La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel"

Transcription

1 La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel 1

2 Contexte énergétique Les engagements nationaux et européens 2050 : Facteur 4 réduction par 4 des émissions des GES (Gaz à Effet de Serre) 2020 : 3 X 20% (Europe) 20% réduction des consommation énergétique, 20% réduction des GES, 20% EnR dans le bilan énergétique (23% EnR pour la France) 2008 Grenelle de l environnement - COMOP n 10 (ENR) - Lois Grenelle 1&2 2

3 Objectifs Grenelle / biomasse énergie Secteur Chauffage domestique Collectif /tertiaire Situation 2006 (ktep) 7400 (5,75 M logements) Objectif 2012 (ktep) 7400 (7,3 M logements) Objectifs 2020 (ktep) 7400 (9 M logements) Industrie Cogénération (chaleur) tep = 11,63 MWh = kwh (consommation moyenne d un logement) 3

4 Bilan 2009/ 2010 Biomasse (Fonds Chaleur + Contractualisations) tep (22 % collectif / 78 % industrie) pour 895 installations : 425 installations pour tep : 470 installations pour tep Gamme énergétique type < 100 tep tep à 1000 tep >1000 tep Nombre d installations Collectif/ tertiaire Industrie Production énergétique (tep) Collectif/ tertiaire Industrie

5 Atouts et contraintes Une solution complémentaire au bois déchiqueté Au plan technique : le granulé est un combustible homogène, de qualité régulière, de forte densité et d une grande fluidité : Les espaces de stockage sont réduits par 4 environ, à autonomie constante par rapport au bois déchiqueté (pour l équivalent d 1 tep, il faut 3,4 m 3 de granulés et 14,5 m 3 de bois déchiqueté) Les systèmes d alimentation automatiques sont plus simples et plus compacts Les chaudières aux granulés proposent une plus grande flexibilité d usage (régulation, taux de charge minimum ) Au plan environnemental Le CO 2 émis lors de la combustion des granulés correspond, comme celui par la combustion du bois déchiqueté, à celui absorbé par l arbre pendant sa croissance. Elle est donc neutre vis-à-vis des émissions de gaz à effet de serre. La combustion des granulés émet généralement moins de cendres que celle du bois déchiqueté. Du fait de la densité énergétique du produit, l alimentation d une chaufferie aux granulés nécessite moins de livraisons qu une chaufferie identique au bois déchiqueté. Au plan économique Du fait de la plus grande compacité des installations et de leur simplicité, les investissement à engager sont généralement moins élevés que pour le bois déchiqueté Les frais de maintenance sont généralement moins élevés (risque de pannes diminué) Par contre, le granulé est un combustible plus manufacturé dont le prix d achat ramené à l unité énergétique est sensiblement plus élevé (38 à 45 HT / MWh PCI, contre 18 à 25 HT / MWhPCI pour le bois déchiqueté) 5

6 Objectifs de l étude ADEME-SNPGB Clarifier les conditions optimales de montage au plan économique de projets biomasse utilisant le granulé de bois dans le secteur collectif, tertiaire ou industriel, afin d en élargir le potentiel Réaliser une étude visant à : Définir des cibles potentielles types pour un usage du granulé de bois dans le secteur collectif et tertiaire (ainsi qu un premier éclairage dans le secteur industriel), notamment dans le cadre du Fonds Chaleur Analyser le point de vue de l organisme financeur attributaire d aides publiques à l investissement Comparaison de la rentabilité des projets en coûts global Par rapport à une référence fossile Par rapport à une alternative bois déchiqueté 6

7 Échelle thermique des bâtiments Source : Biomasse Normandie 7

8 Dimensionnement thermique / principe de la biénergie Puissance 100 % 50 % Courbe définie par la combinaison de la fréquence d appel de la puissance (intermittence et DJU) et de la puissance 50% de la puissance en bois = 80 à 90 % des consommations totales 20 % 100 % Fréquence 8

9 Comparaison en coût global Le coût global ( /MWh utile) correspond à la somme des postes annuels de dépense liés : à l achat d énergie (gaz, fioul, bois déchiqueté, granulés) à la fourniture d électricité et à l entretien courant des installations de conversion de l énergie (chaudière) aux provisions pour renouvellement ou grosses réparations des installations de conversion de l énergie au financement des ouvrages de conversion de l énergie 100% 90% 80% 4 % 3 % 9 % 25 % 14 % 4 % 70% 60% 50% 40% 7 % 19 % 84 % 11 % 10 % 7 % Financement provisions pour renouvellement Electricité et entretien courant Combustible fossile 30% 65 % Combustible bois 20% 38 % 10% 0% Energie fossile Plaquettes Granulés 9

10 analyse en coût global des différentes types de projet Exemple: 180 logements E = MWh utiles / an Pbois = 360 kw La solution la plus intéressante au plan économique est la solution bois déchiqueté Coût global de la chaleur ( TTC / MWh utile) ,4 68,1 69,1 Granulés Bois déchiqueté Energie fossile La couleur utilisée indique la solution technique la plus avantageuse en coût global pour l usager final Combustible bois Combustible fossile Electricité et entretien courant provisions pour renouvellement Financement

11 Le cas des chaufferies dédiées Granulés Gaz Bois déchiqueté Hors champs de l'étude 11

12 Le cas des réseaux de chaleur existant 100 Coût global de la chaleur ( TTC/MWhutile) ,7 86,9 79,6 Financement Provisions pour grosses réparations Electricité et entretien courant Combustible fioul Combustible granulés Combustible plaquettes 10 - Plaquettes / fioul Granulés / fioul Plaquettes / granulés / fioul 12

13 réseaux de chaleur avec montée en puissance / ZAC) 120 Coût global de la chaleur en régime permanent ( TTC / MWh utile) ,2 106,9 99,1 Financement Provisions pour grosses réparations Electricité et entretien courant Combustible fioul Combustible granulés Combustible plaquettes - Plaquettes / fioul Granulés / fioul Plaquettes / granulés / fioul 13

14 L efficience environnementale de l aide publique (exemple du secteur tertiaire) 200 Plaquettes 180 Efficience environnementale de l'aide publique ( aide / tep produite) Granulés 220 HT / t Granulés 210 HT / t Granulés 200 HT / t Granulés 190 HT / t Granulés 180 HT / t Besoins thermiques (MWh utiles / an) 14

15 Exemple projet granulé Fonds Chaleur Village Pierre et Vacances à Avoriaz (74) (en cours) Puissance bois Bâtiments Production thermique biomasse Réseau de chaleur Contraintes du site 2 MW 478 logements et 2 zones aqualudiques 610 tep (1819 tonnes de granulés consommés) 1825 m - Implantation de la chaufferie à l extérieur du village (accès des camions interdit) - Contrainte d intégration architecturale forte (réduire le volume du silo et de la chaufferie) - Limiter le nombre de rotations des camions 15

16 Autres exemples Pôle animation jeunesse de Verneuil sur Avre (27) 200 kw (2009) Hôpital de Craponne sur Arzon (43) 500 kw (2010) ETDE, pôle de Bouygues à Saint Quentin en Yvelines (78) Centre d affaires et de rencontres à Baume les Dames (25) Siège social de la ligue de protection des oiseaux à Rochefort (17) 2 * 200 kw (2011) 240 kw (2008) 220 kw (2009) 16

17 Exemple projet granulé secteur industriel Fromagerie à Epenoy (25) Puissance bois Activité Production thermique biomasse Utilisation de la chaleur 300 kw Production de comté (utilisation de m3 de lait par an) 30 tep ( 90 tonnes de granulés consommées)) Chauffage des cuves de lait et nettoyage des équipements (process) Chauffage des bâtiments Spécificités du site - Passage de la vapeur à l eau chaude - Fabrication de granulés à proximité (10 km) 17

18 Conclusions de l étude ADEME-SNPGB Pertinence à étudier prioritairement dans les cas suivants : - Batiments intermittents (collèges, lycées) - Garantie d approvisionnement - Contraintes de livraison ou d implantation - ZAC avec logements BBC et raccordements étalés dans le temps - Appoint granulé sur un réseau chaleur bois plaquettes Efficience environnementale de l aide publique meilleure sur ces cibles avec l utilisation du granulé Une solution souvent plus simple et plus fiable pour les installations de petite puissance (80 à 300 kw) Une solution adaptée aux sites avec des contraintes fortes : accès, disponibilité foncière, intégration architecturale, Intérêt de développer une offre de granulés spécifiques pour le secteur collectif et industriel meilleur marché que pour le secteur domestique 18

19 POUR PLUS D INFORMATIONS Diffusion de l étude dans quelques semaines sur les différents sites :

20 85 ANNEXES L influence de la variation de paramètres sur le coût global de l énergie (1/2) Bois déchiqueté Coûts global de la chaleur ( TTC / MWh utile) E (Mwhutiles / an) : pente = 9 E/Pbois (heures) : pente = 41 Investissements ( HT): pente = 18 Aide publique ( HT) : pente = 15 Prix du bois ( HT/ MWh PCI) : pente = 27 Prix du gaz ( HT / MWh PCI) : pente = 8 Coûts d'exploitation ( HT/ an) : pente = % -20% -15% -10% -5% 0% 5% 10% 15% 20% 25% Plage de variation des paramètres

21 ANNEXES L influence de la variation de paramètres sur le coût global de l énergie (2/2) 85 Granulés Coûts global de la chaleur ( TTC / MWh utile) E (Mwhutiles / an) : pente = 5 E/Pbois (heures) : pente = 24 Investissements ( HT): pente = 10 Aide publique ( HT): pente = 8 Prix des granulés ( HT / MWh PCI) : pente = 48 Prix du gaz ( HT / MWh PCI) : pente = 5 Coûts d'exploitation ( HT / an) : pente = % -20% -15% -10% -5% 0% 5% 10% 15% 20% 25% Plage de variation des paramètres

Chaufferies collectives et réseaux de chaleur au bois

Chaufferies collectives et réseaux de chaleur au bois Chaufferies collectives et réseaux de chaleur au bois Sensibilité de la rentabilité d un projet aux paramètres technico-économiques CIBE Commission MOP 5 juin 2012 Bordeaux CIBE Commission n 6 Montage

Plus en détail

INDICATEURS TECHNIQUES

INDICATEURS TECHNIQUES Réseau REAGRI Groupe «Agriculture et Energie» Novembre 2006 La chaudière polycombustible Ex : bois-déchiqueté ATOUTS CONTRAINTES o Forte réduction de la facture énergétique. o Confort d utilisation. o

Plus en détail

La filière bois énergie en Bretagne

La filière bois énergie en Bretagne La filière bois énergie en Bretagne 2012 En Bretagne, une ressource àla fois abondante et limitée Total : 3.8 millions de tep la ressource en bois couvre entre 5 et 10% des besoins actuels en énergie :

Plus en détail

GOUX-LES-USIERS. 699 habitants. 745 m d altitude 3555 DJU

GOUX-LES-USIERS. 699 habitants. 745 m d altitude 3555 DJU GOUX-LES-USIERS 699 habitants 745 m d altitude 3555 DJU ccas La Poste école primaire 1 mairie école maternelle presbytère salle des fêtes école primaire 2 église 100 m 2 bâtiments non raccordés (distance

Plus en détail

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube Pré-étude d un Réseau de Chaleur bois sur la commune de Luc-la-Primaube Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6 avenue de l Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 Page 1 sur 12 Table

Plus en détail

1/19 Chauffage à la biomasse ------- Bonnes pratiques Yann ROGAUME Mise en Place d une Chaufferie Plaquettes 2/19 Etapes importantes : - Maîtriser les dépenses énergétiques ; - Déterminer précisément les

Plus en détail

Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place

Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place Présenté par: Catherine-Anne Renaud, ing., CEM Associée écologique LEED Vice-présidente R+O Énergie Plan de la présentation 1. Mise en contexte

Plus en détail

une énergie d avenir dans le Puy-de-Dôme

une énergie d avenir dans le Puy-de-Dôme une énergie d avenir dans le Puy-de-Dôme Les atouts du bois énergie Une énergie renouvelable Le bois est considéré comme une énergie renouvelable dans la mesure où la forêt est gérée de façon durable.

Plus en détail

Comité Interprofessionnel du Bois Energie

Comité Interprofessionnel du Bois Energie Impact d une écotaxe sur la rentabilité des projets bois-énergie La combustion des énergies fossiles conventionnelles génère des émissions de CO 2 dans l atmosphère. La lutte contre le réchauffement climatique

Plus en détail

Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les projets collectifs et tertiaires

Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les projets collectifs et tertiaires Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les particuliers, Pour les projets collectifs et tertiaires Etre un outil de communication pour l ensemble de la filière granulés Objectifs Apporter

Plus en détail

Réseau de chaleur de Beauvais

Réseau de chaleur de Beauvais Réseau de chaleur de Beauvais Témoignage d un d abonné Gabriel CANTEINS Chargé de mission développement durable 22/11/2010 (v2) 1/13 Réseau de chaleur de Beauvais (témoignage) Rendez-vous de l ADEME 25

Plus en détail

Chauffage au bois déchiqueté POLEYMIEUX BATIMENTS PUBLICS Chaufferie de 150 kw Le bois : une énergie renouvelable? Cycle du bois (Doc AGEDEN) 3 Le bois : une spécificité Française? Consommations bois-énergie

Plus en détail

Le Bois Energie Une solution adaptée à un usage collectif

Le Bois Energie Une solution adaptée à un usage collectif Pays d Armagnac Le Bois Energie Une solution adaptée à un usage collectif Eauze 6 novembre 2013 1 De la forêt au radiateur 1. Un silo de stockage 2. Un système d extraction et de transfert du bois 3.

Plus en détail

ETUDE DE FAISABILITE D UNE CHAUFFERIE BOIS

ETUDE DE FAISABILITE D UNE CHAUFFERIE BOIS ETUDE DE FAISABILITE D UNE CHAUFFERIE BOIS Bâtiments communaux de la commune d ALLAIRE 56 350 ALLAIRE Ref : 12-012_ND 12/03/2013 1/18 Mise à Jour du 12/03/2013 Prise en compte d un nouveau bâtiment «Pôle

Plus en détail

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith Le monitoring Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith André Servais, Stadtwerke St-Vith SITUATION DE DEPART 5 biens fonciers: o Puissance totale installée: o Consommation annuelle: 4.950 kw / 12 chaudières

Plus en détail

Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire

Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire Stéphane COUSIN CIBE 5 mars 2015 Salon ENR / Be Positive Lyon Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire I. Atouts

Plus en détail

PRE-DIAGNOSTIC ENERGETIQUE et ETUDE de FAISABILITE d une CHAUFFERIE BOIS

PRE-DIAGNOSTIC ENERGETIQUE et ETUDE de FAISABILITE d une CHAUFFERIE BOIS PRE-DIAGNOSTIC ENERGETIQUE et ETUDE de FAISABILITE d une CHAUFFERIE BOIS DENOMINATION DE L'OPERATION : Maître d ouvrage : Personne à contacter : : Etude technique : Personne à contacter : : AILE cahier

Plus en détail

passez à la chaleur renouvelable à base de résidus agricoles.

passez à la chaleur renouvelable à base de résidus agricoles. passez à la chaleur renouvelable à base de résidus agricoles. Un service clé-en-main, un chauffage confortable et sûr. Un prix compétitif L option d un financement intégral. Un service de fourniture de

Plus en détail

Réseau de Chaleur Biomasse Val de Ranguin chaufferie bois de l est la région PACA. INAUGURATION le 30 mars 2012

Réseau de Chaleur Biomasse Val de Ranguin chaufferie bois de l est la région PACA. INAUGURATION le 30 mars 2012 Réseau de Chaleur Biomasse Val de Ranguin La plus importante chaufferie bois de l est la région PACA INAUGURATION le 30 mars 2012 1 1 réseau de chaleur pour 900 équivalents logements Au sein du quartier

Plus en détail

Le BERIM a pour mission de contrôler l exploitation du réseau de chaleur de la Ville de Vénissieux : - Vérification des paramètres techniques ; -

Le BERIM a pour mission de contrôler l exploitation du réseau de chaleur de la Ville de Vénissieux : - Vérification des paramètres techniques ; - 1 2 3 Le BERIM a pour mission de contrôler l exploitation du réseau de chaleur de la Ville de Vénissieux : - Vérification des paramètres techniques ; - Veille réglementaire ; - Vérification du respect

Plus en détail

PETR Midi-Quercy. Puissance installée (MW) sur le territoire

PETR Midi-Quercy. Puissance installée (MW) sur le territoire PETR Midi-Quercy Synthèse Consommation d énergie finale Unité Résidentiel/tertiaire Industrie Transport routier Agriculture Total Territoire Ktep 36 4 40 nr 80 Territoire GWh 420 44 468 nr 933 Part de

Plus en détail

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château Réseau de chaleur Cantagrelh Commune d Onet-le-Château Maître d ouvrage : Mairie d Onet-le-château 12, rue des Coquelicots BP 5-12850 Onet le Château Télécopie : 05 65 78 00 91 - www.onet-le-chateau.fr

Plus en détail

Conversion biomasse et production énergétique

Conversion biomasse et production énergétique Conversion biomasse et production énergétique Actionnariat S.I.D.E.S.U.P. 15 % S.V.I 5 % Naples Investissement 80 % Planteurs de betteraves Historique Création en 1970 Pour déshydrater les pulpes de la

Plus en détail

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Le lycée des Eaux-Claires de Grenoble - Crédit photo : Juan Robert Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Synthèse - Année 2012 266 lycées 236 sites 193 000 élèves 4,3 millions

Plus en détail

Création d une chaufferie

Création d une chaufferie Création d une chaufferie bois avec réseau de chaleur Ville de Bayonne - Direction du Patrimoine ti i Immobilier - Service Etudes Un projet de développement durable Inscrit dans une démarche globale menée

Plus en détail

Approvisionnement énergétique du Carréde Soie. Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012

Approvisionnement énergétique du Carréde Soie. Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012 Approvisionnement énergétique du Carréde Soie Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012 Objectifs Détailler les scénarios d approvisionnement en énergie

Plus en détail

Présentation de SOGEX

Présentation de SOGEX Présentation de SOGEX GROUPE SOGEX Etudes et installation Bureau d études Installation Réseaux Chauffage/Climatisation Service exploitation et maintenance Génie Thermique Genie Climatique Génie Electrique

Plus en détail

Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010

Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010 Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010 Philosophie Constat : Les eaux usées recèlent de grandes quantités d'énergie. La source de chaleur se trouve à proximité

Plus en détail

Atelier Bois-Energie. Paris - 2 avril. Rosalie Moyon

Atelier Bois-Energie. Paris - 2 avril. Rosalie Moyon Atelier Bois-Energie Paris - 2 avril Rosalie Moyon Les Relais Bois-Energie en 44 : Collectivité, entreprise, exploitant agricole, Chaudière bois à alimentation Automatique, puissance < 300 kw Collectivité,

Plus en détail

Le réseau de chaleur Bellevue SAISON 2011 (du 01/01/2011 au 31/12/2011) Commission des usagers

Le réseau de chaleur Bellevue SAISON 2011 (du 01/01/2011 au 31/12/2011) Commission des usagers S U I V I D E X P L O I T A T I O N Le réseau de chaleur Bellevue SAISON 2011 (du 01/01/2011 au 31/12/2011) Commission des usagers Nantes-métropole Gestion Equipements/ exercice 2011 1 SOMMAIRE Présentation

Plus en détail

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers Acteurs de la transition énergétique en Mayenne Les dépenses énergétiques en Mayenne sont de 1.5 million d euros par jour ou 550 millions d euros par

Plus en détail

Les coûts de la chaleur issue d une chaudière collective au gaz et d un réseau de chaleur au bois

Les coûts de la chaleur issue d une chaudière collective au gaz et d un réseau de chaleur au bois Les coûts de la chaleur issue d une chaudière collective au gaz et d un réseau de chaleur au bois La question des charges récupérables et non récupérables dans les logements collectifs CIBE Commission

Plus en détail

Mission d Observation de la Biomasse

Mission d Observation de la Biomasse Les synthèses de l AREC Mission d Observation de la Biomasse ENQUETE REGIONALE SUR LES CHAUFFERIES COLLECTIVES A BOIS DECHIQUETE (Saison de chauffe 2008-2009) 2009) Chiffres clés 114 chaufferies collectives

Plus en détail

XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09. Les énergies renouvelables : mythes et réalités

XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09. Les énergies renouvelables : mythes et réalités Ludovic THIEBAUX ludovic@elan-herblay.fr XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09 Les énergies renouvelables : mythes et réalités L impact sur l environnement COMBUSTIBLE Émissions

Plus en détail

LES CHAUDIÈRES BOIS EN IAA. N 59 LETTRE d info. Mot du Président : Janvier 2016

LES CHAUDIÈRES BOIS EN IAA. N 59 LETTRE d info. Mot du Président : Janvier 2016 ASSOCIATION RÉGIONALE DE L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE ET DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIES N 59 LETTRE d info Janvier 2016 LES CHAUDIÈRES BOIS Mot du Président : EN IAA Les Énergies Renouvelables (ou EnR) sont

Plus en détail

LE BOIS ENERGIE POUR ALIMENTER LES RESEAUX DE CHALEUR

LE BOIS ENERGIE POUR ALIMENTER LES RESEAUX DE CHALEUR LE BOIS ENERGIE POUR ALIMENTER LES RESEAUX DE CHALEUR Programme régional bois énergie Document réalisé avec la contribution d Atlanbois 07/02/2011 1/10 Bois énergie, pour desservir les réseaux de chaleur

Plus en détail

Les cogénérations en Ile-de-France

Les cogénérations en Ile-de-France Les cogénérations en Ile-de-France Hélène SANCHEZ Direction Régionale et Interdépartementale de l Environnement et de l Énergie (DRIEE) Service Energie Climat Véhicules Colloque ATEE/AFG/APC/AICVF/ARENE

Plus en détail

Etude des modes de production de chaleur

Etude des modes de production de chaleur LES ULIS (91940) Angle avenue de Champagne et avenue d Alsace Construction d un EHPAD public départemental de 108 chambres Maître d'ouvrage Maître d Ouvrage Délégué Conseil Général de l Essonne Hôtel du

Plus en détail

Chauffage à granulés de bois

Chauffage à granulés de bois Chauffage à granulés de bois 1 Présentation d ÖkoFEN 2 Le granulés de bois: Production et approvisionnement 3 Le dimensionnement d'un système à granulé 4 Les spécificités d'implantation: systèmes de transfert

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie CAHIER DES CHARGES Etude de faisabilité : Version septembre 2011 Chaufferie bois Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie Direction Régionale Ile de France Page 1/8 SOMMAIRE A.- OBJECTIFS

Plus en détail

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Cleantuesday Paris - Financements Innovants 23 Avril 2013 KYOTHERM Société par Actions Simplifiée au Capital de 1 900

Plus en détail

Énergie décentralisée : La micro-cogénération

Énergie décentralisée : La micro-cogénération Énergie décentralisée : La micro-cogénération Solution énergétique pour le résidentiel et le tertiaire Jean-Paul ONANA, Chargé d activités projet PRODÉLEC PRODuction et gestion de la production d ÉLECtricité

Plus en détail

Bellevue. Le réseau de chaleur SAISON 2009. (du 01/01/2009 au 31/12/2009) BET bérim / exercice 2009 1

Bellevue. Le réseau de chaleur SAISON 2009. (du 01/01/2009 au 31/12/2009) BET bérim / exercice 2009 1 S U I V I D E X P L O I T A T I O N Le réseau de chaleur Bellevue SAISON 2009 (du 01/01/2009 au 31/12/2009) Commission des services urbains Agence Bretagne, Pays de la Loire Département Energie et Environnement

Plus en détail

LES RÉSEAUX DE CHALEUR BOIS-ENERGIE

LES RÉSEAUX DE CHALEUR BOIS-ENERGIE COMITE INTERPROFESSIONNEL DU BOIS-ENERGIE contact@cibe.fr www.cibe.fr LES RÉSEAUX DE CHALEUR BOIS-ENERGIE Atouts et spécificités des réseaux de chaleur Bois-Energie Spécificités Qu est-ce qu un réseau

Plus en détail

AICVF PAC Abso. Une solution innovante pour répondre aux besoins et aux nouvelle exigences du Grenelle de l environnement.

AICVF PAC Abso. Une solution innovante pour répondre aux besoins et aux nouvelle exigences du Grenelle de l environnement. 1 AICVF PAC Abso Une solution innovante pour répondre aux besoins et aux nouvelle exigences du Grenelle de l environnement. Sommaire de la présentation GrDF qui sommes nous? Rappel du contexte règlementaire,

Plus en détail

Installation en cascade De 2 à 4 chaudières jusqu à 256 kw. www.okofen.fr

Installation en cascade De 2 à 4 chaudières jusqu à 256 kw. www.okofen.fr Installation en cascade De 2 à 4 chaudières jusqu à 256 kw www.okofen.fr Installation en cascade Les avantages Cascade, le choix de la performance Cette solution technique permet de monter en puissance,

Plus en détail

CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH

CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH DEMANDEUR DE LA PRE-ETUDE Commune de Breitenbach 4, place de l église 67220 BREITENBACH Tél

Plus en détail

Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects

Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects Les moyens de production d électricité 11/07 1 Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects Économique à des coûts acceptables dans des marchés de plus en plus ouverts Environnemental Social

Plus en détail

Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux.

Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. veau de boucherie 2008-200200 Consommations d énergie en bâtiment veaux de boucherie Comité veau de boucherie FranceAgriMer Montreuil sous Bois Mardi 5 avril 20 Christophe Martineau Institut de l Elevage

Plus en détail

ÉTUDE DE FAISABILITÉ CHAUFFERIE BOIS

ÉTUDE DE FAISABILITÉ CHAUFFERIE BOIS ÉTUDE DE FAISABILITÉ CHAUFFERIE BOIS SOMMAIRE OBJECTIFS DE L ÉTUDE ÉTUDE DES BESOINS rencontre avec le représentant designé par le maître d ouvrage visite du site, des bâtiments et étude thermique ÉTUDE

Plus en détail

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 *

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * * La limitation du réchauffement climatique implique dans les pays développés une division par 4 des émissions de gaz à effet de serre par rapport

Plus en détail

Etude de préfaisabilité de mise en place d un réseau de chaleur à chaufferie bois. Commune de Heugas. Juillet 2013. - 1 - SIVU des Chênaies de l Adour

Etude de préfaisabilité de mise en place d un réseau de chaleur à chaufferie bois. Commune de Heugas. Juillet 2013. - 1 - SIVU des Chênaies de l Adour Etude de préfaisabilité de mise en place d un réseau de chaleur à chaufferie bois Commune de Heugas Juillet 2013-1 - Table des matières Introduction... - 3-1- Analyse de la demande énergétique... - 4-1.1

Plus en détail

La biomasse bois, pour se chauffer et produire simultanément de l électricité. «Solution innovante de micro-cogénération énergie granulés bois»

La biomasse bois, pour se chauffer et produire simultanément de l électricité. «Solution innovante de micro-cogénération énergie granulés bois» La biomasse bois, pour se chauffer et produire simultanément de l électricité. «Solution innovante de micro-cogénération énergie granulés bois» 20/11/2015 1 Micro-cogénération Faites des économies de chauffage

Plus en détail

Pour une harmonisation des méthodes et des paramètres économiques. de comparaison entre les filières de production ou d économie d énergie

Pour une harmonisation des méthodes et des paramètres économiques. de comparaison entre les filières de production ou d économie d énergie Pour une harmonisation des méthodes et des paramètres économiques de comparaison entre les filières de production ou d économie d énergie Benjamin Dessus 13 mars 2013 www.global-chance.org 13 mars 2013

Plus en détail

AQUACIAT2 HYBRID LA SOLUTION BI-ÉNERGIES COMPACTE PAC & CHAUDIÈRE GAZ. Puissances frigorifiques et calorifiques de 45 à 80 kw

AQUACIAT2 HYBRID LA SOLUTION BI-ÉNERGIES COMPACTE PAC & CHAUDIÈRE GAZ. Puissances frigorifiques et calorifiques de 45 à 80 kw COMMERCIALISATION 2 ÈME TRIMESTRE 2014 C O N F O R T Q U A L I T É D A I R O P T I M I S A T I O N É N E R G É T I Q U E PAC & CHAUDIÈRE GAZ AQUACIAT2 HYBRID Puissances frigorifiques et calorifiques de

Plus en détail

14/02/14 1. Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment

14/02/14 1. Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment 1 Atelier Les Eco-cités Micro-Cogénération Présentation Olivier CAMP 2 Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment Micro-cogénération Faites des économies de chauffage ET produisez

Plus en détail

Diagnostic Energie GES du secteur résidentiel du SCOT* de l Angoumois

Diagnostic Energie GES du secteur résidentiel du SCOT* de l Angoumois Diagnostic Energie GES du secteur résidentiel du * de l Angoumois Avril 2013 Tous les mots suivis d un «*» sont définis dans le lexique en fin de document. 1. Carte d identité du territoire Nombre d habitants

Plus en détail

o o o o - Fédérer l ensemble des acteurs de la filière : les producteurs (propriétaires forestiers, industriels du bois ), les transformateurs ou prestataires intermédiaires (exploitants

Plus en détail

Les prérequis d un réseau de chaleur au bois

Les prérequis d un réseau de chaleur au bois Plan bois-le réseau de chaleur : un vecteur de développement du bois-énergie Rumilly (Haute Savoie) 3 Novembre 2013et développement local haut-normand Les prérequis d un réseau de chaleur au bois Point

Plus en détail

Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement. 4 décembre 2009

Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement. 4 décembre 2009 Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement Le Grenelle de l Environnement La genèse, les lois, les objectifs 2 Du Grenelle de l Environnement Juillet 2007 : 6 Groupes

Plus en détail

LE PROJET DES SERRES LEFORT INC.

LE PROJET DES SERRES LEFORT INC. UN CHAUFFAGE À LA BIOMASSE FORESTIÈRE À LA FINE POINTE TECHNOLOGIQUE: LE PROJET DES SERRES LEFORT INC. Louis-Martin Dion, ing.jr., M.Sc. Jean Gobeil, Ing.f. M.Sc. Congrès annuel AQME 3 mai 2012 Plan de

Plus en détail

Le réseau de chaleur. Bellevue SAISON 2010. (du 01/01/2010 au 31/12/2010) Synthèse. Nantes-métropole Gestion Equipements/ exercice 2010 1

Le réseau de chaleur. Bellevue SAISON 2010. (du 01/01/2010 au 31/12/2010) Synthèse. Nantes-métropole Gestion Equipements/ exercice 2010 1 S U I V I D E X P L O I T A T I O N Le réseau de chaleur Bellevue SAISON 2010 (du 01/01/2010 au 31/12/2010) Synthèse Nantes-métropole Gestion Equipements/ exercice 2010 1 SOMMAIRE Présentation succincte

Plus en détail

Panorama du bois énergie en Bretagne -zoom sur la filière bois déchiqueté-

Panorama du bois énergie en Bretagne -zoom sur la filière bois déchiqueté- Panorama du bois énergie en Bretagne -zoom sur la filière bois déchiqueté- Février 2016 Définition du bois énergie 6 stères de Bois bûche sec ~ 2700 kg ~ 1000 l de fioul Émondage Élagage Abattage Bretagne

Plus en détail

COURS BIOMASSE A N N É E 2 0 1 4-2 0 1 5

COURS BIOMASSE A N N É E 2 0 1 4-2 0 1 5 COURS BIOMASSE ANNÉE 2014-2015 QU EST-CE QUE LA BIOMASSE? Biomasse brute : Arbres et végétaux Productions agricoles (canne à sucre, colza, maïs, betterave ) Matières aquatiques (algues, varech ) Biomasse

Plus en détail

Le logement social. Colloque du CIBE le 9 octobre 2012 à Toulouse. Fabrice BOUZEREAU

Le logement social. Colloque du CIBE le 9 octobre 2012 à Toulouse. Fabrice BOUZEREAU Le logement social et le bois énergie Colloque du CIBE le 9 octobre 2012 à Toulouse Fabrice BOUZEREAU Sommaire 1. Le groupe SNI 2. Bases juridiques 3. Les montages juridiques envisageables 4. Les propositions

Plus en détail

Production d énergie VALORISATION DE LA BIOMASSE, UNE ENERGIE RENOUVELABLE. Situation actuelle

Production d énergie VALORISATION DE LA BIOMASSE, UNE ENERGIE RENOUVELABLE. Situation actuelle Production d énergie VALORISATION DE LA BIOMASSE, UNE ENERGIE RENOUVELABLE Situation actuelle Croissance des besoins énergétiques : Après l Occident, c est maintenant au tour de l orient de s industrialiser.

Plus en détail

MARCHÉ DU CHAUFFAGE URBAIN LES ULIS

MARCHÉ DU CHAUFFAGE URBAIN LES ULIS 1 MARCHÉ DU CHAUFFAGE URBAIN 11/09/2013 LES ULIS Le calendrier de mise en 2 place de la DSP 4 octobre 2011 Consultation pour avis du CTP (Comité Technique Paritaire). 6 octobre 2011 Consultation pour avis

Plus en détail

Devis de l installateur. Eléments à fournir

Devis de l installateur. Eléments à fournir Devis de l installateur Eléments à fournir ELEMENTS TECHNIQUES 1. Scénarios de développement d un projet En fonction des différents substrats organiques mobilisables pour l installation, l installateur

Plus en détail

Saint-Etienne Châteaucreux.

Saint-Etienne Châteaucreux. Saint-Etienne Châteaucreux. Un nouveau quartier au cœur naturellement chaleureux! Châteaucreux : quand tout un quartier fait le choix de l avenir. Projet ambitieux, le nouveau Châteaucreux a pour objectif

Plus en détail

ÉVALUATION DU CHAUFFAGE À L ÉLECTRICITÉ POUR LES SERRES

ÉVALUATION DU CHAUFFAGE À L ÉLECTRICITÉ POUR LES SERRES ÉVALUATION DU CHAUFFAGE À L ÉLECTRICITÉ POUR LES SERRES Présenté par: Guillaume Proulx-Gobeil, ing. Louis-Martin Dion, ing. Gobeil Dion & Associés inc. Journée provinciale en serriculture - (maraîchère

Plus en détail

Les chaufferies de petites et moyennes puissances

Les chaufferies de petites et moyennes puissances Les chaufferies de petites et moyennes puissances 19 avril 2011 Technologies et mise en oeuvre Biomasse Normandie Mathieu Fleury biomasse normandie 1 Biomasse Normandie Une association loi 1901 à but non

Plus en détail

www.xylowatt.com Présentation du procédé XYLOWATT et analyse de la rentabilité sur les principaux marchés européens

www.xylowatt.com Présentation du procédé XYLOWATT et analyse de la rentabilité sur les principaux marchés européens www.xylowatt.com Présentation du procédé XYLOWATT et analyse de la rentabilité sur les principaux marchés européens COLLOQUE atee - CIBE du 18 et 19 septembre 2007 XYLOWATT, la société XYLOWATT a été crée

Plus en détail

Rencontres Bois Energie Intervention réalisée par ProfessionsBois lors du Mois du Bois. Avec le soutient de

Rencontres Bois Energie Intervention réalisée par ProfessionsBois lors du Mois du Bois. Avec le soutient de Rencontres Bois Energie Intervention réalisée par ProfessionsBois lors du Mois du Bois Avec le soutient de Les atouts du bois-énergie Une combustion neutre vis-à-vis des émissions de gaz à effet de serre

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE -

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - Définition des enjeux - Disposer à la fin des grosses opérations de construction en cours (Tranche 1 et 2 du Plan Directeur MCO-Plateau Technique/Pôle

Plus en détail

Le BERIM a pour mission de contrôler l exploitation du réseau de chaleur de la Ville de Vénissieux : - Vérification des paramètres techniques ; -

Le BERIM a pour mission de contrôler l exploitation du réseau de chaleur de la Ville de Vénissieux : - Vérification des paramètres techniques ; - 1 2 3 Le BERIM a pour mission de contrôler l exploitation du réseau de chaleur de la Ville de Vénissieux : - Vérification des paramètres techniques ; - Veille réglementaire ; - Vérification du respect

Plus en détail

Réduction des consommations d hydrocarbures par pré-traitement physique

Réduction des consommations d hydrocarbures par pré-traitement physique Réduction des consommations d hydrocarbures par pré-traitement physique Florent PERRIN Responsable région Rhône Alpes CleanTuesday Rhône-Alpes Juin 2010 CONTEXTE ENVIRONNEMENTAL Le GIEC a confirmé que

Plus en détail

Prix de l énergie dans l habitat

Prix de l énergie dans l habitat Prix de l énergie dans l habitat Mise à jour février 2013 Fiche réalisée par l ALE de l agglomération lyonnaise - TD Introduction Le prix des énergies n a cessé d augmenter depuis la fin du 20ème siècle.

Plus en détail

Chaleur solaire et stockage thermique haute température. Une solution durable, bas coût, écologique et performante. 27 mars 2014

Chaleur solaire et stockage thermique haute température. Une solution durable, bas coût, écologique et performante. 27 mars 2014 Chaleur solaire et stockage thermique haute température Une solution durable, bas coût, écologique et performante 27 mars 2014 Présentation de la société Société d Ingénierie/R&D avec le statut de Jeune

Plus en détail

Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie

Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie La Roumanie se trouve au centre géographique de l Europe (dans le sud-ouest de l Europe centrale). Le pays compte 1,5 millions d

Plus en détail

SYNTHESE DU RAPPORT DU DELEGATAIRE 2014 RESEAU DE CHALEUR DE BELLEVUE NANTES SAINT-HERBLAIN

SYNTHESE DU RAPPORT DU DELEGATAIRE 2014 RESEAU DE CHALEUR DE BELLEVUE NANTES SAINT-HERBLAIN SYNTHESE DU RAPPORT DU DELEGATAIRE 2014 RESEAU DE CHALEUR DE BELLEVUE NANTES SAINT-HERBLAIN Le réseau de chaleur concédé à la société NADIC (filiale de DALKIA) en date du 20 janvier 1999, comprend les

Plus en détail

Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre Rapport du bilan destiné à la Préfecture de Police de Paris Décembre 2012

Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre Rapport du bilan destiné à la Préfecture de Police de Paris Décembre 2012 Lectra S.A. Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre Rapport du bilan destiné à la Préfecture de Police de Paris Décembre 2012 World Headquarters & siège social : 16-18, rue Chalgrin 75016 Paris France

Plus en détail

Projet BIOMASSE. Divers actions communales dans le sens d 1 démarche plan climat-énergie

Projet BIOMASSE. Divers actions communales dans le sens d 1 démarche plan climat-énergie Chauffage urbain Projet BIOMASSE Divers actions communales dans le sens d 1 démarche plan climat-énergie Diverses actions : réflexion sur un plan de déplacement d administration, diagnostic énergétique

Plus en détail

Le bois énergie : Economie

Le bois énergie : Economie Le bois énergie Le bois énergie : Economie Pour les maîtres d ouvrages: Une décote d au moins 5% du coût de la chaleur Une facture plus stable Des projets bientôt rentabilisés : Vendresse, Sécheval, Atelier

Plus en détail

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets.

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets. Le Bois Énergie Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr Animation du sur les Pyrénées Orientales Animation, Information Conseils et accompagnement des projets Réalisation de pré-diagnostics tecnico-économiques

Plus en détail

Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry

Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry Fabrice DERNY ICEDD Le Complexe Sportif du Blocry 3 ans 18 5 m² et 19 salles de sports (occupées de 9 à 23h 36 j/an) 9 terrains de tennis couverts (bulles)

Plus en détail

Copropriétés des économies à tous les étages

Copropriétés des économies à tous les étages Copropriétés des économies à tous les étages Gaël BOGOTTO EIE Marseille Provence Programme Introduction Les avancés du Grenelle II de l Environnement Les économies d énergie en copropriété Solutions Démarche

Plus en détail

Plan bois-énergie et développement local haut-normand. Mobiliser, valoriser et optimiser la production de biomasse énergie :

Plan bois-énergie et développement local haut-normand. Mobiliser, valoriser et optimiser la production de biomasse énergie : Plan bois-énergie et développement local haut-normand Mobiliser, valoriser et optimiser la production de biomasse énergie : Quels enjeux et perspectives pour la Haute Normandie? Biomasse Normandie Biomasse

Plus en détail

Le Contrat de Performance Energétique (CPE) Rencontre du 01 octobre 2013

Le Contrat de Performance Energétique (CPE) Rencontre du 01 octobre 2013 Le Contrat de Performance Energétique (CPE) Rencontre du 01 octobre 2013 1-4ème rencontre internationale des PPP - Table Ronde Contrat de Performance Energétique - 13 octobre 2010 EDF Optimal Une annéesolutions

Plus en détail

Marché des micro et mini-cogénération Une filière à promouvoir

Marché des micro et mini-cogénération Une filière à promouvoir Journée micro et mini-cogénération du 29 janvier 2015 Marché des micro et mini-cogénération Une filière à promouvoir Régis Contreau, Chef de Produits Production décentralisée, GrDF Une production décentralisée

Plus en détail

CHAUFFAGE PAR LE BOIS ESPACE AQUALUDIQUE DE CARHAIX PREMIER RETOUR D EXPERIENCE APRES TROIS ANNEES DE FONCTIONNEMENT

CHAUFFAGE PAR LE BOIS ESPACE AQUALUDIQUE DE CARHAIX PREMIER RETOUR D EXPERIENCE APRES TROIS ANNEES DE FONCTIONNEMENT CHAUFFAGE PAR LE BOIS ESPACE AQUALUDIQUE DE CARHAIX PREMIER RETOUR D EXPERIENCE APRES TROIS ANNEES DE FONCTIONNEMENT 1 2 3 4 5 DEFINITION DES EQUIPEMENTS AQUATIQUES Cet espace aqualudique sports-loisirs

Plus en détail

Performance Énergétique et Bâtiments Existants

Performance Énergétique et Bâtiments Existants Performance Énergétique et Bâtiments Existants LE CONSTAT??? IL EST FAIT!!! Enjeux Outils Concepts Méthodes Exemples LES SOLUTIONS??? ELLES EXISTENT!!! ALTERÉCO 1 Performance énergétique et patrimoine

Plus en détail

Pré-diagnostic énergétique communal

Pré-diagnostic énergétique communal Alexis NOIROT Conseiller Energie Partagé Tél. : 6.48.41.33.82 Mail : alexis.noirot@scot-vosges-centrales.fr Pré-diagnostic énergétique communal Personnes référents : Elu : Administratif : Technique : Contact

Plus en détail

La cogénération a de l avenir!

La cogénération a de l avenir! La cogénération a de l avenir! Produisez votre énergie! Vous avez besoin d électricité et de chaleur en permanence? Vous représentez une collectivité territoriale, vous gérez des logements, un établissement

Plus en détail

PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE PRODUCTION DE CHALEUR

PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE PRODUCTION DE CHALEUR PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE PRODUCTION DE CHALEUR 2014 ACTIVITE DE CORETEC Notre principal objectif est de réduire la facture énergétique de nos 450 clients au travers

Plus en détail

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ 1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT NOR : SOCU 00611881A ARRÊTÉ relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants proposés à

Plus en détail

Un projet Bois Energie Citoyen?

Un projet Bois Energie Citoyen? Un projet Bois Energie Citoyen? Filière bois énergie : les attendus les entrants Filière usuelle : circuit long Filière d avenir : circuit court Chaîne de production d énergie thermique HQE : Analyse systèmique

Plus en détail

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015 Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT 10 septembre 2015 Diagnostic Énergie Climat du territoire : 1 Les objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte et

Plus en détail

Le chauffage au bois à Bruxelles?

Le chauffage au bois à Bruxelles? Le chauffage au bois à Bruxelles? C est «Titre» possible! Bruxelles Romain CREHAY 13 décembre 2007 Lieu, date Auteur Le chauffage au bois en Région Bxl-Capitale Dans le cadre d une action de Bruxelles

Plus en détail

Financements 2012 pour les projets bois énergie collectifs

Financements 2012 pour les projets bois énergie collectifs Financements 2012 pour les projets bois énergie collectifs 24 mai 2012 - UDAF Nicolas Estrangin (ADIL Information Energie) Sommaire 1. Préambule 2. Aides à la décision : études de faisabilité 3. Aides

Plus en détail

Réponses en vue du débat public de Poligny 19/06/2015

Réponses en vue du débat public de Poligny 19/06/2015 Réponses en vue du débat public de Poligny COTTAGES 1. A quelle réglementation thermique les cottages sont-ils soumis à la construction? RT 2012? Oui RT 2012, comme toute les constructions en France depuis

Plus en détail