mots pour maux procrastination

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "mots pour maux procrastination"

Transcription

1 mots pour maux procrastination

2 procrastination Définition «Tendance à retarder volontairement une action qu on a l intention de réaliser, en dépit des conséquences négatives que l on peut attendre de ce report» P. Steel Les personnes souffrant de procrastination connaissent la tâche et les délais, mais ont de grandes difficultés à passer à l acte. La procrastination peut toucher les tâches de la vie quotidienne (privée) et de la vie professionnelle et affecter la prise de décisions. Elle se déclenche souvent au commencement des études et concerne 15 à 20% de la population. La procrastination n a rien à voir avec la paresse. Elle touche souvent des personnes douées, dont le potentiel est reconnu par l entourage. Ils craignent l épreuve de la réalité et la repoussent inconsciemment. La procrastination ne signifie pas non plus ne rien faire ; au contraire, les personnes concernées peuvent être extrêmement actives dans toute autre tâche ne concernant pas directement la tâche problématique.

3 caractéristiques Face à une tâche jugée importante, un procrastinateur va repousser en permanence le passage à l acte, parfois même jusqu à ne plus pouvoir réaliser la tâche. Il peut s agir de tâches ennuyeuses, déplaisantes, menaçantes, avec une récompense ou des ennuis si non réalisées. La pénibilité de la tâche va être exacerbée à tel point que sa réalisation engendre un inconfort presque physique. Le procrastinateur choisira de lui soustraire des tâches moins importantes ou prioritaires comme rêvasser, faire le ménage, téléphoner, relever ses mails, etc. Le procrastinateur est maître dans la formulation d excuses lui permettant d éviter de s atteler à la tâche qui le rebute tant : «Je dois d abord ranger mon bureau pour être efficace», «Je travaille mieux sous pression», «Je m y mettrai à fond demain», etc. Le soulagement est cependant de courte durée, car le sentiment de culpabilité rend les tâches de substitution moins apaisantes et stigmatise encore davantage LA tâche problématique. S ensuit un plus grand désir de fuite et de stratégies de procrastination, formant ainsi un cercle vicieux.

4 causes Les causes de la procrastination sont multiples. Paradoxalement, elle touche souvent les perfectionnistes, c est-à-dire les personnes incapables de faire un travail à moitié ou médiocre. Elles ont de telles exigences envers elles-mêmes que la peur de l échec devient omniprésente. Il est plus rassurant de repousser une tâche jusqu au dernier moment et d être obligé de la bâcler, que de s investir à fond et risquer de ne pas atteindre l excellence visée. Les procrastinateurs se protègent ainsi de l échec, car ils pourront se dire qu un résultat est médiocre parce qu ils n ont pas eu suffisamment de temps. En ne donnant pas le meilleur d eux-mêmes, ils n en prennent jamais la vraie mesure et peuvent maintenir l illusion de brillance et de perfection. Une autre cause peut être la peur de prendre des décisions. En repoussant en permanence les tâches importantes et, en conséquence, en rendant des travaux médiocres ou en ratant carrément les délais, les procrastinateurs laissent d autres personnes ou des facteurs externes décider à leur place.

5 conséquences La procrastination chronique finit par devenir un fonctionnement automatique face à toute tâche à réaliser et à avoir des conséquences néfastes sur la vie privée et professionnelle. La tendance à remettre au lendemain peut, par exemple, engendrer des pertes financières (factures impayées, rappels, etc), péjorer la santé (visite chez le médecin, résolution de se mettre au sport, etc., reportées) et menacer le maintien de l emploi. L anxiété engendrée par le report de la tâche finit par dépasser largement la désagréabilité de la tâche en soi. Cette situation crée un niveau de stress et de culpabilité élevés, péjorant l estime de soi. Ainsi, la stratégie de protection de l ego finit par se révéler contre-productive. La procrastination représente également un problème pour les organisations. Les retards, la baisse de productivité et les conflits interpersonnels au sein d équipes de travail en sont quelques exemples.

6 traitement «C est parce qu on imagine simultanément tous les pas qu on devra faire qu on se décourage, alors qu il s agit de les aligner un à un». Marcel de Jouahandeau. La procrastination est un mélange complexe de caractéristiques intrinet extrinsèques compliquant l identification d un remède type. Il est difficile de lutter contre la procrastination chronique, car elle se déclenche au contact du travail qui permettrait de la dépasser, tel un virus s attaquant à l antivirus. Souvent, le procrastinateur est obnubilé par l ampleur de la tâche et se décourage à la perspective de n avoir aucune récompense avant la fin de la tâche. Il ne se satisfait que du résultat final, non des petits achèvements intermédiaires. Il se focalise sur la souffrance liée à la tâche plutôt que sur le plaisir qu il ressentira lorsqu elle sera derrière lui.

7 Il s agit donc de décortiquer et planifier la tâche en petites sous-étapes. Elles deviennent ainsi moins menaçantes ou désagréables et permettent au procrastinateur de se mettre dans l action et de démarrer le processus de réalisation. Il est important d associer des récompenses à ces sous-étapes. Dans une approche comportementale, la procrastination peut être assimilée aux peurs irrationnelles : tout le corps se rebiffe à l idée de passer à l action. Il s agit alors de se forcer à mettre un pied devant l autre.

8 ismat consulting SA ismat.com

Manque de reconnaissance. Manque de contrôle

Manque de reconnaissance. Manque de contrôle CONTRE-VALEURS 7 octobre 2014 Les contre-valeurs représentent ce que l on cherche à fuir. Elles nous motivent négativement en ce sens où elles incarnent des situations que nous évitons ou que nous cherchons

Plus en détail

, là où le management de projets commence

, là où le management de projets commence , là où le management de projets commence Gagnez du temps! «Trucs et astuces» pour bien gérer les délais " Coûts Qualité 1 INTRODUCTION L Expérience du pot en verre! 2 INTRODUCTION Qu est-ce que le temps?

Plus en détail

Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale

Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale 19 Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale RENCONTRE, TRANSFERT ET CONTRE-TRANSFERT La notion de transfert découle des travaux de la psychanalyse (S. Freud) où ont été décrits des mouvements

Plus en détail

Renforcer votre engagement à changer

Renforcer votre engagement à changer RENFORCER VOTRE ENGAGEMENT À CHANGER PROGRÈS RÉALISÉS DEPUIS L ÉTAPE PRÉCÉDENTE Posez-vous les questions suivantes avant d aborder le deuxième sujet : 1. Est-ce que vous atteignez votre but de traitement?

Plus en détail

Stages : Ateliers pratiques

Stages : Ateliers pratiques Stages : Ateliers pratiques ***** Pour nous contacter ou pour vous inscrire : Tel : 06 68 65 20 20 ou mail : dforcari@gmail.com Stages Automne/Hiver 2015/2016 1 - Savoir se relaxer, s entraîner au lâcher-prise

Plus en détail

L intolérance à l incertitude et le trouble d anxiété généralisée

L intolérance à l incertitude et le trouble d anxiété généralisée 1 L intolérance à l incertitude et le trouble d anxiété généralisée Dans notre compréhension actuelle du trouble d anxiété généralisée (TAG), nous estimons que l intolérance à l incertitude joue un rôle

Plus en détail

Conférence Les deuils situationnels

Conférence Les deuils situationnels Conférence Les deuils situationnels Sylvie Dufresne, psychothérapeute Les étapes de résolution du deuil Choc Négation déni Expression des émotions Prise en charge des tâches liées au deuil Découverte d

Plus en détail

Guide à l intention des familles AU COEUR. du trouble de personnalité limite

Guide à l intention des familles AU COEUR. du trouble de personnalité limite Guide à l intention des familles AU COEUR du trouble de personnalité limite À propos du trouble de personnalité limite Ce document a été élaboré en 2001 par madame France Boucher, infirmière bachelière,

Plus en détail

INTRODUCTION. Master Management des Ressources Humaines de l IAE de Toulouse Page 1

INTRODUCTION. Master Management des Ressources Humaines de l IAE de Toulouse Page 1 LES FICHES OUTILS RESSOURCES HUMAINES L évaluation 360 Feed-back INTRODUCTION Aujourd hui les ressources humaines sont considérées par les entreprises comme un capital. La notion de «capital humain» illustre

Plus en détail

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS?

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? Pourquoi vivons-nous des émotions? Voilà une excellente question! Avez-vous pensé: «Les émotions nous rendent humains» ou : «Elles nous permettent de sentir ce qui

Plus en détail

LA SOUFFRANCE TOTALE DES PERSONNES EN FIN DE VIE.

LA SOUFFRANCE TOTALE DES PERSONNES EN FIN DE VIE. 1 LA SOUFFRANCE TOTALE DES PERSONNES EN FIN DE VIE DU SP Février 2015 LA SOUFFRANCE TOTALE DES PERSONNES EN FIN DE VIE. I) Concept de souffrance globale Comment comprendre la personne malade, sans l appréhender

Plus en détail

DEPISTER ET PREVENIR LE BURN OUT

DEPISTER ET PREVENIR LE BURN OUT DEPISTER ET PREVENIR LE BURN OUT Martine PACAULT-COCHET Responsable Action Sociale Assistante Sociale Spécialisée Groupe Pasteur Mutualité www.gpm.fr Un engagement fort en faveur du bien-être des soignants

Plus en détail

www.souffrance-scolaire.fr - Formation - Accompagnement - Coaching

www.souffrance-scolaire.fr - Formation - Accompagnement - Coaching www.souffrance-scolaire.fr - Formation - Accompagnement - Coaching La cour de l école, la classe, le préau, le gymnase : autant de territoires où les enfants passent beaucoup de temps, nouent des relations,

Plus en détail

Les clés de la réussite MOTIVATION ET ORGANISATION DU TEMPS

Les clés de la réussite MOTIVATION ET ORGANISATION DU TEMPS Les clés de la réussite MOTIVATION ET ORGANISATION DU TEMPS LA MOTIVATION ET L ORGANISATION DU TEMPS La procrastination : un jeu d habitudes et d émotions... 3 Quel type de procrastinateur êtes-vous?...

Plus en détail

Alain Tardif. Maux de tête. et migraines. Un ouvrage paru sous la direction de Jean-Luc Darrigol

Alain Tardif. Maux de tête. et migraines. Un ouvrage paru sous la direction de Jean-Luc Darrigol Alain Tardif Maux de tête et migraines Un ouvrage paru sous la direction de Jean-Luc Darrigol D où viennent les maux de tête? Les céphalées primaires ont une origine assez variable selon leur nature. Nous

Plus en détail

Événements de vie, pathologie réactionnelle et stress. Dr N. Lafay

Événements de vie, pathologie réactionnelle et stress. Dr N. Lafay Événements de vie, pathologie réactionnelle et stress Dr N. Lafay Introduction Stress = événements de vie Stress, bases physiologiques Événements de vie, bases épidémiologiques Adaptation du sujet à une

Plus en détail

Les clés du tirage sentimental avec... l Oracle de WYNN

Les clés du tirage sentimental avec... l Oracle de WYNN Les clés du tirage sentimental avec... l Oracle de WYNN par LORENA De tous temps, les hommes ont attribué un message divinatoire ou philosophique aux s et aux oracles. L Oracle de Wynn, jeu que j ai créé

Plus en détail

MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient

MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient Catherine Tourette-Turgis Maître de conférences en sciences de l éducation Responsable du master en éducation thérapeutique à l université

Plus en détail

Relation soignant / soigné

Relation soignant / soigné Relation soignant / soigné 3 métiers impossibles selon Freud : gouverner soigner éduquer Car met les personnes dans une situation de dépendance et d autorité Relation = activité ou une situation dans laquelle

Plus en détail

La place d un groupe de parole pour la famille dans le partenariat avec d autres actions du soin

La place d un groupe de parole pour la famille dans le partenariat avec d autres actions du soin La place d un groupe de parole pour la famille dans le partenariat avec d autres actions du soin Dr. Thomas Wallenhorst, Chef du Pôle Psychiatrie et Santé Mentale Centre Hospitalier Robert Morlevat, Semur-en-Auxois,

Plus en détail

Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège

Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège LASNIER, Monique. Plan institutionnel d'aide à la réussite et à la persistance.collège

Plus en détail

Agir pour se libérer du mobbing

Agir pour se libérer du mobbing Agir pour se libérer du mobbing Quelques conseils pour prévenir ou pour réagir en cas de harcèlement moral au travail. En collaboration avec Mobbing ASBL Introduction Le monde du travail a profondément

Plus en détail

Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca

Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Documents imprimés Une étape à la fois 1 2 Pour les personnes qui ne veulent pas cesser

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LA REPRÉSENTATION DE VOTRE CONDITION DE SANTÉ ACTUELLE

QUESTIONNAIRE SUR LA REPRÉSENTATION DE VOTRE CONDITION DE SANTÉ ACTUELLE Nom : # Dossier : Date : QUESTIONNAIRE SUR LA REPRÉSENTATION DE VOTRE CONDITION DE SANTÉ ACTUELLE Dans le questionnaire suivant, nous nous intéressons à votre propre vision de votre condition actuelle,

Plus en détail

Les compétences émotionnelles au cœur de la performance individuelle et collective

Les compétences émotionnelles au cœur de la performance individuelle et collective Quand psychologie et émotions riment avec recherche et application Les compétences émotionnelles au cœur de la performance individuelle et collective Lisa Bellinghausen Psychologue du travail / Chercheuse

Plus en détail

LE MARKETING SOCIAL ET

LE MARKETING SOCIAL ET LE MARKETING SOCIAL ET LA PRÉVENTION DE LA MALTRAITANCE MARIE-HÉLÈNE GAGNÉ 6ème Colloque québécois sur la maltraitance envers les enfants et les adolescents Montréal, 29 octobre 2013 LE FARDEAU DE LA MALTRAITANCE

Plus en détail

Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile

Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile Conseils Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile www.douglas.qc.ca Le retour Le retour Votre proche a eu des gestes ou des propos agressifs. Vous êtes inquiet pour lui et

Plus en détail

Propension moyenne et marginale

Propension moyenne et marginale Propension moyenne et marginale Les ménages utilisent leur revenu soit pour consommer (tout de suite), soit pour épargner (et consommer plus tard). On appelle propension moyenne à consommer (PMC) la part

Plus en détail

Tableau synoptique du chapitre 5

Tableau synoptique du chapitre 5 Tableau synoptique du chapitre 5 La définition de l employé mobilisé Un employé mobilisé est celui qui fait preuve d un engagement professionnel, stratégique et collectif. Les quatre leviers de la mobilisation

Plus en détail

La douleur est une mauvaise habitude.

La douleur est une mauvaise habitude. La douleur est une mauvaise habitude. Vous pourriez avoir envie de dire : "non, c'est impossible! Je ne peux pas me faire du mal à moi-même!" et vous auriez en partie raison. Comme exemple de douleurs

Plus en détail

La psychothérapie. Se poser les bonnes questions

La psychothérapie. Se poser les bonnes questions La psychothérapie Se poser les bonnes questions? LA PSYCHOTHÉRAPIE Au Québec, la psychothérapie est une activité réservée par la loi * depuis juin 2012, ce qui signifie que seules les personnes autorisées,

Plus en détail

PROPOSITION DE COMMERCIALISATION DES SOINS DE SANTÉ DANS LE CADRE DES NÉGOCIATIONS SUR L'ACS IMPACT SUR LA SANTÉ PUBLIQUE

PROPOSITION DE COMMERCIALISATION DES SOINS DE SANTÉ DANS LE CADRE DES NÉGOCIATIONS SUR L'ACS IMPACT SUR LA SANTÉ PUBLIQUE 28 janvier 2015 PROPOSITION DE COMMERCIALISATION DES SOINS DE SANTÉ DANS LE CADRE DES NÉGOCIATIONS SUR L'ACS IMPACT SUR LA SANTÉ PUBLIQUE L impact du «Document de réflexion sur les services de soins de

Plus en détail

Comportements addictifs

Comportements addictifs Comportements addictifs Les cyberdépendances Addictions comportementales, Qu est-ce que c est? L addiction, au sens général, peut se définir par une envie incontrôlable et répétée, de consommer un produit

Plus en détail

25 stratégies efficaces pour enfin tenir vos résolutions du Nouvel An

25 stratégies efficaces pour enfin tenir vos résolutions du Nouvel An 25 stratégies efficaces pour enfin tenir vos résolutions du Nouvel An Une nouvelle année apporte de nouvelles possibilités, de nouveaux choix et un nouvel espoir pour l'avenir. C'est pourquoi, chaque Nouvel

Plus en détail

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A ONUSIDA/CCP (34)/14.14 Date de publication: 27 juin 2014 TRENTE-QUATRIEME REUNION Date: 1 er -3 juillet 2014 Lieu: Salle du Conseil exécutif, OMS,

Plus en détail

5 clés pour plus de confiance en soi

5 clés pour plus de confiance en soi ASSOCIATION JEUNESSE ET ENTREPRISES Club SEINE-ET- MARNE 5 clés pour plus de confiance en soi Extrait du guide : «Vie Explosive, Devenez l acteur de votre vie» de Charles Hutin Contact : Monsieur Jackie

Plus en détail

Définition. Recherche sur Internet. Quelques chiffres. Stress et enseignement. Symptômes 3 catégories de causes Le burn out Gestion du stress

Définition. Recherche sur Internet. Quelques chiffres. Stress et enseignement. Symptômes 3 catégories de causes Le burn out Gestion du stress Stress et enseignement Symptômes 3 catégories de causes Le burn out Gestion du stress Recherche sur Internet Moteur de recherche: GOOGLE Mots-clés: + stress + enseignement Nombre de pages francophones

Plus en détail

Douleur et gestion de la douleur. Renseignez-vous sur les services de soutien et de soins sur www.palliativecare.org.au

Douleur et gestion de la douleur. Renseignez-vous sur les services de soutien et de soins sur www.palliativecare.org.au Douleur et gestion de la douleur Renseignez-vous sur les services de soutien et de soins sur www.palliativecare.org.au French - Pain Management Department of Health and Ageing Financé par le gouvernement

Plus en détail

Troubles de l humeur et capacité fonctionnelle

Troubles de l humeur et capacité fonctionnelle Troubles de l humeur et capacité fonctionnelle Marie-Josée Filteau, MD, FRCP(C) Patricia Gravel Clinique Marie-Fitzbach Plan Stress au travail Burnout Trouble de l adaptation Dépression majeure Troubles

Plus en détail

Les différentes positions dans la relation

Les différentes positions dans la relation 1 Les différentes positions dans la relation 1. L interaction humaine dans la vision de la communication du groupe Palo Alto Dans la vision de l interaction humaine, la première propriété de la communication

Plus en détail

Proche d une personne dépendante: que faire?

Proche d une personne dépendante: que faire? Proche d une personne dépendante: que faire? Alcool, drogues, médicaments, jeu, un de vos proches est dépendant. Vous vous sentez dépassé-e, impuissant-e? Votre vie est bouleversée? Vous ne savez plus

Plus en détail

Comment atteindre ses objectifs de façon certaine

Comment atteindre ses objectifs de façon certaine Ressources & Actualisation Le partenaire de votre bien-être et de votre accomplissement Comment atteindre ses objectifs de façon certaine À l attention du lecteur, Ce présent document est protégé par la

Plus en détail

Ta mutuelle t aide à trouver ton 1 er emploi. Bonne nouvelle! Pour toi, un coach en recrutement!* mutuelle mclr

Ta mutuelle t aide à trouver ton 1 er emploi. Bonne nouvelle! Pour toi, un coach en recrutement!* mutuelle mclr mutuelle mclr Bonne nouvelle! Ta mutuelle t aide à trouver ton 1 er emploi Pour toi, un coach en recrutement!* (*) sous réserve du respect des conditions d accès à l offre Édito 40 ans d expérience à l

Plus en détail

TRAVERSIÈRE ÉCOLE. jury & admission JURY CENTRAL & ADMISSION À L UNIVERSITÉ I SOUTIEN SCOLAIRE

TRAVERSIÈRE ÉCOLE. jury & admission JURY CENTRAL & ADMISSION À L UNIVERSITÉ I SOUTIEN SCOLAIRE ÉCOLE TRAVERSIÈRE JURY CENTRAL & ADMISSION À L UNIVERSITÉ I SOUTIEN SCOLAIRE jury & admission Ecole Traversière asbl Place de l Université 25-1348 Louvain-la-Neuve - Tél.: 010/246.369 www.traversiere.be

Plus en détail

La valeur des biens demeure trop souvent sous-évaluée ou respectivement les valeurs de l inventaire ménage ne sont que trop rarement adaptés.

La valeur des biens demeure trop souvent sous-évaluée ou respectivement les valeurs de l inventaire ménage ne sont que trop rarement adaptés. ASSURANCES Information relative à l assurance responsabilité civile privée A partir du 1 er janvier 2012, les vélos sont dispensés de la vignette. Du coup, la couverture d assurance disparaît aussi. Jusqu

Plus en détail

Révélatrice de talents. Développement personnel

Révélatrice de talents. Développement personnel Révélatrice de talents Développement personnel Révélatrice de talents Une entreprise à votre écoute pour vous accompagner de manière professionnelle dans tous vos projets Le développement personnel Notre

Plus en détail

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Estime de soi MOI Affirmation de soi AUTRES Confiance en soi ACTION Contexte Règles fondamentales de la communication 1) On ne peut pas décider, par

Plus en détail

l argent et le crédit Étude sur les femmes,

l argent et le crédit Étude sur les femmes, Étude sur les femmes, l argent Ally McBeal,, Alice Nevers, Carrie Bradshaw, Clara Sheller qu ont donc en commun toutes ces femmes? Ces nouvelles héroïnes sont célibataires! Les femmes célibataires représentent

Plus en détail

LA MIGRAINE, PLUS QU UNE MALADIE

LA MIGRAINE, PLUS QU UNE MALADIE LA MIGRAINE, PLUS QU UNE MALADIE Les maux de tête peuvent être divisés en maux de tête primaires et secondaires. Les maux de tête primaires (90%) sont plus répandus que les maux de tête secondaires (10%)

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION POUR LES PROFESSIONNELS DE SANTE

DOCUMENT D INFORMATION POUR LES PROFESSIONNELS DE SANTE DOCUMENT D INFORMATION POUR LES PROFESSIONNELS DE SANTE Actes d ergothérapie et de psychomotricité susceptibles d être réalisés pour la réadaptation à domicile des personnes souffrant de la maladie d Alzheimer

Plus en détail

COMMENT SURMONTER SON ANXIÉTÉ

COMMENT SURMONTER SON ANXIÉTÉ COMMENT SURMONTER SON ANXIÉTÉ L ANXIÉTÉ ET LA RÉPONSE «FUITE OU LUTTE» Que signifie le terme «anxiété»? Si vous avez répondu en employant des termes tels que tendu(e), nerveux, anxieux/euse, craintif/ve,

Plus en détail

Définition, finalités et organisation

Définition, finalités et organisation RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Définition, finalités et organisation Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à présenter à l ensemble des professionnels de santé, aux patients

Plus en détail

La douleur chronique : témoignage de patiente

La douleur chronique : témoignage de patiente La douleur chronique : témoignage de patiente A lire sur place Jocelyne PADERI Jocelyne PADERI La complexité de la douleur chronique 14èmes rencontres du Réseau Régional Douleur en Basse Normandie CAEN

Plus en détail

Problèmes de rejet, de confiance, d intimité et de loyauté

Problèmes de rejet, de confiance, d intimité et de loyauté Chapitre 7 Problèmes de rejet, de confiance, d intimité et de loyauté Il y a en moi un désir profond d avoir une relation longue et pleine de sens avec quelqu un, mais cela me fait peur, parce que si vous

Plus en détail

L aidant principal, de A à Z

L aidant principal, de A à Z L aidant principal, de A à Z Basé sur des informations simples, ce livret a pour objectif de présenter le rôle de l aidant au cours de la maladie d Alzheimer, et le soutien dont il peut bénéficier pour

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

Avoir confiance en soi

Avoir confiance en soi Sarah Famery Avoir confiance en soi Nouvelle édition Groupe Eyrolles, 1999, 2001, 2004, ISBN 2-7081-3537-6 Chapitre 2 Mettez-vous en situation et faites votre autodiagnostic L expression du manque de confiance

Plus en détail

Le Guide du manager territorial

Le Guide du manager territorial Le Guide du manager territorial Faire plus avec moins Laurent BOGHOSSIAN Editions http://librairie.territorial.fr Sortie Début 2011 Faire plus avec moins. Une phrase que l on entend de plus en plus dans

Plus en détail

GERER SON STRESS - GERER LES CONFLITS

GERER SON STRESS - GERER LES CONFLITS GERER SON STRESS - GERER LES CONFLITS Dans des organisations en constante évolution, un manager doit pouvoir devenir une base de sécurité pour l équipe qu il dirige. Il doit pouvoir être une source de

Plus en détail

4.1. Exercice pour mieux se connaître

4.1. Exercice pour mieux se connaître Fiche de travail 4.1 4.1. Exercice pour mieux se connaître Objectif: Trouver ou retrouver qui vous êtes. Identifier ce que vous aimez chez vous. 1 ère étape Compléter les phrases suivantes: 1. Ce que j'aime

Plus en détail

Comment apprendre le Coran

Comment apprendre le Coran Résumé du Séminaire : "Comment apprendre le coran avec la méthode PNL «Programmation Neuro Linguistique» Cheikh Mohamed AYARI Introduction générale Notre cerveau se compose de deux parties bien distinctes

Plus en détail

METAPACK : PLUS DE CHOIX POUR LE CONSOMMATEUR. Une étude approfondie de l impact des attentes des consommateurs sur le secteur de la livraison

METAPACK : PLUS DE CHOIX POUR LE CONSOMMATEUR. Une étude approfondie de l impact des attentes des consommateurs sur le secteur de la livraison METAPACK : PLUS DE CHOIX POUR LE CONSOMMATEUR Une étude approfondie de l impact des attentes des consommateurs sur le secteur de la livraison SOMMAIRE Sommaire 4 6 8 10 12 14 16 18 20 22 Plus de choix

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

Team building avec les Ateliers Toile blanche lors d'événements et en entreprise

Team building avec les Ateliers Toile blanche lors d'événements et en entreprise Team building avec les Ateliers Toile blanche lors d'événements et en entreprise Les Ateliers Toile blanche Vivre une expérience d artiste peintre permet de prendre contact avec son intériorité. Faire

Plus en détail

2) Les déterminants de la motivation des arbitres et entraîneurs:

2) Les déterminants de la motivation des arbitres et entraîneurs: Motivation et performance sportive : une caractéristique commune des arbitres et entraîneurs de haut niveau Support théorique : Jean Pierre Famose EPS N 35 Arbitre et entraîneur deux acteurs du sport moderne

Plus en détail

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Sondage Ifop pour la FFSE Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Anne-Sophie Vautrey Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com

Plus en détail

L'aidant familial face à Alzheimer: la tablette un outil simple et pratique

L'aidant familial face à Alzheimer: la tablette un outil simple et pratique L'aidant familial face à Alzheimer: la tablette un outil simple et pratique Vous trouverez ici notre guide d utilisation et d accompagnement pour l'aidant familial utilisant la tablette et nos jeux de

Plus en détail

Déploiement d une solution GDT. Muriel Pinel Laurent Tabourot

Déploiement d une solution GDT. Muriel Pinel Laurent Tabourot Déploiement d une solution GDT Muriel Pinel Laurent Tabourot Introduction Le besoin Introduction Les 5 phases de la Gestion de Projet Analyser : Phase d exploration Phase de conception Développer : Phase

Plus en détail

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Les soins palliatifs Contacts presse : Secrétariat d Etat chargée des Aînés Service

Plus en détail

Expulsions locatives et DALO : prévention et accompagnement. 2007

Expulsions locatives et DALO : prévention et accompagnement. 2007 Expulsions locatives et DALO : prévention et accompagnement. 2007 Argumentaire et constats : La mise en œuvre du droit au logement opposable en janvier 2008 implique des positionnements nouveaux pour les

Plus en détail

L anxiété dans tous ses états

L anxiété dans tous ses états L anxiété dans tous ses états Voici les résultats partiels du sondage portant sur l anxiété que nous avons entrepris à l automne 2009. Nous avons, en cette fin d année 2010, compilé les questionnaires

Plus en détail

Étude d impact IBM sur les états frontaliers - Sommaire

Étude d impact IBM sur les états frontaliers - Sommaire Étude d impact IBM sur les états frontaliers - Sommaire Les États-Unis sont le marché touristique international le plus important pour le Canada et l Ontario. Par conséquent, on déploie des efforts importants

Plus en détail

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est penchée ce que nous pourrions faire pour aider nos clients

Plus en détail

L engagement et le désengagement des jeunes dans le sport. Le projet européen PAPA et l Empowering Coaching TM

L engagement et le désengagement des jeunes dans le sport. Le projet européen PAPA et l Empowering Coaching TM L engagement et le désengagement des jeunes dans le sport. Le projet européen PAPA et l Empowering Coaching TM Tenero, 25-26.01.2013 Prof. Philippe Sarrazin Laboratoire Sport et Environnement Social Université

Plus en détail

CESSONS D INSTRUMENTALISER NOS COMPETENCES!

CESSONS D INSTRUMENTALISER NOS COMPETENCES! 1 / 5 Revue économique et sociale de décembre 2002 Les compétences dans et autour de l organisation. CESSONS D INSTRUMENTALISER NOS COMPETENCES! Pascaline Caligiuri Archéologue, Ordinata Fribourg, Suisse

Plus en détail

Michel Carrier, agr,club Lait Bio, Valacta

Michel Carrier, agr,club Lait Bio, Valacta Michel Carrier, agr,club Lait Bio, Valacta La relation homme animal peut ainsi être définie comme le degré de proximité ou de distance entre l animal et l homme, c est-à-dire la perception mutuelle qui

Plus en détail

La politique de l entreprise (esprit et incitation au challenge) implique :

La politique de l entreprise (esprit et incitation au challenge) implique : Introduction Image classique = Cadre supérieur + grande responsabilité Mais aussi le bas de l échelle Zéro défauts, l excellence a un prix = Le Stress I Définition Interaction entre un environnement et

Plus en détail

POURQUOI MON CHIEN TIRE-T-IL SUR LA LAISSE?

POURQUOI MON CHIEN TIRE-T-IL SUR LA LAISSE? POURQUOI MON CHIEN TIRE-T-IL SUR LA LAISSE? Quand vous êtes remorqué par votre chien qui tire compulsivement sur la laisse et que vous avez le sentiment, que votre bras va littéralement être arraché de

Plus en détail

Le trouble oppositionnel avec. provocation ou par réaction?

Le trouble oppositionnel avec. provocation ou par réaction? Le trouble oppositionnel avec provocation ou par réaction? Emmanuelle Pelletier, M.Ps., L.Psych. Psychologue scolaire Octobre 2004 Trouble oppositionnel avec provocation ou par réaction? La personne oppositionnelle

Plus en détail

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS RS-004 RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS TITRE : UTILISATION D UNE CONTENTION CHEZ UN USAGER/RÉSIDENT AU CSSS PIERRE-BOUCHER Élaborée par France Camiré, conseillère cadre en soins infirmiers, centres d hébergement

Plus en détail

Une entreprise à votre écoute pour vous accompagner de manière professionnelle dans tous vos projets

Une entreprise à votre écoute pour vous accompagner de manière professionnelle dans tous vos projets Outplacement Révélatrice de talents Une entreprise à votre écoute pour vous accompagner de manière professionnelle dans tous vos projets L outplacement Nous abordons la transition de carrière comme une

Plus en détail

PRISE EN CHARGE TCC DES TROUBLES PANIQUE

PRISE EN CHARGE TCC DES TROUBLES PANIQUE PRISE EN CHARGE TCC DES TROUBLES PANIQUE Dr Christine MIRABEL SARRON CMME Service du Professeur GUELFI Université Paris V 100 rue de la Santé 75674 PARIS cedex 14 S.KIELT@ch-sainte-anne.fr C. MIRABEL SARRON

Plus en détail

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent 1 Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent Mini livre gratuit Sherpa Consult Bruxelles, Mai 2012 Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction

Plus en détail

De précieux conseils pour l utilisation des jeux de hasard

De précieux conseils pour l utilisation des jeux de hasard Aides aux personnes concernées et à leurs proches Pour une consultation professionnelle, veuillez vous adresser à un centre de consultation ou à un groupe de parole proche de chez vous. Avec un carnet

Plus en détail

ÉTUDE QUALITATIVE «Les relations au travail»

ÉTUDE QUALITATIVE «Les relations au travail» M1 CEIC 2011/2012 ÉTUDE QUALITATIVE «Les relations au travail» Projet réalisé pour l Institut Kervégan, Entreprises dans la Cité, Face Loire Atlantique et Escalade Entreprises. L ÉCOLE DE LA COMMUNICATION

Plus en détail

Martine Evraud Sarah le Hardy Dresser son chien

Martine Evraud Sarah le Hardy Dresser son chien Martine Evraud Sarah le Hardy Dresser son chien Groupe Eyrolles, 2007. ISBN 10 : 2-7081-3803-0 ISBN 13 : 978-2-7081-3803-2 Chapitre 1 Le chien : comment ça marche? Pendant très longtemps, l animal a été

Plus en détail

Névroses Q266. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire 2002-2003

Névroses Q266. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire 2002-2003 Névroses Q266 Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire 2002-2003 Plans et objectifs Hystérie Névrose d angoisse Phobies TOC PTSD Diagnostic d une conversion hystérique Diagnostic

Plus en détail

PM Ressources. Atelier 1: Devenez un As de la Communication. Les Ateliers du Coach

PM Ressources. Atelier 1: Devenez un As de la Communication. Les Ateliers du Coach de ht nive service de l entreprise du Coach Atelier 1: Devenez un As de la Communication progresser en communication et toute personne en situation de difficultés relationnelles Maîtriser les fondamentx

Plus en détail

Les Addictions Comportementales. Dr Basile Vareltzis Médecine Psychosomatique / Addictologie Décembre 2012

Les Addictions Comportementales. Dr Basile Vareltzis Médecine Psychosomatique / Addictologie Décembre 2012 Les Addictions Comportementales Dr Basile Vareltzis Médecine Psychosomatique / Addictologie Décembre 2012 C est quoi une addiction? Il s agit d une substance ou d une activité qui stimule le centre de

Plus en détail

«Tout le monde devrait faire une psychothérapie.»

«Tout le monde devrait faire une psychothérapie.» «Tout le monde devrait faire une psychothérapie.» Moins je me connais, mieux je me porte. Clément Rosset, Loin de moi, 1999 Faut-il tout «psychiatriser»? Tout événement de vie difficile tel qu une rupture

Plus en détail

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Les chocs pétroliers des années 70 nous ont fait réaliser que si nos logements étaient confortables, c était au prix d une utilisation

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LA PERCEPTION DE LA MALADIE (IPQ-R) (Moss-Morris et coll. 2002, v.f. : Nebal Al Anbar, Roland Dardennes & Kelley Kaye 2005)

QUESTIONNAIRE SUR LA PERCEPTION DE LA MALADIE (IPQ-R) (Moss-Morris et coll. 2002, v.f. : Nebal Al Anbar, Roland Dardennes & Kelley Kaye 2005) QUESTIONNAIRE SUR LA PERCEPTION DE LA MALADIE (IPQ-R) (Moss-Morris et coll. 2002, v.f. : Nebal Al Anbar, Roland Dardennes & Kelley Kaye 2005) Nom : Date : VOTRE VISION DE LA MALADIE DE VOTRE ENFANT Ci-dessous

Plus en détail

Des formations pour la prévention du stress et des performances managériales

Des formations pour la prévention du stress et des performances managériales Des formations pour la prévention du stress et des performances managériales Après dix ans de recherche, huit docteurs en Sciences Humaines ont conçu une méthode innovante au service du savoir-être et

Plus en détail

Aimerais-tu en connaître davantage sur les troubles alimentaires? Clique sur chacune des sections pour avoir plus de détails

Aimerais-tu en connaître davantage sur les troubles alimentaires? Clique sur chacune des sections pour avoir plus de détails LES TROUBLES ALIMENTAIRES Les troubles alimentaires se caractérisent par des croyances, des attitudes et des comportements extrêmes à l égard de la nourriture et du poids. Ce sont des troubles complexes

Plus en détail

LES CROYANCES LIMITANTES

LES CROYANCES LIMITANTES 1998 Séminaire de Robert DILTS LES CROYANCES LIMITANTES Les 3 domaines les plus courants de croyances limitantes sont ceux qui concernent le manque d espoir (ce n est pas possible), le manque de confiance

Plus en détail

Comment revaloriser l enseignement qualifiant?

Comment revaloriser l enseignement qualifiant? Adam Patrick Charlot Celine Nava Diego Scaramozzino Pauline Comment revaloriser l enseignement qualifiant? Principes de politique et d organisation scolaire Titulaires : M. Demeuse, N. Friant 3 e Bachelier

Plus en détail

Pour réduire sa consommation Ouvrons le dialogue

Pour réduire sa consommation Ouvrons le dialogue Alcool Pour réduire sa consommation Ouvrons le dialogue Pour réduire sa consommation Alcool Vous envisagez de réduire votre consommation de boissons alcoolisées, mais vous vous posez des questions : vous

Plus en détail

LES SIGNAUX D APAISEMENT : éviter les conflits pour assurer la survie

LES SIGNAUX D APAISEMENT : éviter les conflits pour assurer la survie LES SIGNAUX D APAISEMENT : éviter les conflits pour assurer la survie Les chiens ont leur façon de communiquer et d exprimer leurs émotions. Dans une meute de chiens, la survie passe par une communication

Plus en détail

Établir. Des Liens. Guide des services de soutien à l intention des patients du. Réseau mélanome Canada. Soyez vigilants. Soyez bien informés

Établir. Des Liens. Guide des services de soutien à l intention des patients du. Réseau mélanome Canada. Soyez vigilants. Soyez bien informés Établir Des Liens Guide des services de soutien à l intention des patients du Réseau mélanome Canada Réseau mélanome Canada Soyez vigilants. Soyez bien informés Un diagnostic de mélanome peut être bouleversant.

Plus en détail

Perdre le libre choix de son médecin? NON à la loi sur le Managed Care!

Perdre le libre choix de son médecin? NON à la loi sur le Managed Care! Perdre le libre choix de son médecin? NON à la loi sur le Managed Care! ARGUMENTAIRE DÉTAILLÉ Aujourd hui, tous les habitants et habitantes de notre pays sont assurés au sein de l assurance de base pour

Plus en détail