REUNION D INFORMATION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REUNION D INFORMATION"

Transcription

1 REUNION D INFORMATION 1er Semestre Septembre

2 Faits marquants Groupe Bourbon s engage sur un plan marqué par une accélération des investissements dans l offshore et la sortie programmée de la Distribution Fusion des activités Distribution de Vindémia et Rogers à l Ile Maurice Reprise des activités de la SNIE à Mayotte Acquisition progressive de 100 % de Havila Supply en Norvège Mise en place d un crédit de 245 M et création de Bourbon Capital pour les financements étrangers 2

3 Groupe Bourbon 1er Sem 2003 Chiffre d affaires = 481,5 M Résultat d exploitation = 39,0 M Résultat net part du groupe = 23,8 M 3

4 Chiffres Clés 1er Sem 2003 Progression satisfaisante du chiffre d affaires, de l excédent brut d exploitation et du cash flow Le résultat d exploitation prend en compte les amortissements des navires livrés au premier semestre Le résultat net s établit à un bon niveau et se compare favorablement à 2002 (dividende exceptionnel de Vindémia de 6 M au 1er semestre 2002) La progression des investissements nets provient principalement de l activité offshore de la branche Services Maritimes (navires livrés et acomptes sur commandes en cours) La ratio d endettement «opérationnel» s élève à 1,32 compte tenu des 93 M d acomptes sur navires en construction 4

5 Chiffres Clés 1er Sem 2003 En Millions d Juin 2003 Juin 2002 Var % Juin 2001 proforma Var % Chiffre d affaires 481,5 446,5 7,8 % 415,6 15,9 % Excédent brut d exploitation (EBITDA) 80,2 74,3 7,9 % 58,9 36,1 % Résultat d exploitation (EBIT) 39,0 40,8 (4,4 %) 28,8 35,4 % Résultat net part du groupe 23,8 26,2 (9,2 %) 14,3 66,4 % Cash flow 73,9 69,2 6,8 % 41,3 78,9 % Investissements nets 188,1 105,9 75,3 5

6 Chiffre d Affaires 1er Sem % International 40 % Services Maritimes 5 % Autres 59 % France (Réunion) 55 % Distribution 6

7 Chiffre d Affaires 1er Sem % International Distribution 27 % Remorquage Assistance Maritime 29 % Transport de Vrac 84 % France (Réunion) 44 % Offshore Pétrolier 7

8 Autres Activités Sucre Vietnam : progression de la production des usines et prix de vente variant en fonction du marché mondial et de l équilibre offre/demande dans le pays (milliers de tonnes) Tay Ninh Gia Lai Camp 2003 Camp 2002 Camp 2003 Camp 2002 Tonnes de cannes Tonnes de sucre 85,7 55,4 19,5 12,4 Pêche Industrielle : les résultats sont en baisse sensible du fait de la réduction des quotas et de la baisse du dollar sur le premier semestre Autres : la cession d activité annexes dans l Océan Indien a réduit le chiffre d affaires sur le semestre de 6,2 M 8

9 Autres Activités Chiffres Clés 1er Sem 2003 En Millions Juin 2003 Juin 2002 Var % Juin 2001 proforma Var % Chiffre d affaires 25,1 36,0 (30,3 %) 43,4 (42,2 %) Excédent brut d exploitation (EBITDA) 6,5 9,2 (29,3 %) 7,2 (9,7 %) Résultat d exploitation (EBIT) 0,5 2,6 (80,8 %) 2,2 (77,3 %) Investissements bruts 9,4 8,9-23,8 9

10 Distribution 1er Semestre

11 Distribution Faits marquants 1er Sem 2003 Progression du chiffre d affaires du fait d un fort dynamisme commercial, tant à La Réunion qu à l international, et d activités nouvelles à Mayotte et à l Ile Maurice Changement d enseigne en cours sur l ensemble du dispositif et changement de Centrale d Achat en phase opérationnelle (de Cora à Casino) L expansion se réalise dans les pays où Vindémia est déjà implanté : Ile Maurice, Madagascar, Mayotte et Vietnam A fin 2003, les surfaces de ventes exploitées à l international seront de m², dépassant celles de La Réunion ( m²) 11

12 Distribution Chiffres Clés 1er Sem 2003 Les résultats du premier semestre restent à un niveau satisfaisant et se comparent à un premier semestre 2002 exceptionnel : L excédent brut d exploitation atteint 7,2 % du chiffre d affaires et consolide la forte progression observée entre 2001 et 2002 Le résultat d exploitation prend en compte les effets des amortissements consécutif à l expansion observée tant à La Réunion qu à l international La réduction des investissements correspond à la décision prise par Vindémia de ne pas investir dans de nouveaux pays mais de consolider ses positions de leader dans ses pays d implantation Les résultats financiers du second semestre devraient connaître une amélioration à contexte économique et social comparable 12

13 Distribution Chiffres Clés 1er Sem 2003 En Millions Juin 2003 Juin 2002 Var % Juin 2001 proforma Var % Chiffre d affaires 266,4 240,4 10,8 % 212,6 25,3 % Excédent brut d exploitation (EBITDA) % du Chiffre d Affaires 19,1 7,2 % 19,0 7,9 % 0,5 % 11,9 5,6 % 60,5 % Résultat d exploitation (EBIT) % du Chiffre d Affaires 9,5 3,6 % 10,4 4,3 % (8,7 %) 5,0 2,4 % 90,0 % Investissements bruts 13,9 15,3-20,1 13

14 Distribution France (Réunion) Chiffres Clés 1er Sem 2003 La progression du chiffre d affaires (+ 9,7 %) bénéficie de l ouverture du Jumbo Score intervenue fin avril 2002 et reflète une action commerciale vigoureuse Le niveau de marge brute d exploitation, bien que toujours satisfaisant à 7,8 % du chiffre d affaires, prend en compte les efforts promotionnels ainsi que la baisse des aides à la mise en place des 35 heures Le résultat d exploitation supporte les amortissements des investissements à La Réunion (Jumbo Score, renouvellement des magasins existants), les matériels d occasion étant utilisés pour l équipement des magasins de l Ile Maurice et de Madagascar La baisse des investissements se poursuit, aucune nouvelle surface n étant programmée à ce jour 14

15 Distribution France (Réunion) Chiffres Clés 1er Sem 2003 En Millions Juin 2003 Juin 2002 Var % Juin 2001 proforma Var % Chiffre d affaires 224,2 204,4 9,7 % 191,8 16,9 % Excédent brut d exploitation (EBITDA) % du Chiffre d Affaires 17,4 7,8 % 17,5 8,6 % (0,6 %) 11,9 6,2 % 46,2 % Résultat d exploitation (EBIT) % du Chiffre d Affaires 10,4 4,6 % 11,7 5,7% (11,1 %) 6,7 3,4 % 55,2 % Investissements bruts 5,6 9,9-8,6 15

16 Distribution International Chiffres Clés 1er Sem 2003 La croissance du chiffre d affaires (17,2 %) est la conséquence : de l intégration au périmètre Vindémia des magasins Spar de l Ile Maurice et de la SNIE à Mayotte d une forte progression de ventes en monnaie locale à Madagascar et au Vietnam et d une appréciation de l Euro face aux monnaies de l Ile Maurice, de Madagascar et du Vietnam Les résultats financiers s améliorent en dépit des coûts d ouvertures et des amortissements correspondants Les investissement concernent essentiellement la construction du Centre Commercial de Riche Terre à l Ile Maurice, l acquisition de la SNIE à Mayotte ainsi que les travaux en cours sur les nouveaux magasins de Petite Terre à Mayotte et Tananarive à Madagascar 16

17 Distribution International Chiffres Clés 1er Sem 2003 En Millions Juin 2003 Juin 2002 Var % Juin 2001 proforma Var % Chiffre d affaires 42,2 36,0 17,2 % 20,8 102,8 % Excédent brut d exploitation (EBITDA) % du Chiffre d Affaires 1,7 4,0 % 1,5 4,7 % ns 0,0 0 % Ns Résultat d exploitation (EBIT) % du Chiffre d Affaires (0,9) ( 2,1 %) (1,3) (3,6 %) 30,8 % (1,7) 8,7 % 53,0 % Investissements bruts 8,3 5,4-11,5 17

18 Distribution Perspectives Vindémia confirme sa stratégie de croissance dans les pays où il est déjà implanté : ouverture du Jumbo Score de Riche Terre en août 2003 ouverture du Score Petite Terre à Mayotte en novembre 2003 ouverture du Score Forello de Tananarive en décembre 2003 début de la construction du Centre Commercial de Hanoï au Vietnam pour une ouverture en septembre 2004 Le changement d enseigne, pour les hypermarchés, et de centrale d achat sera réalisé d ici début 2004 dans l ensemble du dispositif Le lancement d Agora à La Réunion, moyenne surface culturelle, est un succès et sera poursuivi 18

19 Distribution Perspectives Vindémia confirme sa stratégie de croissance dans les pays où il est déjà implanté : ouverture du Jumbo Score de Riche Terre en août 2003 ouverture du Score Petite Terre à Mayotte en novembre 2003 ouverture du Score Forello de Tananarive en décembre 2003 début de la construction du Centre Commercial de Hanoï au Vietnam pour une ouverture en septembre 2004 Le changement d enseigne, pour les hypermarchés, et de centrale d achat sera réalisé d ici début 2004 dans l ensemble du dispositif Le lancement d Agora à La Réunion, moyenne surface culturelle, est un succès et sera poursuivi 19

20 Services Maritimes 1er Semestre

21 Services Maritimes Faits marquants 1er Sem 2003 Activité globalement conforme aux attentes : très forte progression de l Offshore remorquage en baisse semestre remarquable en Transport de Vrac Un impact significatif des variations de devises activité de plus en plus internationale déséquilibre entre les recettes majoritaires en USD (62 %) et les coûts d opérations fortement en Euros (57 %) à taux de change constant, le chiffre d affaires maritime aurait été augmenté de 20 M Rachat de Havila (juillet 2003) : Bourbon Offshore Norway Décision stratégique : savoir-faire clients navires Consolidation par intégration globale dès le 2ème semestre 2003 Taxe au tonnage Impact de la taxation au tonnage par rapport au régime général 21

22 Services Maritimes Chiffres Clés 1er Sem 2003 Les chiffres clés reflètent la prépondérance de l activité Offshore Pétrolier : Progression du chiffre d affaires Ratio EBITDA/CA en augmentation Impact du programme d investissement sur le montant des amortissements et sur les emplois du semestre Important programme d investissements Navires livrés dans le semestre : 10 valeur : 123 M Au 30 juin 2003 navires en commande : 37 valeur des navires en commande : 393 M acomptes versés : 93 M 22

23 Services Maritimes Chiffres Clés 1er Sem 2003 En Millions Juin 2003 Juin 2002 Var % Juin 2001 proforma Var % Chiffre d Affaires 190,0 170,1 11,7 % 159,6 19,1 % Excédent brut d exploitation (EBITDA) % du Chiffre d Affaires 54,6 28,7 % 46,1 27,0 % 18,4 % 39,8 24,9 % 37,2 % Résultat d exploitation (EBIT) % du Chiffre d Affaires 29,0 15,3 % 27,8 16,3 % 4,3 % 21,6 13,5 % 34,3 % Investissements bruts ,1-34,5 23

24 Offshore Pétrolier Chiffres Clés 1er Sem 2003 Environnement concurrentiel Prix du baril élevé moyenne semestrielle : 28,6 USD Activité mondiale hétérogène : bonne en Afrique, moyenne au Brésil et faible en Mer du Nord et GOM A souligner Une performance (EBITDA/CA) maintenue dans une activité en forte croissance Des développements avec de nouveaux clients Esso Nigéria, Marathon en Guinée Equatoriale, Total Indonésie, consolidation du contrat Exxon Angola De nouveaux produits : FSIV, prestation de service intégrée (ingénierie + installation) Aux USA, l accord des Coast Guards pour l exploitation d une barge confirme notre position Mise en place de Responsable Sécurité Environnement par pays (politique HSE) 24

25 Offshore Pétrolier Chiffres Clés 1er Sem 2003 En Millions Juin 2003 Juin 2002 Var % Juin 2001 proforma Var % Chiffre d affaires 83,6 61,8 35,3 % 40,0 109,0 % Excédent brut d exploitation 33,8 25,0 35,4 % 19,6 72,5 % (EBITDA) % du Chiffre d Affaires 40,4 % 40,5 % 49 % Résultat d exploitation 21,0 18,0 16,9 % 14,1 48,9 % (EBIT) % du Chiffre d Affaires 25,1 % 29,1 % 35,2 % Investissements bruts 167,5 77,6-18,1 25

26 Remorquage & Assistance Chiffres Clés 1er Sem 2003 Une performance décevante qui est le reflet de l activité mondiale ralentie, amplifiée en France par les mouvements de grève de mai et juin Des efforts à engager pour adapter les coûts de fonctionnement au volume d activité La cession de «petits ports» en décembre 2002 représente 6 % de la baisse d activité Les événements en Côte d Ivoire pénalisent toujours l activité Aucune opération d assistance significative réalisée durant le semestre Deux remorqueurs portuaires en cours de construction dans un chantier français 26

27 Remorquage & Assistance Chiffres Clés 1er Sem 2003 En Millions Juin 2003 Juin 2002 Var % Juin 2001 proforma Var % Chiffre d affaires 50,6 55,9 (9,4 %) 55,7 (9,2 %) Excédent brut d exploitation 11,7 15,7 (25,4 %) 13,6 (14,0 %) (EBITDA) % du Chiffre d Affaires 23,1 % 28,1 % 24,4 % Résultat d exploitation (EBIT) % du Chiffre d Affaires 4,2 8,3 % 7,9 14,1 % (47,3 %) 5,1 9,2 % (17,6) Investissements bruts 1,5 1,3-0,9 27

28 Transport de Vrac Chiffres Clés 1er Sem 2003 Un semestre exceptionnel : 5,6 MT transportées : + 1,45 % chiffre d affaires en USD : + 29 % une rentabilité en nette progression une augmentation sensible des taux journaliers de fret Bon emploi des navires propriétés Deux navires en cours de construction, livrables en 2004 et

29 Transports de Vrac Chiffres Clés 1er Sem 2003 En Millions Juin 2003 Juin 2002 Var % Juin 2001 proforma Var % Chiffre d affaires 53,9 51,3 5,2 % 60,4 (10,8 %) Excédent brut d exploitation (EBITDA) % du Chiffre d Affaires 8,4 15,6 % 6,3 12,3 % 32,8 % 5,8 9,6 % 44,8 % Résultat d exploitation (EBIT) % du Chiffre d Affaires 5,3 9,8 % 4,3 8,4 % 22,5 % 3,5 5,8 % 51,4 % Investissements bruts 1 6,0-15,2 29

30 Services Maritimes Perspectives Maintien du leadership dans le remorquage et de la rentabilité de l activité Vrac Offshore pétrolier : Continuité de la politique contractuelle avec nos clients existants et nouveaux Conquête de nouvelles parts de marché Mise en place de prestations de service intégrées Développement de nouveaux produits navires et recherche de nouvelles zones de constructions navales à bas prix Hygiène Sécurité Environnement (HSE) : réponse aux normes professionnelles Conception d un outil de veille stratégique 30

31 Services Maritimes Perspectives Maintien du leadership dans le remorquage et de la rentabilité de l activité Vrac Offshore pétrolier : Continuité de la politique contractuelle avec nos clients existants et nouveaux Conquête de nouvelles parts de marché Mise en place de prestations de service intégrées Développement de nouveaux produits navires et recherche de nouvelles zones de constructions navales à bas prix Hygiène Sécurité Environnement (HSE) : réponse aux normes professionnelles Conception d un outil de veille stratégique 31

32 Groupe Bourbon Facteurs Clés d une Mutation Réussie 32

33 Groupe Bourbon Facteurs Clés d une Mutation Réussie 33

34 Facteurs Clés d une Mutation Réussie (1) Le contexte La cession de la branche Distribution, confirmée à l Assemblée Générale de mai 2003, va achever la mutation de Groupe Bourbon vers les Services Maritimes d ici 2007 La valorisation de la branche Distribution repose sur des multiples, déterminés à l avance, des performances de Vindémia (EBITDA, Résultat Net), qui vont évoluer dans le temps La stratégie de croissance et de gains de part de marchés dans l offshore profond suppose : une présence internationale des investissements continus et importants un monitoring de l évolution du marché et des concurrents 34

35 Facteurs Clés d une Mutation Réussie (1) Le contexte Répartition de l EBITDA par branche ( ) 3 métiers (2000) 2 métiers (2001) Distribution 100 % 2 métiers (juin 2003) Distribution 66,66 % Perspectives Distribution Maritime Autres 35

36 Facteurs Clés d une Mutation Réussie (2) la gestion du risque Les risques s analysent au niveau des gains de part de marché et de la rentabilité, au regard de facteurs tant internes qu externes. Part de Marché interne timing des investissements définition des produits disponibilité et performances des ressources humaines externe croissance du marché évolution des barrières à l entrée action des concurrents Rentabilité coût d acquisition des navires coût des équipages capacité autonome de financement timing des investissements modalités contractuelles (contrat ou spot) pression sur les prix segmentation produits/marchés 36

37 Facteurs Clés d une Mutation Réussie (2) La gestion du risque Veille stratégique et croissance du marché Croissance plus rapide que prévue Scénario de base Marché total moins important que prévu Croissance plus lente que prévue 37

38 Facteurs Clés d une Mutation Réussie (2) la gestion du risque Les risques s analysent au niveau des gains de part de marché et de la rentabilité, au regard de facteurs tant internes qu externes. Part de Marché interne timing des investissements définition des produits disponibilité et performances des ressources humaines externe croissance du marché évolution des barrières à l entrée action des concurrents Rentabilité coût d acquisition des navires coût des équipages capacité autonome de financement timing des investissements modalités contractuelles (contrat ou spot) pression sur les prix segmentation produits/marchés 38

39 Facteurs Clés d une Mutation Réussie (2) la gestion du risque Division Offshore : couverture contractuelle au 1er juillet 2003 Nombre de Navires Contrat de Durée Contrat Court Terme En construction Non contractés TOTAL Crew Boat -classique profond Supply -classique profond TOTAL Y.C Havila dans son nouveau périmètre 39

40 Facteurs Clés d une Mutation Réussie (2) la gestion du risque Les risques s analysent au niveau des gains de part de marché et de la rentabilité, au regard de facteurs tant internes qu externes. Part de Marché interne timing des investissements définition des produits disponibilité et performances des ressources humaines externe croissance du marché évolution des barrières à l entrée action des concurrents Rentabilité coût d acquisition des navires coût des équipages capacité autonome de financement timing des investissements modalités contractuelles (contrat ou spot) pression sur les prix segmentation produits/marchés 40

41 Facteurs Clés d une Mutation Réussie (2) La gestion du risque Veille stratégique et gestion des ressources humaines Officiers Marins Officiers Marins Surf / Sonasurf Delba Maritima Havila Supply Rigdon Marine 0 0 TOTAL Progression en % + 93,7 % + 57,5 % 41

42 Facteurs Clés d une Mutation Réussie (2) la gestion du risque Les risques s analysent au niveau des gains de part de marché et de la rentabilité, au regard de facteurs tant internes qu externes. Part de Marché interne timing des investissements définition des produits disponibilité et performances des ressources humaines externe croissance du marché évolution des barrières à l entrée action des concurrents Rentabilité coût d acquisition des navires coût des équipages capacité autonome de financement timing des investissements modalités contractuelles (contrat ou spot) pression sur les prix segmentation produits/marchés 42

43 Facteurs Clés d une Mutation Réussie (2) La gestion du risque Veille stratégique et action des concurrents (Source Estin & co) + Maersk * Swire * Tidewater * Régionale E. Chouest * * Otto Candies * Hornbeck * Solstad Farstad * Seacor * Seabulk * Mondiale implantation Trico * - Capacité autonome de financement Sociétés cotées 43

44 Facteurs Clés d une Mutation Réussie (3) La gestion du financement Le financement de la croissance de l activité offshore doit s apprécier à 3 niveaux : Le financement des navires en cours de construction dans une phase de forte croissance des investissements La génération de cash en rapport avec les dettes nettes opérationnelles (dettes nettes totales moins avances sur navires en construction) L impact de ces deux facteurs sur la structure financière globale de Groupe Bourbon et le timing d utilisation des «puts» sur Casino 44

45 Facteurs Clés d une Mutation Réussie (3) La gestion du financement L essentiel de la croissance des Immobilisations provient de la branche Maritime Maritime Distribution Autres / holding Immo. nettes 06/2002 Immo. nettes 06/2003 Immo. brutes 06/2002 Immo. brutes 06/2003 Dettes nettes 06/2003 Cash Flow (estimation 2003) 45

46 Facteurs Clés d une Mutation Réussie (3) La gestion du financement Le financement de la croissance de l activité offshore doit s apprécier à 3 niveaux : Le financement des navires en cours de construction dans une phase de forte croissance des investissements La génération de cash en rapport avec les dettes nettes opérationnelles (dettes nettes totales moins avances sur navires en construction) L impact de ces deux facteurs sur la structure financière globale de Groupe Bourbon et le timing d utilisation des «puts» sur Casino 46

47 Facteurs Clés d une Mutation Réussie (3) La gestion du financement Division Offshore : Navires en commande au 1er juillet 2003 Nombres Livraison Livraison Livraison TOTAL Valeur S Crew Boat M 4 M 14 M Supply M 201 M 55 M 356 M TOTAL M 205 M 55 M 370 M Y.C Havila dans son nouveau périmètre 47

48 Facteurs Clés d une Mutation Réussie (3) La gestion du financement Le financement de la croissance de l activité offshore doit s apprécier à 3 niveaux : Le financement des navires en cours de construction dans une phase de forte croissance des investissements La génération de cash en rapport avec les dettes nettes opérationnelles (dettes nettes totales moins avances sur navires en construction) L impact de ces deux facteurs sur la structure financière globale de Groupe Bourbon et le timing d utilisation des «puts» sur Casino 48

49 Facteurs Clés d une Mutation Réussie (3) La gestion du financement Dettes nettes totales Acomptes sur navires en cours de construction Dettes nettes opérationnelles (DNO) Cash flow annuel (CF) DNO / CF Fonds propres (FP) DNO / FP Juin (*) 3, ,32 Juin , ,12 * Estimation sur base 1er semestre 49

50 Facteurs Clés d une Mutation Réussie (3) La gestion du financement Le financement de la croissance de l activité offshore doit s apprécier à 3 niveaux : Le financement des navires en cours de construction dans une phase de forte croissance des investissements La génération de cash en rapport avec les dettes nettes opérationnelles (dettes nettes totales moins avances sur navires en construction) L impact de ces deux facteurs sur la structure financière globale de Groupe Bourbon et le timing d utilisation des «puts» sur Casino 50

51 Facteurs Clés d une Mutation Réussie (3) La gestion du financement Faible endettement résiduel après désinvestissement de la Distribution Maritime Distribution Autres / Holding 163 Puts Vindémia Base Casino Dettes nettes 2003 Dettes nettes résiduelles 51

52 Facteurs Clés d une Mutation Réussie (4) Conclusion La mutation de Groupe Bourbon se déroule conformément au plan et se caractérise par : Une accélération de la croissance dans l offshore nécessitant le financement des navires en cours de construction avant toute génération de cash Une gestion du rythme de la croissance qui respecte la stratégie de gain de part de marché et l évolution du marché global Une gestion du financement de la croissance sécurisée par la génération de cash des opérations et la valeur des «puts» sur Casino dont l utilisation est à l initiative de Groupe Bourbon entre et

53 Facteurs Clés d une Mutation Réussie (4) Conclusion La mutation de Groupe Bourbon se déroule conformément au plan et se caractérise par : Une accélération de la croissance dans l offshore nécessitant le financement des navires en cours de construction avant toute génération de cash Une gestion du rythme de la croissance qui respecte la stratégie de gain de part de marché et l évolution du marché global Une gestion du financement de la croissance sécurisée par la génération de cash des opérations et la valeur des «puts» sur Casino dont l utilisation est à l initiative de Groupe Bourbon entre et

54 Groupe Bourbon Prochains rendez-vous 2003 / 2004 Chiffre d'affaires du 3ème trimestre nov.2003 Chiffre d'affaires du 4ème trimestre fév Réunion sur les comptes annuels 24 mars 2004 Chiffre d'affaires du 1er trimestre mai 2004 Assemblée générale (Ile de la Réunion) 27 mai

55 REUNION D INFORMATION 1er Semestre Septembre

56 Annexes (1) Compte de résultat consolidé simplifié En millions Juin 2003 Juin 202 Juin 2001 Proforma CA HT 481,5 446,5 415,6 Excédent brut d exploitation 80,2 74,3 58,9 Résultat d exploitation 39,0 40,8 28,8 Résultat financier (7,9) (3,9) (8,0) Résultat courant 31,1 36,9 20,8 Résultat exceptionnel 4,2 7,8 1,1 Impôt sur les sociétés (6,4) (12,9) (6,2) Amort. des écarts d acquisition (2,0) (1,9) (1,2) Résultat net 26,9 29,9 14,5 Intérêts minoritaires (3,1) (3,7) (0,2) Résultat net, part du groupe 23,8 26,2 14,3 56

57 Annexes (2) Bilan consolidé simplifié En millions Juin 2003 Juin 202 Juin 2001 Proforma Immobilisations 978,8 757,4 690,8 Stocks 102,9 88,9 69,3 Clients et comptes rattachés 107,1 87,1 64,5 Autres créances 143,8 118,1 124,9 Disponibilités 136,7 82,8 86,2 TOTAL ACTIF 1 469, , ,7 Fonds propres 407,2 346,1 274,8 Provisions risques et charges 52,6 43,7 51,9 Dette financière 767,3 512,0 488,6 Fournisseurs et comptes rattachés 126,6 108,7 107,5 Autres dettes 115,6 123,8 112,9 TOTAL PASSIF 1 469, , ,7 57

Bilan général de l année 2009

Bilan général de l année 2009 Bilan général de l année 2009 2009 : l économie Conséquences de la crise financière Récession dans les économies évoluées, et ralentissement dans les économies émergentes Incertitude, et recherche de sécurité

Plus en détail

ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012. Comptes non audités

ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012. Comptes non audités ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012 Comptes non audités COMPTES CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012 Bilan Actif Montants en milliers d'euros Montants Amortissements Montants Montants Bruts et

Plus en détail

Résultats non audités et non arrêtés par le Conseil d'administration

Résultats non audités et non arrêtés par le Conseil d'administration 14/12/2006 Kaufman & Broad : Résultats annuels 2006 Résultats non audités et non arrêtés par le Conseil d'administration Résultats 2006 supérieurs aux prévisions o Chiffre d affaires : +22% o Marge brute

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES Paris, le 28 août 203 COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES er SEMESTRE 203 BONNE PERFORMANCE COMMERCIALE DES ACTIVITÉS DE CONSTRUCTION LES PLANS D ADAPTATION DÉLIVRENT LES RÉSULTATS ATTENDUS AMÉLIORATION DE LA

Plus en détail

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008 Résultats Semestriels 2008 Paris, le 1er octobre 2008 ALTEN ALTEN reste fortement positionné sur l Ingénierie et le Conseil en Technologie (ICT), ALTEN réalise des projets de conception et d études pour

Plus en détail

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2002 : JCDecaux maintient sa rentabilité malgré un marché publicitaire difficile

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2002 : JCDecaux maintient sa rentabilité malgré un marché publicitaire difficile RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2002 : JCDecaux maintient sa rentabilité malgré un marché publicitaire difficile - Maintien de l EBITDA à 200,2 millions d euros (199,6 millions d euros) - Résultat net part

Plus en détail

GROUPE ZWAHLEN & MAYR SA

GROUPE ZWAHLEN & MAYR SA GROUPE ZWAHLEN & MAYR SA RAPPORT SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2005 A nos actionnaires et partenaires financiers (chiffres clés en milliers de CHF) INTRODUCTION Malgré les difficultés conjoncturelles principalement

Plus en détail

Assemblée générale mixte. du 3 juin 2008

Assemblée générale mixte. du 3 juin 2008 1 Assemblée générale mixte du 3 juin 2008 3 juin 1993 3 juin 2008 2 15 e anniversaire de l introduction en bourse d Hermès 3 La société de Bourse Ferri en charge de l introduction en bourse d Hermès écrivait

Plus en détail

Information financière trimestrielle

Information financière trimestrielle Paris, le 1 mai 212 Information financière trimestrielle Le chiffre d affaires du 1er trimestre 212 poursuit sa progression dans un marché en amélioration sensible +18,% par rapport au 1 er trimestre 211

Plus en détail

Jeudi 30 juillet 2015

Jeudi 30 juillet 2015 Jeudi 30 juillet 2015 1 Avertissement Le présent document a été établi par le Groupe Vétoquinol dans le seul but de présenter ses résultats semestriels, le 30 juillet 2015. Ce document ne peut être reproduit

Plus en détail

Résultats du premier semestre 2009. Résistance des ventes Résultat net impacté par des charges non courantes La transformation est en cours

Résultats du premier semestre 2009. Résistance des ventes Résultat net impacté par des charges non courantes La transformation est en cours Résultats du premier semestre 2009 Résistance des ventes Résultat net impacté par des charges non courantes La transformation est en cours Bonne résistance des ventes au S1, des résultats impactés par

Plus en détail

Premier semestre 2005 : bonne croissance des résultats

Premier semestre 2005 : bonne croissance des résultats Premier semestre 2005 : bonne croissance des résultats Ces résultats et le référentiel du premier semestre 2004 sont présentés en normes IFRS. Chiffre d affaires en hausse de 5,5 % à 833,7 millions d euros

Plus en détail

GROUPE FLO GROUPE FLO

GROUPE FLO GROUPE FLO GROUPE FLO Le 28 juillet 2011 1 Faits marquants du 1 er semestre 2011 Poursuite de la progression de l activité Progression de + 5,3 % du total des ventes sous enseignes, à 289,6 M Progression de + 1,6

Plus en détail

Examen par le conseil d administration des résultats de l exercice 2013

Examen par le conseil d administration des résultats de l exercice 2013 Examen par le conseil d administration des résultats de l exercice 2013 CHIFFRE D AFFAIRES CONSOLIDÉ : 3 591,5 millions d euros (3 727,4 millions en 2012) RÉSULTAT BRUT D EXPLOITATION COURANT : 642,9 millions

Plus en détail

Résultats consolidés au 31 décembre 2007. Proposition de distribution d un dividende de 9,20 dirhams/action, soit 100% du résultat distribuable

Résultats consolidés au 31 décembre 2007. Proposition de distribution d un dividende de 9,20 dirhams/action, soit 100% du résultat distribuable Communiqué Rabat, le 22 février 2008 Résultats consolidés au 31 décembre 2007 Forte hausse des résultats consolidés en 2007 o Chiffre d affaires : +21,7% o Résultat opérationnel : +21,8% o Résultat net

Plus en détail

INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS 2009 (1)

INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS 2009 (1) Société anonyme au capital de 2 362 883 330 Siège social : 36-38, avenue Kléber 75116 Paris 403 210 032 RCS PARIS INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS (1) (NON AUDITE) A - MARCHE DES AFFAIRES

Plus en détail

Pierre-Jean SIVIGNON

Pierre-Jean SIVIGNON 7 MARS 2013 Georges PLASSAT Pierre-Jean SIVIGNON Remarques préliminaires 2012 Le Groupe s est recentré sur les pays où il a une position forte et un profil multi-format : Grèce : réorganisation de son

Plus en détail

PRINCIPAUX INDICATEURS

PRINCIPAUX INDICATEURS 30 juin 2006 RESULTAT DE L DE L EXERCICE 2005 2005-200 2006 (Période du 1 er avril 2005 au 31 mars 2006) PRINCIPAUX INDICATEURS Chiffres Chiffres Chiffres En millions d euros consolidés consolidés consolidés

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. GROUPE DANONE : Résultats estimés du 1 er semestre 2004

COMMUNIQUE DE PRESSE. GROUPE DANONE : Résultats estimés du 1 er semestre 2004 COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 22 juillet 2004 GROUPE DANONE : Résultats estimés du 1 er semestre 2004 Croissance comparable des ventes de +8,8% Amélioration de la marge opérationnelle de 11,9% à 12,3%

Plus en détail

Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE

Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE DES RESULTATS EN PROGRES UN MODELE STRATEGIQUE SOLIDE DES POSTIERS ASSOCIES A LA QUALITE DE SERVICE ET A LA PERFORMANCE Réuni

Plus en détail

GROUPE SPADEL : RESULTATS ANNUELS 2013 FORTE CROISSANCE DES RESULTATS DANS UN CONTEXTE CONCURRENTIEL ACCRU

GROUPE SPADEL : RESULTATS ANNUELS 2013 FORTE CROISSANCE DES RESULTATS DANS UN CONTEXTE CONCURRENTIEL ACCRU Information réglementée 27 mars 2014 16h30 CET GROUPE SPADEL : RESULTATS ANNUELS 2013 FORTE CROISSANCE DES RESULTATS DANS UN CONTEXTE CONCURRENTIEL ACCRU Chiffre d affaires de 210,4 Mio, en hausse de 6,1%

Plus en détail

ETATS FINANCIERS 30 juin 2004 IFRS

ETATS FINANCIERS 30 juin 2004 IFRS ETATS FINANCIERS 30 juin 2004 Définition de la dette nette économique En millions Ouverture 2004 Clôture S1 2004 Dette Nette au bilan 674.5 651.2 IAS 39 : Impact sur la dette nette + 30.1 + 28.7 IAS 32

Plus en détail

COMMUNICATION FINANCIERE Du 13/04/2015

COMMUNICATION FINANCIERE Du 13/04/2015 COMMUNICATION FINANCIERE Du 13/04/2015 Chiffres clés 2014 comparés à 2013 La Production CA Global Progression de (+2%) Progression de(+ 2%) CA Local CA Export Diminution (-1%) Progression de(+ 8%) Résultat

Plus en détail

BOURBON. Présentation actionnaires_25 septembre 2015

BOURBON. Présentation actionnaires_25 septembre 2015 BOURBON Présentation actionnaires_25 septembre 2015 DISCLAIMER Ce document peut contenir des informations autres qu historiques qui constituent des données financières estimées à caractère prévisionnel

Plus en détail

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013 COMMUNIQUE D INFORMATION Sète, le 17 avril 2013-17h45 RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013 GILBERT GANIVENQ, PRESIDENT, ET OLIVIER GANIVENQ, DIRECTEUR GENERAL «Groupe Promeo a engagé depuis plusieurs mois

Plus en détail

Résultats semestriels 2012. Réunion SFAF du 6 septembre 2012

Résultats semestriels 2012. Réunion SFAF du 6 septembre 2012 Résultats semestriels 2012 Réunion SFAF du 6 septembre 2012 Sommaire I Faits marquants du semestre pages 3 à 5 II Comptes semestriels 2012 pages 6 à 11 III Perspectives Plan OPUS VINI 2015 pages 12 à 22

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE : UNE BELLE PERFORMANCE Chiffre d affaires supérieur à un milliard d euros, en hausse de 5,6% hors effets de change Marge opérationnelle courante1 : 25,6% du chiffre d'affaires Marge nette2 : 15,4% du

Plus en détail

Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis

Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis Ivry, le 17 février 2016 Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis Stabilité du chiffre d affaires consolidé en 2015 Poursuite de la croissance

Plus en détail

EXERCICE FISCAL 2012. Chiffres clés. Activité

EXERCICE FISCAL 2012. Chiffres clés. Activité Le 4 mai 2012 EXERCICE FISCAL 2012 TRIMESTRE JANVIER-MARS 2012 Un trimestre difficile mais en ligne avec nos prévisions Trafic passage satisfaisant, faiblesse persistante dans le cargo Augmentation de

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE 1. Chiffre d affaires : 243,6 M (- 6%) Résultat d exploitation : 3,2 M (+ 53%) Résultat net de la période : 2,3 M (+ 64%)

COMMUNIQUE DE PRESSE 1. Chiffre d affaires : 243,6 M (- 6%) Résultat d exploitation : 3,2 M (+ 53%) Résultat net de la période : 2,3 M (+ 64%) COMMUNIQUE DE PRESSE 1 RESULTATS 2014 : Le 20 février 2015, 16 h 30 INFORMATION REGLEMENTEE Chiffre d affaires : 243,6 M (- 6%) Résultat d exploitation : 3,2 M (+ 53%) Résultat net de la période : 2,3

Plus en détail

Résultats annuels de l exercice 2004-2005. Paris, le 19 octobre 2005

Résultats annuels de l exercice 2004-2005. Paris, le 19 octobre 2005 Résultats annuels de l exercice 2004-2005 2005 Paris, le 19 octobre 2005 1 Sommaire Les perspectives annoncées en fin du premier semestre ont été réalisées Chiffres clés de l exercice 2004-2005 Résultats

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2014

RÉSULTATS ANNUELS 2014 RÉSULTATS ANNUELS 2014 Chiffre d affaires de 48,5 Mds, en progression organique de + 4,7 % En France : - Fin du cycle de repositionnement tarifaire des enseignes discount (Géant et Leader Price) - Développement

Plus en détail

Communiqué de presse. Tereos Europe 500 000 000 d emprunt obligataire à 6 3/8 % dus à 2014. Pour le semestre clos au 31 mars 2012.

Communiqué de presse. Tereos Europe 500 000 000 d emprunt obligataire à 6 3/8 % dus à 2014. Pour le semestre clos au 31 mars 2012. Communiqué de presse Lille, le 29 juin 2012 Tereos Europe 500 000 000 d emprunt obligataire à 6 3/8 % dus à 2014 Pour le semestre clos au 31 mars 2012. L Entreprise organise une conférence téléphonique

Plus en détail

International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts. 2 février 2005

International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts. 2 février 2005 International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts 2 février 2005 QUE SONT LES IFRS? Les IFRS ont été élaborées par l International Accounting Standards Board (IASB) en vue de

Plus en détail

Résultats semestriels 2007 & Perspectives. 31 octobre 2007

Résultats semestriels 2007 & Perspectives. 31 octobre 2007 Résultats semestriels 2007 & Perspectives 31 octobre 2007 Agenda Identité, marchés et philosophie Les modèles économiques du groupe Freelance.com Activité et résultats semestriels 2007 Stratégie et perspectives

Plus en détail

Annexe 1. Tableau de bord de la société Armand Ratio Calcul Valeur société Armand année N

Annexe 1. Tableau de bord de la société Armand Ratio Calcul Valeur société Armand année N ÉNONCÉ 1 Analyse globale Créée en N-5, la société Armand est devenue sous-traitante d une entreprise qui gère une librairie électronique. Armand assure la logistique de cette entreprise : elle achète,

Plus en détail

Résultats annuels 2013 en forte croissance

Résultats annuels 2013 en forte croissance Communiqué de presse - Clichy, 25 mars 2014, 18h Résultats annuels 2013 en forte croissance Chiffre d affaires en hausse de 5,3% à 420,7 M Résultat opérationnel en hausse de 31,7% à 43,4 M Résultat net

Plus en détail

groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010

groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010 groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010 1 sommaire 1 faits marquants 2 résultats opérationnels 3 résultats financiers 4 perspectives 5 annexes 2 1 faits marquants 3 1 faits marquants S1 2010

Plus en détail

INFORMATION RÉUNION SEMESTRIELLE - EXERCICE 2013/2014 27 FEVRIER 2014

INFORMATION RÉUNION SEMESTRIELLE - EXERCICE 2013/2014 27 FEVRIER 2014 INFORMATION FINANCIÈRE RÉUNION SEMESTRIELLE - EXERCICE 2013/2014 27 FEVRIER 2014 1 Faits marquants Intégration de Coopers Acquisition de 100% du capital de Coopers of Stortford (UK) en septembre 2013 Prix

Plus en détail

Résultats semestriels 2014 Résultats 30 juillet 2014

Résultats semestriels 2014 Résultats 30 juillet 2014 Résultats semestriels 2014 30 juillet 2014 Sommaire 1. Introduction 2. Comptes S1 2014 3. Activité Antalis et Arjowiggins 4. Perspectives 5. Questions & Réponses Annexe : Eléments financiers des opérations

Plus en détail

Une performance annuelle conforme aux objectifs Résultat opérationnel courant : +13.5% (**)

Une performance annuelle conforme aux objectifs Résultat opérationnel courant : +13.5% (**) Paris, 17 juin 2015 Résultats annuels consolidés 2014-15 (avril 2014 mars 2015) Une performance annuelle conforme aux objectifs Résultat opérationnel courant : +13.5% (**) Au 31 mars 2015, Rémy Cointreau

Plus en détail

Communiqué de presse Boulogne-Billancourt, le 10 avril 2015

Communiqué de presse Boulogne-Billancourt, le 10 avril 2015 Communiqué de presse Boulogne-Billancourt, le 10 avril 2015 Bonne résistance des résultats opérationnels en 2014 dans une période de mise en œuvre du plan de transformation d Arjowiggins et de consolidation

Plus en détail

La Fnac accélère sa transformation Forte progression des résultats en 2014

La Fnac accélère sa transformation Forte progression des résultats en 2014 Ivry, le 27 février 2015 La Fnac accélère sa transformation Forte progression des résultats en 2014 Accélération de la dynamique des ventes en 2014 Chiffre d affaires consolidé en croissance de +0,9% au

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 28 août 2014 19 h 15 L EXPÉRIENCE DE LA LOCATION OPÉRATIONNELLE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 28 août 2014 19 h 15 L EXPÉRIENCE DE LA LOCATION OPÉRATIONNELLE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 28 août 2014 19 h 15 L EXPÉRIENCE DE LA LOCATION OPÉRATIONNELLE Chiffre d affaires semestriel 2014 : 167,4 millions d euros (+4,4 %) Résultat net part du Groupe : -4,5 millions

Plus en détail

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2008

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2008 Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2008 Louvain-la-Neuve, le 27 mars 2009, 16h00 Information réglementée 1. CROISSANCE ET PROFITABILITÉ : BSB TIENT SES PROMESSES! La croissance de la société s est

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS. 30 mars 2015

RESULTATS ANNUELS. 30 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 30 mars 2015 1 Sommaire Chiffres clés et faits marquants Résultats financiers 2014 Prévisions de marchés et perspectives du groupe 2 Chiffres Clés 2014 M 2014 2013 Chiffre d Affaires

Plus en détail

Confirmation de la reprise graduelle de notre activité en fin d année 2010 dans un environnement du secteur pétrolier en retournement

Confirmation de la reprise graduelle de notre activité en fin d année 2010 dans un environnement du secteur pétrolier en retournement Paris, le 9 février 20, Confirmation de la reprise graduelle de notre activité en fin d année 200 dans un environnement du secteur pétrolier en retournement Chiffre d affaires ème trimestre BOURBON 200

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES Paris, le 27 août COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES 1 er SEMESTRE BONS RÉSULTATS COMMERCIAUX ET AMÉLIORATION DES RÉSULTATS FINANCIERS DE BOUYGUES TELECOM DYNAMISME DES ACTIVITÉS DE CONSTRUCTION À L INTERNATIONAL

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Résultats du troisième trimestre 2009 Chiffre d affaires de 979,5 M (- 39% par rapport au T3 2008) RBE de 174,0 M, soit 17,8% du chiffre d affaires (26,7% au T3 2008) Important flux

Plus en détail

Sommaire. Introduction. Résultats financiers 2013. Marché et perspectives

Sommaire. Introduction. Résultats financiers 2013. Marché et perspectives Résultats annuels 2013 28 janvier 2014 Page Sommaire Introduction Résultats financiers 2013 Marché et perspectives Le présent document contient des informations prospectives. Celles-ci sont susceptibles

Plus en détail

BOURBON. F2iC Nantes, 17 juin 2015

BOURBON. F2iC Nantes, 17 juin 2015 BOURBON F2iC Nantes, 17 juin 2015 DISCLAIMER Ce document peut contenir des informations autres qu historiques qui constituent des données financières estimées à caractère prévisionnel concernant la situation

Plus en détail

Résultats du 3 ème trimestre 2006. Chiffre d affaires de 321 M en hausse de 46 % Résultat opérationnel de 72 M soit une marge de 22%

Résultats du 3 ème trimestre 2006. Chiffre d affaires de 321 M en hausse de 46 % Résultat opérationnel de 72 M soit une marge de 22% COMPAGNIE GENERALE DE GEOPHYSIQUE Résultats du 3 ème trimestre 2006 Chiffre d affaires de 321 M en hausse de 46 % Résultat opérationnel de 72 M soit une marge de 22% Paris, le 15 novembre 2006 La Compagnie

Plus en détail

R a p p o r t A n n u e l 2 0 0 5 w w w. t h e m a r k e t i n g r o u p. c o m

R a p p o r t A n n u e l 2 0 0 5 w w w. t h e m a r k e t i n g r o u p. c o m Rapport Annuel 2005 w w w. t h e m a r k e t i n g r o u p. c o m ... The Marketingroup La relation client est aujourd hui plurimédia. Pour leurs actions de conquête et de fidélisation, les marques doivent

Plus en détail

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL Il donne une vision plus économique, il présente la manière dont les emplois sont financés par les ressources. Il permet de mieux comprendre le fonctionnement de

Plus en détail

Informations financières

Informations financières Informations financières Performance solide et objectifs 2014 atteints Chiffre d affaires T4 en hausse de +13% et croissance organique à +2,5% Chiffre d affaires annuel en hausse de +6,6%, croissance organique

Plus en détail

Priorité au développement : Korian accélère. Résultats semestriels 2015

Priorité au développement : Korian accélère. Résultats semestriels 2015 Priorité au développement : Korian accélère PARIS 17 SEPTEMBRE 2015 1 Un leader européen bien en place Leader du Bien Vieillir implanté dans des pays à fort potentiel BELGIQUE 55 établissements 6 176 lits

Plus en détail

Rapport de Gestion Exposé Sommaire. Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire Annuelle des Actionnaires. SOCIETE BIC Jeudi 3 juin 2004

Rapport de Gestion Exposé Sommaire. Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire Annuelle des Actionnaires. SOCIETE BIC Jeudi 3 juin 2004 Rapport de Gestion Exposé Sommaire Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire Annuelle des Actionnaires SOCIETE BIC Jeudi 3 juin 2004 SOCIÉTÉ BIC 14, rue Jeanne d Asnières 92116 Clichy Cedex, France

Plus en détail

LES DISPOSITIFS MEDICAUX DE L HOPITAL AU DOMICILE. Résultats 2012/2013. Novembre 2013

LES DISPOSITIFS MEDICAUX DE L HOPITAL AU DOMICILE. Résultats 2012/2013. Novembre 2013 LES DISPOSITIFS MEDICAUX DE L HOPITAL AU DOMICILE Résultats 2012/2013 Novembre 2013 1 Résultats annuels 2012/2013 Profil Les faits marquants 2012/13 Des résultats en fort redressement Une nouvelle dynamique

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE SIIC DE PARIS : RESULTATS ANNUELS 2012

COMMUNIQUE DE PRESSE SIIC DE PARIS : RESULTATS ANNUELS 2012 PARIS, LE 14 FEVRIER 2013, COMMUNIQUE DE PRESSE SIIC DE PARIS : RESULTATS ANNUELS 2012 Le Conseil d administration de SIIC de Paris, dans sa réunion du 13 février 2013 présidée par Monsieur Ignacio Bayón

Plus en détail

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 10 mars 2015 1 er trimestre : Résultats en ligne avec les objectifs annuels Solide croissance organique de 3,3% EBITDA en hausse de 1,5% Résultat net multiplié par 3,3 Perspectives

Plus en détail

Résultats annuels 2013. 20 février 2014

Résultats annuels 2013. 20 février 2014 Résultats annuels 2013 20 février 2014 Avertissement Cette présentation ne constitue nullement une offre de valeurs mobilières ou une sollicitation en vue d une offre de valeurs mobilières. Certaines informations

Plus en détail

EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013

EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013 GENERALE DE SANTE SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 42.320.396,25 EUROS SIEGE SOCIAL : 96, AVENUE D IENA 75116 PARIS RCS PARIS 383 699 048 EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013 Mesdames, Messieurs les Actionnaires,

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES DU GROUPE BOUYGUES

COMPTES CONSOLIDES DU GROUPE BOUYGUES BILAN CONSOLIDE AU 30 SEPTEMBRE 2008 ACTIF 09/2008 12/2007 09/2007 Net Net Net Immobilisations corporelles 5 948 5 564 5 271 Immobilisations incorporelles 1 166 1 073 1 013 Goodwill 5 164 5 123 5 086 Entités

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUE DE PRESSE BOUYGUES Le 1 er mars 2006 COMMUNIQUE DE PRESSE BOUYGUES FORTE CROISSANCE DE L ACTIVITE ET DES RESULTATS RESULTAT NET 2005 : 832 MILLIONS D EUROS HAUSSE DU DIVIDENDE PAR ACTION : 0,90 EURO (+20%) 2005 a été, de

Plus en détail

Des résultats annuels conformes aux objectifs Une force de frappe renforcée avec une trésorerie nette de 9,5 M

Des résultats annuels conformes aux objectifs Une force de frappe renforcée avec une trésorerie nette de 9,5 M Communiqué de presse Paris, le 31 mai 2011, 18h00 Résultats annuels 2010/11 : 11,7% de marge opérationnelle courante «Solucom 2015», une nouvelle ambition pour Solucom Lors de sa réunion du 30 mai 2011,

Plus en détail

Réunion actionnaires. Strasbourg. 14 décembre 2011

Réunion actionnaires. Strasbourg. 14 décembre 2011 Réunion actionnaires Strasbourg 14 décembre 2011 Sommaire Général A la découverte d Edenred Stratégie Dernières tendances et perspectives 2011 Réunion actionnaires 14 décembre 2011 - Strasbourg 2 Sommaire

Plus en détail

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER 1. Compléter le tableau de financement 2011 Affectation du bénéfice 2010 : Bénéfice 2010 359 286 Affectation en

Plus en détail

RALLYE. Résultats semestriels 2013

RALLYE. Résultats semestriels 2013 Paris, le 26 juillet 2013 RALLYE Résultats semestriels 2013 Bonnes performances sur ce semestre marquées par : La forte croissance des ventes totales de Casino (+37%) ainsi que du ROC (+51,9%) au premier

Plus en détail

2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales

2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales Présentation des RÉSULTATS ANNUELS 2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales 26 février 2014 32 Hoche - Paris Table des matières GROUPE BOUYGUES...2 Bilan consolidé...2 Compte de résultat consolidé...3

Plus en détail

Comptes consolidés au 30 juin 2008

Comptes consolidés au 30 juin 2008 Paris, le 6 octobre 2008 N 34-08 Comptes consolidés au 30 juin 2008 Maurel & Prom a procédé à la publication de son rapport financier semestriel le 29 août 2008 sur la base des comptes consolidés du Groupe

Plus en détail

Cellcom en Bourse. 06 Janvier 2014. Intermédiaire en Bourse Introducteur Chef de file du syndicat de Placement. Membre du syndicat de Placement

Cellcom en Bourse. 06 Janvier 2014. Intermédiaire en Bourse Introducteur Chef de file du syndicat de Placement. Membre du syndicat de Placement Cellcom en Bourse Intermédiaire en Bourse Introducteur Chef de file du syndicat de Placement Membre du syndicat de Placement Evaluateur 06 Janvier 2014 Plan de la présentation I- Présentation de la société

Plus en détail

Communiqué de presse 5 mars 2015

Communiqué de presse 5 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 : DYNAMIQUE DE CROISSANCE CONFIRMEE Accélération de la croissance organique des ventes Nouvelle progression du résultat opérationnel courant de +10,6% Hausse du résultat net des

Plus en détail

C O M M U N I Q U É. Résultats du 1 er trimestre conformes au plan de marche du groupe Objectifs 2013 confirmés. Réalisations du premier trimestre :

C O M M U N I Q U É. Résultats du 1 er trimestre conformes au plan de marche du groupe Objectifs 2013 confirmés. Réalisations du premier trimestre : Limoges, le 7 mai 2013 Résultats du 1 er trimestre conformes au plan de marche du groupe Objectifs 2013 confirmés Réalisations du premier trimestre : - Croissance totale des ventes hors effets de change

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2002 BILANS CONSOLIDES Avant répartition ACTIF Note au 31 décembre au 31 décembre au 31 décembre en millions d'euros 2002 2001 2000 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

Diagnostic financier - Corrigé

Diagnostic financier - Corrigé Diagnostic financier - Corrigé Nous effectuerons ce diagnostic financier en présentant d abord une étude de rentabilité et de profitabilité du groupe Nestor, ensuite une étude de la structure financière

Plus en détail

27 septembre 2001 GROUPE BIC Résultats Semestriels

27 septembre 2001 GROUPE BIC Résultats Semestriels 27 septembre 2001 GROUPE BIC Résultats Semestriels Stratégie du GROUPE BIC Développer nos produits existants Satisfaire les demandes des consommateurs grâce à la mise au point de produits à valeur ajoutée

Plus en détail

Groupe APRIL : Résultats annuels 2015 conformes aux attentes dans un environnement en mutation

Groupe APRIL : Résultats annuels 2015 conformes aux attentes dans un environnement en mutation Mercredi 2 mars 2016 Groupe APRIL : Résultats annuels 2015 conformes aux attentes dans un environnement en mutation Chiffre d affaires consolidé de 798,0 M, en progression de 4,1 % en publié et 4,6 % en

Plus en détail

Assemblée générale extraordinaire du 23 décembre 2015

Assemblée générale extraordinaire du 23 décembre 2015 Assemblée générale extraordinaire du 23 décembre 2015 Exposé sommaire sur la situation de la Société au cours du 1 er semestre 2015 et de l exercice 2014 Comptes consolidés au 30 juin 2015 (Comptes arrêtés

Plus en détail

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Chiffres clés 2012 Croissance des ventes du Groupe : +0,9% à 76,8

Plus en détail

Résultats annuels 2012

Résultats annuels 2012 11/02/2013 Résultats annuels 2012 Le Groupe Cafom, acteur européen de la distribution traditionnelle et du e-commerce d équipement de la maison, annonce ses résultats annuels de l exercice clos le 30 septembre

Plus en détail

Hausse de 78% du résultat net record à 313 millions d euros. Signature d un contrat d itinérance 2G / 3G avec Orange

Hausse de 78% du résultat net record à 313 millions d euros. Signature d un contrat d itinérance 2G / 3G avec Orange RESULTATS ANNUELS 2010 Paris, le 9 mars 2011 Chiffre d affaires à plus de 2 milliards d euros Marge d EBITDA Groupe à plus de 39% Hausse de 78% du résultat net record à 313 millions d euros Signature d

Plus en détail

RESULTATS AU 31 MARS 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE DU 11 MAI 2015 :

RESULTATS AU 31 MARS 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE DU 11 MAI 2015 : Jacquet Metal Service - Rapport d activité 31 mars 2015 1 2 RESULTATS AU 31 MARS 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE DU 11 MAI 2015 : 1 er trimestre 2015 Chiffre d affaires 316,5 m (+8,5% vs T1 2014) EBITDA +14,2

Plus en détail

DANS UN CONTEXTE TRES DEGRADE RENAULT ANNONCE UN RESULTAT NET DE 599 MILLIONS D EUROS

DANS UN CONTEXTE TRES DEGRADE RENAULT ANNONCE UN RESULTAT NET DE 599 MILLIONS D EUROS COMMUNIQUE DE PRESSE Le 12 février 2009 DANS UN CONTEXTE TRES DEGRADE RENAULT ANNONCE UN RESULTAT NET DE 599 MILLIONS D EUROS Le chiffre d affaires s établit à 37 791 millions d euros, en baisse de 7 %

Plus en détail

GTT annonce un excellent premier semestre 2014 avec un résultat net en hausse de 18 % Confirmation des objectifs 2014

GTT annonce un excellent premier semestre 2014 avec un résultat net en hausse de 18 % Confirmation des objectifs 2014 GTT annonce un excellent premier semestre 2014 avec un résultat net en hausse de 18 % Confirmation des objectifs 2014 Forte croissance du chiffre d affaires semestriel qui reflète les prises de commandes

Plus en détail

Bonne tenue de l activité au premier semestre 2009

Bonne tenue de l activité au premier semestre 2009 Paris, le 27 août 2009 Bonne tenue de l activité au premier semestre 2009 Croissance organique hors essence et effet calendaire de +1,3% Quasi-stabilité de la marge d EBITDA en organique Résistance des

Plus en détail

message clé sur le 1er semestre 2015: performance opérationnelle et financière soutenue en dépit d un contexte difficile

message clé sur le 1er semestre 2015: performance opérationnelle et financière soutenue en dépit d un contexte difficile message clé sur le 1er semestre 2015: performance opérationnelle et financière soutenue en dépit d un contexte difficile durcissement de l environnement concurrentielde avecl environnement l intensification

Plus en détail

www.tessi.fr tessi Réunion SFAF 21 mai 2014 tessi documents services CPoR Devises tessi marketing services

www.tessi.fr tessi Réunion SFAF 21 mai 2014 tessi documents services CPoR Devises tessi marketing services www.tessi.fr tessi Réunion SFAF 21 mai 2014 tessi documents services CPoR Devises tessi marketing services Plan de la présentation Synthèse de l exercice 2013 Analyse des résultats annuels 2013 Activité

Plus en détail

Résultats du 1 er trimestre 2008-09. 5 août 2008

Résultats du 1 er trimestre 2008-09. 5 août 2008 Résultats du 1 er trimestre 2008-09 5 août 2008 Air France-KLM : faits marquants du trimestre Un résultat d exploitation largement positif malgré la forte hausse du pétrole et le ralentissement économique

Plus en détail

UN EXERCICE 2009 FORTEMENT AFFECTE PAR LA CRISE. Reprise progressive des niveaux d activité à partir du second semestre 2009

UN EXERCICE 2009 FORTEMENT AFFECTE PAR LA CRISE. Reprise progressive des niveaux d activité à partir du second semestre 2009 UN EXERCICE 2009 FORTEMENT AFFECTE PAR LA CRISE Reprise progressive des niveaux d activité à partir du second semestre 2009 Grenoble, France et Durham, Caroline du Nord, 26 mars 2010 MEMSCAP (NYSE Euronext:

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2013 : UNE DYNAMIQUE DE CROISSANCE

RESULTATS ANNUELS 2013 : UNE DYNAMIQUE DE CROISSANCE RESULTATS ANNUELS 2013 : UNE DYNAMIQUE DE CROISSANCE Croissance confirmée des ventes en France et à l international Progression du résultat opérationnel courant de +9,8% 1 Multiplication par 6 du résultat

Plus en détail

UN CHIFFRE D AFFAIRES ANNUEL DE 900,5 M

UN CHIFFRE D AFFAIRES ANNUEL DE 900,5 M COMMUNIQUE DE PRESSE - 7 JUIN 2012 FAIVELEY TRANSPORT : RESULTATS ANNUELS 2011/12 Gennevilliers, le 7 juin 2012, Normes IFRS, en millions d euros 31/03/2012 31/03/2011 % Chiffre d affaires 900,5 913,9-1,5%

Plus en détail

Groupe PwC Audit. États financiers consolidés Exercice de 12 mois clos le 30 juin 2007

Groupe PwC Audit. États financiers consolidés Exercice de 12 mois clos le 30 juin 2007 États financiers consolidés Exercice de 12 mois clos le 30 juin 2007 Sommaire 01 Bilan consolidé 5 02 Compte de résultat consolidé 6 03 Tableau de variation des capitaux propres consolidés 7 04 Tableau

Plus en détail

ETATS DE SYNTHESES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2005

ETATS DE SYNTHESES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2005 ETATS DE SYNTHESES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2005 1 - BILAN CONSOLIDÉ 2 - COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDÉ 3 - TABLEAU DE FLUX DE TRÉSORERIE CONSOLIDÉ 4 - TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES 5 IMMOBILISATIONS

Plus en détail

Communiqué de presse Boulogne-Billancourt, le 22 octobre 2015

Communiqué de presse Boulogne-Billancourt, le 22 octobre 2015 Communiqué de presse Boulogne-Billancourt, le 22 octobre Amélioration des performances opérationnelles publiées au 3 ème trimestre portée par les performances d Antalis et les premiers impacts positifs

Plus en détail

Résultats de l exercice clos au 31 Août 2013 (Période du 1 er Septembre 2012 au 31 Août 2013) Résultat net pénalisé par la faiblesse de l activité

Résultats de l exercice clos au 31 Août 2013 (Période du 1 er Septembre 2012 au 31 Août 2013) Résultat net pénalisé par la faiblesse de l activité Communiqué de presse La Fouillouse, le lundi 9 décembre 2013 Résultats de l exercice clos au 31 Août 2013 (Période du 1 er Septembre 2012 au 31 Août 2013) Résultat net pénalisé par la faiblesse de l activité

Plus en détail

Culture familiale et ouverture sur le monde

Culture familiale et ouverture sur le monde > Culture familiale et ouverture sur le monde Il est dans notre culture d entreprendre, d investir dans de nouveaux projets, de croître internationalement. Location automobile à court terme CHIFFRES CLÉS

Plus en détail

Résultats 2005 PRÉSENTATION AUX ANALYSTES. 27/28 février 2006

Résultats 2005 PRÉSENTATION AUX ANALYSTES. 27/28 février 2006 Résultats 2005 PRÉSENTATION AUX ANALYSTES 27/28 février 2006 SOMMAIRE 1 2 Maroc : croissance économique et libéralisation Croissance du PIB en 2005 : +1,8% en 2005 en raison d une pluviométrie défavorable

Plus en détail

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Communiqué de Presse 20 février 2013 Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Résultats solides en 2012 Progression

Plus en détail

A l occasion de la publication de ce communiqué, Monsieur Abdeslam Ahizoune, Président du Directoire, a déclaré :

A l occasion de la publication de ce communiqué, Monsieur Abdeslam Ahizoune, Président du Directoire, a déclaré : COMMUNIQUE DE PRESSE Rabat, le 20 juillet 2014 RESULTATS CONSOLIDES DU 1 er SEMESTRE 2014 Faits marquants : - Confirmation du retour à la croissance du chiffre d affaires (+1,3% au deuxième trimestre)

Plus en détail