Formations EViews FORMATIONS GENERALES INTRODUCTIVES INTRO : INTRODUCTION A LA PRATIQUE DE L ECONOMETRIE AVEC EVIEWS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Formations EViews FORMATIONS GENERALES INTRODUCTIVES INTRO : INTRODUCTION A LA PRATIQUE DE L ECONOMETRIE AVEC EVIEWS"

Transcription

1 Formations EViews FORMATIONS GENERALES INTRODUCTIVES DEB : DECOUVERTE DU LOGICIEL EVIEWS INTRO : INTRODUCTION A LA PRATIQUE DE L ECONOMETRIE AVEC EVIEWS FORMATIONS METHODES ECONOMETRIQUES VAR : MODELES VAR ET MODELES VEC : THEORIE ET PRATIQUE AVEC EVIEWS PANEL 1 : ESTIMATION DE MODELES LINEAIRES SUR DONNEES DE PANEL AVEC EVIEWS PANEL 2 : ESTIMATION DE MODELES DYNAMIQUES SUR DONNEES DE PANEL AVEC EVIEWS CONJ : LES METHODES D AJUSTEMENT SAISONNIER AVEC EVIEWS QUALIT1 :MODELISATION DE DONNEES QUALITATIVES : LA REGRESSION LOGISTIQUE SYSTEME : L ESTIMATION DE MODELES A EQUATIONS SIMULTANEES AVEC EVIEWS MOD : MODELISATION ECONOMETRIQUE AVANCEE AVEC EVIEWS FORMATIONS GENERALES INTRODUCTIVES MACRO1 : ANALYSE DE REGRESSION MACROECONOMIQUE ET PREVISION MACRO2 : MODELISATION MACROECONOMETRIQUE ET PREVISIONS FINANCE : ANALYSE DE REGRESSION FINANCIERE ET PREVISION MODELE : LA GESTION DE MODELES AVEC EVIEWS PROG : INTRODUCTION A LA PROGRAMMATION AVEC EVIEWS

2 FORMATIONS GENERALES INTRODUCTIVES DEB : Découverte du Logiciel EViews Ce cours introductif s adresse à des personnes qui ne connaissent pas EViews. Il a pour objectif l acquisition de toutes les fonctions de base sur les données (statistiques, graphiques, reporting) et d introduire à l économétrie en présentant les méthodes de base pour mettre en œuvre des régressions puis d en interpréter les résultats. Débutant Pré requis Connaissances des méthodes statistiques de base savoir utiliser un tableur ou un autre logiciel de statistique Programme Objectifs Les outils de base Navigation dans le mode menu et dans le mode commande Création et gestion des fichiers de travail Gestion de base et manipulation élémentaire des données Analyse statistique des données Statistiques descriptives : Description des variables ; Tests d égalité des moyennes et d égalité des variances. Représentations graphiques : les outils graphiques d Eviews Estimations linéaires simples Régressions Prédictions Tests de spécification et de contraintes sur les coefficients Maîtrise des menus de base pour manipuler et analyser les données d un ou plusieurs fichiers. Estimer sans difficulté un modèle économétrique univarié, en interpréter les résultats et établir des prévisions

3 INTRO : Introduction à la pratique de l économétrie avec EViews Ce cours s adresse à des personnes qui souhaitent s initier à la pratique de l économétrie avec EViews. 2 journées Débutant Connaissances des méthodes statistiques de base. Connaître les notions de base d EViews (niveau équivalent à la formation découverte d Eviews) Programme Prise en main du logiciel Navigation dans le mode menu et dans le mode commande Création et gestion des fichiers de travail Gestion de base et manipulation élémentaire des données Analyse statistique des données Statistiques descriptives : description des variables, tests d égalité des moyennes et d égalité des variances Représentations graphiques : les outils graphiques des données Rappel des principes généraux de la régression Estimations et tests d hypothèses (test de spécification et de contrainte sur les coefficients ; prévisions) Sélection de modèles (modèles emboîtés et non-emboîtés) Prise en compte de l endogénéité des variables explicatives Estimations sur données temporelles Les méthodes de régression sur séries temporelles Les méthodes dynamiques et les modèles à retards échelonnés Spécification et estimation de modèles ARMA (non stationnarité) Objectifs Estimer et interpréter les résultats d un modèle pour différents types de données. Acquérir des compétences en économétrie via l utilisation d EViews.

4 FORMATIONS METHODES ECONOMETRIQUES VAR : Modèles VAR et modèles VEC : Théorie et pratique avec EViews 2 journées Intermédiaire Connaissances de base en économétrie (estimation, test, spécification). Programme Décrire la dynamique de plusieurs séries avec des régressions autovectorielles (VAR) Un modèle de base pour mieux comprendre ; La dynamique dans un VAR ; Estimation et identification ; Prise en compte de la saisonnalité Fonction de réponse impulsionnelle et décomposition de la variance Tests d hypothèses Estimation d un VAR avec EViews Estimation ; Diagnostics Procédures pour utiliser les résultats d un VAR Cointégration et modèles à corrections d erreurs Les tests de racine unitaire Conséquences de la cointégration sur la représentation autorégressive Tests de cointégration ; Estimation d un VECM Tests d hypothèses Objectifs Modéliser conjointement la dynamique de plusieurs séries. Estimer et interpréter les résultats d un modèle vectoriel autorégressif avec ou sans relation d équilibre de long terme. Prévision et Simulation.

5 PANEL 1 : Estimation de modèles linéaires sur données de panel avec EViews Ce cours s adresse à des personnes qui souhaiteraient approfondir leurs connaissances dans le domaine de l économétrie des données de panel. Intermédiaire Connaissances de base en économétrie (estimation, test, spécification). Créer un panel avec EViews Structurer et décrire un panel Analyse statistique Estimation : les différentes méthodes Choix de la méthode à mettre en œuvre Interprétation des résultats Tests d hypothèses Objectifs : Estimer et interpréter les résultats d un modèle économétrique sur données de panel. PANEL 2 : Estimation de modèles dynamiques sur données de panel avec EViews Ce cours s adresse à des personnes qui souhaiteraient approfondir leurs connaissances dans le domaine de l économétrie des données de panel Avancé Connaissances de base en économétrie des données de panel (niveau PANEL1). Programme Rappels sur l estimation de modèles linéaires La modélisation dynamique : les panels dynamiques Le modèle de base La méthode des moments généralisés : les différents estimateurs de la littérature Principe et mise en œuvre sur panels dynamiques avec EViews Interprétation des résultats et tests de spécification Objectifs : Estimer et interpréter les résultats d un modèle économétrique dynamique sur données de panel.

6 CONJ : Les méthodes d ajustement saisonnier avec Eviews Ce cours s adresse à des personnes qui travaillent sur des séries temporelles et qui, souhaitent corriger celles-ci de leurs variations saisonnières. Ce programme est spécifiquement dédié aux personnes qui font de l analyse conjoncturelle et publient régulièrement des indicateurs corrigés des variations saisonnières. 2 journées Intermédiaire Connaître les notions de base d EViews (niveau équivalent à la formation découverte d Eviews) Panorama des différentes approches des méthodes de détection et de correction des variations saisonnières Les méthodes de lissage exponentiel La méthode des moyennes mobiles : principe, mise en œuvre et interprétation des résultats La méthode X11 : principe, mise en œuvre et interprétation des résultats La méthode X12 : principe, mise en œuvre et interprétation des résultats La méthode TRAMO-SEATS : principe, mise en œuvre et interprétation des résultats Objectifs : Acquisition et mise en oeuvre pratique avec EViews de méthodes de décomposition et de correction des variations saisonnières dont la prise en compte est un préalable indispensable dans la prise de décision et la prévision. Remarque :Selon les besoins des utilisateurs l une des trois méthodes X11, X12, TRAMO-SEATS peut être étudiée de manière plus approfondie. Programme plus spécifique à définir selon les besoins particuliers des utilisateurs

7 QUALIT1 :Modélisation de données qualitatives : la régression logistique Ce cours s adresse à des personnes qui souhaitent s initier à l économétrie des variables qualitatives. Ces modèles sont utilisés dans différents champs de l économie (finance, études des habitudes des consommateurs, économie du travail, ) mais également dans des domaines comme le marketing, la recherche médicale, Intermédiaire Connaissances de base en économétrie. Introduction à la régression logistique : problématique et modélisation adaptée Le cas classique : variable de réponse binaire ; mise en oeuvre interprétation, tests Cas d une variable de réponse ordinale : régression polytomique ordinale Régression polytomique Réalisation pratique Synthèse Objectifs : Estimer et interpréter les résultats d un modèle pour lequel la variable à expliquer est une variable qualitative à deux modalités ou plus

8 SYSTEME : L estimation de modèles à équations simultanées avec EViews Ce cours s adresse à des personnes qui souhaiteraient estimer des modèles à plusieurs équations. Il s agit d outil indispensables à la modélisation macro économétrique avancée. Ce cours est complété par le cours MODELE Avancé Connaissances de base en économétrie univariée. Les systèmes d équations simultanées : position du problème Forme structurelle et forme réduite La méthode des variables instrumentales : principe Un panorama des méthodes d estimation de systèmes avec EViews Application à la modélisation macroéconométrique : mise en œuvre pratique avec EViews Un panorama des différents tests Une introduction à la simulation Objectifs Estimation de modèles à plusieurs équations et présentation des méthodes d'estimation de tels modèles.

9 MOD : Modélisation économétrique avancée avec EViews 2 journées Avancé Connaissances de base en économétrie et du logiciel Eviews. Modélisation AR, MA, ARMA Modélisation dynamique ARDL Modèles à équations simultanées Modèles VAR et VEC Modèles ARCH et GARCH Objectifs Apprendre à maîtriser les différents types de modélisations possibles avec le logiciel Eviews.

10 FORMATIONS THEMATIQUES : ECONOMETRIE APPLIQUEE MACRO1 : Analyse de régression macroéconomique et prévision Ce cours s adresse à des personnes qui souhaiteraient rafraîchir leurs connaissances en macro-économétrie. Il a pour objectif de démontrer et de passer en revue les possibilités qu offre EViews en matière de méthodes de régression dans le domaine spécifique de la macroéconomie(modélisation univariée) Intermédiaire Connaissances des méthodes statistiques de base. Connaître les notions de base d EViews (niveau équivalent à la formation découverte d Eviews) Objectifs Régressions : principes généraux et tests de spécification Sélection de modèles (modèles emboîtés et non emboîtés) Modèles univariés de séries temporelles : estimation et prévision Diagnostics sur les résidus Traitement de l autocorrélation et modélisation ARMA Estimer et interpréter les résultats d un modèle macroéconométrique univarié. Acquérir des compétences en macroéconométrie via l utilisation d EViews.

11 MACRO2 : Modélisation macroéconométrique et prévisions Ce cours s adresse à des personnes qui souhaiteraient approfondir leurs connaissances dans le domaine de l économétrie des séries temporelles multivariées avec des applications dans le domaine de la macroéconomie 2 journées Avancé Connaissances de base en économétrie des séries temporelles univariées. Les problèmes de non stationnarité/ les tests de racine unitaire Décrire la dynamique de plusieurs séries avec des modèles VAR La causalité au sens de Granger Les fonctions de réponse impulsionnelle et la décomposition de la variance Les tests de cointégration Les modèles vectoriels à correction d erreur (VECM) Les tests d hypothèses dans un modèle VEC Objectifs Acquérir des compétences dans le domaine de l'analyse des séries temporelles multivariées. Illustration par des modèles macroéconométriques

12 FINANCE : Analyse de régression financière et prévision Ce cours s adresse à des personnes qui souhaiteraient rafraîchir leurs connaissances en économétrie de la finance. Il a pour objectif de démontrer et de passer en revue les possibilités qu offre EViews en matière de méthodes de régression dans le domaine de la finance. Intermédiaire Connaissances des méthodes statistiques de base. Connaître les notions de base d EViews (niveau équivalent à la formation découverte d Eviews) La particularité des séries financières : outils statistiques Régression sur données temporelles (Le CAPM) Sélection de modèles (modèles emboîtés et non emboîtés) Diagnostics sur les résidus La modélisation de la volatilité des rendements : les modèles GARCH Autres approches : un panorama Objectifs Méthodes d estimation et de traitement des séries financières. Acquérir des compétences de base en économétrie de la finance. MODELE : La gestion de modèles avec EViews Ce cours s adresse à des personnes qui souhaiteraient gérer des modèles pour la simulation. Les méthodes d estimation ne sont pas abordées puisqu elles font l objet de plusieurs cours spécifiques Avancé Connaissances de base en modélisation et en simulation. Objectifs scenarii Une vue d ensemble des méthodes de résolution de modèles Les différentes options Simulation déterministe de modèles dynamiques Simulation stochastique de modèles dynamiques Cas pratiques : la construction de scénarios Utiliser EViews pour la gestion de modèles et la construction de

13 PROG : Introduction à la programmation avec EViews : : Pré requis : Public : sur site uniquement Avancé Savoir utiliser un micro-ordinateur sous Windows ainsi que MS Excel. Connaissance de base en statistique descriptive et en économétrie : MCO, tests. Avoir quelques notions de base sur les autres méthodes d estimation (TSLS, GMM, MLE, NLLS). Statisticiens et économètres. Toute personne ayant à mettre en œuvre des méthodes spécifiques ou souhaitant automatiser les procédures de calculs statistiques et d estimation. Logiciel utilisé : EViews Sujets couverts : Introduction au langage de programmation Les instructions fondamentales Le langage matriciel Les variables d un programme Contrôle d un programme Les sous-programmes Cas pratiques Objectifs : Maîtrise des outils de programmation afin d acquérir les compétences indispensables au traitement systématique des séries statistiques et des procédures d estimation.

UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES

UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES MASTER Domaine DROIT, ÉCONOMIE, GESTION Mention MONNAIE,BANQUE, FINANCE, ASSURANCE Spécialité RISQUE, ASSURANCE, DÉCISION 2014 / 2015 Z.Trocellier Directeurs Pr Kouroche VAFAÏ

Plus en détail

Table des matières. PREMIÈRE PARTIE Étapes initiales des études marketing 7

Table des matières. PREMIÈRE PARTIE Étapes initiales des études marketing 7 Table des matières Préface Public 1 Structure de l ouvrage 1 Caractéristiques de l ouvrage 3 Contenu 3 Pédagogie 4 Remarques sur l adaptation française 4 Ressources numériques 5 Biographie 6 PREMIÈRE PARTIE

Plus en détail

Débouchés professionnels

Débouchés professionnels Master Domaine Droit, Economie, Gestion Mention : Monnaie, Banque, Finance, Assurance Spécialité : Risque, Assurance, Décision Année universitaire 2014/2015 DIRECTEUR de la spécialité : Monsieur Kouroche

Plus en détail

COURS DE STATISTIQUE APPLIQUÉE

COURS DE STATISTIQUE APPLIQUÉE UNIVERSITE PROTESTANTE AU CONGO CENTRE CONGOLAIS-ALLEMAND DE MICROFINANCE COURS DE STATISTIQUE APPLIQUÉE Professeur Daniel MUKOKO Samba daniel_mukoko@yahoo.fr Quelques références Droesbeke, Jean-Jacques,

Plus en détail

Projetde SériesTemporelles

Projetde SériesTemporelles COMMUNAUTE ECONOMIQU E ET MONETAIRE DE L AFRIQUE CENTRALE (CEMAC) INSTITUT SOUS REGIONAL DE STATISTIQUES ET D ECONOMIE APPLIQUEE (ISSEA) Projetde SériesTemporelles MODELISATION DE LA RENTABILITE DE L INDICE

Plus en détail

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels E1 RECRUTEMENT DES ASSISTANTS INGENIEURS DE RECHERCHE ET DE FORMATION...2 E1.1 Gestionnaire de base de données...2 E1.2 Développeur

Plus en détail

Production des Services d Assurance non-vie selon le SCN 2008

Production des Services d Assurance non-vie selon le SCN 2008 REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie ---------- INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ---------- REPUBLIC OF CAMEROON Peace - Work Fatherland ---------- NATIONAL INSTITUTE OF STATISTICS ----------

Plus en détail

Nombre de crédits Nombre d'évaluation UE Majeure de spécialité 6 2. UE mineure de spécialité 3 ou 2 1. UE libre 1 1

Nombre de crédits Nombre d'évaluation UE Majeure de spécialité 6 2. UE mineure de spécialité 3 ou 2 1. UE libre 1 1 Mode d'évaluation Pour les sessions normales, le nombre d'évaluations dépendra de la nature de l UE. Ainsi: les UE majeures comportent deux évaluations: une évaluation à mi-parcours (devoir sur table ou

Plus en détail

Chapitre 3 : Le budget des ventes. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 3

Chapitre 3 : Le budget des ventes. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 3 Chapitre 3 : Le budget des ventes Introduction 2 Rappel des différents budgets opérationnels - budget des ventes (chapitre 3) - budget de production (chapitre 4) - budget des approvisionnements et des

Plus en détail

(Customer Relationship Management, «Gestion de la Relation Client»)

(Customer Relationship Management, «Gestion de la Relation Client») (Customer Relationship Management, «Gestion de la Relation Client») Les Banques et sociétés d assurance sont aujourd'hui confrontées à une concurrence de plus en plus vive et leur stratégie " clientèle

Plus en détail

Formation Excel, Niveau initiation, module 1 DUREE DE LA FORMATION OBJECTIFS DE LA FORMATION

Formation Excel, Niveau initiation, module 1 DUREE DE LA FORMATION OBJECTIFS DE LA FORMATION Niveau initiation, module 1 Acquérir une philosophie de travail dans un tableur, Acquérir les bons réfl exes tableur, Familiarisation avec le vocabulaire, Créer, Enregistrer et présenter un tableau. Notions

Plus en détail

Économie de l Énergie

Économie de l Énergie 24 DE L AMONT DE L ÉNERGIE Économie de l Énergie DE L AVAL p 27 à 33 GESTION ET FINANCE TRADING ET TRANSPORT MARITIME 25 26 FRANÇAIS : ENE / EPE ANGLAIS : ENE / OPE Économie de la chaîne pétrolière 4 JOURS

Plus en détail

Cycle de formation certifiante Sphinx

Cycle de formation certifiante Sphinx Cycle de formation certifiante Sphinx 28, 29, 30 Mai 2015 Initiation, Approfondissement et Maîtrise Etudes qualitatives / quantitatives Initiation, approfondissement et maîtrise des études qualitatives

Plus en détail

MODELE A CORRECTION D ERREUR ET APPLICATIONS

MODELE A CORRECTION D ERREUR ET APPLICATIONS MODELE A CORRECTION D ERREUR ET APPLICATIONS Hélène HAMISULTANE Bibliographie : Bourbonnais R. (2000), Econométrie, DUNOD. Lardic S. et Mignon V. (2002), Econométrie des Séries Temporelles Macroéconomiques

Plus en détail

Mémoire d actuariat - promotion 2010. complexité et limites du modèle actuariel, le rôle majeur des comportements humains.

Mémoire d actuariat - promotion 2010. complexité et limites du modèle actuariel, le rôle majeur des comportements humains. Mémoire d actuariat - promotion 2010 La modélisation des avantages au personnel: complexité et limites du modèle actuariel, le rôle majeur des comportements humains. 14 décembre 2010 Stéphane MARQUETTY

Plus en détail

Économétrie, causalité et analyse des politiques

Économétrie, causalité et analyse des politiques Économétrie, causalité et analyse des politiques Jean-Marie Dufour Université de Montréal October 2006 This work was supported by the Canada Research Chair Program (Chair in Econometrics, Université de

Plus en détail

LE BUDGET DES VENTES

LE BUDGET DES VENTES LE BUDGET DES VENTES Objectif(s) : o Pré requis : o Modalités : o o o Elaboration du budget des ventes. Connaissances du processus "ventes". Principes, Synthèse, Application. TABLE DES MATIERES Chapitre

Plus en détail

Syllabus. Enseignements de 1 ère année de Licence. UE1 21hCM 12hTD. L1S1 Principes d analyse économique

Syllabus. Enseignements de 1 ère année de Licence. UE1 21hCM 12hTD. L1S1 Principes d analyse économique Syllabus Enseignements de 1 ère année de Licence L1S1 Principes d analyse économique UE1 21hCM 12hTD Description : Ce cours a pour objectif de faire découvrir le mode de raisonnement de l économiste. Il

Plus en détail

Modèle GARCH Application à la prévision de la volatilité

Modèle GARCH Application à la prévision de la volatilité Modèle GARCH Application à la prévision de la volatilité Olivier Roustant Ecole des Mines de St-Etienne 3A - Finance Quantitative Décembre 2007 1 Objectifs Améliorer la modélisation de Black et Scholes

Plus en détail

GENIE STATISTIQUE GESTION DES RISQUES ET INGENIERIE FINANCIERE MARKETING QUANTITATIF ET REVENUE MANAGEMENT

GENIE STATISTIQUE GESTION DES RISQUES ET INGENIERIE FINANCIERE MARKETING QUANTITATIF ET REVENUE MANAGEMENT Remarque : Tous les cours sont en français, sauf contre-indication. Pour des traductions anglaises des titres, des descriptifs, et plus de renseignements, consultez l intégralité du Programme des enseignements

Plus en détail

Strategic Management M. Jean Mourani

Strategic Management M. Jean Mourani Strategic Management M. Jean Mourani The course deals with the traditional and contemporary concepts of strategy. It will provide the students with an in-depth knowledge of the integration of the strategy

Plus en détail

1 Définition de la non stationnarité

1 Définition de la non stationnarité Chapitre 2: La non stationnarité -Testsdedétection Quelques notes de cours (non exhaustives) 1 Définition de la non stationnarité La plupart des séries économiques sont non stationnaires, c est-à-direqueleprocessusquiles

Plus en détail

Intégration régionale et croissance:

Intégration régionale et croissance: Introduction Intégration régionale et croissance: Le cas de l Afrique Centrale DAGBA Xavier et BARICAKO Joseph 11 octobre 2013 Par DAGBA Xavier et BARICAKO Joseph AEC 2013 1 / 16 Plan Introduction Contexte

Plus en détail

FUTURMASTER FUTURMASTER

FUTURMASTER FUTURMASTER Mars 2010 Pour vos appels d offre APS Logiciels de planification 2 e ÉDITION FUTURMASTER FUTURMASTER SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM de l'éditeur FUTURMASTER

Plus en détail

TXT E-SOLUTIONS LOGICIELS DE PRÉVISION. Module de prévision de CDMi. Pour vos appels d offre. 3 e ÉDITION

TXT E-SOLUTIONS LOGICIELS DE PRÉVISION. Module de prévision de CDMi. Pour vos appels d offre. 3 e ÉDITION Septembre 2012 Pour vos appels d offre LGICIELS DE PRÉVISIN 3 e ÉDITIN TXT E-SLUTINS Module de prévision de CDMi SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NM de l'éditeur TXT

Plus en détail

Coup de Projecteur sur les Réseaux de Neurones

Coup de Projecteur sur les Réseaux de Neurones Coup de Projecteur sur les Réseaux de Neurones Les réseaux de neurones peuvent être utilisés pour des problèmes de prévision ou de classification. La représentation la plus populaire est le réseau multicouche

Plus en détail

Parcours Economie de l Assurance et Mathématiques Appliquées à l Economie de l Assurance

Parcours Economie de l Assurance et Mathématiques Appliquées à l Economie de l Assurance Master Monnaie, Finance, Banque, Assurance Spécialité M2 Décision, Risque, Assurance Parcours Economie de l Assurance et Mathématiques Appliquées à l Economie de l Assurance Directeurs de la spécialité

Plus en détail

Une analyse économétrique multivariée du comportement des ménages

Une analyse économétrique multivariée du comportement des ménages Revue de l OFCE n 66 / juillet 1998 Une analyse économétrique multivariée du comportement des ménages Françoise Charpin Professeur à l Université de Paris II, Conseiller scientifique à l OFCE Cette étude

Plus en détail

La Licence Mathématiques et Economie-MASS Université de Sciences Sociales de Toulouse 1

La Licence Mathématiques et Economie-MASS Université de Sciences Sociales de Toulouse 1 La Licence Mathématiques et Economie-MASS Université de Sciences Sociales de Toulouse 1 La licence Mathématiques et Economie-MASS de l Université des Sciences Sociales de Toulouse propose sur les trois

Plus en détail

JDA SOFTWARE OPTIMISATION DES STOCKS. Pour vos appels d offre. 2 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

JDA SOFTWARE OPTIMISATION DES STOCKS. Pour vos appels d offre. 2 e ÉDITION. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort Mars 2009 Pour vos appels d offre OPTIMISATION DES STOCKS 2 e ÉDITION JDA SOFTWARE SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort QUESTIONNAIRE EDITEURS DE LOGICIELS D OPTIMISATION

Plus en détail

Température corporelle d un castor (une petite introduction aux séries temporelles)

Température corporelle d un castor (une petite introduction aux séries temporelles) Température corporelle d un castor (une petite introduction aux séries temporelles) GMMA 106 GMMA 106 2014 2015 1 / 32 Cas d étude Temperature (C) 37.0 37.5 38.0 0 20 40 60 80 100 Figure 1: Temperature

Plus en détail

IBM SPSS Forecasting. Créez des prévisions d'expert en un clin d'œil. Points clés. IBM Software Business Analytics

IBM SPSS Forecasting. Créez des prévisions d'expert en un clin d'œil. Points clés. IBM Software Business Analytics IBM SPSS Statistics 19 IBM SPSS Forecasting Créez des prévisions d'expert en un clin d'œil Points clés Développer des prévisions fiables rapidement Réduire les erreurs de prévision Mettre à jour et gérer

Plus en détail

Exploitation et analyse des données appliquées aux techniques d enquête par sondage. Introduction.

Exploitation et analyse des données appliquées aux techniques d enquête par sondage. Introduction. Exploitation et analyse des données appliquées aux techniques d enquête par sondage. Introduction. Etudes et traitements statistiques des données : le cas illustratif de la démarche par sondage INTRODUCTION

Plus en détail

COURS DE SERIES TEMPORELLES THEORIE ET APPLICATIONS

COURS DE SERIES TEMPORELLES THEORIE ET APPLICATIONS COURS DE SERIES TEMPORELLES THEORIE ET APPLICATIONS VOLUME Modèles linéaires multivariés : VAR et cointégration Introduction aux modèles ARCH et GARCH Introduction à la notion de mémoire longue Exercices

Plus en détail

Initiation à l analyse des séries temporelles et à la prévision

Initiation à l analyse des séries temporelles et à la prévision Résumé Initiation à l analyse des séries temporelles et à la prévision Guy Mélard ECARES CP114 et Institut de Recherche en Statistique Université Libre de Bruxelles Avenue Franklin Roosevelt 50 B-1050

Plus en détail

2 TABLE DES MATIÈRES. I.8.2 Exemple... 38

2 TABLE DES MATIÈRES. I.8.2 Exemple... 38 Table des matières I Séries chronologiques 3 I.1 Introduction................................... 3 I.1.1 Motivations et objectifs......................... 3 I.1.2 Exemples de séries temporelles.....................

Plus en détail

Séries chronologiques

Séries chronologiques Université Paris-Sud Master Ingénierie Mathématiques, deuxième année Année scolaire 2010 2011 Séries chronologiques Volume 1: cours et exercices Responsable des cours: Michel Prenat Responsables des travaux

Plus en détail

ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE D ALGER

ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE D ALGER MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE D ALGER PROGRAMME DE LICENCE EN SCIENCES COMMERCIALES ET FINANCIERES OPTION : FINANCE ( applicable à partir

Plus en détail

4.2 Unités d enseignement du M1

4.2 Unités d enseignement du M1 88 CHAPITRE 4. DESCRIPTION DES UNITÉS D ENSEIGNEMENT 4.2 Unités d enseignement du M1 Tous les cours sont de 6 ECTS. Modélisation, optimisation et complexité des algorithmes (code RCP106) Objectif : Présenter

Plus en détail

La théorie des anticipations de la structure par terme permet-elle de rendre compte de l évolution des taux d intérêt sur euro-devise?

La théorie des anticipations de la structure par terme permet-elle de rendre compte de l évolution des taux d intérêt sur euro-devise? ANNALES D ÉCONOMIE ET DE STATISTIQUE. N 62 2001 La théorie des anticipations de la structure par terme permet-elle de rendre compte de l évolution des taux d intérêt sur euro-devise? Éric JONDEAU * RÉSUMÉ.

Plus en détail

Analyse de la relation entre primes de terme et prime de change dans un cadre d équilibre international

Analyse de la relation entre primes de terme et prime de change dans un cadre d équilibre international ANNALES D ÉCONOMIE ET DE STATISTIQUE. N 46 1997 Analyse de la relation entre primes de terme et prime de change dans un cadre d équilibre international Hubert de LA BRUSLERIE, Jean MATHIS * RÉSUMÉ. Cet

Plus en détail

ENSEIGNEMENT ET MONDE PROFESSIONNEL. Illustration d un lien fort au travers d un cours de scoring. Jean-Philippe KIENNER 7 novembre 2013

ENSEIGNEMENT ET MONDE PROFESSIONNEL. Illustration d un lien fort au travers d un cours de scoring. Jean-Philippe KIENNER 7 novembre 2013 ENSEIGNEMENT ET MONDE PROFESSIONNEL Illustration d un lien fort au travers d un cours de scoring Jean-Philippe KIENNER 7 novembre 2013 CONTEXTE Une bonne insertion professionnelle des étudiants passe par

Plus en détail

La prévision est un art difficile de manière générale, mais c est

La prévision est un art difficile de manière générale, mais c est Noémie Jess Dorian Roucher Département de la conjoncture Jean-Baptiste Bernard Guillaume Cléaud Département des études économiques La prévision est un art difficile de manière générale, mais c est particulièrement

Plus en détail

Liste des notes techniques... xxi Liste des encadrés... xxiii Préface à l édition internationale... xxv Préface à l édition francophone...

Liste des notes techniques... xxi Liste des encadrés... xxiii Préface à l édition internationale... xxv Préface à l édition francophone... Liste des notes techniques.................... xxi Liste des encadrés....................... xxiii Préface à l édition internationale.................. xxv Préface à l édition francophone..................

Plus en détail

Statistique et analyse de données pour l assureur : des outils pour la gestion des risques et le marketing

Statistique et analyse de données pour l assureur : des outils pour la gestion des risques et le marketing Statistique et analyse de données pour l assureur : des outils pour la gestion des risques et le marketing Gilbert Saporta Chaire de Statistique Appliquée, CNAM ActuariaCnam, 31 mai 2012 1 L approche statistique

Plus en détail

Econométrie de la Finance

Econométrie de la Finance Econométrie de la Finance Florian Ielpo 1 24 février 2008 1 Dexia Group, 7/11 Quai André Citroën, 75015 Paris, Centre d Economie de la Sorbonne - Antenne de Cachan, Avenue du Président Wilson, 94230 Cachan.

Plus en détail

MASTER ECONOMETRIE ET STATISTIQUE APPLIQUEE (ESA) Econométrie pour la Finance

MASTER ECONOMETRIE ET STATISTIQUE APPLIQUEE (ESA) Econométrie pour la Finance MASTER ECONOMETRIE ET STATISTIQUE APPLIQUEE (ESA) Université d Orléans Econométrie pour la Finance Modèles ARCH - GARCH Applications à la VaR Christophe Hurlin Documents et Supports Année Universitaire

Plus en détail

Peut-on modéliser la volatilité du taux de change de dinar algérien par un processus GARCH?

Peut-on modéliser la volatilité du taux de change de dinar algérien par un processus GARCH? مجلة أداء المؤسسات الجزائرية العدد 4602 60/ Peut-on modéliser la volatilité du taux de change de dinar algérien par un processus GARCH? Can we modelize the volatility of the exchange rate of dinar Algeria

Plus en détail

Le modèle de régression linéaire

Le modèle de régression linéaire Chapitre 2 Le modèle de régression linéaire 2.1 Introduction L économétrie traite de la construction de modèles. Le premier point de l analyse consiste à se poser la question : «Quel est le modèle?». Le

Plus en détail

Documents complémentaires au PPN du DUT Statistique et informatique décisionnelle (STID)

Documents complémentaires au PPN du DUT Statistique et informatique décisionnelle (STID) CPN INFO STID spécialité DUT STID Documents complémentaires au PPN du DUT Statistique et informatique décisionnelle (STID) Description des parcours de modules complémentaires destinés à la poursuite d

Plus en détail

BUSINESS FORECASTING SYSTEM

BUSINESS FORECASTING SYSTEM Septembre 2012 Pour vos appels d offre LOGICIELS DE PRÉVISION 3 e ÉDITION BUSINESS FORECASTING SYSTEM XE - Unlimited SC Trac SC SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM

Plus en détail

LOGICIELS DE PRÉVISIONS

LOGICIELS DE PRÉVISIONS Pour vos appels d offre Mars 2014 LGICIELS DE PRÉVISINS 4 e ÉDITIN PTC Service Parts Management SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NM de l'éditeur PTC 2. Pays d'origine

Plus en détail

«Spéculateurs hétérogènes et volatilité excessive dans le prix du pétrole : une approche dynamique non linéaire»

«Spéculateurs hétérogènes et volatilité excessive dans le prix du pétrole : une approche dynamique non linéaire» «Spéculateurs hétérogènes et volatilité excessive dans le prix du pétrole : une approche dynamique non linéaire» Sadek MELHEM Mahmoud MELHEM DR n 2012-16 Spéculateurs hétérogènes et volatilité Excessive

Plus en détail

Trafic aérien de passagers au Canada : une analyse exploratoire du modèle origine-destination de Transports Canada pour le marché intérieur

Trafic aérien de passagers au Canada : une analyse exploratoire du modèle origine-destination de Transports Canada pour le marché intérieur Trafic aérien de passagers au Canada : une analyse exploratoire du modèle origine-destination de Transports Canada pour le marché intérieur Ismaëlh Cissé Directeur : Carlos Ordás Criado Problématique Transports

Plus en détail

3 ème FONCTIONS. Pratiquer une démarche scientifique et technologique. Capacités

3 ème FONCTIONS. Pratiquer une démarche scientifique et technologique. Capacités 3 ème Les exercices de ce chapitre permettent de travailler des compétences scientifiques du socle commun. Pratiquer une démarche scientifique et technologique Capacités Rechercher, extraire et organiser

Plus en détail

TARIFICATION EN ASSURANCE COMPLEMENTAIRE SANTE: il était une fois, un statisticien, un actuaire, un économiste de la santé

TARIFICATION EN ASSURANCE COMPLEMENTAIRE SANTE: il était une fois, un statisticien, un actuaire, un économiste de la santé TARIFICATION EN ASSURANCE COMPLEMENTAIRE SANTE: il était une fois, un statisticien, un actuaire, un économiste de la santé Plan de l intervention 1 2 3 Généralités sur le fonctionnement de l assurance

Plus en détail

LICENCE DE MATHÉMATIQUES

LICENCE DE MATHÉMATIQUES COLLEGIUM SCIENCES ET TECHNOLOGIES LICENCE DE MATHÉMATIQUES Parcours Mathématiques (Metz et Nancy) Parcours Mathématiques-Économie (Metz) OBJECTIFS DE LA FORMATION La licence de Mathématiques vise à donner

Plus en détail

Économie, statistique, finance et actuariat

Économie, statistique, finance et actuariat Centre de formation Continue Économie, statistique, finance et actuariat 2014 Groupe des ÉColes nationales d'économie et statistique panoramas de la statistique descriptive à la statistique inférentielle

Plus en détail

Peut-on encore stabiliser les prix des matières premières?

Peut-on encore stabiliser les prix des matières premières? DEA Analyse et Politique Économiques École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris Peut-on encore stabiliser les prix des matières premières? Étude d un mécanisme de lissage par moyenne mobile Sébastien

Plus en détail

Modèles GARCH et à volatilité stochastique Université de Montréal 14 mars 2007

Modèles GARCH et à volatilité stochastique Université de Montréal 14 mars 2007 Université de Montréal 14 mars 2007 Christian FRANCQ GREMARS-EQUIPPE, Université Lille 3 Propriétés statistiques des modèles GARCH Outline 1 Identification 2 Test de bruit blanc faible Test d homoscédaticité

Plus en détail

CAHIER DE RECHERCHE DE LA BRH

CAHIER DE RECHERCHE DE LA BRH CAHIER DE RECHERCHE DE LA BRH 1 Préface D ans le cadre de ses efforts de dissémination des informations et de sa contribution à l enrichissement du débat sur les phénomènes macroéconomiques et financiers

Plus en détail

1 Importer et modifier des données avec R Commander

1 Importer et modifier des données avec R Commander Université de Nantes 2015/2016 UFR des Sciences et Techniques Département de Mathématiques TP1 STATISTIQUE DESCRIPTIVE Frédéric Lavancier Avant propos Ouvrir l application R Saisir dans la console library(rcmdr)

Plus en détail

Résumé des communications des Intervenants

Résumé des communications des Intervenants Enseignements de la 1ere semaine (du 01 au 07 décembre 2014) I. Titre du cours : Introduction au calcul stochastique pour la finance Intervenante : Prof. M hamed EDDAHBI Dans le calcul différentiel dit

Plus en détail

Apprentissage Automatique

Apprentissage Automatique Apprentissage Automatique Introduction-I jean-francois.bonastre@univ-avignon.fr www.lia.univ-avignon.fr Définition? (Wikipedia) L'apprentissage automatique (machine-learning en anglais) est un des champs

Plus en détail

Accélérer l agilité de votre site de e-commerce. Cas client

Accélérer l agilité de votre site de e-commerce. Cas client Accélérer l agilité de votre site de e-commerce Cas client L agilité «outillée» devient nécessaire au delà d un certain facteur de complexité (clients x produits) Elevé Nombre de produits vendus Faible

Plus en détail

Séance 8 : Régression Logistique

Séance 8 : Régression Logistique Séance 8 : Régression Logistique Sommaire Proc LOGISTIC : Régression logistique... 2 Exemple commenté : Achat en (t+1) à partir du sexe et du chiffre d affaires de la période précédente. 4 La régression

Plus en détail

CMI ECONOMIE, FINANCE QUANTITATIVE ET STATISTIQUES - PARCOURS FORMATION EN APPRENTISSAGE

CMI ECONOMIE, FINANCE QUANTITATIVE ET STATISTIQUES - PARCOURS FORMATION EN APPRENTISSAGE Université de PARIS 2 - ASSAS 1/3 PARCOURS FORMATION EN APPRENTISSAGE L1 S1 Mathématiques 1 4 L1 S1 Statistiques 1 4 L1 S1 Fondemants de l'informatique 4 L1 S1 Compléments Maths 2 L1 S1 Compléments Stats

Plus en détail

Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale

Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale David BONACCI Institut National Polytechnique de Toulouse (INP) École Nationale Supérieure d Électrotechnique, d Électronique, d Informatique,

Plus en détail

Innovations Majeures de la Version 4

Innovations Majeures de la Version 4 Innovations Majeures de la Version 4 Un nouvel environnement SIG avec de puissants outils graphiques. De nouveaux moteurs hydrologiques et hydrauliques plus sûrs et plus performants. De nouveaux modes

Plus en détail

Statistiques descriptives

Statistiques descriptives Statistiques descriptives L3 Maths-Eco Université de Nantes Frédéric Lavancier F. Lavancier (Univ. Nantes) Statistiques descriptives 1 1 Vocabulaire de base F. Lavancier (Univ. Nantes) Statistiques descriptives

Plus en détail

Algèbre 40 Analyse 26 14 Stat. 1 - IES : Probabilités discrètes et calcul intégral 29,5 6 Stat. 2 - IES : Probabilités générales 54 8 UE1-02 M-E-IS

Algèbre 40 Analyse 26 14 Stat. 1 - IES : Probabilités discrètes et calcul intégral 29,5 6 Stat. 2 - IES : Probabilités générales 54 8 UE1-02 M-E-IS 1er semestre UE1-01 E Algèbre 40 Analyse 26 14 Stat. 1 - IES : Probabilités discrètes et calcul intégral 29,5 6 Stat. 2 - IES : Probabilités générales 54 8 UE1-02 M-E-IS Introduction au système SAS 25,5

Plus en détail

IBM Cognos TM1. Fiche Produit. Aperçu

IBM Cognos TM1. Fiche Produit. Aperçu Fiche Produit IBM Cognos TM1 Aperçu Cycles de planification raccourcis de 75 % et reporting ramené à quelques minutes au lieu de plusieurs jours Solution entièrement prise en charge et gérée par le département

Plus en détail

STATISTIQUES. UE Modélisation pour la biologie

STATISTIQUES. UE Modélisation pour la biologie STATISTIQUES UE Modélisation pour la biologie 2011 Cadre Général n individus: 1, 2,..., n Y variable à expliquer : Y = (y 1, y 2,..., y n ), y i R Modèle: Y = Xθ + ε X matrice du plan d expériences θ paramètres

Plus en détail

Présentation du projet de jumelage

Présentation du projet de jumelage MISE EN PLACE D UN CADRE DE POLITIQUE MONÉTAIRE AXÉ SUR LE CIBLAGE D INFLATION À LA BANQUE CENTRALE DE TUNISIE Présentation du projet de jumelage Mohamed Salah SOUILEM Directeur Général de la Politique

Plus en détail

LOGICIELS DE PRÉVISIONS

LOGICIELS DE PRÉVISIONS Pour vos appels d offre Mars 2014 LGICIELS DE PRÉVISINS 4 e ÉDITIN SAS INSTITUTE SAS Forecast Server SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NM de l'éditeur SAS Institute

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS

CATALOGUE DES FORMATIONS CATALOGUE DES FORMATIONS COURS THEMATIQUES MIGRATION À WINDOWS 10... 1 WORD: LES TABLEAUX... 2 WORD: MODÈLES ET FORMULAIRES... 3 WORD: PUBLIPOSTAGE... 4 WORD: LES LONGS DOCUMENTS... 5 WORD: PUBLICATION...

Plus en détail

GUIDE DU DATA MINER. Scoring - Modélisation. Data Management, Data Mining, Text Mining

GUIDE DU DATA MINER. Scoring - Modélisation. Data Management, Data Mining, Text Mining GUIDE DU DATA MINER Scoring - Modélisation Data Management, Data Mining, Text Mining 1 Guide du Data Miner Scoring - Modélisation Le logiciel décrit dans le manuel est diffusé dans le cadre d un accord

Plus en détail

Problématiques dans trading à haute fréquence

Problématiques dans trading à haute fréquence Extrait de la présentation de Charles-Albert Lehalle, Atelier Trading & Micro-structure, Collège de France, 10 Décembre 2008. mdang@cheuvreux.com Recherche Quantitative, Séminaire de la finance, VNFinance

Plus en détail

Transparence et réaction des taux d intérêt à la publication périodique des données macroéconomiques

Transparence et réaction des taux d intérêt à la publication périodique des données macroéconomiques Transparence et réaction des taux d intérêt à la publication périodique des données macroéconomiques Nicolas Parent, département des Marchés financiers Il est généralement reconnu aujourd hui qu une grande

Plus en détail

4- Marché boursier, théorie des anticipations rationnelles et hypothèse d'efficience des marchés

4- Marché boursier, théorie des anticipations rationnelles et hypothèse d'efficience des marchés 4- Marché boursier, théorie des anticipations rationnelles et hypothèse d'efficience des marchés Mishkin (2007), Monnaie, Banque et marchés financiers, Pearson Education, ch. 7 1- Évaluer le prix d'une

Plus en détail

CMI INGENIERIE FINANCIERE - SPECIALITE FINANCE MATHEMATIQUE ET MARCHES DE CAPITAUX

CMI INGENIERIE FINANCIERE - SPECIALITE FINANCE MATHEMATIQUE ET MARCHES DE CAPITAUX Université de CERGY 1/3 CMI INGENIERIE FINANCIERE - SPECIALITE FINANCE MATHEMATIQUE ET MARCHES DE CAPITAUX L1 S1 Mathématiques (pratique des fonctions numériques) 4 L1 S1 Outils informatiques et bureautique

Plus en détail

LA CONTAGION BANCAIRE INFORMATIONNELLE LORS DE LA CRISE DES SUBPRIMES : UNE ETUDE SUR LES MARCHES BOURSIERS EUROPEENS ET AMERICAINS

LA CONTAGION BANCAIRE INFORMATIONNELLE LORS DE LA CRISE DES SUBPRIMES : UNE ETUDE SUR LES MARCHES BOURSIERS EUROPEENS ET AMERICAINS LA CONTAGION BANCAIRE INFORMATIONNELLE LORS DE LA CRISE DES SUBPRIMES : UNE ETUDE SUR LES MARCHES BOURSIERS EUROPEENS ET AMERICAINS Version provisoire (mai 11) Suzanne Salloy 1, ERUDITE Université Paris-Est

Plus en détail

INITIATION AU LOGICIEL SAS

INITIATION AU LOGICIEL SAS INITIATION AU LOGICIEL SAS (version 9.1.3 sous Windows) Hélène HAMISULTANE Bibliographie : Initiation au logiciel SAS(9) pour Windows, Coqué N. (juin 2006). www.agroparistech.fr/img/pdf/polysas.pdf SAS

Plus en détail

Les effets d une contrainte de crédit sur la convergence économique : Le cas des pays de l UEMOA

Les effets d une contrainte de crédit sur la convergence économique : Le cas des pays de l UEMOA Les effets d une contrainte de crédit sur la convergence économique : Le cas des pays de l UEMOA Auteurs : Abdoulaye DIAGNE et Abdou-Aziz NIANG Introduction Ceci devrait contribuer à réduire l écart entre

Plus en détail

Gestion quantitative de Portefeuille Allocation Dynamique d actifs

Gestion quantitative de Portefeuille Allocation Dynamique d actifs P R O D U I T S Gestion quantitative de Portefeuille Allocation Dynamique d actifs MEMBRE DE L'ASSOCIATION SUISSE DES BANQUIERS L environnement économique mondial actuel et ses modifications structurelles

Plus en détail

UNIVERSITE DES ANTILLES et DE LA GUYANE Campus de Fouillole BP250-97157 Pointe-à-Pitre Cedex CONTRAT 2010-2013 LE MASTER NOM DU DOMAINE STS

UNIVERSITE DES ANTILLES et DE LA GUYANE Campus de Fouillole BP250-97157 Pointe-à-Pitre Cedex CONTRAT 2010-2013 LE MASTER NOM DU DOMAINE STS UNIVERSITE DES ANTILLES et DE LA GUYANE Campus de Fouillole BP20-9717 Pointe-à-Pitre Cedex CONTRAT 2010-201 LE MASTER NOM DU DOMAINE STS Mention : Mathématiques Implantation : Guadeloupe FICHES DESCRIPTIVES

Plus en détail

Quels usages des données massives pour les statistiques publiques? Enjeux, méthodes et perspectives

Quels usages des données massives pour les statistiques publiques? Enjeux, méthodes et perspectives Quels usages des données massives pour les statistiques publiques? Enjeux, méthodes et perspectives Stéphanie Combes et Pauline Givord (DMCSI) INSEE-DMSCI 02/04/2015 Plan Qu'est-ce que le Big Data? Les

Plus en détail

Chapitre 2. Les Processus Aléatoires Non Stationnaires 1. Chapitre 2. Tests de Non Stationnarité et Processus Aléatoires Non Stationnaires

Chapitre 2. Les Processus Aléatoires Non Stationnaires 1. Chapitre 2. Tests de Non Stationnarité et Processus Aléatoires Non Stationnaires Chapitre 2. Les Processus Aléatoires Non Stationnaires 1 Chapitre 2 Tests de Non Stationnarité et Processus Aléatoires Non Stationnaires Chapitre 2. Les Processus Aléatoires Non Stationnaires 2 Dans le

Plus en détail

Manuel d'utilisation. Module " Gestionnaire "

Manuel d'utilisation. Module  Gestionnaire SphinxOnline Manuel d'utilisation Module " Gestionnaire " Le Sphinx Developpement - Parc Altais - 74650 CHAVANOD France - Tel : +33 (0)4 50 69 82 98 - Fax : +33 (0)4 50 69 82 78 - www.lesphinx-developpement.fr

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 2 COUVERTURE DU BESOIN DE FINANCEMENT CHOIX DU NIVEAU DU FONDS DE ROULEMENT

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 2 COUVERTURE DU BESOIN DE FINANCEMENT CHOIX DU NIVEAU DU FONDS DE ROULEMENT COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 2 COUVERTURE DU BESOIN DE FINANCEMENT CHOIX DU NIVEAU DU FONDS DE ROULEMENT SEANCE 2 COUVERTURE DU BESOIN DE FINANCEMENT CHOIX DU NIVEAU DU FONDS DE ROULEMENT

Plus en détail

LA NOTATION D UN FONDS D INVESTISSEMENT EST-ELLE UN INDICATEUR DE SA PERFORMANCE FUTURE?

LA NOTATION D UN FONDS D INVESTISSEMENT EST-ELLE UN INDICATEUR DE SA PERFORMANCE FUTURE? LA NOTATION D UN FONDS D INVESTISSEMENT EST-ELLE UN INDICATEUR DE SA PERFORMANCE FUTURE? Vincent FROMENTIN Christine LOUARGANT CEREFIGE Cahier de Recherche n 2013-03 CEREFIGE Université de Lorraine 13

Plus en détail

Les Canaux De Transmission De La Crise Des Subprimes Aux Pays Emergents : Cas De L Economie Brésilienne

Les Canaux De Transmission De La Crise Des Subprimes Aux Pays Emergents : Cas De L Economie Brésilienne IOSR Journal of Business and Management (IOSR-JBM) e-issn: 2278-487X, p-issn: 2319-7668. Volume 17, Issue 4.Ver. VI (Apr. 2015), PP 13-26 www.iosrjournals.org Les Canaux De Transmission De La Crise Des

Plus en détail

ESTIMATION D UNE FONCTION DE DEMANDE DE MONNAIE AU CAMEROUN PAULIN MENDO & MBOLLO STEVE WILLIAMS*

ESTIMATION D UNE FONCTION DE DEMANDE DE MONNAIE AU CAMEROUN PAULIN MENDO & MBOLLO STEVE WILLIAMS* ESTIMATION D UNE FONCTION DE DEMANDE DE MONNAIE AU CAMEROUN PAULIN MENDO & MBOLLO STEVE WILLIAMS* Contexte et justification Le Cameroun constitue l un des six Etats membres de la Communauté Economique

Plus en détail

Renforcement des trois compétences : compréhension orale, expression orale et expression écrite à partir de documents et vidéos.

Renforcement des trois compétences : compréhension orale, expression orale et expression écrite à partir de documents et vidéos. Master Mathématiques et Applications Spécialité : Ingénierie mathématique et modélisation Parcours : Mathématique et Informatique : Statistique, Signal, Santé (MI3S) 2015-2016 RÉSUMÉ DES COURS : (dernière

Plus en détail

PLAN DE COURS. TITRE DU COURS : Mise à niveau pour mathématique 536

PLAN DE COURS. TITRE DU COURS : Mise à niveau pour mathématique 536 100, rue Duquet, Sainte-Thérèse (Québec) J7E 3G6 Téléphone : (450) 430-3120 Télécopieur : (450) 971-7883 Internet : http://www.clg.qc.ca SESSION : H-2009 NO DE COURS : 201-009-50 PRÉALABLE(S) : Math 436

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL MARCHÉ DES CDS ET STABILITÉ FINANCIÈRE MÉMOIRE PRÉSENTÉ COMME EXIGENCE PARTIELLE DE LA MAÎTRISE EN ÉCONOMIQUE PAR

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL MARCHÉ DES CDS ET STABILITÉ FINANCIÈRE MÉMOIRE PRÉSENTÉ COMME EXIGENCE PARTIELLE DE LA MAÎTRISE EN ÉCONOMIQUE PAR UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL MARCHÉ DES CDS ET STABILITÉ FINANCIÈRE MÉMOIRE PRÉSENTÉ COMME EXIGENCE PARTIELLE DE LA MAÎTRISE EN ÉCONOMIQUE PAR GENNADII BONDARENKO JANVIER 2013 REMERCIEMENTS La réalisation

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. PRINCIPES D EXPÉRIMENTATION Planification des expériences et analyse de leurs résultats. Pierre Dagnelie

TABLE DES MATIÈRES. PRINCIPES D EXPÉRIMENTATION Planification des expériences et analyse de leurs résultats. Pierre Dagnelie PRINCIPES D EXPÉRIMENTATION Planification des expériences et analyse de leurs résultats Pierre Dagnelie TABLE DES MATIÈRES 2012 Presses agronomiques de Gembloux pressesagro.gembloux@ulg.ac.be www.pressesagro.be

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS OUEST NANTERRE LA DEFENSE U.F.R. SEGMI THESE. Pour obtenir le grade de DOCTEUR ES SCIENCES ECONOMIQUES

UNIVERSITE PARIS OUEST NANTERRE LA DEFENSE U.F.R. SEGMI THESE. Pour obtenir le grade de DOCTEUR ES SCIENCES ECONOMIQUES UNIVERSITE PARIS OUEST NANTERRE LA DEFENSE U.F.R. SEGMI Année 2009 THESE Pour obtenir le grade de DOCTEUR ES SCIENCES ECONOMIQUES Présentée et soutenue publiquement par Raphaël Jeudy LA TRANSMISSION DE

Plus en détail

Prévisions du taux de rendement hebdomadaire d un contrat futures sur le taux de change dollar américain/dollar canadien

Prévisions du taux de rendement hebdomadaire d un contrat futures sur le taux de change dollar américain/dollar canadien Prévisions du taux de rendement hebdomadaire d un contrat futures sur le taux de change dollar américain/dollar canadien Rapport réalisé par : Évelyne Giard Sous la direction de : René Garcia Professeur

Plus en détail