ELECTRICITE. Chapitre 10 Energie et puissance électrique. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ELECTRICITE. Chapitre 10 Energie et puissance électrique. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou"

Transcription

1 ELECRICIE Analyse des sgnax e des crcs élecrqes Mchel Po Chapre Energe e pssance élecrqe Edon /3/4

2 able des maères POURQUOI E COMMEN?... ENERGIE ELECRIQUE ECHANGEE DANS UN DIPOLE..... Rappel sr le régme conn..... Pssance nsananée e énerge élecrqe dans n dpôle en régme varable PUISSANCE MOYENNE (OU ACIVE) DANS UN DIPOLE EN REGIME PERIODIQUE Cas général en régme pérodqe Mesre de la pssance moyenne (o pssance acve) Exemple de calcl de pssance acve Pssance acve dsspée dans ne réssance. Noon de valer effcace Remarqes sr la valer effcace Pssance acve lorsqe la enson o le coran es consan Pssance acve en régme alernaf snsoïdal Pssance acve dans ne ndcance o n condensaer Pssance apparene e facer de pssance Exemple de calcl de facers de pssance CONSERVAION DE L ENERGIE E DE LA PUISSANCE ACIVE... 5 PUISSANCES EN REGIME ALERNAIF SINUSOÏDAL Pssance acve dans n dpôle en régme alernaf snsoïdal Pssance réacve Défnon de la pssance réacve rangle des pssances Pssance réacve dans ne réssance, dans ne ndcance e dans n condensaer Dpôle ndcf e dpôle capacf Facer de pssance en régme alernaf snsoïdal Exemple nmérqe héorème de Bochero Mesre des pssances acves e réacves FACEUR DE FORME, AUX D ONDULAION, FACEUR D ONDULAION E FACEUR DE CREE D UN SIGNAL PERIODIQUE EXERCICES SUR LES ENERGIES E PUISSANCES ELECRIQUES...8 Chap. Exercce : Energe élecrqe sckée dans n condensaer...8 Chap. Exercce : Energe élecrqe sckée dans ne ndcance...8 Chap. Exercce 3 : Consommaon d énerge élecrqe....8 Chap. Exercce 4 : Commaon d n ranssr sr charge ndcve...9 Chap. Exercce 5 : Pssance dans dfférens dpôles.... Chap. Exercce 6 : Pssance dans n hacher... Chap. Exercce 7 : Charge ndcve d n hacher sére en régme pérodqe.... Chap. Exercce 8 : Sgnax dans les pons redressers rphasés... Chap. Exercce 9 : Valer effcace de sgnax rapézoïdax... Chap. Exercce : Facer de pssance... Chap. Exercce : Ensemble en alernaf snsoïdal...3 Chap. Exercce : Gradaer sr charge réssve CE QUE J AI REENU DE CE CHAPIRE REPONSES AUX QUESIONS DU COURS...7 emps de raval esmé por n apprenssage de ce chapre en anome : 5 heres

3 Exra de la ressorce en lgne sr le se Inerne Copyrgh : dros e oblgaons des lsaers L aer ne renonce pas à sa qalé d'aer e ax dros morax q s'y rapporen d fa de la pblcaon de son docmen. Les lsaers son arsés à fare n sage non commercal, personnel o collecf, de ce docmen e de la ressorce Baselecpro noammen dans les acvés d'ensegnemen, de formaon o de losrs. oe o pare de cee ressorce ne do pas fare l'obje d'ne vene - en éa de case, ne cope ne pe pas êre facrée à n monan spérer à cel de son sppor. Por exra de ce docmen, l'lsaer do manenr de façon lsble le nom de l aer Mchel Po, la référence à Baselecpro e a se Inerne IU en lgne. La dffson de e o pare de la ressorce Baselecpro sr n se nerne are qe le se IU en lgne es nerde. Une verson lvre es dsponble ax édons Ellpses dans la collecon echnosp sos le re ÉLECRICIÉ GÉNÉRALE Les los de l élecrcé Mchel PIOU - Agrégé de géne élecrqe IU de Nanes France D même aer : MagnElecPro (élecromagnésme/ransformaer) e PowerElecPro (élecronqe de pssance)

4 POURQUOI E COMMEN? ENERGIE E PUISSANCE ELECRIQUE. La prodcon e l achemnemen de l énerge élecrqe jsq ax lsaers présene n coû mporan. Les chox q son fas por prodre cee énerge, la dsrber ps por l lser on des conséqences consdérables sr nore économe e nore envronnemen. Chapre - Energe e pssance élecrqe - Ne gaspllons pas l énerge élecrqe Les problèmes lés à l énerge élecrqe ne concernen pas selemen les «gros consommaers». Les pees consommaons domesqes (mlplées par le grand nombre des lsaons) son ass concernées. Les peres d énerge élecrqe dans les apparellages condonnen les problèmes de dmensonnemen e de refrodssemen, avec des conséqences sr l encombremen, la masse e encore le coû. Préreqs : La noon de valer moyenne. Objecfs : Por chosr, l fa connaîre! Nore objecf es de connaîre les ols q serven à décrre e chffrer les échanges d énerge élecrqe. Energe, pssance e facer de pssances seron ces prncpax ols. Méhode de raval : Les sgnax pérodqes qe nos allons renconrer seron soven décrs par n graphe. Ass, plô qe de nos précper sr les calcls mahémaqes, nos prvlégerons, aan qe possble, ne approche pls nve e graphqe. L objecf éan d arrver a résla jse le pls rapdemen possble, pe êre fadra--l ler conre le célèbre proverbe : «Pls c es mahex, pls c es sérex!». raval en anome : Por permere ne éde d cors de façon anome, les réponses ax qesons d cors son données en fn de docmen. Corrgés en lgne : Por permere ne vérfcaon anome des exercces, consler «Baselecpro» (chercher «baselecpro accel» sr Inerne avec n moer de recherche) IU en lgne - Baselecpro

5 Chapre - Energe e pssance élecrqe - ENERGIE ELECRIQUE ECHANGEE DANS UN DIPOLE.. Rappel sr le régme conn. I U Consdérons n dpôle parcor par n coran conn d nensé «I» e soms à ne enson conne «U». L énerge élecrqe q l consomme s exprme par le prod : «énerge lbérée par chaqe charge élecrqe q raverse le dpôle» mlplée par le «nombre de ces charges» q raversen le dpôle sr n nervalle de emps.. L énerge lbérée par ne charge es proporonnelle à la enson (o dfférence de poenel) «U» enre les dex exrémés d dpôle. La qané de charges q raverse chaqe seconde es proporonnelle à l nensé «I» d coran. L énerge élecrqe échangée dans le dpôle en n emps. s exprme en Jole (symbole : J) par la relaon : We U.I. () L énerge élecrqe échangée en ne seconde es appelée «pssance élecrqe». La pssance élecrqe s exprme en Wa (symbole : W) par la relaon : W P e U.I Avec les orenaons choses sr la fgre c-desss: S I e U son els qe (U > e I >, o U < e I < ), le dpôle es réceper. Il consomme de l'énerge élecrqe por la ransformer en are chose (chaler, lmère, movemen mécanqe, ransformaon chmqe ec.) o por l'accmler (par exemple dans ne baere). S I e U son els qe (U > e I <, o U < e I > ), le dpôle es généraer. Il prod de l'énerge élecrqe. Dès lors q on a orené (c es à dre fléché) le coran e la enson, l énerge élecrqe ans qe la pssance élecrqe peven êre exprmées par des valers algébrqes q permeen de connaîre la valer (en Jole o en Wa), ans qe le sens de l échange déermné par le sgne de W e o de P.. Pssance nsananée e énerge élecrqe dans n dpôle en régme varable. Consdérons de novea nore dpôle, mas avec ne enson e n coran varables en foncon d emps. (Les granders varables son généralemen représenées par des leres mnscles). () Nos ne démonrerons pas cee relaon de façon pls précse. IU en lgne - Baselecpro

6 Chapre - Energe e pssance élecrqe - 3 Voc n exemple des graphes d ne enson e d n coran varables. On pe assocer à ces graphes la représenaon de la «pssance nsananée» p ( ) ( ). ( ) dans le dpôle. p() ().() p() ().() o d Sr n nervalle nfnmen pe : «d», ( ) e ( ) resen qasmen consans. On pe donc applqer l expresson de l énerge élecrqe en coran conn. Cee énerge éan nfnmen pee, elle sera désgnée par «dw». Ans, dw ( ). ( ).d. o dw es égale à l are hachrée c-conre. o p() ().() o Sr l nervalle [, ] o, l énerge élecrqe échangée es donc la somme des énerges élémenares échangées sr s les nervalles o,. «d» sccessfs q consen ce nervalle [ ] L énerge élecrqe ale «w» échangée sr l nervalle [ donc égale à l are hachrée sr la fgre c-conre o, ] es Remarqons qe cee are es «algébrqe» : Sachan qe le dpôle a éé orené en convenon réceper, s p ( ) ( ). ( ) > : l énerge élecrqe dw es posve (Le dpôle reço de l énerge élecrqe, l es réceper). S p ( ) ( ). ( ) < : elle es négave (Le dpôle forn de l énerge élecrqe, l es généraer). [ ] En conclson : L énerge échangée dans n dpôle pendan n nervalle de emps o, es égale à l are sos la corbe «pssance nsananée» sr ce même nervalle. On pe la calcler en lsan la géomére (por des formes smples) o en lsan ne négrale : sr w [ ] p( ).d, ( ).( ).d IU en lgne - Baselecpro

7 Chapre - Energe e pssance élecrqe PUISSANCE MOYENNE (OU ACIVE) DANS UN DIPOLE EN REGIME PERIODIQUE. 3. Cas général en régme pérodqe. S la foncon «pssance nsananée» ( ( ) ( ). ( )) pe éablr les relaons svanes : p es pérodqe de pérode, on Energe échangée en ne pérode : w + p( ).d + ( ).( ). d + Energe échangée en ne seconde : p( ).d. ( nombre de pérode dans seconde). Le «nombre de pérodes dans seconde es la «fréqence» : f Energe échangée en ne seconde : + p( ).d. Il s ag d ne énerge dvsée par n emps, donc d ne pssance (exprmée en Wa (symbole W)). Cee pssance es la valer moyenne de la pssance nsananée p( ). On l appelle «pssance moyenne» o pls soven «pssance acve». On la noe généralemen «P». On reendra la défnon svane: La pssance moyenne o pssance acve es valer moyenne de la pssance nsananée p( ). P ( ( ).( )) moy < ( ).( ) > Comme e valer moyenne ( ): On pe en fare ne esmaon à parr d graphe de p( ). On pe lser la relaon : are sos la corbe p() sr n nervalle d' ne pérode P Pérode On pe lser le calcl négral : P + p( ).d Remarqe : En général, la valer moyenne d n prod n es pas le prod des valers moyennes P < ( ).( ) > < ( ) >. < ( ) >. ( ) Vor Baselecpro / chapre 9 IU en lgne - Baselecpro

8 Chapre - Energe e pssance élecrqe Mesre de la pssance moyenne (o pssance acve). La pssance acve se mesre à l ade d n wamère : W Crc «coran» Le wamère ndqe la valer moyenne d prod ( ). ( ) q on l applqe. Crc «enson» 3.3 Exemple de calcl de pssance acve. En régme pérodqe, n dpôle es le sège de la enson ( ) e d coran ( ) c-dessos : p Û Î Représener le graphe de la pssance nsananée p(). En dédre ne esmaon graphqe de la pssance acve «P» dans ce dpôle. Calcler «P». (Réponse :) 3.4 Pssance acve dsspée dans ne réssance. Noon de valer effcace. En régme pérodqe, ne réssance R R es le sège d ne enson ( ) e d n coran ( ) els q à chaqe nsan ( ) R.( ). La pssance acve dsspée dans «R» s exprme donc par : P p( ).d ( ).( ).d R.( ).d R. ( ).d P R. < ( ) > IU en lgne - Baselecpro

9 Chapre - Energe e pssance élecrqe - 6 On pe ass écrre : ( ) P + + ( ).( ).d.d. R R + ( ) < ( ).d R > La pssance acve dsspée dans ne réssance «R» dépend de la valer moyenne de de la valer moyenne de ( ). ( ) o De façon à smplfer la noaon, on nrod la noon de valer effcace d coran e de la enson : Par défnon : la valer effcace d coran désgne la racne carrée de la valer moyenne de ( ), e la valer effcace de la enson désgne la racne carrée de la valer moyenne de ( ). (En anglas : Roo Mean Sqare ( 3 )) Ieff + ( ). d e Ueff + ( ). d Les valers effcaces son symbolsées de façon normalsée par ne majscle avec o sans l ndce «eff». 3.5 Remarqes sr la valer effcace. a) Por n dpôle «R» : U eff + ( ) +.d R.( ).d R. ( ).d R. I + [ ] eff b) La noon de valer effcace es lée à l effe Jole dans ne réssance «R» : Ueff P R.I R eff Ueff.I eff R U c) En coran conn : P R.I U. I, donc : R La valer effcace d n coran es égale à la valer d coran conn q dsspera la même pssance acve dans la même réssance. De même por la enson effcace. ( 3 ) Racne carré de la valer Moyenne de la foncon a Carré IU en lgne - Baselecpro

10 Chapre - Energe e pssance élecrqe - 7 d) En général, la valer effcace d ne somme es dfférene de la somme des valers effcaces : + + [ ( ) + ( ) ]. d [ ( ) + ( ) +. ( ). ( ) ]. d + + [ ( ) + ( ) ]. d ( ). d + + ( ). d e) La valer effcace es nférere o égale à la valer maxmm e spérere o égale à la valer moyenne : Ieff + ( ) +.d Î.d Î. d + Î I eff Î Le coran () es la somme de sa valer moyenne e de sa composane alernave : ( ) Imoy + al ( ). Ieff + + [ < > + ] I [ < > + al ( ).d I al ( ) +. < I >. al ( )]. d I eff [ < I > ].d + [ ] al ( ).d + [. < I >. al ( )]. d I eff al eff + al [ < I > ] + [ I ] +. < I >. [ ( )].d [ < I > ] [ I ] I [ < I > ] + [ I ] < I > eff al eff al eff En conclson : < I > Ieff Î e de même por ne enson. La valer effcace es d aan pls proche de la valer moyenne qe la composane alernave es fable par rappor à cee valer moyenne. IU en lgne - Baselecpro

11 f) Valer effcace d ne enson o d n coran alernaf snsoïdal : Chapre - Energe e pssance élecrqe - 8 On rappelle : [ sn( θ )] [ sn( θ )] cos (. ) θ θ [ sn( )] < θ > sn ( θ ) Û So ne enson ( ). Alernave snsoïdale. Représener c-conre le graphe de ( ) e en dédre Ueff en foncon de Û (sans fare de calcl d négrale) U eff (Réponse :) Il en es de même por la valer effcace d n coran alernaf snsoïdal g) La valer effcace d ne enson se mesre à l ade d n volmère (en général n apparel nmérqe). La qalé de cee mesre pe varer : Cerans volmères ne mesren la valer effcace qe por des ensons alernaves snsoïdales. Cerans volmères ne mesren la valer effcace qe de la composane alernave de la enson. (Ils son soven qalfés de volmères «RMS»). Cerans volmères mesren effecvemen la valer effcace de la enson. On d alors q ls son «effcace vra» (en anglas : re RMS o RMS). On pe fare les mêmes remarqes por n ampèremère. En conclson, l conven de reser vglan lors de l lsaon d n apparel de mesre. Les noces des consrcers ne son pas jors rès clares qan ax ypes de mesres effecvemen possbles avec n apparel donné. IU en lgne - Baselecpro

12 Chapre - Energe e pssance élecrqe Pssance acve lorsqe la enson o le coran es consan. S n dpôle es le sège de la enson pérodqe, la pssance acve dans ce dpôle s exprme par: Uo consane e d coran ( ) P p( ).d Uo. ( ).d Uo. ( ).d Uo. < I De même, s n dpôle es le sège de la enson pérodqe Io consan, la pssance acve dans ce dpôle s exprme par: > ( ) e d coran P + + p( ).d ( ).Io.d Io. ( ).d U < + >. Io 3.7 Pssance acve en régme alernaf snsoïdal. Un dpôle es le sège d ne enson ( ) Û.cos( ω. + ϕ ) e d n coran ( ) Î.cos( ω. ). Exprmer la pssance acve dans ce dpôle (4). (Réponse 3:) (4) On rappelle qe cos( a). cos( b) cos ( a + b) + cos( a b) IU en lgne - Baselecpro

13 Chapre - Energe e pssance élecrqe Pssance acve dans ne ndcance o n condensaer. ( ) L d ( ) Por ne ndcance : v ( ) L.. d v d PL p( ).d v( ).( ).d L. d ( ( )).( ). d P L L.. + L [ ]. ( + ) ( ) ( ). En régme pérodqe : ( + ) ( ) PL La pssance acve dans ne ndcance es nlle ( ) C d v( ) Por n condensaer : ( ) C.. d v + + P + C p( ).d v( ).( ).d d v( ).C. ( v( )) d. d P C C.. + C [ ]. ( + ) ( ) v( ) v v. En régme pérodqe : v ( + ) v( ) PC La pssance acve dans n condensaer es nlle 3.9 Pssance apparene e facer de pssance. * La pssance apparene se défne par S Ueff. Ieff. Son né es le Vol-Ampère (VA). Elle caracérse grossèremen le coû d ne ransmsson de pssance élecrqe. En effe U eff déermne la qalé des solans e le nombre de spres des bobnages des ransformaers e des moers. I eff déermne la secon mnmm des condcers (q doven ransporer le coran sans échaffemen excessf) ans qe les peres Jole dans les lgnes élecrqes. IU en lgne - Baselecpro

14 Chapre - Energe e pssance élecrqe - * Le facer de pssance es n crère smple por évaler grossèremen la qalé (sos l angle économqe) d ne ransmsson de pssance élecrqe. Il se défn par P k. C es, en qelqe sore, n rappor qalé/prx. S Le facer de pssance es jors nférer o égal à (sans démonsraon). Dans les apparels de mesre, on le rove soven désgné par «PF» (por «Power Facr»). P Ueff.Ieff.cos( ϕ ) En régme alernaf snsoïdal : k cos( ϕ ). S Ueff.Ieff Mas ce n es q n cas parcler 3. Exemple de calcl de facers de pssance. v e e s L v s Un pon redresser à dodes, almené sos ne enson alernave snsoïdale v e ( ) applqe ne enson redressée v s ( ) à ne charge rès ndcve (5). En régme permanen, le coran s ( ) es qasmen consan : s ( ) Io consane. charge A parr des sgnax pérodqes représenés cdessos, représener le graphe de la pssance nsananée e calcler le facer de pssance en enrée d monage (a nvea de v e ( ) e e ( ) ). Représener le graphe de la pssance nsananée e calcler le facer de pssance en sore d pon redresser (a nvea de v s ( ) e s ( ) ) Vˆ v e Vˆ v s Io e Io s - Io.(Réponse 4:) (5) Les calcls demandés ne nécessen acne connassance sr les pons redressers. IU en lgne - Baselecpro

15 Chapre - Energe e pssance élecrqe - 4 CONSERVAION DE L ENERGIE E DE LA PUISSANCE ACIVE Sr n nervalle de emps d l'énerge élecrqe consommée par n ensemble d'élémens es la somme (algébrqe) des énerges élecrqes consommées par chacn d'ex. (C'es ne applcaon de la lo de la conservaon de l'énerge). (On pe comper posvemen l'énerge consommée par les élémens récepers e négavemen l'énerge forne par les généraers). S es les ensons e s les corans on ne pérode (e donc ne fréqence) commne: l'énerge élecrqe (algébrqe) consommée dran ne pérode par n ensemble d'élémens es la somme (algébrqe) des énerges élecrqes consommées par chacn d'ex dran cee pérode. Il en va de même por l'énerge élecrqe consommée en ne seconde; c'es à dre por la pssance moyenne. La pssance élecrqe moyenne (o pssance acve) es conservave : Pssance élecrqe moyenne consommée par n ensemble (en valer algébrqe) Somme des pssances élecrqes moyennes consommées par chaqe élémen de l'ensemble (en valer algébrqe). Cee lo sera n ol de calcl précex por la se. Reprenons l exemple précéden : ve e s L v s Les dodes, s on les consdère déales, son des composans q se comporen so comme des nerrpers overs (coran nl), so comme des nerrpers fermés (enson nlle). Elles ne dsspen donc acne pssance. P charge Le coran s ( ) es qasmen consan : s ( ) Io cons ane, donc la pssance dans le dpôle charge + ndcance s exprme par la relaon : P < Vs >.Io. P < ve( ).e ( ) > e P + < Vs >.Io P < Vs >.Io La pssance acve en enrée d monage es donc : P < ve ( ).e ( ) > + < Vs >.Io IU en lgne - Baselecpro

16 Chapre - Energe e pssance élecrqe PUISSANCES EN REGIME ALERNAIF SINUSOÏDAL. 5. Pssance acve dans n dpôle en régme alernaf snsoïdal. Nos avons déjà éabl a paragraphe 3.7.qe dans ce cas la pssance acve s'exprme par la relaon: P < ( ).( ) > U.I.cos( ϕ ) avec : U r ϕ I r eff eff 5. Pssance réacve. 5.. Défnon de la pssance réacve. La pssance réacve es n ol de calcl applcable a cas d régme alernaf snsoïdal à fréqence nqe. Elle se défn par: Q U.I.sn( ϕ ) (Q s exprme en Vol-Ampère Réacf (VAR)). eff eff L nérê de ce ol sera v a paragraphe 5.3 lors de l lsaon d héorème de Bochero. 5.. rangle des pssances. Voc ne façon smple de représener les relaons enre P, Q e S en régme alernaf snsoïdal: S (en VA) ϕ P (en W) Q (en VAR) P Q U U eff eff.i.i eff S Ueff. I eff eff.cos( ϕ ).sn( ϕ ) Q On en déd : S P + Q e ϕ arcg P IU en lgne - Baselecpro

17 Chapre - Energe e pssance élecrqe Pssance réacve dans ne réssance, dans ne ndcance e dans n condensaer R Une réssance R es le sège d ne enson ( ) e d n coran ( ) els q à chaqe nsan ( ) R.( ). En régme alernaf snsoïdal, ( ) e ( ) son donc en phase. Donc la pssance réacve dsspée dans «R» es : Q U.I.sn( ) R eff eff U L I ( ( )) d Por ne ndcance : ( ) L. U jlω.i (en complexes por le d régme alernaf snsoïdal) ( 6 ). On en déd : U max L. ω.i max U max Imax π L. ω. Ueff L. ω. Ieff. On en déd égalemen qe ϕ + Ueff Donc Q L Ueff.I eff.sn( ϕ ) Q L L. ω.i eff Ueff. Ieff L. ω U C I Por n condensaer : d( ( )) j ( ) C. I jcω U. U. I. I. (en complexes por d jcω Cω le régme alernaf snsoïdal). U max Imax On en déd : U max. Imax. Ueff. Ieff. C. ω C. ω C. ω π On en déd égalemen qe ϕ Ieff Donc Q C Ueff.I eff.sn( ϕ ) QC C. ω U. eff Ueff. Ieff C. ω 5..4 Dpôle ndcf e dpôle capacf De manère générale, on appelle «dpôle ndcf» n dpôle réceper el qe la enson à ses bornes es en avance par rappor a coran q le raverse : U r π ϕ < ϕ < I r De manère générale, on appelle «dpôle capacf» n dpôle réceper el qe la enson à ses bornes es en reard par rappor a coran q le I r π raverse : ϕ U r < ϕ < ( 6 ) Vor Baselecpro / Chapre 5 IU en lgne - Baselecpro

18 5.3 Facer de pssance en régme alernaf snsoïdal. Chapre - Energe e pssance élecrqe - 5 Nos avons déjà éabl a paragraphe 3.9 qe le facer de pssance d ne lgne d'almenaon o d n dpôle en régme alernaf snsoïdal es: P Ueff.Ieff.cos( ϕ ) U r k cos( ϕ ) avec : ϕ S Ueff.Ieff I r 5.4 Exemple nmérqe V v A So le dpôle: () e v() son pérodqes e son représenés c-conre. Déermner la pssance acve P, la pssance réacve Q e la pssance apparene S absorbées par ce dpôle. v Déermner le facer de pssance de ce dpôle. (Réponse 5:) IU en lgne - Baselecpro

19 Chapre - Energe e pssance élecrqe héorème de Bochero. (nos admerons ce héorème sans le démonrer) Dans l'ensemble d'n résea où es les ensons e s les corans son alernafs snsoïdax de même fréqence, l y a conservaon de la pssance acve d'ne par, e de la pssance réacve d'are par. Pssance acve ale consommée somme algébrqe des pssances acves consommées par chaqe élémen (Vor le paragraphe 4 ) Pssance réacve ale consommée somme algébrqe des pssances réacves consommées par chaqe élémen (sans démonsraon). Applcaon : Une lgne monophasée alernave snsoïdale V ( 7 ) 5Hz almene n moer monophasé consomman kw ( 8 ) avec n facer de pssance de,7 (ndcf). a) Calcler le coran I M eff en lgne. b) Déermner la valer d condensaer q'l fa placer en parallèle avec le moer por ramener le facer de pssance de la lgne à. Qelle es la novelle valer d coran en lgne I L dans ce cas? Qel es l'nérê d'ne elle opéraon? (Réponse 6:) Nos consans qe dans ceranes saons d régme alernaf snsoïdal, le calcl avec le héorème de Bochero es beacop pls rapde qe l lsaon des complexes o des vecers de Fresnel. 5.6 Mesre des pssances acves e réacves. W Crc «enson» Crc «coran» Crc «coran» VAR Crc «enson» Le wamère ndqe la valer moyenne d prod ( ). ( ) q on l applqe : C es à dre : < ( ).( ) > Ueff.I eff.cos( ϕ ) (en régme alernaf snsoïdal) En régme alernaf snsoïdal, le varmère ndqe Ueff.Ieff.sn( ϕ ) rès soven, le même apparel possède les foncons wamère e varmère. ( 7 ) S on ne précse pas, c'es la valer effcace. ( 8 ) S on ne précse pas, c'es la pssance acve (o moyenne). IU en lgne - Baselecpro

20 Chapre - Energe e pssance élecrqe FACEUR DE FORME, AUX D ONDULAION, FACEUR D ONDULAION E FACEUR DE CREE D UN SIGNAL PERIODIQUE * Le facer de forme, le ax d ondlaon e le facer d ondlaon son dfférens coeffcens q on por objecf de qanfer l mporance de la composane alernave par rappor à la valer moyenne d n coran o d ne enson : a) Facer de forme : Por n coran, l se défn par Veff (e por ne enson : F ) < V > F Ieff < I > Nos avons v a 3.5 remarqe e) qe la valer effcace es d aan pls proche de la valer moyenne qe la composane alernave es fable par rappor à cee valer moyenne. Donc F e F es d aan pls proche de qe la composane alernave es fable par rappor à cee valer moyenne. b) ax d ondlaon : Por n coran, l se défn par (e de même por ne enson) B Ial eff < I > Donc B es d aan pls proche de qe la composane alernave es fable par rappor à la valer moyenne. c) Facer d ondlaon : Por n coran, l se défn par (e de même por ne enson) G Imax Imn < I > Donc G es d aan pls proche de qe la composane alernave es fable par rappor à la valer moyenne. d) Le facer de crêe es n crère lsé por ndqer ne lme de bon fonconnemen des ampèremères o des volmères: Por n coran, l se défn par Imax le rappor (e de même por ne enson). Ieff Ce rappor es spérer o égal à car Ieff Imax. IU en lgne - Baselecpro

21 Chapre - Energe e pssance élecrqe EXERCICES SUR LES ENERGIES E PUISSANCES ELECRIQUES. Chap. Exercce : ( ) C v d C. ( v( )) d Energe élecrqe sckée dans n condensaer. Lorsq n condensaer, précédemmen déchargé, se charge sos ne enson Vo, l accmle de l'énerge élecrqe. Calcler cee énerge. v Vo Chap. Exercce : L v v ( ) d L. ( ( )) d Energe élecrqe sckée dans ne ndcance. Lorsq ne ndcance, précédemmen déchargé ( ), se charge sos n coran Io, elle accmle de l'énerge élecrqe. Calcler cee énerge. Io Chap. Exercce 3 : Consommaon d énerge élecrqe. Sr ne jornée, la pssance moyenne consommée par ne nsallaon élecrqe a varé svan la corbe svane : p (en kw) 4 3 h 6 h h 4 h a) En régme pérodqe de pérode << s, rappeler la relaon q le la pssance acve consommée dans n dpôle e l'énerge consommée en ne seconde dans ce dpôle. b) Calcler l'énerge ale consommée par l'nsallaon dran la jornée (9) (exprmer celle-c en kwh e dans l'né approprée d sysème nernaonal) c) L'énerge élecrqe facrée ax sagers es compée en klowa-here (kwh). Le prx d kwh es de,. Qel es le coû de l'énerge élecrqe consommée dran cee jornée? ( 9 ) kwh : énerge dsspée en ne here s la pssance es de W. IU en lgne - Baselecpro

22 Chapre - Energe e pssance élecrqe - 9 Chap. Exercce 4 : ( acne connassance des ranssrs n'es reqse ). Commaon d n ranssr sr charge ndcve. Un ranssr de pssance fonconne en commaon dans le monage c-dessos. Cela sgnfe q'l es so bloqé (comporemen d'n nerrper over), so saré (comporemen d'n nerrper fermé), so en ran de passer de l'ne à l'are des dex saons précédenes. Son fonconnemen présene n rappor cyclqe de /. Le coran b sera néglgé. Comme s les composans élecronqes, ce ranssr n'es pas déal: - A l'éa bloqé, l lasse passer n léger coran de fe: Ic o 8 ma. - A l'éa saré, l présene ne légère che de enson à ses bornes: Vce sa, 5 V. - Les passages de l'éa bloqé à saré e saré à bloqé ne son pas nsananés. La valer de l'ndcance L es rès grande, de sore qe le coran dans la charge RL pe êre consdéré qasmen consan. Les graphes de c() e vce() son donnés c-après: A c 3 V b c v ce 8 ma 3 V v ce,5 V, µs saré,4 µs bloqé / / p a) Représener le graphe de la pssance nsananée p() dsspée dans le ranssr. IU en lgne - Baselecpro

23 Chapre - Energe e pssance élecrqe - b) Afn de déermner la pssance dsspée par le ranssr, compléer le ablea svan: fréqence de fonconnemen Hz Hz khz Energe dsspée lors d'n passage bloqé saré. Energe dsspée lors d'n éa saré. Energe dsspée lors d'n passage saré bloqé. Energe dsspée lors d'n éa bloqé. Energe dsspée en ne pérode. Energe dsspée en seconde Pssance (): c) Ce ranssr pe dssper a maxmm 65W dans les condons de son monage. Qe pen en conclre dans chacn des ros cas précédens? Chap. Exercce 5 : Pssance dans dfférens dpôles. Les ros dpôles svans son raversés par n même coran ( ) Î.sn( ω. ). Calcler la pssance acve dsspée dans chacn. R E conn + - E conn + - R Fgre Fgre Fgre 3 Chap. Exercce 6 : Pssance dans n hacher Un crc hacher délvre ne enson () (représenée c-dessos) ax bornes d'n dpôle. Ce dpôle es raversé par le coran () (représené c-dessos). V,4 A A ( ) Qand on ne précse pas, l s'ag de la pssance moyenne (o pssance acve). IU en lgne - Baselecpro

24 Chapre - Energe e pssance élecrqe - a) Calcler la valer moyenne e la valer effcace de () sachan qe,8 ms e,96 ms. b) Représener la pssance nsananée p() échangée dans ce dpôle; ps, par ne méhode à vore chox, calcler la pssance acve échangée. Chap. Exercce 7 : pérodqe.. c c L E c Charge ndcve d n hacher sére en régme Un hacher sére applqe à ne réssance R en sére avec ne ndcance L, la enson carrée c( ) d amplde «E» e de rappor cyclqe «a». R a. Le rappor cyclqe es défn par : emps de nvea ha a pérode La valer de l ndcance es rès grande, de sore qe le coran qasmen consan : c ( ) Io. c( ) pe êre consdéré a) Exprmer U cmoy en foncon de E e a. b) En dédre la pssance acve reçe par le dpôle RL en foncon de a, E e Io. c) Exprmer la pssance acve reçe par la réssance R en foncon Io. En dédre Io en foncon de a, E e des élémens d monage. Chap. Exercce 8 : Sgnax dans les pons redressers rphasés Calcler la valer moyenne e la valer effcace des sgnax c-dessos: Vˆ Vˆ Fgre Fgre IU en lgne - Baselecpro

25 Chapre - Energe e pssance élecrqe - Chap. Exercce 9 : I max I mn Valer effcace de sgnax rapézoïdax a) Calcler < I > e I eff en foncon de I mn, a e. a I max I mn a I max 3 I mn a b) Calcler I eff en foncon de I mn, a e. (Ce calcl es pls facle s on s'néresse à l'nervalle [-,]. c) Calcler I 3eff en foncon de I mn, a e I. Applcaon Calcler I 3eff por: nmérqe: I mn A I max,4 A a,8 ms,96 ms Chap. Exercce : Facer de pssance So n dpôle soms à ne enson v( ) Vˆ.sn( ω. ). Calcler son facer de pssance lorsq'l es raversé par le coran (), ps par le coran () c-dessos. (Ces corans son observés dans des monages redressers monophasés). Î Î π ω π ω IU en lgne - Baselecpro

26 Chapre - Energe e pssance élecrqe - 3 Chap. Exercce : Ensemble en alernaf snsoïdal v 3 4 So n ensemble élecrqe consé de qare dpôles. oes les ensons e s les corans son alernafs snsoïdax de même fréqence. Les pssances acves e réacves consommées son les svanes: P +5 W Q + VAR por le dpôle N P + W Q +6 VAR por le dpôle N P3 W Q3 VAR por le dpôle N 3 P4 3 W Q4 VAR por le dpôle N 4 Exprmer la pssance acve, la pssance réacve e la pssance apparene consommées par l'ensemble. En dédre Ieff e le facer de pssance de la lgne sachan qe V eff 4 V. Sachan qe v() 4..cos(ω), exprmer (). IU en lgne - Baselecpro

27 Chapre - Energe e pssance élecrqe - 4 Chap. Exercce : Gradaer sr charge réssve v W k R Une lgne monophasée almene n gradaer sos ne enson alernave snsoïdale v() d amplde Vˆ. (représenée c-dessos). Le gradaer compore n nerrper élecronqe q on spposera parfa. (enson à ses bornes nlle lorsq l es fermé, coran nl à l éa over) Il débe sr ne réssance R. Vˆ v π o θ Le coran q raverse le dpôle es consé de morceax de foncon alernave snsoïdale comme ndqé en gras sr le graphe cconre. π K over K fermé K over K fermé a) Exprmer la valer maxmm d coran. () b) Représener sr le graphe c-conre. π o θ c) En dédre la valer effcace. de ( ) π p d) Représener la pssance nsananée p() sr le graphe c-conre. π o θ e) En dédre la pssance acve dans ce dpôle π f) Calcler le facer de pssance d dpôle. g) Déermner l ndcaon d wamère. IU en lgne - Baselecpro

28 Chapre - Energe e pssance élecrqe CE QUE J AI REENU DE CE CHAPIRE. L objecf de ce qesonnare es d ader l édan à évaler l-même sa connassance d cors. Il es consellé de répondre sr ne felle de paper e de ne pas se conener d senmen d avor «enend parler». ) So n sgnal () pérodqe de pérode. Défnr sa valer effcace en radsan «R.M.S». Ps défnr sa valer effcace sos forme d ne négrale. Commen se se la valer effcace d n sgnal par rappor à sa valer moyenne e sa valer max? Commen s exprme la valer effcace d n sgnal alernaf snsoïdal? ) So n dpôle parcor par n coran pérodqe () de pérode e soms à ne enson () de même pérode. a) Exprmer la pssance nsananée dans ce dpôle. b) Exprmer l énerge consommée par ce dpôle sr n nervalle de emps [,] c) Exprmer la pssance acve dans ce dpôle dans le cas général (sos forme d ne négrale). d) Exprmer la pssance acve dans ce dpôle s () Uo consane. e) Exprmer la pssance acve dans ce dpôle s () Io consane. f) Exprmer la pssance acve dans ce dpôle s () I max.cos(ω) e () U max.cos(ω + ϕ). g) Exprmer la pssance acve dans ce dpôle s cel-c es ne réssance de valer R. h) Exprmer la pssance acve dans ce dpôle s cel-c es n condensaer de capacé C. ) Exprmer la pssance acve dans ce dpôle s cel-c es ne ndcance de valer L. j) répondre par o o par non: La pssance acve dans le dpôle es-elle, dans s les cas, égale à < v ( ).( ) >? La pssance acve dans le dpôle es-elle, dans s les cas, égale à [ < v ( ) >. < ( ) > ]? k) Défnr la pssance apparene dans n dpôle. l) Défnr le facer de pssance d ne lgne monophasée o d n dpôle (cas général). m) S () I max.cos(ω) e () U max.cos(ω + ϕ), commen s exprme la pssance réacve e le facer de pssance? Représener le «rangle des pssances». IU en lgne - Baselecpro

29 Chapre - Energe e pssance élecrqe - 6 3) Assocaon de dpôles. A v v v B So le monage c-conre assocan en sére dex dpôles qelconqes, avec v( ), v ( ) e ( ) de même pérode. Es-ce qe, dans s les cas, < V > < V > + < V >? Es-ce qe, dans s les cas, Veff Veff + V eff? Es-ce qe, dans s les cas, < v( ).( ) > < v ( ).( ) > + < v( ).( ) >? 4) Q es ce qe la conservaon de la pssance acve dans n ensemble élecrqe? Es-ce réservé a régme alernaf snsoïdal? 5) Q es-ce qe la pssance réacve? Qand pe-on employer cee noon? Qe d le héorème de Bochero lorsqe les ensons e les corans son alernafs snsoïdax de même fréqence? Des ess neracfs son dsponbles sr le se «397» o «3». Dans l ongle «ressorces», ndqer o sr le se GEII/Elecrcé/ Crcs e composans lnéares en alernaf / Energe e pssance élecrqes en alernaf IU en lgne - Baselecpro

30 Chapre - Energe e pssance élecrqe REPONSES AUX QUESIONS DU COURS Réponse : p Û.Î En hachran les ares, on pe esmer l ordre de grander de la pssance moyenne à,5. Vˆ. Î. π θ Mas por avor ne valer exace, nos devons recorr à n calcl négral. La pssance nsananée éan consée de morceax de snsoïdes, l es jdcex de grader l axe des abscsses en θ, en chosssan la valer «π» por la pérode de la foncon alernave snsoïdale de base (c en ponllé). Il es égalemen sohaable de chosr l orgne de façon qe la foncon en ponllé so n sns o n cosns. 5π 6 Û.Î 5π π Û.Î. 3 P. Û.Î.sn 55 π π 6 6 π π 6 Rer ( θ ).dθ. cos + cos, Û.. Î. Réponse : Û Û Û S on hachre les ares «adesss» e «a-dessos», l es évden qe la valer moyenne de ( ) es Û. La valer effcace éan la racne carrée de la valer moyenne de la foncon a carré, on en déd : Û U eff Û Rer A reenr : En alernaf snsoïdal : U eff Û Î De même por n coran alernaf snsoïdal : I eff. IU en lgne - Baselecpro

31 Chapre - Energe e pssance élecrqe - 8 Réponse 3: + + Û.Î cos ( ) ( ) (. + ) + (. ) + cos. +. P ω ϕ ω ω ϕ. Û.cos..Î.cos..d. ω + ϕ ω ω + Û.Î P.. Û.Î. + [ ] [( ) ( )] [ cos(. ω. + ϕ ) + cos( ϕ )].d. cos(. ω. + ϕ ).d +. cos( ϕ ) Û.Î. +.d.d P Û.Î +. cos. Û.Î ( ϕ ).. cos( ϕ ) U.I. cos( ϕ ). eff eff Rer A reenr : En alernaf snsoïdal : P U.I.cos( ϕ ) eff eff. IU en lgne - Baselecpro

32 Chapre - Energe e pssance élecrqe - 9 Réponse 4: p e p s Vˆ.I o A chaqe nsan : pe ( ) ve( ).e ( ) p s( ) vs( ). Io π.π θ La pssance acve (la valer moyenne de la pssance nsananée) es donc la même en enrée e en sore d pon redresser: π P. Vˆ.Io.sn( θ ).dθ π I o e Vˆ.I P o. π [ cos( π ) + cos( )]. Vˆ.I o π A chaqe nsan : e ( ) es égal à I o. Io e La valer moyenne de e ( ) es donc I o. Donc Ie eff I o Io - Io A chaqe nsan : v ( ) es égal à Vˆ e vs( ). Donc Vs V eff e eff (valer effcace d ne foncon alernave snsoïdale). La valer d facer de pssance es donc la même en enrée e en sore d pon redresser : Rer. Vˆ.Io p. ke ks, 9 Veff.I eff Vˆ π π..io IU en lgne - Baselecpro

33 Chapre - Energe e pssance élecrqe - 3 Réponse 5: P V eff. I eff.cos ( déphasage de v() par rappor à () ) π. P.. cos. 5 W 3 V V max eff ; I eff I max Q V eff. I eff.sn( déphasage de v() par rappor à () ) Q. π. sn VAR S Veff. Ieff. VA En régme alernaf snsoïdal : P π k cos déphasage de v() par rappor à () cos, S 3 Rer ( ) 5 Réponse 6: P a) I M M eff 3 A Ueff.cos( ϕ )., 7 b) L M Pal PC + PM + PM W C M Q al QC + QM car le facer de pssance a por valer. ( ϕ ) VAR C. ω QC QM PM.g M 4 U. eff ( ϕ ) VAR C. ω QC QM PM.g M 4 U. eff P S Q P C 34 µf e I al al + al al L eff 9, 9 A Ueff Ueff Ueff I 9,9 Le coran effcace dans la lgne d almenaon a éé réd dans n rappor L e donc IM 3 9, 9 les peres Jole dans les réssances parases de la lgne ne son pls qe de : 49% de ce 3 q elles éaen sans la présence d condensaer Rer IU en lgne - Baselecpro

Chapitre III- 2- RÉGIME SINUSOÏDAL GÉNÉRALITÉS. 2π T II- GRANDEURS RELATIVES AU RÉGIME SINUSOÏDAL OBJECTIFS I- POURQUOI ÉTUDIER LE RÉGIME SINUSOÏDAL?

Chapitre III- 2- RÉGIME SINUSOÏDAL GÉNÉRALITÉS. 2π T II- GRANDEURS RELATIVES AU RÉGIME SINUSOÏDAL OBJECTIFS I- POURQUOI ÉTUDIER LE RÉGIME SINUSOÏDAL? OBJECTFS Chapre - - RÉGME SNSOÏDAL GÉNÉRALTÉS - Monrer l'mporance d régme snsoïdal en élecronqe e dans d'ares domanes. - Défnr les granders relaves à n sgnal snsoïdal. - Savor représener ne grander snsoïdale

Plus en détail

Circuits linéaires en régime transitoire

Circuits linéaires en régime transitoire MPSI - Élecrocnée I - rcs lnéares en régme ransore page 1/8 rcs lnéares en régme ransore 1 ondons nales e conné On va éder ce se passe enre enre dex régmes conns = régme ransore. es granders élecres ne

Plus en détail

Energie et puissance électrique

Energie et puissance électrique - 1 - Energe e pussance élecrque 1 Tes de saor : Valeur effcace a) So un sgnal () pérodque de pérode T. Défnr sa aleur effcace en radusan «R.M.S». Pus défnr sa aleur effcace sous forme d une négrale. b)

Plus en détail

2 exercices corrigés d Electronique de puissance sur l onduleur

2 exercices corrigés d Electronique de puissance sur l onduleur 2 exercces corrgés d lecronqe de pssance sr l ondler xercce nd01 : ondler aonome n réalse le monage svan en lsan qare nerrpers élecronqes, fonconnan dex par dex : Le généraer de enson conne a ne f.e.m.

Plus en détail

Avant-propos. Henri VINCENOT in «Le pape des escargots»

Avant-propos. Henri VINCENOT in «Le pape des escargots» Aan-propos Les prncpes de conerssers d énerge à décopage son ben conns e ler réalsaon es soen enane. Par exemple réssr à obenr ne enson éleée à parr de dex ples de.5 V o almener n apparel élecroménager

Plus en détail

Chapitre 9 : Redressement

Chapitre 9 : Redressement Cors 9 M 2 Préamble 1. défnons 2. le hyrsor Chapre 9 : Redressemen pon de graez 4 Dodes 1. sr charge résse a. monage b. obseraon c. analyse de fonconnemen d. granders caracérsqes 2. monage sr charge RL

Plus en détail

GRANDEURS PERIODIQUES CIRCUITS LINEAIRES EN REGIME

GRANDEURS PERIODIQUES CIRCUITS LINEAIRES EN REGIME GANDS PIODIQS CICIS LINAIS N GIM SINSOIDAL I. Propréés des granders pérodqes A avec A : are comprse enre le sgnal e l'axe des emps pendan la pérode. emarqe : s le sgnal es alernavemen posf e négaf sr la

Plus en détail

Systèmes électromécaniques

Systèmes électromécaniques Hae Ecole d ngénere e de Geson D Canon d Vad Sysèes élecroécanqes Chapre 6 OEURS SYNCRHONES A AANS PERANENS Coplage e odélsaon por les oers rphasés CD\SE\Cors\Chap6. Correvon A B E D E S A E R E S PAGE

Plus en détail

T.P. Le redressement commandé : le pont mixte.

T.P. Le redressement commandé : le pont mixte. I Introdcton : T.P. Le redressement commandé : le pont mxte. Précédemment, nos avons v qe nos povons réalser la converson d'ne tenson alternatve snsoïdale t =U 2sn t en ne tenson contne grâce à l'tlsaton

Plus en détail

Etude d un onduleur de tension autonome monophasé :

Etude d un onduleur de tension autonome monophasé : L ONDULUR AUONOM de d n ondler de enson aonome monophasé Défnon Un ondler es n conversser saqe conn alernaf. L ondler es d aonome qand l mpose sa propre fréqence à la charge (ce q es dfféren de l ondler

Plus en détail

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL Fiche ors Thème : Elecricié Fiche 5 : Dipôle e dipôle Plan de la fiche Définiions ègles 3 Méhodologie I - Définiions oran élecriqe : déplacemen de charges élecriqes q a mesre d débi de charges donne l

Plus en détail

CONVERSION ÉLECTRONIQUE STATIQUE. HACHEURS. I : Ce que vous ne pouvez pas deviner. 1 ) Principes généraux des convertisseurs de puissance.

CONVERSION ÉLECTRONIQUE STATIQUE. HACHEURS. I : Ce que vous ne pouvez pas deviner. 1 ) Principes généraux des convertisseurs de puissance. ONVSON ÉONQ SAQ AS : e qe vos ne povez pas devner 1 ) Prnpes générax des onverssers de pssane es pssanes mses en je Gamme des pssanes overes par l éleronqe de pssane S AS monres, APN, 10 ordnaers, haînes

Plus en détail

Régime transitoire. 4.2 Aspect énergétique Décharge d un condensateur - Régime libre Régime libre d un circuit R,C...

Régime transitoire. 4.2 Aspect énergétique Décharge d un condensateur - Régime libre Régime libre d un circuit R,C... égme ransore Table des maères 1 Crc C sére soms à n échelon de enson 2 1.1 chelon de enson............................. 2 1.2 Charge d n condensaer......................... 2 1.2.1 Condons nales.........................

Plus en détail

TRANSFORMATEUR MONOPHASE

TRANSFORMATEUR MONOPHASE - ROLE ET NTERET. Rôle TRANSFORMATER MONOHASE n transformater est ne machne électrqe statqe permettant n changement de tenson alternatve avec n excellent rendement. l pet être tlsé en abasser de tenson

Plus en détail

LES CIRCUITS A COURANT ALTERNATIF MONOPHASE

LES CIRCUITS A COURANT ALTERNATIF MONOPHASE LECON & : LES CRCS A CORAN ALERNAF MONOPHASE LES CRCS A CORAN ALERNAF MONOPHASE - Dfférens formes de courans (e de enson Dans l'ensemble des formes de courans, nous pouvons effecuer une premère paron :

Plus en détail

51 Triac et gradateurs

51 Triac et gradateurs PATIE 11 FONTIONS 51 Trac e gradaers Por des applcaons ndsrelles elles qe la commande des moers asynchrones, l es le de povor conrôler le coran alernaf À parr d n coran alernaf fxe, l y a possblé d obenr

Plus en détail

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou LCTICIT nalyse des sgnax et des crcts électrqes Mchel Po Chaptre 2 Los générales de l électrcté en régme contn. Théorèmes de sperposton, Thévenn et Norton. dton 11/03/2014 Table des matères 1 POUQUOI T

Plus en détail

TP11: Redressement d un signal alternatif sinusoïdal 2013

TP11: Redressement d un signal alternatif sinusoïdal 2013 P11: edressemen d n sgnal alernaf snsoïdal 013 De nombrex apparels élecrqes : HI-FI, éléphone, élecroménager... son des apparels à coran conn fonconnan sos selemen qelqes ols. Or l élecrcé dsponble a nea

Plus en détail

E3 Régimes transitoires

E3 Régimes transitoires I Défnons E3 égmes ransores I.1 égme lbre, régme ransore e régme conn Défnon : On appelle réponse lbre o régme lbre d n crc, l évolon de cel-c en l absence de o généraer. e régme d crc es d conn o saonnare)

Plus en détail

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou LCTICIT nalyse des sgnax et des crcts électrqes Mchel Po Chaptre 2 Los générales de l électrcté en régme contn. Théorèmes de sperposton, Thévenn et Norton. dton 23/05/2005 nméro d'enregstrement de

Plus en détail

N.L.Technique HACHEUR SERIE et VARIATEUR DE VITESSE INDUSTRIEL S.CHARI. I. Hacheur série à transistor

N.L.Technique HACHEUR SERIE et VARIATEUR DE VITESSE INDUSTRIEL S.CHARI. I. Hacheur série à transistor N.L.Technqe ACU SI e AIATU D ITSS INDUSTIL S.CAI I. acher sére à ranssor I.1. Défnon Un hacher es n conversser saqe permean d almener ne charge (moer à coran conn) sos enson de valer moyenne réglable à

Plus en détail

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou ELECTCTE Analyse des sgnax et des crcts électrqes Mchel Po Chaptre Los générales de l électrcté en régme contn Los de Krchhoff Baselecpro Edton /03/04 Table des matères POUQUO ET COMMENT? DEFNTONS, OCABULAE

Plus en détail

Ch.5 : LE REGIME SINUSOIDAL.

Ch.5 : LE REGIME SINUSOIDAL. e_ch(le régime sinsoïdal).od Marie Pierro Lycée d Rempar //9 Ch. : LE REGIME SINUSOIDAL.. Définiions... Les valers insananées. Les valers insananées d'ne ension e d'n coran son des foncions sinsoïdales

Plus en détail

Gestion de production court terme en contexte incertain. Gestion de production à court terme. EDF R&D École Centrale Paris

Gestion de production court terme en contexte incertain. Gestion de production à court terme. EDF R&D École Centrale Paris Geson de producon cour erme en conee nceran EDF R&D École enrale Pars Geson de producon à cour erme Encadrans ndusrels : Gérald Vgnal - Jérôme Quenu Encadran académque : Yves Dallery-Mchel Mnou Snda Ben

Plus en détail

Cours Thème VIII.3 CONVERSION STATIQUE D'ÉNERGIE

Cours Thème VIII.3 CONVERSION STATIQUE D'ÉNERGIE ours hème VIII.3 ONVSION SAIQU D'ÉNGI 3- Famlles de conversseurs saques Suvan le ype de machne à commander e suvan la naure de la source de pussance, on dsngue pluseurs famlles de conversseurs saques (schéma

Plus en détail

SUJET Cheville NAO Convertisseur statique DC-DC Page 1/7

SUJET Cheville NAO Convertisseur statique DC-DC Page 1/7 SUJET Chevlle NAO Conversser saqe DC-DC Page 1/7 Problème echnqe Le Robo Nao, créé par la socéé Aldebaran, es avan o n démonsraer ; l objecf es de réalser n robo d ade à la personne pls grand : Roméo.

Plus en détail

RÉPONSES À UN ÉCHELON. Sortie u(t) réponse. t(s)

RÉPONSES À UN ÉCHELON. Sortie u(t) réponse. t(s) BTS S ÉPONSS À UN ÉHON. éponse à n échelon d n système d premer ordre xemple : almentaton d n condensater de capacté par ne sorce de tenson e(t) à travers résstance a tenson varable e(t) est n échelon

Plus en détail

BILAN EN ELECTRICITE : RC, RL ET RLC

BILAN EN ELECTRICITE : RC, RL ET RLC IN N TIIT :, T I. INTNSIT : = dq d en couran varable I = Q en couran connu Méhode générale d éablssemen des équaons dfférenelles : lo d addvé des ensons pus relaons dq caracérsques :, lo d Ohm u = aux

Plus en détail

L di/dt. R i. u = 1 T. u = E + Ri

L di/dt. R i. u = 1 T. u = E + Ri G. Pnson - Physqe Applqée Conversons conn - conn - C23 / 1 C23 - Conversons conn - conn 1ère pare : conrôle de vesse des moers CC Hacher sére (abasser de enson o "dévoler") Éde de la enson ax bornes de

Plus en détail

CIFA 2004 Synthèse mixte H 2 /H par retour d état statique

CIFA 2004 Synthèse mixte H 2 /H par retour d état statique 4 Snhèse mxe H /H par reor d éa saqe SLH SLH, ENS RZELER Laboraore d nalse e commandes des ssèmes, LS-EN amps nversare, P 37 Le belvédère ns - nse Laboraore d nalse e rchecre des Ssèmes, LS-NRS 7 vene

Plus en détail

MODULE 8. Performances-seuils. Le condensateur (accumulateur). L élève sera capable

MODULE 8. Performances-seuils. Le condensateur (accumulateur). L élève sera capable ondensaers MODULE 8. Le condensaer (accmlaer). Performances-seils. L élève sera capable 1. de différencier ne pile d n condensaer (accmlaer) dans sa mise en œvre. ondensaers 1. Le condensaer. 1.1. Descripion.

Plus en détail

Courant continu et courants alternatifs

Courant continu et courants alternatifs Classe : 2ME BEP Méers de l élecroechnque Couran connu e couran alernaf Leu : Salle de cours & salle de mesures Objecf Dfférencer les caracérsques d un couran connu e d un couran alernaf,. Savors : S.2

Plus en détail

RAPPELS DE COURS SUR L'ALTERNATIF

RAPPELS DE COURS SUR L'ALTERNATIF RAPPELS DE CORS SR L'ALERNAF - DÉFNON D CORAN ALERNAF SNSOÏDAL Les varatons e l'ntensté nstantanée, notée, e ce type e corant en foncton temps sont représentés par ne snsoïe. 0 0 3 4 - Le temps qe met

Plus en détail

Exercices sur la valeur moyenne, la valeur efficace et la puissance

Exercices sur la valeur moyenne, la valeur efficace et la puissance Exercces sur la valeur moyenne, la valeur cace e la pussance Ce documen es une complaon des exercces posés en devors survellés d élecrcé au déparemen Géne Elecrque e Informaque Indusrelle de l IU de Nanes.

Plus en détail

Condensateur. Relation entre la charge et la tension aux bornes d un condensateur :

Condensateur. Relation entre la charge et la tension aux bornes d un condensateur : Formulare d élecrcé Pons de cours Condensaeur Explcaons ou ulsaons Un condensaeur es composé de deux armaures méallques séparé par un solan appelé délecrque. S une armaure se charge posvemen, l aure es

Plus en détail

Chapitre 1 Convertisseurs alternatif/continu

Chapitre 1 Convertisseurs alternatif/continu Lycée La Fayee Page CPGE AS cours de scences ndusrelles géne élecrque Chapre Conversseurs alernaf/connu. GENERALIES n conversseur alernaf/connu perme d almener une arge sous une enson connue évenuellemen

Plus en détail

Politique monétaire: Le choix des instruments I

Politique monétaire: Le choix des instruments I Polqe onéare: Le ox des nsrens I Le odèle IS-LM spposa ne nerenon dree de la banqe enrale sr la asse onéare. En reane, le odèle Noea Kenésen se foalse sr le ax d nérê oe oen d nerenon (la asse onéare es

Plus en détail

TD2 Ener3 Exercices : hacheurs

TD2 Ener3 Exercices : hacheurs Exercces : hacheurs 1 217-218 Hacheur quare quadrans Une machne à couran connu es almenée par le conversseur don le schéma es représené cdessous. Les ordres d'ouverures e de fermeures des nerrupeurs commandés

Plus en détail

q A q B B augmente dans le temps, ce qui signifie que A dt Quand le courant circule en sens inverse du sens choisi, l intensité est négative, les

q A q B B augmente dans le temps, ce qui signifie que A dt Quand le courant circule en sens inverse du sens choisi, l intensité est négative, les L essenel du cours proposé par Mahmoud Gazzah Le condensaeur, le dpôle Descrpon sommare d un condensaeur Défnon e symbole : Un condensaeur es consué de deux armaures méallques séparées par un solan appelé

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 9 Valeur moyenne des signaux périodiques. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Chapitre 9 Valeur moyenne des signaux périodiques. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou ELECRICIE Analyse des signaux e des circuis élecriques Michel Piou Chapire 9 Valeur moyenne des signaux périodiques. Ediion //24 able des maières POURQUOI E COMMEN?... 2 INERE DE LA NOION DE VALEUR MOYENNE....2

Plus en détail

Les circuits électriques en régime transitoire

Les circuits électriques en régime transitoire Les circuis élecriques en régime ransioire 1 Inroducion 1.1 Définiions 1.1.1 égime saionnaire Un régime saionnaire es caracérisé par des grandeurs indépendanes du emps. Un circui en couran coninu es donc

Plus en détail

Régimes transitoires

Régimes transitoires ÉLECTOCINÉTIQUE chapre 3 égmes ransores En régme connu, les composanes capacves e nducves d un crcu son analogues respecvemen à un crcu ouver e à un cour-crcu. Elles n on donc aucun nérê. Cependan, s un

Plus en détail

Fonction dont la variable est borne d intégration

Fonction dont la variable est borne d intégration [hp://mp.cpgedpydelome.fr] édié le 1 jille 14 Enoncés 1 Foncion don la variable es borne d inégraion Eercice 1 [ 1987 ] [correcion] Soi f : R R ne foncion conine. Jsifier qe les foncions g : R R sivanes

Plus en détail

TH R. 220V 50Hz. i a. chronogrammes : V GK. φ+2π

TH R. 220V 50Hz. i a. chronogrammes : V GK. φ+2π edressemen monophasé commandé C.P.G.E-SI-SAFI edressemen monophasé commandé Inroducon : Un monage redresseur commandé perme d obenr une enson connue réglable à parr d une enson alernave snusoïdale. L ulsaon

Plus en détail

SERIE D EXERCICES N 9 : ELECTROCINETIQUE : CIRCUITS NON LINEAIRES

SERIE D EXERCICES N 9 : ELECTROCINETIQUE : CIRCUITS NON LINEAIRES Nathale Van de Wele - Physqe Sp PCSI - Lycée les Ecalypts - Nce Sére d exercces 9 SEIE D EXECICES N 9 : ELECTOCINETIQUE : CICUITS NON LINEIES 1 Caractérstqes, pont de fonctonnement : électrolyser, dode,

Plus en détail

CHAPITRE 1 LES CONVERTISSEURS ALTERNATIFS/CONTINUS

CHAPITRE 1 LES CONVERTISSEURS ALTERNATIFS/CONTINUS CHAPITRE ES CONERTISSEURS ATERNATIFS/CONTINUS ES MONTAGES REDRESSEURS NON COMMANDÉS Suppor de Élecronue de pussance - 9 - I.S.E.T de Bzere ES CONERTISSEURS ATERNATIFS/CONTINUS -INTRODUCTION ES MONTAGES

Plus en détail

Modèles d analyse des biographies en temps discret Exemple d utilisation

Modèles d analyse des biographies en temps discret Exemple d utilisation Modèles d analyse des bographes en emps dscre Exemple d ulsaon Jean-Mare Le Goff Cenre Lnes Pôle Naonal de recherche Lves Unversé de Lausanne Plan Deux ypes de données dscrèes Modèles à emps dscre Modèle

Plus en détail

AUTO INDUCTION ET BOBINES

AUTO INDUCTION ET BOBINES AUT INDUCTIN T BBINS I ) Inducon ) Mse en évdence du phénomène d'nducon e phénomène d nducon es l apparon d un couran élecrque à l néreur d un crcu ne comporan pas de généraeur. N S orsqu'on déplace un

Plus en détail

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 2. Jallu Laurent

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 2. Jallu Laurent ycée Gallée Gennevllers e dpôle, sére chap. Jallauren I. e solénoïde... résenaon... uo nducon... 3 Tenson aux bornes du solénoïde... 3 Symbole... 3 II. e dpôle, sére... 4 échelon de enson... 4 Inerpréaon

Plus en détail

Série 1 : Convertisseurs statiques

Série 1 : Convertisseurs statiques Sére 1 : Convertssers statqes X1 : Montage redresser en pont. U=48V- 50Hz 1) Précser les condctons des dodes et la relaton entre c et dans chaqe ntervalle. racer c(t) 2) Donner les expressons de la valer

Plus en détail

2 LES DIPOLES PASSIFS ELEMENTAIRES

2 LES DIPOLES PASSIFS ELEMENTAIRES ES DPOES PASSFS EEMENTAES. nroducon es composans ulsés en élecronque présenen des bornes élecrques ou pôles permean leur connexon dans un réseau. On dsngue : - les dpôles ( pôles) comme les réssances,

Plus en détail

OSCILLATEURS COUPLÉS

OSCILLATEURS COUPLÉS TP OSCILLATEURS COUPLÉS Capacités exigibles : mtre en évidence l action d n filtre linéaire sr n signal périoqe dans les domaines fréqentiel temporel La théorie générale des oscillaters coplés n est pas

Plus en détail

Hacheur série. 1. Présentation. 2. Principe de fonctionnement. Le hacheur est un convertisseur statique continu-continu. Symbole synoptique :

Hacheur série. 1. Présentation. 2. Principe de fonctionnement. Le hacheur est un convertisseur statique continu-continu. Symbole synoptique : Termnale STI hacheur sére Hacheur sére. Présenaon e hacheur es un conersseur saque connu-connu Symbole synopque : Tenson connue fxe Tenson connue réglable Ou plus exacemen : enson oujours de même sgne,

Plus en détail

Chacun peut et doit être acteur d une meilleure gestion des déchets.

Chacun peut et doit être acteur d une meilleure gestion des déchets. GETION DE DÉCHET Chan pe e do êre aer d ne mellere geson des déhes. Deps les années 1990, la proeon de l envronnemen es devene ne préopaon olleve. La geson des déhes ohe haqe ndvd an sr le plan professonnel

Plus en détail

RESEAUX DE NEURONES, LOGIQUE FLOUE ET ALGORITHMES GENETIQUES

RESEAUX DE NEURONES, LOGIQUE FLOUE ET ALGORITHMES GENETIQUES RESEAUX DE NEURONES, LOGIQUE FLOUE ET ALGORITHMES GENETIQUES Jalel ZRIDA Ecole Spérere des Scences et Technqes de Tns et Unté Sgna et Système, ENIT La Logqe Floe De nos jors, nos problèmes mplqent sovent

Plus en détail

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i Exercces avec corrgé succnct du chaptre 3 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qu apparassent dans ce texte sont ben défns dans la verson écran complète

Plus en détail

COMMUNICATION ENVIRONNEMENTALE

COMMUNICATION ENVIRONNEMENTALE COMMUNICATION ENVIRONNEMENTALE Por ne ommnaon responsable Toe ampagne de ommnaon a n réel mpa sr l envronnemen : onsommaon d énerge e de ressores, prodon de déhes, pollons ndrees. L éo-ommnaon a por b

Plus en détail

Le document unique : Évaluation des risques pour la Santé et la Sécurité des travailleurs.

Le document unique : Évaluation des risques pour la Santé et la Sécurité des travailleurs. GETION DE RIQUE Le domen nqe : Évalaon des rsqes por la ané e la éré des ravallers. L Employer do respeer ses oblgaons en maère de sané e de séré a raval. Conformémen ax prnpes générax de prévenon nsrs

Plus en détail

Physique appliquée. 1 re STI. Génie électronique

Physique appliquée. 1 re STI. Génie électronique Physqe applqée 1 re STI Géne électronqe Mare-Clade Dder Lycée les Irs, Lormont Jacqes Lafarge Lycée Gstave ffel, Bordeax Therry Lecorex Lycée Rchele, Rel-Malmason Gérard Montaster Lycée Doran, Pars Sos

Plus en détail

Redressement non commandé sur charge RLE en conduction continue

Redressement non commandé sur charge RLE en conduction continue Redressemen non commandé sur charge RL en conducion coninue SI 9- I. Conversion alernaif-coninu, exemples d applicaions liés à la racion Figure : Locomoive BB5 Réseau de disribuion Redresseur saique monophasé

Plus en détail

Modélisation, Simulation et Commande des systèmes électriques

Modélisation, Simulation et Commande des systèmes électriques Modélsaon, Smulaon e Commande des sysèmes élecrques runo FRANCOIS runo.francos@ec-llle.fr Plan Cours: Généralé sur les sysèmes physques Cours: Le Graphe Informaonnel de Causalé Cours: Modélsaon de la machne

Plus en détail

Compensation des amétropies sphériques

Compensation des amétropies sphériques Compensation des amétropies sphériqes Principe de la compensation e verre compensater théoriqe (o verre correcter) de l'amétropie, placé devant l'œil, permet a sjet de voir net à l'infini sans accommoder.

Plus en détail

Université de Picardie Jules Verne 2013-2014 UFR des Sciences

Université de Picardie Jules Verne 2013-2014 UFR des Sciences Uiversié de Picardie Jles Vere 13-14 UFR des Scieces Licece meio Mahémaiqes - Semesre 3 Saisiqe Exame de ldi 7 javier 14 Drée h To docme ierdi - Calclarices aorisées Exercice 1 1) Das e poplaio doée, o

Plus en détail

LIMITES DU MARCHÉ : MONOPOLE NATUREL

LIMITES DU MARCHÉ : MONOPOLE NATUREL LIMITES DU MARCHÉ : MONOPOLE NATUREL Le monopole naurel CM décroî avec l échelle de producon = Cm rès fable / CF L Éa do réglemener Soluon 1 : arfcaon au coû margnal Effcace au sens de Pareo mas peres

Plus en détail

1ère partie : caractéristiques générales d'un signal périodique v(t) v V max

1ère partie : caractéristiques générales d'un signal périodique v(t) v V max G. Pinson - Physique Appliquée Signaux périodiques A3-P / A3 - Mesurage des signaux périodiques ère parie : caracérisiques générales d'un signal périodique () 3 + 4 sin 5 max pp DC (ms) min () Signal arian

Plus en détail

Sciences Industrielles pour l Ingénieur

Sciences Industrielles pour l Ingénieur Scences ndsrelles por l ngéner enre d nérê 5 : DSRBUER l'énerge ompéences : ODESER, ONEOR ONERSSEURS SAQUES DE PUSSANE onverson D / D : hachers Assocer les granders physqes ax échanges d'énerge e à la

Plus en détail

Exercice 1. 1) Représenter le vecteur U ci-dessous. 2) Déterminer graphiquement le module et l'argument du nombre complexe z.

Exercice 1. 1) Représenter le vecteur U ci-dessous. 2) Déterminer graphiquement le module et l'argument du nombre complexe z. http://maths-sciencesfr EXERCICES SUR LES NOMBRES COMPLEXES Exercice Une minterie est alimentée par ne tension alternative sinsoïdale U(t) = U m sin(t + ) À n instant cette tension est représentée par

Plus en détail

Bureaux d études en traitement des images

Bureaux d études en traitement des images Bureau d éudes en raemen des mages ESERB Fère Téécommuncaons 3 ème année Opon SC ESERB Fère Eecronque 3 ème année Opon TS AEE 4-5 M. DOAS Bureau d éudes en raemen des mages PARTE REDRESSEMET Dans cee pare

Plus en détail

Philippe BIENAIME Actuaire I.S.F.A., GPA Laboratoire de Sciences Actuarielle et Financière, I.S.F.A., Université Claude Bernard Lyon 1

Philippe BIENAIME Actuaire I.S.F.A., GPA Laboratoire de Sciences Actuarielle et Financière, I.S.F.A., Université Claude Bernard Lyon 1 SYSTEMES BOUS-MALUS Phlppe BIEAIME Acuare I.S.F.A., GPA Laboraore de Scences Acuarelle e Fnancère, I.S.F.A., Unversé Claude Bernard Lyon ahale RICHARD GPA Laboraore de Scences Acuarelle e Fnancère, I.S.F.A.,

Plus en détail

Condensateur de Lampard

Condensateur de Lampard HOQUE Olver ondensater de Lampard Introdcton : Le condensater de Lampard est n condensater dont la capacté est calclable. Il perm d étalonner des condensaters sot par sbsttton, sot à l ade de ponts de

Plus en détail

Cahier technique n 154

Cahier technique n 154 Collecon Technque... Caher echnque n 154 Technques de coupure des dsjonceurs BT R. Morel Les Cahers Technques consuen une collecon d une cenane de res édés à l nenon des ngéneurs e echncens qu recherchen

Plus en détail

Premier semestre de première année de BTS

Premier semestre de première année de BTS M. HOLST Florent 1BTS Electrotechnqe 1 Premer semestre premère année BTS Septembre Octobre Novembre Décembre Janver Péro préve por le dérolement ce TP : Ttre d TP Econome d énerge sr n ste solé Rapport

Plus en détail

AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL

AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL APLIFICAU OPAIONNL - POPI D L'AOP IDAL. Descrpton L'amplfcater opératonnel se présente sos la forme d'n crct ntégré (en général DIL) ; l possède entrées notées - entrée non nversese - et - - entrée nversese.

Plus en détail

Presser la touche F5 pour faire apparaître les signets qui favorisent la navigation dans le document.

Presser la touche F5 pour faire apparaître les signets qui favorisent la navigation dans le document. LS AURS Presser la oche F5 por fare apparaîre les sgnes q favorsen la navgaon dans le docmen. Sommare Généralés... acher sére.... de de la srcre de prncpe..... Allre des ensons e des corans..... alcl des

Plus en détail

Les dispositifs de commutation

Les dispositifs de commutation Les dsposfs de commuaon 1. Les dsposfs de commuaon élecronques des sgnaux Les dsposfs élecronques de commuaon des sgnaux fonconnen en mode «ou ou ren» (mode bnare). Les deux éas possbles du composan son

Plus en détail

Dynamique du point matériel

Dynamique du point matériel Chaptre III Dynaqe d pont atérel I Généraltés La cnéatqe a por objet l étde des oveents des corps en foncton d teps, sans tenr copte des cases q les provoqent La dynaqe est la scence q étde (o déterne)

Plus en détail

Ch.9 : Dipôles passifs en régime sinusoïdal.

Ch.9 : Dipôles passifs en régime sinusoïdal. _ch (omplexes snsoïdal).o Mare Perrot ycée d empart // h. : Dpôles passfs en régme snsoïdal.. Nombres complexes assocés ax vecters de Fresnel. θ x e vecter de Fresnel: Son modle est la valer effcace de

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 13 Régimes transitoires des circuits RC et RL. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Chapitre 13 Régimes transitoires des circuits RC et RL. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou LCTICIT Analys ds sgnaux ds crcus élcrqus Mchl Pou Chapr 13 égms ransors ds crcus C L don 14/3/214 Tabl ds maèrs 1 POUQUOI T COMMNT?...1 2 GIMS TANSITOIS DS CICUITS C T L....2 2.1 xponnll décrossan....2

Plus en détail

Caractéristiques des signaux électriques

Caractéristiques des signaux électriques Sie Inerne : www.gecif.ne Discipline : Génie Elecrique Caracérisiques des signaux élecriques Sommaire I Définiion d un signal analogique page 1 II Caracérisiques d un signal analogique page 2 II 1 Forme

Plus en détail

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF Les quesions raiées devron êre soigneusemen numéroées e le documen-réponse fourni devra êre compléé selon les indicaions de l énoncé. Il es vivemen conseillé de

Plus en détail

VARIATION DE VITESSE D'UN MOTEUR À COURANT CONTINU

VARIATION DE VITESSE D'UN MOTEUR À COURANT CONTINU VARIATION DE VITESSE D'UN MOTEUR À COURANT CONTINU 1. Premier exemple La broche d or à commande nmériqe es mise en movemen par n moer capable de variaion de viesse. C'es n moer à coran conin alimené par

Plus en détail

Oscillations forcées en régime sinusoïdal.

Oscillations forcées en régime sinusoïdal. Conrôle des prérequis : Oscillaions forcées en régime sinusoïdal. - a- Rappeler l expression de la période en foncion de la pulsaion b- Donner l expression de la période propre d un circui RLC série -

Plus en détail

PRODUCTIVITE MULTIFACTORIELLE

PRODUCTIVITE MULTIFACTORIELLE Déparemen fédéral de l néreur DFI Offce fédéral de la Sasque OFS Économe, Éa e socéé Documen de raval Neuchâel, ocobre 2006 PRODUCTIVITE MULTIFACTORIELLE RAPPORT METHODOLOGIQUE Gregory Ras, OFS, secon

Plus en détail

Série d exercices N 5

Série d exercices N 5 GENIE ELECTRIQUE Sére d exercces N 5 Prof : Mr Raouaf Abdallah PARTIE N 1 : «A.L.I en mode lnéare» «Amplfcaeur Lnéare Inégré» Nveau : 4 ème Sc.Technque Mode lnéare :... L ALI es déal donc = = e =... Exercce

Plus en détail

Synthèse redresseur MAI 2

Synthèse redresseur MAI 2 Synhèse redresser M 2 Défnons Un redresser es n dsposf réalsan ne conerson alernaf-conn, à l ade d nerrpers non commandés : les dodes : la grander de sore n es donc pas réglable. pon de graez sr charge

Plus en détail

Examen de fin d apprentissage Monteur-électricien / Monteuse électricienne. Livre de formules et calculatrice de poche.

Examen de fin d apprentissage Monteur-électricien / Monteuse électricienne. Livre de formules et calculatrice de poche. Sére 2004 Connassances professonnelles écrtes Electrotechnqe / Electronqe Nom... Prénom... Examen de fn d apprentssage Monter-électrcen / Montese électrcenne N o d canddat... Date... Dosser d canddat Temps

Plus en détail

Le redressement. 1. Intérêt du redressement MCC

Le redressement. 1. Intérêt du redressement MCC . Intérêt d redressement Le redressement MCC Si on désire faire fonctionner n moter à corant contin (MCC) en alternatif il ne torne pas mais vibre. Explication : le corant alternatif change de sens réglièrement

Plus en détail

INF135 Travail Pratique #1 Remise le 16 octobre 2012

INF135 Travail Pratique #1 Remise le 16 octobre 2012 École de Technologe Supéeue Pa : Fancs Boudeau, ÉcThé Révson : Aïda Ouangaoua INF35 Taval Paque # Remse le 6 ocobe 0 Inaon à la pogammaon en géne mécanque Taval ndvduel. Objecfs - Mee en applcaon des noons

Plus en détail

Ecole des JDMACS, Angers, 19-21 Mars 2009 Commande prédictive : interaction optimisation commande

Ecole des JDMACS, Angers, 19-21 Mars 2009 Commande prédictive : interaction optimisation commande Par : Inrodcon à la ommand Prédcv Ecol ds JDMAS, Angrs, 9- Mars 009 ommand prédcv : nracon opmsaon command Plan d la présnaon. Inrodcon. Qls rpèrs. Phlosoph. s concps d la ommand Prédcv. Prncps d bas.

Plus en détail

Université d El Oued Cours Circuits Electriques 3 LMD-EM

Université d El Oued Cours Circuits Electriques 3 LMD-EM ère parte : Electrocnétque Chaptre ntroducton L Electrocnétque est la parte de l Electrcté qu étude les courants électrques. - Courant électrque -- Défntons Défnton : un courant électrque est un mouvement

Plus en détail

La régression logistique PLS : Application à la détection de défaillance d entreprises

La régression logistique PLS : Application à la détection de défaillance d entreprises Busness Scool W O R K I N G P A P E R S E R I E S Workng Paper 04-38 La régresson logsque PLS : Applcaon à la déecon de défallance d enreprses BEN JABEUR Sam p://.pag.fr/fr/accuel/la-recerce/publcaons-wp.ml

Plus en détail

~ = Les redresseurs se divisent en deux grands groupes : On classe les divers redresseurs en trois catégories : Les redresseurs semicommandés

~ = Les redresseurs se divisent en deux grands groupes : On classe les divers redresseurs en trois catégories : Les redresseurs semicommandés Le redressemen c'es la ransformaion de l'énergie élecrique alernaive du réseau en énergie coninue. Symbole : ~ = Les redresseurs se divisen en deux grands groupes : les redresseurs demi onde, à une alernance

Plus en détail

Utilisation du symbole

Utilisation du symbole HKBL / 7 symbole sgma Utlsaton du symbole Notaton : Pour parler de la somme des termes successfs d une sute, on peut ou ben utlser les pontllés ou ben utlser le symbole «sgma» majuscule noté Par exemple,

Plus en détail

CL2 CL1. Figure 1. Le transistor T 1 possède : Un gain en courant β 1 de 100 Une résistance interne r ce1 de 20 KΩ.

CL2 CL1. Figure 1. Le transistor T 1 possède : Un gain en courant β 1 de 100 Une résistance interne r ce1 de 20 KΩ. PREMIERE PARTIE : ETAGE AMPLIFICATEUR EN EMETTEUR COMMUN On donne en fgre le schéma d n amplfcater émetter commn à T 25 C, almenté par ne tenson V CC de 20V, dans leqel le transstor NPN T possède, grâce

Plus en détail

Chapitre 1.14 L intégrale en cinématique

Chapitre 1.14 L intégrale en cinématique Chapre.4 L négrale en cnémaque L négrale En mahémaque, on éfn l négrale une foncon f ( el que F( f ( e '( ( F F où F ( es la foncon qu onne la valeur e l are sous la courbe e la foncon f ( ans l nervalle

Plus en détail

Chapitre 15 c Circuits RL et RC

Chapitre 15 c Circuits RL et RC Chapire 15 c Circuis L e C en régime impulsionnel Sommaire Circuis en régime impulsionnel Signal impulsionnel Mesure d'un circui C en régime impulsionnel Applicaion praique Eude du circui C en régime impulsionnel

Plus en détail

EVALUATION : LA GÉNÉRATION ÉLECTRIQUE EN AÉRONAUTIQUE

EVALUATION : LA GÉNÉRATION ÉLECTRIQUE EN AÉRONAUTIQUE EVALUATION : LA GÉNÉRATION ÉLECTRIQUE EN AÉRONAUTIQUE Temps impari = 1 heure ; Tous documens auorisés excepé la copie du voisin(e) Lire ou l énoncé avan de commencer. Le besoin en énergie élecrique à bord

Plus en détail

Lycée Viette TSI 1. T.P. cours 04 oscilloscope G.B.F. multimètres. P DV P DH écran fluorescent

Lycée Viette TSI 1. T.P. cours 04 oscilloscope G.B.F. multimètres. P DV P DH écran fluorescent Lycée Viee TSI 1 T.P. cours 04 oscilloscope G.B.F. mulimères I. Principe de foncionnemen de l oscilloscope à ube cahodique 1. Descripion F C W A 1 A 2 vide spo P DV P DH écran fluorescen F filamen C cahode

Plus en détail

LES APPREILS DE MESURE EN COURANT ALTERNATIF

LES APPREILS DE MESURE EN COURANT ALTERNATIF Chapire 4 LES APPREILS DE MESURE EN COURANT ALTERNATIF I- PARAMETRES CARACTERISTIQUES D UN SIGNAL ALTERNATIF : Un signal alernaif es caracérisé par sa forme (sinus, carré, den de scie, ), sa période (

Plus en détail

TP Redressement d un signal alternatif sinusoïdal

TP Redressement d un signal alternatif sinusoïdal P Rdrssmn d n sgnal alrnaf snsoïdal D nombrx apparls élcrqs : HI-FI, éléphon, élcroménagr... son ds apparls à coran conn fonconnan sos slmn qlqs ols. Or l élcrcé dsponbl a na ds prss d coran l s sos form

Plus en détail