La Gestion Patrimoniale en Ardèche. PEYRONNET Vincent

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Gestion Patrimoniale en Ardèche. PEYRONNET Vincent"

Transcription

1 La Gestion Patrimoniale en Ardèche PEYRONNET Vincent

2 Le Contexte Ardéchois La politique de Gestion patrimoniale Conclusion & perspectives

3 Le Contexte Ardéchois Un département mosaïque d influences géologiques et climatiques variées.

4 Le Contexte Ardéchois Une relief tourmentée : > < 100

5 Le Contexte Ardéchois Une mosaïque de Pays :

6 Le Contexte Ardéchois Une confluence de climats : Influences océanique et continentale au Nord Influence Méditerranéenne au sud Climat semi-montagnard de la montagne

7 Le Contexte Ardéchois Une diversité de milieux relativement préservés Un réseau hydrographique dense et varié

8 Le Contexte Ardéchois La Loire à Ste Eulalie Défilé des Gorges de l Ardèche à Ruoms

9 Le Contexte Ardéchois Le Rhône L Ardèche à vogué

10 Le Contexte Ardéchois Une diversité d espèces piscicoles très importante La quasi totalité des espèces de poissons d eau douce présentes dont un riche panel d espèces «patrimoniales» Première catégorie piscicole très marquée : env km Seconde catégorie : env km (Rhône et bas des rivières) Notion de Patrimoine naturel important dans l esprit des Ardéchois

11 Prélude La politique de gestion patrimoniale Pour les pêcheurs, la notion de gestion patrimoniale fait suite à celle «d halieutisme» qui régissait principalement les activités de pêche par une gestion des stocks sous forme d alevinages et rempoissonnements. Milieu = réserves / Ressources piscicoles = ouvertures spécifiques + taille et nombre de capture. Axée sur la Truite et le Brochet. La Truite: une pratique massive des déversements : Depuis l avenue de la pisciculture après guerre Révolution Développement à «outrance» Gestion préconisée par le C.S.P, relayée par les Fédérations de pêche et de pisciculture

12 Prélude La politique de gestion patrimoniale En Ardèche : Années 50 : 1 pisciculture Années 70 : 1 autre pisciculture Années 80 : 3 centres d incubation Fédéraux, 4 d A.P.P. Au plus fort : 9 millions d alevins Ŕ œufs truitelles et 7 tonnes de «surdensitaires». Œufs de provenance multiple, d origines génétiques difficilement identifiables Pratiques associées multiples : ruisseaux pépinières, croisement avec S.D.F, etc. Une remise en question de la pratique Constat d un relatif échec sur le peuplement des rivières Coûts financiers importants Problématique sanitaire : mortalités Insatisfaction des pêcheurs Soupçon de l impact sur les populations sauvages

13 La politique de gestion patrimoniale Années : Bouleversement dans la vision de la gestion de la pêche provoqué par les avancées scientifiques, les notions d écologie, le constat plutôt négatif de la politique de déversement à outrance. On prend conscience que la gestion piscicole durable doit prendre en compte les espèces dans leur milieu. La loi pêche de 1984 vient définitivement battre en brèche le tout déversement Désormais les Fédérations de pêche participent à la protection du patrimoine piscicole et la gestion équilibrée des espèces dans leur milieu. Les Association de Pêche et de Pisciculture deviennent des A.A.P.P.M.A. Les Fédérations doivent établir des plans de gestion piscicole

14 Mise en œuvre du P.D.P.G La politique de gestion patrimoniale Démarche opérée de Méthodologie C.S.P. Etude «taille de capture de la truite en Ardèche» Définition des contextes Plans d Actions Nécessaires Préconisation de gestion patrimoniale : conserver et transmettre un patrimoine naturel

15 La politique de gestion patrimoniale Préconisation de gestion patrimoniale ou halieutique Quasi-totalité des cours d eau «à truites» définis comme conformes ou faiblement perturbés classés en Gestion patrimoniale

16 La politique de gestion patrimoniale La mise en œuvre sous entend : l'arrêt total des déversements sur les secteurs conformes et préconisés en gestion patrimoniale Première étape appliquée à la truite La préservation de l état des milieux et des peuplements piscicoles Mesures réglementaires associées La mise en œuvre des actions nécessaires et évaluation des aménagements

17 Mise en œuvre : La politique de gestion patrimoniale Fermeture de la pisciculture Fédérale Sensibilisation des A.A.P.P.M.A. lors de la présentation du P.D.P.G : Argumentation soutenue Ŕ Suivis piscicoles Ŕ Aménagements Ŕ solutions alternes à «l Halieutisme» 2003 Fermeture de l écloserie Fédérale 2005 Fermeture de l écloserie du Cheylard

18 La politique de gestion patrimoniale Diminution très importante des déversements 3 millions d alevins vésiculés en en 2002 à quelques dizaines de milliers en 2005 Aujourd hui, plus de déversements officiels sur les secteurs en gestion patrimoniale mais persistance d'une pratique qui échappe aux préconisations de la Fédération. Notamment sur secteurs patrimoniaux type rivière à Barbeau méridional, à toxostome, etc.

19 Principales difficultés : Rupture avec une longue période de pratique alors justifiée Baisse des ventes de permis Difficulté de trouver des solutions alternes à l'halieutisme Limite de la Préconisation Nécessité de vérifier, justifier cette politique de gestion patrimoniale et de l'évaluer : Une étude génétique

20 L étude génétique La politique de gestion patrimoniale Connaissance des populations autochtones Déterminer les impacts des déversements et les taux d hybridation Evaluation de la politique de gestion patrimoniale par l arrêt des déversements Etude réalisée avec de CNRS Université de Montpellier 31 stations analysées 5 marqueurs / Méthode multidimensionnelle et Méthode d'assignation

21 La politique de gestion patrimoniale L étude génétique Les formes naturelles sont très majoritaires en Ardèche (93 à 97% selon les estimations sur la totalité des données),

22 La politique de gestion patrimoniale L étude génétique entités génétiques «types locaux» Identifiées Extrême sédentarité et diversité par affluents

23 La politique de gestion patrimoniale

24 La politique de gestion patrimoniale

25 La politique de gestion patrimoniale L introgression génétique est globalement faible montrant le faible rendement des déversements de fond et la supériorité adaptative des formes ancestrales sauvages au détriment de la souche atlantique. L étude génétique justifie parfaitement la gestion patrimoniale et «l arrêt» des déversements. Elle montre l étendue d un patrimoine génétique complexe des populations de truites fario. Outil supplémentaire pour argumenter cette politique de gestion Complément des suivis piscicoles

26 Conclusion & perspectives La gestion patrimoniale doit s'attacher à la qualité des milieux : Les actions de réhabilitation du milieu en adéquation avec les P.A.N : aménagements piscicoles Travail de défense des milieux dans un grand nombre d aspects des missions quotidiennes Mais aussi aux autres espèces «patrimoniales» Alose ( ), l Apron(2000_2001),le Barbeau méridional( ), l ombre commun ( ),L écrevisse à pieds blancs... Au profit de l'ensemble des autres populations piscicoles et des pêcheurs.

27 Conclusion & perspectives Disposer d'outils adéquats pour pouvoir asseoir une politique de gestion patrimoniale globale : incitatifs pour les gestionnaires et réglementaires...

28 MERCI DE VOTRE ATTENTION

Trois années de recherche en génétique cartographient pour la première fois les souches de truites françaises

Trois années de recherche en génétique cartographient pour la première fois les souches de truites françaises 1 Trois années de recherche en génétique cartographient pour la première fois les souches de truites françaises C est après trois années de travail que les pêcheurs de loisir, représentés par la Fédération

Plus en détail

Contrat de prestations

Contrat de prestations Contrat de prestations entre La République et Canton du Jura, représentée par le Gouvernement et La Fédération Cantonale des Pêcheurs Jurassiens ci-après la FCPJ Préambule A l'occasion de la révision récente

Plus en détail

VINCENT 06.82.59.56.89

VINCENT 06.82.59.56.89 Pour tout renseignement sur les animations proposées par la fédération vous pouvez contacter nos deux animateurs diplômés du BPJEPS Pêche de Loisir aux numéros ci-dessous. VINCENT 06.82.59.56.89 ARNAUD

Plus en détail

Colloque international «Des saumons et des hommes 2» Gestion du saumon atlantique au Québec

Colloque international «Des saumons et des hommes 2» Gestion du saumon atlantique au Québec Colloque international «Des saumons et des hommes 2» Gestion du saumon atlantique au Québec Yvan Turgeon, biol. Le saumon au Québec 118 rivières Une cinquantaine accessibles uniquement par bateau ou avion

Plus en détail

Communes concernées par le Contrat de Rivière

Communes concernées par le Contrat de Rivière Contrat de Rivière Ouvèze UNE OPERATION DE RENATURATION DU LIT DE L OUVEZE «Gestion des milieux aquatiques et préservation de la faune : deux approches à concilier pour l atteinte du bon état» Les 12 et

Plus en détail

La Fédération Sportive des Pêcheurs Francophones de Belgique asbl en collaboration avec la Maison wallonne de la Pêche

La Fédération Sportive des Pêcheurs Francophones de Belgique asbl en collaboration avec la Maison wallonne de la Pêche La Fédération Sportive des Pêcheurs Francophones de Belgique asbl en collaboration avec la Maison wallonne de la Pêche Nouveau! Formation à la gestion durable de la pêche et au développement des structures

Plus en détail

Si vous n'arrivez pas à lire la lettre d'information ci-dessous, cliquez sur ce lien

Si vous n'arrivez pas à lire la lettre d'information ci-dessous, cliquez sur ce lien Si vous n'arrivez pas à lire la lettre d'information ci-dessous, cliquez sur ce lien La lettre d'information de la Fédération de l'ariège de pêche et de protection du milieu aquatique Actualités Cellule

Plus en détail

Amélioration de la continuité écologique sur la rivière Aveyron

Amélioration de la continuité écologique sur la rivière Aveyron PREFET DE l AVEYRON Amélioration de la continuité écologique sur la rivière Aveyron Réunion d information des propriétaires et des exploitants Mercredi 10 décembre 2014 Pourquoi restaurer la continuité

Plus en détail

Un Carrefour à la croisée des fédérations

Un Carrefour à la croisée des fédérations Un Carrefour à la croisée des fédérations Des fédérations, des guides ou des organismes de formation, sans oublier les associations halieutiques représentatives, participeront à ce rassemblement national

Plus en détail

L ombre commun dans le canton de Vaud

L ombre commun dans le canton de Vaud Centre de conservation de la faune et de la nature Inspection de la pêche Chemin du Marquisat 1 1025 St-Sulpice Service des forêts, de la faune et de la nature www.dse.vd. vd.ch T 021 557 86 30 F 021 557

Plus en détail

Etat des lieux et gestion de la jussie depuis son apparition dans le département du Cher

Etat des lieux et gestion de la jussie depuis son apparition dans le département du Cher Etat des lieux et gestion de la jussie depuis son apparition dans le département du Cher Vierzon / 02 décembre 2014 Les marais de Bourges - Présence du myriophylle du Brésil connue depuis 2001/2002. -

Plus en détail

COMPTE RENDU DES ÉCHANGES

COMPTE RENDU DES ÉCHANGES 1 ère JOURNÉES NATIONALES D ÉCHANGES TECHNIQUES MILIEUX AQUATIQUES ET PÊCHE «Gestion des ressources piscicoles et restauration morphologique des milieux» COMPTE RENDU DES ÉCHANGES Saint-Malo, 8-9 octobre

Plus en détail

Propositions d actions Bassin du Doron 23/03/11

Propositions d actions Bassin du Doron 23/03/11 Propositions d actions Bassin du Doron 23/03/11 Points proposés : Le Contrat de rivière: avancement, objectifs Etat des lieux du bassin du Doron Enjeux et objectifs, propositions d actions Vers une mise

Plus en détail

Journées Migrateurs MRM. 25 novembre 2011. Gaëlle GERMIS BRETAGNE GRANDS MIGRATEURS. Aurore BAISEZ LOGRAMI

Journées Migrateurs MRM. 25 novembre 2011. Gaëlle GERMIS BRETAGNE GRANDS MIGRATEURS. Aurore BAISEZ LOGRAMI FDPPMA 29 Du projet à la réalisation d un tableau de bord Construction de l Observatoire des Poissons Migrateurs en Bretagne et retour d expériences sur le bassin de la Loire Gaëlle GERMIS BRETAGNE GRANDS

Plus en détail

Inventaire et suivi des populations d écrevisses à pieds blancs dans le Jura - Plan de Gestion Piscicole et de Restauration des milieux aquatiques du Jura - 1 Situation actuelle de l écrevisse à pieds

Plus en détail

La restauration hydromorphologique des cours d eau sur le bassin de la Somme

La restauration hydromorphologique des cours d eau sur le bassin de la Somme La restauration hydromorphologique des cours d eau sur le bassin de la Somme Mardi 17 septembre 2013 Le Syndicat mixte AMEVA, Etablissement public du bassin versant de la Somme Les Inondations de 2001

Plus en détail

SOMMAIRE : CONTEXTE, REFLEXIONS PREALABLES ET OBJECTIFS DE CE DOCUMENT... 2 1. ENJEUX ET PRIORITES... 2

SOMMAIRE : CONTEXTE, REFLEXIONS PREALABLES ET OBJECTIFS DE CE DOCUMENT... 2 1. ENJEUX ET PRIORITES... 2 2007-2013 PLATEFORME : "eau, espaces, espèces" Pilote : Agence de l'eau Loire-Bretagne (A) associée à la Fédération des Conservatoires d'espaces naturels (B) Correspondants : (A) Lucien MAMAN, Direction

Plus en détail

Les ensemencements de poissons et le développement durable. Un outil de mise en valeur pour la pêche sportive

Les ensemencements de poissons et le développement durable. Un outil de mise en valeur pour la pêche sportive Les ensemencements de poissons et le développement durable Un outil de mise en valeur pour la pêche sportive Les quatres principaux sujets 1. Le portrait des ensemencements dans la MRC des Laurentides

Plus en détail

Propositions d'actions complémentaires du Comité des Sages. Assises de la Loue 11 octobre 2012

Propositions d'actions complémentaires du Comité des Sages. Assises de la Loue 11 octobre 2012 Propositions d'actions complémentaires du Comité des Sages Assises de la Loue 11 octobre 2012 Objectifs du Comité des Sages Création d'un "Comité des Sages" par M. Le Préfet pour faire évoluer les postures

Plus en détail

ESPACE Arve et Rhône, la newsletter n 1

ESPACE Arve et Rhône, la newsletter n 1 ESPACE Arve et Rhône, la newsletter n 1 Des travaux récents sur l ombre commun ont montré que les géniteurs suisses viennent se reproduire sur les affluents français et les bras secondaires de l Arve.

Plus en détail

Hiérarchisation des enjeux et cadrage des objectifs par les élus

Hiérarchisation des enjeux et cadrage des objectifs par les élus Aider les maîtres d ouvrages et leurs techniciens à réviser leur programme pluriannuel de gestion des cours d eau en prenant en compte l hydromorphologie et les objectifs du SDAGE 2010-2015. Ce document

Plus en détail

TRAVAUX RESTAURATION MORPHOLOGIQUE ET DIVERSIFICATION D HABITATS SUR L ÈVRE A LA JUBAUDIERE :

TRAVAUX RESTAURATION MORPHOLOGIQUE ET DIVERSIFICATION D HABITATS SUR L ÈVRE A LA JUBAUDIERE : TRAVAUX RESTAURATION MORPHOLOGIQUE ET DIVERSIFICATION D HABITATS SUR L ÈVRE A LA JUBAUDIERE : Bassin versant de l Èvre : - Superficie : 573 km² - 45 communes concernées - Longueur de cours d eau cumulée

Plus en détail

Destination Slovénie La perle des Balkans

Destination Slovénie La perle des Balkans Destination Slovénie La perle des Balkans Avec Vincent Beraud & Davd Gauduchon Retrouvez toutes nos informations sur www.voyages.mouchesguyplas.com Vos conseillers Département Pêche & Outdoor : Vincent

Plus en détail

Contenu des modules thématiques de la plate-forme de formation en ligne

Contenu des modules thématiques de la plate-forme de formation en ligne Fédération Sportive des Pêcheurs Francophones de Belgique asbl Rue L. Namêche, 10, B-5000 Namur. Tél.: 081/41.34.91 Contenu des modules thématiques de la plate-forme de formation en ligne Ce document vous

Plus en détail

Journée technique ARRA Gestion quantitative de la ressource en eau

Journée technique ARRA Gestion quantitative de la ressource en eau Journée technique ARRA Gestion quantitative de la ressource en eau Etude Volumes Prélevables sur les Usses 2010-2012 5 avril 2013 SMECRU Syndicat Mixte d Etude du Contrat de Rivières des Usses Le bassin

Plus en détail

Les outils d aide à la connaissance et à la gestion des zones humides littorales via les Pôles relais zones humides

Les outils d aide à la connaissance et à la gestion des zones humides littorales via les Pôles relais zones humides Les outils d aide à la connaissance et à la gestion des zones humides littorales via les Pôles relais zones humides Connaissance et gestion des zones humides : Lagunes et marais Formation ATEN / Pôle lagunes

Plus en détail

LES RESERVES NATURELLES REGIONALES

LES RESERVES NATURELLES REGIONALES Les Réserves Naturelles Régionales en Région Pays de la Loire Références juridiques Définition Code de l environnement, art. L. 332-1 à L. 332-27, intégrant : Loi n 2002-276 du 27 février 2002 relative

Plus en détail

Analyse pluridisciplinaire des écosystèmes exploités Les Indicateurs de PERfrormance Le logiciel IPER

Analyse pluridisciplinaire des écosystèmes exploités Les Indicateurs de PERfrormance Le logiciel IPER Analyse pluridisciplinaire des écosystèmes exploités Les Indicateurs de PERfrormance Le logiciel IPER R. LAE F. BACHIRI A. BEN MHAMED J. BONCOEUR J.M. ECOUTIN J. HABASQUE L. TIT0 DE MORAIS J.Y. WEIGEL

Plus en détail

Rapport d activité de la Commission Locale de l Eau

Rapport d activité de la Commission Locale de l Eau SCHEMA D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DU BASSIN VERSANT DE L ARMANÇON Rapport d activité de la Commission Locale de l Eau Année 2009 Adopté en séance plénière le 25 mai 2010 Siège de la Commission

Plus en détail

Qu est ce que la gestion intégrée des eaux pluviales?

Qu est ce que la gestion intégrée des eaux pluviales? Qu est ce que la gestion intégrée des eaux pluviales? En 2014, le Certu devient la Direction technique Territoires et Ville du Cerema Plan de l intervention 1. D une approche technique sectorielle à une

Plus en détail

LES ECOSYSTEMES LITTORAUX ATTENUENT LES RISQUES LIES AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES

LES ECOSYSTEMES LITTORAUX ATTENUENT LES RISQUES LIES AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES LES ECOSYSTEMES LITTORAUX ATTENUENT LES RISQUES LIES AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES Francis MAUGARD, Loïc GOUGUET, David ROSEBERY - ONF La gestion des forêts littorales et des milieux dunaires associés constitue

Plus en détail

Processus d examen des travaux. Autres activités assujetties à la Loi sur la protection des eaux navigables (LPEN)

Processus d examen des travaux. Autres activités assujetties à la Loi sur la protection des eaux navigables (LPEN) PROTECTION DE LA NAVIGATION PROTECTION DE LA NAVIGATION APERÇU MODÈLE LOGIQUE MISSION : Assurer la protection et la sécurité de la navigation en eaux canadiennes. OBJECTIFS : Faciliter l utilisation sûre

Plus en détail

État des populations de saumon atlantique au Québec. Julien April, biologiste Ph. D. Direction de la faune aquatique

État des populations de saumon atlantique au Québec. Julien April, biologiste Ph. D. Direction de la faune aquatique État des populations de saumon atlantique au Québec Julien April, biologiste Ph. D. Direction de la faune aquatique Gestion de l espèce Engagements internationaux du Québec Fixer des seuils de conservation*

Plus en détail

Présentation par Hayat MESBAH Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification Maroc

Présentation par Hayat MESBAH Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification Maroc Présentation par Hayat MESBAH Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification Maroc LA CONVENTION DE BERNE AU MAROC Le Maroc est Partie contractante à la Convention de Berne

Plus en détail

PHASE V DE LA RESTAURATION DE L HABITAT DU POISSON DU RUISSEAU SPRUCE PRÉPARÉ POUR : FONDS DE FIDUCIE DE LA FAUNE DU NOUVEAU-BRUNSWICK

PHASE V DE LA RESTAURATION DE L HABITAT DU POISSON DU RUISSEAU SPRUCE PRÉPARÉ POUR : FONDS DE FIDUCIE DE LA FAUNE DU NOUVEAU-BRUNSWICK PHASE V DE LA RESTAURATION DE L HABITAT DU POISSON DU RUISSEAU SPRUCE PRÉPARÉ POUR : FONDS DE FIDUCIE DE LA FAUNE DU NOUVEAU-BRUNSWICK PRÉPARÉ PAR : COMITÉ DE GESTION ENVIRONNEMENTALE DE LA RIVIÈRE POKEMOUCHE

Plus en détail

PRÉSERVER LA BIODIVERSITÉ SUR LE TERRITOIRE DU GRAND LYON. Ruisseaux et rivières dans le Grand Lyon

PRÉSERVER LA BIODIVERSITÉ SUR LE TERRITOIRE DU GRAND LYON. Ruisseaux et rivières dans le Grand Lyon PRÉSERVER LA BIODIVERSITÉ SUR LE TERRITOIRE DU GRAND LYON Ruisseaux et rivières dans le Grand Lyon Ruisseau - Largeur: 3 mètres de largeur au maximum - Courant: Rapide. - Pente: Importante. - Température:

Plus en détail

Montvalezan La Rosière

Montvalezan La Rosière Montvalezan La Rosière Elaboration du Plan Local d Urbanisme Réunion publique n 2 Synthèse du diagnostic Février 2015 1 Déroulement 1. Rappel de la démarche 2. Les enjeux identifiés par thématique 3. Synthèse

Plus en détail

Conférence Pollutec Lyon 2014. Union Professionnelle du Génie Ecologique

Conférence Pollutec Lyon 2014. Union Professionnelle du Génie Ecologique Conférence Pollutec Lyon 2014 Conférence Pollutec Lyon 2014 Compenser les activités humaines et les aménagements? Patrice VALANTIN, Président Union Professionnelle Génie Ecologique (UPGE), Gérant de DERVENN

Plus en détail

Restauration de la continuité écologique Seuils servant à l'hydrométrie. Journées Hydrométrie SCHAPI 3-4 février 2014

Restauration de la continuité écologique Seuils servant à l'hydrométrie. Journées Hydrométrie SCHAPI 3-4 février 2014 Restauration de la continuité écologique Seuils servant à l'hydrométrie Journées Hydrométrie SCHAPI 3-4 février 2014 Stéphanie Poligot-Pitsch Olivier Nauleau DREAL Pays de la Loire DREAL Bretagne Qu est

Plus en détail

3.8 L AGRICULTURE 3.1 LES CADRES LÉGAL ET

3.8 L AGRICULTURE 3.1 LES CADRES LÉGAL ET 3.8 L AGRICULTURE Occupant à peine 1 % du territoire, l activité agricole est peu développée à l échelle du bassin versant de la rivière du Diable. Les exploitations agricoles y sont peu nombreuses, de

Plus en détail

LES ORIENTATIONS DU 10 ème PROGRAMME D INTERVENTION DE L AGENCE DE L EAU RMC Volet eau potable

LES ORIENTATIONS DU 10 ème PROGRAMME D INTERVENTION DE L AGENCE DE L EAU RMC Volet eau potable LES ORIENTATIONS DU 10 ème PROGRAMME D INTERVENTION DE L AGENCE DE L EAU RMC Volet eau potable Accroître les soutiens aux projets de territoire Budget total du 10 e programme : 3 653 M dont 3561 M pour

Plus en détail

Opération : 13 A1-13 ETUDE ET TRAVAUX RESEAU COLLECTIF D ASSAINISSEMENT D AUBIGNAN ELIMINATION DES EAUX PARASITES PLUVIALES

Opération : 13 A1-13 ETUDE ET TRAVAUX RESEAU COLLECTIF D ASSAINISSEMENT D AUBIGNAN ELIMINATION DES EAUX PARASITES PLUVIALES Contrat de rivière du bassin sud-ouest du mont-ventoux opération 13 Volet A : Objectif : Orientation A1 : Enjeu : Lutte contre la pollution et restauration de la qualité de l eau Améliorer la qualité de

Plus en détail

Signature du Contrat de rivière

Signature du Contrat de rivière Signature du Contrat de rivière Soutien financier : Soutien technique : Cérémonie de signature du Contrat de rivière 18 juin 2010 Qu est-ce-qu un Contrat de rivière? Un programme de reconquête de la qualité

Plus en détail

LES ORIENTATIONS DU 10 ème PROGRAMME D INTERVENTION DE L AGENCE DE L EAU RMC

LES ORIENTATIONS DU 10 ème PROGRAMME D INTERVENTION DE L AGENCE DE L EAU RMC LES ORIENTATIONS DU 10 ème PROGRAMME D INTERVENTION DE L AGENCE DE L EAU RMC Accroître les soutiens aux projets de territoire Budget total du 10 e programme : 3 653 M dont 3561 M pour le bassin Rhône Méditerranée,

Plus en détail

Principales thématiques

Principales thématiques Recueil des réalisations du programme «Sources en action» 2011-2015 Année 2013 INTRODUCTION SOMMAIRE Une démarche collective pour la restauration et la préservation de l eau et des milieux aquatiques sur

Plus en détail

Projet Fish & Catering Sector (Mise à jour du 13/10/08)

Projet Fish & Catering Sector (Mise à jour du 13/10/08) Projet Fish & Catering Sector (Mise à jour du 13/10/08) Une initiative conjointe de : En association avec : A. Introduction de la notion «d alimentation durable» en restauration collective. La notion «d

Plus en détail

Appâts naturels et artificiels

Appâts naturels et artificiels Appâts naturels et artificiels G56 60 A la pêche, les appâts jouent un rôle très important. Il faut savoir toutefois que le meilleur des appâts ou des leurres ne sera d aucune utilité s il est utilisé

Plus en détail

PROGRAMME D ACTION 2013-2018

PROGRAMME D ACTION 2013-2018 PROGRAMME D ACTION 2013-2018 PROGRAMME D ACTION 2013-2018 > L eau, cette ressource vitale que l on pensait renouvelable à l infini, n est pas inépuisable. 40 % des territoires sur lesquels intervient l

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE LES ESPÈCES MIEUX CONNAÎTRE LES STOCKS DE RAIES

MIEUX COMPRENDRE LES ESPÈCES MIEUX CONNAÎTRE LES STOCKS DE RAIES MIEUX COMPRENDRE LES ESPÈCES MIEUX CONNAÎTRE LES STOCKS DE RAIES CRPMEN BN ESPÈCES CONCERNÉES ZONES DE PÊCHE DES BATEAUX FRANÇAIS RAIES Raja spp. Mer du Nord & Manche Mer Celtique Golfe de Gascogne CHIFFRE-CLÉ

Plus en détail

Avis sur le projet de SAGE Loire en Rhône-Alpes

Avis sur le projet de SAGE Loire en Rhône-Alpes Avis sur le projet de SAGE Loire en Rhône-Alpes Sollicitation de l avis de l Etablissement En application de l article L.212-6 du Code de l Environnement, Monsieur Michel CHARTIER, Président de la CLE,

Plus en détail

B. LA PROCEDURE DE CLASSEMENT D UN SITE NATUREL EN RESERVE NATURELLE REGIONALE

B. LA PROCEDURE DE CLASSEMENT D UN SITE NATUREL EN RESERVE NATURELLE REGIONALE CADRE D INTERVENTION REGIONALE POUR LE CLASSEMENT D ESPACES NATURELS EN RESERVES NATURELLES REGIONALES (approuvé par délibération n 07.03.48 en date du 16 mars 2007) A. DEFINITION Une réserve naturelle

Plus en détail

Les parcs nationaux et régionaux

Les parcs nationaux et régionaux Les parcs nationaux et régionaux Page 1 sur 9 Sommaire LES PARCS NATIONAUX... 3 1.1. FONCTIONNEMENT D UN PARC NATIONAL... 4 1.2. LE PARC NATIONAL DES PYRENEES... 4 1.3. LE PARC NATIONAL DES ECRINS... 4

Plus en détail

Inventaire des frayères de Truite fario et programme de restauration de la continuité écologique sur le bassin versant de la Gine

Inventaire des frayères de Truite fario et programme de restauration de la continuité écologique sur le bassin versant de la Gine Inventaire des frayères de Truite fario et programme de restauration de la continuité écologique sur le bassin versant de la Gine Pour proposition de validation de la formation Conseiller Technique en

Plus en détail

LA FONDATION: MISSION ET VISION

LA FONDATION: MISSION ET VISION Premier symposium régional sur la pêche artisanale en Méditerranée et en mer Noire Gestion durable de la pêche artisanale: Actions menées par la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l'environnement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SPECIAL OUVERTURE DE LA PÊCHE 2015

DOSSIER DE PRESSE SPECIAL OUVERTURE DE LA PÊCHE 2015 DOSSIER DE PRESSE SPECIAL OUVERTURE DE LA PÊCHE 2015 Fédération Nationale de la Pêche en France A compter du samedi 14 mars, et jusqu au dimanche 20 septembre, la pêche des salmonidés dans les cours d

Plus en détail

21 juin 2012. Salle Henri Rochette - Aiglun

21 juin 2012. Salle Henri Rochette - Aiglun 2nd COMITE DE RIVIERE «BLEONE ET AFFLUENTS» 21 juin 2012 Salle Henri Rochette - Aiglun Le torrent de Val Haut à Barles Contenu du dossier de séance : - Ordre du jour Planning général Liste des études complémentaires

Plus en détail

CHARTE DE PARRAINAGE

CHARTE DE PARRAINAGE Centre Nucléaire de Production d Electricité de Belleville Octobre 2015 ANNEE 2015 CHARTE DE PARRAINAGE Pour un développement durable qui concilie respect de l environnement, développement économique et

Plus en détail

Projet de développement du module de gestion de PPEAO, version 2

Projet de développement du module de gestion de PPEAO, version 2 Gestion et mise à jour d une base de données sur les Peuplements de poissons et la Pêche artisanale des Ecosystèmes estuariens, lagunaires ou continentaux d Afrique de l Ouest Projet de développement ECOUTIN

Plus en détail

Principes de déclinaison réglementaire des approches. Patrimoine bâti, et paysages urbains. Partenaires Associés. 07Juin 2012

Principes de déclinaison réglementaire des approches. Patrimoine bâti, et paysages urbains. Partenaires Associés. 07Juin 2012 Principes de déclinaison réglementaire des approches Patrimoine bâti, et paysages urbains Partenaires Associés 07Juin 2012 PATRIMOINE BATI ET PAYSAGES URBAINS TERRITOIRE Repérage patrimoine bâti et paysages

Plus en détail

Intervention au Colloque international Euro-Méditérranée, Toulon 20 et 21 novembre 2007

Intervention au Colloque international Euro-Méditérranée, Toulon 20 et 21 novembre 2007 Intervention au Colloque international Euro-Méditérranée, Toulon 20 et 21 novembre 2007 M le Président directeur général de l Ifremer, M. le Directeur de l INSU, Mesdames et Messieurs les délégués nationaux

Plus en détail

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n P r é s e n t a t i o n Séminaire RDI 2015 Séminaire RDI2015 La politique RDI au service de la gestion de l eau et des milieux aquatiques : point d étape et perspectives Les finalités opérationnelles des

Plus en détail

Thème : Ecosystème et sécurité alimentaire Par Norbert GAMI Anthropologue

Thème : Ecosystème et sécurité alimentaire Par Norbert GAMI Anthropologue Union Internationale pour la Conservation de la Nature Programme Régional pour l Afrique centrale et occidentale Forum Régional de l Environnement Brazzaville, 05 08 Juillet 2011 Thème : Ecosystème et

Plus en détail

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises?

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Pierre MANGEOT 3 juillet 2014 Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Agence de l eau Rhin- Meuse, quelques repères

Plus en détail

VANNES, VIS SANS FIN, POMPES D ASSÈCHEMENT DES MARAIS

VANNES, VIS SANS FIN, POMPES D ASSÈCHEMENT DES MARAIS La Directive Cadre sur l Eau (DCE, n 2000/60/CE) fixe comme objectif pour 2015 l atteinte du bon état ou du bon potentiel écologique des eaux de surface. Ces états écologiques sont appréciés par la qualité

Plus en détail

Termes de références Elaboration de normes environnementales pour les activités de l industrie pétrolière et gazière en Mauritanie

Termes de références Elaboration de normes environnementales pour les activités de l industrie pétrolière et gazière en Mauritanie PROGRAMME «BIODIVERSITÉ, GAZ, PÉTROLE» Avec le soutien de : Termes de références Elaboration de normes environnementales pour les activités de l industrie pétrolière et gazière en Mauritanie 1 Préambule

Plus en détail

Convention-cadre de partenariat entre

Convention-cadre de partenariat entre D O S S I E R D E P R E S S E Convention-cadre de partenariat entre le Syndicat intercommunal de rivière du Calavon-Coulon, le Conservatoire d espaces naturels de Provence-Alpes-Côte d Azur et le Parc

Plus en détail

Avis relatif au projet de classement des cours d eau

Avis relatif au projet de classement des cours d eau Avis relatif au projet de classement des cours d eau Voté à l unanimité des membres de l Assemblée Générale de la CCI de région Rhône-Alpes du 27 mars 2013. T. 04 72 11 43 43 F. 04 72 11 43 62 www.rhone-alpes.cci.fr

Plus en détail

Marie BONNIN (C3ED-IRD, Guyancourt), Mireille JARDIN (MAB France) Proposition de modèle de loi

Marie BONNIN (C3ED-IRD, Guyancourt), Mireille JARDIN (MAB France) Proposition de modèle de loi Traduction juridique du concept de réserve de biosphère en droit national Marie BONNIN (C3ED-IRD, Guyancourt), Mireille JARDIN (MAB France) Proposition de modèle de loi Ce projet de modèle de loi a été

Plus en détail

A. CAUDRON (1), A. CHAMPIGNEULLE (2)

A. CAUDRON (1), A. CHAMPIGNEULLE (2) Bull. Fr. Pêche Piscic. (2002) 365/366 : 455-469 455 ÉVOLUTION SPATIO-TEMPORELLE DE LA CONTRIBUTION DU REPEUPLEMENT EN TRUITE (SALMO TRUTTA L.) RÉALISÉ A DES STADES PRÉCOCES DANS LE BASSIN AMONT DU FIER

Plus en détail

AlivrableV.3. Phase1. Méthode particulière de définition des aléas et des enjeux. Direction Départementale des Territoires et de la Mer Nord

AlivrableV.3. Phase1. Méthode particulière de définition des aléas et des enjeux. Direction Départementale des Territoires et de la Mer Nord Direction Départementale des Territoires et de la Mer Nord Méthode particulière de définition des aléas et des enjeux p.5 Introduction Pourquoi un PPR? p.7 Partie 1 Méthode de détermination de l aléa p.22

Plus en détail

Rouleau B de la pêche dans l État de New York disponible ici

Rouleau B de la pêche dans l État de New York disponible ici Pour publication immédiate : 26/3/2015 État de New York Executive Chamber Andrew M. Cuomo Gouverneur GOUVERNEUR ANDREW M. CUOMO LE GOUVERNEUR CUOMO ANNONCE L OUVERTURE DE LA PÊCHE À LA TRUITE ET AU SAUMON

Plus en détail

Préparation des chantiers en zones humides

Préparation des chantiers en zones humides Fiche méthodologique n 1: Préparation des chantiers en zones humides? Introduction Les préconisations de cette fiche sont issues des réunions de concertations organisées à Auxonne et Villeneuve-lès- Maguelone

Plus en détail

Révision Ligne 24 Milieux aquatiques

Révision Ligne 24 Milieux aquatiques Révision Ligne 24 Milieux aquatiques Une révision pour répondre aux objectifs du Grenelle et du SDAGE Un domaine qui monte en puissance Dotations : 8,5 M en 2007 -> 22 M en 2012 Fort taux d engagement

Plus en détail

Les plans de déplacements d entreprise comme outil de gestion de la mobilité urbaine

Les plans de déplacements d entreprise comme outil de gestion de la mobilité urbaine Les plans de déplacements d entreprise comme outil de gestion de la mobilité urbaine Jérôme Savary Directeur Mobilidée sàrl Forum mobilité d entreprise Agroscope Changins, 22 septembre 2010 Les origines

Plus en détail

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement Royaume du Maroc Ministère de l Intl Intérieur Direction Générale G des Collectivités s Locales L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

Plus en détail

Chapitre 16. Analyse du projet en fonction des principes de développement durable

Chapitre 16. Analyse du projet en fonction des principes de développement durable Chapitre 16 Analyse du projet en fonction des principes de développement durable Table des matières Table des matières... 16-i Liste des tableaux... 16-ii 16 Analyse du projet en fonction des principes

Plus en détail

EVALUATION DU COUT DE CREATION D UN ECOSYSTEME FONCTIONNEL EN COURS D EAU

EVALUATION DU COUT DE CREATION D UN ECOSYSTEME FONCTIONNEL EN COURS D EAU EVALUATION DU COUT DE CREATION D UN ECOSYSTEME FONCTIONNEL EN COURS D EAU Décembre 2004 SOMMAIRE 1. ENJEUX ET CONTEXTE...2 2. OBJECTIF DE L ETUDE...3 3. CONCEPT ET BASE METHODOLOGIQUE...5 3.1 RAPPEL DES

Plus en détail

Code Ouvrage : VIEN001 Nom de l'ouvrage : Moulin de Boussignac

Code Ouvrage : VIEN001 Nom de l'ouvrage : Moulin de Boussignac Description générale Cours d'eau : r la vienne Code hydro : L0710061 Masse d'eau : FRGR0359b Coordonnées Lambert II : X : 493934,9455 Y : 2097714,1146 Commune(s) : 87140 SAINT-BRICE-SUR-VIENNE Gestionnaire/Propriétaire

Plus en détail

Ordonnance sur les épizooties

Ordonnance sur les épizooties Version provisoire - Seule la version publiée dans le Recueil officiel du droit fédéral RO fait foi Ordonnance sur les épizooties (OFE) Modification du Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance

Plus en détail

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

DOSSIERDEPRESSE2014 Campagne Eco Attitude, le jeu interactif pour un tourisme durable. Une campagne du

DOSSIERDEPRESSE2014 Campagne Eco Attitude, le jeu interactif pour un tourisme durable. Une campagne du DOSSIERDEPRESSE2014 Campagne Eco Attitude, le jeu interactif pour un tourisme durable Une campagne du Une campagne répondant aux enjeux régionaux La Région Provence-Alpes-Côte d Azur : première région

Plus en détail

LES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES DE LA PÊCHE DE LOISIRS DANS LE SECTEUR DU LAC DU BOURGET. Restitution - 13 octobre 2014

LES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES DE LA PÊCHE DE LOISIRS DANS LE SECTEUR DU LAC DU BOURGET. Restitution - 13 octobre 2014 LES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES DE LA PÊCHE DE LOISIRS DANS LE SECTEUR DU LAC DU BOURGET Restitution - 13 octobre 2014 ATTENTION Ne pas cumuler! LE DISPOSITIF D ÉTUDE Evaluer la contribution à l économie locale

Plus en détail

Cette plaquette vise les travaux d entretien du cours d eau ne nécessitant aucune déclaration, ni autorisation au titre de la Loi sur l Eau

Cette plaquette vise les travaux d entretien du cours d eau ne nécessitant aucune déclaration, ni autorisation au titre de la Loi sur l Eau PREFET DES PYRENEES ORIENTALES Direction Départementale des Territoires et de la Mer MISE des Pyrénées Orientales Cette plaquette vise les travaux d entretien du cours d eau ne nécessitant aucune déclaration,

Plus en détail

QUELLE STRATEGIE «TOURISME PECHE» EN SAVOIE POUR 2007-2013?

QUELLE STRATEGIE «TOURISME PECHE» EN SAVOIE POUR 2007-2013? CARDON Lucy QUELLE STRATEGIE «TOURISME PECHE» EN SAVOIE POUR 2007-2013? Université du Littoral Côte-d Opale Master 1 «Mutations des Territoires Urbains et Développement Intégré des Littoraux» Sous la direction

Plus en détail

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 Présentation par Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 STANDARD DE GESTION FORESTIÈRE FSC FOREST STANDARD SHIP COUNCIL Historique du FSC Créé en 1993 suite au Sommet de la terre de Rio

Plus en détail

Centre Nucléaire de Production d Electricité de Chinon Février 2014 CHARTE DE PARRAINAGE. CNPE de Chinon Charte de parrainage 2014 1

Centre Nucléaire de Production d Electricité de Chinon Février 2014 CHARTE DE PARRAINAGE. CNPE de Chinon Charte de parrainage 2014 1 Centre Nucléaire de Production d Electricité de Chinon Février 2014 ANNEE 2014 CHARTE DE PARRAINAGE CNPE de Chinon Charte de parrainage 2014 1 Le Groupe EDF, en France comme à l'international, soutient

Plus en détail

Schéma d Aménagement et de Gestion et de des. Bureau humides la» CLE

Schéma d Aménagement et de Gestion et de des. Bureau humides la» CLE Schéma d Aménagement et de Gestion et de des Gestion Eaux de Eaux du bassin du bassin du Loir du Loir Demi-journée d information et d échange sur la thématique «zones Bureau humides la» CLE Le 25 avril

Plus en détail

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu RÉUNION PUBLIQUE N 1 PRÉSENTATION DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL 8 Avril 2015 1 ORDRE DU JOUR 1. Qu est-ce que le Plan Local d Urbanisme 2. Présentation

Plus en détail

PCB ou PolyChloroBiphényles : - l état des lieux - le plan national d actions. Octobre 2007

PCB ou PolyChloroBiphényles : - l état des lieux - le plan national d actions. Octobre 2007 PCB ou PolyChloroBiphényles : - l état des lieux - le plan national d actions Octobre 2007 A/ ETAT DES LIEUX 1) Les PCB : usages et effets sur la santé Les PCB, ou PolyChloroBiphényles, sont des dérivés

Plus en détail

1.2. REALISATION DES OPERATIONS DE PRELEVEMENTS ET D ANALYSES

1.2. REALISATION DES OPERATIONS DE PRELEVEMENTS ET D ANALYSES AVANT-PROPOS Le présent document a été réalisé par ASCONIT Consultants, pour le compte du Conseil Général de Haute-Savoie (CG74) dans le cadre du programme 2007-2008 du suivi de la qualité des eaux des

Plus en détail

Evaluation économique des espaces naturels protégés :

Evaluation économique des espaces naturels protégés : Evaluation économique des espaces naturels protégés : application à quelques services écosystémiques de l estuaire de la Charente Thomas Binet, Vertigo Conseil Isabelle Mercier, Conservatoire du littoral

Plus en détail

ALLIANCE HALIEUTIQUE des GRANDS LACS CONCOURS CARNASSIERS du 12 Septembre 2015 LAC de BISCARROSSE-PARENTIS

ALLIANCE HALIEUTIQUE des GRANDS LACS CONCOURS CARNASSIERS du 12 Septembre 2015 LAC de BISCARROSSE-PARENTIS ALLIANCE HALIEUTIQUE des GRANDS LACS CONCOURS CARNASSIERS du Septembre 05 LAC de BISCARROSSE-PARENTIS Madame, Monsieur, ami(e) pêcheur. Dans le cadre de notre concours annuel de pêche aux carnassiers en

Plus en détail

Département du Val-de-Marne. Charte départementale de partenariat sécurité routière. entre l État,

Département du Val-de-Marne. Charte départementale de partenariat sécurité routière. entre l État, Département du Val-de-Marne Charte départementale de partenariat sécurité routière entre l État, la Caisse Régionale d Assurance Maladie d Ile-de-France (CRAMIF) et la profession du transport routier de

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE PECHE ELECTRIQUE

COMPTE-RENDU DE PECHE ELECTRIQUE FEDERATION DE VENDEE POUR LA PÊCHE ET LA PROTECTION DU MILIEU AQUATIQUE COMPTE-RENDU DE PECHE ELECTRIQUE LA PETITE MAINE La Petite Maine en amont de la Daunière Commune SAINT GEORGES DE MONTAIGU (85) Inventaire

Plus en détail

SCOT et biodiversité en Midi-Pyr Présentation des Guides méthodologiques m prise en compte de la trame verte et bleue dans les SCoT et les PLU/PLUi

SCOT et biodiversité en Midi-Pyr Présentation des Guides méthodologiques m prise en compte de la trame verte et bleue dans les SCoT et les PLU/PLUi SCOT et biodiversité en Midi-Pyr Pyrénées. Présentation des Guides méthodologiques m de prise en compte de la trame verte et bleue dans les SCoT et les PLU/PLUi 1ère JOURNEE TECHNIQUE «SCoT ET BIODIVERSITE»

Plus en détail

LIVRET D ADOPTION. CONTRAT DE PLACEMENT pour une ou plusieurs tortues.

LIVRET D ADOPTION. CONTRAT DE PLACEMENT pour une ou plusieurs tortues. LIVRET D ADOPTION CONTRAT DE PLACEMENT pour une ou plusieurs tortues. Ce document a pour but de fixer les conditions de placement d une ou plusieurs tortues provenant d un centre d association fédérée

Plus en détail

Etude globale de la Meuse et de ses affluents sur le bassin amont (Vosges et Haute-Marne)

Etude globale de la Meuse et de ses affluents sur le bassin amont (Vosges et Haute-Marne) Etude globale de la Meuse et de ses affluents sur le bassin amont (Vosges et Haute-Marne) Mission 3 : propositions d aménagements et établissement d un schéma global d aménagement et de gestion Restauration

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Contexte. Objet

CAHIER DES CHARGES. Contexte. Objet En 2015, le Parc des Monts d'ardèche accompagne les communes et communautés de communes, associations pour concrétiser des projets novateurs et expérimentaux. 12 thèmes, sur lesquels le Parc s engage à

Plus en détail

COMMISSION THEMATIQUE «Protection des milieux aquatiques : cours d eau et zones humides»

COMMISSION THEMATIQUE «Protection des milieux aquatiques : cours d eau et zones humides» COMMISSION THEMATIQUE «Protection des milieux aquatiques : cours d eau et zones humides» - 1-4 AVRIL 2013 MALICORNE-SUR-SARTHE COMPTE-RENDU DE REUNION Ordre du jour 1. Qu est ce qu un SAGE? Quel est le

Plus en détail

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES Avis Présenté au ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs du Québec

Plus en détail