La sécurité & sûreté maritime en Tunisie. Ministère du transport Direction Générale de la Marine Marchande

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La sécurité & sûreté maritime en Tunisie. Ministère du transport Direction Générale de la Marine Marchande"

Transcription

1 La sécurité & sûreté maritime en Tunisie Ministère du transport Direction Générale de la Marine Marchande 1

2 QUELQUES DONNEES Une façade maritime de 1300 Km de côtes. La flotte nationale Tunisienne comporte 10 navires effectuant des voyages internationaux (CTN, AMC, METALSHIP et GMT) Le pays dispose de 8 ports commerciaux (Bizerte, Rades, La Goulette, Sousse, Sfax, Gabes, Skhira, Zarzis) enregistrant en moyenne 8100 escales par an. 2 2

3 La sécurité et la sûreté concerne: le navire - Construction: compartimentage, flottabilité, stabilité, propulsion -Armement: aides à la navigation, matériel de sécurité - Exploitation: chargement, déchargement, marchandises dangereuses 3 3

4 La sécurité et la sûreté concerne: la navigation maritime et système de surveillance du trafic Règles de barre et de route/balisage Cartographie et hydrographie Recherche et sauvetage Lutte contre la pollution Communication 4 4

5 La sécurité et la sûreté concerne: les gens de mer et le travail maritime -Organisation à bord et rôle d équipage/visa d effectif. -Formation et qualification. 5 5

6 La réglementation internationale La Tunisie a ratifié la majorité des instruments internationaux OMI: Convention internationale pour la sauvegarde de la vie humaine en mer SOLAS 1974 et ses Protocoles. Convention internationale pour la prévention de la pollution par les navires MARPOL et ses protocoles 1978 et La convention internationale sur les Lignes de charge de

7 Convention internationale sur les Jaugeage des navires de 1969 Convention sur le Règlement international de 1972 pour prévenir les abordages en mer COLREG 72 Convention internationale sur les normes de formation, de certification et de veille STCW 1978 et son code de 1995 Révison majeure en 2010 Convention de Hamburg ou SAR

8 Procédures de préparation à la ratification des instruments internationaux OMI et OIT sont engagées: La convention de 2004 sur la gestion des eaux de ballast (BWM 2004) La convention n 185 relative aux pièces d identité des gens de mer. La convention de travail maritime de

9 LES SOURCES DU DROIT NATIONAL Codes: Commerce maritime 1962 Travail maritime 1967; Police administrative de la 1976; Navigation maritime Disciplinaire et pénal maritime 1977; Ports maritimes 2009 Et autres textes législatifs pris en application de la réglementation internationale commerce - pêche - plaisance 9 9

10 Programme Facultatif d Audit Volontaire des états membres de l OMI (Voluntary IMO Member State Audit Scheme VIMSAS) PROGRAMME D AUDIT La Tunisie état partie de la majorité des conventions internationales OMI compte se soumettre à ce Programme d Audit d ici la fin 2013 suite à l Atelier national VIMSAS tenu à Tunis, entre les 10 et 12 Octobre 2011 organisé par le Projet SafeMed II en étroite coopération avec l OMI. Des commissions au sein du Ministère du transport sont chargées d identifier les écarts au regard de l application des instruments obligatoires et mettre en œuvre les actions nécessaires. 10

11 LES AUTORITES TUNISIENNES CONCERNEES 1.Ministère de la Défense Nationale Service national de surveillance côtière: SNSC Service hydrographique et océanographique Service des phares et balises 2. Ministère de l Intérieur Garde Nationale Maritime Protection civile Police frontière Ministère du Transport Direction Générale de la Marine Marchande OMMP 4. Ministère de l environnement Agence nationale de la protection de l environnement

12 Ministère du Transport (Direction générale de la Marine Marchande + OMMP) La Direction Générale de la Marine Marchande (DGMM) au sein du Ministère du Transport ayant pour mission: I. La politique générale maritime et portuaire II. La règlementation III.Le contrôle et la coordination IV. Les relations internationales

13 L'AUTORITE MARITIME L ensembles des fonctions exécutives de l administration et de l autorité maritime en Tunisie est confié à l Office de la Marine Marchande et des Ports (OMMP), un établissement public de l'etat, doté de l'autonomie financière et de la personnalité civile. TACHES: Immatriculation des navires Sécurité des navires et de la navigation maritime Administration des Gens de mer

14 7 Régions maritimes couvrant l'ensemble du littoral maritime: Bizerte, Tunis, Sousse, Monastir, Sfax, Gabes, Jerba 2 Services régionales de sécurité: Teboulba, Zarzis 3 Quartiers Maritimes Tabarka, Kelibia, Mahdia

15 SECURITE DU NAVIRE VISITES ET INSPECTIONS 15

16 SECURITE DU NAVIRE Inspection de l État du Pavillon 45 inspecteurs répartis dans 7 services régionaux de sécurité maritime ont des compétences en matière d inspection des navires

17 SECURITE DU NAVIRE HABILITATION DES SOCIETES DE CLASSIFICATION L Etat du pavillon qui habilite une société de classification à agir en son nom pour les visites, les inspections, la délivrance des certificats et autres activités règlementaires prescrites en vertu des conventions de l OMI. ACCORD AVEC LE DNV. ACCORD AVEC LE BV. 17

18 SECURITE DU NAVIRE Le contrôle du navire par l état du port s effectue par 12 inspecteurs dans le cadre d un des accords régionaux OMI sur le contrôle de l état du port: Mediterrannean MOU: ratifié par la Tunisie le 4 Octobre Parmi les objectifs à atteindre est que chaque état effectue un nombre total d inspections par an représentant 15% du nombre des navires étrangers dans ses ports. 18

19 SECURITE DU NAVIRE

20 SECURITE DES GENS DE MER ET TRAVAIL MARITIME Soucieuse de renforcer davantage la sécurité et la sûreté, la Tunisie se prépare à la ratification de la Convention n 185 sur les pièces d identité des gens de mer La convention n 185 a été adoptée en remplacement de la Convention N 108 de 1958 sur les documents d'identité des gens de mer Reconnaissance d'identité électronique des gens de mer. Utilisation du "modèle biométrique" fondé sur une empreinte digitale traduite sous forme de chiffres dans un codebarres pour l'établissement des pièces d'identité des gens de mer 20 20

21 SECURITE DES GENS DE MER ET TRAVAIL MARITIME Objectifs Etablit des normes minimales relatives à la formation, la certification et de veille des gens de mer permettant: d améliorer la sécurité de la navigation, la sauvegarde de la vie humaine en mer et la protection du milieu marin. de lutter contre les navires sous normes, et le dumping social qui fausse les conditions de concurrence, tout en menaçant la sécurité en mer

22 SECURITE DU GENS DE MER ET DU TRAVAIL MARITIME Liste Blanche La Tunisie est confirmée sur la liste blanche en application de la règle I/8 La Tunisie veut: se maintenir sur la liste blanche par des évaluations périodiques et indépendantes chaque 5 ans; accord de reconnaissance mutuelle des brevets avec la CEE au vue de la règle I/

23 SECURITE DES GENS DE LER ET DU TRAVAIL MARITIME L Académie Navale à Menzel Bourguiba Adresse: Route kankala 7050 Manzel Borguiba Bizete Tel: L Institut Méditerranéen de Formation aux Métiers Maritimes Tel:

24 SECURITE DE NAVIGATION PAR LE SYSTÈME DE SURVEILLANCE ET L ORGANISATION DU TRAFIC MARITIME 1.Ministère de la Défense Nationale Service national de surveillance côtière (SNSC) Service hydrographique et océanographique Service phare et balises 2. Ministère de l Intérieur (Garde Nationale Maritime (GNM)) 4. Ministère du Transport (Office de la Marine Marchande et des Ports) 5. Ministère des finances La douane tunisienne

25 SECURITE DE LA NAVIGATION ET ORGANISATION DU TRAFIC MARITIME Trafic maritime dense: 20% du commerce internationale passe par la Méditerranée ZONES A RISQUES 25

26 SECURITE DE LA NAVIGATION ET ORGANISATION DU TRAFIC MARITIME Deux dispositifs de séparation de trafic (DST) existent actuellement au large de l ile Cani et du cap Bon. Ces DST comportent des zones d interdiction de navigation. En moyenne 100 navires passent par jour. 26

27 SECURITE DE LA NAVIGATION ET ORGANISATION DU TRAFIC MARITIME L OMMP a programmé l acqusition de systèmes VTS portuaire pour les ports de Bizerte, Sousse, Sfax et Zarzis avec la mise à niveau de celui du port de la GOULETTE. 27

28 SYSTÈME LRIT (Long Range Identification and Tracking) Dans le cadre du respect des nouvelles dispositions de la convention SOLAS exigeant la mise en place du système LRIT, l OMMP a procédé à la désignation d un Centre de Données et d un ASP (Application Service Provider) pour les navires battant pavillon tunisien. 28

29 SECURITE DE LA NAVIGATION ET SURVEILLANCE DU TRAFIC La surveillance des côtes est assurée par: Le ministère de la défense assure une veille AIS par la réception des signaux AIS des navires (SOLAS R19-chap. V) Des stations radar appartenant au Ministère de l Intérieur (Garde Nationale). Des stations équipées de VHF et de radars appartenant au Ministère de la défense nationale (SNSC). 29

30 SECURITE DE LA NAVIGATION Services de recherche et de sauvetage À la suite de l'entrée en vigueur de la Convention SAR, les mers du monde entier ont été divisées en régions SAR. Des plans SAR conformes aux prescriptions de la Convention ont été mis au point pour la plupart de ces régions. 30

31 SECURITE DE LA NAVIGATION Services de recherche et de sauvetage: Chaque état doit définir une région de recherche et de sauvetage appelée ZONE DE RESPONSABILITE SAR 31

32 Opérations SAR en Tunisie Les opérations S A R en Tunisie sont menées par le Service National de Surveillance Côtière sous l autorité du commandement de la Marine Nationale (SNSC). Le SNSC dispose d un centre principal de coordination basé à Tunis et de quatre centres secondaires basés à Bizerte, à Kelibia, à Sousse, et à Sfax ainsi qu une chaîne sémaphorique qui s étend sur tout le littoral tunisien et assure en permanence une veille radar et radio. Le SNSC dispose aussi d un conseil de coordination dans lequel sont représentés tous les départements concernés par les activités maritimes y compris le Ministère de l Environnement.

33 - Intervenants et Moyens d interventions - Armée de Mer - centres de coordination - unités navales - remorqueurs Armée de l Air - avions de patrouille - hélicoptères Service National de Surveillance Côtière(SNSC) - centres de coordination principale et secondaire - unités navales Service Hydrographique(informations nautiques) Service des Phares et Balises (signalisation) Garde Nationale Maritime - unités navales l Office de la Marine Marchande et des Ports (OMMP) - remorqueurs les Sociétés SAROST et TRAPSA -remorqueurs

34 Code ISPS L OMMP a procédé au début 2011 à la réévaluation de la sûreté de ses installations portuaires et à la conception de nouveaux certificats de conformité d une validité de 5 ans avec visa annuel. Dans le cadre de la sécurisation des ports un projet d acquisition d un système intégré de télésurveillance (contrôle d accès, anti-intrusion) côté terre et mer est en cours. 34

35 Les enquêtes nautiques Accidents ordinaires Accidents de grande ampleur l OMMP assure les enquêtes niveau des régions maritimes au le Ministre du Transport charge une commission nationale composée d experts de différentes disciplines pour mener l enquête. 35

36 Merci.. 36

REGLEMENT N 04/2008/CM/UEMOA RELATIF A LA SECURITE ET A LA SURETE MARITIMES AU SEIN DE L UEMOA

REGLEMENT N 04/2008/CM/UEMOA RELATIF A LA SECURITE ET A LA SURETE MARITIMES AU SEIN DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- Le Conseil des Ministres REGLEMENT N 04/2008/CM/UEMOA RELATIF A LA SECURITE ET A LA SURETE MARITIMES AU SEIN DE L UEMOA LE CONSEIL

Plus en détail

J adresse également mes remerciements aux responsables de la DIRECTION DE LA COMMUNICATION ET DES RELATIONS EXTERIEURES ainsi qu à son personnel.

J adresse également mes remerciements aux responsables de la DIRECTION DE LA COMMUNICATION ET DES RELATIONS EXTERIEURES ainsi qu à son personnel. Je remercie vivement tous les responsables de L OFFICE DE LA MARINE MARCHAN DE ET DES PORTS (OMMP) qui m ont aidé à effectuer mon stage dans les meilleures conditions possibles et qui fournissent une occasion

Plus en détail

Directeur / directrice ou officier de centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage

Directeur / directrice ou officier de centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage Directeur / directrice ou officier de centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage Code fiche mer001 Définition synthétique de l emploi-type Responsable/officier d un centre opérationnel

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE DU SECRETARIAT GENERAL DE LA CRPM MARITIMES

NOTE TECHNIQUE DU SECRETARIAT GENERAL DE LA CRPM MARITIMES CRPMDTR110 192 A3 CONFERENCE DES REGIONS PERIPHERIQUES MARITIMES D EUROPE CONFERENCE OF PERIPHERAL MARITIME REGIONS OF EUROPE 6, rue Saint-Martin, 35700 RENNES - F Tel. : + 33 (0)2 99 35 40 50 - Fax :

Plus en détail

DIVISION 351 SYSTÈME D ALERTE DE SÛRETÉ DU NAVIRE

DIVISION 351 SYSTÈME D ALERTE DE SÛRETÉ DU NAVIRE Affaires Maritimes DIVISION 351 SYSTÈME D ALERTE DE SÛRETÉ DU NAVIRE Edition du 09 FEVRIER 2004, parue au J.O. le 21 MARS 2004 A jour des arrêtés suivants : Date de signature Date de parution au JO Numéro

Plus en détail

Institut Méditerranéen de Formation aux Métiers Maritimes. Catalogue de formation 2013

Institut Méditerranéen de Formation aux Métiers Maritimes. Catalogue de formation 2013 Institut Méditerranéen de Formation aux Métiers Maritimes Catalogue de formation 2013 Liste des formations continues N Intitulé Durée (jours) Fiche descriptive 01 Formation Agent de sureté du navire (SSO)

Plus en détail

Modifications au Règlement sur le personnel maritime (Partie 2) Certification des mécaniciens de navire

Modifications au Règlement sur le personnel maritime (Partie 2) Certification des mécaniciens de navire Modifications au Règlement sur le personnel maritime (Partie 2) Certification des mécaniciens de navire Modifications au Règlement sur le personnel maritime Exigences en Armement Secteur Machine Modifications

Plus en détail

d éliminer les risques d accidents pour les membres de l équipage, le navire de pêche et l environnement marin.

d éliminer les risques d accidents pour les membres de l équipage, le navire de pêche et l environnement marin. SGS - Système officiel i institué par une entreprise dans le but de diminueri et d éliminer les risques d accidents pour les membres de l équipage, le navire de pêche et l environnement marin. - Un système

Plus en détail

Journal Officiel de la République Tunisienne 22 juillet 2008 N 59. Page 2166. Zine El Abidine Ben Ali

Journal Officiel de la République Tunisienne 22 juillet 2008 N 59. Page 2166. Zine El Abidine Ben Ali Article 35 (nouveau) - Le ministre chargé du transport peut, également, ordonner, après avis de la commission de discipline, la suspension définitive de l activité : - lorsque l intéressé ne remplit plus

Plus en détail

Recommandation M96-04 du Bureau (le 25 avril 1996)

Recommandation M96-04 du Bureau (le 25 avril 1996) RÉÉVALUATION DES RÉPONSES DE TRANSPORTS CANADA À LA RECOMMANDATION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ MARITIME M96-04 NORMES DE CONSTRUCTION ET INSPECTION PAR TRANSPORTS CANADA Introduction Le 11 août 1993, le Tan

Plus en détail

Réunion du 02/10/12 Proposition de refonte du programme / F.O. Page 1 / 5

Réunion du 02/10/12 Proposition de refonte du programme / F.O. Page 1 / 5 Page 1 / 5 ANNEXE PROGRAMME DES MATIERES DES CONCOURS CONCERNANT L'EPREUVE ECRITE D'ADMISSIBILITE N 1 Programme de droit appliqué au milieu maritime et portuaire I L'organisation juridictionnelle nationale

Plus en détail

CHARTE BLEUE D ARMATEURS DE FRANCE. Pour un transport et des services maritimes responsables

CHARTE BLEUE D ARMATEURS DE FRANCE. Pour un transport et des services maritimes responsables CHARTE BLEUE D ARMATEURS DE FRANCE Pour un transport et des services maritimes responsables PREAMBULE Véritables acteurs de la mondialisation, les armateurs français œuvrent au quotidien pour un transport

Plus en détail

JORF n 0279 du 3 décembre 2014

JORF n 0279 du 3 décembre 2014 JORF n 0279 du 3 décembre 2014 Décret n 2014-1428 du 1er décembre 2014 portant modification du décret n 84-810 du 30 août 1984 relatif à la sauvegarde de la vie humaine, à l habitabilité à bord des navires

Plus en détail

CONVENTION GENERALE DE STAGE relative à la formation des élèves du Lycée Professionnel Maritime du Guilvinec en milieu professionnel

CONVENTION GENERALE DE STAGE relative à la formation des élèves du Lycée Professionnel Maritime du Guilvinec en milieu professionnel Lycée Professionnel Maritime du GUILVINEC Aue Jos QUINIOU B.P 32 29730 TREFFIAGAT tél : 02.98.58.96.00 fax : 02.98.58..32.16 mél : LPM-Le-Guilvinec @equipement.gouv.fr Internet :www.lycee-maritimeguilvinec.com

Plus en détail

Entré en vigueur : le présent décret entre en vigueur le lendemain de sa publication.

Entré en vigueur : le présent décret entre en vigueur le lendemain de sa publication. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, développement durable et de l énergie[ ] Décret n 2013- du 2013 portant modification du décret n 84-810 du 30 août 1984 relatif à la sauvegarde de la vie humaine,

Plus en détail

le CANADA est déterminé à atteindre les objectifs du milieu maritime international Candidat à une réélection au Conseil de l OMI TP 14916 (05/2011)

le CANADA est déterminé à atteindre les objectifs du milieu maritime international Candidat à une réélection au Conseil de l OMI TP 14916 (05/2011) TP 14916 (05/2011) le CANADA est déterminé à atteindre les objectifs du milieu maritime international Candidat à une réélection au Conseil de l OMI TC-1004366 *TC-1004366* Le Canada est l un des membres

Plus en détail

SURVEILLANT DE PORT DE PLAISANCE: UN NOUVEAU METIER PLEIN D AVENIR

SURVEILLANT DE PORT DE PLAISANCE: UN NOUVEAU METIER PLEIN D AVENIR SURVEILLANT DE PORT DE PLAISANCE: UN NOUVEAU METIER PLEIN D AVENIR 6 ème rencontres nationales Activités portuaires & développement durable - La Baule le 28 mars 2012 Maître Geneviève REBUFAT-FRILET Avocat

Plus en détail

Institut Méditerranéen de Formation aux Métiers Maritimes. Catalogue de formation 2013

Institut Méditerranéen de Formation aux Métiers Maritimes. Catalogue de formation 2013 Institut Méditerranéen de Formation aux Métiers Maritimes Catalogue de formation 2013 Liste des formations continues N Intitulé Durée (jours) Fiche descriptive 01 Formation Agent de sureté du navire (SSO)

Plus en détail

Royaume du Maroc. Ministère de l Emploi et de la Formation Professionnelle

Royaume du Maroc. Ministère de l Emploi et de la Formation Professionnelle Royaume du Maroc Ministère de l Emploi et de la Formation Professionnelle Système National de Santé et de Sécurité au Travail SOMMAIRE Introduction: Quelques indicateurs chiffrés Structure du Système national

Plus en détail

PAR MME FARZA DIRECTEUR CENTRAL DE LA MARINE MARCHANDE A L OFFICE DE LA MARINE MARCHANDE ET DES PORTS ( TUNISIE )

PAR MME FARZA DIRECTEUR CENTRAL DE LA MARINE MARCHANDE A L OFFICE DE LA MARINE MARCHANDE ET DES PORTS ( TUNISIE ) PAR MME FARZA DIRECTEUR CENTRAL DE LA MARINE MARCHANDE A L OFFICE DE LA MARINE MARCHANDE ET DES PORTS ( TUNISIE ) I- GENERALITES MEDITERRANEE AU CŒUR C DU MONDE Trois débouchd bouchés s par les détroits

Plus en détail

ÉCOLE D INSTRUCTION MARITIME AUGUSTA. 6 Semaines (quatre sessions par année) JANVIER FEVRIER, MARS AVRIL, MAI JUIN ET OCTOBRE NOVEMBRE

ÉCOLE D INSTRUCTION MARITIME AUGUSTA. 6 Semaines (quatre sessions par année) JANVIER FEVRIER, MARS AVRIL, MAI JUIN ET OCTOBRE NOVEMBRE ÉCOLE D INSTRUCTION MARITIME AUGUSTA Code SMM 01 Entitulé du cours École d Instruction Maritime Commandement des Forces de Surveillance et de Défense Côtière (COMFORPAT) Augusta Objectif du cours Former

Plus en détail

DE L INTERVENTION À L INDEMNISATION DU PROTOCOLE OPRC-HNS À LA CONVENTION HNS

DE L INTERVENTION À L INDEMNISATION DU PROTOCOLE OPRC-HNS À LA CONVENTION HNS DE L INTERVENTION À L INDEMNISATION DU PROTOCOLE OPRC-HNS À LA CONVENTION HNS Protocole OPRC-HNS Suite de la Convention OPRC Objectif : définir un cadre global pour la coopération internationale en établissant

Plus en détail

Présentation du Port Autonome de Dakar

Présentation du Port Autonome de Dakar Présentation du Port Autonome de Dakar A/ Situation géographique De par sa situation géographique exceptionnelle, le Port Autonome de Dakar occupe une position stratégique à l intersection des lignes maritimes

Plus en détail

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr OPERATION «POMPIERS JUNIORS» DOSSIER DE PRESSE Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr Service Départemental d Incendie et de Secours

Plus en détail

DECRET n 2010-426 du 31 mars 2010 fixant les taux des ressources financières de l Agence nationale des Affaires maritimes (ANAM).

DECRET n 2010-426 du 31 mars 2010 fixant les taux des ressources financières de l Agence nationale des Affaires maritimes (ANAM). DECRET n 2010-426 du 31 mars 2010 fixant les taux des ressources financières de l Agence nationale des Affaires maritimes (ANAM). RAPPORT DE PRESENTATION La création, l organisation et le fonctionnement

Plus en détail

LES METIERS DE LA PECHE

LES METIERS DE LA PECHE LES METIERS DE LA PECHE Organisation actuelle de la Formation Professionnelle à la pêche Ministère de l Agriculture Agence de la Vulgarisation et de la Formation Agricoles(AVFA) Direction de la vulgarisation

Plus en détail

Livre bleu. Vers une politique maritime nationale intégrée

Livre bleu. Vers une politique maritime nationale intégrée Livre bleu Vers une politique maritime nationale intégrée Rouen, 30 mars 2010 France et politique maritime Jusqu en 2009, pas de véritable politique maritime en France superposition de politiques sectorielles,

Plus en détail

Questionnaire relatif au système de surveillance des navires par satellite/centre de surveillance des ressources halieutiques (SSN/FMC)

Questionnaire relatif au système de surveillance des navires par satellite/centre de surveillance des ressources halieutiques (SSN/FMC) Questionnaire relatif au système de surveillance des navires par satellite/centre de surveillance des ressources halieutiques (SSN/FMC) D avance nous vous remercions pour vos réponses à ce questionnaire.

Plus en détail

Principes d action de la Délégation des Commissions de gestion

Principes d action de la Délégation des Commissions de gestion Principes d action de la Délégation des Commissions de gestion Adoptés par la Délégation des Commissions de gestion le 16 novembre 2005, soumis pour information aux Commissions de gestion le 20 janvier

Plus en détail

SEMINAIRE DE FORMATION DES ACTEURS DES TRANSPORTS ROUTIERS ET DE LA SECURITE ROUTIERE EN ZONE CEMAC Douala, 10-14 juin 2013

SEMINAIRE DE FORMATION DES ACTEURS DES TRANSPORTS ROUTIERS ET DE LA SECURITE ROUTIERE EN ZONE CEMAC Douala, 10-14 juin 2013 SEMINAIRE DE FORMATION DES ACTEURS DES TRANSPORTS ROUTIERS ET DE LA SECURITE ROUTIERE EN ZONE CEMAC Douala, 10-14 juin 2013 Instruments légaux internationaux de sécurité et de facilitation du transport

Plus en détail

BILAN 2010 CAMPAGNE DE SECURITE DES LOISIRS NAUTIQUES EN MEDITERRANEE POINT PRESSE AU CROSS MEDITERRANEE LUNDI 18 OCTOBRE 2010 A 10 H30

BILAN 2010 CAMPAGNE DE SECURITE DES LOISIRS NAUTIQUES EN MEDITERRANEE POINT PRESSE AU CROSS MEDITERRANEE LUNDI 18 OCTOBRE 2010 A 10 H30 BILAN 2010 CAMPAGNE DE SECURITE DES LOISIRS NAUTIQUES EN MEDITERRANEE POINT PRESSE AU CROSS MEDITERRANEE LUNDI 18 OCTOBRE 2010 A 10 H30 Fiche 1 Communiqué de presse Fiche 2 Bilan d activité du CROSSMED

Plus en détail

SOMMAIRE I - LOIS & ORDONNANCES. Loi n 2013-029 portant Code de la Marine marchande

SOMMAIRE I - LOIS & ORDONNANCES. Loi n 2013-029 portant Code de la Marine marchande JOURNAL OFFICIEL DELA REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE BIMENSUEL Paraissant les 15 et 30 de chaque mois 15 Octobre 2013..î 55 année N 1297 SOMMAIRE I - LOIS & ORDONNANCES Loi n 2013-029 portant Code

Plus en détail

N3101 - Encadrement de la navigation maritime

N3101 - Encadrement de la navigation maritime Appellations (Métiers courants) Commandant / Commandante de navire Définition Supervise et coordonne les activités d'un navire de transport de passagers (paquebot, ferry, Navire à Grande Vitesse -NGV-,...)

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 63 du 12 décembre 2014 TEXTE SIGNALE

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 63 du 12 décembre 2014 TEXTE SIGNALE BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 63 du 12 décembre 2014 TEXTE SIGNALE DÉCRET N 2014-1428 portant modification du décret n 84-810 du 30 août 1984 relatif à la sauvegarde de la vie humaine,

Plus en détail

Convention sur les brevets de capacité des pêcheurs

Convention sur les brevets de capacité des pêcheurs Convention sur les brevets de capacité des pêcheurs Convention concernant les brevets de capacité des pêcheurs (Entrée en vigueur: 15 juil. 1969) Adoption: Genève, 50ème session CIT (21 juin 1966) - Statut:

Plus en détail

Les sociétés de classification et la certification sociale issue de la CTM 2006. Philippe Boisson Bureau Veritas, Division Marine, Paris

Les sociétés de classification et la certification sociale issue de la CTM 2006. Philippe Boisson Bureau Veritas, Division Marine, Paris LES JOURNEES D ETUDES 2012 DE L OBSERVATOIRE DES DROITS DES MARINS Nantes, 21 juin 2012 Les sociétés de classification et la certification sociale issue de la CTM 2006 Philippe Boisson Bureau Veritas,

Plus en détail

PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LA COMMISSION CANADIENNE DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE. (représentée par le président) LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE NATIONALE

PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LA COMMISSION CANADIENNE DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE. (représentée par le président) LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE NATIONALE MDN : 2011010001 CCSN : 3639875 PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LA COMMISSION CANADIENNE DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE (représentée par le président) ET LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE NATIONALE (représenté par le sous-ministre

Plus en détail

Certification des aérodromes au sens de l OACI et santé publique. Nika Meheza MANZI, Regional Officer AGA ICAO, WACAF Office

Certification des aérodromes au sens de l OACI et santé publique. Nika Meheza MANZI, Regional Officer AGA ICAO, WACAF Office Certification des aérodromes au sens de l OACI et santé publique Nika Meheza MANZI, Regional Officer AGA ICAO, WACAF Office Sommaire Généralités sur la certification des aérodromes Référentiels Exigences

Plus en détail

Commission Technique Régionale Est 1

Commission Technique Régionale Est 1 Le bateau de plongée 1 Catégories de bateaux Définies par le décret n 84-810 du 30 août 1984 modifié. La division 240 remplace la division 224. 4 catégories qui déterminent : Armement, régime fiscal Zones

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE TRANS/SC.3/2003/10/Add.1 4 août 2004 FRANÇAIS Original: RUSSE COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe de

Plus en détail

Les Dirigeants des Administrations Maritimes Africaines (MARADS) représentant chacun l Angola, le Cameroun, la République démocratique du Congo, la

Les Dirigeants des Administrations Maritimes Africaines (MARADS) représentant chacun l Angola, le Cameroun, la République démocratique du Congo, la Les Dirigeants des Administrations Maritimes Africaines (MARADS) représentant chacun l Angola, le Cameroun, la République démocratique du Congo, la Guinée équatoriale, le Gabon, le Kenya, le Liberia, le

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE Décret n o 2014-1416 du 28 novembre 2014 relatif aux modalités d exercice de l activité privée

Plus en détail

CAP. Navigation fluviale. > Organisation. > Objectifs. > Débouchés. > Programme. > Poursuite d études > Lieux de formation CNBA

CAP. Navigation fluviale. > Organisation. > Objectifs. > Débouchés. > Programme. > Poursuite d études > Lieux de formation CNBA Pour les jeunes : après la 5 ème, 4 ème, 3 ème ou après un CAP. CNBA Pour les adultes : niveau 3 ème ou 1 ère expérience dans le domaine et avoir moins de 25 ans pour les apprentis. Pas de limite d âge

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2007 LILS POUR DÉCISION

Conseil d administration Genève, novembre 2007 LILS POUR DÉCISION BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.300/LILS/9 300 e session Conseil d administration Genève, novembre 2007 Commission des questions juridiques et des normes internationales du travail LILS POUR DÉCISION

Plus en détail

UN MEILLEUR CONTRÔLE DE LA Pour que les navires soient construits et entretenus conformément aux exigences les plus récentes en matière de sécurité, il est nécessaire d'approuver leur conception, leur

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE JOURNAL OFFICIEL LOIS ET DÉCRETS

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE JOURNAL OFFICIEL LOIS ET DÉCRETS Annexe au n o 255 Mercredi 3 novembre 2010 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE JOURNAL OFFICIEL LOIS ET DÉCRETS Code des transports Partie législative Annexe à l ordonnance n o 2010-1307 du 28 octobre 2010 2 JOURNAL

Plus en détail

ARRETE PREFECTORAL N 18 / 2008

ARRETE PREFECTORAL N 18 / 2008 PRÉFECTURE MARITIME DE LA MANCHE ET DE LA MER DU NORD Cherbourg, le 10 avril 2008 ARRETE PREFECTORAL N 18 / 2008 Division action de l Etat en mer : 02 33 92 59 96 Fax : 02 33 92 59 26 PORTANT REGLEMENTATION

Plus en détail

FEDELEC Fédération de l électricité et de l électronique

FEDELEC Fédération de l électricité et de l électronique FEDELEC Fédération de l électricité et de l électronique UTICA 1 ROMA ELECTRONIC FORUM 21-10-2008 Développer un secteur d activité économique 2 ROMA ELECTRONIC FORUM /21-10-2008 Production Secteur d activité

Plus en détail

Le ministre auprès de la ministre de l écologie, du développement durable, des transports et du logement, chargé des transports,

Le ministre auprès de la ministre de l écologie, du développement durable, des transports et du logement, chargé des transports, Arrêté du 21 juillet 2011 relatif à l obtention d un titre de conduite des bateaux de plaisance à moteur par équivalence avec un titre ou une qualification professionnelle Le ministre auprès de la ministre

Plus en détail

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA)

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- Le Conseil des Ministres REGLEMENT N 04/2007/CM/UEMOA PORTANT CREATION ET MODALITES DE FONCTIONNEMENT DU COMITE CONSULTATIF SUR L

Plus en détail

Titre III : Médecine de prévention.

Titre III : Médecine de prévention. Titre III : Médecine de prévention. Article 10 Modifié par Décret n 2011-774 du 28 juin 2011 - art. 19 Un service de médecine de prévention, dont les modalités d organisation sont fixées à l article 11,

Plus en détail

DISPOSITIONS GENERALES

DISPOSITIONS GENERALES Loi n 09-04 du 14 Chaâbane 1430 correspondant au 5 août 2009 portant règles particulières relatives à la prévention et à la lutte contre les infractions liées aux technologies de l information et de la

Plus en détail

BAC OU B.T.P BAC OU B.T.P BAC OU B.T.P BAC OU B.T.P BAC OU B.T.P BAC OU B.T.P BAC OU B.T.P BAC OU B.T.P BAC OU B.T.P *** *** *** *** *** *** ***

BAC OU B.T.P BAC OU B.T.P BAC OU B.T.P BAC OU B.T.P BAC OU B.T.P BAC OU B.T.P BAC OU B.T.P BAC OU B.T.P BAC OU B.T.P *** *** *** *** *** *** *** Formation de base L I.I.D.M.T est à l origine de la création de plusieurs formations en cours du soir et à distance. Licence professionnelle (NB / Diplôme délivré en partenariat avec des universités étrangères)

Plus en détail

PREFECTURE MARITIME DE L ATLANTIQUE

PREFECTURE MARITIME DE L ATLANTIQUE PREFECTURE MARITIME DE L ATLANTIQUE Brest, le 1 er juillet 2016 Division «action de l Etat en mer» ARRETE N 2016/078 Réglementant la navigation à l occasion du «Tour de France à la voile, étape de Roscoff»

Plus en détail

Chapitre I : Création et attributions

Chapitre I : Création et attributions LIVRE VIII AUTORITÉ NATIONALE DE L AVIATION CIVILE TITRE I CREATION, ATTRIBUTIONS ET ORGANISATION Chapitre I : Création et attributions Article 350 Il est créé une Administration autonome de l aviation

Plus en détail

LA RÉFORME DU CLASSEMENT DES MEUBLES DE TOURISME

LA RÉFORME DU CLASSEMENT DES MEUBLES DE TOURISME LA RÉFORME DU CLASSEMENT DES MEUBLES DE TOURISME Direction de la réglementation des métiers du tourisme, des classements et de la qualité 18 août 2010 SOMMAIRE PRÉSENTATION DE ATOUT FRANCE 1. LES GRANDS

Plus en détail

PRESENTATION. Expertise Consultance Audit Ingénierie maritime. Servir la Mer Afrique Serving Africa Sea AFRICA MARITIME CONSULTING AND ENGINEERING

PRESENTATION. Expertise Consultance Audit Ingénierie maritime. Servir la Mer Afrique Serving Africa Sea AFRICA MARITIME CONSULTING AND ENGINEERING AFRICA MARITIME CONSULTING AND ENGINEERING Expertise Consultance Audit Ingénierie maritime PRESENTATION Servir la Mer Afrique Serving Africa Sea 1 2 PRESENTATION AMCE est une société privée de droit sénégalais

Plus en détail

Fonds disponibles pour la Coopération en matière de Transport pour le Voisinage Sud

Fonds disponibles pour la Coopération en matière de Transport pour le Voisinage Sud Fonds disponibles pour la Coopération en matière de Transport pour le Voisinage Sud Projet de document Novembre 2010 1. Le financement global de l Instrument Européen de Voisinage et de Partenariat (ENPI):

Plus en détail

25 e CONFÉRENCE DES MINISTRES EUROPÉENS DE LA JUSTICE

25 e CONFÉRENCE DES MINISTRES EUROPÉENS DE LA JUSTICE MJU-25 (2003) 6 25 e CONFÉRENCE DES MINISTRES EUROPÉENS DE LA JUSTICE Sofia (9-10 octobre 2003) - COOPERATION INTERNATIONALE DANS LA LUTTE CONTRE LE TERRORISME INTERNATIONAL ET MISE EN OEUVRE DES INSTRUMENTS

Plus en détail

N 115 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1966-1967 PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT. portant réforme du régime relatif

N 115 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1966-1967 PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT. portant réforme du régime relatif PROJET DE LOI adopté le 25 mai 1967 N 115 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1966-1967 PROJET DE ADOPTÉ PAR LE SÉNAT LOI portant réforme du régime relatif aux droits de port et de navigation. Le Sénat

Plus en détail

La connaissance, la recherche et l innovation ainsi que l éducation et la formation aux métiers de la mer Inventaire des enjeux Enjeux.

La connaissance, la recherche et l innovation ainsi que l éducation et la formation aux métiers de la mer Inventaire des enjeux Enjeux. Mars 2014 La connaissance, la recherche et l innovation ainsi que l éducation et la formation aux métiers de la mer Inventaire des enjeux Enjeux Connaissance Rapport d état des lieux «Mer et littoral»

Plus en détail

FORMULAIRE DE RECENSEMENT DES BESOINS DE FORMATION DE L INDUSTRIE MARITIME

FORMULAIRE DE RECENSEMENT DES BESOINS DE FORMATION DE L INDUSTRIE MARITIME SECTION OBLIGATOIRE FORMULAIRE DE RECENSEMENT DES BESOINS DE FORMATION DE L INDUSTRIE MARITIME AVIS : Le Comité sectoriel de main-d oeuvre de l industrie maritime garantit que tous les renseignements fournis

Plus en détail

GUIDE DU GUICHET UNIQUE de l Agence de Promotion de l Industrie et de l Innovation Janvier 2015

GUIDE DU GUICHET UNIQUE de l Agence de Promotion de l Industrie et de l Innovation Janvier 2015 République Tunisienne Ministère de l Industrie, de l Energie et des Mines Agence de Promotion de l Industrie et de l Innovation GUIDE DU GUICHET UNIQUE de l Agence de Promotion de l Industrie et de l Innovation

Plus en détail

TABLEAU PRINCIPAUX NATINF EN MATIERE MARITIME

TABLEAU PRINCIPAUX NATINF EN MATIERE MARITIME TABLEAU PRINCIPAUX NATINF EN MATIERE MARITIME SECURITE NATINF INFRACTION NATURE PEINE DEFINIE PAR REPRIMEE PAR 4473 Navigation sans respect de règlement ou d'ordre émanant d'une autorité maritime française

Plus en détail

Aptitude professionnelle des salariés et des dirigeants des entreprises exerçant des activités de surveillance

Aptitude professionnelle des salariés et des dirigeants des entreprises exerçant des activités de surveillance Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE SOCIAL/EMPLOI/F ORMATION Date : 21/02/07 N Juridique : 13.07 N Social : 11.07 Activités Privées de Sécurité de Surveillance et de Gardiennage.

Plus en détail

Rapport annuel 2013 FORMATION EN DEUX PHASES

Rapport annuel 2013 FORMATION EN DEUX PHASES Rapport annuel 213 FORMATION EN DEUX PHASES La formation en deux phases en 213 Bilan intermédiaire Le bpa a remis son rapport sur la formation en deux phases avec les résultats de son évaluation au printemps

Plus en détail

Nous ajoutons toutefois quelques textes plus anciens que nous avons pu retrouver.

Nous ajoutons toutefois quelques textes plus anciens que nous avons pu retrouver. A v e r t i s s e m e n t Nous proposons ici la mise à jour des textes législatifs et réglementaires du Sénégal, relatifs à la santé, en retenant ceux qui ont été publiés depuis le dernier versement effectué

Plus en détail

MATEL TAGE ET PL NGÉE

MATEL TAGE ET PL NGÉE MATEL TAGE ET PL NGÉE - Présentation - Comment organiser la plongée - Le bateau de plongée - Les nœuds - Conclusion Benoît Maugis formation N4 1 C est quoi le matelotage? Le matelotage ne se résume pas

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS

CATALOGUE DES FORMATIONS I IMFMM Institut Méditerranéen de Formation aux Métiers Maritimes CATALOGUE 2015 DES FORMATIONS IMFMM Institut Méditerranéen de Formation aux Métiers Maritimes CATALOGUE DES FORMATIONS 2015 Formation de

Plus en détail

LISTE DES EXPERTS PLAISANCE RECOMMANDÉS PAR LE CESAM

LISTE DES EXPERTS PLAISANCE RECOMMANDÉS PAR LE CESAM LISTE DES EXPERTS PLAISANCE RECOMMANDÉS PAR LE CESAM Le CESAM met à la disposition de ses adhérents et de leurs assurés un réseau d Experts recommandés en matière de navigation de plaisance (maritime,

Plus en détail

DIVISION 335 SYSTEME D IDENTIFICATION ET DE SUIVI DES NAVIRES A GRANDE DISTANCE (LRIT)

DIVISION 335 SYSTEME D IDENTIFICATION ET DE SUIVI DES NAVIRES A GRANDE DISTANCE (LRIT) Affaires Maritimes DIVISION 335 SYSTEME D IDENTIFICATION ET DE SUIVI DES NAVIRES A GRANDE DISTANCE (LRIT) Edition du 4 décembre 2008, parue au J.O. le 10 janvier 2009 A jour des arrêtés suivants : Date

Plus en détail

FAVORISER L EMPLOYABILITE

FAVORISER L EMPLOYABILITE CONTEXTE Depuis le milieu des années 1990s, la Tunisie a donné une nouvelle orientation à sa politique d intégration à l économie mondiale, avec le début de l ouverture de l industrie tunisienne à la concurrence,

Plus en détail

0.512.134.91. Accord. Texte original. (Etat le 25 mai 2004)

0.512.134.91. Accord. Texte original. (Etat le 25 mai 2004) Texte original Accord entre le Conseil fédéral suisse et le Gouvernement de la République française relatif aux activités communes d instruction et d entraînement des armées françaises et de l armée suisse

Plus en détail

SEMINAIRE DE FORMATION SUR «GESTION

SEMINAIRE DE FORMATION SUR «GESTION SEMINAIRE DE FORMATION SUR «GESTION DE FREQUENCE MARITIME : ORGANISATION ET EVOLUTION» DU 20 AU 24 AVRIL 2015 A TUNIS GESTION DE FREQUENCE MARITIME : ORGANISATION ET EVOLUTION Objectifs : Comprendre les

Plus en détail

Sécurité et Confiance dans les Réseaux et Systèmes d Information

Sécurité et Confiance dans les Réseaux et Systèmes d Information Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications Sécurité et Confiance dans les Réseaux et Systèmes d Information - Cadre institutionnel et réglementaire - Présenté par : Laila ZOUAK Entité Prospective

Plus en détail

Crédit d'examen pour les détenteurs de diplômes et titres nationaux

Crédit d'examen pour les détenteurs de diplômes et titres nationaux REGLE DSAC/NO Règle disponible en téléchargement sur www.osac.aero Indice B 23 septembre 2014 Crédit d'examen pour les détenteurs de diplômes et titres nationaux R-50-01 Ministère de l'ecologie, du Développement

Plus en détail

ANNEXE 1. Présentation Les systèmes et réseaux européens d échange de données relatives au trafic maritime

ANNEXE 1. Présentation Les systèmes et réseaux européens d échange de données relatives au trafic maritime ANNEXE 1 Présentation Les systèmes et réseaux européens d échange de données relatives au trafic maritime 1. Introduction En permanence, plus de 20000 navires marchands sillonnent les mers européennes.

Plus en détail

ORGANISATION MARITIME DE L AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE

ORGANISATION MARITIME DE L AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE ORGANISATION MARITIME DE L AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE LA COOPERATION ENTRE L OHI ET L OMAOC QUELLES PERSPECTIVES? par Alain Michel LUVAMBANO Secrétaire Général Atelier sur le développement des services

Plus en détail

La réforme du contrôle interne et de l audit interne dans les administrations d Etat en France. Ministère de l Economie et des Finances

La réforme du contrôle interne et de l audit interne dans les administrations d Etat en France. Ministère de l Economie et des Finances La réforme du contrôle interne et de l audit interne dans les administrations d Etat en France Séminaire des 12 et 13 février 2013 Danièle LAJOUMARD, Inspecteur général des Finances C.I.A (Certified Internal

Plus en détail

LE PROJET DE SENSIBILISATION DE L UNION EUROPÉENNE AU TRAITÉ SUR LE COMMERCE DES ARMES

LE PROJET DE SENSIBILISATION DE L UNION EUROPÉENNE AU TRAITÉ SUR LE COMMERCE DES ARMES LE PROJET DE SENSIBILISATION DE L UNION EUROPÉENNE AU TRAITÉ SUR LE COMMERCE DES ARMES LES ACTIVITÉS DE L UNION EUROPÉENNE EN APPUI À LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITÉ SUR LE COMMERCE DES ARMES Ce projet est

Plus en détail

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes,

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, Décision n 2013-1405 de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 17 décembre 2013 modifiant la décision n 02-1179 du 19 décembre 2002 établissant la liste des

Plus en détail

Termes de références Elaboration de normes environnementales pour les activités de l industrie pétrolière et gazière en Mauritanie

Termes de références Elaboration de normes environnementales pour les activités de l industrie pétrolière et gazière en Mauritanie PROGRAMME «BIODIVERSITÉ, GAZ, PÉTROLE» Avec le soutien de : Termes de références Elaboration de normes environnementales pour les activités de l industrie pétrolière et gazière en Mauritanie 1 Préambule

Plus en détail

Formations professionnelles maritimes et portuaires 2014

Formations professionnelles maritimes et portuaires 2014 Formations professionnelles maritimes et portuaires 2014 Depuis 1978, l Institut du port de Marseille Fos est spécialisé dans les formations professionnelles dans les domaines du maritime et du portuaire.

Plus en détail

Initiation aux activités d importation de marchandises au Canada. Séminaire des délégués commerciaux. Mardi, 29 mai 2012

Initiation aux activités d importation de marchandises au Canada. Séminaire des délégués commerciaux. Mardi, 29 mai 2012 Initiation aux activités d importation de marchandises au Canada Séminaire des délégués commerciaux Mardi, 29 mai 2012 Partenaires de la chaîne commerciale Importateurs Courtiers en douane Transporteurs

Plus en détail

Mesdames, Messieurs, bonjour,

Mesdames, Messieurs, bonjour, Intervention de Marc FOULIARD, Chef du bureau de la formation et de l emploi maritimes, de la Direction des Affaires Maritimes, du Ministère de l' Ecologie, du Développement et de l' Aménagement Durables

Plus en détail

Master-2 Recherche et Professionnel Droit de la coopération économique et des affaires internationales

Master-2 Recherche et Professionnel Droit de la coopération économique et des affaires internationales 1 Master-2 Recherche et Professionnel Droit de la coopération économique et des affaires es Universite Nationale du Vietnam-Hanoi Faculté de Droit Matières Objectifs du cours Compétences acquises UE UE-1

Plus en détail

Observatoire des Services Bancaires - www.osb.tn

Observatoire des Services Bancaires - www.osb.tn Circulaire aux Banques Intermédiaires Agréés du 3 mars 2008 Objet : Exercice de l activité de change manuel Article 1 er : Les banques intermédiaires agréés peuvent, conformément à la législation en vigueur,

Plus en détail

Communication sur le rôle de la douane dans l'application de la législation et la réglementation commerciales a la lumière de la pratique

Communication sur le rôle de la douane dans l'application de la législation et la réglementation commerciales a la lumière de la pratique Communication sur le rôle de la douane dans l'application de la législation et la réglementation commerciales a la lumière de la pratique La douane a longtemps été assimilée à un «gendarme aux frontières»

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnel d Agent de Prévention et de Sécurité (CQP APS)

Certificat de Qualification Professionnel d Agent de Prévention et de Sécurité (CQP APS) Logo de l organisme de Formation Intitulé Certificat de Qualification Professionnel d Agent de Prévention et de Sécurité (CQP APS) Public Tout public Pré-requis - aptitude physique à suivre la formation

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE NOUVELLE - CALEDONIE

REPUBLIQUE FRANCAISE NOUVELLE - CALEDONIE REPUBLIQUE FRANCAISE NOUVELLE - CALEDONIE Ecole des Métiers de la Mer Permis de Patron Pêcheur lagonaire 1 Sommaire I II REFERENTIEL PROFESSIONNEL REFERENTIEL DE LA FORMATION Unité de valeur 1 (Formation

Plus en détail

CHARTE ADMINISTRATEUR CORRELYCE. Version du 31/08/2007 10:56

CHARTE ADMINISTRATEUR CORRELYCE. Version du 31/08/2007 10:56 CHARTE ADMINISTRATEUR CORRELYCE Version du 31/08/2007 10:56 Table des matières 1. CONTEXTE... 3 2. OBJET... 3 3. REFERENTIEL... 3 4. PREROGATIVES DE L ADMINISTRATEUR SYSTEME CORRELYCE... 4 4.1 DROIT D

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE TRANSPORTS, MER ET PÊCHE Arrêté du 10 avril 2013 relatif à la conduite en mer des véhicules

Plus en détail

Produits et Solutions de sécurité

Produits et Solutions de sécurité Produits et Solutions de Niveau 1 Niveau 2 Exemples de produits 1.1 Produits «physiques» 1.1.1 Véhicules et plateformes 1.1.1.1 Véhicules terrestres pour la (police, pompiers, services de privés), par

Plus en détail

ARRETE PREFECTORAL N 75/2000

ARRETE PREFECTORAL N 75/2000 TOULON, le 11 décembre 2000 REPUBLIQUE FRANCAISE PREFECTURE MARITIME DE LA MEDITERRANEE Division action de l Etat en mer BP 912-83800 TOULON NAVAL Téléphone : 04.94.02.14.86 - FAX : 04.94.02.13.63 (Sitrac

Plus en détail

0.741.619.163 Accord entre la Suisse et l Autriche relatif aux transports internationaux par route

0.741.619.163 Accord entre la Suisse et l Autriche relatif aux transports internationaux par route Traduction 1 0.741.619.163 Accord entre la Suisse et l Autriche relatif aux transports internationaux par route Conclu le 22 octobre 1958 Entré en vigueur le 4 avril 1959 Le Conseil fédéral de la Confédération

Plus en détail

PLAN DE CLASSEMENT A 1 EXPLOITATION DES RESSOURCES MARINES

PLAN DE CLASSEMENT A 1 EXPLOITATION DES RESSOURCES MARINES PLAN DE CLASSEMENT R OUVRAGES DE REFERENCES R 1 Annuaires R 2 Atlas R 3 Bibliographies - Catalogues R 4 Dictionnaires - Encyclopédies - Usuels R 5 Répertoires - Recueils généraux R 6 Enseignement - Education

Plus en détail

LES SAUVETEURS EN MER

LES SAUVETEURS EN MER LES SAUVETEURS EN MER Une association, des bénévoles, un engagement fort 2012 L HISTOIRE La Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM) naît en 1967 de la fusion de deux sociétés centenaires issues d

Plus en détail

EuroMed transport cooperation:

EuroMed transport cooperation: EuroMed transport cooperation: 2nd Maritime Affairs Working Group including the 8th Motorways of the Sea Sub-Group & 6th Maritime Safety and Security Sub-Group, October 24-25, 2011, Brussels; 9th Working

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Arrêté du 18 février 2008 relatif à l obtention d un titre de conduite des bateaux de

Plus en détail

Crédit d'examen pour les détenteurs de diplômes et titres nationaux

Crédit d'examen pour les détenteurs de diplômes et titres nationaux REGLE DSAC/NO Règle disponible en téléchargement sur www.osac.aero Indice A 11 janvier 2013 Crédit d'examen pour les détenteurs de diplômes et titres nationaux R-50-01 Ministère de l'ecologie, du Développement

Plus en détail