SCHEMA DIRECTEUR INFORMATIQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SCHEMA DIRECTEUR INFORMATIQUE"

Transcription

1 MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES BURKINA FASO -=-=-=-=-=-=-= UNITE - PROGRES JUSTICE SECRETARIAT GENERAL -=-=-=-=-=-=-= DIRECTION GENERALE DES IMPOTS -=-=-=-=-=-=-= SCHEMA DIRECTEUR INFORMATIQUE DE LA DIRECTION GENERALE DES IMPOTS LE CAHIER DES PROJETS ET DES ACTIONS INDUITES - VALIDE LE 17 DECEMBRE Décembre 2007

2 SOMMAIRE I LES FICHES PROJETS I.1. Gestion intégrée des procédures fiscales I.2. SIG et gestion domaniale foncière et cadastrale I.3. Un infocentre I.4. Outil d audit des comptabilités des entreprises I.5. Messagerie interne I.6. Intranet : mise a disposition des textes I.7. Gestion automatisée du courrier I.8. Gestion intégrée du courrier I.9. Site web : mise a disposition des informations fiscales I.10. Services fiscaux interactifs sur internet I.11. Gestion de la comptabilité administrative de la DGI I.12. Gestion électronique des documents (archivage) I.13. Gestion du parc informatique I.14. Gestion du personnel I.15. Gestion du matériel I.16. Gestion des formations I.17. Système automatise de gestion des timbres fiscaux (gestock) I.18. Gestion de la comptabilité administrative de la DGI II LES ACTIONS INDUITES II.I Les actions d ordre stratégique II.I.1. Relatives à la DISF II.I.1.1 Réorganisation de la DISF II.I.1.2 Renforcement des capacités de la DISF II.I.1.3 Amélioration de l assistance aux utilisateurs II.I.2. Relatives aux bâtiments et infrastructures II.I.2.1 Réhabilitation des locaux II.I.2.2 Réhabilitation de l alimentation électrique II.I.3. Relatives aux équipements informatiques des utilisateurs II.I.3. 1 Réhabilitation du parc informatique (utilisateurs) II.I.3. 2 Augmentation du taux d équipement des utilisateurs II.I.4. Relatives aux autres domaines II.I.4.1 Motivation des utilisateurs assidus de la chaîne informatisée de la recette II.I.4. 2 Instauration de cadres d échanges avec les autres administrations partenaires II.I.4.3 Mise en place d un cadastre fiscal II.I.4.3 Revalorisation du rôle des correspondants informatiques II.I.4.4. Recherche des financements nécessaires à la réalisation du SDI II.II Les actions d ordre organisationnel II.II.1 Harmonisation des documents statistiques et de synthèse II.II.2 Institution d un plan de formation II.II.3 Révision et mise à disposition de textes II.II.4 Délégation des crédits de fonctionnement II.II.5 Simplification des procédures administratives (délégation de certains pouvoirs) II.II.6 Amélioration de la communication interne et externe II.II.7 Amélioration de la gestion des moyens II.II.8 Organisation de la gestion des sites web de la DGI (Internet et Intranet) II.II.9 Dynamisation des cadres de concertation II.II.10 Pérennisation et actualisation du SDI de la DGI Tel Standard /87

3 SOMMAIRE II.II.11 Fonctionnement des structures de travail II.III Les actions d ordre technique II.III.1 Interfaçage des logiciels internes et externes à la DGI II.III.2 Harmonisation des données communes (référentiel des données) II.III.3 Sécurisation des réseaux II.III.4 Déploiement du RESINA II.III.5 Déploiement généralisé de tous les logiciels applicatifs de la DGI II.III.6 Réalisation d une charte et d un guide de l utilisateur de l informatique Tel Standard /87

4 I LES FICHES PROJETS I.1. Gestion intégrée des procédures fiscales Objectifs L objectif global est d améliorer la gestion des finances publiques en substituant à la gestion manuelle, une gestion automatisée des procédures fiscales, ce qui permet davantage de transparence et d efficacité dans le traitement des opérations d une part, et d autre part de décharger les agents des tâches répétitives et chronophages au profit d autres fonctions. Le logiciel de Gestion Intégrée des Procédures Fiscales permettra en outre de contribuer à l amélioration de la maîtrise du tissu fiscal, à la modernisation de la gestion de l impôt et à la mise en place d une banque de données permettant aux services de la DGI de disposer d une information suffisante et complète sur les contribuables et de suivre sur le terrain l évolution de l activité économique. Description du projetil consiste à concevoir, développer, intégrer et déployer un ensemble de modules constitutifs d un logiciel de gestio intégrée des procédures fiscales qui contribuera à : - mieux sécuriser les recettes spontanément déclarées par les contribuables ; - améliorer le niveau global du recouvrement par un traitement automatisé des déclarations et des paiements ; - mieux maîtriser et élargir l assiette fiscale par l amélioration de l information de recoupement fiscal et donc à compenser le manque à gagner financier découlant de la baisse de la fiscalité de porte due au processus d intégration régionale. Il sera basé sur un noyau dur de base composé de quatre modules : Dépôts, Assiette, IFU, GEstion des STATistiques. Ce noyau sera renforcé par des modules spécifiques : REFI, Gestion des baux, STARE dont l intégration permettra d avoir un logiciel intégré de gestion des procédures fiscales. Le noyau dur devra être interfacé avec des logiciels externes : CIR, CID, SIGASPE, CIE, SYDONIA via un référentiel commun de données du Ministère de l Economie et des Finances (MEF). LE NOYAU DUR Le module des dépôts et règlements qui est déjà en exploitation permet d assurer les tâches courantes de la recette. Au titre de ces tâches il y a : - la gestion des encaissements, - la gestion automatique des avis de mise en recouvrement, - la gestion des défaillants et des relances automatiques, - de déterminer les restes à recouvrer par division fiscale, par exercice, par bailleur, par localité, par type d impôt; - l aide au recouvrement, - la comptabilité, Le module de gestion de l assiette a les fonctionnalités suivantes : - la gestion des redevables permanents, - la saisie des obligations déclaratives et des bilans, - l émission des avis d imposition, des taxations d office, des avis de redressements, - la consultation du dossier fiscal, - la surveillance des obligations fiscales afin de relancer et taxer les contribuables défaillants ; - les éditions de l assiette et de la base de recoupement, - la gestion des programmes de vérification, - la mise à jour du portefeuille des obligations des contribuables, - la gestion des certificats et des attestations de situations fiscales Ces deux modules constituent le noyau dur du logiciel de gestion intégrée qui va être étoffé par l intégration d autres modules d appoint. Le module Identifiant Financier Unique (IFU) permet (cf : termes de références): - de moderniser de la gestion des finances publiques (recettes, dépenses et comptabilité) et d améliorer la maîtrise des acteurs économiques ayant des relations avec l administration financière. La gestion partagée d un fichier unique des opérateurs économiques aura des avantages certains. Outre l élargissement de l assiette pour une mobilisation accrue des recettes, on notera Tel Standard /87 Page 4

5 un décloisonnement de l information financière, gage d une transparence suffisante dans la gestion budgétaire. - d immatriculer de manière unique chaque opérateur économique de sorte qu une même personne (physique ou morale) n ait qu un seul et unique numéro à caractère national quel que soit le nombre de ses établissements et ses lieux d exercice d activités ; ce logiciel permettra de disposer d un fichier unique et fiable des opérateurs économiques et de pouvoir fournir l information sur ceux-ci en temps réel ; cela apportera une contribution fort appréciable au processus d intégration en permettant de renseigner les décideurs nationaux et les partenaires techniques et financiers sur les potentialités économiques qui servent à évaluer la réalisation des indicateurs de convergence ; - de proposer un cadre organisationnel et réglementaire pour la gestion efficiente de l Identifiant Financier Unique (IFU), - de constituer une base de données sur les acteurs économiques et leurs établissements par le biais d un système unique d immatriculation des acteurs économiques au niveau national ; - d immatriculer tous les acteurs économiques (personnes physiques ou morales) et leurs établissements en tant que lieux d exercices de leurs activités ; - de rattacher chaque acteur économique à tous ses établissements à travers le numéro d immatriculation ; - de prendre en compte et de suivre les modifications qui vont intervenir dans la vie d un acteur économique et de ses établissements ; - de donner l information en temps réel sur les potentialités économiques et fiscales de tout espace administratif ou collectivité locale donné (ville, commune, département, province, région, etc.) ; - d importer et d exporter les informations sur support externe (disquette, CD, etc.) sous forme de fichiers directement exploitables selon le système cible ; - de prendre en compte les transferts de contribuables d une division fiscale à une autre ; Le module GEstion des STATistiques fiscales (GESTAT) : Il a pour objectif de consolider, d analyser les statistiques fiscales et faire des projections de recettes en émission et en recouvrement. L impact de ce logiciel est l amélioration de la fiabilité des statistiques fiscales et leur disponibilité en temps réel. Il apportera une contribution appréciable au processus d intégration en permettant de renseigner en temps réel et de manière fiable les décideurs nationaux et les partenaires techniques et financiers sur les réalisations et les potentialités fiscales qui servent à améliorer la réalisation des indicateurs de convergence. Il devra permettre : - les éditions des divers états statistiques et de synthèse liés au recouvrement, - l édition des statistiques des émissions et des déclarations, - l amélioration de la gestion des statistiques d émission et de recouvrement, - l édition des statistiques croisées et des indicateurs de performance selon tous les critères voulus comprenant des états graphiques et de faire des simulations de tous ordres, - de comparer les potentialités économiques et fiscales et d effectuer des projections (pour un espace géographique ou administratif donné) selon les périodes et d en tirer les enseignements ; - de disposer, comparer et effectuer des projections sur les potentialités économiques et fiscales de tout espace administratif ou collectivité locale donné (ville, commune, département, province, région, etc.) et d en tirer les enseignements ; Au niveau des divisions fiscales: - de collecter, saisir et valider les statistiques par période, structure et impôt (avec la possibilité d extraire automatiquement ces données à partir d autres systèmes informatisés de gestion des impôts) ; - d importer et d exporter les statistiques sur support externe (disquette, CD, etc.) sous forme de fichiers directement exploitables selon le système cible ; - de consolider les statistiques ; - de comparer les performances selon les périodes et d en tirer les enseignements ; - d effectuer des projections des performances ; - d éditer des statistiques croisées (par exercice, par localité ou secteur géographique, par secteur d activité et par type d impôt, etc.) comprenant des états graphiques et de faire des simulations de tous ordres. Au niveau des Brigades - d assurer la collecte des informations statistiques, le suivi des redressements et des recouvrements dus à l action des brigades. Au niveau des Directions Régionales des Impôts : - d agréger les données relatives aux différentes divisions fiscales sous sa tutelle et de pouvoir éditer toutes les statistiques et synthèses voulues et réaliser des projections. Au niveau de la Direction Générale des Impôts - d agréger les données relatives aux différentes directions régionales et de pouvoir éditer toutes les statistiques et synthèses voulues Tel Standard /87 Page 5

6 et réaliser des projections. LES MODULES SPECIFIQUES Le module REcensement FIscal (REFI) : il permet : - d enregistrer les résultats du recensement fiscal, donc de disposer d un fichier unique et fiable des contribuables immatriculés et non immatriculés, de fournir l information sur ceux-ci et d apporter une contribution fort appréciable dans les recoupements d informations entre les déclarations des contribuables et les données collectées sur le terrain ; - de constituer une base de données sur les acteurs économiques et leurs établissements ; - de localiser les acteurs économiques (personnes physiques ou morales) de la section géographique concernée et leurs établissements en tant que lieux d exercices de leurs activités ; - de prendre en compte les modifications qui sont intervenues dans la vie d un acteur économique et de ses établissements ; - d importer et d exporter les informations sur support externe (disquette, CD, etc.) sous forme de fichiers directement exploitables selon le système cible ; - de proposer les transferts de contribuables d un régime fiscal à un autre ; Le module de gestion de la Taxe de résidence STARE : Il devra faire l objet d une révision et d une redéfinition des fonctionnalités en vue de prendre en compte les besoins spécifiques suivants : - la conception d un système de gestion à trois niveaux (DF, DRI et Direction Générale), - la gestion des recettes par nature (en fonction de la nomenclature budgétaire), - l édition automatisée de quittances, - l initialisation des précomptes sur CID ou SIGASPE et le suivi du recouvrement de la taxe de résidence dans ses volets - la possibilité pour les contribuables d effectuer leurs paiements sur divers sites, - la réalisation effective de passerelles de communication avec IFU, SIGASPE, CIR Le module de gestion des baux. Ce module devra permettre : - de répertorier tous les baux et de les suivre afin d affiner les prévisions des revenus locatifs, - d assurer l exploitation optimale du gisement fiscal en matière de location d immeubles bâtis et non bâtis, - d individualiser les locaux à travers un identifiant formé à partir des références cadastrales, - de mettre en place un fichier des bailleurs et des locataires indexé sur les références cadastrales des propriétés ; - de procéder à la mise à jour de toute modification intervenant sur les contrats de bail afin d éradiquer l incivisme fiscal (dissimulation des baux, minoration des loyers, non respect des délais de déclaration et de paiement, etc.) ; - d optimiser le recouvrement des impôts fonciers, notamment les droits d enregistrement des baux, les droits de timbre, les impôts sur les revenus fonciers, les taxes sur les plus-values immobilières, les droits d inscription et d immatriculation foncière, etc. ; - de contrôler les revenus locatifs imposables en dressant, par zone géographique, des valeurs locatives de référence comme moyen de comparaison et d évaluation des baux (sommier des baux) ; - de répertorier toutes les transactions immobilières afin d en tirer tout le profit fiscal ; Fonctionnalités du logiciel Le logiciel de gestion intégrée des procédures fiscales est vu comme un système à trois (3) étages (niveau local, niveau régional et niveau central) avec des ouvertures vers les autres systèmes informatiques, de part l intégration de l identifiant unique qui mettra en relation l ensemble des directions de l administration financière pour permettre toutes les relations et communications nécessaires et l intégration harmonieuse dans le système d information informatisé des finances publiques. Au niveau régional, le logiciel donnera la possibilité à chaque Direction Régionale des Impôts (DRI) de consulter, d agréger les données relatives aux différentes divisions fiscales sous sa tutelle et de pouvoir éditer toutes les statistiques et les états synthèses voulues. Au niveau central, il permettra à la DGI de consulter, d agréger les données relatives aux différentes Directions Régionales sous sa tutelle et de pouvoir éditer toutes les statistiques, les synthèses et les indicateurs de performances usités afin d orienter et de contrôler la mise en œuvre de la politique fiscale, foncière et cadastrale. Utilisateurs concernés et besoins à couvrir Ce logiciel intéresse principalement les services de la DGI, en l occurrence les divisions fiscales (bureaux d assiette et recettes) et certains services de la DGTCP, DGD, DGB, DCCF, DAF, DCMP, DGCoop, CNLF, les contribuables, les mairies, tous les partenaires du MFB, et certaines administrations et institutions externes : le Ministère du Commerce, la Chambre de Commerce, l INSD, et dans une moindre mesure les autres services de la hiérarchie dont les besoins se limitent à la consultation des informations enregistrées. Tel Standard /87 Page 6

7 - les Directions Centrales de la DGI (DVE, DLC, DISF ) - les Divisions Fiscales (53) à travers les bureaux d assiettes et de recettes (autour de 150) (Octobre 2007). DGI - les Services des Impôts Locaux (2) - les Directions Régionales des Impôts (13) -les Services rattachés de la DGI (DGE, SAF ) DGTCP DGD MATD DEP/MFB, SP-PPF, DGB, DGTCP, Cour des Comptes Etat actuel du projet - Les Brigades (19) - les Perceptions - les Trésoreries Principales - la Recette Générale - Direction Générale - DSI - Les communes - Les régions Utilisation à des fins de centralisation et de prévisions fiscales et budgétaires qui se situent notamment dans le cadre des grands objectifs du Ministère (PRGB). IL s agit par exemple de l amélioration du taux de pression fiscale, de l élaboration de la Loi des Finances et de la Loi des Règlements Ce nouveau projet a été initié lors des réflexions dans le cadre du SDI sectoriel de la DGI. Il a pris sa source sur la base de SINTAX et des logiciels applicatifs spécifiques actuellement en cours de développement ou en exploitation. Aucune réflexion complémentaire autre que celle de la présente fiche technique n a encore été initiée à ce jour. Sont ainsi concernés (octobre 2007): Le module de gestion des dépôts et règlements et le module de l assiette sont réalisés et déployés sur les sites de la Division des Grandes Entreprises et sur les deux divisions des moyennes entreprises (DME centre et ouest). Les migrations en architecture multi-tiers sont réalisées. Le module de gestion de l assiette mis en exploitation en septembre 2006 à la DGE (1 ère version) est en maintenance corrective. Compte tenu des importantes demandes d évolution, le travail de maintenance occupe une place importante dans l évolution future de SINTAX. Le module STARE tourne sous Windows 2003 Server avec une base de données ORACLE. STARE2 a migré en architecture multi tiers (Oracle 10 g). Il se compose de deux modules à savoir l assiette et le recouvrement et va fonctionner en 2007 sur les sites du Service des Impôts Locaux du Centre et de l Ouest et dans les Divisions Fiscales de Ouagadougou (Kadiogo II, Kadiogo III, Kadiogo IV) et de Bobo (Houet II). Le module de gestion des baux : Les termes de référence ont été constitués, diffusés, acceptés et ont fait l objet d un appel d offre de prestations extérieures de 24 hommes/mois sur une période de 8 mois. Le PRCA finance ce projet. Le prestataire «Actif» réalise le développement et la mise en exploitation qui est prévue en août L IFU : Les termes de référence ont été constitués, diffusés et acceptés. Les instances de gestion du projet sont constituées et opérationnelles (Comité de pilotage pour les projets d informatisation des Recettes, le Groupe de Projet, le Groupe des Utilisateurs). Le projet est financé sur le budget de l Etat. Le logiciel a été réalisé en interne. Le logiciel a fait l objet d une migration en architecture multi tiers (ORACLE 10g). Il reste à poursuivre la mise en œuvre dans tous les services décentralisés. Le module de recensement fiscal : Les termes de référence ont été constitués, diffusés et acceptés. Les instances de gestion du projet sont constituées et opérationnelles (Comité de pilotage pour les projets d informatisation des Recettes, le Groupe de Projet, le Groupe des Utilisateurs). Le projet est financé sur le budget de l Etat. Le logiciel a été réalisé en interne. Le logiciel a fait l objet d une migration en architecture multi tiers (ORACLE 10g). Il reste à poursuivre la mise en œuvre dans tous les services décentralisés. Le module de gestion des statistiques (GESTAT) : Les termes de référence ont été constitués, diffusés, acceptés et ont fait l objet d un appel d offre de prestations extérieures de 8 hommes/mois sur une période de 5 mois. Le projet est financé par le PRCA. Le prestataire retenu est le cabinet «Multi Consult». Le projet est en phase de réalisation, le déploiement est prévu pour août Dépendance avec d autres projets et pré-requis Des interfaces sont à établir avec les autres logiciels : SYDONIA, CIE, SIGASPE etc. Ces interfaces devront permettre de s assurer de la cohérence globale autour du fichier des contribuables d une part et de l intégration des opérations comptables de l autre. Dans cette optique, la communication entre les modules du système intégré des procédures fiscales nécessitera l unification des bases de données en un seul système d information et sur un même serveur pour permettre l implantation d une base de données globale, homogène et intégrée. Pour favoriser l utilisation du logiciel de gestion intégrée des procédures fiscales dans toutes les structures concernées, les Tel Standard /87 Page 7

8 responsables s attèlent à interconnecter tous les services à la Direction Générale. Le câblage et l interconnexion des services de la DGI seront faits en 2007 (les 13 DRI (excepté le Centre) et les DF des chefs-lieux de régions administratives). Toutes les Divisions fiscales des chefs lieux doivent également être connectées sur le 2 ème semestre Les connexions des autres Divisions Fiscales dépendent des liaisons de l ONATEL Moyens nécessaires à la réalisation du logiciel intégré de gestions des procédures fiscales Attention : le chiffrage ci-dessous correspond au scénario d une évolution d un système existant vers le futur système de gestion intégrée. Ne sont pas inclus dans ce chiffrage les travaux de réhabilitation et d extension des réseaux. Quant Prévision Prévision Prix Unit. Prix Total Prévision 2008 Rubrique Etudes de faisabilité de l intégration des modules au SINTAX actuel ( hommes/mois pendant 3 mois) Matériel d exploitation pour le déploiement (lames et machines de programmation) 2 Ingénieurs informaticiens et 4 Analystes programmeurs (intégration des applications de la DGI) de nov à déc (soit 26 mois) Formation des formateurs Formation des utilisateurs Kits complets utilisateurs Maintenance corrective 1 Ingénieur informaticien et 2 Analystes programmeurs (à partir de la mise en exploitation) TOTAL : par groupe et par jour en raison de pour les formateurs (15 000/J x 3) et pour les 21 formés (5000/J) pendant 5 jours. Pauses café 5 jours : 24 x x 5 = : 20 utilisateurs par DRI pour les 11 DRI (220 utilisateurs) autres que centre et Hauts bassins 100 utilisateurs pour le centre et 80 utilisateurs pour les Hauts Bassins soit un total général de 400 utilisateurs à former pendant 5 jours. 150 seront déplacés avec un prise en charge moyenne de 7 jours [( x 7) x 150 = ) plus x 400 = plus les déplacements à x 150 = Indemnités formateurs : 42 x 5 x = Pauses café 5 jours : 450 x x 5 = Total formations utilisateurs : = Tel Standard /87 Page 8

9 La planification : Ne sont pas inclus dans ce chiffrage les travaux de réhabilitation et d extension des réseaux. Modules existants Mise en place des structures tri 1 tri 2 tri 3 tri 4 tri 1 tri 2 tri 3 tri 4 tri 1 tri 2 tri 3 tri 4 Etudes de faisabilité Réalisation du noyau central Réalisation et intégration des modules Déploiement dans les structures destinataires Formation des utilisateurs Maintenance corrective Tel Standard /87 Page 9

10 I.2. SIG et gestion domaniale foncière et cadastrale Objectifs Contribuer à améliorer la maîtrise de l assiette et du recouvrement des impôts liés au foncier. La mise en place d un SIG cadastral peut impacter de façon implicite et structurelle sur l évolution des recettes fiscales recouvrées au profit de l Etat et des collectivités territoriales. Par ailleurs, l implantation d un SIG cadastral dépasse le cadre strict des impôts et intéresse d autres partenaires comme les collectivités territoriales et les gestionnaires de réseaux (ONEA, SONABEL, ONATEL ). Description du projet Il s agira de concevoir, développer et déployer un logiciel permettant de rattacher à un plan cadastral informatisé, des informations littérales. Ce Système d Informations Foncières sera une base de données à la disposition notamment, des Services du Cadastre et ceux des Recettes des Domaines et de la Publicité Foncière. En outre son exploitation par les autres services de la DGI contribuera à une bonne maîtrise de l adressage et de l identification des contribuables. Au niveau des fonctionnalités, le système d informations foncières sera une base de données multifonctions permettant : - de localiser géographiquement les contribuables et leurs biens fonciers ; - de suivre les mutations cadastrales, foncières, domaniales et en matière de publicité foncière ; - de faire des études thématiques. - aux services du Cadastre de mettre à jour toutes les modifications qui affectent les limites des parcelles ainsi que les éléments intervenants dans l appréciation de l assiette des impôts liés au foncier (valeurs locatives) ; - aux services des domaines, la prise en charge des propriétaires, la gestion des mutations domaniales et foncières, ainsi que le suivi du recouvrement des droits et taxes leur incombant ; - l amélioration des liaisons entre les collectivités territoriales (mairies, régions) et la DGI. Utilisateurs concernés et besoins à couvrir DGI - les Divisions Fiscales - les Services du Cadastre et des travaux fonciers - les Directions Régionales et leurs services rattachés - les Services Centraux de la DGI Les communes et les régions Pour la gestion de l urbanisation Les gestionnaires de réseaux et les Il s agit des géomètres agréés, des sociétés de production et de distribution particuliers qui interviennent sur le urbains et inter-urbains : eau, électricité, téléphonie foncier Etat actuel du projet Le projet fait actuellement l objet d une étude. L analyse technique et financière des offres de plusieurs fournisseurs et prestataires relatives à l acquisition et à l implantation d un SIG cadastral est en cours. Cette étude de faisabilité va être appuyée au mois d octobre 2007 par un expert du projet d appui 9 ACP BK 06 de la Délégation de la Commission Européenne. Dépendance avec d autres projets et pré requis Pour permettre aux différents utilisateurs de travailler en temps réel sur un même référentiel, une interconnexion des services de la DGI est indispensable. Le SIG doit être adapté au contexte de la législation burkinabé. Pour optimiser l exploitation de ce logiciel, des interfaces avec d autres logiciels de la DGI sont à prévoir, notamment ave Tel Standard /87 Page 10

11 le projet de gestion intégrée des procédures fiscales. Moyens nécessaires - à la réalisation du projet Un contrat de prestation externe pour le développement et le déploiement du logiciel est nécessaire. - à la mise en œuvre L acquisition d un SIG et les équipements spécialisés spécifiques (tables traçantes, serveurs, GPS et outils associés), la formation des utilisateurs, les moyens humains nécessaires à la mise à jour et l intégration des données. Rubrique Prix Unit. Quant. Prix Total Prévision 2007 Prévision 2008 Prévision 2009 Acquisition des logiciels SIG Acquisition de GPS (Global Positionning System) Acquisition de tables à numériser Acquisition d un serveur d exploitation Opération de relevé cadastral Ingénieur informaticien Analyste programmeur Formation des informaticiens Formation des utilisateurs TOTAL La planification Développement et paramétrage Réalisation des relevés cadastraux Formation des utilisateurs tri 1 tri 2 tri 3 tri 4 tri 1 tri 2 tri 3 tri 4 tri 1 tri 2 tri 3 tri 4 Tel Standard /87 Page 11

12 I.3. Un infocentre Objectifs Permettre à tous les agents de la DGI de réaliser des requêtes de recherches sur une énorme base de données d informations fiscales. Ceci doit permettre à tout un chacun de mener des investigations utiles dans l exercice de sa fonction et ses activités. Chaque utilisateur ayant un niveau autorisé de recherche. Description du projet L utilisateur peut interroger une vaste base de données unique qui contient des informations résultats des gestions quotidiennes des différentes Directions. Cette base de données sera alimentée et approvisionnée quotidiennement par extraction automatique de données à partir des systèmes opérationnels notamment ceux de la DGI. L utilisateur créé lui-même grâce à un langage simple une interrogation (requête) qui peut avoir plusieurs critères et peut extraire un ensemble de données qu il utilise à ses fins propres. L accès à l infocentre est géré par un système d autorisation : les données de la base de l infocentre peuvent être lues et extraites selon différents niveaux de permissions, certaines nécessitant un code d accès personnalisé, elles ne peuvent être modifiées. L infocentre sera disponible sur l Intranet. Utilisateurs concernés Tous les services centraux et décentralisés de la DGI. Etat actuel du projet Projet identifié d après les besoins des utilisateurs. Le logiciel GERIF, permettant la GEstion du Recoupement des Informations Fiscales, est en cours de réalisation. Il constituera, à terme, la base de l infocentre. Dépendance avec d autres projets et pré requis L infocentre doit être alimenté par les bases de données issues des autres logiciels de la DGI et par les données interfacées de SYDONIA. La performance de son utilisation dépend donc du niveau d utilisation de ces logiciels. Par ailleurs la cohérence globale des informations collectées dépend de la mise en œuvre du référentiel des données du Ministère (ce projet est placé sous la responsabilité de la DSI du ministère) Moyens nécessaires Les moyens de réalisation et de mise à disposition ne sont pas très importants. ORACLE propose une solution clefs en main de «Datawarehouse». L approvisionnement de la base de données de l infocentre est géré automatiquement par des procédures batch inter-serveurs périodiquement en fin de journée. Par contre, la mise en œuvre nécessitera une vaste formation de tous les utilisateurs au langage de requête nécessaire aux investigations sur la base de données. La planification Cahier des charges et choix de l outil Réalisation et implantation Formation des utilisateurs tri 1 tri 2 tri 3 tri 4 tri 1 tri 2 tri 3 tri 4 tri 1 tri 2 tri 3 tri 4 Tel Standard /87 Page 12

13 I.4. Outil d audit des comptabilités des entreprises Objectifs L objectif global vise à contribuer à l amélioration de la maîtrise du tissu fiscal et la modernisation de la gestion du contrôle fiscal. Priorité du projet et sa justification La mise en place d un tel système de gestion permettra à la DGI d abord de réduire les temps d intervention des vérificateurs dans les entreprises, de mieux évaluer et apprécier la sincérité, la régularité et la force probante de la comptabilité des entreprises. Sa réalisation contribuera à mettre à la disposition des vérificateurs d un outil moderne pour la réalisation du contrôle fiscal dans un contexte de plus en plus marqué par la généralisation des comptabilités informatisées. Il participera en outre au renforcement des émissions et du recouvrement au titre du contrôle fiscal. Description du projet Il s agit de concevoir, développer et déployer un logiciel permettant de dialoguer avec d autres systèmes de gestions comptables et fiscales, d assurer la récupération et le traitement des données susceptibles d être prises en compte dans le traitement des déclarations de résultat. Il permettra surtout de mettre en forme les comptabilités informatisées des entreprises dans le but de les rendre exploitables selon les normes et prescriptions prévues par les textes en vigueur en matière de déclaration de résultats. Utilisateurs concernés et besoins à couvrir DGI BV : - La récupération, le formatage et le traitement des données ; - Le contrôle de conformité des déclarations des entreprises avec les exigences de la législation fiscale, domaniale, foncière et cadastrale. BER : - La récupération, le formatage et le traitement des données en vue de la communication des divers renseignements collectés aux services gestionnaires des dossiers; - La constitution et l alimentation, la mise à jour d une base de données des fournisseurs et des clients ; DVE : - la mise en place d un registre informatisé des entreprises disposant d une comptabilité informatisée. Etat actuel du projet Nouveau projet identifié dans le cadre de l analyse de l existant vu par les utilisateurs. Dépendance avec d autres projets et pré requis Pour permettre aux différents utilisateurs de travailler en temps réel sur un même référentiel, une interconnexion des services de la DGI est indispensable. De même en vue d optimiser l exploitation de ce logiciel, des interfaces avec d autres logiciels de la DGI sont à prévoir : SINTAX, GERIF, Gestion des baux, SIG cadastre. Tel Standard /87 Page 13

14 Moyens nécessaires : Rubrique Prix Unit. Quant. Prix Total Prévision 2007 Prévision 2008 Prévision 2009 Réalisation et mise en place du logiciel par une société de prestation Formation des utilisateurs Maintenance corrective et évolutive TOTAL La planification Réalisation et déploiement Formation des utilisateurs Maintenance tri 1 tri 2 tri 3 tri 4 tri 1 tri 2 tri 3 tri 4 tri 1 tri 2 tri 3 tri 4 Tel Standard /87 Page 14

15 Objectifs I.5. Messagerie interne L objectif global vise à améliorer la communication interne au sein de la DGI ce qui permettra une transparence et une efficacité très importante et immédiate dans la diffusion des informations. Elle permettra également le suivi (traçabilité, réception, etc.) de la diffusion des informations. Priorité du projet et sa justification Le projet a été mis en priorité de niveau 1 parce que facile à mettre en œuvre dans des délais assez courts et pouvant avoir une répercussion immédiate sur la participation des utilisateurs à la mise en œuvre des actions en cours. Ce projet étant de nature transversale est pris en charge par la DSI. Description du projet Il consiste à mettre en place un serveur de messagerie transversal doté d un logiciel de messagerie qui permettra de : - Créer une adresse pour les utilisateurs permetant un accès personnalisé de tout agent de la DGI sur l ensemble du territoire burkinabé. - Permettre de joindre des fichiers (comme tout service de messagerie le propose) - Permettre une diffusion généralisée de toute note émanant des personnes habilitées. Qu il s agisse des services centraux ou décentralisés. - Permettre la sauvegarde systématisée de la base de messagerie. - Permettre un suivi de la transmission des documents grâce à l utilisation d accusés de réceptions. Utilisateurs concernés et besoins à couvrir DGI - Tous les services de la DGI - Tous les autres services du MEF Etat actuel du projet : Ce projet étant de nature transversale, il est du ressort de la DSI. Dépendance avec d autres projets et pré requis C est un service offert parmi d autres dans les packages des outils de collaborations. Le service ne peut exister que dans la mesure où les postes de travails sont connectés. Donc il y a une grosse dépendance avec le déploiement du RESINA ministériel et de sa diffusion sur les services décentralisés de la DGI. Moyens nécessaires : La DGI est entièrement dépendante de la mise en œuvre de ce projet auprès de la DSI. Cependant le nombre de licences d utilisation doit être fourni par la DGI. La planification Elle se situe dans le cadre des actions de supports du SDI ministériel Mise en œuvre de l outil Formation des utilisateurs tri 1 tri 2 tri 3 tri 4 tri 1 tri 2 tri 3 tri 4 tri 1 tri 2 tri 3 tri 4 Tel Standard /87 Page 15

16 Objectifs I.6. Intranet : mise à disposition des textes Contribuer à l amélioration du travail collaboratif et l échange d informations et de documents au sein de la DGI. Priorité du projet et sa justification Ce projet est en priorité 3, car sa mise en œuvre nécessite la mise en place et l opérationnalisation des réseaux locaux des différents services de la DGI, et leur interconnexion au RESINA Description du projet Il s agit de concevoir, développer et de déployer un logiciel permettant l échange de documents de travail, d informations et une messagerie interne à la DGI. Cela donnera aux agents la possibilité de partager le travail sur des documents du service, d échanger des documents à travers tous les services. De même la mise à disposition d une messagerie permettra des échanges d informations et d expériences en temps réel entre les services et les agents. Utilisateurs concernés et besoins à couvrir DGI Etat actuel du projet Projet en gestation - les directions et les services centraux - les directions régionales et leurs services rattachés - tous les agents Dépendance avec d autres projets et pré requis Pour permettre à ce projet de se réaliser, une interconnexion de tous les services de la DGI ainsi que l existence de réseaux locaux opérationnels sont indispensables. Moyens nécessaires : L intranet fait partie des outils de collaboration à mettre en place pad la DSI. Les seuls moyens à mettre en place par la DGI sont des moyens humains et organisationnels pour la gestion des contenues. La planification Mise en œuvre de l outil Formation des utilisateurs tri 1 tri 2 tri 3 tri 4 tri 1 tri 2 tri 3 tri 4 tri 1 tri 2 tri 3 tri 4 Tel Standard /87 Page 16

17 I.7. Gestion automatisée du courrier Objectifs Améliorer le suivi des dossiers des contribuables par une gestion rigoureuse et intelligente des courriers reçus et émis. Faciliter le travail des secrétariats de la DGI. Priorité du projet et sa justification La gestion du courrier apporterait un plus immédiat dans l amélioration des relations avec les contribuables, améliorerait le suivi des dossiers et faciliterait le travail des agents chargés des suivis des courriers. Ce n est cependant pas un objectif de première importance. Il a été mis en priorité 2. Description du projet Installation clefs en mains d un logiciel du marché dans tous les services centraux et dans les DRI. Les sites en rapports avec les contribuables seront prioritaires. Le logiciel concernerait tout ce qui est relatif à la gestion des courriers aux départs, aux arrivées et aux courriers internes avec : - imputation et transmission des courriers arrivés ; - prise en compte des courriers arrivés, suivis des traitements et liens avec les réponses - impression des registres, chronos et cahiers de transmission ; - stockage en base de données et consultation des réceptions et des transmissions sur divers critères (correspondant, service utilisateur, service destinataire interne, période d arrivée et de transmission, thème objet, dossier. Utilisateurs concernés et besoins à couvrir DGI Tous les Services de la DGI Etat actuel du projet Un logiciel est actuellement disponible en version réseau ou monoposte et a été proposé à la DGI. Dépendance avec d autres projets et pré requis Aucune dépendance avec d autres logiciels et projets en cours. Moyens nécessaires : Il s agit d acquérir un logiciel «Kira Win» qui a été réalisé par l ancien CENATRIN et repris en commercialisation par la DSI/SPE (Service des Prestations externes). Une offre a déjà été faite à la DGI pour un montant de Elle comprend : - la cession du logiciel et l installation sur 15 sites (2 postes par site) ; - la formation au logiciel (4 agents par site pendant 3 jours) ; - une assistance de 3 mois à la mise en œuvre et un support technique sur les 15 sites pendant 12 mois La planification Installation de l outil Formation des utilisateurs tri 1 tri 2 tri 3 tri 4 tri 1 tri 2 tri 3 tri 4 tri 1 tri 2 tri 3 tri 4 Tel Standard /87 Page 17

18 Objectifs I.8. Gestion intégrée du courrier L objectif global vise à améliorer la communication interne et externe de la DGI et plus précisément la transmission et la consultation de tous les courriers à toute personne habilitée à le faire. Il s agit notamment de tous les courriers relatifs aux dossiers des contribuables. Ceci devant améliorer le suivi des dossiers à des fins d investigation et de pertinence d argumentation des parties prenantes. Priorité du projet et sa justification Le projet a été mis en priorité de niveau 3 car il nécessite la mise en place d un système intégré de suivi du courrier nécessitant l utilisation d un «outil de collaboration» et d un système très bien organisé de gestion des autorisations. Description du projet Il consiste à mettre en place une gestion centralisée des courriers : - Collationner les courriers et les stocker de manière informatisée. - Permettre des accès contrôlés, pour consultation, à toute personne autorisée aux courriers relatifs à un contribuable ou à un dossier. - Permettre la sauvegarde systématisée de la base des courriers. Utilisateurs concernés et besoins à couvrir DGI Etat actuel du projet : - Tous les services de la DGI Inventorié au portefeuille des projets. Dépendance avec d autres projets et pré requis C est un service offert parmi d autres dans les packages des outils de collaborations (nécessitant une gestion des habilitations), cela s apparente également aux outils de gestion électronique des documents. Le service ne peut exister que dans la mesure où les postes de travails sont connectés. Donc il y a une grosse dépendance avec le déploiement du RESINA ministériel et de sa diffusion sur les services décentralisés de la DGI. Moyens nécessaires : La DGI est entièrement dépendante de la mise en œuvre de ce projet auprès de la DSI. Cependant le nombre de licences d utilisation, doit être fourni par la DGI. Les mesures organisationnelles et d accompagnement sont importantes. Il s agit notamment de la numérisation des documents écrits (scanner). La planification Elle se situe dans le cadre des actions de supports du SDI ministériel. La planification nécessite un projet pilote avant toute diffusion Terme de Référence tri 1 tri 2 tri 3 tri 4 tri 1 tri 2 tri 3 tri 4 tri 1 tri 2 tri 3 tri 4 Tel Standard /87 Page 18

19 Objectifs I.9. Site web : mise à disposition des informations fiscales Mise à disposition publique d informations fiscales et de services de consultations pour les contribuables. Description du projet Mettre à disposition du grand public un ensemble de services permettant de connaître tous les documents de la DGI à usage public : le calendrier fiscal, les démarches liées à la fiscalité, les documents fiscaux, les textes et réglementations fiscaux. Utilisateurs concernés L ensemble des services et des agents de la DGI. Le grand public : contribuables, entreprises, autres administrations, investisseurs et utilisateurs externes. Etat actuel du projet Les termes de référence sont en cours d élaboration. Dépendance avec d autres projets et pré requis Aucune dans un premier temps car les informations disponibles vont être des textes officiels. Des services interactifs disponibles dans un second temps devront faire appel à SINTAX et IFU. Un point organisationnel important est à régler : celui de l alimentation, de l actualisation et de l évolution du site par des personnes qui auront cette tâche en charge. Un poste de travail à temps plein est prévu (webmaster). Les données à mettre en ligne seront fournies par le Service de la Communication de la DGI. Moyens nécessaires La DELGI est maître d oeuvre de la réalisation du site. - à la réalisation et à la mise en ligne initiale de l outil - Note : les prix ci-dessous indiqués sont sous réserve des actualisations des tarifs de la DELGI Rubrique Prix Unit. Quant. Prix Total Prévision 2007 Prévision 2008 Prévision 2009 Réalisation et maintenance du site Gestion du contenu (formation du gestionnaire, alimentation initiale) TOTAL La planification Réalisation du site Maintenance du site Gestion du contenu tri 1 tri 2 tri 3 tri 4 tri 1 tri 2 tri 3 tri 4 tri 1 tri 2 tri 3 tri 4 Tel Standard /87 Page 19

20 Objectifs I.10. Services fiscaux interactifs sur internet L objectif global vise à améliorer les services rendus aux contribuables qui se substituent aux services traditionnellement effectués aux guichets de la DGI. Cela évite aux contribuables de se déplacer, d avoir une connaissance en ligne de leurs dossiers et une meilleure transparence des actes de part et d autre. Un prolongement logique du site web interactif est l Extranet qui propose une multitude de services en lignes où l utilisateur n est plus simple spectateur mais acteur à part entière. L objectif vise alors à disposer d un espace virtuel dans lequel les interlocuteurs puissent effectuer des transactions bidirectionnelles sécurisées directement avec le système informatique de la DGI, limitant ainsi les risques d erreurs liés aux interventions humaines redondantes. Priorité du projet et sa justification Le projet a été mis en priorité de niveau 3 car il nécessite une grande sécurisation des réseaux et des bases de données et la mise en place d une juridiction sur la propriété des données et des paiements électroniques. Dans le cas de l Extranet, il s agit d un besoin inventorié par les utilisateurs mais compte tenu de l état d avancement du processus d informatisation à la DGI, sa réalisation ne semble pas envisageable sur la période que couvre ce SDI. Description du projet Il consiste à mettre en place un ensemble de services mis à disposition des contribuables. Pour exemple et non limitatif : - Déclaration en ligne des impôts. - Consultation des comptes contribuables - Obtention d actes divers (avis d exonération, état chèques roses, attestation de situation fiscale etc.) - Paiement en ligne avec accusé de réception - Automatisation des procédures de passation des marchés publics de commande et de facturation Utilisateurs concernés et besoins à couvrir DGI Contribuables Prestataires Partenaires Etat actuel du projet : Inventorié au portefeuille des projets. - Tous les services de la DGI - Personnes Morales et Physiques - Tout fournisseur de biens ou de services ayant passés des marchés avec la DGI ou le MEF - PTF, Mairies, Dépendance avec d autres projets et pré requis Existence d une législation adéquate sur les propriétés des données, des transferts électroniques et d une sécurisation des réseaux et des bases de données. La DELGI est la première impliquée dans la progression de l e-administration. Moyens nécessaires : Disposer d un domaine public La planification La planification nécessite un projet pilote avant toute diffusion. Terme de Référence tri 1 tri 2 tri 3 tri 4 tri 1 tri 2 tri 3 tri 4 tri 1 tri 2 tri 3 tri 4 La planification de l Extranet n est pas envisageable sur la période couverte par ce SDI. Cependant, le projet pilote peut raisonnablement être lancé courant Tel Standard /87 Page 20

Bâtiments - Infrastructures

Bâtiments - Infrastructures 93 CONCEPTEUR D OUVRAGE ET D ÉQUIPEMENT Code : INF01 Concepteur d ouvrage et d équipement FPEINF01 Il conduit ou participe à des opérations d infrastructures dans le cadre de la réalisation d opérations

Plus en détail

Projet pôles régionaux de développement / Appui au développement urbain décentralisé (PRD)

Projet pôles régionaux de développement / Appui au développement urbain décentralisé (PRD) MINISTERE DE L ADMINISTRATION TERRITORIALE, DE LA DECENTRALISATION ET DE LA SECURITE --------------- SECRETARIAT GENERAL --------------- PROJET POLES REGIONAUX DE DEVELOPPEMENT / APPUI AU DEVELOP- PEMENT

Plus en détail

ORGANISATION DE LA DGI

ORGANISATION DE LA DGI ORGANISATION DE LA DGI La Direction Générale des Impôts (DGI) est une structure centrale du ministère chargé des finances. Elle est chargée de l élaboration et de l application de la législation fiscale

Plus en détail

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le développement Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Forum panafricain sur le leadership et le management de

Plus en détail

rapport annuel D activites 2011

rapport annuel D activites 2011 97 OBJECTIF OPÉRATIONNEL 1 DÉVELOPPER DES APPLICATIONS EN VUE DE CONTRIBUER à UNE MEILLEURE QUALITÉ DE SERVICE PRENANT EN COMPTE LA MAITRISE DES DÉLAIS, DES COÛTS ET DE LA RÉDUCTION DE LA CHARGE DE TRAVAIL

Plus en détail

PROGRAMME D ACTIVITES 2010 DE LA DGI (ACTIONS PRIORITAIRES)

PROGRAMME D ACTIVITES 2010 DE LA DGI (ACTIONS PRIORITAIRES) PROGRAMME D ACTIVITES 2010 DE LA DGI (ACTIONS PRIORITAIRES) La Direction Générale des Impôts (DGI) est un service central du Ministère chargé de l Economie et des Finances. Elle a pour mission, l élaboration

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC COUR DES COMPTES

ROYAUME DU MAROC COUR DES COMPTES ROYAUME DU MAROC COUR DES COMPTES Synthèse du rapport relatif au contrôle de la gestion de L Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC) Janvier 2016 SYNTHESE Présentation L Office

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

Fiche de poste. Identification du poste : Etudes et Projets (SEP)

Fiche de poste. Identification du poste : Etudes et Projets (SEP) Fiche de poste Identification du poste : Intitulé : Chef de projets Applicatifs Affectation : Service Etudes et Projets Cadre d emploi : Ingénieur territorial Rattachement hiérarchique : Chef du service

Plus en détail

LA MODERNISATION EN ÉVALUATION FONCIÈRE. Septembre 2011

LA MODERNISATION EN ÉVALUATION FONCIÈRE. Septembre 2011 LA MODERNISATION EN ÉVALUATION FONCIÈRE Septembre 2011 Le système d évaluation foncière au Québec La pratique de l évaluation immobilière au fin d imposition foncière municipale est basée sur un partenariat

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Plan d action ITIE-BF en conformité avec la Norme ITIE 1

Plan d action ITIE-BF en conformité avec la Norme ITIE 1 Plan d action ITIEBF en conformité avec la Norme ITIE 1 Chaîne des valeurs Contrats et licences Objectifs Contexte Contraintes de capacité 1. Faire connaître les conventions minières et les licences aux

Plus en détail

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 La rénovation de la voie professionnelle, filière du tertiaire administratif a conduit à la création du baccalauréat professionnel

Plus en détail

Révision de la base de données révisée de la société civile

Révision de la base de données révisée de la société civile Révision de la base de données révisée de la société civile 1- Présentation Les partenaires de la société civile (Etat et PTF) éprouvent des difficultés notables à identifier, recenser, suivre et appuyer

Plus en détail

«LE DEFI DE L'OPTIMISATION DES REGIES FINANCIERES AU SERVICE DE L'ECONOMIE IVOIRIENNE»

«LE DEFI DE L'OPTIMISATION DES REGIES FINANCIERES AU SERVICE DE L'ECONOMIE IVOIRIENNE» «LE DEFI DE L'OPTIMISATION DES REGIES FINANCIERES AU SERVICE DE L'ECONOMIE IVOIRIENNE» I. Introduction II. Définitions des notions clés III. Optimisation des régies financières IV. Conclusion INTRODUCTION

Plus en détail

IMPORTANTE SOCIETE DANS LE SECTEUR DU CAFE-CACAO RECHERCHE POUR LE PROJET D APPUI AU SECTEUR AGRICOLE (PSAC)

IMPORTANTE SOCIETE DANS LE SECTEUR DU CAFE-CACAO RECHERCHE POUR LE PROJET D APPUI AU SECTEUR AGRICOLE (PSAC) IMPORTANTE SOCIETE DANS LE SECTEUR DU CAFE-CACAO RECHERCHE POUR LE PROJET D APPUI AU SECTEUR AGRICOLE (PSAC) 1 Consultant chargé de la coordination technique et du suiviévaluation Mission : Sous la supervision

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

LE SYSTÈME D INFORMATION DE GESTION FINANCIERE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES AU BURKINA FASO

LE SYSTÈME D INFORMATION DE GESTION FINANCIERE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES AU BURKINA FASO LE SYSTÈME D INFORMATION DE GESTION FINANCIERE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES AU BURKINA FASO Le plan de la présentation L environnement juridique et institutionnel Le processus de production et de diffusion

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

1. Présentation de l ADIE. 2. Approche e-sénegal. 3. Notre approche des formulaires 5. Conclusions

1. Présentation de l ADIE. 2. Approche e-sénegal. 3. Notre approche des formulaires 5. Conclusions 1. Présentation de l ADIE o Qu est ce que l ADIE? o Notre mission o Nos activités 2. Approche e-sénegal o o o Double Approche Approche e-gouvernement Approche e-citoyen 3. Notre approche des formulaires

Plus en détail

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur Indications

Plus en détail

Chargé(e) de prestations comptables

Chargé(e) de prestations comptables Code fiche BUD001 Chargé(e) de prestations comptables Définition synthétique de l emploi-type Assure la gestion opérationnelle des actes d exécution de la dépense, des recettes non fiscales et de gestion

Plus en détail

MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION. Principes du système

MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION. Principes du système MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION Principes du système ebudget : Sommaire ebudget Définition & objectifs clés Apports et atouts Pour un cadre amélioré de la gestion budgétaire En chiffre Technologie

Plus en détail

FICHE DESCRIPTIVE DU POSTE ASSISTANT GESTION FINANCIERE

FICHE DESCRIPTIVE DU POSTE ASSISTANT GESTION FINANCIERE FICHE DESCRIPTIVE DU POSTE Direction : Service : FINANCIERE Financier ASSISTANT GESTION FINANCIERE MISSION-FINALITE : Assister le responsable du service dans la bonne exécution des opérations relatives

Plus en détail

Atelier du 25 Novembre 2010 : «Vers un Système National d Information sur l Eau au Maroc»

Atelier du 25 Novembre 2010 : «Vers un Système National d Information sur l Eau au Maroc» Atelier du 25 Novembre 2010 : «Vers un Système National d Information sur l Eau au Maroc» SYSTÈME D INFORMATIOND DE L ONEPL PLAN DE LA PRESENTATION PRESENTATION GENERALE DE L ONEP SIONEP PÉRIMÈTRE FONCTIONNEL

Plus en détail

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010 Livre Blanc Optimiser la gestion et le pilotage des opérations Août 2010 Un livre blanc édité par : NQI - Network Quality Intelligence Tél. : +33 4 92 96 24 90 E-mail : info@nqicorp.com Web : http://www.nqicorp.com

Plus en détail

MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES

MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES MESURER EN CONTINU TOUTES VOS CONSOMMATIONS D ÉNERGIE ET DE FLUIDES POUR PERMETTRE UNE OPTIMISATION DE VOS PERFORMANCES ENVIRONNEMENTALES Instrumenter vos immeubles à

Plus en détail

Le projet Hélios va t il bouleverser les relations Collectivités / Trésor Public?

Le projet Hélios va t il bouleverser les relations Collectivités / Trésor Public? Le projet Hélios va t il bouleverser les relations Collectivités / Trésor Public? Mardi 12 juin 2007 Saint-Germain Germain-en en -Laye Contexte Pontault-Combault Département : Seine et Marne Population

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DE L INRA...

PRESENTATION GENERALE DE L INRA... Marché à procédure adaptée (MAPA) pour l assistance à maîtrise d ouvrage afin d accompagner l Inra dans la phase de lancement de l instrumentation de ses processus sur le périmètre fonctionnel de la gestion

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité distributeur des solutions FICHE TECHNIQUE Module : Gestion des achats Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et

Plus en détail

Mise en place d un Système d Informations Géographiques d agglomération

Mise en place d un Système d Informations Géographiques d agglomération Mise en place d un Système d Informations Géographiques d agglomération Rapporteur : M. Jean-Pierre TAILLARD, Vice-Président Commission n 5 séance des 26/05/04, favorable 23/03/05 et 20/05/05 Bureau séance

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 99 15 mai 2009. S o m m a i r e CENTRE DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION DE L ETAT

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 99 15 mai 2009. S o m m a i r e CENTRE DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION DE L ETAT MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 1473 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 99 15 mai 2009 S o m m a i r e CENTRE DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION

Plus en détail

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Document d orientation aux organismes publics Annexe A Rôles et responsabilités détaillés des

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN SPECIALISTE EN GESTION FINANCIERE

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN SPECIALISTE EN GESTION FINANCIERE BURKINA FASO ----------------------------- MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L EMPLOI PROJET EMPLOIS DES JEUNES ET DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES AU BURKINA FASO (PEJEDEC/BF)

Plus en détail

Présentation du système MCAGED

Présentation du système MCAGED Sommaire Sommaire Présentation du système MCAGED... 3 Première Partie MCAGED Courrier... 4 Deuxième Partie MCAGED Archives... 7 Troisième partie MCAGED Pnumeris...10 Présentation du système MCAGED Le système

Plus en détail

Juin 2013 COMPTE RENDU SUR L'ÉTAT DE LA MISE EN OEUVRE DU PLAN D'ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2013

Juin 2013 COMPTE RENDU SUR L'ÉTAT DE LA MISE EN OEUVRE DU PLAN D'ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2013 Vérification des pratiques de gestion du Secteur du dirigeant principal des finances () 1. Le dirigeant principal des finances () doit s assurer qu on dispose d une vue consolidée et intégrée des structures

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité Gestion commerciale La rentabilité d une entreprise passe par l augmentation du chiffre d affaires et la maîtrise des coûts de gestion. Avec Sage 100 Gestion Commerciale, vous contrôlez votre activité

Plus en détail

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG)

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Contact entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Tel: +41 415 520 504 Email: sales@onlogis.com Visibilité et controle sur vos opérations, n importe où et à tout moment... Onlogis

Plus en détail

Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des factures. Kit de communication à destination des fournisseurs. Version 2.0.

Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des factures. Kit de communication à destination des fournisseurs. Version 2.0. Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des Kit de communication à destination des fournisseurs Version 2.0 Réf : SOMMAIRE Introduction Enjeux de la dématérialisation fiscale des Description

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA LOMAGNE GERSOISE

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA LOMAGNE GERSOISE Maître d'ouvrage : COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA LOMAGNE GERSOISE - SPANC - FOURNITURE D UN LOGICIEL DE GESTION DES ASSAINISSEMENTS NON COLLECTIF CAHIER DES CLAUSES techniques OCTOBRE 2012 SOMMAIRE 1. OBJET

Plus en détail

Décret N 99/370/PM DU 19 mars 1999 relatif au programme de sécurisation des recettes forestières LE PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT,

Décret N 99/370/PM DU 19 mars 1999 relatif au programme de sécurisation des recettes forestières LE PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT, République du Cameroun Paix Travail - Patrie Décret N 99/370/PM DU 19 mars 1999 relatif au programme de sécurisation des recettes forestières LE PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT, Vu la Constitution

Plus en détail

Solution myconstruction@augustareeves Descriptif Fonctionnel

Solution myconstruction@augustareeves Descriptif Fonctionnel Solution myconstruction@augustareeves Descriptif Fonctionnel Agenda 1 Introduction 2 Les enjeux métiers 3 La solution fonctionnelle et technique 4 L approche marché 5 Les références 01 Présentation myconstruction@augustareeves.fr

Plus en détail

Chef de projet informatique CHEF DE PROJET INFORMATIQUE

Chef de projet informatique CHEF DE PROJET INFORMATIQUE Direction des Ressources humaines Chef de projet informatique J CHEF DE PROJET INFORMATIQUE Direction : Systèmes d Information Service : Études et développement Pôle : Projet et gestion applicative POSITIONNEMENT

Plus en détail

L expérience des Hommes

L expérience des Hommes L expérience des Hommes audia est un cabinet d expertise comptable et de commissariat aux comptes, fort d une équipe qualifiée et experte installée au Maroc à Casablanca. Notre cabinet vous apportera l

Plus en détail

Construisons ensemble votre solution informatique

Construisons ensemble votre solution informatique TOMPRO Qu est ce que TOMPRO? TOMPRO est un progiciel intégré de gestion financière et comptable dédié aux programmes et projets. Grâce à une large batterie de modules interdépendants, TOMPRO fournit toutes

Plus en détail

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES 1 FINALITÉ 1 Soutien à la communication et aux relations internes et externes L assistant facilite la communication à tous les niveaux (interpersonnel,

Plus en détail

Open Bee TM e-fact PRO

Open Bee TM e-fact PRO Open Bee TM e-fact PRO SOLUTION GLOBALE D AUTOMATISATION DU TRAITEMENT DES FACTURES FOURNISSEURS 80 % des factures fournisseurs sont encore actuellement reçues au format papier. 13,8 est le coût moyen

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2010 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france EVOLUTIONS DU LOGICIEL FINANCIER CORIOLIS

Plus en détail

Profil de l entreprise

Profil de l entreprise Profil de l entreprise Caron, Trépanier & associés inc., firme d experts comptables ayant sa place d affaires à Sherbrooke depuis plus de 25 ans, a pour mission : D offrir à sa clientèle, composée de petites

Plus en détail

I. COMPREHENSION DU CONTEXTE

I. COMPREHENSION DU CONTEXTE I. COMPREHENSION DU CONTEXTE L informatisation du système de gestion des activités hôtelières constitue un facteur majeur de réussite pout tout projet d implantation et de gestion des établissements hôteliers.

Plus en détail

EXPRESSION DES BESOINS

EXPRESSION DES BESOINS OUTIL DE GESTION DE PROJET EXPRESSION DES BESOINS Date : 18/11/2015 MISE EN ŒUVRE D UN OUTIL DE GESTION DE PROJET: Expression des besoins Page : 1/8 SOMMAIRE I. Contexte... 3 II. Rappels de l'existant...

Plus en détail

LE TRAITEMENT DES DONNEES COMPTABLES. Objectif(s) : Présenter une synthèse sur les différentes solutions comptables. TABLE DES MATIERES

LE TRAITEMENT DES DONNEES COMPTABLES. Objectif(s) : Présenter une synthèse sur les différentes solutions comptables. TABLE DES MATIERES LE TRAITEMENT DES DONNEES COMPTABLES Objectif(s) : Présenter une synthèse sur les différentes solutions comptables. Pré-requis : Principes comptables. Modalités : Schéma d'organisation comptable. TABLE

Plus en détail

Description de l offre de services

Description de l offre de services Description de l offre de services Prestations en Webconférence... 2 Les prestations :... 3 Etude d éligibilité Microsoft Office 365... 3 Forfait de Mise en service... 4 Migration 5 utilisateurs... 5 Formation

Plus en détail

LA GESTION DU RECOUVREMENT DE CREANCES. Des solutions adaptées et évolutives dans le traitement de la Relation Client

LA GESTION DU RECOUVREMENT DE CREANCES. Des solutions adaptées et évolutives dans le traitement de la Relation Client LA GESTION DU RECOUVREMENT DE CREANCES Des solutions adaptées et évolutives dans le traitement de la Relation Client Siège : ERIVAL Ingénierie - 116 Rue Marc Seguin «ZA La Savine» 07500 GUILHERAND GRANGES

Plus en détail

RESPONSABLE D UN SERVICE DES FINANCES PUBLIQUES

RESPONSABLE D UN SERVICE DES FINANCES PUBLIQUES 422 Finances publiques Le domaine fonctionnel Finances publiques regroupe les emplois relatifs à la gestion des finances publiques, en matière de ressources, de dépenses, d établissement et de vérification

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN SPECIALISTE EN PASSATION DES MARCHES

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN SPECIALISTE EN PASSATION DES MARCHES BURKINA FASO ----------------------------- MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L EMPLOI PROJET EMPLOIS DES JEUNES ET DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES AU BURKINA FASO (PEJEDEC/BF)

Plus en détail

Nos formations sont conçues pour vous permettre de gagner en autonomie sur ces thématiques au coeur de votre quotidien :

Nos formations sont conçues pour vous permettre de gagner en autonomie sur ces thématiques au coeur de votre quotidien : Nouvelles technologies, nouvelles pratiques, nouvelles normes dans un environnement de plus en plus complexe, se former pour maîtriser les concepts clés de l archivage physique, numérique et de la dématérialisation

Plus en détail

COMPTABILITÉ FINANCIÈRE SYSTÈME COMPTABLE DE L ENTREPRISE SUIVI BUDGÉTAIRE FILIALE DIRECTION UNITÉ PROJET

COMPTABILITÉ FINANCIÈRE SYSTÈME COMPTABLE DE L ENTREPRISE SUIVI BUDGÉTAIRE FILIALE DIRECTION UNITÉ PROJET SCRABBLE WEB COMPTA COMPTABILITÉ DES ENGAGEMENTS COMPTABILITÉ FINANCIÈRE SYSTÈME COMPTABLE DE L ENTREPRISE COMPTABILITÉ ANALYTIQUE INTÉGRÉ SUIVI BUDGÉTAIRE SUIVI DE LA TRÉSORERIE FILIALE USINE DIRECTION

Plus en détail

Système d Information du CNRST - SIC -

Système d Information du CNRST - SIC - 1 Contre National pour la Recherche Scientifique et Technique Système d Information du CNRST - SIC - Nabil Talhaoui Service système d information talhaoui@cnrst.ma 2 Plan Introduction Projet SIC : Contexte

Plus en détail

5.1 5. - Port ail ai Int ranet 5.2- Site web 6.1 Projets en Cours (Période 2008-2010) 6.1.1- Plateforme matérielle

5.1 5. - Port ail ai Int ranet 5.2- Site web 6.1 Projets en Cours (Période 2008-2010) 6.1.1- Plateforme matérielle République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère des Travaux Publics EXPERIENCE DU MINISTERE DES TRAVAUX PUBLICS DANS LE DOMAINE DE L INFORMATIQUE S O M M A I R E INTRODUCTION 1. ORGANISATION

Plus en détail

DOMAINE FONCTIONNEL RIME. Poste vacant Poste susceptible d être vacant Création. Direction de programme SIRHEN

DOMAINE FONCTIONNEL RIME. Poste vacant Poste susceptible d être vacant Création. Direction de programme SIRHEN MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE FICHE DU POSTE N PMO FINANCES IDENTIFICATION DU POSTE P SCHILLINGER INTITULE DU POSTE : RESPONSABLE DU PILOTAGE FINANCIER

Plus en détail

La fonction achats fonction achats internes extérieur

La fonction achats fonction achats internes extérieur L objectif de la fonction achats est de mettre à la disposition des utilisateurs internes de l entreprise des biens et/ou des services acquis à l extérieur dans les meilleures conditions de prix, de délais,

Plus en détail

Spécialiste des logiciels de gestion du stationnement et de la mobilité

Spécialiste des logiciels de gestion du stationnement et de la mobilité Spécialiste des logiciels de gestion du stationnement et de la mobilité Extenso Partner dispose d'une expérience de plus de 20 ans dans les domaines de l'édition de logiciels. Au fil de ces années, la

Plus en détail

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Conquérir un prospect coûte beaucoup plus cher que de fidéliser un client. C est la raison pour laquelle un grand nombre d entreprises orientent leur stratégie autour des services proposés à leurs clients.

Plus en détail

MUNICIPALITE DE PORRENTRUY. Description de poste

MUNICIPALITE DE PORRENTRUY. Description de poste Page 1 / 5 Description de poste 1. Indentification Intitulé de la fonction : Classification de la fonction : assistant-e administratif-ve Fonction de référence : 02- employé-e CFC Classes : 2 à 4 Titulaire

Plus en détail

PROBLÉMATIQUE DE LA MISE EN PLACE DU CADASTRE DANS LES PAYS SUBSAHELIENS

PROBLÉMATIQUE DE LA MISE EN PLACE DU CADASTRE DANS LES PAYS SUBSAHELIENS PROBLÉMATIQUE DE LA MISE EN PLACE DU CADASTRE DANS LES PAYS SUBSAHELIENS ETAT DES LIEUX Les pays sub sahéliens sont confrontés, d une part, à des problèmes récurrents d insécurité foncière perturbant la

Plus en détail

Programme détaillé BTS COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur de Comptabilité et Gestion des Organisations est un diplôme national de l enseignement supérieur dont le titulaire, au sein des services administratifs,

Plus en détail

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique I. Présentation générale du contexte : Afin de faciliter aux aménageurs, aux décideurs et au grand public l accès

Plus en détail

Module: Organisation. 3.3. L informatique dans la structure d une organisation. Abdessamed Réda GHOMARI Maître de Conférences a_ghomari@esi.

Module: Organisation. 3.3. L informatique dans la structure d une organisation. Abdessamed Réda GHOMARI Maître de Conférences a_ghomari@esi. Module: Organisation 3.3. L informatique dans la structure d une organisation Abdessamed Réda GHOMARI Maître de Conférences a_ghomari@esi.dz Plan Introduction Informatique dans les organisations Rattachement

Plus en détail

La gestion du patrimoine

La gestion du patrimoine La gestion du patrimoine Une composante stratégique essentielle Dans le secteur public comme dans le privé, la volonté d assurer la pérennité des biens immobiliers est au centre des préoccupations des

Plus en détail

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Débutez un voyage vers la modernisation et l évolutivité : Elevez le niveau de votre performance commerciale Pour moderniser votre centre de contact : Passez

Plus en détail

Société anonyme au capital 1 351 434 Siège social : 3 rue La Boétie 75008 PARIS 352 042 345 RCS PARIS

Société anonyme au capital 1 351 434 Siège social : 3 rue La Boétie 75008 PARIS 352 042 345 RCS PARIS Société anonyme au capital 1 351 434 Siège social : 3 rue La Boétie 75008 PARIS 352 042 345 RCS PARIS ANNEXE AU RAPPORT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION A L'ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 24 AVRIL 2007 RELATIVE

Plus en détail

La carte achat dans la sphère État. Emmanuel SPINAT Directeur de la division technique de l Agence pour l Informatique Financière de l État (AIFE)

La carte achat dans la sphère État. Emmanuel SPINAT Directeur de la division technique de l Agence pour l Informatique Financière de l État (AIFE) La carte achat dans la sphère État Emmanuel SPINAT Directeur de la division technique de l Agence pour l Informatique Financière de l État (AIFE) Sommaire Présentation de la fonctionnalité carte achat

Plus en détail

La dématérialisation des procédures concerne plusieurs documents et plusieurs aspects :

La dématérialisation des procédures concerne plusieurs documents et plusieurs aspects : DEMATERIALISER LES PROCEDURES COMPTABLES ET FINANCIERES La dématérialisation des procédures comptables et financières s inscrit dans l évolution actuelle des collectivités locales car elle permet de gagner

Plus en détail

Sage FRP Treasury Universe Edition Module Cash L expert en gestion de trésorerie et flux financiers

Sage FRP Treasury Universe Edition Module Cash L expert en gestion de trésorerie et flux financiers distributeur des solutions FICHE TECHNIQUE Sage FRP Treasury Universe Edition Module Cash L expert en gestion de trésorerie et flux financiers Le module Cash de Sage FRP Treasury Universe Edition est une

Plus en détail

Etat d avancement. Schéma Directeur Informatique N 1

Etat d avancement. Schéma Directeur Informatique N 1 République du Sénégal ******* Un Peuple- Un But- Une Foi ************ Ministère de l Education ******** Cellule Informatique(CIME) Etat d avancement Schéma Directeur Informatique N 1 MBAYE DIOUF Chef de

Plus en détail

8 juin 2006. ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale

8 juin 2006. ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale 2 ème CONFERENCE REGIONALE POUR L EMPLOI ET LA FORMATION 8 juin 2006 ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale Contribution de la VILLE DE SAINT ETIENNE

Plus en détail

Sage Paie & RH V18.00

Sage Paie & RH V18.00 Sage Paie & RH V18.00 Une offre parfaitement adaptée à votre entreprise Sage Paie & RH Sage Paie Base Sage Paie Pack et Sage Paie Pack+ Sage Suite RH POUR LES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES Sage Paie

Plus en détail

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES CONDITIONS DE PRÉPARATION ET D ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL AINSI QUE SUR LES PROCÉDURES DE CONTRÔLE INTERNE MISES EN PLACE PAR LA SOCIÉTÉ

Plus en détail

Exploitation, maintenance & sécurité des infrastructures Prenez de l altitude en toute sérénité

Exploitation, maintenance & sécurité des infrastructures Prenez de l altitude en toute sérénité Exploitation, maintenance & sécurité des infrastructures Prenez de l altitude en toute sérénité www.imagina-international.com Aten Altitude, la solution intégrée pour l exploitation, la maintenance et

Plus en détail

Plate-forme comptable de DPA Conseil

Plate-forme comptable de DPA Conseil Plate-forme comptable de DPA Conseil Expertise comptable Conseil aux entreprises Version Février 2013 DPA Conseil et Internet au service de l entreprise Nous mettons à votre disposition un véritable outil

Plus en détail

Tout dossier client est affecté à un binôme leader 1 / assistante :

Tout dossier client est affecté à un binôme leader 1 / assistante : Assistance administrative et financière Intuitae vous propose de prendre en charge vos problématiques administratives, comptables et financières : collecte et classement de vos documents administratifs,

Plus en détail

Quels systèmes d information pour la gestion financière du secteur public local? Cas du Maroc. M. MERZOUKI Mohammed Trésorerie Générale du Royaume

Quels systèmes d information pour la gestion financière du secteur public local? Cas du Maroc. M. MERZOUKI Mohammed Trésorerie Générale du Royaume Quels systèmes d information pour la gestion financière du secteur public local? Cas du Maroc M. MERZOUKI Mohammed Trésorerie Générale du Royaume Abidjan, 29 Novembre 2013 MISSIONS DE LA TRESORERIE GENERALE

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN. 1816Le B.O. SUPÉRIEUR - MODIFICATION

BREVET DE TECHNICIEN. 1816Le B.O. SUPÉRIEUR - MODIFICATION 1816Le B.O. BREVET DE TECHNICIEN a) Techniques commerciales appliquées aux affaires immobilières 1 - La connaissance des besoins et du marché dans le domaine de l immobilier 1.1 La connaissance du marché

Plus en détail

LES ACHATS (SUITE) Tenir la comptabilité fournisseurs (révisions et suite) :

LES ACHATS (SUITE) Tenir la comptabilité fournisseurs (révisions et suite) : 1ère et Terminale Bac Pro COMPTABILITÉ LE PLAN DE FORMATION EST A LIRE DE FACON TRANSVERSALE PROMOTION 2009 COMMUNICATION ET ORGANISATION COMMERCE ET COMPTABILITÉ ÉCONOMIE DROIT UTILISER LES OUTILS DE

Plus en détail

CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION. «société d assurance indépendante» (Convention complète)

CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION. «société d assurance indépendante» (Convention complète) CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION «société d assurance indépendante» (Convention complète) Les parties à la convention - Le Ministre de l intérieur représenté par le Préfet de - Raison sociale : numéro

Plus en détail

1 - Informatisation du PCS

1 - Informatisation du PCS FICHE N 25 : LES OUTILS INFORMATIQUES Le développement des outils informatiques laisse entrevoir une possible utilisation de ces derniers dans le cadre de la gestion d un événement de sécurité civile.

Plus en détail

Management des Ressources Humaines et réformes: les engagements mutuels. Présenté par M. Driss KARIM, DAGL 26 mars 2011

Management des Ressources Humaines et réformes: les engagements mutuels. Présenté par M. Driss KARIM, DAGL 26 mars 2011 Management des Ressources Humaines et réformes: les engagements mutuels Présenté par M. Driss KARIM, DAGL 26 mars 2011 1 Sommaire - Management des RH : orientations et principes - Management des RH : réalisations

Plus en détail

APPEL D OFFRES PRESTATION CHEF DE PROJET INTEGRATION DSI 2014 182 PAP DOCUMENT DE CONSULTATION 16 SEPTEMBRE 2014

APPEL D OFFRES PRESTATION CHEF DE PROJET INTEGRATION DSI 2014 182 PAP DOCUMENT DE CONSULTATION 16 SEPTEMBRE 2014 DOCUMENT DE CONSULTATION 16 SEPTEMBRE 2014 APPEL D OFFRES PRESTATION CHEF DE PROJET INTEGRATION DSI 2014 182 PAP Bpifrance PRESTATION INTEGRATION FINANCEMENT 1 TYPE DE PROCEDURE Marché privé, passé en

Plus en détail

La comptabilité analytique : un outil indispensable pour la gestion et le suivi des projets.

La comptabilité analytique : un outil indispensable pour la gestion et le suivi des projets. La comptabilité analytique : un outil indispensable pour la gestion et le suivi des projets. STAND 114 SOMMAIRE 1. Rôles et objectifs de la comptabilité analytique a) Rôle b) Objectifs 2. Organisation

Plus en détail

EDI et commerce électronique

EDI et commerce électronique EDI et commerce électronique Table des matières 1. L Echange des Données Informatisées «EDI»... 2 1.1 La naissance du Besoin à L'EDI... 2 1.2 L objectif de L EDI... 2 1.3 Définition de L EDI... 2 1.4 Mise

Plus en détail

Les Fiches de projet et leur canevas

Les Fiches de projet et leur canevas Les Fiches de projet et leur canevas République du Burundi Ministère de la Sécurité Publique Agence nationale d exécution : Fiche de Projet1 Titre du Projet : Renforcement des capacités de planification

Plus en détail

PLF 2016 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : CONTRÔLE DE LA CIRCULATION ET DU STATIONNEMENT ROUTIERS

PLF 2016 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : CONTRÔLE DE LA CIRCULATION ET DU STATIONNEMENT ROUTIERS PLF 2016 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : CONTRÔLE DE LA CIRCULATION ET DU STATIONNEMENT ROUTIERS Version du 06/10/2015 à 11:16:04 PROGRAMME 752 : FICHIER NATIONAL DU PERMIS DE CONDUIRE MINISTRE

Plus en détail

Procède à la codification de la paie pour l ensemble du personnel du Centre André-Boudreau.

Procède à la codification de la paie pour l ensemble du personnel du Centre André-Boudreau. DESCRIPTION DE POSTE Titre : Technicienne en administration Numéro : 220 Page : 1 de 4 Supérieur immédiat : Chef du service des ressources financières et informationnelles Poste : Permanent temps complet

Plus en détail