La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel"

Transcription

1 La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel 1

2 Contexte énergétique Les engagements nationaux et européens 2050 : Facteur 4 réduction par 4 des émissions des GES (Gaz à Effet de Serre) 2020 : 3 X 20% (Europe) 20% réduction des consommation énergétique, 20% réduction des GES, 20% EnR dans le bilan énergétique (23% EnR pour la France) 2008 Grenelle de l environnement - COMOP n 10 (ENR) - Lois Grenelle 1&2 2

3 Objectifs Grenelle / biomasse énergie Secteur Chauffage domestique Collectif /tertiaire Situation 2006 (ktep) 7400 (5,75 M logements) Objectif 2012 (ktep) 7400 (7,3 M logements) Objectifs 2020 (ktep) 7400 (9 M logements) Industrie Cogénération (chaleur) tep = 11,63 MWh = kwh (consommation moyenne d un logement) 3

4 Bilan 2009/ 2010 Biomasse (Fonds Chaleur + Contractualisations) tep (22 % collectif / 78 % industrie) pour 895 installations : 425 installations pour tep : 470 installations pour tep Gamme énergétique type < 100 tep tep à 1000 tep >1000 tep Nombre d installations Collectif/ tertiaire Industrie Production énergétique (tep) Collectif/ tertiaire Industrie

5 Atouts et contraintes Une solution complémentaire au bois déchiqueté Au plan technique : le granulé est un combustible homogène, de qualité régulière, de forte densité et d une grande fluidité : Les espaces de stockage sont réduits par 4 environ, à autonomie constante par rapport au bois déchiqueté (pour l équivalent d 1 tep, il faut 3,4 m 3 de granulés et 14,5 m 3 de bois déchiqueté) Les systèmes d alimentation automatiques sont plus simples et plus compacts Les chaudières aux granulés proposent une plus grande flexibilité d usage (régulation, taux de charge minimum ) Au plan environnemental Le CO 2 émis lors de la combustion des granulés correspond, comme celui par la combustion du bois déchiqueté, à celui absorbé par l arbre pendant sa croissance. Elle est donc neutre vis-à-vis des émissions de gaz à effet de serre. La combustion des granulés émet généralement moins de cendres que celle du bois déchiqueté. Du fait de la densité énergétique du produit, l alimentation d une chaufferie aux granulés nécessite moins de livraisons qu une chaufferie identique au bois déchiqueté. Au plan économique Du fait de la plus grande compacité des installations et de leur simplicité, les investissement à engager sont généralement moins élevés que pour le bois déchiqueté Les frais de maintenance sont généralement moins élevés (risque de pannes diminué) Par contre, le granulé est un combustible plus manufacturé dont le prix d achat ramené à l unité énergétique est sensiblement plus élevé (38 à 45 HT / MWh PCI, contre 18 à 25 HT / MWhPCI pour le bois déchiqueté) 5

6 Objectifs de l étude ADEME-SNPGB Clarifier les conditions optimales de montage au plan économique de projets biomasse utilisant le granulé de bois dans le secteur collectif, tertiaire ou industriel, afin d en élargir le potentiel Réaliser une étude visant à : Définir des cibles potentielles types pour un usage du granulé de bois dans le secteur collectif et tertiaire (ainsi qu un premier éclairage dans le secteur industriel), notamment dans le cadre du Fonds Chaleur Analyser le point de vue de l organisme financeur attributaire d aides publiques à l investissement Comparaison de la rentabilité des projets en coûts global Par rapport à une référence fossile Par rapport à une alternative bois déchiqueté 6

7 Échelle thermique des bâtiments Source : Biomasse Normandie 7

8 Dimensionnement thermique / principe de la biénergie Puissance 100 % 50 % Courbe définie par la combinaison de la fréquence d appel de la puissance (intermittence et DJU) et de la puissance 50% de la puissance en bois = 80 à 90 % des consommations totales 20 % 100 % Fréquence 8

9 Comparaison en coût global Le coût global ( /MWh utile) correspond à la somme des postes annuels de dépense liés : à l achat d énergie (gaz, fioul, bois déchiqueté, granulés) à la fourniture d électricité et à l entretien courant des installations de conversion de l énergie (chaudière) aux provisions pour renouvellement ou grosses réparations des installations de conversion de l énergie au financement des ouvrages de conversion de l énergie 100% 90% 80% 4 % 3 % 9 % 25 % 14 % 4 % 70% 60% 50% 40% 7 % 19 % 84 % 11 % 10 % 7 % Financement provisions pour renouvellement Electricité et entretien courant Combustible fossile 30% 65 % Combustible bois 20% 38 % 10% 0% Energie fossile Plaquettes Granulés 9

10 analyse en coût global des différentes types de projet Exemple: 180 logements E = MWh utiles / an Pbois = 360 kw La solution la plus intéressante au plan économique est la solution bois déchiqueté Coût global de la chaleur ( TTC / MWh utile) ,4 68,1 69,1 Granulés Bois déchiqueté Energie fossile La couleur utilisée indique la solution technique la plus avantageuse en coût global pour l usager final Combustible bois Combustible fossile Electricité et entretien courant provisions pour renouvellement Financement

11 Le cas des chaufferies dédiées Granulés Gaz Bois déchiqueté Hors champs de l'étude 11

12 Le cas des réseaux de chaleur existant 100 Coût global de la chaleur ( TTC/MWhutile) ,7 86,9 79,6 Financement Provisions pour grosses réparations Electricité et entretien courant Combustible fioul Combustible granulés Combustible plaquettes 10 - Plaquettes / fioul Granulés / fioul Plaquettes / granulés / fioul 12

13 réseaux de chaleur avec montée en puissance / ZAC) 120 Coût global de la chaleur en régime permanent ( TTC / MWh utile) ,2 106,9 99,1 Financement Provisions pour grosses réparations Electricité et entretien courant Combustible fioul Combustible granulés Combustible plaquettes - Plaquettes / fioul Granulés / fioul Plaquettes / granulés / fioul 13

14 L efficience environnementale de l aide publique (exemple du secteur tertiaire) 200 Plaquettes 180 Efficience environnementale de l'aide publique ( aide / tep produite) Granulés 220 HT / t Granulés 210 HT / t Granulés 200 HT / t Granulés 190 HT / t Granulés 180 HT / t Besoins thermiques (MWh utiles / an) 14

15 Exemple projet granulé Fonds Chaleur Village Pierre et Vacances à Avoriaz (74) (en cours) Puissance bois Bâtiments Production thermique biomasse Réseau de chaleur Contraintes du site 2 MW 478 logements et 2 zones aqualudiques 610 tep (1819 tonnes de granulés consommés) 1825 m - Implantation de la chaufferie à l extérieur du village (accès des camions interdit) - Contrainte d intégration architecturale forte (réduire le volume du silo et de la chaufferie) - Limiter le nombre de rotations des camions 15

16 Autres exemples Pôle animation jeunesse de Verneuil sur Avre (27) 200 kw (2009) Hôpital de Craponne sur Arzon (43) 500 kw (2010) ETDE, pôle de Bouygues à Saint Quentin en Yvelines (78) Centre d affaires et de rencontres à Baume les Dames (25) Siège social de la ligue de protection des oiseaux à Rochefort (17) 2 * 200 kw (2011) 240 kw (2008) 220 kw (2009) 16

17 Exemple projet granulé secteur industriel Fromagerie à Epenoy (25) Puissance bois Activité Production thermique biomasse Utilisation de la chaleur 300 kw Production de comté (utilisation de m3 de lait par an) 30 tep ( 90 tonnes de granulés consommées)) Chauffage des cuves de lait et nettoyage des équipements (process) Chauffage des bâtiments Spécificités du site - Passage de la vapeur à l eau chaude - Fabrication de granulés à proximité (10 km) 17

18 Conclusions de l étude ADEME-SNPGB Pertinence à étudier prioritairement dans les cas suivants : - Batiments intermittents (collèges, lycées) - Garantie d approvisionnement - Contraintes de livraison ou d implantation - ZAC avec logements BBC et raccordements étalés dans le temps - Appoint granulé sur un réseau chaleur bois plaquettes Efficience environnementale de l aide publique meilleure sur ces cibles avec l utilisation du granulé Une solution souvent plus simple et plus fiable pour les installations de petite puissance (80 à 300 kw) Une solution adaptée aux sites avec des contraintes fortes : accès, disponibilité foncière, intégration architecturale, Intérêt de développer une offre de granulés spécifiques pour le secteur collectif et industriel meilleur marché que pour le secteur domestique 18

19 POUR PLUS D INFORMATIONS Diffusion de l étude dans quelques semaines sur les différents sites :

20 85 ANNEXES L influence de la variation de paramètres sur le coût global de l énergie (1/2) Bois déchiqueté Coûts global de la chaleur ( TTC / MWh utile) E (Mwhutiles / an) : pente = 9 E/Pbois (heures) : pente = 41 Investissements ( HT): pente = 18 Aide publique ( HT) : pente = 15 Prix du bois ( HT/ MWh PCI) : pente = 27 Prix du gaz ( HT / MWh PCI) : pente = 8 Coûts d'exploitation ( HT/ an) : pente = % -20% -15% -10% -5% 0% 5% 10% 15% 20% 25% Plage de variation des paramètres

21 ANNEXES L influence de la variation de paramètres sur le coût global de l énergie (2/2) 85 Granulés Coûts global de la chaleur ( TTC / MWh utile) E (Mwhutiles / an) : pente = 5 E/Pbois (heures) : pente = 24 Investissements ( HT): pente = 10 Aide publique ( HT): pente = 8 Prix des granulés ( HT / MWh PCI) : pente = 48 Prix du gaz ( HT / MWh PCI) : pente = 5 Coûts d'exploitation ( HT / an) : pente = % -20% -15% -10% -5% 0% 5% 10% 15% 20% 25% Plage de variation des paramètres

La filière bois énergie en Bretagne

La filière bois énergie en Bretagne La filière bois énergie en Bretagne 2012 En Bretagne, une ressource àla fois abondante et limitée Total : 3.8 millions de tep la ressource en bois couvre entre 5 et 10% des besoins actuels en énergie :

Plus en détail

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube Pré-étude d un Réseau de Chaleur bois sur la commune de Luc-la-Primaube Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6 avenue de l Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 Page 1 sur 12 Table

Plus en détail

CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH

CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH DEMANDEUR DE LA PRE-ETUDE Commune de Breitenbach 4, place de l église 67220 BREITENBACH Tél

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie CAHIER DES CHARGES Etude de faisabilité : Version septembre 2011 Chaufferie bois Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie Direction Régionale Ile de France Page 1/8 SOMMAIRE A.- OBJECTIFS

Plus en détail

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château Réseau de chaleur Cantagrelh Commune d Onet-le-Château Maître d ouvrage : Mairie d Onet-le-château 12, rue des Coquelicots BP 5-12850 Onet le Château Télécopie : 05 65 78 00 91 - www.onet-le-chateau.fr

Plus en détail

Réseau de Chaleur Biomasse Val de Ranguin chaufferie bois de l est la région PACA. INAUGURATION le 30 mars 2012

Réseau de Chaleur Biomasse Val de Ranguin chaufferie bois de l est la région PACA. INAUGURATION le 30 mars 2012 Réseau de Chaleur Biomasse Val de Ranguin La plus importante chaufferie bois de l est la région PACA INAUGURATION le 30 mars 2012 1 1 réseau de chaleur pour 900 équivalents logements Au sein du quartier

Plus en détail

Chauffage à granulés de bois

Chauffage à granulés de bois Chauffage à granulés de bois 1 Présentation d ÖkoFEN 2 Le granulés de bois: Production et approvisionnement 3 Le dimensionnement d'un système à granulé 4 Les spécificités d'implantation: systèmes de transfert

Plus en détail

Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les projets collectifs et tertiaires

Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les projets collectifs et tertiaires Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les particuliers, Pour les projets collectifs et tertiaires Etre un outil de communication pour l ensemble de la filière granulés Objectifs Apporter

Plus en détail

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers Acteurs de la transition énergétique en Mayenne Les dépenses énergétiques en Mayenne sont de 1.5 million d euros par jour ou 550 millions d euros par

Plus en détail

Le réseau de chaleur Bellevue SAISON 2011 (du 01/01/2011 au 31/12/2011) Commission des usagers

Le réseau de chaleur Bellevue SAISON 2011 (du 01/01/2011 au 31/12/2011) Commission des usagers S U I V I D E X P L O I T A T I O N Le réseau de chaleur Bellevue SAISON 2011 (du 01/01/2011 au 31/12/2011) Commission des usagers Nantes-métropole Gestion Equipements/ exercice 2011 1 SOMMAIRE Présentation

Plus en détail

Les coûts de la chaleur issue d une chaudière collective au gaz et d un réseau de chaleur au bois

Les coûts de la chaleur issue d une chaudière collective au gaz et d un réseau de chaleur au bois Les coûts de la chaleur issue d une chaudière collective au gaz et d un réseau de chaleur au bois La question des charges récupérables et non récupérables dans les logements collectifs CIBE Commission

Plus en détail

Rencontres Bois Energie Intervention réalisée par ProfessionsBois lors du Mois du Bois. Avec le soutient de

Rencontres Bois Energie Intervention réalisée par ProfessionsBois lors du Mois du Bois. Avec le soutient de Rencontres Bois Energie Intervention réalisée par ProfessionsBois lors du Mois du Bois Avec le soutient de Les atouts du bois-énergie Une combustion neutre vis-à-vis des émissions de gaz à effet de serre

Plus en détail

Énergie décentralisée : La micro-cogénération

Énergie décentralisée : La micro-cogénération Énergie décentralisée : La micro-cogénération Solution énergétique pour le résidentiel et le tertiaire Jean-Paul ONANA, Chargé d activités projet PRODÉLEC PRODuction et gestion de la production d ÉLECtricité

Plus en détail

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT Dans un avenir marqué par : des incertitudes importantes de nature économique, énergétique et technologique, à l échelle mondiale, européenne

Plus en détail

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer E. BRAJEUL D. LESOURD, A. GRISEY (Ctifl) T. BEAUSSE (Gaz de France) Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier 2008 1

Plus en détail

ETUDE DE FAISABILITE D UNE CHAUFFERIE BOIS

ETUDE DE FAISABILITE D UNE CHAUFFERIE BOIS ETUDE DE FAISABILITE D UNE CHAUFFERIE BOIS Bâtiments communaux de la commune d ALLAIRE 56 350 ALLAIRE Ref : 12-012_ND 12/03/2013 1/18 Mise à Jour du 12/03/2013 Prise en compte d un nouveau bâtiment «Pôle

Plus en détail

Réseau de chaleur de Beauvais

Réseau de chaleur de Beauvais Réseau de chaleur de Beauvais Témoignage d un d abonné Gabriel CANTEINS Chargé de mission développement durable 22/11/2010 (v2) 1/13 Réseau de chaleur de Beauvais (témoignage) Rendez-vous de l ADEME 25

Plus en détail

Financements 2012 pour les projets bois énergie collectifs

Financements 2012 pour les projets bois énergie collectifs Financements 2012 pour les projets bois énergie collectifs 24 mai 2012 - UDAF Nicolas Estrangin (ADIL Information Energie) Sommaire 1. Préambule 2. Aides à la décision : études de faisabilité 3. Aides

Plus en détail

Le logement social. Colloque du CIBE le 9 octobre 2012 à Toulouse. Fabrice BOUZEREAU

Le logement social. Colloque du CIBE le 9 octobre 2012 à Toulouse. Fabrice BOUZEREAU Le logement social et le bois énergie Colloque du CIBE le 9 octobre 2012 à Toulouse Fabrice BOUZEREAU Sommaire 1. Le groupe SNI 2. Bases juridiques 3. Les montages juridiques envisageables 4. Les propositions

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE -

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - Définition des enjeux - Disposer à la fin des grosses opérations de construction en cours (Tranche 1 et 2 du Plan Directeur MCO-Plateau Technique/Pôle

Plus en détail

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith Le monitoring Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith André Servais, Stadtwerke St-Vith SITUATION DE DEPART 5 biens fonciers: o Puissance totale installée: o Consommation annuelle: 4.950 kw / 12 chaudières

Plus en détail

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec :

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? UN OUTIL pour la maîtrise des charges locatives

Plus en détail

Performance Énergétique et Bâtiments Existants

Performance Énergétique et Bâtiments Existants Performance Énergétique et Bâtiments Existants LE CONSTAT??? IL EST FAIT!!! Enjeux Outils Concepts Méthodes Exemples LES SOLUTIONS??? ELLES EXISTENT!!! ALTERÉCO 1 Performance énergétique et patrimoine

Plus en détail

Quotas d émission de CO 2

Quotas d émission de CO 2 CPCU BERCY Dossier de demande d autorisation d exploiter DDAE Quotas d émission de CO 2 Septembre 2014 CPCU/DDAE/ Bercy/ Quotas d émission de CO 2 DOCUMENT REDIGE PAR CPCU 185 rue de Bercy 75012 PARIS

Plus en détail

Les émissions de gaz carbonique (CO2)

Les émissions de gaz carbonique (CO2) Fiche 21 Les émissions de gaz carbonique (CO2) 1. Quelles émissions pour les différentes énergies fossiles? La quantité de CO2 produit par la combustion d une tep de combustible fossile dépend de sa composition

Plus en détail

Mission d Observation de la Biomasse

Mission d Observation de la Biomasse Les synthèses de l AREC Mission d Observation de la Biomasse ENQUETE REGIONALE SUR LES CHAUFFERIES COLLECTIVES A BOIS DECHIQUETE (Saison de chauffe 2008-2009) 2009) Chiffres clés 114 chaufferies collectives

Plus en détail

Le chauffage automatique au bois

Le chauffage automatique au bois Le chauffage automatique au bois Un chauffage aux multiples avantages De hauts renments pour une combustion propre Une autonomie comparable aux autres énergies Une énergie renouvelable ne mettant pas en

Plus en détail

Le bois énergie : Economie

Le bois énergie : Economie Le bois énergie Le bois énergie : Economie Pour les maîtres d ouvrages: Une décote d au moins 5% du coût de la chaleur Une facture plus stable Des projets bientôt rentabilisés : Vendresse, Sécheval, Atelier

Plus en détail

Ses objectifs sont à l'horizon 2020 : une réduction de 30 % des émissions

Ses objectifs sont à l'horizon 2020 : une réduction de 30 % des émissions Décision 2015CP0247 de la Commission Permanente du 25 septembre 2015 Publication de la Région Poitou-Charentes / n 13, septembre 2015 ENVIRONNEMENT Le soutien régional au développement des énergies renouvelables

Plus en détail

La rénovation énergétique de l habitat Quels accompagnements? Mercredi 26 mars 2014

La rénovation énergétique de l habitat Quels accompagnements? Mercredi 26 mars 2014 La rénovation énergétique de l habitat Quels accompagnements? Mercredi 26 mars 2014 1 1 Le prospect chauffé à l électricité n envisage pas le gaz naturel Il ne nous attend pas et ne se sent pas concerné

Plus en détail

Se raccorder à un réseau de chaleur

Se raccorder à un réseau de chaleur L habitat COMPRENDRE Se raccorder à un réseau de chaleur Le chauffage urbain peut-il être un moyen de diminuer la facture énergétique? Édition : décembre 2013 Pourquoi pas le raccordement À UN RÉSEAU DE

Plus en détail

Etude des modes de production de chaleur

Etude des modes de production de chaleur LES ULIS (91940) Angle avenue de Champagne et avenue d Alsace Construction d un EHPAD public départemental de 108 chambres Maître d'ouvrage Maître d Ouvrage Délégué Conseil Général de l Essonne Hôtel du

Plus en détail

la micro-cogénération au bois sort de l ombre

la micro-cogénération au bois sort de l ombre Références Biomasse : la micro-cogénération au bois sort de l ombre Le contexte énergétique actuel, favorable aux énergies renouvelables, amène un regain d intérêt pour le bois-énergie, comme en témoigne

Plus en détail

PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE PRODUCTION DE CHALEUR

PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE PRODUCTION DE CHALEUR PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE PRODUCTION DE CHALEUR 2014 ACTIVITE DE CORETEC Notre principal objectif est de réduire la facture énergétique de nos 450 clients au travers

Plus en détail

Un projet Bois Energie Citoyen?

Un projet Bois Energie Citoyen? Un projet Bois Energie Citoyen? Filière bois énergie : les attendus les entrants Filière usuelle : circuit long Filière d avenir : circuit court Chaîne de production d énergie thermique HQE : Analyse systèmique

Plus en détail

Le gaz naturel, facteur essentiel de l évolution vers une économie faiblement contributive à l effet de serre

Le gaz naturel, facteur essentiel de l évolution vers une économie faiblement contributive à l effet de serre 5 février 2010 Le gaz naturel, facteur essentiel de l évolution vers une économie faiblement contributive à l effet de serre L évolution du bouquet énergétique français vers une économie faiblement carbonée

Plus en détail

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets.

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets. Le Bois Énergie Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr Animation du sur les Pyrénées Orientales Animation, Information Conseils et accompagnement des projets Réalisation de pré-diagnostics tecnico-économiques

Plus en détail

XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09. Les énergies renouvelables : mythes et réalités

XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09. Les énergies renouvelables : mythes et réalités Ludovic THIEBAUX ludovic@elan-herblay.fr XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09 Les énergies renouvelables : mythes et réalités L impact sur l environnement COMBUSTIBLE Émissions

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Audit énergétique du groupe scolaire et du foyer communal

CAHIER DES CHARGES Audit énergétique du groupe scolaire et du foyer communal CAHIER DES CHARGES Audit énergétique du groupe scolaire et du foyer communal et Etude de faisabilité d une chaufferie bois et d un réseau de chaleur Commune de St Etienne du Bois Page- 1 - Contenu 1 Audit

Plus en détail

Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme. Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014

Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme. Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014 Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014 Plan de l exposé Pourquoi du miscanthus? Chaudières polycombustibles : aspects techniques

Plus en détail

CRÉATEUR DE SOLUTIONS BOIS-ÉNERGIE BOIS. ENERGIE La solution économique. renouvelable. pour les industriels. www.nextenergies.com

CRÉATEUR DE SOLUTIONS BOIS-ÉNERGIE BOIS. ENERGIE La solution économique. renouvelable. pour les industriels. www.nextenergies.com CRÉATEUR DE SOLUTIONS BOIS-ÉNERGIE LE BOIS ENERGIE La solution économique et renouvelable pour les industriels 1 www.nextenergies.com Le bois-énergie réduit votre facture énergétique Le coût des énergies

Plus en détail

Fonds Chaleur Biomasse Energie Pourquoi utiliser la biomasse comme énergie?

Fonds Chaleur Biomasse Energie Pourquoi utiliser la biomasse comme énergie? Fonds Chaleur Biomasse Energie Pourquoi utiliser la biomasse comme énergie? par Grégoire CALLEJA Dans son intervention, Grégoire Calleja nous a présenté la place du bois énergie par rapport aux autres

Plus en détail

ÉTUDES DES TENSIONS SUR LES ÉNERGIES DE RÉSEAU LORS DE LA POINTE DE CONSOMMATION HIVERNALE

ÉTUDES DES TENSIONS SUR LES ÉNERGIES DE RÉSEAU LORS DE LA POINTE DE CONSOMMATION HIVERNALE ÉTUDES DES TENSIONS SUR LES ÉNERGIES DE RÉSEAU LORS DE LA POINTE DE CONSOMMATION HIVERNALE Présenté par Benoît Lemaignan / Jean-Yves Wilmotte / Nicolas Gault SOMMAIRE 1 UN EXEMPLE DE POINTE HISTORIQUE

Plus en détail

Le BERIM a pour mission de contrôler l exploitation du réseau de chaleur de la Ville de Vénissieux : - Vérification des paramètres techniques ; -

Le BERIM a pour mission de contrôler l exploitation du réseau de chaleur de la Ville de Vénissieux : - Vérification des paramètres techniques ; - 1 2 3 Le BERIM a pour mission de contrôler l exploitation du réseau de chaleur de la Ville de Vénissieux : - Vérification des paramètres techniques ; - Veille réglementaire ; - Vérification du respect

Plus en détail

Réduction des consommations d hydrocarbures par pré-traitement physique

Réduction des consommations d hydrocarbures par pré-traitement physique Réduction des consommations d hydrocarbures par pré-traitement physique Florent PERRIN Responsable région Rhône Alpes CleanTuesday Rhône-Alpes Juin 2010 CONTEXTE ENVIRONNEMENTAL Le GIEC a confirmé que

Plus en détail

ENQUETE NATIONALE RESEAUX DE CHALEUR ET DE FROID. Rapport 2014 ILE-DE-FRANCE

ENQUETE NATIONALE RESEAUX DE CHALEUR ET DE FROID. Rapport 2014 ILE-DE-FRANCE ENQUETE NATIONALE SUR LES RESEAUX DE CHALEUR ET DE FROID Rapport 2014 Restitution régionale des statistiques ILE-DE-FRANCE Syndicat national du chauffage urbain et de la climatisation urbaine 28 rue de

Plus en détail

Les arguments clés du granulé

Les arguments clés du granulé Les arguments clés du granulé Ce memento à l usage exclusif des adhérents de Propellet a pour objectif de proposer des réponses à apporter au client en cas d objections. En effet, les objections du client

Plus en détail

>> 65% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout

>> 65% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ Kaliko CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE EASYLIFE L air, source d eau chaude >> 65% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa

Plus en détail

14/02/14 1. Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment

14/02/14 1. Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment 1 Atelier Les Eco-cités Micro-Cogénération Présentation Olivier CAMP 2 Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment Micro-cogénération Faites des économies de chauffage ET produisez

Plus en détail

> Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier

> Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier > Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier Conseil Le conseil auprès : - Des investisseurs - Des installateurs - Des architectes et bâtisseurs Etude Une étude personnalisée pour

Plus en détail

Chaudière à condensation fioul WTC-OW

Chaudière à condensation fioul WTC-OW Chaudières à condensation fioul murales Thermo Condens WTC-OW Chaudière à condensation fioul WTC-OW Echangeur très performant en Si/Al Brûleur fioul Premix Le fonctionnement silencieux et l utilisation

Plus en détail

Synthèse - Commune de Saint Point

Synthèse - Commune de Saint Point une société du groupe Synthèse - Commune de Saint Point MA R S 213 Prestataire : Siège Social : 2 Bis Boulevard de la Paix 13 64 LA ROQUE D ANTHERON Tel : 4 42 9 43 6 ax : 4 42 5 47 69 Site Internet :

Plus en détail

nouveau Chaudière gaz à condensation et pompe à chaleur Talia Green Hybrid 3-30 FF

nouveau Chaudière gaz à condensation et pompe à chaleur Talia Green Hybrid 3-30 FF nouveau Chaudière gaz à condensation et pompe à chaleur Talia Green Hybrid 3-30 FF information produit édition 04/2011 Une source de chaleur nouvelle Les nouvelles normes énergétiques BBC (Bâtiment Basse

Plus en détail

GLEIZE ENERGIE SERVICE

GLEIZE ENERGIE SERVICE GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 1 sur 17 #/ -#0/.1# 2 1# 11 - " 1 GLEIZE ENERGIE SERVICE -1 " " #/ / &3 %$". 1! "#$$ %" & "# '%# () *+, -". GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 2 sur 17 SOMMAIRE 1. Introduction - Rappel...

Plus en détail

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ 1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT NOR : SOCU 00611881A ARRÊTÉ relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants proposés à

Plus en détail

Plan bois-énergie et développement local haut-normand. Mobiliser, valoriser et optimiser la production de biomasse énergie :

Plan bois-énergie et développement local haut-normand. Mobiliser, valoriser et optimiser la production de biomasse énergie : Plan bois-énergie et développement local haut-normand Mobiliser, valoriser et optimiser la production de biomasse énergie : Quels enjeux et perspectives pour la Haute Normandie? Biomasse Normandie Biomasse

Plus en détail

Synthèse N 6. Les unités du boisénergie

Synthèse N 6. Les unités du boisénergie Mémento aquitain du bois énergie Synthèse N 6 Synthèse bibliographique Les unités du boisénergie Octobre 2013 2 Les unités du bois-énergie Objectifs : Connaître les unités du bois énergie. Clarifier les

Plus en détail

De la biomasse à l'énergie renouvelable: cas concret à Rimouski et problématique d'intégration en milieu urbain

De la biomasse à l'énergie renouvelable: cas concret à Rimouski et problématique d'intégration en milieu urbain De la biomasse à l'énergie renouvelable: cas concret à Rimouski et problématique d'intégration en milieu urbain Florian Prost, Ing.f., Ing.jr. Mercredi 8 mai 2013 Objectifs - Problématique Plan d'action

Plus en détail

Les énergies renouvelables en Ile-de-France. Philippe SALVI ARENE Ile-de-France

Les énergies renouvelables en Ile-de-France. Philippe SALVI ARENE Ile-de-France Les énergies renouvelables en Ile-de-France Philippe SALVI ARENE Ile-de-France Les énergies renouvelables : définition Les nergies renouvelables par opposition aux nergies de stock (fioul, charbon, gaz,

Plus en détail

Chaudière à gaz à condensation UltraGas

Chaudière à gaz à condensation UltraGas Chaudière à gaz à condensation UltraGas Une technique de condensation au gaz avec l alufer breveté D une grande efficacité, combustion propre et facile à entretenir. 1 UltraGas (15-2000D) Vos avantages

Plus en détail

Bois-énergie. Bois-Énergie PBE &DR PBE &DR QUELQUES CERTITUDES

Bois-énergie. Bois-Énergie PBE &DR PBE &DR QUELQUES CERTITUDES Plan Bois-Énergie & Développement Rural pour la Wallonie Bois-Énergie POPULATION MONDIALE en 1950 10 2.5 milliards d'habitants UE 25 9 USA 14% 6% Autres Japon 8 36% 3% en 2008 6.7 milliards d'habitants

Plus en détail

OBSERVATOIRE BAS-NORMAND DE L ENERGIE ET DU CLIMAT - OBNEC

OBSERVATOIRE BAS-NORMAND DE L ENERGIE ET DU CLIMAT - OBNEC OBSERVATOIRE BAS-NORMAND DE L ENERGIE ET DU CLIMAT - OBNEC Production d énergie et consommations finales en Basse-Normandie Etat des lieux 2010 Evolution 2004-2010 Unité de méthanisation de Cavigny (50),

Plus en détail

Etude de faisabilité

Etude de faisabilité Etude de faisabilité Modèle de cahier des charges pour chaufferie dédiée Ce modèle de cahier des charges d étude de faisabilité a été réalisé dans le cadre de la Mission Régionale Bois-Energie Il est un

Plus en détail

600 HT DU 15 AVRIL AU 30 JUIN 2012 FIOUL FINANCEMENT AUX CONDITIONS AVANTAGEUSES AVEC NOTRE PARTENAIRE

600 HT DU 15 AVRIL AU 30 JUIN 2012 FIOUL FINANCEMENT AUX CONDITIONS AVANTAGEUSES AVEC NOTRE PARTENAIRE DU 15 AVRIL AU 30 JUIN 2012 Avec les chaudières fioul sol à condensation et Wingo FIOUL 600 HT DE REMISE POUR L ACHAT D UNE CHAUDIÈRE FIOUL SOL À CONDENSATION * FINANCEMENT AUX CONDITIONS AVANTAGEUSES

Plus en détail

Pré-diagnostic énergétique communal

Pré-diagnostic énergétique communal Alexis NOIROT Conseiller Energie Partagé Tél. : 6.48.41.33.82 Mail : alexis.noirot@scot-vosges-centrales.fr Pré-diagnostic énergétique communal Personnes référents : Elu : Administratif : Technique : Contact

Plus en détail

Chaleur solaire et stockage thermique haute température. Une solution durable, bas coût, écologique et performante. 27 mars 2014

Chaleur solaire et stockage thermique haute température. Une solution durable, bas coût, écologique et performante. 27 mars 2014 Chaleur solaire et stockage thermique haute température Une solution durable, bas coût, écologique et performante 27 mars 2014 Présentation de la société Société d Ingénierie/R&D avec le statut de Jeune

Plus en détail

Quelques chiffres clés de l énergie et de l environnement

Quelques chiffres clés de l énergie et de l environnement Quelques chiffres clés de l énergie et de l environnement GSE 2011-2012 I.1 Que représente : - 1 kcal en kj? : 1 kcal = 4,187 kj - 1 frigorie (fg) en kcal? : 1 fg = 1 kcal - 1 thermie (th) en kcal? : 1

Plus en détail

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Le lycée des Eaux-Claires de Grenoble - Crédit photo : Juan Robert Nouvel internat Lumière livré en 214 : Alexa Brunet Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Synthèse - Année

Plus en détail

De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques

De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs La nouvelle génération de centrales thermiques I. Quelques principes pour faire des économies La température de l air L épaisseur du grain Le refroidissement

Plus en détail

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com 1 ère partie : Qui sommes-nous? Nos activités Se chauffer avec du granulé : Qu est-ce que le granulé? Pourquoi utiliser du granulé

Plus en détail

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne Chauffage et PEB en Région wallonne Exigences, enjeux, solutions techniques ir. Nicolas SPIES Conseiller énergie à la CCW Le 13 mai 2009 Sommaire 1. La conjoncture énergétique 2. Nouvelle réglementation

Plus en détail

Commune de Saint-Point. Etude de faisabilité bois Bâtiments communaux

Commune de Saint-Point. Etude de faisabilité bois Bâtiments communaux Commune de Saint-Point Etude de faisabilité bois Bâtiments communaux Chaufferie bois plaquettes forestière avec réseau de chaleur, pour les bâtiments communaux de Saint Point Objectifs de la mission :

Plus en détail

LES CONTRATS D ENTRETIEN ET D EXPLOITATION DE CHAUFFAGE J-M R. D-BTP

LES CONTRATS D ENTRETIEN ET D EXPLOITATION DE CHAUFFAGE J-M R. D-BTP LES CONTRATS D ENTRETIEN ET D EXPLOITATION DE CHAUFFAGE J-M R. D-BTP 2006 1 Généralités Terminologie Les solutions pour le client Les marchés La prestation L évaluation des postes Les entreprises Durée

Plus en détail

PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie

PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie Cuarnens, le 25 novembre 2013 Municipalité de Cuarnens PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie Monsieur le Président, Mesdames

Plus en détail

AVENANT N 2 A LA DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DU RESEAU DE CHALEUR DU QUARTIER DES PROVINCES

AVENANT N 2 A LA DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DU RESEAU DE CHALEUR DU QUARTIER DES PROVINCES POLE OPERATIONS ET SERVICES TECHNIQUES RAPPORTEUR : M. BAUDIN DÉLIBÉRATION D_2015_138 SÉANCE DU 26 JUIN 2015 AVENANT N 2 A LA DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DU RESEAU DE CHALEUR DU QUARTIER DES PROVINCES

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

Fonds Chaleur, un second souffle

Fonds Chaleur, un second souffle N 79 - Octobre 2014 547 millions de tep de chaleur renouvelable et de récupération : objectif de production supplémentaire grâce au Fonds Chaleur à l horizon 2020. Source : ministère de l Écologie du Développement

Plus en détail

Etude de faisabilité

Etude de faisabilité Etude de faisabilité Modèle de cahier des charges pour réseaux de chaleur Ce modèle de cahier des charges d étude de faisabilité a été réalisé dans le cadre de la Mission Régionale Bois-Energie Il est

Plus en détail

Copropriétés des économies à tous les étages

Copropriétés des économies à tous les étages Copropriétés des économies à tous les étages Gaël BOGOTTO EIE Marseille Provence Programme Introduction Les avancés du Grenelle II de l Environnement Les économies d énergie en copropriété Solutions Démarche

Plus en détail

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E De l estimation des besoins / critères et exemple Février 2012 Présentation : Jérôme DIOT Directeur Technique EGIS Centre Ouest 1 Sommaire Conception

Plus en détail

Cofely Services et la condensation biomasse Journée technique CIBE ATEE Lorraine Forbach-Farébersviller 1 er avril 2014

Cofely Services et la condensation biomasse Journée technique CIBE ATEE Lorraine Forbach-Farébersviller 1 er avril 2014 Journée technique CIBE ATEE Lorraine Forbach-Farébersviller 1 er avril 2014 Condensation biomasse Journée technique CIBE ATEE Lorraine Cofely Services Le choix de la condensation biomasse Fonctionnement

Plus en détail

Le secteur hospitalier en France

Le secteur hospitalier en France Jeudi 12 juin 2008 - Région Basse-Normandie Le chauffage au bois dans les hôpitaux Témoignage Marie-France Clave, Biomasse Normandie Le secteur hospitalier en France Nombre d établissements (2 856) Nombre

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bilan des émissions de gaz à effet de serre SOMMAIRE 1 Contexte réglementaire 3 2 Description de la personne morale 4 3 Année de reporting de l exercice et l année de référence 6 4 Emissions directes de

Plus en détail

Bioénergie. L énergie au naturel

Bioénergie. L énergie au naturel Bioénergie L énergie au naturel Les références d AREVA en bioénergie Plus de 2,5 GW dans le monde : la plus grande base installée de centrales biomasse AREVA développe des solutions de production d électricité

Plus en détail

Diagnostic de Performance énergétique

Diagnostic de Performance énergétique Diagnostic de Performance énergétique Le diagnostic de performance énergétique (DPE) renseigne sur la performance énergétique d'un logement ou d'un bâtiment, en évaluant sa consommation d'énergie et son

Plus en détail

La cogénération et PAC

La cogénération et PAC Bruxelles Environnement Service du Facilitateur Bâtiment Durable «Remplacement des chaudières dans les immeubles à appartements» La cogénération et PAC Yves LEBBE Spécialiste Cogénération 7 octobre 201

Plus en détail

Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre Rapport du bilan destiné à la Préfecture de Police de Paris Décembre 2012

Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre Rapport du bilan destiné à la Préfecture de Police de Paris Décembre 2012 Lectra S.A. Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre Rapport du bilan destiné à la Préfecture de Police de Paris Décembre 2012 World Headquarters & siège social : 16-18, rue Chalgrin 75016 Paris France

Plus en détail

Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés

Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés L Ef f icacité Énergétique et Environnementale en action sommaire Pages 4-5 Vos enjeux Pages 6-7 Une offre globale Pages 8-9 Notre

Plus en détail

CHAUDIERE MOBILE SMART 100 à 500 kw. Unique en Belgique, Se chauffer au vert grâce à notre solution compacte en container!

CHAUDIERE MOBILE SMART 100 à 500 kw. Unique en Belgique, Se chauffer au vert grâce à notre solution compacte en container! Unique en Belgique, Se chauffer au vert grâce à notre solution compacte en container! CHAUDIERE MOBILE SMART 100 à 500 kw CHAUFFERIE BIOMASSE COMPACTE EN CONTAINER Installation hydraulique complète pré-montée

Plus en détail

Jean-Yves RICHARD ADEME

Jean-Yves RICHARD ADEME «Matériau de structure,isolant et biocombustible, le bois, une matière au service de la construction durable» - le 12 janvier 2009 Les enjeux environnementaux du bâtiment Jean-Yves RICHARD ADEME Le réchauffement

Plus en détail

CREATION DE LA ZAC SAINT MATHURIN ALLONNE (60)

CREATION DE LA ZAC SAINT MATHURIN ALLONNE (60) Communauté d Agglomération du Beauvaisis CREATION DE LA ZAC SAINT MATHURIN ALLONNE (60) Etude de faisabilité sur le potentiel de développement des énergies renouvelables Août 2014 Vu pour être annexé à

Plus en détail

L essentiel du Bois énergie en Pays Grand Briançonnais

L essentiel du Bois énergie en Pays Grand Briançonnais L essentiel du Bois énergie en Pays Grand Briançonnais Economiie Automatisme Circuit court Confort Renouvelable Votre partenaire qui fait le relais Tél. : 04 92 53 98 61 Courriel : info@paysgrandbrianconnais.fr

Plus en détail

AQUACIAT2 HYBRID LA SOLUTION BI-ÉNERGIES COMPACTE PAC & CHAUDIÈRE GAZ. Puissances frigorifiques et calorifiques de 45 à 80 kw

AQUACIAT2 HYBRID LA SOLUTION BI-ÉNERGIES COMPACTE PAC & CHAUDIÈRE GAZ. Puissances frigorifiques et calorifiques de 45 à 80 kw COMMERCIALISATION 2 ÈME TRIMESTRE 2014 C O N F O R T Q U A L I T É D A I R O P T I M I S A T I O N É N E R G É T I Q U E PAC & CHAUDIÈRE GAZ AQUACIAT2 HYBRID Puissances frigorifiques et calorifiques de

Plus en détail

Le Bois Energie. Développement d une filière en Midi-Pyrénées PLAN DE LA PRESENTATION. Les combustibles bois : origines & caractéristiques

Le Bois Energie. Développement d une filière en Midi-Pyrénées PLAN DE LA PRESENTATION. Les combustibles bois : origines & caractéristiques PLAN DE LA PRESENTATION Le Bois Energie Développement d une filière en Midi-Pyrénées L offre et la demande principaux acteurs et chiffres clés Séminaire interrégional du Réseau national des CFT Forêt et

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur, 75002 Paris I +33 (0) 1 82 83 83 83 I www.enea-consulting.com Sommaire ENEA : qui sommes-nous?

Plus en détail

Un système de CAD est composé de trois éléments :

Un système de CAD est composé de trois éléments : Chauffage à distance Un système de CAD est composé de trois éléments : une (ou plusieurs) centrale de production de chaleur ; un réseau de distribution ; des consommateurs L avantage est de permettre la

Plus en détail

Présentation réalisée par ACT Energy. Séminaire organisé par

Présentation réalisée par ACT Energy. Séminaire organisé par Présentation réalisée par ACT Energy F. ZOTTO Ir. électromécanique-énergétique Audits, Consultance, Formation Techniques Spéciales et Energie Séminaire organisé par Copyright ACT Energy 1 /30 Domaine d

Plus en détail

ENQUÊTE. Le prix de vente de la chaleur. en 2009. Série Economique RCE 10. Octobre 2010. Réalisé avec le soutien financier de :

ENQUÊTE. Le prix de vente de la chaleur. en 2009. Série Economique RCE 10. Octobre 2010. Réalisé avec le soutien financier de : ENQUÊTE Le prix de vente de la chaleur en 2009 Série Economique Réalisé avec le soutien financier de : RCE 10 Octobre 2010 AMORCE/ADEME Prix de vente de la chaleur en 2009 - RCE10 Oct. 2010 (actualisation

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique: détails techniques Bruxelles Environnement LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE François LECLERCQ et

Plus en détail