Gestion des Ressources Humaines des commerciaux dans le commerce du luxe et dans le milieu industriel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Gestion des Ressources Humaines des commerciaux dans le commerce du luxe et dans le milieu industriel"

Transcription

1 Gestion des Ressources Humaines des commerciaux dans le commerce du luxe et dans le milieu industriel Nathalie Landré * IUT de Saint Denis - Université Paris XIII Département Techniques de Commercialisation Place dit 8 Mai Saint Denis CEDEX ** IUT de Saint Denis - Université Paris XIII GRIMM Place du 8 Mai Saint Denis CEDEX nai - land,'iï,holm ail. coin Section de rattachement : 06 Secteur : Supérieur/tertiaire RESUME : L'auteur est Consultant en ingénierie pédagogique chez FRANCIS LEFEBVRE, Intervenante en Techniques de Commercialisation à l'iut de Saint-Denis (Université paris XIII) et Chercheur au GRIMAI. Elle a été successivement Ingénieur commercial chez National Cash Regisier, constructeur de matériel informatique, phis adjointe de la directrice la boutique Christian DIOR à MONACO. Il ressort de ces expériences vécues dans l'entreprise, que les motivations premières des métiers de la vente ne sont pas exclusivement liées à l'attrait de la rémunération mais plus certainement à des fàcteurs psychologiques liés au sentiment d' appartenance à un territoire hautement chargé sur le plan symbolique. MOTS-CLÉS : LUXE, METIER, VENDEUR, COMMERCIAL,

2 1. Introduction Deux entreprises différentes par leur secteur d'activité, l'une le monde du luxe, du paraître, orientée vers la «Haute Société», l'autre l'empire de l'industrie, de la rentabilité, orientée vers la «Haute Technologie». A priori, ces deux entreprises sont aux antipodes l'une de l'autre et pourtant elle doivent vendre leur production et, pour ce faire, recruter des commerciaux. 2. Description des Organisations 2.1. Deux entreprises différentes, mais néanmoins comparables par leur antériorités et leurs tailles. - La société National Cash Registerexiste depuis le XIX siècle. En 1884 John H PATTERSON est l'inventeur et fournisseur de la célèbre caisse enregistreuse en cuivre présente dans tous les films westerns. NCR est passé progressivement à la mécanographie, puis à l'informatique par la conception de logiciels et la fabrication d'ordinateurs, jusqu'aux télécommunication, après sa fusion avec AT&T. Cette société est très présente sur le marché mondial des Guichets Automatiques de Banque, mais diffuse également le produit français de haute technologie, TERADATA, crée par le Pr. G. GARDARIN (Univ. Paris VI). Son siège se situe à Dayton dans l'état américain de l'ohio. Son chiffre d'affaires 2006 est de 6 milliards de dollars. La structure de cette multinationale est relativement décentralisée et elle emploie environ salariés. - Christian DIOR est né en D'abord modéliste chez PIGUET, il fonde sa propre maison, au "30 avenue Montaigne" à PARIS avec l'aide de Marcel BOUSSAC. Il lance le style «New Look», dont la marque Christian Dior Couture est l'héritière directe. Dés 1948, Christian Dior inaugure sa première boutique à New York. Après sa mort (1957) son assistant Yves Saint Laurent devient directeur artistique et crée les collections. Marc BOHAN lui succédera. Différentes marques de prêt à porter de luxe sont crées vers la fin des années 60. Bernard ARNAULT devient président de Christian Dior en En 1988, Christian Dior entre dans le capital de LVMH. En 1999, Christian DIOR lance une gamme de bijoux conçus par Victoire de Castellane, D'un style très provocateur, GALLIANO l'actuel créateur de Christian Dior, célèbre le nouveau siècle avec des matières inhabituelles comme le latex ou la toile de parachutes. Hedi SLIMANE, recruté en 2001 lance sa première collection homme. Le Groupe LVMH emploie, environ salariés dans le monde, avec un chiffre d'affaire de 15 milliards d'euros. Dior possède plus de 160 boutiques à travers le monde. En l'an 2000,

3 le chiffre d'affaire de Christian Dior Couture s'établissait à 296 millions d'euros, il se monte, rien que pour le premier semestre 2006, à 329 millions d'euros. Le groupe LVMH est le premier groupe mondial du luxe Pertinence de la comparaison Les deux groupes ont, en commun, une forte culture industrielle, des chiffres d'affaires comparables et des effectifs du même ordre de grandeur. Le «panier moyen» est de quelques milliers d'euros pour les deux entreprises. Leurs structures organisationnelles sont centralisées, en particulier sur le plan financier et semi décentralisées pour la production. La décentralisation verticale Christian Dior est la délégation des pouvoirs de décision depuis le sommet stratégique vers le bas, à l'intérieur de la ligne hiérarchique. L'accent est mis ici sur le côté formel du pouvoir (prendre les décisions, les autoriser) plutôt que sur le côté informel (conseiller, exécuter). (Morin, 1975) Le pouvoir de décision a tendance à être situé là où est l'information nécessaire, c'est à dire auprès du concepteur John GALLIANO. C'est souvent le cas des décisions en matière de recherche et de développement qui exigent un savoir très spécialisé qui n'est possédé que par un scientifique ou un chef de groupe du laboratoire, mais pas aux niveaux plus élevés. Par contraste, les décisions de production ont tendance à être prises à un niveau plus élevé (groupe) parce qu'il est facile pour ce dernier de disposer de toutes les informations nécessaires, notamment les grandes tendances du marché, vu non plus sur le plan des couleurs ou des styles mais sur celui des grands équilibres financiers. Mais la décentralisation verticale globale ayant des unités organisées sur la base de marchés est-elle une «décentralisation» ou une «divisionnalisation». On considère que «divisionnalisation» et «décentralisation» sont synonymes depuis que Alfred P. Sloan a réorganisé General Motors dans les années vingt en utilisant l'expression «opérations et responsabilités décentralisées avec contrôle et coordination» (Chandler, 1962, Sloan, 1963). «Les managers et les groupes de luxe contemporains sont soumis à un management de plus en complexe» (Alleres, 2006). 3. Différentiation forte L'approche des clients est radicalement différente. Le processus de vente chez Christian Dior est basé sur la séduction et le paraître. Le client projette une image de lui-même, parfois loin de la réalité, qu'il sera nécessaire d'atteindre à tout prix afin de le satisfaire. II s'agit de provoquer une «contagion des émotions» dans un segment de clientèle formé de «personnages ayant soit une existence voisine, mais mieux réussie,

4 soit une existence participant d'un idéal rêvé» (Allérès, 2006). Le client Dior aime être connu et identifié comme un membre d'une classe particulière. La fidélité du client Dior sera établie sur la pertinence du conseil et la connaissance de son goût et de ses souhaits, susceptible d'achat d'impulsion Au contraire, les ventes dans l'industrie informatique sont basées presque exclusivement sur les qualifications techniques, la qualité du produit ainsi que l'espoir du bénéfice attendu, basé sur un processus d'achat raisonné, selon un besoin et un budget sur un cycle qui peut durer plusieurs mois. La relation acheteur/vendeur va bien au-delà du simple échange de biens. Lorsque l'on ne trouve pas un produit chez NCR, on va simplement chez le concurrent. Lorsqu'on ne trouve pas la robe ou l'ensemble chez Christian Dior, c'est la catastrophe, tant l'objet est unique, tant la relation entre le client et le vendeur va façonner l'image de soi du client. L'approche d'un directeur informatique, par NCR est sensiblement la même d'une entreprise à l'autre, Alors que les clients de chaque boutique DIOR sont autant de cas particuliers, on ne peut conseiller à l'identique une baronne, un émir ou un touriste japonais. Une adaptation permanente doit s'opérer en raison des différences culturelles et linguistiques. Dans les deux cas l'emploi de la lexicographie adaptée à l'interlocuteur est un point de passage obligé. Le guichet automatique de banque est un produit manufacturé, porteur de l'image du modèle usinier décrit par Pierre MORIN (1975). Autant le produit Dior porte l'image de l'unique, du précieux, de l'éphémère et de la mise en valeur de l'ego, autant le produit NCR porte l'image du standardisé, de la performance, de la durabilité et de la rentabilité de l'entreprise. A contrario, autant chez NCR que CHRISTIAN DIOR, la vente se place sur le plan de la vente à l'unité, ou en faible quantité, d'un produit unique susceptible de valoriser fortement le client. Le «panier moyen» est sinon identique, du moins du même ordre de grandeur, c'est à dire quelques milliers d'euros. Un GAB coûte environ euros, un bijou DIOR griffé CASTELLANE peut atteindre, voir dépasser euros -NCR L'ingénieur commercial apporte avant tout un service, le plus adapté possible aux besoins exprimés, mais aussi aux besoins perçus, un conseil avisé sur le plan technique et financier, il négocie jusqu'à la signature du contrat et prospecte des nouveaux marchés. II vend un produit très technique (ordinateurs, automates bancaires, datawarehouse) et l'acte de vente est le résultat d'une équipe, l'ingénieur avant vente, le commercial, le service formation support, la logistique, etc.. Les facteurs décisifs de la vente relèvent autant du pouvoir de conviction du vendeur que de l'environnement (notoriété de l'entreprise, du produit, positionnement de la concurrence). - DIOR Les produits vendus font appel à l'image de soi, à la part de rêve, mais n'ont pas de composante de haute technologie. Il faut «cultiver le territoire symbolique de la

5 marque, reposant sur des acquis culturels et historiques contemporains» (Allérès, 2006) alors que les produits commercialisés sont peu différenciés ou différenciés artificiellement par rapport à la concurrence. De ce fait, l'importance du vendeur est primordiale par rapport aux autres éléments du marketing mix (exemple : conseillez-moi pour le cocktail de ce soir!), l'acte de vente est très individuel et ne nécessite pas ou peu de travail d'équipe (mon client!). La clientèle est formée d'individualités fortement marquées et la relation interpersonnelle avec le vendeur est prépondérante (mon client, mon vendeur). 4. Les points communs Trois compétences nous semblent communes en terme de métiers - savoir être à l'écoute de l'interlocuteur, dans l'attitude, et dans le contenu, - posséder la lexicographie de l'interlocuteur, à Monaco on parle du Grand Prix, chez un banquier on ne peut ignorer les échelles de valeurs, - créer la confiance par l'apport d'un conseil pertinent en regard du système de valeurs de l'interlocuteur. 5. La gestion des ressources humaines 5.1. La rémunération des commerciaux Les salariés peuvent être, individuellement ou collectivement, rémunérés selon le nombre de produits et services vendus dans le mois. Cette mesure de la productivité peut engendrer des effets pervers tels privilégier la quantité aux dépens de la réponse précise aux vrais besoins du client. Ce que l'on peut valoriser à présent, ce n'est plus seulement le territoire géré (les volumes, les effectifs) mais la valeur ajoutée, la conduite du changement et l'innovation (la création de valeur). La compétence prise en compte dans le salaire est celle qui traduit la capitalisation de l'expérience, du savoir-faire et de l'efficacité dans l'emploi. Elle reste compliquée à prendre en compte parce qu'aucune méthode de mesure ne s'est encore imposée. Ceci est dû en particulier à la confusion que l'on fait encore entre compétences dans l'emploi qui ont un caractère pratique et les aptitudes et comportements plus fondamentaux que

6 l'on cherche à apprécier dans les procédures de sélection (recrutement) et d'orientation (évaluation du potentiel) La gestion des compétences individuelles Le schéma taylorien est encore bien inscrit dans les mémoires. Tout vendeur souhaite diriger une équipe de vente. Cependant, en termes de compétences, être bon vendeur ne donne aucune indication sur la capacité à la compétence être bon manager d'hommes. A la gestion collective et quantitative de l'emploi, succède une gestion plus individuelle et qualitative. Une logique de contrat s'établit : "Voici les champs de compétences sur lesquels vous devez progresser, en contrepartie d'une évolution en terme de coefficient ou de poste". Au principe de l'augmentation générale, succède une reconnaissance de plus en plus individualisée de l'effort accompli. Il est important de tenir compte des savoir-faire informels des salariés. (Le Boterf, 1995) 5.3. Le développement des compétences collectives Quand NCR va proposer un ensemble cohérent Logiciel et Matériel permettant à l'entreprise cliente de développer au mieux son propre business, les valeurs véhiculées s'impose d'elles mêmes en terme de science, de technologie avancée, de performance et de productivité. C'est le modernisme dans lequel s'inscrit NCR qui porte ses propres valeurs de «bâtisseur de solutions et de composants» formant les «races de créateurs de l'informatique de demain» (Desaintquentin, Sauteur, 1993) On comprend alors tout l'intérêt et la nécessité du corpus de missions et de valeurs véhiculées par le groupe LVMH et DIOR en particulier. La cohésion sociale se renforce autour du concept de l'image la plus raffinée de l'art de vivre occidental. Chaque salarié veut véhiculer cette image de rêve et de beauté sur le plan mondial, son comportement s'en trouve modifié. Ce couple créativité / innovation constitue le système de valeurs de toutes les entreprises du groupe. C'est là le fondement même de la compétence collective lui permettant d'atteindre son image d'extrême perfection et de qualité ultime. Le client doit acheter un produit fini, rare durable et d'une qualité irréprochable. Cette préoccupation de l'excellence, présente autant chez NCR que DIOR va se traduire différemment dans le discours et la valeur ajoutée de la fonction commerciale. Chez DIOR, la situation des boutiques, le contenu des vitrines est primordial et fait qu'un client accueilli ne doit rien percevoir d'autre que la qualité ambiante. L'emplacement des boutiques Dior n'est pas dû au hasard d'une opportunité commerciale. Par exemple la situation la boutique DIOR dans le «Carré d'or» à MONACO, le haut lieu du raffinement monégasque et par de là mondial, en face d'un bijoutier prestigieux et à deux pas du Casino la situe hors du temps.

7 Le vendeur, chez Dior Monaco ne vend pas une robe, mais il vend un univers de rêve en garantissant à l'interlocutrice qu'elle sera l'actrice principale de ce monde enchanté. Dans un tel contexte le prix facturé devient véritablement accessoire. La boutique de luxe est un «espace théâtralisé», les produits sont «mis en scène» par des professionnels du monde du spectacle (Leila Adham in Allérès, 2006) Dans le même temps, NCR va inviter ses clients et prospects à son siège américain et dans les plus grandes manifestations de haute technologie de part le monde. L'muvre produite est de plus en plus le fruit d'une synergie de compétences internes et externes à l'entreprise, avec des finalités plus orientées sur le client. Dans ce contexte apparaissent des unités ou équipes autonomes réservées parfois à une élite ouvrière. 6. Conclusion Dans le monde Dior, nous sommes dans le monde de l'unique, de l'exceptionnel. S'agit-il d'un musée vivant d'une époque déjà totalement dépassée, ou bien d'un modèle destiné à perdurer au profit d'une classe sociale bien identifiée, un marché de niche en quelque sorte. A contrario, l'entreprise NCR, également porteuse de valeurs très fortes, aura moins de difficulté de recrutement et de mobilité de ses vendeurs. L'image du modernisme et de la haute technologie étant également porteuse d'avenir. L'identification des commerciaux au sein de l'entreprise est la même, structure de rémunération, niveau hiérarchique, reconnaissance du corps social identique, mais le contenu nous semble fortement différent, en particulier sur le plan de la symbolique (marques,produit, art,..). Un métier peut être identifié quand il fait appel à un corps de savoirs identifiés (ou identifiables), savoir-références, tours de main, comportements attendus, mis en eeuvre à l'occasion de démarches intellectuelles en regard d'un but à atteindre. L'importance de la notion de métier réside dans sa portabilité, sa transferrabilité et sa durabilité. Un vendeur du groupe LVMH, vendeur de champagne Ruinart ou Moët et Chandon a-t-il, au-delà de la connaissance du produit, les mêmes démarches intellectuelles, intuitives, perceptives, qu'un vendeur chez Dior? La clientèle nord américaine reste pratiquement stable, mais les clients du Moyen- Orient ont tendance à diminuer au profit d'une classe émergeante venant de l'ancien bloc soviétique. De fait l'anglais, langue véhicule incontesté naguère, cède la place au russe, à l'italien ou à d'autres langues avec leur bagage culturel parfois très éloigné du notre. Alors que chez NCR, la mobilité est naturelle et quasi obligatoire, on constate qu'il existe, chez DIOR, un double écueil à la gestion de carrière, d'une part la difficile

8 transferrabilité des compétences, d'autre part la seule vraie évolution de carrière proposée par le groupe consiste à diriger une boutique. Comme nous l'avons déjà souligné, les compétences requises pour manager des hommes et des ressources (matérielles et financières) sont d'un autre ordre que celles requises pour vendre. BIBLIOGRAPHIE Alleres : Luxe Métiers et management Atypiques 2 édition Edition ECONOMICA Amadieu, Cadin : Compétence et organisation qualifiante, 1996, Blanchard, 1 Jersey : Hierarchy of needs, maslow in management of organizational beliaviour, 1977, Dauberville, Gilbert, Pigeyre : Les sciences humaines dans l'entreprise 1996, Desaintquentin, Sauteur : Une nouvelle donne pour l'informatique, Synthèse Informatique, 1993 Denimal, Donnadieu : Classification qualification, 1993, Le Boterf : De la Compétence, 1995, Lewin kurt : Psychologie dynamique, 1973, Morin Pierre : Le modèle Usinier, 1975, Zarifian : Objectifs compétences, 1999

1. Le service Commercial

1. Le service Commercial La fonction Commerciale Sommaire 1. Le service Commercial... 1 2. Les enjeux :... 1 3. La technique de vente :... 2 4. La gestion de la force de vente :... 2 5. Les principales fonctions commerciales :...

Plus en détail

LVMH 2005 MONTRES ET JOAILLERIE MONTRES&JOAILLERIE

LVMH 2005 MONTRES ET JOAILLERIE MONTRES&JOAILLERIE MONTRES&JOAILLERIE TAG Heuer crée l événement à Shanghai Le second Grand Prix de Formule 1 en Chine s est déroulé le 16 octobre 2005 àshanghai. TAG Heuer, partenaire officiel de l écurie Mc Laren Mercedes

Plus en détail

LA POLITIQUE DE MARQUE. Adriana Buzdugan, lector

LA POLITIQUE DE MARQUE. Adriana Buzdugan, lector LA POLITIQUE DE MARQUE Adriana Buzdugan, lector Contents 1 2 La nature et les fonctions des marques La notoriété et l'image de marque 3 La signalétique de la marque 4 Les politiques de marque NOTIONS GENERALES

Plus en détail

MODULE V: POLITIQUE DE REMUNÉRATION

MODULE V: POLITIQUE DE REMUNÉRATION MODULE V: POLITIQUE DE REMUNÉRATION INTRODUCTION Plusieurs entreprises tentent de compenser les coupures au niveau de la rémunération par l'introduction d'avantages moins coûteux, comme une plus grande

Plus en détail

Article sélectionné par : CapLine com.

Article sélectionné par : CapLine com. Article sélectionné par : CapLine com. [KNOWLEDGE MANAGEMENT] Le KM est une aventure à la fois personnelle et collective qui rassemble des individualités autour des valeurs et vision d'une organisation.

Plus en détail

Historique : Mintzberg a fait la synthèse de ce courant en proposant une typologie et une représentation originales des formes structurelles.

Historique : Mintzberg a fait la synthèse de ce courant en proposant une typologie et une représentation originales des formes structurelles. Historique : Pendant longtemps, hégémonie des structures formelles (relations officielles et prescrites entre les membres de l'organisation) : prescriptions de Fayol et de Taylor préconisant la structure

Plus en détail

19 e édition du Salon Museum Expressions 22 et 23 janvier 2014 Paris Porte de Versailles

19 e édition du Salon Museum Expressions 22 et 23 janvier 2014 Paris Porte de Versailles 19 e édition du Salon Museum Expressions 22 et 23 janvier 2014 Paris Porte de Versailles Un salon Reconnu depuis plus de 18ans comme l unique salon professionnel dédié aux produits dérivés culturels, Face

Plus en détail

Ces éléments de correction n'ont qu'une valeur indicative. Ils ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité des autorités académiques, chaque

Ces éléments de correction n'ont qu'une valeur indicative. Ils ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité des autorités académiques, chaque Ces éléments de correction n'ont qu'une valeur indicative. Ils ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité des autorités académiques, chaque jury est souverain. BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR. ANIMATION

Plus en détail

GESTION COMMERCIALE, MARKETING, MANAGEMENT, ICSV

GESTION COMMERCIALE, MARKETING, MANAGEMENT, ICSV GESTION COMMERCIALE, MARKETING, MANAGEMENT, ICSV Licence Commerce et développement international - Bac +3 (L3) Titre RNCP II Responsable Commercial et Marketing - Bac +4 (M1) Magister Direction Mercatique

Plus en détail

Imprimatur ANALYSE DU CONTEXTE. P a g e 1

Imprimatur ANALYSE DU CONTEXTE. P a g e 1 P a g e 1 Imprimatur ANALYSE DU CONTEXTE Caractérisez, selon la typologie établie par Mintzberg, la structure de l entreprise Imprimatur avant la prise de participation dans l entre- prise NetEdit. Mintzberg

Plus en détail

04/05/2014. L étude de marché

04/05/2014. L étude de marché L étude de marché Définition l étude de marché est un travail de collecte et d analyse d informations ayant pour but d identifier les caractéristiques d un marché. (Environnement, offre, demande, ) Son

Plus en détail

Compter et gérer 1 / 9. Compter et gérer

Compter et gérer 1 / 9. Compter et gérer Compter et gérer 1 / 9 Compter et gérer I. LA NECESSITE D'UNE COMPTABILITE Au-delà des obligations légales qui imposent aux entreprises de tenir une comptabilité, avoir un système comptable au sein de

Plus en détail

Dès qu'une action atteint un certain degré de complexité ou qu'il s'agit d'actions collectives il est nécessaire d'organiser, c'est-à-dire de diviser et coordonner. L'organisation suppose donc division

Plus en détail

CONCOURS REGIONAL "CREATION D'ENTREPRISE" ILE-DE-FRANCE

CONCOURS REGIONAL CREATION D'ENTREPRISE ILE-DE-FRANCE CONCOURS REGIONAL "CREATION D'ENTREPRISE" Les Banques Populaires de la région parisienne ont fondé, en 1978 : avec la participation de l'association des Banques Populaires pour la Création d'entreprise,

Plus en détail

GESTION. III Une entité structurable. II / a Les grands types de structure traditionnelle

GESTION. III Une entité structurable. II / a Les grands types de structure traditionnelle LEA 1 re année, LA0002Y. Université Toulouse II-Le Mirail. Mme Garrouste, le 2007-10-29. Document réalisé par Choplair. Diffusé selon les termes de la GNU Free Documentation License. GESTION COURS 4 OURS

Plus en détail

Le Télémarketing : un outil au service de l'action commerciale

Le Télémarketing : un outil au service de l'action commerciale Le Télémarketing : un outil au service de l'action commerciale Une démarche qualitative et construite dans la durée PREMIUM 23 avenue de Genève 74 000 ANNECY Tél : 04.50.46.54.56 - Fax: 04.50.67.51.49

Plus en détail

Évaluation au rendement: D'une culture d'évaluation à une culture d'appréciation

Évaluation au rendement: D'une culture d'évaluation à une culture d'appréciation 102-1406 Esther Blondin, Québec, G1Y 3S5 www.sane-solution.com 418-952-3243 Évaluation au rendement: D'une culture d'évaluation à une culture d'appréciation Lorsqu'on parle d'évaluation au rendement, voici

Plus en détail

Fiche de l'awt Qu'est-ce que l'e-business?

Fiche de l'awt Qu'est-ce que l'e-business? Fiche de l'awt Qu'est-ce que l'e-business? Que recouvre exactement la notion d'e-business? Les moteurs de l'e-business (gestion orientée client et TIC), proposition de valeur d'une stratégie e-business,

Plus en détail

Suite NCR APTRA. La première plateforme logicielle libre-service financière au monde.

Suite NCR APTRA. La première plateforme logicielle libre-service financière au monde. Suite NCR APTRA La première plateforme logicielle libre-service financière au monde. UN PAS EN AVANT POUR L EXPERIENCE DES CLIENTS. Le secteur bancaire nous dit que la qualité de l expérience consommateur

Plus en détail

Management partie 2 : Marketing

Management partie 2 : Marketing Management partie 2 : Marketing Marketing 1. L'approche marketing S'est le contexte économique qui a induit la fonction marketing. Elle est née des contraintes que rencontre l'entreprise sur son marché,

Plus en détail

Club Saint Eloi. étude Panel 5 Comité Francéclat

Club Saint Eloi. étude Panel 5 Comité Francéclat Club Saint Eloi étude Panel 5 Comité Francéclat Paris le 26 mars 2013 panel5@club-internet.fr Etude Etude Comité Panel5 Francéclat RAPPEL : LA DEMANDE POUR DES MARQUES Comme nous l'avions présenté lors

Plus en détail

MANAGEMENT ET GESTION DES ENTREPRISES

MANAGEMENT ET GESTION DES ENTREPRISES MANAGEMENT ET GESTION DES ENTREPRISES Programmes de Formations Bachelor Bac + 3 Management Opérationnel des Organisations Formation en 3 années, accessible chaque année, en fonction des pré-requis du candidat.

Plus en détail

France Telecom Orange

France Telecom Orange France Telecom Orange fiches métiers assistant commercial et marketing conseiller commercial chef de produit technicien intervention supports réseaux assistant/gestionnaire RH domaine client conseiller

Plus en détail

Première ES Devoir n 4 SES Novembre 2013

Première ES Devoir n 4 SES Novembre 2013 Première ES Devoir n 4 SES Novembre 2013 Epreuve composée : partie 3 Pour la partie 3, Il est demandé au candidat de traiter le sujet : - en développant un raisonnement ; - en exploitant les documents

Plus en détail

Bienvenue dans ce troisième numéro de Novatris News!

Bienvenue dans ce troisième numéro de Novatris News! L actualité des études online Numéro 3 Mai - Juin 2006 Bienvenue dans ce troisième numéro de Novatris News! Pour ce nouveau numéro, nous vous proposons de partager notre expérience sur deux outils d'études

Plus en détail

1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 3. DEFINITION DES EMPLOIS COMMERCIAUX TYPES

1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 3. DEFINITION DES EMPLOIS COMMERCIAUX TYPES Secrétaire commerciale Module 1 : Fiches de commerce Chapitre 2 : Les métiers commerciaux Plan du Chapitre 2 : Les métiers commerciaux 1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 2. ANALYSE D'UNE OFFRE

Plus en détail

LES DECISIONS STRATEGIQUES ET ORGANISATIONNELLE A L INTERNATIONAL :

LES DECISIONS STRATEGIQUES ET ORGANISATIONNELLE A L INTERNATIONAL : LES DECISIONS STRATEGIQUES ET ORGANISATIONNELLE A L INTERNATIONAL : ANALYSE CONCURRENTIELLE ET STRATEGIE MARKETING INTERNATIONAL : L entreprise a le choix entre 3 grands types de stratégie : La standardisation

Plus en détail

OUVERTURE DU CONCOURS 2014

OUVERTURE DU CONCOURS 2014 OUVERTURE DU CONCOURS COMMUNIQUÉ DE PRESSE www.andam.fr Présidée par Pierre Bergé, l ANDAM s attache à fédérer FONDÉE EN 1989 PAR NATHALIE DUFOUR et coordonner tous les acteurs du monde de la mode, tant

Plus en détail

Marketing opérationnel: définition, mix marketing, plan marketing

Marketing opérationnel: définition, mix marketing, plan marketing COM 300: CHAPITRE 1 INTRODUCTION A LA COMMUNICATION D ENTREPRISE Mme. Zineb El Hammoumi SOMMAIRE Marketing opérationnel: définition, mix marketing, plan marketing Introduction à la communication: définition,

Plus en détail

A telcom est une marque spécialisée dans la téléphonie de luxe.

A telcom est une marque spécialisée dans la téléphonie de luxe. A telcom est une marque spécialisée dans la téléphonie de luxe. Installée à Monte-Carlo depuis 20 ans, et créée par M. Carlos Bardote, Atelcom est synonyme de qualité, d innovation et d élégance en Principauté

Plus en détail

ecrm: Segmentation client

ecrm: Segmentation client ecrm: Segmentation client Un point stratégique pour un marketing multi-canal amélioré Cabestan Livre Blanc Introduction C'est un adage connu de toutes les directions marketing. Proposer un produit sur

Plus en détail

Executive MBA. Franck BRUNET Conseil en stratégie, Business Model, Business Development

Executive MBA. Franck BRUNET Conseil en stratégie, Business Model, Business Development P R O J E T D E T U D E Executive MBA Conseil en stratégie, Business Model, Business Development Préambule Dans le cadre d un Executive MBA à PARIS EXECUTIVE CAMPUS, je suis amené à proposer des projets

Plus en détail

De ces définitions qui précèdent, Quels liens pouvons nous relever entre ces deux notions? La force de vente et la communication

De ces définitions qui précèdent, Quels liens pouvons nous relever entre ces deux notions? La force de vente et la communication De nos jours, la force de vente et la communication apparaissent comme des fers de lance de toute entreprise. En effet leur prise en compte engendre des chiffres d affaires notoires. La force de vente

Plus en détail

I. Site rentable ou non?

I. Site rentable ou non? Les aspects fiinanciiers d un siite IInternet I. Site rentable ou non? A. Raisonnement en terme de budget B. Raisonnement en terme de rentabilité II. Les différents coûts A. Coûts visibles B. Cachés III.

Plus en détail

CONNAISSANCE DES TECHNIQUES DE COMMERCIALISATION

CONNAISSANCE DES TECHNIQUES DE COMMERCIALISATION CONNAISSANCE DES TECHNIQUES DE COMMERCIALISATION 50 CONNAISSANCE DES TECHNIQUES Découverte du cycle de production de la Bijouterie-Joaillerie Commerciaux, force de vente, responsables magasins, chefs de

Plus en détail

www.ingemmologie.com

www.ingemmologie.com ING PARIS 33 rue La Boétie 75008 Paris Tél : + 33 (0)1 47 70 23 83 paris@ingemmologie.com ING LYON 11 place Croix Paquet 69001 Lyon Tél : + 33 (0)4 78 29 09 89 lyon@ingemmologie.com ING NICE 15-17 rue

Plus en détail

Supply chain management NESTLE. Les Rois de la Supply Chain 2010

Supply chain management NESTLE. Les Rois de la Supply Chain 2010 áå ΩINSTITUT SUPERIEUR DU MANAGEMENT Supply chain management NESTLE Les Rois de la Supply Chain 2010 Cabinet ISM Abidjan, Cocody,Bvd F. Mitterand, Riviera Bonoumin, Immeuble La Paix 22 BP 876 Abidjan 22

Plus en détail

LA DÉMARCHE STRATÉGIQUE

LA DÉMARCHE STRATÉGIQUE LA DÉMARCHE STRATÉGIQUE La stratégie est une anticipation lucide, la tactique est une réactivité habile. 1 La Stratégie Est la détermination des buts et objectifs à long terme d'une entreprise et le choix

Plus en détail

Formations & F. ilières. du Luxe, de la Beauté et du Bien-être

Formations & F. ilières. du Luxe, de la Beauté et du Bien-être Formations & F ilières du Luxe, de la Beauté et du Bien-être I ntroduction L industrie française du luxe occupe une place de choix dans l économie mondiale. C est pourquoi le parcours LB&B (Management

Plus en détail

La gestion prévisionnelle des compétences Histoire, problématique et démarche

La gestion prévisionnelle des compétences Histoire, problématique et démarche La gestion prévisionnelle des compétences Histoire, problématique et démarche I - Un historique du modèle de la compétence II - Les enjeux de la GPEC III - Une démarche reliant stratégie/compétences/organisation

Plus en détail

Collaboration : Sachez distinguer, parmi votre personnel, les enthousiastes des réfractaires

Collaboration : Sachez distinguer, parmi votre personnel, les enthousiastes des réfractaires Collaboration : Sachez distinguer, parmi votre personnel, les enthousiastes des réfractaires Les leçons de ce document La a attiré l'attention d'entreprises à la recherche de compétitivité dans un contexte

Plus en détail

De la carrière à l employabilité

De la carrière à l employabilité De la carrière à l employabilité 1. Définitions 2. Outils de la gestion des carrières et des mobilités 3. Évolutions récentes de la gestion des carrières eleonor.marbot@cnam.fr/eme 104 1 1. Définitions

Plus en détail

Cession, transmission & financement des cabinets. Anticiper pour pérenniser

Cession, transmission & financement des cabinets. Anticiper pour pérenniser Cession, transmission & financement des cabinets Anticiper pour pérenniser Intervenants Denis Barbarossa Expert-comptable, Président du CJEC Luc Fialletout Directeur Général Adjoint (Interfimo) Jean-Pierre

Plus en détail

Chapitre 3 : les principaux accords interentreprises : franchise, sous-traitance, concession, agrément.

Chapitre 3 : les principaux accords interentreprises : franchise, sous-traitance, concession, agrément. Droit - BTS 2 année Chapitre 3 : les principaux accords interentreprises : franchise, sous-traitance, concession, agrément. Durant les deux dernières décennies, la pratique des accords interentreprises

Plus en détail

Observatoire du design en Rhône-Alpes

Observatoire du design en Rhône-Alpes Observatoire du design en Rhône-Alpes 2013 2014 Le codesign La région Rhône-Alpes, deuxième région française pour la concentration de designers et d entreprises utilisatrices de design, a structuré depuis

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LES RELATIONS ENTRE ENTREPRISES

ENQUÊTE SUR LES RELATIONS ENTRE ENTREPRISES Ministère délégué à l'industrie ENQUÊTE SUR LES RELATIONS ENTRE ENTREPRISES Signature et cachet de l'entreprise Vu l'avis favorable du Conseil national de l'information statistique, cette enquête, reconnue

Plus en détail

Dossier 6 : Manager la performance dans l organisation. Management des organisations et stratégies

Dossier 6 : Manager la performance dans l organisation. Management des organisations et stratégies Ce dossier pourrait se situer en conclusion des différents thèmes de ce cours. En effet, on peut considérer que la performance est le résultat d une bonne pratique du management sous toutes ses déclinaisons.

Plus en détail

MODULE 2 : Rationaliser son portefeuille produit et détecter des pistes de création Objectifs de la formation

MODULE 2 : Rationaliser son portefeuille produit et détecter des pistes de création Objectifs de la formation 28+29 juin prochains MODULE 2 : Rationaliser son portefeuille produit et détecter s pistes création Objectifs la formation DATES ET LIEUX Vos organisations professionnelles sont fières mettre en œuvre

Plus en détail

La validation des acquis de l expérience dans une Formation d Ingénieur en Partenariat

La validation des acquis de l expérience dans une Formation d Ingénieur en Partenariat DAROUX Géraldine (7109) La validation des acquis de l expérience dans une Formation d Ingénieur en Partenariat Ce texte relate l expérience conduite au sein de l Institut Supérieur des Techniques Productiques

Plus en détail

Le savoir-faire et la collection de produits, services et/ou technologies. Les signes de ralliement de la clientèle Le franchiseur garantit au

Le savoir-faire et la collection de produits, services et/ou technologies. Les signes de ralliement de la clientèle Le franchiseur garantit au BREVET : Définition: Le brevet est un titre délivré par un organisme public spécialisé, donnant à son titulaire le droit exclusif d exploiter une invention pour une durée de vingt ans à compter de la date

Plus en détail

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection La prospection est une activité indispensable pour développer le nombre de clients, mais aussi pour contrecarrer la perte de clients actuels. Elle coûte

Plus en détail

La boite à outils du dirigeant, Dispositif packagé ou modularisable en fonction des besoins

La boite à outils du dirigeant, Dispositif packagé ou modularisable en fonction des besoins La boite à outils du dirigeant, Dispositif packagé ou modularisable en fonction des besoins Durée : Minimum 14h Maximum 182h (Ce choix permet de valider 10% du Titre de niveau II «chef d entreprise développeur

Plus en détail

Révisions : définir et expliquer

Révisions : définir et expliquer Révisions : définir et expliquer 1. Fondements du marketing et études de marché 1) Notions de valeurs perçues par le client? Rapport qualité prix. 2) Quels sont les leviers d actions qui crée de la valeur?

Plus en détail

IUT de Bobigny Paris XIII Pierre 2010-2011 SRC2. Analyse marketing : BlackBerry Torch

IUT de Bobigny Paris XIII Pierre 2010-2011 SRC2. Analyse marketing : BlackBerry Torch DOMINIQUE IUT de Bobigny Paris XIII Pierre 2010-2011 SRC2 Analyse marketing : BlackBerry Torch 1 Introduction Le marché des téléphones portables est en pleine restructuration depuis l'arrivée de l'iphone

Plus en détail

Madame la Ministre, Madame la Commissaire Vassiliou, Mesdames et Messieurs,

Madame la Ministre, Madame la Commissaire Vassiliou, Mesdames et Messieurs, Madame la Ministre, Madame la Commissaire Vassiliou, Mesdames et Messieurs, Je suis ravi d' être ici ce soir pour le lancement officiel du programme Horizon 2020 en France. Avec près de 80 milliards d'euros

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Représentant/représentante en véhicules (14322 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Agent de location de véhicules.......................................

Plus en détail

DES EXEMPLES DE PROJETS PRESENTES EN PDUC

DES EXEMPLES DE PROJETS PRESENTES EN PDUC Type d UC Outils du diagnostic Problématique Projet Magasin spécialisé dans la vente de produits pour l équitation Observation Analyse du compte de résultat Enquête clientèle Etude de concurrence Perte

Plus en détail

Organisation et Fonctionnement de l Entreprise

Organisation et Fonctionnement de l Entreprise Organisation et Fonctionnement de l Entreprise Sommaire Organisation et fonctionnement de l'entreprise... 1 Les principales fonctions de l entreprise... 2 La notion de structure... 3 Caractéristiques d

Plus en détail

Le Marketing Relationnel Universitaire : 2010.2011 0

Le Marketing Relationnel Universitaire : 2010.2011 0 Universitaire : 2010.2011 0 Introduction : Chaque jour à travers le monde, des managers déplorent la baisse de fidélité de leurs clients qui sont courtisés plus fébrilement par des concurrents offrant

Plus en détail

2. Assises de gestion de CGI

2. Assises de gestion de CGI 2. Assises de gestion de CGI Assises de gestion de CGI INTRODUCTION Nous avons rassemblé, dans le diagramme présenté ci-dessus, l'ensemble des composantes majeures qui orientent et définissent la gestion

Plus en détail

{Licence STAPS 98-99.C2.C. Cours de gestion de Fabrice} 1. LE CHOIX DE LA CIBLE...2 2. LA RUMEUR...2 3. FIXATION DU PRIX...2

{Licence STAPS 98-99.C2.C. Cours de gestion de Fabrice} 1. LE CHOIX DE LA CIBLE...2 2. LA RUMEUR...2 3. FIXATION DU PRIX...2 LA DEMARCHE EN MARKETING Le 10 Mars 1999 4 ème Cours {Licence STAPS 98-99.C2.C. Cours de gestion de Fabrice} 1. LE CHOIX DE LA CIBLE...2 2. LA RUMEUR...2 3. FIXATION DU PRIX...2 4. LES DIFFERENTS SERVICES

Plus en détail

Les domaines d application du marketing. Marketing des achats. Marketing industriel

Les domaines d application du marketing. Marketing des achats. Marketing industriel Les domaines d application du marketing Marketing des achats Marketing industriel Ecole Doctorale-Université Pascal Paoli - 1 - Sommaire Introduction I. Analogies entre achat et marketing II. La démarche

Plus en détail

Adapter la stratégie commerciale aux mutations des marchés

Adapter la stratégie commerciale aux mutations des marchés 13 mars 2008 Réunion des SCOP de Communication Adapter la stratégie commerciale aux mutations des marchés Denis Marcoullier LC2 Consultants Tour de l Horloge 4 place Louis Armand 75603 PARIS CEDEX 12 www.lc2-consultants.com

Plus en détail

Structure organisationnelle. Catherine VOYNNET FOURBOUL

Structure organisationnelle. Catherine VOYNNET FOURBOUL Structure organisationnelle Catherine VOYNNET FOURBOUL Bibliographie Mintzberg H., The Structuring of Organizations, Englewood Cliffs, N. J., Prentice-Hall,1979 Desreumaux A., Structures d'entreprise,

Plus en détail

NEGOCIATION COMMERCIALE - VENTE

NEGOCIATION COMMERCIALE - VENTE CONSTANTIN Maurice Prestataire de Formation n 96 97 30382 97 81 av du Gal de Gaulle 97300 Cayenne Tél : 0594 29 29 42 maurice.constantin@amesco.net secretaire.amesco@orange.fr PROGRAMME FORMATION NEGOCIATION

Plus en détail

Notre credo : Votre Réussite!

Notre credo : Votre Réussite! Entrepreneurs, Vous souhaitez optimiser votre communication, améliorer vos performances commerciales, acquérir de l aisance en langues étrangères, développer votre entreprise à l export, maîtriser les

Plus en détail

VENTES PROMOTIONNELLES

VENTES PROMOTIONNELLES VENTES PROMOTIONNELLES 13/04/2012 Elle consiste pour le commerçant à accorder une réduction (rabais, remise ou ristourne) aux consommateurs, sur l'un ou l'autre des articles mis en vente. Une telle pratique

Plus en détail

OUTIL D'AIDE A LA PRISE DE DECISION:Analyse SWAT

OUTIL D'AIDE A LA PRISE DE DECISION:Analyse SWAT GESTION DES RESSOURCES HUMAINES OUTIL D'AIDE A LA PRISE DE DECISION:Analyse SWAT CHOIX DE SOLUTION - HYPOTHESE SCENARIO A l'origine de toute décision réside le choix entre plusieurs possibilités. Nous

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale Présentation Générale moteur expert de simulation paramètres interactifs Comme dans la réalité, la chance existe mais elle n'a pas de rôle prépondérant. Si votre entreprise vend mal, c'est parce que vous

Plus en détail

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12 Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE La notion «d E-Business» recouvre les différentes applications possibles de l'informatique faisant appel aux technologies de l'information et

Plus en détail

Sylvie Guessab Professeur à Supélec et responsable pédagogique du Mastère Spécialisé en Soutien Logistique Intégré des Systèmes Complexes

Sylvie Guessab Professeur à Supélec et responsable pédagogique du Mastère Spécialisé en Soutien Logistique Intégré des Systèmes Complexes Préface Toute personne est un jour confrontée à devoir prendre une décision, qu il s agisse de l étudiant qui réfléchit à son orientation académique, du chercheur qui doit privilégier une option scientifique

Plus en détail

CLAUDE-ANNIE DUPLAT GUIDE PRATIQUE POUR GÉRER UNE ENTREPRISE À CROISSANCE RAPIDE

CLAUDE-ANNIE DUPLAT GUIDE PRATIQUE POUR GÉRER UNE ENTREPRISE À CROISSANCE RAPIDE CLAUDE-ANNIE DUPLAT GUIDE PRATIQUE POUR GÉRER UNE ENTREPRISE À CROISSANCE RAPIDE Éditions d Organisation, 2002 ISBN : 2-7081-2781-0 3 LE CHECK-UP DE L ENTREPRISE, MOYEN D UNE VIGILANCE EXTRÊME Check-up

Plus en détail

LA FORCE DE VENTE INTERNATIONALE D UNE MULTINATIONALE INTRODUCTION

LA FORCE DE VENTE INTERNATIONALE D UNE MULTINATIONALE INTRODUCTION LA FORCE DE VENTE INTERNATIONALE D UNE MULTINATIONALE INTRODUCTION Une société multinationale est une société qui produit des effets économiques dans plusieurs pays. C'est-à-dire que, soit les actionnaires

Plus en détail

PRESENTATION DE PRODUITS HAUT DE GAMME-LUXE Décoration d intérieur à la française

PRESENTATION DE PRODUITS HAUT DE GAMME-LUXE Décoration d intérieur à la française PRESENTATION DE PRODUITS HAUT DE GAMME-LUXE Décoration d intérieur à la française UKRAINE Kiev, 20-22 novembre 2013 Découvrez le deuxième pays d Europe de l Est en termes de débouchés, fort d une clientèle

Plus en détail

Paris, 22 & 23 janvier 2015

Paris, 22 & 23 janvier 2015 Formation «Marketing et merchandising d'une boutique de site culturel et touristique» Paris, 22 & 23 janvier 2015 Présentation générale de la formation Valoriser une boutique de site culturel ou touristique

Plus en détail

L'INFORMATIQUE AU SERVICE DE L'ANGLAIS

L'INFORMATIQUE AU SERVICE DE L'ANGLAIS 153 Monique BERNARD, Patricia BERTAUX, Claire MANIEZ Né dès le premier trimestre de l'année scolaire 1986-1987, le groupe LANGUES du CRI de Nancy-Metz était à l'origine formé d'enseignants d'anglais et

Plus en détail

L EQUIPE COMMERCIALE * * * * * L organisation de l équipe commerciale

L EQUIPE COMMERCIALE * * * * * L organisation de l équipe commerciale THEME 7 L EQUIPE COMMERCIALE * * * * * Chapitre 1 L organisation de l équipe commerciale Les métiers commerciaux sont extrêmement diversifiés. On en distingue généralement deux grands types : ceux en contact

Plus en détail

Enquête globale sur la perception des clients dans l assurance

Enquête globale sur la perception des clients dans l assurance Enquête globale sur la perception des clients dans l assurance Le moment pour les assureurs de repenser leur relation client Forum International de l'assurance Casablanca 18 avril 2013 Enquête globale

Plus en détail

Représentant des ventes Un portrait

Représentant des ventes Un portrait Représentant des ventes Un portrait Un représentant des ventes est un employé du service des ventes dont la fonction est de promouvoir et de vendre les produits et les services d une entreprise tels que

Plus en détail

Abstract Les Fonctions de Frais Généraux Administratives, Commerciales, Production

Abstract Les Fonctions de Frais Généraux Administratives, Commerciales, Production Abstract Les Fonctions de Frais Généraux Administratives, Commerciales, Production Juillet 2008 Edito Suivre l évolution des organisations et des métiers de l entreprise, est un principe de base du management

Plus en détail

Votre partenaire spécialisé en solutions logicielles. pour les entreprises prospères du secteur du bois

Votre partenaire spécialisé en solutions logicielles. pour les entreprises prospères du secteur du bois Votre partenaire spécialisé en solutions logicielles pour les entreprises prospères du secteur du bois Histoire En 1999, l'entreprise TimberTec est fondée sous forme de SARL par les ingénieurs Andreas

Plus en détail

~AISSE D'EPARGNE D'ALSACE

~AISSE D'EPARGNE D'ALSACE ~AISSE D'EPARGNE D'ALSACE DEFINITION D'EMPLOI: Gestionnaire de Clientèle Patrimoniale Code emploi: Filière d'activité: Métier: Rôle: Ventes et Services -- Gestionnaire de Clientèle Spécialiste Clients

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 1 : Présentation de votre projet 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet

Plus en détail

Cycle Diplômant en Ressources Humaines. Contenu du programme

Cycle Diplômant en Ressources Humaines. Contenu du programme Cycle Diplômant en Ressources Humaines «Management Spécialisé en R.H.» Contenu du programme Objectifs du programme : Cette formation a pour objet de préparer les participants à l ensemble des outils de

Plus en détail

Le guide Banque Scotia pour le choix d'une franchise

Le guide Banque Scotia pour le choix d'une franchise Le guide Banque Scotia pour le choix d'une franchise Le franchisage et la Banque Scotia Consciente de l importante contribution des entreprises franchisées à la vie économique, la Banque Scotia a élaboré

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ CV315 SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ 1. Identifier les objectifs commerciaux Les 4 objectifs clés du commercial L esprit de conquête, clé de la performance La psychologie du vendeur face à l acheteur 2.

Plus en détail

MONTER SON BUSINESS PLAN

MONTER SON BUSINESS PLAN MONTER SON BUSINESS PLAN Le plan de développement («business plan» en anglais) est la description quantitative et qualitative du projet de votre entreprise à moyen terme. C est donc un document fondamental

Plus en détail

Dématérialisation et document numérique (source APROGED)

Dématérialisation et document numérique (source APROGED) Dématérialisation et document numérique (source APROGED) La dématérialisation se répand très rapidement dans tous les domaines d'activités. Depuis l'origine, le concept de dématérialisation repose sur

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 6 : Customer Relationship Management (CRM) Sommaire Introduction... 1 Les enjeux

Plus en détail

LES CRITERES CLES DU SUCCES D'UNE SEGMENTATION

LES CRITERES CLES DU SUCCES D'UNE SEGMENTATION LES CRITERES CLES DU SUCCES D'UNE SEGMENTATION Quel que soit le type de segmentation, une segmentation réussie se doit d'être : Opérante : les segments définis sont-ils suffisamment importants pour correspondre

Plus en détail

Bâtir et améliorer son système d appréciation

Bâtir et améliorer son système d appréciation Bâtir et améliorer son système d appréciation Bâtir et faire évoluer son système d'appréciation, Se doter de critères pertinents pour son entreprise, Se positionner en tant que conseil dans l'entretien

Plus en détail

LES SECRETS DE L'OR. Tout ce qu'il faut savoir pour trader l'or profitablement sur les marchés financiers

LES SECRETS DE L'OR. Tout ce qu'il faut savoir pour trader l'or profitablement sur les marchés financiers LES SECRETS DE L'OR Tout ce qu'il faut savoir pour trader l'or profitablement sur les marchés financiers AVERTISSEMENT INVESTISSEMENT À HAUT RISQUE : Le trading de forex et de contrats de différence (CFDs)

Plus en détail

Le merchandising dans un commerce indépendant

Le merchandising dans un commerce indépendant Le merchandising dans un commerce indépendant CCI du Gers 24 Février 2014 www.lemoineconseil.fr Arnaud Lemoine Définition du merchandising Le bon produit > notion d assortiments Au bon endroit > notion

Plus en détail

Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Ecole Supérieure de Technologie Technique de communication et de commercialisation Le Marketing des produits de luxe Réalisée par: ALAOUI Meryem Encadré par: Mr. BOUKLATA

Plus en détail

Témoignage de Jean-François Baudrais, franchisé WSI

Témoignage de Jean-François Baudrais, franchisé WSI (adsbygoogle = window.adsbygoogle []).push({}); franchisé WSI Témoignage d'un Témoignage d'un franchisé Midas Témoignages de franchisés Autosmart Témoignages de franchisés La Mie Câline Témoignages franchisé

Plus en détail

RECRUTEMENT. IMMOFINANCES.NET est un réseau spécialisé. Courtier de proximité en réseau

RECRUTEMENT. IMMOFINANCES.NET est un réseau spécialisé. Courtier de proximité en réseau RECRUTEMENT IMMOFINANCES.NET est un réseau spécialisé Courtier de proximité en réseau en crédit immobilier, assurance de prêt, rachat de crédit, crédit pro et réméré immobilier Vous avez envie d entreprendre?

Plus en détail

ASSOCIATION FRANÇAISE DES CENTRES DE RELATION CLIENT 3 cité Férembach 75017 PARIS http://afrc.org

ASSOCIATION FRANÇAISE DES CENTRES DE RELATION CLIENT 3 cité Férembach 75017 PARIS http://afrc.org LABORATOIRE D'ECONOMIE ET DE SOCIOLOGIE DU TRAVAIL Unité Mixte de Recherche 6123 35 Avenue Jules Ferry - 13626 Aix-en-Provence Cedex http://www.univ-aix.fr/lest ASSOCIATION FRANÇAISE DES CENTRES DE RELATION

Plus en détail

Documents mis à disposition par : http://www.marketing-etudiant.fr. Attention

Documents mis à disposition par : http://www.marketing-etudiant.fr. Attention Documents mis à disposition par : http://www.marketing-etudiant.fr Attention Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. En conséquence croisez vos

Plus en détail

JUIN / JUILLET 2015 LS D OFFRES LA VENTE EST DYNAMIQUE NOS FORMATIONS LE SONT AUSSI!

JUIN / JUILLET 2015 LS D OFFRES LA VENTE EST DYNAMIQUE NOS FORMATIONS LE SONT AUSSI! JUIN / JUILLET 2015 LS D OFFRES LA VENTE EST DYNAMIQUE NOS FORMATIONS LE SONT AUSSI! Votre contact Mireille GUIBOUT 02 35 59 44 17 mireille.guibout@ceppic.fr Une pédagogie innovante Nos certifications

Plus en détail

COURS N 1 N 1 : QU EST EST-CE QUE LE MARKETING?

COURS N 1 N 1 : QU EST EST-CE QUE LE MARKETING? COURS N 1 N 1 : QU EST EST-CE QUE LE MARKETING? COURS N 1 : QU EST-CE QUE LE MARKETING? --> PLAN --> Histoire du Marketing --> Définitions --> Les différents types de marketing --> Des 4 P --> L importance

Plus en détail