RAPPORT ANNUEL ANNUAL REPORT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT ANNUEL ANNUAL REPORT 2012 2013"

Transcription

1 RAPPORT ANNUEL ANNUAL REPORT Le Consortium provincial francophone pour le perfectionnement professionnel est l un de sept consortiums régionaux établis pour appuyer la mise en œuvre de programmes d Alberta Education et de subvenir aux besoins, de façon continue et économique, des conseils scolaires en matière de développement professionnel CPFPP Rapport Annuel pour la période de septembre 2012 à août 2013 Respectueusement soumis par Madeleine Lemire, directrice exécutive. Le 31 décembre 2013 Suite 200, 4800 Richard Road S.W. Calgary (Alberta) T3E 6L

2 Directrice exécutive Madeleine Lemire Adjointe à la direction exécutive Patricia Miglionico Adjointe administrative Isabelle Magny Communications Jocelyne Hampton Coordonnatrice et consultante mathématiques/sciences Renée Michaud Coordonnatrice et consultante projets spéciaux Nicole Chauvin-King Coordonnateur et consultant en technologie éducationnelle Éric Caron 1

3 Table des matières : Message de Madeleine Lemire 3 Vision, principes directeurs, mission et objectifs 4 Croyances 5 Comités de gestion, consultatif, d orientation et Responsabilités, exigences et engagement 6 Déclaration de responsabilisation 7 Pages Partenaires, autorités scolaires participantes, réalité contextuelle 7-9 Répondre aux besoins de la communauté éducationnelle francophone de L Alberta Octrois, priorités et initiatives Responsabilisation : réalisations, succès et preuve d influence Sommaire des formations Partenariats Constatations, ce que nous avons appris Rapport financier (soumis séparément) Annexe 1 ARPDC leadeurship provincial Lien au calendrier de formations Rapport exécutif Réseau Entre Aides 2013 Rapport octroi conditionnel littératie/numératie Rapport Apprentissage chez les jeunes enfants 2

4 Message de Madeleine Lemire, directrice exécutive du Consortium provincial francophone pour le perfectionnement professionnel Ce rapport annuel nous a permis de repasser en revue l année écoulée et de célébrer les réalisations accomplies par le Consortium provincial pour le perfectionnement professionnel (CPFPP) durant sa 7 e année en fonction. Lors de l année , tout en respectant les paramètres établis par les octrois, le CPFPP s est efforcé de répondre aux besoins spécifiques de chacune des quatre autorités scolaires francophones. Le CPFPP a poursuivi d étroites relations de collaboration avec les membres du comité d orientation, comité consultatif, et comité de gestion. Ces consultations, documents d appui, formulaires d évaluation, questionnaires et sondages nous ont guidé dans l élaboration d un plan d action dont la mise en œuvre veillait à répondre aux objectifs d appuyer la mise en œuvre de programmes ou d initiatives d Alberta Education, et de répondre aux besoins naissants de nos intervenants. Nombre de formations : Nombre de participants : Calendrier des formations Je suis extrêmement fière des réalisations du CPFPP et de son succès à influencer et à impacter l apprentissage francophone en Alberta. Le CPFPP, à l écoute de ses intervenants a entrepris cette année plusieurs nouvelles initiatives qui visent à renforcer ce qui a été appris lors d une formation et s assurer de voir un changement s effectuer dans la salle de classe à la suite d une formation. Des suivis ont ainsi été offerts, et un processus d évaluation plusieurs semaines après la formation a été instauré. Ce dernier, pour donner le temps aux participants de mettre en pratique ce qu ils ont appris, et nous donner de la rétroaction sous forme de témoignages. De plus, une nouvelle modalité de formation, l accompagnement pédagogique individualisé, a été introduite pour répondre aux besoins particuliers de l enseignant au moment même où il ou elle a besoin d un appui. Permettre l accès à des formations continues asynchrones sur eformation/moodle à nos intervenants reste une priorité pour le CPFPP. Le site eformation a été retravaillé pour faciliter l accès, le rendre plus pratique et rapide aux utilisateurs. De plus, il faut noter que plusieurs cours sont maintenant accessibles sans inscription (cours ouverts). Nos intervenants à travers la province peuvent se joindre à des communautés de partage, suivre de la formation habituelle et continue, réécouter des webinaires, avoir accès à des ressources pertinentes selon leurs besoins indépendamment de leur lieu et de leur emploi du temps. 503 utilisateurs y prennent avantage. Le CPFPP fait partie d un groupement de sept consortiums sous le chapeau d ARPDC (Alberta Regional Professional Development Consortia). Alberta Education encourage fortement la collaboration étroite entre consortiums en allouant le plus souvent les octrois à ARPDC. Les fonds sont ensuite distribués aux différents consortiums par l intermédiaire, selon les projets, de consortium leadeurs. Ce modèle de gouvernance exige consultations, communication et collaboration entre consortiums. Durant l année , les directions exécutives se sont rencontrées environ 3 fois par mois en face à face, par VC ou webinaires. Le CPFPP contribue et participe à l élaboration de programmes provinciaux, fait partie de plusieurs comités provinciaux, et assume un rôle de leadeur pour certaines initiatives. Le CPFPP est, par exemple, Co leadeur sur le projet de la consolidation de la technologie. À cet effet, j ai géré et participé à 40 rencontres visant la création d un site Web commun aux sept consortiums. J aimerais remercier pour leur appui continu, direction et contribution, le personnel du Conseil scolaire FrancoSud, conseil tutelle, les membres des comités de gestion, d orientation, et consultatif, la Fédération des conseils scolaires de l Alberta, les personnels des conseils scolaires francophones de l Alberta, le personnel de la Direction de l éducation française, et nos partenaires. Sans cet appui, le travail ardu de toute l équipe ne serait pas aussi efficace et satisfaisant. Si un rapport annuel nous permet de faire une rétrospective de l année écoulée, il nous invite aussi à la réflexion. Il nous invite à nous tourner vers l avenir avec la promesse pour l année en cours de peaufiner nos pratiques, de nous concentrer à appuyer les initiatives d Alberta Education, et à accompagner les enseignants francophones de la province dans leur cheminement vers une éducation qui inspire. C est avec beaucoup de fierté et de satisfaction que je soumets ce rapport annuel , et que je remercie tous les membres de l équipe du CPFPP sans lesquels aucune de ces réalisations n aurait pu être possible. Je vous invite maintenant à prendre connaissance du rapport annuel du CPFPP. Respectueusement soumis, Madeleine Lemire, Directrice exécutive Daniel Therrien Directeur général par intérim, Conseil scolaire FrancoSud 3

5 GOUVERNANCE - Consortium provincial francophone pour le perfectionnement professionnel VISION Le Consortium provincial francophone pour le perfectionnement professionnel augmente la capacité de ses parties prenantes à réaliser la mission et la vision de l éducation francophone pour tous ses élèves en offrant des modalités de perfectionnement professionnel en français pertinentes, soutenues, accessibles et équitables. Proposé de la Fédération des conseils scolaires francophones de l Alberta pour la création du Consortium provincial francophone pour le perfectionnement professionnel PRINCIPES DIRECTEURS La gestion de l éducation francophone comprend la gestion du perfectionnement professionnel par les autorités régionales francophones. Le Consortium provincial francophone pour le perfectionnement professionnel s engage à offrir du perfectionnement professionnel équitable et accessible au personnel et aux parents des autorités régionales francophones. Toutes les sessions de formation offertes par le Consortium provincial francophone pour le perfectionnement professionnel sont ouvertes à toutes les autorités francophones. Les sessions de formation sont déterminées d après les priorités définies par le comité de gestion selon ce que comprend l éducation francophone (langue, culture, identité, leadeurship, etc.) ainsi que d après les changements des programmes d études et mandats tels que dictés par le ministère de l Éducation en Alberta. Proposé de la Fédération des conseils scolaires francophones de l Alberta pour la création du Consortium provincial francophone pour le perfectionnement professionnel MISSION Le Consortium francophone pour le perfectionnement professionnel s engage à améliorer l apprentissage des élèves en offrant, à l échelle des écoles et des autorités scolaires francophones, l accès à un perfectionnement professionnel efficace de la maternelle à la 12 e année par l entremise d occasions de perfectionnement professionnel telles que sessions de formation afin d améliorer l approche pédagogique et d élargir les capacités de leadership. Alberta Regional Professional Development Consortia OBJECTIFS Les objectifs du Consortium francophone pour le perfectionnement professionnel sont les suivants : 1. Faciliter le perfectionnement professionnel qui appuie la mise en œuvre efficace du Plan d Action du ministère de l Éducation en Alberta, des plans des autorités scolaires francophones et des plans des conseils d écoles francophones. 2. Organiser un perfectionnement professionnel qui appuie la mise en œuvre efficace de programmes d études y compris la pédagogie, l évaluation et les résultats attendus de l apprentissage de l élève. 3. Coordonner et rendre accessible les ressources de perfectionnement professionnel aux intervenants 4. Offrir un perfectionnement professionnel basé sur les besoins identifiés et naissants des intervenants en éducation francophone. 5. Promouvoir et encourager l élargissement des capacités de leadership dans le domaine du perfectionnement professionnel. 6. Offrir l accès à des modalités de perfectionnement professionnel à prix raisonnables et abordables. Alberta Regional Professional Development Consortia CROYANCES 4

6 Croyances sur le rôle du Consortium francophone : Fournir des occasions d apprentissage professionnel visant l amélioration de l apprentissage de l élève. Collaborer avec les organismes partenaires pour créer et offrir du perfectionnement professionnel pertinent. Offrir un perfectionnement professionnel sous des modalités multiples pour répondre aux besoins naissants de la communauté francophone M-12. Modeler le perfectionnement professionnel efficace. Offrir un perfectionnement professionnel accessible, équitable et à prix raisonnable. Encourager le réseautage entre les membres de la communauté francophone M-12. Évaluer les programmes et les services grâce à de la rétroaction continue. Croyances sur la mise en œuvre du plan global de perfectionnement professionnel PRINCIPE FONDAMENTAL La mise en œuvre d un plan global de perfectionnement professionnel provoque un changement dans l approche pédagogique qui améliore l apprentissage de l élève. NOS PILLIERS : Collaboration efficace Pédagogie efficace Apprentissage adulte efficace processus contenu contexte Nous avons été amenés à comprendre que la mise en œuvre d un plan global est la responsabilité partagée de toutes les parties prenantes que la mise en œuvre d un plan global est développementale et contextuelle que la mise en œuvre d un plan global doit être bien élaborée, planifiée et soutenue que la collaboration amène une plus profonde compréhension et un engagement partagés que le perfectionnement professionnel est interactif, continu et réfléchi que l apprentissage adulte se doit d être pertinent, réfléchi et offert sous différentes modalités pour répondre aux besoins des parties prenantes Questions fondamentales : Quelles stratégies menant à un changement dans l approche pédagogique favorisent ultimement l apprentissage de l élève? Quelles sont les mesures qui permettent d identifier une mise en œuvre efficace? Que signifie la responsabilité partagée entre les parties prenantes et à quoi cela ressemble-t-il? Que signifie une collaboration pertinente et réfléchie des parties prenantes et à quoi cela ressemble-t-il? Comment tenir compte des variations développementales et contextuelles des communautés pour atteindre une mise en œuvre efficace? Alberta Regional Professional Development Consortia 5

7 CONSULTATIONS Comité de gestion - Rencontres le 7 novembre 2012, 4 juin 2013 Marcel Lizotte, Direction générale Conseil scolaire du Nord-Ouest #1 Henri Lemire, Direction générale Conseil scolaire Centre-Nord #2 Marc Dumont, Direction générale Conseil scolaire Centre-Est #3 Jacqueline Lessard, Direction générale Conseils scolaires du Sud de l Alberta : Conseil scolaire catholique et francophone du Sud de l Alberta #4 et direction générale Conseil scolaire du Sud de l Alberta #4. Responsabilités : (à revoir selon la nécessité) Embaucher la direction exécutive Gérer le Consortium provincial francophone pour le perfectionnement professionnel Approuver le plan d action de perfectionnement professionnel Approuver le rapport annuel du Consortium Approuver le budget annuel. Comité d orientation - Rencontres les 12 octobre, 23 novembre 2012, 10, 14 janvier et 14 mai 2013 Brigitte Kropielnicki, Conseil scolaire du Nord-Ouest #1 Josée Lemire, Conseil scolaire Centre-Nord #2 Josée Verreault, Conseil scolaire Centre-Est #3 Christian Roux, Conseils scolaires du Sud de l Alberta : Conseil scolaire catholique et francophone du Sud de l Alberta & Conseil scolaire du Sud de l Alberta # 4 Lise Belzile, Alberta Education, Direction de l éducation française Isabelle Leblanc, Unité locale, Alberta Teachers Association. Responsabilités : Identifier et établir les priorités en perfectionnement professionnel Établir et réviser le plan d action Établir le calendrier de formations Agir en tant que liaison dans chaque région Collaborer avec le Consortium à offrir des formations dans chacune des régions Faciliter et donner des sessions de formation Partager l expertise et le leadeurship en matière de modalités de perfectionnement professionnel et leur évaluation en tant qu efficacité Identifier des animateurs existants et appuyer l expansion de la capacité en leadeurship dans le domaine du perfectionnement professionnel. Exigences et engagement : Assister à quatre réunions par année ou selon les besoins Être passionné de perfectionnement professionnel en milieu francophone. Comité consultatif - Rencontres les 23 novembre 2012 et 14 mai 2013 Brigitte Kropielnicki, Conseil scolaire du Nord-Ouest #1 Responsabilités : Nicole Bugeaud, Josée Lemire, Conseil scolaire Centre-Nord #2 Revoir la base philosophique de gestion du Consortium Josée Verreault, Centre scolaire Centre-Est #3 d après les besoins des parties prenantes de l éducation Christian Roux, Conseils scolaires du Sud de l Alberta : Conseil francophone en Alberta scolaire du Sud de l Alberta et Conseil scolaire catholique et Réviser le plan d action de perfectionnement professionnel francophone du Sud de l Alberta #4 pour approbation par le comité de gestion Lise Belzile, Direction de l éducation française Réviser le rapport annuel de perfectionnement professionnel Dolorèse Nolette, Réseau provincial d adaptation scolaire pour approbation par le comité de gestion Mireille Péloquin, Fédération des parents francophones de Identifier les priorités en perfectionnement professionnel l Alberta Partager l expertise et le leadeurship en matière de modalités Yvette d Entremont, Université de l Alberta Campus Saint-Jean de perfectionnement professionnel et leur évaluation en tant Mireille Prévost, Alberta Teachers Association qu efficacité Françoise Ruban, Alberta Teachers Association Identifier des animateurs existants et appuyer l expansion de Isabelle Leblanc, Unité locale, Alberta Teachers Association. la capacité en leadeurship dans le domaine du perfectionnement professionnel. Exigences et engagement : Assister à deux réunions par année Être passionné de perfectionnement professionnel en milieu francophone. 6

8 PARTENAIRES Direction de l éducation française (Alberta Education) Les six consortia membres d ARPDC : Edmonton Regional Learning Consortium Learning Network Calgary Regional Consortium Northwest Regional Learning Consortium Central Alberta Regional Consortium Southern Alberta PD Consortium Fédération des parents francophones de l Alberta ATA : NCTCA, conseils de spécialistes : Conseil français, études sociales, mathématiques, etc. Centre francophone de l éducation à distance Réseau provincial d adaptation scolaire Campus Saint-Jean, Université de l Alberta Alberta School Councils Association AUTORITÉS SCOLAIRES PARTICIPANTES Conseil scolaire du Nord-Ouest #1 Conseil scolaire Centre-Nord #2 Conseil scolaire Centre-Est #3 Conseils scolaires du Sud de l Alberta : Conseil scolaire catholique et francophone du Sud de l Alberta #4 & Conseil scolaire du Sud de l Alberta #4 Déclaration de responsabilisation Le rapport annuel du Consortium provincial francophone pour le perfectionnement professionnel a été préparé sous la direction du comité de gestion du Consortium provincial francophone pour le perfectionnement professionnel dans le cadre des pré-requis de rapports fournis par le ministère de l Éducation en Alberta. Les résultats de ce rapport servent à démontrer la responsabilité du Consortium provincial francophone pour le perfectionnement professionnel pour les services rendus aux intervenants. De plus, ce rapport sert à appuyer la nécessité de développer du perfectionnement professionnel de qualité et soutenu avec nos partenaires à travers la conception, la mise en œuvre et l évaluation de programmes de perfectionnement professionnel ainsi que l établissement de plans d action complets qui appuient l apprentissage adulte pour l épanouissement de l élève. Rapport financier Soumis séparément 7

9 RÉALITÉ CONTEXTUELLE En , Le Consortium provincial francophone pour le perfectionnement professionnel (CPFPP) a employé une directrice exécutive; une coordonnatrice/consultante (temps plein) pour les mathématiques et les sciences, une coordonnatrice/consultante (contractuelle) pour la littératie et francisation ainsi que pour projets spéciaux; un coordonnateur pour la technologie d apprentissage (temps plein); trois employées au bureau dont deux contractuelles à temps partiel assurant entre autres activités administratives la coordination de la programmation, du développement de programmes, des inscriptions, du déroulement des formations, de la comptabilité et de la communication. Le CPFPP fournit des services et des programmes de perfectionnement professionnel pour les autorités scolaires francophones de l Alberta localisées à travers toute la province : le Conseil scolaire du Nord-Ouest #1 à St-Isidore (CSNO); le Conseil scolaire du Centre- Nord #2 à Edmonton (CSCN); le Conseil scolaire du Centre-Est #3 à St-Paul (CSCE); le Conseil scolaire catholique et francophone du Sud de l Alberta #4 (CSCFSA) et le Conseil scolaire du Sud de l Alberta #4 à Calgary (CSSA). Les 34 écoles de ces conseils scolaires se situent à Peace River, Falher, Grande Prairie, Plamondon, Cold Lake, Bonnyville, Saint-Paul, Fort McMurray, Legal, Saint-Albert, Jasper, Red Deer, Wainwright, Edmonton, Cochrane, Canmore, Airdrie, Okotoks, Brooks, Medicine Hat, Lethbridge, Calgary. Carte des Autorités régionales et écoles francophones de l Alberta. Conseil scolaire Nombre d écoles Nombre d élèves Nombre d enseignants Nombre d aidesélèves * 103* CSNO CSCE CSCN Csud - CSCFSA Csud - CSSA * Chiffres approximatifs au 31 septembre 2012 tels que communiqués par les conseils scolaires. 8

10 9

11 RÉPONDRE AUX BESOINS DE LA COMMUNAUTÉ ÉDUCATIONNELLE FRANCOPHONE DE L ALBERTA Grand octroi de mise en œuvre et autres priorités Le Consortium provincial francophone pour le perfectionnement professionnel a reçu un octroi de $ pour la mise en œuvre de nouveaux ou de révisions de programmes d études selon le plan et les priorités stratégiques déterminés par Alberta Education. Pour l année , les fonds du Grand Octroi appuyaient les domaines suivants : mathématiques, langues internationales (espagnol), et Études professionnelles et technologiques/fondements carrière et technologie. D autres priorités identifiées par Alberta Education ont été appuyées telles que littératie & francisation, et anglais (ELL et ELA). Le CPFPP rencontre de façon régulière son comité de gestion (2 fois par an), son comité d orientation (4 fois par an ou selon les besoins) et son comité consultatif (2 fois par an), représentant les intervenants en éducation francophone de la province*, pour les informer des octrois reçus et les consulter sur le plan d action à mettre en œuvre. Lors de ces rencontres et de la communication continue qui s en suit, d autres besoins plus spécifiques aux régions sont identifiés. Les initiatives et projets appuyés par le CPFPP sont mentionnés en détail dans les pages suivantes. Le plan global du CPFPP se rapportant au Grand octroi de mise en œuvre a été soumis à Alberta Education le 31 octobre, Plan global Le bilan a été soumis à Alberta Education le 15 novembre Bilan *voir liste des intervenants page 6. Consultations : Calendrier squelette et menu de formations sont développés selon les octrois alloués et les recommandations des conseils scolaires. La planification pour l année 2012/2013 a commencé dès le mois de mai 2012 : Rencontres : en face à face, par webinaires ou vidéoconférences 5 rencontres avec le comité d orientation 2 rencontres avec le comité consultatif Toute rencontre est suivie de consultations régionales individuelles par webinaires, VC ou téléconférences. Communication : Annonces concernant les formations envoyées aux directions des conseils et des écoles Communication faite à travers les représentants des conseils scolaires siégeant sur le comité d orientation Infolettre envoyée à tous les intervenants (infolettre lancée en décembre 2012) Site Web maintenu à jour, dont la page des nouvelles soulignant les projets en cours Sondage des besoins auprès des enseignants de la province au printemps Modalités du perfectionnement professionnel : Formations en régions, webinaires, VC Formations lors de congrès des enseignants Mini-conférences Appui lors de journées pédagogiques Accompagnement pédagogique personnalisé Formation continue sur eformation Appui concernant toute initiative des conseils scolaires répondant aux exigences des octrois Appui concernant certains évènements des conseils scolaires : Ex. : Institut de la rentrée à Edmonton les 26 et 26 août et Ateliers d été à Calgary le 26 août

12 Actions prises pour assurer une réponse aux besoins La Directrice exécutive et les coordonnateurs ont rencontré les membres du comité d orientation afin de s assurer que la programmation s aligne aux objectifs des autorités scolaires. La Directrice exécutive soumet aux directions générales le plan global ainsi que des rapports de progression. En plus des consultations lors des réunions du comité d orientation, les conseillers pédagogiques des quatre conseils scolaires ont été consultés individuellement durant le courant de l année afin de s assurer de répondre aux besoins spécifiques de leur région. La directrice exécutive et les coordonnateurs/consultants rencontrent les membres du comité consultatif afin de les mettre à jour sur les initiatives et projets du CPFPP et encourager le partenariat. Le Comité consultatif du Réseau Entre Aides s est rencontré virtuellement 3 fois. Chaque rencontre du comité d orientation et du comité consultatif est une occasion à la formation et le Consortium profite de cette occasion pour démontrer un nouvel outil pédagogique technologique que les participants peuvent utiliser dans leur conseil. Le Consortium a performé, au printemps 2013, un sondage de besoins auprès des enseignants francophones de l Alberta, dont les résultats ont été partagés avec les membres du comité d orientation. Toute annonce de formation est communiquée directement aux directions d écoles et aux conseils scolaires pour distribution aux intéressés. Une infolettre mettant l accent sur les formations et projets en cours a été initiée et envoyée tous les 2 mois directement aux enseignants. Les évaluations des formations offertes par le Consortium ont été recueillies tout au long de l année. Une 2 e évaluation envoyée aux participants 1 mois après la formation a été mise en œuvre pour déterminer l impact de l apprentissage de l enseignant sur l apprentissage de l élève. Pour répondre à des besoins identifiés et naissants et selon la disponibilité des ressources en français le Consortium provincial francophone organise et offre l occasion aux quatre conseils scolaires francophones de participer à des formations telles que : o Colloque CÉFFA les 2 et 3 novembre 2012, 281 participants : gestion de la logistique, préparation des documents d appui, lancement de l annonce et gestion des inscriptions. Information en ligne et lancement des inscriptions en ligne dès juin o LE RÉSEAU ENTRE AIDES en partenariat avec le Réseau provincial d adaptation scolaire et la Fédération des parents francophones de l Alberta a offert aux aides-élèves et aux éducatrices deux journées de formation sous le thème de la littératie et de l inclusion «des lettres, des mots, des histoires» les 7 et 8 février Un site eformation a été créé pour les participants du Réseau Entre Aides facilement accessible sans création d un compte ou de mot de passe. Rapport exécutif. o Colloque CÉDÉFA : création et gestion d un sondage d opinion (automne 2012) en vue de l organisation du CÉDÉFA Logistique, gestion de l organisation et des inscriptions du congrès sous le sujet «Consolidons l inclusion pour consolider nos écoles», animé par Denise Haché Mallet et Angela Aucoin, les 2 et 3 mai 2013 à Canmore. L accompagnement pédagogique individualisé a été mis en œuvre au printemps 2013 pour répondre à un besoin immédiat des enseignants. Selon les situations, l appui aux enseignants se fait en personne, par Skype, par webinaires. Les enseignants reçoivent ainsi l aide pédagogique dont ils ont besoin au moment où ils en ont besoin. Des suivis sont offerts pour renforcer l appui. Le Consortium apporte aux conseils scolaires un appui dans l organisation de leurs journées pédagogiques. Les consultants participent en tant qu animateurs d ateliers, et le Consortium apporte appui à l organisation de la logistique, et à la gestion des inscriptions. Ainsi en collaboration avec le Conseil scolaire Centre-Nord, deux journées de formation les 21 septembre et 19 octobre, 2012 ont offert 17 ateliers et ont rassemblé 150 participants. Le Consortium est inclus dans la plage horaire du NCTCA, congrès des enseignants de l Unité locale No 24. Le Consortium a investi le temps des consultants à la refonte de eformation afin de rendre le site de formation virtuelle continue plus rapide et pratique à naviguer. Le Consortium continue de faire de son mieux pour offrir des formations dans des locaux sans frais : salles de conférence disponibles dans les locaux des conseils scolaires, salles de classe dans les écoles, salles de conférence obtenues auprès de nos partenaires. Preuve d influence du programme L effet du programme sera mesuré en utilisant une variété de méthodes pour faire la collecte de données : les formulaires d évaluation des sessions, les témoignages de participants pour savoir ce qu ils ont appris et comment ils appliquent leurs nouvelles connaissances et compétences. La preuve de réussite sera l impact du programme sur les pratiques pédagogiques et l apprentissage des élèves. 11

13 En plus de l évaluation au moment de la formation, le CPFPP a, dans le courant de l année scolaire, commencé à ramasser des témoignages de changements dans la salle de classe suite à une formation, à travers un sondage électronique envoyé 1 mois après la formation. Ce sondage collecte des données démontrant l impact de l apprentissage de l enseignant sur l apprentissage de l élève. Questions au sondage post formation. Mesure % des intervenants exprimant un impact dans leurs connaissances et leur enseignement Cible Atteindre un taux d influence et de satisfaction de 80 à 89 % Instrument 1) Feuille d évaluation : Les participants ont l occasion d exprimer leur satisfaction, l influence des formations qu ils ont suivies sur leur enseignement dans la salle de classe, leurs besoins en matière de perfectionnement professionnel en remplissant lors de chaque formation une feuille d évaluation. Cette feuille d évaluation identifie notamment, l influence de la formation sur l enseignement dans la salle de classe : a. Les connaissances du participant se sont accrues b. Les stratégies et les compétences acquises vont appuyer l apprentissage de l élève sur ce sujet c. L intervenant questionne ses attitudes et ses croyances sur ce sujet d. L intervenant a l intention de mettre en pratique ce qu il/elle a appris e. Satisfaction générale. 2) Sondage 1 mois après la formation pour ramasser des témoignages de changements dans la salle de classe. RESPONSABILISATION : RÉALISATIONS, SUCCÈS ET PREUVE D INFLUENCE ANNÉE Octrois Grand octroi de mise en œuvre de nouveaux programmes : Mathématiques niveaux ciblés 12 e et suivis pour 3 e, 6 e, 9 e, 10 e et 11 e années Langues internationales - espagnol, niveaux ciblés 10 e à 12 e année EPT : santé, loisirs et ressources humaines médias et communication, ressources naturelles MATHÉMATIQUES Pour bien répondre aux besoins de nos conseils scolaires et aux priorités de mise en œuvre, notre plan de perfectionnement a mis l accent sur les programmes de 30-1, 30-2, 30-3, la numératie, les activités riches et significatives, et la différenciation. Mathématiques au secondaire Journée provinciale de mathématiques pour les enseignants de la 10 e à la 12 e Objectif : L évaluation formative et sommative en fonction des normes, partage de ressources, création de réseau provincial. Deux sites principaux de vidéoconférence avec facilitateurs à Edmonton et à Calgary Autres sites : Fort McMurray, Medicine Hat, Jasper Réalisé avec la collaboration d Oscar Ngoie-Kadia, Diane Stobbe et Danielle Lamoureux de la Direction de l éducation française, le 21septembre 2012, 25 participants. Journée de mathématiques pour les enseignants de la 10 e à la 12 e pour la région Centre-Est Objectif : L évaluation formative et sommative en fonction des normes, et partage de ressources. Le 29 novembre 2012, St-Paul, CSCE. 8 participants. Journée de mathématiques pour les enseignants de la 10 e à la 12 e (Partie 2) en régions Objectif : Découverte et planification À la découverte des ressources : le 29 novembre 2012 au CSCE. 8 participants les 28 janvier et 20 juin 2013 au Csud. 13 participants les 6 février et 17 juin 2013 au CSCN. 17 participants 12

14 Réalisé avec la collaboration des enseignants venus prêts à partager et à échanger. a.88% b.93,5% c.93% d.92,5% 94% Symposium virtuel de mathématiques au secondaire avec ARPDC Public cible : Enseignants de la 10 e à la 12 e Objectifs : Partage des expériences des enseignants. Le 29 janvier 2013 avec 2 webinaires en français animés par Annie Gauthier. 11 participants dont 6 francophones. Appui à la littératie/numératie La numératie par le jeu Public cible : 4e à 6 e / 7 e à 9 e Objectifs : Outiller les enseignants avec des jeux qui permettent d atteindre des RAS. Le 30 août 201 à Cold Lake - Rassemblement Centre Est. 11 participants. Les mathématiques au cœur de la littérature enfantine Public cible : Maternelle à 3 e années Objectifs : Stimuler l apprentissage mathématique chez l enfant à travers la littérature Le 19 octobre 2012, à Edmonton pour le CSCN. 7 participants. Les mathématiques au cœur de la littérature enfantine mat. à 3 e, animé par Nicole Chauvin- King et Isabelle Bujold : le 4 mars à Calgary. 7 participants le 7 mars à Lethbridge. 2 participants. a.100% b.100% c.100% d.100% e.100% PRIME - Trousse du Nombre et le sens des opérations Public cible : Accompagnateurs pédagogiques et enseignants 1 ère à 6 e années Objectifs : Explorer l outil diagnostique et préparer des recommandations. Réalisé en commençant avec 3 jours de formation se rapportant à la trousse «Le sens du nombre» : les 24, 25 septembre et 30 novembre 2012 au CSCE. 18 participants les 6 et 7 décembre 2012 et le 25 janvier 2013 au CSCN. 60 participants. Appui à l éducation inclusive a.100% b.100% c.100% d.100% e.100% Les objets de manipulation en mathématiques Public cible : 4 e à 6 e Objectifs : Démontrer les différents usages d objets de manipulation pertinents. Le 26 septembre 2012 : Cold Lake. 3 participants Le 27 septembre 2012 : Edmonton. 3 participants Le 3 octobre 2012 : Calgary. 3 participants Formations offertes en partenariat avec ARPDC et l ATA Gizmos de mathématiques Public cible : 3 e à 6 e, 7 e à 12 e années Objectifs : Explorer des activités virtuelles qui permettent aux élèves de découvrir les concepts mathématiques et/ou de les pratiquer. Le 12 octobre 2012 (MCATA) Le 12 novembre 2012 (NRLC) Le 14 février 2013 (CCTCA) Activités riches et significatives Le sens du nombre Public cible : M à 3 e, 4 e à 6 e, 7 e à 10 e années Objectifs : Explorer des activités qui permettent une compréhension conceptuelle profonde. Le 15 février 2013 (NRLC) NCTCA : J enseigne Math 10, 20, 30. Où puis-je trouver des activités? Le 7 février participants NCTCA : La numératie chez les tout-petits Public cible : m à 3 13

15 Objectifs : Offrir une plus grande variété d expériences d apprentissage. Dates : le 7 ou 8 février 2013 Développer le sens du nombre tout en s amusant, mat. à 3 e - le 7 février. 54 participants. Conseil français de l ATA : Je compte et je joue 4 e à 6 e et 7 e à 9 e, le 16 novembre participants Autres réalisations pour répondre aux besoins exprimés par les conseils scolaires : a.100% b.100% c.100% d.100% e.100% Le dictionnaire de mathématiques Enfin un dictionnaire de mathématiques à votre rescousse Mat. à 6 e le 4 mars à Calgary pour le Csud. 12 participants le 7 mars à Lethbridge pour le le Csud. 3 participants le 12 mars à Cold Lake pour le CSCE. 7 participants. Consultation : Survol du programme, les objets de manipulation, la résolution de problèmes, Mat. à 6 e à Cold- Lake pour le CSCE le 12 mars 2013, 5 participants. a.100% b.100% c.100% d.100% e.100% Accompagnement pédagogique personnalisé Accompagnement d une durée moyenne de 60 minutes les 9, 11, 18, 23, 25 avril et les 6 et 27 mai 2013 pour le Csud. 7 participants Les 22, 25, 30 avril pour le CSCN. 3 participants. Notes additionnelles : À titre de document servant de legs à la mise en œuvre du programme de mathématiques, Les consortiums ARPDC ont, en collaboration, créé une affiche représentant le processus mathématique. Le CPFPP l a traduite et l a distribuée aux écoles francophones. Voir affiche. Grâce à une collaboration du CPFPP, le dictionnaire de manipulation en mathématiques créé par Renée Michaud, a été ajouté à la Banque de ressources éducatives du Canada (BREC). Dans ce dictionnaire se trouvent près d une centaine d activités interactives accompagnées d un document offrant des stratégies d utilisation sous forme de PDF ainsi que des liens complémentaires. En juillet 2012, la consultante a suivi une formation intensive sur la ressource PRIME afin de pouvoir animer les formations dans le courant de l année aux conseils scolaires francophones. Personnes contact à la Direction de l éducation française : Diane Stobbe, Gilbert Guimont, Formations PRIME au CSCE et au CSCN 14

16 L objet du perfectionnement professionnel est d améliorer l apprentissage de l élève. À la suite de cette formation, quel changement clé apporterez-vous à votre enseignement. Journée de mathématiques , le 21 septembre 2012 «Collaborer avec d autres enseignants et d autres écoles. Préparer une banque de questions, améliorer mes stratégies d enseignement. Consolider l apprentissage de l élève par d autres moyens et processus. Appliquer ce que j ai vu pendant la courte vidéo sur la communication et améliorer mes questions de résolutions selon les concepts discutés.» Les objets de manipulation en mathématiques, de l argent bien investi 4 e à 6 e, le 3 octobre 2012 «J aimerais rendre les objets de manipulation aussi pratiques pour les élèves doués que pour les élèves en difficultés. Je vais utiliser les objets de manipulation pour faire raisonner mes élèves.» Découverte des ressources en math , le 6 février 2013 «Le changement que je vais apporter à mon enseignement est d y inclure plus d activités tactiles, interactives, et plus d interaction entre l élève et la technologie.» Enfin un dictionnaire de math à votre rescousse, le 4 mars 2013 «Je veux approfondir mes connaissances sur cet outil et l utiliser comme document de référence avec mes élèves.» Les mathématiques au cœur de la littérature enfantine, le 19 octobre 2012 «Il faut dire que la formation que tu as donnée sur les maths et la littérature enfantine le 19 octobre a été très appréciée par ceux de mon école qui y ont participé. Mais, plus que tout ils désirent de l appui afin de faire vivre concrètement les maths à leurs élèves ainsi que leur donner l amour des mathématiques! Commentaires sur l accompagnement pédagogique individualisé : «J ai beaucoup apprécié la rapidité avec laquelle j ai eu une réponse, la quantité de ressources était énorme et les explications personnalisées tombaient pile pour répondre à Legacy mon besoin. piece Super!!! : affiche» mathématiques en français «Je trouve ce moyen de perfectionnement très accessible et rapide à l égard de notre emploi du temps. Je le prescrits donc davantage.» «Ce fut profitable pour moi. J ai beaucoup apprécié pouvoir spécifier mes besoins avant la rencontre et ensuite j ai reçu beaucoup d informations. De plus, j ai eu la chance de l essayer afin d être sûr de le comprendre afin de l appliquer en salle de classe le jour après.» «Le fait d avoir une rencontre 1 à 1 avec une experte qui peut répondre personnellement à mes questions immédiatement est merveilleux. Félicitations pour cette initiative, j espère que vous poursuivrez l an prochain.» Rétroaction à la suite du sondage effectué 1 mois après la formation de l enseignant : À la découverte des ressources en Math : Avez-vous des exemples à nous donner qui démontrent l influence de votre apprentissage sur celui de l élève : «J ai recommencé à utiliser mon SmartBoard et à y faire venir les élèves, ce qu ils apprécient bien je crois.» «Mes élèves ont aimé le jeu du point version électronique. J ai aussi utilisé Tarsia pour des jeux sur les suites et séries.» «Le jeu du «diamond collector» m a servi comme introduction à l algèbre linéaire. Le casse-tête des logarithmes est un bon outil de révision que les élèves continuent d utiliser.» «J ai un groupe plus faible ce semestre mais pourtant ils ont presqu aussi bien réussi le premier examen. C était super!» «Plus de travail d équipes, les élèves participent davantage. J ai essayé de faire plus de casse-têtes.» 15

17 LANGUES INTERNATIONALES ESPAGNOL Formation animée par Belen Alvarez Garcia à Calgary: Lengua y cultura española grados 9 a 12 Le 10 avril participants a.100% b.100% c.100% d.100% e.100% Personnes contact à Alberta Education Sylvie Carignan, Sigrid Olson, ; EPT/FCT Démystifier les EPT/FCT, partage des ressources, formations animées par Mireille Cloutier : le 15 avril à Edmonton. 5 participants le 29 avril à Calgary. 3 participants a.100% b.100% c.100% d.100% e.100% Personnes contact à la Direction de l éducation française : Danielle Amerongen, François Lizaire, : Priorités appuyées par Alberta Education : Francisation les seuils repères / English Language Learning & English as a Second Language (Benchmarks) Apprentissage des jeunes enfants Éducation inclusive Connaissances et employabilité Littératie/numératie (octroi conditionnel) L apprentissage des jeunes enfants (octroi conditionnel) Francisation : seuils repères Littératie LITTÉRATIE Nicole Chauvin-King participe aux rencontres avec Alberta Education. Rencontres les 7 décembre 2012, 6 février et en mars-avril 2013 Rapport complet Octroi conditionnel littératie et numération 55 formations. 690 participants. Les 5 au quotidien et la méthode CAFÉ Le Groupe Modulo et La Chenelière Éducation sont deux maisons d édition qui nous appuient dans nos initiatives en littératie. 3 Formations animées par Jean-Sébastien Legros. 36 participants Le dépistage et interventions efficaces en conscience phonologique - Mat à 2 e, animé par Brigitte Stanké à St-Paul, CSCE, les 22, 23 et 24 octobre participants L enseignement réciproque animé par Monia Gaudreault, les 3 décembre 2012 et 14 mars 2013, à Calgary. 31 participants L évaluation au service de l apprentissage à l aide du coffret d évaluation en lecture de GB+, animé par Monia Gaudreault : 16

18 le 21 septembre à Edmonton. 4 participants le 4 décembre 2012 à Calgary. 23 participants Comment aborder la lecture d un livre, animé par Nicole Chauvin-King lors du Réseau Entre Aides, le 8 février participants Le plaisir de lire et écrire 5 e à 12 e années, animé par Lisa Magera et Nicole Hébert-Royer, pour CSCN à Edmonton, le 22 avril participants La conscience phonologique, animé par Brigitte Stanké à Plamondon, CSCE, les 16 et 17 mai. 20 participants a.100% b.100% c.98% d.95% e.100% Construction identitaire/francisation La lecture, comment amener les élèves à prédire et clarifier efficacement - 4 e à 6 e, animé par Martine Moore, le 13 mars à Edmonton. 3 participants Partenariat avec l ATA pour envoyer 3 enseignants débutants à l Institut d été de l ACELF en juillet Témoignages de la part des participantes. Littératie/numératie a.95% b.96% c.97% d.98% e.96% Mini-conférences : Différentes stratégies, un seul texte? Venez découvrir la lecture guidée 1 ère à 3 e, animé par Nicole Chauvin-King : le 26 septembre 2012 à Bonnyville. 11 participants le 27 septembre 2012 à Edmonton. 11 participants le 3 octobre 2012, à Calgary. 10 participants Littératie - Appui lors des journées pédagogiques : CSCN le 21 septembre 2012 Les 5 au quotidien mat. à 6 e, animé par Chantal Viens et Caroline Wainman Stratégies de compréhension en lecture mat. à 6 e, animé par Gisèle Bourque Enseignement réciproque 4 e à 6 e, animé par Martine Moore Planning ELA with the Moving Up Literacy Resource 4 e à 6e, animé par Monique Masson Outils technologiques Web 2.0 favorisant la littératie 4 e à 12 e, animé par Abigail Lawrence et Rock Larochelle La littératie en maths, sciences ou études sociales au secondaire, animé par Sophie Barabé Stepping up with Literacy and Reader 7 e à 9e, animé par Lisa Magera et Nicole Hébert-Royer Technologies d aide favorisant l inclusion des élèves en littératie 3 e à 9 e, animé par Annie Drapeau Introduction à la littératie équilibrée 1 ère et 2 e, animée par Liza Bégin-Cossette, Nancy Armstrong, Kathleen Stevens et Josée Lemire. 79 participants CSCN le 19 octobre 2012 Musique : groupe de travail pour les enseignants de musique, animé par Nicole Létourneau Méthode CAFÉ mat. à 3 e, animé par Gabriela Novotny Les 5 au quotidien mat. à 6 e, 1 ère partie, animé par Chantal Viens et Caroline Wainman Les mathématiques au cœur de la littérature enfantine mat. à 3 e, animé par Renée Michaud (2 formations) La littérature équilibrée à l aide des ressources de Scholastic français 1 ère et 2 e, anglais 3 e à 6 e, animé par Nancy Armstrong Méthode CAFÉ 4 e à 6 e, animé par Gabriela Novotny Les 5 au quotidien mat. à 6 e, 2 e partie, animé par Chantal Viens et Caroline Wainman Littératie : aller plus loin avec l outil d évaluation GB+ - mat. à 3 e, animé par Gisèle Bourque. 71 participants Personnes contact à la Direction de l éducation française : Patricia Rijavec, Gilbert Guimont,

19 L objet du perfectionnement professionnel est d améliorer l apprentissage de l élève. À la suite de cette formation, quel changement clé apporterez-vous à votre enseignement. Littératie équilibrée à l aide des ressources Scholastic 3 e à 6 e, le 19 octobre 2012 «Je vais implanter la lecture guidée plus tôt dans l année et me servir des centres de littératie dans ma classe afin de diversifier les méthodes d apprentissage et de mettre l accent sur l autonomie.» Introduction à la littératie équilibrée, le 21 septembre 2012 «La formation était claire, précise et bien présentée ; absolument ce que nous avons besoin pour implanter tout cela et utiliser le matériel qu on a déjà, merci! Je vais pouvoir appliquer les stratégies dès lundi.» La méthode CAFÉ mat. à 3 e, le 19 octobre 2012 «C est une très belle façon d améliorer la métacognition et d engager les élèves à faire des choix pour s améliorer. C est eux qui suggèrent des stratégies avec mon aide, plutôt que moi qui les impose. Je vais adopter les 5 au quotidien pour me permettre d intégrer la méthode CAFÉ.» Les 5 au quotidien mat. à 6 e, le 19 octobre 2012 «Respecter la 1 ère période d acquisition de l autonomie avant de commencer à travailler avec les élèves. Je vais structurer ma classe afin d incorporer les 5 au quotidien.» «Je vais mettre en pratique plusieurs éléments des 5 au quotidien dont le tableau d ancrage, comment je «rythme» mon approche et ne pas hésiter à répéter, ajouter des tableaux dans ma salle de classe de façon permanente et modelage, ajouter le nombre de livres disponibles aux élèves.» «J ai hâte de commencer à mettre en œuvre ce que j ai appris.» «Cela m a permis de revoir et clarifier ce que j ai commencé en classe. Je suis très excitée de retourner en classe.» Différentes stratégies, un seul texte, venez découvrir la lecture guidée 1 ère à 3 e, le 26 septembre 2012 «utiliser la lecture partagée avant de commencer la lecture guidée pour m assurer que les élèves soient prêts. Je vais au moins avoir un point d appui pour intégrer la lecture guidée dans la classe. Je vais noter mes observations pendant que je travaille en groupe. Je vais aider mon personnel avec leur planification de lecture en salle de classe.» PRIME, le sens du nombre et des opérations, les 24 et 25 septembre 2012 «Ceci va me permettre de mieux gérer les différences en salle de classe et offrir un appui aux enseignants de mon école.» «J ai l intention de me servir de cette trousse. Je suis intéressée à continuer mes apprentissages dans ce domaine. Excellente session!» Rétroaction à la suite du sondage effectué 1 mois après la formation de l enseignant : La méthode CAFÉ, les 26 et 27 novembre 2012 Avez-vous des exemples à nous donner qui démontrent l influence de votre apprentissage sur celui de l élève : «Premièrement cela a éclaircie pour moi la différence entre CAFÉ et les 5 au quotidien. J utilise maintenant le menu CAFÉ avec les stratégies spécifiques à la lecture avec deux élèves que je vois présentement en littératie.» C est encore tôt. J espère entendre des deux profs dont je vois les élèves pour voir si ce que je fais avec eux les aide. Elles utilisent aussi la méthode CAFÉ en classe, alors c est une continuité de ce que je fais avec eux. Le 23 novembre 2012 «Ce message est pour vous informer que nous étions très satisfaits de la présentation offerte par M. Legros le 23 novembre dernier. Les enseignants ont bien apprécié son professionnalisme et les activités qu il nous a présentées au sujet de la ressource, Lecteurs engagés, cerveaux branchés. Une rencontre riche en partage et en discussion qui nous aide beaucoup à rejoindre certains objectifs de notre projet PARSA. Christian Roux, directeur des services éducatifs, Csud. Formation GB+ le 4 décembre 2013 avec Monia Gaudreault 18

20 English Language Learning ELL/ESL En partenariat avec le CSCN : A balanced approach to reading instruction, 3 e à 6 e, animé par Mary Winton le 26 octobre 2012 à Edmonton. 20 participants Engaging students in reading and writing, 7e à 12e, animé par Irene Heffel les 29 octobre 2012 et 25 janvier 2013 à Edmonton. 10 participants a.98% b.100% c.100% d.98% e.100% A balanced approach to writing instruction, animé par Mary Winton le 10 janvier 2013 à Edmonton. 18 participants. ESL Benchmarks (en partenariat avec le Csud) a.100% b.100% c.100% d.100% e.100% Personnes contact à la Direction de l éducation française : Patricia Rijavec, Gilbert Guimont, En partenariat avec le Csud : Beginner benchmark seminar animé par Toni Pearce, le 16 novembre 2012 à Calgary. 5 participants. L objet du perfectionnement professionnel est d améliorer l apprentissage de l élève. À la suite de cette formation, quel changement clé apporterez-vous à votre enseignement. A Balanced approach to reading instruction and Reading Book Clubs les 26 octobre 2012 et 10 janvier 2013 Be aware of what teachers I work with want. Try a guided reading project. Using more often organizers. I will model more. To develop the writing groups. More talk elbow to elbow. Use more of the reflexion strategies (think/share). I want to integrate Moving Up with Daily. I also want to try shared writing, guided writing, Make sure criteria are based on curriculum and that I have a mark based on those specific criteria. I always leave the workshops thinking to my teaching habits/strategies. To be able to encourage students to draw from their own experience to improve and build on their writing. Make the outcomes more evident to students and bring them to be more responsible/aware of their learning and production. Setting up the structure of my writing workshop. Introduce a writer`s notebook idea and some guided program. Organizing my writing tasks better. Better prepared to try Book Clubs. 19

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses

Plus en détail

Espoir Projet en santé mentale

Espoir Projet en santé mentale Plan technologie Espoir Projet en santé mentale dirigé par Michelle Tardif appuie des élèves et familles en transition, misant : la promotion - la prévention - l intervention 1 023 300 $ sur 3 ans du ministère

Plus en détail

LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014

LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014 LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014 Carol Campbell, Ann Lieberman et Anna Yashkina avec Nathalie Carrier, Sofya Malik et Jacqueline

Plus en détail

Faire parvenir les documents suivants à l agent de soutien du programme

Faire parvenir les documents suivants à l agent de soutien du programme Reconnaissances des acquis Crédits d équivalence et exemptions Prendre note : Il n y a aucun frais associés au processus d évaluation du dossier Tous les participants au programme doivent obtenir des crédits

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

Enseignement au cycle primaire (première partie)

Enseignement au cycle primaire (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Enseignement au cycle primaire (première partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Normes d exercice de

Plus en détail

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Janvier 2005 This document is available in English under

Plus en détail

SONDAGE NATIONAL - RAPPORT FINAL

SONDAGE NATIONAL - RAPPORT FINAL La Commission nationale des parents francophones Bureau 201, 200 Rue Goulet Saint-Boniface, Manitoba R2H 0R8 Téléphone : (204) 231-1371 Adresse courriel cnpf@cnpf.ca SONDAGE NATIONAL - RAPPORT FINAL PROFIL

Plus en détail

Plan pluriannuel du Conseil scolaire Viamonde : 2012-2015

Plan pluriannuel du Conseil scolaire Viamonde : 2012-2015 Annexe A Plan pluriannuel du Conseil scolaire Viamonde : 2012-2015 Afin de jouer son rôle de chef de file dans le développement et la croissance des diverses communautés de langue française sur son territoire

Plus en détail

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP.

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. MOBILIS PERFORMA PRÉSENTE LE PROGRAMME DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN, UNE FORMATION ÉLABORÉE

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Musique instrumentale (deuxième partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Mai 2005 This document is available

Plus en détail

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE B Projet d écriture Bande dessinée : La BD, c est pour moi! FLA 10-2 Cahier de l élève PROJETS EN SÉRIE Il faut réaliser ces projets dans l ordre suivant : A Bain de bulles Lecture B La BD, c est pour

Plus en détail

Présentation du programme de danse Questions-réponses

Présentation du programme de danse Questions-réponses Présentation du programme de danse Questions-réponses Description du programme Le DEC préuniversitaire en Danse du Cégep de Rimouski offre une formation collégiale préparatoire à la poursuite d études

Plus en détail

Nos clients une réussite!

Nos clients une réussite! BULLETIN SARCA Commission scolaire des Premières-Seigneuries Volume 4, n o 3 Juin 2014 CONTENU Au babillard... 1 Nos clients une réussite!... 1 Retourner en classe Moi?.. 2 Démystifier la formation professionnelle...

Plus en détail

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Cet outil offre aux conseillers en orientation professionnelle : un processus étape par étape pour réaliser une évaluation informelle

Plus en détail

ENTRE-NOUS Janvier 2015 École des Sept-sommets Rossland, C.-B.

ENTRE-NOUS Janvier 2015 École des Sept-sommets Rossland, C.-B. ENTRE-NOUS Janvier 2015 École des Sept-sommets Rossland, C.-B. Dates importantes 13 janvier: Réunion de l APÉ (19h, bibliothèque de l école) 14, 21, 28 janvier: Dîners chauds 14, 28 janvier: Bouts de choux

Plus en détail

Ateliers du Bureau des dossiers professionnels et sociaux ***

Ateliers du Bureau des dossiers professionnels et sociaux *** Ateliers du Bureau des dossiers professionnels et sociaux *** 2015 16 Fédération des enseignant(e)s de la C.-B. 1 Introduction La FECB a pour fière tradition de soutenir les membres et les syndicats locaux

Plus en détail

Un engagement profond envers l apprentissage continu. Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat

Un engagement profond envers l apprentissage continu. Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat Un engagement profond envers l apprentissage continu Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat Table des matières Message du Bureau des affaires professionnelles...3

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2010-2011 DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT

RAPPORT ANNUEL 2010-2011 DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT Centre Saint-Louis Centre Conrad-Barbeau 262, rue Racine 500, rue de la Faune Québec (Québec) G2B 1E6 Québec (Québec) G1G 5E4 Téléphones : 418 847-7170 poste 6300 418 622-7100 poste 5250 Télécopieurs :

Plus en détail

Syllabus du cours de musique. Maternelle. enseigné par Joël Chiasson

Syllabus du cours de musique. Maternelle. enseigné par Joël Chiasson Syllabus du cours de musique Maternelle enseigné par Joël Chiasson DESCRIPTION DU COURS Le programme de musique permet aux élèves d explorer leurs idées, leurs expériences et leurs émotions et de développer

Plus en détail

le cycle de certification des écoécoles émérites (ccee)

le cycle de certification des écoécoles émérites (ccee) le cycle de certification des écoécoles émérites (ccee) Qu est-ce que le cycle de certification des ÉcoÉcoles émérites? Le CCEE est un cycle de certification de deux ans, soit une année d engagement et

Plus en détail

Circonscription de. Valence d Agen

Circonscription de. Valence d Agen Circonscription de Valence d Agen Pourquoi ce guide? Depuis des décennies, le sujet des devoirs à la maison est discuté dans et hors de l école. Nous avons souhaité faire le point sur ce sujet afin de

Plus en détail

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada Documents constitutifs Dans le présent document, les termes utilisés au masculin incluent le féminin et inversement. Comité sur l informatique Diffuser

Plus en détail

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire Guide du programme Juin 2008 Attributs du diplômé de la Colombie-Britannique Au cours de consultations qui se sont échelonnées sur toute une année dans l ensemble de la province, des milliers de citoyens

Plus en détail

2013-2014 RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ

2013-2014 RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ 2013-2014 RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ NOVEMBRE 2014 Table des matières RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ 2013-2014 Introduction du président et chef de la direction...ii Buts en matière de sécurité

Plus en détail

Littératie financière : un investissement dans l avenir

Littératie financière : un investissement dans l avenir Littératie financière : un investissement dans l avenir Allocution de Terry Campbell Président Association des banquiers canadiens Prononcée devant La Conférence de Montréal Le 12 juin 2012 Montréal SEUL

Plus en détail

Éducation physique (M-12) Guide de mise en œuvre. L ABCD de l éducation physique

Éducation physique (M-12) Guide de mise en œuvre. L ABCD de l éducation physique Éducation physique (M-12) Guide de mise en œuvre L ABCD de l éducation physique 2001 DONNÉES DE CATALOGAGE AVANT PUBLICATION (ALBERTA LEARNING) Alberta. Alberta Learning. Direction de l éducation française

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

RAPPORT ANN UE L 2014-2015

RAPPORT ANN UE L 2014-2015 RAPPORT ANN UE L 2014-2015 TABLE DES MATIÈRES Mots du président et de la direction... 4 Historique... Mission... Territoire... Présentation de l équipe... 5 6 6 7 Les bénévoles experts Processus d action

Plus en détail

Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes. En vigueur à compter du 1 er janvier 2014

Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes. En vigueur à compter du 1 er janvier 2014 Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes En vigueur à compter du 1 er janvier 2014 Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes En vigueur à compter du 1 er

Plus en détail

Plan d enseignement individualisé

Plan d enseignement individualisé Ministère de l Éducation Plan d enseignement individualisé Normes pour l élaboration, la planification des programmes et la mise en œuvre 2000 TABLE DES MATIÈRES Introduction.............................................

Plus en détail

ÉVALUATION DU RENDEMENT DU PERSONNEL ENSEIGNANT. Guide des exigences et des modalités

ÉVALUATION DU RENDEMENT DU PERSONNEL ENSEIGNANT. Guide des exigences et des modalités ÉVALUATION DU RENDEMENT DU PERSONNEL ENSEIGNANT Guide des exigences et des modalités 2010 Cette publication est postée dans le site Web du ministère de l Éducation au www.edu.gov.on.ca. An equivalent publication

Plus en détail

Présentation du projet éducatif

Présentation du projet éducatif Présentation du projet éducatif Mot du président du conseil d établissement - M. Steve Labranche Le conseil d'établissement tient à remercier toutes les personnes qui ont contribué à la conception, à l'analyse

Plus en détail

CFC 450 PROGRAMME DES CADRES DIRIGEANTS SYLLABUS

CFC 450 PROGRAMME DES CADRES DIRIGEANTS SYLLABUS CFC 450 PROGRAMME DES CADRES DIRIGEANTS SYLLABUS AVANT-PROPOS 1. Le Programme des cadres dirigeants (PCD) est un programme de séminaire en résidence de quatre jours et demi à l intention des officiers

Plus en détail

Board Development. Élaboration de politiques

Board Development. Élaboration de politiques Board Development Gestion des politiques La gestion des politiques est une des principales fonctions d un conseil d administration. Le conseil s acquitte de cette fonction pour : Établir et préciser la

Plus en détail

Site : www.dys35.fr - Email : contact@dys35.fr - Tél. 02.99.53.48.82. Conférence - Débat

Site : www.dys35.fr - Email : contact@dys35.fr - Tél. 02.99.53.48.82. Conférence - Débat Site : www.dys35.fr - Email : contact@dys35.fr - Tél. 02.99.53.48.82 Conférence - Débat Ecole et Troubles Spécifiques du Langage et des Apprentissages : Les pratiques au Canada, en Angleterre et en Belgique

Plus en détail

Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation

Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation M. Peter Mesheau Ministre des Finances Gouvernement du Nouveau-Brunswick Le 17 octobre 2001

Plus en détail

PROSPECTUS INTERNATIONAL. International FRANÇAIS LETHBRIDGE, ALBERTA, CANADA

PROSPECTUS INTERNATIONAL. International FRANÇAIS LETHBRIDGE, ALBERTA, CANADA FRANÇAIS PROSPECTUS INTERNATIONAL LETHBRIDGE, ALBERTA, CANADA International LETHBRIDGE COLLEGE Lethbridge College, le plus important collège communautaire subventionné par l État, est ouvert depuis 1957.

Plus en détail

TECHNIQUES DE SURVIE ÉCRITURE Leçon de littératie 2.6

TECHNIQUES DE SURVIE ÉCRITURE Leçon de littératie 2.6 Clair et net! Comprendre, structurer et expliquer un concept. Apprentissage critique Comprendre et apprécier l importance de fournir des consignes claires. Tenir compte du point de vue de l auditoire et

Plus en détail

Une approche mobile Le développement et le soutien d occasions. Nipissing University. L occasion d innover

Une approche mobile Le développement et le soutien d occasions. Nipissing University. L occasion d innover Une approche mobile Le développement et le soutien d occasions d apprentissage mobile pour les étudiantes et étudiants de la L occasion d innover Forte de sa longue expérience dans l usage des technologies

Plus en détail

Une stratégie d enseignement de la pensée critique

Une stratégie d enseignement de la pensée critique Une stratégie d enseignement de la pensée critique Jacques Boisvert Professeur de psychologie Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu La pensée critique fait partie des capacités à développer dans la formation

Plus en détail

C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de

C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de connaissances, la pratique d habilités ou le développement d

Plus en détail

2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES

2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES Rapport annuel sur l application de la canadien 2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES INSTRUCTIONS : Conformément aux exigences en matière de rapport prévues

Plus en détail

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS DÉCLARATION AUX MÉDIAS POUR LA PUBLICATION DU Rapport annuel 2013-2014 par François Boileau Commissaire aux services en français de l Ontario Jeudi 10 juillet 2014 11 h 00 Salle des médias Édifice de l

Plus en détail

planifier organiser gerer votre Festival du Livre

planifier organiser gerer votre Festival du Livre Listes A faire pratiques qui vous aideront A : planifier organiser gerer votre Festival du Livre ET AVOIR beaucoup de succes! soutien outils Visibilité Activités recrutement Buts Liste à faire 2 Liste

Plus en détail

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour :

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour : Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale Date de retour : Message aux parents Les fascicules «Mes défis au préscolaire» suggèrent des activités à réaliser avec votre enfant. Le choix

Plus en détail

Perfectionnez vos ventes en formation linguistique

Perfectionnez vos ventes en formation linguistique Perfectionnez vos ventes en formation linguistique public Responsables commerciaux, commerciaux conseillers expérimentés et directeurs généraux des organismes de formation professionnelle en langues étrangères.

Plus en détail

Fonds pour la recherche en Ontario

Fonds pour la recherche en Ontario Chapitre 4 Section 4.10 Ministère de la Recherche et de l Innovation Fonds pour la recherche en Ontario Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.10 du Rapport annuel 2009 Contexte

Plus en détail

Annexe 1 : Modèles de plans de transition

Annexe 1 : Modèles de plans de transition 35 Annexe 1 : Modèles de plans de transition Les quatre modèles de plans de transition ci-après sont fondés sur des cas fictifs, qui ont été conçus uniquement à titre d illustration. Les trois premiers

Plus en détail

Évaluation du Programme de subventions et de contributions Bibliothèque et Archives Canada Rapport final

Évaluation du Programme de subventions et de contributions Bibliothèque et Archives Canada Rapport final Évaluation du Programme de subventions et de contributions Bibliothèque et Archives Canada Rapport final Préparé par la Division de la vérification et de l évaluation Bibliothèque et Archives Canada Mars

Plus en détail

Félicitations X pour ton sérieux et ton implication dans ton travail. Tes résultats sont excellents et ceci dans tous les domaines étudiés.

Félicitations X pour ton sérieux et ton implication dans ton travail. Tes résultats sont excellents et ceci dans tous les domaines étudiés. Trimestre 1 X a fait énormément de progrès tout au long du trimestre et je ne peux que la féliciter. Il/elle s investit beaucoup en classe en participant activement. Les résultats en français/maths ont

Plus en détail

Guide de l'invité du Club Toastmasters francophone : «Grand Lyon» www.toastmasters-grandlyon.org

Guide de l'invité du Club Toastmasters francophone : «Grand Lyon» www.toastmasters-grandlyon.org Guide de l'invité du Club Toastmasters francophone : «Grand Lyon» www.toastmasters-grandlyon.org Version du 5-12-2014 Table des matières Toastmasters International... 3 Programme de formation... 4 Les

Plus en détail

Les bonnes pratiques du recrutement en ligne

Les bonnes pratiques du recrutement en ligne POUR VOUS ÉCLAIRER DANS LE COMMERCE DE DÉTAIL Les bonnes pratiques du recrutement en ligne Avant-propos Au Québec, le commerce de détail compte près de 24 000 établissements et 300 000 employés. Les jeunes

Plus en détail

Situation d apprentissage et d évaluation. Guide de l élève

Situation d apprentissage et d évaluation. Guide de l élève Parcours de formation axée sur l emploi Formation préparatoire au travail (FPT) Autonomie et participation sociale Situation d apprentissage et d évaluation NOM : GROUPE : Guide de l élève Commission scolaire

Plus en détail

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens!

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Daniel est un étudiant de quatrième année en génie minier à l Université de la Colombie-Britannique. Il aimerait travailler pour

Plus en détail

RÉFLÉCHIR AUX ENJEUX DU CRÉDIT

RÉFLÉCHIR AUX ENJEUX DU CRÉDIT Activités éducatives pour les élèves de 10 à 11 ans RÉFLÉCHIR AUX ENJEUX DU CRÉDIT NIVEAU : PRIMAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 10 À 11 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Après avoir étudié les types de paiement,

Plus en détail

Vidéoconférence Recrutement et rétention de mentor(e)s. Programme d insertion professionnelle du nouveau personnel enseignant

Vidéoconférence Recrutement et rétention de mentor(e)s. Programme d insertion professionnelle du nouveau personnel enseignant 1 Vidéoconférence Recrutement et rétention de mentor(e)s Programme d insertion professionnelle du nouveau personnel enseignant Bâtir l excellence dans l enseignement en Ontario Le 23 novembre 2006 2 Résultats

Plus en détail

RÉSUMÉ ET OBJECTIFS. Résumé. Objectifs

RÉSUMÉ ET OBJECTIFS. Résumé. Objectifs RÉSUMÉ ET OBJECTIFS Résumé Dans la perspective des DIC, le Canada est divisé en diverses régions basées selon la taille et le nombre de membres. Les régions peuvent être aussi vastes qu une province entière,

Plus en détail

ADOPTER UN MODE DE VIE SAIN ET ACTIF NOM : GROUPE :

ADOPTER UN MODE DE VIE SAIN ET ACTIF NOM : GROUPE : 2 e ANNÉE DU 1 er CYCLE - PRIMAIRE ADOPTER UN MODE DE VIE SAIN ET ACTIF NOM : GROUPE : Adaptation par Martin Darveau, Normand Fortin, Julien Guay, Patrick Santerre, Jean- François Tremblay et Vincent Charbonneau

Plus en détail

Me définir. Intérêts

Me définir. Intérêts Intérêts Voici quelques exemples de champs d intérêt. Ce sont tous des mots ou groupes de mots pouvant servir à compléter la phrase : «J aime». Ne vous limitez pas à cette liste. Elle est loin d être complète!

Plus en détail

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 novembre 2012 Cadre de mieux-être en Le cadre de notre

Plus en détail

Cadre pancanadien d assurance de la qualité pour l évaluation des diplômes d études internationaux

Cadre pancanadien d assurance de la qualité pour l évaluation des diplômes d études internationaux TABLE DES MATIÈRES Message du président Rapport EDI / XML Sommet des données PESC Mise à jour CPCAT Un lien vers l AUCC Perspectives d emploi pour les membres Cadre pancanadien d assurance de la qualité

Plus en détail

DEC accéléré en Soins infirmiers

DEC accéléré en Soins infirmiers P O R T R A I T S D É T U D I A N T E S I M M I G R A N T E S P A R C O U R S I N S P I R A N T S Nous vous présentons des personnes immigrantes dont le parcours de vie, professionnel et scolaire est à

Plus en détail

Développement de saines pratiques dans la diffusion de son image et de ses renseignements dans le Net

Développement de saines pratiques dans la diffusion de son image et de ses renseignements dans le Net Trousse pédagogique Développement de saines pratiques dans la diffusion de son image et de ses renseignements dans le Net Cahier de l élève Salut, je m appelle Xavier. Je vais à la polyvalente du quartier.

Plus en détail

Livret du nouveau personnel enseignant

Livret du nouveau personnel enseignant Partenariat pour la réussite Tirer le meilleur parti du Programme d insertion professionnelle du nouveau personnel enseignant de l Ontario Livret du nouveau personnel enseignant Il n est pas obligatoire

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Rapport annuel de l entraîneur-en-chef. Assemblée générale annuelle 2013. le 18 Novembre, 2013

Rapport annuel de l entraîneur-en-chef. Assemblée générale annuelle 2013. le 18 Novembre, 2013 Rapport annuel de l entraîneur-en-chef Assemblée générale annuelle 2013 le 18 Novembre, 2013 La saison 2013-14 fut marquée par plusieurs évènements importants pour le club de plongeon CAMO. C est le début

Plus en détail

Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012

Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012 Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012 Objet Ce document établit la raison d être, la composition et le mode de fonctionnement du Comité tripartite, créé le

Plus en détail

CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015

CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015 CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015 La CONFEMEN a adhéré à l initiative «l Éducation avant tout» du Secrétaire général

Plus en détail

Communiqué Du 25 octobre 2013

Communiqué Du 25 octobre 2013 Communiqué Du 25 octobre 2013 DÉPART D ÉLISABETH Bonjour à vous tous et toutes, Depuis février dernier, j ai eu la chance de faire de beaux apprentissages et de belles rencontres au sein du CPE-BC Québec

Plus en détail

esle.qc.ca http://esle.qc.ca ou bien le premier lien qui apparaît est ma page à l école secondaire les Etchemins.

esle.qc.ca http://esle.qc.ca ou bien le premier lien qui apparaît est ma page à l école secondaire les Etchemins. 2013-2014 Bonjour parents Il me fait plaisir de me présenter et de vous envoyer ce courriel À droite, une photo de moi ; Yvan multiples 2009 dans ma classe qui a été faite avec Photoshop. Les étudiants

Plus en détail

sep.-nov. 2013 jan.-mars 2014

sep.-nov. 2013 jan.-mars 2014 Master of Education in Curriculum with a concentration on French Immersion Resource Education (Cohort 4) September 2013 March 2015 All courses are 3 credits Course Number and Title EDUC 527 Les principes

Plus en détail

Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement

Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement Dans cet atelier, nous verrons plusieurs façons d intervenir en tant que pair aidant. Anne-Marie Benoit présentera son travail

Plus en détail

INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES. Guide d étude

INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES. Guide d étude INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES Guide d étude Sous la direction de Olga Mariño Télé-université Montréal (Québec) 2011 INF 1250 Introduction aux bases de données 2 INTRODUCTION Le Guide d étude

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

RÉSEAU D ACTION PROFESSIONNELLE CSQ

RÉSEAU D ACTION PROFESSIONNELLE CSQ RÉSEAU D ACTION PROFESSIONNELLE CSQ Compte-rendu Réunion du 22 octobre 2008 Cette réunion terminait un processus de 3 ans portant sur les cinq propositions pour une meilleure éducation au Québec. D entrée

Plus en détail

RÈGLEMENTS, POLITIQUES ET PROCÉDURES

RÈGLEMENTS, POLITIQUES ET PROCÉDURES CÉGEP DE SEPT-ÎLES POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE VALORISATION DE LA LANGUE FRANÇAISE Service émetteur : Direction des études Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 20

Plus en détail

Maîtrise en administration des affaires Éducation permanente et Faculté d administration

Maîtrise en administration des affaires Éducation permanente et Faculté d administration Maîtrise en administration des affaires Éducation permanente et Faculté d administration Atteignez de nouveaux sommets! www.umoncton.ca/mbaenligne Atteignez de nouveaux sommets! Souhaitez-vous occuper

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

Les 7 Facteurs clés de Succès pour s'épanouir sur le plan personnel, familial et professionnel au Canada

Les 7 Facteurs clés de Succès pour s'épanouir sur le plan personnel, familial et professionnel au Canada Formation et Coaching en Leadership inclusif et en Management interculturel Les 7 Facteurs clés de Succès pour s'épanouir sur le plan personnel, familial et professionnel au Canada Une approche holistique

Plus en détail

ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Norme de formation Professionnelle continue Version 1.1

ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Norme de formation Professionnelle continue Version 1.1 ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA Norme de formation Professionnelle continue Version 1.1 Association des comptables généraux accrédités du Canada 100 4200 North Fraser Way Burnaby

Plus en détail

Université de Mons UMONS Institut d Administration Scolaire. Direction Générale des Enseignements

Université de Mons UMONS Institut d Administration Scolaire. Direction Générale des Enseignements Ce fascicule a été réalisé dans le cadre d une recherche-action commanditée par la Province de Hainaut intitulée «Implémentation de l approche orientante au sein de l enseignement secondaire provincial».

Plus en détail

ÉCOLE-DES-COEURS-VAILLANTS CONSEIL D ÉTABLISSEMENT Mardi, le 18 novembre 2014 École Cœur-Vaillant

ÉCOLE-DES-COEURS-VAILLANTS CONSEIL D ÉTABLISSEMENT Mardi, le 18 novembre 2014 École Cœur-Vaillant ÉCOLE-DES-COEURS-VAILLANTS CONSEIL D ÉTABLISSEMENT Mardi, le 18 novembre 2014 École Cœur-Vaillant Présences : Étaient présentes et présents : M. Assi Patrice Aye, représentant de la communauté Mme Natalie

Plus en détail

Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion

Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion française É VALUATION DE R EADING, DE LA LECTURE ET

Plus en détail

Indications pédagogiques D2 / 13

Indications pédagogiques D2 / 13 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques D2 / 13 D : Réaliser un message à l écrit Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire Objectif opérationnel Pré-requis 1 Produire un message

Plus en détail

MOT DE LA PRÉSIDENTE

MOT DE LA PRÉSIDENTE RAPPORT D ACTIVITÉS 2011-2012 MOT DE LA PRÉSIDENTE L année 2011-2012 fut une année d imprévus. L absence de madame Hélène Blackburn, directrice générale, a demandé une réorganisation des tâches. Madame

Plus en détail

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 Réforme des rythmes scolaires Projet Educatif de territoire d Evecquemont Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 A Du PEDT au comité de suivi et d évaluation de la réforme

Plus en détail

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses Cet outil a pour but de présenter dix questions d entrevue typiques et le type de réponse qui constitue une réponse concise et réfléchie. Ces questions sont parmi les plus difficiles posées en entrevue.

Plus en détail

LA TABLETTE TACTILE DANS LES ÉCOLES DE LA FRANCOPHONIE : QUELS DÉFIS POUR LES ENSEIGNANTS DE LA BELGIQUE, DU CANADA ET DE LA FRANCE?

LA TABLETTE TACTILE DANS LES ÉCOLES DE LA FRANCOPHONIE : QUELS DÉFIS POUR LES ENSEIGNANTS DE LA BELGIQUE, DU CANADA ET DE LA FRANCE? LA TABLETTE TACTILE DANS LES ÉCOLES DE LA FRANCOPHONIE : QUELS DÉFIS POUR LES ENSEIGNANTS DE LA BELGIQUE, DU CANADA ET DE LA FRANCE? UNESCO Mobile Learning Week 2014 Aurélien Fievez et Thierry Karsenti

Plus en détail

Guide d autoformation. Mon Gestionnaire de formation Un petit guide de survie devant toutes les formations individuelles sur Internet

Guide d autoformation. Mon Gestionnaire de formation Un petit guide de survie devant toutes les formations individuelles sur Internet Société pour l apprentissage à vie (SAVIE) Guide d autoformation Mon Gestionnaire de formation Un petit guide de survie devant toutes les formations individuelles sur Internet Par Dominique Leclair Québec

Plus en détail

En direct de la salle de presse du Journal virtuel

En direct de la salle de presse du Journal virtuel Français En direct de la salle de presse du Journal virtuel Écrire des textes variés Guide En direct de notre salle de presse Guide R ENSEIGNEMENTS GÉNÉRA UX EN DIRECT DE NOTRE SA LLE DE PRESSE MISE À

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

Survie de fin de session

Survie de fin de session Services-conseils il Survie de fin de session Conceptrice : France Landry, PhD Conseillère au soutien à l'apprentissage Adaptation : Annélie Anestin Psy.D, Sara Savoie, orthopédagogue & Cynthia Guillemette,

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

Formation à l utilisation des réseaux sociaux et d internet. Protéger sa vie privée

Formation à l utilisation des réseaux sociaux et d internet. Protéger sa vie privée Formation à l utilisation des réseaux sociaux et d internet Protéger sa vie privée Date : 16 avril au 4 juin 2012 Lieu : INDSé 1 er degré Bastogne Public : les étudiants de 1 er et 2 e secondaire Durée

Plus en détail

CAMPUS DU MARKETING MULTICANAL

CAMPUS DU MARKETING MULTICANAL CAMPUS DU MARKETING MULTICANAL de Postes Canada EDUCATION, ATELIERS À AWARENESS L INTENTION & DES HANDS-ON PROFESSIONNELS TRAINING FOR AGENCY PROFESSIONALS DE LA PUBLICITÉ Fundamentals Pour des campagnes

Plus en détail

Ecole erber. Dossier de Presse. Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole Kerber. Une école indépendante, laïque et gratuite

Ecole erber. Dossier de Presse. Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole Kerber. Une école indépendante, laïque et gratuite Dossier de Presse,,,, Une école indépendante, laïque et gratuite Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole K Une nouvelle chance pour des enfants de pouvoir apprendre dans les meilleures conditions. Ecole

Plus en détail

Comment rendre les réunions plus productives

Comment rendre les réunions plus productives Comment rendre les réunions plus productives Comment rendre les réunions plus productives La majorité des employés de bureau ont le sentiment que les réunions sont parmi les éléments les plus grugetemps

Plus en détail

La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage apprentissage j usqu jusqu à l âge g d e de 18 18 ans

La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage apprentissage j usqu jusqu à l âge g d e de 18 18 ans La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage jusqu à l âgede18ans Ministère de l Éducation de l Ontario Direction des politiques et programmes d éducation en langue française Mai 2010

Plus en détail