CGSLB. Les services de gardiennage et /ou de surveillance.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CGSLB. Les services de gardiennage et /ou de surveillance. www.cgslb.be"

Transcription

1 CGSLB Les services de gardiennage et /ou de surveillance

2 TABLE DES MATIERES Table des matières Avant-propos Négociations sectorielles Liens intéressants pour le secteurs du gradiennage Commission paritaire Accord sectoriel pour les services de gardiennage et/ou de surveillance Aperçu de l accord sectoriel Conditions de travail et de rénumération Contrat de travail Classification de fonction Personnel ouvrier Classe S = agent statique qui est est subdivisée en 7 catégories: M = agent mobile TFA = transporteur de fonds BI = brigadier/instructeur MBB = brigadier - bases militaires TM = transporteur de munition G = agent - homme de métier Dispositions générales concernant la classification de fonction du personnel ouvrier Dispositions particulières concernant la fonction de transporteur de fonds Personnel Employé Employés administratifs Employés opérationnels Barèmes applicables depuis le 01/01/ Indexation Barèmes ouvriers (calculé sur base d une semaine de 37 heures) Salaire mensuel minimum garanti Barèmes employés Représentants vendeurs Primes et indemnités Ouvriers Prime de fin d année Primes d ancienneté Indemnité en cas de chômage économique Autres primes (montant depuis le 1 er janvier 2013) Employés Prime de fin d année Primes d ancienneté Chèques repas pour les employés administratifs Autres primes Transporteur de fonds Chèques repas pour les transporteurs de fonds Stand-bye pour intervention après alarme

3 Frais de déplacements Intervention pour les ouvriers et pour les employés autres que des bases militaires Intervention pour les ouvriers des bases militaires Tarif de la carte train 2eme classe au 01/02/ Durée du travail Ouvriers Toutes les activités autres que le transport de fonds et les bases militaires Temps de travail par jour Temps de travail par semaine Temps de travail par mois Temps de travail par an Soldes positifs et négatifs maximum Récupérations Contrôle : Patrouille et intervention après alarme Bases militaires Temps de travail par jour Temps de travail par semaine Temps de travail par mois Période de repos sur le terrain et récupération des soldes : Transport de fonds Dispositions communes à tous les ouvriers Prestations les week-ends Temps de déplacement Employés Personnel administratif Personnel opérationnel Temps de travail par jour Temps de travail par semaine Prestations les week-ends: Crédit-temps et congés thématiques Règlementation sectorielle Congés thématiques Chômage avec complément d entreprise (Prépension ) Plan de pension sectoriel Délais de préavis Le préavis donné par l'employeur Licenciement d'un travailleur entré en service à partir du 1/1/2014 et en sortie de service après le 1/1/ Licenciement d'un travailleur en service AVANT le 1/1/2014 et qui sort de service APRES le 31/12/ Licenciement dans le cadre d'un RCC (ouvrier) Le préavis donné par le travailleur Départ d'un travailleur entré en service à partir du 1/1/2014 et sorti de service après le 1/1/ Départ d'un travailleur entré en service AVANT le 1/1/2014 et qui sort de service APRES le 31/12/ Incapacité de travail en cas de maladie ou d'accident de droit commun Jour de carence Ouvrier : Salaire hebdomadaire garanti Employés opérationnels : Salaire mensuel garanti

4 Congés et Vacances Congé d ancienneté Ouvriers Employés Petit chômage Sécurité et équipement de travail Vêtements de travail Entretien du vêtement de travail Perte de contrat par rapport à une entreprise concurrente Formation Formation professionnelle: Formation sectorielle et formation individuelle Syndicat La prime syndicale Statut de la délégation syndicale La délégation syndicale (DS) Compétences de la DS La CGSLB à votre service Secrétariats CGSLB

5 AVANT-PROPOS Chère Membre, cher Membre, Vous trouverez dans cette brochure les principales conditions sectorielles de salaire et de travail pour les ouvriers et pour les employés de la Commission Paritaire 317, les services de gardiennage et/ou de surveillance. Votre Commission Paritaire est un organe important car c est à ce niveau que sont fixés, sous la forme de conventions collectives de travail, les salaires et les conditions de travail minima qui s'appliquent dans votre secteur. Notre brochure reprend ces minima, fixés au niveau sectoriel, applicables aux employés et aux ouvriers du secteur. A part quand il est précisé que cela n est pas permis, des conventions d entreprises peuvent prévoir des conditions plus favorables. Dans ce cas, ce sont bien entendu les conditions les plus favorables qui s appliquent. Cette brochure ne reprend pas les conditions de travail pour le personnel exerçant la 8 ème activité Les activités de gardiennages sont réglées par la Loi du 10 avril 1990, loi réglementant la sécurité privée et particulière. Pour plus d informations concernant la législation en vigueur dans le secteur du gardiennage, vous pouvez consulter le site de la Direction Générale Sécurité et Prévention du SPF intérieur : https://vigilis.ibz.be/. Vous pouvez également trouver de nombreuses informations utiles sur le site du Fonds de Sécurité d Existence du Gardiennage : Ce Fonds est constitué paritairement et accorde des indemnités et autres avantages sociaux aux travailleurs des entreprises relevant de la Commission Paritaire 317. Si vous avez des questions précises sur vos conditions de travail ou de salaire ou que vous désirez obtenir des informations supplémentaires, vous pouvez toujours prendre contact avec votre délégué syndical CGSLB, votre secrétaire permanent CGSLB, ou votre secrétariat CGSLB local. A la CGSLB, nous avons pour objectif d informer nos membres de manière rapide et efficace. C est pourquoi, vous trouverez sur notre site internet les dernières informations concernant votre secteur ainsi que notre brochure et un recueil des conventions collectives de travail régulièrement actualisé. Grâce à notre outil mailing, nous informons également directement tous nos membres des changements de réglementation. Vous êtes membre de notre organisation et vous ne recevez pas encore nos informations dans votre boite mail? Contactez votre zone, nos collaborateurs et collaboratrices mettront rapidement vos données à jour et vous recevrez toutes nos informations. Thibaut Montjardin Responsable Sectoriel national Jan VERCAMST Président national Bjorn de Kerpel Consultant sectoriel 4

6 NEGOCIATIONS SECTORIELLES Les négociations sur les conditions de travail et de rémunération se déroulent en Belgique à trois niveaux : Au niveau national, un accord interprofessionnel est conclu par les employeurs et les syndicats traditionnels. Celui-ci s'applique à chaque employeur et travailleur en Belgique (excepté les fonctionnaires). Dans l'aip, les lignes directrices sont dessinées. Au niveau du secteur, les employeurs et les syndicats qui appartiennent au même secteur négocient. Un accord au niveau sectoriel lie chaque employeur du secteur en question. L'accord pour le secteur du gardiennage s applique donc à votre entreprise. Au niveau de l'entreprise, les employeurs et les syndicats négocient les conditions applicables au sein de leur propre société. Il est important de noter que les dispositions conclues au niveau le plus bas doivent toujours respecter les minimas conclus à un plus haut niveau. Certaines sources de droit ont plus d importance que d autres. La hiérarchie des sources de droit s établit comme suit :(1) 1/ la loi dans ses dispositions impératives (ex. dispositions sur les délais de préavis); 2/ les CCT rendues obligatoires, selon l ordre suivant : conclues au sein du CNT; conclues au sein d une commission paritaire; conclues au sein d une sous-commission paritaire. 3/ les CCT non rendues obligatoires, lorsque l employeur est signataire ou est affilié à une organisation signataire de ces conventions, selon l ordre suivant : conclues au sein du CNT; conclues au sein d une commission paritaire; conclues au sein d une sous-commission paritaire; conclues au niveau de l entreprise. 4/ le contrat de travail individuel écrit; 5/ la CCT conclue au sein d un organe paritaire et non rendue obligatoire, lorsque l employeur bien que non signataire ou non affilié à une organisation signataire, ressortit à l organe paritaire au sein duquel la convention a été conclue (obligation supplétive); 6/ le règlement de travail; 7/ la loi dans ses dispositions supplétives; 8/ la convention individuelle verbale; 9/ l usage. Une source de droit inférieure ne peut être contraire à une source de droit supérieure. 5

7 LIENS INTERESSANTS POUR LE SECTEURS DU GRADIENNAGE CGSLB: - Site internet de la CGSLB Association professionnelle des entreprises de gardiennage ASBL Autorités Nationales: - Site internet de l APEG - Service Public Fédéral Intérieur: - Service Public Fédéral Intérieur Sécurité et Prévention: vps.fgov.be - Direction Sécurité Privée: - Service Public Fédéral de l Emploi : Fonds de Sécurité d Existence du Gardiennage: F.S.E.G., Fonds de Sécurité d'existence du Gardiennage avec objectif de promouvoir la solidarité au sein de la Commission Paritaire 317. Le Fonds accorde des indemnités et autres avantages sociaux aux travailleurs des entreprises relevant de la Commission Paritaire 317 pour le secteur du Gardiennage et/ou de la Surveillance 6

8 COMMISSION PARITAIRE Les conventions collectives de travail pour les services de gardiennage et/ou de surveillance sont conclues au sein de la commission paritaire 317 et ce depuis l Arrêté Royal du 07 novembre Cette commission paritaire est compétente pour les employeurs et pour les travailleurs des entreprises et divisions d'entreprises effectuant, à titre principal ou accessoire, pour le compte de tiers, tout service de gardiennage et/ou de surveillance, tant actif que passif. Elle est également compétente à l'égard des activités annexes de ces entreprises et divisions d'entreprises. Par service de gardiennage et/ou de surveillance, on entend les prestations de gardiennage et/ou de surveillance permanentes, temporaires ou occasionnelles, telles que les prestations préventives, actives, sur place ou à distance, avec ou sans moyens techniques, relatives à des personnes, des biens meubles ou immeubles, des lieux ou des événements. Sont entre autres considérés comme activités de gardiennage ou de surveillance : 1. les activités visées par la réglementation sur les entreprises de gardiennage. 2. le monitoring, la surveillance préventive et/ou à distance de personnes, de biens et/ou d'installations, avec ou sans l'aide de moyens technologiques. La Commission paritaire 317 est également compétente pour les entreprises qui transportent et/ou traitent et/ou convoient des valeurs ou des documents y assimilés et pour les entreprises qui effectuent des services de gardiennage et/ou de surveillance pour l'armée belge ou pour des troupes étrangères, stationnées sur le territoire belge ou le traversant en vertu d'une loi. La commission paritaire 317 est également compétente pour les ouvriers et employés exerçant une activité d accompagnement de transport exceptionnel. Les travailleurs de la 8ème activité font l objet de dispositions particulières notamment en ce qui concerne la durée du travail et l indemnité RGPT (CCT du 12 décembre 2013). Les conditions de travail spécifiques pour la 8ème activité ne sont pas reprises dans cette brochure. Pour toute question, veuillez contacter votre secrétaire permanent. 7

9 ACCORD SECTORIEL POUR LES SERVICES DE GARDIENNAGE ET/OU DE SURVEILLANCE Le 12 décembre 2013, le nouvel accord sectoriel a été signé au sein de la Commission paritaire pour les services de gardiennage et/ou de surveillance. Les nouvelles dispositions et les modifications de la réglementation sont donc intégrées dans cette nouvelle édition de notre brochure. Ci-après, vous trouverez les principales nouveautés de l accord sectoriel APERÇU DE L ACCORD SECTORIEL Les négociations sectorielles ont eu lieu dans un contexte difficile, rapprochement des statuts ouvriers/employés (Suppression du jour de carence et harmonisation des délais de préavis) et une marge salariale nulle fixée par le gouvernement. Néanmoins, les améliorations suivantes ont été obtenues : 1. Régime sectoriel de pension 2 ème pilier : À partir du 01/01/2014, doublement du montant de la cotisation patronale pour le deuxième pilier de pension sectoriel qui passe de 0,25% à 0,50%. 2. Indexation des primes : À partir du 01/01/2014, les primes Stand-by, chien et CIT seront indexées en même temps que le salaire. 3. Congé d ancienneté : A partir de 25 ans d ancienneté sectorielle, les ouvriers recevront un jour de congé d ancienneté supplémentaire. Cette mesure est d application à partir du 01/01/ Régime de chômage avec complément d entreprise (prépension) : Les conventions sectorielles existantes sont prolongées jusqu au 30/06/ sous réserve de modification du cadre légal. 5. Crédit-temps : La convention sectorielle est adaptée à la CCT 103. Au niveau sectoriel, la possibilité est prévue pour les travailleurs de 50 ans et plus de recourir à la réduction des prestations de travail d 1/5 sur la base d une carrière professionnelle de 28 ans. 6. Groupes de travail : En plus du suivi de la classification de fonction, deux groupes de travails devraient aboutit dans le début de l année 2014 : le groupe de travail concernant les Gardes-feu (G4S Fire and Safety - Z Group) et le groupe de travail concernant la clarification du mode de calcul de l indemnité de transport zone portuaire d Anvers (Déplacement domicile lieu de travail) 8

10 CONDITIONS DE TRAVAIL ET DE RÉNUMÉRATION CONTRAT DE TRAVAIL Un contrat de travail est un contrat conclu entre un employeur et un travailleur par lequel ce dernier s engage à effectuer contre rémunération un travail sous l autorité de l employeur. Pour pouvoir parler d un contrat de travail, il faut pouvoir retrouver quatre éléments : 1. Il doit être question d un contrat. 2. Il doit s agir de l accomplissement d un travail. 3. Une rémunération doit être est payée en contrepartie de ce travail. 4. Le travail doit être effectué par le travailleur sous l autorité de l employeur. CLASSIFICATION DE FONCTION Lors de l accord sectoriel , les partenaires sociaux les partenaires ont convenus de la nécessiter de mener une étude scientifique afin d instaurer dans le secteur une nouvelle classification visant une revalorisation des fonctions des agents, une réorientation des fonctions et une valeur ajoutée pour tout le secteur. En décembre 2013, les partenaires sociaux se sont mis d accord sur le choix d un bureau d étude en classification de fonction, les travaux pour la nouvelles classification sectorielles ont débuté en janvier La classification de fonction est un exercice difficile et qui peut être long, c est pourquoi, nous vous présentons brièvement dans cette brochure la classification actuellement en vigueur dans le secteur. La classification à laquelle vous appartenez apparaît sur votre fiche de salaire. Personnel ouvrier Pour connaître la description détaillée de chacune des classes et catégories citée ciaprès, vous pouvez consulter le recueil des conventions collectives de travail du gardiennage disponible sur notre site internet ou prendre contact avec votre délégué CGSLB ou le Secrétaire permanent responsable de votre entreprise. Les ouvriers occupés dans les services de gardiennage, sont répartis en 7 classes : 1. CLASSE S = AGENT STATIQUE QUI EST EST SUBDIVISEE EN 7 CATEGORIES: 2. SB = agent statique (catégorie de base) 3. SQ = agent statique (qualifié) 4. SE = agent statique (expert) 5. SEL = agent statique (expert langues) 6. SBG = agent statique (bodyguard) 7. SMB = agent statique (bases militaires) 8. SMBP = agent statique (portier - bases militaires) 9

11 2. M = AGENT MOBILE 3. TFA = TRANSPORTEUR DE FONDS 4. BI = BRIGADIER/INSTRUCTEUR 5. MBB = BRIGADIER - BASES MILITAIRES 6. TM = TRANSPORTEUR DE MUNITION 7. G = AGENT - HOMME DE METIER Dans cette catégorie, il existe deux sous-catégories : Les agents qui sont chargés de l'installation, de l'entretien et du dépannage des systèmes d'alarme. Les agents qui remplissent des fonctions qui ne peuvent être reprises dans la classification des fonctions et nécessitant une connaissance du métier. Dispositions générales concernant la classification de fonction du personnel ouvrier. La classe ou la tâche principale n'empêche pas l'accomplissement d'autres tâches ; Pour les classes S et M, la catégorie et le barème sont déterminés en fonction de la nature de la prestation. A l'intérieur de la classe S, la catégorie SB est la catégorie de base et, le nombre de types de prestations, et par conséquent le nombre de catégories, est limité à un maximum de trois auprès du même client. Les prestations de pompier et de maître-chien auprès d'un seul client demeurent uniques et indivisibles. Avant d'obtenir la classe M, BI, TM ou G, l'agent/salarié doit effectuer cette fonction pendant au moins 3 mois, exclusivement comme tâche principale à 100% en heures contractuelles (les périodes de suspension légale du contrat de travail et les heures syndicales sont neutralisées). Si un agent/salarié (à l'exception des agents/salariés de la classe S) change de classe, et que ce changement implique un barème plus bas, l'employeur doit respecter un préavis de fonction qui correspond au préavis conventionnel, exception faite de dispositions contractuelles contraires historiques au niveau de l'entreprise ; Le travail avec X-ray est organisé et considéré comme un travail d'équipe. Les prestations de screening à l'aide d'appareils à rayons x et les prestations de "profiling" auprès d'un seul client demeurent uniques et indivisibles ; Les syndicats disposent des moyens et facilités nécessaires permettant de contrôler les cahiers des charges, y compris d'un droit de regard ; La notion de " connaissance active " d'une langue : toute connaissance qui dépasse la norme du secteur. En cas de contestation, la norme du secteur est la référence, quelques soient les dispositions du cahier des charges 10

12 La mise en œuvre de la classification des fonctions ne peut pas avoir d'impact sur l'organisation de travail existante et ne portera pas préjudice à des situations existantes plus avantageuses. Dispositions particulières concernant la fonction de transporteur de fonds Tout travailleur qui exerce une activité de transporteur de fonds ou de valeur pendant 70% de ses prestations effectives pendant les trois mois précédents est considéré comme un transporteur de fonds ou de valeur. Lorsqu'un travailleur est considéré comme transporteur de fonds et/ou de valeurs, toutes les prestations exercées, quelle qu'en soit la nature, entrent en ligne de compte pour le calcul des heures supplémentaires. L'octroi de la fonction de transporteur de fonds et/ou de valeurs implique automatiquement le bénéfice du salaire, du régime de travail et autres avantages liés au transport de fonds et/ou de valeurs, et ce au prorata des heures effectivement prestées en transport de fonds et/ou de valeurs. Les prestations effectuées dans une autre fonction sont rémunérées au taux en vigueur dans la catégorie concernée. Les heures non prestées mais assimilées ainsi que les heures supplémentaires sont rémunérées au salaire du transporteur de fonds. Personnel Employé Les employés occupés dans les services de gardiennage, sont divisés entre les employés administratifs et les employés opérationnels. Pour connaître la description détaillée de chacune des classes et catégories citée ciaprès, vous pouvez consulter le recueil des conventions collectives de travail du gardiennage disponible sur notre site internet ou prendre contact avec votre délégué CGSLB ou le Secrétaire permanent responsable de votre entreprise. 1. EMPLOYES ADMINISTRATIFS Les fonctions des employés administratifs sont classées en quatre catégories. 2. EMPLOYES OPERATIONNELS Les fonctions des employés opérationnels sont: 1. Agent réceptionniste/téléphoniste (barème OP1b) 2. Inspecteurs (barème OP3) 3. Inspecteur adjoint (barème OP2) 4. Inspecteur Chef (barème OP4) 5. Encodeur (barème OP1b) 6. Dispatcher et/ou Opérateur radio (barème OP3) 7. Responsable Chambre Forte (barème OP3) 8. Agent Retail (barème OP1a) 9. Centrale d'alarme (barème OP3) 11

13 BARÈMES APPLICABLES DEPUIS LE 01/01/2014 Le barème détermine les rémunérations minimums dans chaque catégorie en fonction de l'expérience du travailleur. Il est élaboré sur base d'une entrée en fonction à 18 ans. Les rémunérations de départ sont les rémunérations prévues dans le barème pour 0 année d'expérience. Sont comptabilisées pour la prise en compte des années d'expérience : 1. Les années d'études et les années éventuelles de service militaire; 2. Toutes les périodes d'activité en milieu professionnel (entre autres : intérims, stages, contrats à durée déterminée, travail indépendant, bénévolat,); 3. Toutes les périodes de suspension de contrat de travail (crédit-temps, maternité.) ainsi que les périodes couvertes par la Sécurité Sociale et la législation sociale (chômage, maladie-invalidité,.). Aucune distinction n'est établie entre les prestations à temps plein ou à temps partiel pour l'octroi des années d'expérience. Indexation Chaque fois que l indice pivot est dépassé, les salaires sont adaptés de 2% le deuxième mois qui suit le mois où l'indice est atteint - ceci est valable pour les salaires horaires minimums mais également pour les salaires effectivement payés. A chaque indexation, les membres de la CGSLB sont informés via nos " infos flash " qui sont publiés sur notre site Internet et envoyés par à ceux qui ont correctement communiqué leur adresse . Barèmes ouvriers (calculé sur base d une semaine de 37 heures) Le salaire d'embauche est fixé à 95 p.c. du salaire de la catégorie de la fonction exercée et cela pour une durée maximum de 3 mois. Les salaires horaires minimums et les salaires effectivement payés sont dus pour toutes les heures de présence. 3 premiers mois Salaire normal (95%) (100%) SB Agent statique (catégorie de base) 12, ,3964 SQ Agent statique (qualifié) 12, ,5584 SE Agent statique (expert) 13, ,7206 SEL Agent statique (expert langues) 13, ,8825 M1 Agent mobile (patrouilleur) 13, ,7206 M2 Agent mobile (intervention après 13, ,8825 alarme, chauffeur VIP) TR Transporteur de fonds 15, ,0337 PRVA Collaborateur vault/processing 13, ,5468 BI Brigadier, instructeur 13, ,5364 SBG Agent statique (bodyguard) 13, ,5364 TM Transporteur de munition 15, ,2471 G Agent homme de métier 12, ,

14 Pour les bases militaires, les salaires sont les suivant : Attention, le salaire d embauche n est pas applicable aux travailleurs des bases militaires. Salaire (100%) SMB Agent statique 16,2471 SMP Agent statique (portier) 16,2967 (= SMB + 0,0496 EUR non indexés) MBB Brigadier 16,3215 (= SMB + 0,0744 EUR non indexés) normal Salaire mensuel minimum garanti Il est garanti aux ouvriers et employés opérationnels le paiement d'un salaire mensuel minimum équivalent au nombre de jours et d'heures de travail pour chaque mois (heures contractuelles) soit : Pour l année 2014 Régime 5 jours par semaine Régime 6 jours par semaine Mois Nombre de Nombre Nombre de Nombre jours d heures jours d heures Janvier h h25 Février h h05 Mars h h25 Avril h h15 Mai h h15 Juin h h05 Juillet h h25 Août h h15 Septembre h h25 Octobre h h35 Novembre h h55 Décembre h h25 En cas de jour de fête communautaire : Communauté flamande en juillet: 21 jours, 155h24 Communauté française en septembre: 21 jours, 155h24 Communauté germanophone en novembre: 18 jours, 133h12 En cas de jour de fête communautaire : Communauté flamande en juillet: 25 jours, 154h15 Communauté française en septembre: 25 jours, 154h15 Communauté germanophone en novembre: 22 jours, 135h45 13

15 Pour l année 2015 Régime 5 jours par semaine Régime 6 jours par semaine Mois Nombre de Nombre Nombre de Nombre jours d heures jours d heures Janvier h h25 Février h h05 Mars h h25 Avril h h15 Mai h h55 Juin h h25 Juillet h h25 Août h h15 Septembre h h25 Octobre h h36 Novembre h h55 Décembre h h25 En cas de jour de fête communautaire : Communauté flamande en juillet: 21 jours, 155h24 Communauté française en septembre: 21 jours, 155h24 Communauté germanophone en novembre: 18 jours, 133h12 En cas de jour de fête communautaire : Communauté flamande en juillet: 25 jours, 154h15 Communauté française en septembre: 25 jours, 154h15 Communauté germanophone en novembre: 22 jours, 135h45 Barèmes employés Chaque catégorie est subdivisée en 2 sous catégories en fonction du type d'activités - pour les activités autres que transport de fonds : la sous-catégorie STAT doit être appliquée. - pour les activités de transport de fonds, la sous-catégorie TF/WT doit être appliquée. Les rémunérations mensuelles minimums augmentent dans la mesure où l'expérience du travailleur s'accroît. Employés administratifs - STAT Années D expérience Cat 1 Cat 2 Cat 3 Cat , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,35 14

16 , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,80

17 Employés opérationnels - STAT Années d expérience OP 1a OP 1b OP 2 OP 3 OP , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,40 16

18 Employés administratifs - TF (transport de fonds) Années D expérience Cat 1 Cat 2 Cat 3 Cat , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,27 17

19 Employés opérationnels - TF Années D expérience OP 1 OP 2 OP 3 OP , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,87 18

20 Représentants vendeurs Les représentants-vendeurs sans commission : barème de rémunération en vigueur pour le personnel employé administratif de la catégorie 4. Les représentants-vendeurs avec commissions : barème minimum fixe indexé, de 2091,25 EUR depuis le 1 er janvier Mais la rémunération minimum (barème fixe + commissions) ne peut être inférieure à la rémunération en vigueur pour le personnel employé administratif de la catégorie 4. 19

CONDITIONS DE SALAIRE ET DE TRAVAIL 2013-2014 GARDIENNAGE CP 317

CONDITIONS DE SALAIRE ET DE TRAVAIL 2013-2014 GARDIENNAGE CP 317 CONDITIONS DE SALAIRE ET DE TRAVAIL 2013-2014 GARDIENNAGE CP 317 1 2 SOMMAIRE 4 Salaires, primes et indemnités 13 Durée du travail des ouvriers 23 Durée du travail des employés operationnels 24 Transfert

Plus en détail

SALAIRES ET INDEMNITES AU 01.10.2012

SALAIRES ET INDEMNITES AU 01.10.2012 FLASH N 46-01/10/2012 SALAIRES ET INDEMNITES AU 01.10.2012 ADAPTATION DES SALAIRES ET INDEMNITES à dater du 1 er octobre 2012 Pour les employés (CP 226), conformément à l accord sectoriel 2011-2012 et

Plus en détail

CGSLB. grande distribution. www.cgslb.be

CGSLB. grande distribution. www.cgslb.be CGSLB grande distribution www.cgslb.be Sommaire Avant-propos... 3 Conditions de travail et de salaire... 5 Salaires minimums sectoriels... 5 Augmentation du pouvoir d achat période 2009 2010...5 Prime

Plus en détail

Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013. traduction du texte original rédigé et signé en néerlandais

Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013. traduction du texte original rédigé et signé en néerlandais Commission Paritaire pour les employés du commerce international, du transport et de la logistique Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013 traduction du texte original rédigé et signé

Plus en détail

TITRE V : RÉMUNÉRATION

TITRE V : RÉMUNÉRATION TITRE V : RÉMUNÉRATION 18 Article V.1. - Égalité professionnelle TITRE V : RÉMUNÉRATION Tout employeur est tenu d'assurer, pour un même travail ou pour un travail de valeur égale, l'égalité de rémunération

Plus en détail

DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLEC- MENSUEL GARANTI AUX OUVRIERS EN CAS D'INCAPACITE DE TRAVAIL

DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLEC- MENSUEL GARANTI AUX OUVRIERS EN CAS D'INCAPACITE DE TRAVAIL CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 12 BIS DU 26 FEVRIER 1979 ADAPTANT A LA LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLEC- TIVE DE TRAVAIL N 12 DU 28 JUIN 1973 CONCERNANT

Plus en détail

CGSLB CPNAE. www.cgslb.be

CGSLB CPNAE. www.cgslb.be CGSLB CPNAE www.cgslb.be CGSLB CPNAE www.cgslb.be D/1831/2010/6/6500 E.R.: Jan Vercamst, Boulevard Poincaré 72-74 1070 Bruxelles Sommaire Avant-propos...7 Le.contrat.de.travail...9 Un contrat...9 L accomplissement

Plus en détail

La réforme des pensions expliquée

La réforme des pensions expliquée La réforme des pensions expliquée TABLE DES MATIÈRES 1. LA PENSION ANTICIPÉE... 2 1.1. SITUATION AVANT LA RÉFORME... 2 1.2. SITUATION À PARTIR DU 1 ER JANVIER 2013... 2 1.3. LES MESURES DE TRANSITION...

Plus en détail

LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION D'UN SALAIRE MENSUEL GARANTI A CERTAINS EMPLOYES EN CAS

LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION D'UN SALAIRE MENSUEL GARANTI A CERTAINS EMPLOYES EN CAS CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 13 BIS DU 26 FEVRIER 1979 ADAPTANT A LA LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 13 DU 28 JUIN 1973 CONCERNANT L'OCTROI

Plus en détail

ACCORD RELATIF À L'ACTIVITE DE "PORTAGE DE PRESSE" AU SEIN DE MEDIAPOST CENTRE OUEST

ACCORD RELATIF À L'ACTIVITE DE PORTAGE DE PRESSE AU SEIN DE MEDIAPOST CENTRE OUEST ACCORD RELATIF À L'ACTIVITE DE "PORTAGE DE PRESSE" AU SEIN DE MEDIAPOST CENTRE OUEST Entre les soussignés Les Syndicats C.G.T. et F.O. D'une part, et La Société MEDIAPOST Centre Ouest, représentée par

Plus en détail

SCP 149.01 ELECTRICIENS

SCP 149.01 ELECTRICIENS SCP 149.01 ELECTRICIENS CCT 2013-2014 SOMMAIRE 000 Champ de compétence Sous-commission paritaire... 4 010. Champ d application... 6 020. Maintien de CCT... 8 100 Rémunération... 9 111. Classification professionnelle...

Plus en détail

Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL

Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL Si vous vous posez des questions en matière de PROCESSUS DE FORMATION, voyez les rubriques

Plus en détail

CGSLB. nettoyage. www.cgslb.be

CGSLB. nettoyage. www.cgslb.be CGSLB nettoyage www.cgslb.be D/1831/2012/3/1750 E.R. : Jan Vercamst, Boulevard Poincaré 72-74 1070 Bruxelles Avant-propos Chère membre, cher membre, Vous trouverez dans cette brochure les principales conditions

Plus en détail

CGSLB. titres-services. www.cgslb.be

CGSLB. titres-services. www.cgslb.be CGSLB titres-services www.cgslb.be Dans cette brochure, le terme «travailleurs» désigne tant les travailleuses que les travailleurs travaillant dans le système des titres-services. D/1831/2012/5/3600 E.R.

Plus en détail

Le travail à temps partiel Les pièges à éviter

Le travail à temps partiel Les pièges à éviter Le travail à temps partiel Les pièges à éviter 1 HOMMES - FEMMES Les références aux personnes et fonctions au masculin visent naturellement aussi bien les hommes que les femmes. FR-NL Deze brochure is

Plus en détail

Le contrat de travail. ... en survol

Le contrat de travail. ... en survol Le contrat de travail... en survol AVERTISSEMENT Cette brochure de vulgarisation expose des réglementations parfois complexes. Dès lors, il se pourrait que certains cas spécifiques n y soient pas traités.

Plus en détail

INSTRUCTIONS ADMINISTRATIVES AUX EMPLOYEURS ONSS

INSTRUCTIONS ADMINISTRATIVES AUX EMPLOYEURS ONSS OFFICE NATIONAL DE SÉCURITÉ SOCIALE INSTITUTION PUBLIQUE DE SÉCURITÉ SOCIALE INSTRUCTIONS ADMINISTRATIVES AUX EMPLOYEURS ONSS O N S S Trimestre : 2010-04 La notion de rémunération Table des matières Description....

Plus en détail

travailler en france frontalière Guide pratique du travailleur frontalier

travailler en france frontalière Guide pratique du travailleur frontalier travailler en france frontalière Guide pratique du travailleur frontalier 1 Vous exercez votre activité professionnelle, salariée ou indépendante, sur le territoire français mais résidez sur le territoire

Plus en détail

Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB. Coordination intérim Ensemble, on est plus fort

Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB. Coordination intérim Ensemble, on est plus fort Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB Coordination intérim Ensemble, on est plus fort contenu au travail p. 5 le contrat de travail p. 6 salaire et avantages p. 7 primes p. 8 durée du travail p. 10 santé

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul Base de calcul En votre qualité d employeur, vous devez déclarer à l URSSAF toutes les sommes payées et tous les avantages consentis à vos salariés. Ces éléments constituent la base de calcul des cotisations

Plus en détail

Les primes de fin d'année 2014 dans le secteur à profit social

Les primes de fin d'année 2014 dans le secteur à profit social Les primes de fin d'année 2014 dans le secteur à profit social 2 DECEMBRE 2014 Le mois de décembre annonce traditionnellement le paiement d une prime (ou allocation) de fin d année aux travailleurs. Un

Plus en détail

------------------ NOTE EXPLICATIVE CONCERNANT LE TEXTE COORDONNE ----------------------------------------------------------------------------

------------------ NOTE EXPLICATIVE CONCERNANT LE TEXTE COORDONNE ---------------------------------------------------------------------------- CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 17 DU 19 DÉCEMBRE 1974 INSTITUANT UN RÉGIME D'INDEMNITÉ COMPLÉMENTAIRE POUR CERTAINS TRAVAILLEURS ÂGÉS, EN CAS DE LICENCIEMENT, MODIFIÉE PAR LES CONVENTIONS COLLECTIVES

Plus en détail

La Journée de solidarité

La Journée de solidarité La Journée de solidarité En vue d assurer le financement des actions en faveur de l autonomie des personnes âgées ou handicapées, la loi du 30 juin 2004 a mis en place une journée de solidarité : les salariés

Plus en détail

T-SYSTEMS SOLERI. Accord d entreprise 17/03/04. Préambule. I. MISSION et FRAIS de DEPLACEMENT

T-SYSTEMS SOLERI. Accord d entreprise 17/03/04. Préambule. I. MISSION et FRAIS de DEPLACEMENT Préambule L accord d entreprise négocié en 2003 avait été conclu pour une durée de 10 mois à compter du 1 er mars 2003. Les parties signataires de l accord 2003 ont décidé d un commun accord de : Distinguer

Plus en détail

FORMATION AU MANAGEMENT SOCIAL EN CP 329 2011-2012

FORMATION AU MANAGEMENT SOCIAL EN CP 329 2011-2012 FORMATION AU MANAGEMENT SOCIAL EN CP 329 2011-2012 PROGRAMME Introduction CCT et Présentation des modules Lundi 7 novembre 2011 Module 1 - Règlement de travail Lundis 28 novembre & 5 décembre 2011 Module

Plus en détail

ACCORD DE BRANCHE RELATIF À L ORGANISATION ET À L AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LE FRET FERROVIAIRE

ACCORD DE BRANCHE RELATIF À L ORGANISATION ET À L AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LE FRET FERROVIAIRE ACCORD DE BRANCHE RELATIF À L ORGANISATION ET À L AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LE FRET FERROVIAIRE ACCORD DE BRANCHE RELATIF À L ORGANISATION ET À L AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL TITRE I DÉFINITIONS

Plus en détail

FICHE PRATIQUE La gestion des jours fériés, de la journée de solidarité et des congés payés

FICHE PRATIQUE La gestion des jours fériés, de la journée de solidarité et des congés payés FICHE PRATIQUE La gestion des jours fériés, de la journée de solidarité et des congés payés Peut-on imposer aux salariés de travailler un jour férié? Comment organiser les ponts dans l entreprise? Comment

Plus en détail

d éviter de se trouver confrontés à l avenir à la nécessité de revoir l ensemble du système de structure salariale. 2 Cf. article 3 b).

d éviter de se trouver confrontés à l avenir à la nécessité de revoir l ensemble du système de structure salariale. 2 Cf. article 3 b). Barèmes CCT 5.05.2008 modifiée 4.05.2009 Convention collective de travail du 5 mai 2008 (modifiée par la convention collective de travail du 4 coefficient d expérience remplaçant le critère des inspecteurs

Plus en détail

1. La présente circulaire concerne les primes d'ancienneté qui sont octroyées aux travailleurs durant leur carrière auprès d'un employeur.

1. La présente circulaire concerne les primes d'ancienneté qui sont octroyées aux travailleurs durant leur carrière auprès d'un employeur. Administration générale de la FISCALITE Services centraux Direction I/5B Circulaire n Ci.RH.241/608.543 (AGFisc N 27/2011) dd. 23.05.2011 Impôt des personnes physiques Revenu professionnel Prime d'ancienneté

Plus en détail

LICENCIEMENT COLLECTIF, FERMETURE D ENTREPRISE, FAILLITE : QUELS DROITS POUR LES TRAVAILLEURS CONCERNES?

LICENCIEMENT COLLECTIF, FERMETURE D ENTREPRISE, FAILLITE : QUELS DROITS POUR LES TRAVAILLEURS CONCERNES? LICENCIEMENT COLLECTIF, FERMETURE D ENTREPRISE, FAILLITE : QUELS DROITS POUR LES TRAVAILLEURS CONCERNES? Etude Par Herbert MAUS, Form Action André Renard. et ceux confrontés à cette problématique disposent

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3255 Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES ACCORD DU 28 FÉVRIER 2014 RELATIF AU TEMPS

Plus en détail

BUREAUX D ARCHITECTES

BUREAUX D ARCHITECTES REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de la solidarité et de l'emploi Office cantonal de l'inspection et des relations du travail Document REFLÉTANT LES CONDITIONS DE TRAVAIL ET PRESTATIONS SOCIALES

Plus en détail

Chômage économique pour les employés à partir du 1er janvier 2012

Chômage économique pour les employés à partir du 1er janvier 2012 Chômage économique pour les employés à partir du 1er janvier 2012 Contexte et entrée en vigueur A la suite de la crise économique mondiale, un certain nombre d'actions de crise temporaires ont été entreprises.

Plus en détail

Newsletter. Actualité sociale du mois d Août. Solutions for Human Resources. Actualité sociale du mois d Août

Newsletter. Actualité sociale du mois d Août. Solutions for Human Resources. Actualité sociale du mois d Août 2011 Newsletter PERSOLIS Résidence de la Lyre, 19 1300 Wavre Tel : +32 (0)10 43 98 83 www.persolis.be «La Newsletter Persolis est diffusée avec la collaboration du Groupe S Secrétariat Social» 1 Vous connaissez

Plus en détail

Le Personnel de Maison

Le Personnel de Maison Le Personnel de Maison ( Le guide de l employeur Tout ce qu il faut savoir pour l embauche de personnel de maison MISE À JOUR AVRIL 2013 3 bis, rue Mahabou. 97600 Mamoudzou / Tél. : 02 69 61 16 57 LES

Plus en détail

Mise à jour : 02/07/2015

Mise à jour : 02/07/2015 Mise à jour : 02/07/2015 Parc scientifique Einstein - Rue du Bosquet 8A - B-1348 Louvain-La-Neuve Téléphone : +32 (0)10/811 147 Fax +32 (0)70/401 237 - info@filo-fisc.be Indemnités pour frais de séjour

Plus en détail

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013 informations sociales octobre novembre décembre 2013 Dans le cadre du mandat qu elle reçoit du FNCIP-HT, la Fédération Nationale de l Habillement informe chaque trimestre les entreprises à jour de paiement

Plus en détail

Fiche Portabilité des droits des salariés

Fiche Portabilité des droits des salariés Fiche Portabilité des droits des salariés L article 14 de l Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2008 avait mis en place un mécanisme de portabilité des droits pour les anciens salariés

Plus en détail

Fermeture? Faillite? Le Syndicat libéral est là pour vous aider. Le Syndicat libéral est là pour vous aider. fermeture de votre entreprise

Fermeture? Faillite? Le Syndicat libéral est là pour vous aider. Le Syndicat libéral est là pour vous aider. fermeture de votre entreprise Fermeture? Faillite? Le Syndicat libéral est là pour vous aider Le Syndicat libéral est là pour vous aider Introduction L entreprise qui vous occupe a été déclarée en faillite. Certes, il s agit d un coup

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 19 OCTIES DU 20 FÉVRIER 2009 CONCERNANT L'INTERVENTION FINANCIÈRE DE L'EMPLOYEUR

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 19 OCTIES DU 20 FÉVRIER 2009 CONCERNANT L'INTERVENTION FINANCIÈRE DE L'EMPLOYEUR CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 19 OCTIES DU 20 FÉVRIER 2009 CONCERNANT L'INTERVENTION FINANCIÈRE DE L'EMPLOYEUR DANS LE PRIX DES TRANSPORTS DES TRAVAILLEURS -------------------- Vu la loi du 5 décembre

Plus en détail

CONTRAT-TYPE DE TRAVAIL POUR LE PERSONNEL AU SERVICE DE LA VENTE DANS LE COMMERCE DE DETAIL DU 10 JUILLET 1985 EDITION 2015 1

CONTRAT-TYPE DE TRAVAIL POUR LE PERSONNEL AU SERVICE DE LA VENTE DANS LE COMMERCE DE DETAIL DU 10 JUILLET 1985 EDITION 2015 1 CONTRAT-TYPE DE TRAVAIL POUR LE PERSONNEL AU SERVICE DE LA VENTE DANS LE COMMERCE DE DETAIL DU 10 JUILLET 1985 Section I : Champ d'application et effet EDITION 2015 1 Article premier Champ d application

Plus en détail

Quels sont les bénéficiaires de ce contrat?

Quels sont les bénéficiaires de ce contrat? Quels sont les bénéficiaires de ce contrat? Quelles employeurs peuvent bénéficier de ce dispositif? Forme et contenu du contrat Rémunération minimale du salarié Formation Avantages pour l'employeur Comment

Plus en détail

Département de la solidarité et de l emploi Office cantonal de l inspection et des relations du travail. Document de base 2011 USAGES

Département de la solidarité et de l emploi Office cantonal de l inspection et des relations du travail. Document de base 2011 USAGES REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de la solidarité et de l emploi Office cantonal de l inspection et des relations du travail Document de base 2011 USAGES MÉTALLURGIE DU BÂTIMENT Chauffage ventilation

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 69 DU 17 JUILLET 1998 DETERMINANT LES REGLES DE CONVERSION ET D'ARRONDI EN EURO A APPLIQUER

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 69 DU 17 JUILLET 1998 DETERMINANT LES REGLES DE CONVERSION ET D'ARRONDI EN EURO A APPLIQUER CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 69 DU 17 JUILLET 1998 DETERMINANT LES REGLES DE CONVERSION ET D'ARRONDI EN EURO A APPLIQUER AUX MONTANTS DES BAREMES, PRIMES, INDEMNITES ET AVANTAGES ------------ RAPPORT

Plus en détail

JOURNEE DE SOLIDARITE CONDITIONS DE MISE EN PLACE

JOURNEE DE SOLIDARITE CONDITIONS DE MISE EN PLACE SOCIAL N 33 SOCIAL N 18 En ligne sur le site www.fntp.fr / le 22 février 2005 ISSN 1769-4000 JOURNEE DE SOLIDARITE CONDITIONS DE MISE EN PLACE Les conditions de mise en place de la journée de solidarité

Plus en détail

Contributions. Edition 2007

Contributions. Edition 2007 Contributions Contributions sur salaires et autres prestations que l'employeur doit payer aux caisses de compensation et aux assurances conformément aux réglementations légales et conventionnelles Edition

Plus en détail

Les heures supplémenta ires. Février 2014. Consultez notre site ucm.be

Les heures supplémenta ires. Février 2014. Consultez notre site ucm.be Les heures supplémenta ires Février 2014 Editeur responsable : Secrétariat social des Classes Moyennes de la Province de Liège, Joëlle Pirlet, administrateur délégué, boulevard d Avroy 44, 4000 Liège Date

Plus en détail

PRINCIPAUX ASPECTS DE LA LEGISLATION SENEGALAISE DU TRAVAIL

PRINCIPAUX ASPECTS DE LA LEGISLATION SENEGALAISE DU TRAVAIL PRINCIPAUX ASPECTS DE LA LEGISLATION SENEGALAISE DU TRAVAIL Les relations de travail s exercent dans le cadre des conditions générales prévues par les textes en vigueur. Il s agit notamment du Nouveau

Plus en détail

Recueil de CCT Hôpitaux Privés Commission paritaire 330

Recueil de CCT Hôpitaux Privés Commission paritaire 330 CGSLB Recueil de CCT Hôpitaux Privés Commission paritaire 330 www.cgslb.be Recueil de CCT Hôpitaux Privés Commission paritaire 330 Eric BUBOIS, Responsable Sectoriel CGSLB pour le Secteur Non-marchand

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE LA METALLURGIE DE L OISE

CONVENTION COLLECTIVE DE LA METALLURGIE DE L OISE CONVENTION COLLECTIVE DE LA METALLURGIE DE L OISE AVENANT «MENSUELS» ARTICLE 1 : CHAMP D APPLICATION Le présent avenant règle les rapports entre les ouvriers, employés, techniciens et agents de maîtrise

Plus en détail

ACCORD SUR LES ASTREINTES UES CAPGEMINI

ACCORD SUR LES ASTREINTES UES CAPGEMINI ACCORD SUR LES ASTREINTES UES CAPGEMINI PREAMBULE Pour répondre à la continuité du service que l entreprise doit assurer à ses clients, certaines activités pour certains rôles ou fonctions, recourent à

Plus en détail

Service Public Fédéral FINANCES ---------------------------------------- Expertise et support stratégique. Bruxelles, le 11 décembre 2012

Service Public Fédéral FINANCES ---------------------------------------- Expertise et support stratégique. Bruxelles, le 11 décembre 2012 Service Public Fédéral FINANCES ---------------------------------------- Expertise et support stratégique Bruxelles, le 11 décembre 2012 Administration des Affaires Fiscales ----------------------------------------

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3002 Convention collective nationale et accords nationaux BÂTIMENT IDCC : 2609. ETAM

Plus en détail

Règle du CIF. Qu'est-ce que le Congé Individuel de Formation (CIF)? Cette formation vous permet. Conditions pour en bénéficier

Règle du CIF. Qu'est-ce que le Congé Individuel de Formation (CIF)? Cette formation vous permet. Conditions pour en bénéficier Qu'est-ce que le Congé Individuel de Formation (CIF)? Règle du CIF C'est un droit d'absence de l'entreprise, financé par le Fongecif, accordé sous certaines conditions, vous permettant de suivre la formation

Plus en détail

ANNEXE 2 INCIDENCES DU PRESENT PROTOCOLE SUR CERTAINES DISPOSITIONS CONVENTIONNELLES

ANNEXE 2 INCIDENCES DU PRESENT PROTOCOLE SUR CERTAINES DISPOSITIONS CONVENTIONNELLES ANNEXE 2 INCIDENCES DU PRESENT PROTOCOLE SUR CERTAINES DISPOSITIONS CONVENTIONNELLES Modification de la Convention collective nationale de travail du 8 février 1957 Article 1 L'alinéa 5 de l'article 4

Plus en détail

I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013

I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013 Les salaires minima applicables à compter du 1 er janvier 2015 CCN n 3241 En résumé : I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013 L avenant n 21 sur les salaires minima

Plus en détail

En application de l accord de gouvernement fédéral du 09.10.2014, la législation du crédit-temps sera modifiée à partir du 01.01.2015.

En application de l accord de gouvernement fédéral du 09.10.2014, la législation du crédit-temps sera modifiée à partir du 01.01.2015. Direction réglementation Interruption de carrière / crédit-temps Communication Date 29.12.2014 Modification de la réglementation du crédit-temps En application de l accord de gouvernement fédéral du 09.10.2014,

Plus en détail

CERTIFICATS DE CONGES : ELEMENTS DE REMUNERATION À INCLURE À EXCLURE.

CERTIFICATS DE CONGES : ELEMENTS DE REMUNERATION À INCLURE À EXCLURE. CERTIFICATS DE CONGES : ELEMENTS DE REMUNERATION À INCLURE À EXCLURE. Salaire total brut Total des salaires bruts, avant abattement, versés par l entreprise au cours de la période d emploi comprise entre

Plus en détail

Réformes socio-économiques

Réformes socio-économiques Réformes socio-économiques Le 27 novembre 2011, suite à la dégradation de la note belge par l agence Standard & Poor s, les six partis ont conclu, dans l urgence, un accord sur le budget et sur la réforme

Plus en détail

REMPLISSAGE DE L'ENQUÊTE SUR LA STRUCTURE ET LA RÉPARTITION DES SALAIRES AU MOYEN DU FORMULAIRE ÉLECTRONIQUE

REMPLISSAGE DE L'ENQUÊTE SUR LA STRUCTURE ET LA RÉPARTITION DES SALAIRES AU MOYEN DU FORMULAIRE ÉLECTRONIQUE Direction générale Statistique REMPLISSAGE DE L'ENQUÊTE SUR LA STRUCTURE ET LA RÉPARTITION DES SALAIRES AU MOYEN DU FORMULAIRE ÉLECTRONIQUE Année de référence 2014 1.0. L information reprise dans ce manuel

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3375 Convention collective nationale IDCC : 3017. PORTS ET MANUTENTION AVENANT

Plus en détail

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 CDD : COTISATIONS SUPPLEMENTAIRES POUR LES CDD DE COURTE DUREE À partir du 1er juillet 2013, la cotisation patronale d assurance

Plus en détail

QUESTIONS / REPONSES SUR L ACCORD SUR L EXERCICE DU DROIT SYNDICAL

QUESTIONS / REPONSES SUR L ACCORD SUR L EXERCICE DU DROIT SYNDICAL QUESTIONS / REPONSES SUR L ACCORD SUR L EXERCICE DU DROIT SYNDICAL SOMMAIRE I) - Les effets de l accord sur les dispositions conventionnelles actuelles :... 3 II) - L exercice d'une activité syndicale

Plus en détail

CCT serrurerie et constructions métalliques GE

CCT serrurerie et constructions métalliques GE ARRÊTÉ CANTONAL: 1. MISE EN VIGUEUR (LECCT): DERNIÈRE RÉVISION: MISE EN VIGUEUR: VALIDITÉ: 10.03.1999 01.05.1999 17.12.2014 01.03.2015 01.03.2015-31.12.2015 Application obligatoire et générale à tout le

Plus en détail

Document de base 2013 USAGES

Document de base 2013 USAGES REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de la sécurité et de l économie Office cantonal de l inspection et des relations du travail Document de base 2013 USAGES MÉTALLURGIE DU BÂTIMENT Ferblanterie

Plus en détail

MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS

MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS Adresse postale: L-2975 Luxembourg Fax: 404481 www.mde.lu MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS Chapitre I : Champ d application Art. 1 er Sont affiliés obligatoirement à la Mutualité tous les employeurs occupant

Plus en détail

Recueil de CCT CP 307 Commission paritaire pour les entreprises de courtage et agences d assurances

Recueil de CCT CP 307 Commission paritaire pour les entreprises de courtage et agences d assurances CGSLB Recueil de CCT CP 307 Commission paritaire pour les entreprises de courtage et agences d assurances www.cgslb.be Recueil CCT Entreprises de courtage et agences d assurances (CP 307) Version du 01/08/2014

Plus en détail

SALMON et Associés Avocats à la Cour

SALMON et Associés Avocats à la Cour SALMON et Associés Avocats à la Cour Philippe SALMON Avocat DESS Droit des Affaires DJCE Certificat de Spécialisation en droit du Travail Et droit de la distribution REUNION D INFORMATION CGPME 5 Juin

Plus en détail

CGSLB. construction. www.cgslb.be

CGSLB. construction. www.cgslb.be CGSLB construction www.cgslb.be D/1831/2009/18/4600 E.R. : Jan Vercamst, Boulevard Poincaré 72-74 1070 Bruxelles Contenu Avant-propos...7 Conditions de travail et de rémunération...9 Salaires...9 Catégories

Plus en détail

ACCORD RELATIF A L'APPLICATION DE L'AMENAGEMENT ET DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL AUX INTERIMAIRES

ACCORD RELATIF A L'APPLICATION DE L'AMENAGEMENT ET DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL AUX INTERIMAIRES ACCORD RELATIF A L'APPLICATION DE L'AMENAGEMENT ET DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL AUX INTERIMAIRES PREAMBULE Les organisations signataires veulent par le présent accord, préciser la situation des

Plus en détail

CCT électricité GE ARRÊTÉ CANTONAL: 1. MISE EN VIGUEUR (LECCT): DERNIÈRE RÉVISION: MISE EN VIGUEUR (LECCT): VALIDITÉ:

CCT électricité GE ARRÊTÉ CANTONAL: 1. MISE EN VIGUEUR (LECCT): DERNIÈRE RÉVISION: MISE EN VIGUEUR (LECCT): VALIDITÉ: ARRÊTÉ CANTONAL: 1. MISE EN VIGUEUR (LECCT): DERNIÈRE RÉVISION: MISE EN VIGUEUR (LECCT): VALIDITÉ: 10.03.1999 01.05.1999 17.12.2014 01.03.2015 01.03.2015 31.12.2015 Application obligatoire et générale

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SOLIDARITÉS ETABLISSEMENTS SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SOLIDARITÉS ETABLISSEMENTS SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX SOLIDARITÉS ETABLISSEMENTS SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX Arrêté du 21 décembre 2012 relatif à l agrément de certains accords de travail applicables dans les établissements et services du secteur social et

Plus en détail

I ADAPTATION DU TEMPS DE TRAVAIL A LA DUREE LEGALE DE 35 HEURES. Les alinéas 6 à 9 inclus de l article 5 de l accord national sont supprimés.

I ADAPTATION DU TEMPS DE TRAVAIL A LA DUREE LEGALE DE 35 HEURES. Les alinéas 6 à 9 inclus de l article 5 de l accord national sont supprimés. ACCORD NATIONAL DU 3 MARS 2006 PORTANT AVENANT A L ACCORD NATIONAL DU 28 JUILLET 1998 MODIFIE SUR L ORGANISATION DU TRAVAIL DANS LA METALLURGIE, A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES INGENIEURS ET CADRES

Plus en détail

La mise à disposition de travailleurs aux entreprises

La mise à disposition de travailleurs aux entreprises UCvD 2010/06 La mise à disposition de travailleurs aux entreprises: état des lieux 16/03/2010 1 La mise à disposition de travailleurs aux entreprises Plan 1. Principe de l interdiction de la mise à disposition

Plus en détail

Heures supplémentaires

Heures supplémentaires Heures supplémentaires Présentation et évolutions des allégements Tepa La loi du 21 août 2007 en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat a créé au 1er octobre 2007, une exonération d impôt

Plus en détail

Livre III SALAIRES ET AVANTAGES DIVERS. Titre I PRINCIPES GENERAUX. Chapitre I DISPOSITIONS GENERALES

Livre III SALAIRES ET AVANTAGES DIVERS. Titre I PRINCIPES GENERAUX. Chapitre I DISPOSITIONS GENERALES Livre III SALAIRES ET AVANTAGES DIVERS Titre I PRINCIPES GENERAUX Article Lp. 3311-1 Chapitre I DISPOSITIONS GENERALES Le salaire est la contrepartie du travail effectué par un salarié dans le cadre du

Plus en détail

[ Associations ] Guide pratique. Chèque Emploi Associatif. assoc

[ Associations ] Guide pratique. Chèque Emploi Associatif. assoc assoc [ Associations ] Guide pratique Chèque Emploi Associatif Le Chèque Emploi Associatif Vous avez adhéré au Chèque Emploi Associatif? Vous avez choisi la simplicité! Votre adhésion au Chèque Emploi

Plus en détail

CREDIT-TEMPS SEMAINE DE 4 JOURS NOUVELLES POSSIBILITES POUR LES 50 ANS OU PLUS

CREDIT-TEMPS SEMAINE DE 4 JOURS NOUVELLES POSSIBILITES POUR LES 50 ANS OU PLUS CREDIT-TEMPS SEMAINE DE 4 JOURS NOUVELLES POSSIBILITES POUR LES 50 ANS OU PLUS travail & mai 2011 famille mieux combiner SOMMAIRE INTRODUCTION.......................................................................................................................................................................................................

Plus en détail

juin 2013 septembre 2012 Le crédit-temps www.cgslb.be

juin 2013 septembre 2012 Le crédit-temps www.cgslb.be juin 2013 septembre 2012 Le crédit-temps (CCT 103) www.cgslb.be Table des matières Introduction...5 Principes de base...5 Ce qui change par rapport à la CCT 77bis...6 Ce qui ne change pas par rapport à

Plus en détail

INFORMaTIONS. administratives et législatives. concernant l emploi d un assistant maternel agréé par un particulier employeur

INFORMaTIONS. administratives et législatives. concernant l emploi d un assistant maternel agréé par un particulier employeur INFORMaTIONS administratives et législatives concernant l emploi d un assistant maternel agréé par un particulier employeur Pôle sanitaire social < Ce document a été rédigé afin de vous donner une information

Plus en détail

Annexe au règlement intérieur relative. à la gestion du temps de travail

Annexe au règlement intérieur relative. à la gestion du temps de travail Annexe au règlement intérieur relative à la gestion du temps de travail Sommaire. I - La durée annuelle du travail...3 II - La durée hebdomadaire du travail / cycle de travail...3 III - La journée de travail...4

Plus en détail

AVENANT N 18-2014 DU 29 OCTOBRE 2014

AVENANT N 18-2014 DU 29 OCTOBRE 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3381 Convention collective nationale IDCC : 2941. AIDE, ACCOMPAGNEMENT, SOINS

Plus en détail

MODALITÉS DE TRANSFERT

MODALITÉS DE TRANSFERT 14 novembre 2003. ARRÊTÉ ROYAL portant exécution de la loi du 28 avril 2003 relative aux pensions complémentaires et au régime fiscal de celles-ci et de certains avantages complémentaires en matière de

Plus en détail

CCT: Nettoyage industriel des textiles VD

CCT: Nettoyage industriel des textiles VD ARRÊTÉ CANTONALE: 29.11.2006 1. MISE EN VIGUEUR (LECCT): 01.02.2007 VALIDITÉ: 01.02.2007-30.06.2009 La décision d'extension s'appliquera, sur tout le territoire du Canton de Vaud, aux rapports de travail

Plus en détail

Guide de législation sociale. 2012 Elections sociales

Guide de législation sociale. 2012 Elections sociales Guide de législation sociale 2012 Elections sociales Guide de législation sociale 2012 2 Guide de législation sociale 2012 Elections sociales Guide de législation sociale 2012 4 1. A quoi dois-je faire

Plus en détail

CONTRAT DE TRAVAIL. Nom :... Prénom :... Ce contrat doit être établi avant l accueil de l enfant.

CONTRAT DE TRAVAIL. Nom :... Prénom :... Ce contrat doit être établi avant l accueil de l enfant. CONTRAT DE TRAVAIL Il est conclu un contrat de travail régi par : la loi n 2005-706 du 27 juin 2005 relative aux assistants maternels et aux assistants familiaux ; le décret n 2006-627 du 29 mai 2006 relatif

Plus en détail

ALLOCATIONS POUR FRAIS D'EMPLOI

ALLOCATIONS POUR FRAIS D'EMPLOI 2041 GP N 50688#14 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2012 Ce document n'a qu'une valeur indicative. Il ne se substitue pas à la documentation officielle de l'administration. ALLOCATIONS

Plus en détail

Les fra is de dépla c ement

Les fra is de dépla c ement Les fra is de dépla c ement Février 2015 Editeur responsable : Sec rétariat soc ial des Classes Moyennes de la Provinc e de Liège, Joëlle Pirlet, administrateur délégué, boulevard d Avroy 44, 4000 Liège

Plus en détail

Mes droits aux vacances. ... en survol

Mes droits aux vacances. ... en survol Mes droits aux vacances... en survol AVERTISSEMENT Cette brochure de vulgarisation expose des réglementations parfois complexes. Dès lors, il se pourrait que certains cas spécifiques n y soient pas traités.

Plus en détail

LES STAGIAIRES. 1. Qui sont les «stagiaires» au sens de la réglementation?

LES STAGIAIRES. 1. Qui sont les «stagiaires» au sens de la réglementation? LES STAGIAIRES 1. Qui sont les «stagiaires» au sens de la réglementation? La loi relative à l enseignement supérieur a défini enfin ce qu est un stage en milieu professionnel: il s agit d une «période

Plus en détail

ANNEXE III A L'ARRETE ROYAL D'EXECUTION DU CODE DES IMPOTS SUR LES REVENUS 1992

ANNEXE III A L'ARRETE ROYAL D'EXECUTION DU CODE DES IMPOTS SUR LES REVENUS 1992 Annexe à l'arrêté royal du 15 décembre 2013 ANNEXE III A L'ARRETE ROYAL D'EXECUTION DU CODE DES IMPOTS SUR LES REVENUS 1992 Barèmes et règles applicables pour le calcul du précompte professionnel dû à

Plus en détail

Règlement des remboursements de frais établi sur la base du modèle de la Fédération patronale vaudoise (FPV)

Règlement des remboursements de frais établi sur la base du modèle de la Fédération patronale vaudoise (FPV) Règlement des remboursements de frais établi sur la base du modèle de la Fédération patronale vaudoise (FPV) (Indiquer la raison sociale juridiquement valable de la société/de l entreprise) 2. Table des

Plus en détail

Dispositions diverses entre 1988 et 2004 : Augmentations barémiques et primes liées aux accords sectoriels

Dispositions diverses entre 1988 et 2004 : Augmentations barémiques et primes liées aux accords sectoriels CCT I1A Dispositions diverses entre 1988 et 2004 : Augmentations barémiques et primes liées aux accords sectoriels 1. Accord 2003-2004 1 Prime unique Principe : Les employeurs octroient aux travailleurs

Plus en détail

L ANNUALISATION DU TEMPS DE TRAVAIL (ATSEM, Adjoint d animation, etc )

L ANNUALISATION DU TEMPS DE TRAVAIL (ATSEM, Adjoint d animation, etc ) Page 1 sur 5 Centre De Gestion FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA NIEVRE NOTE INFORMATION N 12/2014 Service Documentation : F. MORVAN L ANNUALISATION DU TEMPS DE TRAVAIL (ATSEM, Adjoint d animation,

Plus en détail

ES NOUVEAUX CONTRATS DE TRAVAIL DU SECTEUR NON MARCHAND

ES NOUVEAUX CONTRATS DE TRAVAIL DU SECTEUR NON MARCHAND L ES NOUVEAUX CONTRATS DE TRAVAIL DU SECTEUR NON MARCHAND LE CONTRAT D AVENIR Créé par la loi n 2005-32 du 18 janvier 2005 de programmation pour la cohésion sociale, le contrat d avenir (CA) vise à faciliter

Plus en détail

VI. travail et assurances sociales

VI. travail et assurances sociales VI. travail et assurances sociales A quelles règles êtes-vous soumis en tant qu employeur Ce chapitre vous fournit des indications sur les charges sociales obligatoires et sur certains aspects importants

Plus en détail

> Guide 28 juillet 2008

> Guide 28 juillet 2008 > Guide 28 juillet 2008 Le travailleur frontalier Dans notre région frontalière, environ 5600 personnes résidant en Belgique traversent chaque jour la frontière pour venir travailler en France. Se pose

Plus en détail

Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational

Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Soutien au Processus de Rabat sur la Migration et le Développement Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Rabat, (Maroc) 31 mars 1 er avril

Plus en détail

A - LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI (n 2013-504 du 14 Juin 2013) (Les principales mesures)

A - LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI (n 2013-504 du 14 Juin 2013) (Les principales mesures) EC CABIINET PESCE - LEBOUCHER 1. SOCIETE 2. D EXPERTISE COMPTABLE www.cabinetpesceleboucher.fr Le 25/09/2013 ACTUALITES SOCIALES 2013/2 EN BREF (quelques chiffres) valeurs inchangées : SMIC Horaire au

Plus en détail

Convention d entreprise n 80 relative à l évolution des métiers et des organisations de travail de la filière péage

Convention d entreprise n 80 relative à l évolution des métiers et des organisations de travail de la filière péage Convention d entreprise n 80 relative à l évolution des métiers et des organisations de travail de la filière péage Entre la Société Autoroutes du Sud de la France, représentée par M. Erik Leleu, Directeur

Plus en détail