FOIRE AUX QUESTIONS. Que veut dire «étalement»? Que veut dire «valeur au rôle»? Que veut dire «valeur uniformisée»? Que veut dire «valeur ajustée»?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FOIRE AUX QUESTIONS. Que veut dire «étalement»? Que veut dire «valeur au rôle»? Que veut dire «valeur uniformisée»? Que veut dire «valeur ajustée»?"

Transcription

1 Que veut dire «étalement»? FOIRE AUX QUESTIONS Lorsque l augmentation de la valeur foncière de la propriété depuis la dernière mise à jour du rôle peut être répartie sur plus d une année, on dit qu elle est étalée. L étalement de la valeur foncière peut être sur deux, trois ou quatre ans. Peu de municipalités ont appliqué un étalement de leur valeur foncière au cours des dernières années. Des modifications ont été apportées à la Loi sur l instruction publique pour obliger les commissions scolaires à étaler sur le même nombre d années en vigueur que le rôle déposé par la municipalité, lorsque cette dernière procède à un étalement du rôle. Si la municipalité ne fait pas d étalement, la commission scolaire doit obligatoirement étaler sur trois ans. Les modifications apportées à la Loi sur l instruction publique en décembre 2006 précisent que les rôles de l année 2006 en seront à leur deuxième année de rôle alors que les rôles 2005 sont à 100% de la valeur. Que veut dire «valeur au rôle»? La valeur au rôle est déterminée par la municipalité (ou la MRC). La valeur au rôle précédent est celle effective au 31 décembre de la dernière année de ce rôle et la valeur au rôle courant est celle effective au 1 er juillet pour les commissions scolaires, soit la date du début de l année scolaire. Pour les municipalités, la valeur est au 1 er janvier. Pour toute information à l égard de l évaluation de la propriété, le contribuable doit s informer auprès de la municipalité (ou de la MRC) où est située la propriété. Que veut dire «valeur uniformisée»? La valeur uniformisée des immeubles est le résultat de la valeur au rôle multipliée par le facteur d uniformatisation en vigueur la première année du rôle. Ce facteur est déterminé annuellement, pour chacun des rôles, par le ministère des Affaires municipales et des Régions du Québec pour rendre comparable toutes les évaluations municipales. La Loi sur l instruction publique précise que la taxation scolaire se calcule sur la valeur uniformisée. Que veut dire «valeur ajustée»? Conformément à la Loi sur l instruction publique, la valeur ajustée est la base d imposition de la taxe scolaire après étalement de la variation de l évaluation uniformisée des immeubles imposables d une municipalité découlant de l entrée en vigueur de son rôle d évaluation.

2 La taxe scolaire pour l année scolaire et les suivantes est imposée sur la valeur ajustée pour les unités d évaluation ayant fait l objet du dépôt d un nouveau rôle le 1 er janvier 2006 ou le 1 er janvier La valeur ajustée est déterminée par l application de l étalement sur 2, 3 ou 4 ans selon le rôle déposé, de la variation entre la valeur uniformisée effective au 31 décembre de la dernière année du rôle précédent et celle figurant au nouveau rôle qui a pris effet le 1 er janvier suivant mais effective en date du 1 er juillet. La valeur ajustée tient compte des certificats ayant été émis et dont la date effective se situe entre le 1er janvier et le 1 er juillet. Pour une municipalité ayant déposé un rôle en 2005, seule la valeur ajustée de l année courante est présente et il s agit de la dernière année du rôle. Pour une municipalité ayant déposé un rôle en 2006 ou en 2007, la valeur ajustée de l année courante et celles des années subséquentes du rôle sont indiquées sur le compte de taxe scolaire. Que signifie «réduction» sur le compte de taxe? Le montant de la réduction du compte de taxe scolaire varie en fonction de l année de l entrée en vigueur du rôle d évaluation des immeubles de la municipalité sur le territoire de laquelle est situé l immeuble. Ce montant est calculé en vertu de la Loi sur l instruction publique et des modalités prévues aux règles budgétaires de financement des commissions scolaires; ces modalités permettent de limiter l augmentation du compte de taxe scolaire. J ai reçu mon compte de taxe municipale et l évaluation de ma maison n est pas la même que sur mon compte de taxe scolaire. Comment ça? En raison des modifications apportées à la loi, les commissions scolaires doivent étaler la valeur des propriétés sur deux, trois ou quatre ans. Or, très peu de municipalités font le choix d étaler, c est ce qui explique sans doute la différence quant à la valeur de votre propriété sur les deux comptes de taxes. Mon voisin a droit à deux versements, pourquoi pas moi? La Loi sur l instruction publique est conforme à la Loi sur la fiscalité municipale, le paiement en deux versements n est possible que si le compte de taxe est supérieur à 300$. 2

3 La loi prévoit que les deux versements du compte de taxe scolaire sont égaux. Pourquoi est-ce que ce n est pas mon cas? En effet, en vertu de l article 315 de la Loi sur l instruction publique, la taxe scolaire peut être payée en deux versements égaux. Les dates sont également déterminées par la loi (art. 315), puisque le premier versement doit être fait le 31 e jour et le second le 121 e jour après l expédition du compte. Cependant, s il y a des arrérages de taxe, ils sont exigibles au premier versement. Pourquoi est-ce que je dois payer si vite mon compte de taxe scolaire? En vertu de l article 315 de la Loi sur l instruction publique (L.I.P.), la taxe scolaire peut être payée en deux versements si elle est égale ou supérieure à 300$. Le premier versement est exigible le 31 e jour après l expédition du compte de taxe. Le second est exigible le 121 e jour après l expédition du compte de taxe. Les dates des versements sont le 3 août pour le 1 er versement et le 2 e versement est le 7 novembre Comment se calcule le montant de la réduction de la taxe? Vous êtes sûr que je n ai pas droit à plus? Le calcul du montant de la réduction de la taxe se fait par la municipalité. Il dépend : de l année du rôle d évaluation de la municipalité, 2006 ou 2007; du rapport entre la proportion du financement de la commission scolaire qui provient de la taxe scolaire et; de la variation du produit maximal de la taxe, c'est-à-dire le montant de base et le montant par élève auxquels chaque commission scolaire a droit en vertu du règlement annuel sur le calcul du produit maximal de la taxe scolaire. La réduction du compte de taxe scolaire vise à limiter l augmentation de la taxe scolaire payée par les contribuables d une municipalité à la variation moyenne des dépenses de la commission scolaire. Mon voisin n a pas le même montant de réduction que moi. Pourquoi? Le montant de la réduction du compte de taxe s applique sur la valeur de la propriété. Comme c est un pourcentage, le montant varie d une propriété à l autre si les deux propriétés que l on compare n ont pas la même valeur. Le pourcentage est établi par municipalité. Si les immeubles que l on compare ne sont pas dans les mêmes municipalités, le pourcentage ne sera pas le même et le montant de la réduction non plus même si ces immeubles sont voisins. 3

4 Pourquoi le montant de réduction de la taxe scolaire est-il différent d une municipalité à l autre? Le montant de réduction de la taxe est le résultat de l application d un pourcentage sur une valeur. Le calcul du montant de la réduction de la taxe se fait par la municipalité. Il dépend : de l année du rôle d évaluation de la municipalité, 2006 ou 2007; du rapport entre la proportion du financement de la commission scolaire qui provient de la taxe scolaire et; de la variation du produit maximal de la taxe, c'est-à-dire le montant de base et le montant par élève auxquels chaque commission scolaire a droit en vertu du règlement annuel sur le calcul du produit maximal de la taxe scolaire. Le rôle d évaluation d une municipalité est la somme de l ensemble des évaluations des immeubles sur le territoire de cette municipalité dont la valeur varie selon une multitude de critères : localisation de la résidence, type de commerces, type d exploitation agricole, etc. Le montant de réduction de la taxe va-t-il être semblable d une année à l autre? Sinon, pourquoi? Le montant de réduction de la taxe doit être calculé annuellement par la commission scolaire. La taxe scolaire doit permettre de financer l augmentation moyenne des coûts de systèmes de la commission scolaire, c est pourquoi elle augmentera annuellement. Quel est le vrai taux de base de la commission scolaire? On dirait que mon voisin n a pas le même taux que moi! Au Québec, presque toutes les commissions scolaires ont atteint le plafond de la taxation de 0,35 $ du 100 $ d évaluation. Est-ce que la taxe scolaire sera toujours calculée comme cela? Est-ce que cela risque de changer l an prochain ou dans le futur? On ne connaît pas l avenir. Mais, les hommes et les femmes politiques ne changent pas la fiscalité scolaire souvent. La dernière fois, c était en La taxe scolaire se calculera donc maintenant de cette façon et ce sera ainsi jusqu à ce que des changements soient apportés à la loi. 4

5 Comment pouvez-vous calculer le montant des taxes scolaires (valeur étalée) si la propriété n existait pas sur l ancien rôle? o Exemple : Si un nouveau condo est évalué $ le 12 juillet 2007, sera-t-il taxé sur $? Une propriété qui commence à être imposable sur un nouveau rôle ne peut bénéficier de l étalement. Dans le cas ci-dessus, la taxe scolaire sur le condo de $ sera calculée sur $, si le facteur d uniformisation est 1. Lors du changement de rôle en 2010, qu est-ce qui arrivera avec la différence entre l écart d évaluation (ex. : 40% du rôle en 2007) et l augmentation déjà reçue (ex. : 3 fois 4% ou 12%). Est-ce que nous recevrons le 28% d un seul coup? Que se passera-t-il s il augmente ou s il diminue? Prenons l exemple d une propriété dont la valeur est passée de $ à $ en 2007 avec le nouveau rôle. La valeur sera étalée sur trois ans (sauf si la municipalité choisit 4 ans). Alors, la valeur de cette propriété sera de $ en 2007, de $ en 2008 et de $ en Le calcul de la taxe scolaire se fait sur la base de la valeur étalée uniformisée. De plus, le montant de réduction de la taxe est fait par municipalité et devrait permettre de limiter l augmentation du compte de taxe scolaire à la variation moyenne des dépenses annuelles des commissions scolaires. Cette façon de faire se poursuivra dans le temps même si le rôle change. Aucun rattrapage de ce type n est prévu par la Loi sur l instruction publique. CONTRIBUABLES DONT LE RÔLE D ÉVALUATION EST EN 2005 Je viens de recevoir mon compte de taxe scolaire et je n ai aucune réduction. Pourquoi? La loi a été adoptée en décembre 2006 et n est applicable que pour les rôles d évaluation 2006, 2007 et les suivants. Si le rôle d évaluation de votre municipalité remonte à l année 2005, il est donc dans sa dernière année. Votre compte de taxe scolaire est calculé sur la valeur de votre propriété, telle que déterminée par ce rôle. En 2008, vous changerez de rôle d évaluation et les nouvelles modalités prévues par la loi s appliqueront à vous. 5

6 CONTRIBUABLES DONT LE RÔLE D ÉVALUATION EST EN 2006 Pourquoi est-ce que je n ai pas de réduction pour mon compte de taxe scolaire de l an dernier? La loi, adoptée en décembre 2006, prévoit que le rôle d évaluation qui entrera en vigueur le 1 er janvier 2007 est celui qui sera étalé sur les trois prochaines années. Exceptionnellement, compte tenu des augmentations qu ont connues certaines municipalités en 2006, la loi prévoit que, pour ces contribuables, l année 2007 est la seconde année d application du rôle de trois ans. Les contribuables qui ont eu un nouveau rôle en 2005 n ont aucune réduction. En 2008, vous changerez de rôle d évaluation et les nouvelles modalités prévues par la loi s appliqueront à vous. Pourquoi est-ce que je n ai que la valeur ajustée pour 2007 et 2008, qu est-ce qui va arriver en 2009? Pour vous, l année 2007 correspond à la deuxième année de l étalement du rôle d évaluation. En 2008, le rôle en sera à sa troisième année et la valeur de la propriété sera donc à 100%. En 2009, un nouveau rôle s appliquera et vous verrez alors trois années, soit 2009, 2010 et 2011, sur votre compte de taxe scolaire, à moins que la municipalité choisisse un étalement sur 4 ans. L augmentation de mon compte est supérieure à 4% alors que le ministre avait annoncé cela? Effectivement, l augmentation moyenne du compte de taxe scolaire au Québec est d environ 4%. Cependant, le taux est très variable d une municipalité à l autre et la moyenne par commission scolaire varie également beaucoup. Par exemple, pour une commission scolaire, le pourcentage moyen d augmentation peut être de 7%. Sur le territoire de cette commission scolaire, les propriétaires d une maison d une municipalité peuvent avoir une réduction de 3% alors que ceux d une autre municipalité peuvent avoir une réduction de 12%. Cela s explique par la variation du rôle d évaluation et par l importance relative du financement de l état par rapport à la taxe scolaire perçue sur le territoire de la commission scolaire. 6

7 Pourquoi est-ce que la commission scolaire ne peut pas compenser les contribuables pour l absence de crédit et d étalement pour l année dernière (première année du rôle)? La loi ne le prévoit pas. La commission scolaire ne dispose pas des ressources suffisantes pour le faire. En effet, pour une commission scolaire, cela peut représenter 9 à 10 millions de dollars pour une année. La commission scolaire ne serait pas compensée par le gouvernement si elle faisait des réductions de la taxe scolaire de façon rétroactive. CONTRIBUABLES DONT LE RÔLE D ÉVALUATION EST EN 2007 Comment calculez-vous la valeur ajustée 2007? La valeur ajustée est déterminée par l application de l étalement sur 2, 3 ou 4 ans selon le rôle déposé, de la variation entre la valeur uniformisée effective au 31 décembre de la dernière année du rôle précédent et celle figurant au nouveau rôle qui a pris effet le 1 er janvier suivant mais effective en date du 1 er juillet. La valeur ajustée tient compte des certificats ayant été émis et dont la date effective se situe entre le 1 er janvier et le 1 er juillet. Pour une municipalité ayant déposé un rôle en 2007, la valeur ajustée de l année courante et celles des années subséquentes du rôle sont indiqués sur le compte de taxe scolaire. Qu arrive-t-il avec les acheteurs de maisons neuves dont le certificat est effectif après le 1 er janvier 2007 (et donc n avait pas de valeur au rôle 2006)? o Exemple : Si un nouveau condo est évalué $ le 12 juillet 2007, sera-t-il taxé sur $? Une propriété qui commence à être imposable sur un nouveau rôle ne peut bénéficier de l étalement. Dans le cas ci-dessus, la taxe scolaire sur le condo de $ sera calculée sur $, si le facteur d uniformisation est de 1. 7

8 L augmentation de mon compte est supérieure à 4% alors que le ministre avait annoncé cela? Effectivement, l augmentation moyenne du compte de taxe scolaire au Québec est d environ 4%. Cependant, le taux est très variable d une municipalité à l autre et la moyenne par commission scolaire varie également beaucoup. Par exemple, pour une commission scolaire, le pourcentage moyen d augmentation peut être de 7%. Sur le territoire de cette commission scolaire, les propriétaires d une maison d une municipalité peuvent avoir une réduction de 3% alors que ceux d une autre municipalité peuvent avoir une réduction de 12%. Cela s explique par la variation du rôle d évaluation et par l importance relative du financement de l état par rapport à la taxe scolaire perçue sur le territoire de la commission scolaire. Qu arrivera-t-il au prochain rôle? Est-ce que le gouvernement va continuer à nous compenser pour la différence? o Par exemple, une propriété dont la valeur est passée de $ au rôle 2004 à $ au rôle 2007 (hausse de 45%) o Après étalement, la valeur sera de $, $ et $ et le «montant de réduction de la taxe» variera selon la hausse de la valeur foncière de la municipalité où se situe la résidence. o En , la valeur au rôle variera en fonction de $ Prenons l exemple d une propriété dont la valeur est passée de $ à $ en 2007 avec le nouveau rôle. La valeur sera étalée sur trois ans (sauf si la municipalité choisit 4 ans). Alors, la valeur de cette propriété sera de $ en 2007, de $ en 2008 et de $ en Le calcul de la taxe scolaire se fait sur la base de la valeur étalée uniformisée. De plus, le montant de réduction de la taxe est fait par municipalité et devrait permettre de limiter l augmentation du compte de taxe scolaire à la variation moyenne des dépenses annuelles des commissions scolaires. Cette façon de faire se poursuivra dans le temps même si le rôle change. Aucun rattrapage de ce type n est prévu par la Loi sur l instruction publique. 8

DOCUMENT D QUESTIONS SUR LA FISCALITÉ SCOLAIRE À LA SUITE DES MODIFICATIONS APPORTÉES À LA LOI SUR L INSTRUCTION PUBLIQUE EN 2006

DOCUMENT D QUESTIONS SUR LA FISCALITÉ SCOLAIRE À LA SUITE DES MODIFICATIONS APPORTÉES À LA LOI SUR L INSTRUCTION PUBLIQUE EN 2006 DOCUMENT D QUESTIONS SUR LA FISCALITÉ SCOLAIRE À LA SUITE DES MODIFICATIONS APPORTÉES À LA LOI SUR L INSTRUCTION PUBLIQUE EN 2006 AVRIL 2012 Les questions liées à l application de l étalement seront traitées

Plus en détail

QUESTIONS SUR LA FISCALITÉ SCOLAIRE À LA SUITE DES MODIFICATIONS APPORTÉES PAR LE PROJET DE LA LOI 43

QUESTIONS SUR LA FISCALITÉ SCOLAIRE À LA SUITE DES MODIFICATIONS APPORTÉES PAR LE PROJET DE LA LOI 43 QUESTIONS SUR LA FISCALITÉ SCOLAIRE À LA SUITE DES MODIFICATIONS APPORTÉES PAR LE PROJET DE LA LOI 43 1. QUELQUES DÉFINITIONS 2 QUESTIONS 3 2. J AI REÇU MON COMPTE DE TAXE MUNICIPALE ET L ÉVALUATION DE

Plus en détail

Projet de loi n o 4. Présentation. Présenté par M. Laurent Lessard Ministre des Affaires municipales, des Régions et de l Occupation du territoire

Projet de loi n o 4. Présentation. Présenté par M. Laurent Lessard Ministre des Affaires municipales, des Régions et de l Occupation du territoire DEUXIÈME SESSION TRENTE-NEUVIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 4 Loi permettant aux municipalités d octroyer un crédit de taxes à certains propriétaires d immeubles résidentiels touchés par une hausse

Plus en détail

Une vue d ensemble du Programme de crédit de taxes foncières agricoles

Une vue d ensemble du Programme de crédit de taxes foncières agricoles Une vue d ensemble du Programme de crédit de taxes foncières agricoles en vigueur depuis le 1 er janvier 2007 Mars 2008 1 Plan du document Qu est-ce que le Programme de crédit de taxes foncières agricoles?

Plus en détail

Règlement numéro 495. Programme de crédits de taxes. pour favoriser la rénovation. Version administrative

Règlement numéro 495. Programme de crédits de taxes. pour favoriser la rénovation. Version administrative Règlement numéro 495 Programme de crédits de taxes pour favoriser la rénovation domiciliaire dans certains secteurs Version administrative Tableau des modifications Règlement numéro Résolution Articles

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE CACOUNA ADOPTION D UN PROGRAMME DE REVITALISATION À L ÉGARD DE SECTEURS PARTICULIERS 2010

MUNICIPALITÉ DE CACOUNA ADOPTION D UN PROGRAMME DE REVITALISATION À L ÉGARD DE SECTEURS PARTICULIERS 2010 RÈGLEMENT NO 29-10 PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE CACOUNA ADOPTION D UN PROGRAMME DE REVITALISATION À L ÉGARD DE SECTEURS PARTICULIERS 2010 Résolution 2010-03-88.2 ATTENDU que la Municipalité de Cacouna

Plus en détail

EN CONSÉQUENCE, Le préambule fait partie intégrante de la présente politique. CRÉDIT COMPENSATOIRE

EN CONSÉQUENCE, Le préambule fait partie intégrante de la présente politique. CRÉDIT COMPENSATOIRE POLITIQUE ÉTABLISSANT LES CRITÈRES DU CRÉDIT COMPENSATOIRE AUX PROPRIÉTAIRES D IMMEUBLES SITUÉS DANS LE PARC INDUSTRIEL RÉGIONAL ET ACQUIS DE LA MRC DE MASKINONGÉ QUI AGIT À TITRE DE RÉGIE EN VERTU DE

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 461-2013. Attendu qu un avis de motion a été donné à la séance ordinaire du 3 décembre 2013;

RÈGLEMENT NUMÉRO 461-2013. Attendu qu un avis de motion a été donné à la séance ordinaire du 3 décembre 2013; PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINTE-HÉLÈNE-DE-BAGOT RÈGLEMENT NUMÉRO 461-2013 ÉTABLISSANT LES TAUX DE TAXES ET LES TARIFS 2014 ET LES CONDITIONS DE LEUR PERCEPTION Attendu que la Municipalité de

Plus en détail

Taxe scolaire Questions fréquentes

Taxe scolaire Questions fréquentes Taxe scolaire Questions fréquentes HORAIRE : FERMETURE DES BUREAUX DU 15 JUILLET AU 2 AOUT 2013 INCLUSIVEMENT MESSAGE : Étant donné le fort volume de messages que cette période entraine, le retour des

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA PERCEPTION DES CRÉANCES Adoptée le 3 juin 2014

POLITIQUE RELATIVE À LA PERCEPTION DES CRÉANCES Adoptée le 3 juin 2014 VERSION OFFICIELLE POLITIQUE RELATIVE À LA PERCEPTION DES CRÉANCES Adoptée le 3 juin 2014 Par la résolution no C-163-06-14 Service des ressources financières www.csp.qc.ca TABLE DES MATIÈRES 1. But de

Plus en détail

RÈGLEMENTS DU CONSEIL DE LA VILLE DE SCOTSTOWN

RÈGLEMENTS DU CONSEIL DE LA VILLE DE SCOTSTOWN CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC DU HAUT ST-FRANÇOIS VILLE DE SCOTSTOWN RÈGLEMENT NUMÉRO 412-13 abrogeant les règlements numéro 257-90 et 281-93 et 291-96 relatif aux subventions ayant pour objet de compenser

Plus en détail

TAXATION ET DROIT DE MUTATION

TAXATION ET DROIT DE MUTATION TAXATION ET DROIT DE MUTATION RÔLE Rôle d évaluation 2013-2014-2015 Nous fonctionnons avec un rôle triennal et le facteur indiqué sur le compte est celui de la 1 ère année du rôle. 2015 2014 2013 Facteur

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE SAINTE-LOUISE MRC DE L ISLET

MUNICIPALITÉ DE SAINTE-LOUISE MRC DE L ISLET MUNICIPALITÉ DE SAINTE-LOUISE MRC DE L ISLET RÈGLEMENT NUMÉRO 255-2014 DÉCRÉTANT UN PROGRAMME DE REVITALISATION DANS LA MUNICIPALITÉ DE SAINTE-LOUISE EN PRÉCISANT LES ZONES FAVORISANT LA REVITALISATION

Plus en détail

ALERTE budget provincial

ALERTE budget provincial Mars 2015 ALERTE budget provincial présence locale portée mondiale Dans un premier budget équilibré depuis des années, le ministre des Finances Carlos Leitão a introduit plusieurs changements qui affectent

Plus en détail

Dette L ENDETTEMENT. fonctionnement affecté, réserves financières et fonds réservés».

Dette L ENDETTEMENT. fonctionnement affecté, réserves financières et fonds réservés». Dette Dette L ENDETTEMENT L administration municipale a recours à l emprunt à long terme principalement pour financer ses immobilisations. Pour l essentiel, le profil de l endettement est influencé par

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 2014-03

RÈGLEMENT NUMÉRO 2014-03 PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE LA MATANIE MUNICIPALITÉ DE BAIE-DES-SABLES RÈGLEMENT NUMÉRO 2014-03 DÉCRÉTANT UN PROGRAMME DE CRÉDIT DE TAXES FONCIÈRES EN VUE DE FAVORISER LA CONSTRUCTION RÉSIDENTIELLE DANS

Plus en détail

COMPILATION ADMINISTRATIVE RÈGLEMENT N O 1640 RÈGLEMENT RELATIF AU PROGRAMME D AIDE AUX ENTREPRISES SOUS FORME DE CRÉDIT DE TAXES

COMPILATION ADMINISTRATIVE RÈGLEMENT N O 1640 RÈGLEMENT RELATIF AU PROGRAMME D AIDE AUX ENTREPRISES SOUS FORME DE CRÉDIT DE TAXES VILLE DE VAUDREUIL-DORION COMPILATION ADMINISTRATIVE RÈGLEMENT N O 1640 RÈGLEMENT RELATIF AU PROGRAMME D AIDE AUX ENTREPRISES SOUS FORME DE CRÉDIT DE TAXES Numéro de règlement Date d adoption au Conseil

Plus en détail

Introduction. Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) 1

Introduction. Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) 1 Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) Province du Nouveau-Brunswick ISBN: 978-1-55471-612-8 juin 2013 TABLE DES MATIÈRES Introduction... 1 Résumé du régime... 2 Adhésion... 3

Plus en détail

PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE ET DE CRÉDIT DE TAXES AUX ENTREPRISES.

PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE ET DE CRÉDIT DE TAXES AUX ENTREPRISES. VILLE DE DOLBEAU-MISTASSINI RÈGLEMENT NUMÉRO 1325-07 (Modifié par 1364-08) PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE ET DE CRÉDIT DE TAXES AUX ENTREPRISES. PRÉAMBULE : ATTENDU que le conseil municipal de la ville de

Plus en détail

08. RESSOURCES FINANCIÈRES DISPONIBLES

08. RESSOURCES FINANCIÈRES DISPONIBLES 08. RESSOURCES FINANCIÈRES DISPONIBLES La présente section du coffre à outils répertorie diverses formes d aide financière pouvant être offertes aux propriétaires de biens patrimoniaux (programmes d aide,

Plus en détail

Annexe technique à la Note Économique

Annexe technique à la Note Économique Annexe technique à la Note Économique «Les effets pervers des taxes sur le tabac, l alcool et le jeu» publiée par l Institut économique de Montréal le 22 janvier 2014 Dans le cadre de la publication d

Plus en détail

RÈGLEMENT INSTITUANT UN PROGRAMME DE CRÉDIT DE TAXES FAVORISANT LA CONSTRUCTION D IMMEUBLES LOCATIFS DE 50 LOGEMENTS ET PLUS

RÈGLEMENT INSTITUANT UN PROGRAMME DE CRÉDIT DE TAXES FAVORISANT LA CONSTRUCTION D IMMEUBLES LOCATIFS DE 50 LOGEMENTS ET PLUS CANADA PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SEPT-ÎLES RÈGLEMENT N 2013-280 RÈGLEMENT INSTITUANT UN PROGRAMME DE CRÉDIT DE TAXES FAVORISANT LA CONSTRUCTION D IMMEUBLES LOCATIFS DE 50 LOGEMENTS ET PLUS ATTENDU QUE

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-SÉVERIN MRC DE MÉKINAC

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-SÉVERIN MRC DE MÉKINAC PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-SÉVERIN MRC DE MÉKINAC RÈGLEMENT NUMÉRO 2007-619 PROGRAMME DE REVITALISATION, D AIDE AUX JEUNES FAMILLES ET D AIDE AUX ENTREPRISES CONSIDÉRANT qu il y a lieu de

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Cette codification intègre les modifications apportées au règlement VS-R-2012-107

AVERTISSEMENT. Cette codification intègre les modifications apportées au règlement VS-R-2012-107 CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT VS-R-2012-107 DE LA VILLE DE SAGUENAY AYANT POUR OBJET D ADOPTER UN PROGRAMME DE COMPENSATION EN ZONE DE CONTRAINTES (24103-05-001) AVERTISSEMENT Le présent document

Plus en détail

Le Plan libéral pour les soins familiaux

Le Plan libéral pour les soins familiaux Le Plan libéral pour les soins familiaux 1 Le Plan libéral pour les soins familiaux AUX CÔTÉS DES FAMILLES CANADIENNES Les membres d une famille s appuient entre eux. Les familles canadiennes veulent s

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE NICOLET. Règlement n 263-2014

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE NICOLET. Règlement n 263-2014 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE NICOLET Règlement n 263-2014 Règlement établissant un programme de revitalisation pour les secteurs commercial, institutionnel religieux et pour la conversion de bâtiments de

Plus en détail

MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL

MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL Le 12 novembre 2014 Préparé par : TABLE DES MATIÈRES Introduction Mesures visant l impôt sur le revenu des particuliers Mesures visant

Plus en détail

C A N A D A PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE CHICOUTIMI VILLE DE SAGUENAY

C A N A D A PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE CHICOUTIMI VILLE DE SAGUENAY C A N A D A PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE CHICOUTIMI VILLE DE SAGUENAY RÈGLEMENT NUMÉRO VS-R-2014-127 AYANT POUR OBJET DE FIXER LES TAUX D'IMPOSITION DES TAXES FONCIÈRES GÉNÉRALES ET SPÉCIALES ET LES

Plus en détail

CONSIDÉRANT QUE la Ville désire attirer sur son territoire de nouvelles familles et favoriser la construction de nouvelles habitations;

CONSIDÉRANT QUE la Ville désire attirer sur son territoire de nouvelles familles et favoriser la construction de nouvelles habitations; RÈGLEMENT NUMÉRO 252 INTITULÉ «RÈGLEMENT ÉTABLISSANT UN PROGRAMME DE REVITALISATION FAVORISANT LA CONSTRUCTION DE NOUVELLES HABITATIONS DANS CERTAINS SECTEURS DE LA VILLE» CONSIDÉRANT QUE la Ville désire

Plus en détail

Comment on le demande

Comment on le demande LE CRÉDIT POUR LA SOLIDARITÉ C est pour tout le monde! Un outil du Collectif pour un Québec sans pauvreté Mai 2011 Le crédit pour la solidarité a été annoncé par le ministre des Finances en mars 2010.

Plus en détail

BUDGET 2013. Contenu

BUDGET 2013. Contenu Budget 2013 Contenu Pages Budget 2013 Faits saillants 3 Sommaire par activité 4 Revenus 5 Dépenses par fonction 6 Dépenses par objet 7 Nouveau rôle d évaluation 2013-2014-2015 Définition 8 Augmentation

Plus en détail

Le présent budget maintient donc le cap de l équilibre budgétaire et les contribuables continuent de participer activement à l effort.

Le présent budget maintient donc le cap de l équilibre budgétaire et les contribuables continuent de participer activement à l effort. Pour maintenir le cap vers l équilibre budgétaire : les particuliers toujours plus sollicités Bulletin fiscal Budget provincial, 17 mars 2011 Le ministre des Finances du Québec, M. Raymond Bachand, a prononcé

Plus en détail

VILLE DE SAINT-LAZARE MRC DE VAUDREUIL-SOULANGES PROVINCE DE QUÉBEC

VILLE DE SAINT-LAZARE MRC DE VAUDREUIL-SOULANGES PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-LAZARE MRC DE VAUDREUIL-SOULANGES PROVINCE DE QUÉBEC RÈGLEMENT NUMÉRO 898 DÉCRÉ- TANT LES TAUX DE TAXES, DE COM- PENSATIONS ET CERTAINS TARIFS POUR L EXERCICE FINANCIER DE L ANNÉE 2013 ATTENDU

Plus en détail

Mieux comprendre votre compte de taxe scolaire. 26 mars 2008

Mieux comprendre votre compte de taxe scolaire. 26 mars 2008 Mieux comprendre votre compte de taxe scolaire 26 mars 2008 Table des matières Notre commission scolaire en chiffres Provenance des revenus de la C.S.P.N. Nouveauté: loi 43 Impact de la hausse de l évaluation

Plus en détail

Crédit d impôt pour solidarité

Crédit d impôt pour solidarité CHAPITRE Crédit d impôt pour solidarité Conception et gestion de la mesure fiscale 2 Entités vérifiées : Ministère des Finances du Québec (MFQ) Revenu Québec (RQ) Mise en contexte Crédit d impôt pour solidarité

Plus en détail

RÈGLEMENT DÉCRÉTANT LES TAXES ET LES TARIFS DE COMPENSATION DE L ANNÉE 2012

RÈGLEMENT DÉCRÉTANT LES TAXES ET LES TARIFS DE COMPENSATION DE L ANNÉE 2012 PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE LOTBINIÈRE MUNICIPALITÉ DE SAINT-ANTOINE-DE-TILLY RÈGLEMENT 2011-568 RÈGLEMENT DÉCRÉTANT LES TAXES ET LES TARIFS DE COMPENSATION DE L ANNÉE 2012 ATTENDU QUE ATTENDU QUE ATTENDU

Plus en détail

RÈGLEMENT 2014-019 BUDGET 2015

RÈGLEMENT 2014-019 BUDGET 2015 PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE PAPINEAUVILLE COMTÉ DE PAPINEAU RÈGLEMENT 2014-019 BUDGET 2015 Concernant l'imposition des taxes foncières, taxes spéciales, compensations pour la cueillette des ordures

Plus en détail

Règlement d emprunt numéro 313-10

Règlement d emprunt numéro 313-10 Règlement d emprunt numéro 313-10 Décrétant des travaux définitifs pour traiter les eaux usées du secteur du village, l installation d un réseau d égout dans le secteur ouest et le renouvellement de conduites

Plus en détail

Ville de Trois-Rivières

Ville de Trois-Rivières Ville de Trois-Rivières Compilation administrative en vigueur depuis le 21 mai 2014 Règlement établissant un programme de revitalisation de certains secteurs (2007, chapitre 162) CHAPITRE I DÉFINITIONS

Plus en détail

MUNICIPALITÉ ASCOT CORNER M.R.C. DU HAUT ST-FRANÇOIS RÈGLEMENT NO 499 - DÉCRÉTANT L'IMPOSITION DES TAXES, PERMIS ET TARIFICATION POUR L'ANNÉE 2007:

MUNICIPALITÉ ASCOT CORNER M.R.C. DU HAUT ST-FRANÇOIS RÈGLEMENT NO 499 - DÉCRÉTANT L'IMPOSITION DES TAXES, PERMIS ET TARIFICATION POUR L'ANNÉE 2007: RÈGLEMENT NO 499 - DÉCRÉTANT L'IMPOSITION DES TAXES, PERMIS ET TARIFICATION POUR L'ANNÉE 2007: ATTENDU QU en vertu de l'article 954 du Code municipal du Québec, le conseil doit adopter le budget de l'année

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

que le conseil désire prévoir des règles relatives au paiement des taxes municipales et des compensations;

que le conseil désire prévoir des règles relatives au paiement des taxes municipales et des compensations; CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE LABELLE RÈGL. 2014-245 RELATIF À L APPROPRIATION DES SOMMES REQUISES ET À L IMPOSITION DES TAXES ET COMPENSATIONS POUR RENCONTRER LES OBLIGATIONS DE LA MUNICIPALITÉ

Plus en détail

Oui. Dans ce cas, cependant, nous tiendrons compte du salaire admissible annuel que vous auriez reçu si vous aviez travaillé à temps plein.

Oui. Dans ce cas, cependant, nous tiendrons compte du salaire admissible annuel que vous auriez reçu si vous aviez travaillé à temps plein. LE CALCUL DE LA RENTE DU RREGOP Le 5 novembre 2015 Comment le montant de ma rente de retraite sera-t-il calculé? Pour déterminer le montant de votre rente de base, la formule suivante sera utilisée : années

Plus en détail

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE PROGRAMME DE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE NOTE AU LECTEUR Le Programme de financement de l agriculture est entré en vigueur le 15 octobre 2001 (2001, G.O. 1, 1113). La présente version du programme intègre

Plus en détail

PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE DE L INRS FOIRE AUX QUESTIONS 1

PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE DE L INRS FOIRE AUX QUESTIONS 1 PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE DE L INRS FOIRE AUX QUESTIONS 1 Liste des questions 1. Pourquoi parle-t-on toujours du 21 novembre 2001? 2. Qui est couvert par le présent affichage? 3. Quelle est la différence

Plus en détail

Guide pour remplir la fiche de règlement d emprunt

Guide pour remplir la fiche de règlement d emprunt Guide pour remplir la fiche de règlement d emprunt Section 1 RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX Section 2 IDENTIFICATION DU MONTANT D EMPRUNT À APPROUVER ET DU MONTANT DU FINANCEMENT PERMANENT Total des dépenses

Plus en détail

Exploitation du gaz naturel au Québec

Exploitation du gaz naturel au Québec Exploitation du gaz naturel au Québec Présentation au Bureau d audiences publiques sur l environnement Le 12 octobre 2010 L:\SPBE\Commun\Presentations_PowerPoint\2009 1 Exploitation du gaz naturel au Québec

Plus en détail

PROGRAMME DE PROTECTION CONTRE LA HAUSSE DES TAUX D INTÉRÊT

PROGRAMME DE PROTECTION CONTRE LA HAUSSE DES TAUX D INTÉRÊT PROGRAMME DE PROTECTION CONTRE LA HAUSSE DES TAUX D INTÉRÊT Version du 18 septembre 2015 NOTE AU LECTEUR Le Programme de protection contre est entré en vigueur le 15 octobre 2001 (2001, G.O. 1, 1113).

Plus en détail

Budget provincial 2015

Budget provincial 2015 Budget provincial 2015 Le 26 mars 2015, le gouvernement du Québec a déposé son budget 2015-2016. Parmi les nouvelles mesures annoncées, certaines pourraient avoir un impact sur les membres de l Association

Plus en détail

FÉDÉRAL MISE À JOUR DES PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES

FÉDÉRAL MISE À JOUR DES PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL MISE À JOUR DES PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES Le 12 novembre 2014 Mise à jour des projections économiques et budgétaires Fédéral LP TABLE DES MATIÈRES Introduction Mesures visant l impôt

Plus en détail

BULLETIN QUESTIONS-RÉPONSES PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE

BULLETIN QUESTIONS-RÉPONSES PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE BULLETIN QUESTIONS-RÉPONSES PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE La Ville de Montréal et le Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal (SCFP) LE 9 FÉVRIER 2011 Dans le cadre du deuxième affichage faisant

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE VILLE-MARIE COMTÉ DE TÉMISCAMINGUE, ROUYN-NORANDA RÈGLEMENT NUMÉRO 443

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE VILLE-MARIE COMTÉ DE TÉMISCAMINGUE, ROUYN-NORANDA RÈGLEMENT NUMÉRO 443 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE VILLE-MARIE COMTÉ DE TÉMISCAMINGUE, ROUYN-NORANDA RÈGLEMENT NUMÉRO 443 Concernant l imposition des taxes foncières, compensations pour services, taxes d eau, d égout, de vidanges,

Plus en détail

Ensemble, faisons de Blainville un modèle. Compte de taxes

Ensemble, faisons de Blainville un modèle. Compte de taxes Ensemble, faisons de Blainville un modèle Compte de taxes 2014 Faisons de Blainville un modèle! Déposé et adopté le 14 janvier dernier, le budget 2014, le premier de mon Administration, est l illustration

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE DOLBEAU-MISTASSINI RÈGLEMENT N O 1162-02

MUNICIPALITÉ DE DOLBEAU-MISTASSINI RÈGLEMENT N O 1162-02 MUNICIPALITÉ DE DOLBEAU-MISTASSINI RÈGLEMENT N O 1162-02 RÈGLEMENT CONCERNANT L ADOPTION D UN PROGRAMME DE REVITALISATION À L ÉGARD DE SECTEURS PARTICULIERS PRÉAMBULE : ATTENDU que le conseil considère

Plus en détail

L E T A C T I C I E N

L E T A C T I C I E N L E T A C T I C I E N Groupe Lanoue Taillefer Audet Mai 2006 Volume 5 - numéro 2 Jean Lanoue, CA Michel Taillefer Jean-Marie Audet, CA La baisse du taux de la TPS de 1 % Un été chaud pour les notaires!

Plus en détail

Vous devez vous rendre sur les différents sites qui offrent se service et suivre les instructions.

Vous devez vous rendre sur les différents sites qui offrent se service et suivre les instructions. Foire aux questions 1) Où dois-je m inscrire? Pour être demandeur de la bourse régionale, il vous suffit d aller sur le site Internet de la région https://bourses-saso.picardie.fr dans la période des rentrées

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE ST-BRUNO-DE-KAMOURASKA MRC KAMOURASKA SESSION EXTRAORDINAIRE DU 23 DÉCEMBRE 2009

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE ST-BRUNO-DE-KAMOURASKA MRC KAMOURASKA SESSION EXTRAORDINAIRE DU 23 DÉCEMBRE 2009 PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE ST-BRUNO-DE-KAMOURASKA MRC KAMOURASKA SESSION EXTRAORDINAIRE DU 23 DÉCEMBRE 2009 À une session spéciale du conseil municipal tenue le 23 décembre 2009 et à laquelle est

Plus en détail

Organisme Sherbrooke Code géographique 43027 TAUX GLOBAL DE TAXATION RÉEL EXERCICE TERMINÉ LE 31 DÉCEMBRE 2013 CONCILIATION DES REVENUS DE TAXES NON CONSOLIDÉS Revenus de taxes avant ajouts et déductions

Plus en détail

Foire aux questions. Qu est-ce que l équité salariale?

Foire aux questions. Qu est-ce que l équité salariale? Foire aux questions Qu est-ce que l équité salariale? Selon la Commission de l équité salariale, le principe de l'équité salariale réfère au droit des personnes occupant un emploi à prédominance féminine,

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO VA-868 ÉTABLISSANT UN PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE ET DE CRÉDIT DE TAXES AUX ENTREPRISES

RÈGLEMENT NUMÉRO VA-868 ÉTABLISSANT UN PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE ET DE CRÉDIT DE TAXES AUX ENTREPRISES PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT D ABITIBI VILLE D AMOS RÈGLEMENT NUMÉRO VA-868 ÉTABLISSANT UN PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE ET DE CRÉDIT DE TAXES AUX ENTREPRISES CONSIDÉRANT QU il y a lieu de favoriser le développement

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE LAVIOLETTE MUNICIPALITÉ DE LAC-ÉDOUARD

PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE LAVIOLETTE MUNICIPALITÉ DE LAC-ÉDOUARD PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE LAVIOLETTE MUNICIPALITÉ DE LAC-ÉDOUARD RÈGLEMENT NO 138-2013, adoptant les prévisions budgétaires 2014 et décrétant l imposition des différents taux de taxes ou compensations

Plus en détail

LES SUITES DE LA REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE : LES PROPOSITIONS DES ASSOCIATIONS DE MAIRES ET DE PRESIDENTS D EPCI

LES SUITES DE LA REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE : LES PROPOSITIONS DES ASSOCIATIONS DE MAIRES ET DE PRESIDENTS D EPCI le 9 avril 2010 LES SUITES DE LA REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE : LES PROPOSITIONS DES ASSOCIATIONS DE MAIRES ET DE PRESIDENTS D EPCI Le présent document a pour objet de proposer les aménagements nécessaires

Plus en détail

qu il est d intérêt public de favoriser la construction résidentielle dans la Municipalité de Ferme-Neuve;

qu il est d intérêt public de favoriser la construction résidentielle dans la Municipalité de Ferme-Neuve; ATTENDU qu il est d intérêt public de favoriser la construction résidentielle dans la Municipalité de Ferme-Neuve; ATTENDU que la construction résidentielle neuve, sur une partie du territoire de la Municipalité,

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE MEMPHRÉMAGOG. la municipalité désire encourager la construction durable neuve;

CODIFICATION ADMINISTRATIVE MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE MEMPHRÉMAGOG. la municipalité désire encourager la construction durable neuve; CODIFICATION ADMINISTRATIVE MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE MEMPHRÉMAGOG MUNICIPALITÉ LOCALE DU CANTON D=ORFORD RÈGLEMENT NUMÉRO 876 DÉCRÉTANT L OCTROI D UNE SUBVENTION AUX PROPRIÉTAIRES DE MAISONS

Plus en détail

Crédit d impôt pour stage en milieu de travail

Crédit d impôt pour stage en milieu de travail Formulaire officiel Revenu Québec 1 de 10 Crédit d impôt pour stage en milieu de travail Société admissible Ce formulaire s adresse à toute société qui a engagé des dépenses relatives à un stage de formation

Plus en détail

Dette et portrait financier

Dette et portrait financier L ENDETTEMENT L administration municipale a principalement recours à l emprunt à long terme pour financer ses immobilisations. Pour l essentiel, le profil de l endettement est grandement influencé par

Plus en détail

Budget Québec 2015-2016. Mesures concernant les particuliers. Mesures concernant les entreprises

Budget Québec 2015-2016. Mesures concernant les particuliers. Mesures concernant les entreprises Faits saillants Budget Québec Mesures concernant les particuliers Élimination graduelle de la contribution santé à compter du 1er janvier 2017 Mise en place en place d un bouclier fiscal Croissance de

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 2013-03

RÈGLEMENT NUMÉRO 2013-03 PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ LE GRANIT MUNICIPALITÉ DE SAINTE-CÉCILE-DE-WHITTON RÈGLEMENT NUMÉRO 2013-03 DÉCRÉTANT DES TRAVAUX DE CONSTRUCTION D UN ÉGOUT COMMUNAUTAIRE DANS LE SECTEUR

Plus en détail

REGLEMENT NUMÉRO 113

REGLEMENT NUMÉRO 113 VILLE DE SAINT-CÉSAIRE MRC DE ROUVILLE PROVINCE DE QUÉBEC REGLEMENT NUMÉRO 113 RÈGLEMENT DÉCRÉTANT UN PROGRAMME DE CRÉDIT DE TAXES FONCIÈRES DANS LE BUT DE PROMOUVOIR LA CONSTRUCTION RÉSIDENTIELLE DANS

Plus en détail

AUGMENTATIONS ÉLEVÉES DE TAXES FONCIÈRES AFFECTANT CERTAINES RÉSIDENCES. Bernard Guay Directeur général de la Fiscalité Le 28 mai 2010

AUGMENTATIONS ÉLEVÉES DE TAXES FONCIÈRES AFFECTANT CERTAINES RÉSIDENCES. Bernard Guay Directeur général de la Fiscalité Le 28 mai 2010 LA PROBLÉMATIQUE DES AUGMENTATIONS ÉLEVÉES DE TAXES FONCIÈRES AFFECTANT CERTAINES RÉSIDENCES Bernard Guay Directeur général de la Fiscalité Le 28 mai 2010 L IMPÔT FONCIER : UNE TAXE CRITIQUÉE Dépendance

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-CYRILLE-DE-WENDOVER

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-CYRILLE-DE-WENDOVER PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-CYRILLE-DE-WENDOVER RÈGLEMENT # 368 concernant la vidange des fosses septiques des résidences isolées du territoire de la municipalité 74.03.09 Règlement portant

Plus en détail

049-2009 OUVERTURE DE LA SÉANCE ET CONSTAT DU QUORUM ADOPTÉ

049-2009 OUVERTURE DE LA SÉANCE ET CONSTAT DU QUORUM ADOPTÉ PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE CRABTREE Procès-verbal de la séance extraordinaire du Conseil de la municipalité de Crabtree, pour, tenue le 10 février au lieu ordinaire des séances de ce Conseil, au

Plus en détail

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES par Marion Steele Département d économie, Université de Guelph et Centre pour les études

Plus en détail

Northern Trust Company, Canada

Northern Trust Company, Canada Northern Trust Company, Canada Foire aux questions : Adresse : Question : Comment dois-je procéder pour effectuer un changement d adresse? Réponse : Veuillez compléter et signer notre formulaire de changement

Plus en détail

Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu

Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu Publiées par le ministre des Finances l honorable William Francis Morneau, c.p., député Décembre 2015 Préface Les présentes notes explicatives

Plus en détail

Info TPS/TVH. Application de la hausse du taux de la TVH en Nouvelle-Écosse (2010) Services

Info TPS/TVH. Application de la hausse du taux de la TVH en Nouvelle-Écosse (2010) Services Info TPS/TVH GI-109 Septembre 2010 Application de la hausse du taux de la TVH en Nouvelle-Écosse (2010) Services Le présent document d information explique comment la hausse du taux de la partie provinciale

Plus en détail

PROPOSITION D ASSURANCE

PROPOSITION D ASSURANCE Vous devez sauvegarder ce formulaire électronique dans votre ordinateur avant de le remplir. PROPOSITION D ASSURANCE Barreau de Montréal Police 32388 - Période du 1 er aout 2015 au 31 juillet 2016 RENSEIGNEMENTS

Plus en détail

RÈGLEMENT CONCERNANT L ADOPTION D UN PROGRAMME DE REVITALISATION DES FAÇADES COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES À L ÉGARD DE SECTEURS PARTICULIERS

RÈGLEMENT CONCERNANT L ADOPTION D UN PROGRAMME DE REVITALISATION DES FAÇADES COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES À L ÉGARD DE SECTEURS PARTICULIERS MUNICIPALITÉ DE DOLBEAU-MISTASSINI RÈGLEMENT NUMÉRO 1576-14 RÈGLEMENT CONCERNANT L ADOPTION D UN PROGRAMME DE REVITALISATION DES FAÇADES COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES À L ÉGARD DE SECTEURS PARTICULIERS

Plus en détail

Manuel des directives - Indemnisation des dommages corporels 1. CHAMP D'APPLICATION

Manuel des directives - Indemnisation des dommages corporels 1. CHAMP D'APPLICATION 1. CHAMP D'APPLICATION Cette directive traite du paiement d intérêts par la Société de l assurance automobile du Québec (la Société). 2. CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE Cette directive découle de la Loi sur

Plus en détail

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement 2.0 Total des dépenses de santé par source de financement Points saillants du chapitre La répartition des dépenses de santé entre les secteurs privés et publics est stable depuis plus de 10 ans En 2012,

Plus en détail

RÈGLEMENT DÉCRÉTANT LES TAXES ET TARIFS POUR COMPENSATION DE L ANNÉE 2016

RÈGLEMENT DÉCRÉTANT LES TAXES ET TARIFS POUR COMPENSATION DE L ANNÉE 2016 PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-ANTOINE-DE-TILLY RÈGLEMENT 2015-611 RÈGLEMENT DÉCRÉTANT LES TAXES ET TARIFS POUR COMPENSATION DE L ANNÉE 2016 CONSIDÉRANT QUE CONSIDÉRANT QUE CONSIDÉRANT QU CONSIDÉRANT

Plus en détail

Avantages sociaux futurs

Avantages sociaux futurs Avantages sociaux futurs Traitement comptable des obligations émises en vertu du projet de loi (PL) 54 État de la situation L article 255 du PL 54 (voir l annexe A) permet l émission d une obligation municipale

Plus en détail

L impôt des sociétés. Les différentes sortes de sociétés. Types de revenus. Calcul de l impôt fédéral

L impôt des sociétés. Les différentes sortes de sociétés. Types de revenus. Calcul de l impôt fédéral L impôt des sociétés Calcul de l impôt fédéral Les différentes sortes de sociétés La société publique; La société privée; La société privée sous contrôle canadien (SPCC) Préparé par Guy Grégoire Hiver

Plus en détail

tous les conseillers déclarent avoir lu le règlement et renoncent à sa lecture;

tous les conseillers déclarent avoir lu le règlement et renoncent à sa lecture; VILLE DE SAINT-LAZARE MRC DE VAUDREUIL-SOULANGES PROVINCE DE QUÉBEC RÈGLEMENT NUMÉRO 751 DÉCRÉTANT L EXÉCUTION DE TRAVAUX SUR LA RUE DU GOLF ET UN EMPRUNT DE 44 000 $ ATTENDU QUE ATTENDU QUE ATTENDU QUE

Plus en détail

Rapport financier de la Municipalité de Chelsea 2014-2018 Questions et réponses

Rapport financier de la Municipalité de Chelsea 2014-2018 Questions et réponses Rapport financier de la Municipalité de Chelsea 2014-2018 Questions et réponses Mise en contexte Q1 : Quel est l objectif de ce rapport? R : L objectif principal de ce rapport est de fournir à la municipalité

Plus en détail

SÉANCE EXTRAORDINAIRE DU BUDGET 2014 TENUE LE 16 DÉCEMBRE 2013

SÉANCE EXTRAORDINAIRE DU BUDGET 2014 TENUE LE 16 DÉCEMBRE 2013 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-SAUVEUR SÉANCE EXTRAORDINAIRE DU BUDGET 2014 TENUE LE 16 DÉCEMBRE 2013 A une séance extraordinaire tenue le 16 décembre 2013 à 20 h 30 à l Hôtel de Ville situé au 1, Place

Plus en détail

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier : une vision à modifier Prenons un pas de recul sur le but des mécanismes de retraite; Le besoin des gens: Besoins financiers pour arrêter de travailler à un certain âge; Ce besoin sera différent si :

Plus en détail

Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est

Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est Section locale 2000 Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est actuellement en vigueur... 3 1997...3

Plus en détail

POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS

POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS Champ d application de la politique La présente politique expose les politiques de la Bourse relatives aux emprunts contractés

Plus en détail

EN CONSÉQUENCE, ce Conseil ordonne, statue et décrète pour l exercice financier 2015 ce qui suit :

EN CONSÉQUENCE, ce Conseil ordonne, statue et décrète pour l exercice financier 2015 ce qui suit : CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ NOTRE-DAME-DE-LA-SALETTE RÈGLEMENT NUMÉRO : 2014-27 TAXATION 2015 IMPOSITION D UNE VARIÉTÉ DE TAUX DE TAXATION, DE COMPENSATIONS ET DE TARIFS POUR LA FOURNITURE DE

Plus en détail

RÈGLEMENT NO 236-9. Règlement pourvoyant à l imposition des taxes afin de rencontrer les obligations de la ville pour l exercice financier 2016

RÈGLEMENT NO 236-9. Règlement pourvoyant à l imposition des taxes afin de rencontrer les obligations de la ville pour l exercice financier 2016 CANADA PROVINCE DE QUÉBEC M.R.C. DE THÉRÈSE-DE BLAINVILLE VILLE DE LORRAINE RÈGLEMENT NO 236-9 Règlement pourvoyant à l imposition des taxes afin de rencontrer les obligations de la ville pour l exercice

Plus en détail

Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux. Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc.

Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux. Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc. Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc. L arrivée de 2012 nous apporte plusieurs ajustements de taux aux fins fiscales. Voici les principaux ajustements à

Plus en détail

Travail des étudiants. Répercussion sur la situation fiscale de l étudiant et sur celle de ses parents - Revenus des années 2011 et 2012 -

Travail des étudiants. Répercussion sur la situation fiscale de l étudiant et sur celle de ses parents - Revenus des années 2011 et 2012 - L UNION FAIT LA FORCE Service Public Fédéral FINANCES Travail des étudiants Répercussion sur la situation fiscale de l étudiant et sur celle de ses parents - Revenus des années 2011 et 2012 - J ai travaillé

Plus en détail

RÉSUMÉ POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC. Par : Service de fiscalité

RÉSUMÉ POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC. Par : Service de fiscalité RÉSUMÉ POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC Par : Service de fiscalité PRÉSENTATION Veuillez prendre note qu'il ne s'agit pas d'un résumé exhaustif de toutes les mesures contenues

Plus en détail

La Lettre fiscale n 1 / Juin 2008 Sommaire Editorial

La Lettre fiscale n 1 / Juin 2008 Sommaire Editorial La Lettre fiscale n 1 / Juin 2008 Sommaire Taxe professionnelle 2 Impôt de solidarité sur la fortune 4 Editorial Le cabinet Simon Associés s agrandit et développe un pôle fiscal en accueillant Pierrick

Plus en détail

SERVICE DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE. Division de l industrie, du commerce et des services POLITIQUE D ALIÉNATION DES IMMEUBLES INDUSTRIELS MUNICIPAUX

SERVICE DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE. Division de l industrie, du commerce et des services POLITIQUE D ALIÉNATION DES IMMEUBLES INDUSTRIELS MUNICIPAUX SERVICE DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE Division de l industrie, du commerce et des services POLITIQUE D ALIÉNATION DES IMMEUBLES INDUSTRIELS MUNICIPAUX Décembre 2010 PRÉAMBULE La Politique d aliénation des

Plus en détail

Communiqué fiscal 1. DIVIDENDES DETERMINES OU DIVIDENDES ORDINAIRES (PERSONNES AGEES) Février 2008

Communiqué fiscal 1. DIVIDENDES DETERMINES OU DIVIDENDES ORDINAIRES (PERSONNES AGEES) Février 2008 Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Comme vous pourrez le constater, il n y a pas beaucoup de nouvelles fiscales en ce début d année. Cependant, nous nous sommes questionnés à savoir s il

Plus en détail

RÈGLEMENT 2014-012 RELATIF AUX TAUX ET MODALITÉS DE TAXATION POUR 2015

RÈGLEMENT 2014-012 RELATIF AUX TAUX ET MODALITÉS DE TAXATION POUR 2015 PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE MASKINONGÉ MUNICIPALITÉ DE SAINT-ÉLIE-DE-CAXTON RÈGLEMENT 2014-012 RELATIF AUX TAUX ET MODALITÉS DE TAXATION POUR 2015 ATTENDU que la municipalité de Saint-Élie-de-Caxton désire

Plus en détail

LA MODERNISATION EN ÉVALUATION FONCIÈRE. Septembre 2011

LA MODERNISATION EN ÉVALUATION FONCIÈRE. Septembre 2011 LA MODERNISATION EN ÉVALUATION FONCIÈRE Septembre 2011 Le système d évaluation foncière au Québec La pratique de l évaluation immobilière au fin d imposition foncière municipale est basée sur un partenariat

Plus en détail

Magazine Manion. Dans ce numéro

Magazine Manion. Dans ce numéro Magazine Manion VOLUME 1, NUMÉR0 4 OCTOBRE 2014 Dans ce numéro 1 Projet de loi 14 du budget provincial de l Ontario bénéficiaire avant la retraite en vertu de la LRR (tous les RPA de l Ontario) 2 Les demandes

Plus en détail