Quels enjeux un éditeur de logiciels doit il surmonter afin de garantir une pérennité des applications en environnement industriel?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quels enjeux un éditeur de logiciels doit il surmonter afin de garantir une pérennité des applications en environnement industriel?"

Transcription

1 Quels enjeux un éditeur de logiciels doit il surmonter afin de garantir une pérennité des applications en environnement industriel? Alain Faisant Directeur Commercial

2 ARC Informatique Editeur de progiciels pour l'industrie, le bâtiment et les infrastructures Gamme de produits pour la supervision de procédés, l'i.h.m., le M.E.S. Création en 1981 Stratégie de pérennisation des applications clients ARC INFORMATIQUE est certifiée ISO 9001 : 2000

3 Contraintes en environnement industriel

4 1 - Durées de vie 5 à 20 ans pour les applications industrielles - de 5 ans pour l'environnement informatique

5 2 Criticité des applications Disponibilité : 24 h sur 24 h Fiabilité : impact sur processus Intégrité : traçabilité des événements

6 3 - Environnement hétérogène Système Système d'information d'information Réseaux Réseaux Informatiques Informatiques Cellule Cellule de de contrôle contrôle et et d'automatisme d'automatisme Journée d'information et de débats Réseaux Réseaux de de Communication Communication 1 avril 2004

7 4 - Capacité d'évolution Evolutivité du système : Augmenter la capacité de production Remplacement des composants Suivre les contraintes réglementaires Capacité d'intégration avec le système d'information de l'entreprise M.E.S. & E.R.P.

8 Engagement d'arc Informatique Editeur de logiciel

9 Pérennité : une démarche globale Technologies Evolution constructeurs Compatibité ascendante Normes Pérennité des données clients

10 1 - Technologies Environnements de base (Systèmes d'exploitation, Environnement de développement, ) Interopérabilité (transport d'information, sécurité, ) TCP/IP

11 2 Compatibilité ascendante Migration transparente des applications clients

12 3 - Pérennité des données clients Configuration et données historiques du procédé

13 4 - Evolution des normes Normes et standards : Matériels Fondations Groupement d'intérêts Bus PCI ISA Bus

14 5 - Evolutions constructeurs & éditeurs Réseaux et protocoles de communication Ateliers logiciels Interfaces logicielles (Applications métiers, ) GMAO Atelier Logiciel

15 Conclusion

16 Nos enjeux Veille technologique (OPC V 3, Lonhghorn, ) Concevoir des produits ouverts respectant les standards Traçabilité des évolutions Qualification & field tests Réduire le "Coût total de possession" des applications du client (T.C.O.)

17 Objectif Résoudre les contraintes Faciliter l'utilisation et le déploiement

18

19

20 Plan de pérennité de l'usine de La Hague Imad TOUMI Directeur des programmes 1er avril 2004, Club Automation

21 Contexte et enjeux

22 Le cycle du combustible nucléaire FABRICATION DU COMBUSTIBLE URANIUM APPAUVRI ENTREPOSAGE URANIUM ENRICHI COMBUSTIBLE UO 2 COMBUSTIBLE MOX COMBUSTIBLE UO 2 NEUF ENRICHISSEMENT CONVERSION URANIUM RECYCLABLE COMBUSTIBLE MOX NEUF PLUTONIUM COMBUSTIBLE MOX USÉ RÉACTEUR COMBUSTIBLE UO 2 USÉ URANIUM NATUREL CONCENTRATION TRAITEMENT EXTRACTION MINERAI STOCKAGE DÉFINITIF DANS LE PAYS D ORIGINE RÉSIDUS ULTIMES

23 Traitement des combustibles usés (schéma simplifié) Les principales étapes Opérations de traitement (cisaillage - dissolution - séparation - purification) Matières recyclables Éléments combustibles Réception Entreposage U Uranium Coques et Embouts Pu Résidus vitrifiés (CSD/V) Plutonium Unités de traitement Déchets liés à l'usage des installations Résidus compactés (CSD/C) Déchets de procédé

24 Le site de COGEMA-La Hague

25 Usine de Traitement de COGEMA- La HAGUE Centre de stockage de la Manche (ANDRA) PC Environnement Accès principal Bureau d'accueil Site : 270 ha - 2,7 km x 0,85 km Bâtiments : m 2 de plantés UP P2 800 UP3 STE AD2 EDS Nombre d'ateliers : 50 MANCHE

26 L'architecture de contrôle-commande d'up3 Maintenance area SAD SMC SAD Bailey UP3 Remote Control Architecture Help control OCS COCIXI Shift leader Chef (COCIXI) de quart OCS ISE (COCIXI) ACPP PAS ACPP PRDTR Utilities GDR Office Bureautique automation CML, GMAO, SAP Imprimante Printer Control room DecServer OCS COCIXI (COCIXI) CRP Normal / Redondant Redundant Control OCS COCIXI (PCC CRP Bailey) Normal / Redondant Redundant COGEMO Technical data ANAH Electronic and computer rooms SMC programmable logic controllers Communicateurs Concentrators SMC / / Bailey µw54b µc16/µw21 µc16/µw21 HDLC2 HDLC1 Armoires Bailey et control cartes cabinet Bailey COGEMO ACPP Process OCS (COCIXI) local UP3 architecture type (T1,T2,T3,T4,T7, R7)

27 A titre d'exemple en 2003 Nombre d'apis SMC 600 >500 SMC SMC SMC 35 5 SMC APRIL APRIL PREMIUM >100 Autres

28 La démarche

29 La Démarche De Pérennité Objectif: maintenir dans la durée le niveau de performance actuel de l exploitation des installations (disponibilité, sûreté, coûts, qualité produit, environnement, sécurité, ) La démarche de pérennité se caractérise par une méthodologie d identification, d analyse et d'évaluation des risques, par la mise en œuvre d un plan d actions de traitement des risques et un tableau de bord sur leur suivi La démarche est centrée sur les risques techniques et industriels pouvant affecter la pérennité des usines

30 Les Principaux Types De Risques EVOLUTION DU REFERENTIEL Évolutions de la réglementation, des exigences de sûreté DEGRADATION DU PROCEDE DEFAILLANCES DES EQUIPEMENTS Dégradation des réactifs recyclés Boucle d accumulation dans le procédé Dépôts, bouchages Phénomènes de vieillissement affectant un ensemble d équipements ou de structures : corrosion, usure, fatigue, érosion, irradiation, dégradation chimique, MATIERES PREMIERES ET COMPOSANTS EVOLUTION DES MOYENS Criticité des approvisionnements : obsolescence des matériels, disparition des fournisseurs Évolution de la qualité des approvisionnements nécessaires aux colis Support d information, logiciels, documentation Compétences et savoir faire critiques,

31 Critères D analyse Des Risques De Défaillances PROXIMITE État limite : correspond à la cessation définitive de l utilisation de l équipement. Par exemple lorsque le risque de défaillance devient inacceptable ou l'utilisation inadaptée (usure, changement de réglementation... ) Proximité : délai estimé d'occurrence de la défaillance ou durée estimée pendant laquelle un dispositif accomplit une fonction requise dans des conditions d utilisation et de maintenance données, jusqu à ce qu un état limite soit atteint. URGENCE DE L ACTION GRAVITE DU RISQUE CRITICITE Délai de traitement de la défaillance ou du risque estimé par l exploitant et la maintenance Urgence = calculée en fonction du Délai de traitement, de la Proximité et de l'incertitude sur la date estimée de l'état limite. Dépend de la contribution de la fonction à l objectif de production et du mode défaillance (total ou partiel, définitif ou provisoire) Dépend de l impact sur la disponibilité, la productivité, la qualité produit, la sûreté, l environnement et la sécurité Criticité du risque : Gravité x Urgence (Incertitude, Proximité, Délai de traitement) Échelle à 4 niveaux

32 Principe D analyse Des Risques PHASE D IDENTIFICATION BASE DE DONNEES RISQUES NON PERENNITE Analyse du REX Analyse fonctionnelle Aanlyse des défaillances PHASE D ANALYSE ANALYSER LE RISQUE ESTIMER : GRAVITE, INCERTITUDE, PROXIMITE ET DELAI DE TRAITEMENT PLAN D ACTIONS PHASE D EVALUATION Ré-évaluation Pas d action palliative ou corrective EXPERTISER SURVEILLER Réduire les Incertitudes REX PHASE DE TRAITEMENT REDUIRE L'IMPACT Réduire la Gravité PREVENIR Réduire la Probabilité

33 Processus De Suivi PHASE D IDENTIFICATION Correspondant PERENNITE : Recueil et instruction des fiches d'évènements redoutés. Veille au maintien de la pérennité des installations et à leur conformité réglementaire. PHASE D ANALYSE CELLULE PERENNITE : évaluation et cartographie des risques, consolidation et suivi du plan d'action pluriannuel et du tableau de bord associé. PHASE D EVALUATION PHASE DE TRAITEMENT PROCESSUS ETABLISSEMENT : Expertise Père Technique Développements Achat et approvisionnements Opération Importante d entretien (OIE) Opération Importante de Maintenance (OIM) Modifications

34 Les résultats

35 Analyse Du Plan Classement Des Fiches Par Type De Risques Evolutions réglementaires Dégradations du procédé Vieillissement des équipements Obsolescence des matériels Compétences et savoir faire Actions hors plan (disponibilité) Nb de fiches 255 fiches «pérennité» reçues des correspondants au second semestre 2003 : identification de 197 risques affectant la pérennité dont 22 risques génériques Les principaux risques identifiés sont liés à l obsolescence des matériels (équipements spécifiques LH, composants électroniques) et au vieillissement des installations

36 Analyse Du Plan Principal Thème Identifié Risques liés à l obsolescence des matériels Obsolescence des systèmes de conduite Obsolescence des matériels à base de composants Obsolescence logiciels et matériel informatique industrielle Obsolescence équipements mécanique Obsolescence équipements de mesures Obsolescence équipements électriques Risques fournisseurs

37 Plan d'actions Pour les évènements redoutés dont les risques sont encore non maîtrisés : un plan d'actions est élaboré à partir d'un dossier technicoéconomique qui présente les différentes solutions pour la maîtrise de ce risque. Parmi ces solutions possibles : Achat de stocks Négociation de contrats de maintenance avec les fournisseurs Réparation + projet "pérenniser les composants" Installation sur certains ateliers de la nouvelle gamme de l'équipement concerné et utilisation des appareils démantelés pour création de stocks pour d'autres ateliers Mutualisation des ressources avec les autres sites du groupe Développements technologiques

38 Conclusion Pérenniser les installations est un objectif établissement 2004 Maîtriser ses risques et savoir les financer c est aussi maîtriser ses coûts Démarche complémentaire à la politique de maintenance préventive et corrective La conjonction de ces deux démarches doit permettre d atteindre un optimum économique pour maintenir - dans la durée - les installations en condition opérationnelle

39 La Standardisation est-elle une réponse aux problèmes de pérennisation de nos installations?

40 Chiffres clés de Saint Louis Sucre Chiffre d affaires : 1 milliard d euros Nombre de salariés : Nombre de planteurs : Nombre d hectares ensemencés : Production de sucre : autour de 1 million de tonnes Production d alcool et d éthanol : 600 à hl Le 1/04/04 :La Standardisation est-elle une réponse aux problèmes de pérennisation de nos installations? 2

41 Carte des sites de Saint Louis Sucre Mars 2004 BRESLES Stockage industriel Centre d'éclatement Commercial ROYE Sucrerie EPPEVILLE Sucrerie, Distillerie Atelier de conditionnement Direction technique AULNOIS SOUS LAON Stockage Industriel ETREPAGNY Sucrerie CAGNY Sucrerie NASSANDRES Atelier de conditionnement Atelier de sucre liquide Services centraux GUIGNICOURT Sucrerie PARIS Siège social SLS : Sucreries SLS : Autres Usines TOULOUSE/COLOMIERS Atelier de sucre liquide Centre d'éclatement Commercial MARSEILLE Raffinerie Atelier de conditionnement Atelier de sucre liquide Le 1/04/04 :La Standardisation est-elle une réponse aux problèmes de pérennisation de nos installations? 3

42 Sites du Groupe Südzucker dec.2003 AGRANA Raffinerie Tirlemontoise Saint Louis Sucre Südzucker Germany Sugar factory Refinery Distillery Headquarter Starch factory Orafti Belgium Czech Republic Poland Slovakia France Austria Hungary Romania Moldavia Spain Le 1/04/04 :La Standardisation est-elle une réponse aux problèmes de pérennisation de nos installations? 4

43 Le Process sucrier réception lavage coupe racines JUS BRUT extraction du sucre par diffusion eau chaude eau cossettes pulpes évaporateur à 4 corps Cycle terre de vie # 30 ans pierres vapeur vapeur vapeur herbes eaux boueuses décalcification chaulage vapeur ea u eau eau eau JUS BRUT turbine malaxeur cuite sirop carbonatat ion filtration jus épuré Le 1/04/04 :La Standardisation est-elle une réponse aux problèmes de pérennisation SUCRE de nos installations? 5

44 État des lieux 50% du parc avec le S.C.C. standard SLS, mis en place sur 10 sites depuis 1996 : 3 pays (7 France, 1 Slovaquie, 2 République Tchèque) 135 automates Quantum 95 stations opérateur PcVue avec 140 écrans ES 50 % du parc de contrôle Commande avec des systèmes non standards et différents Age moyen = 15 ans Le 1/04/04 :La Standardisation est-elle une réponse aux problèmes de pérennisation de nos installations? 6

45 Quels sont nos problèmes avec les 50 % encore non standardisés? X marques et fournisseurs Disponibilité des pièces de rechange Atelier logiciel : non compatible avec PC moderne Multiples versions de console Disparition des compétences : Dans nos sites Chez nos fournisseurs et sous traitants Évolution des applications difficile, voir impossible. Intégration dans le système standard difficile ou impossible Applications figées Le 1/04/04 :La Standardisation est-elle une réponse aux problèmes de pérennisation de nos installations? 7

46 Action : Migration vers le standard Coût élevé Changer le matériel Refaire l application complètement (pas AF) Modifications de câblage importantes Risques importants Le fonctionnement est «ré-inventé» (pas AF) Les réglages sont perdus la mise en service complète est à refaire Le 1/04/04 :La Standardisation est-elle une réponse aux problèmes de pérennisation de nos installations? 8

47 Le standard SLS c est Une méthodologie des règles de conception un mode opératoire Des outils UAG, ConCept, PcVue, personnalisés à notre besoin Des composants Quantum, PC, Ethernet, Intégrés dans un «système» Le 1/04/04 :La Standardisation est-elle une réponse aux problèmes de pérennisation de nos installations? 9

48 Standard SLS défini en 1995 Windows 3.11 ISA PCVUE V4 AFO Concept Windows 95 Windows 98 ISA PCI Windows NT 4 Windows 2000 Windows XP ISA PCI PCI PCVUE V6 UAG 1 Changer les cartes réseau Mb+ PCVUE V7 UAG 2 Unity Le 1/04/04 :La Standardisation est-elle une réponse aux problèmes de pérennisation de nos installations? 10

49 Constat Les différents composants ont «la bougeotte» Windows, Quand un composant change cela entraîne des effets sur les autres Unity n accepte par toutes les anciennes CPU,.. Après quelques années, certains composants disparaissent système d exploitation, bus de PC Le 1/04/04 :La Standardisation est-elle une réponse aux problèmes de pérennisation de nos installations? 11

50 Choix SLS Système hétérogène intégré Obligation de prendre en compte les évolutions Disponibilité des installations Éviter les modifications incessantes et hasardeuses Surfer sur la vague technologique Le 1/04/04 :La Standardisation est-elle une réponse aux problèmes de pérennisation de nos installations? 12

51 Comment «assurer» et «gérer» la pérennité du Système? Gestion de versions du SCC une version comporte l ensemble des composants logiciels et matériels du SCC Migrations des applications une usine n utilise qu une version Standardisation mutualisation des moyens pour gérer les évolutions du SCC. Le 1/04/04 :La Standardisation est-elle une réponse aux problèmes de pérennisation de nos installations? 13

52 Gestion de versions du S.C.C. Le système SCC est décliné en 3 versions : Version «N» C est la version normalement exploitée, ce doit être la plus répandue Cette version doit avoir été qualifiée et ne doit plus subir de modifications Les dysfonctionnements mineurs ne sont pas corrigés Les dysfonctionnements majeurs sont résolus en priorité par une solution dite «de contournement». Version «N 1» C est la version «N» utilisée précédemment Cette version ne doit plus être modifiée Version «N 2» Cette version ne doit plus être utilisée, il faut migrer en version «N» le plus vite possible (dès l inter campagne suivante) La DT n assure plus d assistance sur cette version Version «N + 1» C est la version en cours de qualification A ne pas confondre avec les différents essais qui peuvent être menés pour réaliser une future version Changement de version Migration des sites Le 1/04/04 :La Standardisation est-elle une réponse aux problèmes de pérennisation de nos installations? 14

53 Migrations des applications Travail réalisé par une équipe «centrale» budget «central» Concerne l ensemble des applications du site Comporte : des évolutions liées aux composants des nouvelles fonctionnalités des évolutions de fonctionnalités existantes Le 1/04/04 :La Standardisation est-elle une réponse aux problèmes de pérennisation de nos installations? 15

54 Standardisation mutualisation des moyens Mêmes problèmes sur l ensemble des sites Étude unique diminution des coûts Possibilité de pilote diminution des risques Relations fournisseurs facilitées Poids / Fournisseur plus important Suivi des évolutions produits Pas de compétence «unique» 30 techniciens formés Moyens de formation des nouveaux Le 1/04/04 :La Standardisation est-elle une réponse aux problèmes de pérennisation de nos installations? 16

55 Flash back : création SCC Beaucoup de changements de composants Recherche de fonctionnalité 1999 : démarche sûreté 1ère version SCC Autres versions : 2001, 2002, : XP, bus ISA, UNITY Budget 1 million Le 1/04/04 :La Standardisation est-elle une réponse aux problèmes de pérennisation de nos installations? 17

56 Stratégie pour assurer la pérennité des applications Analyse fonctionnelle intégrée au système Couche métier basée sur les techniques objet Logiciels développés en environnement Windows S appuis sur des produits MODICON SCHNEIDER, la garantie de pérennité? Le 1/04/04 :La Standardisation est-elle une réponse aux problèmes de pérennisation de nos installations? 18

57 Conclusion Travail de gestion de plus en plus lourd Mise à niveau des anciennes installations (hors SCC) difficile et coûteuse Recherche de solutions pour augmenter la pérennité de nos installations Utiliser des E/S sur réseau de terrain? Définir un mode de câblage pour être indépendant de l automate? Le 1/04/04 :La Standardisation est-elle une réponse aux problèmes de pérennisation de nos installations? 19

58 Pour SLS, la pérennité c est Le maintien des Analyse Fonctionnelles pour : Conserver le savoir faire sucrier Permettre de changer de plateforme La possibilité de changer les matériels de contrôle commande sans remettre en cause les installations et le câblage La possibilité de faire évoluer les systèmes pour répondre aux besoins process Le 1/04/04 :La Standardisation est-elle une réponse aux problèmes de pérennisation de nos installations? 20

59 pport & Service Client TRODUCTION CLES DE VIE MPATIBILITE FOS ON LINE ECES CTEUR HUMAIN RMATION RVICE DERNISATION BLIOGRAPHIE VERS Introduction : La gestion de l obsolescence vue par le constructeur Le terme d obsolescence induit immédiatement la notion de maturité avancée voire de «vieillesse» ou de «mort» d un produit, d un système, d une installation, d une unité de production. Il en résulte une nécessité de gestion consciente du cycle de vie d une part de composants et d autre part d une unité de production. Ce management s articule bien sûr autour de deux facettes qui peuvent s opposer : le point de vue technique (avoir toujours la solution la plus performante) et le point de vue économique (avoir un coût optimum d investissement et d exploitation). Ce potentiel conflit permanent d objectifs nécessite donc non seulement une qualité d information associée à une compétence technique entretenue sur tous les composants concernés mais aussi une conscience très avancée et entretenue en matière d obsolescence pour pouvoir prendre les décisions qui s imposent à l instant t. La répartition apparente des responsabilités semble alors induire que le constructeur a en charge le suivi de ses produits et l utilisateur le suivi de son installation. En fait si le constructeur doit avoir le souci d information autour des produits (matériels et logiciels) qu il commercialise, il peut également proposer des services associés permettant à ses utilisateurs de mieux vivre et surtout d anticiper les transitions qui ne manqueront pas de s imposer à eux. Le constructeur, par ses conseils et prestations a l opportunité de susciter un comportement actif et non pas passif au niveau de ses clients, leur évitant une réaction par trop tardive rendant une opération de modernisation toujours plus onéreuse voire impossible. Ainsi en partenaire industriel des clients depuis l investissement initial jusqu au démantèlement, il leur permettra d optimiser au mieux leurs coûts.

60 pport & Service Client TRODUCTION Obsolescence et produit Cycle de vie du produit Volumes Rentabilité CLES DE VIE MPATIBILITE Baisse de vitalité FOS ON LINE ECES CTEUR HUMAIN Amélioration RMATION RVICE DERNISATION BLIOGRAPHIE VERS Point mort Lancement croissance maturité déclin Cycle de vie du produit ex : 3, 5, 10 ans Temps

61 pport & Service Client Obsolescence et produit Examen de validité marketing d un produit TRODUCTION CLES DE VIE EVM selon le constructeur EVM selon l utilisateur MPATIBILITE FOS ON LINE ECES CTEUR HUMAIN Leadership Bénéfice Protection Investissement Image Enjeu Durabilité Partenariat Technique Encadrement Contraintes et tendances du marché Qualité Rapidité Coût Fiabilité Technique Adaptabilité Investissement Frais variables Polyvalence Maintenance RMATION RVICE Examen de la Validité Marketing du produit DERNISATION BLIOGRAPHIE VERS Vocation et stratégie de l entreprise Diagnostic EVM Environnement International Économique Social

62 pport & Service Client TRODUCTION CLES DE VIE MPATIBILITE Obsolescence et unité de production Cycle de vie d une installation Coût Coûts d utilisation excessifs, technologie dépassée, performances devenues insuffisantes Nouvel investissement FOS ON LINE ECES CTEUR HUMAIN RMATION RVICE DERNISATION BLIOGRAPHIE Investissements initiaux Mise en exploitation Mise au point Coût d exploitation dont maintenance Routine Obsolescence Temp Coût du démantèlement VERS Cycle de vie de l installation ex : 10 à 30 ans

63 pport & Service Client Obsolescence : fournisseur vs utilisateur Opposition cycles de vie produits & installatio Coût TRODUCTION CLES DE VIE MPATIBILITE FOS ON LINE Cycle de vie du produit ECES CTEUR HUMAIN RMATION RVICE Temp DERNISATION BLIOGRAPHIE VERS Cycle de vie de l installation

64 pport & Service Client Réponses du constructeur : compatibilité ascendante au sein de la gamme du produit Coût TRODUCTION CLES DE VIE MPATIBILITE FOS ON LINE ECES Cycle de vie du produit A Compatibilité ascendante produit B Compatibilité très importante au niveau logiciel et aussi outils d ingéniérie CTEUR HUMAIN RMATION RVICE Temp DERNISATION BLIOGRAPHIE VERS Cycle de vie de l installation

65 pport & Service Client Réponses du constructeur : compatibilité ascendante au sein de la gamme & au de là Coût TRODUCTION CLES DE VIE MPATIBILITE FOS ON LINE S5-110A S5-155A Cycle de vie d une gamme complète de produits Ex : SIMATIC S5 ECES CTEUR HUMAIN RMATION RVICE Temp DERNISATION BLIOGRAPHIE VERS Cycle de vie de l installation

66 pport & Service Client TRODUCTION CLES DE VIE Réponses du constructeur à l obsolescence : Informations produit en temps réel Coût WEB ON LINE - Informations régulières sur les produits Mises à niveaux logiciels MPATIBILITE FOS ON LINE ECES CTEUR HUMAIN RMATION RVICE Temp DERNISATION BLIOGRAPHIE SUPPORT LINE réponses techniques au téléphone Mises à niveaux logiciels en temps réel VERS

67 pport & Service Client TRODUCTION CLES DE VIE Pages WEB des services : Structure claire des prestations pour une utilisation aisée Page de base des services proposés pendant tout le cycle de vie du produit MPATIBILITE FOS ON LINE ECES CTEUR HUMAIN RMATION RVICE DERNISATION BLIOGRAPHIE VERS Vue détaillée des services dans une mise en page orientée processus

68 pport & Service Client TRODUCTION CLES DE VIE MPATIBILITE FOS ON LINE ECES CTEUR HUMAIN RMATION RVICE DERNISATION Nouvelles perspectives d utilisation Web : Personnalisation sur pages françaises Pages orientées Client : Accueil Personalisé. Orientation sur les informations produits et services basées sur des préférences individuelles. Single-log in pour l accès au Support & Service, newsletter, forum, mall etc. Customer BLIOGRAPHIE VERS My Tree My Bookmarks My Newsletter My Forum

69 pport & Service Client Réponses du constructeur à l obsolescence : Disponibilité pièces de rechange Coût TRODUCTION CLES DE VIE MPATIBILITE Pièces de rechange FOS ON LINE ECES CTEUR HUMAIN RMATION RVICE Temp DERNISATION BLIOGRAPHIE VERS

70 pport & Service Client Réponses du constructeur à l obsolescence : Réparation pièces en usine / ateliers certifiés Coût TRODUCTION CLES DE VIE MPATIBILITE FOS ON LINE ECES CTEUR HUMAIN Pièces de rechange Réparation RMATION RVICE Temp DERNISATION BLIOGRAPHIE VERS

71 pport & Service Client TRODUCTION CLES DE VIE MPATIBILITE FOS ON LINE ECES CTEUR HUMAIN Obsolescence et pièces de rechange Vocabulaire Siemens cycle de vie produits Libération à la vente Catalogue Produit disponible catalogue Arrêt de commercialisation Sortie du catalogue Pièces de rechange Suppression Référence Stocks résiduels Fin de production Fin de suivi du produit RMATION RVICE DERNISATION Katalog verfügbares Produkt Auslauferzeugnis Typstreichung Produkt Abkündigung BLIOGRAPHIE VERS Catalog available product Runs out Type cancellation Product Deletion

72 pport & Service Client TRODUCTION CLES DE VIE MPATIBILITE FOS ON LINE ECES Obsolescence : les risques conjugués fiabilité des équipements / fiabilité humaine Risque Compétences Coût de maintenance Apprentissage Perte de compétence + obsolescence = accroissement risques CTEUR HUMAIN RMATION RVICE DERNISATION BLIOGRAPHIE VERS Mise au point Deuxième génération d opérateurs Routine Perte de compétence Obsolescence Nouvel investissement Temps

73 pport & Service Client TRODUCTION CLES DE VIE MPATIBILITE FOS ON LINE ECES Réponse du constructeur à la compétence des utilisateurs : les formations Risque Compétences Coût de maintenance Formations standard Apprentissage Perfectionnement technique Formations standard Perte de compétence + obsolescence = accroissement risques CTEUR HUMAIN RMATION RVICE DERNISATION BLIOGRAPHIE VERS Mise au point Deuxième génération d opérateurs Routine Perte de compétence Obsolescence Nouvel investissement Temps

74 pport & Service Client Réponses du constructeur à l obsolescence : Interventions sur site par spécialistes Coût TRODUCTION CLES DE VIE MPATIBILITE FOS ON LINE ECES CTEUR HUMAIN Support à la mise en service Interventions en régie sur site Contrats de service Niveaux 3 & 4 RMATION RVICE Temp DERNISATION BLIOGRAPHIE VERS Maintien d équipes constructeur avec compétence éprouvée même sur des anciens produits

75 pport & Service Client Réponses du constructeur à l obsolescence : Modernisation retrofit / rewamping Coût TRODUCTION CLES DE VIE MPATIBILITE Modernisation Niveau 5 FOS ON LINE ECES CTEUR HUMAIN RMATION RVICE Temp DERNISATION BLIOGRAPHIE VERS

76 pport & Service Client Réponses du constructeur à l obsolescence : Modernisation retrofit / rewamping TRODUCTION CLES DE VIE MPATIBILITE Modernisation FOS ON LINE ECES CTEUR HUMAIN RMATION RVICE Temp DERNISATION BLIOGRAPHIE VERS

77 Gestion de l obsolescence pport & Service Client TRODUCTION CLES DE VIE MPATIBILITE FOS ON LINE ECES CTEUR HUMAIN RMATION RVICE DERNISATION Criticité obsolescence Date fin de commercialisation définitive Traitement spécifique Système d entraînement Programmation embarquée (CPU, CP s, IP s) Firmware carte (HMI) Solution adaptée Apporter les évolution suffisantes Eliminer les composants dont la technique est touchée par l obsolescence Fiabiliser l existant BLIOGRAPHIE VERS

78 pport & Service Client TRODUCTION CLES DE VIE MPATIBILITE FOS ON LINE ECES CTEUR HUMAIN RMATION RVICE DERNISATION BLIOGRAPHIE VERS Gestion de l obsolescence Pérennité pour les industriels Apporter des réponses sur le parc installé Pérennité Disponibilité Fiabilité Support et compétence technique Proposer des solutions différenciatrices à forte valeur ajoutée Minimiser les coûts Limiter les risques Limiter les arrêts de production Limiter la formation sur nouveaux produits Périmètres Architecture homogène Architecture hétérogène

79 pport & Service Client TRODUCTION CLES DE VIE MPATIBILITE FOS ON LINE ECES CTEUR HUMAIN RMATION RVICE DERNISATION BLIOGRAPHIE VERS Gestion de l obsolescence : Schéma directeur constructeur d approche rétrofit 1 - Audit installation sur site Références, Architectures 2 - Inventaire & conseil stock Pièces de Rechange Références Quantités 3 - Rapport d audit : analyse base installée Criticité de l obsolescence 4 - Précision des attentes du client Définition des objectifs de pérennité Définition des objectifs économiques Définition des objectifs de performance 5 - Proposition solution adaptée Audit détaillé Qualification projet

80 pport & Service Client TRODUCTION Gestion de l obsolescence Solutions économiques graduées Objectif 1..5 ans 5..8/10 ans > 8/10 ans > 10 ans CLES DE VIE MPATIBILITE Solutions Pièces de rechange Mise à niveau Evolution int.gamme Migration Génération FOS ON LINE ECES CTEUR HUMAIN Études Electr./ Inform. HW SW (1) Faible Nul à faible IMPACT Faible Faible à moyen Faible à moyen (2) Moyen Fort Fort RMATION Risques Quasi nuls Limités Raisonnables A évaluer RVICE Arrêt Prod. Très court Court Moyen Long DERNISATION BLIOGRAPHIE VERS Maîtrise Coût Constructeur Faible Constructeur Faible Constructeur Moyen Constructeur ou intégrateur Important (1) Logiciels applicatifs (2) Selon maintien ou non Armoires, Entrées/Sorties

81 pport & Service Client TRODUCTION CLES DE VIE MPATIBILITE FOS ON LINE ECES CTEUR HUMAIN RMATION RVICE Gestion de l obsolescence Compétences constructeur en modernisation Interlocuteur projet unique Mise à niveau / rétrofit clé en main Gestion des ressources et des plannings Coordination interne Siemens Gestion de sous-traitants qualifiés Retour d expérience sur savoir-faire DERNISATION BLIOGRAPHIE VERS

82 pport & Service Client TRODUCTION CLES DE VIE MPATIBILITE FOS ON LINE ECES CTEUR HUMAIN RMATION RVICE DERNISATION BLIOGRAPHIE VERS Gestion de l obsolescence Sources et bibliographie Publications AFNOR et normes notamment NF X Publications de l AFIM Le marketing du réel C. Matricon L USINE NOUVELLE De l étude de marché à l action commerciale P.Sibille & B.G.Chollet ANCE Le management de la maintenance R. Cuignet DUNOD Externalisation de la maintenance J.C. Francastel DUNOD Ingéniérie de la maintenance J. C. Francastel DUNOD Tél + 33 (0) Fax + 33 (0)

La Standardisation est-elle une réponse aux problèmes de pérennisation de nos installations?

La Standardisation est-elle une réponse aux problèmes de pérennisation de nos installations? La Standardisation est-elle une réponse aux problèmes de pérennisation de nos installations? Le Process sucrier réception lavage coupe racines JUS BRUT extraction du sucre par diffusion eau chaude eau

Plus en détail

Historique de Saint Louis Sucre

Historique de Saint Louis Sucre Historique de Saint Louis Sucre 1968 : Naissance de Générale Sucrière de la fusion de trois entreprises sucrières 1968-1996 : Croissance externe en France 1990 : Création d Eurosucre 1991 : Création d

Plus en détail

DEFINITIONS NORMES. BFN Conseils. EN 13306

DEFINITIONS NORMES. BFN Conseils. EN 13306 BFN Conseils. (Total Production Management) DEFINITIONS NORMES EN 13306 Management de la maintenance (2.2) Toutes les activités des instances de direction qui déterminent les objectifs, la stratégie et

Plus en détail

MCO, Pérennité et Obsolescence Journée Club Automation du 6 Juin 2013. A.VINOY : avinoy@assystem.com

MCO, Pérennité et Obsolescence Journée Club Automation du 6 Juin 2013. A.VINOY : avinoy@assystem.com MCO, Pérennité et Obsolescence Journée Club Automation du 6 Juin 2013 A.VINOY : avinoy@assystem.com L activité MCO, TMA & Pérennité Créée en 1991 Etudier et mettre en œuvre des stratégies de maintenance

Plus en détail

Introduction à la maintenance

Introduction à la maintenance 1/- Introduction : Le maintien des équipements de production est un enjeu clé pour la productivité des usines aussi bien que pour la qualité des produits. C est un défi industriel impliquant la remise

Plus en détail

CQP Technicien(ne) de maintenance industrielle des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Technicien(ne) de maintenance industrielle des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Technicien(ne) de maintenance industrielle des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE 02/2012 PRESENTATION GENERALE 1

PRESENTATION GENERALE 02/2012 PRESENTATION GENERALE 1 PRESENTATION GENERALE 02/2012 PRESENTATION GENERALE 1 Concevoir Automatiser Informatiser Valider Pérenniser 02/2012 PRESENTATION GENERALE 2 Genèse Historique Création 02/2012 PRESENTATION GENERALE 3 Historique

Plus en détail

Référentiel professionnel CQPI Technicien de Maintenance Industrielle

Référentiel professionnel CQPI Technicien de Maintenance Industrielle Référentiel professionnel CQPI Technicien de Maintenance Industrielle Dans le respect des procédures, des règles d hygiène et de sécurité, afin de satisfaire les clients ou fournisseurs internes/externes

Plus en détail

Vous êtes forcément concerné!

Vous êtes forcément concerné! Maintenance de vos installations électriques Vous êtes forcément concerné! En partenariat avec Le poste de livraison : un équipement stratégique Vous dirigez une PMI ou une PME. Quel que soit votre domaine

Plus en détail

Groupe Areva Usine de La Hague Métier CNP

Groupe Areva Usine de La Hague Métier CNP Groupe Areva Usine de La Hague Métier CNP Jean-Christophe Dalouzy ANP 17 Novembre 2014 Rencontres Jeunes Chercheurs Sommaire Présentation du groupe AREVA Présentation du cycle du combustible Présentation

Plus en détail

S engager pour gagner la confiance

S engager pour gagner la confiance Services S engager pour gagner la confiance Depuis 1934, les femmes et les hommes de COURBON mobilisent leurs énergies pour la réussite de vos projets. Les équipes COURBON sont présentes tout au long du

Plus en détail

Restez maître de votre process et de vos coûts avec Control Technology Inc. CTI Série 2500

Restez maître de votre process et de vos coûts avec Control Technology Inc. CTI Série 2500 Restez maître de votre process et de vos coûts avec Control Technology Inc. CTI Série 2500 Des API robustes et puissants pour le contrôle des process et l automation des machines Une supervision IHM/SCADA

Plus en détail

Services informatiques aux organisations

Services informatiques aux organisations I. APPELLATION DU DIPLÔME II. CHAMP D'ACTIVITÉ Services informatiques aux organisations Spécialité «Solutions logicielles et applications métiers» Spécialité «Solutions d infrastructure, systèmes et réseaux»

Plus en détail

jeudi 19 septembre 2013, Bournezeau Services et Solutions en Carrière

jeudi 19 septembre 2013, Bournezeau Services et Solutions en Carrière jeudi 19 septembre 2013, Bournezeau Services et Solutions en Carrière 1 Schneider Electric - le spécialiste mondial de la gestion de l énergie Des géographies équilibrées CA 2012 Milliards d euros de CA

Plus en détail

Appuyez-vous sur des experts! Services constructeur pour la distribution électrique

Appuyez-vous sur des experts! Services constructeur pour la distribution électrique Appuyez-vous sur des experts! Services constructeur pour la distribution électrique Votre installation de distribution électrique : un enjeu stratégique Vous êtes décideur financier ou technique, responsable

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Electricien maintenancier process 1 OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Electricien maintenancier process 1 OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : B Dernière modification : 10/04/2008 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Electricien maintenancier process 1 I OBJECTIF

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification OBSERVATOIRE DES INDUSTRIES CHIMIQUES Désignation du métier ou des composantes

Plus en détail

les Solutions pour la Distribution

les Solutions pour la Distribution SPIRAL Group, les Solutions pour la Distribution SPIRAL est un groupe international au service de la Distribution. L expertise de SPIRAL Group repose sur une double dynamique :sa connaissance de l organisation

Plus en détail

Systèmes d information

Systèmes d information 11 Systèmes Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est de concevoir, développer, exploiter et entretenir des solutions (logicielles et matérielles) répondant aux besoins collectifs et individuels

Plus en détail

Configuration simple et efficace avec PACTware

Configuration simple et efficace avec PACTware Configuration simple et efficace avec Un logiciel de configuration pour tous les appareils de terrain Un logiciel de configuration pour tous les appareils de terrain est un logiciel indépendant de tout

Plus en détail

des systèmes d'information

des systèmes d'information Responsable du pilotage de systèmes d information E1A21 Pilotage, administration et gestion des systèmes d information - IR Le responsable du pilotage de système d'information définit et fait évoluer un

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle Livret de suivi du parcours de développement des compétences Ce livret est obligatoire pour les contrats de professionnalisation conclus dans une

Plus en détail

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Technicien de maintenance maintenance www.cpnef.

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Technicien de maintenance maintenance www.cpnef. production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Technicien de maintenance maintenance www.cpnef.info 2 CQP validé par la CPNE de la branche «Production d eaux embouteillées,

Plus en détail

Maintenance Industrielle

Maintenance Industrielle Maintenance Industrielle et Gestion des Risques Industriels Maintenance Industrielle Chapitre 2: Organisation de la fonction maintenance Dr. N.LABJAR Année universitaire 2013-2014 Processus de Production

Plus en détail

Technologies Internet. Transparent Factory pour les professionnels

Technologies Internet. Transparent Factory pour les professionnels Technologies Internet pour les professionnels Il y a trente ans, Schneider lançait sous la marque MODICON le premier contrôleur programmable et révolutionnait le monde des automatismes industriels. Aujourd

Plus en détail

IBM Managed Support Services managed technical support

IBM Managed Support Services managed technical support Approche intégrée et simplifiée du support technique au sein d un environnement informatique multifournisseur IBM Managed Support Services managed technical support Points clés Relever les défis du support

Plus en détail

Les référentiels et les formations de la fonction Maintenance

Les référentiels et les formations de la fonction Maintenance Les référentiels et les formations de la fonction Assurer le bon fonctionnement grâce à une préventive et curative performante en : - organisant les services techniques en conséquence, - encadrant l'entretien

Plus en détail

l esprit libre www.thalesgroup.com/security-services

l esprit libre www.thalesgroup.com/security-services > L infogérance l esprit libre Ou comment contribuer à la performance de l entreprise en externalisant ses systèmes d information critiques www.thalesgroup.com/security-services >> PERFORMANCE ET INFOGERANCE

Plus en détail

Conciliez performance et efficacité énergétique. Solutions pour les infrastructures de pompage et de traitement de l eau

Conciliez performance et efficacité énergétique. Solutions pour les infrastructures de pompage et de traitement de l eau Conciliez performance et efficacité énergétique Solutions pour les infrastructures de pompage et de traitement de l eau L eau, un bien précieux à ne pas gaspiller L eau est un enjeu stratégique planétaire.

Plus en détail

Sommaire. Présentation OXIA. Le déroulement d un projet d infogérance. L organisation du centre de service. La production dans un centre de service

Sommaire. Présentation OXIA. Le déroulement d un projet d infogérance. L organisation du centre de service. La production dans un centre de service Mars 2012 Sommaire Présentation OXIA Le déroulement d un projet d infogérance L organisation du centre de service La production dans un centre de service 2 Fournisseurs Technologies Banque & Finance Telecom

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

GERER SA MAINTENANCE INFORMATIQUE

GERER SA MAINTENANCE INFORMATIQUE L AFNOR définit la maintenance comme l «ensemble des actions permettant de maintenir et de rétablir un bien dans un état spécifié ou en mesure d assurer un service déterminé.» De nos jours, les systèmes

Plus en détail

1 Schneider Electric Services

1 Schneider Electric Services S ce Prestations de Services Schneider Electric S ce Schneider Electric Services guide de choix page S ce 2 accompagnement produits et équipements page S ce 4 accompagnement parcs et réseaux page S ce

Plus en détail

Les types et niveaux de maintenance

Les types et niveaux de maintenance Les types et niveaux de maintenance Les types de maintenance La maintenance des équipements constitue une contrainte réglementaire pour les entreprises possédant des matériels sur lesquels travaillent

Plus en détail

LA MAINTENANCE CORRECTIVE

LA MAINTENANCE CORRECTIVE I GENERALITES : 11 Définition : Norme NF EN 13306 : Maintenance exécutée après détection d'une panne et destinée à remettre un bien dans un état dans lequel il peut accomplir une fonction requise. Synonymes

Plus en détail

Fonctionnalités d un logiciel de GMAO

Fonctionnalités d un logiciel de GMAO I.1. Introduction : Le caractère stratégique de la panne, préoccupe de plus en plus les responsables de la production ayant à faire face aux équipements complexes qui ne cessent de prendre de l ampleur

Plus en détail

STRATEGIES DE MAINTENANCE

STRATEGIES DE MAINTENANCE A- NORMES AFNOR 1 Maintenance industrielle 1-a Concepts de maintenance 1-b Contrats de maintenance 1-c Documents d'exploitation 1-d Logistique de soutien 2 Fiabilité 3 Maintenabilité 4 Disponibilité 5

Plus en détail

INENTECH nos expertises. Automatisation / informatique industrielle. Systèmes de conduite automatisée. Informatique de production.

INENTECH nos expertises. Automatisation / informatique industrielle. Systèmes de conduite automatisée. Informatique de production. www.inentech.fr Automatisation / informatique industrielle INENTECH nos expertises INENTECH est spécialisé dans la réalisation de systèmes d automatisation et d information de vos procédés industriels

Plus en détail

La gestion des réseaux électriques HTA des usines du SIAAP avec la CEI 61850

La gestion des réseaux électriques HTA des usines du SIAAP avec la CEI 61850 La gestion des réseaux électriques HTA des usines du SIAAP avec la CEI 61850 Owner Bruno ANDRE Olivier BOULY Schneider Electric SIAAP Date Journée thématique Club Automation du 20/03/2012 Schneider Electric

Plus en détail

11/2006 - Photos : VWS - Photothèque VE. www.veoliaeaust.com Consulter nos experts : info@veoliawater.com. ISO 14001 de votre exploitation.

11/2006 - Photos : VWS - Photothèque VE. www.veoliaeaust.com Consulter nos experts : info@veoliawater.com. ISO 14001 de votre exploitation. chemise 20/02/07 16:49 Page 1 VEOLINK Votre contact : tout au long de votre projet VEOLINK Com VEOLINK Tech VEOLINK Advanced Control VEOLINK Star VEOLINK Data Base VEOLINK Maintenance VEOLINK Pro VEOLINK

Plus en détail

Vous souhaitez stimuler les ventes de votre entreprise et dynamiser vos forces commerciales?

Vous souhaitez stimuler les ventes de votre entreprise et dynamiser vos forces commerciales? Panorama de l offre Sage CRM Solutions CRM Vous souhaitez stimuler les ventes de votre entreprise et dynamiser vos forces commerciales? Soyez plus proches de vos clients Pour vous garantir une relation

Plus en détail

S arrêter, c est reculer. Ce dont vous avez besoin

S arrêter, c est reculer. Ce dont vous avez besoin SUPPORTED BY AGORIA S arrêter, c est reculer Vous utilisez des produits, systèmes 0 1 2 et solutions d automatisation? Alors vous avez besoin de conseils avisés et de services fiables. Exigez dès lors

Plus en détail

S8 : STRATÉGIE DE MAINTENANCE

S8 : STRATÉGIE DE MAINTENANCE S8 : STRATÉGIE DE MAINTENANCE FINALITÉ L enseignement de la stratégie de maintenance doit apporter à l étudiant les connaissances, les outils d analyse et les outils méthodologiques lui permettant de remplir

Plus en détail

CONSEIL - ACCOMPAGNEMENT - AUDIT - DIAGNOSTIC

CONSEIL - ACCOMPAGNEMENT - AUDIT - DIAGNOSTIC SERVICES POUR LES RÉSEAUX INDUSTRIELS CONSEIL - ACCOMPAGNEMENT - AUDIT - DIAGNOSTIC CONSEIL ACCOMPAGNEMENT Recueillir l avis d experts pour prendre les bonnes orientations stratégiques Mettre en service

Plus en détail

Résumé CONCEPTEUR, INTEGRATEUR, OPERATEUR DE SYSTEMES CRITIQUES

Résumé CONCEPTEUR, INTEGRATEUR, OPERATEUR DE SYSTEMES CRITIQUES Aristote ----- Cloud Interopérabilité Retour d'expérience L A F O R C E D E L I N N O V A T I O N Résumé Les systèmes d'information logistique (SIL) sont des outils qui amènent des gains de productivité

Plus en détail

M E S. Organiser et suivre la performance de ses ateliers

M E S. Organiser et suivre la performance de ses ateliers M E S. Organiser et suivre la performance de ses ateliers Lorraine La nécessité de «piloter au plus juste» les équipements et les ateliers est à l origine de la naissance des logiciel de Manufacturing

Plus en détail

INFORMATION CONNECTED

INFORMATION CONNECTED INFORMATION CONNECTED Solutions Métiers Primavera pour l Industrie des Services Publics Gestion de Portefeuilles de Projets Garantir l Excellence Opérationnelle grâce à la Fiabilité des Solutions de Gestion

Plus en détail

Définir une politique de maintenance et sa stratégie de mise en œuvre de responsabilités

Définir une politique de maintenance et sa stratégie de mise en œuvre de responsabilités Chapitre 1 Définir une politique de maintenance et sa stratégie de mise en œuvre de responsabilités La politique de maintenance, entre prévention et correction 25 f Qu est-ce que le «préventif» et le «correctif»?

Plus en détail

Solution avancée de supervision de sécurité incendie et de sûreté MM 8000

Solution avancée de supervision de sécurité incendie et de sûreté MM 8000 Solution avancée de supervision de sécurité incendie et de sûreté MM 8000 www.siemens.fr/buildingtechnologies La solution de supervision Siemens permettant d offrir une centralisation orientée sécurité

Plus en détail

SOMMAIRE. Octobre 2012. Edito p 1 Evènements p 2 Conseil -Schéma Directeur d Intégration p 3 Intégration- LIMS p 4 Formation - Contrôle Commande p 5

SOMMAIRE. Octobre 2012. Edito p 1 Evènements p 2 Conseil -Schéma Directeur d Intégration p 3 Intégration- LIMS p 4 Formation - Contrôle Commande p 5 Octobre 2012 SOMMAIRE Edito p 1 Evènements p 2 Conseil -Schéma Directeur d Intégration p 3 Intégration- LIMS p 4 Formation - Contrôle Commande p 5 Comme évoqué dans notre dernière Newsletter, SPC Consultants

Plus en détail

PHARMACIM. www.courbon.fr

PHARMACIM. www.courbon.fr PHARMACIM www.courbon.fr PHARMACIM Une conformité 21 CFR Part 11 21 CFR part 11 Développé selon les GAMP, PHARMA- CIM est aussi conforme aux exigences réglementaires de la FDA, concernant le traitement

Plus en détail

IP67 IP20. Automates Ouverts Flexibles Compacts. SPEEDWAY Coupleurs de bus terrain. programmables. Contrôleurs de bus de terrain.

IP67 IP20. Automates Ouverts Flexibles Compacts. SPEEDWAY Coupleurs de bus terrain. programmables. Contrôleurs de bus de terrain. Automates WAGO Automates Ouverts Flexibles Compacts Les automates WAGO, programmables selon la norme CEI 61131-3, sont adaptés à de nombreuses tâches d automatisme, et offrent tous les avantages d un API

Plus en détail

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats C ) Détail volets A, B, C, D et E Actions Objectifs Méthode, résultats VOLET A : JUMELAGE DE 18 MOIS Rapports d avancement du projet. Réorganisation de l administration fiscale Rapports des voyages d étude.

Plus en détail

Chapitre I. Approche de la maintenance industrielle

Chapitre I. Approche de la maintenance industrielle Chapitre I Approche de la maintenance industrielle 1 Introduction à la maintenance industrielle 1.1 Définition de la maintenance La maintenance est l'ensemble de toutes les actions techniques, administratives

Plus en détail

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Description Problématique Infrastructure Ressources Logiciel Maintenance Conclusion Avantages d une migration vers une solution EDI externalisée

Plus en détail

France Telecom Orange

France Telecom Orange France Telecom Orange fiches métiers assistant commercial et marketing conseiller commercial chef de produit technicien intervention supports réseaux assistant/gestionnaire RH domaine client conseiller

Plus en détail

Yphise. Le SAN. Architectures SAN

Yphise. Le SAN. Architectures SAN Architectures SAN Mardi 28 mars 2000 Laurent Ruyssen - 53 Bd de Sébastopol - T 1 45 08 86 70 F 1 45 08 05 51 yphise@yphise.com - http://yphise.fr ABS0003-1 Nous accompagnons les Directions Informatiques

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES 1 INTRODUCTION 2 CONDITIONS D'INSTALLATION ET MONTAGE. 1.1 Contexte du projet et objectif : 1.2 Périmètre de la consultation

CAHIER DES CHARGES 1 INTRODUCTION 2 CONDITIONS D'INSTALLATION ET MONTAGE. 1.1 Contexte du projet et objectif : 1.2 Périmètre de la consultation ATTIJAIBANK conditions générales 1 INTRODUCTION 1.1 Contexte du projet et objectif : CAHIER DES CHARGES Dans le cadre du projet du nouveau siège ATTIJARIBANK se propose de lancer une consultation pour

Plus en détail

CONFÉRENCE HOPITECH 2011

CONFÉRENCE HOPITECH 2011 CONFÉRENCE HOPITECH 2011 Bénéfices attendus de l intégration GTC & GMAO ANIMÉE PAR : ARNAUD PICHARD, RESPONSABLE MARKETING CODRA LAURENT TRUSCELLO, RESPONSABLE PRODUITS ET SERVICES CARL Software Hopitech

Plus en détail

Des solutions adaptées à vos besoins. l agroalimentaire

Des solutions adaptées à vos besoins. l agroalimentaire Des solutions adaptées à vos besoins l agroalimentaire Accroître ses chances de succès à l international Les acteurs majeurs de l agroalimentaire sont soumis aux mêmes contraintes : rentabilité, fiabilité

Plus en détail

Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition)

Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition) Le service Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition) vous aide à migrer vos applications de façon fluide vers la plate-forme Cisco Unified Computing System, à les

Plus en détail

MOYENS DE TESTS & ÉQUIPEMENTS MÉCATRONIQUES. Partenaire de l ingénierie

MOYENS DE TESTS & ÉQUIPEMENTS MÉCATRONIQUES. Partenaire de l ingénierie MOYENS DE TESTS & ÉQUIPEMENTS MÉCATRONIQUES Partenaire de l ingénierie Une entreprise à taille humaine pour une prestation sur-mesure Vous êtes à la recherche de solutions pour tester vos produits ou simuler

Plus en détail

Panorama de l offre Sage CRM Solutions

Panorama de l offre Sage CRM Solutions Panorama de l offre Sage CRM Solutions CRM Soyez plus proches de vos clients Pour vous garantir une relation privilégiée avec vos clients et prospects, Sage a développé une gamme de solutions de CRM (Customer

Plus en détail

AUDIT MAINTENANCE CURATIVE MAINTENANCE PREVENTIVE HOTLINE

AUDIT MAINTENANCE CURATIVE MAINTENANCE PREVENTIVE HOTLINE Fort de son expérience auprès des PME et Collectivités, MDSI vous propose la gestion complète ou partielle de votre système informatique en associant au sein d'un même contrat : audit, conseil, maintenance

Plus en détail

Les activités numériques

Les activités numériques Les activités numériques Activités de l entreprise et activités numériques de l entreprise convergent de plus en plus au sein de la chaîne de valeur, c est-à-dire la manière avec laquelle une entreprise

Plus en détail

Expert en Acoustique et en Vibration

Expert en Acoustique et en Vibration Expert en Acoustique et en Vibration L entreprise , filiale AREVA Energie nucléaire Energies renouvelables Des solutions pour produire de l électricité sans CO2 47,817 personnes 20 pays Présence industrielle

Plus en détail

Le Choix d un PGI Année 2005/2006

Le Choix d un PGI Année 2005/2006 Le Choix d un PGI Année 2005/2006 ESCI Bourg en Bresse PLAN D ENSEMBLE 1/ Objectifs 2/ Fonctionnement et apports d un progiciel intégré 3/ Cas pratique 1 : Démarche de choix et points clés 4/ Choix d un

Plus en détail

Filiale du Groupe Supporter

Filiale du Groupe Supporter Filiale du Groupe Supporter À PROPOS DU GROUPE SUPPORTER 3 sociétés : Supporter, Supporter Assurances, Supporter Intégration et Services 200 collaborateurs répartis entre Paris, Bordeaux, Madrid et Lisbonne

Plus en détail

Notre offre Système. systemes@arrabal-is.com

Notre offre Système. systemes@arrabal-is.com systemes@arrabal-is.com Généralités Généralités des systèmes Windows Les systèmes Microsoft sont au cœur du système d information de la majorité des entreprises, si bien qu environ 90% des postes utilisateurs

Plus en détail

LA GESTION DES INTERVENTIONS

LA GESTION DES INTERVENTIONS I INTRODUCTION : Une intervention est effectuée à la suite d un évènement prévu ou non. Les conséquences sur la production, la maintenance, l organisation, la sécurité, etc, seront donc différentes. II

Plus en détail

Logiciel SIMATIC PDM. Siemens FI 01 2003

Logiciel SIMATIC PDM. Siemens FI 01 2003 Logiciel /2 /2 Domaine d application /2 Interface utilisateur /3 Conduite centrale des appareils /4 Communication /4 Device Description Language /4 Protection d accès /5 Caractéristiques techniques /5

Plus en détail

MCO : Maintien en Conditions Opérationnelles

MCO : Maintien en Conditions Opérationnelles Les différentes stratégies de pérennisation : étude menée par Edf avec ISO Ingénierie MCO : Maintien en Conditions Opérationnelles Par Matthieu Bresciani 10/06/2010 Journée Club Automation MCO des systèmes

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle Guide de repérage des compétences du candidat Candidat Nom :... Prénom :........ Entreprise :... Le document original est conservé par l entreprise

Plus en détail

D AIDE À L EXPLOITATION

D AIDE À L EXPLOITATION SYSTÈMES D AIDE À L EXPLOITATION P.MARSAUD Juin 2011 UN PEU DE VOCABULAIRE.. L Informatique Industrielle à développé au fil des années de son existence son propre vocabulaire issu de ses métiers et fonctions

Plus en détail

SERVICES RELATIFS A L EXPLOITATION DE RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS (Terrestres et satellitaires)

SERVICES RELATIFS A L EXPLOITATION DE RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS (Terrestres et satellitaires) PROBLEMATIQUE - L APPROCHE JADE Telecom L exploitation de réseaux de télécommunications implique pour les entreprises la prise en compte de différents points importants : La mise en place de personnel

Plus en détail

Evolutions des solutions d accès aux mainframes

Evolutions des solutions d accès aux mainframes Evolutions des solutions d accès aux mainframes Web Access 2 Sommaire Table des matières p 2 Essentiel p 3 Introduction p 4 1- Solutions d émulation d accès aux applications mainframe IBM (Emulation 3270)

Plus en détail

Génie Électrique Courant Fort & Faible. Une entreprise n a de richesses que d Hommes

Génie Électrique Courant Fort & Faible. Une entreprise n a de richesses que d Hommes Génie Électrique Courant Fort & Faible Une entreprise n a de richesses que d Hommes L énergie électrique au service du bâtiment intelligent Notre métier : Réaliser le déploiement de l'énergie électrique

Plus en détail

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise.

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Solutions PME VIPDev Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Cette offre est basée sur la mise à disposition de l ensemble de nos compétences techniques et créatives au service

Plus en détail

Parole d utilisateur. Témoignage Infrastructure Windows Server. Italcementi Calcia réduit ses coûts par la consolidation de son infrastructure

Parole d utilisateur. Témoignage Infrastructure Windows Server. Italcementi Calcia réduit ses coûts par la consolidation de son infrastructure Parole d utilisateur Témoignage Infrastructure Windows Server Italcementi Calcia réduit ses coûts par la consolidation de son infrastructure Témoignage Infrastructure Windows Server Italcementi Calcia

Plus en détail

Journée IHF Agen Le mardi 29 septembre 2015. Schneider Electric

Journée IHF Agen Le mardi 29 septembre 2015. Schneider Electric Journée IHF Agen Le mardi 29 septembre 2015 Schneider Electric Les marques historiques de Schneider Electric : Merlin Gerin, Distrelec, Telemecanique, France Transfo Les marques historiques de la branche

Plus en détail

EADS TEST & SERVICES PERENNISATION SYSTÈME VIRTUALISATION

EADS TEST & SERVICES PERENNISATION SYSTÈME VIRTUALISATION PERENNISATION SYSTÈME VIRTUALISATION PLEAS : Virtualisation de système informatique de banc de test. CLUB AUTOMATION 10 JUIN 2010 Richard.Boyer@eads.com EADS Defence and Security 2009 All rights reserved

Plus en détail

INGÉNIERIE CONSEIL AUDIT. MAINTENANCE Location VEILLE TECHNOLOGIQUE DATACENTER DÉPLOIEMENT MISE EN PRODUCTION SERVICE APRÈS-VENTE SUPPORT

INGÉNIERIE CONSEIL AUDIT. MAINTENANCE Location VEILLE TECHNOLOGIQUE DATACENTER DÉPLOIEMENT MISE EN PRODUCTION SERVICE APRÈS-VENTE SUPPORT AUDIT MISE EN PRODUCTION SUPPORT télémaintenance FORMATION CONSEIL SERVICE APRÈS-VENTE INGÉNIERIE DÉLÉGATION DE PERSONNEL MAINTENANCE Location VEILLE TECHNOLOGIQUE DÉPLOIEMENT DATACENTER O2I Ingénierie,

Plus en détail

Contrôlez et améliorez vos performances Solutions Software GEA. engineering for a better world. GEA Food Solutions

Contrôlez et améliorez vos performances Solutions Software GEA. engineering for a better world. GEA Food Solutions Contrôlez et améliorez vos performances Solutions Software GEA engineering for a better world GEA Food Solutions Mesurer, ça compte! Plus vous en savez sur les mesures de vos paramètres de process, plus

Plus en détail

Exploitation, maintenance & sécurité des infrastructures Prenez de l altitude en toute sérénité

Exploitation, maintenance & sécurité des infrastructures Prenez de l altitude en toute sérénité Exploitation, maintenance & sécurité des infrastructures Prenez de l altitude en toute sérénité www.imagina-international.com Aten Altitude, la solution intégrée pour l exploitation, la maintenance et

Plus en détail

Je découvre Lina Maintenance

Je découvre Lina Maintenance Je découvre Lina Maintenance Une interface simple et ergonomique pour optimiser la maintenance de vos équipements 1 Sommaire Présentation 4 La plateforme Lina 5 Référentiel 6 Agenda et données personnelles

Plus en détail

Guide des solutions Microsoft Server

Guide des solutions Microsoft Server Guide des solutions Microsoft Server Quel serveur choisir pour les petites et moyennes entreprises? Guide Partenaires Dans le monde des entreprises d aujourd hui, les PME doivent faire beaucoup de choses

Plus en détail

Productive Automation Toolbox

Productive Automation Toolbox Productive Automation Toolbox Une nouvelle vision des Automatismes Building a New Electric World I. Activité et stratégie II. Faits marquants III. Preferred Implementations IV. Produits nouveaux V. Conclusion

Plus en détail

Cisco Unified Computing

Cisco Unified Computing Service de planification, de conception et de mise en œuvre Cisco Unified Computing Cisco Unified Computing System sert de fondation à un large éventail de projets de virtualisation qui peuvent réduire

Plus en détail

PLAN DE FORMATION TECHNICIEN(NE) D'ASSISTANCE EN INFORMATIQUE TAI

PLAN DE FORMATION TECHNICIEN(NE) D'ASSISTANCE EN INFORMATIQUE TAI PLAN DE FORMATION TECHNICIEN(NE) D'ASSISTANCE EN INFORMATIQUE TAI Technicien(ne) d'assistance en Informatique Titre professionnel Ministère du travail : TP-00476 Niveau : IV Date de parution au JO : 26

Plus en détail

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing anufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING manufacturing i-club Un club utilisateur de plus de 100 adhérents qui participent activement à la vie de nos produits plus de 2000 Clients industriels

Plus en détail

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production Garantir un haut niveau de production 1 - Ingénieur industrialisation 2 - Ingénieur maintenance 3 - Ingénieur méthodes 4 - Ingénieur production 5 - Ingénieur qualité projet 6 - Ingénieur résident qualité

Plus en détail

Sage CRM SalesLogix. Gagnez en compétitivité. Sage CRM Solutions

Sage CRM SalesLogix. Gagnez en compétitivité. Sage CRM Solutions Sage CRM Solutions Sage CRM SalesLogix Gagnez en compétitivité Sage CRM SalesLogix est une solution complète, conçue pour permettre à vos équipes commerciales, marketing et service d optimiser la gestion

Plus en détail

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée.

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 Annexe 11: Systèmes informatisés

Plus en détail

Les audits de l infrastructure des SI

Les audits de l infrastructure des SI Les audits de l infrastructure des SI Réunion responsables de Catis 23 avril 2009 Vers un nouveau modèle pour l infrastructure (CDSI Avril et Juin 2008) En dix ans, les évolutions des SI ont eu un fort

Plus en détail

Conduite optimale des processus : bibliothèque PCS 7 SIMOCODE pro. sirius GESTION DES MOTEURS

Conduite optimale des processus : bibliothèque PCS 7 SIMOCODE pro. sirius GESTION DES MOTEURS Conduite optimale des processus : bibliothèque PCS 7 SIMOCODE pro sirius GESTION DES MOTEURS Supervision, visualisation, anticipation : intégration de SIMOCODE pro dans SIMATIC PCS 7 Supprimer les arrêts

Plus en détail

Meilleures pratiques pour la gestion et la maintenance d un système de test

Meilleures pratiques pour la gestion et la maintenance d un système de test Meilleures pratiques pour la gestion et la maintenance d un système de test N avez-vous jamais dit? Mon système ne doit pas tomber en panne Je ne peux me permettre aucun temps mort dans la production Est-ce

Plus en détail

CONSEIL ET ASSISTANCE EN CONDUITE DU CHANGEMENT, PILOTAGE DE PROJETS ET GESTION DE PRODUCTION

CONSEIL ET ASSISTANCE EN CONDUITE DU CHANGEMENT, PILOTAGE DE PROJETS ET GESTION DE PRODUCTION CONSEIL ET ASSISTANCE EN CONDUITE DU CHANGEMENT, PILOTAGE DE PROJETS ET GESTION DE PRODUCTION Siège social : 23, rue du Départ / 75014 PARIS Tél. : +33 (0) 1 40 64 70 25 Fax : +33 (0) 1 40 64 74 63 contact@exid.fr

Plus en détail