3 Les nouveaux bourgs

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "3 Les nouveaux bourgs"

Transcription

1 3 Les nouveaux bourgs 32 HABITER LA TERRE 321 principe Un air du terroir Le projet se donne de construire une architecture profondément en relation avec la terre et le sous-sol de Vassivière. L espace intérieur, sa qualité chimique et physique, est ici un produit du terroir, littéralement produit dans la terre. Produire la chaleur dans la terre, la cuire avec l énergie géothermique, rafraîchir l air au sein de l obscurité froide du sous-sol, habiter et respirer la qualité d un sous-sol, celui de la terre de Vassivière. Ce qui est recherché, c est avant tout une qualité de l air, une certaine fraîcheur, que l on va puiser sous la terre, que l on stocke dans l inertie du sol, comme si nous arrivions à donner à l air intérieur de ces maisons un goût terreux, une tonalité légèrement brunâtre. Ce que l air aura gagné de la terre en réalité, c est une qualité thermique, une chaleur qu elle y aura puisée. Descendu dans le sous-sol de Vassivière, l air se réchauffera en hiver et se rafraîchira en été. A l architecture verticale des maisons de l air, le projet se développe ici dans l horizontalité de la terre, dans la succession des mouvements de l air, du profond au surélevé, du sombre au lumineux, d un air neuf à un air vicié. Le projet se fonde dans le sol, se construit en matériaux lourds et froids au toucher car de forte inertie thermique, reproduisant en cela le principe d inertie de la terre elle-même. Mais le projet refuse de s enterrer réellement. Les espaces s ouvrent au paysage et à la lumière. La maison possède aussi des fenêtres dans les dalles de sol, donnant sur un paysage d air de terre qui se déploie en dessous. En réalité, seul l air a un arrière-fond de fraîcheur terreuse. Car c est à travers les éléments invisibles de l architecture que la relation à la terre s établit, dans sa chaleur ou sa fraîcheur, dans la qualité de son air. La maison se construit sur un stock d air frais et propre, contenu au sous-sol de la maison, dans l épaisseur de la terre. C est un paysage souterrain mais c est aussi un climat utilisable comme l était la cave ou la grotte où l on conservait le vin. Comme un réservoir, ce volume est alimenté par de l air propre qui a transité sous la terre pour se tempérer. A quelques mètres de profondeur, la terre a une température à peu près constante toute l année d environ 8 degrés. Avec un système de puits canadien, c est cette tiédeur que l on vient chercher, pour refroidir l air en été ou au contraire le réchauffer en hiver. L air est tiré depuis l extérieur, à plus de 25 m de la maison. De là, il s engouffre sous la terre, se laisse gagner par la chaleur constante de la terre, par ces 8 degrés, pour se dilater finalement dans le sous-sol de la maison. Ce qui est chauffé dans la maison, c est seulement ce sous-sol, enterré, parfaitement isolé, dont la température sera tempérée toute l année autour de 21 par un chauffage par le sol installé dans le sol de cette cave chaude. Alimenté par une pompe à chaleur, le chauffage diffuse donc une chaleur produite dans la terre, qui se communique à l air du sous-sol. En hiver, ce sera un air plus chaud que l extérieur, en été, ce sera un air plus froid. Cette masse d air tempéré forme une sorte de coussin d air tempéré communiquant sa chaleur par conduction aux pièces d habitation au-dessus. L air du sous-sol, tempéré, frais et propre est ensuite pulsé dans les pièces d habitation. La maison s organise dans la gestion du parcours de l air. Elle propose un système de renouvellement d air contrôlé qui s organise en cascade, de l espace nécessitant l air le plus propre ( la chambre ) à l espace le plus vicié ( les toilettes ). L air communique son oxygène aux habitants et se charge en retour de CO 2. Propre au départ, il passe ainsi dans la chambre, puis le séjour, puis la cuisine, puis la salle de bain, puis les toilettes avant de ressortir, vicié. La typologie de l habitation est donc réévaluée en fonction de la distribution de l air dans la maison, de l espace où l air est le plus propre à celui où il est le plus vicié. On habite alors cette qualité de l air, on se déplace dans la maison en fonction de qualité de l air qui est recherché. On migre entre des qualités différenciées de l air. En cela, on répond également à la cible 13 «Qualité sanitaire de l air» de l association HQE en assurant à l intérieur de la maison un renouvellement constant de l air et en limitant ainsi les pollutions de l air intérieur. L ambition de ce projet est donc de construire une architecture qui entretient un lien à la fois physiologique et sensuel avec le terrain et son sous-sol, une architecture qui s inscrit dans le lieu, dans sa géologie, à respirer. 322 morphologie La parcelle est organisée, du nord au sud, en une succession de bandes allongées. Elles prennent place entre la route en haut de la parcelle, et la limite des 100 m constructibles depuis le lac. Ce sont des lanières de terrain de 6 m par 66 m qui chacune forme un terroir propre à une maison. Si nous nous permettons de les appeler terroir, c est parce que ces lanières s organisent dans cette même alliance entre le bâti et le terrain, ce dernier devenant le lieu de production de l énergie consommée par les habitants de la maison. La surface de chacun des terroirs est ainsi calculée en fonction des besoins en terrain nécessaire pour fournir assez d énergie pour la maison par pompe à chaleur. Pour des collecteurs géothermiques horizontaux, cette surface de terrain doit être de 4 ou 5 fois la surface intérieure habitée, soit environ 400 m² de terrain dont 100 m² pour la maison elle-même. La forme allongée du terrain répond à la longueur du puits canadien, lequel va chercher l air à plus de 25 mètre de la maison. Des accès en stabilisé, distribuant chacun 2 lanières, donnent en haut de la parcelle, sur le parking. Le terrain non bâti des terroirs devient une suite de champs desquels l énergie consommée par le bâti est produite. Les maisons sont orientées d une part au sud pour profiter du soleil et de son énergie passive ainsi que vers le lac. L implantation dans la pente, plus lâche dans le sens du lac, permet de ménager des vues directement sur le lac. 74

2 habiter la terre 323 Gestion de l energie Les maisons de la terre exploitent les ressources énergétiques de la terre. La production de chaleur profite de la géothermie. Ces maisons exploitent la chaleur provenant du sous-sol ; qui est extraite du sol par un réseau de tubes dans lequel circule un fluide caloporteur qui apporte cette chaleur à une pompe à chaleur. Le sol est ainsi refroidi pendant la saison de chauffage. Il doit être réchauffé avant la saison suivante ; le sol se réchauffe naturellement pendant la saison chaude de l été lorsque la pompe est arrêtée ; les collecteurs sont orientés au sud. Les échangeurs utilisés sont des collecteurs horizontaux. Ils sont installés horizontalement sous forme d une nappe de tubes disposés entre 1 et 3m de profondeur dans le terrain. Un fluide contenant de l antigel est pompé en circuit fermé et permet d extraire l énergie du sous-sol à l aide d une pompe à chaleur. La surface de capteur occupe 3 à 4 fois la surface des locaux à chauffer. Chauffage chauffage.eps 75

3 3 Les nouveaux bourgs La taille du jardin est fonction de la surface nécessaire au chauffage de la maison, le rapport institué entre le fonctionnement de la maison et la parcelle est direct. La pompe se trouve au sous-sol, à proximité du collecteur des tubes, qui nécessite d être accessible. Une pompe alimente deux maisons, pour une puissance de 10 kw / h. Ce système peut assurer en partie le chauffage basse température ; le système de distribution du chauffage se fera par le sol, à l intérieur de la dalle de sol en béton dans le sous-sol. Cet espace donne alors sa chaleur à l air traversant pour fournir une température adéquate aux pièces de vie ; il agit comme un coussin d air chaud, sur lequel repose le séjour et la chambre ainsi que la salle de bain et la cuisine. Schéma de principe du système de chauffage Il est complété par un chauffage thermique solaire, en appoint, ainsi que par un système électrique de sécurité. Du fait de ces basses températures, l eau sanitaire ne doit pas être chauffée par le système des PAC, au risque de problèmes hygiéniques et de pertes de rendement. Pour chauffer la totalité des besoins en eau chaude sanitaire, les maisons sont couvertes de 4.5 m² de capteurs plans vitrés, situés dans le jardin, orientés au sud et inclinés de 25. Le stockage de l eau chaude se fait dans un chauffe-eau solaire standard de 800 L. Schéma de principe du système de chauffage de l eau sanitaire Cf. A13 Chaleur géothermique A232 Chauffage basse température chauffage par le sol A132 Chauffe-eau solaire 76

4 habiter la terre 324 Gestion de l air Les maisons de la terre profitent des qualités de la terre ; l aération se fait par la mise en place de puits canadiens. Ce système de climatisation naturelle est constitué d un réseau de tubes logés dans la terre. L air nécessaire à la ventilation est aspiré par ces tuyaux avant d être diffusé dans le bâtiment. L air est pulsé et extrait par un appareil de ventilation monobloc comprenant un échangeur de chaleur, deux ventilateurs et deux filtres. Celui-ci se situe dans le sous-sol de la maison. L aération se fait en cascade des locaux les plus propres et secs aux locaux les plus humides et viciés. Le plan linéaire de la maison découle de cette organisation de l aération. Durant toute l année, la température du sol, plus ou moins constante, est transmise à l air capté. Le puits canadien rafraîchit en été et préchauffe l air en hiver. Le système de chauffage profite des quelques degrés obtenus par le système d aération, et il lui suffit alors de fournir l énergie nécessaire pour parvenir à la température désirée. De plus, l appareil de ventilation est équipé d un système de récupération de chaleur ; l entrée d air neuf profite de la chaleur de l air vicié réchauffé par son parcours dans la maison, par contact ; les deux flux ne sont pas mélangés. Schéma de principe du système d aération Cf. C3 Alimentation : les puits canadiens C4 Ventilation mécanique 325 Gestion de l eau La récupération de l eau de pluie se fait à partir des 92 m² de toiture. L eau pluviale descend selon la pesanteur par les canalisations jusqu à une citerne de stockage en sous-sol de 6000 m². Elle sera ensuite pompée puis utilisée pour les toilettes, le jardinage, ainsi que tous les usages ne nécessitant pas d eau potable ; ces postes nécessitent au maximum environ 57 L d eau par jour.les canalisations des eaux usées se raccordent au réseau préexistant sur le site. Schéma de principe du système de récupération des eaux pluviales 77

5 3 Les nouveaux bourgs Gestion eaux usées étape 1 Gestion eaux usées étape 2 78

6 habiter la terre Réseau eaux usées Cf. B12 Récupération des eaux de pluie 79

7 3 Les nouveaux bourgs 326 Gestion des déchets Chaque maison se voit fournir différentes poubelles pour un tri sélectif des déchets. Ces déchets sont centralisés à une extrémité du site, pour être collectés. Chaque maison effectuera un composte individuel, permettant de fertiliser leurs jardins. Cf. D Déchets 327 Gestion des matériaux Le rapport à la terre induit le choix du système constructif. Les espaces reposent sur une structure murs massifs dalles en béton. Civiliser le terrain et offrir une qualité de vie troglodyte. Le projet s entoure de deux parois de béton distantes de 5,10 m, ménageant une excavation chauffée servant à loger les fluides ( aération, chauffage et réseau d eau ). Les planchers s y reposent ; d une part composé de béton traditionnel pour les espaces centraux ( chambre et séjour ) et d autre part en verre pour les espaces situés à l extrémité ( sdb, cuisine ). A l intérieur, les parois polies en parement minéral reçoivent et conduisent la lumière captée par les espaces de surface. L isolation se fait à l extérieur de cette masse dense en surface et un drapé de parement minéral brillant unit le projet et sa toiture. La structure en béton permet de créer l aspect arrondi continu entre les murs et la toiture plate non accessible. Les panneaux isolants sont rainurés afin d augmenter leur flexibilité radiale. L isolation de la cave se fait à l intérieur. Cf. A31 Isolation E2 Maçonnerie 80

8 habiter la terre Paroi extérieure béton / crépi Coupe détail 1 :20 81

9 3 Les nouveaux bourgs Plan masse Chateaucourt Avant 82

10 habiter la terre Plan masse Chateaucourt Après 83

11 3 Les nouveaux bourgs Propriété symiva 84

12 habiter la terre Bande des 100 m inconstructible 85

13 3 Les nouveaux bourgs Voirie : plan Etape 1 86

14 habiter la terre Etape 2 87

15 3 Les nouveaux bourgs Plans 88

16 habiter la terre

17 3 Les nouveaux bourgs Coupe 90

18 habiter la terre

19 3 Les nouveaux bourgs Plan Rez Sous-sol 92

20 habiter la terre Coupe 93

21 3 Les nouveaux bourgs Coupes 94

22 habiter la terre 95

23 3 Les nouveaux bourgs 96

24 habiter la terre

25 3 Les nouveaux bourgs 98

26 habiter la terre

27 3 Les nouveaux bourgs 100

28 habiter la terre

29 3 Les nouveaux bourgs 102

30 habiter la terre

31 3 Les nouveaux bourgs 104

32 habiter la terre

33 3 Les nouveaux bourgs 106

34 habiter la terre

35 3 Les nouveaux bourgs 108

36 habiter la terre

37 3 Les nouveaux bourgs 110

38 habiter la terre

39 3 Les nouveaux bourgs 112

40 habiter la terre

41 3 Les nouveaux bourgs 114

42 habiter la terre

43 3 Les nouveaux bourgs 116

44 habiter la terre

45 3 Les nouveaux bourgs 118

46 habiter la terre

47 3 Les nouveaux bourgs 120

48 habiter la terre

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant.

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant. PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Les panneaux photovoltaïques. Plancher, plafond, et mur chauffant. Les puits canadiens: sert à la fois de chauffage

Plus en détail

Géothermie. 1. La ressource

Géothermie. 1. La ressource Géothermie Le but est de prélever ou d extraire l énergie accumulée dans la terre, qu elle soit stockée dans l eau des aquifères ou directement dans les terrains pour l amener à la surface pour l'utiliser

Plus en détail

bioclimatique? Comment concevoir sa maison

bioclimatique? Comment concevoir sa maison Petites Machines à Habiter Projet Radiaterre de Arnaud S Comment concevoir sa maison bioclimatique? Région Ouest, climat océanique Climat venteux sans excès thermique, avec des hivers doux, des étés relativement

Plus en détail

16 IDEA 04 07 TRANSFORMATION D UNE ANCIENNE FERME À PRAZ/VULLY FR. Ferme lumineuse

16 IDEA 04 07 TRANSFORMATION D UNE ANCIENNE FERME À PRAZ/VULLY FR. Ferme lumineuse 16 IDEA 04 07 Ferme lumineuse Avec la rénovation de cette ancienne ferme située dans la région des Trois lacs de Morat, Neuchâtel et Bienne, l architecte Christophe Pulver voulait atteindre trois buts:

Plus en détail

Chauffage par pompe à chaleur. Construction neuve. Guide. des solutions durables CIAT N 08.54 B

Chauffage par pompe à chaleur. Construction neuve. Guide. des solutions durables CIAT N 08.54 B Chauffage par pompe à chaleur Construction neuve u n i v e r s a l c o m f o r t 0 810 810 142 Guide des solutions durables CIAT N 08.54 B Pompes à chaleur : faites le plein d avantages! Pompe à chaleur

Plus en détail

Ventilation/Climatisation

Ventilation/Climatisation Ventilation/Climatisation 1. LA VENTILATION Renouveler l air de la maison est une nécessité vitale : pour y apporter un air neuf et pourvoir à nos besoins en oxygène ; pour évacuer les odeurs et les polluants

Plus en détail

Chauffage par pompe à chaleur. Habitat existant. Guide. des solutions durables CIAT N 08.53 B

Chauffage par pompe à chaleur. Habitat existant. Guide. des solutions durables CIAT N 08.53 B Chauffage par pompe à chaleur Habitat existant u n i v e r s a l c o m f o r t 0 810 810 142 Guide des solutions durables CIAT N 08.53 B Pompes à chaleur : faites le plein d avantages! Avantage n 1 : Libérez-vous

Plus en détail

Terrassement- Fondations - Egouttage

Terrassement- Fondations - Egouttage Terrassement- Fondations - Egouttage «Le terrassement débute et ne dure que quelques jours. Viennent ensuite les fondations, puis le réseau d égouttage. On peut remarquer la qualité du travail d égouttage

Plus en détail

Journée Infra 7 février 2012 JOURNEE INFRA 2012 ENERGIE: PRODUCTION ET TRANSPORT. SITUATION EN MATIERE D ENERGIE SOLAIRE Bernard Thissen

Journée Infra 7 février 2012 JOURNEE INFRA 2012 ENERGIE: PRODUCTION ET TRANSPORT. SITUATION EN MATIERE D ENERGIE SOLAIRE Bernard Thissen JOURNEE INFRA 2012 ENERGIE: PRODUCTION ET TRANSPORT SITUATION EN MATIERE D ENERGIE SOLAIRE Bernard Thissen Index 1) Technologies solaires 2) Les avantages de l énergie solaire thermique 3) La production

Plus en détail

Certifiée passive & BEPOS

Certifiée passive & BEPOS Texte et photos : Gwenola Doaré Maison individuelle en Alsace Certifiée passive & BEPOS expérimentale par son procédé constructif innovant, cette maison passive construite en Alsace à Dettwiller surprend

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves X B ÂTIMENTS Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves

Plus en détail

Cegep de Trois-Rivières Département de mécanique du bâtiment

Cegep de Trois-Rivières Département de mécanique du bâtiment Description du projet Cegep de Trois-Rivières Département de mécanique du bâtiment 1) Le système géothermique Thermopompe avec réseau de distribution (ventilation) Climatisation et chauffage L échangeur

Plus en détail

Chauffage de piscine SOLTOP à énergie renouvelable

Chauffage de piscine SOLTOP à énergie renouvelable Chauffage de piscine SOLTOP à énergie renouvelable Chauffage de piscine SOLTOP: pour un plaisir de baignade inégalé et bien plus encore «Nous avons fait le choix des absorbeurs de piscines SOLTOP OKU,

Plus en détail

Panneaux solaires thermiques

Panneaux solaires thermiques NOUVEAU Panneaux solaires thermiques Une solution chauffage 100 % fiable pour économiser l énergie. Ne choisissez plus entre confort et performance énergétique. Avec les solutions de capteurs solaires

Plus en détail

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix Les P r o d u i t s facilité d intégration facilité d installation gains énergétiques renforcés : rendement stable quelle que soit la température

Plus en détail

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Du projet à la réalisation Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Lay Saint Christophe 54 «Notre projet est né en 2006, d une volonté de minimiser notre empreinte écologique. Nous

Plus en détail

Dossier de presse «Neuf» POMPE A CHALEUR : LA SOLUTION OPTIMALE POUR LE CHAUFFAGE ET L EAU CHAUDE SANITAIRE DES BATIMENTS NEUFS

Dossier de presse «Neuf» POMPE A CHALEUR : LA SOLUTION OPTIMALE POUR LE CHAUFFAGE ET L EAU CHAUDE SANITAIRE DES BATIMENTS NEUFS POMPE A CHALEUR : LA SOLUTION OPTIMALE POUR LE CHAUFFAGE ET L EAU CHAUDE SANITAIRE DES BATIMENTS NEUFS La construction d'un bâtiment représente toujours un projet important, d'un point de vue architectural,

Plus en détail

PUITS CANADIEN HYDRAULIQUE

PUITS CANADIEN HYDRAULIQUE PUITS CANADIEN HYDRAULIQUE La ventilation haute performance pour le confort de l habitat Votre fournisseur spécialisé en systèmes complets de VMC double flux Principe du puits canadien hydraulique Brink

Plus en détail

Fiches Techniques Bâtiment

Fiches Techniques Bâtiment Fiches Techniques Bâtiment Bâti Comment faire des économies? Aide Les déperditions par le bâti comptent jusqu à 50% de la consommation énergétique des bâtiments. La performance énergétique est donc une

Plus en détail

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http://

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http:// 2.0. Ballon de stockage : Capacité : L Lien vers la documentation technique : http:// Retrouver les caractéristiques techniques complètes (performances énergétiques et niveau d isolation, recommandation

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement Fabrice DERNY La géothermie MATRIciel SA Objectif(s) de la présentation Cerner les objectifs et les domaines d application de la géothermie

Plus en détail

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Introduction Introduction Sources d EnR Issues du soleil : biomasse solaire thermique et photovoltaïque éolien hydraulique Issues de la chaleur

Plus en détail

La terre comme source de chaleur: des solutions fiables.

La terre comme source de chaleur: des solutions fiables. ÉNERGIES RENOUVELABLES La terre comme source de chaleur: des solutions fiables. Pompes À chaleur SAUMURE eau pompes à chaleur eau eau Source d énergie inépuisable et efficace Rendement élevé et constant

Plus en détail

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE?

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une pompe à chaleur et d une cuve disposant d une isolation

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Les objectifs d'apprentissage: Cet exposé vous informera au sujet de l utilisation de l énergie solaire afin de produire de l eau chaude domestique,

Plus en détail

GEOTHERMIE - SYSTEMES RAUGEO LA TERRE, SOURCE ÉCOLOGIQUE D ÉNERGIE. * Des solutions polymères à l infini www.rehau.fr. Bâtiment Automobile Industrie

GEOTHERMIE - SYSTEMES RAUGEO LA TERRE, SOURCE ÉCOLOGIQUE D ÉNERGIE. * Des solutions polymères à l infini www.rehau.fr. Bâtiment Automobile Industrie GEOTHERMIE - SYSTEMES RAUGEO LA TERRE, SOURCE ÉCOLOGIQUE D ÉNERGIE LE CHOIX DU BON SYSTÈME LA GEOTHERMIE SUR BOUCLE FERMEE est à ce jour le système utilisant les Énergies renouvelables pour le chauffage

Plus en détail

>I En savoir plus I Thermique

>I En savoir plus I Thermique g Un peu d histoire n Choc pétrolier en 1973 Prise de conscience de notre totale dépendance au pétrole Nécessité de maîtrise de la consommation énergétique dans le secteur du bâtiment n Protocole de Kyoto

Plus en détail

Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020

Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020 Chauffe-eau thermodynamique Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020 Ballon de stockage ( 300 l) chaude M o d e c h a u f f a g e Q k T k Pompe à chaleur Effet utile Pompe à chaleur pour chauffer

Plus en détail

HÔTEL DE VILLE ALLÉES GASTON RODRIGUES BP 105 33173 GRADIGNAN CEDEX TÉL. : 05 56 75 65 26 FAX : 05 56 75 65 65

HÔTEL DE VILLE ALLÉES GASTON RODRIGUES BP 105 33173 GRADIGNAN CEDEX TÉL. : 05 56 75 65 26 FAX : 05 56 75 65 65 Préservez les ressources naturelles par des constructions écologiques n est qu une étape dans la protection de l environnement. Cela passe aussi par des gestes éco-citoyens au quotidien. Pour en savoir

Plus en détail

Le capteur solaire thermique : un exemple concret

Le capteur solaire thermique : un exemple concret Le capteur solaire thermique : un exemple concret Une utilisation possible du soleil est le chauffage de l eau sanitaire, utilisée pour se laver, pour faire la vaisselle ou encore le ménage. Il s agit

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

Dimensionnement de champs de sondes géothermiques

Dimensionnement de champs de sondes géothermiques Dimensionnement de champs de sondes géothermiques Sommaire 1: géothermie et ENR 2: la sonde géothermique 3: dimensionnement d une sonde simple 4: dimensionnement d un champ de sondes 5: TRT Source: EED

Plus en détail

Domosol : Système solaire combiné (SSC) de production d eau chaude et chauffage

Domosol : Système solaire combiné (SSC) de production d eau chaude et chauffage Domosol : Système solaire combiné (SSC) de production d eau chaude et chauffage Tc Le système solaire combiné (SSC) Domosol de ESE est basé sur le Dynasol 3X-C. Le Dynasol 3X-C est l interface entre les

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

A savoir - Modification des exigences concernant les nouvelles constructions

A savoir - Modification des exigences concernant les nouvelles constructions ULC Artikel März 2015 A savoir - Modification des exigences concernant les nouvelles constructions 1. Modification règlementaires À partir du 1 janvier 2015 les nouvelles constructions se rapprocheront

Plus en détail

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS LIEU : SURFACE D INTERVENTION: COÛT : LIVRAISON : ARCHITECTES : ARCHITECTES ASSOCIES : B.E.T. : MAÎTRE DE L OUVRAGE : MISSION : TOURS 3 000 m² (SHON) 3 845 000

Plus en détail

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E De l estimation des besoins / critères et exemple Février 2012 Présentation : Jérôme DIOT Directeur Technique EGIS Centre Ouest 1 Sommaire Conception

Plus en détail

Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement

Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement Conçu et équipé pour s adapter aux méthodes de travail et aux exigences de communications des nouvelles technologies, le nouvel immeuble

Plus en détail

Rehabilitation de la Maison de Radio France Création d une nouvelle géothermie. Alexandre Teixera Maison de Radio France Olivier Grière G2HConseils

Rehabilitation de la Maison de Radio France Création d une nouvelle géothermie. Alexandre Teixera Maison de Radio France Olivier Grière G2HConseils Rehabilitation de la Maison de Radio France Création d une nouvelle géothermie Alexandre Teixera Maison de Radio France Olivier Grière G2HConseils Un pari architectural et une rénovation HQE - La mise

Plus en détail

SIMULATIONS THERMIQUES DYNAMIQUES DU 22, RUE BOURGNEUF - Synthèse

SIMULATIONS THERMIQUES DYNAMIQUES DU 22, RUE BOURGNEUF - Synthèse Connaissance des performances et du comportement thermique de bâtiments types du centre ancien de Bayonne, SIMULATIONS THERMIQUES DYNAMIQUES DU 22, RUE BOURGNEUF - Synthèse VILLE DE BAYONNE/ADEME Le contexte

Plus en détail

Rapport chiffré sur le fonctionnement et le rendement d un chauffe-eau solaire

Rapport chiffré sur le fonctionnement et le rendement d un chauffe-eau solaire Rapport chiffré sur le fonctionnement et le rendement d un chauffe-eau solaire Introduction Afin de pallier le problème de réchauffement climatique, la Région Wallonne encourage les particuliers à installer

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

F i c h e c o m m e r c i a l e. Chauffage / ECS. système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température

F i c h e c o m m e r c i a l e. Chauffage / ECS. système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température F i c h e c o m m e r c i a l e Chauffage / ECS système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température 2 chauffage / ECS > logements collectifs > production d ECS

Plus en détail

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE Didier ROSPIDE - Sandra RIPEAU 15/03/12 Présentation Bâtiments passifs CCI Plan de la conférence Présentation du concept Passif Le 1ère

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine «Capteur autonome eau chaude» Choix de la gamme ECOAUTONOME a retenu un capteur solaire

Plus en détail

OSEZ. http://www.maison-passive-france.fr/ LA MAISON PASSIVE! Le guide pour comprendre les principes du standard Passivhaus

OSEZ. http://www.maison-passive-france.fr/ LA MAISON PASSIVE! Le guide pour comprendre les principes du standard Passivhaus OSEZ LA MAISON PASSIVE! Le guide pour comprendre les principes du standard Passivhaus Introduction Un bâtiment passif? Le concept de Passivhaus a été développé en Allemagne par le Dr Wolfgang Feist, fondateur

Plus en détail

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 27/05/2005 Numéro de référence du permis : PU 2005/067 Construction : 2006 Version

Plus en détail

Diagnostic du logement

Diagnostic du logement Diagnostic du logement Mise à jour novembre 2014 Fiche réalisée par Héliose Les 5 clés de la basse consommation ❶ Isolation de l enveloppe ❺ Energies renouvelables ❷ Ventilation et étanchéité à l air ❹

Plus en détail

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Les chocs pétroliers des années 70 nous ont fait réaliser que si nos logements étaient confortables, c était au prix d une utilisation

Plus en détail

A SAVOIR AVANT DE CHOISIR L OPTION PLANCHER CHAUFFANT (Avec pompe à chaleur air/eau)

A SAVOIR AVANT DE CHOISIR L OPTION PLANCHER CHAUFFANT (Avec pompe à chaleur air/eau) Les arguments favorables, si votre choix est de favoriser, principalement le Chauffage: - Prix de Consommation très intéressante (*) grâce à l inertie du plancher. (ex: Surface de 130 à 140 m² = 500,00

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

Couplage de pompes à chaleur géothermales avec des capteurs solaires thermiques

Couplage de pompes à chaleur géothermales avec des capteurs solaires thermiques Projet GEOSOL Couplage de pompes à chaleur géothermales avec des capteurs solaires thermiques date de notification : juin 2003 Qualité énergétique, environnementale et sanitaire Préparer le bâtiment à

Plus en détail

Haute Qualité Environnementale

Haute Qualité Environnementale à la découverte d un bâtiment Haute Qualité Environnementale Viens découvrir les locaux du SMD3 avec Juliette et Norbert! Qu est-ce que le smd3? Le référentiel HQE propose de respecter 14 cibles environnementales

Plus en détail

LOCAUX COMMUNS CREATION D'UNE PEPINIERE D'ENTREPRISES ESQUISSE N 2 RDC R+1 R+2 R+3 TOTAL Accueil 47 473 m2 Bureau administration 15 Local repro/archives 12 Petite salle de réunion 35 Salle de conférence

Plus en détail

Les différents éléments d un CESI

Les différents éléments d un CESI Les différents éléments d un CESI 1. Capteur Solaires 1.1. Introduction Un capteur solaire thermique est un dispositif qui transforme le rayonnement solaire en énergie thermique. Les caractéristiques générales

Plus en détail

Intégration à grande échelle du Photovoltaïque en toiture

Intégration à grande échelle du Photovoltaïque en toiture Préparer le bâtiment à l horizon 2010 Journées Thématiques 2004 Enveloppe du Bâtiment 1 Intégration à grande échelle du Photovoltaïque en toiture Hélène DESMALES Yves JAUTARD 11 mars 2004 Du site isolé

Plus en détail

Bien rénover son bâtiment Genève février 2014. Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch

Bien rénover son bâtiment Genève février 2014. Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch Bien rénover son bâtiment Genève février 2014 Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch Bien rénover programme Enjeux énergétiques à venir Bien comprendre sa consommation d énergie Comment

Plus en détail

Annexe 3 Captation d énergie

Annexe 3 Captation d énergie 1. DISPOSITIONS GENERALES 1.a. Captation d'énergie. Annexe 3 Captation Dans tous les cas, si l exploitation de la ressource naturelle est soumise à l octroi d un permis d urbanisme et/ou d environnement,

Plus en détail

TD de thermique de l habitat 1

TD de thermique de l habitat 1 TD de thermique de l habitat 1 - Td 3-1 Etude des déperditions d un pavillon F3 On étudie le pavillon F3, situé à Blois (41) dont le plan de masse est donné ci-dessous. La ventilation de ce pavillon est

Plus en détail

Bureaux Surface nette : 1850 m²

Bureaux Surface nette : 1850 m² - Concours restreint, 3 participants - Rénovation de bureaux - Début 2007 - Maître de l Ouvrage: CREDIBE - Logement - Démarche environnementale Bureaux Surface nette : 1850 m² Concept architectural Fonction

Plus en détail

DESCRIPTIF DES TRAVAUX

DESCRIPTIF DES TRAVAUX DESCRIPTIF DES TRAVAUX MAISON BASSE ENERGIE à FISCHBACH (MERSCH) DESCRIPTIF PROVISOIRE AU 6-9-12 I. Gros-oeuvre fermé I.1. Gros-oeuvre Terrassement, fondations, maçonnerie en bloc béton, plancher en Hourdis

Plus en détail

> Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier

> Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier > Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier Conseil Le conseil auprès : - Des investisseurs - Des installateurs - Des architectes et bâtisseurs Etude Une étude personnalisée pour

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE DÉCO Ambiance automnale pour décor original Rangements, mobilier, cloisons, peinture AMÉNAGER LES PETITS ESPACES Incendie, cambriolage ON S'ALARME! BÉTON, CUIVRE, ZINC, ALU, BOIS Rénovation durable du

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 24/06/1992 Numéro de référence du permis : 92/39 Construction : 1993 Version

Plus en détail

Aréna de Val-des-Monts (Québec) CONSTRUCTION NEUVE

Aréna de Val-des-Monts (Québec) CONSTRUCTION NEUVE Profil de projet d innovation technologique en réfrigération PARB PROGRAMME D ACTION EN RÉFRIGÉRATION POUR LES BÂTIMENTS Aréna de Val-des-Monts (Québec) CONSTRUCTION NEUVE Caractéristiques de l aréna Sommaire

Plus en détail

La ventilation dans les bâtiments

La ventilation dans les bâtiments Développement durable en Limousin Mai 0 Vivre mieux dans un bâtiment avec un air de qualité Fiche n La ventilation dans les bâtiments www. objectif.blogspot.com Direction régionale de l Environnement,

Plus en détail

Le défi des Familles Eco-Engagées. Engagées. Guide de la ventilation l étanchéité à l air

Le défi des Familles Eco-Engagées. Engagées. Guide de la ventilation l étanchéité à l air Le défi des Familles Eco-Engagées Engagées Guide de la ventilation ventilation et de l étanchéité à l air La ventilation d un bâtiment permet : - d évacuer l air vicié, chargé en humidité et en polluants

Plus en détail

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Orateurs : ICESOL: CONCEPT 1. POUR UN INNOVANT Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Le projet «La Cigale», terminé en mars 2014 est la rénovation Minergie la plus

Plus en détail

Member of the Danfoss Group

Member of the Danfoss Group La Géothermie au sens propre Member of the Danfoss Group Une énergie moderne utilisée depuis plusieurs millénaires Parmi les énergies renouvelables, la géothermie est l une des plus utilisée depuis l origine

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole: 17/07/2013

Plus en détail

Et la ventilation créa l eau chaude

Et la ventilation créa l eau chaude VENTILATION DOUBLE EFFET VMC BBC + CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE Les P r o d u i t s 75 % D ÉCONOMIES SUR LA CONSOMMATION LIÉE À L EAU CHAUDE CHAUFFAGE DE L EAU JUSQU À 62 C AVEC LA POMPE À CHALEUR 10 %

Plus en détail

La géothermie: ou comment utiliser les «chauds-froids» de la Terre sans s enrhumer

La géothermie: ou comment utiliser les «chauds-froids» de la Terre sans s enrhumer Cours de géologie de l environnement Prof. A. Parriaux La géothermie: ou comment utiliser les «chauds-froids» de la Terre sans s enrhumer Table des matières - Bases géologiques de la géothermie - Principaux

Plus en détail

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Chaudières à basse température, individuelles ou collectives Les chaudières basse température ne sont plus éligibles au dispositif du crédit

Plus en détail

aéraulix 2 Aides ventilez * Financières produit conforme rt 2012 Des économies d énergie en toutes saisons Un confort optimal Une intégration simple

aéraulix 2 Aides ventilez * Financières produit conforme rt 2012 Des économies d énergie en toutes saisons Un confort optimal Une intégration simple chauffe-eau thermodynamique sur air extrait : ventilation et eau chaude aéraulix BÉNÉFICES produit conforme rt 0 Des économies d énergie en toutes saisons Un confort optimal Une intégration simple ventilez

Plus en détail

Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains. Valentin TRILLAT-BERDAL, Bernard SOUYRI, Gilbert ACHARD

Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains. Valentin TRILLAT-BERDAL, Bernard SOUYRI, Gilbert ACHARD Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains Synthèse du projet GEOSOL: Intégration énergétique dans les bâtiments par l utilisation combinée de l énergie solaire et de la géothermie basse température

Plus en détail

INSPECTION D UN BÂTIMENT

INSPECTION D UN BÂTIMENT 1, Chemin Premier, Québec INSPECTION D UN BÂTIMENT NICOLAS DÉRY, TECHNOLOGUE SPÉCIALISTE EN BÂTIMENTS OBJET DE L INSPECTION Cette inspection visuelle en bâtiment a pour but de donner à M. Tremblay et Madame

Plus en détail

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre Qualifications et certifications RGE en rénovation Les qualifications et certifications RGE éligibles pour vos travaux de rénovation énergétique en métropole Le recours a un professionnel RGE est obligatoire

Plus en détail

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs 1. Bases 1.1. Fonctionnement du chauffe-eau à pompe à chaleur (CEPAC) Comme son nom l indique, un chauffe-eau pompe à chaleur

Plus en détail

Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne

Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne G. FALLON Energie Facteur 4 asbl - Chemin de Vieusart 175-1300 Wavre Tél: 010/23 70 00 - Site web: www.ef4.be email: ef4@ef4.be

Plus en détail

Crédit d impôt «Développement Durable»

Crédit d impôt «Développement Durable» Février 2011 Crédit d impôt «Développement Durable» Focus sur ce dispositif fiscal Avec ses avantages et ses adaptations. Economiser l énergie c est avant tout lutter contre le réchauffement climatique

Plus en détail

Exolia. Stratéa. Pompes à chaleur aérothermiques de 6 à 18 kw. Pompes à chaleur géothermiques de 10 à 22 kw. Crédit d impôts 50%*

Exolia. Stratéa. Pompes à chaleur aérothermiques de 6 à 18 kw. Pompes à chaleur géothermiques de 10 à 22 kw. Crédit d impôts 50%* Exolia Pompes à chaleur aérothermiques de 6 à 18 kw Stratéa Pompes à chaleur géothermiques de 10 à 22 kw Crédit d impôts 50%* * Selon conditions énumérées dans la Loi de Finances 2006 Pompes à chaleur

Plus en détail

La rénovation énergétique plus intéressante que l épargne!

La rénovation énergétique plus intéressante que l épargne! Investissement : 12 300 Capital 12 300 Placement WTC 15-A : Chaudière gaz à condensation et accessoires CESI avec 2 capteurs WTS-F1 et 1 préparateur ECS solaire WASol 310 3 850 4 900 8 560 Gaz : 600 /

Plus en détail

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE À jour au 1 er janvier 2015 Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE Nature des dépenses Matériaux d isolation thermique des parois vitrées Matériaux d isolation thermique

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION. La communauté à énergie solaire Drake Landing atteint l objectif de rendement fixé pour sa troisième année

DOCUMENT D INFORMATION. La communauté à énergie solaire Drake Landing atteint l objectif de rendement fixé pour sa troisième année 2010/32 (a) DOCUMENT D INFORMATION La communauté à énergie solaire Drake Landing atteint l objectif de rendement fixé pour sa troisième année La communauté à énergie solaire Drake Landing est le premier

Plus en détail

11 / 19 - LOOS-EN-GOHELLE

11 / 19 - LOOS-EN-GOHELLE 11 / 19 - LOOS-EN-GOHELLE RESTRUCTURATION ATELIERS EN PEPINIERE ECO-ENTREPRISES Maître d ouvrage : Communaupole lens lievin Maître d ouvrage délégué : adevia Maître d oeuvre : Atelier d Architecture Ecologique

Plus en détail

DESCRIPTIF DES TRAVAUX

DESCRIPTIF DES TRAVAUX DESCRIPTIF DES TRAVAUX MAISON BASSE ENERGIE 27-02-2012 I. Gros-oeuvre fermé I.1. Gros-oeuvre Terrassement, fondations, maçonnerie, plancher et seuils Citerne eau de pluie de 6000 litres I.2. Ossature Ossature

Plus en détail

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN Bureau d Etudes Thermiques SCHLIENGER 45, rue de Mulhouse 68210 BALSCHWILLER Tél. 03.89.25.91.95 Fax 03.89.25.91.95 E-mail : sschlienger@free.fr SOMMAIRE

Plus en détail

Les pompes à chaleur (PAC)

Les pompes à chaleur (PAC) Les pompes à chaleur (PAC) Principes de fonctionnement La pompe à chaleur fonctionne comme un réfrigérateur, machine thermodynamique composée d un circuit fermé dans lequel circule un fluide frigorigène

Plus en détail

Déshumidification de l air

Déshumidification de l air Déshumidification de l air Gérard Chassériaux Institut National d Horticulture - Angers INH De la science du végétal à la culture du paysage Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier

Plus en détail

Systèmes de récupération de chaleur des eaux de drainage

Systèmes de récupération de chaleur des eaux de drainage Systèmes de récupération de chaleur des eaux de drainage Les objectifs d'apprentissage: Cet exposé vous informera au sujet des systèmes de récupération de chaleur des eaux de drainage (SRCED) et: Comment

Plus en détail

Programme européen de sensibilisation à l économie d électricité. Résidences pour personnes âgées, économiser l énergie c est possible.

Programme européen de sensibilisation à l économie d électricité. Résidences pour personnes âgées, économiser l énergie c est possible. lavage clim Programme européen de sensibilisation à l économie d électricité économie confort Résidences pour personnes âgées, économiser l énergie c est possible. froid veille éclairage +3 10 En 10 ans

Plus en détail

Infos pratiques. Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique. Solution confort. Les chauffe-eau solaires

Infos pratiques. Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique. Solution confort. Les chauffe-eau solaires Infos pratiques Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique La production d eau chaude instantanée concerne principalement les chaudières murales à gaz. Lors d un

Plus en détail

Bâtiment de bureaux basse consommation «ETIK» à Boulogne-Billancourt

Bâtiment de bureaux basse consommation «ETIK» à Boulogne-Billancourt Bâtiments Matériaux Opérations Installations Bâtiment de bureaux basse consommation «ETIK» à Boulogne-Billancourt X B ÂTIMENTS Situé sur la ZAC Ile Seguin - Rives de Seine à Boulogne, le bâtiment «ETIK»

Plus en détail

Conseils et astuces pour réduire mes consommations d'énergie

Conseils et astuces pour réduire mes consommations d'énergie Conseils et astuces pour réduire mes consommations d'énergie Metz Métropole et l Agence Locale de l Energie et du Climat du Pays Messin vous offrent ce guide dans le cadre du Mois des ClimatCités 2012

Plus en détail

La rentabilité de l énergie solaire n est plus à prouver dans de nombreux

La rentabilité de l énergie solaire n est plus à prouver dans de nombreux Les architectes ont un rôle clé à jouer dans le développement des énergies renouvelables pour pouvoir utilement conseiller un maître d ouvrage vers la solution la plus adaptée. OBJECTIF Ce guide propose

Plus en détail

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE À jour au 1 er janvier 2015 Nature des dépenses Matériaux d isolation thermique des parois vitrées Matériaux d isolation thermique

Plus en détail

3 0La maison BBC, une réalité

3 0La maison BBC, une réalité 3 0La maison BBC, une réalité Dès le 1 er janvier 2013, la maison BBC sera la maison de référence. Innover pour le plus grand nombre Pour tous les futurs propriétaires de maisons individuelles neuves,

Plus en détail

Diagnostic thermique sur une amiénoise

Diagnostic thermique sur une amiénoise Diagnostic thermique sur une amiénoise Par Jordi Hubert Ingénieur thermicien Bureau d études Pic Energie SCOP Ekidina Note synthétique Isolation des murs : Laine de bois à privilégier Il s avère que lors

Plus en détail