RAPPORT ANNUEL ANNUAL REPORT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT ANNUEL ANNUAL REPORT 2012 2013"

Transcription

1 RAPPORT ANNUEL ANNUAL REPORT Le Consortium provincial francophone pour le perfectionnement professionnel est l un de sept consortiums régionaux établis pour appuyer la mise en œuvre de programmes d Alberta Education et de subvenir aux besoins, de façon continue et économique, des conseils scolaires en matière de développement professionnel CPFPP Rapport Annuel pour la période de septembre 2012 à août 2013 Respectueusement soumis par Madeleine Lemire, directrice exécutive. Le 31 décembre 2013 Suite 200, 4800 Richard Road S.W. Calgary (Alberta) T3E 6L

2 Directrice exécutive Madeleine Lemire Adjointe à la direction exécutive Patricia Miglionico Adjointe administrative Isabelle Magny Communications Jocelyne Hampton Coordonnatrice et consultante mathématiques/sciences Renée Michaud Coordonnatrice et consultante projets spéciaux Nicole Chauvin-King Coordonnateur et consultant en technologie éducationnelle Éric Caron 1

3 Table des matières : Message de Madeleine Lemire 3 Vision, principes directeurs, mission et objectifs 4 Croyances 5 Comités de gestion, consultatif, d orientation et Responsabilités, exigences et engagement 6 Déclaration de responsabilisation 7 Pages Partenaires, autorités scolaires participantes, réalité contextuelle 7-9 Répondre aux besoins de la communauté éducationnelle francophone de L Alberta Octrois, priorités et initiatives Responsabilisation : réalisations, succès et preuve d influence Sommaire des formations Partenariats Constatations, ce que nous avons appris Rapport financier (soumis séparément) Annexe 1 ARPDC leadeurship provincial Lien au calendrier de formations Rapport exécutif Réseau Entre Aides 2013 Rapport octroi conditionnel littératie/numératie Rapport Apprentissage chez les jeunes enfants 2

4 Message de Madeleine Lemire, directrice exécutive du Consortium provincial francophone pour le perfectionnement professionnel Ce rapport annuel nous a permis de repasser en revue l année écoulée et de célébrer les réalisations accomplies par le Consortium provincial pour le perfectionnement professionnel (CPFPP) durant sa 7 e année en fonction. Lors de l année , tout en respectant les paramètres établis par les octrois, le CPFPP s est efforcé de répondre aux besoins spécifiques de chacune des quatre autorités scolaires francophones. Le CPFPP a poursuivi d étroites relations de collaboration avec les membres du comité d orientation, comité consultatif, et comité de gestion. Ces consultations, documents d appui, formulaires d évaluation, questionnaires et sondages nous ont guidé dans l élaboration d un plan d action dont la mise en œuvre veillait à répondre aux objectifs d appuyer la mise en œuvre de programmes ou d initiatives d Alberta Education, et de répondre aux besoins naissants de nos intervenants. Nombre de formations : Nombre de participants : Calendrier des formations Je suis extrêmement fière des réalisations du CPFPP et de son succès à influencer et à impacter l apprentissage francophone en Alberta. Le CPFPP, à l écoute de ses intervenants a entrepris cette année plusieurs nouvelles initiatives qui visent à renforcer ce qui a été appris lors d une formation et s assurer de voir un changement s effectuer dans la salle de classe à la suite d une formation. Des suivis ont ainsi été offerts, et un processus d évaluation plusieurs semaines après la formation a été instauré. Ce dernier, pour donner le temps aux participants de mettre en pratique ce qu ils ont appris, et nous donner de la rétroaction sous forme de témoignages. De plus, une nouvelle modalité de formation, l accompagnement pédagogique individualisé, a été introduite pour répondre aux besoins particuliers de l enseignant au moment même où il ou elle a besoin d un appui. Permettre l accès à des formations continues asynchrones sur eformation/moodle à nos intervenants reste une priorité pour le CPFPP. Le site eformation a été retravaillé pour faciliter l accès, le rendre plus pratique et rapide aux utilisateurs. De plus, il faut noter que plusieurs cours sont maintenant accessibles sans inscription (cours ouverts). Nos intervenants à travers la province peuvent se joindre à des communautés de partage, suivre de la formation habituelle et continue, réécouter des webinaires, avoir accès à des ressources pertinentes selon leurs besoins indépendamment de leur lieu et de leur emploi du temps. 503 utilisateurs y prennent avantage. Le CPFPP fait partie d un groupement de sept consortiums sous le chapeau d ARPDC (Alberta Regional Professional Development Consortia). Alberta Education encourage fortement la collaboration étroite entre consortiums en allouant le plus souvent les octrois à ARPDC. Les fonds sont ensuite distribués aux différents consortiums par l intermédiaire, selon les projets, de consortium leadeurs. Ce modèle de gouvernance exige consultations, communication et collaboration entre consortiums. Durant l année , les directions exécutives se sont rencontrées environ 3 fois par mois en face à face, par VC ou webinaires. Le CPFPP contribue et participe à l élaboration de programmes provinciaux, fait partie de plusieurs comités provinciaux, et assume un rôle de leadeur pour certaines initiatives. Le CPFPP est, par exemple, Co leadeur sur le projet de la consolidation de la technologie. À cet effet, j ai géré et participé à 40 rencontres visant la création d un site Web commun aux sept consortiums. J aimerais remercier pour leur appui continu, direction et contribution, le personnel du Conseil scolaire FrancoSud, conseil tutelle, les membres des comités de gestion, d orientation, et consultatif, la Fédération des conseils scolaires de l Alberta, les personnels des conseils scolaires francophones de l Alberta, le personnel de la Direction de l éducation française, et nos partenaires. Sans cet appui, le travail ardu de toute l équipe ne serait pas aussi efficace et satisfaisant. Si un rapport annuel nous permet de faire une rétrospective de l année écoulée, il nous invite aussi à la réflexion. Il nous invite à nous tourner vers l avenir avec la promesse pour l année en cours de peaufiner nos pratiques, de nous concentrer à appuyer les initiatives d Alberta Education, et à accompagner les enseignants francophones de la province dans leur cheminement vers une éducation qui inspire. C est avec beaucoup de fierté et de satisfaction que je soumets ce rapport annuel , et que je remercie tous les membres de l équipe du CPFPP sans lesquels aucune de ces réalisations n aurait pu être possible. Je vous invite maintenant à prendre connaissance du rapport annuel du CPFPP. Respectueusement soumis, Madeleine Lemire, Directrice exécutive Daniel Therrien Directeur général par intérim, Conseil scolaire FrancoSud 3

5 GOUVERNANCE - Consortium provincial francophone pour le perfectionnement professionnel VISION Le Consortium provincial francophone pour le perfectionnement professionnel augmente la capacité de ses parties prenantes à réaliser la mission et la vision de l éducation francophone pour tous ses élèves en offrant des modalités de perfectionnement professionnel en français pertinentes, soutenues, accessibles et équitables. Proposé de la Fédération des conseils scolaires francophones de l Alberta pour la création du Consortium provincial francophone pour le perfectionnement professionnel PRINCIPES DIRECTEURS La gestion de l éducation francophone comprend la gestion du perfectionnement professionnel par les autorités régionales francophones. Le Consortium provincial francophone pour le perfectionnement professionnel s engage à offrir du perfectionnement professionnel équitable et accessible au personnel et aux parents des autorités régionales francophones. Toutes les sessions de formation offertes par le Consortium provincial francophone pour le perfectionnement professionnel sont ouvertes à toutes les autorités francophones. Les sessions de formation sont déterminées d après les priorités définies par le comité de gestion selon ce que comprend l éducation francophone (langue, culture, identité, leadeurship, etc.) ainsi que d après les changements des programmes d études et mandats tels que dictés par le ministère de l Éducation en Alberta. Proposé de la Fédération des conseils scolaires francophones de l Alberta pour la création du Consortium provincial francophone pour le perfectionnement professionnel MISSION Le Consortium francophone pour le perfectionnement professionnel s engage à améliorer l apprentissage des élèves en offrant, à l échelle des écoles et des autorités scolaires francophones, l accès à un perfectionnement professionnel efficace de la maternelle à la 12 e année par l entremise d occasions de perfectionnement professionnel telles que sessions de formation afin d améliorer l approche pédagogique et d élargir les capacités de leadership. Alberta Regional Professional Development Consortia OBJECTIFS Les objectifs du Consortium francophone pour le perfectionnement professionnel sont les suivants : 1. Faciliter le perfectionnement professionnel qui appuie la mise en œuvre efficace du Plan d Action du ministère de l Éducation en Alberta, des plans des autorités scolaires francophones et des plans des conseils d écoles francophones. 2. Organiser un perfectionnement professionnel qui appuie la mise en œuvre efficace de programmes d études y compris la pédagogie, l évaluation et les résultats attendus de l apprentissage de l élève. 3. Coordonner et rendre accessible les ressources de perfectionnement professionnel aux intervenants 4. Offrir un perfectionnement professionnel basé sur les besoins identifiés et naissants des intervenants en éducation francophone. 5. Promouvoir et encourager l élargissement des capacités de leadership dans le domaine du perfectionnement professionnel. 6. Offrir l accès à des modalités de perfectionnement professionnel à prix raisonnables et abordables. Alberta Regional Professional Development Consortia CROYANCES 4

6 Croyances sur le rôle du Consortium francophone : Fournir des occasions d apprentissage professionnel visant l amélioration de l apprentissage de l élève. Collaborer avec les organismes partenaires pour créer et offrir du perfectionnement professionnel pertinent. Offrir un perfectionnement professionnel sous des modalités multiples pour répondre aux besoins naissants de la communauté francophone M-12. Modeler le perfectionnement professionnel efficace. Offrir un perfectionnement professionnel accessible, équitable et à prix raisonnable. Encourager le réseautage entre les membres de la communauté francophone M-12. Évaluer les programmes et les services grâce à de la rétroaction continue. Croyances sur la mise en œuvre du plan global de perfectionnement professionnel PRINCIPE FONDAMENTAL La mise en œuvre d un plan global de perfectionnement professionnel provoque un changement dans l approche pédagogique qui améliore l apprentissage de l élève. NOS PILLIERS : Collaboration efficace Pédagogie efficace Apprentissage adulte efficace processus contenu contexte Nous avons été amenés à comprendre que la mise en œuvre d un plan global est la responsabilité partagée de toutes les parties prenantes que la mise en œuvre d un plan global est développementale et contextuelle que la mise en œuvre d un plan global doit être bien élaborée, planifiée et soutenue que la collaboration amène une plus profonde compréhension et un engagement partagés que le perfectionnement professionnel est interactif, continu et réfléchi que l apprentissage adulte se doit d être pertinent, réfléchi et offert sous différentes modalités pour répondre aux besoins des parties prenantes Questions fondamentales : Quelles stratégies menant à un changement dans l approche pédagogique favorisent ultimement l apprentissage de l élève? Quelles sont les mesures qui permettent d identifier une mise en œuvre efficace? Que signifie la responsabilité partagée entre les parties prenantes et à quoi cela ressemble-t-il? Que signifie une collaboration pertinente et réfléchie des parties prenantes et à quoi cela ressemble-t-il? Comment tenir compte des variations développementales et contextuelles des communautés pour atteindre une mise en œuvre efficace? Alberta Regional Professional Development Consortia 5

7 CONSULTATIONS Comité de gestion - Rencontres le 7 novembre 2012, 4 juin 2013 Marcel Lizotte, Direction générale Conseil scolaire du Nord-Ouest #1 Henri Lemire, Direction générale Conseil scolaire Centre-Nord #2 Marc Dumont, Direction générale Conseil scolaire Centre-Est #3 Jacqueline Lessard, Direction générale Conseils scolaires du Sud de l Alberta : Conseil scolaire catholique et francophone du Sud de l Alberta #4 et direction générale Conseil scolaire du Sud de l Alberta #4. Responsabilités : (à revoir selon la nécessité) Embaucher la direction exécutive Gérer le Consortium provincial francophone pour le perfectionnement professionnel Approuver le plan d action de perfectionnement professionnel Approuver le rapport annuel du Consortium Approuver le budget annuel. Comité d orientation - Rencontres les 12 octobre, 23 novembre 2012, 10, 14 janvier et 14 mai 2013 Brigitte Kropielnicki, Conseil scolaire du Nord-Ouest #1 Josée Lemire, Conseil scolaire Centre-Nord #2 Josée Verreault, Conseil scolaire Centre-Est #3 Christian Roux, Conseils scolaires du Sud de l Alberta : Conseil scolaire catholique et francophone du Sud de l Alberta & Conseil scolaire du Sud de l Alberta # 4 Lise Belzile, Alberta Education, Direction de l éducation française Isabelle Leblanc, Unité locale, Alberta Teachers Association. Responsabilités : Identifier et établir les priorités en perfectionnement professionnel Établir et réviser le plan d action Établir le calendrier de formations Agir en tant que liaison dans chaque région Collaborer avec le Consortium à offrir des formations dans chacune des régions Faciliter et donner des sessions de formation Partager l expertise et le leadeurship en matière de modalités de perfectionnement professionnel et leur évaluation en tant qu efficacité Identifier des animateurs existants et appuyer l expansion de la capacité en leadeurship dans le domaine du perfectionnement professionnel. Exigences et engagement : Assister à quatre réunions par année ou selon les besoins Être passionné de perfectionnement professionnel en milieu francophone. Comité consultatif - Rencontres les 23 novembre 2012 et 14 mai 2013 Brigitte Kropielnicki, Conseil scolaire du Nord-Ouest #1 Responsabilités : Nicole Bugeaud, Josée Lemire, Conseil scolaire Centre-Nord #2 Revoir la base philosophique de gestion du Consortium Josée Verreault, Centre scolaire Centre-Est #3 d après les besoins des parties prenantes de l éducation Christian Roux, Conseils scolaires du Sud de l Alberta : Conseil francophone en Alberta scolaire du Sud de l Alberta et Conseil scolaire catholique et Réviser le plan d action de perfectionnement professionnel francophone du Sud de l Alberta #4 pour approbation par le comité de gestion Lise Belzile, Direction de l éducation française Réviser le rapport annuel de perfectionnement professionnel Dolorèse Nolette, Réseau provincial d adaptation scolaire pour approbation par le comité de gestion Mireille Péloquin, Fédération des parents francophones de Identifier les priorités en perfectionnement professionnel l Alberta Partager l expertise et le leadeurship en matière de modalités Yvette d Entremont, Université de l Alberta Campus Saint-Jean de perfectionnement professionnel et leur évaluation en tant Mireille Prévost, Alberta Teachers Association qu efficacité Françoise Ruban, Alberta Teachers Association Identifier des animateurs existants et appuyer l expansion de Isabelle Leblanc, Unité locale, Alberta Teachers Association. la capacité en leadeurship dans le domaine du perfectionnement professionnel. Exigences et engagement : Assister à deux réunions par année Être passionné de perfectionnement professionnel en milieu francophone. 6

8 PARTENAIRES Direction de l éducation française (Alberta Education) Les six consortia membres d ARPDC : Edmonton Regional Learning Consortium Learning Network Calgary Regional Consortium Northwest Regional Learning Consortium Central Alberta Regional Consortium Southern Alberta PD Consortium Fédération des parents francophones de l Alberta ATA : NCTCA, conseils de spécialistes : Conseil français, études sociales, mathématiques, etc. Centre francophone de l éducation à distance Réseau provincial d adaptation scolaire Campus Saint-Jean, Université de l Alberta Alberta School Councils Association AUTORITÉS SCOLAIRES PARTICIPANTES Conseil scolaire du Nord-Ouest #1 Conseil scolaire Centre-Nord #2 Conseil scolaire Centre-Est #3 Conseils scolaires du Sud de l Alberta : Conseil scolaire catholique et francophone du Sud de l Alberta #4 & Conseil scolaire du Sud de l Alberta #4 Déclaration de responsabilisation Le rapport annuel du Consortium provincial francophone pour le perfectionnement professionnel a été préparé sous la direction du comité de gestion du Consortium provincial francophone pour le perfectionnement professionnel dans le cadre des pré-requis de rapports fournis par le ministère de l Éducation en Alberta. Les résultats de ce rapport servent à démontrer la responsabilité du Consortium provincial francophone pour le perfectionnement professionnel pour les services rendus aux intervenants. De plus, ce rapport sert à appuyer la nécessité de développer du perfectionnement professionnel de qualité et soutenu avec nos partenaires à travers la conception, la mise en œuvre et l évaluation de programmes de perfectionnement professionnel ainsi que l établissement de plans d action complets qui appuient l apprentissage adulte pour l épanouissement de l élève. Rapport financier Soumis séparément 7

9 RÉALITÉ CONTEXTUELLE En , Le Consortium provincial francophone pour le perfectionnement professionnel (CPFPP) a employé une directrice exécutive; une coordonnatrice/consultante (temps plein) pour les mathématiques et les sciences, une coordonnatrice/consultante (contractuelle) pour la littératie et francisation ainsi que pour projets spéciaux; un coordonnateur pour la technologie d apprentissage (temps plein); trois employées au bureau dont deux contractuelles à temps partiel assurant entre autres activités administratives la coordination de la programmation, du développement de programmes, des inscriptions, du déroulement des formations, de la comptabilité et de la communication. Le CPFPP fournit des services et des programmes de perfectionnement professionnel pour les autorités scolaires francophones de l Alberta localisées à travers toute la province : le Conseil scolaire du Nord-Ouest #1 à St-Isidore (CSNO); le Conseil scolaire du Centre- Nord #2 à Edmonton (CSCN); le Conseil scolaire du Centre-Est #3 à St-Paul (CSCE); le Conseil scolaire catholique et francophone du Sud de l Alberta #4 (CSCFSA) et le Conseil scolaire du Sud de l Alberta #4 à Calgary (CSSA). Les 34 écoles de ces conseils scolaires se situent à Peace River, Falher, Grande Prairie, Plamondon, Cold Lake, Bonnyville, Saint-Paul, Fort McMurray, Legal, Saint-Albert, Jasper, Red Deer, Wainwright, Edmonton, Cochrane, Canmore, Airdrie, Okotoks, Brooks, Medicine Hat, Lethbridge, Calgary. Carte des Autorités régionales et écoles francophones de l Alberta. Conseil scolaire Nombre d écoles Nombre d élèves Nombre d enseignants Nombre d aidesélèves * 103* CSNO CSCE CSCN Csud - CSCFSA Csud - CSSA * Chiffres approximatifs au 31 septembre 2012 tels que communiqués par les conseils scolaires. 8

10 9

11 RÉPONDRE AUX BESOINS DE LA COMMUNAUTÉ ÉDUCATIONNELLE FRANCOPHONE DE L ALBERTA Grand octroi de mise en œuvre et autres priorités Le Consortium provincial francophone pour le perfectionnement professionnel a reçu un octroi de $ pour la mise en œuvre de nouveaux ou de révisions de programmes d études selon le plan et les priorités stratégiques déterminés par Alberta Education. Pour l année , les fonds du Grand Octroi appuyaient les domaines suivants : mathématiques, langues internationales (espagnol), et Études professionnelles et technologiques/fondements carrière et technologie. D autres priorités identifiées par Alberta Education ont été appuyées telles que littératie & francisation, et anglais (ELL et ELA). Le CPFPP rencontre de façon régulière son comité de gestion (2 fois par an), son comité d orientation (4 fois par an ou selon les besoins) et son comité consultatif (2 fois par an), représentant les intervenants en éducation francophone de la province*, pour les informer des octrois reçus et les consulter sur le plan d action à mettre en œuvre. Lors de ces rencontres et de la communication continue qui s en suit, d autres besoins plus spécifiques aux régions sont identifiés. Les initiatives et projets appuyés par le CPFPP sont mentionnés en détail dans les pages suivantes. Le plan global du CPFPP se rapportant au Grand octroi de mise en œuvre a été soumis à Alberta Education le 31 octobre, Plan global Le bilan a été soumis à Alberta Education le 15 novembre Bilan *voir liste des intervenants page 6. Consultations : Calendrier squelette et menu de formations sont développés selon les octrois alloués et les recommandations des conseils scolaires. La planification pour l année 2012/2013 a commencé dès le mois de mai 2012 : Rencontres : en face à face, par webinaires ou vidéoconférences 5 rencontres avec le comité d orientation 2 rencontres avec le comité consultatif Toute rencontre est suivie de consultations régionales individuelles par webinaires, VC ou téléconférences. Communication : Annonces concernant les formations envoyées aux directions des conseils et des écoles Communication faite à travers les représentants des conseils scolaires siégeant sur le comité d orientation Infolettre envoyée à tous les intervenants (infolettre lancée en décembre 2012) Site Web maintenu à jour, dont la page des nouvelles soulignant les projets en cours Sondage des besoins auprès des enseignants de la province au printemps Modalités du perfectionnement professionnel : Formations en régions, webinaires, VC Formations lors de congrès des enseignants Mini-conférences Appui lors de journées pédagogiques Accompagnement pédagogique personnalisé Formation continue sur eformation Appui concernant toute initiative des conseils scolaires répondant aux exigences des octrois Appui concernant certains évènements des conseils scolaires : Ex. : Institut de la rentrée à Edmonton les 26 et 26 août et Ateliers d été à Calgary le 26 août

12 Actions prises pour assurer une réponse aux besoins La Directrice exécutive et les coordonnateurs ont rencontré les membres du comité d orientation afin de s assurer que la programmation s aligne aux objectifs des autorités scolaires. La Directrice exécutive soumet aux directions générales le plan global ainsi que des rapports de progression. En plus des consultations lors des réunions du comité d orientation, les conseillers pédagogiques des quatre conseils scolaires ont été consultés individuellement durant le courant de l année afin de s assurer de répondre aux besoins spécifiques de leur région. La directrice exécutive et les coordonnateurs/consultants rencontrent les membres du comité consultatif afin de les mettre à jour sur les initiatives et projets du CPFPP et encourager le partenariat. Le Comité consultatif du Réseau Entre Aides s est rencontré virtuellement 3 fois. Chaque rencontre du comité d orientation et du comité consultatif est une occasion à la formation et le Consortium profite de cette occasion pour démontrer un nouvel outil pédagogique technologique que les participants peuvent utiliser dans leur conseil. Le Consortium a performé, au printemps 2013, un sondage de besoins auprès des enseignants francophones de l Alberta, dont les résultats ont été partagés avec les membres du comité d orientation. Toute annonce de formation est communiquée directement aux directions d écoles et aux conseils scolaires pour distribution aux intéressés. Une infolettre mettant l accent sur les formations et projets en cours a été initiée et envoyée tous les 2 mois directement aux enseignants. Les évaluations des formations offertes par le Consortium ont été recueillies tout au long de l année. Une 2 e évaluation envoyée aux participants 1 mois après la formation a été mise en œuvre pour déterminer l impact de l apprentissage de l enseignant sur l apprentissage de l élève. Pour répondre à des besoins identifiés et naissants et selon la disponibilité des ressources en français le Consortium provincial francophone organise et offre l occasion aux quatre conseils scolaires francophones de participer à des formations telles que : o Colloque CÉFFA les 2 et 3 novembre 2012, 281 participants : gestion de la logistique, préparation des documents d appui, lancement de l annonce et gestion des inscriptions. Information en ligne et lancement des inscriptions en ligne dès juin o LE RÉSEAU ENTRE AIDES en partenariat avec le Réseau provincial d adaptation scolaire et la Fédération des parents francophones de l Alberta a offert aux aides-élèves et aux éducatrices deux journées de formation sous le thème de la littératie et de l inclusion «des lettres, des mots, des histoires» les 7 et 8 février Un site eformation a été créé pour les participants du Réseau Entre Aides facilement accessible sans création d un compte ou de mot de passe. Rapport exécutif. o Colloque CÉDÉFA : création et gestion d un sondage d opinion (automne 2012) en vue de l organisation du CÉDÉFA Logistique, gestion de l organisation et des inscriptions du congrès sous le sujet «Consolidons l inclusion pour consolider nos écoles», animé par Denise Haché Mallet et Angela Aucoin, les 2 et 3 mai 2013 à Canmore. L accompagnement pédagogique individualisé a été mis en œuvre au printemps 2013 pour répondre à un besoin immédiat des enseignants. Selon les situations, l appui aux enseignants se fait en personne, par Skype, par webinaires. Les enseignants reçoivent ainsi l aide pédagogique dont ils ont besoin au moment où ils en ont besoin. Des suivis sont offerts pour renforcer l appui. Le Consortium apporte aux conseils scolaires un appui dans l organisation de leurs journées pédagogiques. Les consultants participent en tant qu animateurs d ateliers, et le Consortium apporte appui à l organisation de la logistique, et à la gestion des inscriptions. Ainsi en collaboration avec le Conseil scolaire Centre-Nord, deux journées de formation les 21 septembre et 19 octobre, 2012 ont offert 17 ateliers et ont rassemblé 150 participants. Le Consortium est inclus dans la plage horaire du NCTCA, congrès des enseignants de l Unité locale No 24. Le Consortium a investi le temps des consultants à la refonte de eformation afin de rendre le site de formation virtuelle continue plus rapide et pratique à naviguer. Le Consortium continue de faire de son mieux pour offrir des formations dans des locaux sans frais : salles de conférence disponibles dans les locaux des conseils scolaires, salles de classe dans les écoles, salles de conférence obtenues auprès de nos partenaires. Preuve d influence du programme L effet du programme sera mesuré en utilisant une variété de méthodes pour faire la collecte de données : les formulaires d évaluation des sessions, les témoignages de participants pour savoir ce qu ils ont appris et comment ils appliquent leurs nouvelles connaissances et compétences. La preuve de réussite sera l impact du programme sur les pratiques pédagogiques et l apprentissage des élèves. 11

13 En plus de l évaluation au moment de la formation, le CPFPP a, dans le courant de l année scolaire, commencé à ramasser des témoignages de changements dans la salle de classe suite à une formation, à travers un sondage électronique envoyé 1 mois après la formation. Ce sondage collecte des données démontrant l impact de l apprentissage de l enseignant sur l apprentissage de l élève. Questions au sondage post formation. Mesure % des intervenants exprimant un impact dans leurs connaissances et leur enseignement Cible Atteindre un taux d influence et de satisfaction de 80 à 89 % Instrument 1) Feuille d évaluation : Les participants ont l occasion d exprimer leur satisfaction, l influence des formations qu ils ont suivies sur leur enseignement dans la salle de classe, leurs besoins en matière de perfectionnement professionnel en remplissant lors de chaque formation une feuille d évaluation. Cette feuille d évaluation identifie notamment, l influence de la formation sur l enseignement dans la salle de classe : a. Les connaissances du participant se sont accrues b. Les stratégies et les compétences acquises vont appuyer l apprentissage de l élève sur ce sujet c. L intervenant questionne ses attitudes et ses croyances sur ce sujet d. L intervenant a l intention de mettre en pratique ce qu il/elle a appris e. Satisfaction générale. 2) Sondage 1 mois après la formation pour ramasser des témoignages de changements dans la salle de classe. RESPONSABILISATION : RÉALISATIONS, SUCCÈS ET PREUVE D INFLUENCE ANNÉE Octrois Grand octroi de mise en œuvre de nouveaux programmes : Mathématiques niveaux ciblés 12 e et suivis pour 3 e, 6 e, 9 e, 10 e et 11 e années Langues internationales - espagnol, niveaux ciblés 10 e à 12 e année EPT : santé, loisirs et ressources humaines médias et communication, ressources naturelles MATHÉMATIQUES Pour bien répondre aux besoins de nos conseils scolaires et aux priorités de mise en œuvre, notre plan de perfectionnement a mis l accent sur les programmes de 30-1, 30-2, 30-3, la numératie, les activités riches et significatives, et la différenciation. Mathématiques au secondaire Journée provinciale de mathématiques pour les enseignants de la 10 e à la 12 e Objectif : L évaluation formative et sommative en fonction des normes, partage de ressources, création de réseau provincial. Deux sites principaux de vidéoconférence avec facilitateurs à Edmonton et à Calgary Autres sites : Fort McMurray, Medicine Hat, Jasper Réalisé avec la collaboration d Oscar Ngoie-Kadia, Diane Stobbe et Danielle Lamoureux de la Direction de l éducation française, le 21septembre 2012, 25 participants. Journée de mathématiques pour les enseignants de la 10 e à la 12 e pour la région Centre-Est Objectif : L évaluation formative et sommative en fonction des normes, et partage de ressources. Le 29 novembre 2012, St-Paul, CSCE. 8 participants. Journée de mathématiques pour les enseignants de la 10 e à la 12 e (Partie 2) en régions Objectif : Découverte et planification À la découverte des ressources : le 29 novembre 2012 au CSCE. 8 participants les 28 janvier et 20 juin 2013 au Csud. 13 participants les 6 février et 17 juin 2013 au CSCN. 17 participants 12

14 Réalisé avec la collaboration des enseignants venus prêts à partager et à échanger. a.88% b.93,5% c.93% d.92,5% 94% Symposium virtuel de mathématiques au secondaire avec ARPDC Public cible : Enseignants de la 10 e à la 12 e Objectifs : Partage des expériences des enseignants. Le 29 janvier 2013 avec 2 webinaires en français animés par Annie Gauthier. 11 participants dont 6 francophones. Appui à la littératie/numératie La numératie par le jeu Public cible : 4e à 6 e / 7 e à 9 e Objectifs : Outiller les enseignants avec des jeux qui permettent d atteindre des RAS. Le 30 août 201 à Cold Lake - Rassemblement Centre Est. 11 participants. Les mathématiques au cœur de la littérature enfantine Public cible : Maternelle à 3 e années Objectifs : Stimuler l apprentissage mathématique chez l enfant à travers la littérature Le 19 octobre 2012, à Edmonton pour le CSCN. 7 participants. Les mathématiques au cœur de la littérature enfantine mat. à 3 e, animé par Nicole Chauvin- King et Isabelle Bujold : le 4 mars à Calgary. 7 participants le 7 mars à Lethbridge. 2 participants. a.100% b.100% c.100% d.100% e.100% PRIME - Trousse du Nombre et le sens des opérations Public cible : Accompagnateurs pédagogiques et enseignants 1 ère à 6 e années Objectifs : Explorer l outil diagnostique et préparer des recommandations. Réalisé en commençant avec 3 jours de formation se rapportant à la trousse «Le sens du nombre» : les 24, 25 septembre et 30 novembre 2012 au CSCE. 18 participants les 6 et 7 décembre 2012 et le 25 janvier 2013 au CSCN. 60 participants. Appui à l éducation inclusive a.100% b.100% c.100% d.100% e.100% Les objets de manipulation en mathématiques Public cible : 4 e à 6 e Objectifs : Démontrer les différents usages d objets de manipulation pertinents. Le 26 septembre 2012 : Cold Lake. 3 participants Le 27 septembre 2012 : Edmonton. 3 participants Le 3 octobre 2012 : Calgary. 3 participants Formations offertes en partenariat avec ARPDC et l ATA Gizmos de mathématiques Public cible : 3 e à 6 e, 7 e à 12 e années Objectifs : Explorer des activités virtuelles qui permettent aux élèves de découvrir les concepts mathématiques et/ou de les pratiquer. Le 12 octobre 2012 (MCATA) Le 12 novembre 2012 (NRLC) Le 14 février 2013 (CCTCA) Activités riches et significatives Le sens du nombre Public cible : M à 3 e, 4 e à 6 e, 7 e à 10 e années Objectifs : Explorer des activités qui permettent une compréhension conceptuelle profonde. Le 15 février 2013 (NRLC) NCTCA : J enseigne Math 10, 20, 30. Où puis-je trouver des activités? Le 7 février participants NCTCA : La numératie chez les tout-petits Public cible : m à 3 13

15 Objectifs : Offrir une plus grande variété d expériences d apprentissage. Dates : le 7 ou 8 février 2013 Développer le sens du nombre tout en s amusant, mat. à 3 e - le 7 février. 54 participants. Conseil français de l ATA : Je compte et je joue 4 e à 6 e et 7 e à 9 e, le 16 novembre participants Autres réalisations pour répondre aux besoins exprimés par les conseils scolaires : a.100% b.100% c.100% d.100% e.100% Le dictionnaire de mathématiques Enfin un dictionnaire de mathématiques à votre rescousse Mat. à 6 e le 4 mars à Calgary pour le Csud. 12 participants le 7 mars à Lethbridge pour le le Csud. 3 participants le 12 mars à Cold Lake pour le CSCE. 7 participants. Consultation : Survol du programme, les objets de manipulation, la résolution de problèmes, Mat. à 6 e à Cold- Lake pour le CSCE le 12 mars 2013, 5 participants. a.100% b.100% c.100% d.100% e.100% Accompagnement pédagogique personnalisé Accompagnement d une durée moyenne de 60 minutes les 9, 11, 18, 23, 25 avril et les 6 et 27 mai 2013 pour le Csud. 7 participants Les 22, 25, 30 avril pour le CSCN. 3 participants. Notes additionnelles : À titre de document servant de legs à la mise en œuvre du programme de mathématiques, Les consortiums ARPDC ont, en collaboration, créé une affiche représentant le processus mathématique. Le CPFPP l a traduite et l a distribuée aux écoles francophones. Voir affiche. Grâce à une collaboration du CPFPP, le dictionnaire de manipulation en mathématiques créé par Renée Michaud, a été ajouté à la Banque de ressources éducatives du Canada (BREC). Dans ce dictionnaire se trouvent près d une centaine d activités interactives accompagnées d un document offrant des stratégies d utilisation sous forme de PDF ainsi que des liens complémentaires. En juillet 2012, la consultante a suivi une formation intensive sur la ressource PRIME afin de pouvoir animer les formations dans le courant de l année aux conseils scolaires francophones. Personnes contact à la Direction de l éducation française : Diane Stobbe, Gilbert Guimont, Formations PRIME au CSCE et au CSCN 14

16 L objet du perfectionnement professionnel est d améliorer l apprentissage de l élève. À la suite de cette formation, quel changement clé apporterez-vous à votre enseignement. Journée de mathématiques , le 21 septembre 2012 «Collaborer avec d autres enseignants et d autres écoles. Préparer une banque de questions, améliorer mes stratégies d enseignement. Consolider l apprentissage de l élève par d autres moyens et processus. Appliquer ce que j ai vu pendant la courte vidéo sur la communication et améliorer mes questions de résolutions selon les concepts discutés.» Les objets de manipulation en mathématiques, de l argent bien investi 4 e à 6 e, le 3 octobre 2012 «J aimerais rendre les objets de manipulation aussi pratiques pour les élèves doués que pour les élèves en difficultés. Je vais utiliser les objets de manipulation pour faire raisonner mes élèves.» Découverte des ressources en math , le 6 février 2013 «Le changement que je vais apporter à mon enseignement est d y inclure plus d activités tactiles, interactives, et plus d interaction entre l élève et la technologie.» Enfin un dictionnaire de math à votre rescousse, le 4 mars 2013 «Je veux approfondir mes connaissances sur cet outil et l utiliser comme document de référence avec mes élèves.» Les mathématiques au cœur de la littérature enfantine, le 19 octobre 2012 «Il faut dire que la formation que tu as donnée sur les maths et la littérature enfantine le 19 octobre a été très appréciée par ceux de mon école qui y ont participé. Mais, plus que tout ils désirent de l appui afin de faire vivre concrètement les maths à leurs élèves ainsi que leur donner l amour des mathématiques! Commentaires sur l accompagnement pédagogique individualisé : «J ai beaucoup apprécié la rapidité avec laquelle j ai eu une réponse, la quantité de ressources était énorme et les explications personnalisées tombaient pile pour répondre à Legacy mon besoin. piece Super!!! : affiche» mathématiques en français «Je trouve ce moyen de perfectionnement très accessible et rapide à l égard de notre emploi du temps. Je le prescrits donc davantage.» «Ce fut profitable pour moi. J ai beaucoup apprécié pouvoir spécifier mes besoins avant la rencontre et ensuite j ai reçu beaucoup d informations. De plus, j ai eu la chance de l essayer afin d être sûr de le comprendre afin de l appliquer en salle de classe le jour après.» «Le fait d avoir une rencontre 1 à 1 avec une experte qui peut répondre personnellement à mes questions immédiatement est merveilleux. Félicitations pour cette initiative, j espère que vous poursuivrez l an prochain.» Rétroaction à la suite du sondage effectué 1 mois après la formation de l enseignant : À la découverte des ressources en Math : Avez-vous des exemples à nous donner qui démontrent l influence de votre apprentissage sur celui de l élève : «J ai recommencé à utiliser mon SmartBoard et à y faire venir les élèves, ce qu ils apprécient bien je crois.» «Mes élèves ont aimé le jeu du point version électronique. J ai aussi utilisé Tarsia pour des jeux sur les suites et séries.» «Le jeu du «diamond collector» m a servi comme introduction à l algèbre linéaire. Le casse-tête des logarithmes est un bon outil de révision que les élèves continuent d utiliser.» «J ai un groupe plus faible ce semestre mais pourtant ils ont presqu aussi bien réussi le premier examen. C était super!» «Plus de travail d équipes, les élèves participent davantage. J ai essayé de faire plus de casse-têtes.» 15

17 LANGUES INTERNATIONALES ESPAGNOL Formation animée par Belen Alvarez Garcia à Calgary: Lengua y cultura española grados 9 a 12 Le 10 avril participants a.100% b.100% c.100% d.100% e.100% Personnes contact à Alberta Education Sylvie Carignan, Sigrid Olson, ; EPT/FCT Démystifier les EPT/FCT, partage des ressources, formations animées par Mireille Cloutier : le 15 avril à Edmonton. 5 participants le 29 avril à Calgary. 3 participants a.100% b.100% c.100% d.100% e.100% Personnes contact à la Direction de l éducation française : Danielle Amerongen, François Lizaire, : Priorités appuyées par Alberta Education : Francisation les seuils repères / English Language Learning & English as a Second Language (Benchmarks) Apprentissage des jeunes enfants Éducation inclusive Connaissances et employabilité Littératie/numératie (octroi conditionnel) L apprentissage des jeunes enfants (octroi conditionnel) Francisation : seuils repères Littératie LITTÉRATIE Nicole Chauvin-King participe aux rencontres avec Alberta Education. Rencontres les 7 décembre 2012, 6 février et en mars-avril 2013 Rapport complet Octroi conditionnel littératie et numération 55 formations. 690 participants. Les 5 au quotidien et la méthode CAFÉ Le Groupe Modulo et La Chenelière Éducation sont deux maisons d édition qui nous appuient dans nos initiatives en littératie. 3 Formations animées par Jean-Sébastien Legros. 36 participants Le dépistage et interventions efficaces en conscience phonologique - Mat à 2 e, animé par Brigitte Stanké à St-Paul, CSCE, les 22, 23 et 24 octobre participants L enseignement réciproque animé par Monia Gaudreault, les 3 décembre 2012 et 14 mars 2013, à Calgary. 31 participants L évaluation au service de l apprentissage à l aide du coffret d évaluation en lecture de GB+, animé par Monia Gaudreault : 16

18 le 21 septembre à Edmonton. 4 participants le 4 décembre 2012 à Calgary. 23 participants Comment aborder la lecture d un livre, animé par Nicole Chauvin-King lors du Réseau Entre Aides, le 8 février participants Le plaisir de lire et écrire 5 e à 12 e années, animé par Lisa Magera et Nicole Hébert-Royer, pour CSCN à Edmonton, le 22 avril participants La conscience phonologique, animé par Brigitte Stanké à Plamondon, CSCE, les 16 et 17 mai. 20 participants a.100% b.100% c.98% d.95% e.100% Construction identitaire/francisation La lecture, comment amener les élèves à prédire et clarifier efficacement - 4 e à 6 e, animé par Martine Moore, le 13 mars à Edmonton. 3 participants Partenariat avec l ATA pour envoyer 3 enseignants débutants à l Institut d été de l ACELF en juillet Témoignages de la part des participantes. Littératie/numératie a.95% b.96% c.97% d.98% e.96% Mini-conférences : Différentes stratégies, un seul texte? Venez découvrir la lecture guidée 1 ère à 3 e, animé par Nicole Chauvin-King : le 26 septembre 2012 à Bonnyville. 11 participants le 27 septembre 2012 à Edmonton. 11 participants le 3 octobre 2012, à Calgary. 10 participants Littératie - Appui lors des journées pédagogiques : CSCN le 21 septembre 2012 Les 5 au quotidien mat. à 6 e, animé par Chantal Viens et Caroline Wainman Stratégies de compréhension en lecture mat. à 6 e, animé par Gisèle Bourque Enseignement réciproque 4 e à 6 e, animé par Martine Moore Planning ELA with the Moving Up Literacy Resource 4 e à 6e, animé par Monique Masson Outils technologiques Web 2.0 favorisant la littératie 4 e à 12 e, animé par Abigail Lawrence et Rock Larochelle La littératie en maths, sciences ou études sociales au secondaire, animé par Sophie Barabé Stepping up with Literacy and Reader 7 e à 9e, animé par Lisa Magera et Nicole Hébert-Royer Technologies d aide favorisant l inclusion des élèves en littératie 3 e à 9 e, animé par Annie Drapeau Introduction à la littératie équilibrée 1 ère et 2 e, animée par Liza Bégin-Cossette, Nancy Armstrong, Kathleen Stevens et Josée Lemire. 79 participants CSCN le 19 octobre 2012 Musique : groupe de travail pour les enseignants de musique, animé par Nicole Létourneau Méthode CAFÉ mat. à 3 e, animé par Gabriela Novotny Les 5 au quotidien mat. à 6 e, 1 ère partie, animé par Chantal Viens et Caroline Wainman Les mathématiques au cœur de la littérature enfantine mat. à 3 e, animé par Renée Michaud (2 formations) La littérature équilibrée à l aide des ressources de Scholastic français 1 ère et 2 e, anglais 3 e à 6 e, animé par Nancy Armstrong Méthode CAFÉ 4 e à 6 e, animé par Gabriela Novotny Les 5 au quotidien mat. à 6 e, 2 e partie, animé par Chantal Viens et Caroline Wainman Littératie : aller plus loin avec l outil d évaluation GB+ - mat. à 3 e, animé par Gisèle Bourque. 71 participants Personnes contact à la Direction de l éducation française : Patricia Rijavec, Gilbert Guimont,

19 L objet du perfectionnement professionnel est d améliorer l apprentissage de l élève. À la suite de cette formation, quel changement clé apporterez-vous à votre enseignement. Littératie équilibrée à l aide des ressources Scholastic 3 e à 6 e, le 19 octobre 2012 «Je vais implanter la lecture guidée plus tôt dans l année et me servir des centres de littératie dans ma classe afin de diversifier les méthodes d apprentissage et de mettre l accent sur l autonomie.» Introduction à la littératie équilibrée, le 21 septembre 2012 «La formation était claire, précise et bien présentée ; absolument ce que nous avons besoin pour implanter tout cela et utiliser le matériel qu on a déjà, merci! Je vais pouvoir appliquer les stratégies dès lundi.» La méthode CAFÉ mat. à 3 e, le 19 octobre 2012 «C est une très belle façon d améliorer la métacognition et d engager les élèves à faire des choix pour s améliorer. C est eux qui suggèrent des stratégies avec mon aide, plutôt que moi qui les impose. Je vais adopter les 5 au quotidien pour me permettre d intégrer la méthode CAFÉ.» Les 5 au quotidien mat. à 6 e, le 19 octobre 2012 «Respecter la 1 ère période d acquisition de l autonomie avant de commencer à travailler avec les élèves. Je vais structurer ma classe afin d incorporer les 5 au quotidien.» «Je vais mettre en pratique plusieurs éléments des 5 au quotidien dont le tableau d ancrage, comment je «rythme» mon approche et ne pas hésiter à répéter, ajouter des tableaux dans ma salle de classe de façon permanente et modelage, ajouter le nombre de livres disponibles aux élèves.» «J ai hâte de commencer à mettre en œuvre ce que j ai appris.» «Cela m a permis de revoir et clarifier ce que j ai commencé en classe. Je suis très excitée de retourner en classe.» Différentes stratégies, un seul texte, venez découvrir la lecture guidée 1 ère à 3 e, le 26 septembre 2012 «utiliser la lecture partagée avant de commencer la lecture guidée pour m assurer que les élèves soient prêts. Je vais au moins avoir un point d appui pour intégrer la lecture guidée dans la classe. Je vais noter mes observations pendant que je travaille en groupe. Je vais aider mon personnel avec leur planification de lecture en salle de classe.» PRIME, le sens du nombre et des opérations, les 24 et 25 septembre 2012 «Ceci va me permettre de mieux gérer les différences en salle de classe et offrir un appui aux enseignants de mon école.» «J ai l intention de me servir de cette trousse. Je suis intéressée à continuer mes apprentissages dans ce domaine. Excellente session!» Rétroaction à la suite du sondage effectué 1 mois après la formation de l enseignant : La méthode CAFÉ, les 26 et 27 novembre 2012 Avez-vous des exemples à nous donner qui démontrent l influence de votre apprentissage sur celui de l élève : «Premièrement cela a éclaircie pour moi la différence entre CAFÉ et les 5 au quotidien. J utilise maintenant le menu CAFÉ avec les stratégies spécifiques à la lecture avec deux élèves que je vois présentement en littératie.» C est encore tôt. J espère entendre des deux profs dont je vois les élèves pour voir si ce que je fais avec eux les aide. Elles utilisent aussi la méthode CAFÉ en classe, alors c est une continuité de ce que je fais avec eux. Le 23 novembre 2012 «Ce message est pour vous informer que nous étions très satisfaits de la présentation offerte par M. Legros le 23 novembre dernier. Les enseignants ont bien apprécié son professionnalisme et les activités qu il nous a présentées au sujet de la ressource, Lecteurs engagés, cerveaux branchés. Une rencontre riche en partage et en discussion qui nous aide beaucoup à rejoindre certains objectifs de notre projet PARSA. Christian Roux, directeur des services éducatifs, Csud. Formation GB+ le 4 décembre 2013 avec Monia Gaudreault 18

20 English Language Learning ELL/ESL En partenariat avec le CSCN : A balanced approach to reading instruction, 3 e à 6 e, animé par Mary Winton le 26 octobre 2012 à Edmonton. 20 participants Engaging students in reading and writing, 7e à 12e, animé par Irene Heffel les 29 octobre 2012 et 25 janvier 2013 à Edmonton. 10 participants a.98% b.100% c.100% d.98% e.100% A balanced approach to writing instruction, animé par Mary Winton le 10 janvier 2013 à Edmonton. 18 participants. ESL Benchmarks (en partenariat avec le Csud) a.100% b.100% c.100% d.100% e.100% Personnes contact à la Direction de l éducation française : Patricia Rijavec, Gilbert Guimont, En partenariat avec le Csud : Beginner benchmark seminar animé par Toni Pearce, le 16 novembre 2012 à Calgary. 5 participants. L objet du perfectionnement professionnel est d améliorer l apprentissage de l élève. À la suite de cette formation, quel changement clé apporterez-vous à votre enseignement. A Balanced approach to reading instruction and Reading Book Clubs les 26 octobre 2012 et 10 janvier 2013 Be aware of what teachers I work with want. Try a guided reading project. Using more often organizers. I will model more. To develop the writing groups. More talk elbow to elbow. Use more of the reflexion strategies (think/share). I want to integrate Moving Up with Daily. I also want to try shared writing, guided writing, Make sure criteria are based on curriculum and that I have a mark based on those specific criteria. I always leave the workshops thinking to my teaching habits/strategies. To be able to encourage students to draw from their own experience to improve and build on their writing. Make the outcomes more evident to students and bring them to be more responsible/aware of their learning and production. Setting up the structure of my writing workshop. Introduce a writer`s notebook idea and some guided program. Organizing my writing tasks better. Better prepared to try Book Clubs. 19

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Janvier 2005 This document is available in English under

Plus en détail

NOTES Deuxième rencontre du Comité paritaire C2 AE/ASBA/ATA Salle 324 La Cité francophone (Edmonton) Le lundi 16 septembre 2013

NOTES Deuxième rencontre du Comité paritaire C2 AE/ASBA/ATA Salle 324 La Cité francophone (Edmonton) Le lundi 16 septembre 2013 NOTES Deuxième rencontre du Comité paritaire C2 AE/ASBA/ATA Salle 324 La Cité francophone (Edmonton) Le lundi 16 septembre 2013 Invités : Nicole Bugeaud Karen Doucet Gilbert Guimont Pierre Hébert Marcel

Plus en détail

Une monde de différence : L école francophone et l école d immersion

Une monde de différence : L école francophone et l école d immersion Une monde de différence : L école francophone et l école d immersion Bourses Rutherford Critères: obtenir une moyenne de 75%+ dans 5 matières désignées 10 e 75 à 79% = 300$ 80%+ = 400$ 11 e 12 e 75 à 79%

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain 1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain DÉFINITION : Une visite sur le terrain survient quand un membre du personnel se rend dans un autre bureau de Plan International pour

Plus en détail

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au PLAN D INTERVENTION Service des ressources éducatives Version finale

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Affaires et commerce Comptabilité (première partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Affaires et commerce Comptabilité (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Affaires et commerce Comptabilité (première partie) Annexe D Règlement sur les qualifications requises pour enseigner Mai 2005 (Révisée

Plus en détail

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU Institut de leadership en éducation OUTIL D AUTOÉVALUATION DU L EADERSHIP Instructions Ministère de l Éducation INSTRUCTIONS ET RECOMMANDATIONS POUR L UTILISATION EFFICACE DE L OUTIL Les recherches montrent

Plus en détail

Études sociales M-3. Guide de mise en œuvre. Francophone

Études sociales M-3. Guide de mise en œuvre. Francophone Études sociales M-3 Guide de mise en œuvre Francophone Version provisoire 2005 Remarque. Dans cette publication, les termes de genre masculin utilisés pour désigner des personnes englobent à la fois les

Plus en détail

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 novembre 2012 Cadre de mieux-être en Le cadre de notre

Plus en détail

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes But Les professionnels de la santé publique suivent de plus en plus une approche fondée sur des données probantes lorsqu il s agit de planifier,

Plus en détail

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses années, les enseignants

Plus en détail

Recherche effectuée pour la. Mars 2009. Chantal Bourbonnais

Recherche effectuée pour la. Mars 2009. Chantal Bourbonnais RESSOURCES HUMAIINES: RÉPERTOIIRE DES PRATIIQUES EN RÉSEAUTAGE Recherche effectuée pour la Mars 2009 Chantal Bourbonnais Introduction Le réseautage est la rencontre officielle et informelle de deux personnes

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION POLITIQUE 309 Page 1 de 7

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION POLITIQUE 309 Page 1 de 7 POLITIQUE 309 Page 1 de 7 Objet : Programmes de français langue seconde En vigueur : Le 21 avril 1994 Révisions : Le 25 octobre 2001; juillet 2009 1.0 OBJET La présente politique établit les normes relatives

Plus en détail

Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal

Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal Les renseignements contenus dans le présent document sont fournis uniquement à titre d information. Bien que le gouvernement du Manitoba

Plus en détail

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION APERÇU La compétence de communication englobe l ensemble des aptitudes

Plus en détail

Politique de gestion des ressources humaines

Politique de gestion des ressources humaines Politique de gestion des ressources humaines Adopté au conseil d administration le 18 octobre 2005 Résolution numéro 2068 Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro 2592

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

QUESTIONS & RÉPONSES. concernant l éducation en français langue première en Alberta

QUESTIONS & RÉPONSES. concernant l éducation en français langue première en Alberta 40 concernant l éducation en français langue première en Alberta 40 QUESTIONS & RÉPONSES PRÉSENTÉ PAR CULTURE FRANCOPHONE 6 LE FRANÇAIS À LA MAISON 7 LE DROIT À L ÉDUCATION 8 L ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE EN

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses Cet outil a pour but de présenter dix questions d entrevue typiques et le type de réponse qui constitue une réponse concise et réfléchie. Ces questions sont parmi les plus difficiles posées en entrevue.

Plus en détail

Modèles de lettres de présentation. Pour une candidature personnalisée

Modèles de lettres de présentation. Pour une candidature personnalisée Modèles de lettres de présentation Pour une candidature personnalisée Document réalisé par le Carrefour jeunesseemploi Rivière-du-Nord 2013-2014 Saint-Jérôme, le 20 septembre 2013 Monsieur Mario St-Onge

Plus en détail

LETTRE DE PRÉSENTATION

LETTRE DE PRÉSENTATION LETTRE DE PRÉSENTATION 100 Portsmouth Avenue Kingston, ON K7L 5A6 (613) 545-3949 Ext. 1674 employmentservice.sl.on.ca KINGSTON KINGSTON OTTAWA OTTAWA SHARBOT LAKE Services d emploi 785 Midpark Drive 71

Plus en détail

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels RC4415(F) Avant-propos Le présent rapport annuel au

Plus en détail

Enseignement au cycle primaire (première partie)

Enseignement au cycle primaire (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Enseignement au cycle primaire (première partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Normes d exercice de

Plus en détail

Plan de re ussite de l e cole «É cole NDL (St-Jean)» 2015-16

Plan de re ussite de l e cole «É cole NDL (St-Jean)» 2015-16 Plan de re ussite de l e cole «É cole NDL (St-Jean)» 2015-16 OBJECTIFS MOYENS PLAN DE FORMATION RÉSULTATS ATTENDUS ORIENTATION 1 FAVORISER LE PLEIN POTENTIEL DE NOS ÉLÈVES 1.1 D ici 5 ans, augmenter de

Plus en détail

Stratégies pour développer et appuyer les échanges axés sur l apprentissage

Stratégies pour développer et appuyer les échanges axés sur l apprentissage Stratégies pour développer et appuyer les échanges axés sur l apprentissage Nicole de Korte et Armand Gagné Direction des politiques et des normes en matière d enseignement Objectifs de la séance d aujourd

Plus en détail

Construire une équipe éditoriale pour les médias sociaux

Construire une équipe éditoriale pour les médias sociaux Construire une équipe éditoriale pour les médias sociaux Partie 1: Trouver les bonnes personnes Julie Geller, Vice-président, Marketing @juliegeller, La curation de contenu qui consiste en la recherche,

Plus en détail

PARTIE 1 RENSEIGNEMENTS PERSONNELS Note : tous les champs doivent être complétés. Veuillez écrire lisiblement.

PARTIE 1 RENSEIGNEMENTS PERSONNELS Note : tous les champs doivent être complétés. Veuillez écrire lisiblement. Demande de bourse pour l Academie Passe a l action Cette bourse est disponible pour les jeunes Canadiens qui participent à une Académie Passe à l action au Canada. Les candidats doivent démontrer une passion

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

Étapes d élaboration d une formation en compétences essentielles (CE) ou en anglais langue seconde (ALS) propre à l entreprise

Étapes d élaboration d une formation en compétences essentielles (CE) ou en anglais langue seconde (ALS) propre à l entreprise Étapes d élaboration d une formation en compétences essentielles (CE) ou en anglais langue seconde (ALS) propre à l entreprise Vous souhaitez commencer à mettre en œuvre une formation en CE, mais vous

Plus en détail

La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage apprentissage j usqu jusqu à l âge g d e de 18 18 ans

La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage apprentissage j usqu jusqu à l âge g d e de 18 18 ans La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage jusqu à l âgede18ans Ministère de l Éducation de l Ontario Direction des politiques et programmes d éducation en langue française Mai 2010

Plus en détail

Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion

Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion française É VALUATION DE R EADING, DE LA LECTURE ET

Plus en détail

Certification professionnelle en administration et gestion de la recherche

Certification professionnelle en administration et gestion de la recherche Certification professionnelle en administration et gestion de la recherche Dominique Michaud Officière, ACAAR Présidente honoraire, ADARUQ 32 e Colloque de l ADARUQ 20 novembre 2015 Le perfectionnement

Plus en détail

Portfolio de l évaluateur ou de l évaluatrice d entraîneurs et d entraîneures

Portfolio de l évaluateur ou de l évaluatrice d entraîneurs et d entraîneures Portfolio de l évaluateur ou de l évaluatrice d entraîneurs et d entraîneures Dans le PNCE, les portfolios représentent le fondement du processus d évaluation pour tous les entraîneurs, les entraîneures

Plus en détail

Session. L élaboration de la vision, de la mission. et du plan d action. Guide du participant. La Fédération provinciale des

Session. L élaboration de la vision, de la mission. et du plan d action. Guide du participant. La Fédération provinciale des Session L élaboration de la vision, de la mission et du plan d action Guide du participant Préparé par La Fédération provinciale des comités de parents du Manitoba Saint-Boniface Septembre 1996 Avant propos

Plus en détail

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour

Plus en détail

Comment Elaborer un Plan d Action

Comment Elaborer un Plan d Action Comment Elaborer un Plan d Action Tenant compte du temps et des ressources limités des responsables de mise en œuvre de programmes, les outils de la série Straight to the Point (Droit au But) de Pathfinder

Plus en détail

Vue d ensemble des résultats et résumé du plan d action

Vue d ensemble des résultats et résumé du plan d action Ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance Comité provincial d examen des bulletins scolaires Vue d ensemble des résultats et résumé du plan d action Aout 2014 Vue d ensemble des

Plus en détail

Créer un Profil de l apprenant

Créer un Profil de l apprenant Créer un Profil de l apprenant Notes à l enseignant... 5 Outil n o 1 : Profil de l apprenant... 7 Outil n o 2 : Exemple de table des matières du Profil de l apprenant... 8 Outil n o 3 : Cher enseignant

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1361-00-16 Nombre de pages : 8 POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

Calendrier du Programme de formation automne 2015

Calendrier du Programme de formation automne 2015 Calendrier du Programme de formation automne 2015 Atelier Série sur le leadership (présidents) Le rôle du président dans la planification stratégique un atelier interactif La responsabilité des administrateurs

Plus en détail

Commentaire des articles

Commentaire des articles - 1 - Luxembourg, le 25 septembre 2013 Objet : Projets de règlements grands-ducaux - portant sur l élaboration et l application du plan de développement scolaire - portant sur l accompagnement des élèves

Plus en détail

Connaître vos revenus et vos dépenses

Connaître vos revenus et vos dépenses Connaître vos revenus et vos dépenses NIVEAU 9-12 La présente leçon donnera l occasion aux élèves d examiner leurs revenus et leurs dépenses, et d apprendre à établir un budget. Cours Initiation aux affaires

Plus en détail

Présentation du projet éducatif

Présentation du projet éducatif Présentation du projet éducatif Mot du président du conseil d établissement - M. Steve Labranche Le conseil d'établissement tient à remercier toutes les personnes qui ont contribué à la conception, à l'analyse

Plus en détail

Questions à se poser pour concevoir, tenir et évaluer une activité de formation en milieu de travail

Questions à se poser pour concevoir, tenir et évaluer une activité de formation en milieu de travail Questions à se poser pour concevoir, tenir et évaluer une activité de formation en milieu de travail Présentation en soutien au webinaire réalisé dans le cadre de la Semaine québécoise des adultes en formation

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROGRAMME. Le cœur à l école. PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire

PRÉSENTATION DU PROGRAMME. Le cœur à l école. PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire PRÉSENTATION DU PROGRAMME Le cœur à l école PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire Le programme Le coeur à l école s adresse aux parents d enfants

Plus en détail

Livret du Stagiaire en Informatique

Livret du Stagiaire en Informatique Université François-Rabelais de Tours Campus de Blois UFR Sciences et Techniques Département Informatique Livret du Stagiaire en Informatique Licence 3ème année Master 2ème année Année 2006-2007 Responsable

Plus en détail

Les domaines, les résultats d apprentissage et les indicateurs de réalisation

Les domaines, les résultats d apprentissage et les indicateurs de réalisation Les domaines, les résultats d apprentissage et les indicateurs de réalisation Les éléments du Cadre FL2 (M-8) sont formulés en termes de résultats d apprentissage généraux, de résultats d apprentissage

Plus en détail

Présentation du programme de danse Questions-réponses

Présentation du programme de danse Questions-réponses Présentation du programme de danse Questions-réponses Description du programme Le DEC préuniversitaire en Danse du Cégep de Rimouski offre une formation collégiale préparatoire à la poursuite d études

Plus en détail

Consultation sur l aménagement linguistique dans les écoles de langue française en Ontario

Consultation sur l aménagement linguistique dans les écoles de langue française en Ontario Consultation sur l aménagement linguistique dans les écoles de langue française en Ontario Questions pour les entrevues individuelles Et réponses en lien avec les objectifs du Plan stratégique sur l éducation

Plus en détail

Rapport d activité 2011-2012

Rapport d activité 2011-2012 Rapport d activité 2011-2012 Association des étudiantes et étudiants de l Université du 3 e âge de Québec (AÉUTAQ) Avant-propos 3 e âg Q b ( E T Q), j le rapport des 2011-2012, une année marquée par le

Plus en détail

Espoir Projet en santé mentale

Espoir Projet en santé mentale Plan technologie Espoir Projet en santé mentale dirigé par Michelle Tardif appuie des élèves et familles en transition, misant : la promotion - la prévention - l intervention 1 023 300 $ sur 3 ans du ministère

Plus en détail

Demande de proposition : Traduction française

Demande de proposition : Traduction française Demande de proposition : Traduction française Titre du projet Association de musicothérapie du Canada: Service de traduction française Contacts Adrienne Pringle, MMT,MTA Présidente, CAMT 1124 Gainsborough

Plus en détail

Contact avec les employeurs. Pour vous démarquer auprès des employeurs, faites-vous connaître!

Contact avec les employeurs. Pour vous démarquer auprès des employeurs, faites-vous connaître! Pour vous démarquer auprès des employeurs, faites-vous connaître! Document réalisé par le Carrefour jeunesseemploi Rivière-du-Nord 2011-2012 Contact avec les employeurs Sommaire : Le marché ouvert Le marché

Plus en détail

Éducation Manitoba. Services aux élèves. aveugles ou malvoyants

Éducation Manitoba. Services aux élèves. aveugles ou malvoyants Éducation Manitoba Services aux élèves aveugles ou malvoyants Données de catalogage avant publication Éducation Manitoba Services aux élèves aveugles ou malvoyants [ressource électronique] ISBN: 978-0-7711-4982-5

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION DE L APLNB/ABPNB

PLAN DE COMMUNICATION DE L APLNB/ABPNB Général L élaboration d un plan de communication pour l Association a été reconnue comme une action essentielle pour la réalisation du Plan stratégique de l ABPNB 2009-2012. Un groupe de travail de quatre

Plus en détail

MON PARCOURS DE FORMATION AXÉE SUR L EMPLOI

MON PARCOURS DE FORMATION AXÉE SUR L EMPLOI École secondaire Antoine-de-Saint-Exupéry En Vue de MON PARCOURS DE FORMATION AXÉE SUR L EMPLOI F.M.S./F.P.T./P.P.F.A.E. Guide d information Année scolaire 2013-2014 SECTION A Message aux élèves et aux

Plus en détail

Guide de référence rapide pour la recherche au collégial

Guide de référence rapide pour la recherche au collégial Guide de référence rapide pour la recherche au collégial Daniel Puche, Ph.D., CEGEP de St-Hyacinthe, 2012 Ce guide se veut une référence pratique pour les enseignants-chercheurs dans leurs démarches de

Plus en détail

À noter (partie 2) Que faire après la prise de notes? et Prise de notes à partir de manuels scolaires

À noter (partie 2) Que faire après la prise de notes? et Prise de notes à partir de manuels scolaires À noter (partie 2) Que faire après la prise de notes? et Prise de notes à partir de manuels scolaires Apprentissage critique Adopter un comportement approprié après la prise de notes. S exercer à prendre

Plus en détail

Guide pour la planification de votre. Session franconnexion! Document préparé par Le français pour l avenir

Guide pour la planification de votre. Session franconnexion! Document préparé par Le français pour l avenir Guide pour la planification de votre Session franconnexion! Document préparé par Le français pour l avenir Les étapes pour organiser une Session franconnexion Étape 1 Choisissez votre type de Session franconnexion

Plus en détail

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES Vue d ensemble Le Cadre pour l'éducation et la formation professionnelle des Autochtones vise trois objectifs : = augmenter les taux

Plus en détail

Avis d'emploi vacant. Poste(s) supervisé(s) : Date d'affichage : 18 mars 2015. À propos de CATIE

Avis d'emploi vacant. Poste(s) supervisé(s) : Date d'affichage : 18 mars 2015. À propos de CATIE Titre du poste : Service : Relève de : Poste(s) supervisé(s) : Statut : Endroit : Courtier en connaissances, Programmes de santé sexuelle des hommes gais Échange des connaissances Directrice associée,

Plus en détail

Stratégies de recherche d emploi ou de stage

Stratégies de recherche d emploi ou de stage Stratégies de recherche d emploi ou de stage Service-conseil en gestion de carrière Service des stages et du placement 2015-2016 Pour prendre un rendez-vous: service.placement@polymtl.ca 1 Service conseil

Plus en détail

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS Exposé présenté par l Association des agents financiers autochtones du Canada à la 33 e Assemblée générale annuelle de l Assemblée des Premières Nations Palais des congrès du Toronto métropolitain du 17

Plus en détail

UNITÉ D ENSEIGNEMENT

UNITÉ D ENSEIGNEMENT UNITÉ D ENSEIGNEMENT Volet : Titre : Matière d enseignement recommandée : Autre(s) matière(s) pertinente(s) : Investir de l argent Les principes de base de l investissement Français Mathématiques Le projet

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Gestion opérationnelles des RH 2. Audits GHR 3. Recrutement et dotation 4. Évaluation psychométrique 5. Consolidation et coaching 6. Transition de carrière 1. COMMENT

Plus en détail

principe du compagnon TROUSSE 1 re ANNÉE Leçon d autoprotection GRATUITE

principe du compagnon TROUSSE 1 re ANNÉE Leçon d autoprotection GRATUITE Répond aux exigences éducatives provinciales Also available in English Le principe du compagnon TROUSSE 1 re ANNÉE Leçon d autoprotection GRATUITE MARTINNESORTPASSEUL.CA CENTRE CANADIEN DE PROTECTION DE

Plus en détail

TECHNIQUES DE SURVIE ÉCRITURE Leçon de littératie 2.6

TECHNIQUES DE SURVIE ÉCRITURE Leçon de littératie 2.6 Clair et net! Comprendre, structurer et expliquer un concept. Apprentissage critique Comprendre et apprécier l importance de fournir des consignes claires. Tenir compte du point de vue de l auditoire et

Plus en détail

Contact avec les employeurs. Pour te démarquer auprès des employeurs, fais-toi connaître!

Contact avec les employeurs. Pour te démarquer auprès des employeurs, fais-toi connaître! Contact avec les employeurs Pour te démarquer auprès des employeurs, fais-toi connaître! Document réalisé par le Carrefour jeunesse-emploi Rivière-du-Nord 2015 TU ENVOIES TON CV PAR COURRIEL? Écrire :

Plus en détail

AMÉLIORER SON MILIEU DE VIE

AMÉLIORER SON MILIEU DE VIE Activités éducatives pour les élèves de 12 à 17 ans AMÉLIORER SON MILIEU DE VIE NIVEAU : SECONDAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 12 À 17 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Apprendre par la pratique permet d accroître

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Programme d amélioration du rendement scolaire en Alberta Cadre de référence Décembre 1999. Annexe A

Programme d amélioration du rendement scolaire en Alberta Cadre de référence Décembre 1999. Annexe A INTRODUCTION Annexe A «Questions et réponses» dans le contexte du cadre de référence Jusqu à maintenant, la conception et l élaboration du Programme d amélioration du rendement scolaire en Alberta ont

Plus en détail

Patinage Canada et une entreprise locale Boîte à outils d activation de club de patinage

Patinage Canada et une entreprise locale Boîte à outils d activation de club de patinage Événement d inscription en magasin (si l entreprise possède la capacité d accueillir les gens) Voici des suggestions, des conseils et des outils pour vous aider à organiser un événement d inscription à

Plus en détail

ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015

ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015 FR ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015 Ce que j attends de moi, je l attends aussi de vous K.R. Ravindran Président élu du Rotary Lorsque je me suis adressé

Plus en détail

MANUEL DU COMITÉ LOCAL. Module 5. Gestion financière

MANUEL DU COMITÉ LOCAL. Module 5. Gestion financière MANUEL DU COMITÉ LOCAL Module 5 Gestion financière TABLE DE CONTENU Introduction p. 2 Questions financières p. 2 Comptes bancaires p. 3 Rôle de la trésorière ou du trésorier p. 3 Budget annuel p. 4 Tenue

Plus en détail

Progression des apprentissages et de l utilisation du TBI en salle de classe Un outil pour aider l enseignant à suivre la progression de ses

Progression des apprentissages et de l utilisation du TBI en salle de classe Un outil pour aider l enseignant à suivre la progression de ses Progression des apprentissages et de l utilisation du TBI en salle de classe Un outil pour aider l enseignant à suivre la progression de ses apprentissages TIC en lien avec l utilisation du TBI dans l

Plus en détail

RÉUSSIR UNE DEMANDE DE SUBVENTION

RÉUSSIR UNE DEMANDE DE SUBVENTION RÉUSSIR UNE DEMANDE DE SUBVENTION Bonjour! Bienvenue à l atelier : «Comment réussir une demande de subvention» Cet atelier a pour but de vous familiariser avec divers éléments de base liés à la demande

Plus en détail

RÉSUMÉ. Vous parlez. Nous écoutons. Les choses s améliorent. RÉSULTATS DU SONDAGE SUR LES AVANTAGES AUX MEMBRES AVANTAGES ET SERVICES

RÉSUMÉ. Vous parlez. Nous écoutons. Les choses s améliorent. RÉSULTATS DU SONDAGE SUR LES AVANTAGES AUX MEMBRES AVANTAGES ET SERVICES Marketing Research and Intelligence Association L Association de la recherche et de l intelligence marketing RÉSULTATS DU SONDAGE SUR LES AVANTAGES AUX MEMBRES 2015 RÉSUMÉ ÉVÉNEMENTS ET COURS AVANTAGES

Plus en détail

UN SERVICE À VOTRE IMAGE

UN SERVICE À VOTRE IMAGE UN SERVICE À VOTRE IMAGE Un service Un service de de Mutuelles qui qui inspire inspire la fierté! la fierté! Depuis 2012, Depuis l AQEI 2012, offre l AQEI un offre outil un sur outil mesure à mesure ses

Plus en détail

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité Université d Ottawa Avis de non-responsabilité Ce document comporte des renseignements généraux fournis seulement à titre d information et peut être modifié sans préavis. Il ne remplace aucunement les

Plus en détail

RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS AVEC SES CITOYENS

RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS AVEC SES CITOYENS PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE COMTÉ DE RIVIERE-DU-LOUP RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS

Plus en détail

Rapport de la délégation du Canada

Rapport de la délégation du Canada Forum mondial de l éducation «Planifier pour 2015 Un catalyseur pour l élaboration des politiques de la décennie à venir : mesure, portée et entrepreneuriat» Londres, Royaume-Uni Du 19 au 22 janvier 2014

Plus en détail

DESCRIPTION DE FONCTION. Enseignant ou enseignante de classe de développement itinérant-e au degré primaire

DESCRIPTION DE FONCTION. Enseignant ou enseignante de classe de développement itinérant-e au degré primaire Direction de l'instruction publique, de la culture et du sport Direktion für Erziehung, Kultur und Sport CANTON DE FRIBOURG / KANTON FREIBURG DESCRIPTION DE FONCTION Enseignant ou enseignante de classe

Plus en détail

ALAIN DUNBERRY Avec la collaboration de Frédéric Legault Professeurs DEFS, UQAM Septembre 2013 2 1. Introduction 5 6 7 8 11 12 2. La méthodologie 14 15 16 3. Les résultats des opérations d évaluation

Plus en détail

LOI SUR L ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO (LAPHO) - 2005. Ricoh Canada NORMES D ACCESSIBILITÉ INTÉGRÉES Plan pluriannuel

LOI SUR L ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO (LAPHO) - 2005. Ricoh Canada NORMES D ACCESSIBILITÉ INTÉGRÉES Plan pluriannuel LOI SUR L ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO (LAPHO) - 2005 Ricoh Canada NORMES D ACCESSIBILITÉ INTÉGRÉES Plan pluriannuel Partie I DISPOSITIONS GÉNÉRALES Section Initiative Description

Plus en détail

CLASSEMENT POUR L ÉLÈVE N AYANT PAS ATTEINT LES EXIGENCES DE FIN DE CYCLE :

CLASSEMENT POUR L ÉLÈVE N AYANT PAS ATTEINT LES EXIGENCES DE FIN DE CYCLE : G U I D E D I N F O R M A T I O N C H O I X D E C O U R S 1 re ANNÉE DU DEUXIÈME CYCLE DU SECONDAIRE (3 e secondaire) 2012-2013 Le présent guide a été rédigé afin de répondre aux questions les plus fréquemment

Plus en détail

Microsoft Office Specialist

Microsoft Office Specialist Microsoft Office Specialist http://www.microsoft.com/france/formation/cert/office Contactez-nous par e-mail : infomos@microsoft.com 2005 Microsoft Corporation. Tous droits réservés. Microsoft, le logo

Plus en détail

Éventment Chaques Assiette Bien Remplie LIGNES DIRECTRICES CONCERNANT LA TEAMRAISER MD

Éventment Chaques Assiette Bien Remplie LIGNES DIRECTRICES CONCERNANT LA TEAMRAISER MD Éventment Chaques Assiette Bien Remplie LIGNES DIRECTRICES CONCERNANT LA TEAMRAISER MD Bienvenue à Chaque assiette bien remplie! Nous vous remercions de nous prêter main-forte pour nous aider à soulager

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Politique adoptée par la Résolution CA-2013-2014-7 du conseil d administration du Conservatoire à sa 26 e séance ordinaire tenue

Plus en détail

Vidéoconférence Recrutement et rétention de mentor(e)s. Programme d insertion professionnelle du nouveau personnel enseignant

Vidéoconférence Recrutement et rétention de mentor(e)s. Programme d insertion professionnelle du nouveau personnel enseignant 1 Vidéoconférence Recrutement et rétention de mentor(e)s Programme d insertion professionnelle du nouveau personnel enseignant Bâtir l excellence dans l enseignement en Ontario Le 23 novembre 2006 2 Résultats

Plus en détail

Partage et échange d expertises et de services : Techniques de tourisme et gestion touristique Rapport narratif final

Partage et échange d expertises et de services : Techniques de tourisme et gestion touristique Rapport narratif final 2010 Partage et échange d expertises et de services : Techniques de tourisme et gestion touristique Rapport narratif final Un projet du Cégep de Matane en collaboration avec le Campus Saint Jean de l Université

Plus en détail

OBJECTIFS DE L ATELIER

OBJECTIFS DE L ATELIER CHOISIR, STRUCTURER, PILOTER LE COACHING Atelier de développement CIDRH Animé par Hélène Morais Coach professionnelle MBA, IMC, PCC Longueuil, 6 décembre 2013 OBJECTIFS DE L ATELIER Évaluer mes compétences

Plus en détail

Programmes inter-entreprises

Programmes inter-entreprises Brochure interactive Programmes inter-entreprises France, 2014-2015 Pour plus d informations sur les lieux, dates et prix de nos training, veuillez consulter www.krauthammer.fr (rubrique Programmes inter-entreprises

Plus en détail

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques En 2013, le Conseil des arts du Canada a publié le Document d'information : Révision des programmes de subventions de fonctionnement

Plus en détail

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Nom : Date : GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Compétence 1 : Bâtir et maintenir une image de soi positive Niveau trois : Développer des habiletés afin de maintenir une image de soi positive

Plus en détail