CONTINUER SON ACTIVITÉ, UNE NECESSITÉ POUR TOUTES LES ENTREPRISES JANVIER 07. GROUPE ALLOIN Nous manipulons plus d informations que de colis

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONTINUER SON ACTIVITÉ, UNE NECESSITÉ POUR TOUTES LES ENTREPRISES JANVIER 07. GROUPE ALLOIN Nous manipulons plus d informations que de colis"

Transcription

1 03 JANVIER 07 GROUPE ALLOIN Nous manipulons plus d informations que de colis BOURBON La continuité du SI évolue avec les besoins de l entreprise CONTINUER SON ACTIVITÉ, UNE NECESSITÉ POUR TOUTES LES ENTREPRISES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE Un réseau voix, données, images sur le MAN parisien

2 éditorial Un nouvel horizon 2 s ouvre sur 2007 un nouvel horizon, plus vaste encore que celui qui a vu notre relation naître et se développer. Completel laisse derrière lui une année 2006 intense. Nous y avons conquis, en quelques mois, le rang de 3e réseau national dégroupé, ouvert près de 100 nouvelles agglomérations, migré notre réseau en technologie tout IP, accueilli plus de 200 nouveaux collaborateurs, lancé notre activité PME et nos services VoIP Durant cette année forte, vos projets avec nous se sont nourris au fur et à mesure des nouvelles technologies disponibles et des nouveaux territoires ouverts. Cette évolution était nécessaire pour répondre à toutes vos exigences de convergence de services qui se développent aujourd hui dans le métier des télécoms s ouvre sur un nouvel horizon. Je vous remercie de votre confiance et vous présente mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année. Jérôme de Vitry, Président de Completel S OMMAIRE 03 /DOSSIER CONTINUER SON ACTIVITÉ, UNE NÉCESSITÉ POUR TOUTES LES ENTREPRISES «Les risques sont désormais très concrets pour les entreprises. Les exigences en terme de continuité d activité sont croissantes.» 06 /INTERVIEW DAVID FARGETON, DIRECTEUR DES SYSTÈMES D INFORMATION DU GROUPE ALLOIN «Nous traitons contrats de transport par jour, ce qui représente environ colis qui transitent par nos quais. Une journée sans SI serait une catastrophe.» 08 /INTERVIEW JOSÉ-MANUEL CORREDERA, RESPONSABLE DE LA CELLULE OPÉRATION DU SERVICE INFORMATIQUE BOURBON «Maintenant que l on dispose d un site de secours, je n imagine pas fonctionner sans.» 10 /INTERVIEW PATRICK BOURGUET, CHEF DU BUREAU DES TECHNOLOGIES ET SERVICES DE COMMUNICATION DU MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE «Nous devons offrir toujours plus, à budget constant.»

3 Continuer son activité, une nécessité pour toutes les entreprises L activité des entreprises, administrations et autres organismes est fortement dépendante de leur système d information (SI) qui est à la fois leur système nerveux interne et externe. L indisponibilité du système d information durant 1 minute, 1 heure ou 1 journée, selon le secteur d activité et la taille de l entreprise peut se chiffrer rapidement en millions d euros et s avérer fatale à la poursuite de son activité. Des risques réels. Les risques d interruption de l activité de l entreprise et de son SI peuvent être aussi bien d ordres naturels (inondation, tremblement de terre, ) qu accidentels (incendie, panne électrique, ) ou encore terroristes ou même social. D autres événements non planifiés comme la corruption de données, la défaillance d un composant, une erreur humaine sont à prendre en compte. Enfin des événements planifiés peuvent interrompre l activité comme des sauvegardes, l extraction de données stockées, la restauration de données ou d applications non maîtrisées. Face à ces sources d interruption d activité, les entreprises et leurs dirigeants étaient plus ou moins réceptifs. Depuis le 11 septembre 2001 et d autres événements marquants qui ont suivi, les perceptions ont bien évolué. La plupart des décideurs sont conscients qu aujourd hui il faut évaluer les risques et leur impact pour l entreprise et ses métiers. Ils pourront ensuite mettre en place un Plan de Reprise d Activité (PRA) afin de redémarrer une activité minimum en un temps donné qui va de quelques minutes à quelques jours. Cette reprise concerne aussi bien l informatique que la téléphonie, la production et la logistique. Si aucune interruption de l activité n est tolérée il faut alors mettre en place un Plan de Continuité de l Activité (PCA). dossier 3 L information est stratégique après un désastre Les plans de reprise d activité concernent tous les secteurs d activité et les entreprises de toutes tailles. 43% des entreprises affectées cessent leurs activités Dépendance des entreprises de plus de 200 salariés vis-à-vis de l informatique 29% font faillite dans les 24 mois suivants Source : Gartner Group DÉFINITIONS PSI : Plan de secours informatique PCA : Plan de continuité des activités (BCP : Business Continuity Plan) PRA : Plan de reprise des activités (DRP : Disaster Recovery Plan) PRAI : Plan de reprise des activités informatiques DMIA : Durée Maximale d Interruption Admissible PDMA : Perte de Données Maximale Admissible ou «fraîcheur des données» Source : Clusif -

4 dossier 4 Les risques sont désormais très concrets pour les entreprises. Les exigences en terme de continuité d activité sont croissantes. Au-delà de la prise de conscience liée aux risques, le courant réglementaire est de plus en fort pour certaines entreprises. Les secteurs financier, bancaire, de la santé, les entreprises cotées sur les marchés financiers nord-américains doivent se conformer à des lois ou normes nouvelles. Les métiers sont de plus en plus exigeants et demandeurs. Certains domaines d activité comme le commerce électronique, les fournisseurs de contenu ou encore des médias en ligne ont mis en place des PRA et des PCA. Le SI est le cœur même de leur métier. Plus globalement, les observateurs du marché constatent que tous les secteurs sont en phase de réflexion avancée ou Infrastructures SI haute disponibilité déploient des PCA. Il faut dire que les directions métiers comme la production, la logistique, le marketing ou les ventes sont très demandeurs et exigeants en terme de continuité de leur activité. Ainsi le PRI (Plan de Reprise Informatique), qui était bien souvent porté seul par le DSI, devient un projet de PCA à l échelle de l entreprise. L écoute est meilleure au niveau du comité de direction avec des budgets en hausse. Préparation du PCA. La DSI est partie prenante dans la phase d identification et d évaluation des risques ou des vulnérabilités de l entreprise. Quelle que soit la méthode utilisée il faut procéder par l analyse de l activité, l identification des acteurs ou des métiers Recovery Point Objectives (RPO) Recovery Time Objectives (RTO) concernés, inventorier les événements redoutés et tenir compte de l historique. Il faut ensuite hiérarchiser les risques mais aussi les services ou applications dont l activité doit être maintenue ou rétablie au plus vite, ceci en fonction des délais acceptables d interruption. NORMES ET RÉGLEMENTATION Depuis le début des années 2000, les législateurs américains, européens et français ont édicté des lois, normes ou règlements afin de protéger les investisseurs, les entreprises et le personnel contre des malversations, des risques naturels ou accidentels et contre la défaillance de systèmes informatiques. Ainsi, le secteur de la finance en Europe doit se conformer avec la réglementation Bâle II qui exige une mise aux normes des établissements en matière d évaluation, de gestion et de suivi des risques. Ce secteur est aussi impacté par les normes comptables IAS (International Accounting Standards) qui imposent notamment une distance minimale entre les sites principal et de secours. Pour les entreprises américaines cotées sur les marchés financiers, c est la loi Sarbanes Oxley qui s applique. Plus largement, les entreprises françaises doivent être en conformité avec la loi de sécurité financière d août 2003 (LSF). Le secteur de la santé, quant à lui, doit se mettre en conformité avec HIPAA (Health Insurance Portability and Accountability Information). Les secteurs de l industrie et des transports doivent conserver des registres des transactions et assurer la disponibilité des données relatives à leurs activités, selon les standards ISO 9000 et ISO des solutions graduelles pour répondre aux différents besoins SOLUTION Les technologies actuellement disponibles sont suffisamment faciles à mettre en œuvre et accessibles pour permettre de rendre les infrastructures SI hautement disponibles même en cas d incident ou d accident. Les solutions que nous proposons chez Completel sont graduelles et répondent à des besoins précis afin d améliorer la disponibilité du SI. Notre solution San to San (Storage Area Network à Storage Area Network) est la solution qui assure le temps de restauration des données le plus court (0 à 4 heures) selon les configurations et les interconnexions choisies. Ce sont des solutions indispensables à la reprise à chaud. Dans ce cas on utilise généralement une connexion directe sur la boucle métropolitaine avec des protocoles adaptés au transport synchrone comme FiberChannel, Escon, Ficon ou GigaBit Ethernet. Selon les équipements et les mécanismes mis en œuvre, les distances entre deux sites peuvent être de quelques dizaines de kilomètres à plusieurs centaines. Nous disposons d abaques précis et bénéficions des dernières avancées en la matière sur l ultra haut débit de la part des constructeurs. Nos offres Lan to Lan, plus accessibles et plus simples de mise en œuvre, permettent l automatisation de sauvegardes à distance ou encore la réplication de disques. Nous avons également 2 centres d hébergement nationaux et 9 régionaux afin de répondre au besoin de nos clients qui veulent disposer d un site de secours distant hautement sécurisé pour leurs platesformes redondées et qui souhaitent avoir un interlocuteur unique pour la partie télécom de leur PRA/PCA. Xavier Poinsignon Chef de Produits Data chez Completel

5 Un PCA comprend principalement trois phases : le plan de prévention (ensemble des ressources nécessaires au bon fonctionnement en cas de crise), le plan de secours (protocole d alerte et gestion de crise) et enfin le PRA, qui s appuie sur un site secondaire de repli, décrit le fonctionnement de la cellule de crise, détaille le mode dégradé de fonctionnement et le retour à la normal. Au départ la reprise à froid. Pour un premier niveau de sécurisation, les besoins sont des sauvegardes automatisées à distance ou la copie de données en temps réel ou encore la réplication de disques à distance pour répondre à un besoin de restoration rapide. On est alors dans un système de reprise à froid, puisqu il faut du temps pour «redescendre» les données ou les sauvegardes puis rendre les serveurs distants opérationnels. Le site secondaire peut être un autre site de l entreprise ou un emplacement loué dans une salle d hébergement. Les temps de reprises sont de l ordre de quelques heures à plusieurs jours. Dans ce niveau d objectif de sécurisation, des liaisons Ethernet, métropolitaines ou nationales permettent d assurer la partie transport des données entre les sites. La reprise à chaud se généralise. Avec l avancée des technologies de télécommunication, les infrastructures réseaux et la baisse des coûts liée aux offres, de nombreuses entreprises mettent en place des plans de reprise à chaud. Les temps de retour à l activité sont proches de zéro à quelques heures. Il s agit alors de continuité de business et de haute disponibilité du SI. Dans ce cas le site de production est relié au site secondaire ou de backup. Les technologies mises en place assurent le mirroring de disques ou de serveurs via des liaisons à ultra haut débit, GigaBits ou nxgigabits sur des protocoles adaptés comme Fiber Channel, Escon, Ficon ou GigaBit Ethernet pour ne citer que les plus couramment utilisés. Ce type de solution s applique à un domaine régional ou métropolitain. Ces PRA évoluent ensuite vers des solutions de stockage étendu avec l interconnexion longue distance de sites sur les mêmes protocoles. On est alors sur des projets nationaux voire internationaux. Il faut donc l appui de mécanismes pour gérer cette contrainte de distance afin de toujours assurer un débit maximum pour l application de mirroring. Le PRA : un projet d entreprise. Une fois mis en place le PRA, pour être efficace, doit être régulièrement testé et mis à jour pour évoluer en fonction de l activité et des métiers de l entreprise. En général le PRA commence par la mise en place de sauvegarde à distance. Pour appréhender un projet de PRA, il faut prendre en compte l ensemble de l activité de l entreprise et son environnement humain, physique, informatique, télécom et fonctionnel. Un PRA est donc un projet d entreprise ou toutes les directions sont concernées. Selon le Clusif 58% des entreprises de plus de 200 salariés ont mis en place un PCA partiel ou total. Si seulement 20% disposent d un PCA total, 77% déclarent posséder des solutions de sauvegarde fiables. La continuité de l activité est une nécessité désormais à la portée de toutes les entreprises. dossier 5 «désormais on raisonne en terme d activité, de métier et plus uniquement de si.» PAROLE D EXPERT La demande en matière de PRA et PCA est de plus en plus importante. Je constate une pression forte des directions métiers qui deviennent très exigeantes en terme de continuité d activité. Il y a aussi la pression réglementaire et celle des agences de notation qui tiennent compte des PCA dans leurs critères. Des sinistres comme le 11 septembre, ou des menaces comme la crue centennale de la Seine ou encore la pandémie grippale ont contribué à sensibiliser les directions des entreprises. Les technologies aujourd hui disponibles en matière de télécommunications, de réseaux, de stockage, de réplication et de virtualisation se sont généralisées et ont vu leur prix baisser. Leur mise en œuvre est également plus simple. Ceci a permis un mouvement de consolidation des infrastructures de production des SI qui rend possible la mise en place de Plan de Secours Informatique plus efficaces et industrialisés. Ceci permet en particulier la généralisation des Plans de Secours «à chaud» alors que jusqu à présent on disposait bien souvent de Plans de Secours «à froid». On peut ainsi passer d un temps de reprise de l ordre de 48 heures voire plus à un temps de reprise de l ordre de 12 heures. Au final, je dirais que les projets que nous suivons sont de plus en plus ambitieux. En effet, ils couvrent un périmètre SI de plus en plus large et prennent en compte de plus en plus de risques. Frédéric Goux Directeur de l activité PCA chez Solucom

6 INTERVIEW 6 NOUS MANIPULONS PLUS D INFORMATIONS QUE DE COLIS, DAVID FARGETON DIRECTEUR DES SYSTÈMES D INFORMATION DU GROUPE ALLOIN Nous traitons contrats de transport par jour, ce qui représente environ colis qui transitent par nos quais. Une journée sans SI serait une catastrophe. David Fargeton, quelles sont les caractéristiques majeures du SI du Groupe ALLOIN? Le métier du transport change et va encore évoluer énormément. Plus que leurs colis nos clients nous confient la gestion des informations qui accompagnent leurs marchandises, et ce, dans un souci croissant de traçabilité. Cela se traduit par plus de données à stocker, manipuler et restituer, un niveau d intégration élevé entre nos systèmes et ceux de nos clients et de nos fournisseurs (à ce jour plus d 1 contrat de transport sur 2 est géré en automatique), une capacité à gérer de l information en temps réel. Nous avons donc opté pour un SI centralisé, développé en spécifique car vecteur de notre savoir-faire métier, et sécurisé. Est-ce que le SI touche l ensemble des métiers? Le SI contribue aux process et à la synergie de tous les métiers du Groupe. Quant il ne pilote pas directement les process! À titre d exemple, tous les colis sont systématiquement étiquetés avec un Code à Barres. Ils sont lus à chaque point de chargement et de déchargement par nos agents de quai qui sont équipés de lecteurs portatifs Radio Fréquence. Les informations enrichissent en temps réel le SI tout comme celles issues des puces RFID de nos camions. Votre métier semble vous placer au cœur de l innovation de votre entreprise? L innovation est permanente. Elle est avant tout au service de nos métiers et de nos clients. Nous travaillons à rendre le SI toujours plus modulaire, pour être réactif à l évolution rapide et constante des attentes du marché. Nous avons de nombreux chantiers innovants en cours comme le suivi des expéditions sur le web, la réécriture de nos applications cœur de métier, la RFID au niveau du colis, Que se passerait-il si votre SI n était plus accessible? Ce serait une catastrophe pour nos clients et pour notre activité. Nos plates forme régionales où transitent colis chaque jour seraient engorgées en quelques heures et nos camions seraient immobilisés. Un colis non étiqueté ne peut pas être chargé puisqu il ne dispose pas des informations utiles à son acheminement dans le réseau! D où la criticité et le niveau de disponibilité élevé demandé au SI. C est pourquoi nous avons mis en œuvre un Plan de Reprise Informatique. Pour vous, quels sont les points importants pour disposer d un PRA efficace? Il faut impérativement travailler avec les directions métiers, ne pas négliger l aspects organisation et humain. Être conscient qu un plan de reprise informatique à lui seul n est pas suffisant, il doit s accompagner d un plan de continuité métier, qu il faut tester régulièrement en conditions réelles d exploitation. Il faut aussi veiller à faire évoluer son périmètre pour coller aux besoins de l entreprise. Dans notre cas, nous travaillons en véritable confiance et partenariat avec les équipes de Completel, aussi bien au niveau technique, commercial ou opérationnel.

7 REPRISE DE L ACTIVITÉ MÉTIER EN 4 HEURES SUR LES 50 SITES FRANÇAIS. FICHE D IDENTITÉ s affranchir des scripts. Les technologies Blade (serveurs en lame), virtualisation et San to San sont en cours de mise en œuvre. L objectif est d élever le niveau de disponibilité tout en baissant les charges d exploitation. «Ce n est pas parce que l on a un site de secours que l on ne continue pas à investir dans notre salle de production, nous élevons d ailleurs son niveau de sécurité en permanence», précise David Fargeton. Completel fournit également au Groupe Alloin un accès Internet Très Haut débit et un VPN/MPLS intégrant la routage dynamique sur le site principal de Villefranche avec la possibilité de basculer sur le site de secours de Vénissieux. La sécurisation des accès des 50 agences a aussi était traitée. GROUPE ALLOIN Opérateur en transports nationaux, internationaux et logistique. Le cœur de métier : la messagerie rapide nationale. Créé en cartes grises ou VL. 50 agences en France, 5 entrepôts logistique et un réseau mondial d agents collaborateurs. Dont plus de 1300 conducteurs livreurs. Près de clients, dans des secteurs aussi divers que les biens d équipements, le textile-habillement, les fournisseurs de la grande distribution et les grands laboratoires pharmaceutiques. Site Internet : C est dès 2001 que le DSI du Groupe Alloin a fait le choix d héberger des serveurs d application dans le Datacenter Completel de Vénissieux. L idée était de disposer d un site de backup hautement sécurisé et de répondre aux risques de désastres identifiés : inondation, incendie, vandalisme, également, les risques liés à la sous-traitance télécom puisque les lignes spécialisées et télécoms dépendaient toutes du central téléphonique de Villefranche à l époque. La réplication des données de production entre le site central et le site de secours hébergé par Completel autorise une reprise de l activité métier pour le siège et les 50 agences en 4 heures. Une réflexion est en cours pour faire évoluer cette solution vers une extension du stockage et une réplication native de la base de données et 7 Sébastien Galichet INGéNIEUR COMMERCIAL completel ÉCLAIRAGE Les sites des transporteurs sont en général en périphérie des villes dans des zones qui ne sont pas forcément couvertes par des réseaux très haut débit, mais cela ne nous empêche pas de fournir des solutions SDSL avec des débits garantis et secourus. Avec le Groupe Alloin, nous faisons évoluer nos solutions en terme de technologies, de présence de notre boucle optique, afin de répondre à leurs besoins et à l évolution du périmètre du PRA. Nous sommes également impliqués dans les tests de basculement qui sont effectués régulièrement, y compris en période de pleine production. De plus, le personnel du Groupe Alloin concerné par les procédures de reprise du PRA vient régulièrement se familiariser avec l environnement du centre de secours afin d être immédiatement opérationnel en cas de sinistre du site principal. Nous avons entamé la phase d étude pour évoluer et prendre en compte les besoins, à court terme, de San to San, associés au SI. Nous avons d ailleurs raccordé le site principal du Groupe Alloin avec notre propre fibre optique. L idée étant d offrir une complète redondance des liens télécoms des agences et du siège jusqu aux infrastructures d hébergement (redondance des arrivées réseau, de la distribution électrique, des groupes froid, ). La relation de partenariat entre nos équipes et celles du Groupe Alloin ainsi que la proximité des différents intervenants sont un gage d efficacité et nous permettent d anticiper et de construire ensemble le SI de demain. Cette confiance et ces échanges sont déterminants dans une logique de continuité d activité.

8 INTERVIEW LA CONTINUITé DU SI EVOLUE AVEC LES BESOINS DE L ENTREPRISE 8 PASCAL MARSOLAN JOSÉ-MANUEL CORREDERA JOSÉ-MANUEL CORREDERA RESPONSABLE DE LA CELLULE OPÉRATION DU SERVICE INFORMATIQUE BOURBON Maintenant que l on dispose d un site de secours, je n imagine pas fonctionner sans. José-Manuel Corredera, qu est-ce que la cellule opération? Le service informatique de BOURBON est organisé en deux cellules : Études et Opérations. Avec 7 collaborateurs, je suis en charge de l architecture du système d information, des réseaux et télécommunications, ainsi que du support aux utilisateurs. Le service informatique est directement rattaché à la direction générale. Quel est le rôle du SI dans l activité de BOURBON? Nous devons permettre à tous nos collaborateurs sur nos 30 sites et à nos 300 navires de communiquer en toutes circonstances, et de disposer des applications adaptées. Nous sommes dans un environnement technologique très pointu et nos clients sont des majors pétroliers qui travaillent avec nous parce que nous sommes capables de leur garantir la qualité et la sécurité. Le SI doit suivre. Est-ce que la sécurité est un point important? Nous avons une vraie culture de la sécurité au quotidien sur nos navires et sur nos bases ; il en est de même pour nos infrastructures informatiques. En 2003, à la demande de la direction générale nous avons engagé la mise en place d un plan de reprise sur sinistre pour préserver nos applications critiques, notamment l ERP. Nous avons opté pour du Lan to Lan entre notre salle informatique et le centre d hébergement de Completel via une liaison à 10 Mbits. La mise en place a été très rapide. Quelles sont les évolutions du SI? La société continue son développement à l international (Asie, Afrique, Amérique du Sud ). Pour le SI, cela se traduit par de nouvelles applications métiers accessibles à distance et nous avons encore des projets très importants à mener. C est pourquoi nous avons besoin d un SI hautement disponible, 24h/24 et 7j/7. Comment avez-vous relevé ce défi? Nous disposons désormais d un second lien Lan to Lan 100 Mbits entre notre site principal et le site secondaire afin d optimiser la gestion de nos flux de données. Ce second lien nous garantit également une continuité de service pour nos sites distants qui disposent via le site Completel d un second accès à notre réseau. Pour relever le défi de la très haute disponibilité, nous finalisons l étude de mise en place d un San to San avec l équipe de Completel. Dès que cette solution sera mise en œuvre, nous nous concentrerons sur la haute disponibilité de nos applications.

9 LE LAN to LAN C ÉTAIT LE PREMIER NIVEAU DE NOTRE PRA, NOUS TRAVAILLONS DÉSORMAIS SUR LE SAN to SAN. FICHE D IDENTITÉ BOURBON Acteur international majeur de services maritimes à l offshore pétrolier (Bourbon Offshore), de remorquage, d assistance et de sauvetage (Les Abeilles et Les Abeilles International), et de transport de vrac (Setaf Saget). Société côtée sur Eurolist Paris (classée par Euronext dans le secteur «Services Pétroliers») collaborateurs. Flotte de 250 navires armés. CA : 614 millions. Résultat net : 111 millions. 111 navires en construction. Site Internet : BOURBON - Photographe Tony Hall Le PRA de BOURBON évolue pour s adapter à la stratégie du Groupe. Lors de l élaboration de son PRA, en 2003, l équipe BOURBON envisageait de construire une nouvelle salle informatique sur un de ses sites distants. Mais cette solution n offrait pas toutes les garanties en terme de sécurité. Le Lan to Lan avec un site extérieur hautement redondé a alors été choisi. Sa mise en place a été très rapide puisque dès juillet 2003 les données étaient dupliquées via l offre de Completel. Depuis l entreprise s est internationalisée, de nouvelles applications sont en exploitation et d autres très ambitieuses vont l être très prochainement. Il faut que le SI soit hautement accessible en 24h/24 et 7j/7. Il y avait 10 serveurs à l époque il y en a 46 aujourd hui. Le périmètre du PRA a évolué et son niveau doit changer. Le San to San va apporter une meilleure capacité d hébergement. L ensemble des données vitales seront répliquées via le lien FiberChannel 2,5 Gbits. Ensuite des applications collaboratives, les services de voix sur IP pourront être mis en place et bénéficier de la sécurisation apportée par cette architecture Lan to Lan et San to San. De plus, le plan de reprise d activité est périodiquement testé, ce qui est indispensable. Il fait partie de la charte de sécurité du Groupe. 9 Pascal Marsolan INGéNIEUR COMMERCIAL COMPLETEL ÉCLAIRAGE Un PRA ce n est pas uniquement de la technologie ou des infrastructures. Il faut souvent accompagner les entreprises, leur faire profiter de notre expérience. Nous sommes là pour leur apporter des solutions qu ils ne connaissaient pas forcément. Ce fut le cas pour le Lan to Lan et le site d hébergement, et c est le cas aujourd hui avec le San to San. Dans le cas de BOURBON, nous avons ensuite su être réactif et proposer une offre taillée sur mesure. Nous avons également mis en avant les services supplémentaires que pouvait apporter notre solution comme l accès Internet ou encore l accès distant au SI, dont ils avaient besoin par ailleurs. D autre part, nous sommes également très proches des autres opérateurs. Dans le cas du PRA de BOURBON, nous assurons également une redondance en terme de liaison avec deux autres opérateurs entre le site principal et notre salle d hébergement. Là encore nous voulons faciliter la vie de nos clients.

10 INTERVIEW 10 UN RéSEAU VOIX, DONNéES, IMAGES SUR LE MAN PARISIEN PATRICK BOURGUET, CHEF DU BUREAU DES TECHNOLOGIES ET SERVICES DE COMMUNICATION DU MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE Nous devons offrir toujours plus, à budget constant. Patrick Bourguet, que recouvre votre fonction? Mon service est en charge de l ingénierie Télécoms voix, données et images au sein du Ministère de l Agriculture et de la Pêche. Nous nous occupons également de toute la partie exploitation, de la téléphonie et du Lan du Ministère. Nous faisons partie des fonctions «transverses» de notre Ministère comme la gestion du personnel, l informatique ou la gestion des équipements et infrastructures. Comment la dérégulation des télécoms a-t-elle impactée votre métier? Dès 2000, nous avons lancé une consultation publique pour interconnecter nos 11 sites parisiens, via des liens SDH pour la Voix, et relier nos Lan pour la partie données. Nous avons alors passé un marché avec Completel. En , profitant d une nouvelle étape d ouverture du marché, nous avons opté pour le dégroupage total et sélectionné Completel comme opérateur national. Quelles sont vos préoccupations majeures? Comme pour beaucoup d entreprises, le Ministère doit faire des économies, et en télécoms nous devons toujours offrir plus de services et de bande passante tout en gardant un budget stable, voir décroissant. Quels sont les grands projets qui impactent la bande passante? Les nouvelles applications mettent en œuvre beaucoup d images. Je pense au SIG (Système d Information Géographique), qui touche ces applications en intégrant aujourd hui des images aériennes très précises et nombreuses. Notre réseau Man (Metropolitan Area Network) doit donc offrir des débits croissants. Comme tous les Ministères, nous développons aussi toutes les téléprocédures afin de satisfaire à la fois le monde agricole et agro-alimentaire, les professionnels et le grand public. Avez-vous des contraintes de continuité d activité? Nous sommes soumis au schéma directeur de sécurité des SI suivi par le Secrétariat Général de la Défense Nationale. Nous sommes donc en corrélation avec les définitions de politiques de sécurité nationale. En ce qui me concerne, la téléphonie est une préoccupation importante puisque nous devons assurer une disponibilité réelle 24H/24 et 7J/7. La continuité du service téléphonie est à la charge de l opérateur et elle est négociée lors de la passation du marché.

11 LES 11 SITES DU MINISTÈRE FÉDÉRÉS EN MAN PRIVATIF. FICHE D IDENTITÉ MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE Le Ministère est chargé de mettre en œuvre la politique du gouvernement dans les domaines de l agriculture, des affaires rurales, de la pêche maritime et des cultures marines, de la forêt et du bois. Ces missions s exercent dans le cadre de la politique agricole commune (pac) et de la politique commune des pêches (pcp). Il prépare et met en œuvre la politique de l alimentation, en liaison avec les ministres chargés de la consommation et de la santé agents permanents. Dont : dans l administration centrale dans les directions régionales et départementales dans les directions départementales des services sanitaires et dans l enseignement agricole technique et supérieur. 11 sites pour l administration centrale. En 2000 le Ministère de l Agriculture et de la Pêche (MAP) a passé un marché avec Completel pour interconnecter les 11 sites parisiens en voix et données. En 2005, le Ministère a choisi de renouveler sa confiance à Completel pour le marché de fourniture de Réseau Métropolitain Hauts Débits d interconnexion de sites parisiens du MAP pour lequel Completel avait répondu sur la base d une offre de bandes passantes 2 Mbts et de Lan to lan Any To Any 10,20 et 100 Mbts. Ce marché répondait aux nouveaux besoins du Ministère pour la constitution d un réseau privatif voix sécurisé ainsi que l évolution de flux de données, le réseau REMAC. Puis en 2005 de nouveau, le MAP choisit Completel pour son marché de téléphonie fixe. Pour les sites régionaux et départementaux, c est la présélection des appels sortants qui est appliquée, tandis que Completel gère l entrant et le sortant des sites principaux du MAP (Paris et Toulouse). Une réflexion est actuellement menée pour migrer progressivement vers une solution de téléphonie IP de type Centrex. Des expérimentations sont en cours. Pour le Ministère, les télécommunications voix et données sont des éléments stratégiques qui apparaissent sur la feuille de route de modernisation du Ministère, aussi bien sous les termes de traçabilité, téléprocédures et téléservices que de partage d informations avec les autres Ministères. Le Man offre l infrastructure sécurisée, adaptée et évolutive. 11 Site Internet : Varia de Parfentieff INGéNIEUR COMMERCIAL COMPLETEL ÉCLAIRAGE Au Ministère, nous avons établi une relation de confiance et nous avons les mêmes interlocuteurs depuis Nous savons être réactifs pour répondre aux demandes de croissance de flux du Ministère. Chaque site devant pouvoir évoluer rapidement en terme de débit. Completel est en mesure de traiter des demandes par fax pour une évolution de débit de LS L2L en 48 H sous réserve que les équipements en place soient bien dimensionnés. Cette souplesse et cette réactivité sont un atout important. En ce qui concerne la sélection et le suivi de ces marchés, le Ministère est très exigeant sur le contrôle des coûts d exploitation et de la QOS (Qualité de service). Notre travail sur la durée et notre disponibilité pour démontrer nos solutions entretiennent cette confiance.

Un projet de PRA peut se découper en quatre phases :

Un projet de PRA peut se découper en quatre phases : Définition Le plan de continuité de service PCA est mis en place pour faire face à une situation de crise pouvant perturber ou interrompre l activité de l entreprise. Le PCA est donc l ensemble des procédures

Plus en détail

La Continuité des Activités

La Continuité des Activités Caroline Fabre- Offering Manager BC&RS Ikbal Ltaief Consulting Manager BC&RS La Continuité des Activités Nouveaux enjeux, nouvelles technologies, nouvelles tendances Paris, le 9 juin 2010 Grandes entreprises

Plus en détail

LAN Intégré : accéder

LAN Intégré : accéder LAN Intégré : accéder accédez à votre réseau local sans contrainte de lieu ni de temps La solution WLAN (Wireless Local Area Network) pour réseaux locaux sans fil fonctionne de la même manière que les

Plus en détail

ITIL Gestion de la continuité des services informatiques

ITIL Gestion de la continuité des services informatiques ITIL Gestion de la continuité des services informatiques Sommaire 1 GENERALITES 3 2 PRESENTATION DE LA PRESTATION 3 3 MODALITES DE LA PRESTATION 6 Page 2 1 Généralités Nous utilisons les meilleures pratiques

Plus en détail

Plan de Continuité d'activité

Plan de Continuité d'activité 9 juin 2010 Plan de Continuité d'activité Bâtir sa stratégie «Plan de Continuité Informatique» Plan de Continuité d Activité (PCA), Plan de Continuité Informatique (PCI) : les normes & les définitions

Plus en détail

Dossier d information 2013

Dossier d information 2013 Dossier d information 2013 Connectez-vous au réseau de demain COMPLETEL : L opérateur Très Haut Débit au service des Entreprises Avec plus de 500 millions d euros de chiffre d affaires, Completel est le

Plus en détail

PLAN DE CONTINUITE D ACTIVITE Tendances et Perspectives

PLAN DE CONTINUITE D ACTIVITE Tendances et Perspectives PLAN DE CONTINUITE D ACTIVITE Tendances et Perspectives Sommaire I. Le groupe Devoteam II. PCA : Concept et Vocabulaire III. Solutions de secours IV. PCA : Maturité et enjeux à venir 2 Carte d identité

Plus en détail

INFORMATION PROTECTION SERVICES

INFORMATION PROTECTION SERVICES IBM System Storage IBM Business Continuity & Resiliency Services INFORMATION PROTECTION SERVICES Speaker name Quality Remote Data Protection 2008 IBM 2008 Corporation IBM Les contraintes des sauvegardes

Plus en détail

NOS SOLUTIONS ENTREPRISES

NOS SOLUTIONS ENTREPRISES NOS SOLUTIONS ENTREPRISES VOIX & CONVERGENCE IP DATA & RESEAUX D ENTREPRISES HEBERGEMENT, CLOUD & SERVICES Nos solutions VOIX & convergence IP LA RÉVOLUTION IP L arrivée d une toute nouvelle génération

Plus en détail

Une prise de conscience de la Continuité d Activité du SI à EDF

Une prise de conscience de la Continuité d Activité du SI à EDF Une prise de conscience de la Continuité d Activité du SI à EDF Véronique BONNE EDF/Direction Informatique et Télécommunications Le Groupe EDF, un leader européen de l énergie Chiffres clés du Groupe EDF*

Plus en détail

Unitt www.unitt.com. Zero Data Loss Service (ZDLS) La meilleure arme contre la perte de données

Unitt www.unitt.com. Zero Data Loss Service (ZDLS) La meilleure arme contre la perte de données Zero Data Loss Service (ZDLS) La meilleure arme contre la perte de données La meilleure protection pour les données vitales de votre entreprise Autrefois, protéger ses données de manière optimale coûtait

Plus en détail

Centre National de l Informatique 17, rue Belhassen Ben Chaabane, 1005 El Omrane, Tunis. Tél. : +216 71 783 055 Fax : +216 71 781 862 E-mail :

Centre National de l Informatique 17, rue Belhassen Ben Chaabane, 1005 El Omrane, Tunis. Tél. : +216 71 783 055 Fax : +216 71 781 862 E-mail : Centre National de l Informatique 17, rue Belhassen Ben Chaabane, 1005 El Omrane, Tunis. Tél. : +216 71 783 055 Fax : +216 71 781 862 E-mail : directeur.general@cni.tn Site web : www.cni.nat.tn Infrastructures

Plus en détail

Refonte des infrastructures du Système d Information Cahier des Charges pour l évolution du réseau d interconnexion du Centre Hélène Borel

Refonte des infrastructures du Système d Information Cahier des Charges pour l évolution du réseau d interconnexion du Centre Hélène Borel Refonte des infrastructures du Système d Information Cahier des Charges pour l évolution du réseau d interconnexion du Centre Hélène Borel 1 Sommaire 1) Présentation du contexte technique...3 1.1) Des

Plus en détail

Fabien Aumeunier - Responsable de la Direction des Systèmes d Information au sein du Centre Hospitalier Henri Ey. Espace Grande Arche Paris La Défense

Fabien Aumeunier - Responsable de la Direction des Systèmes d Information au sein du Centre Hospitalier Henri Ey. Espace Grande Arche Paris La Défense Comment répondre aux obligations fonctionnelles et réglementaires impliquant une mise aux normes d un DATA CENTER et de son PCA? Cas d application dans un milieu hospitalier spécialisé. Fabien Aumeunier

Plus en détail

Le Plan de Continuité d Activité (PCA / BCP)

Le Plan de Continuité d Activité (PCA / BCP) Le Plan de Continuité d Activité (PCA / BCP) Comment le mettre en œuvre et vérifier qu il restera opérationnel? Bruno KEROUANTON RSSI Clear Channel France - CISSP 16 juin 2004 - Paris Introduction, définitions

Plus en détail

Conserver des systèmes informatiques opérationnels : Guide de la continuité des activités pour les PME

Conserver des systèmes informatiques opérationnels : Guide de la continuité des activités pour les PME Conserver des systèmes informatiques opérationnels : Guide de la continuité des activités pour les PME Des applications disponibles en permanence de la gestion quotidienne des systèmes à la reprise des

Plus en détail

IBM Tivoli Storage Manager

IBM Tivoli Storage Manager Maintenir la continuité des affaires grâce à une gestion efficace et performante du stockage IBM Tivoli Storage Manager POINTS FORTS Accroît la continuité des affaires en réduisant les temps de sauvegarde

Plus en détail

Plan de Reprise d Activité (P.R.A.) CAHIER DES CHARGES P.R.A

Plan de Reprise d Activité (P.R.A.) CAHIER DES CHARGES P.R.A MARCHE : Plan de Reprise d Activité (P.R.A.) CAHIER DES CHARGES P.R.A ARTICLE 1. Description du cahier des charges Ce cahier des charges a pour objet le choix d un prestataire capable de fournir à RESSOURCES

Plus en détail

FAIRE FACE A UN SINISTRE INFORMATIQUE

FAIRE FACE A UN SINISTRE INFORMATIQUE FAIRE FACE A UN SINISTRE INFORMATIQUE Lorraine Protéger son système d information 1 avec des solutions techniques ne suffit pas toujours pour faire face à un sinistre. En cas de perte, de vol ou de dégradation

Plus en détail

Le catalogue TIC. Solutions. pour les. Professionnels

Le catalogue TIC. Solutions. pour les. Professionnels Le catalogue TIC Solutions pour les Professionnels L@GOON ENTREPRISES PRéSENTaTION Des offres adaptées aux besoins des professionnels de la PME aux Grands Comptes. Des solutions pérennes et évolutives,

Plus en détail

LES SOLUTIONS D HEBERGEMENT INFORMATIQUE

LES SOLUTIONS D HEBERGEMENT INFORMATIQUE LES SOLUTIONS D HEBERGEMENT INFORMATIQUE SOMMAIRE Qu est ce que le Cloud? De nouvelles offres? Approche économique Freins, moteurs et Avantages Des réponses concrètes : Les offres NC² SOMMAIRE Qu est ce

Plus en détail

Protection des données avec IBM Tivoli Storage Manager

Protection des données avec IBM Tivoli Storage Manager Information Integration & Governance Forum Protection des données avec IBM Tivoli Storage Manager Philippe Ponti Tivoli Client Technical Professional Agenda Protection des données : quelques définitions

Plus en détail

Haute Disponibilité de l environnement WMQ Outils & Méthodes

Haute Disponibilité de l environnement WMQ Outils & Méthodes Haute Disponibilité de l environnement WMQ Outils & Méthodes Préparé par : Luc-Michel Demey LMD@Demey-Consulting.fr +33 6 08755 655 1 HA versus PRA HA : Haute disponibilité Disponibilité continue (ou presque)

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE D UNE ARCHITECTURE RESEAU SECURISEE A HAUTE DISPONIBILITE ET MIGRATION DES DONNEES SUR MACHINES VIRTUELLES

MISE EN ŒUVRE D UNE ARCHITECTURE RESEAU SECURISEE A HAUTE DISPONIBILITE ET MIGRATION DES DONNEES SUR MACHINES VIRTUELLES OFFRE N 2013/01/03 MISE EN ŒUVRE D UNE ARCHITECTURE RESEAU SECURISEE A HAUTE DISPONIBILITE ET MIGRATION DES DONNEES SUR MACHINES VIRTUELLES OBJET DE LA CONSULTATION : Ce marché vise dans un 1 er temps,

Plus en détail

100% Swiss Cloud Computing

100% Swiss Cloud Computing 100% Swiss Cloud Computing Simplifiez votre IT, augmentez sa puissance, sa flexibilité, sa sécurité et maîtrisez les coûts Avec le Cloud, vous disposez d un espace d hébergement dédié, dissocié de votre

Plus en détail

Dossier d information Avril 2013 15 ans de réussite La fibre, au cœur de la croissance

Dossier d information Avril 2013 15 ans de réussite La fibre, au cœur de la croissance Dossier d information Avril 2013 15 ans de réussite La fibre, au cœur de la croissance Connectez-vous au réseau de demain COMPLETEL : L opérateur Très Haut Débit au service des Entreprises Avec plus de

Plus en détail

Guide pratique pour planifier la reprise après sinistre de manière rentable

Guide pratique pour planifier la reprise après sinistre de manière rentable Livre blanc www.novell.com Guide pratique pour planifier la reprise après sinistre de manière rentable Table des matières Table des matières...2 Évaluation du coût d'investissement...3 Évaluation des performances...4

Plus en détail

Rex: Déploiement de la ToIP sur Lyon-Saint Exupéry Mercredi 16 Décembre 2009 Dominique MACHU (RSSI)

Rex: Déploiement de la ToIP sur Lyon-Saint Exupéry Mercredi 16 Décembre 2009 Dominique MACHU (RSSI) Rex: Déploiement de la ToIP sur Lyon-Saint Exupéry Mercredi 16 Décembre 2009 Dominique MACHU (RSSI) dominique.machu@lyonaeroports.com 34 Présentation de Lyon-Saint Exupéry 35 Présentation de Lyon-Saint

Plus en détail

NAS SAN Les nouvelles solutions de stockage

NAS SAN Les nouvelles solutions de stockage Exposé réseau du 11 janvier 2006 NAS SAN Les nouvelles solutions de stockage David Komar Guillaume Le Cam Mathieu Mancel Sommaire Ħ Introduction Ħ La solution NAS Ħ La solution SAN Ħ Comparaison Ħ Cohabitation

Plus en détail

la conformité LES PRINCIPES D ACTION

la conformité LES PRINCIPES D ACTION La fonction Conformité au sein de BNP Paribas La fonction Conformité a été créée en décembre 2004, en anticipation de nouvelles dispositions du règlement 97-02 sur le contrôle interne des établissements

Plus en détail

MAINTENANCE DISTRIBUTIONSi SOLUTION INFORMATIQUE

MAINTENANCE DISTRIBUTIONSi SOLUTION INFORMATIQUE MAINTENANCE DISTRIBUTION SOLUTION INFORMATIQUE MAINTENANCE DISTRIBUTION SOLUTION INFORMATIQUE Disponibilité, accompagnement, partenaire unique, engagements de services... concentrez-vous sur votre métier,

Plus en détail

65 sites dans 16 pays

65 sites dans 16 pays Vous imaginez. On vous accompagne. 65 sites dans 16 pays 400 000 périphériques gérés en location 12 000 clients de toutes tailles et dans tous les secteurs 64 000 serveurs gérés en location 100 % filiale

Plus en détail

PLAN. Industrialisateur Open Source LANS DE SECOURS INFORMATIQUES PRINCIPES GENERAUX ETAT DE L ART SELON BV ASSOCIATES

PLAN. Industrialisateur Open Source LANS DE SECOURS INFORMATIQUES PRINCIPES GENERAUX ETAT DE L ART SELON BV ASSOCIATES PLAN LANS DE SECOURS INFORMATIQUES PRINCIPES GENERAUX & ETAT DE L ART SELON BV ASSOCIATES Copyright BV Associates 2013 IMEPSIA TM est une marque déposée par BV Associates Page 1 SOMMAIRE 1 PRINCIPES GENERAUX

Plus en détail

Liste des protocoles de la séparation comptable

Liste des protocoles de la séparation comptable France Télécom SA au capital de 10 595 541 532-78 rue Olivier de Serres - 75505 Paris Cedex 15-380 129 866 RCS Paris Liste des protocoles de la séparation comptable Protocole 1 : Accès Analogiques et Numéris

Plus en détail

DataSheet Amélioration du Retour sur Investissement

DataSheet Amélioration du Retour sur Investissement G E S T I O N D U S T O C K A G E E N E N V I R O N N E M E N T O U V E R T DataSheet Amélioration du Retour sur Investissement Réduction du Coût Total d Exploitation Gestion, Virtualisation et Contrôle

Plus en détail

Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com. *Chaîne logistique

Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com. *Chaîne logistique Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com *Chaîne logistique AMÉRIQUES 45 agences 8 pays 950 collaborateurs Europe 157 agences 22 pays 5 710 collaborateurs ASIE-PACIFIQUE 136 agences 24 pays 3 950

Plus en détail

Solutions d archivage d e-mails Gamme FileNet Software Capitalisez pleinement sur vos investissements existants en matière de gestion des e-mails

Solutions d archivage d e-mails Gamme FileNet Software Capitalisez pleinement sur vos investissements existants en matière de gestion des e-mails Minimisation des risques liés aux e-mails, conformité et reconnaissance Solutions d archivage d e-mails Gamme FileNet Software Capitalisez pleinement sur vos investissements existants en matière de gestion

Plus en détail

Des solutions évoluées destinées aux entreprises

Des solutions évoluées destinées aux entreprises T E L E C O M Des solutions évoluées destinées aux entreprises T E L E C O M En tant qu opérateur de solutions de télécommunications pour les entreprises, notre gamme Hub One Telecom repose sur des expertises

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Convergence Voix - Données

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Convergence Voix - Données Cahier des Clauses Techniques Particulières Convergence Voix - Données SOMMAIRE - Objet du document et du marché - Contexte et périmètre du projet - Configurations existantes et besoins - Services attendus

Plus en détail

IBM Rapid Recovery Services Vers le Cloud Recovery Recovering technology and infrastructure more quickly to meet your business needs

IBM Rapid Recovery Services Vers le Cloud Recovery Recovering technology and infrastructure more quickly to meet your business needs IBM Rapid Recovery Services Vers le Cloud Recovery Recovering technology and infrastructure more quickly to meet your business needs Jacques Bogo, Alain Maury, Pascal Hervé. IBM BCRS IT Architectes Le

Plus en détail

10 juin 2013. Pharmagest - Villers-Lès-Nancy. Inauguration DataCenter

10 juin 2013. Pharmagest - Villers-Lès-Nancy. Inauguration DataCenter 10 juin 2013 Pharmagest - Villers-Lès-Nancy Inauguration DataCenter 65 millions de dossiers médicaux en France L hébergement de données de santé : un enjeu pour demain Les réformes en cours du système

Plus en détail

Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels

Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels Nos métiers par activité Nos métiers de l informatique comprennent d une part un volet études et d autre part la gestion des infrastructures ; les fonctions

Plus en détail

PLUS AUCUN SOUCI Déploie les Réseaux et Relie les Hommes

PLUS AUCUN SOUCI Déploie les Réseaux et Relie les Hommes PLUS AUCUN SOUCI Déploie les Réseaux et Relie les Hommes 1 Conférence-Débat Les Performances du Réseau Multiservices d Entreprise (Convergence Voix, Vidéo et Données) Modèle d économie Internet 2 Sommaire

Plus en détail

Le Plan de Reprise d Activité Informatique & Le Plan de Continuité d Activité Informatique pour les PMI/PME. Sommaire

Le Plan de Reprise d Activité Informatique & Le Plan de Continuité d Activité Informatique pour les PMI/PME. Sommaire PRA PCA Océanis Le Plan de Reprise d Activité Informatique & Le Plan de Continuité d Activité Informatique pour les PMI/PME Sommaire Océanis : Qui sommes nous? Préambule : contexte, enjeux et objectif

Plus en détail

Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise.

Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise. IBM Global Services Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise. Les services d infrastructure et d intégration IBM Pour une infrastructure informatique qui participe

Plus en détail

Spécialiste des solutions de télécommunications clés en main

Spécialiste des solutions de télécommunications clés en main Spécialiste des solutions de télécommunications clés en main Un parcours qui s adapte aux évolutions d un marché 2003 Création d Universal Connect 2005 Universal Connect devient installateur de téléphonie

Plus en détail

Logistar, la solution haute p récision de votre Supply Chain

Logistar, la solution haute p récision de votre Supply Chain Logistar, la solution haute p récision de votre Supply Chain Notre différence : concilier décisions stratégiques et réponses opérationnelles Pour planifier et exécuter votre Supply Chain avec la meilleure

Plus en détail

Bienvenue au Club Logistique! Jeudi 05 décembre 2013

Bienvenue au Club Logistique! Jeudi 05 décembre 2013 Bienvenue au Club Logistique! Jeudi 05 décembre 2013 Le Groupe SIGMA Le Pôle Transport Energies Logistique L innovation dans la Supply Chain Le Groupe SIGMA Implantations & Chiffres Clés CA 2012 69,5 M

Plus en détail

POUR VOS INTERCONNEXIONS, CHOISISSEZ LA FIABILITÉ D UN PARTENAIRE UNIQUE.

POUR VOS INTERCONNEXIONS, CHOISISSEZ LA FIABILITÉ D UN PARTENAIRE UNIQUE. LIGNES LOUÉES EASY CONNECT POUR VOS INTERCONNEXIONS, CHOISISSEZ LA FIABILITÉ D UN PARTENAIRE UNIQUE. Dans un monde où les distances se raccourcissent, les entreprises ont des exigences croissantes en termes

Plus en détail

TRANSPORT, LOGISTIQUE, SUPPLY CHAIN * sdv.com. *Chaîne logistique

TRANSPORT, LOGISTIQUE, SUPPLY CHAIN * sdv.com. *Chaîne logistique TRANSPORT, LOGISTIQUE, SUPPLY CHAIN * sdv.com *Chaîne logistique AMÉRIQUES 45 agences 8 pays 980 collaborateurs EUROPE 169 agences 21 pays 5 690 collaborateurs ASIE-PACIFIQUE 136 agences 24 pays 4 300

Plus en détail

EMC Data Domain Boost for

EMC Data Domain Boost for EMC Data Domain Boost for Symantec Backup Exec Augmentez vos performances de sauvegarde grâce à une intégration avancée dans OpenStorage Avantages clés Sauvegardes plus rapides et meilleure utilisation

Plus en détail

La sécurité informatique dans la petite entreprise Etat de l'art et Bonnes Pratiques (2ième édition)

La sécurité informatique dans la petite entreprise Etat de l'art et Bonnes Pratiques (2ième édition) Généralités sur la sécurité informatique 1. Introduction 13 2. Les domaines et normes associés 16 2.1 Les bonnes pratiques ITIL V3 16 2.1.1 Stratégie des services - Service Strategy 17 2.1.2 Conception

Plus en détail

Plan de Continuité d'activité Concepts et démarche pour passer du besoin à la mise en oeuvre du PCA

Plan de Continuité d'activité Concepts et démarche pour passer du besoin à la mise en oeuvre du PCA Qu est-ce que la Continuité d'activité? 1. Définition 11 2. Les objectifs et enjeux du PCA 12 2.1 Les objectifs 12 2.2 Les enjeux 13 3. Les contraintes et réglementations 14 3.1 Les contraintes légales

Plus en détail

Système de Stockage Sécurisé et Distribué

Système de Stockage Sécurisé et Distribué Système de Stockage Sécurisé et Distribué Philippe Boyon philippe.boyon@active-circle.com ACTIVE CIRCLE QUI SOMMES NOUS? Editeur français, spécialiste du stockage de fichiers et de la gestion de données

Plus en détail

Présentation de SunGard et de son offre. Janvier 2009

Présentation de SunGard et de son offre. Janvier 2009 Présentation de SunGard et de son offre Janvier 2009 Le Groupe SunGard, c est L'une des 12 premières sociétés de services informatique au monde Un leader sur le marché des solutions informatiques intégrées

Plus en détail

Protection des infrastructures critiques vitales contre les cyber-attaques. Vers une culture de sécurité

Protection des infrastructures critiques vitales contre les cyber-attaques. Vers une culture de sécurité Protection des infrastructures critiques vitales contre les cyber-attaques Vers une culture de sécurité 1 Le constat Les moyens informatiques et les réseaux ont envahi nos sociétés modernes, géantes et

Plus en détail

NeXspan Le cœur des solutions de télécommunication sécurisées

NeXspan Le cœur des solutions de télécommunication sécurisées NeXspan Le cœur des solutions de télécommunication sécurisées QUO media 01 46 25 18 52 EADS TELECOM - SAS au capital de 29 309 392-414 848 986 RCS Versailles - 08-03 PU00013AFRAA01 Copyright 2003 EADS

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de sécurité

Vers un nouveau modèle de sécurité 1er décembre 2009 GS Days Vers un nouveau modèle de sécurité Gérôme BILLOIS - Manager sécurité gerome.billois@solucom.fr Qui sommes-nous? Solucom est un cabinet indépendant de conseil en management et

Plus en détail

IBM WebSphere MQ File Transfer Edition, Version 7.0

IBM WebSphere MQ File Transfer Edition, Version 7.0 Transfert de fichiers administré pour architecture orientée services (SOA) IBM, Version 7.0 Solution de transport polyvalente pour messages et fichiers Transfert de fichiers haute fiabilité basé sur la

Plus en détail

Solutions collaboratives, vidéo et développement durable Ce qu en pensent les décideurs IT. Aastra Handbooks

Solutions collaboratives, vidéo et développement durable Ce qu en pensent les décideurs IT. Aastra Handbooks Solutions collaboratives, vidéo et développement durable Ce qu en pensent les décideurs IT Aastra Handbooks Sommaire Introduction 3 Contexte 4 Méthodologie 5 Résultats de l étude 6 Conclusion 17 Glossaire

Plus en détail

Sinistres majeurs : comment assurer la continuité d activité?

Sinistres majeurs : comment assurer la continuité d activité? Conseil et Expertise au service de vos projets Sinistres majeurs : comment assurer la continuité d activité? Date : Auteur : 6 décembre 2006 Mathieu BENNASAR Sommaire Sommaire Le problème La continuité

Plus en détail

> L ASSURANCE VIE DE VOS DONNEES. Sensibilisation aux risques de perte du patrimoine numérique de l entreprise.

> L ASSURANCE VIE DE VOS DONNEES. Sensibilisation aux risques de perte du patrimoine numérique de l entreprise. > L ASSURANCE VIE DE VOS DONNEES Sensibilisation aux risques de perte du patrimoine numérique de l entreprise. UN MARCHE EN PLEIN ESSOR UN VASTE TERRAIN DE JEU 1,2 Milliards (60% Services, 40% Logiciels,

Plus en détail

Information Protection Services

Information Protection Services http://www.ibm.com/fr/tendancesibm Information Protection Services Nicolas Tailhardat Tailhardat@fr.ibm.com MOINS DE COÛTS POUR VOTRE BUSINESS, Agenda 1 Le contexte 2 Le besoin de nos clients 3 Le service

Plus en détail

Yphise optimise en Coût Valeur Risque l informatique d entreprise

Yphise optimise en Coût Valeur Risque l informatique d entreprise Comprendre comment réussir la continuité de service Mars 2008 Xavier Flez yphise@yphise.com Propriété Yphise 1 Constat Nous voyons dans beaucoup de DSI des opérations métier critiques sur lesquelles les

Plus en détail

2009 - Présentation de la société. Notre métier, c est de rendre le votre plus facile

2009 - Présentation de la société. Notre métier, c est de rendre le votre plus facile Notre métier, c est de rendre le votre plus facile 2009 - Présentation de la société Le leader de l infogérance sélective et de l évolutivité des systèmes distribués Notre seul et unique métier, c'est

Plus en détail

Didier Plat Responsable Infrastructure

Didier Plat Responsable Infrastructure Mise en place d une architecture de stockage harmonisée entre 2 sites avec un RPO= 0 Didier Plat Responsable Infrastructure Centre National de Production Informatique de Tours La CNAV La Caisse nationale

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS

CATALOGUE DES FORMATIONS 2015 CATALOGUE DES FORMATIONS Formations sur catalogue ou sur-mesure Formations inter ou intra entreprises Promotions pour les adhérents du Clusif Pour tout programme surmesure, nous contacter directement.

Plus en détail

Cloud Backup Services La protection 24/7 de vos informations critiques Grégoire Soukiassian Consultant IBM BC&RS

Cloud Backup Services La protection 24/7 de vos informations critiques Grégoire Soukiassian Consultant IBM BC&RS Cloud Backup Services La protection 24/7 de vos informations critiques Grégoire Soukiassian Consultant IBM BC&RS BUP03011USEN-01 Sommaire 1 Le contexte 2 Le besoin de nos clients 3 Le service de protection

Plus en détail

LES RDV DU NUMERIQUE 15 JUIN CCI LIMOGES HAUTE VIENNE

LES RDV DU NUMERIQUE 15 JUIN CCI LIMOGES HAUTE VIENNE Aménageur Numérique Haut et Très Haut Débit des Territoires LES RDV DU NUMERIQUE 15 JUIN CCI LIMOGES HAUTE VIENNE 03/07/2015 1 Axione Qui sommes nous? Initié par la volonté des Collectivités 12% du territoire

Plus en détail

Le contrat SID-Hébergement

Le contrat SID-Hébergement Version : 2.4 Revu le : 09/10/2008 Auteur : Jérôme PREVOT Le contrat SID-Hébergement Objectif : Fournir au client une solution complètement hébergée de son système d information et des ses applications,

Plus en détail

DÉFENSE & SÉCURITÉ. sdv.com

DÉFENSE & SÉCURITÉ. sdv.com DÉFENSE & SÉCURITÉ sdv.com SDV, UN SERVICE DE PROXIMITÉ ET UNE PERFORMANCE ASSURÉE La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un service de proximité auprès de tous nos clients

Plus en détail

Réunion des correspondants RAP. Présentation des services de Supervision et de Télé Exploitation

Réunion des correspondants RAP. Présentation des services de Supervision et de Télé Exploitation Réunion des correspondants RAP Présentation des services de Supervision et de Télé Exploitation CHANGE THINGS YOUR WAY 18 octobre 2006 Agenda Introduction : Le groupe Telindus L offre de services de Telindus

Plus en détail

PRESENTATION DE LA VIRTUALISATION DE SERVEURS

PRESENTATION DE LA VIRTUALISATION DE SERVEURS PRESENTATION DE LA VIRTUALISATION DE SERVEURS SOMMAIRE QU EST-CE QUE LA VIRTUALISATION? POURQUOI VIRTUALISER? LES AVANTAGES DE LA VIRTUALISATION NOTION DE CONSOLIDATION, RATIONALISATION ET CONCENTRATION

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 34 du 10 juillet 2014. PARTIE PERMANENTE Direction générale de l'armement (DGA) Texte 12

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 34 du 10 juillet 2014. PARTIE PERMANENTE Direction générale de l'armement (DGA) Texte 12 BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 34 du 10 juillet 2014 PARTIE PERMANENTE Direction générale de l'armement (DGA) Texte 12 INSTRUCTION N 523/DEF/DGA/SMQ/SDSI/CTSI relative aux missions

Plus en détail

Entrez dans l ère du Numérique Très Haut Débit

Entrez dans l ère du Numérique Très Haut Débit MIPE Juin 2012 - Nantes http://www.network-th.fr - 0811 560 947 1. Le Très Haut Débit sur Fibre Optique au prix d une SDSL : Mythe ou Réalité? 2. Sauvegarder, Sécuriser, Protéger, Superviser : Délégueznous

Plus en détail

INGENIERIE ET DEPLOIEMENT DE RESEAUX COMPLEXES WiMAX - INTERNET - VoIP

INGENIERIE ET DEPLOIEMENT DE RESEAUX COMPLEXES WiMAX - INTERNET - VoIP PRESENTATION DE LA PROBLEMATIQUE Dans le cadre de la dérégulation des télécommunications d un pays Africain, un industriel Européen s appuyant sur sa filiale basée dans ce pays, souhaite devenir «ISP»

Plus en détail

EMC VMAX 40K CARACTERISTIQUES TECHNIQUES MAXIMALES DU MOTEUR VMAX 40K CARACTERISTIQUES SYSTEME MAXIMALES DU VMAX 40K INTERCONNEXION VMAX 40K

EMC VMAX 40K CARACTERISTIQUES TECHNIQUES MAXIMALES DU MOTEUR VMAX 40K CARACTERISTIQUES SYSTEME MAXIMALES DU VMAX 40K INTERCONNEXION VMAX 40K EMC VMAX 40K Le système de stockage EMC VMAX 40K assure à l entreprise une haute disponibilité et une évolutivité remarquables tout en proposant des fonctionnalités performantes visant à accélérer votre

Plus en détail

Protégez votre entreprise

Protégez votre entreprise Protégez votre entreprise Plan de Continuité des Affaires et de Reprise Après Sinistre Alain Laprise Membre de l équipe TELUS 17 mai 2005 Plans de Continuité des Affaires (PCA) et de Reprise Après Sinistre

Plus en détail

SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com. Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz

SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com. Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz SDV, UN SERVICE DE PROXIMITÉ ET UNE PERFORMANCE ASSURÉE La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un

Plus en détail

Network storage solutions

Network storage solutions Network storage solutions Vous avez de sérieux problème de stockage? Vous voulez rendre disponibles, en temps réel, de grandes quantités de données? Votre système d archivage ne répond plus à l exigence

Plus en détail

Mise en œuvre d une DSI agile. Chi Minh BUI UNIPRÉVOYANCE

Mise en œuvre d une DSI agile. Chi Minh BUI UNIPRÉVOYANCE Mise en œuvre d une DSI agile Chi Minh BUI UNIPRÉVOYANCE INTRODUCTION Des problématiques similaires pour des enjeux identiques indépendamment de la taille de l organisation «David contre Goliath» RETOUR

Plus en détail

Experts en solutions IP à destination des entreprises

Experts en solutions IP à destination des entreprises Experts en solutions IP à destination des entreprises A l aube du XXIème siècle, le dispositif de télécommunications est devenu pour l entreprise l une des composantes essentielles de sa réussite. Et la

Plus en détail

Editeur de solutions innovantes C 3. Solution globale managée de communication et de téléphonie sur IP

Editeur de solutions innovantes C 3. Solution globale managée de communication et de téléphonie sur IP Editeur de solutions innovantes C 3 Solution globale managée de communication et de téléphonie sur IP Intelligence et fiabilité au coeur du système de communication de l entreprise de manière simple et

Plus en détail

Ce certificat de Qualification Professionnelle (ou CQP ARE) fait partie des actions collectives du FAFIEC pour l année 2010/2011

Ce certificat de Qualification Professionnelle (ou CQP ARE) fait partie des actions collectives du FAFIEC pour l année 2010/2011 Certificat de qualification Professionnelle Administrateur des Réseaux Entreprise 2 ans 139 jours Ce certificat de Qualification Professionnelle (ou CQP ARE) fait partie des actions collectives du FAFIEC

Plus en détail

Recovery as a Service

Recovery as a Service Recovery as a Service Quand le Cloud Computing vole au secours des entreprises Membres du groupe : KIRCHHOFER Nicolas BUISSON Marc DJIBRINE Rayanatou DUVAL Fabien JOUBERT Yohan PAQUET Jérôme 1 Coachés

Plus en détail

EMC SYMMETRIX VMAX 10K

EMC SYMMETRIX VMAX 10K EMC SYMMETRIX VMAX 10K La solution EMC Symmetrix VMAX 10K avec l environnement d exploitation Enginuity est dotée d une architecture scale-out multicontrôleur pour une consolidation et une efficacité accrues

Plus en détail

1, rue Viau 44400 Rezé Tél : 02 51 89 62 22 Fax : 02 51 89 62 29 www.nantes-networks.com

1, rue Viau 44400 Rezé Tél : 02 51 89 62 22 Fax : 02 51 89 62 29 www.nantes-networks.com 1, rue Viau 44400 Rezé Tél : 02 51 89 62 22 Fax : 02 51 89 62 29 www.nantes-networks.com Les Réseaux d Initiative Publique Le mot du directeur Le réseau La couverture du réseau Les usages de la fibre optique

Plus en détail

Innovation. Technologies. People. Expert en solutions de convergence IP

Innovation. Technologies. People. Expert en solutions de convergence IP Innovation. Technologies. People. Expert en solutions de convergence IP BeIP, grossiste expert en solutions de convergence IP, développe des solutions globales en s appuyant sur les technologies les plus

Plus en détail

Liste des protocoles de la séparation comptable

Liste des protocoles de la séparation comptable Liste des protocoles de la séparation comptable Protocole 1 : Accès analogiques et Numéris accès de base non résidentiels Protocole 2 : Accès analogiques résidentiels Protocole 3 : Numéris accès primaires

Plus en détail

SYNTHESE DE LA RÉUNION D INFORMATION SUR LE DÉPLOIEMENT DE LA FIBRE OPTIQUE SUR NOTRE ZONE D ACTIVITÉS

SYNTHESE DE LA RÉUNION D INFORMATION SUR LE DÉPLOIEMENT DE LA FIBRE OPTIQUE SUR NOTRE ZONE D ACTIVITÉS SYNTHESE DE LA RÉUNION D INFORMATION SUR LE DÉPLOIEMENT DE LA FIBRE OPTIQUE SUR NOTRE ZONE D ACTIVITÉS DATE ET LIEU : Jeudi 21 février 2013 SALLE GEORGES ALTER Accueil de l Association du Pôle d Activités

Plus en détail

Francis Chapelier. Infogérance Sélective de Production

Francis Chapelier. Infogérance Sélective de Production Francis Chapelier Infogérance Sélective de Production 2 Programme Qu est ce que l infogérance sélective? Présentation de l Infogérance Sélective de Production (ISP) Quelques références Questions / réponses

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Est-ce un énorme investissement? Quels sont les avantages concrets de la VoIP?

AVANT-PROPOS. Est-ce un énorme investissement? Quels sont les avantages concrets de la VoIP? AVANT-PROPOS Ces dernières années, le fort développement d un Internet à Très Haut Débit dans les entreprises s est traduit par la migration d une téléphonie dite traditionnelle à une téléphonie utilisant

Plus en détail

La sécurité informatique dans la petite entreprise Etat de l'art et Bonnes Pratiques (3ième édition)

La sécurité informatique dans la petite entreprise Etat de l'art et Bonnes Pratiques (3ième édition) Généralités sur la sécurité informatique 1. Introduction 15 2. Les domaines et normes associés 18 2.1 Les bonnes pratiques ITIL V3 18 2.1.1 La stratégie des services (Service Strategy) 19 2.1.2 La conception

Plus en détail

SPÉCIAL TPE ET PME SUJET #1 STANDARD TÉLÉPHONIQUE TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE CHANGER OU DE METTRE EN PLACE SON STANDARD TÉLÉPHONIQUE

SPÉCIAL TPE ET PME SUJET #1 STANDARD TÉLÉPHONIQUE TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE CHANGER OU DE METTRE EN PLACE SON STANDARD TÉLÉPHONIQUE SPÉCIAL TPE ET PME SUJET #1 STANDARD TÉLÉPHONIQUE TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE CHANGER OU DE METTRE EN PLACE SON STANDARD TÉLÉPHONIQUE TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE CHANGER OU DE METTRE EN PLACE

Plus en détail

Sauvegarde EMC pour solutions SAP HANA prêtes pour le datacenter. EMC Data Domain avec DD Boost

Sauvegarde EMC pour solutions SAP HANA prêtes pour le datacenter. EMC Data Domain avec DD Boost EMC pour solutions SAP HANA prêtes pour le datacenter EMC Data Domain avec DD Boost 1 Informations d entreprise Big Data Informations provenant des partenaires Informations «publiques» Informations structurées

Plus en détail

Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens. Frédéric ELIEN

Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens. Frédéric ELIEN Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens Frédéric ELIEN SEPTEMBRE 2011 Sommaire Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens... 3 «Pourquoi?»...

Plus en détail

Mise en place d un Site de Secours Backup à Koléa

Mise en place d un Site de Secours Backup à Koléa REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE LA JUSTICE Mise en place d un Site de Secours Backup à Koléa Monsieur AKKA Abdelhakim Avec la mise en place de la duplication : «PKI : Public

Plus en détail

EXIN Cloud Computing Foundation

EXIN Cloud Computing Foundation Exemple d examen EXIN Cloud Computing Foundation Édition Septembre 2012 Droits d auteur 2012 EXIN Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne saurait être publiée, reproduite, copiée, entreposée

Plus en détail