Les Standards du Commerce sur Internet

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Standards du Commerce sur Internet"

Transcription

1 Les Standards du Commerce sur Internet Version Française /12/2000 Satisfaction et confiance des consommateurs Rentabilit et innovation des sites marchands Copyright 1999 Ziff Davis, 2000 Daylight. Tous droits réservés.

2 Introduction The Standard for Internet Commerce («The Commerce Standard») est une initiative menée par le Global Information Infrastructure Group (GII) du groupe Ziff-Davis qui implique une large alliance d entreprises globales, d institutions et d individus. Cette communauté d experts a été motivée par le besoin d accroître et de conforter la confiance des consommateurs envers le Commerce Electronique. «Les Standards du Commerce sur Internet» en est l adaptation française réalisée par Daylight, cabinet de conseil en marketing et stratégie Internet. Le Commerce Electronique a explosé, pourtant seuls 3% de la population mondiale accèdent à Internet. Au fur et à mesure que nous avancerons vers une société en réseaux, presque chaque PME, grande entreprise, entrepreneur ou organisation offrira des produits et services en vente via Internet. Cela a des implications à la fois pour les marchands et leurs clients. Les entreprises et organisations devront mettre en œuvre leur capacité à vendre en ligne rapidement, pour des coûts faibles et si possible sans «réinventer la roue». Pourtant elles n auront peut-être pas facilement accès à l expertise nécessaire pour le faire. Et il leur sera demandé de fournir le meilleur niveau de service à une clientèle de plus en plus exigeante. Alors que nous irons de 3 % de la population en ligne à 6, 10 ou 20%, les consommateurs seront confrontés à une explosion incroyable des options qui leur seront offertes, et auront de plus en plus l occasion de faire des affaires avec des interlocuteurs qu ils n ont jamais rencontrés, vus ou entendus auparavant. Leurs préoccupations en termes de confiance et de satisfaction revêtiront une importance capitale. Pendant que les marchands et les consommateurs s attaquent à ces changements, Internet en lui-même continuera d évoluer en rendant possible des niveaux de service et de satisfaction de la clientèle encore plus élevés. Mais des usages qui devraient être courants aujourd hui (par exemple annoncer au client que le marchand a reçu sa commande) sont pratiqués par beaucoup trop peu de sites. Ainsi, il est clair que les marchands peuvent et doivent améliorer leur utilisation d Internet pour servir et satisfaire leurs clients, tout en méritant leur confiance. Le retour induit est énorme. Le futur des Standards du Commerce sur Internet La première publication formelle du Commerce Standard, datée du 14 décembre 1999, est disponible gratuitement pour utilisation et diffusion à travers le monde. Il en est de même pour la version française, en date du 24 avril Les deux documents (versions américaine et française) continueront à évoluer après leur version 1.0 et seront mis à jour au moins une fois par an pour refléter les changements dans les attentes des consommateurs, les pratiques des marchands et la technologie sous-jacente. Une analogie peut être faite avec le standard TCP/IP qui a joué un rôle crucial pour accélérer l interconnexion de réseaux. Il fournissait des niveaux de service standards et prévisibles. Le simple terme TCP/IP impliquait qu un jeu complet de possibilités et d usages serait mis en œuvre, ce qui a créé par la suite un contexte de confiance envers cette technologie. Cela a entraîné des innovations et une adoption énormes pour aboutir à l Internet global d aujourd hui. De manière similaire, les Standards du Commerce sur Internet donneront à tous les acteurs la certitude qu un marchand a adopté un jeu complet de pratiques essentielles, qui constituent la fondation d un haut niveau de service, de respect de la vie privée et de sécurité. Savoir que ces questions sont prises en charge mènera à une innovation et un taux d adoption accrus, ainsi qu à une croissance plus forte. Pour participer à cette évolution en cours, vous pouvez consulter notre site web (version française) ou (version américaine). Le rôle de Ziff-Davis GII Les Standards du Commerce sur Internet ii/31

3 Le groupe Ziff-Davis GII a été créé pour servir de catalyseur et faciliter une transition rapide et couronnée de succès vers l âge de la communication en train d émerger. Plusieurs programmes ont été développés à cet effet, dont The Standard for Internet Commerce. Les autres activités de GII comprennent : The GII Awards The GII Awards («les Prix GII») est une initiative non partisane du secteur privé sponsorisée par des entreprises, des organisations, des éditeurs et des organisations gouvernementales. Ce programme est destiné à aider les populations à améliorer leur prospérité, leur vie sociale et leur santé à l Age de la Communication, en apprenant grâce à l exemple de ceux dont les efforts et les accomplissements servent de modèles d excellence. The GII Awards est aujourd hui le forum de choix sur le plan mondial pour définir, identifier et promouvoir les meilleures pratiques et les nouveaux modèles d applications des technologies Internet. Nextravaganza Nextravaganza est présenté par ZD Studio et GII. Il s agit du troisième événement dans la série des ZD Internet.inc de ZD Studio, une source d information pour les cadres qui souhaitent tirer parti du pouvoir d Internet pour transformer leur activité. Les ressources de ZD Internet.inc comprennent une série de conférences et de partenariats avec les médias consacrés aux technologies de ZD. Pour plus d informations, vous pouvez consultez le site Les Standards du Commerce sur Internet iii/31

4 Participants Le «Commerce Standard» a été développé par une communauté de leaders dans la théorie et la pratique du Commerce Electronique. Ils ont travaillé ensemble sur des documents préparatoires. Ils ont ensuite voté sur chaque élément du document. La communauté Internet dans son ensemble et le grand public ont été invités à commenter les documents préparatoires du «Commerce Standard». L équipe de développement souhaite reconnaître les contributions des Membres Fondateurs et du Comité de Conseil (identifiés par le signe *) du «Commerce Standard» : Dan Abell, Vice President, Information Technology, Fruit of the Loom Ola Ahlvarsson, CEO, Result Venture Knowledge Sam Albert, President and CEO, Sam Albert Associates Pam Alexander *, President, Alexander Ogilvy Public Relations Worldwide David Alschuler, Vice President, e-business, Aberdeen Group, Inc. Stewart Alsop, General Partner, New Enterprise Associates Pierre Alzon, CEO, Degriftour Yosi Amram, CEO, ValiCert Kent Anderson, president, macys.com Michael Anthony, President, CEO, Chairman of the Board, Brookstone Shellye Archambeau, Senior VP of E-Commerce, Blockbuster Inc. Tom Arnold, Chief Technical Officer, CyberSource Azeem Azhar, Internet Strategist Mike Azzara, Principal, Azzara.com Gert Birnbacher, Chairman, Danish E-commerce Association Tim Bajarin, President, Creative Strategies, Inc Murali Balasubramanian, Director Of Technology Initiatives, Prudential Securities, Inc. Marc Barach, SVP, Consumer Marketing, InsWeb Corporation Christopher Barr, VP and Editor-at-large, CNET Cathryn Baskin, Editorial Director, PC World Andrew Beebe, CEO, Bigstep.com Keith Benjamin, Managing Director, Robertson Stephens Jesse Berst, Editorial Director, ZDNet AnchorDesk Hemant Bhargava, Visiting Professor, Carnegie Mellon University Manish Bhatia, VP, Interactive Services, Nielsen Media Research Roger Black, Chairman, Interactive Bureau Ron Bloom, CEO, Think New Ideas Eric Bochner, Vice President, Corporate Development, Infoseek Corporation Wally Bock, Bock Information Group, Inc. Melissa Bomes, Dir., Business Development, estyle, Inc. (babystyle.com) Michael Borrus, Managing Director, Petkevich & Partners, LLC Julie Bort, Senior Editor, Network World Nanne H.C. Bos, International Development, Atos Multimedia Dennis Bowman, Senior VP & CIO, Circuit City Stores, Inc. James Breyer, Managing Partner, Accel Partners Rex Briggs, Executive Vice President, Millward Brown Interactive Arwyn Bryant, VP Product Marketing and Bus Ops, Talk City Inc. Brett Bullington, Executive Vice President, Bill Burnham, Senior Research Analyst, Credit Suisse First Boston Jean-Michel Bécar, Project Manager, E.T.S.I. Giacomo Cirio, Director E- business Development, ITALIA ONLINE Steven Carpenter, Co-Founder; Vice President, Partnerships, icanbuy.com, Inc. Rodolfo Carpintier, President, CommerceNet D.M. Caruso, Principal, Technology & Media Group Michael Chaney, Executive Vice President- Digital Marketing, US Interactive Jamie Cheng, Director of Operations, 911gifts.com Martin Chilcott, Chairman, Clarity Lorraine Cichowski, Sr. VP & Publisher, USATODAY.com Jeffrey Citron, CEO, Datek Online Holdings Corp. Kevin S. Clark, Vice President, ebusiness Services, Giga Information Group Les Standards du Commerce sur Internet iv/31

5 Andrew Cohen, Sr. VP & CTO, americangreetings.com Tim Cole, Co-Founder & CEO, SSEYO James J. Condon, President and Chief Operating Officer, CyberCash, Inc. David Coursey, Editor/Publisher, coursey.com, inc. David Crampton, President / COO, PC Flowers & Gifts Ronald Croen, President and CEO, Nuance Communications David D'Elia SVP, Travel Operations, Preview Travel Linda Dalton, Global Director, LEGO MINDSTORMS James Daly, Editor In Chief, Business 2.0 Janet Daly. VP Marketing, NetZero Inc. Jeff DeCoux, President/CEO, ecustomers.com Mark Delfino, VP of Ops & IM Management, AltaVista Rina Delmonico, SVP and CIO, Schwinn, Cycling and Fitness/GT Bicycles Ron Dennis, COO and VP of Product Marketing, LiveMind, Inc. Lisa Dossenback, SVP/CIO, Cendant (Netmarket Group Inc.) Michael Dubelko, CEO, DVD EXPRESS Graham Duffy, EVP Business Development, Canoe Limited Partnership Jad Dunning, Group Manager, Microsoft James Eckl, VP E-commerce, Kmart Corporation Natalie Egleston, Vice President Business Development, MediaOne Ventures David Erickson, Founder/Board Member, Eliance Corp Ali Ersheid, Director, Product Management, CyberCash, Inc. David Evans, Head of Business Development, BOL (United Kingdom) Nancy Evans, Co-Chairperson and Editor-in-Chief, ivillage.com Steve Fabes, Development Director, Mondex International Dan Farber *, VP, Editor in Chief, ZDNet Andrew Farver, Director of Marketing, Bulldog Research.com Chris Fehrnstrom, Sr. VP Marketing, VirtualVineyard.com Alexander Felsenberg, DMMV, Deutscher Multimedia Verband Josh Felser, President, Spinner.com Marc Fireman, Interactive Marketing Manager, Reebok International Ltd Susan Fischer, Manager, E-Commerce Marketing, CDW Don Fosen, Vice President, Chief Information Officer, Art.com Agnes Beathe Steen Fosse, Director, eforum.no Tim Frank Andersen, CEO, Framtidsfabriken Networkers Eric Freidenrich, Director of Ecommerce, Shockwave.com A Division of Macromedia Kenny Frerichs, President and CEO, Network Alchemy, Inc. Adrian Friend, European Director, TRUSTe Michael Froomkin, Professor of Law, University of Miami Robert Fullarton, Director Customer Business Development, Procter & Gamble Mary Furlong, Founder & Chairman, ThirdAge Media Jay Gallinatti, Senior Vice President, Sales & Client Services, GoTo.com Arthur Geoffrion, Professor of Management, Anderson School of Management Alan H. Gerson, President, Interactive Marketing, Inc. Rishab Ghosh, International & Managing Editor, First Monday Nicole Giaudrone, Principal, G & G Marketing.Public Relations Bruno Giussani, Head, Online Communications, World Economic Forum Steve Glenn, President/CEO, PeopleLink, Inc. Matthew Glickman, CEO, BabyCenter, Inc. B.D. Goel, Sr. Vice President & GM, Commerce, Infoseek Corporation David Goldberg, Chairman and Chief Executive Officer, Launch Media, Inc. Mark Goldstein, Inktomi corporation Lillian Goleniewski, President, The LIDO Organization, Inc Jon Goodman, Executive Director, Kanth Gopalpur, Manager of Online Operations, Powell's Books Richard Graveley, President & CEO, Art-Ex.com, Inc. Martin Greenberger, Professor, UCLA Joze Gricar, Professor, University of Maribor Martin von Haller Groenbaek, Co-founder, Araneum A/S Robert Grosshandler, Founder/President & CEO, igive.com, inc. Abdallah Hitti, CEO, KLELine Les Standards du Commerce sur Internet v/31

6 Juergen Habichler, International Projects, ICON Gary Hailey, Of Counsel, Venable, Baetjer, Howard & Civiletti James Hake, Founder, The Standard for Internet Commerce Chuck Haley, President, Flower Stop Steve Hamlin, Vice-President, iqvc Russell Hanly, General Manager, iafrica.com Jeneane Harter, President & CEO, GlobalVue John Hawkins, Chairman & CEO, ADVISOR MEDIA, Inc. Donald Heath, President/CEO, Internet Society Mike Hernon, President, Highway 1 Joost Hesselt van Dinter, Business Development Director, ACE Insurance S.A.-N.V. Georg Heusgen, buecher.de Rainer Hillebrand, Deputy Member of the Executive Board, OTTO Versand John Hnanicek, CIO, etoys, Inc. Raymond Hood, President & CEO, EXE Technologies, Inc. Martijn Hoogeveen, CEO, TakeitNow.com, Open University Netherlands John Hosken, Merck KGaA Didier Hueber, Executive Director, Electronic Commerce Europe John Hunt, Obongo Judith Hurwitz, President and CEO, Hurwitz Group, Inc. Matt Hyde, VP Online Sales, REI Jim Isaak, Internet/Standards consultant Katherine James Schuitemaker, EVP, Marketing & Sales, GreaterGood.com David Johnson, Partner, ESD Business Development, CGI Group Inc. Fred Johnson, CIO, FTD.COM Gregory K Jones, President and CEO, ubid Wijnand Jongen, Director, Macropolis bv Johan Jorgensen, VP, Municell Evers José, Head of Interactive Marketing, Heineken NV Colum Joyce, DHL Electronic Commerce Strategy Manager, DHL Jan Kala, Chairman, Expandia Banka Steven Katinsky, CEO, Media & Transactions, Inc. Eli Katz, President & COO, FRAGRANCE COUNTER.COM Steven Katz, President & CEO, Woodside Labs Alan S. Kay, Principal, BTJ Vernon Keenan, Internet Analyst, Keenan Vision Inc. Don Kendall, CEO, More.Com Alex Knight, Managing Director, ARCH Venture Partners Ron Kobler, Editor-In-Chief, Smart Computing Steven Krein, CEO, Webstakes.com Todd Krizelman, co-chief Executive Officer, theglobe.com Georg Kuehnberger, PHILIPS Scott Kurnit, Chairman/CEO, About.com, Inc. Polly LaBarre, Senior Editor, Fast Company Richard Lamb, Drs. Ing., E-commerce.nl / New Media Consultancy Group Eugenio la Mesa, CEO, Publisoft Robert Landau, President, The Landau Group Kelly Larabee, Supervisor, Alexander Ogilvy Chris Larsen, President, E-Loan, Inc. Brenda Laurel, Research & Design, Consultant Virginia Lawrence, President, CogniText Bertrand Le Ficher, Managing Director, Boxman France James Lee, Vice President, Interactive Marketing, CD Warehouse, Inc. Norman Lehoullier, Managing Director, Grey Interactive Raymond K Lemire, President, Flying Noodle Lawrence Lessig, Professor, Harvard Law School Gordon Levick, Director of Online Sales, Multiple Zones International Jeff Levy, President/CEO, ehatchery David Liddle, President & CEO, Interval Research Corporation Benoit Lips, CEO, DAD David Liu, CEO, The Knot Inc. Les Standards du Commerce sur Internet vi/31

7 Steven Locke, Director, Institute of Cybermedicine Mark Loncar, Producer, Fogdog Sports Terri Lonier, CEO, Working Solo, Inc. Eric Lundquist, Editor-in-Chief, PC Week Leslie Lundquist, Vice President, Research, CommerceNet Dan Lynch, Owner, Lynch Enterprises Henrik Löftgaard, CRM-Manager, Agency.com Marianne Lövdal, Director Norway, Boxman Yogesh Malhotra, Chairman and L.L.C. Steve Markowitz, Chairman & CEO, MyPoints.com David Marshak, Senior VP/Principal Consultant, Patricia Seybold Group Allan Martinson, CEO, MicroLink David Mason, President, Northeast Consulting Resources Davis Masten, Cheskin Carlyn Maw, Web Designer/Information Architect, Carlyn Maw Designs Rauch Max, Director, Quelle AG Gerry McGovern, CEO, Nua William McKiernan, Chairman & CEO, CyberSource Corp. Melanie McMullen, General Manager, GII Wayne McVicker, Co-founder, Neoforma.com Richard Meislin, Editor in Chief, Times Company Digital Krishnan Menon, USWeb/CKS Adrian Merrick, Director, Digital Fusion Ltd Alessandro Mina, CEO, cameraworld.com Paul Mol, Cofounder, Shop.nl / Clockwork BV Matthew Moog, Executive Vice President of Sales & Marketing, coolsavings.com inc. Matthew Moore, VP/GM of Consumer Internet Web Production Svc., Healtheon Corp. Lloyd Morrisett, Chairman, Children's Television Workshop, Infonautics Jonathan Moskin, Partner, Pennie & Edmonds, LLP Paul Moulton, Senior Vice President Information Systems, Costco Elissa Myers, President & CEO, Electronic Retailing Association Klaus Nadler, Senior Manager Shopping Portal, T-Online Sheppard Narkier, Vice President- Technology, Sapient Corporation Alain Nicod, CEO, Le Shop Jakob Nielsen, Principal, Nielsen Norman Group Jorgen Nilsen, CEO, Digital Capital Ragnar Nilsson, Direktor, Karstadt AG Dan Nordstrom, President and CEO, Nordstrom, Inc. Don Norman, Founder/President, Nielsen Norman Group/Unext.com Michael North, President, North Communications Michael Novikov, Founder & CEO, ADMIN Ltd. Coby O'Brien, CEO, Darwin Digital Laurent Pacalin, VP Business Development, Corio Inc. Shouvik Pal, ShopMate.co.uk Robert Palumbo, Vice President of Marketing, Omnet Technology Corp Stephan Paternot, co-chief Executive Officer, theglobe.com Corey Patick, Executive Vice president Corporate Development, Auto-Graphics Darryl Peck, CEO & President, Cyberian Outpost, Inc. Robert Perkins, Executive Vice President, Ticketmaster Online CitySearch, Inc. Molly Petrick, Web Community and Membership Manager, GII Jeremy Pocock, NetCommerce Ltd Dave Politzer, Senior Vice President, FiNet.com Richard Power, Editorial Director, Computer Security Institute Rudy Prince, CEO, efax.com Danny Quah, Professor of Economics, London School of Economics Geoff Ralston, VP / GM Communications Group, Yahoo! Alan Ramadan, President and CEO, Quokka Sports Håkan Ramsin, CEO, Letsbuyit.com Ri Regina, Senior Vice President, BuyItOnline, A Division of Stumpworld Systems, Inc. Mark Resch, Executive Vice President, CommerceNet Wendy Riches, President, Global Direct Marketing & E-Commerce, Hasbro, Inc. Les Standards du Commerce sur Internet vii/31

8 Dave Rochlin, C.O.O., Reel.com James Roper, Chief Executive, IMRG Carl Rosendorf, Senior Vice President, barnesandnoble.com Steve Rossow, Clearpoint LLC Dmitry Rudakov, Director, Research & Development, Reksoft Co. Ltd William Ruprecht, Executive Vice President, Managing Director, Sotheby's Laura Rush, Managing Editor, internet.com LLC John A. Ryan, President & CEO, Entrust Technologies Clay Ryder, VP & Chief Analyst, Zona Research, Inc. Tony Saulino, V.P. of Operations, Coldwater Creek James Saviano, Vice President e-business Strategy, Computer Science Corporation Mark Schar, Vice President-Global eventures, Procter & Gamble Patricia Schnaidt, InternetWeek Nathan Schulhof, President, audiohighway.com Michael Seckler, Co-Founder, VP Strategic Marketing, Employease, Inc. Kenneth Seiff, CEO, Bluefly.com Blerim Sela, Director, Mobile d.o.o. Cliff Sharples, CEO and President, Garden.com, Inc. Michael Shaw, Professor, Univ. of Illinois at Urbana-Champaign Nathan Shedroff, Chief Creative Officer, vivid studios Rohit Shukla, President & CEO, L.A. Regional Technology Alliance Todd Simon, Vice President/Director, Omahasteaks.com, Inc. Harry Simpson, President, Internet Financial Services Inc. Ruud Smeets, General Partner, ICOM, Internet Competence Network N.V. Roy Smith, VP and CTO, drkoop.com, Inc. Mike Snyder, Member, bigdeal.com Christopher Solomon, Business Development Manager, Security First Network Bank Nicole Sperling, Editorial Associate, Red Herring Communications Stuart Spiegel, VP & GM of ECommerce Services, Inktomi Ivo Spigel, Director, Perpetuum / Mobile group John Spottiswood, President, Match.com Cathy Stauffer, Vice President Merchandsing, The Good Guys! Stewart Stearns, Director Technology Enablement, NewSub Services Inc. BJ Srinath, Additional Director, Ministry of Information Technology, Govt. of India Robert Stevens, Chairman, ImproveNet Bong Suh, VP, Corporate Development, Beyond.com Mathijs Suidman, E-commerce manager, Bruna Raj Sundra, President, Metronet Online, Inc. Balazs Szekfu, Carnation Consulting Rivka Tadjer, independent journalist Jeffrey Tauber, Chairman and CEO, Cybershop.com, Inc. Steven Telleen, Managing Director, epractices Strategy, Giga Information Group Alastair Tempest, The Federation of European Direct Marketing, FEDMA Jay Thomas, VP, Electronic Commerce, Quokka Sports Mark Thompson, Executive Producer, David Tompkins, Director, Data Standards, BizRate.com John Travis, General Manager, E-Commerce, Canoe Laurie Tucker, Senior Vice President, FedEx Howard Tullman, Chairman and CEO, Tunes.com Inc. Peter Ulrich, President, INET, a.s. Arie Van Bellen, Managing Director, Electronic Comerce Platform NL Marc Van de Woestijne, Industry Marketing Manager, Microsoft Christiaan van der Valk, International Chamber of Commerce Monique van Dusseldorp, President & CEO, Van Dusseldorp & Partners Hal Varian *, Dean, UC Berkeley Vlastimil Vesely, Center for E-commerce, Institute of Informatics, VUT FAST Robert Vinet, President, allec.com, V-Networks, Inc. Mark Walsh, President and CEO, VerticalNet, Inc. Gigi Wang, Senior Vice President, International Data Corporation Nicole Ward Eagan, Senior Vice President of Marketing & Sales, E-Stamp Corporation Alisa Weiner, E-Commerce Director, Levi Strauss & Co. Neil Weintraut, Partner, 21st Century Internet Ventures Les Standards du Commerce sur Internet viii/31

9 Kevin Werbach, Managing Editor, EDventure Holdings Larry Willett, President, California Distribution Debora Wilson, EVP/GM Online Services, The Weather Channel Jeffrey Wishnie, CTO, VoX Wendy Wong, Partner, eccelerate.com, a company of D&B Stefano Zanini, VP e-business solutions Europe, Middle East, Africa IBM Editeurs James Hake, Founder, GII Melanie McMullen, General Manager, GII Molly Petrick, Web Community and Membership Manager, GII Editeurs contributeurs Jim Isaak, Internet Standards Consultant Alan S. Kay, Principal BTJ Yogesh Malhotra, Chairman and LLC Dave Mason, President Northeast Consulting Resources Lori Piquet, Journalist Rivka Tadjer, Journalist Barron's, WSJ Interactive Pour la version française Carole Genet, Consultante Marketing Internet, Daylight Olivier Travers, Analyste Internet, Daylight Les Standards du Commerce sur Internet ix/31

10 TABLE DES MATIERES 1. Vue d ensemble Périmètre Vocation Utilisation des Standards du Commerce sur Internet Conformité Références et normes Définitions, terminologie et concepts Définitions Terminologie Sigles Recommandations et pré requis Une rubrique d aide omniprésente Transparence Disponibilité des produits/services Vie privée et sécurité Confirmations et notifications Aide et service à la clientèle Autres pratiques marchandes...17 Copyright 1999 Ziff Davis, 2000 Daylight. Tous droits réservés.

11 Les standards du Commerce Electronique Version Fran aise Vue d ensemble 1.1. P rim tre Ce document codifie les meilleures pratiques de commerce électronique développée par une communauté de théoriciens et praticiens leaders au niveau mondial. Il spécifie les pratiques et politiques commerciales qui mènent à de hauts niveaux de satisfaction clients, de service, de sécurité et de respect de la vie privée. Ce document est destiné à être utilisé dans le contexte des pratiques commerciales et des considérations légales traditionnelles. Elles varient suivant les pays et les juridictions. Etant donné qu Internet à une portée globale, il est important que les marchands soient conscients de ces considérations. Ils devraient limiter leur activité aux juridictions où ils sont sûrs d être conformes à ces exigences. Des considérations légales au sein d une juridiction donnée peuvent imposer des exigences qui diffèrent de ce document. Bien que nous ayons essayé d éviter d être en conflit avec ces dernières, nous ne nous en portons pas garants. Les marchands doivent donner la priorité aux pratiques commerciales et considérations légales traditionnelles applicables dans les juridictions par rapport aux recommandations de ce guide Vocation «Les Standards du Commerce sur Internet» répond à cinq besoins de base. Ces cinq critères confirment dès à présent le caractère crucial de la mise en application et du développement de ce document. «Les Standards du Commerce sur Internet» est nécessaire : pour accroître la satisfaction des consommateurs et leur confiance envers le commerce sur Internet ; pour que les marchands établissent leur crédibilité et gagnent la confiance des consommateurs ; pour aider les marchands à fournir un service du meilleur niveau à la clientèle, à innover rapidement et à abaisser leurs coûts ; pour soutenir et améliorer la co-régulation du commerce sur Internet, en cohérence avec les lois existantes ; 1 En complément des textes cités dans le chapitre consacrée à la protection de la vie privée, nous recommandons entre autres la consultation des directives européennes consacrées à certains aspects de la vente et des garanties des biens de consommation (1999/44/CE), à la protection des consommateurs en matière d indication des prix des produits offerts aux consommateurs (98/6/CE) et à la protection des consommateurs en matière de contrats à distance (97/7/CE), ainsi que le Code de la Consommation français. Les Standards du Commerce sur Internet 2/31

12 pour aider les marchands et les clients à gérer la prolifération de directives et de labels Utilisation des Standards du Commerce sur Internet Les utilisations possibles de ce document sont les suivantes : l utilisation par des sites «marchands», existants et potentiels au sens large (entreprises, entités gouvernementales et organisations à but non lucratif), comme un guide pour leurs initiatives de commerce sur Internet. Ils pourront promouvoir le fait qu ils se conforment aux Standards du Commerce sur Internet auprès de leurs clients, de leurs conseils d administration et autres interlocuteurs concernés. L utilisation par des fournisseurs informatiques comme un outil d information de leurs clients. Par exemple, ces fournisseurs pourraient diffuser «les Standards» comme un guide et un outil de planification pour permettre la mise en œuvre rapide et réussie de leurs solutions par leurs clients. L utilisation par les consultants, les agences web et les intégrateurs dans leurs prestations comme élément de planification et de développement web. L application des «Standards» fournira une fondation sur laquelle ils pourront construire et innover. L utilisation par les consommateurs et clients finaux comme un signe que la société avec laquelle ils sont en affaires respecte des critères sérieux de respect de la vie privée, de sécurité et de qualité de service, et qu elle leur fournira une prestation très satisfaisante Conformit Un marchand peut, s il le souhaite, communiquer que son site de commerce est «conforme aux Standards du Commerce sur Internet (Version Française )» s il respecte tous les «Standards Minimums» de ces Standards, et s il a pris en considération toutes les recommandations des «Meilleures Pratiques» dans la conception et la mise en œuvre de son site. Cette conformité peut être indiquée sur le site web (typiquement sur la page d accueil ou dans la rubrique «Aide») avec le tag html suivant : <a href = "http://www.daylight.fr/standards/">ce site est conforme aux Standards du Commerce sur Internet Version Française </a> 2. R f rences et normes Les sociétés qui créent des sites Internet ont à leur disposition les documents suivants pour les utiliser selon les cas lors de la conception, de la mise en place et de la maintenance du site. L annexe A comporte également de nombreux documents et sites web contenant des informations complémentaires pertinentes. Recommandations sur les feuilles de style CSS par le Web Consortium Les feuilles de style en cascade (CSS : Cascading Style Sheets) fournissent un mécanisme indépendant des fournisseurs pour contrôler l apparence d un site web. Les Standards du Commerce sur Internet 3/31

13 Séparer le contenu de la forme simplifie la maintenance de sites. Cela peut également être essentiel pour fournir l accès aux personnes handicapées, ainsi que pour l adaptation à de nouveaux types de matériels (www.w3.org). Electronic Commerce Modeling Language : Recommandations HTML du Web Consortium Pour un accès indépendant des fournisseurs de contenu, avec la plupart des navigateurs existants et avec de nombreux systèmes plus anciens, une version spécifique d HTML devrait être sélectionnée (www.w3.org). Recommandations pour l accessibilité au Web du Web Consortium L accessibilité à votre site pour les personnes handicapées pourrait être une exigence légale. La plupart des recommandations nécessaires pour prendre en compte cet objectif améliorent également l accessibilité et la facilité d utilisation pour tous les visiteurs (www.w3.org/wai). Pratiques recommandées par l IEEE en matière d ingénierie des pages web (Standard IEEE Pratiques Internet Ingénierie des pages web) Le standard IEEE fournit des guides pour la conception et la gestion de sites qui facilitent leur utilisation par les clients, les activités internationales, et contribue à la réduction des coûts de maintenance et des possibilités de mise en défaut juridiques. (www.computer.org/standard/internet). Recommandations XML du Web Consortium XML est la base de l évolution des sites de commerce. La conception de sites fondée sur cette capacité ainsi que sur d autres recommandations du Web Consortium qui y sont liées, facilitera à l avenir l intégration au sein d un environnement commercial plus automatisé (www.w3.org). 3. D finitions, terminologie et concepts 3.1. D finitions Commerce Electronique Toutes formes d activités d affaires, de transactions administratives ou d échanges d informations exécutées en utilisant tous types de technologies de communication (Selon l Ecentre en Grande- Bretagne) Commerce sur Internet Toute forme de commerce électronique accomplie sur Internet, y compris sur le World Wide Web. Les Standards du Commerce sur Internet 4/31

14 3.2. Terminologie Ce chapitre décrit les termes utilisés de manière spécifique dans ce document. Ces descriptions ne sont pas conçues comme des définitions mais plutôt comme des explications de ces usages spécifiques Rubrique Aide Page de renseignements administratifs et d informations générales disponible à partir de toutes les pages du site. Cette page devrait également diriger vers les points d entrée spécifiques aux parties intéressées ainsi qu à l URL appropriée concernant l entité légale qui est responsable des offres commerciales du site Marchand Les «marchands» concernés par ce document sont toutes les organisations ou entités légales qui proposent de procéder à des activités commerciales sous forme de commerce sur Internet. Certaines des recommandations des Standards s appliquent à des marchands qui proposent des produits, d autres sont applicables à tous Sigles DNS Domain Name Service ECML Electronic Commerce Modeling Language HTML HyperText Markup Language IEEE Institute of Electrical and Electronics Engineers (Internet Best Practice standards) IETF Internet Engineering Task Force (TCP/IP, and related standards) IP Internet Protocol (IETF) IPR Intellectual Property Rights ISO International Organization for Standardization RDF Resource Description Framework (W3C) TCP Transport Control Protocol (IETF) URL Universal Resource Locator (aka: Web Page Address) UTC Coordinated Universal Time W3C World Wide Web Consortium (HTML, XML, WAI and related standards) XML Extensible Markup Language (W3C) Les Standards du Commerce sur Internet 5/31

15 4. Recommandations et pr requis Quelques notes importantes : les membres du Commerce Standard ont voté pour choisir si une pratique ou une politique commerciale devait être un ou une «Meilleure Pratique». Les pratiques ou politiques que les votants ont établies comme un «Standard Minimum» constituent le fondement des Standards du Commerce sur Internet. Ce sont des pratiques que TOUS les marchands, quels que soient leur taille et moyens financiers, devraient appliquer ou dépasser. Les pratiques ou politiques que les votants ont établies comme une «Meilleure Pratique» constituent un supplément aux Standards en tant que pratiques et politiques recommandées. Quand les votants ont établi un critère comme, ils étaient : prêts à s engager à adopter cette pratique ou politique au sein de leur société ou organisation ; d accords pour dire qu un marchand qui ne pourrait pas au moins être en conformité avec ces pratiques minimales, ne devrait pas faire de commerce sur Internet ; volontaires pour promouvoir ces pratiques auprès des sociétés avec lesquelles ils passent des accords de partenariat ou dans lesquelles ils investissent. Les zones sur fond grisé montrent les notes ou la logique sous-jacente, par opposition aux actions recommandées ou requises Une rubrique d aide omnipr sente La création d une rubrique d aide 2 accessible pour les visiteurs où qu ils se trouvent sur le site web, et qui fournit de manière prévisible les renseignements les plus demandés, est simple et pourtant très importante Rubrique d aide Les marchands créent une rubrique d aide et fournissent un lien vers elle à partir de chaque page du site Nom de la rubrique d aide Le marchand utilise le mot «Aide» pour nommer la rubrique correspondante. 2 Note de traduction : le document américain parle d Information Center («centre de renseignements»), que nous aurions aussi pu traduire par «Point Information». Nous avons privilégié «Aide» qui présente l avantage de la concision. De plus, son usage se développe sur de nombreux sites français, et il nous semble mieux évoquer le contenu de cette rubrique. Les Standards du Commerce sur Internet 6/31

16 Utiliser un mot reconnaissable et commun à tous les sites est critique pour s assurer que les clients peuvent trouver ces renseignements facilement et de manière intuitive Transparence Renseignements fournis par le marchand A titre de, le marchand fournit aux consommateurs les renseignements suivants le concernant, dans la rubrique d aide : Raison sociale, forme juridique ; Adresse physique du siège social ou des bureaux principaux ; comment contacter le marchand (par exemple par téléphone ou courrier électronique) ; éventuellement licences ou agréments Transparence en mati re d int grit des informations Dans la rubrique d aide, le marchand indique aux visiteurs s'il accepte des paiements ou avantages de la part de tierces parties, pour l'affichage de tout contenu relié à leurs produits ou services qui ne serait pas clairement identifiable comme de la publicité. La transparence dans ce domaine contribuera à la confiance et à la loyauté des clients. La carence de visibilité concernant des informations mises en avant en raison de relations avec des sponsors ou annonceurs publicitaires, pourrait nuire de façon permanente aux relations d un marchand avec ses clients Acc s aux renseignements au sujet des frais Avant que le client n ait à confirmer sa commande, le marchand lui donne accès à une formulation claire sur tous les frais qui seront inclus dans la facture, en incluant le prix des produits ou services vendus, les frais de gestion et de transport et les taxes. Fournir le plus tôt possible dans le processus d achat les renseignements concernant les frais totaux que les clients auront à payer réduira leur frustration Renseignements relatifs la garantie Pour chaque produit disponible à la vente, le marchand fournit une information complète sur la garantie dans sa rubrique d aide. Cela comprend la durée de la garantie, quels aspects de fabrication ou de Les Standards du Commerce sur Internet 7/31

17 performance du produit sont couverts ou non (produit défectueux ou abîmé), qui honorera et gèrera la garantie, et comment les termes de la garantie sont activés. Comme la garantie fait partie de l achat, et peut constituer dans le cas d articles de valeur élevée un critère clé de la décision d achat, ces renseignements devraient faire partie de l information sur les produits ou services. Cela peut prendre la forme très simple d un hyper lien ou d une icône sur la section d information sur les produits ou services, qui mène aux renseignements et détails relatifs à la garantie Dispositions relatives au service apr s-vente (SAV) Pour chaque produit disponible à la vente, le marchand fournit des renseignements dans sa rubrique d aide sur le type de SAV qu il fournit le cas échéant. Cela comprend une description des types de services fournis ou offerts, en incluant la façon dont le client peut accéder au SAV, la durée du SAV, qui fournit le SAV et quel est son coût. La disponibilité d un SAV peut être une composante importante du produit ou service acheté et est aussi pertinente que les spécifications techniques ou physiques d un produit. Dans les cas où le SAV n a pas lieu d être par exemple, pour l achat de livres il n y a pas d action requise de la part du marchand Droit applicable Dans la rubrique d aide, le marchand indique aux visiteurs les lois de quel pays s'appliquent aux transactions sur son site, ainsi qu'éventuellement le tribunal compétent en cas de litige. Les lois et juridiction applicables sont un sujet très compliqué que nous n essaierons pas de résoudre. Nous suggérons que cela sert le marchand et ses clients de déclarer quelles lois le marchand pense s appliquer. Cela réduirait les incertitudes du client et les risques de contestation en cas de problème Renseignements relatifs aux modes de paiement Dans la rubrique d aide, le marchand indique les différents modes de paiement et devises qu'il accepte. Les Standards du Commerce sur Internet 8/32

18 Acc s la politique d annulation de commande, de ren des produits et de remboursement Dans la rubrique d aide, le marchand précise sa politique d'annulation de commande, de renvoi des produits et de remboursement. Celle-ci inclut la période pendant laquelle une commande peut-être annulée et/ou un produit peut être renvoyé ; les conditions d acceptation du retour par le marchand ; les frais d'annulation de commande ou de retour de produit ; qui paie le port pour le retour ; l échéance à laquelle le marchand compensera le client et la forme sous laquelle il le fera (chèque, avoir, échange,...). En France, le délai de rétractation légal minimal en cas de vente à distance est de 7 jours francs à compter de la livraison de la commande (hors cas particuliers liés aux produits personnalisés, valeurs mobilières, etc.), seuls les frais de port de retour étant à la charge du client, Cf. article L du Code de la Consommation Communication des frais relatifs l acceptation des cartes bancaires Dans la rubrique d aide, le marchand précise aux visiteurs s'il prélève des frais en cas de paiement par carte bancaire Disponibilit des produits/services Notification de restrictions la vente Au titre de, le marchand signalera dans sa rubrique d aide toutes éventuelles restrictions de vente (par exemple, fondées sur le lieu de résidence ou l âge) concernant les clients à qui il vendra ou livrera. Il s agit d un point fondamental pour permettre le commerce global sur Internet et réduire la frustration des consommateurs. Par exemple, il serait très frustrant pour un consommateur venant des Etats-Unis de parcourir tout le processus d achat, y compris en ayant rempli des formulaires en ligne, pour s apercevoir que le marchand ne vend ou ne livre pas à l extérieur de la Communauté Européenne Estimation de la disponibilit des produits Avant que le client n ait à s engager sur sa commande, le marchand lui fournit une estimation de disponibilité sur stock (définie comme le délai avant traitement de la commande ou expédition) pour chaque produit offert à la vente. Les Standards du Commerce sur Internet 9/31

19 Cette procédure aide à déterminer les attentes des clients et à éviter les frustrations ou déceptions. C est particulièrement important pour les articles dont la valeur perçue est liée au délai. L estimation de disponibilité peut être un intervalle de temps ou un nombre de jours précis. Cela ne préjuge pas de la précision de l estimation donnée, bien qu il soit dans le meilleur intérêt du marchand de fournir une information très précise Notification de rupture de stock Le marchand indique au client si des produits sont en rupture dans un délai maximal de deux jours ouvrés. En accroissant la communication entre le marchand et le client, cette pratique réduira la frustration de ce dernier Renseignements sur la possibilit d acheter les prod en ligne Les produits promus sur un site web mais qui ne peuvent y être commandés directement seront identifiés de façon systématique par une présentation de page, un logo, un jeu de couleurs ou tout autre traitement distinctif qui informe le client. Cette pratique réduira la frustration des clients et accélèrera le processus d achat Notification de r approvisionnement Un client qui passe une commande pour un produit qui n est pas en stock au moment de la commande, doit être prévenu par le marchand quand le produit redevient disponible. Meilleure Pratique 4.4. Vie priv e et s curit La mise en place d un site marchand implique très souvent le traitement automatisé de données nominatives, réglementé en France 3 et en Europe 4. Nous en avons repris les principales exigences ici 3 loi du 6 janvier 1978 relative à l informatique, aux fichiers et aux libertés 4 Directive européenne n du 24 octobre 1995 relative à la protection des personnes physiques à l égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation des données. Les Standards du Commerce sur Internet 10/31

20 concernant les traitements les plus courants 5 ; il reste toutefois du ressort des sites marchands de s assurer de la légalité de la gestion de leurs fichiers. Notamment, certains cas de figure n ont pas été abordés ici, ne faisant pas partie du quotidien des sites marchands (responsabilité éditoriale en cas de forum de discussion, transfert de données hors Communauté Européenne, etc.) D claration des traitements mis en ˇuvre En cas de traitements automatisés d informations nominatives, ceux-ci doivent être déclarés de façon préalable à la Commission Nationale de l Informatique et des Libertés (CNIL). Cf. loi article 16.et 15. la CNIL La CNIL propose un formulaire en ligne intitulé "Déclaration des traitements de données personnelles mis en œuvre dans le cadre d'un site internet" adapté à la déclaration de sites web, disponible sur A noter qu'au regard des législations de protection des données personnelles, une adresse de courrier électronique est une information nominative : directement nominative lorsque le nom de l'internaute figure dans le libellé de l'adresse (ex : ) ; en tout état de cause, toujours indirectement nominative dans la mesure où une adresse électronique peut être associée à une personne identifiable) et de la possibilité de la recouper avec d autres données, par exemple sur des annuaires spécialisés Finalit, loyaut et proportionnalit dans la collect traitement des donn es nominatives Le site marchand doit indiquer son identité et son adresse physique, cette mention d'information devant figurer sur la page d accueil ou au minimum sur un document accessible par un simple clic à partir de la page d'accueil du site et de tout formulaire de collecte de données, dont la dénomination induit aisément la présence de cette information (par exemple sur le document accessible sous une rubrique «qui sommes nous», une rubrique «protection des données personnelles», ou une rubrique «condition générales de vente») ; Le site marchand doit préciser la finalité du traitement des données collectées sur tout formulaire de collecte de données lorsque l'intitulé de ce formulaire ne le suppose pas. Le site marchand doit indiquer sur tout formulaire de collecte le caractère obligatoire ou facultatif des informations collectées : les informations obligatoires, c est à dire celles nécessaires à la réalisation de la prestation demandée, étant indiquées par exemple, par une astérisque, ou, à l inverse, les 5 D autres exigences peuvent exister en ce qui concerne, par exemple, les sites de santé ou les sites s adressant à des enfants. Les Standards du Commerce sur Internet 11/32

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE Les présentes Conditions Générales de Vente de la société SEPETA définissent les conditions applicables aux ventes conclues entre, d'une part, le client, et d'autre part la

Plus en détail

L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France

L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France Sebastian Selhorst Consultant TEI Forrester Consulting 29 Mars 2011 1 2011 Forrester Research, Inc. Reproduction 2009 Prohibited Forrester

Plus en détail

Site www.gentlemanselections.fr CONDITIONS GENERALES DE VENTE E-BOUTIQUE

Site www.gentlemanselections.fr CONDITIONS GENERALES DE VENTE E-BOUTIQUE Site www.gentlemanselections.fr CONDITIONS GENERALES DE VENTE E-BOUTIQUE Dernière mise à jour : Préambule GENTLEMAN SELECTIONS propose un site de commerce électronique accessible via le réseau internet

Plus en détail

JE MONTE UN SITE INTERNET

JE MONTE UN SITE INTERNET JE MONTE UN SITE INTERNET GUIDE PRATIQUE C O M M I S S I O N N A T I O N A L E D E L I N F O R M A T I Q U E E T D E S L I B E R T E S Janvier 2006 JE MONTE UN SITE INTERNET Le monde virtuel auquel vous

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente 1. PREAMBULE : Les présentes Conditions Générales de Vente s'appliquent à toutes les opérations commerciales concernant les objets mis en vente par le Collection heure sprl

Plus en détail

Quelles sont les informations légales à faire figurer sur un site Internet?

Quelles sont les informations légales à faire figurer sur un site Internet? > Accueil > Le Droit en pratique > Fiches pratiques Quelles sont les informations légales à faire figurer sur un site Internet? Le site Internet est un vecteur d informations. Mais il en collecte également,

Plus en détail

Septembre 2010 OPTOSECURITE

Septembre 2010 OPTOSECURITE Septembre 2010 OPTOSECURITE DEVELOPPEMENT DURABLE EN ACTION INTRODUCTION Confidential & Proprietary 2 HISTORIQUE À propos d Optosécurité Démarrée en décembre 2003 Basée à Québec Un centre d excellence

Plus en détail

COFFRA. Compagnie Fiduciaire Franco-Allemande. Le commerce en ligne avec l Allemagne. Vade-mecum à l usage des «e-exportateurs» français

COFFRA. Compagnie Fiduciaire Franco-Allemande. Le commerce en ligne avec l Allemagne. Vade-mecum à l usage des «e-exportateurs» français COFFRA Compagnie Fiduciaire Franco-Allemande Le commerce en ligne avec l Allemagne Vade-mecum à l usage des «e-exportateurs» français Le commerce en ligne avec l Allemagne Avant-propos Le premier grand

Plus en détail

Conditions Générales d Utilisation et de Vente Au 1er Janvier 2009

Conditions Générales d Utilisation et de Vente Au 1er Janvier 2009 Conditions Générales d Utilisation et de Vente Au 1er Janvier 2009 Les présentes conditions générales d utilisation et de vente, aussi dénommée «Contrat», sont conclues entres les parties suivantes : -

Plus en détail

CHARTE RELATIVE A LA PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL DES CLIENTS

CHARTE RELATIVE A LA PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL DES CLIENTS CHARTE RELATIVE A LA PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL DES CLIENTS 1. Définition et nature des données à caractère personnel Lors de votre utilisation du site http://www.assessfirst.com/ (ci-après

Plus en détail

CHARTE DE L E-MAILING. Code relatif à l utilisation de coordonnées électroniques à des fins de prospection directe

CHARTE DE L E-MAILING. Code relatif à l utilisation de coordonnées électroniques à des fins de prospection directe Déclaré conforme à la loi Informatique et Libertés par la CNIL, le 30 mars 2005, suivant procédure prévue par l article 11-3 de la loi du 6 janvier 1978. CHARTE DE L E-MAILING Code relatif à l utilisation

Plus en détail

Sage CRM. 7.2 Guide de Portail Client

Sage CRM. 7.2 Guide de Portail Client Sage CRM 7.2 Guide de Portail Client Copyright 2013 Sage Technologies Limited, éditeur de ce produit. Tous droits réservés. Il est interdit de copier, photocopier, reproduire, traduire, copier sur microfilm,

Plus en détail

Les fiches déontologiques Multicanal

Les fiches déontologiques Multicanal Les fiches déontologiques Multicanal Avril 2011 SOMMAIRE Préalable Fiche 1 Droit d information des personnes - Multicanal Fiche 2 Droit d opposition - Postal Fiche 3 Droit d opposition - Téléphone Fiche

Plus en détail

Table de matières : 3. ACCES AU SITE ET MODALITE DE COMMANDE 4. COUVERTURE GEOGRAPHIQUE DE L OFFRE 1. IDENTITE DE LA SOCIETE DECORDECO

Table de matières : 3. ACCES AU SITE ET MODALITE DE COMMANDE 4. COUVERTURE GEOGRAPHIQUE DE L OFFRE 1. IDENTITE DE LA SOCIETE DECORDECO Conditions générales des ventes - 2013/2014 Table de matières : 1. IDENTITE DE LA SOCIETE DECORDECO... P2 2. OBJET... P2 3. ACCES AU SITE ET MODALITE DE COMMANDE... P3 4. COUVERTURE GEOGRAPHIQUE DE L OFFRE...

Plus en détail

La gestion de la relation client (CRM)

La gestion de la relation client (CRM) La gestion de la relation client (CRM) HISTORIQUE De l ère de la consommation de masse : Produits et services standardisés Consommation indifférenciée Au retour de la consommation personnalisée : Produits

Plus en détail

Article 1. Enregistrement d un nom de domaine

Article 1. Enregistrement d un nom de domaine Conditions Générales d Utilisation du Service «Nom de domaine pro» Les présentes Conditions Générales d Utilisation ont pour objet de définir les conditions dans lesquelles le Relais Internet, département

Plus en détail

www.bd.com/fr IMPORTANT Bienvenue

www.bd.com/fr IMPORTANT Bienvenue www.bd.com/fr IMPORTANT Bienvenue Bienvenue sur www.bd.com/fr (ci-après «le Site»). Ce Site est administré par Becton Dickinson France, une filiale à 100 % de Becton Dickinson and Company (ci-après collectivement

Plus en détail

protection consommateurs commerce électronique Principes régissant la dans le Le cadre canadien des

protection consommateurs commerce électronique Principes régissant la dans le Le cadre canadien des Principes régissant la protection consommateurs des dans le commerce électronique Le cadre canadien Groupe de travail sur la consommation et le commerce électronique Principes régissant la protection

Plus en détail

DONNEES PERSONNELLES ET COOKIES HIKINGONTHEMOON.COM

DONNEES PERSONNELLES ET COOKIES HIKINGONTHEMOON.COM DONNEES PERSONNELLES ET COOKIES HIKINGONTHEMOON.COM I - Collecte de données par HIKINGONTHEMOON.COM A quoi servent vos données? Vos données font l objet de traitements informatiques permettant la gestion

Plus en détail

Avis 55-312 du personnel des Autorités canadiennes en valeurs mobilières

Avis 55-312 du personnel des Autorités canadiennes en valeurs mobilières . Avis 55-312 du personnel des Autorités canadiennes en valeurs mobilières Lignes directrices concernant les déclarations d initiés pour certaines opérations sur dérivés (monétisation d actions) (RÉVISÉ)

Plus en détail

RÉSEAUX SOCIAUX ET UNIVERS VIRTUELS:

RÉSEAUX SOCIAUX ET UNIVERS VIRTUELS: RÉSEAUX SOCIAUX ET UNIVERS VIRTUELS: QUELS RISQUES JURIDIQUES POUR LES ENTREPRISES? lundi 7 novembre 2011 Université de Genève UNIMAIL OBJET DU SÉMINAIRE Dans la société de l information, la communication

Plus en détail

POLITIQUE EUROPÉENNE APPLIQUÉE AUX SITES INTERNET DES ENTREPRENEURS INDÉPENDANTS AMWAY

POLITIQUE EUROPÉENNE APPLIQUÉE AUX SITES INTERNET DES ENTREPRENEURS INDÉPENDANTS AMWAY BIEN- ÊTRE MAISON BEAUTÉ VOTRE ACTIVITÉ VOTRE ACTIVITÉ MAISON BEAUTÉ BIEN- ÊTRE VOTRE ACTIVITÉ MAISON BEAUTÉ POLITIQUE EUROPÉENNE APPLIQUÉE AUX BIEN- ÊTRE SITES INTERNET DES ENTREPRENEURS INDÉPENDANTS

Plus en détail

PROFESSIONNELS. Vendre sur le Net. Pourquoi pas vous?

PROFESSIONNELS. Vendre sur le Net. Pourquoi pas vous? PROFESSIONNELS Vendre sur le Net Pourquoi pas vous? AVANT DE VOUS LANCER IMPORTANT Avant de démarrer votre activité, analysez les besoins du marché. Étudiez les offres et les stratégies de vos concurrents.

Plus en détail

«Mieux communiquer. avec internet» Rentrée 2010. Intervenants. Jeudi 16 septembre 2010

«Mieux communiquer. avec internet» Rentrée 2010. Intervenants. Jeudi 16 septembre 2010 Jeudi 16 septembre 2010 Rentrée 2010 «Mieux communiquer avec internet» Intervenants Olivier Cartieri, Animateur, Conseil Technologies de l Information et de la Communication Maître Frédéric Bourguet, Cabinet

Plus en détail

Plus500 Ltd. Politique de respect de la vie privée

Plus500 Ltd. Politique de respect de la vie privée Plus500 Ltd Politique de respect de la vie privée Politique de respect de la vie privée Déclaration de confidentialité de Plus500 La protection de la vie privée et des informations personnelles et financières

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE FICHIERS. Date : Avril 2015

CONDITIONS GENERALES DE VENTE FICHIERS. Date : Avril 2015 CONDITIONS GENERALES DE VENTE FICHIERS Date : Avril 2015 1. Identification du vendeur Chambre de Commerce et d Industrie Territoriale Littoral Normand- Picard 80142 Abbeville Cedex N SIRET 13000330400024

Plus en détail

Digital Marketing : 14 et 15 septembre 2015. Retargeting : Garder le contact avec son audience

Digital Marketing : 14 et 15 septembre 2015. Retargeting : Garder le contact avec son audience Programme Digital : 14 et 15 septembre 2015 Jour 1 - lundi 14 septembre 2015 8.00 Accueil & Inscription 9.00 Retargeting : Garder le contact avec son audience Aurélie Lemaire, Responsable mkgt Bing Ads

Plus en détail

Le Web 2.0 pour les Entreprises

Le Web 2.0 pour les Entreprises Le Web 2.0 pour les Entreprises Alain PETRISSANS Associate Vice President Consulting IDC France Copyright 2009 IDC. Reproduction is forbidden unless authorized. All rights reserved. Qu est ce que le Web

Plus en détail

ADOBE AUTODESK BEA SYSTEMS COGNOS EUROPEAN SPACE AGENCY GLOBAL KNOWLEDGE IBM INSPIREWORKS IUPLOAD JETSTAR LOOKSMART MANPOWER MERCK MICROSOFT

ADOBE AUTODESK BEA SYSTEMS COGNOS EUROPEAN SPACE AGENCY GLOBAL KNOWLEDGE IBM INSPIREWORKS IUPLOAD JETSTAR LOOKSMART MANPOWER MERCK MICROSOFT ADOBE AUTODESK BEA SYSTEMS COGNOS EUROPEAN SPACE AGENCY GLOBAL KNOWLEDGE IBM INSPIREWORKS IUPLOAD JETSTAR LOOKSMART MANPOWER MERCK MICROSOFT MILLIPORE NASA NORMAN DATA DEFENSE AKAMAI AIDE LES ENTREPRISES

Plus en détail

Réussir la mise en œuvre d une solution de portail d entreprise.

Réussir la mise en œuvre d une solution de portail d entreprise. WebSphere Portal dans un environnement SAP Réussir la mise en œuvre d une solution de portail d entreprise. À partir du moment où vous décidez d implanter une solution de portail pour intégrer plusieurs

Plus en détail

La commande par le Client implique l'acceptation de l'intégralité des présentes conditions générales.

La commande par le Client implique l'acceptation de l'intégralité des présentes conditions générales. Conditions générales de vente 1. Identification du vendeur Société TIKI FACTORY AU CAPITAL DE 500 Siège social 41 rue maillardiere 35770 VERN- France 2. Application des conditions générales de vente La

Plus en détail

COMMENT FAIRE DU COMMERCE ELECTRONIQUE?

COMMENT FAIRE DU COMMERCE ELECTRONIQUE? Sur le marché de la création de sites marchands, les offres de prestataires fourmillent. Reste à savoir ce que ces prestations recouvrent et ce qui les distingue les unes des autres. Le commerce électronique

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1. LES PARTIES 1.1. Festoyons.com Entreprise individuelle N Siret : 48170196900018 N TVA IntraCommunautaire : FR1648170196900018 Siège social : 4 rue du Buisson de May 27120

Plus en détail

Bienvenue sur le site www.bentcriss.com, site de vente de vêtements de golf et de sportwear mode en ligne.

Bienvenue sur le site www.bentcriss.com, site de vente de vêtements de golf et de sportwear mode en ligne. 1 sur 10 Dernière mise à jour le 01/12/2014 Bienvenue sur le site www.bentcriss.com, site de vente de vêtements de golf et de sportwear mode en ligne. Nous vous invitons à lire attentivement les présentes

Plus en détail

FICHE N 2 LA GESTION COMMERCIALE DES CLIENTS ET PROSPECTS POUR LE SECTEUR DES ASSURANCES (NS 56)

FICHE N 2 LA GESTION COMMERCIALE DES CLIENTS ET PROSPECTS POUR LE SECTEUR DES ASSURANCES (NS 56) Pack de conformité - Assurance 14 FICHE N 2 LA GESTION COMMERCIALE DES CLIENTS ET PROSPECTS POUR LE SECTEUR DES ASSURANCES (NS 56) LES TRAITEMENTS DE DONNÉES PERSONNELLES AU REGARD DE LA LOI I&L Finalités

Plus en détail

SITE WEB COMMUNAUTAIRE FANVOICE CHARTE RELATIVE A LA PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL DES UTILISATEURS ET DES MARQUES

SITE WEB COMMUNAUTAIRE FANVOICE CHARTE RELATIVE A LA PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL DES UTILISATEURS ET DES MARQUES SITE WEB COMMUNAUTAIRE FANVOICE CHARTE RELATIVE A LA PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL DES UTILISATEURS ET DES MARQUES 1. Définition et nature des données à caractère personnel Lors de votre

Plus en détail

COURRIER ELECTRONIQUE : LES REGLES DE L'OPT-IN

COURRIER ELECTRONIQUE : LES REGLES DE L'OPT-IN COURRIER ELECTRONIQUE : LES REGLES DE L'OPT-IN 14/11/2008 Le courrier électronique est défini dans la loi pour la confiance dans l économie numérique, dite LCEN, du 21 juin 2004. Il s agit de «tout message

Plus en détail

99 Bank Street, Suite 1001, Ottawa, Canada, K1P 6B9 Telephone (613) 238-3727, Facsimile (613) 236-8679

99 Bank Street, Suite 1001, Ottawa, Canada, K1P 6B9 Telephone (613) 238-3727, Facsimile (613) 236-8679 OTTAWA DIFFUSION IMMÉDIATE LES CHEFS D ENTREPRISE DU CANADA RÉCLAMENT UNE ACTION VIGOUREUSE POUR S ATTAQUER AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES, FAVORISER L INNOVATION ÉNERGÉTIQUE ET RENFORCER LA PERFORMANCE ÉCONOMIQUE

Plus en détail

INTERNET, C'EST QUOI?

INTERNET, C'EST QUOI? INTERNET, C'EST QUOI? Internet, c'est quoi? «Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et

Plus en détail

Les entreprises et organisations désireuses de respecter les dispositions de la présente charte peuvent y adhérer à tout moment.

Les entreprises et organisations désireuses de respecter les dispositions de la présente charte peuvent y adhérer à tout moment. 1 Charte en faveur de la clientèle Préambule Cette charte s applique aux relations entre les signataires et leurs clients particuliers et les consommateurs individuels. Ceux-ci sont désignés dans le texte

Plus en détail

Prof. PhD Mathias J. Rossi

Prof. PhD Mathias J. Rossi Prof. PhD Mathias J. Rossi Contact Professor, PhD Firstname Mathias Jacques Family Name Rossi Adresse School of Business Administration Fribourg Ch. du Musée 4 City 1700 Fribourg Country Switzerland Phone

Plus en détail

Liste des FICHES PRATIQUES

Liste des FICHES PRATIQUES TOTAL CARDS ONLINE Liste des S PRATIQUES PRATIQUE 0 PRATIQUE 0 PRATIQUE 0 PRATIQUE 0 Comment se connecter à TOTAL Cards Online? Comment me retrouver sur le site TOTAL Cards Online? Comment créer une carte?

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D ABONNEMENT ET D UTILISATION DU SITE

CONDITIONS GENERALES D ABONNEMENT ET D UTILISATION DU SITE CONDITIONS GENERALES D ABONNEMENT ET D UTILISATION DU SITE 1. Définitions Abonné : désigne toute personne physique ou morale ayant souscrit à un Abonnement. Abonnement : désigne la souscription à un abonnement

Plus en détail

Suite intégrée Entreprise de Sage Accpac. Obtenez une vue à 360 de votre entreprise avec Sage Accpac. Votre succès. Notre priorité!

Suite intégrée Entreprise de Sage Accpac. Obtenez une vue à 360 de votre entreprise avec Sage Accpac. Votre succès. Notre priorité! Suite intégrée Entreprise de Sage Accpac Obtenez une vue à 360 de votre entreprise avec Sage Accpac Votre succès. Notre priorité! Bien que votre plan de croissance comporte des achats et ventes sur le

Plus en détail

Guide de mise à jour. BlackBerry Device Software

Guide de mise à jour. BlackBerry Device Software BlackBerry Device Software SWD-576045-1205102458-002 Table des matières À propos de la mise à jour de logiciels pour votre terminal... 3 Vérifier votre version de BlackBerry Desktop Manager... 3 Mettre

Plus en détail

Conditions Générales de Ventes Home & Deco 4 Morocco

Conditions Générales de Ventes Home & Deco 4 Morocco Conditions Générales de Ventes Home & Deco 4 Morocco Télécharger les conditions générales de vente au format PDF en cliquant ici Dernière mise à jour le 28 février 2015 Decodumaroc.com est un service de

Plus en détail

Petite définition : Présentation :

Petite définition : Présentation : Petite définition : Le Web 2.0 est une technologie qui permet la création de réseaux sociaux, de communautés, via divers produits (des sites communautaires, des blogs, des forums, des wiki ), qui vise

Plus en détail

Manuel d utilisation Logiciel (Communications Utility)

Manuel d utilisation Logiciel (Communications Utility) Manuel d utilisation Logiciel (Communications Utility) Pour les systèmes d imagerie numérique Configuration requise Description générale Il est recommandé de lire attentivement ce manuel d utilisation

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE ARTICLE PREMIER Champ d application Les présentes Conditions Générales de Vente s appliquent, sans restriction ni réserve à l ensemble des ventes conclues par la société «OBY

Plus en détail

" Internet : Comment communiquer? Visibilité, Promotion, Communication... " Intervenants. Mercredi 16 juin 2010

 Internet : Comment communiquer? Visibilité, Promotion, Communication...  Intervenants. Mercredi 16 juin 2010 Mercredi 16 juin 2010 " Internet : Comment communiquer? Intervenants Visibilité, Promotion, Communication... " Olivier Cartieri, Animateur, Conseil Technologies de l Information et de la Communication

Plus en détail

FedEx Ship Manager. Guide de l utilisateur. Solutions de surface FedEx International DirectDistribution. FedEx Transborder Distribution

FedEx Ship Manager. Guide de l utilisateur. Solutions de surface FedEx International DirectDistribution. FedEx Transborder Distribution FedEx Ship Manager MC FedEx Transborder Distribution MD Solutions de surface FedEx International DirectDistribution MD Guide de l utilisateur Table des matières FedEx Transborder Distribution MD Solutions

Plus en détail

Pour toute question relative à une annulation ou un échange, vous pouvez contacter notre service client à la librairie au 05 56 04 68 00.

Pour toute question relative à une annulation ou un échange, vous pouvez contacter notre service client à la librairie au 05 56 04 68 00. Conditions générales de vente Art 1 : Champ d application Les présentes conditions générales de vente s appliquent à toutes les commandes reçues par librairiegeorges.com et sont valables au moment où la

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE PICTOGRAMMES ET DE PUBLICATIONS SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE PICTOGRAMMES ET DE PUBLICATIONS SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE PICTOGRAMMES ET DE PUBLICATIONS SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES Article 1 Champ d application des conditions générales de vente de produits : Les présentes conditions générales

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1. Domaine d application Le Vendeur est la société «COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME», association dont le siège social est situé à ALENCON (61000) 86 rue St Blaise. Le site

Plus en détail

ecrm: Collecter et exploiter les données prospects et clients en toute légalité en France

ecrm: Collecter et exploiter les données prospects et clients en toute légalité en France ecrm: Collecter et exploiter les données prospects et clients en toute légalité en France Cabestan Livre Blanc Introduction La communication comportementale est une source essentielle de revenus pour un

Plus en détail

Le Traitement des Données Personnelles au sein d une Association

Le Traitement des Données Personnelles au sein d une Association Fiche actualisée le 27/02/2015 Le Traitement des Données Personnelles au sein d une Association Préambule Une association est naturellement amenée à regrouper des informations à caractère personnel sur

Plus en détail

Guide d'inscription pour obtenir un certificat ssl thawte

Guide d'inscription pour obtenir un certificat ssl thawte Guide d'inscription pour obtenir un certificat ssl thawte Sommaire Guide d inscription pour obtenir un certificat SSL Thawte 1 7 étapes simples 1 Avant de commencer 1 Soumettre votre demande d'inscription

Plus en détail

Conditions générales de vente. Les termes ci après définis auront dans les présentes Conditions Générales de Vente les significations suivantes :

Conditions générales de vente. Les termes ci après définis auront dans les présentes Conditions Générales de Vente les significations suivantes : Conditions générales de vente PREAMBULE I / Définitions Les termes ci après définis auront dans les présentes Conditions Générales de Vente les significations suivantes : Bon Cadeau : désigne le document

Plus en détail

RCS : 437 893 761 NIORT SIRET : 43789376100019 APE : 722c Déclaration CNIL N 1048341

RCS : 437 893 761 NIORT SIRET : 43789376100019 APE : 722c Déclaration CNIL N 1048341 CONDITIONS GENERALES DE REFERENCEMENT DE SITE INTERNET AVEC NICOLAS Informatique RCS : 437 893 761 NIORT SIRET : 43789376100019 APE : 722c Déclaration CNIL N 1048341 PREAMBULE NICOLAS Informatique a notamment

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente Universign Universign Version: 1.2 DIFFUSION PUBLIQUE Les présentes conditions de vente s appliquent entre d une part la société Cryptolog International au capital de 275

Plus en détail

La propriété intellectuelle dans l industrie pharmaceutique Intellectual Property in the Pharmaceutical Industry

La propriété intellectuelle dans l industrie pharmaceutique Intellectual Property in the Pharmaceutical Industry www.jdpi.ch Journée de droit de la propriété intellectuelle La propriété intellectuelle dans l industrie pharmaceutique Intellectual Property in the Pharmaceutical Industry vendredi 10 février 2012 Organisation:

Plus en détail

Western Innovation Forum 2015

Western Innovation Forum 2015 Western Innovation Forum 2015 April 16 17, 2015 Fairmont Hotel Vancouver 900 West Georgia St, Vancouver, BC April 16, 2015 8:00 9:00 Registration Innovation Marketplace 9:00 9:30 Panel 1: 9:30 10:30 The

Plus en détail

LE GROUPE STRATEGIC LEADERSHIP TEAM Membres du Directoire

LE GROUPE STRATEGIC LEADERSHIP TEAM Membres du Directoire Membres du Directoire Maurice Lévy Jean- Michel Etienne Président du Directoire, Président du P12 (Comité exécutif) Maurice Lévy est l'une des figures les plus éminentes des groupes de communication dans

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE EN LIGNE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE EN LIGNE CONDITIONS GENERALES DE VENTE EN LIGNE Les présentes conditions de vente sont conclues d une part entre la société EAGGY SAS entre toute personne physique ou morale souhaitant procéder à un achat via le

Plus en détail

Chapitre 1. Présentation générale de l Internet

Chapitre 1. Présentation générale de l Internet Chapitre 1. Présentation générale de l Internet Sommaire Chapitre 1. Présentation générale de l Internet... 1 1. Vue d ensemble d Internet... 2 1.1. Introduction... 2 1.2. Définition de l Internet... 2

Plus en détail

Conditions générales d inscription en ligne. à un tournoi de poker

Conditions générales d inscription en ligne. à un tournoi de poker Conditions générales d inscription en ligne à un tournoi de poker Les présentes conditions sont conclues entre les parties suivantes : La société CASINO DE NOUMEA, société en nom collectif au capital de

Plus en détail

COMMENT FAIRE DU E-COMMERCE?

COMMENT FAIRE DU E-COMMERCE? COMMENT FAIRE DU E-COMMERCE? Le marché du e-commerce Besoins d un e-commerçant L offre des prestataires Offres «standardisées» Offres sur mesure Choisir une offre Solution libre ou propriétaire? Fonctionnalités

Plus en détail

Gestion Electronique des Documents et la qualité documentaire au cœur du développement durable.

Gestion Electronique des Documents et la qualité documentaire au cœur du développement durable. Gestion Electronique des Documents et la qualité documentaire au cœur du développement durable. Introduction La Gestion Electronique des Documents est la mémoire de l entreprise. La mémoire existante qui

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 4 : Web Service Sommaire Introduction... 1 Web Service... 1 Les technologies des

Plus en détail

Xi Ingénierie. La performance technologique au service de votre e-commerce. Comment exploiter les cookies sur vos applications web en toute légalité?

Xi Ingénierie. La performance technologique au service de votre e-commerce. Comment exploiter les cookies sur vos applications web en toute légalité? Xi Ingénierie La performance technologique au service de votre e-commerce Comment exploiter les cookies sur vos applications web en toute légalité? Copyright 2012 Xi Ingénierie Toute reproduction ou diffusion

Plus en détail

Principes de fonctionnement d Internet

Principes de fonctionnement d Internet 1 Principes de fonctionnement d Internet L usage d Internet et des services associés s est particulièrement développé au cours de ces dernières années. En l espace d une dizaine d années, le débit, c est-à-dire

Plus en détail

Les moyens de paiement en Inde

Les moyens de paiement en Inde Les moyens de paiement en Inde 2010 - Ubifrance et les Missions Economiques Introduction Actualisation au 31 mai 2010 Prestation réalisée sous système de management de la qualité certifié AFAQ ISO 9001

Plus en détail

A. Introduction. B. Un petit rappel législatif

A. Introduction. B. Un petit rappel législatif Chapitre 3 : La base de contacts 71 A. Introduction Chapitre 3 : La base de contacts E-mailing Comme nous l'avons déjà évoqué, la réussite ou non d'une campagne e-mail se fonde sur deux éléments clés :

Plus en détail

CODE PROFESSIONNEL. déontologie

CODE PROFESSIONNEL. déontologie déontologie Code de déontologie des professionnels du marketing direct vis-à-vis de la protection des données à caractère personnel 1 Code de déontologie des professionnels du marketing direct vis-à-vis

Plus en détail

CONDITIONS D UTILISATION DE L APPLICATION MOBILE MAINS LIB

CONDITIONS D UTILISATION DE L APPLICATION MOBILE MAINS LIB CONDITIONS D UTILISATION DE L APPLICATION MOBILE MAINS LIB 1. Objet MAINS LIB propose la location d emplacements destinés exclusivement aux casques de deux- roues motorisés (ci- après «l Emplacement»)

Plus en détail

Conditions générales de don du WWF Belgique C.F.

Conditions générales de don du WWF Belgique C.F. Conditions générales de don du WWF Belgique C.F. 1. Primauté et acceptation des présentes conditions générales de don 1.1. Par «WWF» au sens des présentes conditions générales de don, on entend l ASBL

Plus en détail

Conditions Générales de Vente applicable aux ventes réalisées sur notre site

Conditions Générales de Vente applicable aux ventes réalisées sur notre site Conditions Générales de Vente applicable aux ventes réalisées sur notre site Les présentes conditions de vente sont conclues d'une part par la société ARCHOS S.A dont le siège social est au 12 rue Ampère

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE Informations Légales Mineurs et capacité juridique L'ordonnance n 59-107 du 7 janvier 1959, la loi n 74-631 du 5 juillet 1974 et l'article L.3342-1 du Code de la santé publique

Plus en détail

CODE DE DEONTOLOGIE DE LA COMMUNICATION DIRECTE ELECTRONIQUE

CODE DE DEONTOLOGIE DE LA COMMUNICATION DIRECTE ELECTRONIQUE CODE DE DEONTOLOGIE DE LA COMMUNICATION DIRECTE ELECTRONIQUE Avis conforme de la CNIL le 22 mars 2005 Mars 2005 Syndicat National de la Communication Directe 44, rue d Alésia 75682 Paris Cedex 14 Tel :

Plus en détail

Conditions générales pour les Éditeurs Conditions générales pour la participation au réseau de partenaires financeads.

Conditions générales pour les Éditeurs Conditions générales pour la participation au réseau de partenaires financeads. Conditions générales pour les Éditeurs Conditions générales pour la participation au réseau de partenaires financeads. 1 Généralités La société financeads International GmbH (ci-après : financeads) propose

Plus en détail

WF MEDIA.INFO ET N OUBLIONS PAS QU UNE COMMUNICATION RÉUSSIE, C EST AVANT TOUT UN IMPACT MESURABLE ET

WF MEDIA.INFO ET N OUBLIONS PAS QU UNE COMMUNICATION RÉUSSIE, C EST AVANT TOUT UN IMPACT MESURABLE ET WF MEDIA.INFO WF MEDIA.INFO, AGENCE DE COMMUNICATION SUR CMS OPEN SOURCE AU SOLUTION PROPRIETAIRE, C EST UNE VISION OPÉRATIONNELLE ET RÉALISTE DE LA COMMUNICATION DES ENTREPRISES D AUJOURD HUI. QUE VOUS

Plus en détail

LA COUR SUPRÊME DE LA C.-B. SE PENCHE SUR DES ENJEUX NOUVEAUX ET INTÉRESSANTS EN MATIÈRE DE POLICE D ASSURANCE DES OUVRAGES EN CONSTRUCTION

LA COUR SUPRÊME DE LA C.-B. SE PENCHE SUR DES ENJEUX NOUVEAUX ET INTÉRESSANTS EN MATIÈRE DE POLICE D ASSURANCE DES OUVRAGES EN CONSTRUCTION Le Comité de gestion des risques est heureux de présenter aux membres de l Institut canadien de design-construction (ICDC) cet article qui fait état d une décision rendue récemment par la cour concernant

Plus en détail

CRISTALLIN KIT D INFORMATION INFORMATIQUE ET LIBERTES A DESTINATION DES OPTICIENS

CRISTALLIN KIT D INFORMATION INFORMATIQUE ET LIBERTES A DESTINATION DES OPTICIENS CRISTALLIN KIT D INFORMATION INFORMATIQUE ET LIBERTES A DESTINATION DES OPTICIENS 19 06 2012 SOMMAIRE 1. Préambule 3 2. Réaliser les formalités préalables adéquates 3 3. Informer vos clients 3 4. Obtenir

Plus en détail

Annexe 5. CONTRAT CYBERPLUS PRO Souscrit dans le cadre du cyberp@iement Titre 1Conditions Particulières

Annexe 5. CONTRAT CYBERPLUS PRO Souscrit dans le cadre du cyberp@iement Titre 1Conditions Particulières Annexe 5 Souscrit dans le cadre du cyberp@iement Titre 1Conditions Particulières DESIGNATION DE L ENTREPRISE ci-après "le Client" Nom ou Dénomination sociale... représentée par.. (Nom et prénom du représentant

Plus en détail

LES MEMBRES DU COMITE EXECUTIF DU GROUPE LVMH

LES MEMBRES DU COMITE EXECUTIF DU GROUPE LVMH LES MEMBRES DU COMITE EXECUTIF DU GROUPE LVMH LVMH 2015 BERNARD ARNAULT PRESIDENT-DIRECTEUR GENERAL Né le 5 mars 1949 en France. Après des études au lycée de Roubaix et au lycée Faidherbe à Lille, il intègre

Plus en détail

Michel Deruère. Conditions générales de vente

Michel Deruère. Conditions générales de vente Conditions générales de vente Article 1 : Champ d application 1.1 Le présent contrat a pour objet de définir les termes et conditions ainsi que les modalités selon lesquelles MICHEL DERUÈRE fournit les

Plus en détail

Editeur et hébergement :

Editeur et hébergement : Editeur et hébergement : Orange, société anonyme au capital de 10 595 541 532 euros, immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 380 129 866, dont le siège social est sis 78, rue Olivier de Serres, 75015

Plus en détail

Plateforme PAYZEN. Intégration du module de paiement pour la plateforme Magento version 1.3.x.x. Paiement en plusieurs fois. Version 1.

Plateforme PAYZEN. Intégration du module de paiement pour la plateforme Magento version 1.3.x.x. Paiement en plusieurs fois. Version 1. Plateforme PAYZEN Intégration du module de paiement pour la plateforme Magento version 1.3.x.x Paiement en plusieurs fois Version 1.4a Guide d intégration du module de paiement Multiple Magento 1/24 SUIVI,

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES D'UTILISATION ET DE VENTE

CONDITIONS GÉNÉRALES D'UTILISATION ET DE VENTE CONDITIONS GÉNÉRALES D'UTILISATION ET DE VENTE Bienvenue sur le site www.aelles-zeeux.fr, site de vente d accessoires textiles artisanaux en ligne. Nous vous invitons à lire attentivement les présentes

Plus en détail

XTRADE TRADING CFD EN LIGNE. XTRADE - XFR Financial Ltd. CIF 108/10 1

XTRADE TRADING CFD EN LIGNE. XTRADE - XFR Financial Ltd. CIF 108/10 1 XTRADE TRADING CFD EN LIGNE XTRADE - XFR Financial Ltd. CIF 108/10 1 TERMES ET CONDITIONS D'UTILISATION DU SITE ET POLITIQUE DE CONFIDENTIALITÉ Marques - Droits de propriété intellectuelle XFR Financial

Plus en détail

CONDITIONS DE VENTE DE L ASSOCIATION A LA PULPE. La vente est réservée aux lecteurs particuliers non professionnels.

CONDITIONS DE VENTE DE L ASSOCIATION A LA PULPE. La vente est réservée aux lecteurs particuliers non professionnels. CONDITIONS DE VENTE DE L ASSOCIATION A LA PULPE Les présentes conditions générales de vente s'appliquent à toutes les ventes conclues par le biais du site Internet www.lassociation.fr entre L Association

Plus en détail

Processus commercial innovant dans le Cloud. À l ère des clients tout-puissants

Processus commercial innovant dans le Cloud. À l ère des clients tout-puissants Processus commercial innovant dans le Cloud À l ère des clients tout-puissants Pourquoi doit-on changer? 45 % des décisions d achat BtoB sont prises avant même le premier contact avec le commercial de

Plus en détail

Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits

Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits Les répercussions pour le secteur des logiciels et des services infonuagiques Novembre 2014 L International Accounting Standards Board (IASB)

Plus en détail

Solutions EMC Documentum pour les assurances

Solutions EMC Documentum pour les assurances Caractéristiques d EMC Documentum La famille de produits EMC Documentum aide les compagnies d assurance à gérer tous les types de contenu de plusieurs départements au sein d un seul référentiel. Grâce

Plus en détail

APERÇU DU FONDS Fonds Iman de Global, série A au 13 avril 2015

APERÇU DU FONDS Fonds Iman de Global, série A au 13 avril 2015 APERÇU DU FONDS Fonds Iman de Global, série A au 13 avril 2015 Ce document contient des renseignements essentiels sur le Fonds Iman de Global que vous devriez connaître. Vous trouverez plus de détails

Plus en détail

Charte commune des portails internet institutionnels

Charte commune des portails internet institutionnels des portails internet institutionnels Fiche signalétique : Date du document 10/08/2012 Projet Version du document 1.0 Cadre Général d Interopérabilité Règles relatives à la charte commune des portails

Plus en détail

bookmark), sachant qu'à chaque favori est associée une adresse web ; o suivre un hyperlien, sachant qu'à chaque hyperlien est associée une

bookmark), sachant qu'à chaque favori est associée une adresse web ; o suivre un hyperlien, sachant qu'à chaque hyperlien est associée une Introduction : On appelle «Web», contraction de «World Wide Web» (d'où l'acronyme www), une des possibilités offertes par le réseau Internet de naviguer entre des documents reliés par des liens hypertextes.

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES APPLICABLES LORS D UNE RESERVATION EN LIGNE SUR LE SITE «www.rentacar.fr»

CONDITIONS GENERALES APPLICABLES LORS D UNE RESERVATION EN LIGNE SUR LE SITE «www.rentacar.fr» CONDITIONS GENERALES APPLICABLES LORS D UNE RESERVATION EN LIGNE SUR LE SITE «www.rentacar.fr» LE PREAMBULE Les présentes Conditions Générales s'appliquent à toute Réservation en ligne, tel que ce terme

Plus en détail

REGLEMENT DES E-COMMERCE AWARDS 2015

REGLEMENT DES E-COMMERCE AWARDS 2015 Règlement du concours Article 1 Organisateur Dans le cadre de la Paris Retail Week, les salons E-Commerce Paris & Digital(in)Store qui se tiendront du 21 au 23 Septembre 2015 (ci-après le «Salon»), la

Plus en détail