VOIP. Pr MOUGHIT Mohamed Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "VOIP. Pr MOUGHIT Mohamed m.moughit@gmail.com. Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 1"

Transcription

1 VOIP Pr MOUGHIT Mohamed Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 1

2 Connexion fixe, rédictible Connexion établie avant la numérotation user Centre de commutation La Radio est le suort imrédictible La connexion est établie arès la numérotation MSC HLR VLR BSC BTS user Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 2

3 PSTN GMSC OMC HLR MSC VLR A1/A2 AAA Routeur IP Core A3/A7 A10/A11 PDSN BSC BSC Fibre Otique/E1 FSU Satellite Microsondes Abis BTS BTS BTS BTS interface Um Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 3

4 Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 4

5 VOIP: Objectif Comrendre l infrastructure téléhonique et comment la téléhonique TDM fonctionne. Comrendre comment se fait la Transmission de la voix avec les données Comrendre la signalisation IP our l interconnexion téléhonique Comrendre la QOS dans les réseaux IP Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 5

6 Plan 1 - Introduction 2 - Le Réseau Téléhonique Commuté 6-Standards VoIP Histoire de la téléhonie Protocole H Princie du Rtc Introduction Architecture du réseau Fonctionnement 2.4- Architecture RNIS H323 dans le modèle Osi 2.5- Signalisation SS La visioconférence sur I 3- Codeurs de la voix Avantages et 3-1 Codeur temorel G711, G722 inconvénients Comaraison avec Si 3-2 Codeur aramétrique Conclusion 3-3 Codeur hybride G728, G Protocole Si 4 - Les enjeux de la téléhonie sur I Introduction Réduction des coûts Fonctionnement Standards ouverts et interoérabilité Sécurité et Authentification multi-fournisseurs Comaraison avec H Choix d'un service oéré Conclusion Un réseau voix, vidéo et données Transort Rt et Rtc Introduction trile lay Les fonctions de Rt Un service PABX distribué ou Entête Rt centralisé Les fonctions de Rtc Evolution vers un réseau de Entête Rtc téléhonie sur I Conclusion Intégration des services vidéo H L'Architecture Voi Audio Les schémas 7 - Problème et QoS Gateway et Gatekeeer Latence Perte de aquets Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed Gigue

7 Réseau Téléhonique Commuté Objectif: Transmettre la voix humaine sans établissement de liaisons ermanente entre interlocuteurs Le réseau RTC a été créé ar Alexandre Graham Bell dans le but de faire écouter des ièces de théâtre à distance. Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 7

8 Réseau Téléhonique Commuté Un commutateur ou centre de commutation ermet d éviter les liaisons oint à oint. Les liaisons sont assurés ar des câbles coaxiaux, Fibre Otique, Faisceaux hertziens, Satellites. Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 8

9 RTC Au début, les communications étaient établies ar des oérateurs et des oératrices, grâce à un système de cordons soules munis de fiches et de tableaux d'arrivée et de déart d'abonnés. Puis Les communications sont établies ar les systèmes de commutations automatiques. d'abord électromécaniques uis électroniques, uis numériques et totalement ilotés ar informatique. Centre de commutation électromécanique Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 9

10 Réseau Téléhonique Commuté Centre de commutation- Numérique Commutation temorelle Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 10

11 Commutation Crossbar Cette commutation consiste à créer un chemin hysique grâce aux matrice de connexion. Un exemle de liaison est indiqué en rouge. Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 11

12 Commutation temorelle La commutation temorelle consiste à commuter dans le tems l information voix et données sous sa forme numérique. Elle est basé sur le multilexage TDM Time Division Multilexing Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 12

13 Structure du RTC Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 13

14 Structure du RTC CAA CAA: Centre à Autonomie d Acheminement CT: Centre de Transit CTU:Centre de Transit Urbain CTN: Centre de Transit National CTI: Centre de Transit International CT CAA Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 14

15 Étae d établissement d un ael téléhonique Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 15

16 Réseaux Numériques Intégration de Service RNIS: Réseau numérique à intégration de services ou ISDN : Integrated services Digital Network Permet l échange de voix, données et vidéo Fournit des services à faible débit : de 64Kbs à 2Mbs et des services à haut débit : de 10Mbs à 622Mbs. ISDN est une technologie d accès entièrement numérique Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 16

17 RNIS Dans un réseau téléhonique analogique, une boucle sur une aire torsadée de fils de cuivre entre le commutateur central et l'abonné suorte un canal de transmission unique. Ce canal ne traite qu'un seul service simultanément : la voix ou les données. Avec un Réseau Numérique à Intégration de Services, la même aire torsadée est divisée en lusieurs canaux logiques. Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 17

18 Nouveauté ar raort à RTC Nouvelle signalisation avec l'abonné : Protocole D. Nouvelle signalisation dans le réseau : CCITT N 7 ou SS7 Nouvelle transmission entre l'abonné et le commutateur. Réseau unique our: Téléhonie Télécoie G3, G4 Transmission de données. Son. Images. Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 18

19 Les canaux logiques RNIS Les canaux B transmettent à un débit de 64Kbs en commutation de circuit ou de aquet les informations utilisateur: voix, données, fax. Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 19

20 Les canaux D transmettent à un débit de 16Kbs en accès de base et 64Kbs en accès rimaire. Ils suortent les informations de signalisation : aels, établissement des connexions, demandes de services, routage des données sur les canaux B et enfin libération des connexions. Cette signalisation hors bande ermet des tems d'établissement de connexion raides environ 4 secondes relativement aux réseaux analogiques environ 40 secondes. Il est aussi ossible de transmettre des données utilisateur à travers les canaux D rotocole X.31b. Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 20

21 Les interfaces standards de RNIS Une interface d'accès à un réseau RNIS est une association de canaux B et D. Il existe deux interfaces standards oaccès de base ou oaccès rimaire. Elles corresondent à deux catégories d'utilisation distinctes : orésidentielle: utilisation simultanée des services téléhoniques et d'une connexion Internet. oprofessionnelle:utilisation d'un commutateur téléhonique PABX et/ou d'un routeur d'agence. Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 21

22 Interfaces RNIS L'accès de base ou Basic Rate Interface BRI comrend 2 canaux B et un canal D our la signalisation : 2B+D. L'accès rimaire ou Primary Rate Interface PRI comrend 30 canaux B et un canal D à 64Kbs en Euroe: 30B+D débit de 2.048Mbs. Aux Etats-Unis et au Jaon la définition est différente : 23B+D débit de 1.544Mbs. Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 22

23 Les équiements non-rnis n'ont as nécessairement des débits comatibles avec la définition du canal B: 64Kbs. Dans ce cas, les adatateurs de terminal TA réalisent une adatation en réduisant le débit effectif du canal B jusqu'à une valeur comatible avec le disositif non-rnis. La bande assante dynamique ou l'allocation de canaux est obtenue ar l'agrégation des canaux B. On obtient ainsi une bande assante maximale de 128Kbs our l'accès de base BRI et de 1920Mbs our l'accès rimaire en Euroe. Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 23

24 Disositif de connexion RNIS Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 24

25 Disositif de connexion RNIS TE1 S NT2 4 fils T NT1 2 fils U ISDN S NT : Network Termination TE1 TE: Terminal Equiment TE2 R TA Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 25

26 La configuration hysique vue du côté de l'utilisateur RNIS est divisée en groues fonctionnels séarés ar des oints de référence. Un groue fonctionnel est une association articulière d'équiements qui assurent un ensemble de fonctions RNIS. Les oints de référence sont les limites qui séarent les différents groues fonctionnels. A chacun de ces oints de référence corresond une interface standard à laquelle les fournisseurs d'équiements doivent se conformer. Ces interfaces standards ont aussi our but de ermettre à l'utilisateur de choisir son équiement librement. Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 26

27 R, S, T, U : oints de références TNL-TNR/NT1 : Terminal Numérique de Ligne- Terminal Numérique de Réseau/Network Termination 1 TNA/NT2: Terminal Numérique d'abonné/network Termination 2 Terminal RNIS/TE1 : Terminal Equiment 1 Adatateur/TA : Terminal Adater Terminal non-rnis RNIS/TE2 : Terminal Equiment 2 Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 27

28 U : Ce oint de référence est lacé entre le groue NT1 et la boucle de transmission de l'oérateur téléhonique qui fournit une liaison bi-directionnelle full-dulex entre l'abonné et le commutateur central sur 2 fils. T : Ce oint de référence est lacé entre le groue NT2 qui ossède des fonctions de niveaux 1 à 3 et le groue NT1 qui ne ossède que des fonctions de niveau 1. C'est le oint de connexion minimal entre l'abonné et l'oérateur. Il existe lusieurs aellations suivant les tyes d'accès : -T0 : accès de base BRI 2B+D. - T2 : accès rimaire PRI 30B+D. Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 28

29 S : Cette interface eut être assimilée à un bus assif ouvant suorter 8 terminaux TE en série sur le même câble. Dans ce cas, chaque canal B est affecté à un terminal articulier our la durée d'un ael. R : Ce oint de référence est la limite concetuelle entre le terminal non RNIS et l'adatateur. Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 29

30 Réseaux de Signalisation Présentation SS7 La signalisation concerne tous les échanges d informations nécessaires our la fourniture et la maintenance d un service de télécommunications. La signalisation comrend les signaux requis our la gestion des connexions: Etablissement et ruture, Contrôle et facturation, Suervision et maintenance Gestion RNIS, RTC, GSM et IN établissement communication ruture contrôle Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 30

31 Tyes de signalisation Network Network Interface NNI - signalisation SS7 User Network Interface UNI - signalisation abonné DSS1,V5, DTMF - signalisation RNIS D - signalisation PABX QSIG Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 31

32 Caractéristiques de signalisation SS7 o Utilisation de canaux de communication séarés. On arle de signalisation Out-of-Band signaling ou Common Channel signaling CCS ou Réseau Sémahore o Sur les accès d abonnés la signalisation analogique emrunte le même canal que les voies de arole. o Dans RNIS la signalisation va dans des canaux séarés: le canal D. Ceci ermet: Un accès ermanent aux informations de signalisation signalisation en cours d ael Performance accrue sur un canal dédié réduction des délais, réduction des intrusions ar la fraude Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 32

33 Architecture du Réseau sémahore Canal D Liens de signalisation: Réseau SS7 Canaux de signalisation COC Canaux B Liens de communication: Voies de arole/data Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 33

34 Architecture du réseau Sémahore Réseau de signalisation CAS CAS PTS PTS PTS PTS CA S CAS Sw TSw TSw Sw Sw TSw Sw Commutateurs et liaisons circuits Sw : Local Switch TSw : Transit Switch STP = PTS: Signaling Transfer Point SSP = CAS : Switching Point Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 34

35 Modes de signalisation SS7 Signalisation en mode associé Les canaux de signalisation corresondent oint our oint aux liaisons entre commutateurs circuit véhiculant les voies de arole. mise en œuvre simle mais multilication des nœuds de signalisation Ceci exigerait des liens dédiés entre tous les commutateurs. Signalisation en mode quasi-associé Ce système ermet de minimiser le nombre de nœuds de signalisation coût otimalisé et meilleure erformance en termes de délais de transmission. Le mode quasi-associé est celui qui est référé our le SS7. Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 35

36 Modes de signalisation SS7 CAS1 Mode Quasi-Associé CAS3 PTS 1 PTS 2 PTS 3 PTS 4 link relation linkset CAS2 Mode Associé Voies de arole Liens SS7 Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 36

37 Quelques Messages SS A 0B 0C 0D 0E IAM SAM INR INF COT ACM CON FOT ANM REL SUS RES Initial Address Message Subsequent Address Message Information Request Information Continuity Address Comlete Connect Forward Transfer Answer Reserved Reserved Release Susend Resume Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 37

38 Simulation d ael 1 PTS PTS PTS PTS IAM1 IAM2 IAM3 PS PS PS PS Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 38

39 Simulation d ael 2 PTS PTS PTS PTS ACM1 ACM3 PS ACM2 PS PS PS Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 39

40 Simulation d ael 3 PTS PTS PTS ANM2 PTS ANM1 ANM3 PS PS PS PS Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 40

41 Simulation d ael 4 PTS PTS PTS PTS REL1 REL2 REL2 PS PS PS PS Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 41

42 Simulation d ael 5 PTS PTS PTS PTS REL1 REL2 REL2 PS PS PS PS Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 42

43 Simulation d ael 6 PTS PTS PTS PTS RLC1 PS PS PS PS Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 43

44 Simulation d ael 7 PTS PTS PTS PTS RLC2 PS PS PS PS Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 44

45 Simulation d ael 8 PTS PTS PTS PTS RLC3 PS PS PS PS Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 45

46 Simulation d ael 9 PTS PTS PTS PTS PS PS PS PS Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 46

47 Codeurs de la voix Le système vocal se comose: d'une soufflerie du larynx du conduit vocal Système honatoire Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 47

48 Aareil honatoire Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 48

49 Génération de signal de Parole sources acoustiques source laryngienne bruits d'occlusion onde quasi-ériodique cavités suraglottiques Parole Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 49

50 Les tyes des sons voisement sons voisés : les cordes vocales vibrent, les cartilages aryténoïdes sont rarochés 80 % du tems de honation, absence de voisement sons non-voisés : les cordes vocales sont écartées, as de vibration asiration : courte ériode non-voisée se roduisant endant et immédiatement arès le relâchement articulatoire dans les cavités suraglottiques, Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 50

51 Les sons voisés - non-voisés murmure : les cordes vocales vibrent écartées chuchotement : les cordes vocales sont en contact ou assez rarochées mais le assage entre les aryténoïdes, entre lesquelles va naître un bruit de friction, reste libre Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 51

52 Les sons voisés - non-voisés occlusion glottale : les cordes vocales sont maintenues en osition fermée. La honation commence ar un écartement brutal des cordes vocales et le signal sonore débute ar une intensité et une fréquence élevée Ex. : [,t,k,b,d,g]. Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 52

53 Tracés d un signal voisé Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 53

54 Tracés d un signal non voisé Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 54

55 Pitch Le itch est la fréquence de vibration des cordes vocales. Il est aussi aelé fréquence fondamentale Cette fréquence varie : de 80 à 200hz our une voix masculine. de 150 à 450 hz our une voix féminine de 200 à 600 hz our une voix d enfant Le Pitch est un aramètre très imortant our la synthèse de la arole. L oreille est en effet, très sensible à ses variations. Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 55

56 Codage numérique de la arole Il existe 3 grandes familles de codeurs de la arole Codeurs temorels Codeurs aramétriques vocodeurs Codeurs hybrides mixtes Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 56

57 Codage numérique de la arole Codeurs temorels Codeur MIC à 64 Kbit/s Codeur MICDA Modulation ar Imulsion et Codage Différentiel Adatatif à 32 kbits/s Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 57

58 Codage numérique de la arole Codeurs MIC à 64kbit/s Il était normalisé ar l UIT Union Internationale des Télécommunications sous la recommandation G711 Ils cherchent à réserver l allure temorelle du signal Il consiste à filtrer le signal de arole dans la bande hz, à l échantillonner à la fréquence 8000 hz et à le quantifier ar la loi A ou µ sur 8 bits Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 58

59 Codage numérique de la arole Codeurs MICDA Le codeur MICDA est normalisé ar UIT-T sous la recommandation G721 Il fait ael à deux techniques de traitement du signal: la rédiction et la quantification adatative Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 59

60 xn Prédiction linéaire en un Modèle ~ x n MSE Mean Square Error e n = x n + ~ x n = a m k= 1 a k x n i x n k Critère d'otimisation ξ = n = 2 E e 2 σ Identification Paramétrique d un signal i Cours VOIP i= 1 Pr MOUGHIT Mohamed 60

61 Prédiction linéaire 1 1 H Z = = 1+ az a2z a Z m m B Z Ce filtre n'a que des ôles et il est aelé filtre autoregressif AR. Les coefficients ak sont aelés coefficients de rédiction linéaire Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 61

62 Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 62 Le critère de minimisation imlique: Pour que la fonction soit minimale, ses dérivés ar raort aux coefficients ak doivent s annuler en ces oints. k 1 0 = da k dξ = = = = = = = = = P i i P i i P i i k k k i a R k n x i n x a E k n x i n x a E k n x n e E da n de n e E da d xx ξ

63 2 ξ = σ = E e n 2 = E e n i= 0 ax n i i = i= 0 ae e n x n = i i= 0 ar i i Rxx xx xx A r } }xe 2 xx 0 Rxx1... Rxx σ R Rxx1.. Rxx 1 Rxx R R R a xx Rxx0. =..... R a xx0 0 1 xx A = R. r ex Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 63

64 Les Vocodeurs à rédiction linéaires Le filtre d analyse ar rédiction linéaire est AZ Il est logique de enser qu il faut utiliser les coefficients 1 i our régénérer le signal original Malheureusement ces coefficients ne résentent as des roriétés exloitables our leurs quantifications à cause de leurs sensibilités aux bruits de quantification d autres aramètres ont été introduits Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 64

65 Les Vocodeurs à rédiction linéaires Les aramètres les lus utilisés sont: PARCOR Partiel Correlation LAR logarithm Area Ration LSP Line Sectrum Pair. Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 65

66 Les Vocodeurs à rédiction linéaires Les PARCOR Ils ont les roriétés suivantes: 1. Ils sont comris entre -1 et 1 our un filtre stable 2. Les coefficients d ordre le lus bas sont les lus imortants. Le signal synthétisé est lus sensible à une variation de k1 qu à la même variation de k. 3. Ils sont indéendants de l ordre d analyse. Une analyse d ordre fournit les mêmes remiers coefficients de réflexion qu une analyse d ordre +1. Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 66

67 Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 67 Les Vocodeurs à rédiction linéaires Les PARCOR Ils sont donnés ar la relation: , = = i i E i R a K 2 2 σ = = n e E E

68 Les Vocodeurs à rédiction linéaires Les LAR Ils sont donnés ar: LAR j = 1 log 1 k j + k j Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 68

69 Les Vocodeurs à rédiction linéaires LSP Les LSP sont les solutions des olynômes suivants: P Z = A Z + Z A Z + 1 Q Z = A Z Z A Z P Z Q Z = m i= 0 = 1 Z 1 Z 1 + i cos w Z 2 2 m i= 1 1 2cosw 2i Z 1 + Z 2 LSP Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 69

70 Les Vocodeurs à rédiction linéaires LSP Elles s altèrent deux à deux sur le cercle unité Les LSP sont bornés et ossèdent la roriété d être ordonnés 0 2 < w < w <... w 1 <π Cette relation est la condition nécessaire et suffisante our la stabilité du filtre de synthèse. Une erreur dans un seul coefficient LSP ne se roage as lus loin, son effet sectral est limité dans la région étroite autour de la fréquence corresondant à ce coefficient. Cette roriété ermet une robustesse intrinsèque vis-à-vis des erreurs de transmission et une vérification simle de stabilité du filtre. Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 70

71 Les Vocodeurs à rédiction linéaires LSP Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 71

72 Les Vocodeurs à rédiction linéaires Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 72

73 Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 73 *. τ τ τ τ = = x x t x t x E R xx *. τ τ τ τ = = y x t y t x E R xy = + = N N t xy t y t x N R τ τ = + = N N t xx t x t x N R τ τ

74 Calcul des coefficients de rédiction: Algorithme de LEVINSON L algorithme de LEVINSON est une rocédure itérative Il ermet de résoudre itérativement l équation A=r. R -1. Il consiste à construire un filtre de rédiction d ordre +1 à artir du filtre de rédiction d ordre. A chaque étae, le filtre est établi de manière à minimiser l erreur quadratique moyenne. e n = x n ~ x n = x n + a x n 1 + a x n a x n, 1,1, Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 74

75 Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed , 2,1 1,1 Z A Z X Z a Z a Z a Z X Z E = + + = ~,,1 1, n x a x n a x n a x n n x x n n e R = = , 2,1 1,1 + = = Z A Z Z X a Z a Z a Z Z X Z E R. Z A Z X Z E R R = 1 Z A Z A Z R =

76 Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 76 2, 0,,, n e a k n m x n x a m n x a n R e k P m k P m P à m P m E E E E = = = = = Si R la matrice d autocorrelation dans laquelle nous avons inversé à la fois l ordre des lignes et des colonnes A vecteur des coefficients de rédiction dans lequel on a inversé l ordre des comosantes r le vecteur d intercorrelation dans lequel on a inversé l ordre des comosantes On aura: A.R =r

77 Tenons comte que R est une matrice de toelitz nous aurons: R [ ] T [ 2 a a... 1 = 0 0. ] T. σ,,-1. A l ordre +1 Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 77

78 Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 78 = + 2 2,1, 2,,, a a a a a R σ α α σ En multiliant chaque membre du système ar le vecteur ar [1 k ] T nous obtenons le système d ordre +1 suivant :

79 a + 1, i = a, i + k + 1 a, + 1 i our 1 i a + 1,+ 1 = k + 1 Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 79

80 Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed Algorithme Levinson 80

81 Les Vocodeurs à rédiction linéaires Les codeurs aramétriques ne cherchent as à synthétiser un signal ressemblant temorellement au signal original ils tentent lutôt de roduire un signal à artir d un modèle aroché de la honation Ils visent à reroduire correctement l enveloe sectrale Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 81

82 Les Vocodeurs à rédiction linéaires Une trame d un vocodeur comrend: 8 à 12 coefficients de corrélation artielle ou LSP L énergie de l erreur de rédiction analyse LPC La fréquence fondamentale Si on analyse des trames de 20ms avec Fe=8khz, si on codes les 10 coefficients de rédiction sur 4 bits chacun, et l énergie de l erreur de rédiction sur 7 bits et la fréquence fondamentale sur 7bits, le débit est de 2,7kbits/s. L excitation est soit un bruit blanc our les sons non voisés ou un train d imulsion si le son est voisé. Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 82

83 Les Vocodeurs à rédiction linéaires e 0 n e n K 1 k 2 k Z -1 e R 0 n Z -1 Filtre en treillis e R n Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 83

84 Codeurs Hybrides Les codeurs mixtes mettent en jeu les techniques temorelles et aramétriques. Ce tye de codage consiste à modéliser le conduit vocal sur des tranches de 10 à 30 ms ar un filtre autoregressif 1/AZ. Dans une remière génération de codeurs hybrides, l entrée idéale du filtre de synthèse est l erreur résiduelle obtenue ar filtrage du signal de arole original ar le filtre AZ. Du fait qu une grande artie du signal est concentrée dans les coefficients du filtre de synthèse, l erreur résiduelle a donc moins d imortance et sera résenté ar un nombre réduit de bit. Ce système est aelé aroche LPC excité ar le résidu Résiduel Excited Linear Predictor, RELP. Le RELP est caractérisé ar un débit aux alentours de 10 kbits/s. Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 84

85 Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 85

86 Codeurs Hybrides Codeurs CELP Code Excited Linear Prediction Dans une nouvelle génération de codeurs hybrides, le signal d'excitation otimal est déterminé ar une méthode d'analyse ar synthèse: on cherche dans un ensemble de M formes d'ondes stockées dans un dictionnaire, connu à riori ar l émetteur et le réceteur, le signal d'excitation qui rend minimale l'énergie de la différence entre le signal à coder et le signal de synthèse. Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 86

87 Codeurs Hybrides CELP Signal Original Dictionnaire d excitation B Z 1 bz + = k gain m 1 k= 0 Prédicteur Long-terme LTP P k Prédicteur court-terme + - W Z = Filtre ercetue l A Z A Z / λ Sélection de la forme d onde Schéma de rincie du CELP Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 87

88 Codeurs Hybrides Le codeur CELP est basé sur le rincie de la rédiction linéaire. Il est formé ar trois filtres : un filtre rédicteur à court terme 1/AZ, un filtre long terme LTP 1/BZ un filtre ercetuel WZ Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 88

89 Codeurs Hybrides Analyse LPC Le filtre rédicteur à court terme consiste à modéliser le conduit vocal ar un filtre autoregressif 1/Az. Le filtre LPC ne ermet as d extraire toute la redondance du signal. si l on filtre le signal de arole original ar le filtre AZ, l erreur résiduelle obtenue our les sons voisés résente encore une certaine ériodicité qui corresond à la ériode de vibration des cordes vocales. Pour éliminer cette ériodicité on introduit un filtre LTP dans la structure du CELP Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 89

90 5 Codeurs Hybrides 0 a b c tms a- lettre 'a' extrait du mot matlab b- erreur résiduelle c- blanchissement de l erreur résiduelle Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 90

91 Codeurs Hybrides Analyse LTP m 1 B Z = 1 b P k Z + k= 0 k l ordre du filtre LTP P est le PITCH Un filtre LTP d ordre élevé ermet une modélisation lus fine de la structure ériodique mais augmente le débit binaire. Généralement, un filtre LTP du remier ordre ermet d obtenir des résultats satisfaisants. Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 91

92 Codeurs Hybrides Le Filtre LTP: B Z = 1 bz P La réduction de la redondance à long terme se ramène à minimiser l énergie Eb,P de l erreur de rédiction à artir de sa valeur rovenant de la ériode récédente. E b, = N 1 n= 0 [ e n b e n Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 92 ] 2

93 Codeurs Hybrides Pour une valeur donnée de, la valeur otimale de b est celle our laquelle la dérivée de l énergie Eb, ar raort à b est nulle. Elle est donnée ar l exression: b N 1 n = 0 = N 1 n = e 0 n e e n n 2 Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 93

94 Codeurs Hybrides La méthode CPP Correlation Peak Picking consiste à déterminer la valeur P, comrise entre 16 et 160, qui maximise l exression EP telle que: N 1 E P = e n e n P n = 0 Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 94

95 Codeurs Hybrides Le filtre ercetuel Wz ermet, lors de la recherche du meilleur code d excitation dans le dictionnaire, d attribuer moins d imortance aux zones fréquentielles énergétiques. En effet, la différence entre le signal originale et le signal synthétique est moins ercetible dans les zones formantiques où le signal a beaucou d énergie. A la sortie du filtre ercetuel, nous avons un signal résiduel de nature lus aléatoire et de dynamique lus faible que le signal original. Dans le dictionnaire, on cherche la forme la lus ressemblante à ce signal résiduel. Son indice dans le dictionnaire sera transmis avec les coefficients des filtres de rédiction court terme et long terme au décodeur Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 95

96 Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 96

97 VOIX SUR IP Téléhonie sur IP : ToIP La téléhonie sur IP fait référence aux services de communication: voix, fax et les alications de messages vocaux. Ceux-ci sont transortés ar un réseau IP; ce réseau IP eut être le réseau de l entrerise ar exemle our les aels internes. Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 97

98 Voix sur IP : VoIP La voix sur IP est la technologie ermettant de transorter de la voix numérisée en mode aquets au format TCP/UDP sur une infrastructure IP. La Voix sur IP contrôle la livraison de l information vocale en utilisant le rotocole IP Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 98

99 Les Contraintes de la ToIP - Otimisation de la bande assante : - Pour un bon artage de la bande assante, il faut connaître l'ensemble des flux ouvant avoir une influence imortante sur le transort de la voix. - Délai de transmission : - Il comrend le codage, le assage en file d'attente d'émission, la roagation dans le réseau, la bufférisation en récetion et le décodage Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 99

100 - Le hénomène d'écho: - C'est le délai entre l'émission du signal et la récetion de ce même signal en réverbération causée ar les comosants électroniques des arties analogiques - La gigue ou Jitter: - Corresond à des écarts de délais de transmission entre des aquets consécutifs. Nécessite la mise en lace de buffers en récetion qui lissent ces écarts our retrouver le rythme de l'émission Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 100

101 Les Avantages de la ToIP - Économiser sur la facture télécom - Simlifier les infrastructures - Faciliter l administration et la mobilité - Homogénéiser les services téléhoniques sur un ensemble de sites - Faciliter l intégration avec le système d information - Évoluer lus facilement - Regrouer les équies et se asser d un restataire Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 101

102 Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 102

103 Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 103

104 Le tems de latence: Corresond au tems de réonse du réseau VoIP Valeur théorique: 100ms Valeur admise: 200ms La gigue: Corresond à la variation maximale du tems de latence entre 2 envois consécutifs de aquets ar la même source Valeur théorique: 40ms Valeur admise: 75ms Le taux de erte du réseau Valeur théorique: 1% Valeur admise: 3% Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 104

105 Alication Servers Alication Call Servers SoftSwitches Control Media Data ATM/IP Backbone TGW TDM Access AGW End-Users Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 105

106 H.323 RFC 2543: Plus mature et le lus utilisé SIP Session Initiation Protocol, IETF: Plus récent Plus soule Adaté aux réseaux à très grande échelle MGCP Media Gateway Control Protol: Standard commun UIT MEGACO et IETF H.248 Comlémentaire à H.323 et SIP Passerelle entre les réseaux IP et Télécoms Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 106

107 Les hardhones: Prévu our remlacer les téléhones traditionnels Disosent d une connexion LAN Les softhones: Logiciels d émulation de terminaux téléhoniques sur PC Numérotation ar clicks de souris L utilisation est tributaire du PC connecté au réseau IP Le Gatekeeer: Serveur informatique localisé sur le LAN avec les ostes IP Réalise les fonctions H.323 ou SIP La Gateway: Passerelle avec le réseau téléhonique commuté Contient des cartes d interface T0, T2 ou analogique Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 107

108 Plateforme de suervision et d administration du réseau ToIP Serveurs de messagerie vocale Standards téléhoniques Serveurs de taxation Serveurs d enregistrement Etc. Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 108

109 Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 109

110 Cours VOIP Pr MOUGHIT Mohamed 110

L information sera transmise selon des signaux de nature et de fréquences différentes (sons, ultrasons, électromagnétiques, électriques).

L information sera transmise selon des signaux de nature et de fréquences différentes (sons, ultrasons, électromagnétiques, électriques). CHAINE DE TRANSMISSION Nous avons une information que nous voulons transmettre (signal, images, sons ). Nous avons besoin d une chaîne de transmission comosée de trois éléments rinciaux : 1. L émetteur

Plus en détail

Les Réseaux Télécoms à Hauts débits

Les Réseaux Télécoms à Hauts débits Les Réseaux Télécoms à Hauts débits Ahmed Mehaoua 1999 - page 1 PLAN RTC : Le Réseau Téléphonique Commuté RNIS Le Réseau Numérique à Intégration de Services à large bande Ahmed Mehaoua 1999 - page 2 1

Plus en détail

De la téléphonie classique à la ToIP. hassan.hassan@urec.cnrs.fr Unité Réseaux du CNRS

De la téléphonie classique à la ToIP. hassan.hassan@urec.cnrs.fr Unité Réseaux du CNRS De la téléphonie classique à la ToIP hassan.hassan@urec.cnrs.fr Unité Réseaux du CNRS 2 La téléphonie La téléphonie est un système de communication avec la voix Deux composantes sont nécessaires à ce système

Plus en détail

Pour pouvoir utiliser les mêmes liaisons que les autres données, sur le réseau du FAI, la voix est multiplexée :

Pour pouvoir utiliser les mêmes liaisons que les autres données, sur le réseau du FAI, la voix est multiplexée : 1. Les codecs Pour pouvoir utiliser les mêmes liaisons que les autres données, sur le réseau du FAI, la voix est multiplexée : Pour être ainsi transportée, sous forme de paquets, la voix doit être numérisée

Plus en détail

Boucle à verrouillage de phase

Boucle à verrouillage de phase Chaitre 2 Boucle à verrouillage de hase Introduction La boucle à verrouillage de hase, que l on désignera ar la suite ar l acronyme anglais PLL (Phase Locked Loo), est un disositif largement utilisé dans

Plus en détail

Chaine de transmission

Chaine de transmission Chaine de transmission Chaine de transmission 1. analogiques à l origine 2. convertis en signaux binaires Échantillonnage + quantification + codage 3. brassage des signaux binaires Multiplexage 4. séparation

Plus en détail

4. Le réseau téléphonique et ses évolutions (S2) 4.1. Présentation de la signalisation sémaphore n 7

4. Le réseau téléphonique et ses évolutions (S2) 4.1. Présentation de la signalisation sémaphore n 7 4. Le réseau téléphonique et ses évolutions (S2) 4.1. Présentation de la signalisation sémaphore n 7 Les réseaux téléphoniques classiques sont constitués - de commutateurs téléphoniques - de bases de données

Plus en détail

Accès optiques : la nouvelle montée en débit

Accès optiques : la nouvelle montée en débit Internet FTR&D Dossier du mois d'octobre 2005 Accès otiques : la nouvelle montée en débit Dans le domaine du haut débit, les accès en France sont our le moment très majoritairement basés sur les technologies

Plus en détail

Cours n 12. Technologies WAN 2nd partie

Cours n 12. Technologies WAN 2nd partie Cours n 12 Technologies WAN 2nd partie 1 Sommaire Aperçu des technologies WAN Technologies WAN Conception d un WAN 2 Lignes Louées Lorsque des connexions dédiées permanentes sont nécessaires, des lignes

Plus en détail

La Voix sur IP (VoIP)

La Voix sur IP (VoIP) ENI La Voix sur IP (VoIP) Olivier DEHECQ 11 Milliards 1876 1883 1890 1897 1904 1911 1918 1925 1932 1939 1946 1953 1960 1967 1974 1981 1988 1995 2002 INTRODUCTION VoIP :C est le transport de la voix en

Plus en détail

1 Adaptations SIGTRAN

1 Adaptations SIGTRAN SIGTRAN: Transport de la Signalisation sur Concepts, Principes et Architectures EFORT http://www.efort.com SIGTRAN (Signaling Transport over ) est un groupe de travail à l IETF qui traite la problématique

Plus en détail

Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications. Direction de l Interconnexion et des Nouvelles Technologies.

Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications. Direction de l Interconnexion et des Nouvelles Technologies. Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications Direction de l Interconnexion et des Nouvelles Technologies La voix sur IP Présentée par : M elle CHERID Leila Département Veille Technologique

Plus en détail

Voix et Téléphonie sur IP : Architectures et plateformes

Voix et Téléphonie sur IP : Architectures et plateformes Voix et Téléphonie sur IP : Architectures et plateformes Alex Corenthin Département Génie Informatique Laboratoire de traitement de l Information Ecole Supérieure Polytechnique Université Cheikh Anta Diop

Plus en détail

1 Définition et présentation. 2 Le réseau Numéris. 3 Les services. 3.1 Les services Support (Bearer service) SYNTHESE

1 Définition et présentation. 2 Le réseau Numéris. 3 Les services. 3.1 Les services Support (Bearer service) SYNTHESE 1 Définition et présentation RNIS = Réseau Numérique à Intégration de Services En Anglais = ISDN = Integrated Services Digital Network Le RNIS est une liaison autorisant une meilleure qualité que le RTC

Plus en détail

Présentation des réseaux

Présentation des réseaux Deux familles : réseaux d opérateurs et réseaux d entreprise Présentation des réseaux Hub réseau d'opérateur Hub Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée Réseau d entreprise : interconnecte

Plus en détail

CI 2 SLCI : ÉTUDE DU COMPORTEMENT DES SYSTÈMES LINÉAIRES CONTINUS INVARIANTS

CI 2 SLCI : ÉTUDE DU COMPORTEMENT DES SYSTÈMES LINÉAIRES CONTINUS INVARIANTS CI 2 SLCI : ÉTUDE DU COMPORTEMENT DES SYSTÈMES LINÉAIRES CONTINUS INVARIANTS CHAPITRE 2 MODÉLISATION DES SYSTÈMES LINÉAIRES CONTINUS INVARIANTS TRANSFORMÉE DE LAPLACE TRAVAIL DIRIGÉ Robot Ericc Le robot

Plus en détail

1-p. 1-p. 1-p. 1-p. On se propose d'utiliser ce canal pour transmettre le contenu d'une source binaire S.

1-p. 1-p. 1-p. 1-p. On se propose d'utiliser ce canal pour transmettre le contenu d'une source binaire S. EXERCICES EXERCICE On considère le canal à uatre entrées et cin sorties: A B C D - - - - A B E C D. Montrer ue ce canal est symétriue. 2. Calculer sa caacité. On se roose d'utiliser ce canal our transmettre

Plus en détail

Cahier de Vacances: de la Tes à la ece1...

Cahier de Vacances: de la Tes à la ece1... Cahier de Vacances: de la Tes à la ece... Recommandations Vous venez de terminer votre terminale et d obtenir le Baccalauréat (bravo!) et vous avez choisi de oursuivre vos études ar la voie des classes

Plus en détail

Les Réseaux Haut Débit. Dr. Tarek Nadour

Les Réseaux Haut Débit. Dr. Tarek Nadour Les Réseaux Haut Débit Dr. Tarek Nadour Les Services à valeurs ajoutées La Voix/Vidéo sur IP Plan Pourquoi la téléphonie sur IP? Evolution de la téléphonie classique vers la ToIP Architecture ToIP: H323

Plus en détail

Organisation du module

Organisation du module Organisation du module Cours: 2 séances de TD (3H) + DS (1h30, commun avec TP) Introduction à la téléphonie d entreprise : Matériel, configurations et possibilités courantes Voix sur IP, Téléphonie sur

Plus en détail

Théorie des ensembles et combinatoire

Théorie des ensembles et combinatoire Théorie des ensembles et combinatoire Valentin Vinoles 24 janvier 2012 Table des matières 1 Introduction 2 2 Théorie des ensembles 3 2.1 Définition............................................ 3 2.2 Aartenance

Plus en détail

Le GSM. Partie 2 : Le réseau V. Les interfaces. Frédéric Payan - Département R&T - IUT de Nice Côte d'azur

Le GSM. Partie 2 : Le réseau V. Les interfaces. Frédéric Payan - Département R&T - IUT de Nice Côte d'azur Le GSM Partie 2 : Le réseau V. Les interfaces 64 Introduction : interfaces Définition Lien entre deux entités du réseau, sur lequel transitent des informations particulières. Chaque interface est désigné

Plus en détail

LOGICIEL D AIDE A LA PLANIFICATION POUR L ELECTRIFICATION RURALE (LAPER)

LOGICIEL D AIDE A LA PLANIFICATION POUR L ELECTRIFICATION RURALE (LAPER) LOGICIEL D AIDE A LA PLANIFICATION POUR L ELECTRIFICATION RURALE (LAPER) FRANCE Valérie Lévy Franck Thomas - Rainer Fronius Marc Gratton Electricité de France Recherche et Déveloement Résumé Les bienfaits

Plus en détail

Architecture des réseaux NGN

Architecture des réseaux NGN Séminaire régional r du BDT / UIT Coûts et tarification pour les pays membres du Groupe de tarification pour l Afrique Johannesburg, Afrique du Sud, juin 2005 Architecture des réseaux NGN Oscar González

Plus en détail

L2-S4 : 2014-2015. Support de cours. Statistique & Probabilités Chapitre 1 : Analyse combinatoire

L2-S4 : 2014-2015. Support de cours. Statistique & Probabilités Chapitre 1 : Analyse combinatoire L2-S4 : 2014-2015 Suort de cours Statistique & Probabilités Chaitre 1 : Analyse combinatoire R. Abdesselam UFR de Sciences Economiques et de Gestion Université Lumière Lyon 2, Camus Berges du Rhône Rafik.abdesselam@univ-lyon2.fr

Plus en détail

La Voix sur IP OLIVIER D.

La Voix sur IP OLIVIER D. 2013 La Voix sur IP OLIVIER D. Table des matières 1 Introduction... 3 2 La téléphonie... 3 3 Principe physique de la voix... 5 4 La PABX (ou autocommutateur)... 6 5 La Voix sur IP... 7 6 Architecture de

Plus en détail

Téléphonie Mobile. GPRS General Packet Radio Service (2,5G) LP R&T RSFS - Département R&T

Téléphonie Mobile. GPRS General Packet Radio Service (2,5G) LP R&T RSFS - Département R&T Téléphonie Mobile GPRS General Packet Radio Service (2,5G) LP R&T RSFS - Département R&T Introduction Technologie GPRS : General Packet Radio Service Basée sur la norme GSM Transmission par paquets, en

Plus en détail

Architectures et Protocoles des Réseaux

Architectures et Protocoles des Réseaux Chapitre 5 - Les réseaux xdsl Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Claude.Duvallet@gmail.com Claude Duvallet 1/32 Plan de la

Plus en détail

Partie 5 : réseaux de grandes distances. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed.

Partie 5 : réseaux de grandes distances. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed. 1 Réseaux I Partie 5 : réseaux de grandes distances Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed.fr 2 Plan 1 Généralités sur les WAN 2 WANs d accès 3

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

SI350 Compression de signaux. G. Richard

SI350 Compression de signaux. G. Richard SI350 Compression de signaux parole et musique G. Richard Merci à Nicolas Moreau pour les transparents 2 Gaël RICHARD SI350 Compression Mai 2010 Contenu Codage de la parole Généralités Organismes de standard,

Plus en détail

Chapitre 3 : Architecture des Réseaux GSM (Global System for Mobile)

Chapitre 3 : Architecture des Réseaux GSM (Global System for Mobile) Chapitre 3 : Architecture des Réseaux GSM (Global System for Mobile) Introduction Les objectifs affichés du projet GSM sont : Système entièrement numérique Bonne qualité de signal Faible coût des téléphones

Plus en détail

Les réseaux étendus. Solutions proposées en France. Marie-pascale Delamare

Les réseaux étendus. Solutions proposées en France. Marie-pascale Delamare Les réseaux étendus Solutions proposées en France Les réseaux étendus Ils fonctionnent au-delà de la portée géographique des réseaux LAN. Ils utilisent les services d'opérateurs de télécommunication. Ils

Plus en détail

NGN Next Generation Network Réseau de Nouvelle Génération. Dr. Najjar Monia

NGN Next Generation Network Réseau de Nouvelle Génération. Dr. Najjar Monia 2015 NGN Next Generation Network Réseau de Nouvelle Génération Dr. Najjar Monia Les NGN sont basés sur une évolution progressive vers le «tout IP» et sont modélisés en couches indépendantes dialoguant

Plus en détail

ultisites S.A. module «actifs»

ultisites S.A. module «actifs» M ultisites S.A. module «actifs» TP N 10 : Configurer le routeur ADSL et l'ap WIFI Nom : Prénom : Classe : Date : Appréciation : Note : Objectif : Être capable de configurer le routeur ADSL durée : 2h

Plus en détail

http://cb.iutbeziers.univ-montp2.fr Christophe.Borelly@iutbeziers.univ-montp2.fr

http://cb.iutbeziers.univ-montp2.fr Christophe.Borelly@iutbeziers.univ-montp2.fr Les réseaux WAN Christophe Borelly IUT GTR Béziers 2000 http://cb.iutbeziers.univ-montp2.fr Christophe.Borelly@iutbeziers.univ-montp2.fr WAN Wide Area Network. Utilisation des réseaux opérateurs. Modes

Plus en détail

Les Réseaux Informatiques

Les Réseaux Informatiques Les Réseaux Informatiques Licence Informatique, filière SMI Université Mohammed-V Agdal Faculté des Sciences Rabat, Département Informatique Avenue Ibn Batouta, B.P. 1014 Rabat Professeur Enseignement

Plus en détail

INTERCONNECTION CHALLENGES

INTERCONNECTION CHALLENGES INTERCONNECTION CHALLENGES PLAN Interconnexion: évolution Interaction entre développement de l Internet et interconnexion Marché Internet au Maroc et dans la région INTERCONNEXION TELECOMS: ÉVOLUTION Avant

Plus en détail

Notions générales d acoustique (Deuxième version)

Notions générales d acoustique (Deuxième version) Coriandre Vilain le 8 mars 1 ICP-INPG 46, av. Felix Viallet 3831 Grenoble cedex 1 tel : 4-76-57-47-13 email : cvilain@ic.ing.fr Notions générales d acoustique (Deuxième version) Notations : Les vecteurs

Plus en détail

VoIP : Introduction à la sécurité. VoIP : Introduction à la sécurité

VoIP : Introduction à la sécurité. VoIP : Introduction à la sécurité VoIP : Introduction à la sécurité 1 Sommaire Principes de base de la VoIP Introduction à la sécurité de la VoIP Vulnérabilités et mécanismes de protection Points durs 2 Définitions Concept de convergence

Plus en détail

Réseaux grande distance

Réseaux grande distance Chapitre 5 Réseaux grande distance 5.1 Définition Les réseaux à grande distance (WAN) reposent sur une infrastructure très étendue, nécessitant des investissements très lourds. Contrairement aux réseaux

Plus en détail

CAS IT-Interceptor. Formation «Certificate of Advanced Studies»

CAS IT-Interceptor. Formation «Certificate of Advanced Studies» CAS IT-Interceptor Formation «Certificate of Advanced Studies» Description détaillée des contenus de la formation. Structure, objectifs et contenu de la formation La formation est structurée en 3 modules

Plus en détail

VOIP : Un exemple en Afrique

VOIP : Un exemple en Afrique VOIP : Un exemple en Afrique JRES 2003 Lille - FRANCE Division Informatique. École Supérieure Multinationale des Télécommunications BP 10.000 Dakar SENEGAL Plan de l exposé: 1- Présentation du réseau VOIP

Plus en détail

RESEAU NUMERIQUE SYNCHRONE

RESEAU NUMERIQUE SYNCHRONE POSITIONNEMENT DES OPERATEURS Internet FRAD X25 ATM 1 TELECOMS : QUELLES SOLUTIONS APPORTER? RESEAU ANALOGIQUE RESEAU NUMERIQUE PLESIOCHRONE RESEAU NUMERIQUE SYNCHRONE 2 1 COMPRENDRE L EXPLOITATION D UN

Plus en détail

Module : réponse d un système linéaire

Module : réponse d un système linéaire BSEL - Physique aliquée Module : réonse d un système linéaire Diaoramas () : diagrammes de Bode, réonse Résumé de cours - Caractérisation d un système hysique - Calcul de la réonse our une entrée donnée

Plus en détail

La Voix Sur IP (VoIP)

La Voix Sur IP (VoIP) La Voix Sur IP (VoIP) Sommaire 1. INTRODUCTION 2. DÉFINITION 3. POURQUOI LA TÉLÉPHONIE IP? 4. COMMENT ÇA MARCHE? 5. LES PRINCIPAUX PROTOCOLES 6. QU'EST-CE QU'UN IPBX? 7. PASSER À LA TÉLÉPHONIE SUR IP 8.

Plus en détail

Eléments essentiels de NGN. Kamel HJAIEJ SUP COM

Eléments essentiels de NGN. Kamel HJAIEJ SUP COM Kamel HJAIEJ SUP COM Eléments essentiels de NGN Un cœur de réseau unique et mutualisé dont l architecture est en 3 couches : Transport, Contrôle et Services. Une évolution du transport en mode paquet (IP,

Plus en détail

Bac Pro SEN Epreuve E2 Session 200x. Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES. Champ professionnel : Télécommunications et réseaux

Bac Pro SEN Epreuve E2 Session 200x. Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES. Champ professionnel : Télécommunications et réseaux Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES Champ professionnel : Télécommunications et réseaux EPREUVE E2 ANALYSE D UN SYSTÈME ÉLECTRONIQUE Durée 4 heures coefficient 5 Note à l attention

Plus en détail

EHEIO ECOLE DES HAUTES ETUDES D INGENIEURIE OUJDA RÉSEAUX CELLULAIRES 2G[+] : GSM, GPRS

EHEIO ECOLE DES HAUTES ETUDES D INGENIEURIE OUJDA RÉSEAUX CELLULAIRES 2G[+] : GSM, GPRS EHEIO ECOLE DES HAUTES ETUDES D INGENIEURIE OUJDA RÉSEAUX CELLULAIRES 2G[+] : GSM, GPRS Omar MOUSSAOUI omar.moussaoui78@gmail.com 2013 2014 5 ème année, Filière : GI/GSI Plan Services GSM Architecture

Plus en détail

Câblage des réseaux WAN. www.ofppt.info

Câblage des réseaux WAN. www.ofppt.info Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Câblage des réseaux WAN C-D-002.doc Mars 1-7 Sommaire 1. Couche physique WAN... 3 1.1. Connexions série WAN... 4 1.2. Routeurs et connexions

Plus en détail

Résaux Téléphoniques Commutation de circuits. Commutateur

Résaux Téléphoniques Commutation de circuits. Commutateur Résaux Téléphoniques Commutation de circuits Commutateur Multiplexage en Fréquence 300 Hz < Les signaux téléphoniques < 3400 Hz groupe 12 voies -> Groupe primaire (ex 60 khz - 108 khz) groupe 5 primaire

Plus en détail

ISUP : ISDN User Part

ISUP : ISDN User Part ISUP : ISDN User Part Simon ZNATY EFORT http://www.efort.com 1 Introduction Le sous-système utilisateur pour le RNIS (ISUP, ISDN-User Part) est le protocole de signalisation n 7 qui fournit les fonctions

Plus en détail

TELEPHONIE MOBILE HISTORIQUE

TELEPHONIE MOBILE HISTORIQUE La téléphonie mobile est une infrastructure de télécommunication qui permet de communiquer par téléphone sans être relié par câble à un central. HISTORIQUE Première génération Ericsson 450 Ericsson 900

Plus en détail

Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés

Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés I Introduction On cherche à moduler des données binaires dans le but de les transmettre sur des canaux vocodés. Afin de transmettre

Plus en détail

Calcul de la bande passante réelle consommée par appel suivant le codec utilisé

Calcul de la bande passante réelle consommée par appel suivant le codec utilisé Voix et téléphonie sur IP Déscription : Comprendre les aspects techniques et les méthodes d analyse permettant d intégrer le transport de la voix dans un réseau IP.Les différents protocoles de signalisation

Plus en détail

Réseaux mobiles. UPMC - M1 Réseaux - UE RTEL 1

Réseaux mobiles. UPMC - M1 Réseaux - UE RTEL 1 Réseaux mobiles Nguyen Thi Mai Trang LIP6/PHARE Thi-Mai-Trang.Nguyen@lip6.fr UPMC - M1 Réseaux - UE RTEL 1 Plan Principes des réseaux cellulaires GSM (Global System for Mobile communications) GPRS (General

Plus en détail

Laser hélium néon. Source spectrale lumière blanche

Laser hélium néon. Source spectrale lumière blanche ITERFÉRECE LUMIEUE ETRE ODE MUTUELLEMET COHÉRETE ITRODUCTIO AUX ITERFÉRECE LUMIEUE ETRE ODE MUTUELLEMET COHÉRETE I Raels sur le modèle ondulatoire de la lumière ) Les idées de base du modèle ondulatoire

Plus en détail

Du monde TDM à la ToIP

Du monde TDM à la ToIP Du monde TDM à la ToIP Rappel au sujet des principes généraux des architectures télécom Voix Benoit Le Mintier benoit.le.mintier@ercom.fr 12/11/2009 1 Plan de la présentation Rappel au sujet du PABX Son

Plus en détail

IMPLEMENTATION D UN IPBX AVEC MESSAGERIE UNIFIEE

IMPLEMENTATION D UN IPBX AVEC MESSAGERIE UNIFIEE MINI-PROJET TECHNICIEN SUPERIEUR EN RESEAUX INFORMATIQUES ET TELECOMMUNICATIONS EN ENTREPRISE IMPLEMENTATION D UN IPBX AVEC MESSAGERIE UNIFIEE 1 2 SOMMAIRE I. OBJECTIFS DU PROJET. II. CONCEPT DE LA TOIP.

Plus en détail

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP)

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2.1 Introduction 2.2 Signal 2.3 Support de transmission 2.4 Adaptation du signal aux supports de transmission 2.5 Accès WAN 2.1 Introduction Introduction Rôle

Plus en détail

DECOUVERTE DU PABX E.VOLUTION

DECOUVERTE DU PABX E.VOLUTION Nom et prénom : Classe :. Date :.. ACTIVITE : DECOUVERTE DU PABX E.VOLUTION CONDITIONS D EXERCICE - Moyens et Ressources @ Internet Logiciel Doc. PC Outillages Matériels TAXONOMIE 1 2 3 4 Objectif : Critères

Plus en détail

jacques.heitzmann@jaito.com

jacques.heitzmann@jaito.com jacques.heitzmann@jaito.com Jaito-s136 20/10/09-1 Jaito-s136 20/10/09-2 Jaito-s136 20/10/09-3 Jaito-s136 20/10/09-4 Au temps du standard téléphonique et des demoiselles du téléphone Plan de contrôle Alimentation

Plus en détail

Architecture NGN : Du NGN Téléphonie au NGN Multimédia

Architecture NGN : Du NGN Téléphonie au NGN Multimédia Architecture NGN : Du NGN Téléphonie au NGN Multimédia Simon ZNATY et Jean-Louis DAUPHIN EFORT http://www.efort.com Depuis de nombreuses années, l industrie des télécommunications cherche à orienter sa

Plus en détail

Fort d une expertise de plus de vingt ans sur les solutions adaptées au marché TPE, ADEPT Telecom présente O.box :

Fort d une expertise de plus de vingt ans sur les solutions adaptées au marché TPE, ADEPT Telecom présente O.box : / Présentation Fort d une expertise de plus de vingt ans sur les solutions adaptées au marché TPE, ADEPT Telecom présente O.box : Concentré d innovation au service de l utilisateur, la «box» 100% dédiée

Plus en détail

Les techniques de multiplexage

Les techniques de multiplexage Les techniques de multiplexage 1 Le multiplexage et démultiplexage En effet, à partir du moment où plusieurs utilisateurs se partagent un seul support de transmission, il est nécessaire de définir le principe

Plus en détail

Chapitre 5 : Les lentilles et les instruments d optique

Chapitre 5 : Les lentilles et les instruments d optique Exercices Chaitre 5 : Les lentilles et les instruments d otique E. (a) On a n,33, n 2,0cm et R 20 cm. En utilisant l équation 5.2, on obtient,33 0 cm + q,33 20 cm q 8,58 cm Le chat voit le oisson à 8,58

Plus en détail

Téléphonie. stephane.frati@unice.fr

Téléphonie. stephane.frati@unice.fr Téléphonie stephane.frati@unice.fr 3 ème partie Organisation du réseau traditionnel Principe du RTPC Côté opérateur Côté utilisateur Établissement d une communication téléphonique Que se passe-t-il quand

Plus en détail

Votre Réseau est-il prêt?

Votre Réseau est-il prêt? Adapter les Infrastructures à la Convergence Voix Données Votre Réseau est-il prêt? Conférence IDG Communications Joseph SAOUMA Responsable Offre ToIP Rappel - Définition Voix sur IP (VoIP) Technologie

Plus en détail

Le NSS (Network Sub-System) (4TC-ARM) Fabrice Valois fabrice.valois@insa-lyon.fr http://citi.insa-lyon.fr/ ~ fvalois

Le NSS (Network Sub-System) (4TC-ARM) Fabrice Valois fabrice.valois@insa-lyon.fr http://citi.insa-lyon.fr/ ~ fvalois Le NSS (Network Sub-System) (4TC-ARM) Dernière mise à jour : 06 Janvier 2003 v1.02 Fabrice Valois fabrice.valois@insa-lyon.fr http://citi.insa-lyon.fr/ ~ fvalois Agenda (1) Rappel : caractéristiques des

Plus en détail

35 personnes 40,0% 360 jours 18 jours 150 80. 270 personnes 18,0%

35 personnes 40,0% 360 jours 18 jours 150 80. 270 personnes 18,0% POURCENTAGES Exercice n. Comléter ce tableau, en indiquant dans chaque case l'oération effectuée et son résultat (arrondir à décimale en cas de besoin) Ensemble de référence Part en nombre en ourcentage

Plus en détail

xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre»

xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre» xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre» Le marché en France ~ 9 millions d abonnés fin 2005 ~ 6 millions fin 2004 dont la moitié chez l opérateur historique et

Plus en détail

Préparation et installation TP12

Préparation et installation TP12 Nom Prénom : Nom Prénom : Champ : TR ACTIVITE : Centre d intérêt : CI 1 Préparation et installation TP12 DECOUVERTE DU PABX E.VOLUTION Durée :4H Objectifs : Identifier les différents éléments du système

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2000, 2004, ISBN : 2-212-11330-7

Groupe Eyrolles, 2000, 2004, ISBN : 2-212-11330-7 Groupe Eyrolles, 2000, 2004, ISBN : 2-212-11330-7 Sommaire Cours 1 Introduction aux réseaux 1 Les transferts de paquets... 2 Les réseaux numériques... 4 Le transport des données... 5 Routage et contrôle

Plus en détail

Mise en œuvre et résultats des tests de transfert de la voix sur le Protocole Internet V.o.I.P

Mise en œuvre et résultats des tests de transfert de la voix sur le Protocole Internet V.o.I.P Ministère de la Poste et des Technologies de l Information et des Communications Journée d étude sur la VoIP Mise en œuvre et résultats des tests de transfert de la voix sur le Protocole Internet V.o.I.P

Plus en détail

Fax sur IP. Panorama

Fax sur IP. Panorama Fax sur IP Panorama Mars 2012 IMECOM Groupe prologue - Z.A. Courtaboeuf II - 12, avenue des Tropiques - B.P. 73-91943 LES ULIS CEDEX - France Phone : + 33 1 69 29 39 39 - Fax : + 33 1 69 28 89 55 - http://www.prologue.fr

Plus en détail

MODE D EMPLOI DE «L ESPACE ADHERENTS» p SITE INTERNET ARIA MIDI-PYRENEES

MODE D EMPLOI DE «L ESPACE ADHERENTS» p SITE INTERNET ARIA MIDI-PYRENEES MODE D EMPLOI DE «L ESPACE ADHERENTS» SITE INTERNET ARIA MIDI-PYRENEES Table des matières : 1- Mon Esace 2- Mon Comte 3- Mes Actualités 4- Ma Fiche Entrerise 4.1- Imorter votre logo 4.2- Imorter une image

Plus en détail

Administration, Sécurité : Quelques mots...

Administration, Sécurité : Quelques mots... Chapitre 9 1 Administration, Sécurité : Quelques mots... La sécurité dans les Réseaux 2 Risques et Menaces : vulnérabilité : degré d exposition à des dangers sensibilité : caractère stratégique d un élément

Plus en détail

La VoIP et ToIP. - Les constructeurs de réseaux : Anciens : Alcatel, Ericsson, Nortel, Siemens, Lucent, NEC Nouveaux venus : NetCentrex, Cirpack

La VoIP et ToIP. - Les constructeurs de réseaux : Anciens : Alcatel, Ericsson, Nortel, Siemens, Lucent, NEC Nouveaux venus : NetCentrex, Cirpack La VoIP et ToIP Introduction En 2002, le projet Asterisk sort au grand jour et fait son entrée dans un marché encore naissant. C est un PBX (Private Branch exchange) : auto commutateur matériel ou logiciel

Plus en détail

ROBUROC 6 : PLATEFORME D EXPLORATION TOUS TERRAINS

ROBUROC 6 : PLATEFORME D EXPLORATION TOUS TERRAINS PS/MP ROBUROC 6 Lycée Paul Valéry ROBUROC 6 : PLATEFORME D EXPLORATON TOUS TERRANS Le RobuROC 6 (hotograhie ci-dessous) est un robot mobile déveloé ar la société ROBOSOFT. Cette late-forme robotisée a

Plus en détail

BAC PROFESSIONNEL SYSTEMES ELECTRONIQUES NUMERIQUES DECOUVERTE DU PABX O.BOX

BAC PROFESSIONNEL SYSTEMES ELECTRONIQUES NUMERIQUES DECOUVERTE DU PABX O.BOX ACTIVITE de FORMATION ACTIVITE : DECOUVERTE DU PABX O.BOX CONDITIONS D EXERCICE - Moyens et Ressources @ Internet Logiciel Doc. PC Outillages Matériels TAXONOMIE 1 2 3 4 ON DEMANDE L objectif est d utiliser

Plus en détail

Modélisation AR et prédiction

Modélisation AR et prédiction T.P. 7 Modélisation AR et prédiction 1 Introduction au traitement de la parole 1.1 Généralités Un premier point concerne le choix de la fréquence d échantillonnage. Dans le domaine de la téléphonie cela

Plus en détail

Voix sur IP. Généralités. Paramètres. IPv4 H323 / SIP. Matériel constructeur. Asterisk

Voix sur IP. Généralités. Paramètres. IPv4 H323 / SIP. Matériel constructeur. Asterisk Voix sur IP Généralités Paramètres IPv4 H323 / SIP Matériel constructeur Asterisk 38 Généralités Voix sur IP, ou VoIP : technologie(s) de transport de la voix, en mode paquet, par le protocole IP. Téléphonie

Plus en détail

Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau

Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau These materials are licensed under the Creative Commons Attribution-Noncommercial 3.0 Unported license (http://creativecommons.org/licenses/by-nc/3.0/)

Plus en détail

Chapitre 2 : communications numériques.

Chapitre 2 : communications numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 1) généralités sur les communications numériques. A) production d'un signal numérique : transformation d'un signal analogique en une suite d'éléments binaires notés

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA VOIX SUR IP?

QU EST-CE QUE LA VOIX SUR IP? QU EST-CE QUE LA VOIX SUR IP? Lorraine A côté du réseau téléphonique traditionnel et des réseaux de téléphonie mobile (GSM, GPRS, UMTS, EDGE ), il existe, depuis quelques années, une troisième possibilité

Plus en détail

INTRODUCTION AUX RESEAUX. 1. Les grandes catégories de réseaux

INTRODUCTION AUX RESEAUX. 1. Les grandes catégories de réseaux INTRODUCTION AUX RESEAUX 1. Les grandes catégories de réseaux Les réseaux longues distances (WAN) 1. Réseau téléphonique (RTC) 2. Réseau ADSL 3. Réseau RNIS (Numéris) 4. Réseau Transpac 5. Réseau câblé

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Convergence Voix - Données

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Convergence Voix - Données Cahier des Clauses Techniques Particulières Convergence Voix - Données SOMMAIRE - Objet du document et du marché - Contexte et périmètre du projet - Configurations existantes et besoins - Services attendus

Plus en détail

Le GSM. Partie 3 : Architecture des protocoles. Frédéric Payan - Département R&T - IUT de Nice Côte d'azur

Le GSM. Partie 3 : Architecture des protocoles. Frédéric Payan - Département R&T - IUT de Nice Côte d'azur Le GSM Partie 3 : Architecture des protocoles 74 introduction Réseau GSM : structuration en couches Répartition des protocoles sur divers équipements Respect de la philosophie générale du modèle de référence

Plus en détail

NFE107 Urbanisation et architecture des systèmes d information. Juin 2009. «La virtualisation» CNAM Lille. Auditeur BAULE.L 1

NFE107 Urbanisation et architecture des systèmes d information. Juin 2009. «La virtualisation» CNAM Lille. Auditeur BAULE.L 1 Juin 2009 NFE107 Urbanisation et architecture des systèmes d information CNAM Lille «La virtualisation» Auditeur BAULE.L 1 Plan INTRODUCTION I. PRINCIPES DE LA VIRTUALISATION II. DIFFÉRENTES TECHNIQUES

Plus en détail

CH1 : Introduction à l Analyse Des Données (ADD) B- Les données et leurs caractéristiques C- Grandeurs associées aux données

CH1 : Introduction à l Analyse Des Données (ADD) B- Les données et leurs caractéristiques C- Grandeurs associées aux données CH1 : Introduction à l Analyse Des Données (ADD) A- Introduction A- Introduction B- Les données et leurs caractéristiques C- Grandeurs associées aux données A-1 Les méthodes Lors de toute étude statistique,

Plus en détail

Réseaux de Télécommunication en France

Réseaux de Télécommunication en France Réseaux de Télécommunication en France Contributions 1994 Création: Bernard Tuy Page 1 Généralités Les réseaux de France Telecom Les opérateurs TCP/IP commerciaux (ISP) RENATER Evolutions techniques Passage

Plus en détail

1. Comment font les appareils programmés à cet effet pour détecter le mode secours sur le bus S?

1. Comment font les appareils programmés à cet effet pour détecter le mode secours sur le bus S? 4.01 1. Comment font les appareils programmés à cet effet pour détecter le mode secours sur le bus S? 2. Un raccordement réseau d un client en Point à Point a 2 raccordements primaires et un raccordement

Plus en détail

Téléphonie sur IP : Pour quoi faire?

Téléphonie sur IP : Pour quoi faire? Téléphonie sur IP : Pour quoi faire? Pascal Mouret CRI Université de Provence Pascal.Mouret@up.univ-mrs.fr Pour commencer Téléphonie sur IP depuis septembre 2001 Plateforme opérationnelle de tests Evaluer

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 17 février 2015 Enoncés 1. On pose. Vérifier que T est une tribu sur Ω.

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 17 février 2015 Enoncés 1. On pose. Vérifier que T est une tribu sur Ω. [htt://m.cgeduuydelome.fr] édité le 17 février 2015 Enoncés 1 Probabilités Tribu Exercice 5 [ 04006 ] [correction] Soit Ω un ensemble infini et une famille de arties de Ω vérifiant n m A m = et = Ω Exercice

Plus en détail

QoS et Multimédia SIR / RTS. Introduction / Architecture des applications multimédia communicantes

QoS et Multimédia SIR / RTS. Introduction / Architecture des applications multimédia communicantes QoS et Multimédia SIR / RTS Introduction / Architecture des applications multimédia communicantes Isabelle Guérin Lassous Isabelle.Guerin-Lassous@ens-lyon.fr http://perso.ens-lyon.fr/isabelle.guerin-lassous

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R M.1182 INTÉGRATION DES SYSTÈMES DE COMMUNICATION MOBILES DE TERRE ET PAR SATELLITE. (Question UIT-R 89/8)

RECOMMANDATION UIT-R M.1182 INTÉGRATION DES SYSTÈMES DE COMMUNICATION MOBILES DE TERRE ET PAR SATELLITE. (Question UIT-R 89/8) Rec. UIT-R M.1182 1 RECOMMANDATION UIT-R M.1182 INTÉGRATION DES SYSTÈMES DE COMNICATION MOBILES DE TERRE ET PAR SATELLITE (Question UIT-R 89/8) Rec. UIT-R M.1182 (1995) Résumé La présente Recommandation

Plus en détail

On distingue deux catégories de réseaux : le réseau «poste à poste» et le réseau disposant d un «serveur dédié».

On distingue deux catégories de réseaux : le réseau «poste à poste» et le réseau disposant d un «serveur dédié». Un réseau est un ensemble de connexions entre plusieurs ordinateurs. Il va permettre : - la communication entre utilisateurs à travers les machines - la partage de ressources matérielles - le partage de

Plus en détail

Partie 1 : présentation générale. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed.

Partie 1 : présentation générale. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed. 1 Réseaux I Partie 1 : présentation générale Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed.fr 2 Plan 1 Définitions et objectifs des réseaux 2 Classification

Plus en détail

Séminaire régional sur les coûts et tarifs pour les pays Membres du Groupe régional pour l Afrique (SG3RG-AFR)

Séminaire régional sur les coûts et tarifs pour les pays Membres du Groupe régional pour l Afrique (SG3RG-AFR) Séminaire régional sur les coûts et tarifs pour les pays Membres du Groupe régional pour l Afrique (SG3RG-AFR) Enjeux et Réglementation de la VoIP Abossé AKUE-KPAKPO Telecom Manager Chair SG3RG-AFR +226

Plus en détail