LES GLANDES SUDORALES OU SUDORIPARES. Docteur MSEDDI Madiha Service de Dermatologie - Sfax

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES GLANDES SUDORALES OU SUDORIPARES. Docteur MSEDDI Madiha Service de Dermatologie - Sfax"

Transcription

1 LES GLANDES SUDORALES OU SUDORIPARES Docteur MSEDDI Madiha Service de Dermatologie - Sfax

2 INTRODUCTION Ongles, poils, glandes sébacées, glandes sudorales annexes cutanées. Disséminées sur l'ensemble de la peau. Taille minuscule, dans le derme ou du tissu cellulaire sous cutané.

3 Tube, extrémité pelotonnée (glomérule) Glomérule: entouré de cellules myo-épithéliales évacuation de la sueur (contraction). Innervation sympathique. Exocrines sécrétion de sueur ( canal excréteur) Glomérule canal excréteur sudoripare. Deux types: - les glandes apocrines - les glandes écrines.

4 LES GLANDES APOCRINES Sécrétion expulsée avec une partie de la cellule où elle est accumulée. N'existent que pendant la vie fœtale Chez l'adulte (se développent à la puberté): zones pileuses (aine, aisselles, anus, appareil génital). Tube excréteur follicule pilosébacé ( racine d'un poil ou d'un cheveux).

5

6 LES GLANDES APOCRINES La sécrétion apocrine: liquide visqueux (95 % d eau, lipide) ph basique odeur désagréable. Rôle: pas très bien connu (élimination des déchets)

7 LES GLANDES ÉCRINES Nombre: deux millions (> les glandes apocrines) front, paumes, aisselles, plantes, poitrine, aisselles et parties génitales. Elles fonctionnent dès la naissance. Constitution: tubes enroulés (glomérules) canal excréteur (le canal sudorifère) pore (débouche à la peau)

8 LES GLANDES ÉCRINES La sueur d origine écrine: riche en sel (99 %) et en eau. ph est acide.

9 LES GLANDES ÉCRINES Le rôle: - thermorégulation : ordre du système nerveux végétatif sécrétion évaporation baisse de la température du corps. (fièvre, stress, médicaments contenant de l acétylcholine ou de l adrénaline) - équilibre hydro-électrique - élimination des déchets du métabolisme

10

11 TROUBLES FONCTIONNELS DES GLANDES SUDORALES

12 Anhydrose congénitale Absence de glandes sudorales écrines problème de thermorégulation

13 Hypohydrose Diminution de la sudation Prurit

14 Miliaire sudorale Eruption cutanée prurigineuse Blocage des contractions glandulaires (les débris)

15 Bromhidrose Sécrétion ± abondante Sueur malodorante à la plante du pied.

16 Hyperhidrose Sécrétion excessive de sueur Suractivité des glandes eccrines. Cas familiaux: pas rares Transmission: mal connue généralisée ou localisée primitive ou secondaire

17 Types d hyperhidrose * L'hyperhydrose localisée: stimuli émotifs Essentielle +++, Homme +++. Glandes palmo-plantaires: stimuli émotionnels. Région axillaire: triple sudation (thermique, émotionnelle et apocrine).

18

19 Types d hyperhidrose * L'hyperhidrose généralisée: Causes: métaboliques (hypoglycémie, hyperpituitarisme), infectieuses, pharmacologiques, toxiques, neurologiques et/ou hématologiques. Hyperhidrose généralisée ou localisée récemment dans une zone inhabituelle rechercher une cause.

20 Causes des hyperhidroses * les hyperhidroses primitives ou essentielles * les hyperhidroses secondaires à des maladies.

21 Les hyperhidroses primitives ou essentielles Fonctionnement excessif des circuits réflexes impliqués dans la sudation eccrine. Pathologie fréquente (plante, paume et aisselles) 12% de la population des plus de 15 ans Début à la puberté, maximum ans et décroît avec l'âge. Sur un fond continu, crises sudorales (émotion, douleur, fatigue, choc psychoaffectif). Majorée chez les femmes par les règles

22 Les hyperhidroses secondaires à des maladies. hyperhidroses localisées : - gustative (café, chocolat, aliments épicés ) - olfactive - lésions neurologiques (hyperhidrose du visage après parotidectomie, sympathectomie) hyperhidroses généralisées : - ménopause, obésité, maladies neurologiques (neuropathie diabétique, hémiplégie, ), - médicaments (antidépresseurs, aspirine, Insuline ) - maladies endocriniennes (hyperthyroïdie, diabète) - autres maladies (hypoglycémie, cancers).

23 Complications des hyperhidroses Problème esthétique gênant, handicapant, paralysant. * L'hyperhidrose palmaire: invalidante gêne sociale ( le patient redoute de serrer les mains) handicap professionnel (chirurgien, musicien, électricien..)

24

25

26 Complications des hyperhidroses * L'hyperhidrose axillaire: les vêtements humides se décolorent et les tissus se détériorent.

27 Complications des hyperhidroses * L'hyperhidrose plantaire: - prolifération bactérienne - détérioration des chaussures - odeur désagréable (répercussions sociales)

28 Complications des hyperhidroses Cercle vicieux Transpiration excessive Stress

29 Pathologies associées aux hyperhidroses - Acrocyanose et le phénomène de Raynaud. - Infections fongiques et bactériennes (macération)

30 Pathologies associées aux hyperhidroses - Eeczéma de contact - Kératose ponctuée (paumes et plantes) - Bromhidrose : odeur désagréable de la sueur (surtout au niveau des pieds).

31 Traitement de la transpiration excessive * Hyperhidroses localisées - Chlorure d'aluminium : traitement local de référence liquide ou de crème stoppe la transpiration.

32 Traitement de la transpiration excessive - Ionophorèse : de seconde intention appareillage (courant électrique). 3 à 5 séances de 10 minutes / semaine, puis 2 à 3fois par semaine. Traitement t sans danger, efficace et bien toléré.

33 Traitement de la transpiration excessive - Botox: traitement rapide, sans danger et très efficace hyperhidroses axillaires. coût est élevé.

34 Traitement de la transpiration excessive - Botox: Aisselle : test à l'iode (iodée puis de l'amidon coloration bleue). 10 injections. peu douloureuses effet: deux jours après, maximum dans un mois. durée d'action variable injections à répéter à intervalle régulier ( traitement suspensif)

35

36 Traitement de la transpiration excessive -Botox: Mains et pieds: efficace, mais douleur +++

37 Traitement de la transpiration excessive - Interventions chirurgicales : + Excision chirurgicale des glandes sudorales des aisselles : solution simple, efficace, définitive et sans danger. + Sympathectomie endoscopique transthoracique : hyperhidroses palmaires invalidantes. hyperhidrose compensatrice (thorax, dos, cuisses)!!! * Hyperhydroses généralisées : anticholinergiques (effets secondaires gênants!!)

38 Sympathectomie transthoracique Excision chirurgicale

39

Les glandes sudorales ou sudoripares

Les glandes sudorales ou sudoripares Les glandes sudorales ou sudoripares Table des matières Table des matières 3 I - Introduction 5 II - Les glandes apocrines 7 III - Les glandes écrines 9 IV - TROUBLES FONCTIONNELS DES GLANDES SUDORALES

Plus en détail

CENTRE DE LA TOUR DE GASSIES. Sudation du moignon. Dr Rémi Klotz Centre de la Tour de Gassies

CENTRE DE LA TOUR DE GASSIES. Sudation du moignon. Dr Rémi Klotz Centre de la Tour de Gassies CENTRE DE LA TOUR DE GASSIES Sudation du moignon Dr Rémi Klotz Centre de la Tour de Gassies Transpirer, c est quoi? Produire : glandes sudoripares (eccrines) : 2 millions chez l homme, 500ml par jour Evacuer

Plus en détail

Pourquoi nous adorons vous faire suer! Qui sommes-nous? Où sommes-nous situées dans votre corps?

Pourquoi nous adorons vous faire suer! Qui sommes-nous? Où sommes-nous situées dans votre corps? Pourquoi nous adorons vous faire suer! Bonjour, ce sont vos glandes sudoripares qui vous parlent aujourd hui Le Pr Henri Joyeux nous a laissé nous présenter car nous sommes méconnues, moquées même parfois,

Plus en détail

EPILATION DEFINITIVE AU LASER ET A LA LAMPE FLASH

EPILATION DEFINITIVE AU LASER ET A LA LAMPE FLASH EPILATION DEFINITIVE AU LASER ET A LA LAMPE FLASH Technique : Quelque soit le type de poil, l épilation peut être définitive. Diverses techniques peuvent être utilisées, que ce soit le laser ND Yag (épilation

Plus en détail

Thème Approche du monde médical

Thème Approche du monde médical La peau Structure de la peau La peau est une membrane d aspect souple et résistant. Elle est élastique et se plisse facilement. Elle recouvre totalement notre corps et elle est prolongée par des muqueuses

Plus en détail

Quel est votre diagnostic?

Quel est votre diagnostic? Quel est votre diagnostic? as n 1 e jeune homme présente ces papules et ces plaques verruqueuses linéaires sur son corps. Il s agit du syndrome du nævus épidermique. 2. Quelles sont les manifestations

Plus en détail

More information >>> HERE <<<

More information >>> HERE <<< More information >>> HERE http://dbvir.com/namic/pdx/comw168/ Tags: stop

Plus en détail

EPILATION DEFINITIVE AVEC LE SYSTEME E-LIGHT

EPILATION DEFINITIVE AVEC LE SYSTEME E-LIGHT EPILATION DEFINITIVE AVEC LE SYSTEME E-LIGHT Cet appareil possède plusieurs sondes avec des filtres différents afin de pouvoir réaliser plusieurs traitements dont les suivants : 640-1200nm pour l'épilation

Plus en détail

Le soin de l aisselle La réponse Dove, douce et efficace

Le soin de l aisselle La réponse Dove, douce et efficace Le soin de l aisselle La réponse Dove, douce et efficace Les aisselles, une zone unique et particulièrement fragile de votre corps l La peau des aisselles est particulièrement fine et les poils y sont

Plus en détail

COSMETOLOGIE. Dr Pasquini Bernadette

COSMETOLOGIE. Dr Pasquini Bernadette COSMETOLOGIE Dr Pasquini Bernadette COSMETOLOGIE ET MEDECINE Pour entretenir une peau jeune : = hygiène de vie saine et équilibrée, riche en vitamines et antioxydants, bonne hydratation per os = cosmétologie,

Plus en détail

Traitements topiques. Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames. Soulagent les démangeaisons.

Traitements topiques. Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames. Soulagent les démangeaisons. SANS ORDONNANCE Solutions pour le bain et la douche : Huiles Farine d avoine Sels d Epsom Sels de al Mer Morte Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames.

Plus en détail

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline (Valeur énergétique : 38 kcal/10 g) Composition nutritionnelle Composition pour 10 g Rôle Protéines (végétales) 55 à 70 % Construction

Plus en détail

Chrono repair HOMME SWISS RESEARCH PHYSIODERMIE METHODE

Chrono repair HOMME SWISS RESEARCH PHYSIODERMIE METHODE SWISS RESEARCH HOMME METHODE et la peau des HOMMES La peau des hommes se caractérise par un épiderme Expert des soins de la peau, le Laboratoire Sintyl épais et un derme dense. Son activité cellulaire

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF CAP ESTHETIQUE / BAC PRO/BTS ESTHETIQUE COSMETIQUE PARFUMERIE

TABLEAU COMPARATIF CAP ESTHETIQUE / BAC PRO/BTS ESTHETIQUE COSMETIQUE PARFUMERIE TABLEAU COMPARATIF CAP ESTHETIQUE / BAC PRO/BTS ESTHETIQUE COSMETIQUE PARFUMERIE CAP BAC PRO BTS S1 - Biologie S1 - Biologie humaine appliquée C) BIOLOGIE 1. ORGANISATION GENERALE DU CORPS HUMAIN 1. Les

Plus en détail

EP2 : prise en charge de l usager

EP2 : prise en charge de l usager Se former tout au long de la vie SECRÉTAIRE MÉDICAL(E) ET MÉDICOSOCIAL(E) EXAMEN SESSION 2012 EP2 : prise en charge de l usager Sur 60 points Durée de l épreuve : 2 heures SUJET - Les feuilles de réponses

Plus en détail

Thermorégulation et exercice physique

Thermorégulation et exercice physique Thermorégulation et exercice physique Généralités L activité physique en ambiance chaude ou froide augmente les charges pour l organisme Dans des conditions extrêmes, l organisme doit s adapter Mécanismes

Plus en détail

Brûlures de l enfant

Brûlures de l enfant Brûlures de l enfant Epidémiologie 3 e rang des accidents de l enfant 0-4 ans ; moyenne 2 ans ; garçons +++ Etiologies Brûlures thermiques : o Ebouillantage ; projection ; immersion ; flammes, incendies,

Plus en détail

Psoriasis chez l enfant. u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF

Psoriasis chez l enfant. u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF Psoriasis chez l enfant u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF Psoriasis chez l enfant Page 2 u Epidémiologie u Physiopathologie u Présentations Cliniques u Traitements

Plus en détail

THERMOREGULATION. + Une modification du taux plasmatique de certaines hormones. + La présence d un panicule adipeux plus ou moins conséquent

THERMOREGULATION. + Une modification du taux plasmatique de certaines hormones. + La présence d un panicule adipeux plus ou moins conséquent THERMOREGULATION La thermorégulation regroupe l ensemble des systèmes neurologiques et sécrétoires destinés à assurer la stabilité de la température centrale des animaux à sang chaud, leur permettant ainsi

Plus en détail

More details >>> HERE <<<

More details >>> HERE <<< More details >>> HERE http://pdfo.org/namic/pdx/resb1644/ Tags: try transpiration excessive - user experience:: anti transpirant mains pharmacie, stopper

Plus en détail

La Liposuccion Douce Docteur Hubert Fitoussi Chirurgien Plastique et Esthétique

La Liposuccion Douce Docteur Hubert Fitoussi Chirurgien Plastique et Esthétique Docteur Hubert Fitoussi Chirurgien Plastique et Esthétique Document d information sur la technique de la liposuccion douce La liposuccion douce est une technique mise au point par le Chirurgien Hubert

Plus en détail

Définition. Physio-Pathologie. épidémiologie. Phénomène de Koebner

Définition. Physio-Pathologie. épidémiologie. Phénomène de Koebner Définition Le Psoriasis est une dermatose érythémato-squameuse chronique Formes cliniques et traitement épidémiologie Physio-Pathologie 1.5 a 6.5% Ratio homme : femme = 1:1 Association statistique Psoriasis

Plus en détail

La Neurofibromatose en 20 questions

La Neurofibromatose en 20 questions CNN la NF en 20 questions Responsable : Pr Jean-Francois Stalder Clinique Dermatologique CHU Nantes Contact : Blandine Legeay Tel :02-40-08-31-23 blandine.legeay@chu-nantes.fr La Neurofibromatose en 20

Plus en détail

EVALUATION DE LA CAPACITE FONCTIONNELLE AU TRAVAIL ET PODOLOGIE

EVALUATION DE LA CAPACITE FONCTIONNELLE AU TRAVAIL ET PODOLOGIE EVALUATION DE LA CAPACITE FONCTIONNELLE AU TRAVAIL ET PODOLOGIE Docteur Agnès ROULET CCPP MONTPELLIER DU Podologie Janvier 2014 POURQUOI EVALUER LA CAPACITE FONCTIONNELLE LORS D UNE ATTEINTE DU PIED? Proposer

Plus en détail

Cas clinique. Plan. Hyperhidrose. Quoi faire? Aucun autre symptôme ou signe d appel à la. Monsieur XY, 32 ans, BSH, tabagisme actif

Cas clinique. Plan. Hyperhidrose. Quoi faire? Aucun autre symptôme ou signe d appel à la. Monsieur XY, 32 ans, BSH, tabagisme actif Hyperhidrose Colloque du mercredi matin 20.1.2016 Dre Marta Buzzi Quoi faire? À investiguer? Quel bilan faire? Comment traiter? Cas clinique Monsieur XY, 32 ans, BSH, tabagisme actif Pas de traitement

Plus en détail

L hyperhidrose est un désordre caractérisé par la transpiration excessive.

L hyperhidrose est un désordre caractérisé par la transpiration excessive. 1. Qu est-ce que l hyperhidrose? L hyperhidrose est un désordre caractérisé par la transpiration excessive. L hyperhidrose est un excès désagréable de transpiration, dans un ou plusieurs parties du corps.

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 22 juin 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 22 juin 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 22 juin 2005 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans par arrêté du 27 décembre 2000 (JO du 4 janvier 2000) POVIDONE IODEE

Plus en détail

ITEM 201 a. LES BRULURES Pr J.P. Chavoin

ITEM 201 a. LES BRULURES Pr J.P. Chavoin ITEM 201 a LES BRULURES Pr J.P. Chavoin 1 DEFINITIONS ET CAUSES La brûlure est une destruction du revêtement cutané, voire des tissus sous-jacents, consécutive à l action d agents : - thermiques, - électriques,

Plus en détail

RÔLE EDUCATIF : LES EFFETS SECONDAIRES DE LA CHIMIOTHERAPIE

RÔLE EDUCATIF : LES EFFETS SECONDAIRES DE LA CHIMIOTHERAPIE RÔLE EDUCATIF : LES EFFETS SECONDAIRES DE LA CHIMIOTHERAPIE INTRODUCTION Vous êtes soignantes, soignants, vous pouvez donner des conseils sur l'alopécie, la peau et les ongles. Dès le dispositif d annonce

Plus en détail

L'HYPERHIDROSE PLANTAIRE

L'HYPERHIDROSE PLANTAIRE L'HYPERHIDROSE PLANTAIRE Rappels anatomiques: La sudation est un processus physiologique normal et indispensable, permettant une certaine régulation thermique de l'organisme, l'hydratation de la peau et

Plus en détail

Gestion de la crise sanitaire grippe A

Gestion de la crise sanitaire grippe A Gestion de la crise sanitaire grippe A Sommaire de la présentation Nature du risque lié au virus A H1N1 Plan gouvernemental de pandémie grippale Mesures de protection Historique de la grippe La grippe

Plus en détail

Prévention et évaluation des lésions et détermination du plan de traitement de l intertrigo.

Prévention et évaluation des lésions et détermination du plan de traitement de l intertrigo. OBJET Prévention et évaluation des lésions et détermination du plan de traitement de l intertrigo. L intertrigo, ou dermatite intertrigineuse est une inflammation résultant de l humidité emprisonnée dans

Plus en détail

INTOLERANCE AUX COSMETIQUES. Docteur MSEDDI Madiha Service de Dermatologie - Sfax

INTOLERANCE AUX COSMETIQUES. Docteur MSEDDI Madiha Service de Dermatologie - Sfax INTOLERANCE AUX COSMETIQUES Docteur MSEDDI Madiha Service de Dermatologie - Sfax Introduction Utilisation des cosmétiques valorise l'apparence, parfumer, protéger,nettoyer (peau, phanères) On y inclue

Plus en détail

Quel est votre diagnostic?

Quel est votre diagnostic? Quel est votre diagnostic? Anik Lepage, résidente IV, dermatologie, Montréal C as n 1 Cette femme présente de multiples petites papules au niveau des deux paupières inferieures depuis plusieurs années.

Plus en détail

Voici ce qu est le zona

Voici ce qu est le zona Voici ce qu est le zona Le zona est plus courant que vous ne le croyez. Lisez ce qui suit pour savoir si vous présentez un risque de développer le zona. Qu est-ce que le zona? Le zona est une éruption

Plus en détail

Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans

Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans SITUATION 10 Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans Centre hospitalier universitaire d Angers, service de maladies infectieuses Objectifs institutionnels Uniformiser

Plus en détail

VPH Virus du Papilloma Humain Condylomes génitaux

VPH Virus du Papilloma Humain Condylomes génitaux 1 VPH Virus du Papilloma Humain Condylomes génitaux DESCRIPTION Le Virus du Papilloma Humain (VPH) existe sous plus de 150 souches différentes. Seul une quarantaine est responsable des condylomes génitaux

Plus en détail

Additional details >>> HERE <<<

Additional details >>> HERE <<< Additional details >>> HERE http://pdfo.org/namic/pdx/port972/

Plus en détail

Renseignements pour les patients

Renseignements pour les patients Biopsie du ganglion lymphatique sentinelle Renseignements pour les patients Avertissement Ces renseignements ont été préparés par L Hôpital d Ottawa et ne visent pas à remplacer les conseils d un fournisseur

Plus en détail

LES URGENCES CHIRURGICALES

LES URGENCES CHIRURGICALES LES URGENCES CHIRURGICALES INTRODUCTION Pathologies rares Essentiellement liées à des malformations congénitales Deux pics de fréquence pour la présentation clinique à la période néo-natale à la puberté

Plus en détail

Le bilan des avancées thérapeutiques 2005

Le bilan des avancées thérapeutiques 2005 Le bilan des avancées thérapeutiques 2005 Dr Chrystel Jouan-Flahault Directeur Médical, Leem Un état des lieux à partir de données objectives Les médicaments retenus sont ceux qui ont justifié l attribution

Plus en détail

MALADIE DE VERNEUIL / HIDRADÉNITE SUPPURÉE

MALADIE DE VERNEUIL / HIDRADÉNITE SUPPURÉE MALADIE DE VERNEUIL / HIDRADÉNITE SUPPURÉE Informations générales sur la maladie et conseils utiles Pour de plus amples informations sur l hidrosadénite, veuillez consulter le site Internet www.verneuil.ch

Plus en détail

Rachel Frély. Les dermatoses. Dermatoses allergiques, virales, inflammatoires, mycosiques, bactériennes, parasitaires. Les traitements naturels

Rachel Frély. Les dermatoses. Dermatoses allergiques, virales, inflammatoires, mycosiques, bactériennes, parasitaires. Les traitements naturels Rachel Frély Les dermatoses Dermatoses allergiques, virales, inflammatoires, mycosiques, bactériennes, parasitaires Les traitements naturels Un ouvrage paru sous la direction de Jean-Luc Darrigol Les dermatoses

Plus en détail

DURISGuillaume@Fotolia.com. P A R T I E 1 Biologie appliquée

DURISGuillaume@Fotolia.com. P A R T I E 1 Biologie appliquée DURISGuillaume@Fotolia.com 1 P A R T I E 1 Biologie appliquée Glycémie TD 1 OBJECTIFS 1 Définitions Définir la glycémie et la glycosurie. Indiquer les variations de la glycémie au cours de la journée

Plus en détail

Syndrome du canal carpien

Syndrome du canal carpien Syndrome du canal carpien Dr Xavier Martinache Qu est ce que le syndrome du canal carpien? Le syndrome du canal carpien correspond à une compression d un gros nerf situé dans la paume de votre main :le

Plus en détail

Les Brûlures. Dr. P. QUERUEL. Service de Réhabilitation des Brûlés Hôpital Léon BERARD - HYERES

Les Brûlures. Dr. P. QUERUEL. Service de Réhabilitation des Brûlés Hôpital Léon BERARD - HYERES Les Brûlures Dr. P. QUERUEL Service de Réhabilitation des Brûlés Hôpital Léon BERARD - HYERES En France 23 Centres de Traitement des Brûlés 18 Centres civils (6 centres adultes ; 5 enfants ; 7 adultes/enfants

Plus en détail

Effets de quelques Asanas

Effets de quelques Asanas Effets de quelques Asanas Loïc Le Toumelin Sources: B.K.S Iyengar et Leslie Kaminoff Les effets des Asana Les effets des asanas sont d ordre anatomique (souplesse, musculation), d ordre psychologique (nervosité,

Plus en détail

Nodule thyroïdien sans hyperthyroïdie. Quel est mon parcours de soins?

Nodule thyroïdien sans hyperthyroïdie. Quel est mon parcours de soins? Nodule thyroïdien sans hyperthyroïdie Quel est mon parcours de soins? Nodule thyroïdien sans hyperthyroïdie Votre médecin peut adapter et compléter ces informations en fonction de votre situation personnelle.

Plus en détail

LE VIEILLISEMENT DE L'APPAREIL DIGESTIF

LE VIEILLISEMENT DE L'APPAREIL DIGESTIF 17.10.08 Dr Frant Gérontologie LE VIEILLISEMENT DE L'APPAREIL DIGESTIF I)La bouche et l'oropharynx A)Les dents B)Les glandes salivaires C)La langue D)Les troubles de la déglutition II)L'oesophage III)L'estomac

Plus en détail

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 1 28/07/2011 08:28:01 & BONNES S TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES Le guide Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 2 28/07/2011 08:28:02 SOULEVER UN OBJET LOURD OU UNE PERSONNE

Plus en détail

Quelle santé bucco-dentaire pour les personnes agées? Pourquoi est-ce important? Que faire pour la maintenir et même l améliorer?

Quelle santé bucco-dentaire pour les personnes agées? Pourquoi est-ce important? Que faire pour la maintenir et même l améliorer? Quelle santé bucco-dentaire pour les personnes agées? Pourquoi est-ce important? Que faire pour la maintenir et même l améliorer? Les dents participent au bien être Outil d alimentation fonctionnelle et

Plus en détail

Leucémie. Causes, Facteurs de risques

Leucémie. Causes, Facteurs de risques Leucémie La leucémie ou cancer du sang ou leucose aiguë des organes hématopoïétiques(sang, rate, ganglions, moelle osseuse) est un type de cancer qui entraîne la fabrication par l organisme d un trop grand

Plus en détail

Item 271 : Pathologie des paupières

Item 271 : Pathologie des paupières Item 271 : Pathologie des paupières Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Diagnostiquer et traiter un chalazion (Cf. Chap. 50, E. PILLY 2008)...1 2 Diagnostiquer

Plus en détail

La gale. Dr Nathalie Quiles Tsimaratos Hôpital saint joseph Marseille

La gale. Dr Nathalie Quiles Tsimaratos Hôpital saint joseph Marseille La gale Dr Nathalie Quiles Tsimaratos Hôpital saint joseph Marseille Ectoparasitoses Poux Gale Oxyures Gale Prurit diffus à recrudescence nocturne épargnant le visage souvent un caractère conjugal ou familial

Plus en détail

Histophysiologie annexes cutanées nerfs et vaisseaux

Histophysiologie annexes cutanées nerfs et vaisseaux Histophysiologie annexes cutanées nerfs et vaisseaux Pr. Ludovic Martin Pr. Jean-Paul Saint-André UE Revêtement cutané L2 2011-2012 Poils Plusieurs types de poils Cheveux Cils et sourcils Barbe et moustache

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 %

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 % 24 L eau est le principal constituant du corps humain. La quantité moyenne d eau contenue dans un organisme adulte est de 65 %, ce qui correspond à environ 45 litres d eau pour une personne de 70 kilogrammes.

Plus en détail

LA THERMOREGULATION. IFSI 1ère année promotion 2008 2011

LA THERMOREGULATION. IFSI 1ère année promotion 2008 2011 IFSI 1ère année promotion 2008 2011 NP Plan du cours LA THERMOREGULATION Définition de l homéothermie Définition de la thermorégulation Les modes de transmission de la chaleur Régulation de la température

Plus en détail

Collection de chaussettes innovantes et écologiques.

Collection de chaussettes innovantes et écologiques. Collection de chaussettes innovantes et écologiques. La société JINGO est née de la volonté d élargir les applications des nouvelles fibres textiles innovantes développées et fabriquées en France par le

Plus en détail

Peau et soleil. Prévention et comportement. Syndicat National des Dermato-Vénéréologues avec le soutien des Laboratoires Vichy

Peau et soleil. Prévention et comportement. Syndicat National des Dermato-Vénéréologues avec le soutien des Laboratoires Vichy Peau et soleil Prévention et comportement La peau : un organe vital La Peau en chiffres Organe le plus lourd du corps humain : 4,5 kilos Surface : 2 m 2 Nombre de poils sur le corps : 200 000 à 1 million

Plus en détail

CHIRURGIE DES LOMBO SCIATALGIES INDICATIONS OPERATOIRES

CHIRURGIE DES LOMBO SCIATALGIES INDICATIONS OPERATOIRES CHIRURGIE DES LOMBO SCIATALGIES INDICATIONS OPERATOIRES Soirée du 10/05/2010 AFMC Lagny sur Marne Intervenant Gaëlle MOUTON PARADOT Organisateur Francis ABRAMOVICI LOMBO SCIATALGIES Soirée du 10/05/2010

Plus en détail

Perdre l équilibre = chuter

Perdre l équilibre = chuter Les chutes Perdre l équilibre = chuter Conséquences : - 2 millions de chutes par an - 1/3 des + de 65 ans concernés chaque année - 30% des chutes entrainent une hospitalisation - 40% entrainent une fracture

Plus en détail

Ressources pour l enseignant Première activité : Discussion sur l hygiène 10 minutes

Ressources pour l enseignant Première activité : Discussion sur l hygiène 10 minutes Agir pour créer une école saine Ressources pour l enseignant Première activité : Discussion sur l hygiène 10 minutes Introduction Quels sont les changements que subit le corps pendant la puberté qui t

Plus en détail

Technologie des techniques professionnelles 1- techniques utilisant des produits d hygiène capillaires. I. LES SHAMPOOINGS

Technologie des techniques professionnelles 1- techniques utilisant des produits d hygiène capillaires. I. LES SHAMPOOINGS Technologie des techniques professionnelles 1- techniques utilisant des produits d hygiène capillaires. I. LES SHAMPOOINGS Technologie des produits Nom: Date Séquence : les produits d hygiène capillaire.

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES. Histologie de la peau et des annexes cutanées L2 - UFR Médicale UE Revêtement Cutané Monique Juzan L2

TRAVAUX PRATIQUES. Histologie de la peau et des annexes cutanées L2 - UFR Médicale UE Revêtement Cutané Monique Juzan L2 D après CD Dermatologie S.Fraitag Hopital Necker,2003 TRAVAUX PRATIQUES Histologie de la peau et des annexes cutanées L2 - UFR Médicale UE Revêtement Cutané Monique Juzan Système tégumentaire ou cutané

Plus en détail

Le psoriasis est une maladie qui touche environ 2 à 3 % de la population et qui se

Le psoriasis est une maladie qui touche environ 2 à 3 % de la population et qui se Le psoriasis est une maladie fréquente Le psoriasis est une maladie qui touche environ 2 à 3 % de la population et qui se traduit le plus souvent par des plaques rouges sur la peau, légèrement surélevées

Plus en détail

PETIT LEXIQUE DU DIABETIQUE

PETIT LEXIQUE DU DIABETIQUE SERVICE D'ENDOCRINOLOGIE-NUTRITION DIABETOLOGIE ET MEDECINE INTERNE Unité d'education du Diabète Unité de soins : 03.82.55.89.35 Secrétariat : 03.82.55.89.22 FAX : 03.82.55.89.18 PETIT LEXIQUE DU DIABETIQUE

Plus en détail

Acné (acné vulgaire) Acne (Acne Vulgaris) (French)

Acné (acné vulgaire) Acne (Acne Vulgaris) (French) Acné (acné vulgaire) Acne (Acne Vulgaris) (French) L acné, dont le nom scientifique est l acné vulgaire, est la maladie de la peau la plus répandue. Elle survient chez 85 % des adolescents, parfois dès

Plus en détail

Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline / oxacilline (SARM / SARO)

Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline / oxacilline (SARM / SARO) Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline / oxacilline (SARM / SARO) Traitement de décolonisation pour les porteurs On vous a informé que vous étiez colonisé par le Staphylococcus aureus résistant

Plus en détail

Ménopause? Les bouffées de chaleur ne sont pas une fatalité.

Ménopause? Les bouffées de chaleur ne sont pas une fatalité. Ménopause? Les bouffées de chaleur ne sont pas une fatalité. La ménopause une phase naturelle, mais souvent désagréable de la vie Symptôme numéro 1 : les bouffées de chaleur La ménopause commence dès le

Plus en détail

Guide d insuline basale.

Guide d insuline basale. Guide basale. Déterminez votre optimale. Ligne d'appel à votre service Nom:......... :... Si vous avez des questions, vous pouvez téléphoner 24h/24 et 7j/7 au numéro vert B-GLA 09 12 01 Bien vivre avec

Plus en détail

Dr Thomas CHARLES Service d Urologie Centre de pelvi-périnéologie

Dr Thomas CHARLES Service d Urologie Centre de pelvi-périnéologie Dr Thomas CHARLES Service d Urologie Centre de pelvi-périnéologie Vrai / Faux? L incontinence urinaire est fréquente L incontinence urinaire fait partie du vieillissement normal L incontinence urinaire

Plus en détail

Épilation au laser Fiche client (e) / Questionnaire. Nom du client : Adresse : Ville : Province : Code postal : Téléphone au domicile : Au travail :

Épilation au laser Fiche client (e) / Questionnaire. Nom du client : Adresse : Ville : Province : Code postal : Téléphone au domicile : Au travail : Épilation au laser Fiche client (e) / Questionnaire Nom du client : Date : Adresse : Ville : Province : Code postal : Téléphone au domicile : Au travail : Femme Homme Référé par : Date de naissance : Régions

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Un peu de physiopathologie Quels sont les symptômes d une hyperglycémie? Le traitement du diabète

LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Un peu de physiopathologie Quels sont les symptômes d une hyperglycémie? Le traitement du diabète LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Le diabète est une pathologie chronique, c'est-à-dire dont on ne guéri pas, qui se définit comme une hyperglycémie constante. Cela veut dire que le taux de sucre

Plus en détail

DEPILIGHT. Laser à diode 808nm Suppression des poils Raffermissement de la peau

DEPILIGHT. Laser à diode 808nm Suppression des poils Raffermissement de la peau DEPILIGHT Laser à diode 808nm Suppression des poils Raffermissement de la peau La Théorie de la Photothermolyse Sélective L énergie du laser est absorbée par la mélanine du follicule pileux. Le bulbe du

Plus en détail

Varicelle. Cause : Épidémiologie :

Varicelle. Cause : Épidémiologie : Varicelle La varicelle classique sous sa forme de maladie infantile éruptive fréquente, en milieu tempéré, touche plus tardivement l'adulte en milieu tropical où elle est tout aussi caractérisée par sa

Plus en détail

METABOLISME DES IONS ET DE l EAU

METABOLISME DES IONS ET DE l EAU METABOLISME DES IONS ET DE l EAU 1 GENERALITES Le corps humain est composé de 60 à 70% d eau. Cette eau se répartit dans deux compartiments, intra et extracellulaire. Ce dernier peut être lui même scindé

Plus en détail

Lames préparées (pancréas) Indicateur de glycémie et bandelette d analyse Dispositif de prélèvement sanguin

Lames préparées (pancréas) Indicateur de glycémie et bandelette d analyse Dispositif de prélèvement sanguin LA GLYCÉMIE But Comprendre l histologie du pancréas. Établir des liens entre l histologie et la physiologie glandulaire. Observer les effets de l insuline sur le contrôle du sucre sanguin. Expliquer les

Plus en détail

LA NEUROPATHIE DIABETIQUE

LA NEUROPATHIE DIABETIQUE LA NEUROPATHIE DIABETIQUE Cas de M. L. 64 ans, hospitalisé pour un diabète II déséquilibré Cohen Rebecca ATCD: Familiaux : aucun. Personnels: abcès de la marge anale en 1991. SAS appareillé Mode de vie:

Plus en détail

La thermothérapie Cours n o 336

La thermothérapie Cours n o 336 La thermothérapie Cours n o 336 Dans le cours précédent, nous avons notamment parlé d hydrothérapie chaude. Il s agit en fait d une forme de thermothérapie. Celle-ci n est rien d autre que le recours à

Plus en détail

Mon enfant est malade!! Peut-il fréquenter le Centre de la Petite Enfance??

Mon enfant est malade!! Peut-il fréquenter le Centre de la Petite Enfance?? Centre de la Petite Enfance Baliballon Mon enfant est malade!! Peut-il fréquenter le Centre de la Petite Enfance?? La réponse dans les pages qui suivent En collaboration avec le CLSC-CHSLD «Comme la santé

Plus en détail

L eau et la santé sont indissociables

L eau et la santé sont indissociables L eau, indispensable à notre hygiène quotidienne L hygiène repose sur le respect de règles de conduites quotidiennes qui permettent de préserver sa santé. L être humain est porteur de nombreux micro-organismes

Plus en détail

4/5. www.physiologie.staps.univ-mrs.fr

4/5. www.physiologie.staps.univ-mrs.fr 4/5 Tissus et Organes Les Tissus Un ensemble de cellules qui ont une structure semblable et qui remplissent la même fonction constitue un tissu. Quatre tissus primaires s enchevêtrent pour former la «trame»

Plus en détail

La maladie de Verneuil Hidrosadénite suppurée

La maladie de Verneuil Hidrosadénite suppurée Hidrosadénite suppurée La maladie Le diagnostic Les aspects génétiques Le traitement, la prise en charge, la prévention Vivre avec En savoir plus Madame, Monsieur Cette fiche est destinée à vous informer

Plus en détail

Le diabète de type 2. Objectifs d apprentissage 13-01- 09. au prise avec hypoglycémie sévère. Cours pour infirmières en GMF en maladies chroniques

Le diabète de type 2. Objectifs d apprentissage 13-01- 09. au prise avec hypoglycémie sévère. Cours pour infirmières en GMF en maladies chroniques Dr Claude Garceau Interniste, IUCPQ Communauté de pratique en diabète (Québec) Cours pour infirmières en GMF en maladies chroniques Le diabète de type ) Hypoglycémie 7) Réflectomètre et la quinquillerie

Plus en détail

A. BOUCHER H. DALMAS 01 / 06

A. BOUCHER H. DALMAS 01 / 06 A. BOUCHER H. DALMAS 01 / 06 I / L ACCUEIL Présentation n de la chambre Voisin Emplacement lit, placard, salle de bain + emplacement affaires Fonctionnement lit, lumière, sonnette, TV,tel, radio Présentation

Plus en détail

PARTIE III : RENSEIGNEMENTS À L INTENTION DES PARENTS/DU TUTEUR

PARTIE III : RENSEIGNEMENTS À L INTENTION DES PARENTS/DU TUTEUR PARTIE III : RENSEIGNEMENTS À L INTENTION DES PARENTS/DU TUTEUR PR SYNAGIS (poudre lyophilisée) palivizumab Ce document constitue la troisième et dernière partie de la «monographie du produit» publiée

Plus en détail

Moi ou mon enfant sous cortisone

Moi ou mon enfant sous cortisone Moi ou mon enfant sous cortisone Quelles conséquences? Isabelle Koné-Paut Pédiatrie Générale, Rhumatologie CHU de Bicêtre 94270 Le Kremlin-Bicêtre La cortisone, une hormone H H Organe 1 Organe 2 H Sang

Plus en détail

QUI PEUT CONTRACTER LA FA?

QUI PEUT CONTRACTER LA FA? MODULE 1 : COMPRENDRE LA FIBRILLATION AURICULAIRE 16 QUI PEUT CONTRACTER LA FA? La FA est plus fréquente chez les personnes âgées. Par contre, la FA dite «isolée» (c.-à-d. sans qu il y ait de maladie du

Plus en détail