Les nouvelles de la semaine

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les nouvelles de la semaine"

Transcription

1 Équipe FX Montréal Service à la clientèle Équipe FX Toronto Service à la clientèle Équipe de Développement Revenu Fixe & Commodité Les nouvelles de la semaine Nous avons eu droit mardi dernier au procès-verbal de la rencontre de la Réserve Fédérale du 13 mars qui contredisait légèrement le discours de M.Bernanke du 26 mars. Essentiellement, il démontrait le portrait d une économie américaine qui croît à un rythme acceptable avec les mesures actuellement en place. Il mentionnait également qu aucun stimulus additionnel n était nécessaire à moins qu un événement inattendu ne vienne affecter la reprise économique. Sur cette nouvelle, les investisseurs se sont mis à vendre massivement sur le marché boursier et le billet vert a profité de cette situation. Nous attendons impatiemment la rencontre de deux jours des 24 et 25 avril pour obtenir une position plus claire de la Fed. Les statistiques favorables publiées par le Canada vinrent supporter une appréciation de notre huard. En effet, emplois furent créés au Canada au mois de mars, alors que les économistes s attendaient à une création d uniquement emplois. Chez nos voisins du sud, les statistiques furent très décevantes, avec emplois publiés, ce qui était bien en dessous des attentes. Canada Peu de nouvelles sont attendues au Canada cette semaine. Celles qui retiendront notre attention seront l enquête sur les perspectives des entreprises et les mises en chantier du mois de mars, à être révélées lundi et mercredi respectivement. États-Unis Semaine occupée chez nos voisins du sud. Celle-ci débute avec un discours de M. Bernanke à la conférence de Stone Mountain. Il sera important d être attentif à celui-ci, car avec ses paroles, le président de la Fed a le pouvoir de déplacer les marchés, surtout après le résultat des données sur l emploi américain de vendredi dernier. Mercredi, nous aurons droit à un portrait complet de l économie américaine lors de la publication du «Beige Book». Jeudi sera une grosse journée avec le dévoilement de la balance commerciale et de l indice des prix à la production. La semaine se termine aux États-Unis avec le niveau d inflation et l indice de confiance du Michigan attendu vendredi. International Plusieurs statistiques en provenance de la Chine sont attendues cette semaine. Aujourd hui, nous aurons l indice des prix à la consommation. Mardi, le Japon dévoilera sa décision quant à son taux directeur, tandis que l Allemagne et la Chine, le niveau de leur balance commerciale du mois de mars. Les analystes estiment une nette amélioration du compte courant chinois, qui passerait d un déficit de milliards à milliards. Vendredi, les Chinois dévoileront leur PIB du premier trimestre. Cette donnée sera d autant plus importante étant donné les révisions à la baisse de la croissance que le premier ministre a annoncé au mois de mars. Également vendredi, nous connaîtrons le niveau des ventes au détail du mois de mars de la Chine ainsi que l indice des prix à la consommation de l Allemagne. Côté crise européenne, le marché tourne tranquillement son attention vers l Espagne, qui entrevoit un taux de chômage de 24,3 % et une contraction du PIB de 1,7 % pour Bonne semaine! Gardy Pharel 1

2 Le Huard «Ce n'est que dans nos rêves nous sommes libres. Le reste du temps, nous avons besoin de salaires.» - Terry Pratchett Le jour du jeudi pascal, Statistiques Canada en avait surpris plus d un avec la publication en matinée des données révélant la santé du marché de l emploi au pays. Selon les économistes de Statistiques Canada, le secteur de l emploi canadien se serait très bien porté au cours du mois de mars dernier. En effet, le plus récent rapport du gouvernement nous apprenait que quelques 82 K emplois avaient été créés au cours du mois et que 70 K d entre eux étaient des emplois à temps plein. Fait important à noter, les meilleurs économistes du pays s attendaient à une création de 10 K emplois. Cette croissance extraordinaire de l emploi a fait passer le taux de chômage du pays à 7,2 %, son plus bas niveau depuis octobre De bien bonnes nouvelles pour l économie canadienne ainsi que pour le dollar canadien qui s est permis des gains de plus de 60 points contre le billet vert. Source : Reuters Cette semaine, nous proposons donc de porter notre attention plus longuement sur ces plus récentes données sur l emploi. Notons tout d abord la nature surprenante de cette hausse subite de l emploi au pays. Incontestablement, des créations d emplois de plus de 80 K par mois ne sont pas choses courantes au Canada. Même en reculant jusqu au début des années 1980, nous n avons observé ce phénomène qu à six reprises. Fait intéressant, la moyenne de performance du mois qui suit une telle hausse laisse la plupart du temps à désirer. En fait, le mois suivant perd 3,250 emplois en moyenne. Comme quoi de telles occurrences seraient peut-être un peu plus tributaires des fluctuations des modèles statistiques qu un gain spontané du marché de l emploi. En second lieu, l occasion nous semble appropriée pour comparer la performance du marché actuel de l emploi, post crise financière 2008, à la performance de l emploi lors des deux dernières récessions d importance. Comme nous pouvons le voir sur le graphique ci-dessus, la contraction du marché de l emploi a été beaucoup moins prononcée en 2008 (ligne verte) qu en 1981 (bleue) et 1990 (rouge). Conséquemment, le rétablissement du marché de l emploi a également été bien plus rapide que par le passé, ne prenant qu une vingtaine de mois pour revenir à son plus récent sommet historique. À court terme, il ne serait pas surprenant que la vigueur retrouvée sur le marché de l emploi se traduise par un dollar canadien plus fort. Bonne semaine! Xavier Villemaire 2

3 Analyse technique : ( lundi 9 avril 2012, graphique EURUSD en données quotidiennes) EURUSD : Voir graphique ci-dessous. Suivi de la semaine dernière : la ligne de cou à (ligne orange) a été testée mais pas encore brisée de manière significative. Une validation de cette formation en tête épaule aurait comme objectif et pousserait le USD à la hausse contre les autres devises principales comme le USDCAD qui irait alors sûrement tester sa moyenne mobile 200 jours à Pétrole : 3e jour consécutif de rebond sur sa moyenne mobile 100 jours à $. La pression à court terme reste à la baisse. Olivier Cosialls Résistances USDCAD Supports

4 Revenu fixe À la grande surprise des investisseurs, le procès-verbal de la rencontre de la Fed du 13 mars dernier démontrait que ses membres n étaient pas enclins à tenir une troisième ronde d assouplissement quantitatif à moins qu un événement inattendu vienne faire dérailler la lente reprise de l économie américaine. Au moment de cette publication, les bourses américaines se sont mises à dégringoler et les taux swap à s apprécier sur toutes les échéances, les investisseurs tablant sur une hausse prématurée des taux d intérêt. Les statistiques d emplois favorables, publiées par le Canada jeudi dernier, viennent donner des arguments aux partisans d une hausse de taux. En effet, les attentes furent dépassées de emplois. Cette forte croissance de l emploi amènera certainement Mark Carney et la Banque du Canada à réviser leurs prévisions de croissance et conséquemment, leur politique monétaire. Les statistiques d emplois aux États-Unis, dévoilées vendredi, furent une énorme déception. Les faibles demandes initiales de chômage, semaine après semaine, jumelées à des données élevées dans le secteur de l emploi privé (ADP) avaient contribué à créer des attentes élevées. Le marché de l emploi américain a créé emplois pour le mois de mars, bien en-deçà des créations d emplois anticipées. Plusieurs éléments sont susceptibles de faire fluctuer les taux swap cette semaine. M. Bernanke prononcera un discours à Stone Mountain aujourd hui. Celui-ci reviendra certainement sur les statistiques d emplois dévoilées vendredi dernier. Plusieurs membres de la Réserve Fédérale prendront la parole cette semaine et les données sur l inflation aux États-Unis seront publiées vendredi. Bonne semaine! Gardy Pharel Canada Taux d'int. court terme Variation hebdomadaire Variation annuelle 6 avr mars 2012 Change (pbs) 7 avr Change (pbs) Taux directeur % % % Bons du Trésor 3M % % % -4.2 CDOR 1 mois % % % -0.1 Taux Prime % % % Obligations fédérales Variation hebdomadaire Variation annuelle 6 avr mars 2012 Change (pbs) 7 avr Change (pbs) 2 ans 1.221% 1.197% % ans 1.565% 1.572% % ans 2.044% 2.111% % ans 2.617% 2.656% % États-Unis Taux d'int. court terme Variation hebdomadaire Variation annuelle 6 avr mars 2012 Change (pbs) 7 avr Change (pbs) Fed Funds target 0.250% 0.250% % Bons du Trésor 3M 0.071% 0.066% % 3.6 LIBOR 1 mois 0.241% 0.241% % 1.0 Taux Prime 3.250% 3.250% % Obligations fédérales Variation hebdomadaire Variation annuelle 6 avr mars 2012 Change (pbs) 7 avr Change (pbs) 2 ans 0.314% 0.331% % ans 0.887% 1.039% % ans 2.019% 2.211% % ans 3.178% 3.337% % Taux Obligations Fédérales 5 ans (CAD) /8/12 2/22/12 3/7/12 3/21/12 4/4/12 Taux Obligations Fédérales 5 ans (US) /8/12 2/22/12 3/7/12 3/21/12 4/4/12 4

5 Matières premières Jeudi après-midi, le prix du pétrole était en hausse de près de 2 %. Cette variation était causée par la publication encourageante des nouvelles demandes de chômage chez nos voisins du Sud. Cette nouvelle sur l emploi a eu un impact positif sur le prix du Light sweet crude (WTI) car le marché peut maintenant anticiper une augmentation de la demande aux États-Unis, le plus grand consommateur d énergie au monde. Vendredi saint, même si la création de nouveaux emplois chez les Américains a été décevante, on observe qu il y a eu néanmoins emplois créés depuis janvier La stabilité de bonnes données sur l emploi est primordiale pour la reprise économique et pour le maintien actuel des prix de l énergie. En terminant, l huile à chauffage a clôturé la semaine à 0.83 $ CAD/Litre. Ce prix est le plus bas observé depuis près de deux mois. De ce fait, il devient intéressant de prendre des positions de couverture sur les prix du diesel. Bonne semaine! Philippe Shebib Aujourd'hui Antérieur Année 9 avr avr Variation à date PÉTROLE (CAD/BARIL) % -0.17% HUILE À CHAUFFAGE (CAD/LITRE) % 3.62% ESSENCE (CAD/LITRE) % 18.61% GAZ NATUREL (CAD/GJ) % % PRIX À LA RAMPE, DIESEL (CAD/LITRE) PRIX À LA RAMPE, HO (CAD/LITRE) PRIX À LA RAMPE, ESSENCE (CAD/LITRE) PRIX SWAP Q3 12 Q4 12 Q1 13 Q2 13 Q3 13 PRIX SWAP % 0.36% % 1.13% % 13.96% PÉTROLE (CAD/BARIL) HUILE À CHAUFFAGE (CAD/LITRE) ÉQUIVALENT RACK MTL DIESEL GAZ NATUREL (CAD/GJ) RBOB (CAD/LITRE) ÉQUIVALENT RACK MTL ESSENCE Q Q Q Q Q Gaz Naturel (Aeco) Oct-11 Nov-11 Dec-11 Jan-12 Feb-12 Mar-12 Pétrole Brut Oct-11 Nov-11 Dec-11 Jan-12 Feb-12 Mar-12 5

6 Retour sur la semaine dernière Canada La création d emplois en mars a surpris même les plus optimistes. Selon l Enquête sur la population active, 82.3 K emplois ont été créés, ce qui a poussé le taux de chômage à la baisse de deux dixièmes à 7.2% (le plus bas niveau depuis septembre 2010). Le secteur des services a rebondi après plusieurs mois d anémie, créant 57.5K postes (surtout dans la santé et information) et dépassant le secteur des biens pour la première fois en cinq mois. Mais cela ne veut pas dire que l emploi dans le secteur des biens laissait à désirer. Bien au contraire, ce secteur a créé près de 25K emplois, surtout dans la fabrication, la construction et les ressources naturelles. L emploi des jeunes a rebondi. L emploi à plein temps a augmenté de 70K, en une deuxième augmentation de suite. L emploi à temps partiel a gagné 12K, compensant la baisse des mois précédents. L emploi du secteur privé a progressé de 43K et l emploi salarié, de 64K. À l échelle régionale, le Québec et l Ontario ont enregistré des gains de 36.4K et 46.1K respectivement. Le rebondissement de l emploi du secteur privé est une bonne nouvelle. La moyenne sur trois mois, plus fiable, indique que le Canada a créé 27K emplois par mois, essentiellement dans le secteur privé. C est bien plus que la moyenne de l an dernier. Le nombre d heures travaillées a augmenté de 0.7% en chiffres annualisés au premier trimestre, ce qui concorde avec une croissance molle, mais est un peu meilleur qu au quatrième trimestre où les heures travaillées se sont légèrement contractées. En février, la valeur totale des permis de construire délivrés a augmenté de 7.5%, après une baisse de 11.4% le mois précédent. États-Unis Le marché du travail américain a ajouté 120K emplois, ce qui est le chiffre le plus faible en cinq mois. Le taux de chômage est descendu au plus bas en 38 mois, à 8.2%, mais cela s explique principalement par une augmentation du nombre de personnes qui ont quitté la population active (le taux d activité est retombé à 63.8%). Bien que la plupart des secteurs aient continué d embaucher en mars (59.6% annoncent une augmentation de l effectif), quelques pertes troublantes ont néanmoins été enregistrées dans des secteurs cycliques clés. Pour la première fois depuis août 2009, les secteurs du placement temporaire et du commerce de détail ont perdu des emplois pendant le mois. L indice ISM de la fabrication américain a augmenté d un point à 53.4 en mars (auparavant 52.4), dépassant le consensus (53) de 4 dixièmes. Le sous-indice de la production a augmenté à un sommet inégalé depuis trois mois de 58.3 alors que celui de l emploi a gagné trois points à 56.1, le plus haut en 9 mois. Le sous-indice des nouvelles commandes a baissé de 4 dixièmes à La variation absolue la plus importante a été enregistrée dans les commandes d exportations. En chutant de 5.5 points à 54, ce sous-indice a largement annulé ses gains du mois précédent. Au niveau actuel, les commandes d exportations dépassent encore le seuil de 50. Par ailleurs, l ISM non manufacturier était un peu inférieur aux attentes. Il a baissé de 57.3 à 56 en mars. Les statistiques de l ISM continuent de présager une bonne croissance du PIB au premier trimestre de l année. Nous anticipons une croissance d environ 2% annualisée pendant le trimestre. Les commandes des usines américaines ont augmenté de 1.3% en février, compensant largement la baisse de 1.1% de janvier. Néanmoins, les hausses de février étaient inférieures au consensus de deux dixièmes. Les commandes de biens durables ont augmenté de 2.4%, mieux que 6

7 l estimation initiale de +2.2% du rapport avancé. Les commandes de biens d équipement civils à l exclusion de l aéronautique ont augmenté de 1.7%, également mieux que l augmentation de 1.2% qui était annoncée initialement. Les livraisons totales des usines ont gagné 0.1%, alors que les livraisons de biens d équipement civils hors aéronautique, représentatives des dépenses d investissement des entreprises, ont augmenté de 1.4%, ce qui est inchangé par rapport à l estimation initiale. Les augmentations des commandes des usines de février sont encourageantes pour la production future. L augmentation des livraisons de biens d équipement civils hors aéronautique était également positive, mais elle ne suffira probablement pas pour empêcher un ralentissement des dépenses d investissement globales au T1.Elles étaient légèrement inférieures aux prévisions. Paul-André Pinsonnault, Département Économique et Stratégie BNC 7

8 Les opinions, estimations et projections contenues dans le présent document sont celles de Banque Nationale du Canada ("BNC") et sont sujettes à changement sans préavis. Le contenu de ce document est la propriété de BNC et ne peut être reproduit ou distribué d'aucune manière, en tout ou en partie, sans l'autorisation expresse écrite de BNC. BNC n'agit pas à titre de conseiller ou de fiduciaire, et n'est lié par aucune obligation légale de conseiller quant à la justesse ou à l opportunité de négocier un instrument ou produit financier. Par conséquent, rien dans le présent document ne doit pas être considéré comme une recommandation ou un conseil affirmant qu une transaction donnée peut répondre à vos besoins spécifiques ou vous permettre d'atteindre vos objectifs financiers. Toute opération financière comporte un certain nombre de risques et de facteurs à considérer. Avant d'effectuer une opération, il convient donc d'en étudier attentivement les conditions, d'évaluer les risques et de déterminer si elle répond aux besoins et objectifs particuliers du client, à son expérience, à ses ressources financières et opérationnelles et à tout autre facteur pertinent. BNC recommande fortement de consulter des conseillers juridiques, fiscaux et financiers indépendants, afin de procéder à une évaluation des particularités et des risques de la transaction eu égard à la situation particulière du client. BNC est d'avis que les renseignements que le présent document renferme sont fiables, mais ne peut en garantir l'exactitude et l'exhaustivité. BNC n assume aucune responsabilité pour des erreurs et omissions qui pourraient être contenues dans le présent document et ne saurait être responsable des pertes pouvant résulter de l'usage de ce rapport ou de son contenu. Ce contenu ne constitue ni une offre de transiger, ni une offre d'achat, ni une sollicitation à vendre des titres de la part de BNC. 8

Maïs: volatilité en baisse alors que les mouvements de prix restent très limités. Marchés boursiers et devises émergentes en baisse ce matin

Maïs: volatilité en baisse alors que les mouvements de prix restent très limités. Marchés boursiers et devises émergentes en baisse ce matin Le 29 janvier 2014 Maïs: volatilité en baisse alors que les mouvements de prix restent très limités Marchés boursiers et devises émergentes en baisse ce matin Bourse et Économie Bourse et Commodités La

Plus en détail

Taux de change. Calendrier des évènements de la semaine. openbook.etoro.com. Rendez-vous sur le nouveau réseau social de Trading d'etoro :

Taux de change. Calendrier des évènements de la semaine. openbook.etoro.com. Rendez-vous sur le nouveau réseau social de Trading d'etoro : Rendez-vous sur le nouveau réseau social de Trading d'etoro : openbook.etoro.com Les marchés action sont repartis à la hausse cette semaine suite à différents chiffres économiques qui ont entrainé un rebond.

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

COMITE D INVESTISSEMENT

COMITE D INVESTISSEMENT COMITE D INVESTISSEMENT COMPTE-RENDU DU 9 SEPTEMBRE 2014 ENVIRONNEMENT MACRO-ECONOMIQUE 1. L ETE AUX ETATS-UNIS Croissance au deuxième trimestre Fort rebond du PIB au deuxième trimestre +4% et le déclin

Plus en détail

La politique monétaire de la Banque du Canada

La politique monétaire de la Banque du Canada La politique monétaire de la Banque du Canada Conférence «Conjoncture et perspectives économiques 2011» Montréal, 9 décembre 2010 Laurent Martin Économiste et représentant principal Bureau du Québec, Banque

Plus en détail

L OBSERVATEUR FINANCIER

L OBSERVATEUR FINANCIER L OBSERVATEUR FINANCIER Services économiques TD TURBULENCES SUR LES MARCHÉS ÉMERGENTS: POSSIBLE REPORT DU RELÈVEMENT DU TAUX DIRECTEUR DE LA FED Faits saillants Pour un deuxième mois consécutif, les mouvements

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

Conjoncture économique et marchés financiers. Octobre 2015

Conjoncture économique et marchés financiers. Octobre 2015 Conjoncture économique et marchés financiers Octobre 215 Page 1 l 6/1/215 Une croissance mondiale pénalisée par les émergents Prévisions de croissance mondiale du FMI de 3,3% en 215 et 3,8% en 216 La croissance

Plus en détail

La gestion du risque financier Comment réduire le stress associé au sport extrême? Agenda

La gestion du risque financier Comment réduire le stress associé au sport extrême? Agenda Perspectives 2011 CRAAQ La gestion du risque financier Comment réduire le stress associé au sport extrême? Mardi 3 mai 2011, Saint-Hyacinthe Guy Desrochers Directeur Services Conseils Agenda Définition

Plus en détail

La Banque nationale suisse surprend les marchés

La Banque nationale suisse surprend les marchés La Banque nationale suisse surprend les marchés 16 janvier 2015 Faits saillants États-Unis : baisse décevante des ventes au détail en décembre. États-Unis : les prix de l essence font diminuer l inflation,

Plus en détail

La dette des ménages canadiens demeure très élevée

La dette des ménages canadiens demeure très élevée 12 septembre 2014 La dette des ménages canadiens demeure très élevée Faits saillants États Unis : accélération bienvenue des ventes au détail. Forte hausse du crédit à la consommation en juillet aux États

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

REVUE DES MARCHÉS FINANCIERS. flambée des titres technologiques à la fin des années 1990, le nombre dollars américains). 1.00. 3 mois 1 an 0.

REVUE DES MARCHÉS FINANCIERS. flambée des titres technologiques à la fin des années 1990, le nombre dollars américains). 1.00. 3 mois 1 an 0. REVUE DES MARCHÉS FINANCIERS Au 30 juin, les marchés boursiers mondiaux ont inscrit des gains pour un Aux États-Unis, la création d emploi a fait un bond et le taux de chômage quatrième trimestre d affilée.

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 215) Banque Centrale de Tunisie Juillet 215 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL 1-1. Croissance Economique - La Banque Mondiale a révisé, au mois de

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

INDICE CPQ-LÉGER MARKETING DE CONFIANCE DANS L ÉCONOMIE QUÉBÉCOISE

INDICE CPQ-LÉGER MARKETING DE CONFIANCE DANS L ÉCONOMIE QUÉBÉCOISE INDICE CPQ-LÉGER MARKETING DE CONFIANCE DANS L ÉCONOMIE QUÉBÉCOISE Juin 2003 Constats L indice CPQ-Léger Marketing de confiance des consommateurs et des entreprises dans l économie québécoise enregistre

Plus en détail

Secteur bancaire américain La crise qui n'en finit plus

Secteur bancaire américain La crise qui n'en finit plus Secteur bancaire américain La crise qui n'en finit plus Les résultats au quatrième trimestre des grandes banques américaines, parmi lesquelles Wells Fargo, Goldman Sachs et Bank of America, sont décevants.

Plus en détail

ANALYSE DE MARCHÉS SEMAINE DU 01/12/14 AU 07/12/14

ANALYSE DE MARCHÉS SEMAINE DU 01/12/14 AU 07/12/14 ANALYSE DE MARCHÉS SEMAINE DU 01/12/14 AU 07/12/14 1/ Contexte : Deux fait marquants pour la semaine passée : 1/ Statu quo pour l OPEP. L'OPEP produira 30 millions de barils par jour au moins jusqu en

Plus en détail

Manuel de référence Options sur devises

Manuel de référence Options sur devises Manuel de référence Options sur devises Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX TMX Select Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique de Montréal Titres à

Plus en détail

L'argent afflue vers l'euro

L'argent afflue vers l'euro L'argent afflue vers l'euro Au cours des dernières semaines la crise de la dette a ressurgi en Europe. Les obligations portugaises, grecques et irlandaises ont été massivement vendues, tandis que les rendements

Plus en détail

BIENVENUE LA GESTION DES RISQUES DE CHANGE : LES OUTILS D'UNE STRATÉGIE GAGNANTE. Série Frontière Sud du 16 septembre 2014

BIENVENUE LA GESTION DES RISQUES DE CHANGE : LES OUTILS D'UNE STRATÉGIE GAGNANTE. Série Frontière Sud du 16 septembre 2014 1 BIENVENUE LA GESTION DES RISQUES DE CHANGE : LES OUTILS D'UNE STRATÉGIE GAGNANTE Série Frontière Sud du 16 septembre 2014 À L AGENDA 2 1-Mot de bienvenue Déroulement de la séance MEQ, qui sommes-nous?

Plus en détail

La baisse surprise des taux directeurs entraîne les taux de détail à la baisse

La baisse surprise des taux directeurs entraîne les taux de détail à la baisse février La baisse surprise des taux directeurs entraîne les taux de détail à la baisse Faits saillants L année a débuté dans un environnement difficile, favorisant de nouvelles baisses des taux d intérêt.

Plus en détail

Perspectives économiques 2013-2014

Perspectives économiques 2013-2014 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2013-2014 L amélioration de l économie atténuée par l incertitude politique Prix du pétrole:

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les principaux indicateurs économiques Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif.

Plus en détail

Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes

Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes N o 11 626 X au catalogue N o 26 ISSN 1927-548 ISBN 978--66-2984-5 Document analytique Aperçus économiques Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes par André Bernard Direction des

Plus en détail

Présentation au Cercle finance du Québec

Présentation au Cercle finance du Québec PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Québec, 19 janvier 1 Présentation au Cercle finance du Québec François Dupuis Vice-président et économiste en chef Mouvement des caisses Desjardins Matières premières

Plus en détail

Étape importante pour la zone euro

Étape importante pour la zone euro Étape importante pour la zone euro Plan de sauvetage réussi - Les craintes liées à la dette dans la zone euro se sont finalement apaisées après avoir été à leur paroxysme la semaine dernière. Un effort

Plus en détail

L OBSERVATEUR FINANCIER

L OBSERVATEUR FINANCIER L OBSERVATEUR FINANCIER Services économiques TD LA FED À NOUVEAU SOUS LES FEUX DE LA RAMPE Highlights Si l agitation du côté de certains marchés émergents ainsi que la situation en Ukraine ont retenu l

Plus en détail

Taux de change. Calendrier des évènements de la semaine. Revue de marché hebdomadaire

Taux de change. Calendrier des évènements de la semaine. Revue de marché hebdomadaire Suite au puissant rebond des marchés action de jeudi, les marchés action se sont consolidés avec une légère hausse. Des ventes de détail moins bien qu'attendu ont été contrebalancés par une confiance des

Plus en détail

Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité?

Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité? Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité? Introduction On se souvient que le dollar canadien avait dépassé le seuil de la parité en 2008 avant la crise financière sous l impulsion de

Plus en détail

Le Mois en Bref. Dans cette édition. Les Conservateurs proposent. une bonification volontaire du RPC Actualités géopolitiques

Le Mois en Bref. Dans cette édition. Les Conservateurs proposent. une bonification volontaire du RPC Actualités géopolitiques Aon Hewitt Le Mois en Bref Mai 2015 Dans cette édition Les Conservateurs proposent une bonification volontaire du RPC 1 Actualités géopolitiques 2 Actualités économiques 2 Actualités financières 2 Marchés

Plus en détail

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 Regards sur la conjoncture internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 CONJONCTURE INTERNATIONALE & NATIONALE Reprise lente en ZONE EURO et à rythmes variables

Plus en détail

mai COMMENTAIRE DE MARCHÉ

mai COMMENTAIRE DE MARCHÉ mai 2014 COMMENTAIRE DE MARCHÉ SOMMAIRE Introduction 2 En bref 3 INTRODUCTION L heure semble au découplage entre les Etats-Unis et l Europe. Alors que de l autre côté de l Atlantique, certains plaident

Plus en détail

QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES ET RÉPONSES

QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES ET RÉPONSES 1. QUI EST M. DENNIS GARTMAN? Dennis Gartman est l auteur de «The Gartman Letter» qui publie quotidiennement ses observations concernant les marchés des capitaux et qui traite en particulier des titres

Plus en détail

Plomb. Fiche d information. Introduction. Trading sur plomb

Plomb. Fiche d information. Introduction. Trading sur plomb Plomb Fiche d information Introduction Trading sur plomb L utilisation du plomb a changé au fil du temps: les batteries représentent aujourd hui près de 80% de la consommation mondiale. Même s il est moins

Plus en détail

Fonds Granite Financière Sun Life multirisques axés sur une date d échéance

Fonds Granite Financière Sun Life multirisques axés sur une date d échéance Fonds Granite Financière Sun Life multirisques axés sur une date d échéance REVUE DES FONDS, T1 2015 - Opinions au 7 avril 2015 POINTS SAILLANTS SOCIÉTÉ DE GESTION Placements mondiaux Sun Life inc. GESTIONNAIRES

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015 Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 215 Banque Centrale de Tunisie Mars 215 1- ENVIRONMENT INTERNATIONAL - L environnement économique international a été marquée, ces derniers

Plus en détail

Mise à jour économique 01 Décembre 2009

Mise à jour économique 01 Décembre 2009 Mise à jour économique 01 Décembre 2009 USD Index, Un scénario en 2 phases À la crise économique De la crise financière La somme de deux crises = 0» Depuis le début de la crise jusqu à aujourd hui, l USD

Plus en détail

INDICATEURS HEBDOMADAIRES

INDICATEURS HEBDOMADAIRES INDICATEURS HEBDOMADAIRES Semaine du 25 au 31 embre 214 RESERVES INTERNATIONALES NETTES Evolution en milliards de dirhams et en mois d importations de biens et services En MMDH En % Réserves Internationales

Plus en détail

ATTIJARI MARKET RESEARCH FX & COMMODITIES TEAM

ATTIJARI MARKET RESEARCH FX & COMMODITIES TEAM 29 juin 2009 Forex Weekly Highlights I. Evénements clés et statistiques de la semaine du 22 juin 2009 Le retour de l aversion au risque a permis au billet vert d effacer un peu les pertes accumulées face

Plus en détail

Les divergences dominent le marché

Les divergences dominent le marché Les divergences dominent le marché L euro a continué de glisser, pour la sixième semaine consécutive, face au dollar américain. Et cette baisse devrait continuer de s accentuer dans les prochains jours,

Plus en détail

Perspectives économiques et boursières

Perspectives économiques et boursières Perspectives économiques et boursières Michel Lagier Chief Investment Strategist BANQUE PRIVÉE Monnaie virtuelle: franc succès, 2 milliards de dollars de Bitcoins en circulation $194 Tulipomanie Hollande

Plus en détail

Actualités géopolitiques

Actualités géopolitiques Aon Hewitt Retraite et gestion de placements Le Mois en Bref Avril 2015 Dans cette édition Le cours du pétrole se redresse, mais l incertitude persiste 1 Actualités géopolitiques 2 Actualités économiques

Plus en détail

Remarques introductives de Jean-Pierre Roth

Remarques introductives de Jean-Pierre Roth abcdefg Conférence de presse Zurich, le 11 décembre 2008 Remarques introductives de Jean-Pierre Roth Notre évaluation de la situation conjoncturelle et monétaire a changé considérablement depuis notre

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD HAUSSES RÉCENTES DES TAUX HYPOTHÉCAIRES AU CANADA RÉPONSES À DES QUESTIONS COURANTES

COMMENTAIRE. Services économiques TD HAUSSES RÉCENTES DES TAUX HYPOTHÉCAIRES AU CANADA RÉPONSES À DES QUESTIONS COURANTES COMMENTAIRE Services économiques TD HAUSSES RÉCENTES DES TAUX HYPOTHÉCAIRES AU CANADA RÉPONSES À DES QUESTIONS COURANTES Dans le contexte d une diminution continue des taux d intérêt depuis le milieu des

Plus en détail

TUTORIAL D UTILISATION ET DE COMPREHENSION PLATEFORME DE TRADING TRADMAKER

TUTORIAL D UTILISATION ET DE COMPREHENSION PLATEFORME DE TRADING TRADMAKER P a g e 1 TUTORIAL D UTILISATION ET DE COMPREHENSION PLATEFORME DE TRADING TRADMAKER P a g e 2 TABLE DES MATIERES 1. TERMINOLOGIE DE BASE 1.1 Symboles 1.2 Taux Bid 1.3 Taux Ask 1.4 Spread 1.5 High Bid

Plus en détail

Prévisions économiques 2011. Yanick Desnoyers

Prévisions économiques 2011. Yanick Desnoyers Prévisions économiques 2011 Yanick Desnoyers ÀNOTER ÀVOTRE AGENDA 16 novembre 2010 8 mars 2011 POUR ALLER PLUS LOIN Consultez le dossier complet sur la rémunération à l adresse suivante : www.portailrh.org/previsions

Plus en détail

Mise à jour économique et financière

Mise à jour économique et financière 2010-2011 Mise à jour économique et financière L hon. Blaine Higgs Ministre des Finances Le 26 novembre 2010 Mise à jour économique et financière 2010-2011 Publié par : Ministère des Finances Province

Plus en détail

Les entreprises de l Ouest de Montréal dans le contexte économique actuel

Les entreprises de l Ouest de Montréal dans le contexte économique actuel Desjardins, Capital régional et coopératif Ouest de Montréal 16 septembre 2015 Les entreprises de l Ouest de Montréal dans le contexte économique actuel Jimmy Jean Économiste principal Mouvement Desjardins

Plus en détail

Revue de l année. Année clôturée le vendredi 31 décembre 2014. Marchés mondiaux

Revue de l année. Année clôturée le vendredi 31 décembre 2014. Marchés mondiaux Année clôturée le vendredi 31 décembre 2014 Marchés mondiaux INDICES BOURSIERS 31 Dec 14 31 Dec 13 % var. INDICES BOURSIERS 31 Dec 14 31 Dec 13 % var. CAN : S&P/TSX 14 632 13 622 7,4 Suisse : SMI 8 983

Plus en détail

Opérations internationales du Canada en valeurs mobilières, janvier 2015 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 16 mars 2015

Opérations internationales du Canada en valeurs mobilières, janvier 2015 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 16 mars 2015 Opérations internationales du Canada en valeurs mobilières, janvier Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 16 mars Les investisseurs canadiens ont réduit leurs avoirs en titres étrangers

Plus en détail

2 e TRIMESTRE : Survol du marché de l habitation de la Canada Guaranty AVRIL À JUIN 2010

2 e TRIMESTRE : Survol du marché de l habitation de la Canada Guaranty AVRIL À JUIN 2010 2 e TRIMESTRE : Survol du marché de l habitation de la Canada Guaranty AVRIL À JUIN 21 L économie mondiale continue d exercer une tension sur la reprise nord américaine, puisque les préoccupations liées

Plus en détail

Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? 3 juin 2014 KBC Groupe

Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? 3 juin 2014 KBC Groupe Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? juin KBC Groupe CONJONCTURE : situation internationale Retour de la confiance dans les pays développés, hésitations en Chine Indice de confiance de l industrie

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

Les taux d intérêt demeureront relativement bas

Les taux d intérêt demeureront relativement bas juin Les taux d intérêt demeureront relativement bas Faits saillants Après un hiver à oublier, l économie américaine envoie des signaux encourageants. L inflation se replace, mais la Banque du Canada demeure

Plus en détail

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Budget 2015 Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Ordre du jour Le Canada et l économie mondiale L incertitude économique mondiale Les finances provinciales et la situation financière du Manitoba

Plus en détail

CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ

CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ EUR/USD USD/JPY GBP/USD USD/CHF GOLD OIL CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ Analyses du Mardi 29 Septembre 2015 Devises Les actions européennes devraient ouvrir en baisse, dans le sillage des Bourses

Plus en détail

Gaz naturel. Fiche d information. Introduction. Trading sur gaz naturel

Gaz naturel. Fiche d information. Introduction. Trading sur gaz naturel Gaz naturel Fiche d information Introduction Trading sur gaz naturel Aux Etats-Unis, le gaz naturel représente près d un quart de la consommation d énergie, et le contrat à terme sur le gaz naturel de

Plus en détail

COMMENTAIRE IL NE FAUT PAS SE FIER AU TAUX DE CHÔMAGE POUR ÉVALUER L ÉTAT DU MARCHÉ DE L EMPLOI. Services économiques TD

COMMENTAIRE IL NE FAUT PAS SE FIER AU TAUX DE CHÔMAGE POUR ÉVALUER L ÉTAT DU MARCHÉ DE L EMPLOI. Services économiques TD COMMENTAIRE Services économiques TD IL NE FAUT PAS SE FIER AU TAUX DE CHÔMAGE POUR ÉVALUER L ÉTAT DU MARCHÉ DE L EMPLOI Points saillants Au cours de la dernière année, le taux de chômage au Canada est

Plus en détail

BUDGET du QUÉBEC 2015

BUDGET du QUÉBEC 2015 BUDGET du QUÉBEC 2015 Services économiques TD BUDGET 2015 DU QUÉBEC : LE GOUVERNEMENT MAINTIENT LE CAP FISCAL Faits saillants Le gouvernement du Québec a déposé son deuxième budget depuis son arrivée au

Plus en détail

Nickel. Fiche d information. Introduction. Trading sur nickel

Nickel. Fiche d information. Introduction. Trading sur nickel Nickel Fiche d information Introduction Trading sur nickel Les usages du nickel, en tant que métal d alliage, sont extraordinairement variés. Son point de fusion élevé et sa résistance à la corrosion font

Plus en détail

2013 : la grande rotation des actifs?

2013 : la grande rotation des actifs? 1 janvier 213 213 : la grande rotation des actifs? MARTIN LEFEBVRE Stratège Placement et répartition de l actif 514 871-799 martin.lefebvre@bnc.ca Revue annuelle En dépit des nombreuses incertitudes, le

Plus en détail

Perspectives économiques 2014-2015 L économie mondiale en transition

Perspectives économiques 2014-2015 L économie mondiale en transition Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 L économie mondiale en transition Thèmes pour 2014-15: L environnement économique

Plus en détail

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Présenté par Caroline Charest Économiste / directrice principale KPMG-SECOR Une accélération de la croissance mondiale

Plus en détail

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés POUR DIFFUSION : À Washington : 9h00, le 9 juillet 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À DIFFUSION Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés La croissance

Plus en détail

Revue des Marchés. Charles Gagné 2015-04-16

Revue des Marchés. Charles Gagné 2015-04-16 9. Revue des Marchés Charles Gagné 2015-04-16 Les faits saillants 1. Inventaires de porcs aux É.-U. ( Hogs & Pigs) Croissance de 2 % du troupeau reproducteur 2. Baisse des exportations américaines Valeur

Plus en détail

DIFFICILE SORTIE DE CRISE POUR L INDUSTRIE MARS 2014 FRANÇAISE

DIFFICILE SORTIE DE CRISE POUR L INDUSTRIE MARS 2014 FRANÇAISE DIFFICILE SORTIE DE CRISE POUR L INDUSTRIE MARS 2014 FRANÇAISE ENQUÊTES DE CONJONCTURE 115 moyenne de long terme = 100 3.00 58 110 variation sur un an en % 2.50 56 105 100 95 PIB (échelle de droite) 2.00

Plus en détail

Le poids de la consommation dans le Pib atteint des niveaux

Le poids de la consommation dans le Pib atteint des niveaux AMBASSADE DE FRANCE AUX ETATS-UNIS MISSION FINANCIÈRE FRENCH TREASURY OFFICE 11 RESERVOIR ROAD, NW WASHINGTON D.C. 7 TEL : () 9-33, FAX : () 9-39 E - M A I L : afny@missioneco.org 1 SEVENTH AVENUE, 3 TH

Plus en détail

ANTICIPATIONS HEBDO. 16 Février 2015. L'élément clé durant la semaine du 9 Février 2015

ANTICIPATIONS HEBDO. 16 Février 2015. L'élément clé durant la semaine du 9 Février 2015 Direction de la Recherche Economique Auteur : Philippe Waechter L'élément clé durant la semaine du 9 Février 2015 Le premier point cette semaine porte sur la croissance modérée de la zone Euro au dernier

Plus en détail

Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques

Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques Je ne caractériserais pas la récente correction du marché comme «une dégringolade». Il semble

Plus en détail

11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA CHINE

11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA CHINE 11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE CHINOISE Chine Principaux indicateurs, 2014 Population (en millions) 1 367,8 PIB (en G$ US courants) 10 380,4 PIB par habitant (en $ US courants) 7 589,0

Plus en détail

Weekly Review. Atténuation des tensions sur les devises. L assouplissement quantitatif sera-t-il différent cette fois? Lundi 18 octobre 2010

Weekly Review. Atténuation des tensions sur les devises. L assouplissement quantitatif sera-t-il différent cette fois? Lundi 18 octobre 2010 Atténuation des tensions sur les devises Les tensions à l égard des devises entre les États-Unis et la Chine ont atteint une nouvelle apogée cette semaine lorsque les réserves en devises étrangères de

Plus en détail

Focus: France. Grant Thornton International Business Report 2014

Focus: France. Grant Thornton International Business Report 2014 Focus: France Grant Thornton International Business Report 2014 Focus: France 300 Introduction entretiens menés auprès de chefs d entreprises Avec 66 millions d habitants et un PIB culminant à 2 600 milliards

Plus en détail

MMR Monthly Market Report Octobre 2010

MMR Monthly Market Report Octobre 2010 Contexte économique mondial Le ralentissement de l économie mondiale reste modéré L économie mondiale traverse actuellement une phase de ralentissement après la forte reprise initiée par les plans gouvernementaux

Plus en détail

Signaux mitigés en provenance de la Fed?

Signaux mitigés en provenance de la Fed? Signaux mitigés en provenance de la Fed? La semaine dernière fut particulièrement intense sur les marchés, avec plusieurs thèmes centraux pour les opérateurs boursiers. Une fois ces thématiques relativement

Plus en détail

Deux exemples de l impact d un choc exogène sur l évolution des prix : le prix du pétrole et la déréglementation

Deux exemples de l impact d un choc exogène sur l évolution des prix : le prix du pétrole et la déréglementation Deux exemples de l impact d un choc exogène sur l évolution des prix : le prix du pétrole et la déréglementation Deux chocs importants ont affecté le comportement des prix de détail des principaux pays

Plus en détail

Changement de moteur

Changement de moteur (CEPII) Présentation de l économie mondiale 2008 On l attendait depuis longtemps! Le déséquilibre de la croissance et les global imbalances Chaque année, commentaire du creusement continu du déficit courant

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE COMMENTAIRE Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE Faits saillants Les ventes de véhicules au Canada ont atteint un sommet

Plus en détail

Un bilan mitigé : Performance des catégories de fonds spéculatifs avant et après la crise financière

Un bilan mitigé : Performance des catégories de fonds spéculatifs avant et après la crise financière Un bilan mitigé : Performance des catégories de fonds spéculatifs avant et après la crise financière Une étude menée par Vanguard 2012 Sommaire. Au cours d une étude précédente examinant diverses catégories

Plus en détail

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1 Affaires étrangè et Commerce International Canada Le Bureau de l économiste en chef Série de papiers analytiques L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada

Plus en détail

L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions

L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions L économie ouverte Un modèle de petite économie ouverte V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile Quelques définitions Économie fermée Économie ouverte Exportations et importations Exportations nettes

Plus en détail

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 L économie canadienne en transition Thèmes pour 2014-15: L environnement économique

Plus en détail

METAL ARGENT (Millions onces)

METAL ARGENT (Millions onces) R2D2 - Concours d'analyse matières premières 30 Avril 2013 ANALYSE FONDAMENTALE LA PART DE L'ARGENT INDUSTRIEL L industrie absorbe une part substantielle de la production du métal argent; 1200 1000 800

Plus en détail

le West Texas Intermediate («WTI»), appelé également «Texas Light Sweet»;

le West Texas Intermediate («WTI»), appelé également «Texas Light Sweet»; Pétrole brut Brent Fiche d information Introduction Trading sur pétrole brut Le pétrole brut constitue la matière première la plus activement négociée au monde. Les principaux marchés sont Genève, Londres,

Plus en détail

1 Introduction. 2 Mise en perspective du sujet

1 Introduction. 2 Mise en perspective du sujet Dusenge Tony N de matricule : 060499 E-mail : tdusenge@ulb.ac.be Assistant : Iason Foscolos Groupe : 2 Introduction à la macroéconomie : travail d actualité Les répercussions de la baisse du taux directeur

Plus en détail

Marché mondial de l automobile

Marché mondial de l automobile Carlos Gomes 1..73 carlos.gomes@scotiabank.com En route vers des ventes mondiales records en 1 Les marchés développés mènent le bal Les ventes mondiales de voitures ont progressé de % pendant le premier

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 08/91 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 23 juillet 2008 Fonds monétaire international 700 19 e rue, NW Washington, D. C. 20431 USA Le FMI conclut les consultations de 2008

Plus en détail

6 conseils indispensables pour bien

6 conseils indispensables pour bien Copyright (c) 2013-2014 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés. Offert par Comment bien analyser les indicateurs économiques, l ambiance du marché, et profiter de la psychologie de marché 6 conseils

Plus en détail

La faiblesse du huard va persister

La faiblesse du huard va persister Septembre 215 La faiblesse du huard va persister L élargissement de la bande de flottement du yuan et la dévaluation subséquente d autres monnaies des marchés émergents ont propulsé l USD pondéré des échanges

Plus en détail

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Chambre de commerce du Grand Moncton Moncton (Nouveau-Brunswick) 21 novembre 2012 Tim Lane Sous-gouverneur Banque du Canada

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête de l été 15 Vol. 12.2 6 juillet 15 L enquête menée cet été laisse entrevoir des perspectives divergentes selon les régions. En effet,

Plus en détail

Perspectives sur des politiques extraordinaires mises de l avant par les banques centrales

Perspectives sur des politiques extraordinaires mises de l avant par les banques centrales Perspectives sur des politiques extraordinaires mises de l avant par les banques centrales Ron Hanson Chef des placements L un des principaux points à surveiller au cours des prochains mois sera la réaction

Plus en détail

Prévisions de taux d intérêt en date du 28 janvier 2015

Prévisions de taux d intérêt en date du 28 janvier 2015 Faits saillants Février 2015 Avec toutes les banques centrales qui rivalisent pour affaiblir leurs monnaies respectives afin de soutenir leurs exportations, nous pensons que la Fed va devoir réviser sa

Plus en détail

Market Flash. 3 décembre 2010. Banque et Caisse d Epargne de l Etat, Luxembourg. Lux-Investment Advisors

Market Flash. 3 décembre 2010. Banque et Caisse d Epargne de l Etat, Luxembourg. Lux-Investment Advisors Market Flash 3 décembre 2010 Banque et Caisse d Epargne de l Etat, Luxembourg Lux-Investment Advisors Market Flash : La BCE en route vers un programme «Quantitative Easing» à l américaine? Depuis la crise

Plus en détail

Un nouveau répit pour les emprunteurs

Un nouveau répit pour les emprunteurs février Un nouveau répit pour les emprunteurs Faits saillants Nouvelles inquiétudes concernant les pays émergents. Les perspectives de croissance économique demeurent favorables. Le discours de la Banque

Plus en détail

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Juillet 3 Aperçu Des données récemment publiées, recueillies par Prêts bancaires aux entreprises Autorisations et en-cours (Figure ), l Association des

Plus en détail

La Chine en pleine déroute?

La Chine en pleine déroute? Que s'est-il passé en août? Commentaires de marché Focus Marchés La déroute des marchés chinois et des matières premières s'est propagée à l'ensemble des actifs à prime de risque durant ce mois d'août.

Plus en détail

Principaux Indicateurs Conjoncturels

Principaux Indicateurs Conjoncturels BANQUE CENTRALE DE TUNISIE Direction Générale des Statistiques Principaux Indicateurs Conjoncturels 21 Mars 2015 2 FICHES : Fiche n 1 : Secteur réel Fiche n 2 : Evolution des principaux soldes de la balance

Plus en détail

Aperçu du Comité de répartition des actifs de Gestion de patrimoine TD

Aperçu du Comité de répartition des actifs de Gestion de patrimoine TD Deuxième trimestre de 2014 Aperçu du Comité de répartition des actifs de Gestion de patrimoine TD Le Comité de répartition des actifs de Gestion de patrimoine TD («nous») juge toujours que malgré les politiques

Plus en détail