Gestionnaires de placements collectifs de capitaux (LPCC) Instructions de traitement pour le recensement de données - Edition 2015

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Gestionnaires de placements collectifs de capitaux (LPCC) Instructions de traitement pour le recensement de données - Edition 2015"

Transcription

1 13 février 2015 Gestionnaires de placements collectifs de capitaux (LPCC) Instructions de traitement pour le recensement de données - Edition 2015 Laupenstrasse 27, 3003 Berne Tél. +41 (0) , Fax +41 (0) GB-A/A-AIP

2 Informations générales Le formulaire doit obligatoirement être complété sous format électronique afin de permettre un traitement plus rapide des informations. Il est aussi dynamique de sorte à ce que, selon les informations fournies, des questions supplémentaires apparaissent ou des champs existants disparaissent. Les gestionnaires assujettis à la LPCC qui font partie d un groupe consolidé doivent compléter le formulaire en deux exemplaires. L un sur une base individuelle en sélectionnant «Institut seul» dans le formulaire, et l autre sur une base consolidée pour les données concernant la totalité du groupe en sélectionnant «Groupe consolidé». Tous les montants doivent être indiqués en francs suisses (CHF) au , indépendamment de la date de clôture annuelle de l exercice, et doivent être exprimés en unités (et non en milliers ou en millions). Les éventuels commentaires ou remarques relatifs à la collecte des données sont à mentionner dans le champ «Autres remarques liées à ce recensement de données». Les sociétés qui ont obtenu une autorisation de gestionnaire de placements collectifs selon la LPCC dans le courant de l année et ne gérant pas d actifs au sont priées de le mentionner dans le champ «Autres remarques liées à ce recensement de données». Les formulaires électroniques complétés doivent être enregistrés sous la forme PDF (et non scannés) sur un CD-ROM et transmis accompagnés de la version originale dudit document dûment signée à la FINMA à l adresse suivante : Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers FINMA Surveillance instituts et produits Laupenstrasse Berne GB-A/A-AIP 2/17

3 Présentation du formulaire Période et type d institut concernés par le recensement Délai de réponse Support Niveau de consolidation des informations fournies Les champs à remplir GB-A/A-AIP 3/17

4 Instructions de traitement A. Données financières générales Taux d occupation total des collaborateurs Les données concernant le taux d occupation des collaborateurs doivent être exprimées en FTE (fulltime equivalents) et spécifiées en pourcentage au (et non en valeur moyenne). Les pourcentages doivent être cumulés pour tous les collaborateurs employés, les apprentis étant pris en compte à un pourcentage de 50 %. Par exemple un gestionnaire qui emploie 3 collaborateurs parmi lesquels deux sont engagés à 100 % et un à 60 % (temps partiel) doit reporter 260 % dans cette rubrique. Nombre de collaborateurs Le nombre de collaborateurs employés doit être indiqué indépendamment de leur taux d occupation. GB-A/A-AIP 4/17

5 Par exemple un gestionnaire qui emploie 3 collaborateurs, parmi lesquels deux sont engagés à 100 % et un à 60 % (temps partiel), doit reporter 3 dans cette rubrique. Fortune totale des placements collectifs de capitaux gérés / sous mandat de conseil (advisory) Fortune totale de tous les placements collectifs gérés / sous mandat de conseil y compris les montants investis dans des placements collectifs gérés par le gestionnaire lui-même. Fortune totale sous gestion individuelle Le montant total des actifs sous gestion individuelle. Il s agit des actifs qui ne sont pas gérés au travers de placements collectifs de capitaux. Tout ou partie de cette fortune peut néanmoins être investie dans des placements collectifs de capitaux, y compris dans des placements collectifs gérés par le même gestionnaire. Fortune totale sous mandat de conseil (advisory) Le montant total des actifs sous mandat de conseil. Il s agit des actifs qui sont sous mandat de conseil (hors les placements collectifs de capitaux). Tout ou partie de cette fortune peut néanmoins être investie dans des placements collectifs de capitaux, y compris dans des placements collectifs gérés par le même gestionnaire. Revenu brut Le revenu brut comprend l ensemble des rémunérations perçues par la société telles que les rétributions, honoraires et commissions sans déduction de charges de commission ni diminutions de produits. Les revenus financiers, les autres revenus et revenus extraordinaires ainsi que les revenus de participations ne doivent pas être inclus dans le revenu brut. Le revenu brut est à donner TVA incluse pour la période de 12 mois se terminant au Total des coûts fixes Les coûts fixes selon l art. 21 al. 2 et 4 OPCC sont les charges de personnel non dépendantes du résultat d exploitation, les charges d exploitation (charges matérielles), les amortissements de l actif immobilisé et les charges dues aux correctifs de valeur, aux provisions et aux pertes. Les frais fixes sont à donner pour la période de 12 mois se terminant au GB-A/A-AIP 5/17

6 Fonds propres exigibles Selon l art. 21 OPCC, les fonds propres exigibles sont définis comme suit : a. 0,02 % de la part de la fortune totale administrée par le gestionnaire, qui excède 250 millions de francs; b. toujours au moins un quart des coûts fixes du dernier exercice comptable; et c. 20 millions de francs au maximum Les gestionnaires de placements collectifs doivent en outre: a. détenir des fonds propres supplémentaires s'élevant à 0,01 % de la fortune totale des placements collectifs qu'ils gèrent; ou b. souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle. La FINMA règle les modalités. Fonds propres Selon l art. 22 OPCC, les fonds propres pris en compte sont définis comme suit : Les personnes morales peuvent imputer sur leurs fonds propres : a. le capital-actions et le capital-participation libérés pour les sociétés anonymes et les sociétés en commandite et le capital social pour les sociétés à responsabilité limitée ; b. les réserves légales et autres réserves ; c. le bénéfice reporté ; d. le bénéfice de l exercice en cours après déduction de la part prévisible à la distribution des bénéfices, dans la mesure où une revue succincte du bouclement intermédiaire comprenant un compte de résultat complet a été établie ; e. les réserves latentes, à condition qu elles soient attribuées à un compte spécial et reconnaissables comme fonds propres. Le rapport d audit devra confirmer qu elles peuvent être prises en compte. Les personnes physiques et les sociétés de personnes peuvent imputer sur leurs fonds propres : a. les comptes de capital ; b. la commandite ; c. la sûreté visée à l art. 19 al. 2 ; d. les avoirs des associés indéfiniment responsables, pour autant que les conditions prévues à l art. 20 al. 3, soient remplies. Les gestionnaires peuvent également imputer sur leurs fonds propres les prêts qui leur sont accordés, y compris les emprunts obligataires d une durée minimale de cinq ans, s il ressort d une déclaration écrite irrévocable déposée auprès d une société d audit : GB-A/A-AIP 6/17

7 a. qu en cas de liquidation, de faillite ou de procédure concordataire, ces créances seront colloquées après les créances de tous les autres créanciers, et b. que le gestionnaire s est engagé à ne pas compenser les prêts par ses propres créances, ni à les garantir par ses propres valeurs patrimoniales. Selon l art. 23 OPCC les déductions suivantes doivent être effectuées lors du calcul des fonds propres : a. la perte reportée et la perte de l exercice en cours ; b. les correctifs de valeur et provisions nécessaires non couverts de l exercice en cours ; c. pour les prêts visés à l art. 22 al. 3, 20 % de la valeur nominale initiale par année, pendant les cinq ans précédant le remboursement ; d. les valeurs immatérielles (y compris les frais de fondation et d organisation, ainsi que le Goodwill), à l exception des logiciels ; e. pour les sociétés anonymes et les sociétés en commandite de placements collectifs, les actions détenues par la société à ses risques et périls ; f. pour les sociétés à responsabilité limitée, les parts sociales détenues par la société à ses risques et périls ; g. la valeur comptable des participations, à condition qu il ne soit pas procédé à une consolidation au sens de l art. 29. Assurance responsabilité civile professionnelle / montant de l assurance responsabilité civile Indiquer si le gestionnaire est au bénéfice d une assurance responsabilité civile professionnelle et auquel cas préciser le montant. GB-A/A-AIP 7/17

8 B. Données concernant les placements collectifs de capitaux sous gestion (B.1) / sous mandat de conseil (B.2) Cette partie doit être remplie pour chaque placement collectif de capitaux sous gestion (B.1) / mandat de conseil (B.2). Les boutons «+» et «-» sur le côté du formulaire permettent d ajouter ou d enlever des placements collectifs. GB-A/A-AIP 8/17

9 Nom de l ombrelle Si applicable, nom complet de l ombrelle hors fonds ou classe de part. Nom du placement collectif, respectivement du compartiment Nom complet du placement collectif, ou du compartiment, hors classe de part et hors ombrelle le cas échéant. Approbation du placement collectif Le placement collectif peut être de droit suisse, de droit étranger approuvé à la distribution en Suisse ou de droit étranger non approuvé à la distribution en Suisse. Pays de domiciliation (visible seulement si le placement collectif est de droit étranger) Indiquer le pays de domiciliation du placement collectif. Recours à un conseiller en placement Indiquer si le placement collectif recourt à un conseiller en placement. Nom du ou des conseiller(s) en placement (visible seulement si le placement collectif recourt à un conseiller en placement) Indiquer le nom du ou des conseillers en placement. Les boutons «+» et «-» sur le côté droit du champ permettent d ajouter ou d enlever des conseillers. Activité de gestion «administrative» au sens de l art. 18a al. 3 lettre a LPCC fournie en faveur du placement collectif (visible seulement si le placement collectif est de droit étranger) Indiquer si des activités de gestion «administrative» au sens de l art. 18a al. 3 lettre a LPCC sont fournies en faveur du placement collectif Forme du placement collectif La forme du placement collectif peut être fonds de placement contractuel, société d investissement à capital variable (SICAV), société en commandite de placements collectifs (SCPC), société d investissement à capital fixe (SICAF) ou autre. Catégorie d investisseurs (visible seulement pour les fonds de placements contractuels et SICAV) La catégorie d investisseurs peut être investisseurs non qualifiés, pour investisseurs qualifiés ou pour investisseur unique. GB-A/A-AIP 9/17

10 Nom de l investisseur unique (visible seulement fonds de placements contractuels et SICAV pour investisseur unique) Indiquer le nom de l investisseur unique. Type du placement collectif (visible seulement pour les fonds de placements contractuels et SICAV) Le type du placement collectif peut être fonds en valeurs mobilières, autre fonds en investissements traditionnels, autre fonds en investissement alternatifs ou fonds immobiliers. Type(s) d investisseur(s) (visible seulement si le placement collectif uniquement pour investisseurs qualifiés ou pour un investisseur unique) Indiquer tous les types d investisseurs étant investis dans le fonds en cochant les cases qui conviennent. Fortune totale du placement collectif sous gestion (B.1) La fortune totale sous gestion ne concerne pas les montants liés aux activités de conseil ou de distributeur. Ceux-ci ne doivent donc pas être inclus dans la fortune sous gestion. Fortune totale du placement collectif sous mandat de conseil (B.2) La fortune totale sous mandat de conseil ne concerne pas les montants liés aux activités de gestion ou de distributeur et ceux-ci ne doivent donc pas être inclus dans la fortune sous mandat de conseil. Montant du placement collectif sous gestion investi dans des placements collectifs gérés par le même gestionnaire (B.1) Montant de la fortune totale du placement collectif sous gestion investi dans d autres placements collectifs sous gestion qu ils soient suisses ou étrangers. Montant du placement collectif sous mandat de conseil investi dans des placements collectifs gérés par le même gestionnaire (B.2) Montant de la fortune totale du placement collectif sous mandat de conseil investi dans d autres placements collectifs sous gestion qu ils soient suisses ou étrangers. Revenus provenant de la commission de gestion (B.1) Revenus générés à partir de la gestion du placement collectif concerné. Les revenus doivent être indiqués pour la période de 12 mois se terminant au GB-A/A-AIP 10/17

11 Revenus provenant du mandat de conseil (B.2) Revenus générés à partir du conseil du placement collectif concerné. Les revenus doivent être indiqués pour la période de 12 mois se terminant au Revenus provenant de la commission de performance (B.1) Revenus générés par la commission de performance liée à la gestion du placement collectif. Les revenus doivent être indiqués pour la période de 12 mois se terminant au Revenus provenant des activités de gestion administrative au sens de l art. 18a al. 3 lettre a LPCC (visible seulement si de la gestion administrative est fournie au fonds) Revenus générés par les activités de gestion «administrative» au sens de l art. 18a al. 3 lettre a fournies au fonds. C. Données concernant la gestion de fortune individuelle (C.1 à C.4) Cette partie doit être remplie par groupes d investisseurs dont la fortune est gérée par le gestionnaire. Il y a une séparation entre investisseurs institutionnels suisses (C.1), institutionnels étrangers (C.2), privés suisses (C.3), et privés étrangers (C.4), ci-après dénommés «groupe d investisseurs concernés». GB-A/A-AIP 11/17

12 Total des actifs gérés Total des actifs sous gestion pour le groupe d investisseurs concerné. Le montant des actifs sous gestion ne concerne pas les activités de conseil et ceux-ci ne doivent donc pas être inclus dans les actifs sous gestion. Total des actifs gérés en faveur d entités intra-groupe Total des actifs sous gestion en faveur d entités intra-groupe. Le montant des actifs sous gestion ne concerne pas les activités de conseil et ceux-ci ne doivent donc pas être inclus dans les actifs sous gestion. Total des actifs investis dans des placements collectifs de capitaux gérés par le même gestionnaire Total des actifs du groupe d investisseurs concerné qui sont investis dans des placements collectifs gérés par le gestionnaire autorisé qu ils soient suisses ou étrangers. Total des actifs investis au travers de placements collectifs sous mandat de conseil Total des actifs du groupe d investisseurs concerné qui sont investis dans des placements collectifs sous mandat de conseil. Total des revenus provenant de la commission de gestion Total des revenus générés par la gestion individuelle du groupe d investisseurs concerné, hors commission de performance pour la période de 12 mois se terminant au Total des revenus provenant de la commission de performance Total des revenus générés par la commission de performance liée à la gestion individuelle du groupe d investisseurs concerné pour la période de 12 mois se terminant au Nombre de mandats d investisseurs dont la fortune est sous gestion Nombre d investisseurs du groupe d investisseurs concerné dont la fortune est sous gestion. Rubrique additionnelle ne concernant que les investisseurs institutionnels : GB-A/A-AIP 12/17

13 Type(s) d investisseurs Le type des investisseurs institutionnels sous mandat de gestion de fortune individuelle doit être indiqué. Ceux-ci peuvent être des assurances, des caisses de pension, des banques, des négociants en valeurs mobilières ou d autres investisseurs institutionnels Rubriques additionnelles ne concernant que les investisseurs institutionnels suisses dont au moins 10 % de la fortune totale est gérée par le gestionnaire de placements collectifs (obligatoire pour les caisses de pensions suisses, y compris pour caisses de pensions affiliées à une fondation collective, pour les autres institutions uniquement si disponible). Les boutons «+» et «-» sur le côté du formulaire permettent d ajouter ou d enlever des investisseurs. Type d investisseur Le type d investisseur peut être une assurance, une caisse de pension ou un autre investisseur institutionnel. Actifs sous gestion Montant des actifs de l investisseur institutionnel suisse sous gestion. Les montants des actifs sous gestion ne concernent pas les activités de conseil et ceux-ci ne doivent donc pas être inclus dans les actifs sous gestion. Proportion de la fortune totale de l investisseur sous gestion Pourcentage de l actif total de l investisseur sous gestion, hors activités de conseil. Rubrique additionnelle ne concernant que les investisseurs étrangers (privés ou institutionnels) : GB-A/A-AIP 13/17

14 Domicile(s) des investisseurs Le(s) domicile(s) des investisseurs étrangers sous mandat de gestion de fortune individuelle doit(doivent) être indiqué(s). Rubrique additionnel ne concernant que les investisseurs privés : Groupe(s) d investisseurs Le(s) groupe(s) des investisseurs sous mandat de gestion de fortune individuelle doit(doivent) être indiqués en fonction de la fortune de ces derniers. D. Données concernant les mandats de conseil (advisory D.1 à D.4) Cette partie doit être remplie par groupes d investisseurs dont la fortune est sous mandat de conseil, par analogie au point C ci-dessus. GB-A/A-AIP 14/17

15 E. Données concernant les rémunérations versées à des tiers Pour chacune des catégories d activité proposées, indiquer le montant des rémunérations versées à des tiers. Les rémunérations doivent être indiquées pour la période de 12 mois se terminant au F. Autres F.1 Fortune totale des placements collectifs étrangers qui ne sont ni gérés, ni sous mandat de conseil, pour lesquels une gestion «administrative» au sens de l art. 18a al. 3 lettre a LPCC est fournie Cette partie concerne les activités de direction de fonds exercée par le gestionnaire de placements collectifs pour des placements collectifs étrangers qui ne sont ni sous gestion ni sous mandat de conseil. Total de la fortune des placements collectifs étrangers Fortune totale des placements collectifs étrangers pour lesquels une gestion «administrative» de type direction de fonds (au sens de l art. 18a al. 3 lettre a LPCC) est fournie. Total des revenus provenant de la gestion «administrative» pour des placements collectifs étrangers Total des revenus provenant des activités de gestion «administrative» de type direction de fonds en faveur de placements collectifs étrangers pour la période de 12 mois se terminant au GB-A/A-AIP 15/17

16 F.2 Investissement pour compte propre Cette partie concerne les transactions effectuées dans le cadre des activités pour compte propre du gestionnaire de placements collectifs. Volume des transactions effectuées dans le cadre des activités pour compte propre Volume total des transactions (en CHF) effectuées dans le cadre des activités pour compte propre, indépendamment de la monnaie ou de la classe d actifs utilisées, pour la période de 12 mois se terminant au Nombre de transactions effectuées sur l investissement des fonds propres Nombre de transactions effectuées dans le cadre des activités pour compte propre, indépendamment de la monnaie ou de la classe d actifs utilisées, pour la période de 12 mois se terminant au Revenu net provenant de l investissement des fonds propres Revenu net générés par l investissement des fonds propres, indépendamment de la monnaie ou de la classe d actifs utilisées, pour la période de 12 mois se terminant au F.3 Autres activités exercées Distribution de placements collectifs gérés par le gestionnaire Indication d une activité de distribution de placements collectifs gérés par le gestionnaire lui-même. GB-A/A-AIP 16/17

17 Distribution de placements collectifs gérés par les tiers Indication d une activité de distribution de placements collectifs gérés par des tiers. Exercice d autres activités relevant de l art. 2 al. 3 de la Loi sur le blanchiment d argent (LBA) Indication de l exercice d une activité relevant de l art.2 al.3 de la Loi sur le blanchiment d argent (LBA), le cas échéant description de de cette activité. F.4 Autres actifs sous gestion et/ou autres domaines d activités générant des revenus ou des charges Pour tous les montants et activités générant des revenus ou des charges non comptabilisés dans les autres rubriques, indiquer le détail de l activité et les montants en question (par exemple pour les activités de distribution). F.5 Autres remarques liées au recensement de données Indication de toutes les autres remarques liées au recensement de données. Par exemple, si la période d observation ne correspond pas à 12 mois (par ex. dans le cas d un exercice annuel prolongé ou si l autorisation a été délivrée depuis moins d une année), mention doit en être faite. GB-A/A-AIP 17/17

Règlement de placement de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle. (Édition de janvier 2014)

Règlement de placement de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle. (Édition de janvier 2014) Règlement de placement de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle (Édition de janvier 2014) 2 Règlement de placement Sommaire 1. Bases 3 2. Gestion de la fortune 3 3. Objectifs

Plus en détail

Ordonnance réglant la perception d émoluments et de taxes par l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers

Ordonnance réglant la perception d émoluments et de taxes par l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers Ordonnance réglant la perception d émoluments et de taxes par l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (Ordonnance sur les émoluments de la FINMA, Oém-FINMA) du Le Conseil fédéral suisse,

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. But. pour des requêtes concernant

GUIDE PRATIQUE. But. pour des requêtes concernant GUIDE PRATIQUE pour des requêtes concernant l autorisation d une banque dépositaire (Partie I) les modifications au sein de la banque dépositaire (Partie II) le changement de banque dépositaire (Partie

Plus en détail

Ordonnance sur l activité d intermédiaire financier exercée à titre professionnel

Ordonnance sur l activité d intermédiaire financier exercée à titre professionnel Ordonnance sur l activité d intermédiaire financier exercée à titre professionnel (OIF) 955.071 du 18 novembre 2009 (Etat le 1 er janvier 2010) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 41 de la loi du 10 octobre

Plus en détail

Directive pour le calcul et la publication du Total Expense Ratio (TER) pour les placements collectifs de capitaux

Directive pour le calcul et la publication du Total Expense Ratio (TER) pour les placements collectifs de capitaux Directive Directive pour le calcul et la publication du Total Expense Ratio (TER) pour les placements collectifs de capitaux 16 mai 2008 (état au 20 avril 2015) I Bases, objectifs et caractère obligatoire

Plus en détail

Ordonnance sur les placements collectifs de capitaux

Ordonnance sur les placements collectifs de capitaux Ordonnance sur les placements collectifs de capitaux (Ordonnance sur les placements collectifs, OPCC) 951.311 du 22 novembre 2006 (Etat le 1 er janvier 2015) Le Conseil fédéral suisse, vu la loi fédérale

Plus en détail

Ordonnance sur les audits des marchés financiers

Ordonnance sur les audits des marchés financiers Ordonnance sur les audits des marchés financiers (OA-FINMA) du... Le Conseil fédéral, vu l art. 38a, al. 3, de la loi du 25 juin 1930 sur l émission de lettres de gage (LLG) 1, vu les art. 127, al. 2,

Plus en détail

Fondation de libre passage Independent. Règlement de placement

Fondation de libre passage Independent. Règlement de placement Fondation de libre passage Independent Règlement de placement Sur la base de l'art. 5 de l acte de fondation de la Fondation de libre passage Independent (Fondation) ainsi que sur la base de l'art. 49a

Plus en détail

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 O:\Ifw-daten\IFW-FF\14 FinMaerkte_FinPlatzPolitik\143.2 FM CH Statistik\Publ Kennzahlen\Kennzahlen_Dezember08\Internet\Kennzahlen_CD-

Plus en détail

Fonds de placement de droit suisse relevant du type «fonds immobiliers»

Fonds de placement de droit suisse relevant du type «fonds immobiliers» POLYMEN FONDS IMMOBILIER Fonds de placement de droit suisse relevant du type «fonds immobiliers» PROSPECTUS SIMPLIFIE Août 2015 Direction SOLUFONDS SA Rue des Fléchères 1274 Signy-Avenex Banque dépositaire

Plus en détail

Le nouveau droit comptable

Le nouveau droit comptable Le nouveau droit comptable Présentation structurée et explication des principales nouveautés pour le 1er janvier 2015 Lausanne, le 1er décembre 2014 Agenda Introduction Comptabilité et présentation des

Plus en détail

Communication FINMA 43 (2013) du 1 er mars 2013. Marchés. Einsteinstrasse 2, 3003 Berne Tél. +41 (0)31 327 91 00, Fax +41 (0)31 327 91 01 www.finma.

Communication FINMA 43 (2013) du 1 er mars 2013. Marchés. Einsteinstrasse 2, 3003 Berne Tél. +41 (0)31 327 91 00, Fax +41 (0)31 327 91 01 www.finma. Communication FINMA 43 (2013) du 1 er mars 2013 Marchés Einsteinstrasse 2, 3003 Berne Tél. +41 (0)31 327 91 00, Fax +41 (0)31 327 91 01 www.finma.ch Table des matières Introduction... 3 Nouvelles requêtes

Plus en détail

Formulaire de demande

Formulaire de demande Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle CHS PP Annexe au ch. 3.1 des directives de la CHS PP «D 01/2014 Habilitation des gestionnaires de fortune actifs dans la prévoyance professionnelle»

Plus en détail

Gestionnaires de placements collectifs de capitaux Marchés

Gestionnaires de placements collectifs de capitaux Marchés Communication FINMA 35 (2012), 20 février 2012 Gestionnaires de placements collectifs de capitaux Marchés Einsteinstrasse 2, 3003 Bern Tel. +41 (0)31 327 91 00, Fax +41 (0)31 327 91 01 www.finma.ch Sommaire

Plus en détail

Produits et distribution. Marchés. Communication FINMA 49 (2013) 14 août 2013

Produits et distribution. Marchés. Communication FINMA 49 (2013) 14 août 2013 Communication FINMA 49 (2013) 14 août 2013 Produits et distribution Marchés Einsteinstrasse 2, 3003 Berne Tél. +41 (0)31 327 91 00, Fax +41 (0)31 327 91 01 www.finma.ch A58690 Sommaire Représentants de

Plus en détail

STREETBOX REAL ESTATE FUND PROSPECTUS SIMPLIFIE. Fonds de placement de droit suisse relevant du type «fonds immobiliers» Août 2015.

STREETBOX REAL ESTATE FUND PROSPECTUS SIMPLIFIE. Fonds de placement de droit suisse relevant du type «fonds immobiliers» Août 2015. STREETBOX REAL ESTATE FUND Fonds de placement de droit suisse relevant du type «fonds immobiliers» PROSPECTUS SIMPLIFIE Août 2015 Direction SOLUFONDS SA Rue des Fléchères 1274 Signy-Avenex Gestionnaire

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. But. pour des requêtes concernant

GUIDE PRATIQUE. But. pour des requêtes concernant GUIDE PRATIQUE pour des requêtes concernant l autorisation d une SICAF et l approbation de ses statuts et de son règlement de placement (Partie I) les modifications au sein de la SICAF (Partie II) Edition

Plus en détail

Loi sur les placements collectifs Traitement fiscal de la Société en commandite de placements collectifs (SCPC)

Loi sur les placements collectifs Traitement fiscal de la Société en commandite de placements collectifs (SCPC) Loi sur les placements collectifs Traitement fiscal de la Société en commandite de placements collectifs (SCPC) Petit-déjeuner PME & start-up du 23 mars 2007 Me Marc-Etienne Pache Docteur en droit, Avocat,

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PLACEMENT

RÈGLEMENT DE PLACEMENT RÈGLEMENT DE PLACEMENT Sur la base de l article 49a OPP 2 ainsi que des articles 19 et 19a OLP, le Conseil de Fondation édicte le présent règlement de placement. Les dispositions d exécution, devant être

Plus en détail

pour des requêtes concernant l autorisation en tant que bourse suisse ou organisation analogue à une bourse

pour des requêtes concernant l autorisation en tant que bourse suisse ou organisation analogue à une bourse GUIDE PRATIQUE pour des requêtes concernant l autorisation en tant que bourse suisse ou organisation analogue à une bourse Edition du 11 juin 2014 But Le présent guide pratique est un simple instrument

Plus en détail

Règlement de placement

Règlement de placement Règlement de placement Valable dès le 1 er mars 2014 Page 1 de 7 A. Table des matières A. Table des matières 2 B. But et contenu 3 Art. 1 But 3 Art. 2 Objectifs et principes du placement de la fortune

Plus en détail

PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1. Mr ABBOUDI MED

PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1. Mr ABBOUDI MED PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1 Mr ABBOUDI MED Presentations des etats financiers 1 Objectifs et composants 2 Principe de préparations des E F 3 Principe d identifications des E F 4 Période couverte

Plus en détail

Fonds de placement de droit suisse relevant du type «fonds immobiliers»

Fonds de placement de droit suisse relevant du type «fonds immobiliers» POLYMEN FONDS IMMOBILIER Fonds de placement de droit suisse relevant du type «fonds immobiliers» PROSPECTUS SIMPLIFIE Février 2016 Direction SOLUFONDS SA Rue des Fléchères 1274 Signy-Avenex Gestionnaire

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. But. concernant

GUIDE PRATIQUE. But. concernant GUIDE PRATIQUE concernant les confirmations des sociétés d audit à l intention de la FINMA,les demandes d autorisation en qualité de banque, négociant en valeurs mobilières, succursale d une banque étrangère

Plus en détail

Placements collectifs : les fondamentaux, les réflexes pour le praticien et quelques nouveautés

Placements collectifs : les fondamentaux, les réflexes pour le praticien et quelques nouveautés www.ochsnerassocies.ch Placements collectifs : les fondamentaux, les réflexes pour le praticien et quelques nouveautés Conférence du Jeune Barreau 20 janvier 2014 Alexandre de Boccard Plan I. Introduction

Plus en détail

Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle. Édition janvier 2015

Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle. Édition janvier 2015 Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle Édition janvier 2015 2 Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance

Plus en détail

Admission et exclusion de membres Extrait du Règlement OAR de l'asg, 3 partie: Admission et exclusion de membres

Admission et exclusion de membres Extrait du Règlement OAR de l'asg, 3 partie: Admission et exclusion de membres Admission et exclusion de membres Extrait du Règlement OAR de l'asg, 3 partie: Admission et exclusion de membres Admission et exclusion de membres [Traduction, le texte allemand fait foi] I. Conditions

Plus en détail

Ordonnance sur l assurance directe sur la vie

Ordonnance sur l assurance directe sur la vie Ordonnance sur l assurance directe sur la vie (Ordonnance sur l assurance-vie, OAssV) Modification du 24 mars 2004 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 29 novembre 1993 sur l assurance-vie

Plus en détail

Directives de placement

Directives de placement Directives de placement Valables dès le 1 er novembre 2014 Page 1 de 12 Directives de placement Les directives de placement suivantes sont édictées sur la base de l art. 12, al. 4 des statuts de VZ Fondation

Plus en détail

Pologne. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Pologne. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Pologne Merci de citer ce chapitre comme

Plus en détail

414.123 Ordonnance sur les finances et la comptabilité du domaine des EPF

414.123 Ordonnance sur les finances et la comptabilité du domaine des EPF Ordonnance sur les finances et la comptabilité du domaine des EPF du 5 décembre 2014 (Etat le 1 er janvier 2015) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 35a, al. 5, et 39, al. 2, de la loi fédérale du 4

Plus en détail

Gestion de Placements TD. FONDS ÉMERAUDE TD Rapport financier semestriel

Gestion de Placements TD. FONDS ÉMERAUDE TD Rapport financier semestriel Gestion de Placements TD FONDS ÉMERAUDE TD Rapport financier semestriel Période close le 30 juin 2015 Table des matières Responsabilité de la direction en matière d information financière.................................

Plus en détail

Ordonnance sur les fonds de placement

Ordonnance sur les fonds de placement Ordonnance sur les fonds de placement (OFP) Modification du 25 octobre 2000 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 19 octobre 1994 sur les fonds de placement 1 est modifiée comme suit: Art.

Plus en détail

France. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

France. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE

Plus en détail

du 28 mai 2003 (Dernière modification: 29 août 2007)

du 28 mai 2003 (Dernière modification: 29 août 2007) Circ.-CFB 03/1 Appel au public / Placements collectifs Page 1 Circulaire de la Commission fédérale des banques : Appel au public au sens de la législation sur les placements collectifs de capitaux (Appel

Plus en détail

Règlement concernant la liquidation partielle des caisses de prévoyance de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle

Règlement concernant la liquidation partielle des caisses de prévoyance de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle Règlement concernant la liquidation partielle des caisses de prévoyance de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle Édition de décembre 2009 Votre sécurité nous tient à cœur.

Plus en détail

Circulaire. Traitement fiscal des prêts consortiaux, reconnaissances de dette, effets de change et sous-participations (janvier 2000)

Circulaire. Traitement fiscal des prêts consortiaux, reconnaissances de dette, effets de change et sous-participations (janvier 2000) Administration fédérale des contributions Division principale de l'impôt fédéral direct, de l'impôt anticipé, des droits de timbre http://www.estv.admin.ch Circulaire Traitement fiscal des prêts consortiaux,

Plus en détail

952.111. Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse

952.111. Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse (Ordonnance de la FINMA sur les banques étrangères, OBE-FINMA) 1 du 21 octobre 1996 (Etat le

Plus en détail

Guide: mise en oeuvre de la surveillance par des mandataires (état : mai 2007)

Guide: mise en oeuvre de la surveillance par des mandataires (état : mai 2007) Guide: mise en oeuvre de la surveillance par des mandataires (état : mai 2007) La Commission fédérale des banques (CFB) est chargée de veiller au respect des lois régissant les marchés financiers et prend

Plus en détail

Introduction aux fonds de placement

Introduction aux fonds de placement Introduction aux fonds de placement Christian Carron CEO, Gérifonds S.A. 20.12.2013 Table des matières (1) Introduction aux fonds de placement suisses définition selon la loi (LPCC) conséquence de la définition

Plus en détail

952.111 Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse

952.111 Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse (Ordonnance de la FINMA sur les banques étrangères, OBE-FINMA) 1 du 21 octobre 1996 (Etat le

Plus en détail

Addendum belge au prospectus d émission

Addendum belge au prospectus d émission Contrôle de l'information et des marchés financiers Annexe II : modèle d addendum belge au prospectus Addendum belge au prospectus d émission Date Dénomination de l OPCVM Forme juridique de l OPCVM (société

Plus en détail

Règlement de placement. Du 5 décembre 2013 (état au 1 er janvier 2015)

Règlement de placement. Du 5 décembre 2013 (état au 1 er janvier 2015) Du 5 décembre 2013 (état au 1 er janvier 2015) TABLE DES MATIERES 1. OBJET 4 2. ORGANISATION ET PROCESSUS DE L ADMINISTRATION DE LA FORTUNE 4 3. ALLOCATION STRATEGIQUE DES ACTIFS 6 4. RESERVE DE FLUCTUATION

Plus en détail

CIRCULAIRE N 02/00 RELATIVE AU PLACEMENT DE VALEURS MOBILIERES DANS LE CADRE D OPERATIONS D APPEL PUBLIC A L EPARGNE

CIRCULAIRE N 02/00 RELATIVE AU PLACEMENT DE VALEURS MOBILIERES DANS LE CADRE D OPERATIONS D APPEL PUBLIC A L EPARGNE Rabat, le 11 juillet 2000 CIRCULAIRE N 02/00 RELATIVE AU PLACEMENT DE VALEURS MOBILIERES DANS LE CADRE D OPERATIONS D APPEL PUBLIC A L EPARGNE Aux termes de l article 1 er du Dahir portant loi n 1-93-212

Plus en détail

Circulaire 2008/42 Provisions assurance dommages. Provisions techniques dans l assurance dommages

Circulaire 2008/42 Provisions assurance dommages. Provisions techniques dans l assurance dommages Banques Groupes et congl. financiers Autres intermédiaires Assureurs Groupes. et congl. d assur. Intermédiaires d assur. Bourses et participants Négociants en valeurs mob. Directions de fonds SICAV Sociétés

Plus en détail

Fiche d informations financières assurance vie. Argenta-Flexx 1

Fiche d informations financières assurance vie. Argenta-Flexx 1 Fiche d informations financières assurance vie Argenta-Flexx 1 Type d assurance vie Assurance vie (branche 21) avec rendement garanti par Argenta Assurances SA (dénommée ci-après l Assureur ). Depuis le

Plus en détail

Annexe: tarifs-cadres

Annexe: tarifs-cadres Annexe: tarifs-cadres (art. 8 al. 1 Oém-Finma) 1. Domaine des banques et bourses 1.1 Décision d octroi d une autorisation en tant que banque, négociant, bourse ou organisation similaire à une bourse (art.

Plus en détail

Circ.-CFB 03/1 Appel au public / Placements collectifs Page 1

Circ.-CFB 03/1 Appel au public / Placements collectifs Page 1 Circ.-CFB 03/1 Appel au public / Placements collectifs Page 1 Circulaire de la Commission fédérale des banques : Appel au public au sens de la législation sur les placements collectifs de capitaux (Appel

Plus en détail

Loi sur les finances de la Confédération

Loi sur les finances de la Confédération Loi sur les finances de la Confédération (Loi sur les finances, LFC) (Optimisation du modèle comptable de la Confédération) Projet Modification du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le

Plus en détail

Fondation Rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC), Frick. Comptes annuels 2009

Fondation Rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC), Frick. Comptes annuels 2009 Fondation Rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC), Frick Comptes annuels 2009 Fondation Rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) Page 1 Compte d exploitation Notes 24.2. -31.12.2009

Plus en détail

952.111 Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse

952.111 Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse (Ordonnance de la FINMA sur les banques étrangères, OBE-FINMA) 1 du 21 octobre 1996 (Etat le

Plus en détail

Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié

Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié (Ordonnance du DFF sur les prêts hypothécaires) du 10 décembre 2001 Le Département fédéral des finances, vu l art. 116, al. 1, de l ordonnance

Plus en détail

BEFIMMO. Assemblée Générale Ordinaire

BEFIMMO. Assemblée Générale Ordinaire BEFIMMO Sicaf immobilière publique de droit belge Société faisant appel public à l Épargne Société en Commandite par Actions Auderghem (1160 Bruxelles), Chaussée de Wavre 1945 RPM n 0455.835.167 TVA n

Plus en détail

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers Règlement de la Banque d n 92-08 du 17 novembre 1992 Le Gouverneur de la Banque d, Vu la Loi n 88-01

Plus en détail

Points d audit pour la fortune liée

Points d audit pour la fortune liée Points d audit pour la fortune liée Entreprise d assurance : Fortune liée : Société d audit : Auditeur responsable : Année d'exercice : 2015 Les champs d audit suivants sont applicables à la fortune liée

Plus en détail

Circulaire 2008/8 Appel au public placements collectifs. Appel au public au sens de la législation sur les placements collectifs de capitaux

Circulaire 2008/8 Appel au public placements collectifs. Appel au public au sens de la législation sur les placements collectifs de capitaux Circulaire 2008/8 Appel au public placements collectifs Appel au public au sens de la législation sur les placements collectifs de capitaux Référence : Circ.-FINMA 08/8 Appel au public placements collectifs

Plus en détail

(la Société ) I. ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE

(la Société ) I. ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE Wereldhave Belgium SCA Société en commandite par action Société publique d investissement à capital fixe en immobilier (Sicafi) de droit belge Medialaan 30, boîte 6 1800 Vilvoorde Numéro d entreprises

Plus en détail

Notes complémentaires des états financiers 31 mars 2011

Notes complémentaires des états financiers 31 mars 2011 Notes complémentaires des états financiers 1. Nature de la Commission La Commission de l énergie de l Ontario (la «Commission») est l autorité de réglementation des industries du gaz naturel et de l électricité

Plus en détail

Entrée en vigueur de la nouvelle réglementation suisse des placements collectifs de capitaux

Entrée en vigueur de la nouvelle réglementation suisse des placements collectifs de capitaux Nous maîtrisons les terrains les plus divers Mars 2013 Entrée en vigueur de la nouvelle réglementation suisse des placements collectifs de capitaux Les nouvelles réglementations qui sont entrées en vigueur

Plus en détail

Circulaire 2013/9 Distribution de placements collectifs. Distribution au sens de la législation sur les placements collectifs de capitaux

Circulaire 2013/9 Distribution de placements collectifs. Distribution au sens de la législation sur les placements collectifs de capitaux Banques Groupes et congl. financiers Autres intermédiaires Assureurs Groupes. et congl. d assur. Intermédiaires d assur. Bourses et participants Négociants en valeurs mob. Directions de fonds SICAV Sociétés

Plus en détail

Circulaire de la Commission fédérale des banques : Délégation de tâches par la direction et la SICAV

Circulaire de la Commission fédérale des banques : Délégation de tâches par la direction et la SICAV Circ.-CFB 07/3 Délégation par la direction et la SICAV Page 1 Circulaire de la Commission fédérale des banques : Délégation de tâches par la direction et la SICAV (Délégation par la direction et la SICAV)

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 juin 2010

Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 juin 2010 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 Fax +41 44 631 39 10 Zurich, le 13 août 2010 Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 juin 2010 La Banque nationale

Plus en détail

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques Règlement de la Banque d n 09-04 du 23 juillet 2009 Source : www.droit-algerie.com [NB - Règlement de la Banque d n 09-04 du 23 juillet

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 septembre 2013

Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 septembre 2013 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 31 octobre 2013 Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 septembre 2013 La Banque

Plus en détail

Circulaire 2008/31 Rapport de groupe groupes d assureurs. Rapport de groupe pour les groupes d assurance et les conglomérats d assurance

Circulaire 2008/31 Rapport de groupe groupes d assureurs. Rapport de groupe pour les groupes d assurance et les conglomérats d assurance Circulaire 2008/31 Rapport de groupe groupes d assureurs Rapport de groupe pour les groupes d assurance et les conglomérats d assurance Référence : Circ.-FINMA 08/31 «Rapport de groupe groupes d assureurs»

Plus en détail

Suisse. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Suisse. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE

Plus en détail

Directive pour la distribution de placements collectifs de capitaux

Directive pour la distribution de placements collectifs de capitaux Directive Directive pour la distribution de placements collectifs de capitaux 22 mai 2014 I Bases, objectifs et force obligatoire La présente directive a pour but de garantir un standard de qualité élevé

Plus en détail

Activité principalement dans le domaine financier (art. 2 al. 1 et 2, art. 19 al. 2 OBVM)

Activité principalement dans le domaine financier (art. 2 al. 1 et 2, art. 19 al. 2 OBVM) Banques Groupes et congl. financiers Autres intermédiaires Assureurs Groupes. et congl. d assur. Intermédiaires d assur. Bourses et participants Négociants en valeurs mob. Directions de fonds SICAV Sociétés

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 21 MARS 2012 --------------------------------- TEXTE DE RESOLUTIONS

ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 21 MARS 2012 --------------------------------- TEXTE DE RESOLUTIONS Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 467 226 960 euros RCS PARIS n 493 455 042 Siège social : 50, avenue Pierre Mendès France 75201 PARIS Cedex 13 ASSEMBLEE GENERALE MIXTE

Plus en détail

Tarification. Mise à jour du 1 er juillet 2010

Tarification. Mise à jour du 1 er juillet 2010 BRVM - DC / BR Bourse Régionale des Valeurs Mobilières Afrique de l Ouest Dépositaire Central Banque de Règlement Afrique de l Ouest Mise à jour du 1 er juillet 2010 Objet de la mise à jour La mise à jour

Plus en détail

LO FUNDS II (CH) BALANCED ALLOCATION (CHF)

LO FUNDS II (CH) BALANCED ALLOCATION (CHF) www.lombardodier.com LO FUNDS II (CH) BALANCED ALLOCATION (CHF) Prospectus simplifié Mars 2011 Direction Lombard Odier Funds (Switzerland) SA Banque dépositaire Lombard Odier Darier Hentsch & Cie Fonds

Plus en détail

Placements. Tarifs et conditions. www.bcn.ch

Placements. Tarifs et conditions. www.bcn.ch Placements Tarifs et conditions www.bcn.ch Achats et ventes de titres COURTAGE La commission est facturée quelle que soit la place d intervention. Les opérations d achat et de vente de titres sont par

Plus en détail

Catégorie d actif Minimum Cible Maximum. Actions 45 % 55 % 70 % Revenu fixe 20 % 30 % 45 % Alternatifs 0 % 15 % 25 %

Catégorie d actif Minimum Cible Maximum. Actions 45 % 55 % 70 % Revenu fixe 20 % 30 % 45 % Alternatifs 0 % 15 % 25 % Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa 1. But de l Énoncé L Énoncé des principes et objectifs de placement («l EPOP») décrit les objectifs,

Plus en détail

Encouragement à la propriété du logement

Encouragement à la propriété du logement Encouragement à la propriété du logement Directives de la Caisse de pension (CPS) concernant l acquisition d un logement en propriété Conditions concernant l encouragement à la propriété du logement au

Plus en détail

Introduction. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Introduction. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Introduction Merci de citer ce chapitre comme

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. But. Champ d application. pour des requêtes en autorisation d exercer une activité de représentant de placements collectifs étrangers

GUIDE PRATIQUE. But. Champ d application. pour des requêtes en autorisation d exercer une activité de représentant de placements collectifs étrangers GUIDE PRATIQUE pour des requêtes en autorisation d exercer une activité de représentant de placements collectifs étrangers Edition du 13 juin 2007 But Le présent guide pratique est un simple instrument

Plus en détail

Contrat d affiliation à la caisse de prévoyance de la Confédération

Contrat d affiliation à la caisse de prévoyance de la Confédération Contrat d affiliation à la caisse de prévoyance de la Confédération du 15 juin 2007 (Etat le 1 er janvier 2015) En vertu de l art. 4 de la loi du 20 décembre 2006 relative à PUBLICA 1 et de l art. 32b,

Plus en détail

Pictet CH, Fonds de placement de droit suisse en valeurs mobilières Regroupement Enhanced Liquidity GBP Short-Term Money Market GBP

Pictet CH, Fonds de placement de droit suisse en valeurs mobilières Regroupement Enhanced Liquidity GBP Short-Term Money Market GBP Pictet CH, Fonds de placement de droit suisse en valeurs mobilières Regroupement du compartiment Pictet CH Enhanced Liquidity GBP dans le compartiment Pictet CH Short-Term Money Market GBP et modification

Plus en détail

Fondation de libre passage Independent. Règlement de placement

Fondation de libre passage Independent. Règlement de placement Fondation de libre passage Independent Règlement de placement Sur la base de l'art. 5 de l acte de fondation de la Fondation de libre passage Independent (Fondation) ainsi que sur la base de l'art. 49a

Plus en détail

CHAPITRE 20. La Société Anonyme

CHAPITRE 20. La Société Anonyme CHAPITRE 20 La Société Anonyme THEORIE : Formée par trois ou plusieurs personnes physiques ou morales. Le capital-actions de peut être inférieur à 100'000., celui-ci doit être libéré au minimum de 20 %

Plus en détail

LOI SUR LES PLACEMENTS COLLECTIFS DE CAPITAUX DU 23 JUIN 2006 (LPCC) RESIDENTIA

LOI SUR LES PLACEMENTS COLLECTIFS DE CAPITAUX DU 23 JUIN 2006 (LPCC) RESIDENTIA LOI SUR LES PLACEMENTS COLLECTIFS DE CAPITAUX DU 23 JUIN 2006 (LPCC) RESIDENTIA FIdFund Management SA, en tant que direction du fonds contractuel de droit suisse de la catégorie "Fonds immobiliers" RESIDENTIA

Plus en détail

Directives de placement Approuvé par le Conseil de fondation le 24 avril 2015

Directives de placement Approuvé par le Conseil de fondation le 24 avril 2015 Directives de placement Approuvé par le Conseil de fondation le 24 avril 2015 Sommaire 1 Principes généraux 3 2 Actions 4 2.1 Actions monde hedged, gestion indexée 2 4 2.2 Actions monde, gestion indexée

Plus en détail

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8 Les actions 3 Les droits et autres titres de capital 5 Les obligations 6 Les SICAV et FCP 8 2 Les actions Qu est-ce qu une action? Au porteur ou nominative, quelle différence? Quels droits procure-t-elle

Plus en détail

Circulaire 2013/xy Distribution de placements collectifs. Distribution au sens de la législation sur les placements collectifs de capitaux

Circulaire 2013/xy Distribution de placements collectifs. Distribution au sens de la législation sur les placements collectifs de capitaux Banques Groupes et congl. financiers Autres intermédiaires Assureurs Groupes. et congl. d assur. Intermédiaires d assur. Bourses et participants Négociants en valeurs mob. Directions de fonds SICAV Sociétés

Plus en détail

Annexe 2.4 Règles comptables et directives d évaluation pour les sociétés anonymes / les clubs de National League A et B concernant l évaluation de

Annexe 2.4 Règles comptables et directives d évaluation pour les sociétés anonymes / les clubs de National League A et B concernant l évaluation de Annexe 2.4 Règles comptables et directives d évaluation pour les sociétés anonymes / les clubs de National League A et B concernant l évaluation de la capacité économique sur la base des critères économiques

Plus en détail

du X août 2008 (Règles-cadres pour la gestion de fortune) Sommaire

du X août 2008 (Règles-cadres pour la gestion de fortune) Sommaire Circ.-CFB 08/X Règles-cadres pour la gestion de fortune - projet Page 1 Circulaire de la Commission fédérale des banques: Règles-cadres pour la reconnaissance de l'autoréglementation en matière de gestion

Plus en détail

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31 Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31 OBJECTIF DE LA NORME 01 L entreprise d assurance et/ou de réassurance doit disposer à son actif, en couverture

Plus en détail

Chiffres clés. Comptes annuels Banque Coop SA selon le principe True and Fair View. Evolution sur 5 ans de l action au porteur

Chiffres clés. Comptes annuels Banque Coop SA selon le principe True and Fair View. Evolution sur 5 ans de l action au porteur Chiffres clés Comptes annuels Banque Coop SA selon le principe True and Fair View Structure du capital 2007 2006 2005 Nombre d actions 16 875 000 16 875 000 16 875 000 Valeur nominale par action en CHF

Plus en détail

RAPPORT COMPLEMENTAIRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR L AUGMENTATION DE CAPITAL DECIDEE SUR DELEGATION DE L ASSEMBLEE GENERALE

RAPPORT COMPLEMENTAIRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR L AUGMENTATION DE CAPITAL DECIDEE SUR DELEGATION DE L ASSEMBLEE GENERALE PASCAL PIVETEAU SA Société anonyme à conseil d administration au capital social de 225 060 euros réparti en 2.250.600 actions de 0,1 euro de valeur nominale Siège social : 26, rue Malar 75007 Paris 529

Plus en détail

Directives pour la présentation des budgets et décomptes financiers

Directives pour la présentation des budgets et décomptes financiers Directives pour la présentation des budgets et décomptes financiers Afin de remplir les obligations découlant de l attribution de contributions par les différents partenaires financiers institutionnels

Plus en détail

FIP ALLIANCE 2014. Soutenez le développement des PME françaises et diversifiez votre patrimoine financier à long terme.

FIP ALLIANCE 2014. Soutenez le développement des PME françaises et diversifiez votre patrimoine financier à long terme. BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE FIP ALLIANCE 2014 Soutenez le développement des PME françaises et diversifiez votre patrimoine financier à long terme. DOCUMENT À CARACTÈRE PROMOTIONNEL SOUTENEZ LE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

Règlement interne Edition 2015

Règlement interne Edition 2015 Règlement interne Edition 2015 En vertu de l article 5 des statuts du 16 juin 2014, le Conseil de Fondation édicte le règlement suivant : Art. 1 Indemnisation des membres du Conseil de Fondation 1. Pour

Plus en détail

FIP ECUREUIL N 10 IR 2014 ISF 2014 SOUTENEZ LE DÉVELOPPEMENT DES PME FRANÇAISES ET DIVERSIFIEZ VOTRE PATRIMOINE FINANCIER À LONG TERME

FIP ECUREUIL N 10 IR 2014 ISF 2014 SOUTENEZ LE DÉVELOPPEMENT DES PME FRANÇAISES ET DIVERSIFIEZ VOTRE PATRIMOINE FINANCIER À LONG TERME ligible à une réduction ISF 2014 ÉÉligible à une réduction ligible à une réduction IR 2014 ÉÉligible à une réduction FIP ECUREUIL N 10 SOUTENEZ LE DÉVELOPPEMENT DES PME FRANÇAISES ET DIVERSIFIEZ VOTRE

Plus en détail

Loi fédérale sur les placements collectifs de capitaux

Loi fédérale sur les placements collectifs de capitaux Loi fédérale sur les placements collectifs de capitaux (Loi sur les placements collectifs, LPCC) 951.31 du 23 juin 2006 (Etat le 1 er janvier 2014) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les

Plus en détail

MODIFICATIONS DU CODE DES OBLIGATIONS

MODIFICATIONS DU CODE DES OBLIGATIONS MODIFICATIONS DU CODE DES OBLIGATIONS 1920 MARTIGNY 1951 SION 3963 CRANS-MONTANA 1870 MONTHEY 3960 SIERRE 1205 GENÈVE www.fidag-sa.ch TABLE DES MATIERES 1. Droit de la révision comptable... 3 2. Droit

Plus en détail

Description du certificat de prévoyance

Description du certificat de prévoyance Description du certificat de prévoyance 1a 1b 2 3 4 5 6 7 8 2 1 er janvier 2015 Description du certificat de prévoyance de la caisse de pension PKG La liste ci-après décrit les différentes rubriques du

Plus en détail

Le Conseil canadien des consultants en immigration du Canada États financiers Pour la période du 18 février 2011 (date de création) au 30 juin 2011

Le Conseil canadien des consultants en immigration du Canada États financiers Pour la période du 18 février 2011 (date de création) au 30 juin 2011 Le Conseil canadien des consultants États financiers Pour la période du 18 février 2011 (date de création) au 30 juin 2011 Contenu Rapport d un vérificateur indépendant 2 États financiers Bilan 3 État

Plus en détail

Reporting prudentiel à la suite des bouclements annuels et semestriels dans le secteur bancaire

Reporting prudentiel à la suite des bouclements annuels et semestriels dans le secteur bancaire Banques Groupes et congl. financiers Autres intermédiaires Assureurs Groupes. et congl. d assur. Intermédiaires d assur. Bourses et participants Négociants en valeurs mob. Directions de fonds SICAV Sociétés

Plus en détail

Société fiduciaire. Lausanne. Le nouveau droit comptable

Société fiduciaire. Lausanne. Le nouveau droit comptable Société fiduciaire Lausanne Le nouveau droit comptable Le nouveau droit comptable -2- Le nouveau droit comptable -3- Table des matières Petite rétrospective Nouvelle structure au niveau du Code des obligations

Plus en détail

Ordonnance sur la gestion du patrimoine dans le cadre d une curatelle ou d une tutelle

Ordonnance sur la gestion du patrimoine dans le cadre d une curatelle ou d une tutelle Ordonnance sur la gestion du patrimoine dans le cadre d une curatelle ou d une tutelle (OGPCT) du 4 juillet 2012 Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 408, al. 3, du code civil 1, arrête: Art. 1 Objet La

Plus en détail