Audit et Sécurité Informatique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Audit et Sécurité Informatique"

Transcription

1 1 / 54 Audit et Sécurité Informatique Chap 1: Services, Mécanismes et attaques de sécurité Rhouma Rhouma https://sites.google.com/site/rhoouma Ecole superieure d Economie Numerique 3ème année Licence

2 2 / 54 Plan 1 Services et Mécanismes de sécurité 2 Logiciels malveillants 3 Attaques Actives & Passives ARP spoofing et flooding DHCP starvation Snifer

3 3 / 54 Plan Services et Mécanismes de sécurité 1 Services et Mécanismes de sécurité 2 Logiciels malveillants 3 Attaques Actives & Passives ARP spoofing et flooding DHCP starvation Snifer

4 Services et Mécanismes de sécurité Objectifs de la sécurité : CIA 4 / 54 Autres : Authenticité, la responsabilité

5 Services et Mécanismes de sécurité Attaques, services et Mécanismes 5 / 54 Attaque : Toute action qui compromet la sécurité de l information Mécanisme de sécurité : Un mécanisme qui est conçu pour détecter, prévenir, ou se remettre d une attaque de sécurité. Service de sécurité : Un service qui améliore la sécurité des systèmes de traitement de données et les transferts d information. Un service de sécurité fait usage d un ou plusieurs mécanismes de sécurité

6 Services et Mécanismes de sécurité Services de Sécurité 6 / 54 Confidentialité : Pour protéger contre toute écoute Authentification : Pour savoir qui a crée et envoyé le message? Intégrité : Être sur que la donnée ou msg n a pas été altéré Non-Répudiation : ne pas nier une transaction Contrôle d accès : pour empêcher l utilisation abusive des ressources Disponibilité (permanence) : contre le DoS et les virus

7 Services et Mécanismes de sécurité Modèle général de sécurité réseau 7 / 54

8 Services et Mécanismes de sécurité Méthodes de défenses 8 / 54 Chiffrement de données Contrôle d accès software : limiter l accès aux bases de données, protéger chaque utilisateur des autres utilsateurs Contrôle d accès hardware : ex Cartes à puce Politiques de sécurité : changer fréquemment les mots de passes Utiliser les Firewalls, les systèmes de détection d intrusion, les anti-virus utiliser les réseaux VLAN pour cacher les différents parties des réseaux pour accès distant utiliser les VPN : Virtual Private Network

9 9 / 54 Plan Logiciels malveillants 1 Services et Mécanismes de sécurité 2 Logiciels malveillants 3 Attaques Actives & Passives ARP spoofing et flooding DHCP starvation Snifer

10 Logiciels malveillants Logiciels Malveillants 10 / 54

11 Logiciels malveillants Logiciels Malveillants Backdoor : Point d entrée secrète dans un programme : utilisés par les developpeurs Bombe logique : code inséré ds un programme légitime et sera activé : presence/absence de quleque fichiers, date particulière, serie de frappes particulière sur le clavier. Cheval de Troie : Programme qui semble avoir une fonction mais en fait une autre : souvent caché sous forme d un jeu, mise à jour d un software Zombie (Bot) : Programme qui, secrètement, prend le contrôle sur un autre ordinateur du réseau pour lancer des attaques indirectement (DoS) virus : Une portion de code qui infecte les programmes. chaque virus est spécifique pour un système d exploitation et un hardware puisqu il profite de leurs détails et leurs faiblesses. Ver : Code actif Autonome qui peut se répliquer à des hôtes distants sans déclenchement 11 / 54

12 12 / 54 Plan 1 Services et Mécanismes de sécurité 2 Logiciels malveillants 3 Attaques Actives & Passives ARP spoofing et flooding DHCP starvation Snifer

13 13 / 54 Plan Attaques Actives & Passives 1 Services et Mécanismes de sécurité 2 Logiciels malveillants 3 Attaques Actives & Passives ARP spoofing et flooding DHCP starvation Snifer

14 14 / 54 Attaques Actives & Passives

15 15 / 54 Attaques Actives & Passives Interruption : Ceci est une attaque sur la disponibilité Interception : Ceci est une attaque sur la confidentialité Modification : Ceci est une attaque sur l intégrité Fabrication : Ceci est une attaque sur l authenticité

16 Attaques Passives et Actives Attaques Actives & Passives Les attaques passives : Une attaque passive tente d apprendre ou d utiliser l information du système, mais n affecte pas les ressources du système Relativement difficile à détecter, mais plus facile à prévenir Les attaques actives Une attaque active tente de modifier les ressources du système ou d affecter leur fonctionnement Relativement difficile à éviter, mais plus facile à détecter 16 / 54

17 17 / 54 Attaques Passives et Actives Attaques Actives & Passives

18 18 / 54 Attaques Actives & Passives Attaque Passive : Lecture du contenu du msg

19 19 / 54 Attaques Actives & Passives Attaque Passive : Analyse du Trafic

20 20 / 54 Attaque Active : Mascarade Attaques Actives & Passives

21 21 / 54 Attaque Active : Replay Attack Attaques Actives & Passives

22 22 / 54 Attaque Active : Modification Attaques Actives & Passives

23 23 / 54 Attaques Actives & Passives Attaque Active : Denial of Service (DoS)

24 24 / 54 Plan 1 Services et Mécanismes de sécurité 2 Logiciels malveillants 3 Attaques Actives & Passives ARP spoofing et flooding DHCP starvation Snifer

25 25 / 54 Denial of Service Une tentative par des attaquants afin d empêcher les utilisateurs légitimes d un service d utiliser ce service Modèle de la menace DoS : La consommation de connectivité et / ou la bande passante réseau La consommation d autres ressources, par exemple file d attente, CPU La destruction ou l alternance de la configuration de l information : Paquets malformés peuvent mettre une application en confusion et l amener à geler Destruction physique ou alternance des composants de réseau Consomme la mémoire système : un script de programme se fait des copies consomme la mémoire disque : générer beaucou d s,générer beaucoup d erreurs, placer des fichiers dans des zones partagées de la mémoire

26 26 / 54 DoS : Attaque smurf Envoyer une requete ping à une addresse broadcast (ICMP echo Req) Réponses de partout du réseau : Chaque hôte sur le réseau cible génère une réponse de ping (ICMP Echo Reply) à la victime Le flux de réponse Ping peut surcharger la victime Prévention : rejeter les packets externes vers les adresses broadcast.

27 27 / 54 Distributed DoS (DDoS)

28 28 / 54 Pourquoi DDoS? Peut-on trouver BadGuy? celui qui a initié l attaque? l initiateur de l attaque a utilisé les handlers (gestionnaires) l initiateur n est pas actif lorsque l attaque DDoS se produit on peut essayer de trouver les agents il faut une nalyse de trafic sur différents points du réseau

29 29 / 54 Direct DDoS

30 30 / 54 Reflector DDoS

31 31 / 54 SYN Flooding Attack 90% des attaques DoS ont pour origine TCP SYN folooding exploite une vulnérabilité dans l établissement de la connection TCP le serveur commence des connexions "semi-ouverte" Ces demandes de connexions se multiplient jusqu à la file d attente est pleine et les requêtes additionnelles sont bloqués.

32 32 / 54 structure du segment TCP

33 33 / 54 Rappel établissement Connexion TCP

34 34 / 54 Rappel établissement Connexion TCP Émetteur (client) et récepteur (Serveur) établissent une "connexion" avant d échanger des données le client envoie un segment TCP SYN au serveur : spécifie une sequence initiale seq# pas de données serveur reçoit SYN et répond par sagement SYNACK Serveur alloue des buffers spécifie la séquence de serveur initiale seq# Le client reçoit SYNACK du serveur et répond par ACK qui peut contenir des données

35 35 / 54 TCP connexion

36 36 / 54 SYN flooding

37 37 / 54 Syn flooding : analyse l adversaire a envoyé plusieurs segments TCP/syn

38 38 / 54 SYN flooding Attaquant envoie de nombreuses demandes de connexion avec des adresses sources usurpées (Adress spoofing) Victime alloue des ressources pour chaque demande Une fois les ressources épuisées, les demandes des clients légitimes se voient refuser c est la DoS classique : ça ne coûte rien à l initiateur TCP pour envoyer une demande de connexion, mais le récepteur doit reserver des ressources pour chaque demande

39 39 / 54 Détection de DoS Analyser le comportement des paires SYN-FIN ou analyser le comportement des paires SYNACK-FIN Mais RST viole la regle SYN-FIN Passive RST : transmise après l arrivé d un packet à un port fermé (par le serveur) Active RST : initié par le client pour abondonner une connexion TCP donc les paires SYN-RST active sont aussi normales

40 40 / 54 paires SYN-FIN Generalement chaque SYN a un FIN on ne peut dire si les RST sont active ou passive generalement 75% des RST sont actives

41 41 / 54 Prévention de DoS DoS est causée par une allocation asymétrique des ressources si le récepteur alloue des ressources pour chaque connexion, l adversaire peut initier des milliers de connnexions à partir des adresses usurpées et trafiquées Les Cookies assurent que le récepteur n alloue des ressources que si l incitateur a envoyé au moins deux messages l etat du récepteur est enregistré dans une cookie et envoyé à l initiateur

42 42 / 54 SYN cookies

43 43 / 54 Plan ARP spoofing et flooding 1 Services et Mécanismes de sécurité 2 Logiciels malveillants 3 Attaques Actives & Passives ARP spoofing et flooding DHCP starvation Snifer

44 44 / 54 ARP spoofing ARP spoofing et flooding ARP (Adress Resolution Protocol) : il permet de trouver une adresse niveau 2 (Ethernet) à partir d une adresse niveau 3 (IP). fonctionnement : client : who has ?? n importe qui : is at 09 :0A :0B : :0C :0D :0E c est fait de forger des réponses, même non-sollicités, pour rediriger le trafic

45 45 / 54 ARP flooding ARP spoofing et flooding le hacker change a chaque fois son adresse MAC et diffuse ensuite la paquet ARP

46 46 / 54 Plan DHCP starvation 1 Services et Mécanismes de sécurité 2 Logiciels malveillants 3 Attaques Actives & Passives ARP spoofing et flooding DHCP starvation Snifer

47 47 / 54 DHCP starvation DHCP starvation le hacker change son MAC et demande une configuration IP

48 48 / 54 Plan Snifer 1 Services et Mécanismes de sécurité 2 Logiciels malveillants 3 Attaques Actives & Passives ARP spoofing et flooding DHCP starvation Snifer

49 49 / 54 exemple de snifer ethernet Snifer

50 type de protocole selon et pour le protocol transport : (6 -> TCP, 1 -> ICMP, UDP -> 17) 50 / 54 Snifer Sniffer : analyse d une trame Ethernet

51 51 / 54 Snifer Sniffer : analyse d une trame Ethernet Analyser la trame ethernet suivante :

52 52 / 54 Solution Snifer

53 53 / 54 Solution (suite) Snifer

54 54 / 54 Solution (suite) Snifer

Plan. 1 Introduction. 2 Attaques de sécurité. 3 Services de sécurité. 4 Logiciels malveillants. 5 Attaques DoS. 6 ARP spoofing et flooding

Plan. 1 Introduction. 2 Attaques de sécurité. 3 Services de sécurité. 4 Logiciels malveillants. 5 Attaques DoS. 6 ARP spoofing et flooding Plan École Supérieure d Économie Électronique Sécurité Réseaux Rhouma Rhouma 21 Juillet 2014 2 4 5 1 / 68 2 / 68 Plan Introduction Introduction Objectifs de la sécurité CIA 2 4 5 Autres : Authenticité,

Plus en détail

Chapitre 2. Vulnérabilités protocolaires et attaques réseaux M&K HDHILI

Chapitre 2. Vulnérabilités protocolaires et attaques réseaux M&K HDHILI Chapitre 2 Vulnérabilités protocolaires et attaques réseaux 1 Définitions Vulnérabilité: Défaut ou faiblesse d un système dans sa conception, sa mise en œuvre ou son contrôle interne pouvant mener à une

Plus en détail

INTRODUCTION A LA SECURITE DES RESEAUX

INTRODUCTION A LA SECURITE DES RESEAUX INTRODUCTION A LA SECURITE DES RESEAUX OBJECTIFS de la SECURITE des DONNEES (relativement à des personnes non autorisées) Confidentielles-ne doivent pas être lues Permanentes-ne doivent pas être altérées

Plus en détail

Sécurité informatique : Sécurité dans un monde en réseau. Explosion des connexions à internet 2. ... Mais c est pas tout! 3

Sécurité informatique : Sécurité dans un monde en réseau. Explosion des connexions à internet 2. ... Mais c est pas tout! 3 Sécurité informatique : Matthieu Amiguet 2006 2007 Explosion des réseaux Explosion des connexions à internet 2 En 1990, environ 320 000 hôtes étaient connectées à internet Actuellement, le chiffre a dépassé

Plus en détail

PROJET TRIBOX-2012-A

PROJET TRIBOX-2012-A PROJET TRIBOX-2012-A Auteur : Groupe Tutoriel d'installation et de configuration de Trixbox Membres du projet: GUITTON Jordan MORELLE Romain SECK Mbaye Gueye Responsable de la formation: MOTAMED Cina Client:

Plus en détail

Type d'attaques. Stéphane Gill. Stephane.Gill@CollegeAhuntsic.qc.ca. Introduction 2

Type d'attaques. Stéphane Gill. Stephane.Gill@CollegeAhuntsic.qc.ca. Introduction 2 Stéphane Gill Stephane.Gill@CollegeAhuntsic.qc.ca Table des matières Introduction 2 Les attaques d accès 2 Le sniffing 2 Les chevaux de Troie 3 Porte dérobée 3 L ingénierie sociale 3 Le craquage de mots

Plus en détail

LA SÉCURITÉ DANS LES RÉSEAUX POURQUOI SÉCURISER? Ce cours traitera essentiellement les points suivants :

LA SÉCURITÉ DANS LES RÉSEAUX POURQUOI SÉCURISER? Ce cours traitera essentiellement les points suivants : LA SÉCURITÉ DANS LES RÉSEAUX Page:1/6 Objectifs du COURS : Ce cours traitera essentiellement les points suivants : - les attaques : - les techniques d intrusion : - le sniffing - le «craquage» de mot de

Plus en détail

Table des matières AVANT-PROPOS... MODULE 1 : ENVIRONNEMENT... 1-1 MODULE 2 : ATTAQUES COURANTES... 2-1

Table des matières AVANT-PROPOS... MODULE 1 : ENVIRONNEMENT... 1-1 MODULE 2 : ATTAQUES COURANTES... 2-1 Table des matières AVANT-PROPOS... MODULE 1 : ENVIRONNEMENT... 1-1 Problématiques de la sécurité... 1-2 Domaines de la sécurité... 1-4 Buts de la sécurité informatique... 1-6 Niveaux de sécurité... 1-7

Plus en détail

Internet - Outils. Nicolas Delestre. À partir des cours Outils réseaux de Paul Tavernier et Nicolas Prunier

Internet - Outils. Nicolas Delestre. À partir des cours Outils réseaux de Paul Tavernier et Nicolas Prunier Plan Internet - Outils Nicolas Delestre 1 DHCP 2 Firewall 3 Translation d adresse et de port 4 Les proxys 5 DMZ 6 VLAN À partir des cours Outils réseaux de Paul Tavernier et Nicolas Prunier 7 Wake On Line

Plus en détail

Sécurisation en réseau

Sécurisation en réseau Déni de services Sécurisation en réseau Utilisant des bugs exemple Ping of death (Cf. RFC IP) l exploitation des protocoles TCP SYN flooding Envoi seulement le début du 3-way handshake Saturation de la

Plus en détail

Chapitre 5 : Protocole TCP/IP

Chapitre 5 : Protocole TCP/IP Chapitre 5 : Protocole TCP/IP 1- IP (Internet Protocol) : Il permet de à des réseaux hétérogène de coopérer. Il gère l adressage logique, le routage, la fragmentation et le réassemblage des paquets. Il

Plus en détail

Conception des réseaux Contrôle Continu 1

Conception des réseaux Contrôle Continu 1 NOM: PRENOM: Conception des réseaux Contrôle Continu 1 Durée : 2 heures Seuls les documents manuscrits ou distribués en cours sont autorisés. Les réponses doivent tenir dans l encadré prévu à cet effet

Plus en détail

Mécanismes de sécurité des systèmes. 10 e cours Louis Salvail

Mécanismes de sécurité des systèmes. 10 e cours Louis Salvail Mécanismes de sécurité des systèmes 10 e cours Louis Salvail Objectifs Objectifs La sécurité des réseaux permet que les communications d un système à un autre soient sûres. Objectifs La sécurité des réseaux

Plus en détail

Plan. Les pare-feux (Firewalls) Chapitre II. Introduction. Notions de base - Modèle de référence OSI : 7 couches. Introduction

Plan. Les pare-feux (Firewalls) Chapitre II. Introduction. Notions de base - Modèle de référence OSI : 7 couches. Introduction Plan Introduction Chapitre II Les pare-feux (Firewalls) Licence Appliquée en STIC L2 - option Sécurité des Réseaux Yacine DJEMAIEL ISET Com Notions de base relatives au réseau Définition d un pare-feu

Plus en détail

Sécurité des réseaux Les attaques

Sécurité des réseaux Les attaques Sécurité des réseaux Les attaques A. Guermouche A. Guermouche Cours 2 : Les attaques 1 Plan 1. Les attaques? 2. Quelques cas concrets DNS : Failles & dangers 3. honeypot A. Guermouche Cours 2 : Les attaques

Plus en détail

PRESENTATION TheGreenBow

PRESENTATION TheGreenBow PRESENTATION TheGreenBow THEGREENBOW SISTECH SA 28 rue de Caumartin 75015 PARIS info@thegreenbow.com Tél : 01 43 12 39 37 Fax 01 43 12 55 44 1 www.thegreenbow.fr PRESENTATION Créée en septembre 1998, SISTECH

Plus en détail

INF4420: Éléments de Sécurité Informatique

INF4420: Éléments de Sécurité Informatique : Éléments de Module III : Sécurité des réseaux informatiques José M. Fernandez D-6428 340-4711 poste 5433 Où sommes-nous? Semaine 1 Intro Semaines 2, 3 et 4 Cryptographie Semaine 6, 7 Sécurité dans les

Plus en détail

RÉSEAUX ET SÉCURITÉ INFORMATIQUES

RÉSEAUX ET SÉCURITÉ INFORMATIQUES RÉSEAUX ET SÉCURITÉ INFORMATIQUES MICKAËL CHOISNARD UNIVERSITÉ DE BOURGOGNE Cours MIGS 2 novembre 2015 INTRODUCTION La sécurité de ma machine, je m'en fous : y'a rien de précieux sur ma machine... personne

Plus en détail

Vulnérabilités des protocoles

Vulnérabilités des protocoles MGR850 Hiver 2014 Vulnérabilités des protocoles Hakima Ould-Slimane Chargée de cours École de technologie supérieure (ÉTS) Département de génie électrique 1 Plan Motivations & contexte Typologie des attaques

Plus en détail

Rappels réseaux TCP/IP

Rappels réseaux TCP/IP Rappels réseaux TCP/IP Premier Maître Jean Baptiste FAVRE DCSIM / SDE / SIC / Audit SSI jean-baptiste.favre@marine.defense.gouv.fr CFI Juin 2005: Firewall (1) 15 mai 2005 Diapositive N 1 /27 Au menu Modèle

Plus en détail

Les Attaques en Réseau sous Linux

Les Attaques en Réseau sous Linux Les Attaques en Réseau sous Linux Plan Introduction Partie 1: ARP Spoofing Partie 2: Outils de simulation. Partie 3: Démonstration de l attaque.. Partie 4: Prévention et détection de l attaque. Partie

Plus en détail

Option 2 and Option 5 are correct. 1 point for each correct option. 0 points if more options are selected than required.

Option 2 and Option 5 are correct. 1 point for each correct option. 0 points if more options are selected than required. Quelles sont les deux affirmations vraies relatives à la sécurité du réseau? (Choisissez deux réponses.) Protéger un réseau contre les attaques internes constitue une priorité moins élevée car les employés

Plus en détail

La sécurité, à l'heure actuelle

La sécurité, à l'heure actuelle Plan de l'exposé I) La sécurité, à l'heure actuelle II) Les différentes attaques II) La solution «passive», l'ids IV) La solution «active», l'ips V) Limites des IDS/IPS VI) Bilan et conclusion La sécurité,

Plus en détail

Sensibilisation à la Sécurité sur Internet. vulnérabilités sur Internet

Sensibilisation à la Sécurité sur Internet. vulnérabilités sur Internet Sensibilisation à la Sécurité sur Internet Cours «2» : Menaces et Cours «2» : Menaces et vulnérabilités sur Internet Plan du cours Sécurité locale du PC Sécurité du réseau Sécurité de communication Outils

Plus en détail

Internet. PC / Réseau

Internet. PC / Réseau Internet PC / Réseau Objectif Cette présentation reprend les notions de base : Objectif, environnement de l Internet Connexion, fournisseurs d accès Services Web, consultation, protocoles Modèle en couches,

Plus en détail

par BALLAN Emilie et SURANGKANJANAJAI Gaëtan disponible en ligne : http://www.e eck.org/

par BALLAN Emilie et SURANGKANJANAJAI Gaëtan disponible en ligne : http://www.e eck.org/ Dénis de Service et usurpation d'identité par BALLAN Emilie et SURANGKANJANAJAI Gaëtan disponible en ligne : http://www.e eck.org/ PLAN Introduction Dénis de service: Tcp Syn Land Teardrop Smurf Ping de

Plus en détail

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free.

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free. 2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant Page:1/11 http://robert.cireddu.free.fr/sin LES DÉFENSES Objectifs du COURS : Ce cours traitera essentiellement

Plus en détail

Chapitre 5 : IPSec. SÉcurité et Cryptographie 2013-2014. Sup Galilée INFO3

Chapitre 5 : IPSec. SÉcurité et Cryptographie 2013-2014. Sup Galilée INFO3 Chapitre 5 : IPSec SÉcurité et Cryptographie 2013-2014 Sup Galilée INFO3 1 / 11 Sécurité des réseaux? Confidentialité : Seuls l émetteur et le récepteur légitime doivent être en mesure de comprendre le

Plus en détail

TCP/IP, NAT/PAT et Firewall

TCP/IP, NAT/PAT et Firewall Année 2011-2012 Réseaux 2 TCP/IP, NAT/PAT et Firewall Nicolas Baudru & Nicolas Durand 2e année IRM ESIL Attention! Vous devez rendre pour chaque exercice un fichier.xml correspondant à votre simulation.

Plus en détail

INF4420: Éléments de Sécurité Informatique

INF4420: Éléments de Sécurité Informatique : Éléments de Module III : Sécurité des réseaux informatiques José M. Fernandez M-3109 340-4711 poste 5433 Où sommes-nous? Semaine 1 Intro Semaines 2, 3 et 4 Cryptographie Semaine 6, 7 Sécurité dans les

Plus en détail

Sécurité des réseaux IPSec

Sécurité des réseaux IPSec Sécurité des réseaux IPSec A. Guermouche A. Guermouche Cours 4 : IPSec 1 Plan 1. A. Guermouche Cours 4 : IPSec 2 Plan 1. A. Guermouche Cours 4 : IPSec 3 Pourquoi? Premier constat sur l aspect critique

Plus en détail

Sécurité des systèmes informatiques Deni de service

Sécurité des systèmes informatiques Deni de service Année 2009-2010 Sécurité des systèmes informatiques Deni de service Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed.fr 1 Mise en garde Ce cours a uniquement

Plus en détail

RESEAUX TCP/IP: NOTIONS AVANCEES. Preparé par Alberto EscuderoPascual

RESEAUX TCP/IP: NOTIONS AVANCEES. Preparé par Alberto EscuderoPascual RESEAUX TCP/IP: NOTIONS AVANCEES Preparé par Alberto EscuderoPascual Objectifs... Répondre aux questions: Quelles aspects des réseaux IP peut affecter les performances d un réseau Wi Fi? Quelles sont les

Plus en détail

Chapitre 1 Comment se connecter à Internet... 13

Chapitre 1 Comment se connecter à Internet... 13 Chapitre 1 Comment se connecter à Internet... 13 1.1 Adresse IP permanente ou temporaire... 16 1.2 Débit d une connexion... 16 1.3 Utilisation occasionnelle (RTC, Numéris)... 20 RTC... 20 RNIS... 24 1.4

Plus en détail

Bibliographie. Gestion des risques

Bibliographie. Gestion des risques Sécurité des réseaux informatiques Bernard Cousin Université de Rennes 1 Sécurité des réseaux informatiques 1 Introduction Risques Attaques, services et mécanismes Les attaques Services de sécurité Mécanismes

Plus en détail

Linux sécurité des réseaux

Linux sécurité des réseaux Linux sécurité des réseaux Rappels et audits réseaux Frédéric Bongat (IPSL) Philippe Weill (SA) 1 Introduction Sécurité des réseaux sous Linux Les réseaux Audit réseau 2 3 TCP/IP : protocoles de communication

Plus en détail

Protocoles «Application»

Protocoles «Application» Protocoles «Application» POP3 (rappel) TFTP BOOTP DHCP 03/10/2007 Applications TCP/IP 1 Le protocole TFTP Trivial File Transfert Protocol Utilise UDP RFC 783 et RFC 1350 Permet uniquement le transfert

Plus en détail

Sécurité des Systèmes Informatiques. Sécurité réseau. Fabrice. fabrice.legond-aubry@lip6.fraubry@lip6.fr. Legond-Aubry. Module SSI - 20/11/2005 1

Sécurité des Systèmes Informatiques. Sécurité réseau. Fabrice. fabrice.legond-aubry@lip6.fraubry@lip6.fr. Legond-Aubry. Module SSI - 20/11/2005 1 SSI Sécurité des Systèmes Informatiques Sécurité réseau Legond-Aubry Fabrice fabrice.legond-aubry@lip6.fraubry@lip6.fr Module SSI - 20/11/2005 1 Plan de cours Attaques niveau 2: ethernet Attaques niveau

Plus en détail

Cours #03 Vulnérabilités des protocoles

Cours #03 Vulnérabilités des protocoles Cours #03 Vulnérabilités des protocoles Jean-Marc Robert Génie logiciel et des TI Plan de présentation Introduction Vulnérabilités des protocoles Niveau 2: Ethernet, DHCP Niveau 3:, BGP, DNS, IP spoofing,

Plus en détail

1 Commandes DOS de test du réseau.

1 Commandes DOS de test du réseau. VSE_COM Vidéo surveillance sur réseau ETHERNET : Commandes réseaux Système : Système de vidéo surveillance Durée : 3 heures Travail individuel Savoirs associés : Réseaux locaux industriels On utilise le

Plus en détail

Sécurité des systèmes informatiques Introduction

Sécurité des systèmes informatiques Introduction Année 2008-2009 Sécurité des systèmes informatiques Introduction Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed.fr 1 Système d'information et système informatique

Plus en détail

Systèmes de détection Exemples académiques & commerciaux

Systèmes de détection Exemples académiques & commerciaux Systèmes de détection Exemples académiques & commerciaux Système de détection: Propagation de logiciels malveillants Exemple I: MIT, ICSI & Consentry Jean-Marc Robert, ETS Protection contre les menaces

Plus en détail

Évolution de l architecture de réseau avec garde-barrière, VPN, accès distants

Évolution de l architecture de réseau avec garde-barrière, VPN, accès distants JRES 2003 Lille, 20 novembre 2003 Évolution de l architecture de réseau avec garde-barrière, VPN, accès distants Marie-Claude QUIDOZ & Catherine GRENET CNRS/UREC Évolution de l architecture de réseau /

Plus en détail

Netdays 2004. Comprendre et prévenir les risques liés aux codes malicieux

Netdays 2004. Comprendre et prévenir les risques liés aux codes malicieux 1 Netdays 2004 Comprendre et prévenir les risques liés aux codes malicieux 2 Comprendre et prévenir les risques liés aux codes malicieux - Motivations - Les principaux types de codes malicieux - Les principales

Plus en détail

Le protocole ARP (Address Resolution Protocol) Résolution d adresses et autoconfiguration. Les protocoles ARP, RARP, TFTP, BOOTP, DHCP

Le protocole ARP (Address Resolution Protocol) Résolution d adresses et autoconfiguration. Les protocoles ARP, RARP, TFTP, BOOTP, DHCP Résolution d adresses et autoconfiguration Les protocoles ARP, RARP, TFTP, BOOTP, DHCP Le protocole ARP (Address Resolution Protocol) Se trouve au niveau de la couche réseau (à côté du protocole ) Routage

Plus en détail

Introduction à la sécurité informatique Connaissances de base sur la sécurité informatique Les critères fondamentaux Domaine d application Menaces Critères fondamentaux Les solutions de sécurité doivent

Plus en détail

Rôle des FAI et des Datacenters dans les dispositifs de cyber-sécurité Ou comment tenter de rendre l Internet plus sûr.

Rôle des FAI et des Datacenters dans les dispositifs de cyber-sécurité Ou comment tenter de rendre l Internet plus sûr. Rôle des FAI et des Datacenters dans les dispositifs de cyber-sécurité Ou comment tenter de rendre l Internet plus sûr Alain Cocconi FAI et Data Center: des réseaux différents, problématiques identiques.

Plus en détail

Chap.9: SNMP: Simple Network Management Protocol

Chap.9: SNMP: Simple Network Management Protocol Chap.9: SNMP: Simple Network Management Protocol 1. Présentation 2. L administration de réseau 3. Les fonctionnalités du protocole 4. Les messages SNMP 5. Utilisation de SNMP 1. Présentation En 1988, le

Plus en détail

Windows Vista et Windows Server 2003... 15. Étude de cas... 41

Windows Vista et Windows Server 2003... 15. Étude de cas... 41 Windows Vista et Windows Server 2003... 15 Windows Vista... 16 Pourquoi Vista?... 16 L initiative pour l informatique de confiance... 17 Le cycle de développement des logiciels informatiques fiables...

Plus en détail

Trames Ethernet et IEEE 802.3:

Trames Ethernet et IEEE 802.3: Trames Ethernet et IEEE 802.3: PLAN I. Introduction II.Trames Ethernet et IEEE 802.3: Trame ETHERNET : III. 1. Description des différentes couches de TCP/IP 2. Couche INTERNET la norme IEEE 802.3 est légèrement

Plus en détail

Mohamed Houcine Elhdhili & Khaled Sammoud. khaled.sammoud@gmail.com. Remarque: ce document doit être complété par les notes de cours

Mohamed Houcine Elhdhili & Khaled Sammoud. khaled.sammoud@gmail.com. Remarque: ce document doit être complété par les notes de cours Cours Sécurité et cryptographie Mohamed Houcine Elhdhili & Khaled Sammoud Med_elhdhili@yahoo.eselhdhili@yahoo es khaled.sammoud@gmail.com Remarque: ce document doit être complété par les notes de cours

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 3 01 Quel protocole de la couche application sert couramment à prendre en charge les transferts de fichiers entre un

Plus en détail

Guides des bonnes pratiques de sécurité informatique pour une STA ( Solution Technique d'accès )

Guides des bonnes pratiques de sécurité informatique pour une STA ( Solution Technique d'accès ) Guides des bonnes pratiques de sécurité informatique pour une STA ( Solution Technique d'accès ) Sommaire 1. Protection de son matériel et de ses données Création d'un utilisateur avec mot de passe compliqué

Plus en détail

Etat des lieux sur la sécurité de la VoIP

Etat des lieux sur la sécurité de la VoIP Etat des lieux sur la sécurité de la VoIP Loic.Castel@telindus.com CHANGE THINGS YOUR WAY Quelques chiffres La téléphonie par IP en général Résultat d une enquête In-Stat sur des entreprises nord-américaines

Plus en détail

Virtualisation et sécurité Retours d expérience

Virtualisation et sécurité Retours d expérience Virtualisation et sécurité Retours d expérience Hervé Hosy Sylvain Pouquet 8 juin 2009 Forum Cert-IST - Virtualisation et sécurité Page 1 Agenda 2 retours d expérience abordés Client bancaire : étude de

Plus en détail

Crypt ographie. Les risques réseau. Les risques réseau. Les risques réseau. Sniffing. Attaque passive. Spoofing ou masquarade.

Crypt ographie. Les risques réseau. Les risques réseau. Les risques réseau. Sniffing. Attaque passive. Spoofing ou masquarade. Crypt ographie Les risques réseau Spoofing ou masquarade Se faire passer pour quelqu'un d'autre Possible dès qu'il y a une association effectuée dynamiquement : adresse physique-ip adresse IP-nom redirection

Plus en détail

Protection contre les menaces Prévention

Protection contre les menaces Prévention Protection contre les menaces Prévention Jean-Marc Robert Génie logiciel et des TI Plan de la présentation Introduction Prévention Routeurs Pare-feu Systèmes de prévention d intrusion Conclusions Jean-Marc

Plus en détail

IDS snort. Rémi JACHNIEWICZ et Romain GEGOUT 6 décembre 2008

IDS snort. Rémi JACHNIEWICZ et Romain GEGOUT 6 décembre 2008 IDS snort Rémi JACHNIEWICZ et Romain GEGOUT 6 décembre 2008 1 Table des matières 1 Les différents IDS 3 1.1 Les NIDS (Network IDS ou IDS Réseau)..................... 3 1.2 Les HIDS (Host IDS ou IDS Machine)......................

Plus en détail

Fonctionnement de Iptables. Exercices sécurité. Exercice 1

Fonctionnement de Iptables. Exercices sécurité. Exercice 1 Exercice 1 Exercices sécurité 1. Parmi les affirmations suivantes, lesquelles correspondent à des (bonnes) stratégies de défenses? a) Il vaut mieux interdire tout ce qui n'est pas explicitement permis.

Plus en détail

Sécurité 2. Université Kasdi Merbah Ouargla. ETUDE DES ATTAQUES Les attaques réseau : exemples. 2 ème Année Master RCS.

Sécurité 2. Université Kasdi Merbah Ouargla. ETUDE DES ATTAQUES Les attaques réseau : exemples. 2 ème Année Master RCS. Sécurité 2 Université Kasdi Merbah Ouargla Département d Informatique et des Technologies de l Information ETUDE DES ATTAQUES Les attaques réseau : exemples 2 ème Année Master RCS Septembre 2014 Master

Plus en détail

Evaluer les risques liés aux défauts de sécurité

Evaluer les risques liés aux défauts de sécurité C2I Métiers de la Santé SECURITE INFORMATIQUE Evaluer les risques liés aux défauts de sécurité Eric Boissinot Université François Rabelais Tours 13/02/2007 Pourquoi la sécurité? Le bon fonctionnement d

Plus en détail

Formation A2IMP. Acquisition d information sur les autres équipements du réseau. Frédéric Bongat IPSL Formation A2IMP 1

Formation A2IMP. Acquisition d information sur les autres équipements du réseau. Frédéric Bongat IPSL Formation A2IMP 1 Formation A2IMP Acquisition d information sur les autres Frédéric Bongat IPSL Formation A2IMP 1 Idée : corréler des informations via d autres Informations de base Connaître l horodatage (date, heure) des

Plus en détail

Intérêt du NAT (Network Address Translation) Administration Réseau Niveau routage. Exemple d Intranet. Principe NAT

Intérêt du NAT (Network Address Translation) Administration Réseau Niveau routage. Exemple d Intranet. Principe NAT Administration Réseau Niveau routage Intérêt du NAT (Network Address Translation) Possibilité d utilisation d adresses privées dans l 4 2 1 Transport Réseau Liaison Physique Protocole de Transport Frontière

Plus en détail

Sécurité Informatique

Sécurité Informatique Sécurité Informatique Plan du cours - Introduction générale - Risques & Menaces - Vulnérabilités des réseaux - Firewall - Honeypots - WiFi et sécurité - Conclusion Cours adapté du travail de : Patrick

Plus en détail

MPLS, GMPLS et NGN. Sécurité MPLS. Jacques BAUDRON ixtel octobre 2009 jacques.baudron@ixtel.fr. Ingénierie Conseils Services Télécommunications

MPLS, GMPLS et NGN. Sécurité MPLS. Jacques BAUDRON ixtel octobre 2009 jacques.baudron@ixtel.fr. Ingénierie Conseils Services Télécommunications MPLS, GMPLS et NGN Sécurité MPLS Jacques BAUDRON ixtel octobre 2009 jacques.baudron@ixtel.fr 1 Contents Treats Requirements VPN Attacks & defence 3 8 14 19 2 3 Threats Threats Denial of service Resources

Plus en détail

Plan. École Supérieure d Économie Électronique. Plan. Chap 9: Composants et systèmes de sécurité. Rhouma Rhouma. 21 Juillet 2014

Plan. École Supérieure d Économie Électronique. Plan. Chap 9: Composants et systèmes de sécurité. Rhouma Rhouma. 21 Juillet 2014 École Supérieure d Économie Électronique Chap 9: Composants et systèmes de sécurité 1 Rhouma Rhouma 21 Juillet 2014 2 tagging et port trunk Création des via les commandes sur switch cisco 1 / 48 2 / 48

Plus en détail

Sécurité des systèmes informatiques

Sécurité des systèmes informatiques Sécurité des systèmes informatiques Sécurité et procédures Olivier Markowitch Sécurisation matérielle Sécurisation matérielle des stations de travail permission de l accès au clavier ou à l écran tactile

Plus en détail

Denial of Service and Distributed Denial of Service

Denial of Service and Distributed Denial of Service Denial of Service and Distributed Denial of Service Laurence Herbiet Christophe Boniver Benoit Joseph Xavier Seronveaux DoS Rappels Signature de l attaque DDoS Rappels Signature de l attaque Denial of

Plus en détail

Le protocole ARP (Address Resolution Protocol) Résolution d adresses et autoconfiguration. Les protocoles ARP, RARP, TFTP, BOOTP, DHCP

Le protocole ARP (Address Resolution Protocol) Résolution d adresses et autoconfiguration. Les protocoles ARP, RARP, TFTP, BOOTP, DHCP Résolution d adresses et autoconfiguration Les protocoles ARP, RARP, TFTP, BOOTP, DHCP Le protocole ARP (Address Resolution Protocol) Se trouve au niveau de la couche réseau Interrogé par le protocole

Plus en détail

module Introduction aux réseaux DHCP et codage Polytech 2011 1/ 5

module Introduction aux réseaux DHCP et codage Polytech 2011 1/ 5 DHCP et codage DHCP ( Dynamic Host Configuration Protocol RFC 2131 et 2132) est un protocole client serveur qui permet à un client hôte d un réseau local (Ethernet ou Wifi) d obtenir d un serveur DHCP

Plus en détail

RESEAUX ARCHITECTURES EN COUCHES. J.L Damoiseaux ; Dpt R&T 1

RESEAUX ARCHITECTURES EN COUCHES. J.L Damoiseaux ; Dpt R&T 1 RESEAUX ARCHITECTURES EN COUCHES J.L Damoiseaux ; Dpt R&T 1 Plan Notions sur les réseaux Couche/Service/Protocole Le modèle OSI Le modèle TCP/IP J.L Damoiseaux ; Dpt R&T 2 Problématique J.L Damoiseaux

Plus en détail

INFO 3020 Introduction aux réseaux d ordinateurs

INFO 3020 Introduction aux réseaux d ordinateurs INFO 3020 Introduction aux réseaux d ordinateurs Philippe Fournier-Viger Département d informatique, U.de M. Bureau D216, philippe.fournier-viger@umoncton.ca Automne 2014 1 Introduction Au dernier cours

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2004, ISBN : 2-212-11274-2

Groupe Eyrolles, 2004, ISBN : 2-212-11274-2 Groupe Eyrolles, 2004, ISBN : 2-212-11274-2 Table des matières Remerciements.................................................. Avant-propos.................................................... Structure

Plus en détail

LE RPV DE NIVEAU RÉSEAU AVEC TINC

LE RPV DE NIVEAU RÉSEAU AVEC TINC LE RPV DE NIVEAU RÉSEAU AVEC TINC L entreprise Ilog est une petite entreprise de services informatiques située à La Défense. Les chefs de projet de l entreprise sont souvent en déplacement à travers toute

Plus en détail

NFA083 Réseau et Administration Web TCP/IP

NFA083 Réseau et Administration Web TCP/IP NFA083 Réseau et Administration Web TCP/IP Sami Taktak sami.taktak@cnam.fr Centre d Étude et De Recherche en Informatique et Communications Conservatoire National des Arts et Métiers Rôle de la Couche

Plus en détail

Concept des VLAN Introduction au VLAN virtuel

Concept des VLAN Introduction au VLAN virtuel Les VLAN Sommaire 1.Concept des VLAN 1.1.Introduction au VLAN virtuel 1.2.Domaines de broadcast avec VLAN et routeurs 1.3.Fonctionnement d un VLAN 1.4.Avantages des LAN virtuels (VLAN) 1.5.Types de VLAN

Plus en détail

Êtes-vous prêt à contrecarrer les attaques DNS?

Êtes-vous prêt à contrecarrer les attaques DNS? LIVRE BLANC Êtes-vous prêt à contrecarrer les attaques DNS? Fortifier l infrastructure DNS critique Êtes-vous prêt à contrecarrer les attaques DNS? Fortifier l infrastructure DNS critique Depuis le premier

Plus en détail

CONSEILS EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ POUR LES PRODUITS COMMERCIAUX (CSPC) SOMMAIRE DU TÉLÉTRAVAIL

CONSEILS EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ POUR LES PRODUITS COMMERCIAUX (CSPC) SOMMAIRE DU TÉLÉTRAVAIL CONSEILS EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ POUR LES PRODUITS COMMERCIAUX (CSPC) SOMMAIRE DU TÉLÉTRAVAIL CSG-16\S Novembre Page intentionnellement laissée en blanc. Avant-propos Le document est non classifié et il

Plus en détail

Les Protocoles de Transport Introduction à l analyse de trames

Les Protocoles de Transport Introduction à l analyse de trames Les Protocoles de Transport Introduction à l analyse de trames telnet localhost 80 telnet localhost 80 Trying ::1 connected to localhost. Escape character is ^]. Demande de connexion du client Ouverture

Plus en détail

Réseaux Locaux. Objectif du module. Plan du Cours #3. Réseaux Informatiques. Acquérir un... Réseaux Informatiques. Savoir.

Réseaux Locaux. Objectif du module. Plan du Cours #3. Réseaux Informatiques. Acquérir un... Réseaux Informatiques. Savoir. Mise à jour: Mars 2012 Objectif du module Réseaux Informatiques [Archi/Lycée] http://fr.wikipedia.org/ Nicolas Bredèche Maître de Conférences Université Paris-Sud bredeche@lri.fr Acquérir un... Ressources

Plus en détail

Median SR04 - Automne 2007 Les documents ne sont pas autorisés

Median SR04 - Automne 2007 Les documents ne sont pas autorisés Median SR04 - Automne 2007 Les documents ne sont pas autorisés - Utiliser le verso en cas de besoin Exercice 1 (1,5pts) : soit le réseau suivant dont l'adresse réseau est 130.252.0.0 : Segment 1.10.34.10.35.10.36

Plus en détail

Chapitre 10: Cryptographie et. Sécurité.

Chapitre 10: Cryptographie et. Sécurité. Chapitre 10: Cryptographie et L'objectif de ce chapitre: Sécurité. Décrire les différentes étapes de la définition et de la mise en place d'une politique globale de sécurité d'un réseau. Analyser l'intégration

Plus en détail

Les protocoles UDP et TCP

Les protocoles UDP et TCP 3 Les protocoles UDP et TCP TCP comme UDP s exécute au-dessus d IP et se fonde sur les services fournis par ce dernier. TCP (Transport Control Protocol) assure un service de transmission de données fiable

Plus en détail

LINUX - Sécurité. Déroulé de l'action. - 3 jours - Contenu de formation

LINUX - Sécurité. Déroulé de l'action. - 3 jours - Contenu de formation Objectif : Tout administrateur système et réseau souhaitant avoir une vision d'ensemble des problèmes de sécurité informatique et des solutions existantes dans l'environnement Linux. Prérequis : Connaissance

Plus en détail

z Fiche d identité produit

z Fiche d identité produit z Fiche d identité produit Référence DFL-260 Désignation Firewall UTM NETDEFEND 260 pour petites entreprises et télétravailleurs Clientèle cible PME comptant jusqu à 50 utilisateurs Accroche marketing

Plus en détail

Configuration firewall. Cette fiche explique la configuration du firewall intégré à NetXServ. Version 2.0. Date 28/12/2011 Validation

Configuration firewall. Cette fiche explique la configuration du firewall intégré à NetXServ. Version 2.0. Date 28/12/2011 Validation Diffusion : Libre Restreinte Interne Configuration firewall Cette fiche explique la configuration du firewall intégré à NetXServ Version 2.0 Auteur JP MAJ DD Date 28/12/2011 Validation RESIX - 10, rue

Plus en détail

LOSLIER Mathieu IR1 31 Mai 2011. Rapport TP Firewall

LOSLIER Mathieu IR1 31 Mai 2011. Rapport TP Firewall Rapport TP Firewall 1 Table des matières Rapport TP Firewall... 1 Introduction... 3 1. Plate-forme de sécurité étudiée... 3 2. Routage classique... 3 2.1 Mise en œuvre du routage classique... 4 2.2 Configuration

Plus en détail

Réseaux Couche Réseau Adresses

Réseaux Couche Réseau Adresses Réseaux Couche Réseau Adresses E. Jeandel Résumé des épisodes précédents Comment un ensemble de machines, reliées physiquement entre elles, peuvent communiquer Problématique Internet = Interconnexion de

Plus en détail

CONFIGURATION P 2 P 3 P 3 P 10 P 11 P 13 P 14 P 16

CONFIGURATION P 2 P 3 P 3 P 10 P 11 P 13 P 14 P 16 CONFIGURATION 1 Présentation 2 Topologie du projet 3 Installation 4 Configuration 4.1 Création de la DMZ publique 4.2 Accès vers l Internet 4.3 Publication d Exchange 4.4 Rapports d activité et alertes

Plus en détail

Analyse spectrale d outils classiques de Déni de Service Distribués

Analyse spectrale d outils classiques de Déni de Service Distribués Analyse spectrale d outils classiques de Déni de Service Distribués GALLON Laurent - AUSSIBAL Julien Université de Pau et des Pays de l Adour LIUPPA/CSYSEC http://csysec.univ-pau.fr Laurent.gallon@univ-pau.fr

Plus en détail

Sensibilisation à la sécurité informatique

Sensibilisation à la sécurité informatique Sensibilisation à la sécurité informatique Michel Salomon IUT de Belfort-Montbéliard Département d informatique Michel Salomon Sécurité 1 / 55 Sensibilisation à la sécurité informatique Généralités et

Plus en détail

Description du datagramme IP :

Description du datagramme IP : Université KASDI MERBAH OUARGLA Faculté des Nouvelles Technologies de l information et de la Communication Département Informatique et Technologies de les Information 1 er Année Master académique informatique

Plus en détail

Collecte des examens du module Introduction aux Réseaux et Bases de Routage

Collecte des examens du module Introduction aux Réseaux et Bases de Routage INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Collecte des examens du module Introduction aux Réseaux et Bases de Routage Examens corrigés Kaouther Nouira 2011-2012 Ministère de l Enseignement Supérieur, de le

Plus en détail

Chap. I : Introduction à la sécurité informatique

Chap. I : Introduction à la sécurité informatique UMR 7030 - Université Paris 13 - Institut Galilée Cours Sécrypt Les exigences de la sécurité de l information au sein des organisations ont conduit à deux changements majeurs au cours des dernières décennies.

Plus en détail

Compte Rendu FIRAT Ali

Compte Rendu FIRAT Ali Compte Rendu FIRAT Ali S.I.S.R. Auteur: FIRAT Ali Introduction 1. Service de domaine Active Directory 2. Création d un package MSI 3. Transfère de fichier avec un FTP (File Transfert Protocol) 4. Authentification

Plus en détail

Sécurisation du réseau

Sécurisation du réseau Sécurisation du réseau La sécurisation du réseau d entreprise est également une étape primordiale à la sécurisation générale de votre infrastructure. Cette partie a pour but de présenter les fonctionnalités

Plus en détail

Profil de protection d un pare-feu industriel

Profil de protection d un pare-feu industriel Version 1.0 court-terme GTCSI 13 juillet 2015 Avant-propos Dans toute la suite de ce document, l acronyme ToE (Target of Evaluation) désigne le composant qui est l objet de l évaluation. Les passages en

Plus en détail

INTRANET - SECURITE. 2. La Sécurité

INTRANET - SECURITE. 2. La Sécurité INTRANET - SECURITE 1. Intranet et Extranet 2. La Sécurité INTRANET Un intranet est un ensemble de services internet (par exemple un serveur e web) internes nes à un réseau local, c'est-à-dire accessibles

Plus en détail

Design et implémentation d une solution de filtrage ARP. Patrice Auffret 8 Décembre 2009 OSSIR B 0.2

Design et implémentation d une solution de filtrage ARP. Patrice Auffret 8 Décembre 2009 OSSIR B 0.2 Design et implémentation d une solution de filtrage ARP Patrice Auffret 8 Décembre 2009 OSSIR B 0.2 Qui suis-je? GomoR (http://www.gomor.org/ ) Sinon, expert sécurité chez Thomson http://www.thomson.net/

Plus en détail

ISEC. Codes malveillants

ISEC. Codes malveillants ISEC s malveillants Jean Leneutre jean.leneutre@telecom-paristech.fr Bureau C234-4 Tél.: 01 45 81 78 81 INF721, 2011-12. Page 1 q malveillant («malware» ou «rogue program») Ensemble d instruction permettant

Plus en détail