INTERÊT PRATIQUE DES MARQUEURS D INSUFFISANCE OVARIENNE. Dr ML TAILLAND

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INTERÊT PRATIQUE DES MARQUEURS D INSUFFISANCE OVARIENNE. Dr ML TAILLAND"

Transcription

1 INTERÊT PRATIQUE DES MARQUEURS D INSUFFISANCE OVARIENNE Dr ML TAILLAND

2 Les marqueurs d insuffisance ovarienne Un couple /7 consulte pour désir d enfant, Première grossesse plus tardive bilan pour décider de la conduite thérapeutique Marqueurs évaluent réserve ovarienne facilité ou la difficulté d une stimulation ovarienne, qualité ovocytaire, embryonnaire pronostic en AMP

3 Les marqueurs d insuffisance ovarienne Age FSH Estradiol Inhibine B test dynamiques de réserve ovarienne AMH Compte folliculaire antral et volume ovarien

4 L Age Fertilité max à 25 ans puis progressive due en particulier à une des anomalies génétiques embryonnaires

5 L Age En FIV de la production ovocytaire à partir de 35 ans des doses de gonadotrophines Reflet de la qualité ovocytaire Facteur prédictif de grossesses menées à terme ++

6 FSH à J3 Bilan de 1 ère intention de la réserve ovarienne doit être associé à un dosage de E2 (effet biofeedback) Variable dans le cycle (dosage entre J2 et J5++) variabilité inter cycles : la valeur la plus est la plus représentative quand le dosage est répété Scott et al 1989

7 FSH à J3 FSH avec l age Seuil limite variable / technique de dosage utilisée Roberts et al 2005 : 5 % d exclusion de cycles en FIV basés sur FSH inadéquates FSH < 10 UI = meilleur pronostic

8 FSH à J3 FSH > à 10 UI / ml ou 12 UI / ml est prédictif d une mauvaise réponse à la stimulation, non prédictif d un taux en grossesses spontanées FSH > 15 UI/ml chez une femme < 35ans et de meilleur pronostic que chez une femme + âgée (peu d ovocytes mais de bonne qualité) Mauvaises répondeuses à FSH normale?

9 Estradiol marqueur de maturation folliculaire meilleur pronostic entre 20 et 40 pg /ml se veut prédictif de la réserve ovarienne et des résultats en FIV Evers Fertil Steril 1998 zone dont les valeurs varient de 1 à 4 selon les techniques de laboratoire

10 Inhibine B à J3 Groupe des TGF ß, produite par cellules de la granulosa des petits follicules préantraux et antraux < à 8mm à J3 inhibine B > à 45 pg / ml peut traduire une de la réponse à la stimulation ovarienne Hazout 2000; Creus M 2000 ; Seifer Controversée actuellement ++

11 Tests dynamiques de réserve ovarienne variations intercycles Kwee J Hum Reprod 2004 controversés Bukman A Hum Reprod 2001 Perte de leurs intérêts depuis l utilisation du compte des follicules antraux (CFA) en échographie endovaginale CSEMICZKY G 2002

12 AMH Famille des TGFß Synthétisée par granulosa des follicules préantraux et antraux Inhibe recrutement folliculaire initial module réponse folliculaire à la FSH Sa sécrétion débute quelques jours avant la naissance, max à la puberté et avec l age jusqu à la ménopause

13 AMH

14 AMH Marqueur de l aspect quantitatif de la réserve ovarienne et de la réponse ovarienne à la stimulation Themmen 2002 Forte corrélation entre AMH et niveau de réponse aux gonadotrophines La Marca 20O2 Mieux corrélée avec le nombre de follicules antraux détectés à l échographie et à l age que FSH Vet 2002 Fanchin 2003

15 AMH

16 AMH SOMPK= principale situation d excès folliculaire AMH Pigny 2003; Laven 2004; Pietonen 2005; Dewailly 2005 AMH corrélée avec le nombre de petits follicules antraux Pigny JCE et M 2005 AMH > 7ng/ml du risque de HSO A La Marca HR 2007

17 AMH Marqueur de l aspect quantitatif de la réserve ovarienne et de la réponse ovarienne Aspect qualitatif non confirmé par toutes les études

18 AMH Le taux prédictif de grossesse reste à évaluer et l interprétation n est pas la même pour toutes les patientes ( age++) Peu d études, hétérogènes, peu de patientes, pas de consensus sur le jour de la mesure, différents kits de dosage

19 CFA Mesure des follicules antraux entre 2 et 9 mm par échographie endovaginale à J3 Permet la détermination de la réponse quantitative de la stimulation ovarienne ++

20 CFA Reproductible, pas de variabilité intercyclique, opérateur dépendant Compte favorable au moins > 8 follicules sur les 2 ovaires (Soldevila PN Gyn Endo apr 2007) Bonne corrélation entre le nombre d ovocytes recueillis et le CFA Bonne corrélation entre CFA et AMH

21 CFA J Hendriks et al 2005 métaanalyse de 32 études -prédictif d une faible réponse en FIV -non prédictif d une grossesse Haadsma ML HRreprod 2007 Nombre de follicules de 2 à 6 mm avec age et la est corrélée avec les autres marqueurs

22 CFA Wallace 2004 Corrélation entre le volume ovarien et le nombre d ovocyte Fratarelli 2004 Volume ovarien < 2cm3 21 % annulation en FIV Klinkert HR 2004 patientes de 38 à 43 ans, > à 5 follicules antraux est associé à un taux de grossesse FIV de 18 % / 5 %

23 Les marqueurs d insuffisance ovarienne Différents critères de valeur inégale association des facteurs permet une évaluation du pronostic L AMH et le CFA semblent être des critères pertinents pour apprécier le facteur quantitatif de la réserve ovarienne adapter une stimulation Un mauvais pronostic doit faire l objet d une information éclairée en AMP.

Dr S. FRANTZ-BLANCPAIN Service du Pr HOCKE HOPITAL SAINT- ANDRE DESC DE MEDECINE DE LA REPRODUCTION 2010

Dr S. FRANTZ-BLANCPAIN Service du Pr HOCKE HOPITAL SAINT- ANDRE DESC DE MEDECINE DE LA REPRODUCTION 2010 Dr S. FRANTZ-BLANCPAIN Service du Pr HOCKE HOPITAL SAINT- ANDRE DESC DE MEDECINE DE LA REPRODUCTION 2010 INTRODUCTION Les tests de réserve ovarienne ont pour but d évaluer et de prédire la réponse sous

Plus en détail

Résultats de la FIV/ICSI après 40 ans Existe- t- il des facteurs prédic=fs?

Résultats de la FIV/ICSI après 40 ans Existe- t- il des facteurs prédic=fs? Résultats de la FIV/ICSI après 40 ans Existe- t- il des facteurs prédic=fs? Strasbourg, 20 Septembre 2013 Introduc=on 2 phénomènes de société: augmenta=on de l âge moyen à la maternité et augmenta=on de

Plus en détail

PREMUTATION CHEZ LA FEMME ET INSUFFISANCE OVARIENNE PRECOCE

PREMUTATION CHEZ LA FEMME ET INSUFFISANCE OVARIENNE PRECOCE PREMUTATION CHEZ LA FEMME ET INSUFFISANCE OVARIENNE PRECOCE Anne Bachelot Endocrinologie et Médecine de la Reproduction Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière Stock folliculaire 1 000 000 Colonisation des

Plus en détail

Infertilité et procréation assisté

Infertilité et procréation assisté Infertilité et procréation assisté 02.12.2008 2 décembre 2008 Définitions La fertilité est une potentialité La fécondité est un fait (avoir un enfant) L infécondité (ou infertilité) est la difficulté pr

Plus en détail

PRÉSERVATION DE LA FERTILITÉ Qu' en est t'il en réalité? 15 ème Journée gynéco-obstétricale Sophie Lemerle Unité d AMP, CHU d Angers

PRÉSERVATION DE LA FERTILITÉ Qu' en est t'il en réalité? 15 ème Journée gynéco-obstétricale Sophie Lemerle Unité d AMP, CHU d Angers PRÉSERVATION DE LA FERTILITÉ Qu' en est t'il en réalité? 15 ème Journée gynéco-obstétricale Sophie Lemerle Unité d AMP, CHU d Angers PRINCIPALES TECHNIQUES DE PRÉSERVATION DE LA FERTILITÉ Cryoconservation

Plus en détail

LA FIV AVEC ABSENCE DE TRANSFERT D EMBRYONS La qualité folliculaire et ovocytaire

LA FIV AVEC ABSENCE DE TRANSFERT D EMBRYONS La qualité folliculaire et ovocytaire LA FIV AVEC ABSENCE DE TRANSFERT D EMBRYONS La qualité folliculaire et ovocytaire Pr. Jean-Marie ANTOINE Dr Olivia FIORI Dr Jacqueline MANDELBAUM Service de Gynécologie-Obstétrique et Médecine de la Reproduction

Plus en détail

Préservation de la Fertilité Féminine avant Traitement pour un Cancer du Sein. Pour qui et Comment? Prof. Michaël Grynberg

Préservation de la Fertilité Féminine avant Traitement pour un Cancer du Sein. Pour qui et Comment? Prof. Michaël Grynberg Préservation de la Fertilité Féminine avant Traitement pour un Cancer du Sein. Pour qui et Comment? Prof. Michaël Grynberg Médecine de la Reproduction Hôpital Jean Verdier, Bondy Université Paris XIII

Plus en détail

TRAITEMENTS D INDUCTION DE L OVULATION ET DE STIMULATION POUR FIV. EPP Médecine vasculaire 04/07/11 Dr L.VILLARET Aide Médicale à la procréation- HCE

TRAITEMENTS D INDUCTION DE L OVULATION ET DE STIMULATION POUR FIV. EPP Médecine vasculaire 04/07/11 Dr L.VILLARET Aide Médicale à la procréation- HCE TRAITEMENTS D INDUCTION DE L OVULATION ET DE STIMULATION POUR FIV EPP Médecine vasculaire 04/07/11 Dr L.VILLARET Aide Médicale à la procréation- HCE Définition de l infertilité L infertilité: absence de

Plus en détail

Intérêt du dosage de l'amh en endocrinologie de la reproduction : de l'enfant à l'adulte

Intérêt du dosage de l'amh en endocrinologie de la reproduction : de l'enfant à l'adulte Intérêt du dosage de l'amh en endocrinologie de la reproduction : de l'enfant à l'adulte Isabelle Demeestere Laboratoire de Recherche en Reproduction Humaine, ULB 26 septembre 13 1 DEFINITION L AMH est

Plus en détail

Préservation de la fertilité. Pr. Catherine POIROT Service de Biologie de la Reproduction Université Paris VI Hôpital Tenon 75020 Paris

Préservation de la fertilité. Pr. Catherine POIROT Service de Biologie de la Reproduction Université Paris VI Hôpital Tenon 75020 Paris Préservation de la fertilité Pr. Catherine POIROT Service de Biologie de la Reproduction Université Paris VI Hôpital Tenon 75020 Paris Préservation de la fertilité n Nécessaire quand risque d infertilité

Plus en détail

Collège de Gynécologie CVL

Collège de Gynécologie CVL LE DON D OVOCYTES EN FRANCE ML Couet praticien hospitalier, service de médecine et biologie de la reproduction, CHU Tours IL PEUT ETRE INDIQUE EN CAS D absence ou d épuisement du capital folliculaire D

Plus en détail

Plateforme régionale de préservation de la fertilité

Plateforme régionale de préservation de la fertilité Plateforme régionale de préservation de la fertilité Christine Denoual-Ziad Annie Benhaim denoualziad-c@chu-caen.fr benhaim-a@chu-caen.fr En 2008, 7641 nouveaux cas annuels sont diagnostiqués chez l homme

Plus en détail

Fertilité après cancer du sein. Anne-Sophie HAMY, Marc ESPIE Journées de Sénologie Interactives Centre des maladies du sein 22/09/2011

Fertilité après cancer du sein. Anne-Sophie HAMY, Marc ESPIE Journées de Sénologie Interactives Centre des maladies du sein 22/09/2011 Fertilité après cancer du sein Anne-Sophie HAMY, Marc ESPIE Journées de Sénologie Interactives Centre des maladies du sein 22/09/2011 Introduction Cancer du sein=1er cancer de la femme Cancer du sein chez

Plus en détail

Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA)

Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA) Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA) Historique 25 juillet 1978 : Naissance du premier bébé éprouvette en Angleterre 24 février 1982 : Naissance du premier bébé éprouvette

Plus en détail

IIU en 2015 : quelle place dans la prise en charge des couples infertiles

IIU en 2015 : quelle place dans la prise en charge des couples infertiles IIU en 2015 : quelle place dans la prise en charge des couples infertiles 23/01/2015 Dr Clémence ROCHE Centre de Fertilité du Groupe Hospitalier Diaconesses Croix St Simon Premières IIU décrites en 1962

Plus en détail

Dosage sérique de l hormone antimüllérienne en gynécologie : indications et limites

Dosage sérique de l hormone antimüllérienne en gynécologie : indications et limites mise au point Dosage sérique de l hormone antimüllérienne en gynécologie : indications et limites L hormone antimüllérienne (AMH), une glycoprotéine sécrétée par les cellules de la granulosa des follicules

Plus en détail

AMH basses et fertilité

AMH basses et fertilité AMH basses et fertilité Paul COHEN-BACRIE Andre HAZOUT Jacques de MOUZON Stéphanie BELLOC Alain DALLEAC Martine COHEN-BACRIE Laboratoire d Eylau Unilabs Paris Neuilly Unité Inserm reproduction Hôpital

Plus en détail

Folliculogenèse. G. JOUVE 22/01/15 UE BDR M1- Université Rennes 1

Folliculogenèse. G. JOUVE 22/01/15 UE BDR M1- Université Rennes 1 Folliculogenèse G. JOUVE 22/01/15 UE BDR M1- Université Rennes 1 Tractus génital féminin : anatomie Tractus génital féminin : fonctions Ovaires : Ovogenèse/Folliculogenèse Trompes de Fallope : fécondation

Plus en détail

Echec de recueil ovocytaire. Quelle approche? Dr. S. BENBOUHEDJA, A. ZOGHMAR, H. KHENCHOUL, M. BENSAADA, Dr. T. MERIBOUT

Echec de recueil ovocytaire. Quelle approche? Dr. S. BENBOUHEDJA, A. ZOGHMAR, H. KHENCHOUL, M. BENSAADA, Dr. T. MERIBOUT Echec de recueil ovocytaire. Quelle approche? Dr. S. BENBOUHEDJA, A. ZOGHMAR, H. KHENCHOUL, M. BENSAADA, Dr. T. MERIBOUT Introduction Il s agit de l absence d ovocytes dans le liquide de ponction folliculaire

Plus en détail

Folliculogenèse et réserve ovarienne ; aspects pratiques et exemples de dysfonctions

Folliculogenèse et réserve ovarienne ; aspects pratiques et exemples de dysfonctions 24/04/2014 MORELLO Lea L3 Hormonologie - Reproduction Dr Perrin (jeanne.perrin@univ-amu.fr) Relecteur 11 12 pages Plan Folliculogenèse et réserve ovarienne ; aspects pratiques et exemples de A. Rappels

Plus en détail

ovarienne Indications, RésultatsR

ovarienne Indications, RésultatsR Cryopréservation ovarienne Indications, RésultatsR K. Morcel 1, D. Le Lannou 2 1 Médecine de la reproduction,pogmr,hôpital,hôpital Sud, Rennes 2 Biologie de la reproduction, POGMR, Hôpital Sud, Rennes

Plus en détail

Collège de Gynécologie CVL

Collège de Gynécologie CVL Facteurs prédictifs de la réponse ovarienne aux gonadotrophines Charlotte Sonigo Service de Médecine de la Procréation Hôpital Jean Verdier, Bondy 15 ème journée orléanaise Sur les couples infertiles Efficacité

Plus en détail

Indications reconnues : Anovulation (SOPK) Dysovulation (Phase lutéale courte, endomètre inadéquat )

Indications reconnues : Anovulation (SOPK) Dysovulation (Phase lutéale courte, endomètre inadéquat ) Dr Geoffroy ROBIN Ensemble des procédures médicales permettant: la conception in vitro, le transfert embryonnaire, l insémination artificielle, Réponse à la demande d un couple ainsi que toutes les techniques

Plus en détail

Cet article a été remis à EndoFrance par le Pr Canis pour une utilisation strictement réservée à l association EndoFrance

Cet article a été remis à EndoFrance par le Pr Canis pour une utilisation strictement réservée à l association EndoFrance ENDOMETRIOSE ET INFERTILITE Dr. Michel CANIS On admet classiquement que 20 à 50 % des patientes qui consultent pour une infertilité ont une endométriose et que 30 à 40 % des patientes qui ont une endométriose

Plus en détail

Véronique Isnard CHU Nice 17 Septembre 2010

Véronique Isnard CHU Nice 17 Septembre 2010 Véronique Isnard CHU Nice 17 Septembre 2010 Découverte par Alfred Jost dans les années 50. L'AMH a été purifiée seulement en 1984 ; son gène a été cloné en 1986 et celui de son récepteur en 1994. A pour

Plus en détail

CH1 LA PROCREATION PLAN I. PRODUCTION DES SPERMATOZOÏDES COMMUNICATION HORMONALE II. PRODUCTION DES OVULES

CH1 LA PROCREATION PLAN I. PRODUCTION DES SPERMATOZOÏDES COMMUNICATION HORMONALE II. PRODUCTION DES OVULES CH1 LA PROCREATION INTRODUCTION Les organes génitaux produisent des gamètes, ovules et spermatozoïdes qui se rencontrent lors de la fécondation, dans les trompes utérines. Chez la femme, le cycle menstruel

Plus en détail

Résultats de l Assistance Médicale à la Procréation chez les femmes infectées par VIH1: étude cas-contrôles

Résultats de l Assistance Médicale à la Procréation chez les femmes infectées par VIH1: étude cas-contrôles Résultats de l Assistance Médicale à la Procréation chez les femmes infectées par VIH1: étude cas-contrôles S. Epelboin 1 2 C. Stora 1 E. Devouche 3 C. Patrat 1 2 P. Longuet 1 D. Luton 1 2 S. Matheron

Plus en détail

L hyper stimulation ovarienne

L hyper stimulation ovarienne L hyper stimulation ovarienne Aspects Pratiques SRMGO 28 MARS 2009 Dr Bennis, Dr Berranoun, Dr Ouajou, Dr Jennan Introduction Le syndrome d hyper stimulations ovariennes (SHSO) en augmentation depuis l

Plus en détail

CC n 2 Mme A. ! 30 ans. ! Spanioménorrhée primaire ! P0G0. ! ATCD med:0. ! ATCD chir:0

CC n 2 Mme A. ! 30 ans. ! Spanioménorrhée primaire ! P0G0. ! ATCD med:0. ! ATCD chir:0 CC n 2 Mme A! 30 ans! Spanioménorrhée primaire! P0G0! ATCD med:0! ATCD chir:0! A eu Diane 35 comme contraception qu elle a arrêté pour dyslipidémie, mise sous cérazette arrêt depuis 3 ans pour désir de

Plus en détail

Actualités Prise en charge du couple infertile

Actualités Prise en charge du couple infertile Actualités Prise en charge du couple infertile Blandine COURBIERE Centre d Assistance Médicale à la Procréation Hôpital de la Conception, Marseille Journées d Actualités en Gynécologie Obstétrique 9 Avril

Plus en détail

Lorsqu un couple ne peut concevoir après un an de

Lorsqu un couple ne peut concevoir après un an de La fertilisation in vitro Une méthode de plus en plus utilisée Camille Sylvestre, MD L infertilité touche environ 10 % des couples, et cette incidence a tendance à augmenter, car les femmes retardent l

Plus en détail

Les résultats dans les bons cas en FIV et ICSI en France. Ch Tibi, R Lévy, D Royère, J de Mouzon, Fivnat

Les résultats dans les bons cas en FIV et ICSI en France. Ch Tibi, R Lévy, D Royère, J de Mouzon, Fivnat Les résultats dans les bons cas en FIV et ICSI en France Ch Tibi, R Lévy, D Royère, J de Mouzon, Fivnat objectifs Définir les cas favorables Évaluer leur pronostic en FIV et en ICSI Chercher une population

Plus en détail

Préservation de la fertilité féminine

Préservation de la fertilité féminine Préservation de la fertilité féminine Pr Catherine Poirot, Dr Marie Prades. Service de Biologie de la Reproduction, Hôpital Tenon 75020 Paris. INTRODUCTION Années 1960, 1970 : Majorité des patientes mouraient

Plus en détail

Bases physiologiques de la stimulation de l ovulation. Philippe MOREIRA

Bases physiologiques de la stimulation de l ovulation. Philippe MOREIRA Bases physiologiques de la stimulation de l ovulation Philippe MOREIRA Plan Nosologie Principe physiologique de la simulation Cycle menstruel Étapes Croissance folliculaire Ovulation Soutien de la phase

Plus en détail

Dr. Djellali-Zemni Safia, Dr.Ragmoun Houssem Gynécologues obstétriciens - Tunisie. SAERM, ALGER 28-29 Mai 2010

Dr. Djellali-Zemni Safia, Dr.Ragmoun Houssem Gynécologues obstétriciens - Tunisie. SAERM, ALGER 28-29 Mai 2010 Dr. Djellali-Zemni Safia, Dr.Ragmoun Houssem Gynécologues obstétriciens - Tunisie SAERM, ALGER 28-29 Mai 2010 INTRODUCTION Ménopause ou insuffisance ovarienne physiologique Phénomène inéluctable de l espèce

Plus en détail

L AMP Assistance médicale à la procréation

L AMP Assistance médicale à la procréation L AMP Assistance médicale à la procréation Introduction 14% des couples Le délai nécessaire à concevoir est pathologique s il est sup à 2 ans Parmi les causes d infertilité: 30% sont d origine féminine

Plus en détail

DS Procréation. Correction OBLIGATOIRE.

DS Procréation. Correction OBLIGATOIRE. DS Procréation. Correction 04/09 Partie 2.1 : (3 points) Procréation OBLIGATOIRE. La différenciation sexuelle débute au cours de la vie embryonnaire et se termine à la puberté. Elle est sous contrôle génétique

Plus en détail

http://b-mehdi.jimdo.com

http://b-mehdi.jimdo.com Mme HABLI RAJA * * * * DEVOIR DE SYNTHESE 3 jeudi 07 mai2009 SECTION : 4 ème SCIENCES EXPERIMENTALES 2 EPREUVE : SCIENCES NATURELLES DUREE : 3 heures PREMIERE PARTIE ( 08 points ) I- QCM : voir copie à

Plus en détail

Grossesse gémellaire après PMA Bonne ou mauvaise nouvelle?

Grossesse gémellaire après PMA Bonne ou mauvaise nouvelle? Grossesse gémellaire après PMA Bonne ou mauvaise nouvelle? Loïc Sentilhes, Catherine Morinière, Sophie Lemerle, Pascale May-Panloup, Françoise Boussion, Florence Biquard, Philippe Gillard, Philippe Descamps

Plus en détail

UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE MEDECINE ANNEE 2007 N 104

UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE MEDECINE ANNEE 2007 N 104 UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE MEDECINE ANNEE 2007 N 104 THESE Pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE Qualification en Gynécologie-Obstétrique Par Sophie LEMERLE Née le 27 juin 1976 à Lyon Présentée

Plus en détail

LA PLACE DU LABORATOIRE DANS LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE.

LA PLACE DU LABORATOIRE DANS LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE. LA PLACE DU LABORATOIRE DANS LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE. Prof. P. Bischof Vénus de Willendorf 24 000 22 000 av JC L infertilité ou infécondité est définie comme l inaptitude à obtenir une grossesse

Plus en détail

23/05/2013. I- Définition de la PMA

23/05/2013. I- Définition de la PMA Plan Exposé présenté par Gynécologue Obstétricien, Introduction Définitions Historique Différentes techniques Techniques simples Techniques de PMA proprement dites Indications des techniques Rôle du technicien

Plus en détail

Une solution aux problèmes éthiques liés à la pénurie de donneuses? S.Bonne, J.Ohl, I.Koscinski service d AMP, hôpital de Strasbourg

Une solution aux problèmes éthiques liés à la pénurie de donneuses? S.Bonne, J.Ohl, I.Koscinski service d AMP, hôpital de Strasbourg Une solution aux problèmes éthiques liés à la pénurie de donneuses? S.Bonne, J.Ohl, I.Koscinski service d AMP, hôpital de Strasbourg Le don d ovocytes pour qui? Patientes en insuffisance ovarienne totale

Plus en détail

OBESITE FEMININE ET PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE. Dr Nathalie FONTAINE Praticien Hospitalier, Centre de PMA, PFME CHU Sud Réunion

OBESITE FEMININE ET PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE. Dr Nathalie FONTAINE Praticien Hospitalier, Centre de PMA, PFME CHU Sud Réunion OBESITE FEMININE ET PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE Dr Nathalie FONTAINE Praticien Hospitalier, Centre de PMA, PFME CHU Sud Réunion PREAMBULE La fertilité du couple dépend - des facteurs environnementaux,

Plus en détail

Le rôle du laboratoire dans l évaluation de l infertilié. Le Cycle Menstruel. Les Généralités

Le rôle du laboratoire dans l évaluation de l infertilié. Le Cycle Menstruel. Les Généralités Le rôle du laboratoire dans l évaluation de l infertilié Hôpitaux Universitaires de Genève Pr.. P.Bischof PhD Le Cycle Menstruel Les Généralités Le Cycle Ovarien Le Cycle Endometrial La Régulation du Cycle

Plus en détail

LES MEDICAMENTS INDUCTEURS DE L OVULATION : LES GONADOTROPHINES

LES MEDICAMENTS INDUCTEURS DE L OVULATION : LES GONADOTROPHINES LES MEDICAMENTS INDUCTEURS DE L OVULATION : LES GONADOTROPHINES RECOMMANDATIONS Actualisation 2007 Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé, avril 2007 Agence Française de Sécurité

Plus en détail

Actualités en préservation de la fertilité. 14 ème journée régionale du Réseau de Cancérologie d Aquitaine 27 novembre 2015 Dr A Papaxanthos

Actualités en préservation de la fertilité. 14 ème journée régionale du Réseau de Cancérologie d Aquitaine 27 novembre 2015 Dr A Papaxanthos Actualités en préservation de la fertilité 14 ème journée régionale du Réseau de Cancérologie d Aquitaine 27 novembre 2015 Dr A Papaxanthos La préservation de la fertilité: il faut y penser! La loi de

Plus en détail

Périménopause et contraception. La patiente. Peut-on considérer que la patiente est ménopausée? Définitions 06/07/2016

Périménopause et contraception. La patiente. Peut-on considérer que la patiente est ménopausée? Définitions 06/07/2016 Périménopause et contraception Femme de 47 ans, aménorrhée depuis plus d un an sous DIU La patiente Elle souhaite le retrait du DIU. Le généraliste refuse le retrait ainsi qu un dosage hormonal demandé

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 30 juin 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 30 juin 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 30 juin 2004 GONAL-f 300 UI / 0,5 ml (22 mg / 0,5 ml), solution injectable en stylo prérempli Boîte de 1 stylo prérempli et de 5

Plus en détail

Bilan cours Féminin, masculin

Bilan cours Féminin, masculin Bilan cours Féminin, masculin Objectifs de cette partie du programme : - (TD n 1) Exploiter diverses expériences afin de retrouver les caractéristiques du fonctionnement de l appareil reproducteur féminin

Plus en détail

Don d ovocytes. Dans quels cas ce traitement est-il indiqué? Définition

Don d ovocytes. Dans quels cas ce traitement est-il indiqué? Définition Définition Cette procédure consiste à féconder dans un laboratoire les ovocytes provenant d'une donneuse avec le sperme du partenaire de la receveuse, puis à transférer les embryons obtenus dans l'utérus

Plus en détail

Chapitre 2 : La maitrise de la procréation

Chapitre 2 : La maitrise de la procréation Chapitre 2 : La maitrise de la procréation 1 INTRODUCTION : La capacité de procréer implique de prendre en charge de façon responsable et conjointe sa vie sexuelle. Il existe des méthodes permettant de

Plus en détail

Dr E. CHEVRET Maitrise Procréation UE2 PACES 2011-2012. Maitrise de la procréation

Dr E. CHEVRET Maitrise Procréation UE2 PACES 2011-2012. Maitrise de la procréation Maitrise de la procréation I. Notion de contraception 1. Les méthodes naturelles 2. Les contraceptifs locaux 3. Les préservatifs 4. Les pilules 5. Les dispositifs intra-utérins II. L assistance médicale

Plus en détail

Fécondation In Vitro (FIV / ICSI)

Fécondation In Vitro (FIV / ICSI) Fécondation In Vitro (FIV / ICSI) Définition La fécondation in vitro (FIV) est une technique de procréation médicalement assistée (PMA) qui consiste à féconder un ovocyte (ou gamète féminin) par un spermatozoïde

Plus en détail

LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE et SURVEILLANCE BIOLOGIQUE

LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE et SURVEILLANCE BIOLOGIQUE Les Jeudis de Fleurus 4 octobre 2007 LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE et SURVEILLANCE BIOLOGIQUE Aspects cliniques Michel DUBOIS, MD, PhD Centre de Procréation Médicalement Assistée Département Gynécologie-Obstétrique

Plus en détail

LA RESERVE OVARIENNE. Assises nationales de gynécologie Paul Barrière Thomas Fréour. Beaune, Mai 2011

LA RESERVE OVARIENNE. Assises nationales de gynécologie Paul Barrière Thomas Fréour. Beaune, Mai 2011 LA RESERVE OVARIENNE - Notions récentes - Assises nationales de gynécologie Paul Barrière Thomas Fréour Beaune, Mai 2011 La réserve ovarienne - Définition - NOMBRE (et qualité) des ovocytes présents dans

Plus en détail

CENTRE A.M.P. DU TERTRE ROUGE

CENTRE A.M.P. DU TERTRE ROUGE ,, Vous êtes certains que tous les éléments précédents sont à jour, c'est-à-dire que : - vos 100% TS sont toujours valables (regarder les dates). 3 mois avant l échéance, penser à en parler à votre gynécologue

Plus en détail

ème échec de COS: a qui la faute?

ème échec de COS: a qui la faute? ème échec de COS: a qui la faute? Samir Hamamah Professor of Reproductive Medicine Chair: ART/PGD Department Head: INSERM U 1040 Early embryo developement and embryo stem cells ART/PGD Department Arnaud

Plus en détail

PMA: CE QUE LE CLINICIEN ATTEND DU RADIOLOGUE

PMA: CE QUE LE CLINICIEN ATTEND DU RADIOLOGUE PMA: CE QUE LE CLINICIEN ATTEND DU RADIOLOGUE CAFCIM 14 décembre 2013 Laure NAZARRE BILAN INITIAL BILAN HORMONAL J3 FSH, LH, œstradiol, AMH J20 Progestérone ECHOGRAPHIE PELVIENNE J3 HYSTEROSALPINGOGRAPHIE

Plus en détail

Marqueurs sériques. E.Roussel 14 juin 2013

Marqueurs sériques. E.Roussel 14 juin 2013 Marqueurs sériques E.Roussel 14 juin 2013 Les marqueurs dans la prise en charge des kystes ovariens présumés bénins Patientes avec kyste répondant aux critères échographiques de bénignité selon la classification

Plus en détail

CANCER ET FERTILITÉ: DÉMARCHE FRANCILIENNE

CANCER ET FERTILITÉ: DÉMARCHE FRANCILIENNE CANCER ET FERTILITÉ: DÉMARCHE FRANCILIENNE Dr Julie Bénard, Hôpital Jean Verdier, Bondy (93) Réseau ONCORIF Ateliers soins de support Amiens, 1/10/2015 PRÉSERVATION DE LA FERTILITÉ (PF) FÉMININE Amélioration

Plus en détail

EXPLORATION DU COUPLE INFERTILE

EXPLORATION DU COUPLE INFERTILE EXPLORATION DU COUPLE INFERTILE Dr Juliette GUIBERT Gynécologue-obstétricienne CMC Baie de Morlaix CHEM/APSPM, 19 février 2015 Définition 1 à 2 ans d exposition au risque de grossesse En dehors d antécédents

Plus en détail

Axe gonadotrope chez l adulte. Pr C Mathieu UE Hormonologie-Reproduction Octobre 2013

Axe gonadotrope chez l adulte. Pr C Mathieu UE Hormonologie-Reproduction Octobre 2013 Axe gonadotrope chez l adulte Pr C Mathieu UE Hormonologie-Reproduction Octobre 2013 Organisation générale de l appareil hypothalamo-hypophysaire JC CZYBA Hypothalamus gonadotrope: GnRH GnRH =Gonadotropin

Plus en détail

Module 2 : 029 STÉRILITÉ DU COUPLE CONDUITE DE LA PREMIÈRE CONSULTATION

Module 2 : 029 STÉRILITÉ DU COUPLE CONDUITE DE LA PREMIÈRE CONSULTATION Module 2 : 029 STÉRILITÉ DU COUPLE CONDUITE DE LA PREMIÈRE CONSULTATION Validé par le Dr Lavoué Épidémiologie - Prévalence des couples infertiles : 15 % - Prévalence des couples stériles : 4 % Dé nition

Plus en détail

INTRODUCTION. Gonadotoxicité des traitements systémiques Obligation légale : Décret décembre 2006

INTRODUCTION. Gonadotoxicité des traitements systémiques Obligation légale : Décret décembre 2006 Etude PRESAGE : Etude pilote de faisabilité de PRéservation de la fertilité par Stimulation ovarienne associée à du tamoxifène et congelation ovocytaire ou embryonnaire avant chimiothérapie pour cancer

Plus en détail

Cancers et fertilité de la femme en oncopaca Journées Sexogyn

Cancers et fertilité de la femme en oncopaca Journées Sexogyn Cancers et fertilité de la femme en oncopaca Journées Sexogyn Jeudi 23 mai 2013 World Trade Center Marseille Cancer et Fertilité Traitement fertilité ou stérilité Prise en charge spécifique Différentes

Plus en détail

9e Journée Scientifique. Dr Marie-Hélène Racicot, MD, FRCSC Hôpital Maisonneuve-Rosemont & OVO FERTILITÉ

9e Journée Scientifique. Dr Marie-Hélène Racicot, MD, FRCSC Hôpital Maisonneuve-Rosemont & OVO FERTILITÉ 9e Journée Scientifique en Oncologie de l HMR Dr Marie-Hélène Racicot, MD, FRCSC Hôpital Maisonneuve-Rosemont & OVO FERTILITÉ Buts de présentation 1) Comprendre comment les traitements du cancer peuvent

Plus en détail

Cinétique des paramètres hormonaux dans les cycles de stimulation par antagonistes et leur relation avec le taux de succès

Cinétique des paramètres hormonaux dans les cycles de stimulation par antagonistes et leur relation avec le taux de succès Cinétique des paramètres hormonaux dans les cycles de stimulation par antagonistes et leur relation avec le taux de succès N. Boucekkine, A.Oumeziane, S. Berbera, R. Bourihane, S. Mouhoub, F. Madaci, T.

Plus en détail

Désir d enfant. Avoir un enfant en 2012 en étant séropositif(ve)

Désir d enfant. Avoir un enfant en 2012 en étant séropositif(ve) Désir d enfant Avoir un enfant en 2012 en étant séropositif(ve) Dr Cédric Arvieux - COREVIH Bretagne CHU de Rennes Merci au Pr. Laurent Mandelbrodt et aux autres contributeurs dont j ai pu utiliser certains

Plus en détail

Devoir de contrôle n 1

Devoir de contrôle n 1 Lycée Gaafour 2 Professeur : MESSAOUDI Mohsen Devoir de contrôle n 1 Matière : S.V.T 12/11/2011 4 ème Sc.Exp Durée : 2 heures Partie I (12 points) Exercice I Sur votre copie, reportez le numéro de chaque

Plus en détail

Pr Jean-Marie ANTOINE

Pr Jean-Marie ANTOINE QUEL CHOIX DE STIMULATION DANS L ENDOMETRIOSE? Pr Jean-Marie ANTOINE Service de Gynécologie-Obstétrique et Médecine de la Reproduction Hôpital TENON 4 rue de la Chine - 75020 PARIS jemantoine@aol.com ENDOMETRIOSE

Plus en détail

AMH et testostérone chez l homme de l âge fœtal à l âge adulte, dosage plasmatique

AMH et testostérone chez l homme de l âge fœtal à l âge adulte, dosage plasmatique cristal de proprionate de testostérone Différenciation sexuelle embryonnaire et fœtale La Recherche hors série n nov.00 homme semaines /: différenciation des cordons séminifères et des cellules de Sertoli

Plus en détail

!!! Objectif : Principe

!!! Objectif : Principe LA FIVETE (Fécondation In Vitro Et Transfert d Embryons) étymologie : la-ne : "in vitro" signifie dans le verre, par opposi-on à "in vivo" qui veut dire dans le monde vivant Objectif : recueillir ar)ficiellement

Plus en détail

ETHIQUE ET AMP. Docteur Agnès NOIZET, Praticien Hospitalier Jocelyne ROUZIER, Psychologue Hôpital de la Conception- CHU Marseille.

ETHIQUE ET AMP. Docteur Agnès NOIZET, Praticien Hospitalier Jocelyne ROUZIER, Psychologue Hôpital de la Conception- CHU Marseille. ETHIQUE ET AMP Docteur Agnès NOIZET, Praticien Hospitalier Jocelyne ROUZIER, Psychologue Hôpital de la Conception- CHU Marseille Janvier 2013 * histoire récente (20 ans) * développement technique rapide,

Plus en détail

Galactosémie: modèle de forme fluctuante des insuffisances ovariennes prématurées

Galactosémie: modèle de forme fluctuante des insuffisances ovariennes prématurées Galactosémie: modèle de forme fluctuante des insuffisances ovariennes prématurées Dr Anne Bachelot Dr Isabelle Flechtner Au nom de l ensemble des médecins participants HOPITAUX UNIVERSITAIRES LA PITIE

Plus en détail

Pathologies Pathologies de la Reproduction.

Pathologies Pathologies de la Reproduction. Pathologies de la Reproduction. Le but de cet article n est pas de donner un cours obstétrical mais d apporter quelques notions relatives à la reproduction chez la chienne. Règle à retenir. Oubliez le

Plus en détail

Les acides nucléiques circulants: Biomarqueurs de la qualité embryonnaire et de la réserve ovarienne

Les acides nucléiques circulants: Biomarqueurs de la qualité embryonnaire et de la réserve ovarienne Assemblée Générale Collège de biologie et médecine du développement et de la reproduction 4 décembre 24 Les acides nucléiques circulants: Biomarqueurs de la qualité embryonnaire et de la réserve ovarienne

Plus en détail

1- Module : «Aspects épidémiologiques et économiques de l infertilité du couple»

1- Module : «Aspects épidémiologiques et économiques de l infertilité du couple» Le CEC de Médecine de la Reproduction a été lancé depuis l année scolaire 2007/2008. C est le seul diplôme tunisien qui traite de ce sujet. Le public cible : - Les Résidents en, urologie, endocrinologie

Plus en détail

LES DYSTHYROIDIES : DIA I GN G OS O T S I T C I A U L A L BOR O ATO T I O R I E

LES DYSTHYROIDIES : DIA I GN G OS O T S I T C I A U L A L BOR O ATO T I O R I E LES DYSTHYROIDIES : DIAGNOSTIC AU LABORATOIRE Dr Bécaye FALL Biologiste Hôpital Principal de Dakar RESAOLAB 2010 1- INTRODUCTION Thyroïde (du grec «thyreoeides» = «en forme de bouclier») partie avant cou.

Plus en détail

ASPECT ECHOGRAPHIQUE NORMAL DE LA CAVITE UTERINE APRES IVG. Dr D. Tasias Département de gynécologie, d'obstétrique et de stérilité

ASPECT ECHOGRAPHIQUE NORMAL DE LA CAVITE UTERINE APRES IVG. Dr D. Tasias Département de gynécologie, d'obstétrique et de stérilité Hôpitaux Universitaires de Genève ASPECT ECHOGRAPHIQUE NORMAL DE LA CAVITE UTERINE APRES IVG Dr D. Tasias Département de gynécologie, d'obstétrique et de stérilité Introduction (1) L IVG chirurgicale est

Plus en détail

d e s Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique

d e s Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique COL L ÈGE N ATIONAL DES GYNÉ COLOGUES E T OBS TÉ TRICIENS FR A NÇ A IS Président : Professeur F. P u e ch EXTRAIT d e s Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique Publié le 10 décembre 2010 N o t a. Le

Plus en détail

Restitution des connaissances. Bac S - Sujet de SVT - Session 2009 - Amérique du Nord. Bac S - Sujet de SVT - Session 2007 - Asie

Restitution des connaissances. Bac S - Sujet de SVT - Session 2009 - Amérique du Nord. Bac S - Sujet de SVT - Session 2007 - Asie Restitution des connaissances Bac S - Sujet de SVT - Session 2009 - Amérique du Nord Chez les femmes, à partir de la puberté, les activités ovariennes et utérines sont cycliques au cours du temps. Présentez

Plus en détail

10 ème rencontre régionale de cancérologie gynécologique

10 ème rencontre régionale de cancérologie gynécologique 10 ème rencontre régionale de cancérologie gynécologique NIORT 3 Mars 2016 CAS CLINIQUE n 3 Préservation de la Fertilité Intervenant: Dr POUDOU & Dr MOREAU POLE FEMME MERE ENFANT SERVICE DE GYNECOLOGIE

Plus en détail

Spermatogenèse, ovogenèse, Mr Hamamah

Spermatogenèse, ovogenèse, Mr Hamamah : Spermatogenèse, ovogenèse, fécondation Mr Hamamah UE 2 UE2 (Embryologie) - Séance séance 1n 2 1 I. Généralités 1. La reproduction sexuée 2 2. Différence gamétogenèse masculine et féminine -Durée : Homme

Plus en détail

Hypogonadisme. Axe gonadotrope

Hypogonadisme. Axe gonadotrope Hypogonadisme Axe gonadotrope Différentiation sexuelle pré-natale chez le fœtus male Activité de l axe Gonadotrope Testostérone Période fœtale 1 à 6 mois «mini puberté» 29 Septembre 2010 Puberté / Adulte

Plus en détail

Quel bilan de fertilité dans un couple vivant avec le VIH? Quelle place pour l AMP?

Quel bilan de fertilité dans un couple vivant avec le VIH? Quelle place pour l AMP? Quel bilan de fertilité dans un couple vivant avec le VIH? Quelle place pour l AMP? Chadi YAZBECK, MD, PhD Praticien Hospitalier - Gynécologie Obstétrique Centre d AMP Hôpital Bichat Claude Bernard, Paris

Plus en détail

Document d information. Les techniques de fécondation in vitro. WOMN-1086502-Broch FIV-150x210-28p.indd 1 27/09/2013 09:19:48

Document d information. Les techniques de fécondation in vitro. WOMN-1086502-Broch FIV-150x210-28p.indd 1 27/09/2013 09:19:48 Document d information Les techniques de fécondation in vitro WOMN-1086502-Broch FIV-150x210-28p.indd 1 27/09/2013 09:19:48 Parmi les couples qui se forment actuellement en France, 15 % ont des difficultés

Plus en détail

Cas clinique interactif

Cas clinique interactif Cas clinique interactif XVIII ème Journées de sénologie interactive Sylvie BONFILS Centre des Maladies du Sein Hôpital St Louis Madame A!. 30 ans!! Consulte pour renouvellement de contraception progestative

Plus en détail

Cas clinique: préservation de la fertilité dans les tumeurs borderline de l ovaire

Cas clinique: préservation de la fertilité dans les tumeurs borderline de l ovaire Cas clinique: préservation de la fertilité dans les tumeurs borderline de l ovaire Dr Pauline Bottin Pôle Femmes-Parents-Enfants, AP-HM Gynécologue, CECOS Marseille Plateforme régionale Cancer & Fertilité

Plus en détail

Actions biologiques. ( col - E2: action trophique sur le tractus génital (endomètre, glaire,

Actions biologiques. ( col - E2: action trophique sur le tractus génital (endomètre, glaire, Actions biologiques - AMH, Inhibine B puis A: s'opposent à FSH via activine - FSH: recrutement et croissance folliculaire - LH: stéroidogénèse (maturation folliculaire) et ovulation ( col - E2: action

Plus en détail

AU-DELÀ DE 50 ANS, LE SEXE EST TOUJOURS D ACTUALITÉ HORMONES ET SEXE POUR ELLE ET LUI

AU-DELÀ DE 50 ANS, LE SEXE EST TOUJOURS D ACTUALITÉ HORMONES ET SEXE POUR ELLE ET LUI AU-DELÀ DE 50 ANS, LE SEXE EST TOUJOURS D ACTUALITÉ HORMONES ET SEXE POUR ELLE ET LUI Dr C. Waeber Stephan, FMH endocrinologie Spéc. endocrinologie de la reproduction, ménopause, andropause DR C. WAEBER

Plus en détail

L absence d embryon en FIV ou en ICSI. Jean Luc Pouly et Jacques de Mouzon FIVNAT

L absence d embryon en FIV ou en ICSI. Jean Luc Pouly et Jacques de Mouzon FIVNAT L absence d embryon en FIV ou en ICSI Jean Luc Pouly et Jacques de Mouzon FIVNAT Materiel Fiches reçues entre 1999 et 2003 : 155 857 Fiches exploitables 141 807 Fréquence de l absence d embryons 8,01 %

Plus en détail

Stimuler plus, stimuler moins? Effet de la stimulation sur la qualité ovocytaire.

Stimuler plus, stimuler moins? Effet de la stimulation sur la qualité ovocytaire. Stimuler plus, stimuler moins? Effet de la stimulation sur la qualité ovocytaire. FFER 2007 Dr Patrice CLEMENT Département génétique et reproduction Laboratoire CLEMENT 93150 LE BLANC MESNIL Antraux Préovulatoire

Plus en détail

Stimulation mono-folliculaire

Stimulation mono-folliculaire Stimulation mono-folliculaire Recommandations de bonnes pratiques : les médicaments inducteurs de l ovulation AFSSAPS (juin 2003) Catherine Muris - Caen Bases physiopathologiques J1-J8 : Phase folliculaire

Plus en détail

La formation de l appareil reproducteur

La formation de l appareil reproducteur CHAPITRE 5 LA PROCRÉATION 1 La formation de l appareil reproducteur Le sexe des individus est déterminé génétiquement mais la différenciation des appareils génitaux a lieu au cours du développement. Selon

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE LA REPRODUCTION. Introduction. 1. Anatomie de l'appareil génital féminin

PHYSIOLOGIE DE LA REPRODUCTION. Introduction. 1. Anatomie de l'appareil génital féminin PHYSIOLOGIE DE LA REPRODUCTION 1. Anatomie de l'appareil génital féminin 2. Formation des ovocytes et ovulation 3. Anatomie de l'appareil génital masculin 4. Formation des spermatozoïdes et éjaculation

Plus en détail

Maitrise de la procréation et Assistance médicale à la procréation

Maitrise de la procréation et Assistance médicale à la procréation Maitrise de la procréation et Assistance médicale à la procréation Introduction La maitrise de la procréation et L assistance médicale à la procréation I. Notion de contraception 1. Les méthodes naturelles

Plus en détail

LA MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION

LA MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION Text LA MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION Contraception, contragestion, procréation médicalement assistée, bioéthique La régulation des naissances La régulation des naissances! Contraception : ensemble des moyens

Plus en détail

Du côté masculin, on ne note un antécédent de torsion testiculaire droite ayant nécessité une orchidopexie. Il mesure 1.82 m et pèse 72 kg.

Du côté masculin, on ne note un antécédent de torsion testiculaire droite ayant nécessité une orchidopexie. Il mesure 1.82 m et pèse 72 kg. Cas clinique n 1 Madame P., secrétaire médicale âgée de 38 ans, vient vous consulter en compagnie de son conjoint, âgé de 38 ans, avec qui elle tente d obtenir une grossesse depuis 2 ans. La patiente est

Plus en détail