Francine NANDA Monitrice d étude clinique Centre Pasteur du Cameroun. Journées scientifiques du site ANRS Cameroun les 3 et 4 juin 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Francine NANDA Monitrice d étude clinique Centre Pasteur du Cameroun. Journées scientifiques du site ANRS Cameroun les 3 et 4 juin 2013"

Transcription

1 Journées scientifiques du site ANRS Cameroun les 3 et 4 juin 2013 Améliorer le diagnostic de la tuberculose chez les enfants infectés par le VIH en Afrique (Burkina Faso, Cameroun) et en Asie (Cambodge, Vietnam) ANRS PAANTHER 01 Francine NANDA Monitrice d étude clinique Centre Pasteur du Cameroun Pediatric Asian African Network for Tuberculosis and HIV Research

2 Plan de la présentation Contexte Objectif Méthodes État d avancement Conclusions

3 Contexte : La tuberculose chez l enfant cas/an (OMS, 2012) Accès limité des enfants au traitement de la TB Principale infection opportuniste chez les enfants infectés par le VIH Évolution rapide Gestion thérapeutique complexe: Interactions médicamenteuses potentielles Double circuit de suivi dans les programmes nationaux Taux élevé d échecs et de mortalité

4 Diagnostic de la TB chez les enfants : un défi difficile... Surtout si VIH+! TB pédiatrique différente de la TB adulte: Plus de formes extrapulmonaires TB pulmonaire : très souvent paucibacillaires Chez les enfants VIH+: pas de caractéristiques cliniques ou radiologiques spécifiques, difficile à différentier de: Infections pulmonaires bactériennes Pneumonie Interstitielle Lymphoide (PIL) Pneumonie à pneumocystis Jirovecii (PCP) Cachexie et fièvre liées au VIH et autres infections opportunistes...

5 Objectif Développer un algorithme pour améliorer le diagnostic de la tuberculose chez les enfants infectés par le VIH dans les pays à forte endémie tuberculeuse

6 Méthodes (1) Schéma d étude: étude diagnostique multicentrique avec un suivi prospectif de 6 mois Sites de l étude : ASIE: Vietnam (3), Cambodge (2) AFRIQUE: Burkina Faso (1) Cameroun (2) Centre Hospitalier d Essos, Yaoundé Centre Mère et Enfant de la Fondation Chantal Biya, Yaoundé Taille de l échantillon attendu : 420 enfants infectés par le VIH suspects de TB Site Cameroun: 120 enfants à Yaoundé (recrutement: 18 mois)

7 Méthodes (2) Critères d inclusion Age: 0 à 13 ans Avec une confirmation d infection par le VIH Suspicion de tuberculose basée sur un ou plusieurs des signes suivants: Toux persistante depuis plus de 2 semaines Fièvre persistante depuis plus de 2 semaines Récent arrêt de croissance Echec d une antibiothérapie à large spectre pour une infection pulmonaire Anomalie de radio pulmonaire évocatrice Consentement signé par au moins un parent ou tuteur Critère de non inclusion : Antécédent de traitement antituberculeux démarré moins de 2 ans avant l inclusion

8 Critères d inclusion Traitement TB dans les 2 dernières années OUI NON-INCLUSION NON J0, J1, J2, J3 : Evaluation clinique, radio et biologique Diagramme de suivi du Patient M0: Diagnostic du Clinicien TB BK+ TB BK - NON TB Traitement TB M1 Visite de suivi (ex clinique) M2 Visite de suivi Autre diagnostic et traitement Modification du diagnostic: TB résistante Mycobactérie Atypique TB à Culture + M3 Visite de suivi (ex clinique) M6 Visite de suivi Résultat du traitement, RP FIN DU SUIVI DU PATIENT Traitement modifié

9 Méthodes (3) : Prélèvements et analyses biologiques à l inclusion Age Prélèvements Examens réalisés <4ans Sang Asp. Naso Pharynx Selles Asp. Gastrique 4 à 9ans Sang Asp. Naso Pharynx Selles String test Asp. Gastrique 10ans Sang Asp. Naso Pharynx Selles String test Crachats QuantiFERON (ELISA) ED (auramine) Culture (MGIT, LJ) GeneXpert (PCR semiquantitative): MTB/RIF Evaluation de la tolérance: Visual Analogue Scale Wong Baker Face Scale Face Legs Activity Cry Consolability Scale Evènements indésirables

10 ETAT D AVANCEMENT DE L ETUDE

11 Apr-11 May-11 Jun-11 Jul-11 Aug-11 Sep-11 Oct-11 Nov-11 Dec-11 Jan-12 Feb-12 Mar-12 Apr-12 May-12 Jun-12 Jul-12 Aug-12 Sep-12 Oct-12 Nov-12 Dec-12 Jan-13 Feb-13 Mar-13 Apr-13 Inclusions Inclusions dans tous les sites en avril Enrolment Expected 50 0

12 May-12 Jun-12 Jul-12 Aug-12 Sep-12 Oct-12 Nov-12 Dec-12 Jan-13 Feb-13 Mar-13 Apr-13 May-13 Incclusions Inclusions au Cameroun en mai Enrolment Expected 20 0

13 Répartition des enfants inclus au Cameroun selon le sexe

14 Répartition des enfants inclus au Cameroun selon l âge

15 Histoire du traitement ARV à l inclusion au Cameroun

16 Antécédent de vaccination BCG (certifié)

17 Délai entre inclusion de l enfant et diagnostic du clinicien Médiane (EIQ) : 12 jours (7 ; 17) n=47 Décès enregistrés Nombre de décès: 15 (23%) Dont 5 avant la réalisation des prélèvements bactériologiques

18 Conclusions et perspectives Bon déroulement de l étude Réduire le délai entre l inclusion et le diagnostic du clinicien

19 Remerciements Aux participants à l étude (enfants et parents) Aux responsables des sites et leurs personnels À l équipe de l étude ANRS -PAANTHER Centre Pasteur du Cameroun -M Tejiokem -S Eyangoh - L Kaiyven / W Mbanzouen - C Sofeu/P Chedjou - Texier Centre Mère et Enfant de la FCB - A Nkembe/ MJ Mapah/ S Ndjantou - JM Ehongon/ M. Mballa/ -R Beyala/ V Mangoya - F Titcheu -J A Ndongo -J Taguebue - F Ateba Ndongo ANRS-suivi du projet -G Colin Centre Hospitalier Essos -M F Oyan/ M Ndjind Nkoum/P Assene -M Sawalda -L Ngassam -Mvogo - S Tetang Moyo Coordination Générale du projet -Olivier Marcy -Ung Vibol Coordination Afrique - P Msellati Experts -Pr Stephane Blanche -Pr Christophe Delacourt aisse Nationale de Prévoyance Sociale National Social Insurance Fund

4èmes Journées scien/fiques site ANRS Cameroun novembre 2011

4èmes Journées scien/fiques site ANRS Cameroun novembre 2011 Agence nationale de recherches Sur le sida et les hépatites virales Améliorer le diagnostic de la tuberculose chez les enfants infectés par le VIH en Afrique (Burkina Faso, Cameroun) et en Asie (Cambodge,

Plus en détail

Lever et coucher du Soleil en temps universel ; ajoutez 1 h ou 2 h pour obtenir l'heure légale selon la période

Lever et coucher du Soleil en temps universel ; ajoutez 1 h ou 2 h pour obtenir l'heure légale selon la période Début du Lever Azimut Méridien Hauteur Coucher Azimut Fin du crépuscule du du crépuscule astronomique lever coucher astronomique h m h m h m h m h m Annecy Mardi 1 Jan 2013 05:29 07:17 123 11:39 21S 16:01

Plus en détail

ANRS 12169-2LADY: mieux connaitre l échec et les 2èmes lignes

ANRS 12169-2LADY: mieux connaitre l échec et les 2èmes lignes 4èmes journées scientifiques ANRS-CAMEROUN, 15 novembre 2011 ANRS 12169-2LADY: mieux connaitre l échec et les 2èmes lignes Evaluation de trois stratégies de traitement antirétroviral de 2 ème Ligne en

Plus en détail

Early diagnosis of failure to treatment in resource limited countries

Early diagnosis of failure to treatment in resource limited countries Moving Forward in the Diagnosis of Infectious Diseases in Resource Limited Countries: A Focus on HIV 3rd Forum Les Pensières, Veyrier-du-Lac, France, September 16-17, 2010 Early diagnosis of failure to

Plus en détail

Tests de détection de la production d Interferon gamma pour le diagnostic des infections tuberculeuses

Tests de détection de la production d Interferon gamma pour le diagnostic des infections tuberculeuses Tests de détection de la production d Interferon gamma pour le diagnostic des infections tuberculeuses Recommandations de l HAS Lille le 23 Octobre 2007 Tuberculose infection et tuberculose-maladie Contact

Plus en détail

Recommandations d utilisation des tests Interféron : HCSP 1 er juillet 2011

Recommandations d utilisation des tests Interféron : HCSP 1 er juillet 2011 Recommandations d utilisation des tests Interféron : HCSP 1 er juillet 2011 Saisine DGS 18 mars 2009 Actualisation des Indications d utilisation des tests IGRA Dans le diagnostic de l ITL ITL récente :

Plus en détail

Journées de formation médicale continue Tiaret, Algérie - 24 mai 2013

Journées de formation médicale continue Tiaret, Algérie - 24 mai 2013 Journées de formation médicale continue Tiaret, Algérie - 24 mai 2013 Perte d appétit, sueurs nocturnes, toux. Diagnostic de tuberculose pulmonaire Quel traitement proposez-vous? Infiltrat alvéolointerstitiel

Plus en détail

Dr Moussa OUEDRAOGO Pharmacien responsable du suivi des approvisionnements du PNLP

Dr Moussa OUEDRAOGO Pharmacien responsable du suivi des approvisionnements du PNLP Dr Moussa OUEDRAOGO Pharmacien responsable du suivi des approvisionnements du PNLP Introduction 1. Historique de la base de données 2. Types de données collectées 3. Le système de collecte des données

Plus en détail

L infection tuberculeuse latente

L infection tuberculeuse latente Colloque Meditest 8 juin 2011 L infection tuberculeuse latente Jean-Pierre Zellweger Stades du développement de la tuberculose Les mycobactéries émises dans l air par un malade atteint de TB pulmonaire

Plus en détail

l infection par le VIH Elisabeth BOUVET Hôpital Bichat Paris JNI Juin 2009

l infection par le VIH Elisabeth BOUVET Hôpital Bichat Paris JNI Juin 2009 Tests Interferon ( IGRA) dans l infection par le VIH Peut on les utiliser? Elisabeth BOUVET Hôpital Bichat Paris JNI Juin 2009 Population générale TB maladie 1/3 population mondiale infectée par BK Répartition

Plus en détail

«Complications infectieuses chez les patients traités par anti-tnf α»

«Complications infectieuses chez les patients traités par anti-tnf α» «Complications infectieuses chez les patients traités par anti-tnf α» Réseau RATIO 9 juin 2006 Nouveaux immuno modulateurs Anticorps anti TNF α : infliximab, etanercept, adalimumab. Anticorps anti CD20

Plus en détail

Que faire devant un résultat positif, négatif ou indéterminé? Elisabeth Bouvet Atelier IGRA VIH JNI Tours 13 Juin 2012

Que faire devant un résultat positif, négatif ou indéterminé? Elisabeth Bouvet Atelier IGRA VIH JNI Tours 13 Juin 2012 Que faire devant un résultat positif, négatif ou indéterminé? Elisabeth Bouvet Atelier IGRA VIH JNI Tours 13 Juin 2012 Conclusions provisoires rapport du HCSP juillet 2011 Valeur prédictive positive des

Plus en détail

Rôle de l infirmier dans le dépistage et le traitement de la tuberculose dans les pays à forte. Infectieuses du CHNU de Fann à Dakar

Rôle de l infirmier dans le dépistage et le traitement de la tuberculose dans les pays à forte. Infectieuses du CHNU de Fann à Dakar Rôle de l infirmier dans le dépistage et le traitement de la tuberculose dans les pays à forte prévalence : expérience du service des Maladies Infectieuses du CHNU de Fann à Dakar Diop NA, Ndoye D, Niang

Plus en détail

Journées scientifiques du site ANRS Cameroun: 15-16 novembre 2011

Journées scientifiques du site ANRS Cameroun: 15-16 novembre 2011 Journées scientifiques du site ANRS Cameroun: 15-16 novembre 2011 Projet ANRS-12186 Évaluation de l échec virologique et résistance aux ARV chez des patients VIH positifs pris en charge dans les programmes

Plus en détail

Recommandations récentes pour l utilisation des tests Interféron

Recommandations récentes pour l utilisation des tests Interféron Recommandations récentes pour l utilisation des tests Interféron 11 février 2014 Clinique du mousseau Dr Fadi Antoun Pneumologue Bureau des Vaccinations Cellule Tuberculose(ville de Paris) Hôpital privé

Plus en détail

Prévention et prise en charge des tuberculoses survenant sous anti-tnf

Prévention et prise en charge des tuberculoses survenant sous anti-tnf Bon usage Recommandations nationales Prévention et prise en charge des tuberculoses survenant sous anti-tnf Juillet 2005 143/147, bd Anatole France - F-93285 Saint-Denis Cedex tél. +33 (0) 1 55 87 30 00

Plus en détail

Tests de détection de l interféron γ et dépistage des infections tuberculeuses chez les personnels de santé

Tests de détection de l interféron γ et dépistage des infections tuberculeuses chez les personnels de santé Tests de détection de l interféron γ et dépistage des infections tuberculeuses chez les personnels de santé Réunion GERES du 6 juillet 2007 : D Abiteboul,, E Bouvet, A Buonaccorsi,, G Carcelain,, M Domart-Rançon,

Plus en détail

Rapport 2014 sur la lutte contre la tuberculose dans le monde

Rapport 2014 sur la lutte contre la tuberculose dans le monde Rapport 2014 sur la lutte contre la tuberculose dans le monde Résumé d orientation La tuberculose reste l une des maladies transmissibles causant le plus de décès dans le monde. En 2013, selon les estimations,

Plus en détail

Virologie en Pédiatrie

Virologie en Pédiatrie Virologie en Pédiatrie Pr Coumba Touré Kane ANRS-SENEGAL Introduc3on 3,4 millions d enfants en 2010 (OMS 2011) 90% de ces enfants en Afrique sub- saharienne 260 000 enfants infectés en 2012 Baisse de 52

Plus en détail

Pneumocystose (Evaluations)

Pneumocystose (Evaluations) Pneumocystose (Evaluations) Date de création du document 2008-2009 QCM QUESTION 1/4 : Parmi les propositions suivantes concernant la pneumocystose, la ou lesquelles sont vraies? A - La pneumocystose se

Plus en détail

Dissémination du SRAS Novembre 2002 Février 2003

Dissémination du SRAS Novembre 2002 Février 2003 SRAS: Aspects virologiques et prévention Dr Olfa BAHRI Laboratoire de Virologie Clinique Institut Pasteur de Tunis Introduction ti SRAS = Syndrome Respiratoire Aigu Sévère = Pneumonie atypique sévère 1

Plus en détail

Dr David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes

Dr David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes Dr David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes 1 Plan 1. Définition 2. Epidémiologie 3. Histoire naturelle de la maladie 4. Diagnostic 5. Prévention 6. Traitement 2 1- Définition

Plus en détail

Dr. Boubakar MADOUGOU Hôpital National de Niamey - Niger

Dr. Boubakar MADOUGOU Hôpital National de Niamey - Niger Infections opportunistes (IO) chez les patients infectés par le VIH traités par ARV au sein de l Initiative Nigérienne d Accès aux Antirétroviraux (INAARV) Dr. Boubakar MADOUGOU Hôpital National de Niamey

Plus en détail

Diagnostic biologique de la tuberculose latente : quelques données chez les immunodéprimés

Diagnostic biologique de la tuberculose latente : quelques données chez les immunodéprimés Diagnostic biologique de la tuberculose latente : quelques données chez les immunodéprimés Dr D. Monnier Service d Immunologie Thérapie Cellulaire et Hématopoïèse (ITeCH) CHU de RENNES Données épidémiologiques

Plus en détail

QuantiFERON TB Gold in tube

QuantiFERON TB Gold in tube Qu est-ce que le QuantiFERON? Test sanguin de dépistage de l infection tuberculeuse. QuantiFERON TB Gold in tube Test ELISA qui mesure la réponse immunitaire à médiation cellulaire à l infection tuberculeuse.

Plus en détail

Restitution de l 'atelier 1 Protocoles thérapeutiques et aspects médicaux de la PTME

Restitution de l 'atelier 1 Protocoles thérapeutiques et aspects médicaux de la PTME Restitution de l 'atelier 1 Protocoles thérapeutiques et aspects médicaux de la PTME Modérateur : Dr Didier Koumavi Ekouevi INSERM U-897, Université Bordeaux Segalen, PACCI, Abidjan et Université de Lomé

Plus en détail

Actualités sur la coqueluche en 2013

Actualités sur la coqueluche en 2013 Actualités sur la coqueluche en 2013 Nicole Guiso Centre National de Référence de la coqueluche et autres bordetelloses Unité de Prévention et Thérapie Moléculaire des Maladies Humaines Institut Pasteur

Plus en détail

EPU Association Médicale du Val de Loire Le 29 janvier 2009

EPU Association Médicale du Val de Loire Le 29 janvier 2009 EPU Association Médicale du Val de Loire Le 29 janvier 2009 Alain Gravier, Gilles Ollagnon, Anne Iordanoff Coqueluche Bordetella pertussis (OMS : 300.000 décès dans monde), strictement humaine, transmission

Plus en détail

Tests Interferon = quoi de neuf? en médecine du travail

Tests Interferon = quoi de neuf? en médecine du travail Tests Interferon = quoi de neuf? en médecine du travail Elisabeth BOUVET, Dominique Abiteboul GERES Tuberculose infection et tuberculose maladie Contact BK= TM Infection latente 95% Infection = 30% des

Plus en détail

Co-infections et infections opportunistes AC12 «Pays en Développement»

Co-infections et infections opportunistes AC12 «Pays en Développement» Co-infections et infections opportunistes AC12 «Pays en Développement» 5 èmes Journées Scientifiques du site ANRS Cameroun Didier Laureillard, ANRS, Vietnam 1 Tuberculose et infection VIH 2 Tuberculose

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D ENQUÊTE CAS-INDEX DE TUBERCULOSE MAJ 20131115. Statut du cas-index

QUESTIONNAIRE D ENQUÊTE CAS-INDEX DE TUBERCULOSE MAJ 20131115. Statut du cas-index No LSPQ : No RAMQ : Nom : Prénom : Date de naissance : Âge : Sexe : M F Année - mois - jour Adresse (principale) : Code postal : Téléphone : Résidence : Travail : Autre : si enfant de moins de 18 ans,

Plus en détail

LA TUBERCULOSE Docteur ALAIN BERAUD

LA TUBERCULOSE Docteur ALAIN BERAUD LA TUBERCULOSE Docteur ALAIN BERAUD Service de Pneumologie Hôpital Beauregard - THIONVILLE 1 Bilan initial Objectifs Bilan de base Traitement pharmacologique Autres traitements pharmacologiques Autres

Plus en détail

Tests de diagnostic rapide de la tuberculose

Tests de diagnostic rapide de la tuberculose Tests de diagnostic rapide de la tuberculose Point de vue du clinicien Hélène Ferrand Service de maladies infectieuses et tropicales Hôpital Bichat-Claude Bernard Tests de diagnostics rapides de la tuberculose

Plus en détail

Tuberculose : rappels sur le bacille et les outils disponibles

Tuberculose : rappels sur le bacille et les outils disponibles Tuberculose : rappels sur le bacille et les outils disponibles Dr Nicolas Veziris, Laboratoire de Bactériologie-Hygiène, Pitié-Salpêtrière Centre National de Référence des Mycobactéries 23 mars 2011 Généralités

Plus en détail

Transmission interhumaine du virus grippal en unités s de soins à l hôpital. Édouard Herriot de 2004 à 2008: la place du soignant

Transmission interhumaine du virus grippal en unités s de soins à l hôpital. Édouard Herriot de 2004 à 2008: la place du soignant Transmission interhumaine du virus grippal en unités s de soins à l hôpital Édouard Herriot de 2004 à 2008: la place du soignant Sylvie Monier UHE-Hôpital Hôpital Edouard Herriot JNI-11.06.2009 INTRODUCTION

Plus en détail

Diagnostic et traitement de la tuberculose latente chez l enfant

Diagnostic et traitement de la tuberculose latente chez l enfant Diagnostic et traitement de la tuberculose latente chez l enfant Jürg Barben 1, Jürg Hammer 2 1 Pneumologie, Ostschweizer Kinderspital, St. Gallen 2 Pneumologie und Intensivmedizin, Universitätskinderklinik

Plus en détail

Focus sur la Tuberculose

Focus sur la Tuberculose Focus sur la Tuberculose 1. Définition C est une maladie infectieuse causée par des bacilles acido-alcoolo résistants (BAAR) appelés M. tuberculosis ou bacille de koch. Ces microorganismes sont également

Plus en détail

DASES Réseau tuberculose 10 janvier 2006

DASES Réseau tuberculose 10 janvier 2006 DASES Réseau tuberculose 10 janvier 2006 Place des Nouveaux Tests de Dosage de L INTERFERON GAMMA dans le diagnostic de la Tuberculose Fadi ANTOUN, Cellule Tuberculose DASES Le Quotidien du Médecin 2005

Plus en détail

Dépistage et prise en charge des sujets contacts. Christophe Delacourt

Dépistage et prise en charge des sujets contacts. Christophe Delacourt Dépistage et prise en charge des sujets contacts Christophe Delacourt TUBERCULOSE : PARTICULARITES PEDIATRIQUES TB maladie : une maladie surtout ganglionnaire Contagiosité faible Faible rendement des recherches

Plus en détail

Prévention de la transmission du VIH en Afrique Subsaharienne, expérience eu Burundi.

Prévention de la transmission du VIH en Afrique Subsaharienne, expérience eu Burundi. Prévention de la transmission du VIH en Afrique Subsaharienne, expérience eu Burundi. W E B I N A R D U 2 4 AV R I L 2 0 1 4 U N I C E F, E S T H E R, S F L S, C H U D E R E N N E S D R C É D R I C A R

Plus en détail

Prévention de la coqueluche. Journée du réseau, 15 mai 2009 Camille GROSSE

Prévention de la coqueluche. Journée du réseau, 15 mai 2009 Camille GROSSE Prévention de la coqueluche Journée du réseau, 15 mai 2009 Camille GROSSE La coqueluche : question d actualité? Epidémiologie Nouvelles recommandations vaccinales et leur application Rôle des professionnels

Plus en détail

BAfD. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation. Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef.

BAfD. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation. Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef Groupe de la Banque africaine de développement BAfD Septembre 2011 1 Plan de la

Plus en détail

Tuberculose de l enfant. IFMT-MS-oct.2008 1

Tuberculose de l enfant. IFMT-MS-oct.2008 1 Tuberculose de l enfant IFMT-MS-oct.2008 1 Données générales Épidémiologie IFMT-MS-oct.2008 2 TB de l enfant : beaucoup d incertitudes En 2008, la TB chez l enfant est et reste mal connue (OMS) : on a

Plus en détail

Utilisation des anti- TNF chez les patients transplantés rénaux

Utilisation des anti- TNF chez les patients transplantés rénaux Utilisation des anti- TNF chez les patients transplantés rénaux LE PATIENT Nom Prénom Date de naissance / / Sexe Poids lors de la cure Taille LA TRANSPLANTATION Date de Tx / / Néphropathie initiale GNC

Plus en détail

BACILLE DE KOCH (LA TUBERCULOSE)

BACILLE DE KOCH (LA TUBERCULOSE) Page 1/9 BACILLE DE KOCH (LA TUBERCULOSE) SOMMAIRE 1 GENERALITES...2 1.1 AGENT PATHOGENE, RESERVOIR, SOURCE...2 1.2 EPIDEMIOLOGIE GENERALE...2 1.3 VIABILITE, RESISTANCE PHYSICO-CHIMIQUE...2 1.4 CONTAGIOSITE...2

Plus en détail

Des énormes progrès ont été achevés ces 20 dernières. L incidence de TB continue a descendre chaque année

Des énormes progrès ont été achevés ces 20 dernières. L incidence de TB continue a descendre chaque année Des énormes progrès ont été achevés ces 20 dernières L incidence de TB continue a descendre chaque année Par contre il est estimé qu il existe encore environs 8.7 million de cas de TB en 2011 13% co-infecté

Plus en détail

ANRS12140 - PEDIACAMI & ANRS12225 - PEDIACAMII

ANRS12140 - PEDIACAMI & ANRS12225 - PEDIACAMII ANRS12140 - PEDIACAMI & ANRS12225 - PEDIACAMII INTITULE DES PROJETS Impact des multitherapies antiretrovirales et du programme elargi de vaccination (PEV), sur revolution et la prise en charge des nourrissons

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LA CRISE OCTOBRE 2008. DES PRODUITS ALIMENTAIRES: Construction,

SEMINAIRE SUR LA CRISE OCTOBRE 2008. DES PRODUITS ALIMENTAIRES: Construction, SEMINAIRE SUR LA CRISE ALIMENTAIRE ET SECURITE ALIMENTAIRE DU 13 AU 14 OCTOBRE 2008 L INDICE LINDICE DES PRIX A LA CONSOMMATION (IPC) DES PRODUITS ALIMENTAIRES: Construction, Evolution récente et perspectives

Plus en détail

LE MALI L HÔPITAL GABRIEL TOURE L HÔPITAL DU POINT G INTRODUCTION 2 INTRODUCTION 1 DISPENSATION DES ARV DANS LES HÔPITAUX DU POINT G ET GABRIEL TOURE

LE MALI L HÔPITAL GABRIEL TOURE L HÔPITAL DU POINT G INTRODUCTION 2 INTRODUCTION 1 DISPENSATION DES ARV DANS LES HÔPITAUX DU POINT G ET GABRIEL TOURE DISPENSATION DES ARV DANS LES HÔPITAUX DU POINT G ET GABRIEL TOURE KALLE A.D A (1), BENGALY L (2)., KONE D ( 1), COULIBALY S.M (2). DIAKITE A.S. (2) DIAMOUTENE A (2) (1) Service de Pharmacie Hôpital Gabriel

Plus en détail

Tuberculose Actualités Dr Bruno Leydier CLAT Forbach Dr Philippe Scheid HOSPITALOR St Avold

Tuberculose Actualités Dr Bruno Leydier CLAT Forbach Dr Philippe Scheid HOSPITALOR St Avold Tuberculose Actualités 2009 Dr Bruno Leydier CLAT Forbach Dr Philippe Scheid HOSPITALOR St Avold Plan Histoire naturelle de la tuberculose La politique vaccinale Le dépistage Dosage d interferon γ Suspicion

Plus en détail

LA LUTTE ANTITUBERCULEUSE

LA LUTTE ANTITUBERCULEUSE LA LUTTE ANTITUBERCULEUSE INFORMATION aux PARTENAIRES SOCIAUX et MEDICO SOCIAUX CPMI PASS Miséricorde CAEN 12 Octobre 2011 ARS BN Dr Salaün Marie-Anne, médecin coordinateur Fanny Appia,interne en médecine

Plus en détail

Centre de Lutte Anti- Tuberculeuse. Docteur MILLOT Viviane

Centre de Lutte Anti- Tuberculeuse. Docteur MILLOT Viviane Centre de Lutte Anti- Tuberculeuse Docteur MILLOT Viviane Points abordés Épidémiologie de la tuberculose en France, en Lorraine et en Moselle. Les cas de tuberculose résistante Comment baisser l incidence

Plus en détail

LA TUBERCULOSE DANS LE MONDE, 2007

LA TUBERCULOSE DANS LE MONDE, 2007 LA SITUATION DE LA TUBERCULOSE DANS LE MONDE ET EN AFRIQUE Par le Professeur Pierre Chaulet Alger 29 Novembre 2009 LA TUBERCULOSE DANS LE MONDE, 2007 En millions Taux Population mondiale 6.668 100% Personnes

Plus en détail

«Approches comparées des politiques

«Approches comparées des politiques «Approches comparées des politiques d accès aux ARV en Afrique et spécificités du programme camerounais» Semaine de la France au Brésil L accès aux antirétroviraux dans les pays du Sud : 20 ans après l

Plus en détail

LA TUBERCULOSE DU SUJET AGE:

LA TUBERCULOSE DU SUJET AGE: LA TUBERCULOSE DU SUJET AGE: PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE ET THÉRAPEUTIQUE. Dr. C.Cattenoz capacité de gériatrie Rennes 2013 La tuberculose: Maladie infectieuse bactérienne contagieuse à transmission interhumaine.

Plus en détail

Risque professionnel et Tuberculose Quelles actualités?

Risque professionnel et Tuberculose Quelles actualités? Risque professionnel et Tuberculose Quelles actualités? Dominique Abiteboul Service de Santé au travail Bichat-Claude Bernard GERES La tuberculose 4Mycobactéries du complexe tuberculosis M tuberculosis,

Plus en détail

Lieux de stage des étudiants du Master 2 en Santé Internationale 2010-2015

Lieux de stage des étudiants du Master 2 en Santé Internationale 2010-2015 Lieux de stage des étudiants du Master 2 en Santé Internationale 2010-2015 Lieux de stage, structures d accueil et sujets de stage des étudiants du Master 2 en Santé Internationale 2010-2015 Pays Structure

Plus en détail

Intérêt du dosage de l INF γ dans le diagnostic de l infection tuberculeuse latente. Marion GRARE Interne Biologie Médicale 6 ème semestre Juin 2007

Intérêt du dosage de l INF γ dans le diagnostic de l infection tuberculeuse latente. Marion GRARE Interne Biologie Médicale 6 ème semestre Juin 2007 Intérêt du dosage de l INF γ dans le diagnostic de l infection tuberculeuse latente Marion GRARE Interne Biologie Médicale 6 ème semestre Juin 2007 1 Evolution après contage Pas d infection 70% Exposition

Plus en détail

Le marché du café s établi à un niveau inférieur mais la demande reste soutenue

Le marché du café s établi à un niveau inférieur mais la demande reste soutenue F Rapport sur le marché du café Mars 2015 Le marché du café s établi à un niveau inférieur mais la demande reste soutenue En mars 2015, le marché du café a chuté pour le cinquième mois consécutif, pendant

Plus en détail

GUIDE DE DIAGNOSTIC ET DE PRISE EN CHARGE DE LA TUBERCULOSE CHEZ L ENFANT

GUIDE DE DIAGNOSTIC ET DE PRISE EN CHARGE DE LA TUBERCULOSE CHEZ L ENFANT GUIDE DE DIAGNOSTIC ET DE PRISE EN CHARGE DE LA TUBERCULOSE CHEZ L ENFANT 3 Guide de diagnostic et de prise en charge de la tuberculose chez l enfant 2013 Cette publication a été rendue possible grâce

Plus en détail

Techniques émergentes en microbiologie clinique: conséquences sur l organisation des laboratoires

Techniques émergentes en microbiologie clinique: conséquences sur l organisation des laboratoires Techniques émergentes en microbiologie clinique: conséquences sur l organisation des laboratoires Alain Bonnin, Frédéric Dalle, Coralie L Ollivier - Laboratoire de Parasitologie-Mycologie, CHU de Dijon

Plus en détail

TUBERCULOSE MADO INFORMATIONS GÉNÉRALES

TUBERCULOSE MADO INFORMATIONS GÉNÉRALES TUBERCULOSE MADO INFORMATIONS GÉNÉRALES Définition La tuberculose est une maladie contagieuse causée par le Mycobacterium tuberculosis aussi appelé bacille de Koch. Au moment de l inhalation du bacille

Plus en détail

Tuberculose : quelques rappels

Tuberculose : quelques rappels Tuberculose : quelques rappels cf. site de la ligue pulmonaire suisse : Centre de compétence Tuberculose: Page d'accueil 1. Tuberculose : infection ou maladie? Après une infection primaire ou primo-infection

Plus en détail

Introduction : Essais de phase I

Introduction : Essais de phase I Schéma de recherche de dose dans les essais de phase I : comparaison par simulations dans un cadre temporel A Doussau 1,2, MC Le Deley 3, B Asselain 1, G Vassal 3, X Paoletti 1 1 - Institut Curie, 2 -

Plus en détail

Lien entre les services PTME et l accès au Diagnostic Précoce

Lien entre les services PTME et l accès au Diagnostic Précoce Lien entre les services PTME et l accès au Diagnostic Précoce Dr Ida Penda C Pédiatre; Chef de Service de L hôpital du Jour/HLD Cameroun Conférence internationale pour l Afrique de l Ouest et du Centre

Plus en détail

TPE 2 INRTI + 1 IP RATIONNEL TRUVADA + KALETRA. William Tosini RATIONNEL RATIONNEL. Arguments Biologiques. Études Animales. Transmission Mère - Enfant

TPE 2 INRTI + 1 IP RATIONNEL TRUVADA + KALETRA. William Tosini RATIONNEL RATIONNEL. Arguments Biologiques. Études Animales. Transmission Mère - Enfant RATIONNEL Évaluation de la Tolérance de l Association Tenofovir/Emtricitabine + Lopinavir boosté par Ritonavir formulation comprimé TRUVADA + KALETRA dans le Cadre du Traitement Post-Exposition (TPE) au

Plus en détail

Projet de prise en charge globale du VIH et de la tuberculose dans les prisons en Côte d Ivoire

Projet de prise en charge globale du VIH et de la tuberculose dans les prisons en Côte d Ivoire Projet de prise en charge globale du VIH et de la tuberculose dans les prisons en Côte d Ivoire Nathalie Cartier, Program manager 27/10/2015 1 Présentation d Expertise France Opérateur publiquede référence

Plus en détail

Au cœur de la lutte contre le VIH Au cœur de la solidarité

Au cœur de la lutte contre le VIH Au cœur de la solidarité Au cœur de la lutte contre le VIH Au cœur de la solidarité Esther, la solidarité en mouvement histoire d une dynamique partagée Des partenaires au développement de référence D une Initiative française...

Plus en détail

La tuberculose Actualités

La tuberculose Actualités La tuberculose Actualités Dominique Abiteboul Service de santé au travail - GERES Hôpital Bichat - Claude Bernard -Paris Contexte Renforcement des recommandations de surveillance des personnels exposés

Plus en détail

Bordetella pertussis et Bordetella parapertussis

Bordetella pertussis et Bordetella parapertussis Bordetella pertussis et Bordetella parapertussis RESEAU RENACOQ: réseau hospitalier pédiatrique (43 hôpitaux) Données moyennes (10 ans) 260 cas/an environ 63 % chez enfants de de3 mois De 0à 2 mois : incidence

Plus en détail

REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA Fitiavana-Tanindrazana-Fandrosoana

REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA Fitiavana-Tanindrazana-Fandrosoana REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA Fitiavana-Tanindrazana-Fandrosoana ----------------------- MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE PROGRAMME NATIONAL DE LUTTE CONTRE LE SIDA DOSSIER MEDICAL (Femme Enceinte) Code d identification

Plus en détail

Best of. Fièvre Jaune : point de la littérature récente. Olivier Bouchaud CHU Avicenne & Université Paris13-Paris Sorbonne Cité, Bobigny

Best of. Fièvre Jaune : point de la littérature récente. Olivier Bouchaud CHU Avicenne & Université Paris13-Paris Sorbonne Cité, Bobigny Best of Fièvre Jaune : point de la littérature récente Olivier Bouchaud CHU Avicenne & Université Paris13-Paris Sorbonne Cité, Bobigny statistiques débiles qui publie le plus sur la FJ? 5053 articles entre

Plus en détail

Place de la chirurgie dans la prise en charge de la tuberculose ganglionnaire

Place de la chirurgie dans la prise en charge de la tuberculose ganglionnaire PCR Place de la chirurgie dans la prise en charge de la tuberculose ganglionnaire Chirurgie Nabil DRISS Service ORL, EPS Mahdia Tunis 29/11/2013 1 INTRODUCTION L atteinte ganglionnaire constitue, en Tunisie,

Plus en détail

4- MODE DE CONTAMINATION

4- MODE DE CONTAMINATION PNEUMOCYSTOSE 1- DEFINITION La pneumocystose humaine est due à un microorganisme, cosmopolite, ubiquitaire, opportuniste, Pneumocystis jiroveci, se développant principalement dans les poumons de patients

Plus en détail

Nouveautés dans le diagnostic biologique de la tuberculose

Nouveautés dans le diagnostic biologique de la tuberculose Nouveautés dans le diagnostic biologique de la tuberculose Philippe Lanotte Service de Bactériologie-Virologie Pôle de Microbiologie-Infectiologie Hôpital Bretonneau CHRU de Tours Journées de Formation

Plus en détail

Mme R début février toux banale avec épisodes irréguliers Fin février persistance d une toux à prédominance nocturne non insomniante Apyrétique, SpO2

Mme R début février toux banale avec épisodes irréguliers Fin février persistance d une toux à prédominance nocturne non insomniante Apyrétique, SpO2 Mme R début février toux banale avec épisodes irréguliers Fin février persistance d une toux à prédominance nocturne non insomniante Apyrétique, SpO2 97% en AA, pas de dyspnée. Entre autres: coqueluche

Plus en détail

Maladies àprévention vaccinale chez les personnes vivant avec le VIH VACCINATION CONTRE LA FIÈVRE JAUNE

Maladies àprévention vaccinale chez les personnes vivant avec le VIH VACCINATION CONTRE LA FIÈVRE JAUNE Maladies àprévention vaccinale chez les personnes vivant avec le VIH VACCINATION CONTRE LA FIÈVRE JAUNE Nathalie Colin de Verdière CVI SMIT Hôpital Saint-Louis Une maladie toujours d actualité Données

Plus en détail

TEST DE DÉTECTION DE LA PRODUCTION D INTERFÉRON γ POUR LE DIAGNOSTIC DES INFECTIONS TUBERCULEUSES

TEST DE DÉTECTION DE LA PRODUCTION D INTERFÉRON γ POUR LE DIAGNOSTIC DES INFECTIONS TUBERCULEUSES TEST DE DÉTECTION DE LA PRODUCTION D INTERFÉRON γ POUR LE DIAGNOSTIC DES INFECTIONS TUBERCULEUSES Classement NABM : non inscrit code : non codé DÉCEMBRE 2006 Service évaluation des actes professionnels

Plus en détail

Lettre à l éditeur. Résistance du VIH aux Antirétroviraux : Quoi de neuf au Mali? Quelles. perspectives?

Lettre à l éditeur. Résistance du VIH aux Antirétroviraux : Quoi de neuf au Mali? Quelles. perspectives? Lettre à l éditeur Résistance du VIH aux Antirétroviraux : Quoi de neuf au Mali? Quelles perspectives? HIV Antiretroviral Drug Resistance: What s new in Mali? What is the future? Maiga AI 1,2, Sangare

Plus en détail

Tests de détection de la production d Interféron-g et le diagnostic de la tuberculose. (1 ) Le concept

Tests de détection de la production d Interféron-g et le diagnostic de la tuberculose. (1 ) Le concept Tests de détection de la production d Interféron-g et le diagnostic de la tuberculose (1 ) Le concept M. Labalette, oct. 2007 Infection tuberculeuse contrôlée (ITL avec bacilles quiescents ou éliminés)

Plus en détail

une maladie contagieuse qui se soigne!

une maladie contagieuse qui se soigne! une maladie contagieuse qui se soigne! CENTRES DE LUTTE ANTITUBERCULEUSe (CLAT) LUTTE contre La TUBERCULOSE Le Conseil général des Bouches-du-Rhône met à votre disposition des Centres de Lutte Antituberculeuse

Plus en détail

Analyse empirique et modélisation de la dynamique de la topologie de l Internet

Analyse empirique et modélisation de la dynamique de la topologie de l Internet Analyse empirique et modélisation de la dynamique de la topologie de l Internet Sergey Kirgizov Directrice de thèse: Clémence Magnien Complex Networks, LIP6, (UPMC, CNRS) Paris, 12 décembre 2014 Plan 1

Plus en détail

Tuberculose. E Bouvet.

Tuberculose. E Bouvet. Tuberculose E Bouvet. Définition Maladie infectieuse transmissible due à des mycobactéries du complexe tuberculosis : Mycobacterium tuberculosis (= bacille de Koch : BK) Mycobacterium bovis Plus rares

Plus en détail

Recommandations sur l utilisation des Tests Interféron

Recommandations sur l utilisation des Tests Interféron Recommandations sur l utilisation des Tests Interféron Journée nationale d information sur la lutte contre la tuberculose 23 Mars 2011 Dr Sylvie Larnaudie Absence de conflits d intérêt LA TUBERCULOSE MALADIE

Plus en détail

CONTROVERSE : IDR OU QUANTIFERON LORS D'UN CONTAGE EN EHPAD?

CONTROVERSE : IDR OU QUANTIFERON LORS D'UN CONTAGE EN EHPAD? CONTROVERSE : IDR OU QUANTIFERON LORS D'UN CONTAGE EN EHPAD? Hélène MANGEARD François MALADRY Tuberculose : infection mycobactérienne Infection mycobactérienne chronique (M. Tuberculosis ++ ou bacille

Plus en détail

Evaluation des preuves: Résumé d une revue systématique

Evaluation des preuves: Résumé d une revue systématique Evaluation des preuves: Résumé d une revue systématique A qui est destiné ce résumé? Ce résumé est destiné aux décideurs, aux chefs de service de Santé de Districts, aux organisations non gouvernementales

Plus en détail

ANRS THILAO (THird Line Antiretroviral Optimization)

ANRS THILAO (THird Line Antiretroviral Optimization) ANRS 12269-THILAO (THird Line Antiretroviral Optimization) Renforcement de l observance et traitement à base de darunavir et raltegravir chez des adultes infectés par le VIH-1 en échec virologique de deuxième

Plus en détail

www.fnama.fr Tuberculose Pr. Jean-Louis Herrmann Service de Microbiologie, Hôpital R. Poincaré, Garches jean-louis.herrmann@rpc.aphp.

www.fnama.fr Tuberculose Pr. Jean-Louis Herrmann Service de Microbiologie, Hôpital R. Poincaré, Garches jean-louis.herrmann@rpc.aphp. Tuberculose intérêt des tests sanguins Pr. Jean-Louis Herrmann Service de Microbiologie, Hôpital R. Poincaré, Garches jean-louis.herrmann@rpc.aphp.fr Pouvoir Pathogène : Maladie Granulomateuse Chronique

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE TUBERCULOSE. Données France 2006 et Ile de la Réunion ( Dr D Ortenzio INVS )

EPIDEMIOLOGIE TUBERCULOSE. Données France 2006 et Ile de la Réunion ( Dr D Ortenzio INVS ) EPIDEMIOLOGIE TUBERCULOSE Données France 2006 et Ile de la Réunion ( Dr D Ortenzio INVS ) Cas de tuberculose maladie déclarés en France en 2006 BEH mars 2008 Incidence = 8,5 / 100 000 soit 5336 cas En

Plus en détail

PNEUMOPATHIE AIGUE COMMUNAUTAIRE de l adulte. F. Gormand Groupement Hospitalier Sud HCL

PNEUMOPATHIE AIGUE COMMUNAUTAIRE de l adulte. F. Gormand Groupement Hospitalier Sud HCL PNEUMOPATHIE AIGUE COMMUNAUTAIRE de l adulte F. Gormand Groupement Hospitalier Sud HCL conflits d intérêt Pas de conflit d intérêt sur le sujet Définition Infection du parenchyme pulmonaire (alvéole et

Plus en détail

Placebo controlled trial of amantadine for severe traumatic brain injury

Placebo controlled trial of amantadine for severe traumatic brain injury Placebo controlled trial of amantadine for severe traumatic brain injury Joseph T. Giacino, The New England Journal of Medicine 2012, 366 ; 9 Introduction CHU de Montpellier Bibliographie St Eloi Avril

Plus en détail

JOURNAL DE L OBSERVATOIRE RATIO N 6 - janvier 2006 Observatoire National des Infections et Lymphomes survenant sous anti-tnfα

JOURNAL DE L OBSERVATOIRE RATIO N 6 - janvier 2006 Observatoire National des Infections et Lymphomes survenant sous anti-tnfα JOURNAL DE L OBSERVATOIRE RATIO N 6 - janvier 2006 Observatoire National des Infections et Lymphomes survenant sous anti-tnfα Voilà maintenant deux ans que l Observatoire RATIO recense les cas d infections

Plus en détail

Démarche du diagnostic microbiologique d'une tuberculose

Démarche du diagnostic microbiologique d'une tuberculose Démarche du diagnostic microbiologique d'une tuberculose EVALUATIONS Collégiale des enseignants de bactériologie-virologie-hygiène 2013 1 QUESTION 1/12 : Parmi les affirmations suivantes concernant Mycobacterium

Plus en détail

L ANGINE. A Epidémiologie :

L ANGINE. A Epidémiologie : L ANGINE L angine est une inflammation aiguë des amygdales d origine essentiellement virale, et secondairement bactérienne. C est les streptocoque ß hémolytique du groupe A, qui est l agent responsable

Plus en détail

DEPISTAGE DE LA TB ET PROPHYLAXIE A L ISONIAZIDE CHEZ LES PVVIH: EXPERIENCE DU CAMEROUN

DEPISTAGE DE LA TB ET PROPHYLAXIE A L ISONIAZIDE CHEZ LES PVVIH: EXPERIENCE DU CAMEROUN DEPISTAGE DE LA TB ET PROPHYLAXIE A L ISONIAZIDE CHEZ LES PVVIH: EXPERIENCE DU CAMEROUN Présenté par Dr Zoung-Kanyi Bissek Dr Elat Jean Basco Dr Milengue Pascal Atelier TB/VIH, Lomé 25-27 janvier 2012

Plus en détail

La vulnérabilité de l Afrique subsaharienne à la crise financière: le cas du commerce

La vulnérabilité de l Afrique subsaharienne à la crise financière: le cas du commerce La vulnérabilité de l Afrique subsaharienne à la crise financière: le cas du commerce Nicolas Berman (Graduate Institute, Geneva) Philippe Martin (Sciences-Po, Paris and CEPR) Lyon, 12 novembre, journées

Plus en détail

Méthodes diagnostiques : culture, PCR et sérologie. Que faire?

Méthodes diagnostiques : culture, PCR et sérologie. Que faire? Méthodes diagnostiques : culture, PCR et sérologie. Que faire? Sophie GIBAUD Pole de biologie - chu de Nantes - Laboratoire de Bactériologie et Hygiène Outils du diagnostic biologique Culture PCR temps

Plus en détail

Normes canadiennes pour la lutte antituberculeuse

Normes canadiennes pour la lutte antituberculeuse Normes canadiennes pour la lutte antituberculeuse 7 ième édition Chapitre 3 : Le diagnostic de la tuberculose active et de la pharmacorésistance Normes canadiennes pour la lutte antituberculeuse, 7 ième

Plus en détail

Ce sont les mêmes : Virus A (H1N1) est stable.

Ce sont les mêmes : Virus A (H1N1) est stable. SAISON 2011/2012 Quels virus en 2011/2012 Ce sont les mêmes : Virus A (H1N1) Virus A (H3N2) Virus B Virus A (H1N1) est stable. Les 3 types de virus de la grippe Virus grippal Type A Type B Type C Espèces

Plus en détail

Centre National de Référence de la Syphilis www.cnr-syphilis.fr

Centre National de Référence de la Syphilis www.cnr-syphilis.fr Centre National de Référence de la Syphilis www.cnr-syphilis.fr CNR Syphilis Service de Dermatologie Vénéréologie Hôpital Cochin Pavillon Gustave Roussy, Laboratoire de Dermatologie Etage 4, porte 405-8,

Plus en détail