Emissions de GES par le trafic routier

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Emissions de GES par le trafic routier"

Transcription

1 Emissions de GES par le trafic routier Point sur les outils de calculs des émissions Vincent DEMEULES, CETE Normandie-Centre Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement du territoire

2 Les outils de calculs leur fonction: calculer les quantités (grammes, kilos, tonnes ) de polluants émises par le trafic routier sur un réseau donné avec un trafic donné remarque: «émission» diffère de «concentration» qui correspond à la quantité de polluant qu on retrouve dans un m 3 d air (en µg/m3 en général). polluants concernés : - polluants à effet «global» (GES) et polluants locaux (CO, oxydes d azote, composés organiques volatiles, particules ) 2

3 Les outils de calculs leur principe: Modèle de calcul Caractéristiques du parc automobile roulant part des km parcourus par type de véhicule en fonction de l année Base de donnée de facteurs d émission par type de véhicule en fonction des vitesses Conditions de circulation distances parcourues part VL/PL/2 roues/tc vitesses pratiquées pentes, charge PL, départs à froid, évaporations Emissions polluantes dont GES : CO 2 CH 4 N 2 O 3

4 Les différents modèles jusqu en 27 : principalement méthodologie COPERT (computer programme to calculate emissions from road transport) 3 générations du modèle (COPERT 3 de 2 à 27) modèle utilisé par l ADEME pour les logiciels IMPACT et par le RST Air pour l outil COPCETE qui permet de répondre aux besoins particuliers du MEEDAT 4

5 Les différents modèles depuis 27 : Modèle COPERT 4 : même principe que les versions précédentes (vitesse moyenne) avec mise à jour des facteurs d émissions et nouvelles fonctionnalités Modèle Artemis : nouvelle approche par «situations de trafic» en plus de l approche vitesse moyenne + autres modes que routier Cas de la méthodologie Bilan Carbone : facteurs d émissions agrégés (données liées au véhicules, à des données statistiques sur leur utilisation, plusieurs polluants, intégration de la fabrication et de la destruction du véhicule) 5

6 Calcul des émissions GES Principaux GES émis par le transport routier : - CO 2 - CH 4 (PRG 25xCO 2 ) - N 2 O (298xCO 2 ) (- SF6) Emissions de CO 2 : Elles sont principalement liées à la consommation de carburant suivant la formule Les émissions de CO 2 dépendent directement de : - type de véhicule (VP / VUL / PL, essence/diesel, cylindrée) - Technologie du véhicule (conventionnel, euro 1 à 6) - paramètres liés à la circulation : vitesse, pente, moteur froid etc 6

7 Calcul des émissions GES Emissions de CH4 : Le facteur d émission est fonction du type de véhicule et de condition de circulation Méthodologie simplifiée par rapport à CO 2 (nombre de variables d entrée limitées) Emissions de N 2 O : Même principe de calcul que CH 4 (méthodo simple) avec en + prise en compte du vieillissement des catalyseurs pour véhicules essence 7

8 L évolution des modèles Evolution du modèle COPERT : COP3 vs COP4 - actualisation des facteurs d émission VL (essence > euro1) - modification complète du calcul des émissions PL - méthode de calcul des évaporations (COV) modifiée - nouvelles fonctionnalités (hors échappement, NO 2 /NOx) à «parc constant», l écart entre COPERT 3 et COPERT 4 est plus ou moins significatif selon les polluants 8

9 L évolution des modèles Evolution du modèle COPERT : COP3 vs COP4 27 / VP / CO2 CO 2 VP COP3 COP Ecart limité pour le CO2 et la consommation de carburant Copert 4 > Copert 3 9

10 L évolution des modèles Evolution du modèle COPERT : COP3 vs COP4 215 / VP / CO2 CO 2 VP COP3 COP écart 215 idem 27 Copert 4 > Copert 3 1

11 L évolution des modèles Evolution du modèle COPERT : COP3 vs COP4 27 / VP / NOx NO X VP 27 1,9,8,7,6,5,4,3,2,1 COP3 COP Ecart lié à la modification des facteurs d émission pour les VP essence à partir de Euro 1 Copert 4 > Copert 3 11

12 L évolution des modèles Evolution du modèle COPERT : COP3 vs COP4 215 / VP / NOx NO X VP 215 1,9,8,7,6,5,4,3 COP3 COP4,2, Ecart accentué en 215 Copert 4 > Copert 3 12

13 Illustration: cas de COPERT4 Quelques courbes et résultats permettant de mettre en évidence l impact des différents paramètres d entrée du modèle COPERT 4 sur les émissions de GES (principalement CO2). Les paramètres d entrée : Quelques courbes et résultats permettant de mettre en évidence l impact des différents paramètres d entrée du modèle COPERT 4 sur les émissions de GES (principalement CO2) 13

14 Illustration: cas de COPERT4 Influence de la catégorie de véhicule : Véhicule Personnel, Véhicule utilitaire léger, Poids lourds 27 / CO2 CO 2 Tous véh* VP VUL PL Emission PL > Emission VL (importance de la connaissance du % PL) influence importante de la vitesse de circulation * VP VUL PL moyen (puissance, technologie, âge) pour la France (Inrets) 14

15 Illustration: cas de COPERT4 Influence de la catégorie de véhicule : Véhicule Personnel, Véhicule utilitaire léger, Poids lourds 27 / CH4 CH 4 Tous véh 27,1,9,8,7,6,5,4 VP VUL PL,3,2, Emission CH4 << à émission CO2 aspect lié au modèle : émission par gammes de vitesses 15

16 Illustration: cas de COPERT4 Influence de la motorisation : Essence ou diesel 27 / VP / CO2 35 diesel CO 2 VP ess/dies essenc e CO2 diesel < CO2 essence pour les basses vitesses (urbain) équivalent sinon 16

17 Illustration: cas de COPERT4 Influence de la cylindrée : VP essence cat Euro 4 / CO2 CO 2 VP ess Norme Euro inf à 1,4 L 1,4 L < < 2 L sup à 2 L influence importante de la cylindrée du véhicule 3 classes pour VP essence dans COPERT / 2 classes pour les VP diesel ( < ou > 2 L) 17

18 Illustration: cas de COPERT4 Influence de la cylindrée : VP essence cat Euro 4 / NOx NO X VP ess Norme Euro4,1,9,8,7,6,5,4 inf à 1,4 L 1,4 L < < 2 L sup à 2 L,3,2, influence de la cylindrée dépend du polluant considéré 18

19 Illustration: cas de COPERT4 Influence des améliorations technologiques : via les normes Euro de Euro 1 (1992) à Euro 5 (21) VP essence cat 1,4l< <2,l / CO2 CO 2 VP ess 1.4 l< <2 l Euro 1 Euro 2 Euro 3 Euro 4 Euro peu d influence sur les émissions de CO peu d influence sur les émissions de CO 2 19

20 Illustration: cas de COPERT4 Influence des améliorations technologiques : via les normes Euro de Euro 1 (1992) à Euro 5 (21) VP essence cat 1,4l< <2,l / NOx NO X VP ess 1.4 l< <2 l,5,45,4,35,3,25,2,15,1,5 Euro 1 Euro 2 Euro 3 Euro 4 Euro influence importante des normes Euro sur les émissions de NOx (idem pour CH 4, CO, COV, particules) 2

21 Illustration: cas de COPERT4 Poids Lourds, Effet de la charge : COPERT 4 fournit des facteurs d émission pour trois taux de charge (% 5% 1%) 27 / CO2 2 à vide CO 2 PL % ple ine charge influence importante mais difficulté à déterminer localement cette donnée. 21

22 COPERT 4 / ARTEMIS modèles de même génération (27) construits à partir des même données source (mesures, programmes de recherche) les données de circulation ne sont pas prises en compte de la même manière Modèle COPERT 4 : vitesse moyenne Modèle Artemis : nouvelle approche par «situations de trafic» : type de voie / vitesse max autorisée / taux de saturation du trafic 22

23 COPERT 4 / ARTEMIS Exemple d une voie rapide urbaine limitée à 9 km/h CAS des VP / VP / CO Stop&Go Saturé Chargé Fluide niveau de saturation Artemis Approche par les situation de trafic et le niveau de saturation COPCETE (Copert 4) Approche par la vitesse moyenne de circulation. => Avec une vitesse de saturation proche de 2 km/h on retrouve un profil de variation des émissions très proche 23

24 COPERT 4 / ARTEMIS Exemple d une voie urbaine (rue) limitée à 3 km/h CAS des VL 27 / VP / CO Stop&Go Saturé Chargé Fluide niveau de saturation Artemis Approche par les situation de trafic et le niveau de saturation COPCETE (Copert 4) Approche par la vitesse moyenne de circulation. => Valeurs comparables mais 24

25 Conclusion les outils disponibles (COPERT 4, ARTEMIS) couplés aux outils de modélisation du trafic donnent une bonne estimation des émissions de GES dûs au trafic routier importance des données d entrée du modèle : vitesse de circulation, pourcentage PL, trajets à froid, pente de la voie, taux de charge des PL la connaissance de la structure du parc roulant est déterminante (Inrets, Citepa) limite des modèles : description de situations fines (impact du changement de priorité pour un carrefour, mise en place re système de régulation de vitesse, écoconduite) 25

26 Le CETE Normandie Centre appartient au Réseau Scientifique Et Technique du MEEDDAT Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement du territoire

La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante

La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante En résumé Évaluation de l impact sur la qualité de l air des évolutions de circulation mises en oeuvre par la Mairie de Paris entre 2002 et 2007 Ce document présente les résultats de l évolution entre

Plus en détail

Bilan des émissions atmosphériques du transport routier en Lorraine

Bilan des émissions atmosphériques du transport routier en Lorraine Bilan des émissions atmosphériques du transport routier en Lorraine Julien GALINEAU Air Lorraine 30/04/2012 1 Contexte et objectif du présent rapport... 2 2 Méthode de détermination des consommations de

Plus en détail

Simulation des effets de structure des réseaux sur les polluants émis par l automobile personnelle

Simulation des effets de structure des réseaux sur les polluants émis par l automobile personnelle Simulation des effets de structure des réseaux sur les polluants émis par l automobile personnelle J. Prud homme, C. Genre-Grandpierre, D. Josselin, R. Prud homme SAGEO 2013 - Brest Julie Prud homme julie.prud-homme@etd.univ-avignon.fr

Plus en détail

Calcul des émissions de polluants des véhicules automobiles en tunnel

Calcul des émissions de polluants des véhicules automobiles en tunnel Les documents d'information Calcul des émissions de polluants des véhicules automobiles en tunnel Novembre 2012 Centre d'études des Tunnels www.cetu.developpement-durable.gouv.fr Ministère de l'écologie

Plus en détail

Méthode de calcul. Fonctionnement de l Ecocomparateur

Méthode de calcul. Fonctionnement de l Ecocomparateur Fonctionnement de l Eco-comparateur ColiPoste Méthode de calcul Fonctionnement de l Ecocomparateur Coliposte Juillet 2012 INTRODUCTION LE E-COMMERCE PRÉSENTE UN AVANTAGE ENVIRONNEMENTAL PAR RAPPORT AU

Plus en détail

Parcs automobiles, Diesel et émissions de polluants

Parcs automobiles, Diesel et émissions de polluants Parcs automobiles, Diesel et émissions de polluants Conférence GEP-AFTP Diesel et Environnement 27 novembre 2013, Paris Michel ANDRÉ Laboratoire Transports et Environnement 1 Introduction, contexte Dans

Plus en détail

Véhicules Propres pour l amélioration de la qualité de l air Les Stratégies de progrès

Véhicules Propres pour l amélioration de la qualité de l air Les Stratégies de progrès Véhicules Propres pour l amélioration de la qualité de l air Les Stratégies de progrès Andre Douaud Ancien Directeur Technique Constructeurs Français Automobiles CCFA À Rabat, Avril 21 Moteurs et Carburants

Plus en détail

Évaluation des émissions de GES liés au transport routier en Aquitaine

Évaluation des émissions de GES liés au transport routier en Aquitaine Évaluation des émissions de GES liés au transport routier en Aquitaine AIRAQ / ORECCA, CEREMA / DTerSO Rafaël BUNALES, AIRAQ / ORECCA Marie GADRAT, CEREMA / DTerSO Sommaire Organisation mise en place Description

Plus en détail

Pour allier sécurité routière et préservation de l environnement. Renaud MICHEL ADEME Bretagne

Pour allier sécurité routière et préservation de l environnement. Renaud MICHEL ADEME Bretagne Pour allier sécurité routière et préservation de l environnement Renaud MICHEL ADEME Bretagne Adopter un mode de conduite écologique, c est aussi moins consommer, moins polluer et conduire plus sûrement.

Plus en détail

Estimation des émissions de CO 2 des navettes quotidiennes

Estimation des émissions de CO 2 des navettes quotidiennes Estimation des émissions de CO 2 des navettes quotidiennes Eric Durieux Insee De quoi parle t-on? Émissions de CO 2 : résultant de la combustion de combustibles provenant de dépôts de carbone fossile,

Plus en détail

N 2. Missions : Mars 2013

N 2. Missions : Mars 2013 N 2 La problématique air-énergie énergie-climat liée au transport routier en Aquitaine Mars 2013 Les résultats présentés dans ce document sont le fruit d une collaboration entre le CETE Sud-Ouest, la DREAL

Plus en détail

Impact de la motorisation diesel sur la Qualité de l Air en Ile de France : constats, incertitudes et interrogations Conférence GEP- AFTP

Impact de la motorisation diesel sur la Qualité de l Air en Ile de France : constats, incertitudes et interrogations Conférence GEP- AFTP Impact de la motorisation diesel sur la Qualité de l Air en Ile de France : constats, incertitudes et interrogations Conférence GEP- AFTP Airparif 27 novembre 2013 2 PLAN PRESENTATION Pollution atmosphérique

Plus en détail

Méthode de calcul Fonctionnement de l Eco-comparateur ColiPoste

Méthode de calcul Fonctionnement de l Eco-comparateur ColiPoste Méthode de calcul Fonctionnement de l Eco-comparateur ColiPoste Introduction o Le e-commerce présente un avantage environnemental par rapport au commerce traditionnel La différence principale entre les

Plus en détail

Etude de faisabilité de la ZAPA de Lyon

Etude de faisabilité de la ZAPA de Lyon Etude de faisabilité de la ZAPA de Lyon ANALYSE DES IMPACTS DES SCENARIOS «ZAPA 2*» ET «ZAPA 3*» SUR LA QUALITE DE L AIR 2011 2013 www.air rhonealpes.fr Diffusion : novembre 2014 Siège social : 3 allée

Plus en détail

Les défis de la mobilité durable. La contribution de Renault Trucks ORT PACA. Edouard HERVE. 02 décembre 2008

Les défis de la mobilité durable. La contribution de Renault Trucks ORT PACA. Edouard HERVE. 02 décembre 2008 Les défis de la mobilité durable La contribution de Renault Trucks ORT PACA Edouard HERVE 02 décembre 2008 Défis des V.I. du futur Système de transport Route communicante Route intelligente Inter modalité

Plus en détail

LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS

LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS Une nouvelle recherche dénonce le problème de la diésélisation de Bruxelles

Plus en détail

Atelier mobilités Chiffres clefs Séminaire Plénier The Shift Project 27 mai 2013. Données énergies-climat 1/2

Atelier mobilités Chiffres clefs Séminaire Plénier The Shift Project 27 mai 2013. Données énergies-climat 1/2 Atelier mobilités Chiffres clefs Séminaire Plénier The Shift Project 27 mai 2013 Données énergies-climat 1/2 Données énergies-climat 2/2 Données économiques Données physiques sur les infrastructures et

Plus en détail

LES EMISSIONS DUES AUX TRANSPORTS ROUTIERS NOTE DE SYNTHESE REALISEE DANS LE CADRE D UN PROJET SOUTENU PAR LA REGION PACA ET LA CPA

LES EMISSIONS DUES AUX TRANSPORTS ROUTIERS NOTE DE SYNTHESE REALISEE DANS LE CADRE D UN PROJET SOUTENU PAR LA REGION PACA ET LA CPA LES EMISSIONS DUES AUX TRANSPORTS ROUTIERS NOTE DE SYNTHESE REALISEE DANS LE CADRE D UN PROJET SOUTENU PAR LA REGION PACA ET LA CPA Le Noilly Paradis 146 rue Paradis 13286 Marseille cedex 6 Tél. : 4 91

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE. BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE. BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances 1 1. Description de la personne morale et de ses activités Ce bilan est une démarche volontaire, étant

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 DE MAAF ASSURANCES SA

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 DE MAAF ASSURANCES SA BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 DE MAAF ASSURANCES SA 1 1. Description de la personne morale et de ses activités Raison sociale : MAAF ASSURANCES SA Code NAF

Plus en détail

Restitution du bilan réglementaire d émissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES)

Restitution du bilan réglementaire d émissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) Restitution du bilan réglementaire d émissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) HABITAT TOULOUSE ANNEE 2012 Le 25/2/2014 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : HABITAT TOULOUSE

Plus en détail

LOGICIEL IMPACT-ADEME Version 2.0. Logiciel IMPACT-ADEME Version 2.0

LOGICIEL IMPACT-ADEME Version 2.0. Logiciel IMPACT-ADEME Version 2.0 Configuration nécessaire PC sous Windows 95 / 98 / 2000 ou Windows NT 4.0 Résolution conseillée : 1024 x 768 LOGICIEL IMPACT-ADEME Version 2.0 Émissions de polluants et consommation liées à la circulation

Plus en détail

ÉVOLUTION DE LA QUALITÉ DE L AIR À PARIS ENTRE 2002 ET 2012. Juillet 2013

ÉVOLUTION DE LA QUALITÉ DE L AIR À PARIS ENTRE 2002 ET 2012. Juillet 2013 ÉVOLUTION DE LA QUALITÉ DE L AIR À PARIS ENTRE 2002 ET 2012 Juillet 2013 Surveillance de la Qualité de l Air en Île-de-France EVOLUTION DE LA QUALITE DE L AIR A PARIS ENTRE 2002 ET 2012 JUILLET 2013 Evolution

Plus en détail

Lig Air Emissions atmosphériques liées au transport routier 0

Lig Air Emissions atmosphériques liées au transport routier 0 Lig Air Emissions atmosphériques liées au transport routier 0 Lig Air Emissions atmosphériques liées au transport routier 1 Avertissement Les informations contenues dans ce rapport sont des estimations

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE FLOTTE AUTOMOBILE L EXEMPLE DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE MONTAUBAN TROIS RIVIÈRES 1

DIAGNOSTIC DE FLOTTE AUTOMOBILE L EXEMPLE DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE MONTAUBAN TROIS RIVIÈRES 1 DIAGNOSTIC DE FLOTTE AUTOMOBILE L EXEMPLE DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE MONTAUBAN TROIS RIVIÈRES 1 PRÉSENTATION DU TERRITOIRE Territoire: La Communauté d Agglomération de Montauban Trois Rivières

Plus en détail

Format de restitution pour la publication du bilan GES

Format de restitution pour la publication du bilan GES Format de restitution pour la publication du bilan GES Bilan des émissions de gaz à effet de serre conformément au décret n 2011-829 du 11 juillet 2011 Version : 28 décembre 2012 Rédaction : Pascal OCHALEK

Plus en détail

Véhicules de transport routier et gaz à effet de serre en Midi-Pyrénées

Véhicules de transport routier et gaz à effet de serre en Midi-Pyrénées Véhicules de transport routier et gaz à effet de serre en Midi-Pyrénées Mai 2009 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement Midi-Pyrénées Ministère de l'écologie, de l'énergie,

Plus en détail

Evolution du parc de véhicules du

Evolution du parc de véhicules du Étude de la gestion de la qualité de l air à Ouagadougou Ministère de l environnement et du cadre de vie BURKINA FASO Présenté par Dr Paul W. SAVADOGO Directeur Général de l'amélioration du Cadre de Vie

Plus en détail

Estimation des GES émis par le secteur des transports. Pegah Nouri Étudiante au doctorat

Estimation des GES émis par le secteur des transports. Pegah Nouri Étudiante au doctorat Estimation des GES émis par le secteur des transports Pegah Nouri Étudiante au doctorat 1 Contenu de la présentation Facteurs d émission des GES Contrôle des émissions Demande de puissance Température

Plus en détail

Rapport Bilan d Emission de gaz à effet de serre (BEGES)

Rapport Bilan d Emission de gaz à effet de serre (BEGES) Rapport Bilan d Emission de gaz à effet de serre (BEGES) Exercice 2013-2014 Rapport Bilan d Emission de gaz à effet de serre (BEGES)... 1 Exercice 2013-2014... 1 1. Description de la personne morale concernée...

Plus en détail

des émissions de Gaz à Effet de Serre de la Préfecture de la Meuse

des émissions de Gaz à Effet de Serre de la Préfecture de la Meuse PREFETE DE LA MEUSE FICHE DE SYNTHESE BILAN des émissions de Gaz à Effet de Serre de la Préfecture de la Meuse Année 2013 Bilan Carbone de la Préfecture de la Meuse 1 1 Description de la personne morale

Plus en détail

Impact d un bus à haut niveau de service sur la qualité de l air de Cannes - Le Cannet - Mandelieu La Napoule

Impact d un bus à haut niveau de service sur la qualité de l air de Cannes - Le Cannet - Mandelieu La Napoule Impact d un bus à haut niveau de service sur la qualité de l air de Cannes - Le Cannet - Mandelieu La Napoule Résumé : Impact d un bus à haut niveau de service sur la qualité de l air de Cannes - Le Cannet

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre de l entreprise Elivia Villers Bocage

Bilan des émissions de gaz à effet de serre de l entreprise Elivia Villers Bocage Bilan des émissions de gaz à effet de serre de l entreprise Elivia Villers Bocage 1/9 2/9 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : ELIVIA VILLERS BOCAGE Code NAF : 1011Z Code SIREN

Plus en détail

Outil de formation à la conduite économique et écologique.

Outil de formation à la conduite économique et écologique. L EC MOBIL Outil de formation à la conduite économique et écologique. H.D.M S O L U T IONS T E C H N O L O G IQUES Tel 04 78 32 07 20 Fax 04 78 32 07 30 Mail contact.hdm@wanadoo.fr Site www.reactiometre.com

Plus en détail

Bilan d émissions de GES Centre Départemental de Repos et de Soins (CDRS)

Bilan d émissions de GES Centre Départemental de Repos et de Soins (CDRS) Bilan d émissions de GES Centre Départemental de Repos et de Soins (CDRS) Application du décret du 11 juillet 2011 relatif au bilan des émissions de GES. Format de restitution conforme à l Annexe 3 de

Plus en détail

Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre de 2011 de la DIRECCTE des Midi-Pyrénées

Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre de 2011 de la DIRECCTE des Midi-Pyrénées Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre de 2011 de la DIRECCTE des 1 P a g e Sommaire Cadre général... 3 1. Description de la personne morale concernée... 4 2. Année de reporting de l exercice et l

Plus en détail

Perspectives de l évolution de la demande de transport en Belgique à l horizon 2030

Perspectives de l évolution de la demande de transport en Belgique à l horizon 2030 Présentation des nouvelles perspectives de l évolution des transports en Belgique à l horizon 23 18 Septembree 212 Perspectives de l évolution de la demande de transport en Belgique à l horizon 23 Marie

Plus en détail

Gaz à effet de serre émis et consommations énergétiques inhérentes. à l habitation et aux déplacements d

Gaz à effet de serre émis et consommations énergétiques inhérentes. à l habitation et aux déplacements d Gaz à effet de serre émis et consommations énergétiques inhérentes à l habitation et aux déplacements d des ménagesm Exemple d un ménage de 3 personnes habitant un logement de 100m² à Lille Métropole Mars

Plus en détail

Novembre 2015. *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction

Novembre 2015. *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction Novembre 2015 de *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION Développement Durable Eiffage Construction Préliminaire R é f é r e n c e s Date du Bilan Carbone Logiciel utilisé Période de Référence Adresse de publication

Plus en détail

BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE 2012

BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE 2012 BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE 2012 BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE Partie 1 : Bilan d émissions de gaz à effet de serre 1. Description de la personne morale concernée 1.1. Informations

Plus en détail

Partie A : Le superéthanol E85

Partie A : Le superéthanol E85 BTS AA 2011 Pour répondre aux différentes contraintes en terme de disponibilité des ressources énergétiques d origine fossile et pour contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, de

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE FLOTTES DE VÉHICULES SOMMAIRE INTRODUCTION OBJECTIF DU DIAGNOSTIC DESCRIPTION MODALITÉS DE RÉALISATION DU DIAGNOSTIC COÛT

DIAGNOSTIC DE FLOTTES DE VÉHICULES SOMMAIRE INTRODUCTION OBJECTIF DU DIAGNOSTIC DESCRIPTION MODALITÉS DE RÉALISATION DU DIAGNOSTIC COÛT DIAGNOSTIC DE FLOTTES DE VÉHICULES SOMMAIRE INTRODUCTION OBJECTIF DU DIAGNOSTIC DESCRIPTION DE LA PRESTATION MODALITÉS DE RÉALISATION DU DIAGNOSTIC Visite du site et investigations Rapport d étude Présentation

Plus en détail

Les éco-comparateurs Egis pour la route

Les éco-comparateurs Egis pour la route INFRASTRUCTURES ET DEVELOPPEMENT DURABLE Les éco-comparateurs Egis pour la route Février 2011 Eric Locquet Sommaire Variways, l éco comparateur de variantes routières Masster appliqué aux terrassements

Plus en détail

Bilan réalisé conformément à l article 75 de la loi n 2010 788

Bilan réalisé conformément à l article 75 de la loi n 2010 788 NORBERT DENTRESSANGLE DIVISION TRANSPORT BILAN DES GAZ A EFFET DE SERRE Bilan réalisé conformément à l article 75 de la loi n 2010 788 Contact : Marlène FINE Responsable développement durable Division

Plus en détail

Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg

Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg Simulation état 2006 Avec le soutien de la Communauté Urbaine de Strasbourg Strasbourg Communauté Urbaine ASPA

Plus en détail

Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre Rapport du bilan destiné à la Préfecture de Police de Paris Décembre 2012

Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre Rapport du bilan destiné à la Préfecture de Police de Paris Décembre 2012 Lectra S.A. Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre Rapport du bilan destiné à la Préfecture de Police de Paris Décembre 2012 World Headquarters & siège social : 16-18, rue Chalgrin 75016 Paris France

Plus en détail

Véhicules à moteur à combustion, y compris hybrides

Véhicules à moteur à combustion, y compris hybrides Guide d achat Topten Pro Automobiles et VUL Exigez le meilleur du marché pour vos commandes Photo : autogastechnik.eu Profitez des produits les plus performants pour agir à grande échelle sur les dépenses

Plus en détail

Bilan Carbone appliqué à une infrastructure

Bilan Carbone appliqué à une infrastructure Infrastructures et changement climatique, Journée technique interrégionale du 15 mai 2009 Bilan Carbone appliqué à une infrastructure Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr

Plus en détail

Bilan des Emissions de GES. Restitution finale

Bilan des Emissions de GES. Restitution finale Bilan des Emissions de GES Restitution finale 19/11/2012 Agenda Synthèse de la collecte des données Modifications vs. restitution intermédiaire Présentation des résultats actualisés Plan d actions de réduction

Plus en détail

1STIDD Impacts des matériaux et sources d énergie. Étude de cas : la voiture électrique. Impacts des matériaux et sources d énergie

1STIDD Impacts des matériaux et sources d énergie. Étude de cas : la voiture électrique. Impacts des matériaux et sources d énergie Page 1/6 Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable Durée : 3 heures Impacts des matériaux et sources d énergie Objectif : Quantifier les impacts sur l environnement pour le choix

Plus en détail

TESTS RDE* SUR DES VEHICULES GPL

TESTS RDE* SUR DES VEHICULES GPL TESTS RDE* SUR DES VEHICULES GPL Etude des émissions de gaz et particules Novembre 2015 réalisée pour le Comité Français du Butane et du Propane *RDE: Real Driving Emissions Emissions en conditions réelles

Plus en détail

Fiche technique. Les oxydes d azote (NO x ) à la loupe. mercredi, 17. septembre 2008

Fiche technique. Les oxydes d azote (NO x ) à la loupe. mercredi, 17. septembre 2008 Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l'environnement OFEV Division Protection de l'air et RNI Fiche technique mercredi, 17.

Plus en détail

Qualité de l air aux abords des voiries : l agglomération valentinoise à l horizon 2015

Qualité de l air aux abords des voiries : l agglomération valentinoise à l horizon 2015 Qualité de l air aux abords des voiries : l agglomération valentinoise à l horizon 2015 Rapport complémentaire à l évaluation de l exposition potentielle de la population de l agglomération de Valence

Plus en détail

Rapport du Bilan des émissions de gaz à effet de serre de PROCTER & GAMBLE FRANCE

Rapport du Bilan des émissions de gaz à effet de serre de PROCTER & GAMBLE FRANCE Rapport du Bilan des émissions de gaz à effet de serre de PROCTER & GAMBLE FRANCE Page 1 Table des matières CONTEXTE... 3 NOTE METHODOLOGIQUE... 4 DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE CONCERNEE... 5 A. DESCRIPTION

Plus en détail

Caractéristiques techniques

Caractéristiques techniques Caractéristiques techniques Moteurs Poids Performances (3) Consommations (4) 1.2 60 3 cylindres essence 1.2 70 3 cylindres essence 1.4 85 Essence 1.4 85 DSG7 1.2 TSI 105 BVM6 Injection directe 1.2 TSI

Plus en détail

Le bilan réglementaire des émissions de gaz à effet de serre NTN-SNR ROULEMENTS

Le bilan réglementaire des émissions de gaz à effet de serre NTN-SNR ROULEMENTS Le bilan réglementaire des émissions de gaz à effet de serre NTN-SNR ROULEMENTS L article 75 de la loi du 12 juillet 21 rend obligatoire la réalisation d un bilan des émissions des gaz à effet de serre

Plus en détail

SENSIBILISATION. A l ECO-CONDUITE

SENSIBILISATION. A l ECO-CONDUITE SENSIBILISATION A l ECO-CONDUITE Plan I. Qu est-ce que l éco-conduite?...p. 6 II. Quel est l intérêt de l éco-conduite?...p. 7 III. Les cinq règles de l éco-conduite...p. 9 IV. Les principes fondamentaux

Plus en détail

Outils et lois de l électrocinétique

Outils et lois de l électrocinétique TOYOTA PRIUS (Source : Centrale Supélec 2005) Objectifs de l étude : Expliquer pourquoi les véhicules électriques ont des difficultés à se développer.. Déterminer les résistances des circuits de mise en

Plus en détail

LE DIESEL : DES ERREURS DE CASTING Bernard TRAMIER

LE DIESEL : DES ERREURS DE CASTING Bernard TRAMIER LE DIESEL : DES ERREURS DE CASTING Bernard TRAMIER 21 mars 2013 Rappelons tout d abord que le diesel est un moteur, alimenté par un carburant le gazole. Dans le langage courant on confond trop souvent

Plus en détail

TRANSPORTS ET ENVIRONNEMENT DANS LES PAYS EUROPÉENS

TRANSPORTS ET ENVIRONNEMENT DANS LES PAYS EUROPÉENS TRANSPORTS ET ENVIRONNEMENT DANS LES PAYS EUROPÉENS François JEGER La comparaison des composantes de la demande de transport par mode entre les quinze pays de l Union européenne fait apparaître certains

Plus en détail

Réduisons notre vitesse sur les grands axes!

Réduisons notre vitesse sur les grands axes! Réduisons notre vitesse sur les grands axes! Tu as vu ces nouveaux radars? 90! PFFFF!!! On n'est pas prêt d arriver! Nos habitudes Tu te fais des idées?! En roulant tranquille à 90, on ne mettra que deux

Plus en détail

Les effets amont RAPPORTS & DOCUMENTS. Commissariat général à la stratégie et à la prospective. Géraldine Ducos. Tome 2.

Les effets amont RAPPORTS & DOCUMENTS. Commissariat général à la stratégie et à la prospective. Géraldine Ducos. Tome 2. Commissariat général à la stratégie et à la prospective Département Développement durable Février 2014 RAPPORTS & DOCUMENTS Les effets amont Contribution Géraldine Ducos Tome 2 Rapport «L évaluation socio-économique

Plus en détail

Jürg THUDIUM, Institut Oekoscience, Chur (Suisse) et Carine CHELALA, Université Saint-Joseph de Beyrouth, Département de Géographie, Beyrouth (Liban)

Jürg THUDIUM, Institut Oekoscience, Chur (Suisse) et Carine CHELALA, Université Saint-Joseph de Beyrouth, Département de Géographie, Beyrouth (Liban) PRÉSENTATION POWERPOINT Modélisation empirique de la pollution de l air à proximité des axes routiers. Application aux milieux montagnards et application à la vitesse admissible des véhicules Jürg THUDIUM,

Plus en détail

Les polluants atmosphériques

Les polluants atmosphériques Les polluants atmosphériques * Les principaux polluants qui retentissent sur la santé (Particules Ozone - Oxydes d'azote -Benzène) p 2-5 * Durée de vie des polluants p 6 * Origine des émissions, devenir

Plus en détail

THÈME : MOTORISATION. Véhicule bicarburation : Essence/ G.N.V. Etude Renault Kangoo TYPE : Ressources formateurs. Cours T.P. / T.D.

THÈME : MOTORISATION. Véhicule bicarburation : Essence/ G.N.V. Etude Renault Kangoo TYPE : Ressources formateurs. Cours T.P. / T.D. THÈME : MOTORISATION TITRE : Véhicule bicarburation : Essence/ G.N.V. Etude Renault Kangoo TYPE : Ressources formateurs 1.1.1. Cours 1.1.2. T.P. / T.D. Date mise à jour 6 mai 2004 Auteur référent Nom :

Plus en détail

Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale de Midi- Pyrénées. Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale de Midi- Pyrénées. Bilan des émissions de gaz à effet de serre Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale de Midi- Pyrénées Bilan des émissions de gaz à effet de serre Septembre 213 Bilan des émissions de gaz à effet de serre Sommaire

Plus en détail

Performances (3) Vitesse de pointe (km/h) 185 202 202 0 à 80 km/h (s) 7,7 6,5 6,5 0 à 100 km/h (s) 11,9 9,5 9,5

Performances (3) Vitesse de pointe (km/h) 185 202 202 0 à 80 km/h (s) 7,7 6,5 6,5 0 à 100 km/h (s) 11,9 9,5 9,5 1.2 TSI 105 Essence 1.4 16S TSI 140 Double suralimentation 1.4 16S TSI 140 DSG7 Double suralimentation Cylindrée, litres / cm 3 1,2 / 1 197 1,4 / 1 390 1,4 / 1 390 Puissance maximum, ch (kw) à tr/mn 105

Plus en détail

Chapitre 6 : Le secteur des transports

Chapitre 6 : Le secteur des transports Vue d ensemble La consommation d énergie et les émissions de GES du secteur des transports Figure 6.2 Émissions de GES par secteur, 2005 (en pourcentage) Le secteur des transports s est classé au deuxième

Plus en détail

Evolution de la fiscalité des carburants

Evolution de la fiscalité des carburants Evolution de la fiscalité des carburants Comité pour la fiscalité écologique 16 mai 2013 Scénarios étudiés Scénario 1 : alignement complet de la TICPE gazole sur le super (18 c /l) sur 9 ans (2 c /l/an),

Plus en détail

ETUDE DE LA QUALITE DE L AIR AU VOISINAGE DES GRANDS AXES ROUTIERS DU VAL-DE-MARNE

ETUDE DE LA QUALITE DE L AIR AU VOISINAGE DES GRANDS AXES ROUTIERS DU VAL-DE-MARNE AIRPARIF Surveillance de la Qualité de l Air en Ile-de-France ETUDE DE LA QUALITE DE L AIR AU VOISINAGE DES GRANDS AXES ROUTIERS DU VAL-DE-MARNE Septembre 2007 Etude réalisée par : AIRPARIF Surveillance

Plus en détail

La pollution atmosphérique causée par les véhicules

La pollution atmosphérique causée par les véhicules La pollution atmosphérique causée par les véhicules Qu'est ce la pollution atmosphérique? Il s'agit d'une dégradation est généralement causée par un ou plusieurs éléments (particules, substances, matières

Plus en détail

Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 II.

Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 II. 0 Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 I. Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 1. Réduction de la consommation de carburant... 4 2. Réduction des émissions de gaz polluants...

Plus en détail

La question du bilan environnemental du véhicule électrique

La question du bilan environnemental du véhicule électrique La question du bilan environnemental du véhicule électrique Gastineau, P., Lepin, N. 10/02/12 (GERI VE) Intervenant - date J.L.Borloo: «le VE est le bébé du grenelle de l environnement» Voiture électrique

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre (GES) de l IRD

Bilan des émissions de gaz à effet de serre (GES) de l IRD Bilan des émissions de gaz à effet de serre (GES) de l IRD Remis à la Préfecture de région Provence- Alpes - Côte d Azur Décembre 2013 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : Institut

Plus en détail

Pollution - consommation : l amalgame à éviter

Pollution - consommation : l amalgame à éviter Pollution - consommation : l amalgame à éviter François Roby - UPPA - septembre 2007 Pour la grande majorité des automobilistes, un véhicule qui consomme peu est un véhicule qui pollue peu, car cette association

Plus en détail

LES OXYDES D AZOTE (NO x )

LES OXYDES D AZOTE (NO x ) LES OXYDES D AZOTE (NO x ) Qu appelle-t-on NO x? Où, quand et comment se forme-t-il? Quels sont ses dangers? Les émissions de NO 2 sont-elles réglementées? Comment peut-on s en débarrasser? Quel est le

Plus en détail

OPTEER. Indicateurs de vulnérabilité énergétique des ménages. 8 avril 2013

OPTEER. Indicateurs de vulnérabilité énergétique des ménages. 8 avril 2013 OPTEER Indicateurs de vulnérabilité énergétique des ménages 8 avril 2013 Elaboration d indicateurs pour OPTEER Suite au 1 er comité technique d OPTEER (7 juin 2011), 7 groupes de travail ont été définis

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bilan des émissions de gaz à effet de serre ENTREPRISE MALET Rapport final Année 211 CAROLE BURGUE-MAZARS 3 AVENUE DE LARRIEU 3181 TOULOUSE CEDEX 1 5 61 31 72 89 carole.burgue@entreprise-malet.fr BILAN

Plus en détail

Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur l agglomération mulhousienne

Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur l agglomération mulhousienne Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur l agglomération mulhousienne Simulation état 2007 Septembre 2008 Conditions de diffusion des données : Diffusion libre pour une réutilisation ultérieure

Plus en détail

Les déplacements à Bron et dans l agglomération lyonnaise Tramway, vélo v, voiture : changements et permanences dans nos mobilités quotidiennes et

Les déplacements à Bron et dans l agglomération lyonnaise Tramway, vélo v, voiture : changements et permanences dans nos mobilités quotidiennes et Les déplacements à Bron et dans l agglomération lyonnaise Tramway, vélo v, voiture : changements et permanences dans nos mobilités quotidiennes et impacts sur nos émissions de CO2 Introduction: Qu est-ce

Plus en détail

Evaluation prospective des émissions et des concentrations de polluants atmosphériques à l horizon 2020 en Ile-de-France

Evaluation prospective des émissions et des concentrations de polluants atmosphériques à l horizon 2020 en Ile-de-France AIRPARIF Surveillance de la Qualité de l Air en Ile-de-France Evaluation prospective des émissions et des concentrations de polluants atmosphériques à l horizon 2020 en Ile-de-France Gain sur les émissions

Plus en détail

Conférence du 09 octobre 2015. "Achats responsables : Nouveautés 2015 et retours d expériences" Critères pour l'achat de véhicules à l'etat de Genève

Conférence du 09 octobre 2015. Achats responsables : Nouveautés 2015 et retours d expériences Critères pour l'achat de véhicules à l'etat de Genève Conférence du 09 octobre 2015 "Achats responsables : Nouveautés 2015 et retours d expériences" Critères pour l'achat de véhicules à l'etat de Genève Damien Gumy Chef de projet SME 09.10.2015 - Page 1 Arrêté

Plus en détail

tendances et impacts dans les villes de la Tunisie Houda Bel Haj KACEM : Sous Directeur de suivi de la qualité de l air ANPE

tendances et impacts dans les villes de la Tunisie Houda Bel Haj KACEM : Sous Directeur de suivi de la qualité de l air ANPE Émissions des véhicules: tendances et impacts dans les villes de la Tunisie Houda Bel Haj KACEM : Sous Directeur de suivi de la qualité de l air ANPE Le parc automobile national Tunisien Parc automobile

Plus en détail

Atelier sur les carburants propres et la qualité de l air. Présentation sur le cadastre des émissions Atmosphériques

Atelier sur les carburants propres et la qualité de l air. Présentation sur le cadastre des émissions Atmosphériques Secrétariat d État auprès du Ministère de l Énergie, des Mines, de l'eau et de l Environnement chargé de l Eau et de l Environnement الدولة آتابة لدى وزارة الطاقة والمعادن والبيي ة المكلفة بالماء والبيي

Plus en détail

EDMOND DE ROTHSCHILD (FRANCE)

EDMOND DE ROTHSCHILD (FRANCE) EDMOND DE ROTHSCHILD (FRANCE) Raison sociale : Edmond de Rothschild (France) Code NAF (APE) : 6419Z Code SIREN : 572 037 026 SIRET associé à la personne morale : 572 037 026 000 18 Adresse : 47, rue du

Plus en détail

Choix de consommation, quel impact sur l effet de serre? Food habits, what impact on the greenhouse effect?

Choix de consommation, quel impact sur l effet de serre? Food habits, what impact on the greenhouse effect? Colloque Agriculture biologique et changement climatique 17 et 18 avril 2008 Choix de consommation, quel impact sur l effet de serre? Food habits, what impact on the greenhouse effect? Barbara Redlingshöfer

Plus en détail

Rapport. Bilan d émissions de gaz à effet de serre (BeGES 2013) Agence de l eau ADOUR-GARONNE. Mai 2014

Rapport. Bilan d émissions de gaz à effet de serre (BeGES 2013) Agence de l eau ADOUR-GARONNE. Mai 2014 Agence de l eau ADOUR-GARONNE Rapport Bilan d émissions de gaz à effet de serre (BeGES 2013) Mai 2014 DECLARATION ART 75 LOI ENE AGENCE DE L EAU ADOUR GARONNE 1 Rapport réglementaire La suite de ce chapitre

Plus en détail

Apave Nord-Ouest 51 avenue de l Architecte Cordonnier 59 000 Lille

Apave Nord-Ouest 51 avenue de l Architecte Cordonnier 59 000 Lille Apave Nord-Ouest 51 avenue de l Architecte Cordonnier 59 000 Lille BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE «scope 1 et 2» ANNEE 2011 1. CONTEXTE Ce bilan des émissions de gaz à effet de serre fournit

Plus en détail

Nissan Qashqai. kw (ch) à tr/min. Couple maxi 1) Nm à tr/min 190 à 2000 tr/min Taux de compression 10,1:1 OUI

Nissan Qashqai. kw (ch) à tr/min. Couple maxi 1) Nm à tr/min 190 à 2000 tr/min Taux de compression 10,1:1 OUI 1. DIG-T 115ch Stop/Start System WD Nissan Qashqai MODELE Nombre de places assises 5 MOTEUR Code moteur H5FT Nombre de cylindres, disposition 4, en ligne Nombre de soupapes par cylindre 4 Cylindrée cm³

Plus en détail

POLLUANTS TRACEURS POUR LES ETUDES D EVALUATION DES RISQUES SANITAIRES DES INFRASTRUCTURES ROUTIERES

POLLUANTS TRACEURS POUR LES ETUDES D EVALUATION DES RISQUES SANITAIRES DES INFRASTRUCTURES ROUTIERES POLLUANTS TRACEURS POUR LES ETUDES D EVALUATION DES RISQUES SANITAIRES DES INFRASTRUCTURES ROUTIERES Dr. Sylvie Cassadou Institut de Veille Sanitaire Groupe d experts Sylvie Cassadou : Institut de veille

Plus en détail

Impacts du trafic Poids Lourds en transit sur l autoroute A8

Impacts du trafic Poids Lourds en transit sur l autoroute A8 Impacts du trafic Poids Lourds en transit sur l autoroute A8 Projet Stratégique AERA : Air Environnement Régions ALCOTRA Action 5.5.5 Programme ALCOTRA 2007-2013 Projet : 11ETU10E - Action Pilote 5.5.5

Plus en détail

Trafic, véhicules et réseaux routiers

Trafic, véhicules et réseaux routiers Les transports représentent une composante fondamentale de l économie, en soi et en tant que facteur de production pour la plupart des autres activités économiques. Ils ont de nombreux d effets sur l environnement

Plus en détail

Biocarburants. Les enjeux de leur utilisation dans les véhicules automobiles. Audition Publique André Douaud, CCFA OPECST, le 1 er Octobre 2008

Biocarburants. Les enjeux de leur utilisation dans les véhicules automobiles. Audition Publique André Douaud, CCFA OPECST, le 1 er Octobre 2008 Biocarburants Les enjeux de leur utilisation dans les véhicules automobiles Audition Publique André Douaud, CCFA OPECST, le 1 er Octobre 2008 Questions d énergie pour l Automobile Les constructeurs sont

Plus en détail

RAPPORT D ÉTUDES ÉVALUATION DE LA QUALITE DE L AIR LES LAUVES - PLATANES : RN296 AIX EN PROVENCE AIRMARAIX

RAPPORT D ÉTUDES ÉVALUATION DE LA QUALITE DE L AIR LES LAUVES - PLATANES : RN296 AIX EN PROVENCE AIRMARAIX AIRMARAIX RAPPORT D ÉTUDES ÉVALUATION DE LA QUALITE DE L AIR LES LAUVES - PLATANES : RN296 AIX EN PROVENCE Surveillance de la qualité de l air de l Est des Bouches-du-Rhône, du Var et du Vaucluse 67, avenue

Plus en détail

RAPPORT DE BILAN DE GAZ A EFFET DE SERRE AYME ET FILS SA

RAPPORT DE BILAN DE GAZ A EFFET DE SERRE AYME ET FILS SA RAPPORT DE BILAN DE GAZ A EFFET DE SERRE AYME ET FILS SA Avec la collaboration de RLC Lyon Par la méthode Bilan Carbone Année de référence : 1/1/211 31/12/211 Année de reporting : 1/1/211 31/12/211 Claude

Plus en détail

Bilan d Émissions de Gaz à Effet de Serre

Bilan d Émissions de Gaz à Effet de Serre Bilan d Émissions de Gaz à Effet de Serre (BILAN G.E.S.) Loi Grenelle 2 Le Bilan d Émissions de Gaz à Effet de Serre (Bilan G.E.S.) Préambule L article 75 de la loi n 2010-788 du 12 juillet 2010 portant

Plus en détail

Bilan d'émissions de Gaz à Effet de Serre

Bilan d'émissions de Gaz à Effet de Serre Bilan d'émissions de Gaz à Effet de Serre dans le cadre de l'art.75 de la loi Grenelle 2 FUEL DEFINITIONS DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE (PM) CONCERNEE Raison sociale SAINT GOBAIN ABRASIFS France Code

Plus en détail

Etude Annuelle. Analyse expérimentale et données constructeur. Comportement «durable» Contenu. Citroën C4-Coupé, Entreprise.

Etude Annuelle. Analyse expérimentale et données constructeur. Comportement «durable» Contenu. Citroën C4-Coupé, Entreprise. décembre 8 Yann DUCHEMIN Citroën C4-Coupé, Entreprise Etude Annuelle Analyse expérimentale et données constructeur Au terme d une année d utilisation d un véhicule de marque Citroën, et de type C4- coupé

Plus en détail

4 ème Orientation TRANSPORTS. THEMATIQUE 4: Des véhicules propres et économes. Fiche action n 4.4.1 STARBUS

4 ème Orientation TRANSPORTS. THEMATIQUE 4: Des véhicules propres et économes. Fiche action n 4.4.1 STARBUS 4 ème Orientation TRANSPORTS THEMATIQUE 4: Des véhicules propres et économes Fiche action n 4.4.1 STARBUS 1. OBJECTIFS STRATEGIQUES Le développement d'un réseau de bus urbain "propre et économe" améliore

Plus en détail

Energies, motorisations et effet de serre

Energies, motorisations et effet de serre Energies, motorisations et effet de serre Historique de l' Effet de Serre Les gaz concernés (Gaz à Effet de Serre) Effets des émissions de GES sur le climat Pouvoir de réchauffement des gaz Emissions de

Plus en détail