Les impromptus. Les impromptus (part 2) Roman Scrittori - «Hollywoodbuilding» 26 février - 13 mars Vernissage le 25 février à partir de 18h

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les impromptus. Les impromptus (part 2) Roman Scrittori - «Hollywoodbuilding» 26 février - 13 mars Vernissage le 25 février à partir de 18h"

Transcription

1 Les impromptus Les impromptus (part 1) L illusion de... une commande du CAB au collectif Coin 5 février - 20 février Vernissage le 4 février à partir de 18h ouvert tous les jours de 11h à 18h sauf le lundi. Les impromptus (part 2) Roman Scrittori - «Hollywoodbuilding» 26 février - 13 mars Vernissage le 25 février à partir de 18h Les impromptus (part 3) Les armes silencieuses 19 mars - 27 mars Vernissage le 24 février à partir de 18h

2 Les impromtus 5 février - 27 mars 2010 Depuis son ouverture en juin 2006, le CAB ouvre ses portes au mois de février à la très jeune création plastique sous forme de cartes blanches : Les Impromptus. Ainsi le Centre d Art Bastille devient une page où les jeunes artites invités expriment toute la force de leur créativité, de leur inventivité. Les salles du CAB leurs sont mises à disposition, l équipe du CAB est présente pour aider à la réalisation de leurs projets, la seule contrainte imposée est un budget prédéfini. Pour certains, il s agit de la première rencontre avec le public, pour tous, une programmation insolite et variée se met en place. Cette année, le CAB a invité Le collectif Coin et Roman Scrittori à investir ses espaces lors de deux sessions d exposition du 5 au 20 février puis du 25 février au 13 mars. Les impromptus se termineront ensuite avec l exposition réalisée par les étudiants participant à l atelier commissariat géré par le CAB pour le compte du Pôle Université de Grenoble dans le cadre de la semaine «À l envers». Les impromptus (part 1) L illusion de..., une commande du CAB au collectif Coin 5 février - 20 février Vernissage le 4 février à partir de 18h. ouvert du mardi au dimanche de 11h à 18h. Les impromptus (part 2) Roman Scrittori, Hollywoodbuilding 26 février - 13 mars Vernissage le 25 février à partir de 18h. ouvert du mardi au dimanche de 11h à 18h. Les impromptus (part 3) Les armes silencieuses 19 mars - 27 mars Vernissage le 18 mars à partir de 18h. ouvert du mardi au dimanche de 11h à 18h. Cette exposition est réalisée grâce au soutien de la Ville de Grenoble, de la Régie du Téléphérique, de la Drac Rhône-Alpes, de la Région Rhône-Alpes, du Conseil général de l Isère, du bureau culture et initiatives étudiantes du Pôle Université de Grenoble et de fonds privés grâce aux mécénats d entreprises et de particuliers. Le Centre d Art Bastille est membre de DCA - Association pour le développement des centres d Art.

3 Les impromptus (part 1) L illusion de... 5 février - 20 février Vernissage le 4 février à partir de 18h Nous pouvons définir le naturel comme ce qui est le fait de la nature, ce qui est le propre du monde physique. Un paradoxe apparaît cependant quand nous définissons le naturel comme ce qui n est pas le fait du travail de l homme, comme ce qui n est pas artificiel. Pourquoi estimons-nous que l homme et ses productions se trouvent en dehors de cette nature, à laquelle, pourtant, il appartient? Cette dichotomie ne seraient-elle pas à l origine de nouvelles pensées? La science peut être dangereuse L écologie va contre le mouvement de destruction de la nature engendré par l homme L écologie est 100% naturel Nous contrôlons l avenir grâce à notre rapport à la science et à l écologie, pour le détruire ou le protéger. Ces nouvelles idées, sont-elles des mythes sociaux? des prophéties? des vérités? Dans tous les cas, elles nourrissent les paradoxes inhérents à la place de l individu dans une société de consommation où tout est symbole, où tout est engagement : notre fac on de se nourrir, la marque de notre nouvel ordinateur, nos moyens de transport... L homo- consommateur est alors partagé entre le souci de bien faire et le constat que chacun de ses choix peut être remis en cause. Entre cynisme et peur de l erreur, l homme est aujourd hui amené à se poser de manière systématique la question de sa place et de sa responsabilité dans le monde. L exposition L illusion de... jouera de ces paradoxes. Elle rassemblera les œuvres d artistes s interrogeant, non sans ironie, sur la validité de cette responsabilité, et sur les angoisses qui sont nourries par cette illusion de contrôle du futur. avec Romain Beaucousin, Edith Dekyndt, Marco Evaristti, Cyprien Gaillard (non confirmé), Thomas Grünfeld, Maxime Houot, Ange Leccia, Guillaume Le Moine, Julien Loustau, Elodie Pong, Guido van der Werve. Le Collectif Coin est un projet artistique grenoblois attaché à la création et la diffusion d œuvres transdisciplinaires. Ses champs d expérimentation couvrent principalement la musique, la vidéo, l installation et la performance, tout en interrogeant de façon transversale le rapprochement entre Art(s) et Science(s). Pour ce projet, les participants sont : Romain Beaucousin - Membre Anne-Sophie Cerda Membre Maxime Houot - Direction Marine Lang Chargée de développement Karine Trabucco - Intervenante

4 Romain Beaucousin Arnold vs Global Warming 2011, vidéo 4 22 Courtesy de l artiste Arnold vs Global Warming est un montage vidéo entre le thème de la BO de Terminator, des images du making-of de Pumping Iron, et des extraits du discours d Arnold Schwarzenegger, gouverneur de Californie au sommet de Los Angeles. Par ses trois carrières foncièrement différentes (la première étant celle de bodybuilder, la deuxième celle d un acteur de films d anticipation où la science est souvent l ennemie de l homme, et enfin la troisième celle d un homme politique s appuyant sur l écologie comme élément essentiel de la rédemption du monde occidental), ce «personnage» devient le symbole tristement ridicule de nos angoisses et de nos paradoxes. Cet enchaînement de rôles qu a pu se donner Arnold Schwarzenegger montre qu il a tout fait pour devenir l être «le plus fort du monde», un réel super héros invincible. Le titre qu a donné Romain Beaucousin à son œuvre montre que l homme politique a absorbé le super héros, devenu Arnold, surnom dont le semblant de familiarité fait du gouverneur de Californie un proche sauveur. Edith Dekyndt Ground control 2008, objet en polypropylène, air, hélium 150 x 150 X 150 cm Collection FRAC Lorraine Ground control est à la fois une sculpture et une installation. Réalisé dans une matière plastique très fine, le ballon à l échelle d un corps humain enferme un mélange d oxygène et d hélium qui le fait flotter entre le sol et le plafond. L intitulé de l œuvre, qui signifie littéralement le «contrôle (au) sol» (il renvoie par exemple à l arpenteur-géomètre qui fixe des repères sur le terrain et mesure les élévations afin d établir des cartes, ou désigne en aéronautique, la station sol émettant les ordres) se réfère ici à la variation des lois physiques au cours d une journée. Fluctuant de manière irréelle dans l espace, Ground Control se révèle pourtant être le marqueur des conditions de vie terrestre, dont la course évolue en fonction des paramètres de température et de pression atmosphérique. Dans l installation, on comprend que la sculpture «ballon» cette «sculpture sans socle», comme se plaît à la qualifier l artiste ne peut fonctionner sans l air et les paramètres qui déterminent son itinéraire dans l espace qui lui est alloué. Semblant défier la loi de la gravité, Ground Control ouvre aussi les portes de l imaginaire, opérant un glissement dans une énième dimension, qui se dresserait devant nos yeux, provoquant le désir d y pénétrer. Nul doute que d aucuns se prendront à rêver de la possibilité d un monde aux montagnes flottantes, dont la magie des bottes de sept lieues régenterait la marche. Texte FRAC Lorraine

5 Marco Evaristti Ice Cube 1(the Ice Cube Project) 2004 Digital C print, monté sur aluminium Dibond, verre acrylique, 125 x 125 cm, édition 2 / x 125 cm Courtesy Galerie Heike Strelow Francfort Marco Evaristti aime repousser les frontières et concentre son travail sur des images et des expériences extrêmes. En 2004, il utilise de la peinture rouge pour recouvrir la pointe d un iceberg dans le Fjord de Kangia, au Groenland (cet espace appartient officiellement au territoire danois, et conserve un statut autonome). Pour cela, il utilise deux navires brise-glace, une équipe de vingt personnes, et 3000 litres de peinture pour colorer cet iceberg d un rouge sang. Il le déclare alors comme étant sa possession. Cette œuvre fait partie d une trilogie mettant en scène aussi le Mont Everest et les dunes du Sahara. Marco Evaristti a déclaré: «C est tellement poétique, cela ressemble à un petit pois rouge». Grand provocateur, l artiste danois rajoute «Nous avons besoin de décorer Mère Nature, car elle nous appartient à tous». Thomas Grünfeld Misfit (fox-terrier, renard, biche) 1996, assemblage d animaux taxidermisés 55 x 40 x 40 cm Collection FRAC Lorraine Critique ironique du bon goût allemand la «gemütlichkeit»-, Thomas Grünfeld compose ses premiers misfits, sorte de bestiaire inspiré de contes et légendes populaires bavarois, les volpertigers et fait œuvre de taxidermiste. Véritables sculptures, ils sont des spécimens empaillés dont les configurations mélangent plusieurs espèces animales. Souvent exposés dans une vitrine, ces animaux hybrides s inscrivent parfaitement dans la tradition des cabinets de curiosité de la renaissance qui traduisaient tous un intérêt particulier pour les phénomènesétranges, qu ils soient naturels ou artistiques. Le misfit présenté est un savant mélange entre le fox-terrier, la biche et le renard. Le sentiment naissant à la vue d un tel animal est déroutant et très certainement lié au paradoxe existant entre ce que nous croyons reconnaître, un animal familier, et ce qui est réellement, une sorte de chimère. (...) L œuvre de Thomas Grünfeld s inscrit dans une démarche artistique commune à un certain nombre d artistes des années 1990 pour lesquels l animal, reflet de la nature profonde de l homme, pose des questions existentielles. Texte FRAC Lorraine.

6 Maxime Houot Terminator 2011, installation sonore et vidéo interactive Courtesy de l artiste Répondant dans l exposition à l œuvre de Romain Beaucousin, Arnold VS Global Warming, Terminator joue des traces qu ont pu laisser dans l esprit des visiteurs les films d anticipation mettant en scène une science devenue dangereuse, science qui asservie l homme dans un futur proche. Ici, Maxime Houot s amuse aussi d une des angoisses les plus prégnantes de notre époque, celle de la vidéosurveillance, liée à un Big Brother contrôlant tous nos actes. Ainsi, entre le public et Terminator, la peur de l intelligence artificielle se met en place. Ange LECCIA Arrangement 1985, verre, vitrine aluminium sur roulette, aggloméré plaqué peint, écran tendu, dvd vidéo 191 x 150 x 60 cm Collection de l Institut d Art Contemporain, Rhône-Alpes Dans les années 1980, les «arrangements» d Ange Leccia traitent des comportements humains. Ils mettent en scène un matériel propice à la rencontre que l artiste a cherché à adapter à des matériaux contemporains. A l aide de machines (projecteurs, écrans, rayons lumineux, etc.) coupées de leur fonction d usage et «personnifiées» et de leurs effets décontextualisés, il construit un vocabulaire. ` De Tokyo au Caire, de Rabat à Alexandrie, d Osaka à Damas, Leccia filme en flânant. Des motifs sont récurrents : la mer, les vagues, l orage ou la fumée, comme autant d éléments méditerranéens caractéristiques. La figure du ressac est particulièrement récurrente, tel un temps insaisissable incarné. C est toujours un sentiment de fragilité qui habite les accrochages de Leccia, entre la simplicité des objets abordés et les dispositifs techniques souvent spectaculaires. L image elle-même est mouvante, son apparition induit toujours une disparition. Ces œuvres dénotent un savoir-faire et des obsessions cinématographiques qui se logent dans la lumière et le temps, l espace et la mise en intrigue. Jusqu aux actuels dispositifs filmiques où l image représente le lieu fascinant d un duel constant sans début ni fin : le lieu d attitudes et de postures, précisément. Arrangement est constituée d une vitrine métallique montée sur roulettes, sur le fond de laquelle apparaît en rétroprojection une vidéo composée d images de la mer, du flux et du reflux des vagues se fracassant contre les rochers. Texte du FRAC Rhône-Alpes

7 Guillaume le Moine Un autre monde , texte de 50μm de longueur, lithographié par faisceau d électrons sur disque de silicium, cadre aluminium, 35 cm de diamètre Courtesy de l artiste Cette pièce se présente au premier abord comme un miroir banal. Il s agit pourtant d une plaque de silicium sur laquelle est lithographiée par faisceau d électrons, une citation de Paul Eluard : Un autre monde est possible/ il est dans celui-ci. La phrase est invisible car le texte mesure 50 microns. «Si le disque avait la taille de la France, la phrase aurait celle d une pizza!» explique Christophe Circonstancias, l un des chercheurs qui a travaillé sur le projet. «A travers cette pièce, j ai voulu faire se confronter différentes utopies tout en les ramenant à sa propre image reflétée par le miroir. J ai aussi joué sur les échelles, les codes. Par exemple, la typographie choisie renvoie à une écriture taggée à la main au marqueur alors que la réalisation a été exécutée par une machine très sophistiquée, de plusieurs tonnes. C est une histoire de dimension dans tous les sens du terme.» Cette œuvre a été réalisée en collaboration avec le CEA-LETI, laboratoire de recherche en nanotechnologie, Grenoble. Texte de l artiste Brassica napus LM 0610 (Variations) 2011, impression à encres pigmentaires sur papier fine art semi-gloss 110 x 165 cm Courtesy de l artiste Brassica Napus LM 0610 (Variations) rend visible les procédés utilisés dans le secteur de l impression et de l édition (traits de coupe, calibrage colorimétrique, la décomposition d une image en quatre filtres Cyan, Magenta, Jaune, Noir). L ensemble de grand format, est une variation colorée et évoque à la fois des tests effectués en laboratoire comme des tests d impression. Texte de l artiste Hélianthus annuus LM 0610 (Stéréo-plantations) 2010 Impression à encres pigmentaires sur papier fine art semi-gloss 70 x 100 cm Courtesy de l artiste Hélianthus annuus LM 0610 (Stéréo plantations) utilise le procédé de stéréoscopie qui permet, par un jeu de regards, de percevoir une image en relief sans lunette. Ce procédé ludique, inventé pour la photographie au milieu du XIXème siècle, est profondément attaché à la science (analyse de constitution de l image en relief par l œil et le cerveau). Hélianthus annuus LM 0610 (Stéréo plantations) permet ainsi une perception critique de l image et de la réalité dans un contexte de multiplication, et questionne ainsi les risques liés aux biotechnologies. Texte de l artiste. Ces deux œuvres font partie de la série OAM (Organismes Artistiquement Modifiés) : «La réappropriation des questions contemporaines d ordre économiques et sociales est un noyau dur de l ensemble de mon travail. J en extrais des principes afin de les réinvestir dans une expression formelle en accordant une large place au dessin. OAM est en quelque sorte une tentative et une réaction à la fois poétique et critique face à de nouveaux phénomènes engendrés par l essor des biotechnologies, en particulier des OGM.» Texte de l artiste

8 Julien Loustau Sub 2006 Vidéo couleur et sonore 46 Collection FRAC Lorraine Le film commence comme un récit trop beau, trop allégorique pour être vrai. Le lac Vostok, en Antarctique, est une immense poche d eau capturée sous une épaisse couche de glace depuis des millions d années. Il serait l endroit le plus pur du monde, dont l écosystème archaïque pourrait renfermer des formes de vie alternatives. Mais on ne le saura peut-être jamais. Les scientifiques, tentés de l explorer, se l interdisent, puisque pénétrer cet espace le contaminerait et altérerait immédiatement son équilibre supposé. Le dilemme entre accroissement de la connaissance et souci de conservation est ici sans issue : le lac reste un lieu de fantasme et de spéculations. Plus pur, conséquemment, qu on ne pourrait même le concevoir. Sur les images floues d un point lumineux flottant dans l obscurité, la voix égrène ces données brutes, sans aucun commentaire superflu. Le ton employé, factuel et solennel, aiguise le caractère irréel du propos. Mais tout ce qui est raconté ici est rigoureusement exact : Sub est un documentaire poétique, à la fois précis et improbable, formellement simple et intellectuellement complexe, sur un paradoxe scientifique réel. Texte FRAC Lorraine Élodie Pong Untitled (Plan For Victory) 2006 Vidéo couleur durée 1 21 Courtesy FRAC Lorraine Cette vidéo joue sur la vanité et sur la relativité des évènements. À l heure des grands bouleversements climatiques, cette vidéo, filmant une avalanche venant effacer le slogan guerrier peint sur la neige, pointe poétiquement les désillusions liées aux grandes croyances et aux mots d ordre. Point d ironie ni de cynisme, juste le constat que la mise en doute reste la meilleure des stratégies. Texte FRAC Lorraine

9 Guido van der Werve Nummer acht Everything is going to be alright 2007, vidéo 16mm to HD / Golf of Bothnia FI Courtesy of Monitor Gallery Rome, Gallery Juliette Jongma Amsterdam, Marc Foxx Los Angeles, Luhring Augustine, New York. Images by Ben Geraerts. «L artiste hollandais Guido van der Werve réalise le genre de films dont aurait pu rêver Caspar David Friedrich s il avait eu le sens de l humour et une caméra». (Magazine Frieze) «Guido van der Werve utilise la nature comme élément de son travail. Il est une sorte de héros romantique, héritier de Buster Keaton, affrontant la nature en solitaire. Dans nummer Acht, il marche devant un brise-glace immense qui suit la minuscule silhouette noire dans cette étendue blanche. Peu à peu, le fracas de la glace qui se brise s amplifie.» (Jean- Sébastien Stehli pour Le Figaro). Nummer Acht a été tourné dans le Golfe de Bothnie, en Finlande, et montre l artiste marchant dix mètres devant un brise-glace. La durée de ce film est de 10 10, ce qui est la durée standard d une pellicule. Ainsi, l œuvre est dépendante de ses moyens techniques, et s arrête brusquement une fois que la bande est totalement utilisée. Guido van der Werve The Walking Pigeon 2001 Vidéo 1 42 Courtesy of Monitor Gallery Rome, Gallery Juliette Jongma Amsterdam, Marc Foxx Los Angeles, Luhring Augustine, New York. Images by Ben Geraerts. Dans Walking Pigeon, Guido van der Werve, alors étudiant, passe devant la caméra en portant une construction qui lui permet (ou l oblige à?) d imiter la démarche particulière du pigeon. Marqué par une absurdité pathétique, cette vidéo montre le ridicule que provoque la volonté d imiter la Nature.

10 Informations pratiques Centre d Art Bastile - Site sommital de la Bastille Fort de la Bastille - Grenoble tel : +33 (0) mèl : Directrice : Elise Bureau tel : +33 (0) mèl : Expositions et Presse : Vincent Verlé tel : +33 (0) mèl : Publics : Emilie Baldini tel : + 33 (0) mèl : Médiateurs stagiaires : Pauline Peghaire. Horaires d ouverture : du mardi au dimanche de 11h à 18h.

Delphine Gigoux-Martin. Morceaux choisis

Delphine Gigoux-Martin. Morceaux choisis Morceaux choisis Centre d Art Bastille 27 mars - 13 juin 2010 Vernissage le 26 mars à partir de 18h Morceaux choisis 27 mars - 13 juin 2010 Des oies, des chevreuils, des biches, des chiens, des poussins,

Plus en détail

Dossier de presse. Jan Kopp La Parabole 7 mars - 27 avril 2008. Vernissage le 7 mars à 18h Preview : 3 au 6 mars

Dossier de presse. Jan Kopp La Parabole 7 mars - 27 avril 2008. Vernissage le 7 mars à 18h Preview : 3 au 6 mars Dossier de presse Jan Kopp La Parabole 7 mars - 27 avril 2008 Vernissage le 7 mars à 18h Preview : 3 au 6 mars contact presse : Vincent Verlé mèl : verlev@cab-grenoble.net tel : 06 79 76 58 21 Les œuvres

Plus en détail

GREGORY MARKOVIC Dessins

GREGORY MARKOVIC Dessins Dossier de presse GREGORY MARKOVIC Dessins Exposition du 5 février au 28 mars 2010 Vernissage le 4 février à partir de 18h30 La Galerie Particulière 16 rue du Perche 75003 Paris +33.(0)1.48.74.28.40 www.lagalerieparticuliere.com

Plus en détail

Théâtre - Production théâtrale Description de cours

Théâtre - Production théâtrale Description de cours Théâtre - Production théâtrale Description de cours SESSION 1 (TRONC COMMUN) Histoire de l'architecture L objectif du cours est de cerner les principaux styles de l histoire de l architecture. Le contenu

Plus en détail

L ANIMALITÉ ET LA SORCELLERIE

L ANIMALITÉ ET LA SORCELLERIE PLAISIRS, DÉPLAISIRS, LE BESTIAIRE AMOUREUX D ANNETTE MESSAGER L ANIMALITÉ ET LA SORCELLERIE Scénario et réalisation : Heinz Peter Schwerfel Coproduction : Centre Pompidou, WDR Artcore Film, Centre Pompidou,

Plus en détail

TABLEAU SYNOPTIQUE. Niveau CECR. Typologie d activités. Thèmes. Court métrage. Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 2010

TABLEAU SYNOPTIQUE. Niveau CECR. Typologie d activités. Thèmes. Court métrage. Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 2010 TABLEAU SYNOPTIQUE Court métrage Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 Madagascar, carnet de voyage Bastien Dubois Animation - 12 00 2009 Thèmes L adolescence, le sentiment amoureux,

Plus en détail

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS Concours concernés : - Concours externe de recrutement de professeurs des écoles - Concours externe spécial de recrutement de professeurs des écoles -

Plus en détail

frac franche-comté / galerie d art contemporain de besançon, exposition, maxime vernier «float number», du 19 septembre au 24 octobre 2008

frac franche-comté / galerie d art contemporain de besançon, exposition, maxime vernier «float number», du 19 septembre au 24 octobre 2008 frac franche-comté / galerie d art contemporain de besançon, exposition, maxime vernier «float number», du 19 septembre au 24 octobre 2008 frac franche-comté +33 (0)3 81 61 55 18 / frac@franche-comte.fr

Plus en détail

ECOLE ET CINEMA. Les compétences du Livret scolaire

ECOLE ET CINEMA. Les compétences du Livret scolaire ECOLE ET CINEMA Ancrage dans les instructions officielles Les compétences du Livret scolaire PALIER 1 : COMPETENCE 1 LA MAITRISE DE LA LANGUE FRANÇAISE DIRE S exprimer clairement à l oral en utilisant

Plus en détail

L ANALYSE D ŒUVRES (peintures, sculptures) Stratégies pour une rencontre sensible Mme Viviane Motard CPAIEN histoire des Arts.

L ANALYSE D ŒUVRES (peintures, sculptures) Stratégies pour une rencontre sensible Mme Viviane Motard CPAIEN histoire des Arts. L ANALYSE D ŒUVRES (peintures, sculptures) Stratégies pour une rencontre sensible Mme Viviane Motard CPAIEN histoire des Arts. I - Avec des œuvres originales : Quelques attitudes permettant de diversifier

Plus en détail

Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002

Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002 Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002 I Christian Gattinoni : travail personnel A Travail plastique L œuvre créatrice de Christian Gattinoni se voit dirigée vers

Plus en détail

Projet départemental «EAU» le Site http://cpd67.site2.ac-strasbourg.fr/ Projet départemental «EAU» le Site http://cpd67.site2.ac-strasbourg.

Projet départemental «EAU» le Site http://cpd67.site2.ac-strasbourg.fr/ Projet départemental «EAU» le Site http://cpd67.site2.ac-strasbourg. Projet départemental «EAU» le Site http://cpd67.site2.ac-strasbourg.fr/ Projet départemental «EAU» le Site http://cpd67.site2.ac-strasbourg.fr/ 1 Projet départemental «EAU» le Site http://cpd67.site2.ac-strasbourg.fr/

Plus en détail

Cette nouvelle exposition du FRAC fait suite à celle de 2001 qui avait déjà

Cette nouvelle exposition du FRAC fait suite à celle de 2001 qui avait déjà P i s t e s p é d a g o g i q u e s Cette nouvelle exposition du FRAC fait suite à celle de 2001 qui avait déjà été consacrée à cet artiste. Elle permet de suivre le travail d un artiste de loin en loin

Plus en détail

POÉTIQUE DE LA RETENUE

POÉTIQUE DE LA RETENUE POÉTIQUE DE LA RETENUE Exposition collective Du 24 avril au 2 mai 2015 Vernissage le 23 avril à 18h Photographies, vidéos et installations de: Gilles DEWALQUE Sandra GAILLARDON Marie-Claude LACROIX Anthony

Plus en détail

Le ciel et la Terre : lumière et ombres.

Le ciel et la Terre : lumière et ombres. Fiche De Préparation Séance Discipline : SCIENCES / Le ciel et la Terre : lumière et ombres. Niveau : Cycle 3 / CM1. Séance 1 Durée : 1h. Pour l enseignant : OBJECTIFS Prise de représentations sur la lumière

Plus en détail

Justine Ludi. HEAD Genève

Justine Ludi. HEAD Genève Justine Ludi HEAD Genève Laura Wohlgehaben HEAD Genève Karine Laurence EAVM Montréal Projet Évolution chronologique du projet. Nos projets étaient quasi identiques lors de la formation des groupes. Dans

Plus en détail

Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges

Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges M u s é e d u V i e u x N î m e s Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges Contact Charlotte Caragliu, Chargée de projet pour les collèges, les lycées et les écoles supérieures Isaline Portal, Responsable

Plus en détail

La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche?

La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche? La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche? Introduction de dossier : Newton, dans sa vision de la blancheur de la lumière solaire résultant de toutes les 3 couleurs primaire

Plus en détail

Berkeley Center for new media

Berkeley Center for new media Berkeley Center for new media Greg Niemeyer : Comme nous le savons, le monde visuel consiste en une réflexion de la lumière qui est constituée elle même de molécules. La lumière se diffuse par ondes dont

Plus en détail

RÉALISATION D ÉMISSION DE TÉLÉVISION. Activités

RÉALISATION D ÉMISSION DE TÉLÉVISION. Activités RÉALISATION D ÉMISSION DE TÉLÉVISION Activités 147 148 Étudier le projet de l émission 1.1.S informer et discuter du projet de l émission S informer auprès du producteur de ses intentions Faire préciser

Plus en détail

Témoignage de Rita SOUSSIGNAN, Professeur d Histoire antique, participante au projet Landmarks du programme COST

Témoignage de Rita SOUSSIGNAN, Professeur d Histoire antique, participante au projet Landmarks du programme COST Témoignage de Rita SOUSSIGNAN, Professeur d Histoire antique, participante au projet Landmarks du programme COST Janvier - Février 2009 Par Anne-Laure ALLAIN Rita Soussignan est directeur-adjoint du CESAM,

Plus en détail

Estèla Alliaud. Sélection de travaux

Estèla Alliaud. Sélection de travaux Estèla Alliaud Sélection de travaux Intérieur 2011, photographie tirage jet d encre, 70x105cm réalisé dans le cadre de la résidence en lycée agricole (programme national Ecriture de lumière), au lycée

Plus en détail

La lumière et les couleurs (Chap4)

La lumière et les couleurs (Chap4) La lumière et les couleurs (Chap4) I. La lumière blanche On appelle lumière blanche, la lumière émise par le soleil ou par des éclairages artificiels reproduisant la lumière du soleil. La lumière blanche

Plus en détail

Couleur, vision et image

Couleur, vision et image 2 novembre 2012 Couleur, vision et image Table des matières 1 Œil réel et œil réduit 2 2 Lentille mince convergente 2 3 Grandeurs caractéristiques d une lentille convergente 2 4 Construction de l image

Plus en détail

Si nous nous contentions d un champ de vision de 40, il faudrait quatre ou cinq perspectives pour représenter un espace d habitation.

Si nous nous contentions d un champ de vision de 40, il faudrait quatre ou cinq perspectives pour représenter un espace d habitation. Avant-propos La vue en perspective correspond bien à une perception humaine de l espace. La représentation d une perspective à l aide de la géométrie traduit, elle, avec précision les phénomènes optiques

Plus en détail

Le rivage. Définition : Terre limitant une étendue d'eau (berges, bords, cotes, plages, rives...) Le rivage dans l'histoire

Le rivage. Définition : Terre limitant une étendue d'eau (berges, bords, cotes, plages, rives...) Le rivage dans l'histoire Le rivage Définition : Terre limitant une étendue d'eau (berges, bords, cotes, plages, rives...) A travers les siècles les artistes ont représenté le rivage de diverses façons selon les époques, mais aussi

Plus en détail

+ FICHE METIER. «Chef Maquilleur(euse)» Chef maquilleur Maquilleur APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

+ FICHE METIER. «Chef Maquilleur(euse)» Chef maquilleur Maquilleur APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Chef Maquilleur(euse) + «Chef Maquilleur(euse)» APPELLATION(S) DU METIER Chef maquilleur Maquilleur DEFINITION DU METIER Le chef maquilleur est en charge du maquillage visage et corps, ainsi que de la

Plus en détail

Un parcours à l attention des enfants et de leurs parents pour découvrir l exposition en s amusant

Un parcours à l attention des enfants et de leurs parents pour découvrir l exposition en s amusant Un parcours à l attention des enfants et de leurs parents pour découvrir l exposition en s amusant Soulages XXI e siècle Musée des Beaux Arts de Lyon Exposition 12/10/12-28/01/13 www.mba-lyon.fr Bienvenue

Plus en détail

Horizons Solidaires. Un portrait photographique et sonore de l Économie Sociale et Solidaire aujourd hui

Horizons Solidaires. Un portrait photographique et sonore de l Économie Sociale et Solidaire aujourd hui Horizons Solidaires Un portrait photographique et sonore de l Économie Sociale et Solidaire aujourd hui «Nous sommes à un moment de l histoire qui pose un défi radicalement nouveau à l espèce humaine :

Plus en détail

La Rentrée au Jeu de paume!

La Rentrée au Jeu de paume! La Rentrée au Jeu de paume! Communiqué DE PRESSE activités jeune public et moins de 26 ans Photo : Elodie Coulon Jeu de Paume 2014 1, PLACE DE LA CONCORDE PARIS 8 E M CONCORDE WWW.JEUDEPAUME.ORG La rentrée

Plus en détail

ateliers de création plastique catalogue Karine WITTIG

ateliers de création plastique catalogue Karine WITTIG ateliers de création plastique catalogue Karine WITTIG Karine WITTIG Artiste plasticienne www.pluri-l.com Ateliers créatifs proposés Ateliers créatifs par tranche d âge Animations évènementielles Animation

Plus en détail

Lieu De Passage La Byrinthe Filmatruc

Lieu De Passage La Byrinthe Filmatruc silvi simon 5, rue de Sélestat 67100 Strasbourg 0033 6 20 33 21 99 silvisi@voila.fr Lieu De Passage La Byrinthe Filmatruc Installations - multi projections -cinéma artisanal chimigrammes PRESENTATION Lieu

Plus en détail

Stages grand public. Jeune public Octobre 2015. Site de Caen

Stages grand public. Jeune public Octobre 2015. Site de Caen Stages grand public Jeune public Octobre 2015 Site de Caen 2 3 6 8 ans L'école supérieure d arts & médias de Caen/ Cherbourg propose 3 stages d arts plastiques pendant les vacances d'octobre. Ces stages

Plus en détail

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme 1L : Représentation visuelle du monde Activité.4 : Lumières colorées I. Décomposition de la lumière blanche Newton (dès 1766) a décomposé la lumière solaire avec un prisme. 1. Expériences au bureau : 1

Plus en détail

Habiter le musée plutôt que le traverser!

Habiter le musée plutôt que le traverser! Habiter le musée plutôt que le traverser! «Les images ne sont pas un simple auxiliaire de l écrit. Elles sont déclencheur d émotions et de pensées, et porteurs de messages. Cet apprentissage relève d une

Plus en détail

Compte rendu de l animation du 24 mars 2010

Compte rendu de l animation du 24 mars 2010 Compte rendu de l animation du 24 mars 2010 MAÎTRISER LES LANGAGES INTRODUCTION Maîtriser c est dominer. A l école maternelle, il est encore prématuré de parler de maîtrise. C est la raison pour laquelle

Plus en détail

Gérard Garouste, éloge du questionnement

Gérard Garouste, éloge du questionnement Peinture Entretien avec Philippe Piguet Gérard Garouste, éloge du questionnement Face à la critique radicale de l acte de peindre, reprendre la peinture à l origine. La confronter aux Maîtres du passé

Plus en détail

Galerie Louis Gendre. Communiqué de presse - Marcin Sobolev. «Dernier métro»

Galerie Louis Gendre. Communiqué de presse - Marcin Sobolev. «Dernier métro» Communiqué de presse - Marcin Sobolev «Dernier métro» Galerie Louis Gendre 4 septembre - 23 octobre 2015 Vernissage le jeudi 3 septembre 2015-18h 7, rue Charles Fournier - 63400 Chamalières Du mercredi

Plus en détail

Techniques Artistiques

Techniques Artistiques Enseignement technique Section de qualification 2 ème degré Techniques Artistiques Institut Saint-Joseph (Ecole Technique) Deuxième degré de qualification Techniques artistiques Grille Horaire A. FORMATION

Plus en détail

ATELIERS 2015 PÉDAGOGIQUES Projets socioculturels et éducation à l image et au son

ATELIERS 2015 PÉDAGOGIQUES Projets socioculturels et éducation à l image et au son ATELIERS 2015 PÉDAGOGIQUES Projets socioculturels et éducation à l image et au son CIEL! LES NOCTAMBULES Depuis sa création en 1997, Ciel! Les Noctambules milite en faveur du court-métrage et de la création

Plus en détail

BTS DESIGN D'ESPACE LYCÉE RIVE-GAUCHE TOULOUSE C A T A L O G U E D E S C O U R S

BTS DESIGN D'ESPACE LYCÉE RIVE-GAUCHE TOULOUSE C A T A L O G U E D E S C O U R S BTS DESIGN D'ESPACE LYCÉE RIVE-GAUCHE TOULOUSE C A T A L O G U E D E S C O U R S PRESENTATION DU DESIGN D'ESPACE Le BTS DESIGN D ESPACE met en interaction la richesse des contenus relatifs à plusieurs

Plus en détail

FICHE METIER. «Opérateur de prises de vue» Opérateur de prises de vue vidéo. Cadreur. Pointeur vidéo APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Opérateur de prises de vue» Opérateur de prises de vue vidéo. Cadreur. Pointeur vidéo APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Opérateur de prises de vue Version 1 «Opérateur de prises de vue» APPELLATION(S) DU METIER Opérateur de prises de vue vidéo Cadreur Pointeur vidéo DEFINITION DU METIER L'opérateur de prises de vue assure

Plus en détail

Programme des activités pour les scolaires 2015 2016

Programme des activités pour les scolaires 2015 2016 MUSEE DES BEAUX-ARTS Programme des activités pour les scolaires 2015 2016 Découvrir le musée en s amusant, apprendre à regarder les œuvres d art et les objets, créer en toute liberté dans l atelier toutes

Plus en détail

Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel)

Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel) Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel) Octobre 2014 Table des matières Spectre électromagnétique... 3 Rayons lumineux... 3 Réflexion... 3 Réfraction... 3 Lentilles convergentes...

Plus en détail

Ecrire un récit fantastique avec les TICE

Ecrire un récit fantastique avec les TICE Ecrire un récit fantastique avec les TICE Aymeric Simon, professeur au collège Gérard Philipe, Villeparisis Niveau : 4e Durée : 7-8 heures Objectifs : Etre capable d écrire un récit complet d au moins

Plus en détail

BUNCH. projet start-up. Date de réalisation: Novembre 2014 Technique : Dessin vectoriel sur Adobe Illustrator

BUNCH. projet start-up. Date de réalisation: Novembre 2014 Technique : Dessin vectoriel sur Adobe Illustrator ALEXANDRA BAKALOVA BUNCH projet start-up Bunch est un réseau social d entreprise spécifique qui propose aux salariés d organiser leur pause déjeuner de manière collaborative et ludique. L application et

Plus en détail

4 grandes fiches à compléter portant sur les thèmes suivants : Voiture et Histoire, Voiture te Technologie, Voiture et Société, Voiture et Course.

4 grandes fiches à compléter portant sur les thèmes suivants : Voiture et Histoire, Voiture te Technologie, Voiture et Société, Voiture et Course. Nom : Prénom : Date : A la découverte du Musée des 24 Heures Feuille de route 6 ème 5 ème Dans ce livret, tu trouveras : 4 grandes fiches à compléter portant sur les thèmes suivants : Voiture et Histoire,

Plus en détail

Présentation d un film

Présentation d un film Fiches méthodologiques Présentation d un film Introduction : o La Nature de l œuvre : Quoi, quand et où? Type de film, nationalité, réalisateur, date o Contexte de production : Public visé, contexte historique,

Plus en détail

Exposition Thibault Hazelzet

Exposition Thibault Hazelzet Exposition Thibault Hazelzet 11 septembre au 30 octobre 2010 _ vernissage le samedi 11 septembre de 15h à 22h rencontre à la galerie avec François Jaudon (philosophe) et Thibault Hazelzet le mercredi 13

Plus en détail

Projet Personnel en Humanités - Scénographie d exposition

Projet Personnel en Humanités - Scénographie d exposition promotion 52-2012 Projet Personnel en Humanités - Scénographie d exposition I N S A de Lyon Tristan Delizy Introduction Présentation du projet Ce PPH s intéresse à la scénographie de musée (mettre en espace

Plus en détail

TRAVAILLER AVEC PAINT au collège par Julie LACOMBE, professeur d arts plastiques

TRAVAILLER AVEC PAINT au collège par Julie LACOMBE, professeur d arts plastiques TRAVAILLER AVEC PAINT au collège par Julie LACOMBE, professeur d arts plastiques Cet outil rudimentaire peut paraître inintéressant à exploiter tant ses possibilités sont réduites. Une analyse approfondie

Plus en détail

COMPTE RENDU ANIMATION Activités scientifiques à l école maternelle mars 2010

COMPTE RENDU ANIMATION Activités scientifiques à l école maternelle mars 2010 DVD APPRENDRE la science et la technologie à l école SCEREN distribué aux écoles ou aux participants Plan 1. Les attentes institutionnelles ( programmes 2008) 2. Des éléments essentiels à connaître 3.

Plus en détail

MARIE-JO LAFONTAINE DANS LE CABINET DU BATONNIER DE BRUXELLES

MARIE-JO LAFONTAINE DANS LE CABINET DU BATONNIER DE BRUXELLES MARIE-JO LAFONTAINE DANS LE CABINET DU BATONNIER DE BRUXELLES Née à Anvers, diplômée de La Cambre-Ecole nationale supérieure des arts visuels de Bruxelles, Marie-Jo Lafontaine est une artiste européenne

Plus en détail

Activité Couleur des objets

Activité Couleur des objets Activité Couleur des objets Répondre sur une feuille annexe aux 6 activités en vous aidant des documents. Faites ensuite les exercices correspondants. I. Décomposition de la lumière 1. Décomposition de

Plus en détail

Le centre international Bordeaux Art Science Expérience «BASE»

Le centre international Bordeaux Art Science Expérience «BASE» Plutôt que 55 millions d Euros pour le centre culturel du vin 55 millions d Euros pour : Le centre international Bordeaux Art Science Expérience «BASE» La municipalité actuelle se félicite d une fréquentation

Plus en détail

Cinéma expérimental et image en mouvement 17, rue Paul Bellamy - 44000 Nantes 02 40 89 78 07 - info@mire-exp.org www.mire-exp.org Contact : Aurélie

Cinéma expérimental et image en mouvement 17, rue Paul Bellamy - 44000 Nantes 02 40 89 78 07 - info@mire-exp.org www.mire-exp.org Contact : Aurélie Cinéma expérimental et image en mouvement 17, rue Paul Bellamy - 44000 Nantes 02 40 89 78 07 - info@mire-exp.org www.mire-exp.org Contact : Aurélie Percevault, chargée des actions pédagogiques PROPOSITIONS

Plus en détail

Le Team building. (consolidation d équipe) Quelques idées par:

Le Team building. (consolidation d équipe) Quelques idées par: Le Team building (consolidation d équipe) Quelques idées par: Olympiades Venez participer à nos «Olympiades» et découvrez les capacités d adaptation de votre équipe lors d une compétition amicale Pas besoin

Plus en détail

RÉALISATION DE FILM INSTITUTIONNEL activités

RÉALISATION DE FILM INSTITUTIONNEL activités RÉALISATION DE FILM INSTITUTIONNEL activités 161 Étudier la commande de film institutionnel 1.1. Analyser le contexte de la commande s informer sur les attentes du commanditaire ou du client analyser les

Plus en détail

Benjamin Mis. Portfolio. +33 6 18 01 65 71 contact@benjamin-mis.net

Benjamin Mis. Portfolio. +33 6 18 01 65 71 contact@benjamin-mis.net Benjamin Mis Portfolio +33 6 18 01 65 71 contact@benjamin-mis.net Faits & Gestes La locution Faits & gestes pose un cadre conceptuel où converge l ambivalence actif / passif : c est là que concorde la

Plus en détail

Quality Street Nicolas Chardon

Quality Street Nicolas Chardon La vitrine frac île-de-france, le plateau, paris Quality Street Nicolas Chardon 14.10 22.11.15 Entretien entre Nicolas Chardon et Gilles Baume Gilles Baume : Pour la vitrine, tu proposes un projet contextuel,

Plus en détail

Classe de CP, école du Fayet à Félines 07340. Séquence sur les tableaux de Kor Onclin. Document élaboré par Pascaline Vigne PEMF.

Classe de CP, école du Fayet à Félines 07340. Séquence sur les tableaux de Kor Onclin. Document élaboré par Pascaline Vigne PEMF. Séances objectifs Déroulement Autres propositions Séances en amont (sans connaître Kor Onclin et sans savoir que ses tableaux seraient bientôt dans la classe) Séance 1 Langage & sensibilisation Histoire

Plus en détail

Proposition pour une sculpture monumentale : des pierres défiant les lois de la gravité

Proposition pour une sculpture monumentale : des pierres défiant les lois de la gravité Les égyptiens ont inventés de savantes méthodes pour élever un obélisque. Allongé, le bloc de pierre est soulevé à la verticale et maintenu dans ce nouvel état d équilibre. Le but des architectes égyptiens

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE CITRON BIEN présente «Récession Terminale» : un film en animation de sable de David Myriam diffusé sur Arte. COMMUNIQUE DE PRESSE Après le lancement le 9/9 de «Paphù contre les Idoles» : la 1ère série

Plus en détail

CARNET DE SUIVI DES APPRENTISSAGES de Hu*** MO*** né le **/**/2012 PETITE SECTION école Blaise Pascal de NEVERS PREMIER TRIMESTRE 2015-2016

CARNET DE SUIVI DES APPRENTISSAGES de Hu*** MO*** né le **/**/2012 PETITE SECTION école Blaise Pascal de NEVERS PREMIER TRIMESTRE 2015-2016 DOMAINES TRAVAILLES CARNET DE SUIVI DES APPRENTISSAGES de Hu*** MO*** né le **/**/2012 PETITE SECTION école Blaise Pascal de NEVERS Mobiliser le LANGAGE dans toutes ses dimensions : L ORAL Et l ECRIT (initiation

Plus en détail

Dossier Réalisation Artistique Personnelle ESKEMM. Réalisé le 23 Avril 2009 à PolN. LARDEUX Solenn

Dossier Réalisation Artistique Personnelle ESKEMM. Réalisé le 23 Avril 2009 à PolN. LARDEUX Solenn Dossier Réalisation Artistique Personnelle ESKEMM Réalisé le 23 Avril 2009 à PolN LARDEUX Solenn Créer un projet ayant pour intitulé «réalisation artistique personnelle» laisse une très grande liberté.

Plus en détail

Situation d apprentissage et d évaluation en ARTS PLASTIQUES 1 er cycle primaire

Situation d apprentissage et d évaluation en ARTS PLASTIQUES 1 er cycle primaire Situation d apprentissage et d évaluation en ARTS PLASTIQUES 1 er cycle primaire : Durée : 3-4 périodes ½ période : préparation 2-3 périodes : réalisation ½ période : intégration Proposition de création

Plus en détail

Activité proposée en arts plastiques dans le cadre de la semaine interculturelle

Activité proposée en arts plastiques dans le cadre de la semaine interculturelle Activité proposée en arts plastiques dans le cadre de la semaine interculturelle Septembre 2008 Cycle : 2e cycle du primaire Durée : 3 périodes de 60 minutes Résumé : En observant les œuvres de Georges

Plus en détail

Physique, chapitre 8 : La vision

Physique, chapitre 8 : La vision Physique, chapitre 8 : La vision 1. Voir un objet 1.1 Sources de lumière Une source primaire de lumière produit la lumière qu elle émet. Par exemple, le soleil, une ampoule, le feu, un éclaire, une luciole

Plus en détail

Fou de la pub. Cahier de l élève. ou pub de fou! Situation d apprentissage et d évaluation

Fou de la pub. Cahier de l élève. ou pub de fou! Situation d apprentissage et d évaluation 2 e cycle du secondaire OPTIONS Arts plastiques ou Arts plastiques et multimédia Fou de la pub ou pub de fou! Cahier de l élève Nom : SAÉ rédigée par Lyne Meloche pour le - 1 - Tâche 1 Je prends le temps

Plus en détail

***** Introduction. Le problème esthétique de la couleur s articule autour de 3 points de vue, qui se bousculent et se complètent à la fois :

***** Introduction. Le problème esthétique de la couleur s articule autour de 3 points de vue, qui se bousculent et se complètent à la fois : Collection Théories Créatives Les couleurs sensibilisation à destination des artistes A R Tournadre - Introduction - Le cercle chromatique définition et vocabulaire des couleurs o les couleurs primaires,

Plus en détail

TO Théâtre de l Orangerie 66 c, quai Gustave-Ador 1207 Genève. Genève, 31.03.2014. «Derrière une feuille» Francesca Reyes-Cortorreal.

TO Théâtre de l Orangerie 66 c, quai Gustave-Ador 1207 Genève. Genève, 31.03.2014. «Derrière une feuille» Francesca Reyes-Cortorreal. FICHE COMM MODèLE 2014 - Saison#3 TITRE DE événement-exposition : «Derrière une feuille» AUTEURE : Francesca Reyes-Cortorreal artiste peintre GENRE : Installation de tableaux (techniques mixtes) DURéE

Plus en détail

LE FULGURANT PASSAGE DE LA PRESENCE

LE FULGURANT PASSAGE DE LA PRESENCE LE FULGURANT PASSAGE DE LA PRESENCE «et en plus, il faut faire un tableau.» Alberto Giacometti Ecrire sur la peinture pourrait signifier écrire «par-dessus», recouvrir des signes arbitraires de l écriture

Plus en détail

Le loup et la lune. Cette exposition est prêtée par la Médiathèque départementale d Ille-et-Vilaine. Ille-et-Vilaine, la vie à taille humaine

Le loup et la lune. Cette exposition est prêtée par la Médiathèque départementale d Ille-et-Vilaine. Ille-et-Vilaine, la vie à taille humaine Cette exposition est prêtée par la Médiathèque départementale d Ille-et-Vilaine Ille-et-Vilaine, la vie à taille humaine Cette exposition est prêtée par la Médiathèque départementale d Ille-et-Vilaine

Plus en détail

Le pouvoir des couleurs. Monochrome. L art contemporain. L art abstrait. Démarche. «Expérience monochrome» Fiche technique

Le pouvoir des couleurs. Monochrome. L art contemporain. L art abstrait. Démarche. «Expérience monochrome» Fiche technique «Expérience monochrome» Fiche technique Monochrome Le pouvoir des couleurs Monochrome (Définition issue du «vocabulaire d Esthétique» d Etienne Souriau) : Qui est d une seule couleur. On ne qualifie guère

Plus en détail

Document de travail. Soleil-Terre-Lune. CAPSULE THÉORIQUE (Ce document s adresse à des adultes.) 2010-2011. Centre de développement pédagogique

Document de travail. Soleil-Terre-Lune. CAPSULE THÉORIQUE (Ce document s adresse à des adultes.) 2010-2011. Centre de développement pédagogique Document de travail CAPSULE THÉORIQUE (Ce document s adresse à des adultes.) 2010-2011 -1- Document de travail Il est important de savoir Activités 1 et 3 Mouvements et relations entre le Soleil, la Terre

Plus en détail

Lumière et couleurs CRDP de Poitou-Charentes

Lumière et couleurs CRDP de Poitou-Charentes Lumière et couleurs CRDP de Poitou-Charentes Les ondes colorées de la lumière blanche La lumière est un rayonnement composé d ondes électromagnétiques qui se propagent dans le vide à la vitesse de 299

Plus en détail

Anne Rochette. Ecarts Exposition du 17 novembre au 22 décembre 2012. Fichier d accompagnement

Anne Rochette. Ecarts Exposition du 17 novembre au 22 décembre 2012. Fichier d accompagnement Anne Rochette Ecarts Exposition du 17 novembre au 22 décembre 2012 Fichier d accompagnement Espace d art contemporain Camille Lambert, 35 avenue de la Terrasse, Juvisy-sur-Orge 01.69.21.32.89 Sommaire

Plus en détail

Chapitre 2 LUMIÈRES COLORÉES ET COULEUR DES OBJETS

Chapitre 2 LUMIÈRES COLORÉES ET COULEUR DES OBJETS Chapitre 2 LUMIÈRES COLORÉES ET COULEUR DES OBJETS Compétence(s) requise(s) : Les sources de lumières, primaires et secondaires. La propagation rectiligne de la lumière et les faisceaux de lumière. Objectif(s)

Plus en détail

Art Vidéo Lecture d œuvres vidéo

Art Vidéo Lecture d œuvres vidéo Art Vidéo Lecture d œuvres vidéo Démarche Démarche globale Identifier et qualifier Les composants plastiques de la vidéo Les impressions et les sensations subjectives Coordonner les deux types d informations

Plus en détail

Guide du petit visiteur. Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND

Guide du petit visiteur. Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND Guide du petit visiteur Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND DU 13 AVRIL AU 10 MAI Arrêt59, Centre Culturel de Péruwelz Petits jeux

Plus en détail

electropoetic video-performance

electropoetic video-performance electropoetic video-performance présentation : HP Process (Hortense Gauthier et Philippe Boisnard) est un duo de performeurs masculin/féminin qui croise la vidéo, le son, l écriture, et la performance

Plus en détail

- pauline dufour. Portfolio

- pauline dufour. Portfolio pauline dufour 2015 Portfolio 2 «Le dialogue avec la nature reste pour l artiste condition sine qua non. L artiste est homme; il est luimême nature, morceau de nature dans l aire de la nature...» Paul

Plus en détail

Semaine du cerveau. Programme Evénement du 15 au 20 mars Pour les classes de collège et lycée

Semaine du cerveau. Programme Evénement du 15 au 20 mars Pour les classes de collège et lycée Semaine du cerveau Programme Evénement du 15 au 20 mars Pour les classes de collège et lycée La Semaine du Cerveau est organisée au mois de mars chaque année, depuis 1998, simultanément dans tous les pays

Plus en détail

BIENVENUE À LA MAISON DES ARTS

BIENVENUE À LA MAISON DES ARTS BIENVENUE À LA MAISON DES ARTS LIVRET JEU POUR ENFANTS Exposition du 17 janvier au 24 mars 2013 «Au pays du jamais-jamais» Anne Brégeaut Bienvenue à toi jeune visiteur! Tu as pris place à bord du vol 2413

Plus en détail

Galerie Keller Du 19 avril au 19 mai 2007 Vernissage le 26 avril à partir de 18h

Galerie Keller Du 19 avril au 19 mai 2007 Vernissage le 26 avril à partir de 18h Bernard Gortais Partitions Encre de Chine n 34, 1212/2006 Galerie Keller Du 19 avril au 19 mai 2007 Vernissage le 26 avril à partir de 18h La Galerie Keller 13 rue Keller 75011 Communiqué de presse Partitions

Plus en détail

Arts CIIP 2010 TROISIÈME CYCLE

Arts CIIP 2010 TROISIÈME CYCLE Arts VISÉES PRIORITAIRES Découvrir, percevoir et développer des modes d expression artistiques et leurs langages, dans une perspective identitaire, communicative et culturelle. CIIP 2010 TROISIÈME CYCLE

Plus en détail

28 mars - 11 avril 2012

28 mars - 11 avril 2012 28 mars - 11 avril 2012 Dans le cadre de la nouvelle programmation du Carreau, la Ville de Cergy a choisi de solliciter un collectif d artistes sur une thématique récurrente dans l Histoire de l Art :

Plus en détail

CITE CARTON. L installation est constituée de 3 étapes. CITÉ CARTON R E C T O CITÉ CARTON V E R S O

CITE CARTON. L installation est constituée de 3 étapes. CITÉ CARTON R E C T O CITÉ CARTON V E R S O CITE CARTON Quelle conscience ou absence de conscience de nos actes au quotidien se cache derrière cet anonymat? installation vidéo, dispositif mobile interactif R é a l i s a t i o n, i m a g e s M a

Plus en détail

ÉCOLE DES ARTS VISUELS ET MÉDIATIQUES UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL DOCUMENT SYNTHÈSE PAR ANONYME PRÉSENTÉ Á MONIQUES RICHARD

ÉCOLE DES ARTS VISUELS ET MÉDIATIQUES UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL DOCUMENT SYNTHÈSE PAR ANONYME PRÉSENTÉ Á MONIQUES RICHARD ÉCOLE DES ARTS VISUELS ET MÉDIATIQUES UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL DOCUMENT SYNTHÈSE PAR ANONYME PRÉSENTÉ Á MONIQUES RICHARD DANS LE CADRE DU COURS AVM4000 GROUPE : 40 CRÉATION ET ENSEIGNEMENT DES ARTS

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

Mundaneum. Les collecteurs de mondes. RENAISSANCE 2.0: Voyage aux origines du Web. Dossier du professeur

Mundaneum. Les collecteurs de mondes. RENAISSANCE 2.0: Voyage aux origines du Web. Dossier du professeur Mundaneum RENAISSANCE 2.0: Voyage aux origines du Web Les collecteurs de mondes Dossier du professeur 1. Présentation de l animation Description Cet outil pédagogique a pour but de mettre l élève au centre

Plus en détail

Bob Mayer. Écrire un roman et se faire publier

Bob Mayer. Écrire un roman et se faire publier Bob Mayer Écrire un roman et se faire publier, 2008 pour le texte de la présente édition, 2014 pour la nouvelle présentation ISBN : 978-2-212-55815-9 Sommaire INTRODUCTION... 1 Outil n 1. Vous-même...

Plus en détail

Programmes de Français Baccalauréat Professionnel. Distinguer information, commentaire, prise de position

Programmes de Français Baccalauréat Professionnel. Distinguer information, commentaire, prise de position Programmes de Français Baccalauréat Professionnel Classe de 2 nde Sujet Interrogations Contenus et mise en œuvre Construction de l information Les médias disent-ils la vérité? Comment s assurer du bien

Plus en détail

CATALOGUE DE PRESTATION

CATALOGUE DE PRESTATION UN AUTRE REGARD SUR LA NATURE CATALOGUE DE PRESTATION Présentation Nos prestations Conditions tarifaires Contacts ASSOCIATION GRANDEUR NATURE - PRATS HAUTS - 05350 CHATEAU VILLE VILLE 06 99 52 55 05 -

Plus en détail

Les matériologies de Sarah Moon

Les matériologies de Sarah Moon > Photographie Les matériologies de Sarah Moon Entretien avec Alexandra Fau Pour la photographe, chaque prise de vue n incarne pas seulement un instant éphémère : elle porte en soi la marque de sa disparition.

Plus en détail

Défi 1 Qu est-ce que l électricité statique?

Défi 1 Qu est-ce que l électricité statique? Défi 1 Qu estce que l électricité statique? Frotte un ballon de baudruche contre la laine ou tes cheveux et approchele des morceaux de papier. Décris ce que tu constates : Fiche professeur Après avoir

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

LES SMS ET LA DERIVE DE LA. par Jean-Marie KELLER

LES SMS ET LA DERIVE DE LA. par Jean-Marie KELLER LES SMS ET LA DERIVE DE LA LANGUE par Jean-Marie KELLER LES SMS ET LA DERIVE DE LA LANGUE par Jean-Marie KELLER ALS et Institut Grand-Ducal (Luxembourg 17 octobre 2004) 29 Les SMS et la dérive de la langue

Plus en détail

PROGRAMME JEUNE PUBLIC OCTOBRE-DÉCEMBRE 2013

PROGRAMME JEUNE PUBLIC OCTOBRE-DÉCEMBRE 2013 La création en famille! 1. ÉVÉNEMENTS GRATUITS 2. L ATELIER DES ENFANTS* 3. ATELIERS SPÉCIAL VACANCES* 4. LA GALERIE DES ENFANTS 1. ÉVÉNEMENTS GRATUITS LES IMPROMPTUS Les Impromptus sont des ateliers gratuits,

Plus en détail