Les impromptus. Les impromptus (part 2) Roman Scrittori - «Hollywoodbuilding» 26 février - 13 mars Vernissage le 25 février à partir de 18h

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les impromptus. Les impromptus (part 2) Roman Scrittori - «Hollywoodbuilding» 26 février - 13 mars Vernissage le 25 février à partir de 18h"

Transcription

1 Les impromptus Les impromptus (part 1) L illusion de... une commande du CAB au collectif Coin 5 février - 20 février Vernissage le 4 février à partir de 18h ouvert tous les jours de 11h à 18h sauf le lundi. Les impromptus (part 2) Roman Scrittori - «Hollywoodbuilding» 26 février - 13 mars Vernissage le 25 février à partir de 18h Les impromptus (part 3) Les armes silencieuses 19 mars - 27 mars Vernissage le 24 février à partir de 18h

2 Les impromtus 5 février - 27 mars 2010 Depuis son ouverture en juin 2006, le CAB ouvre ses portes au mois de février à la très jeune création plastique sous forme de cartes blanches : Les Impromptus. Ainsi le Centre d Art Bastille devient une page où les jeunes artites invités expriment toute la force de leur créativité, de leur inventivité. Les salles du CAB leurs sont mises à disposition, l équipe du CAB est présente pour aider à la réalisation de leurs projets, la seule contrainte imposée est un budget prédéfini. Pour certains, il s agit de la première rencontre avec le public, pour tous, une programmation insolite et variée se met en place. Cette année, le CAB a invité Le collectif Coin et Roman Scrittori à investir ses espaces lors de deux sessions d exposition du 5 au 20 février puis du 25 février au 13 mars. Les impromptus se termineront ensuite avec l exposition réalisée par les étudiants participant à l atelier commissariat géré par le CAB pour le compte du Pôle Université de Grenoble dans le cadre de la semaine «À l envers». Les impromptus (part 1) L illusion de..., une commande du CAB au collectif Coin 5 février - 20 février Vernissage le 4 février à partir de 18h. ouvert du mardi au dimanche de 11h à 18h. Les impromptus (part 2) Roman Scrittori, Hollywoodbuilding 26 février - 13 mars Vernissage le 25 février à partir de 18h. ouvert du mardi au dimanche de 11h à 18h. Les impromptus (part 3) Les armes silencieuses 19 mars - 27 mars Vernissage le 18 mars à partir de 18h. ouvert du mardi au dimanche de 11h à 18h. Cette exposition est réalisée grâce au soutien de la Ville de Grenoble, de la Régie du Téléphérique, de la Drac Rhône-Alpes, de la Région Rhône-Alpes, du Conseil général de l Isère, du bureau culture et initiatives étudiantes du Pôle Université de Grenoble et de fonds privés grâce aux mécénats d entreprises et de particuliers. Le Centre d Art Bastille est membre de DCA - Association pour le développement des centres d Art.

3 Les impromptus (part 1) L illusion de... 5 février - 20 février Vernissage le 4 février à partir de 18h Nous pouvons définir le naturel comme ce qui est le fait de la nature, ce qui est le propre du monde physique. Un paradoxe apparaît cependant quand nous définissons le naturel comme ce qui n est pas le fait du travail de l homme, comme ce qui n est pas artificiel. Pourquoi estimons-nous que l homme et ses productions se trouvent en dehors de cette nature, à laquelle, pourtant, il appartient? Cette dichotomie ne seraient-elle pas à l origine de nouvelles pensées? La science peut être dangereuse L écologie va contre le mouvement de destruction de la nature engendré par l homme L écologie est 100% naturel Nous contrôlons l avenir grâce à notre rapport à la science et à l écologie, pour le détruire ou le protéger. Ces nouvelles idées, sont-elles des mythes sociaux? des prophéties? des vérités? Dans tous les cas, elles nourrissent les paradoxes inhérents à la place de l individu dans une société de consommation où tout est symbole, où tout est engagement : notre fac on de se nourrir, la marque de notre nouvel ordinateur, nos moyens de transport... L homo- consommateur est alors partagé entre le souci de bien faire et le constat que chacun de ses choix peut être remis en cause. Entre cynisme et peur de l erreur, l homme est aujourd hui amené à se poser de manière systématique la question de sa place et de sa responsabilité dans le monde. L exposition L illusion de... jouera de ces paradoxes. Elle rassemblera les œuvres d artistes s interrogeant, non sans ironie, sur la validité de cette responsabilité, et sur les angoisses qui sont nourries par cette illusion de contrôle du futur. avec Romain Beaucousin, Edith Dekyndt, Marco Evaristti, Cyprien Gaillard (non confirmé), Thomas Grünfeld, Maxime Houot, Ange Leccia, Guillaume Le Moine, Julien Loustau, Elodie Pong, Guido van der Werve. Le Collectif Coin est un projet artistique grenoblois attaché à la création et la diffusion d œuvres transdisciplinaires. Ses champs d expérimentation couvrent principalement la musique, la vidéo, l installation et la performance, tout en interrogeant de façon transversale le rapprochement entre Art(s) et Science(s). Pour ce projet, les participants sont : Romain Beaucousin - Membre Anne-Sophie Cerda Membre Maxime Houot - Direction Marine Lang Chargée de développement Karine Trabucco - Intervenante

4 Romain Beaucousin Arnold vs Global Warming 2011, vidéo 4 22 Courtesy de l artiste Arnold vs Global Warming est un montage vidéo entre le thème de la BO de Terminator, des images du making-of de Pumping Iron, et des extraits du discours d Arnold Schwarzenegger, gouverneur de Californie au sommet de Los Angeles. Par ses trois carrières foncièrement différentes (la première étant celle de bodybuilder, la deuxième celle d un acteur de films d anticipation où la science est souvent l ennemie de l homme, et enfin la troisième celle d un homme politique s appuyant sur l écologie comme élément essentiel de la rédemption du monde occidental), ce «personnage» devient le symbole tristement ridicule de nos angoisses et de nos paradoxes. Cet enchaînement de rôles qu a pu se donner Arnold Schwarzenegger montre qu il a tout fait pour devenir l être «le plus fort du monde», un réel super héros invincible. Le titre qu a donné Romain Beaucousin à son œuvre montre que l homme politique a absorbé le super héros, devenu Arnold, surnom dont le semblant de familiarité fait du gouverneur de Californie un proche sauveur. Edith Dekyndt Ground control 2008, objet en polypropylène, air, hélium 150 x 150 X 150 cm Collection FRAC Lorraine Ground control est à la fois une sculpture et une installation. Réalisé dans une matière plastique très fine, le ballon à l échelle d un corps humain enferme un mélange d oxygène et d hélium qui le fait flotter entre le sol et le plafond. L intitulé de l œuvre, qui signifie littéralement le «contrôle (au) sol» (il renvoie par exemple à l arpenteur-géomètre qui fixe des repères sur le terrain et mesure les élévations afin d établir des cartes, ou désigne en aéronautique, la station sol émettant les ordres) se réfère ici à la variation des lois physiques au cours d une journée. Fluctuant de manière irréelle dans l espace, Ground Control se révèle pourtant être le marqueur des conditions de vie terrestre, dont la course évolue en fonction des paramètres de température et de pression atmosphérique. Dans l installation, on comprend que la sculpture «ballon» cette «sculpture sans socle», comme se plaît à la qualifier l artiste ne peut fonctionner sans l air et les paramètres qui déterminent son itinéraire dans l espace qui lui est alloué. Semblant défier la loi de la gravité, Ground Control ouvre aussi les portes de l imaginaire, opérant un glissement dans une énième dimension, qui se dresserait devant nos yeux, provoquant le désir d y pénétrer. Nul doute que d aucuns se prendront à rêver de la possibilité d un monde aux montagnes flottantes, dont la magie des bottes de sept lieues régenterait la marche. Texte FRAC Lorraine

5 Marco Evaristti Ice Cube 1(the Ice Cube Project) 2004 Digital C print, monté sur aluminium Dibond, verre acrylique, 125 x 125 cm, édition 2 / x 125 cm Courtesy Galerie Heike Strelow Francfort Marco Evaristti aime repousser les frontières et concentre son travail sur des images et des expériences extrêmes. En 2004, il utilise de la peinture rouge pour recouvrir la pointe d un iceberg dans le Fjord de Kangia, au Groenland (cet espace appartient officiellement au territoire danois, et conserve un statut autonome). Pour cela, il utilise deux navires brise-glace, une équipe de vingt personnes, et 3000 litres de peinture pour colorer cet iceberg d un rouge sang. Il le déclare alors comme étant sa possession. Cette œuvre fait partie d une trilogie mettant en scène aussi le Mont Everest et les dunes du Sahara. Marco Evaristti a déclaré: «C est tellement poétique, cela ressemble à un petit pois rouge». Grand provocateur, l artiste danois rajoute «Nous avons besoin de décorer Mère Nature, car elle nous appartient à tous». Thomas Grünfeld Misfit (fox-terrier, renard, biche) 1996, assemblage d animaux taxidermisés 55 x 40 x 40 cm Collection FRAC Lorraine Critique ironique du bon goût allemand la «gemütlichkeit»-, Thomas Grünfeld compose ses premiers misfits, sorte de bestiaire inspiré de contes et légendes populaires bavarois, les volpertigers et fait œuvre de taxidermiste. Véritables sculptures, ils sont des spécimens empaillés dont les configurations mélangent plusieurs espèces animales. Souvent exposés dans une vitrine, ces animaux hybrides s inscrivent parfaitement dans la tradition des cabinets de curiosité de la renaissance qui traduisaient tous un intérêt particulier pour les phénomènesétranges, qu ils soient naturels ou artistiques. Le misfit présenté est un savant mélange entre le fox-terrier, la biche et le renard. Le sentiment naissant à la vue d un tel animal est déroutant et très certainement lié au paradoxe existant entre ce que nous croyons reconnaître, un animal familier, et ce qui est réellement, une sorte de chimère. (...) L œuvre de Thomas Grünfeld s inscrit dans une démarche artistique commune à un certain nombre d artistes des années 1990 pour lesquels l animal, reflet de la nature profonde de l homme, pose des questions existentielles. Texte FRAC Lorraine.

6 Maxime Houot Terminator 2011, installation sonore et vidéo interactive Courtesy de l artiste Répondant dans l exposition à l œuvre de Romain Beaucousin, Arnold VS Global Warming, Terminator joue des traces qu ont pu laisser dans l esprit des visiteurs les films d anticipation mettant en scène une science devenue dangereuse, science qui asservie l homme dans un futur proche. Ici, Maxime Houot s amuse aussi d une des angoisses les plus prégnantes de notre époque, celle de la vidéosurveillance, liée à un Big Brother contrôlant tous nos actes. Ainsi, entre le public et Terminator, la peur de l intelligence artificielle se met en place. Ange LECCIA Arrangement 1985, verre, vitrine aluminium sur roulette, aggloméré plaqué peint, écran tendu, dvd vidéo 191 x 150 x 60 cm Collection de l Institut d Art Contemporain, Rhône-Alpes Dans les années 1980, les «arrangements» d Ange Leccia traitent des comportements humains. Ils mettent en scène un matériel propice à la rencontre que l artiste a cherché à adapter à des matériaux contemporains. A l aide de machines (projecteurs, écrans, rayons lumineux, etc.) coupées de leur fonction d usage et «personnifiées» et de leurs effets décontextualisés, il construit un vocabulaire. ` De Tokyo au Caire, de Rabat à Alexandrie, d Osaka à Damas, Leccia filme en flânant. Des motifs sont récurrents : la mer, les vagues, l orage ou la fumée, comme autant d éléments méditerranéens caractéristiques. La figure du ressac est particulièrement récurrente, tel un temps insaisissable incarné. C est toujours un sentiment de fragilité qui habite les accrochages de Leccia, entre la simplicité des objets abordés et les dispositifs techniques souvent spectaculaires. L image elle-même est mouvante, son apparition induit toujours une disparition. Ces œuvres dénotent un savoir-faire et des obsessions cinématographiques qui se logent dans la lumière et le temps, l espace et la mise en intrigue. Jusqu aux actuels dispositifs filmiques où l image représente le lieu fascinant d un duel constant sans début ni fin : le lieu d attitudes et de postures, précisément. Arrangement est constituée d une vitrine métallique montée sur roulettes, sur le fond de laquelle apparaît en rétroprojection une vidéo composée d images de la mer, du flux et du reflux des vagues se fracassant contre les rochers. Texte du FRAC Rhône-Alpes

7 Guillaume le Moine Un autre monde , texte de 50μm de longueur, lithographié par faisceau d électrons sur disque de silicium, cadre aluminium, 35 cm de diamètre Courtesy de l artiste Cette pièce se présente au premier abord comme un miroir banal. Il s agit pourtant d une plaque de silicium sur laquelle est lithographiée par faisceau d électrons, une citation de Paul Eluard : Un autre monde est possible/ il est dans celui-ci. La phrase est invisible car le texte mesure 50 microns. «Si le disque avait la taille de la France, la phrase aurait celle d une pizza!» explique Christophe Circonstancias, l un des chercheurs qui a travaillé sur le projet. «A travers cette pièce, j ai voulu faire se confronter différentes utopies tout en les ramenant à sa propre image reflétée par le miroir. J ai aussi joué sur les échelles, les codes. Par exemple, la typographie choisie renvoie à une écriture taggée à la main au marqueur alors que la réalisation a été exécutée par une machine très sophistiquée, de plusieurs tonnes. C est une histoire de dimension dans tous les sens du terme.» Cette œuvre a été réalisée en collaboration avec le CEA-LETI, laboratoire de recherche en nanotechnologie, Grenoble. Texte de l artiste Brassica napus LM 0610 (Variations) 2011, impression à encres pigmentaires sur papier fine art semi-gloss 110 x 165 cm Courtesy de l artiste Brassica Napus LM 0610 (Variations) rend visible les procédés utilisés dans le secteur de l impression et de l édition (traits de coupe, calibrage colorimétrique, la décomposition d une image en quatre filtres Cyan, Magenta, Jaune, Noir). L ensemble de grand format, est une variation colorée et évoque à la fois des tests effectués en laboratoire comme des tests d impression. Texte de l artiste Hélianthus annuus LM 0610 (Stéréo-plantations) 2010 Impression à encres pigmentaires sur papier fine art semi-gloss 70 x 100 cm Courtesy de l artiste Hélianthus annuus LM 0610 (Stéréo plantations) utilise le procédé de stéréoscopie qui permet, par un jeu de regards, de percevoir une image en relief sans lunette. Ce procédé ludique, inventé pour la photographie au milieu du XIXème siècle, est profondément attaché à la science (analyse de constitution de l image en relief par l œil et le cerveau). Hélianthus annuus LM 0610 (Stéréo plantations) permet ainsi une perception critique de l image et de la réalité dans un contexte de multiplication, et questionne ainsi les risques liés aux biotechnologies. Texte de l artiste. Ces deux œuvres font partie de la série OAM (Organismes Artistiquement Modifiés) : «La réappropriation des questions contemporaines d ordre économiques et sociales est un noyau dur de l ensemble de mon travail. J en extrais des principes afin de les réinvestir dans une expression formelle en accordant une large place au dessin. OAM est en quelque sorte une tentative et une réaction à la fois poétique et critique face à de nouveaux phénomènes engendrés par l essor des biotechnologies, en particulier des OGM.» Texte de l artiste

8 Julien Loustau Sub 2006 Vidéo couleur et sonore 46 Collection FRAC Lorraine Le film commence comme un récit trop beau, trop allégorique pour être vrai. Le lac Vostok, en Antarctique, est une immense poche d eau capturée sous une épaisse couche de glace depuis des millions d années. Il serait l endroit le plus pur du monde, dont l écosystème archaïque pourrait renfermer des formes de vie alternatives. Mais on ne le saura peut-être jamais. Les scientifiques, tentés de l explorer, se l interdisent, puisque pénétrer cet espace le contaminerait et altérerait immédiatement son équilibre supposé. Le dilemme entre accroissement de la connaissance et souci de conservation est ici sans issue : le lac reste un lieu de fantasme et de spéculations. Plus pur, conséquemment, qu on ne pourrait même le concevoir. Sur les images floues d un point lumineux flottant dans l obscurité, la voix égrène ces données brutes, sans aucun commentaire superflu. Le ton employé, factuel et solennel, aiguise le caractère irréel du propos. Mais tout ce qui est raconté ici est rigoureusement exact : Sub est un documentaire poétique, à la fois précis et improbable, formellement simple et intellectuellement complexe, sur un paradoxe scientifique réel. Texte FRAC Lorraine Élodie Pong Untitled (Plan For Victory) 2006 Vidéo couleur durée 1 21 Courtesy FRAC Lorraine Cette vidéo joue sur la vanité et sur la relativité des évènements. À l heure des grands bouleversements climatiques, cette vidéo, filmant une avalanche venant effacer le slogan guerrier peint sur la neige, pointe poétiquement les désillusions liées aux grandes croyances et aux mots d ordre. Point d ironie ni de cynisme, juste le constat que la mise en doute reste la meilleure des stratégies. Texte FRAC Lorraine

9 Guido van der Werve Nummer acht Everything is going to be alright 2007, vidéo 16mm to HD / Golf of Bothnia FI Courtesy of Monitor Gallery Rome, Gallery Juliette Jongma Amsterdam, Marc Foxx Los Angeles, Luhring Augustine, New York. Images by Ben Geraerts. «L artiste hollandais Guido van der Werve réalise le genre de films dont aurait pu rêver Caspar David Friedrich s il avait eu le sens de l humour et une caméra». (Magazine Frieze) «Guido van der Werve utilise la nature comme élément de son travail. Il est une sorte de héros romantique, héritier de Buster Keaton, affrontant la nature en solitaire. Dans nummer Acht, il marche devant un brise-glace immense qui suit la minuscule silhouette noire dans cette étendue blanche. Peu à peu, le fracas de la glace qui se brise s amplifie.» (Jean- Sébastien Stehli pour Le Figaro). Nummer Acht a été tourné dans le Golfe de Bothnie, en Finlande, et montre l artiste marchant dix mètres devant un brise-glace. La durée de ce film est de 10 10, ce qui est la durée standard d une pellicule. Ainsi, l œuvre est dépendante de ses moyens techniques, et s arrête brusquement une fois que la bande est totalement utilisée. Guido van der Werve The Walking Pigeon 2001 Vidéo 1 42 Courtesy of Monitor Gallery Rome, Gallery Juliette Jongma Amsterdam, Marc Foxx Los Angeles, Luhring Augustine, New York. Images by Ben Geraerts. Dans Walking Pigeon, Guido van der Werve, alors étudiant, passe devant la caméra en portant une construction qui lui permet (ou l oblige à?) d imiter la démarche particulière du pigeon. Marqué par une absurdité pathétique, cette vidéo montre le ridicule que provoque la volonté d imiter la Nature.

10 Informations pratiques Centre d Art Bastile - Site sommital de la Bastille Fort de la Bastille - Grenoble tel : +33 (0) mèl : Directrice : Elise Bureau tel : +33 (0) mèl : Expositions et Presse : Vincent Verlé tel : +33 (0) mèl : Publics : Emilie Baldini tel : + 33 (0) mèl : Médiateurs stagiaires : Pauline Peghaire. Horaires d ouverture : du mardi au dimanche de 11h à 18h.

Delphine Gigoux-Martin. Morceaux choisis

Delphine Gigoux-Martin. Morceaux choisis Morceaux choisis Centre d Art Bastille 27 mars - 13 juin 2010 Vernissage le 26 mars à partir de 18h Morceaux choisis 27 mars - 13 juin 2010 Des oies, des chevreuils, des biches, des chiens, des poussins,

Plus en détail

Dossier de presse. Jan Kopp La Parabole 7 mars - 27 avril 2008. Vernissage le 7 mars à 18h Preview : 3 au 6 mars

Dossier de presse. Jan Kopp La Parabole 7 mars - 27 avril 2008. Vernissage le 7 mars à 18h Preview : 3 au 6 mars Dossier de presse Jan Kopp La Parabole 7 mars - 27 avril 2008 Vernissage le 7 mars à 18h Preview : 3 au 6 mars contact presse : Vincent Verlé mèl : verlev@cab-grenoble.net tel : 06 79 76 58 21 Les œuvres

Plus en détail

L ANALYSE D ŒUVRES (peintures, sculptures) Stratégies pour une rencontre sensible Mme Viviane Motard CPAIEN histoire des Arts.

L ANALYSE D ŒUVRES (peintures, sculptures) Stratégies pour une rencontre sensible Mme Viviane Motard CPAIEN histoire des Arts. L ANALYSE D ŒUVRES (peintures, sculptures) Stratégies pour une rencontre sensible Mme Viviane Motard CPAIEN histoire des Arts. I - Avec des œuvres originales : Quelques attitudes permettant de diversifier

Plus en détail

L ANIMALITÉ ET LA SORCELLERIE

L ANIMALITÉ ET LA SORCELLERIE PLAISIRS, DÉPLAISIRS, LE BESTIAIRE AMOUREUX D ANNETTE MESSAGER L ANIMALITÉ ET LA SORCELLERIE Scénario et réalisation : Heinz Peter Schwerfel Coproduction : Centre Pompidou, WDR Artcore Film, Centre Pompidou,

Plus en détail

Physique, chapitre 8 : La vision

Physique, chapitre 8 : La vision Physique, chapitre 8 : La vision 1. Voir un objet 1.1 Sources de lumière Une source primaire de lumière produit la lumière qu elle émet. Par exemple, le soleil, une ampoule, le feu, un éclaire, une luciole

Plus en détail

OMBRES ET LUMIÈRES. Références aux instructions officielles : CYCLE 1

OMBRES ET LUMIÈRES. Références aux instructions officielles : CYCLE 1 OMBRES ET LUMIÈRES Ecole primaire «LES MURIERS», Alignan du Vent GS - CP période 5 - DDM vendredi après-midi du 27/04 au 01/06 Références aux instructions officielles : CYCLE 1 Enjeux d apprentissage :

Plus en détail

TABLEAU SYNOPTIQUE. Niveau CECR. Typologie d activités. Thèmes. Court métrage. Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 2010

TABLEAU SYNOPTIQUE. Niveau CECR. Typologie d activités. Thèmes. Court métrage. Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 2010 TABLEAU SYNOPTIQUE Court métrage Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 Madagascar, carnet de voyage Bastien Dubois Animation - 12 00 2009 Thèmes L adolescence, le sentiment amoureux,

Plus en détail

Le loup et la lune. Cette exposition est prêtée par la Médiathèque départementale d Ille-et-Vilaine. Ille-et-Vilaine, la vie à taille humaine

Le loup et la lune. Cette exposition est prêtée par la Médiathèque départementale d Ille-et-Vilaine. Ille-et-Vilaine, la vie à taille humaine Cette exposition est prêtée par la Médiathèque départementale d Ille-et-Vilaine Ille-et-Vilaine, la vie à taille humaine Cette exposition est prêtée par la Médiathèque départementale d Ille-et-Vilaine

Plus en détail

COMPTE RENDU ANIMATION Activités scientifiques à l école maternelle mars 2010

COMPTE RENDU ANIMATION Activités scientifiques à l école maternelle mars 2010 DVD APPRENDRE la science et la technologie à l école SCEREN distribué aux écoles ou aux participants Plan 1. Les attentes institutionnelles ( programmes 2008) 2. Des éléments essentiels à connaître 3.

Plus en détail

Projet départemental «EAU» le Site http://cpd67.site2.ac-strasbourg.fr/ Projet départemental «EAU» le Site http://cpd67.site2.ac-strasbourg.

Projet départemental «EAU» le Site http://cpd67.site2.ac-strasbourg.fr/ Projet départemental «EAU» le Site http://cpd67.site2.ac-strasbourg. Projet départemental «EAU» le Site http://cpd67.site2.ac-strasbourg.fr/ Projet départemental «EAU» le Site http://cpd67.site2.ac-strasbourg.fr/ 1 Projet départemental «EAU» le Site http://cpd67.site2.ac-strasbourg.fr/

Plus en détail

MARIE-JO LAFONTAINE DANS LE CABINET DU BATONNIER DE BRUXELLES

MARIE-JO LAFONTAINE DANS LE CABINET DU BATONNIER DE BRUXELLES MARIE-JO LAFONTAINE DANS LE CABINET DU BATONNIER DE BRUXELLES Née à Anvers, diplômée de La Cambre-Ecole nationale supérieure des arts visuels de Bruxelles, Marie-Jo Lafontaine est une artiste européenne

Plus en détail

Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image

Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image construit la peinture? C est-à-dire que devant une

Plus en détail

GREGORY MARKOVIC Dessins

GREGORY MARKOVIC Dessins Dossier de presse GREGORY MARKOVIC Dessins Exposition du 5 février au 28 mars 2010 Vernissage le 4 février à partir de 18h30 La Galerie Particulière 16 rue du Perche 75003 Paris +33.(0)1.48.74.28.40 www.lagalerieparticuliere.com

Plus en détail

Proposition pour une sculpture monumentale : des pierres défiant les lois de la gravité

Proposition pour une sculpture monumentale : des pierres défiant les lois de la gravité Les égyptiens ont inventés de savantes méthodes pour élever un obélisque. Allongé, le bloc de pierre est soulevé à la verticale et maintenu dans ce nouvel état d équilibre. Le but des architectes égyptiens

Plus en détail

David CLAERBOUT. DOSSIER PEDAGOGIQUE Exposition du 31 janvier au 10 mai 2015. Partenaire des actions éducatives du FRAC Auvergne

David CLAERBOUT. DOSSIER PEDAGOGIQUE Exposition du 31 janvier au 10 mai 2015. Partenaire des actions éducatives du FRAC Auvergne David CLAERBOUT DOSSIER PEDAGOGIQUE Exposition du 31 janvier au 10 mai 2015 Partenaire des actions éducatives du FRAC Auvergne David CLAERBOUT Salué internationalement, exposé par les plus grandes institutions,

Plus en détail

La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche?

La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche? La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche? Introduction de dossier : Newton, dans sa vision de la blancheur de la lumière solaire résultant de toutes les 3 couleurs primaire

Plus en détail

Techniques Artistiques

Techniques Artistiques Enseignement technique Section de qualification 2 ème degré Techniques Artistiques Institut Saint-Joseph (Ecole Technique) Deuxième degré de qualification Techniques artistiques Grille Horaire A. FORMATION

Plus en détail

28 mars - 11 avril 2012

28 mars - 11 avril 2012 28 mars - 11 avril 2012 Dans le cadre de la nouvelle programmation du Carreau, la Ville de Cergy a choisi de solliciter un collectif d artistes sur une thématique récurrente dans l Histoire de l Art :

Plus en détail

Bruno Fert DOSSIER DE MÉDIATION ESPACE CULTUREL MAURICE-UTRILLO

Bruno Fert DOSSIER DE MÉDIATION ESPACE CULTUREL MAURICE-UTRILLO Bruno Fert DOSSIER DE MÉDIATION ESPACE CULTUREL MAURICE-UTRILLO Festival Circulation(s) En tournée à Pierrefitte-sur-Seine Du mardi 10 au samedi 28 novembre 2015 Vernissage le samedi 7 novembre à 17h30

Plus en détail

L œuvre. S extraire de Caroline Le Méhauté. S extraire, tel un mur de terre, parcourt une partie de la pelouse du Parc de Maison blanche

L œuvre. S extraire de Caroline Le Méhauté. S extraire, tel un mur de terre, parcourt une partie de la pelouse du Parc de Maison blanche S extraire de Caroline Le Méhauté E lle nous paraît tour à tour imposante puis fragile S extraire [ Négociation 25], Tirage digigraphique, 60 x 40 cm, 2011. L œuvre S extraire, tel un mur de terre, parcourt

Plus en détail

Etablis un constat de l expérience et essaie d expliquer le phénomène :

Etablis un constat de l expérience et essaie d expliquer le phénomène : Défi : La lumière est-elle blanche? un disque compact, une lampe de poche 1. Eclaire le CD. Ton hypothèse s est-elle vérifiée? 1 Défi : La lumière est-elle blanche? un miroir, une cuvette, de l eau, une

Plus en détail

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS Concours concernés : - Concours externe de recrutement de professeurs des écoles - Concours externe spécial de recrutement de professeurs des écoles -

Plus en détail

POÉTIQUE DE LA RETENUE

POÉTIQUE DE LA RETENUE POÉTIQUE DE LA RETENUE Exposition collective Du 24 avril au 2 mai 2015 Vernissage le 23 avril à 18h Photographies, vidéos et installations de: Gilles DEWALQUE Sandra GAILLARDON Marie-Claude LACROIX Anthony

Plus en détail

Compte rendu de l animation du 24 mars 2010

Compte rendu de l animation du 24 mars 2010 Compte rendu de l animation du 24 mars 2010 MAÎTRISER LES LANGAGES INTRODUCTION Maîtriser c est dominer. A l école maternelle, il est encore prématuré de parler de maîtrise. C est la raison pour laquelle

Plus en détail

Les couleurs A- POUR VOIR LES COULEURS DES OBJETS, IL FAUT LES ÉCLAIRER! Un parcours dans le noir

Les couleurs A- POUR VOIR LES COULEURS DES OBJETS, IL FAUT LES ÉCLAIRER! Un parcours dans le noir Les couleurs Séquence 1 : voir les couleurs des objets Cette séquence offre aux élèves l opportunité d explorer des perceptions visuelles et de constater : - le rôle de l œil ; - le parcours de la lumière

Plus en détail

Livret de formation. appartenant à : Livret de formation - Ecole Ouverte Ange Guépin 4 Chemin du Relais 44000 NANTES

Livret de formation. appartenant à : Livret de formation - Ecole Ouverte Ange Guépin 4 Chemin du Relais 44000 NANTES Livret de formation appartenant à : Pour parler 1.1 JE SUIS CAPABLE DE : 1.1.1 parler efficacement devant la classe. 1.1.2 parler efficacement devant l'école. 1.2.1 écouter. 1.2.2 poser des questions.

Plus en détail

SALLE 5 : C EST LE VRAI?

SALLE 5 : C EST LE VRAI? EXPOSITION CHROMAMIX 2 / 9 AVRIL - 15 NOVEMBRE 2009 MUSÉE D ART MODERNE ET CONTEMPORAIN - 1, place Hans-Jean Arp Dossier de préparation à la visite SALLE 5 : C EST LE VRAI? ŒUVRE EXPOSÉE DANS LA SALLE

Plus en détail

MARIE LANCELIN. Dossier artistique 2010. wwwmlancelin.blogspot.com

MARIE LANCELIN. Dossier artistique 2010. wwwmlancelin.blogspot.com MARIE LANCELIN Dossier artistique 2010 wwwmlancelin.blogspot.com MARIE LANCELIN Née en 1982 à Laval, vit et travaille à Nantes, Paris et Rennes +33(0) 06.65.14.68.51 wwwmlancelin.blogspot.com FORMATIONS

Plus en détail

IDENTIFIER UNE OEUVRE

IDENTIFIER UNE OEUVRE 1 IDENTIFIER UNE OEUVRE Pour présenter une œuvre, il faut d abord l identifier, c est-à-dire trouver les éléments qui permettront à d autres personnes de trouver l ouvrage dont il est question. Pour cela,

Plus en détail

Le rivage. Définition : Terre limitant une étendue d'eau (berges, bords, cotes, plages, rives...) Le rivage dans l'histoire

Le rivage. Définition : Terre limitant une étendue d'eau (berges, bords, cotes, plages, rives...) Le rivage dans l'histoire Le rivage Définition : Terre limitant une étendue d'eau (berges, bords, cotes, plages, rives...) A travers les siècles les artistes ont représenté le rivage de diverses façons selon les époques, mais aussi

Plus en détail

La Joconde. (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES

La Joconde. (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES La Joconde (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES La Joconde de Léonard de Vinci est incontestablement le tableau le plus célèbre. Il est conservé au musée du Louvre à Paris et a

Plus en détail

ASV à la découverte de l'ile de France lundi 8 avril 2013. les coulisses de la Tour Eiffel

ASV à la découverte de l'ile de France lundi 8 avril 2013. les coulisses de la Tour Eiffel ASV à la découverte de l'ile de France lundi 8 avril 2013 les coulisses de la Tour Eiffel Événement inédit depuis sa construction en 1889, elle vous invite aujourd hui à une découverte fascinante et insolite

Plus en détail

Théâtre - Production théâtrale Description de cours

Théâtre - Production théâtrale Description de cours Théâtre - Production théâtrale Description de cours SESSION 1 (TRONC COMMUN) Histoire de l'architecture L objectif du cours est de cerner les principaux styles de l histoire de l architecture. Le contenu

Plus en détail

Les Annonces Fossiles, 8 Huile sur bois, 17 x 25 cm 2014

Les Annonces Fossiles, 8 Huile sur bois, 17 x 25 cm 2014 AURORE PALLET Les Annonces Fossiles, 8 Huile sur bois, 17 x 25 cm 2014 Les Annonces Fossiles, 6 Huile sur bois, 17 x 25 cm 2014 Les Annonces Fossiles, 12 Huile sur bois, 17 x 25 cm 2014 Les Annonces Fossiles,

Plus en détail

CATALOGUE DE PRESTATION

CATALOGUE DE PRESTATION UN AUTRE REGARD SUR LA NATURE CATALOGUE DE PRESTATION Présentation Nos prestations Conditions tarifaires Contacts ASSOCIATION GRANDEUR NATURE - PRATS HAUTS - 05350 CHATEAU VILLE VILLE 06 99 52 55 05 -

Plus en détail

Le rapport avec le texte : les différentes fonctions de l image

Le rapport avec le texte : les différentes fonctions de l image Le rapport avec le texte : les différentes fonctions de l image Une fonction descriptive Par la redondance avec le texte, elle apporte des précisions quand à la description des lieux et de personnages,

Plus en détail

Programme des activités pour les scolaires 2015 2016

Programme des activités pour les scolaires 2015 2016 MUSEE DES BEAUX-ARTS Programme des activités pour les scolaires 2015 2016 Découvrir le musée en s amusant, apprendre à regarder les œuvres d art et les objets, créer en toute liberté dans l atelier toutes

Plus en détail

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts»

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» «Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» Objectifs généraux : - favoriser les liens entre la connaissance et la sensibilité - développer le dialogue entre

Plus en détail

Robocop. Paul Verhoeven, Etats-Unis, 1987

Robocop. Paul Verhoeven, Etats-Unis, 1987 Robocop Paul Verhoeven, Etats-Unis, 1987 Robocop est un film réalisé par Paul Verhoeven, cinéaste néerlandais qui débuta sa carrière à la télévision hollandaise où il découvrit l un de ses acteurs fétiches,

Plus en détail

Programme des activités jeune public au Louvre été 2015

Programme des activités jeune public au Louvre été 2015 Communiqué de presse Jeune public Juin - Juillet - Août 2015 Programme des activités jeune public au Louvre été 2015 La visite d un musée est l occasion d une rencontre avec des œuvres, un lieu, et leur

Plus en détail

Barthélemy Péron. Portfolio. N d ordre de la maison des artistes : P646462 contact@barthperon.fr

Barthélemy Péron. Portfolio. N d ordre de la maison des artistes : P646462 contact@barthperon.fr Barthélemy Péron Portfolio N d ordre de la maison des artistes : P646462 contact@barthperon.fr la bibliothèque de bureau scanné et retouché numériquement 30 x 20 cm - Mai 2006 Demarche artistique Ecrans,

Plus en détail

zingaro photography Papier super blanc, finition brillante, résistance à l eau et séchage rapide. Des couleurs éclatantes, 111cm 111cm

zingaro photography Papier super blanc, finition brillante, résistance à l eau et séchage rapide. Des couleurs éclatantes, 111cm 111cm tradition brilliant 272gsm 111cm Papier super blanc, finition brillante, résistance à l eau et séchage rapide. Des couleurs éclatantes, véritable aspect photo. 10x15 0.80 13x18 1.10 15x20 1.40 20x30 9.-

Plus en détail

PROGRAMME 2014/2015. des COURS. école d'art Claude Monet 1 rue Aristide Briand Aulnay-sous-Bois - 01 48 79 65 26 eacm@aulnay-sous-bois.

PROGRAMME 2014/2015. des COURS. école d'art Claude Monet 1 rue Aristide Briand Aulnay-sous-Bois - 01 48 79 65 26 eacm@aulnay-sous-bois. PROGRAMME des COURS 2014/2015 école d'art Claude Monet 1 rue Aristide Briand Aulnay-sous-Bois - 01 48 79 65 26 eacm@aulnay-sous-bois.com www.aulnay-sous-bois.fr ÉDIto Pour cette rentrée, l école d art

Plus en détail

***** Introduction. Le problème esthétique de la couleur s articule autour de 3 points de vue, qui se bousculent et se complètent à la fois :

***** Introduction. Le problème esthétique de la couleur s articule autour de 3 points de vue, qui se bousculent et se complètent à la fois : Collection Théories Créatives Les couleurs sensibilisation à destination des artistes A R Tournadre - Introduction - Le cercle chromatique définition et vocabulaire des couleurs o les couleurs primaires,

Plus en détail

Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002

Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002 Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002 I Christian Gattinoni : travail personnel A Travail plastique L œuvre créatrice de Christian Gattinoni se voit dirigée vers

Plus en détail

Le ciel et la Terre : lumière et ombres.

Le ciel et la Terre : lumière et ombres. Fiche De Préparation Séance Discipline : SCIENCES / Le ciel et la Terre : lumière et ombres. Niveau : Cycle 3 / CM1. Séance 1 Durée : 1h. Pour l enseignant : OBJECTIFS Prise de représentations sur la lumière

Plus en détail

Vanessa Winship. Voyage mélancolique. 14 janvier au 8 mars 2015. 5 novembre 2014 5 janvier 2015

Vanessa Winship. Voyage mélancolique. 14 janvier au 8 mars 2015. 5 novembre 2014 5 janvier 2015 Vanessa Winship Voyage mélancolique 14 janvier au 8 mars 2015 5 novembre 2014 5 janvier 2015 «Pour moi la photographie est un processus d apprentissage, un voyage vers la compréhension» Vanessa Winship

Plus en détail

Horizons Solidaires. Un portrait photographique et sonore de l Économie Sociale et Solidaire aujourd hui

Horizons Solidaires. Un portrait photographique et sonore de l Économie Sociale et Solidaire aujourd hui Horizons Solidaires Un portrait photographique et sonore de l Économie Sociale et Solidaire aujourd hui «Nous sommes à un moment de l histoire qui pose un défi radicalement nouveau à l espèce humaine :

Plus en détail

50 activités. autour. des carnets de voyage. à l école. Cycle 2 Cycle 3. Anne-Marie Quéruel Pierre Gallo

50 activités. autour. des carnets de voyage. à l école. Cycle 2 Cycle 3. Anne-Marie Quéruel Pierre Gallo 50 activités autour Anne-Marie Quéruel Pierre Gallo des carnets de voyage à l école Cycle 2 Cycle 3 50 activités autour Anne-Marie Quéruel Pierre Gallo des carnets de voyage à l école Cycle 2 Cycle 3 SOMMAIRE

Plus en détail

Programme de l école maternelle

Programme de l école maternelle Programme de l école maternelle Document d aide pour la mise en œuvre DSDEN 91 - Mission Ecole maternelle Attendus par domaine et sous-domaine d apprentissage DSDEN 91- Mission Ecole maternelle- Page 1

Plus en détail

Jeux de science et Robots

Jeux de science et Robots Jeux de science et Robots Les aventuriers Carnet de missions Editions du Pass Ce carnet de missions appartient à Prénom Prénom Prénom Prénom Prénom Prénom Nom Nom Nom Nom Nom Nom Equipe De l école Ici

Plus en détail

La Rentrée au Jeu de paume!

La Rentrée au Jeu de paume! La Rentrée au Jeu de paume! Communiqué DE PRESSE activités jeune public et moins de 26 ans Photo : Elodie Coulon Jeu de Paume 2014 1, PLACE DE LA CONCORDE PARIS 8 E M CONCORDE WWW.JEUDEPAUME.ORG La rentrée

Plus en détail

Marie-Danielle Koechlin

Marie-Danielle Koechlin Marie-Danielle Koechlin SÉRIE DES MYSTÈRES Les Visiteurs - huile sur toile - 80 x 110 cm - Pouilly 1994 / Paris 2001 En couverture : Fille de Christophe Colomb - huile sur toile - 80 x 110 cm - Paris 2005

Plus en détail

Etape 1 : Découvrir les ingrédients de la boisson mystère

Etape 1 : Découvrir les ingrédients de la boisson mystère Défi n 3 cycle 1 Défi boisson mystère cycle 1 En quoi consiste le défi? En la réalisation d une boisson comprenant différentes couleurs. Critères possibles pris en compte : - originalité de la présentation

Plus en détail

H 2 O. Création de Manuela Morgaine. www.enverscompagnie.com. Réalisation des sculptures de glace : Michel Amann. www.crystal-group.

H 2 O. Création de Manuela Morgaine. www.enverscompagnie.com. Réalisation des sculptures de glace : Michel Amann. www.crystal-group. H 2 O Création de Manuela Morgaine www.enverscompagnie.com Réalisation des sculptures de glace : Michel Amann www.crystal-group.fr Pour la Fondation François Schneider Art & Eau 2010/2011 Talent d or «L

Plus en détail

Rendez Vous. Jeune création internationale I Biennale de Lyon 2015 FICHE PÉDAGOGIQUE - ENSEIGNANTS DE MATERNELLE ET D ÉLÉMENTAIRE

Rendez Vous. Jeune création internationale I Biennale de Lyon 2015 FICHE PÉDAGOGIQUE - ENSEIGNANTS DE MATERNELLE ET D ÉLÉMENTAIRE Rendez Vous Jeune création internationale I Biennale de Lyon 2015 10 SEPTEMBRE - 8 NOVEMBRE 2015 FICHE PÉDAGOGIQUE - ENSEIGNANTS DE MATERNELLE ET D ÉLÉMENTAIRE Cette fiche pédagogique a été réalisée dans

Plus en détail

LES TROUS NOIRS ATTAQUENT!

LES TROUS NOIRS ATTAQUENT! LES TROUS NOIRS ATTAQUENT! Cette fiche propose de s'initier à la lumière et aux couleurs. Thème : la lumière Âges : 8 à 13 ans ( à adapter pour les 5 à 7 ans) Nombre de joueurs : 10 à 40 Nombre d équipes

Plus en détail

15 septembre - 16 décembre 2015 Théâtre d Hérouville

15 septembre - 16 décembre 2015 Théâtre d Hérouville Marina Gadonneix, SUPERNOVA, VITRINE DISPOSITIFS Marina Gadonneix Commissariat Audrey Illouz 15 septembre - 16 décembre 2015 Théâtre d Hérouville 1 square du Théâtre - 14200 Hérouville Saint-Clair 02 31

Plus en détail

Guide du petit visiteur. Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND

Guide du petit visiteur. Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND Guide du petit visiteur Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND DU 13 AVRIL AU 10 MAI Arrêt59, Centre Culturel de Péruwelz Petits jeux

Plus en détail

IN SITU : ONDES ET VIBRATIONS 1 LUMIÈRE COLORÉE

IN SITU : ONDES ET VIBRATIONS 1 LUMIÈRE COLORÉE IN SITU : ONDES ET VIBRATIONS 1 LUMIÈRE COLORÉE Réalisation : Pierre Bischoff, sous la direction de François Mangenot CNDP d Alsace, 1997 Durée : 04 min 07 s À l aide d expériences filmées et d animations

Plus en détail

OLYMPIADES DE PHYSIQUE 2005 A LA RECHERCHE DU RAYON VERT

OLYMPIADES DE PHYSIQUE 2005 A LA RECHERCHE DU RAYON VERT OLYMPIADES DE PHYSIQUE 2005 A LA RECHERCHE DU RAYON VERT Louis Veyrat, Christophe Tassot Lycée Bellevue, Toulouse 2005 a été l'année de Jules Verne, le grand romancier du 20me siècle. Dans toutes ses œuvres,

Plus en détail

Dossier artistique Rebecca Bowring

Dossier artistique Rebecca Bowring Dossier artistique Rebecca Bowring Mon travail est non seulement un travail de photographie, mais également un travail qui traite de photographie. De la photographie comme technique et technologie et les

Plus en détail

Progression en éducation musicale au cycle 1

Progression en éducation musicale au cycle 1 Progression en éducation musicale au cycle 1 BO n 3 du 19 juin 2008 : «à la fin de l'école maternelle, l'enfant est capable de: Avoir mémorisé et savoir interpréter des chants, des comptines... Ecouter

Plus en détail

EXPOSITION ITINÉRANTE

EXPOSITION ITINÉRANTE jeune public DÉTOURS D OBJETS DÉTOURS D OBJETS UNE EXPOSITION ITINÉRANTE DESTINÉE AUX ENFANTS DE 5 À 12 ANS AUTOUR DES ŒUVRES DE CLAUDE COURTECUISSE Direction de l action éducative et des publics Service

Plus en détail

Fiche pédagogique : Tableau «Vanité» de Madeleine de Boullongne

Fiche pédagogique : Tableau «Vanité» de Madeleine de Boullongne Document réalisé par Jean-Jacques FREYBURGER Conseiller Pédagogique en Arts Visuels - Bassin Centre Haut-Rhin Période historique : Les Temps Modernes Domaine artistique : Arts du visuel peinture Fiche

Plus en détail

D où viennent les couleurs de l arc en ciel?

D où viennent les couleurs de l arc en ciel? Matériel : Lampe lumière blanche, prisme, lentille convergente, moteur, disque de Newton. Playmobil de différentes couleurs, lampe et filtres colorés. D où viennent les couleurs de l arc en ciel? 1. Observations

Plus en détail

Carnet d activités Dépisteurs de toiles

Carnet d activités Dépisteurs de toiles Carnet d activités Dépisteurs de toiles Ateliers Pédagogiques d Arts Plastiques Nom: Prénom: Classe: Ecole: Règles de vie du Musée Les accompagnateurs sont garants du bon fonctionnement des activités et

Plus en détail

MARGUERITE Naohiro Ninomiya

MARGUERITE Naohiro Ninomiya MARGUERITE La Galerie Seine 51 présente «Marguerite» une exposition collective consacrée au thème des Fleurs du Vendredi 26 Juin au Vendredi 31 Juillet 2015. Des œuvres de Naohiro Ninomiya, John Richard

Plus en détail

La lumière et les couleurs (Chap4)

La lumière et les couleurs (Chap4) La lumière et les couleurs (Chap4) I. La lumière blanche On appelle lumière blanche, la lumière émise par le soleil ou par des éclairages artificiels reproduisant la lumière du soleil. La lumière blanche

Plus en détail

OBJECTIFS COMPETENCES

OBJECTIFS COMPETENCES Niveau : 6 ème SEQUENCE «Objet Volant Non Identifié» Pratiquer le dessin d observation et de conception. Savoir présenter un projet sur planche Concevoir et fabriquer un objet : un prototype Représentation

Plus en détail

L alternative innovante de formation artistique à Bordeaux

L alternative innovante de formation artistique à Bordeaux L alternative innovante de formation artistique à Bordeaux Global Créative School L ATELIER DES BEAUX ARTS SUP Au cœur de la métropole de Bordeaux L Atelier des Beaux Arts Sup, est un pôle pluridisciplinaire

Plus en détail

LA PEINTURE DE DOMINIQUE JALU (TEXTE D ÉLISABETH MOTSCH*)

LA PEINTURE DE DOMINIQUE JALU (TEXTE D ÉLISABETH MOTSCH*) 7 LA PEINTURE DE DOMINIQUE JALU (TEXTE D ÉLISABETH MOTSCH*) (novembre 2004) La peinture de Dominique Jalu est balayée par un vent frais. Rien ici de lourd, ni de démonstratif. A l évidence de la culture

Plus en détail

Dossier de presse. Paris Photo. GalerieEstherWoerdehoff. La Galerie Esther Woerdehoff à Paris Photo

Dossier de presse. Paris Photo. GalerieEstherWoerdehoff. La Galerie Esther Woerdehoff à Paris Photo Dossier de presse Paris, octobre 2012 La Galerie Esther Woerdehoff à - rendez-vous annuel au Grand Palais - et moment fort pour notre galerie. Nous sommes heureux de vous inviter sur notre stand, A44.

Plus en détail

Collection. Un rêve d éternité

Collection. Un rêve d éternité NOM : Prénom : jeux Collection. Un rêve d éternité exposition du 13 décembre 2014 au 26 avril 2015 L exposition, construite en trois parties, se déploie dans chacune des galeries du Frac Bretagne. Comme

Plus en détail

TARIF 2014 2015 - applicable à partir du 1 er Septembre 2014

TARIF 2014 2015 - applicable à partir du 1 er Septembre 2014 TARIF 2014 2015 - applicable à partir du 1 er Septembre 2014 Scanns Tirages Finitions : contre-collage - plastification accrochage Prix Hors Taxes Le tarif est à titre indicatif. Nécessité de faire un

Plus en détail

Enseignements artistiques

Enseignements artistiques Cycle 3 Enseignements artistiques Arts PLASTIQUES Après la sensibilisation aux activités et à la perception des langages artistiques conduite en maternelle, le cycle 2 a fait découvrir aux élèves quelques

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS : ARTS PLASTIQUES Thématique : Art, état et pouvoir Objet d étude : L œuvre d Art et l Etat

HISTOIRE DES ARTS : ARTS PLASTIQUES Thématique : Art, état et pouvoir Objet d étude : L œuvre d Art et l Etat HISTOIRE DES ARTS : ARTS PLASTIQUES Thématique : Art, état et pouvoir Objet d étude : L œuvre d Art et l Etat _ Centre Culturel Jean Marie Tjibaou 1995 1998 Renzo Piano 1 -------------------------------------------------PRESENTATION

Plus en détail

Benjamin Mis. Portfolio. +33 6 18 01 65 71 contact@benjamin-mis.net

Benjamin Mis. Portfolio. +33 6 18 01 65 71 contact@benjamin-mis.net Benjamin Mis Portfolio +33 6 18 01 65 71 contact@benjamin-mis.net Faits & Gestes La locution Faits & gestes pose un cadre conceptuel où converge l ambivalence actif / passif : c est là que concorde la

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

PROGRAMME JEUNE PUBLIC

PROGRAMME JEUNE PUBLIC PROGRAMME JEUNE PUBLIC VACANCES D HIVER 2014 Enfants de 4 à 5 ans, de 5 à 7 ans et de 8 à 10 ans Adolescents de 11 à 14 ans Atelier : 2h / 12 par personne Du lundi au vendredi à 10h30 et 14h30 RÉSERVATION

Plus en détail

L APPARTEMENT Le nouveau département de Rue Monsieur Paris en avant-première au Hall 7 SCÈNES D INTÉRIEUR, Maison&Objet Stand D189

L APPARTEMENT Le nouveau département de Rue Monsieur Paris en avant-première au Hall 7 SCÈNES D INTÉRIEUR, Maison&Objet Stand D189 Communiqué de presse L APPARTEMENT Le nouveau département de Rue Monsieur Paris en avant-première au Hall 7 SCÈNES D INTÉRIEUR, Maison&Objet Stand D189 Marque française de mobilier haut de gamme, Rue Monsieur

Plus en détail

RÉALISATION D ÉMISSION DE TÉLÉVISION. Activités

RÉALISATION D ÉMISSION DE TÉLÉVISION. Activités RÉALISATION D ÉMISSION DE TÉLÉVISION Activités 147 148 Étudier le projet de l émission 1.1.S informer et discuter du projet de l émission S informer auprès du producteur de ses intentions Faire préciser

Plus en détail

des COURS école d'art Claude Monet 1 rue Aristide Briand Aulnay-sous-Bois - 01 48 79 65 26 eacm@aulnay-sous-bois.com

des COURS école d'art Claude Monet 1 rue Aristide Briand Aulnay-sous-Bois - 01 48 79 65 26 eacm@aulnay-sous-bois.com PROGRAMME des COURS 2015/2016 Mathys Fresy école d'art Claude Monet 1 rue Aristide Briand Aulnay-sous-Bois - 01 48 79 65 26 eacm@aulnay-sous-bois.com facebook.com/ecoledartclaudemonet www.aulnay-sous-bois.fr

Plus en détail

PREMIÈRE SECTION : Vue d ensemble du projet ou de la leçon

PREMIÈRE SECTION : Vue d ensemble du projet ou de la leçon PREMIÈRE SECTION : Vue d ensemble du projet ou de la leçon Niveau : 12 e année Matière : Arts visuels et médiatiques (94411) Titre de la leçon : Animons les roches! Thématique : les phénomènes géologiques,

Plus en détail

LECTURES DE PORTFOLIO SAMEDI 17 ET DIMANCHE 18 MAI 2014 APPEL À CANDIDATURE

LECTURES DE PORTFOLIO SAMEDI 17 ET DIMANCHE 18 MAI 2014 APPEL À CANDIDATURE LECTURES DE PORTFOLIO SAMEDI 17 ET DIMANCHE 18 MAI 2014 APPEL À CANDIDATURE Vous êtes artiste, étudiants en art et souhaitez recueillir un avis critique sur votre travail, trouver des opportunités de le

Plus en détail

Décembre, le mois du cinéma à l Atelier Numérique

Décembre, le mois du cinéma à l Atelier Numérique CONF ÉRENCES Décembre, le mois du cinéma à «Comment réaliser un court métrage», par Ari pictures Vendredi 13/12-19h30 Arthur Choupin, réalisateur, et Sébastien Baudier, producteur, proposent de partager

Plus en détail

EAST/WEST. Un événement

EAST/WEST. Un événement Un événement MANAGEMENT EAST/WEST A l occasion de Paris Photo, du mercredi 11 au dimanche 15 novembre 2015, PHOTO Management présente à Opera Gallery quatre photographes de Los Angeles : Tasya Van Ree,

Plus en détail

Pourquoi une formation en Arts Plastiques?

Pourquoi une formation en Arts Plastiques? Pourquoi une formation en Arts Plastiques? Votre enfant termine sa classe de Troisième, et sera en seconde générale l an prochain. Un certain nombre de disciplines, jusqu à présent obligatoires, deviennent

Plus en détail

1S2 Écran plat. Utilisation d un logiciel de simulation / Exploitation d une vidéo. Notions et contenus

1S2 Écran plat. Utilisation d un logiciel de simulation / Exploitation d une vidéo. Notions et contenus FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S2 Écran plat Type d'activité Utilisation d un logiciel de simulation / Exploitation d une vidéo Notions et contenus Synthèse additive. Vision des couleurs

Plus en détail

Deuxième partie : Optique

Deuxième partie : Optique Deuxième partie : Optique Introduction Exemples de questions Comment fonctionne un projecteur de dias? Qu est-ce que la mise au point d un appareil photo? Comment la lumière peut-elle être guidée dans

Plus en détail

Présentation d un film

Présentation d un film Fiches méthodologiques Présentation d un film Introduction : o La Nature de l œuvre : Quoi, quand et où? Type de film, nationalité, réalisateur, date o Contexte de production : Public visé, contexte historique,

Plus en détail

LA COMPAGNIE INTENTION

LA COMPAGNIE INTENTION Création Août 2013 Mise en scène : Cédric Le Stunff Comédiens marionnettistes : Ludovic Harel et Jérôme Guillot Création musicale : Stéphane Babiaud Création lumière : Cyril Lepage Costumes : Eva Malmasson

Plus en détail

CITE CARTON. L installation est constituée de 3 étapes. CITÉ CARTON R E C T O CITÉ CARTON V E R S O

CITE CARTON. L installation est constituée de 3 étapes. CITÉ CARTON R E C T O CITÉ CARTON V E R S O CITE CARTON Quelle conscience ou absence de conscience de nos actes au quotidien se cache derrière cet anonymat? installation vidéo, dispositif mobile interactif R é a l i s a t i o n, i m a g e s M a

Plus en détail

Centre d art contemporain. www.lyonne-en-scene.com. Dossier PÉDAGOGIQUE

Centre d art contemporain. www.lyonne-en-scene.com. Dossier PÉDAGOGIQUE Centre d art contemporain www.lyonne-en-scene.com Dossier PÉDAGOGIQUE Divag(u)ations Une œuvre réalisée par Aurélie PERTUSOT pour Le Bentō 16 mars -24 avril 2015 Pour sa tournée de printemps, L Yonne en

Plus en détail

Regards croisés dans le cadre de l Histoire des Arts :

Regards croisés dans le cadre de l Histoire des Arts : Autour de l exposition «ROCK n ROLL Un album photo» Stage DAAC du 20 novembre 2014 animé par Fred BOUCHER (Co- directeur artistique des Photaumnales) et Régis DARGNIER (Professeur d arts plastiques) Regards

Plus en détail

A T H E N E SEOUL PAR I S

A T H E N E SEOUL PAR I S A T H E N E SEOUL PAR Hélène Majera. 37 bis rue de Montreuil.75011 Paris. France. 33 (0)1 43 56 73 53. . www.helenemajera.com peintures & vidéo by Hélène Majera I S Athenes Seoul Paris2009

Plus en détail

aurélie gravelat sélection de travaux 2009-2014

aurélie gravelat sélection de travaux 2009-2014 aurélie gravelat sélection de travaux 2009-2014 dessiner Mes dessins ne montrent presque rien. Je cherche à éliminer les tracés, à ne réduire le sujet, ou le dessin, qu à un essentiel. Une, quelques lignes,

Plus en détail

Exercice 1. Indiquer en complétant le tableau suivant, de quelle couleur apparaît chaque anneau lorsque le panneau est éclairé :

Exercice 1. Indiquer en complétant le tableau suivant, de quelle couleur apparaît chaque anneau lorsque le panneau est éclairé : COMMENT PRODUIT-ON DES IMAGES COLORÉES SUR UNE AFFICHE? Exercice 1 L emblème olympique est constitué de cinq anneaux de couleurs différentes. Chaque couleur représente un continent. En lumière blanche

Plus en détail

L atelier La Rouvière démenage au sein de l Hôpital Sainte Marguerite, les jours et horaires de cours restent identiques. 2014/2015 ATELIERS PUBLICS

L atelier La Rouvière démenage au sein de l Hôpital Sainte Marguerite, les jours et horaires de cours restent identiques. 2014/2015 ATELIERS PUBLICS L atelier La Rouvière démenage au sein de l Hôpital Sainte Marguerite, les jours et horaires de cours restent identiques. 2014/2015 ATELIERS PUBLICS ATELIERS PUBLICS 2014 2015 BIENVENUE DANS LES ATELIERS

Plus en détail

Zhou Gang 周 刚 (né en 1958)

Zhou Gang 周 刚 (né en 1958) Zhou Gang 周 刚 (né en 1958) Musée Cernuschi : Qu est-ce qui a décidé de votre vocation d artiste? Zhou Gang : Mon père était un peintre connu dans les années 1930. Il avait fait des études au Japon et pratiquait

Plus en détail