La thermothérapie Cours n o 336

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La thermothérapie Cours n o 336"

Transcription

1 La thermothérapie Cours n o 336 Dans le cours précédent, nous avons notamment parlé d hydrothérapie chaude. Il s agit en fait d une forme de thermothérapie. Celle-ci n est rien d autre que le recours à différentes sources de chaleur, dans un but thérapeutique. Faut-il répéter ici le sens qu un naturopathe doit accorder au mot thérapie. À proprement parler, la chaleur ne guérit pas. Seul le pouvoir auto-guérisseur des êtres vivants guérit. Mais la chaleur peut aider le pouvoir auto-guérisseur dans son action de guérison. Dans ce cours sur la thermothérapie, nous parlerons donc des différentes sources de chaleur, sauf celle qui implique l eau chaude. Il sera donc question de bain sauna, de bain de vapeur, de coussins chauffants et de lampes infrarouges. Nous complèterons ce cours de thermothérapie en glissant quelques mots sur la pyrexie (fièvre), de même que sur la sueur et la transpiration. Le bain sauna Dans un bain sauna, la chaleur se situe généralement entre 70 et 88 degrés Celsius. Certains individus peuvent supporter des chaleurs plus élevées, mais ce n est pas nécessaire. La chaleur d un bain sauna est néanmoins relativement élevée. Ce qui fait qu elle demeure supportable, c est que le taux d humidité est faible. Il se situe entre 10 et 20%. Dans un bain sauna, la peau transpire abondamment, mais ce n est pas apparent. L air étant très sec, la sueur est très rapidement captée par l air ambiant et la peau demeure relativement sèche. Le cérémonial d un bain sauna peut être élaboré, comme il peut aussi être très simple. Précisons d abord qu il n est pas recommandé de prendre un tel bain immédiatement après le repas. Il faut attendre deux heures après celuici pour éviter que la digestion vienne entraver la détente que procure le sauna. 1

2 Idéalement, le sauna est précédé d une douche chaude, mais ce n est pas absolument nécessaire. Mais la peau doit cependant être propre avant d entrer dans le sauna. Le sauna se prend nu. Si les mœurs l exigent, on peut utiliser un maillot de bain. Généralement une simple serviette de bain fait l affaire. Dans un sauna, il y a deux endroits où l on peut s asseoir ou se coucher. Il s agit en fait de bancs. L un est situé en bas; l autre est plus élevé. Au début, on peut s asseoir sur le banc du bas. La température y est moins élevée. Sur le banc du haut, comme la chaleur monte, il fait plus chaud. Au début, en entrant dans le sauna, on peut ressentir un léger sentiment d oppression. Mais cette sensation passe rapidement, une fois que l organisme s est quelque peu habitué à la chaleur. Le temps de séjour dans le sauna ne devrait pas dépasser une quinzaine de minutes. Pour certains, dix minutes suffisent. Ce séjour peut être suivi d une douche froide. Pour certains la douche peut être tiède. Cette douche sera rapide et suivie d un deuxième séjour dans le sauna. Dans ce cas, la transpiration apparaîtra plus rapidement. Pour l accélérer davantage, on peut jeter un peu d eau sur les pierres chauffées. Ce deuxième séjour sera également suivi d une douche froide ou tiède. Certaines personnes font un troisième séjour dans le sauna, mais ce n est pas nécessaire. On passe ensuite à la salle de relaxation. La relaxation est indispensable après le sauna. On revêt un peignoir pour éviter de prendre froid et on se repose durant 20 ou 30 minutes. Le bain de vapeur Le bain de vapeur donne l impression que la température y est particulièrement élevée. En fait, elle est plus basse que celle du bain sauna. Cette température se situe entre 54 et 71 degrés Celsius. Ceci donne, en degrés Fahrenheit, 130 à 160. La différence fondamentale, c est que le bain de vapeur peut contenir entre 40 à 70% d humidité. Les molécules d eau qui sont en suspension dans l air 2

3 font que ce bain semble plus difficilement supportable pour la peau. En fait, le bain de vapeur donne l impression d une température extrême. Dans le bain de vapeur, la transpiration semble considérable, alors que, dans le bain sauna, elle est moins notable. C est que l air du bain de vapeur est plus ou moins saturé d eau. Cet air ne peut pas soutirer au corps l eau provenant de la transpiration. Celle-ci reste donc sur la peau. Il faut dire aussi que la respiration se fait plus difficilement dans un bain de vapeur que dans un bain sauna. Cette vapeur a tendance à se condenser sur les parois des alvéoles pulmonaires, rendant ainsi plus difficile la respiration. Le cérémonial du bain de vapeur est très semblable à celui du bain sauna. On y fait habituellement deux périodes de séjour. Ces périodes sont habituellement un peu moins longues que celles réalisées dans un bain sauna. On peut dire, en réalité, que le bain de vapeur impose plus de difficulté à l organisme. Le bain sauna lui est donc préférable pour atteindre une bonne relaxation. Coussins chauffants et lampes infrarouges Ces coussins et ces lampes peuvent être utiles pour réchauffer certaines tissus de l organisme. Il faut cependant les utiliser à bon escient. On ne doit pas appliquer de chaleur dans les cas d inflammation, ni dans les cas d infection. Sur des blessures, on doit d abord appliquer du froid. Après 36 à 48 heures, on peut utiliser de la chaleur pour favoriser la guérison. Dans les cas où l épanchement de liquides n est pas trop marqué, on peut utiliser la chaleur après 24 heures. Dans les cas de douleurs chroniques, sans inflammation, comme dans l arthrose par exemple, la chaleur peut s utiliser avantageusement. On peut aussi l utiliser dans les affections cutanées. La chaleur peut alors favoriser le drainage du pus et l aboutissement des abcès. Le phénomène de la fièvre Dans la fièvre, le corps augmente naturellement sa chaleur dans le but de mieux neutraliser et d éliminer certaines substances indésirables, souvent de 3

4 nature bactérienne ou virale. Les individus bien vitalisés font plus de fièvres que ceux qui le sont moins. C est le cas notamment des enfants. La chaleur corporelle augmente en fonction du travail intense de certains organes situés dans les cavités thoracique ou abdominale. La température normale du corps se situe entre 36.8 et 37 degrés C. Le matin, la température du corps est un peu moins élevée que le soir. On parle d un début de fièvre si la température corporelle, le matin, atteint 37.5 degrés et le soir 38 degrés. Il s agit cependant d une fièvre légère. La fièvre sera dite modérée, si la température du corps se situe entre 38.3 et 38.8 degrés. À partir de 40 degrés ou plus, on parle d une fièvre élevée. Durant la fièvre, l organisme est en plein travail de désintoxication. Il n est donc pas souhaitable de mettre fin à ce travail en tentant de casser la fièvre. Si celle-ci devient trop forte, on peut cependant la contrôler. On y parvient en abaissant quelque peu la température du corps. On peut utiliser une débarbouillette d eau froide sur le front. Dans les cas où cette méthode ne serait suffisante, on peut utiliser celle du bain refroidissant. On plonge l enfant dans une eau à la température du corps, puis on ajoute un peu d eau froide. Il ne faut pas abaisser trop radicalement la température corporelle. Une simple diminution d un ou deux degrés, tout au plus, suffit. Le but n est pas ramener la température du corps à la normale, mais simplement d abaisser quelque peu la fièvre. Cette méthode du bain ne devrait pas être utilisée avant que la température atteigne 38.9 ou 40 degrés. Durant la fièvre, il convient d hydrater convenablement l individu. Dans le cas d un enfant, le besoin de liquide augmente de 20% pour chaque degré au dessus de 37 degrés C. Lorsqu on prend la température d un individu, il faut savoir que la température orale est généralement d un degré F. plus basse que la température rectale. C est idéalement la température rectale qu il faut utiliser lorsque c est possible. La personne fiévreuse devrait normalement être placée dans une chambre dont la température se situe entre 19 et 20 degrés C. Si elle a froid, il ne faut pas hésiter à la couvrir. Le fait de transpirer au cours d une fièvre est souhaitable pour l organisme. 4

5 La sueur et la transpiration La thermothérapie favorise la production de sueur (sudation) et son évacuation (transpiration). Du même coup, elle permet une certaine désintoxication. Il faut cependant savoir que la sueur qui résulte de la chaleur ne contient pas la même quantité de déchets que celle qui provient d un effort physique intense. La sueur de chaleur est surtout une forme de déshydratation. Celle de l effort physique en est une de désintoxication réelle puisqu elle est chargée de déchets toxiques. Le bain sauna contribue plutôt légèrement à la désintoxication. Sa principale vertu est de favoriser la relaxation. Suite à un effort physique intense, les grandes sudoripares éliminent beaucoup de déchets uriques. Les glandes sébacées, pour leur part, éliminent notamment du cholestérol. La thermothérapie peut donc définitivement favoriser la relaxation et, jusqu à un certain point, la guérison. Mais c est l effort physique qui assure le mieux la désintoxication. Or celle-ci est un élément majeur dans la correction des troubles reliés à la rétention de déchets dans l organisme. Dans tous les cas où il est possible de pousser suffisamment l effort physique, le naturopathe privilégiera cette approche plutôt que celle de la thermothérapie. Chez les personnes dévitalisées, il privilégiera d abord la trophothérapie. Son utilisation de la thermothérapie sera nécessairement plus limitée que celle de la kinésithérapie (activité physique pratiquée dans un but thérapeutique) et de la trophothérapie. 5

Guide du sauna. C.N.I. Les Thermes Strassen-Bertrange Rue des Thermes L-8018 Strassen Tél: 27 03 00 27 www.lesthermes.net.

Guide du sauna. C.N.I. Les Thermes Strassen-Bertrange Rue des Thermes L-8018 Strassen Tél: 27 03 00 27 www.lesthermes.net. Guide du sauna C.N.I. Les Thermes Strassen-Bertrange Rue des Thermes L-8018 Strassen Tél: 27 03 00 27 www.lesthermes.net Guide du sauna Chers clients, Nous sommes heureux de pouvoir vous accueillir chez

Plus en détail

en wat je kan doen. Fièvre & douleur Wat je moet weten Votre enfant reçoit-il un traitement approprié? Kinderziekten

en wat je kan doen. Fièvre & douleur Wat je moet weten Votre enfant reçoit-il un traitement approprié? Kinderziekten Wat je moet weten en wat je kan doen. Fièvre & douleur Kinderziekten Votre enfant reçoit-il un traitement approprié? Fièvre & douleur Contenu Les médicaments les plus utilisés contre la fièvre et la douleur

Plus en détail

Complejo Las Musas - Salta 271 - www.complejolasmusas.com.ar - info@complejolasmusas.com.ar

Complejo Las Musas - Salta 271 - www.complejolasmusas.com.ar - info@complejolasmusas.com.ar Curiosités de la SPA Douche écossaise La douche écossaise est d'utiliser l'eau comme agent thérapeutique, résultant d'une hydrothérapie. Le massage est causée par une combinaison d'un flux vertical de

Plus en détail

Dans ce document, vous trouverez de l information concernant :

Dans ce document, vous trouverez de l information concernant : Information aux patients SOINS DE LA PEAU PENDANT LA RADIOTHÉRAPIE EXTERNE Oncologie Vitalité Zone : 1B 4 5 6 Établissement : Centre d oncologie Dr-Léon-Richard Dans ce document, vous trouverez de l information

Plus en détail

Livret Mobil Home Spa et Massage

Livret Mobil Home Spa et Massage Livret Mobil Home Spa et Massage (photo non contractuelle) Sommaire Présentation des forfaits... 3 Tarifs des prestations... 4 Modalités d utilisation... 5 Guide d utilisation Sauna... 6 Un peu d histoire...

Plus en détail

Climat des locaux. Climat des locaux Page 1 sur 6

Climat des locaux. Climat des locaux Page 1 sur 6 Climat des locaux Climat des locaux Page 1 sur 6 Dangers principaux Composition de l air / proportion d air frais L atmosphère qui nous entoure contient 21 % d oxygène, 78 % d azote, de petites quantités

Plus en détail

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 %

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 % 24 L eau est le principal constituant du corps humain. La quantité moyenne d eau contenue dans un organisme adulte est de 65 %, ce qui correspond à environ 45 litres d eau pour une personne de 70 kilogrammes.

Plus en détail

LA THERMOREGULATION. IFSI 1ère année promotion 2008 2011

LA THERMOREGULATION. IFSI 1ère année promotion 2008 2011 IFSI 1ère année promotion 2008 2011 NP Plan du cours LA THERMOREGULATION Définition de l homéothermie Définition de la thermorégulation Les modes de transmission de la chaleur Régulation de la température

Plus en détail

Les bains scandinaves

Les bains scandinaves Les bains scandinaves Le plaisir d un bain BAKEDO commence dès la préparation du feu. Petit bois, crépitement du feu à l intérieur du poêle, la fumée s échappe de la cheminée. Un petit moment et l eau

Plus en détail

NUTRITION NATATION SECTION LUC NATATION

NUTRITION NATATION SECTION LUC NATATION NUTRITION NATATION SECTION LUC NATATION SOMMAIRE LA RATION DE RECUPERATION LA RATION DE PRE-COMPETITION LA RATION D ATTENTE HYDRATATION ET DESHYDRATATION DE RECUPERATION LA RATION Elle se décompose en

Plus en détail

L eau et la santé sont indissociables

L eau et la santé sont indissociables L eau du robinet sur le territoire du SEDIF est une eau d excellente qualité L eau potable est l un des produits alimentaires les plus contrôlés. Elle est un vecteur potentiel de nombreuses maladies et

Plus en détail

L heure du bain FICHES CONSEILS EN SAVOIR PLUS :

L heure du bain FICHES CONSEILS EN SAVOIR PLUS : , c est un moment important de la journée pour votre enfant et pour vous... Un moment d échange privilégié avec son papa ou sa maman, de détente, de plaisir et de découvertes, dont il serait dommage de

Plus en détail

CURE DE HERNIE INGUINALE OU OMBILICALE

CURE DE HERNIE INGUINALE OU OMBILICALE 23 CURE DE HERNIE INGUINALE OU OMBILICALE Recommandations à suivre après la chirurgie Pour vous, pour la vie Vous venez de subir une cure de hernie. Cette brochure contient les principales réponses aux

Plus en détail

La stratification de l eau dans un ballon d eau chaude

La stratification de l eau dans un ballon d eau chaude Principe La stratification de l eau dans un ballon d eau La densité de l eau varie avec sa température. De manière simplifiée, plus l eau est froide, plus elle est dense. «Un litre d eau froide, c est

Plus en détail

Contrainte thermique Les effets sur le corps

Contrainte thermique Les effets sur le corps Un partenariat Contrainte thermique Les effets sur le corps La contrainte thermique, par la chaleur ou par le froid, enclenche des mécanismes physiologiques de régulation permettant au corps de maintenir

Plus en détail

Hydratation - eau. Alimentation du sportif: apports en eau

Hydratation - eau. Alimentation du sportif: apports en eau Alimentation du sportif: apports en eau 1 L eau représente 40 à 70% de la masse corporelle (selon son âge, son sexes et sa composition corporelle). Elle représente 65 à 75 % de sa masse musculaire et environ

Plus en détail

JE CHOISIS. Radiateurs électriques

JE CHOISIS. Radiateurs électriques JE CHOISIS Radiateurs électriques JE CHOISIS Un radiateur électrique En matière de radiateurs électriques, trois technologies différentes s offrent à vous : l inertie, le panneau rayonnant et le convecteur.

Plus en détail

Vous devez tenir compte du temps

Vous devez tenir compte du temps LA SUEUR CHAUDE La Procédure De Respect Des Pratiques De Sécurité FA6 Vous devez tenir compte du temps lorsque vous planiez un projet et lorsqu en travaillant au site. L extrême chaleur ou vent peut causer

Plus en détail

Thermorégulation et exercice physique

Thermorégulation et exercice physique Thermorégulation et exercice physique Généralités L activité physique en ambiance chaude ou froide augmente les charges pour l organisme Dans des conditions extrêmes, l organisme doit s adapter Mécanismes

Plus en détail

Hydratation : Les besoins essentiels de ma peau

Hydratation : Les besoins essentiels de ma peau Hydratation : Les besoins essentiels de ma peau Quel est votre type de peau? Peau grasse La peau grasse est caractérisée par une sécrétion importante de sébum (la substance grasse ayant pour but de protéger

Plus en détail

Un art de vivre d origine Finlandaise

Un art de vivre d origine Finlandaise Un art de vivre d origine Finlandaise On ne peut qu admirer l extrême beauté des paysages de Finlande avec sa lumière transparente, ses lacs d eau pure, ses forêts immenses... On y découvre aussi un art

Plus en détail

L eau se transforme en vapeur. La vapeur qui se transforme en Détente et Bien-être

L eau se transforme en vapeur. La vapeur qui se transforme en Détente et Bien-être 36SPA L eau se transforme en vapeur. La vapeur qui se transforme en Détente et Bien-être Notre SPA est une petite Oasis de détente thermale: un nouvel environnement avec des détails précieux, dans lequel

Plus en détail

Questions pratiques: Comment éviter la condensation sur la vitre intérieur de ma fenêtre?

Questions pratiques: Comment éviter la condensation sur la vitre intérieur de ma fenêtre? Questions pratiques: Comment éviter la condensation sur la vitre intérieur de ma fenêtre? Qu est-ce que la condensation? L air contient de la vapeur d eau en suspension. Des études spécialisées démontrent

Plus en détail

Le soin de l aisselle La réponse Dove, douce et efficace

Le soin de l aisselle La réponse Dove, douce et efficace Le soin de l aisselle La réponse Dove, douce et efficace Les aisselles, une zone unique et particulièrement fragile de votre corps l La peau des aisselles est particulièrement fine et les poils y sont

Plus en détail

Leçon N 1 : Capacités Connaissances Expériences Relever des températures. transfert de l énergie.

Leçon N 1 : Capacités Connaissances Expériences Relever des températures. transfert de l énergie. Leçon N 1 : Température et chaleur Capacités Connaissances Expériences Relever des températures. Connaître l'existence des échelles de Etalonnage d'un thermomètre. Vérifier expérimentalement que lors d

Plus en détail

Guide Pieds extrêmement secs Mieux vaut prévenir

Guide Pieds extrêmement secs Mieux vaut prévenir Guide Pieds extrêmement secs Mieux vaut prévenir Document non contractuel / Mod 3366/05.2013/ Imprimerie B.F.I - 03.28.52.69.42 - Crédit photos Fotolia L'assurance santé qui vous change la vie Prévention

Plus en détail

La kinésithérapie Cours n o 440

La kinésithérapie Cours n o 440 La kinésithérapie Cours n o 440 Le mot «kiné» veut dire mouvement. La kinésithérapie signifie donc la thérapie par le mouvement. Par certains exercices physiques, on peut donc parvenir à une action thérapeutique.

Plus en détail

Set complet HELO comprenant le seau en bois contenance 5 litres, l hygromètre, le thermomètre, les conseils d utilisation, 8 sortes de parfums, un

Set complet HELO comprenant le seau en bois contenance 5 litres, l hygromètre, le thermomètre, les conseils d utilisation, 8 sortes de parfums, un Set complet HELO comprenant le seau en bois contenance 5 litres, l hygromètre, le thermomètre, les conseils d utilisation, 8 sortes de parfums, un gel douche, une lotion corporelle et une serviette. Pourquoi

Plus en détail

L hygromètre pour air ambiant indique de façon très compréhensible les valeurs optimales relatives

L hygromètre pour air ambiant indique de façon très compréhensible les valeurs optimales relatives Vivre sainement avec un hygromètre pour air ambiant. L hygromètre pour air ambiant indique de façon très compréhensible les valeurs optimales relatives au climat et ce en fonction de la saison et de la

Plus en détail

Déshumidification de l air

Déshumidification de l air Déshumidification de l air Gérard Chassériaux Institut National d Horticulture - Angers INH De la science du végétal à la culture du paysage Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier

Plus en détail

TW-PS04. Sauna à Chaleur Sèche Intelligent et Portable À Rayon Infrarouge Lointain (FIR)

TW-PS04. Sauna à Chaleur Sèche Intelligent et Portable À Rayon Infrarouge Lointain (FIR) TW-PS04 Sauna à Chaleur Sèche Intelligent et Portable À Rayon Infrarouge Lointain (FIR) Manuel d Utilisateur & Garantie du Produit Veuillez Lire Attentivement: Précautions d Utilisation. Fonctionnement

Plus en détail

Fiche-conseil A2 Aérer et éviter l humidité

Fiche-conseil A2 Aérer et éviter l humidité Service d information sur les économies d énergie Fiche-conseil A2 Aérer et éviter l humidité 1 Origine et cheminement de l humidité Définir le confort 2 1) Origine de l humidité dans l habitat: Production

Plus en détail

INFO UTILES POUR LES PARENTS

INFO UTILES POUR LES PARENTS INFO UTILES POUR LES PARENTS 1 Voici quelques renseignements qui sont nécessaires pour le déroulement du traitement et même après. Cela concerne l ensemble des maladies, localisées à la tête, au ventre

Plus en détail

Traitement de l air en piscines couvertes

Traitement de l air en piscines couvertes Traitement de l air en piscines couvertes Notions générales Le confort thermique: L objectif du traitement de l air est d assurer le confort thermique des personnes, tout en minimisant la dépense énergétique.

Plus en détail

500 ml. BASF Agro S.A.S. 21, chemin de la Sauvegarde 69134 ECULLY cedex Tél. 04 72 32 45 45

500 ml. BASF Agro S.A.S. 21, chemin de la Sauvegarde 69134 ECULLY cedex Tél. 04 72 32 45 45 MYTHIC 10 SC Préparation biocide (TP18) pour lutter contre les fourmis et les punaises des lits Suspension concentrée (SC) contenant : 106 g/l de chlorfenapyr (N CAS : 122453-73-0) MYTHIC 10 SC - (chlorfénapyr

Plus en détail

FS 124320 FS 127920 FSE 24301 FS124330. Refrigerator Kühlschrank/Gefrierschrank Congélateur/Réfrigérateur Koelkast Køleskab

FS 124320 FS 127920 FSE 24301 FS124330. Refrigerator Kühlschrank/Gefrierschrank Congélateur/Réfrigérateur Koelkast Køleskab FS 124320 FS 127920 FSE 24301 FS124330 Refrigerator Kühlschrank/Gefrierschrank Congélateur/Réfrigérateur Koelkast Køleskab Veuillez d abord lire la notice d utilisation! Chère cliente, cher client, Nous

Plus en détail

Suboxone : Puisque vous êtes prêt à commencer un traitement

Suboxone : Puisque vous êtes prêt à commencer un traitement Suboxone : Puisque vous êtes prêt à commencer un traitement Tiré de : «Suboxone, puisque vous êtes prêt à commencer un traitement.», par Reckitt Benckiser, 2008. Le traitement par Suboxone Pour traiter

Plus en détail

Qu est-ce que la température?

Qu est-ce que la température? Qu est-ce que la température? Hélène Perrin, Laboratoire de physique des lasers, Paris 13 et CNRS Résumé : Nous avons tous l expérience du chaud et du froid. Mais qu est-ce qui fait la différence entre

Plus en détail

La moisissure. Causes Prévention Combattre

La moisissure. Causes Prévention Combattre La moisissure Causes Prévention Combattre Moisissure La moisissure, qu est-ce que c est? Elément écologique indissociable de notre environnement naturel. Terme générique désignant une multitude d espèces

Plus en détail

MATÉRIEL ORTHOPÉDIQUE Attelle thoraco-brachiale

MATÉRIEL ORTHOPÉDIQUE Attelle thoraco-brachiale MATÉRIEL ORTHOPÉDIQUE Attelle thoraco-brachiale Définition : Une attelle thoraco-brachiale est un accessoire orthopédique qui sert à limiter les mouvements de l épaule afin de diminuer la douleur et faciliter

Plus en détail

Le bain turc : guide complet avant l achat

Le bain turc : guide complet avant l achat Le bain turc : guide complet avant l achat 1 Qu est ce que le bain turc p. 3 2 Quels sont les bienfaits du bain turc p. 4 3 Comment prendre un bain turc p. 5 4 Comment choisir un bain turc p. 7 5 Où installer

Plus en détail

Trop chaud! Les maladies liées à la chaleur

Trop chaud! Les maladies liées à la chaleur Trop chaud! Les maladies liées à la chaleur Les sports et les loisirs apportent de nombreux avantages aux enfants et peuvent être une manière amusante et agréable de faire de l activité physique. Cependant,

Plus en détail

Séchage des salles et vide sanitaire

Séchage des salles et vide sanitaire Séchage des salles et vide sanitaire L intérêt du vide sanitaire et sa durée sont aujourd hui controversés. Son rôle est de détruire les micro-organismes persistant après la désinfection en les plaçant

Plus en détail

CENTRE DE LA TOUR DE GASSIES. Sudation du moignon. Dr Rémi Klotz Centre de la Tour de Gassies

CENTRE DE LA TOUR DE GASSIES. Sudation du moignon. Dr Rémi Klotz Centre de la Tour de Gassies CENTRE DE LA TOUR DE GASSIES Sudation du moignon Dr Rémi Klotz Centre de la Tour de Gassies Transpirer, c est quoi? Produire : glandes sudoripares (eccrines) : 2 millions chez l homme, 500ml par jour Evacuer

Plus en détail

Energie et bâtiments (10) L étanchéité à l air

Energie et bâtiments (10) L étanchéité à l air Energie et bâtiments (10) L étanchéité à l air Depuis de nombreux mois, nous avons parcouru ensemble pas à pas les différents aspects qui permettent d isoler au mieux un bâtiment. Nous avons ainsi analysé

Plus en détail

FRANCAIS MANUEL D UTILISATION THERMOMETRE MEDICAL SANS CONTACT A INFRAROUGE MODELE LX-26

FRANCAIS MANUEL D UTILISATION THERMOMETRE MEDICAL SANS CONTACT A INFRAROUGE MODELE LX-26 MANUEL D UTILISATION FRANCAIS THERMOMETRE MEDICAL SANS CONTACT A INFRAROUGE MODELE LX-26 www.thermo-flash.com APPRENTISSAGE RAPIDE DU THERMOFLASH LX-26 Le ThermoFlash LX-26 est pré-paramétré en sortie

Plus en détail

PARTIE II : RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : L Homme confronté aux microbes de son environnement

PARTIE II : RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : L Homme confronté aux microbes de son environnement PARTIE II : RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME Chapitre 1 : L Homme confronté aux microbes de son environnement I- Les microbes dans notre environnement Qu est-ce qu un microbe? Où se trouvent-ils?

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Le diagramme de l air humide - Définitions Date :

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Le diagramme de l air humide - Définitions Date : TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installations Compétence C2.2 : Analyser, vérifier une faisabilité Thème : S4 : Approche scientifique et technique des

Plus en détail

Transfert de vapeur d eau

Transfert de vapeur d eau S8-Transfert Hygrothermique 1. Problématique Humidité dans les logements L air contenu dans les logements contient toujours de la vapeur d eau. A l intérieur ceci est dû en partie par l activité humaine

Plus en détail

La nature dans la peau

La nature dans la peau La nature dans la peau Les huiles essentielles L huile essentielle est un véritable concentré de plantes dont les propriétés sont centuplées par l effet de concentration. Il existe plus de 400 essences

Plus en détail

CONTRAINTES THERMIQUES

CONTRAINTES THERMIQUES CONTRAINTES THERMIQUES PLAN DE PRÉVENTION DES CONTRAINTES THERMIQUES OBJECTIF: Réduire les accidents ou les maladies du travail reliés aux contraintes thermiques dans notre établissement. Les conditions

Plus en détail

IFSI de Versailles : 1 ère année Promotion 2001-2004. La thermorégulation

IFSI de Versailles : 1 ère année Promotion 2001-2004. La thermorégulation La thermorégulation L homme est un homéotherme : capable de maintenir sa T centrale constante malgré les variations de T ambiante : 37 C Seuls les viscères profonds (foie, cerveau, sont a T constante.

Plus en détail

Coussin de massage Shiatsu

Coussin de massage Shiatsu Coussin de massage Shiatsu Appareil et éléments de commande Têtes de massage doubles tridimensionnelles _ Revêtement amovible _ Commutateur 0 Appareil éteint I Massage allumé II Massage et chauffage allumés

Plus en détail

TECHNIQUE MESURES IMPORTANTES CONCERNANT L UTILISATION ET L AMÉNAGEMENT D UN SOUS-SOL NEUF

TECHNIQUE MESURES IMPORTANTES CONCERNANT L UTILISATION ET L AMÉNAGEMENT D UN SOUS-SOL NEUF GUIDE TECHNIQUE CONSOMMATEURS MESURES IMPORTANTES CONCERNANT L UTILISATION ET L AMÉNAGEMENT D UN SOUS-SOL NEUF Document préparé par le Service technique et inspection de chantiers de l Association provinciale

Plus en détail

La paralysie cérébrale 8 - L hygiène. livret informatif destiné aux familles du. programme Enfants et adolescents

La paralysie cérébrale 8 - L hygiène. livret informatif destiné aux familles du. programme Enfants et adolescents La paralysie cérébrale 8 - L hygiène livret informatif destiné aux familles du programme Enfants et adolescents Centre de réadaptation Estrie, 2008 Et splash à l eau! L heure du bain... Pour votre enfant,

Plus en détail

REMARQUES PRELIMINAIRES :

REMARQUES PRELIMINAIRES : PROGRAMMATEUR EURO 4 TYBOX NOTICE D UTILISATION 1 Le programmateur émetteur Euro 4 Tybox est un thermostat programmable qui transmet son information aux récepteurs par ondes radio (sans fil). Les radiateurs

Plus en détail

EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS

EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS L HUMIDITÉ DANS LE BÂTI B EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS Pour comprendre comment agit l humiditl humidité,, il faut d abord d connaître Comment s effectuent la pénétration et la propagation

Plus en détail

Bouche sèche. Parfois, l eau ne suffit pas. Guide pour les patients qui suivent un traitement contre le cancer. Spécialiste de la bouche sèche

Bouche sèche. Parfois, l eau ne suffit pas. Guide pour les patients qui suivent un traitement contre le cancer. Spécialiste de la bouche sèche Bouche sèche Guide pour les patients qui suivent un traitement contre le cancer Parfois, l eau ne suffit pas Spécialiste de la bouche sèche La bouche sèche : un effet indésirable fréquent lors du traitement

Plus en détail

COMMENT METTRE AU REPOS VOTRE COLONNE VERTÉBRALE AVEC L ORTHÈSE LOMBAIRE OCTOPUSSY GUIDE PRATIQUE

COMMENT METTRE AU REPOS VOTRE COLONNE VERTÉBRALE AVEC L ORTHÈSE LOMBAIRE OCTOPUSSY GUIDE PRATIQUE COMMENT METTRE AU REPOS VOTRE COLONNE VERTÉBRALE AVEC L ORTHÈSE LOMBAIRE OCTOPUSSY GUIDE PRATIQUE METTRE AU R E P O S DE QUELLE FACON? L élongation vertébrale est la première fonction de l orthèse lombaire

Plus en détail

Bienvenue au coeur de l espace détente

Bienvenue au coeur de l espace détente Bienvenue au coeur de l espace détente CENTRE AQUATIQUE c ommu n aut é d e communes Un équipement de : ESPACE BIEN ÊTRE Sauna traditionnel 85 C Douche déferlante et hydromassante Hammam Hammam Douches

Plus en détail

INSTRUCTIONS D UTILISATION

INSTRUCTIONS D UTILISATION FR RADIATEUR ÉLECTRIQUE À BAIN D HUILE Pepper 7 9-11 INSTRUCTIONS D UTILISATION Lire attentivement ces instructions avant de faire fonctionner le radiateur à bain d huile ou avant toute opération d entretien.

Plus en détail

Recommandations pour rafraîchir un espace à l intérieur des établissements d accueil des personnes âgées

Recommandations pour rafraîchir un espace à l intérieur des établissements d accueil des personnes âgées Recommandations pour rafraîchir un espace à l intérieur des établissements d accueil des personnes âgées Les différents rapports d enquête sur la canicule 2003 ont souligné que le rafraîchissement des

Plus en détail

Un art de vivre d origine Finlandaise

Un art de vivre d origine Finlandaise Guide conseil Un art de vivre d origine Finlandaise On ne peut qu admirer l extrême beauté des paysages de Finlande avec sa lumière transparente, ses lacs d eau pure, ses forêts immenses... On y découvre

Plus en détail

SPAS, SAUNAS ET HAMMAMS. Le Sauna

SPAS, SAUNAS ET HAMMAMS. Le Sauna Fabricant exclusif de modules béton armé Installation de piscines en béton de l'usine à chez vous Le clos du «château F-01320 CHALAMONT : 04.74.46.94.37 : 06.72.37.63.58 : 04.74.61.77.48 www.aquatechni.com

Plus en détail

Transfert d humidité, migration de la vapeur d eau

Transfert d humidité, migration de la vapeur d eau Transfert d humidité, migration de la vapeur d eau 1)L air avec le diagramme de Mollier. 2)Le point de rosée. 3)La valeur Sd. 4)Etude d une paroi verticale avec le diagramme de Glaser Juillet 2013 Le diagramme

Plus en détail

L eczéma atopique (ou dermatite atopique) du nourrisson

L eczéma atopique (ou dermatite atopique) du nourrisson L eczéma atopique (ou dermatite atopique) du nourrisson En partenariat avec la fondation pour la dermatite atopique L eczéma atopique, appelé aussi dermatite atopique, est une maladie fréquente puisqu

Plus en détail

Offre de massages. Ce massage se concentre sur les points douloureux, les tensions, les courbatures

Offre de massages. Ce massage se concentre sur les points douloureux, les tensions, les courbatures Offre de massages * Massage classique: Ce massage se concentre sur les points douloureux, les tensions, les courbatures 25 min. = 80 CHF 40 min. = 125 CHF 50 min. = 145 CHF Pour un massage plus énergique,

Plus en détail

La glaise... eee. Adieu le stress place au wellness!

La glaise... eee. Adieu le stress place au wellness! La glaise... eee Adieu le stress place au wellness! Mon atout détente Utiliser régulièrement une cabine thermique à la glaise, c est offrir à son corps et son esprit un moment de bien-être tant mérité.

Plus en détail

Politique de prévention des maladies

Politique de prévention des maladies Politique de prévention des maladies Garderie Tout-en-Jeux Les garderies constituent un milieu où la transmission des micro-organismes est particulièrement facile. Il est donc indispensable d appliquer

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. confort = équilibre entre l'homme et l'ambiance

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. confort = équilibre entre l'homme et l'ambiance TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installations Compétence C1.2 : Classer, interpréter, analyser Thème : S5 : Technologie des installations frigorifiques

Plus en détail

Ateliers-conférences sur le séchage du bois (17 e édition) Par Aziz Laghdir, Ph.D. Julie Lessard, ing. f. Mai 2011

Ateliers-conférences sur le séchage du bois (17 e édition) Par Aziz Laghdir, Ph.D. Julie Lessard, ing. f. Mai 2011 Ateliers-conférences sur le séchage du bois (17 e édition) CLIMATOLOGIE ET LE SÉCHAGE Par Aziz Laghdir, Ph.D. Julie Lessard, ing. f. Mai 2011 PLAN DE LA PRÉSENTATION 1) Introduction 2) Propriétés de l

Plus en détail

Mode d emploi du kit de mesure

Mode d emploi du kit de mesure Conseil en maîtrise de l énergie et énergies renouvelables Mode d emploi du kit de mesure Présentation Dans le cadre du défi «Familles à Energie positive», ce kit est remis au capitaine de chaque équipe.

Plus en détail

Controle de la temperature du nouveau-né. Dr. Chiara Mezzalira Dr. Benedetta Allais

Controle de la temperature du nouveau-né. Dr. Chiara Mezzalira Dr. Benedetta Allais Controle de la temperature du nouveau-né Dr. Chiara Mezzalira Dr. Benedetta Allais Controle de la temperature du nouveau-né 1) Perte de la chaleur et temperature corporelle normale 2) Protection thermique

Plus en détail

Cabines sauna Cabines à chaleur infrarouge CABINE INFRAROUGE. Le luxe de la détente

Cabines sauna Cabines à chaleur infrarouge CABINE INFRAROUGE. Le luxe de la détente Cabines sauna Cabines à chaleur infrarouge CABINE INFRAROUGE Le luxe de la détente Infrarouge: La qualité des connaisseurs Durée de vie, design, esthétique INFRAROUGE Depuis plus de 20 ans, Les cabines

Plus en détail

Bonjour, je m appelle Jen Dalke et je travaille comme thérapeute agréée en lymphœdème au Centre de santé du sein de l Office régional de la santé de

Bonjour, je m appelle Jen Dalke et je travaille comme thérapeute agréée en lymphœdème au Centre de santé du sein de l Office régional de la santé de Bonjour, je m appelle Jen Dalke et je travaille comme thérapeute agréée en lymphœdème au Centre de santé du sein de l Office régional de la santé de Winnipeg. Je suis l une des deux thérapeutes qui s occupent

Plus en détail

Attention vague. de très grand froid

Attention vague. de très grand froid Attention vague VAGUE DE TRÈS GRAND FROID COMPRENDRE & AGIR de très grand froid Les conseils du Ministère de la Santé et de l Inpes Comprendre ce qui se passe dans mon corps en cas de vague de très grand

Plus en détail

Dossier spécial Hyperthermie Enfant en voiture & chaleur : danger!

Dossier spécial Hyperthermie Enfant en voiture & chaleur : danger! Dossier spécial Hyperthermie Enfant en voiture & chaleur : danger! Régulièrement, de jeunes enfants laissés sans surveillance dans un véhicule sont victimes d un coup de chaleur. Les nourrissons et les

Plus en détail

Saunas Collection Fonteyn.

Saunas Collection Fonteyn. Collection Fonteyn 2013 Saunas Collection Fonteyn. Découvrez les nombreux bénéfices pour la santé des bains de sauna Les saunas Passion sont conçus et fabriqués manuellement pour une utilisation à la maison,

Plus en détail

Drépanocytose et douleur

Drépanocytose et douleur Drépanocytose et douleur La douleur Une des manifestations de la drépanocytose est la survenue de crises douloureuses. La crise douloureuse aussi appelée crise vaso-occlusive (CVO) est due au blocage des

Plus en détail

GESTION DES TEMPS DE PAUSE ET DE RECUPERATION

GESTION DES TEMPS DE PAUSE ET DE RECUPERATION GESTION DES TEMPS DE PAUSE ET DE RECUPERATION Inf. M.P GILLES - Exp. S. GUINARD - JNISP 2008 FICHE DE GESTION DES TEMPS DE PAUSE ET DE RECUPERATION Le personnel SSSM s appuie sur différents paramètres:

Plus en détail

1. Critères d exclusion généraux. 2. Réintégration de l enfant dans le groupe

1. Critères d exclusion généraux. 2. Réintégration de l enfant dans le groupe Ce guide a été conçu afin de mieux cerner les interventions à réaliser lorsqu un enfant est malade. Il nous permet d avoir un cadre à suivre précis qui soit le même pour tous les enfants, tout en favorisant

Plus en détail

Un tout nouveau concept Une formule sur mesure pour créer son ESPACE BIEN-ÊTRE

Un tout nouveau concept Une formule sur mesure pour créer son ESPACE BIEN-ÊTRE Un tout nouveau concept Une formule sur mesure pour créer son ESPACE BIEN-ÊTRE Ce concept intègre une formule totalement pensée et personnalisée : la création d un espace dédié au BIEN-ÊTRE sans nécessairement

Plus en détail

Pourquoi ventiler? Le guide d utilisation de Duco pour un climat intérieur sain

Pourquoi ventiler? Le guide d utilisation de Duco pour un climat intérieur sain Pourquoi ventiler? Le guide d utilisation de Duco pour un climat intérieur sain Pourquoi ventiler? De nos jours, lorsqu on construit ou rénove une maison, on veut tout rendre le plus hermétique possible.

Plus en détail

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière II.1. La dilatation thermique Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière Lorsqu on chauffe une substance, on provoque l augmentation de l énergie cinétique des atomes et des molécules, ce qui accroît

Plus en détail

Quand il fait CHAUD POUR. Prudence!

Quand il fait CHAUD POUR. Prudence! Quand il fait CHAUD POUR MOURIR Prudence! Comment la chaleur affecte-t-elle la santé? L été, le soleil et le beau temps sont sources de nombreux plaisirs Par contre, lorsque la chaleur est trop intense,

Plus en détail

PARTIR DU BON PIED Étapes à suivre pour des pieds en bonne santé

PARTIR DU BON PIED Étapes à suivre pour des pieds en bonne santé Générique Français PARTIR DU BON PIED Étapes à suivre pour des pieds en bonne santé Pourquoi est-il si important de prendre soin de ses pieds lorsque l on est diabétique? Il est important que les personnes

Plus en détail

Chauffage radiant électrique Heatstrip

Chauffage radiant électrique Heatstrip Chauffage radiant électrique Heatstrip Le Heatstrip Le Heatstrip est un chauffage radiant à forte intensité qui est la solution efficace et rentable pour un chauffage en extérieur tout comme en intérieur.

Plus en détail

FABRICATION D'UN SUCRE CUIT

FABRICATION D'UN SUCRE CUIT FABRICATION D'UN SUCRE CUIT Un sucre-cuit a pour caractéristiques principales d être dur et cassant comme du verre. Il se dissout lentement dans la bouche et dégage les différentes saveurs apportées par

Plus en détail

Ambiances thermiques. La surveillance médicale

Ambiances thermiques. La surveillance médicale Ambiances thermiques La surveillance médicale 1. Quels sont les effets du travail au froid ou à la chaleur?...2 2. Quelle est la perte hydrique maximale sur une journée?...2 3. Qu'est-ce l'acclimatement

Plus en détail

Évaluation du poids normal Fascicule n o 333

Évaluation du poids normal Fascicule n o 333 Évaluation du poids normal Fascicule n o 333 Chaque individu a un poids normal. Ce poids s identifie par un chiffre précis. Il ne se situe pas à l intérieur d une marge plus ou moins élastique. Pour une

Plus en détail

Vous avez de la douleur? glace ou chaleur?

Vous avez de la douleur? glace ou chaleur? Vous avez de la douleur? glace ou chaleur? Équipe de réalisation : Marie-Renée Chartrand, Louise Courtois, Jacynthe Paré et Danielle Richer, physiothérapeutes. Avec la collaboration de Jean-Pierre Dumas,

Plus en détail

Les étiquettes de danger et leur signification (transport)

Les étiquettes de danger et leur signification (transport) Les étiquettes de danger et leur signification (transport) 1 Explosif 2.2 Gaz non inflammable et non toxique 3 + 2.1 Liquide ou gaz inflammable 4.1 Solide inflammable 4.2 Spontanément inflammable 4.3 Dégage

Plus en détail

Notice d utilisation. Sauna facial. Référence : DOS104 Date : 17/12/2013 Version : 1.3 Langue : Français

Notice d utilisation. Sauna facial. Référence : DOS104 Date : 17/12/2013 Version : 1.3 Langue : Français Sauna facial Référence : DOS104 Date : 17/12/2013 Version : 1.3 Langue : Français 1 Merci d avoir acheté un produit de la marque Clipsonic Technology. Nous accordons une grande attention à la conception,

Plus en détail

Mise en oeuvre. Mise en oeuvre. Le carton, l humidité et la planéité. Les changements de dimensions des fibres

Mise en oeuvre. Mise en oeuvre. Le carton, l humidité et la planéité. Les changements de dimensions des fibres Mise en oeuvre Si vous travaillez avec du carton multijet et que vous l utilisez correctement, vous verrez qu il s agit d un matériau très accommodant. Sa construction multijet est à la base des nombreuses

Plus en détail

EXERGEN. Français. TemporalScanner TM. Une température exacte grâce à un balayage léger du front. Manuel opérateur du TAT-5000

EXERGEN. Français. TemporalScanner TM. Une température exacte grâce à un balayage léger du front. Manuel opérateur du TAT-5000 EXERGEN TemporalScanner TM Une température exacte grâce à un balayage léger du front Français Manuel opérateur du TAT-5000 1 Importantes instructions de sécurité LIRE TOUTES LES INSTRUCTIONS AVANT L UTILISATION

Plus en détail

La douleur au mamelon causée par le Candida albicans

La douleur au mamelon causée par le Candida albicans Le violet de gentiane (une solution de 1% dans l eau) est encore un excellent traitement pour le, bien que nous suggérons aux mères de ne pas l employer seul pour traiter le (muguet, levures) car il a

Plus en détail

Jean-Jacques Menuet, médecin du sport, nutritionniste du sport, Amiens L HYDRATATION, LA DESHYDRATATION

Jean-Jacques Menuet, médecin du sport, nutritionniste du sport, Amiens L HYDRATATION, LA DESHYDRATATION Jean-Jacques Menuet, médecin du sport, nutritionniste du sport, Amiens L HYDRATATION, LA DESHYDRATATION Août 2007 article BOXE Pendant un effort physique les muscles se contractent, un dégagement de chaleur

Plus en détail

Caisson chauffant Teskad Anti-punaises Anti-puces Anti-mites. Manuel d'utilisation

Caisson chauffant Teskad Anti-punaises Anti-puces Anti-mites. Manuel d'utilisation Caisson chauffant Teskad Anti-punaises Anti-puces Anti-mites Manuel d'utilisation ATTENTION : bien lire les instructions avant d'utiliser le produit. IMPORTANT Pour votre sécurité lisez bien les instructions

Plus en détail

Bepac eau chaude sanitaire à capteur sol. Bepac. Ecs 300LT CAPTEUR SoL

Bepac eau chaude sanitaire à capteur sol. Bepac. Ecs 300LT CAPTEUR SoL Ecs 300LT CAPTEUR SoL 1 Pose du Capteur Manuel d installation et utilisation Le capteur se pose à 80 cm de profondeur, il doit être installé dans le sol et sera recouvert de terre.(tolérance du terrassement

Plus en détail

LES UNIVERS DU CENTRE AQUATIQUE DE LOUVROIL

LES UNIVERS DU CENTRE AQUATIQUE DE LOUVROIL LES UNIVERS DU CENTRE AQUATIQUE DE LOUVROIL 6 1. ESPACE AQUATIQUE A. Les bassins UN BASSIN SPORTIF D une longueur de 25m, il accueille nageurs, cours de natation et scolaires des classes primaires jusqu

Plus en détail