligne. Février 2013 Manuel d utilisation de la version en ligne Février 2013 Sommaire I- Contrôle de la saisie dans les formulaires... 3 II- Module de configuration... 4 1- Données créancier... 5 2- Préférences... 6 III-

Plus en détail

LA POMPE A CHALEUR. SAT MARCHAND. Tous droits réservés SIRET : 796020105 00014. www.satmarchand.com

LA POMPE A CHALEUR. SAT MARCHAND. Tous droits réservés SIRET : 796020105 00014. www.satmarchand.com LA POMPE A CHALEUR Les pompes à chaleur ou PAC sont capables d'assurer seules, c'est-à-dire sans autre générateur d'appoint, la totalité du chauffage et de la production d'eau chaude d'un bâtiment. Elles

Plus en détail

Guide utilisateur INFORMATION PUBLIC EN LIGNE MON GUIDE DES DROITS ET DEMARCHES

Guide utilisateur INFORMATION PUBLIC EN LIGNE MON GUIDE DES DROITS ET DEMARCHES INFORMATION PUBLIC EN LIGNE MON GUIDE DES DROITS ET DEMARCHES Sommaire Mon Guide des Démarches Administratives Préambule... 3 Qu est-ce que «Mon guide des démarches administratives»?... 3 Pré-requis...

Plus en détail

Mode d emploi : Module SMS

Mode d emploi : Module SMS Mode d emploi : Module SMS Vous avez maintenant la possibilité d envoyer des SMS à partir de divers endroits dans WHOMAN 2. Comment ça marche? Vous achetez des crédits SMS via Cellcom, notre fournisseur

Plus en détail

Le système de déclaration électronique pour le Règlement sur les carburants renouvelables (SDERCR) d Environnement Canada

Le système de déclaration électronique pour le Règlement sur les carburants renouvelables (SDERCR) d Environnement Canada Le système de déclaration électronique pour le Règlement sur les carburants renouvelables (SDERCR) d Environnement Canada Myriam Paquin Séance d information fédérale sur la réglementation environnementale

Plus en détail

Nom du fonds. Gestionnaire du fonds

Nom du fonds. Gestionnaire du fonds 1 2 Nom du fonds Gestionnaire du fonds Certains fonds offrent plusieurs séries et catégories de titres. Ce type d information est indiqué avec le nom du fonds. Les différentes caractéristiques des séries

Plus en détail

Utiliser les outils prévisionnels

Utiliser les outils prévisionnels Utiliser les outils prévisionnels http://vanconingsloo.be/les-cours/bureautique/excel/previsionnels Nous pouvons utiliser Excel comme outil prévisionnel. Nous allons, au travers d un exercice, utiliser

Plus en détail

TP 3 diffusion à travers une membrane

TP 3 diffusion à travers une membrane TP 3 diffusion à travers une membrane CONSIGNES DE SÉCURITÉ Ce TP nécessite la manipulation de liquides pouvant tacher les vêtements. Le port de la blouse est fortement conseillé. Les essuie tout en papier

Plus en détail

Sommaire. 1- Accès au module P.3. 2- Paramétrage de vos devis P.4. 3- Création d un devis classique P.5. 4- Création d un devis événementiel P.

Sommaire. 1- Accès au module P.3. 2- Paramétrage de vos devis P.4. 3- Création d un devis classique P.5. 4- Création d un devis événementiel P. 2 Guide Utilisateur Withtime Module Devis Sommaire Le module Devis 1- Accès au module P.3 2- Paramétrage de vos devis P.4 3- Création d un devis classique P.5 4- Création d un devis événementiel P.8 5-

Plus en détail

Ce projet se base sur le fait que les images numériques sont composées de pixels (plus ou moins nombreux selon le contexte).

Ce projet se base sur le fait que les images numériques sont composées de pixels (plus ou moins nombreux selon le contexte). Externat Notre Dame Accompagnement personnalisé (Tle S) Période n 2 Ce projet se base sur le fait que les images numériques sont composées de pixels (plus ou moins nombreux selon le contexte). A chaque

Plus en détail

Sommaire. page 1. MULTI DEVIS Taux de TVA applicables au 1 er janvier 2014

Sommaire. page 1. MULTI DEVIS Taux de TVA applicables au 1 er janvier 2014 MULTI DEVIS Taux de TVA applicables au 1 er janvier 2014 Sommaire Contexte... 2 Modification des taux de TVA au 1er janvier 2014... 2 Particularités relatives au taux réduit intermédiaire... 2 Particularités

Plus en détail

Mode d emploi du Parcours digital

Mode d emploi du Parcours digital Mode d emploi du Parcours digital Pour accéder aux exercices du Parcours digital, vous pouvez : ❶ soit cliquer sur le bouton Accès direct, ❷ soit créer votre compte afin de garder en mémoire votre progression

Plus en détail

Support de cours Word 2003 Publipostage

Support de cours Word 2003 Publipostage 1 / 19 1 PRINCIPE... 3 2 DEMARRAGE.... 3 3 SELECTION DU TYPE DE DOCUMENT... 4 4 LE DOCUMENT DE BASE... 4 5 SELECTION DES DESTINATAIRES... 5 6 CREATION D UNE BASE DE DONNEES... 7 7 ECRITURE DE LA LETTRE...

Plus en détail

Patrick Morié, Bernard-Philippe Boyer

Patrick Morié, Bernard-Philippe Boyer Patrick Morié, Bernard-Philippe Boyer Tsoft et Groupe Eyrolles, 2004, ISBN : 2-212-11418-4 5 - ANALYSE ET SIMULATION 5 MODÈLE ITÉRATIF 1 - NOTION D ITÉRATION Dans certains modèles, il arrive qu une formule

Plus en détail

Portfolio Advice. Votre GPS de placements qui vous soutient dans tous vos choix, toutes vos décisions FINTRO. PROCHE ET PRO.

Portfolio Advice. Votre GPS de placements qui vous soutient dans tous vos choix, toutes vos décisions FINTRO. PROCHE ET PRO. Portfolio Advice Votre GPS de placements qui vous soutient dans tous vos choix, toutes vos décisions FINTRO. PROCHE ET PRO. Avec Portfolio Advice, vous disposez d un véritable GPS de placements Avant d

Plus en détail

Ventes sur offres et ventes aux enchères

Ventes sur offres et ventes aux enchères Ventes sur offres et ventes aux enchères Comment ça marche? Amédée Roueche Présentation devant le club philatélique de Delémont et environs le jeudi 27 janvier 2009 1. Préambule 2. Les ventes sur offres,

Plus en détail

Modifier les inscriptions et réservations de mes enfants

Modifier les inscriptions et réservations de mes enfants SOMMAIRE SOMMAIRE... 1 1- Connaître le montant que vous paierez sur un jour précis... - Consulter et modifier les réservations périscolaires de mon/mes enfant(s)... 3- Connaître le déroulement des journées

Plus en détail

Généralités. Sans copie de sauvegarde sur support externe, vous ne pourrez jamais récupérer vos multiples encodages. 1.1 Sauvegarde des données

Généralités. Sans copie de sauvegarde sur support externe, vous ne pourrez jamais récupérer vos multiples encodages. 1.1 Sauvegarde des données Généralités 1.1 Sauvegarde des données Pour disposer d une sauvegarde correcte, il vous faut la réaliser sur un support externe (cd, clé USB, disque dur externe ) Attention, cette copie doit être conservée

Plus en détail

TELL ME MORE Fonctionnement de la reconnaissance vocale

TELL ME MORE Fonctionnement de la reconnaissance vocale TELL ME MORE Fonctionnement de la reconnaissance vocale Sommaire GÉNÉRALITÉS... 3 LE BLOC DE RECONNAISSANCE VOCALE... 3 ACTIVITÉS AVEC RECONNAISSANCE VOCALE... 3 LES DEUX MODES DE FONCTIONNEMENT... 3 LE

Plus en détail

3. Démarrer avec MAO

3. Démarrer avec MAO 3. Démarrer avec MAO Première (ré)ouverture de MAO Cliquez ou Entrez le mot de passe par défaut "MAO" L application MAO démarre, l utilisateur par défaut est "MAO".

Plus en détail

Le compte utilisateur des entreprises boamp.fr

Le compte utilisateur des entreprises boamp.fr Guide d utilisation : Le compte utilisateur des entreprises boamp.fr DILA 26 rue Desaix, 75727 Paris cedex 15 1 Sommaire : Introduction... 3 Pourquoi créer un compte sur le site boamp.fr?... 3 Comment

Plus en détail