Fédération Royale des Corps de Sapeurs-Pompiers de Belgique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fédération Royale des Corps de Sapeurs-Pompiers de Belgique"

Transcription

1 EGHEZEE 25 février 2011 REUNION DU CONSEIL D'ADMINISTRATION Accueil par le Président : Le Président GILBERT accueille les participants et ouvre la séance à 14h00. Appel des Administrateurs : Appel des Administrateurs : Nombre de votants : 13/15 Présent Excusé Marc GILBERT, Président Namur X Daniel REQUETTE, Trésorier Administrateur Namur X Francis BODART, Administrateur Namur X Yves DE MEYER, Administrateur Hainaut X Philippe STAQUET, Vice-Président Hainaut X Olivier LOWAGIE, Administrateur Hainaut X Quentin GREGOIRE, Vice-Président Liège X Alain CLOSE, Administrateur Liège X Franz-Joseph MARGREVE, Administrateur Liège X Thierry HUET, 1 er Vice-Président Luxembourg X Joël EVEN, Administrateur Luxembourg X Jacques LOUIS, Administrateur Luxembourg X Philippe VOS DE WAEL, Administrateur Brabant Wallon X Philippe FILLEUL, Vice-Président Brabant Wallon X Alain GIBSON, Administrateur Brabant Wallon X Michel MEAN, Rédacteur en chef de la revue Dany JANSSENS, webmaster Céline STAQUET, Secrétaire X Invité : Christel SCARNIERE, Lieutenant au service incendie de Mons Excusé : Serge DEVALET, Commandant du service incendie de Neufchâteau, s excuse de son absence, il venait se présenter en tant que remplaçant de Monsieur Thierry HUET (Président de l Union Provinciale du Luxembourg) X X Corrections et mise en page : Corinne Tomasevszky 1

2 1. Approbation du PV du mois de janvier (3 février 2011). Quelques corrections sont apportées lors de la réunion : - Au point 5 «Agendas», ajout d un commentaire : aspects positifs de l agenda, quelques remarques ont été émises au niveau de la préface par l union provinciale de Liège. Celles-ci ont été réglées en séance. - Point 12 «Divers» : a) ajout d un point : les formations germanophones Une demande a été formulée au conseil supraprovincial afin que les cours pour l obtention d un brevet, d un certificat ou d une attestation, soient dispensés même s il n y a qu une seule personne germanophone désirant y participer. b) Au point 12.2 : le mot «disciplinaire» est remplacé par le mot «mono disciplinaire». c) Au point 12.3 : l expression «véhicules prioritaires» est remplacé par «agents qualifiés». - Le PV du mois de janvier est approuvé après corrections. 2. Présentation ICT par Monsieur Christel SCARNIERE du service d incendie de Mons : OBJECTIF : La collaboration active tant sur le plan administratif que sur le plan opérationnel nécessite la mise en place d une infrastructure ICT (Information and Communication Technology) commune et sécurisée (Business Continuity - Disaster Recovery Plan). L infrastructure ICT envisagée comprend entre autres: un réseau entre postes de secours ; un hébergement de serveurs ; des solutions logicielles collaboratives centralisées ; une solution Telephony over IP et Public Address over IP; une solution de vidéo-surveillance IP ; une solution de building management ; un site intranet et Internet. Corrections et mise en page : Corinne Tomasevszky 2

3 L objectif est donc d obtenir un support technique d une société de consultance informatique pour : la description des besoins ; la description de la stratégie, la décomposition en projets et le phasage ; la rédaction des spécifications de chaque projet. Ce travail de préparation nous permettrait de lancer les cahiers des charges mi 2011 en vue de la réalisation de l'ensemble pour La mission est évaluée à 90 jours-homme pour un coût estimé à Créer un réseau informatique entre postes de secours Afin de pouvoir implémenter toutes les solutions décrites ci-après, la première étape à réaliser est une interconnexion au niveau IP des 10 postes de secours WAN (Wide Area Network). Chaque poste sera relié en LAN (Local Area Network) avec le WAN. L infrastructure WAN devra être complétée par une solution itinérante Wireless assurant une connectivité IP aux objets mobiles tels que les MDT des véhicules ou des PC portables. Une connectivité de type 3G sécurisée semble remplir les besoins en termes de couverture et de débits. Ce type d accès pourra éventuellement être envisagé comme solution de backup en cas de défaillance de la connexion filaire d un poste de secours. Les différentes solutions seront développées suivant le concept d Unified Communications (UC). L UC est l'intégration cohérente de services de communication (le chat, le courrier électronique, le SMS, le fax, la téléphonie, la vidéosurveillance, la présence du personnel) en vue d optimiser les processus, réduire les coûts, gérer et contrôler les flux de communication. Corrections et mise en page : Corinne Tomasevszky 3

4 2.2 Créer un stockage des données centralisé et sécurisé Mettre en place une solution permettant : d assurer l intégrité des données (redondances, sauvegardes, ) ; d assurer la sécurité d accès aux données ; de diminuer les coûts d infrastructure en mutualisant les ressources pour tous les postes ; de diminuer les coûts de gestion et de maintenance. Une politique de gestion des données (criticité, versioning, classification, sauvegarde et archivage) devra être élaborée. 2.3 Créer une infrastructure serveur logicielle collaborative base de données pour le partage d informations ; serveur mail, agenda partagé, gestion des ressources communes ; GIS (Système d Information Géographique) ; serveur WEB pour l intranet, extranet, Internet ; rapport d intervention. 2.4 Mutualiser l accès Internet commun Centraliser l accès Internet en utilisant l infrastructure réseau IP, mettre en place une politique de sécurité centralisée (pare-feu & proxy) et permettre un accès extérieur sécurisé à partir de l Internet (VPN). 2.5 Implémenter une solution VoIP/ToIP Implémenter une solution ToIP utilisant l infrastructure existante de réseau IP pour raccorder des terminaux IP, ainsi que des logiciels sur PC raccordés sur le même réseau IP. Les avantages sont multiples : serveur vocal interactif, centralisation de l accueil, mobilité des utilisateurs, mutualisation des coûts des abonnements, configuration centralisée. Corrections et mise en page : Corinne Tomasevszky 4

5 2.6 Implémenter une solution de vidéosurveillance sur IP Implémenter une solution complète de vidéosurveillance basée sur la technologie des caméras IP numériques. Cette technologie évolutive permet une réduction des coûts d installation et une grande souplesse d utilisation. La solution devra permettre la consultation locale et distante par Internet/intranet. Elle devra s intégrer sur le réseau IP. Un système d analyse intelligent sera intégré. 2.7 Implémenter une solution de «building management» Concevoir et déployer une solution centralisée de contrôle d asservissements locaux et à distance (via IP sur le WAN) au travers de cerveaux de commande industriels de type «Omron». Cette solution permettra, sur base de réception (via IP) d un XML au format prédéfini, de déclencher en fonction du contenu de l XML automatiquement une série d actions préprogrammées. Il y aura lieu d utiliser les standards existant dans le domaine (OPC server). 3. Les cartes d identité de la fédération Le Président revient sur la proposition du Cpt Philippe STAQUET concernant l appareil qui pourrait être mis à la disposition de la fédération et le remercie. Le Président avait demandé à la secrétaire de se renseigner sur les prix de l imprimante «badges». Après plusieurs recherches, celle-ci a obtenu une proposition de l entreprise belge Printemat. La machine coûte environ euros plus le matériel. Le Président demande au CA ce qu il décide par rapport à la machine. La décision : à l unanimité, le Conseil d Administration choisit l achat de la machine. 4. Les PZO L inspection administrative est passée dans plusieurs PZO. Pour l instant, les retours semblent être généralement assez positifs sauf pour certaines PZO. En effet, il n y a parfois plus de coordinateur de zone. Le Cpt Yves DEMEYER fait savoir qu entre pompiers cela se passe très bien, mais côté politique ça n avance pas du tout. Selon lui, le Bourgmestre de Charleroi évoque le fait que les zones actuelles sont des zones virtuelles. Les pompiers de la zone Hainaut Est ont élaboré un plan financier pour 2011 et devraient maintenant le faire avaliser par le pré-conseil de zone. Il reste encore des inspections à réaliser dans plusieurs pré-zones, ensuite il y aura les inspections budgétaires des plans Corrections et mise en page : Corinne Tomasevszky 5

6 Le Cdt Thierry HUET aimerait savoir ce qu il en est concernant l entièreté des montants budgétaires (12 douzièmes). Actuellement, les trois premiers douzièmes sont alloués dans le cadre des affaires courantes mais quid du reste du montant attribué par zone? Il faudrait que l on puisse avoir des explications plus précises, car nous ne pourrons pas prévoir l engagement de personnel en 2011 avec seulement 3 douzièmes. Le Président s interroge sur la bonne utilisation des montants. Plusieurs membres répondent que, dans la majorité des zones, les montants sont bien utilisés. Le Président annonce que, normalement, les budgets seront toujours octroyés. Le Cpt Philippe FILLEUL s interroge sur le fait que la Ministre ais signé les conventions alors que Certains Bourgmestres du Brabant Wallon ne les ont pas signées. Le Président fait savoir que si les budgets ont été octroyés c est que les conventions ont été signées. Le Cpt FILLEUL fait savoir que tous les Bourgmestres du Brabant Wallon n ont pas signés les conventions. 5. Les assurances «protection juridique» et autres Le Cpt Francis BODART a rencontré la société Elitis qui négocie les contrats d assurance pour tout type d entreprise. En effet, nous avions résilié le contrat avec Ethias suite à l augmentation des primes annoncées. Elitis a analysé toute une série d assurances qui pourraient être intéressantes pour les casernes. Le Cpt Francis BODART demande à la secrétaire de bien vouloir adresser un e- mail à toutes les casernes avec un tableau reprenant plusieurs assurances afin de connaître les besoins en assurances de chaque caserne. En ce qui concerne les tarifs pour l assurance juridique, le prix d Ethias avait augmenté pour atteindre 30 (soit le double du prix précédent) pour une couverture de en recours pénal. La société Elitis nous propose de prendre l assurance juridique chez DAS qui serait de 25 par an pour pour le recours civil, pour le recours pénal et couverture garantie conducteur, couverture étendue à la conduite de véhicules de pompier, pompier assuré ou de leur propre véhicule réquisitionné pour une mission avec un maximum d intervention pour Le trésorier fait savoir qu il va adresser par mail à toutes les casernes cette proposition d assurance. La décision : à l unanimité, le Conseil d Administration marque son accord afin de souscrire l assurance DAS. Corrections et mise en page : Corinne Tomasevszky 6

7 6. Divers concernant le CA du supra-provincial Le Président a reçu un mail du Cpt Philippe FILLEUL dans lequel il s insurgeait sur les propos qu il aurait tenu lors du conseil supraprovincial, à l encontre des chargés de cours du Brabant Wallon. Dans cet , le Cpt FILLEUL a également émis les mêmes reproches à l égard du Cpt STAQUET. Après une communication téléphonique avec le Cpt STAQUET, un rectificatif a été envoyé par JASSELETTE pour signaler que le Cpt STAQUET n était pas concerné. A son tour, le Président dément le contenu du courriel. Il signale que c est totalement faux et que lors de cette réunion, le Sgt Franz Joseph MARGREVE ainsi que le Cpt Philippe STAQUET, les Cdt Axel SIMONART, Luc SAUVAGE et Daniel COLLIGNON étaient présents. Il explique au Cpt FILLEUL que lorsqu il y a un problème à régler, la correction est de le régler avec la personne concernée et non pas par un (qui plus est erroné) envoyé à tout le monde. Le Cpt FILLEUL a reçu les explications. A l avenir, il souhaiterait les sujets des réunions du CA soient encore plus centrés sur les PZO et sur des sujets de valeurs ajoutées. Le Président fait savoir qu il n y aucun problème. Pour les prochaines réunions, il propose de convoquer les coordinateurs de zones pour faire le point sur les PZO. La secrétaire va rédiger un à tous les coordinateurs de zones afin de les inviter à la réunion du CA du 25 mars prochain. Suite à cette discussion, le Cdt Thierry HUET demande que l on crée un tableau reprenant la composition des différentes commissions et qu il soit mis à jour régulièrement. Courrier du Lieutenant Quentin.GREGOIRE Le Président a reçu une demande du Lt Quentin GREGOIRE afin de programmer une réunion avec les coordinateurs des zones des différentes provinces pour mettre en commun les problèmes rencontrés. Le Lt GREGOIRE demande également si, suite au décès du pompier de Mons, il ne serait pas nécessaire que le KCCE puisse avoir un retour d expérience. Le Président fait savoir que la réunion avec les coordinateurs sera mise en place dans les prochains jours. Corrections et mise en page : Corinne Tomasevszky 7

8 Concernant le KCCE, un rapport va être rendu pour un retour d expérience, mais également pour établir un plan de prévention pour les dancings car, au point de vue opérationnel, il n y a pas de législation bien précise à part une directive qui date depuis plus de 20. Autre question du Lt GREGOIRE : ne serait-il pas possible que le KCCE fasse l acquisition de certaines normes et que les services puissent en bénéficier? Le Président rappelle qu actuellement les services d incendie sont communaux. Quand les services seront zonaux cela sera différent mais pour l instant c est la commune qui est responsable de la prévention incendie. Il appartient donc à celle-ci de donner les moyens nécessaires et convenables pour prévenir les incendies et donner les moyens adéquats pour travailler. Les agendas 2012 : Une idée intéressante nous a été suggérée par l Union Provinciale liégeoise concernant l agenda Il s agirait d ajouter une liste avec les coordonnées des casernes de Wallonie ainsi que certains points de contacts zonaux. Les membres du CA sont d accord à l unanimité. Le Président demande à la secrétaire d adresser un courrier demandant à tous les chefs de corps des casernes de Wallonie de donner leur accord pour accréditer les démarcheurs de cet agenda. Tenue intelligente : Le Président annonce que la société H&V Chemicals vient proposer une tenue d intervention intelligente. Le Président signale que les pompiers français travaillent déjà avec cette tenue. Cette société viendra le 3 mars à 10 h à Eghezée pour présenter cette tenue. Tout le monde y est le bienvenu. Présentation des Capitaines Daniel JONAS et Hervé FANUEL, des centres 112 de Mons et Liège: Le Cpt Daniel JONAS et le Cpt Hervé FANUEL vont présenter au SPF Intérieur le projet relatif à la centralisation du centre pour les appels pompiers dans le cadre de la mise en place des centres d appels 112. Ce projet avait été présenté lors d une réunion de notre CA. Le Cdt Thierry HUET nuance la proposition et s explique : il aimerait obtenir des explications complémentaires concernant les économies d échelle annoncées. Il Corrections et mise en page : Corinne Tomasevszky 8

9 soutient la nécessité d un dispatching provincial, c est en tout cas la vision du Luxembourg. Le Président explique que l on va attendre d avoir l avis de la police, de la discipline médicale et du SPF Intérieur. Demande de Monsieur Pol LOWAGIE : Le Président a reçu une demande de Monsieur Pol LOWAGIE qui a rencontré le Fils du Cdt. PETIAUX dans le cadre du procès de Ghislenghien. Il demande que la fédération soit présente le jour du procès dans le calme et la dignité. Le Président fait savoir qu il a adressé un courrier de réponse au niveau législatif à Maître DEMETZ pour défendre notre collègue parce qu on évoque de nouveau le fait que le Cdt. PETTIAUX aurait dû procéder à l évacuation de la zone et que la formation enseignée préconise cette façon de faire. Le Président rappelle encore qu il plus facile de refaire la guerre après la bataille et que l état des bâtiments situés à proximité ne corrobore pas les propos de la partie adverse. Information des Cpt. Michel DISILVESTRO et Olivier LOWAGIE : Michel DISILVESTRO et Olivier LOWAGIE ont signalé à la fédération qu ils ont rencontré des problèmes avec l UPP (Union Pompier Professionnel), un organisme reconnu comme une asbl. Ceux-ci se présentent comme étant des pompiers professionnels de Chièvres, de Mouscron, et vendent des cartes en jouant sur cet amalgame. La fédération est consciente du problème mais elle ne peut rien faire puisque l asbl en question est reconnue au Moniteur. On peut seulement tenter de clarifier la situation. Athus, l univers des pompiers Une exposition sur les pompiers sera organisée le 11 septembre Le Président demande au Cpt Jacques LOUIS s il connaît Athus. Il répond que c est un ancien pompier d Aubange qui a fait un musée avec sa collection privée. Suite à un manque de place, il a sollicité la Commune d Aubange pour avoir un local afin d exposer sa collection. Il avait une proposition du Grand Duché, mais la commune d Aubange a accepté de lui louer un local. Voyage aux Etats-Unis Corrections et mise en page : Corinne Tomasevszky 9

10 Un voyage aux Etats-Unis est prévu pour célébrer les 10 ans de la catastrophe du 11 septembre. Suite à ce voyage les Américains viendront en Belgique le 17 septembre à l aéroport de Gosselies pour une cérémonie d échange entre les pompiers américains et belges. Les membres de la fédération y sont les bienvenus. Sapeur-Pompier Belge Le Cpt Yves DEMEYER demande que sur l emballage plastifié de la revue on ajoute l appartenance du service incendie. Toile vendue au profit des pompiers Le trésorier signale que l on a reçu une proposition d un peintre qui offrait une toile afin que celle-ci soit vendue au profit des sapeurs-pompiers de Belgique victimes du devoir. Cette personne fera un don à la fédération qui versera une partie à la caisse nationale d entraide. Rapports d Intervention Concernant les rapports d intervention selon la circulaire ministérielle de décembre entrée en application début 2010, le Cdt Alain GIBSON fait savoir que dans son service incendie, il travaille actuellement sur la présentation informatique, sur base du rapport du ministère. Qu en est-il devenu de l opposition de rentrer ce rapport? Le Président fait savoir qu il y a eu une réunion, à laquelle le Cpt Daniel JONAS était présent concernant la vérification de tous les rapports. Un groupe de travail est en place et travaille sur ces rapports, on attend la fin de l étude. Information du Cdt GIBSON Alain Celui-ci fait savoir qu il y a eu une journée organisée par la DGCC à Florival au sujet de l accident ferroviaire de Buizingen. Celui-ci a été étonné du manque d officiers pompiers. Le Président fait savoir que les casernes n ont pas été averties et trouve cela dommage. Le Cpt STAQUET signale que les invitations étaient uniquement à destination des acteurs de la catastrophe. Demande du Lt Quentin GREFGOIRE concernant Fébupro Corrections et mise en page : Corinne Tomasevszky 10

11 Celui-ci demande si la fédération a reçu des nouvelles concernant la société Fébupro. La secrétaire avait envoyé la liste des adresses des casernes de Wallonie comme demandé par Fébupro. Cependant, aucune nouvelle ne lui est parvenue pour l instant. Le Président demande à la secrétaire de faire un petit rappel. Prochaine réunion La prochaine réunion du C.A. aura lieu le vendredi 25 mars 2011 à 14 heures à Eghezée. Le Président, La Secrétaire, Cpt-Cdt Lic. M. GILBERT Céline STAQUET Ordre du jour de la réunion du 25 mars 2011: 1. Courrier de l Administration d Andenne : droit de réponse 2. Point sur les PZO par les coordinateurs de zones 3. Présentation de HUET Thierry 4. Désignation des membres du Conseil National supérieur de l Aide Médicale Urgente 5. Divers Corrections et mise en page : Corinne Tomasevszky 11

Fédération Royale des Corps de Sapeurs-Pompiers de Belgique

Fédération Royale des Corps de Sapeurs-Pompiers de Belgique EGHEZEE 24 juin 2011 REUNION DU CONSEIL D'ADMINISTRATION Accueil par le Président : Le Président GILBERT accueille les participants et ouvre la séance à 14h00. Appel des Administrateurs : Appel des Administrateurs

Plus en détail

Fédération Royale des Corps de Sapeurs-Pompiers de Belgique

Fédération Royale des Corps de Sapeurs-Pompiers de Belgique BRUXELLES 7 novembre 2012 REUNION DU CONSEIL D'ADMINISTRATION (extraordinaire) Accueil par le Président : Le Président GILBERT accueille les participants au SPF Intérieur et ouvre la séance à 9h00. Appel

Plus en détail

Fédération Royale des Corps de Sapeurs Pompiers de Belgique

Fédération Royale des Corps de Sapeurs Pompiers de Belgique 1/1 EGHEZEE 26 novembre 2004 ASSEMBLEE GENERALE En raison de la visite du Ministre de l Intérieur, Monsieur Patrick Dewael et du Ministre des Finances, Monsieur Didier Reynders et de Madame Christine Breyne,

Plus en détail

Bureau de dépôt: EUPEN 1 BELGIQUE BELGIË P.P. 4700 EUPEN 1 9/348

Bureau de dépôt: EUPEN 1 BELGIQUE BELGIË P.P. 4700 EUPEN 1 9/348 Bureau de dépôt: EUPEN 1 BELGIQUE BELGIË P.P. 4700 EUPEN 1 9/348 FÉDÉRATION ROYALE DES CORPS DE SAPEURS-POMPIERS DE BELGIQUE AILE FRANCOPHONE GERMANOPHONE a.s.b.l. PÉRIODIQUE TRIMESTRIEL N 2/2008 Le Sapeur-Pompier

Plus en détail

Table des matieres. Miscellanees. Le Sapeur-Pompier belge. Siège Administratif. Droit de reponse 2. Rédacteur en Chef: Editorial 5

Table des matieres. Miscellanees. Le Sapeur-Pompier belge. Siège Administratif. Droit de reponse 2. Rédacteur en Chef: Editorial 5 e g l e b r e i p m Le Sapeur -Po Fédération Royale des Corps de Sapeurs-Pompiers de Belgique Aile francophone germanophone a.s.b.l. Périodique trimestriel [01-2011] Le Sapeur-Pompier belge Table des

Plus en détail

La réforme de la Sécurité civile les futures zones de secours.

La réforme de la Sécurité civile les futures zones de secours. La réforme de la Sécurité civile les futures zones de secours. Plan I. Introduction générale. II. III. IV. Réglementation et organisation actuelles Structures de travail mises en place. Rapport de la Commission

Plus en détail

FAQ : Circulaire ministérielle relative aux prézones dotées de la personnalité juridique

FAQ : Circulaire ministérielle relative aux prézones dotées de la personnalité juridique FAQ : Circulaire ministérielle relative aux prézones dotées de la personnalité juridique Contenu Informations générales... 5 Les modifications des lois du 15 mai 2007 et du 31 décembre 1963 ont-elles déjà

Plus en détail

Assistance à la migration téléphonie sur IP. Cahier des Clauses Techniques Particulières. Page 1 sur 6

Assistance à la migration téléphonie sur IP. Cahier des Clauses Techniques Particulières. Page 1 sur 6 Assistance à la migration téléphonie sur IP Cahier des Clauses Techniques Particulières Page 1 sur 6 SOMMAIRE Migration Téléphonie sur IP...1 1. Objet du marché...3 1.1. Situation actuelle...3 1.2. Situation

Plus en détail

Communication. Information. Normes juridiques. Litiges. Santé humaine / Soins aux animaux. Technologie de l information et de la communication

Communication. Information. Normes juridiques. Litiges. Santé humaine / Soins aux animaux. Technologie de l information et de la communication Matières budgétaires Communication et Information Gestion générale Logistique, économat et appui technique Normes juridiques et Litiges Personnel et Organisation Police Santé humaine / Soins aux animaux

Plus en détail

NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES

NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES GENERALITES Définition d'un réseau Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux afin de partager des données, des ressources et d'échanger des

Plus en détail

COMMUNE DE PAYERNE MUNICIPALITE. Préavis n 18/2011 AU CONSEIL COMMUNAL

COMMUNE DE PAYERNE MUNICIPALITE. Préavis n 18/2011 AU CONSEIL COMMUNAL COMMUNE DE PAYERNE MUNICIPALITE Préavis n 18/2011 AU CONSEIL COMMUNAL Objet : Renouvellement de l infrastructure serveurs et stockage de données informatiques. Municipalité de Payerne / Préavis n 18/2011

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 23 MARS 2015 PROPOSITION DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 23 MARS 2015 PROPOSITION DE DÉCRET 25 (SE 2014) N 2 25 (SE 2014) N 2 PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 23 MARS 2015 PROPOSITION DE DÉCRET visant à créer un «Explorateur de droits», outil d aide à l information sur tous les droits des citoyens

Plus en détail

Rex: Déploiement de la ToIP sur Lyon-Saint Exupéry Mercredi 16 Décembre 2009 Dominique MACHU (RSSI)

Rex: Déploiement de la ToIP sur Lyon-Saint Exupéry Mercredi 16 Décembre 2009 Dominique MACHU (RSSI) Rex: Déploiement de la ToIP sur Lyon-Saint Exupéry Mercredi 16 Décembre 2009 Dominique MACHU (RSSI) dominique.machu@lyonaeroports.com 34 Présentation de Lyon-Saint Exupéry 35 Présentation de Lyon-Saint

Plus en détail

JOURNÉE DES STAGIAIRES ASSOCIATION DES UNIONS DE PHARMACIENS ECOLES DE PHARMACIE FRANCOPHONES

JOURNÉE DES STAGIAIRES ASSOCIATION DES UNIONS DE PHARMACIENS ECOLES DE PHARMACIE FRANCOPHONES JOURNÉE DES STAGIAIRES FRANCOPHONES ASSOCIATION DES UNIONS DE PHARMACIENS ECOLES DE PHARMACIE A.U.P. Journée Des stagiaires 28/2/2015 ORGANISATION DE LA JOURNÉE A.U.P. Journée Des stagiaires 28/2/2015

Plus en détail

fournir au Client le personnel IBM qualifié, pour l assister pendant la Session de test, pendant les heures normales de travail.

fournir au Client le personnel IBM qualifié, pour l assister pendant la Session de test, pendant les heures normales de travail. Conditions Générales Business Continuity & Recovery Services Les dispositions suivantes complètent et/ou modifient les Conditions du Contrat Client IBM (Le Contrat Client IBM est disponible à l'adresse

Plus en détail

Notions sur les réseaux TCP/IP, avec et sans fil

Notions sur les réseaux TCP/IP, avec et sans fil 5 Notions sur les réseaux TCP/IP, avec et sans fil Chapitre Au sommaire de ce chapitre Principe du réseau Internet Termes basiques du paramétrage de TCP/IP Principe des ports TCP et UDP Et les VPN? Dans

Plus en détail

Politique de sécurité de l actif informationnel

Politique de sécurité de l actif informationnel TITRE : Politique de sécurité de l actif informationnel Adoption par le conseil d administration : Résolution : CARL-130924-11 Date : 24 septembre 2013 Révisions : Résolution : Date : Politique de sécurité

Plus en détail

Réunion CFA du 21 mars 2006

Réunion CFA du 21 mars 2006 Réunion CFA du 21 mars 2006 1 LES TIC et L APPRENTISSAGE 1 Les TIC et l Apprentissage : une longue histoire Au plan de la gestion des établissements : Entre 1988 et 1993 : premier plan d informatisation

Plus en détail

Le travail collaboratif et l'intelligence collective

Le travail collaboratif et l'intelligence collective THÈME INFORMATION ET INTELLIGENCE COLLECTIVE Pour l organisation, l information est le vecteur de la communication, de la coordination et de la connaissance, tant dans ses relations internes que dans ses

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION SUR L ENTREPRISE 5N PLUS ANCIENNEMENT SIDECH

RÉUNION D INFORMATION SUR L ENTREPRISE 5N PLUS ANCIENNEMENT SIDECH RÉUNION D INFORMATION SUR L ENTREPRISE 5N PLUS ANCIENNEMENT SIDECH Le mercredi 22 mai 2013, une séance d information à la population s est tenue dans la salle du Conseil de l Administration communale.

Plus en détail

I. Accord obtenu sur un certain nombre de principes de base = note de synthèse.

I. Accord obtenu sur un certain nombre de principes de base = note de synthèse. I. Accord obtenu sur un certain nombre de principes de base = note de synthèse. 1) Le citoyen a droit à l aide adéquate la plus rapide (tant en ce qui conceme le service d incendie qu en ce qui conceme

Plus en détail

INTERNET ET RÉSEAU D ENTREPRISE

INTERNET ET RÉSEAU D ENTREPRISE INTERNET ET RÉSEAU D ENTREPRISE À INTERNET EN TRÈS HAUT DÉBIT POUR UN USAGE TEMPORAIRE À INTERNET EN HAUT DÉBIT À INTERNET EN TRÈS HAUT DÉBIT GARANTIE ENTRE LES SITES DE L ENTREPRISE POUR LES APPLICATIONS

Plus en détail

CONVOCATION DES MEMBRES DU COMITE

CONVOCATION DES MEMBRES DU COMITE REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE DE SECURITE ET DE CONDITIONS DE TRAVAIL DE L UNIVERSITE DE REIMS CHAMPAGNE ARDENNE Document validé par le CHSCT au cours de sa séance du 18 septembre 2012 Mis à

Plus en détail

Organisation de la défense incendie à Genève

Organisation de la défense incendie à Genève Organisation de la défense incendie à Genève L organisation de la défense incendie à Genève est régie notamment par les articles 11 à 23 de la «loi sur l organisation et l intervention des sapeurs-pompiers»

Plus en détail

Organisation de la gestion de crise en cas d activation du plan de délestage. Rôles de la structure fédérale de crise et des autorités locales

Organisation de la gestion de crise en cas d activation du plan de délestage. Rôles de la structure fédérale de crise et des autorités locales Organisation de la gestion de crise en cas d activation du plan de délestage Rôles de la structure fédérale de crise et des autorités locales Version août 2015 1. UNE GESTION DE CRISE COLLECTIVE ET COORDONNEE

Plus en détail

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Noodplanning en crisisbeheer_fr.indd 1 21/01/2013 10:29:57 Noodplanning en crisisbeheer_fr.indd 2 21/01/2013 10:29:57 Planification d urgence La sécurité

Plus en détail

Laboratoire #2 TÉLÉINFORMATIQUE ET RÉSEAUX PLANIFICATION D UN RÉSEAU D ENTREPRISE

Laboratoire #2 TÉLÉINFORMATIQUE ET RÉSEAUX PLANIFICATION D UN RÉSEAU D ENTREPRISE ÉCOLE DE TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE DÉPARTEMENT DE GÉNIE DE LA PRODUCTION AUTOMATISÉE GPA-785 Automne 2009 Professeur : Mohamed Chériet Chargé de Laboratoire : Ludovic Felten Laboratoire #2 TÉLÉINFORMATIQUE

Plus en détail

Claudie Maurin GSI 09/2013 1

Claudie Maurin GSI 09/2013 1 1 2 Internet : une architecture client/serveur Le serveur : fournisseur de données Les données sont fournies par un ensemble de postes serveurs interconnectés qui abritent la base de données répartie à

Plus en détail

Collection Au Quotidien

Collection Au Quotidien Collection Au Quotidien En février de cette année, le gouverneur de la province de Liège constatait un accroissement conséquent du nombre de catastrophes naturelles reconnues comme calamités publiques

Plus en détail

EXIN Cloud Computing Foundation

EXIN Cloud Computing Foundation Exemple d examen EXIN Cloud Computing Foundation Édition Septembre 2012 Droits d auteur 2012 EXIN Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne saurait être publiée, reproduite, copiée, entreposée

Plus en détail

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Planification d urgence La sécurité s'exprime par plusieurs aspects : maintien de la tranquillité et de l'ordre public, sauvegarde de la sécurité

Plus en détail

Lycée Pierre Gilles de Gennes Espace Saint Christophe 04000 Digne les Bains Tel : 04 92 36 71 90 Fax : 04 92 36 71 91

Lycée Pierre Gilles de Gennes Espace Saint Christophe 04000 Digne les Bains Tel : 04 92 36 71 90 Fax : 04 92 36 71 91 CONSEIL D ADMINISTRATION DU 16 OCTOBRE 2007 Monsieur le Proviseur souhaite la bienvenue aux membres du CA. Le quorum est atteint (20/30), la séance est ouverte à 18h15. Les absents sont excusés Mlle Demaizière

Plus en détail

Plate-forme ADL de l UVCW Groupe de Travail Banque-Carrefour des Entreprises (BCE)

Plate-forme ADL de l UVCW Groupe de Travail Banque-Carrefour des Entreprises (BCE) Compte-rendu de la réunion du 14 novembre 2007 Invitation adressée à toutes les ADL par courriel le 26/10/2007, par Olivier Dubois Participants : NOM Prénom ADL E-mail Tél. Fax DYKMANS Eric Oupeye adloupeye@hotmail.com

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE D UNE ARCHITECTURE RESEAU SECURISEE A HAUTE DISPONIBILITE ET MIGRATION DES DONNEES SUR MACHINES VIRTUELLES

MISE EN ŒUVRE D UNE ARCHITECTURE RESEAU SECURISEE A HAUTE DISPONIBILITE ET MIGRATION DES DONNEES SUR MACHINES VIRTUELLES OFFRE N 2013/01/03 MISE EN ŒUVRE D UNE ARCHITECTURE RESEAU SECURISEE A HAUTE DISPONIBILITE ET MIGRATION DES DONNEES SUR MACHINES VIRTUELLES OBJET DE LA CONSULTATION : Ce marché vise dans un 1 er temps,

Plus en détail

CIRCULAIRE N 1603 DU 01/09/2006

CIRCULAIRE N 1603 DU 01/09/2006 CIRCULAIRE N 1603 DU 01/09/2006 Objet : nouveau modèle de fiche de paie des membres du personnel de l enseignement et des C.P.M.S. - Généralisation de l expérience pilote Réseaux : Tous Niveaux et services

Plus en détail

Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans la mise à niveau et le déploiement de son infrastructure informatique.

Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans la mise à niveau et le déploiement de son infrastructure informatique. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans la mise à niveau et le déploiement de son infrastructure informatique. Cette consultation a pour objectif de recruter un prestataire informatique

Plus en détail

Réf. Ifremer N 12/2 212 838. Surveillance et gardiennage du Centre Ifremer de Bretagne. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

Réf. Ifremer N 12/2 212 838. Surveillance et gardiennage du Centre Ifremer de Bretagne. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Réf. Ifremer N 12/2 212 838 Surveillance et gardiennage du Centre Ifremer de Bretagne Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) 1. OBJET...3 2. RESPONSABLES HABILITES...3 3. DEFINITION DES PRESTATIONS

Plus en détail

BUREAU D'ACCREDITATION : REGLEMENT D'ORDRE INTERIEUR

BUREAU D'ACCREDITATION : REGLEMENT D'ORDRE INTERIEUR BELAC 3-09 Rev 4-2015 BUREAU D'ACCREDITATION : REGLEMENT D'ORDRE INTERIEUR Les versions des documents du système de management de BELAC telles que disponibles sur le site internet de BELAC (www.belac.fgov.be)

Plus en détail

Amiens, le 24 mars 2004

Amiens, le 24 mars 2004 Amiens, le 24 mars 2004 Rectorat Division Informatique CRIA Affaire suivie par Danièle LIEFFROY Marie-José VANBAELINGHEM Pascal ANDRE Note à l attention de Mesdames et Messieurs les Chefs d Etablissements

Plus en détail

«écosystème» TIC en EPLE

«écosystème» TIC en EPLE «écosystème» TIC en EPLE Séminaire DUNE «Numérique responsable» Académie de Créteil Février 2013 Document publié sous licence D un point de vue C2i2e Domaine A1 «Maîtrise de l'environnement numérique professionnel»

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE

PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE Esthète dans l âme, Crisalid sublime et métamorphose les codes de l encaissement et se distingue en créant un Univers unique ; Afin de vous doter d atouts novateurs pour une

Plus en détail

Pré-requis techniques

Pré-requis techniques Sommaire 1. PRÉAMBULE... 3 2. PRÉ-REQUIS TÉLÉCOM... 4 Généralités... 4 Accès Télécom supporté... 4 Accès Internet... 5 Accès VPN... 5 Dimensionnement de vos accès... 6 3. PRÉ-REQUIS POUR LES POSTES DE

Plus en détail

MAIRIE AMBRIERES-LES-VALLEES. 6 Place du Château 53300 AMBRIERES-LES-VALLEES Tél. : 02 43 04 90 10 - Fax. : 02 43 08 82 48 CAHIER DES CHARGES

MAIRIE AMBRIERES-LES-VALLEES. 6 Place du Château 53300 AMBRIERES-LES-VALLEES Tél. : 02 43 04 90 10 - Fax. : 02 43 08 82 48 CAHIER DES CHARGES 6 Place du Château 53300 Tél. : 02 43 04 90 10 - Fax. : 02 43 08 82 48 CAHIER DES CHARGES CONVERGENCE VOIX-DONNEES FOURNITURES DE SERVICES DE TELECOMMUNICATIONS SOMMAIRE PRESENTATION DU PROJET... 3 CONTEXTE...

Plus en détail

2004 2009 2013 ETP exploitation 2.2 3.2 3 ETP resp. système info. 1 1 1 Nombre de PCs 160 260 395

2004 2009 2013 ETP exploitation 2.2 3.2 3 ETP resp. système info. 1 1 1 Nombre de PCs 160 260 395 Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers, Le Service informatique et population est chargé de la gestion informatique de l administration communale. Il est actuellement organisé comme

Plus en détail

Dossier d architecture technique

Dossier d architecture technique Dossier d architecture technique Détail du document Projet Emetteurs Destinataire Conception d une solution IPBX multiservices Minh-Truong LAM Clément FAUCHER Morgan MONTES Antoine COTTEN Steve DANEROLLE

Plus en détail

Types de réseaux permettant l accès au Registre national.

Types de réseaux permettant l accès au Registre national. Types de réseaux permettant l accès au Registre national. Dernière mise à jour : 21/05/2012 1) Introduction. Le Registre national permet aux utilisateurs autorisés l accès transactionnel à ses différentes

Plus en détail

Stratégie intelligente de reprise d activité pour les postes de travail : postes de travail sous forme de service (DaaS) LIVRE BLANC

Stratégie intelligente de reprise d activité pour les postes de travail : postes de travail sous forme de service (DaaS) LIVRE BLANC Stratégie intelligente de reprise d activité pour les postes de travail : postes de travail sous forme de service (DaaS) LIVRE BLANC Sommaire Résumé analytique.... 3 L improbable n a jamais été aussi probable....

Plus en détail

Smart Technologies. To exceed our Customers Expectations. en donnant le meilleur de nous même pour répondre avec satisfaction à leurs attentes.

Smart Technologies. To exceed our Customers Expectations. en donnant le meilleur de nous même pour répondre avec satisfaction à leurs attentes. Smart Technologies Est une société spécialisée dans la fourniture de services et la gestion des environnements technologiques complexes tels que les systèmes d information d entreprise, les intranets,

Plus en détail

www.parlonsentreprise.com

www.parlonsentreprise.com LA MOBILITÉ POUR LES NULS www.parlonsentreprise.com TEST: ETES-VOUS DANS LE BON ATELIER? SI VOUS RePONDEZ OUI AUX QUESTIONS SUIVANTES a PRIORI VOUS NE VOUS etes PAS TROMPe? DANS LE CAS CONTRAIRE, RESTEZ

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE D ACCES INTERNET DES HOTELS DU GROUPE OCEANIA HOTELS EQUIPES A CET EFFET* 31/12/2009

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE D ACCES INTERNET DES HOTELS DU GROUPE OCEANIA HOTELS EQUIPES A CET EFFET* 31/12/2009 CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE D ACCES INTERNET DES HOTELS DU GROUPE OCEANIA HOTELS EQUIPES A CET EFFET* 31/12/2009 Article 1 Objet Le présent document a pour objet de définir les conditions

Plus en détail

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication.

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication. CONNECTER LES SYSTEMES ENTRE EUX L informatique, au cœur des tâches courantes, a permis de nombreuses avancées technologiques. Aujourd hui, la problématique est de parvenir à connecter les systèmes d information

Plus en détail

Sommaire. 1 Préparer les opérations 15. 2 Choisir les ordinateurs 37

Sommaire. 1 Préparer les opérations 15. 2 Choisir les ordinateurs 37 1 Préparer les opérations 15 1.1 Définir la taille de l entreprise... 26 1.2 Définir le budget... 27 1.3 Documenter son travail... 29 1.4 Créer un planning... 32 2 Choisir les ordinateurs 37 2.1 Choisir

Plus en détail

Charte régissant l usage des technologies de l information et de communication au sein de l Université de Lorraine

Charte régissant l usage des technologies de l information et de communication au sein de l Université de Lorraine Charte régissant l usage des technologies de l information et de communication au sein de l Université de Lorraine La présente charte définit les règles d usages et de sécurité que l Université de Lorraine

Plus en détail

Systeme d évacuation et d alerte

Systeme d évacuation et d alerte Systeme d évacuation et d alerte Systeme d évacuation et d alerte Webclient: Liste de préparation Téléphonie Bouton agression Alarmes techniques Détection incendie Détection intrusion Gestion technique

Plus en détail

23 mars 2005. Dossier de Presse Association Nantes-Wireless

23 mars 2005. Dossier de Presse Association Nantes-Wireless 23 mars 2005 Dossier de Presse Association Nantes-Wireless Table des matières 1 Brève présentation 1 2 Le WiFi 1 2.1 Présentation............................. 1 2.2 Légalité...............................

Plus en détail

Information Protection Services

Information Protection Services http://www.ibm.com/fr/tendancesibm Information Protection Services Nicolas Tailhardat Tailhardat@fr.ibm.com MOINS DE COÛTS POUR VOTRE BUSINESS, Agenda 1 Le contexte 2 Le besoin de nos clients 3 Le service

Plus en détail

Axis IP-Surveillance. Solutions de vidéo sur IP professionnelles pour la sécurité, la vidéosurveillance et le contrôle à distance

Axis IP-Surveillance. Solutions de vidéo sur IP professionnelles pour la sécurité, la vidéosurveillance et le contrôle à distance Axis IP-Surveillance Solutions de vidéo sur IP professionnelles pour la sécurité, la vidéosurveillance et le contrôle à distance Facilité d'installation L offre de vidéo sur IP Axis apporte au monde professionnel

Plus en détail

FEDERATION INTERCATEGORIELE FEDERATIE OPENBARE DIENSTEN SERVICES PUBLICS

FEDERATION INTERCATEGORIELE FEDERATIE OPENBARE DIENSTEN SERVICES PUBLICS Pirotte Jean Flémalle, le 07.01.2012. 24 rue Boulboule 4400 Flémalle Secrétaire Fédéral FISP-IFOD Monsieur John CROMBEZ Secrétaire d Etat à la Lutte contre la Fraude Sociale Avenue des Arts 7 1210 Bruxelles

Plus en détail

La sécurité informatique dans la petite entreprise Etat de l'art et Bonnes Pratiques (2ième édition)

La sécurité informatique dans la petite entreprise Etat de l'art et Bonnes Pratiques (2ième édition) Généralités sur la sécurité informatique 1. Introduction 13 2. Les domaines et normes associés 16 2.1 Les bonnes pratiques ITIL V3 16 2.1.1 Stratégie des services - Service Strategy 17 2.1.2 Conception

Plus en détail

Le catalogue TIC. Solutions. pour les. Professionnels

Le catalogue TIC. Solutions. pour les. Professionnels Le catalogue TIC Solutions pour les Professionnels L@GOON ENTREPRISES PRéSENTaTION Des offres adaptées aux besoins des professionnels de la PME aux Grands Comptes. Des solutions pérennes et évolutives,

Plus en détail

Plan de Reprise d Activité (P.R.A.) CAHIER DES CHARGES P.R.A

Plan de Reprise d Activité (P.R.A.) CAHIER DES CHARGES P.R.A MARCHE : Plan de Reprise d Activité (P.R.A.) CAHIER DES CHARGES P.R.A ARTICLE 1. Description du cahier des charges Ce cahier des charges a pour objet le choix d un prestataire capable de fournir à RESSOURCES

Plus en détail

données à caractère personnel (ci-après LVP), en particulier l'article 29 ; Avis n 56/2015 du 16 décembre 2015

données à caractère personnel (ci-après LVP), en particulier l'article 29 ; Avis n 56/2015 du 16 décembre 2015 1/7 Avis n 56/2015 du 16 décembre 2015 Objet: Complément technique de géolocalisation au système d alerte BE-Alert de la Direction générale Centre de crise BE-Alert du SPF Intérieur (CO-A-2015-053) La

Plus en détail

l eworkspace de la sécurité sociale

l eworkspace de la sécurité sociale l eworkspace de la sécurité sociale Qu est-ce que l eworkspace? L eworkspace est un espace de travail électronique destiné à la collaboration entre les institutions de sécurité sociale. Il permet de partager

Plus en détail

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le développement Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Forum panafricain sur le leadership et le management de

Plus en détail

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL N 39/10.12 DEMANDE D'UN CRÉDIT DE CHF 259 200.00 POUR L ACHAT D UN LOGICIEL DE GESTION DES TEMPS ET DE PLANIFICATION DES HORAIRES DE TRAVAIL DU PERSONNEL

Plus en détail

Maintien à Domicile des Personnes Agées. -Service de Téléalarme- REGLEMENT INTERIEUR

Maintien à Domicile des Personnes Agées. -Service de Téléalarme- REGLEMENT INTERIEUR Maintien à Domicile des Personnes Agées -Service de Téléalarme- REGLEMENT INTERIEUR I. Objet du règlement Le présent règlement fixe les conditions et les modalités auxquelles est soumis le Service de TELEALARME

Plus en détail

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL N 38/9.13 DEMANDE D'UN CRÉDIT DE CHF 1'200 000 POUR LA MISE EN PLACE D UNE SOLUTION DE GESTION ÉLECTRONIQUE DOCUMENTAIRE (GED) Finances, assurances, informatique

Plus en détail

Politiques de gestion des chats errants dans les villes et communes de la Région Wallonne et de la Région de Bruxelles-Capitale

Politiques de gestion des chats errants dans les villes et communes de la Région Wallonne et de la Région de Bruxelles-Capitale Politiques de gestion des chats errants dans les villes et communes de la Région Wallonne et de la Région de Bruxelles-Capitale Enquête réalisée entre le er février et le avril 05 ) Objectifs En 007, un

Plus en détail

Politique et charte de l entreprise INTRANET/EXTRANET

Politique et charte de l entreprise INTRANET/EXTRANET Politique et charte de l entreprise INTRANET/EXTRANET INTRANET/EXTRANET LES RESEAUX / 2 DEFINITION DE L INTRANET C est l internet interne à un réseau local (LAN) c'est-à-dire accessibles uniquement à partir

Plus en détail

Partie Réseaux TD 1 : Théorie des réseaux

Partie Réseaux TD 1 : Théorie des réseaux Partie Réseaux TD 1 : Théorie des réseaux 1 Les réseaux 1.1 Qu est-ce qu un réseau? Un réseau est un ensemble d ordinateurs pouvant communiquer entre eux. 1.1.1 Types de réseaux Il y a deux types de réseaux

Plus en détail

Renforcement de la sécurité dans les transports en commun à Bruxelles

Renforcement de la sécurité dans les transports en commun à Bruxelles Renforcement de la sécurité dans les transports en commun à Bruxelles I. Introduction L accord du gouvernement fédéral, la note de politique générale de la Ministre de l intérieur et le Plan national de

Plus en détail

Communiqué de presse. Uniformisation des statuts des pompiers

Communiqué de presse. Uniformisation des statuts des pompiers LA VICE-PREMIERE MINISTRE ET MINISTRE DE L INTERIEUR ET DE L EGALITE DES CHANCES Bruxelles, le 13 décembre 2013 Communiqué de presse Uniformisation des statuts des pompiers Joëlle Milquet a tenu à rassurer

Plus en détail

Bureau de dépôt: EUPEN 1 BELGIQUE BELGIË P.P. 4700 EUPEN 1 9/348

Bureau de dépôt: EUPEN 1 BELGIQUE BELGIË P.P. 4700 EUPEN 1 9/348 Bureau de dépôt: EUPEN 1 BELGIQUE BELGIË P.P. 4700 EUPEN 1 9/348 FÉDÉRATION ROYALE DES CORPS DE SAPEURS-POMPIERS DE BELGIQUE AILE FRANCOPHONE GERMANOPHONE a.s.b.l. PÉRIODIQUE TRIMESTRIEL N 1/2010 n 1/2010

Plus en détail

Cloud et Open Source : La proposition de valeur de Tunisie Telecom

Cloud et Open Source : La proposition de valeur de Tunisie Telecom Cloud et Open Source : La proposition de valeur de Tunisie Telecom Elyes Ben Sassi Directeur Stratégie & Marketing Entreprises Tunisie Telecom 8ème Edition de la Conférence Nationale sur les Logiciels

Plus en détail

Mise à niveau du système informatique communal

Mise à niveau du système informatique communal AU CONSEIL COMMUNAL 1052 LE MONT Mise à niveau du système informatique communal Monsieur le Président, Mesdames les Conseillères, Messieurs les Conseillers, 1 Historique et contexte La première acquisition

Plus en détail

Directive de la Direction 6.2. Utilisation d Internet, de la messagerie électronique, des réseaux sociaux, de la téléphonie et du poste de travail

Directive de la Direction 6.2. Utilisation d Internet, de la messagerie électronique, des réseaux sociaux, de la téléphonie et du poste de travail Directive de la Direction Directive de la Direction 6.2. Utilisation d Internet, de la messagerie électronique, des réseaux sociaux, de la téléphonie et du poste de travail 1 Base La présente directive

Plus en détail

HÉBERGEMENT INFORMATIQUE

HÉBERGEMENT INFORMATIQUE HÉBERGEMENT INFORMATIQUE Environnement dédié et sécurisé sur mesure Pour les clients exigeants Prix selon consommation Service sur mesure Environnement dédié Introduction L intérêt et l'utilisation du

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE L ASSOCIATION «IRRESISTIBLES FRANÇAIS»

REGLEMENT INTERIEUR DE L ASSOCIATION «IRRESISTIBLES FRANÇAIS» Ce règlement intérieur complète et précise les statuts de l association Irrésistibles Français. Il s applique obligatoirement à l'ensemble des membres ainsi qu'à chaque nouvel adhérent. Les dispositions

Plus en détail

PROGRAMME AGORA. Contrats de recherche n AG/02/124-AG/02/125 BASE DE DONNEES «ECOLEX» RAPPORT FINAL

PROGRAMME AGORA. Contrats de recherche n AG/02/124-AG/02/125 BASE DE DONNEES «ECOLEX» RAPPORT FINAL SPF Justice Service de la Politique criminelle PROGRAMME AGORA Contrats de recherche n AG/02/124-AG/02/125 BASE DE DONNEES «ECOLEX» RAPPORT FINAL Novembre 2006 1. Description du projet et de son contexte

Plus en détail

SERVICES DE TELECOMMUNICATION INTERNET

SERVICES DE TELECOMMUNICATION INTERNET SERVICES DE TELECOMMUNICATION INTERNET CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) CCTP N : 07-06 du 10 mai 2007 Etabli en application du Code des Marchés Publics et relatif au service de connexion

Plus en détail

Les RPV (Réseaux Privés Virtuels) ou VPN (Virtual Private Networks)

Les RPV (Réseaux Privés Virtuels) ou VPN (Virtual Private Networks) Les RPV (Réseaux Privés Virtuels) ou VPN (Virtual Private Networks) TODARO Cédric Table des matières 1 De quoi s agit-il? 3 1.1 Introduction........................................... 3 1.2 Avantages............................................

Plus en détail

UNIFIED. Nouvelle génération d'architecture unifiée pour la protection des données D TA. dans des environnements virtuels et physiques PROTECTION

UNIFIED. Nouvelle génération d'architecture unifiée pour la protection des données D TA. dans des environnements virtuels et physiques PROTECTION UNIFIED Nouvelle génération d'architecture unifiée pour la protection des données D TA dans des environnements virtuels et physiques PROTECTION Unified Data protection DOSSIER SOLUTION CA arcserve UDP

Plus en détail

VISON Vers un Intranet Sécurisé Ouvert au Nomadisme Eric Gautrin Comité de Concertation des Moyens Informatiques INRIA.

VISON Vers un Intranet Sécurisé Ouvert au Nomadisme Eric Gautrin Comité de Concertation des Moyens Informatiques INRIA. VISON Vers un Intranet Sécurisé Ouvert au Nomadisme Eric Gautrin Comité de Concertation des Moyens Informatiques INRIA 1 6 décembre 2005 2 Plan Contexte INRIA Enjeux et objectifs de VISON Service d authentification

Plus en détail

On distingue deux catégories de réseaux : le réseau «poste à poste» et le réseau disposant d un «serveur dédié».

On distingue deux catégories de réseaux : le réseau «poste à poste» et le réseau disposant d un «serveur dédié». Un réseau est un ensemble de connexions entre plusieurs ordinateurs. Il va permettre : - la communication entre utilisateurs à travers les machines - la partage de ressources matérielles - le partage de

Plus en détail

Perte de données dans un environnement virtuel : un problème émergeant. Des solutions pour répondre aux impératifs de continuité des activités

Perte de données dans un environnement virtuel : un problème émergeant. Des solutions pour répondre aux impératifs de continuité des activités Perte de données dans un environnement virtuel : un problème émergeant Des solutions pour répondre aux impératifs de continuité des activités 2 3 4 6 Introduction Scénarios courants de perte de données

Plus en détail

ASSURANCE GRATUITE DES TRAVAILLEURS BENEVOLES

ASSURANCE GRATUITE DES TRAVAILLEURS BENEVOLES ASSURANCE GRATUITE DES TRAVAILLEURS BENEVOLES AIDE DE LA PROVINCE DE HAINAUT DANS LA PROCEDURE DE SOUSCRIPTION La Belgique compte plus d un million et demi de travailleurs bénévoles qui rendent chaque

Plus en détail

Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication. «Session 2010» Meilleure copie "étude de cas architecture et systèmes"

Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication. «Session 2010» Meilleure copie étude de cas architecture et systèmes Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication «Session 2010» Meilleure copie "étude de cas architecture et systèmes" Note obtenue : 14,75/20 HEBERGE-TOUT Le 25 mars 2010 A

Plus en détail

What we do 4. Packages 6. CMD.mail 8. CMD.hosting 12. CMD.box 16. CMD.phone 20. CMD.desktop 24. CMD.services 28

What we do 4. Packages 6. CMD.mail 8. CMD.hosting 12. CMD.box 16. CMD.phone 20. CMD.desktop 24. CMD.services 28 INDEX What we do 4 Packages 6 CMD.mail 8 CMD.hosting 12 CMD.box 16 CMD.phone 20 CMD.desktop 24 CMD.services 28 WHAT WE DO 4 CMD.mail CMD.hosting CMD.box CMD.phone CMD.desktop CMD.services Nous hébergeons

Plus en détail

JEUNES SAPEURS-POMPIERS DE COLLONGE-BELLERIVE STATUTS

JEUNES SAPEURS-POMPIERS DE COLLONGE-BELLERIVE STATUTS JEUNES SAPEURS-POMPIERS DE COLLONGE-BELLERIVE 1. DISPOSITIONS GENERALES A. Nom, Siège STATUTS Article 1 Sous le nom de JEUNES SAPEURS-POMPIERS DE COLLONGE- BELLERIVE («JSPCB») il est constitué, conformément

Plus en détail

COMMUNE DE CUGY RÈGLEMENT ORGANIQUE DU SERVICE DE DÉFENSE CONTRE L'INCENDIE ET DE LUTTE CONTRE LES ÉLÉMENTS NATURELS. vu :

COMMUNE DE CUGY RÈGLEMENT ORGANIQUE DU SERVICE DE DÉFENSE CONTRE L'INCENDIE ET DE LUTTE CONTRE LES ÉLÉMENTS NATURELS. vu : COMMUNE DE CUGY RÈGLEMENT ORGANIQUE DU SERVICE DE DÉFENSE CONTRE L'INCENDIE ET DE LUTTE CONTRE LES ÉLÉMENTS NATURELS Le Conseil général vu : la loi du 12 novembre 1964 sur la police du feu et la protection

Plus en détail

PLUS AUCUN SOUCI Déploie les Réseaux et Relie les Hommes

PLUS AUCUN SOUCI Déploie les Réseaux et Relie les Hommes PLUS AUCUN SOUCI Déploie les Réseaux et Relie les Hommes 1 Conférence-Débat Les Performances du Réseau Multiservices d Entreprise (Convergence Voix, Vidéo et Données) Modèle d économie Internet 2 Sommaire

Plus en détail

BE-ALERT Pilote: tester pour améliorer. Guide d utilisation pour une alerte et information optimale

BE-ALERT Pilote: tester pour améliorer. Guide d utilisation pour une alerte et information optimale BE-ALERT Pilote: tester pour améliorer Guide d utilisation pour une alerte et information optimale Table des matières BE-ALERT Pilote: tester pour améliorer 1 1 PREAMBULE 3 2 Un cadre d utilisation précis

Plus en détail

MAINTENANCE DISTRIBUTIONSi SOLUTION INFORMATIQUE

MAINTENANCE DISTRIBUTIONSi SOLUTION INFORMATIQUE MAINTENANCE DISTRIBUTION SOLUTION INFORMATIQUE MAINTENANCE DISTRIBUTION SOLUTION INFORMATIQUE Disponibilité, accompagnement, partenaire unique, engagements de services... concentrez-vous sur votre métier,

Plus en détail

MODÈLE 2 : PLAN DE SÉCURITÉ relatif à l organisation d une manifestation publique importante ou d un grand rassemblement de personnes

MODÈLE 2 : PLAN DE SÉCURITÉ relatif à l organisation d une manifestation publique importante ou d un grand rassemblement de personnes CADRE RÉSERVÉ À L ADMINISTRATION Administration communale de Lasne Province du Brabant wallon Belgique Plan de sécurité nécessaire : OUI NON Transmis pour disposition : Police locale Le : Service d incendie

Plus en détail

SEANCE DU 16 décembre 2009.

SEANCE DU 16 décembre 2009. SEANCE DU 16 décembre 2009. Présents : MM.WATY, Bourgmestre CHARLIER, WAGNER, ADAM Echevins MATTERN, SCHROEDER, QUINET, MERTZ, JAVAUX Conseillers. ARENS, présidente CPAS KENLER, Secrétaire communal Début

Plus en détail

Business Central Wireless Manager

Business Central Wireless Manager Business Central Wireless Manager Guide de présentation Sommaire CATÉGORIE DE PRODUIT... 3 PRÉSENTATION... 3 PRÉSENTATION DE BUSINESS CENTRAL... 3 FONCTIONNALITÉS ET ATOUTS... 4 POINTS D ACCÈS WIFI PRIS

Plus en détail

Schéma directeur des réseaux établissement 2012

Schéma directeur des réseaux établissement 2012 N de version 1.0 1.1 Historique des versions Eléments modifiés Date 22/02/2012 Mises à jour 18/04/2012 Page 1 / 14 Rédacteur Christopher BOURGINE Benjamin TALON SOMMAIRE I.Introduction...2 II.Architecture

Plus en détail